Derniers sujets
» Précarité
par ivo Hier à 11:01

» les fous de dieu
par ivo Hier à 10:22

» racisme quotidien
par ivo Hier à 10:16

» droites extremes
par ivo Hier à 10:06

» alimentation
par ivo Hier à 9:52

» Etats-Unis
par ivo Hier à 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Hier à 9:18

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 9:00

» immigration ...
par ivo Hier à 8:58

» la crise ..........
par ivo Hier à 8:53

» la phrase du jour
par ivo Hier à 7:58

» Birmanie
par ivo Hier à 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Jeu 21 Sep - 10:33

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» blancs comme neige ^^
par ivo Jeu 21 Sep - 9:24

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» U.E.
par ivo Jeu 21 Sep - 8:31

» macronie
par ivo Jeu 21 Sep - 8:28

» les "joies" du sport ...
par ivo Mer 20 Sep - 8:46

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 20 Sep - 8:24

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» Today's joke
par ivo Mar 19 Sep - 8:03

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» Necronomacron
par ivo Sam 16 Sep - 9:25

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» homophobie dans le monde ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:23

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

» pologne
par ivo Mar 12 Sep - 8:55

» Nazisme.
par ivo Mar 12 Sep - 8:24

» Réflexion sur le sexisme
par ivo Lun 11 Sep - 8:37

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 19 Aoû - 19:33

" un anti-parti ? "

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ringostare le Sam 7 Aoû - 8:22

Les bulletins nuls entrent dans le même calcul. Pour fonctionner correctement, un "parti du bulletin blanc" ne devrait, je pense, pas porter d'autre idée politique afin de vraiment servir de corbeille à papier et de ne servir qu'à ce rôle.
Mais évidement, c'est quasi impossible, puisque la notion de collectif et de désintéressement est quelque chose d'inimaginable dans notre société, les médias, qui ont besoin de tout classer, vont d'abord chercher une tête et un nom, puis trouver l'historique politique du gaillard, pour lui tailler un costard sur mesure qu'il vont mettre à sécher au bon endroit sur la corde à linge du paysage politique. Ce qui est arrivé de manière flagrante au NPA en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.
Donc oui, à moins d'un melting pot de personnalités de tous les bords politique, qui pourrait éventuellement dérouter la mise en boite habituelle, ça parait difficilement réalisable. En plus, personnellement, je ne fricote pas avec ces gens là, donc sans moi.
Après, il reste la solution de se laisser connoter, et alors on aura plus que les bulletins blancs d'une partie des libertaires seulement, puisque il y en aura toujours une bonne partie qui refuseront toute participation à des élections, et je n'ai pas plus de raisons que celle donnée dans mon premier post pour leur donner tort.
avatar
ringostare

Messages : 82
Date d'inscription : 06/05/2010

http://www.anartisanart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Sam 14 Aoû - 13:48

Tiqqun
Après avoir tout relu (oui, je sais, j'ai du mérite^^) je me suis rendu compte que personne n'avait fait allusion à Tiqqun. Je n'en dis pas plus là-dessus : si vous ne connaissez pas déjà, vous avez les éléments pour aller vous renseigner. Cela dit, c'est très beau d'un point de vue littéraire (j'ai même envie d'en faire un slam^^) mais philosophiquement intenable à beaucoup de points de vue. Du post-situ mal digéré, plutôt obscur, et donc élitiste.

Le fait de tout relire à froid et longtemps après la plupart des posts m'amène aussi à m'étonner du fait qu'on ait si peu parlé des totos et autres blacks blocs. Il faut dire aussi qu'on est pas mal parti dans tous les sens et que le flood y tient pas mal de place (je m'en excuse platement d'ailleurs).

La plupart d'entre vous étant actuellement absents pour X raisons, la discussion s'est plus ou moins enlisée malgré la bonne volonté de ringostare. Je pensais poster quelque chose de long et de réfléchi, mais je ne suis pas sûre que ce soit intéressant en ce moment : dans 3 semaines peut-être, quand quelques uns d'entre vous seront, je l'espère, revenus.

Là où je trouve que Tiqqun pose la bonne question c'est dans le "comment ?". Après y avoir, plus ou moins consciemment, réfléchi, après beaucoup de discussions irl, j'ai bien mon idée, qui n'a rien d'original (après tout je suis CNTiste, mais pas que, et "être CNTiste" n'est pas une fin en soi) mais si vous, vous pouviez reprendre la discussion j'avoue que ça m'intéresserait beaucoup...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ringostare le Sam 14 Aoû - 20:40

je connais pas Tiqqun. Je vais voir, mais j'ai encore deux bouquins devant moi...

Ok, je vois, voici un lien http://www.bloom0101.org/tiqqun.html . Le lien est fait Smile
avatar
ringostare

Messages : 82
Date d'inscription : 06/05/2010

http://www.anartisanart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  spike le Mar 31 Aoû - 18:44

ivo a écrit:c gentil de pas lacher le sujet Wink

m'y recolle des que possible.

Ah cool! Aura t-on le fin mot de l'histoire... Mystère Very Happy!
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mar 31 Aoû - 18:46

spike a écrit:
ivo a écrit:c gentil de pas lacher le sujet Wink

m'y recolle des que possible.

Ah cool! Aura t-on le fin mot de l'histoire... Mystère Very Happy!

euh .....
tu me connais pas encore spike ?? ^^
j'aime pas les trucs figés Wink
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  spike le Mar 31 Aoû - 18:49

ivo a écrit:
spike a écrit:
ivo a écrit:c gentil de pas lacher le sujet Wink

m'y recolle des que possible.

Ah cool! Aura t-on le fin mot de l'histoire... Mystère Very Happy!

euh .....
tu me connais pas encore spike ?? ^^
j'aime pas les trucs figés Wink

Mais si je commence à te connaître, c'était pour rigoler que je disais ça Wink!
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  spike le Mer 10 Nov - 1:58

UP!!! Si tu as 5 min je veux bien que tu développe encore l'idée d'anti-parti.
Mais je t'oblige à rien hein....^^
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mer 10 Nov - 9:43

ah ouais c'est vrai ....

ben euh ... je vais pas tt relire hein...

je rerésume mon idée de base.

un "parti" qui pourrait "rassembler" tous les abstentionnistes et votes blancs afin de:
- montrer enfin dans son ensemble le nombre de personnes dégoutées par leur jeu de dupes et tous ceux qui n'ont pas de droit de vote de fait, qque soit la raison.
- critiquer toutes les supercheries de ce jeu soi disant democratique.
- en devenir un contre poids.
- rechercher toutes les solutions possibles pour discrediter cette mascarde et trouver des alternatives réelles.

le tout sur un terrain si mediatique ^^
et bien sur sans aucune participation à ces magouilles de panier de crabes.


y'a encore des choses qui te parraissent obscures ?


(et pour cela je compte bien demander qques subs à la famille bettencourt évidement XD)
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  alangaja le Mer 10 Nov - 12:17

bon, je vais y aller un peu brutalement, mais anti parti = parti = mafia politique.

je pense que le combat ne se fait pas sur le terrain politique ni encore moins dans les urnes, mais dans la rue, autrement dit : sur le terrain social.
je verrais plus un réseau de solidarité, quoique je me méfie du mot réseau. l'important reste de lutter contre la hiérarchisation, la tentation par certains de se créer leurs petits avantages au mépris de la majorité.

ça fait longtemps que j'y pense, mais je ne fais rien, surtout par manque de temps.
avatar
alangaja

Messages : 174
Date d'inscription : 01/11/2010

http://www.freewebs.com/alangaja/fascisme2.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Mer 10 Nov - 13:19

ivo a écrit:

je rerésume mon idée de base.

un "parti" qui pourrait "rassembler" tous les abstentionnistes et votes blancs afin de:
- montrer enfin dans son ensemble le nombre de personnes dégoutées par leur jeu de dupes et tous ceux qui n'ont pas de droit de vote de fait, qque soit la raison.
- critiquer toutes les supercheries de ce jeu soi disant democratique.
- en devenir un contre poids.
- rechercher toutes les solutions possibles pour discrediter cette mascarde et trouver des alternatives réelles.

le tout sur un terrain si mediatique ^^
et bien sur sans aucune participation à ces magouilles de panier de crabes.


(et pour cela je compte bien demander qques subs à la famille bettencourt évidement XD)

En fait là, c'est + ou - ce que prétendent un certain nombre de partis déjà existants, et pas des plus sympathiques. Je cite des noms ?
Moi, honnêtement, quand je m'abstiens, ce qui m'emmerde le plus, c'est qu'on confonde mon non-bulletin avec celui du 1er facho venu qui lui aussi rejette les partis traditionnels au motif de "tous pourris"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mer 10 Nov - 13:25

certes ...

- c'est pas une raison pour leur abandonner le terrain.
- la limite entre le brun, le noir, l'ocre et le rouge fut tjs floue et soigneusement récupérée ...
c'est pas une raison plus valable.

je ne changerais pas d'opinions juste au motif que des millions d'ordures de tous poils pretendent etre proches de mes idées.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Mer 10 Nov - 13:32

ivo a écrit:certes ...

- c'est pas une raison pour leur abandonner le terrain.
- la limite entre le brun, le noir, l'ocre et le rouge fut tjs floue et soigneusement récupérée ...
c'est pas une raison plus valable.

je ne changerais pas d'opinions juste au motif que des millions d'ordures de tous poils pretendent etre proches de mes idées.
Ils ne prétendent pas être proches de tes idées, tes idées ils s'en tamponnent, ils font juste de la récupération (voir les tentatives de récupération syndicale de Serge Ayoub). Le problème, qu'on crée, un parti, un mouvement, un anti parti, c'est justement, entre autres, de ne pas se laisser récupérer. Bien sûr que toi, tu ne te laisseras pas récupérer : mais comme, tout seul, tu n'arriveras à rien, là ça se complique.
Arriver à fédérer tous ceux qui rejettent cette démocratie pourrie en évitant soigneusement les fachos et les j'en foutre, pour l'instant je n'arrive pas à voir comment tu comptes t'y prendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mer 10 Nov - 13:42

comment tu comptes t'y prendre.
euh ... ?? ^^

tu sais bien que je ne suis ni un planificateurn ni un drh.

vive l'instinctive adaptation !!!

quant à comment résister aux mauvaises frequentations ...
les bonnes vieilles methodes ont fait leurs preuves, sont utilisées sans vergogne par tous et surtout ceux qui s'en defendent. pourquoi s'en priver ??

n'ayons pas peur des mots:
nécessité fait force de loi.

et pour la blague j'essaies de retrouver l'actu où W justifie l'usage de la torture en irak, planqué derriere
les avocats du gouv u.s.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  alangaja le Mer 10 Nov - 19:03

je suis d'accord avec nyark nyark.
il faudrait tout de même que tu précises la forme de ton orga pour qu'on y voie plus clair...
avatar
alangaja

Messages : 174
Date d'inscription : 01/11/2010

http://www.freewebs.com/alangaja/fascisme2.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mer 10 Nov - 19:37

ah mais ... je n'ai pas d'orga moi ^^

je soumets une idée à la reflexion.
(y'a un point d'interrogation hein ...)

de plus généralement l'organisation, à part la synergie D.I.Y autogérée, c'est pas vraiment mon truc.


on peut s'inspirer de tout ce qui existe.
les schémas ne sont pas si nombreux.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Mer 10 Nov - 20:08

Un anti parti, c'est par définition, une anti orga, ou tout au moins, une non-orga... Plus facile de définir ce qu'il n'est pas que ce qu'il est...^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  spike le Ven 12 Nov - 0:15


pour l'instant je n'arrive pas à voir comment tu comptes t'y prendre.

Voilà, c'est la raison pour laquelle j'ai relancé le topic...
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Ven 12 Nov - 0:27

Et tu as bien fait : je pense que le truc, c'est qu'il faut y penser chacun par soi-même sans attendre des réponses toutes faites. C'est généralement le plus compliqué...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mar 1 Fév - 13:33

La grande désillusion des Français envers leurs élus
http://www.lefigaro.fr/politique/2011/02/01/01002-20110201ARTFIG00437-la-grande-desillusion-des-francais-envers-leurs-elus.php
Intéressés par le débat politique, les Français perdent confiance en leurs représentants, selon une étude. Longtemps épargnés, les élus locaux perdent nettement de leur prestige.

Les Français s'intéressent à la politique mais jugent qu'elle ne s'intéresse pas à eux. Tel pourrait être le résumé du dernier baromètre de la confiance politique réalisé par Opinionway pour le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et l'institut Pierre-Mendès-France*.

Ainsi 58% des personnes interrogées disent s'intéresser à la politique (+3% par rapport à 2010), 41% (-3) pensent le contraire. Derrière ce chiffre, la défiance envers la classe politique et sa capacité à changer les choses est criante. La preuve : 83% des sondés (+2) estiment que les responsables politiques prennent peu ou pas du tout en compte leur avis, contre 14% (-3) d'un avis contraire. 57% des sondés (en hausse de 9%) jugent que la démocratie fonctionne mal en France contre 42% ( -8 ) qui pensent le contraire. Enfin 56% des personnes interrogées n'ont confiance ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays. La confiance en la gauche est de 22% (+7) et de 21% pour la droite (-1).

«Politisation négative»
Quand ils pensent à la politique, les Français éprouvent d'abord de la méfiance (39%), du dégoût (23%), de l'intérêt (15%) et de l'ennui (12%). Pourtant, malgré ces chiffres, les Français continuent à croire au vote comme moyen d'influence sur les décisions. Ils sont 56% ( +8 ) à partager cette opinion. A contrario, le boycott des entreprises (14%, -1), les manifestations (8%, -3), la grève (6%, -5) voire le militantisme dans le cadre d'un parti voient leur cote régresser. Seules 13% des personnes interrogées disent avoir confiance dans les partis politiques.

Intérêt pour la politique et désillusion sur la capacité des élus à changer les choses. C'est ce que le directeur du Cevipof, Pascal Perrineau, qualifie de «politisation négative». «C'est-à-dire une politisation assez forte qui va de pair avec une défiance à l'égard des politiques, d'où un espace ouvert pour le populisme».

Dans le détail, on observe que les élus locaux, traditionnellement préférés par les Français aux députés et parlementaires européens, n'échappent pas à ce désamour. Le maire reste en tête de ce classement réalisé selon le niveau de confiance (52% d'opinions favorables). Mais il perd 13 points. Le conseiller général suit à 43% (-11). Même baisse pour les conseillers régionaux (42% désormais). Le député (38%, -9), les députés européens (31%, -4) et le président de la République (29%, -3) n'échappent pas au mouvement. Les élus locaux «se présentent comme un filet de protection en cas de crise, ce qu'ils sont de moins en moins», estime Pascal Perrineau.

Enfin, est-ce lié à la popularité dont jouit aujourd'hui François Fillon ? Seul le premier ministre voit sa cote stable à 38% d'opinions favorables. D'ailleurs, au classement des personnalités, François Fillon est second derrière Dominique Strauss-Kahn (41% d'opinions favorables contre 50% au patron du FMI).

«Lassitude», «méfiance» et «morosité»

L'étude du Cevipof revient aussi plus largement sur l'état d'esprit des Français. 84% des personnes interrogées se disent heureuses contre 16% d'un avis contraire. Mais, à côté de ce chiffre, «lassitude», «méfiance» et «morosité», sont les trois mots qui caractérisent le plus leur état d'esprit. La confiance envers les autres baisse, c'est aussi le cas du degré d'optimisme quant à l'avenir personnel.

Le sondage montre aussi des «tensions hétérophobes», comme les qualifie Pascal Perrineau : 59% (+10) des personnes interrogées sont d'accord avec l'affirmation «il y a trop d'immigrés en France». 40% (+10) estiment que la France «doit se protéger davantage du monde».

L'enquête du Cevipof met aussi en évidence une défiance accrue envers les banques avec 20% de confiance seulement, un score en baisse de neuf points. Les entreprises (publiques comme privées) n'échappent pas à ce désamour. Enfin, alors que la France préside cette année le G20 et le G8, 47% des sondés (+7) disent souhaiter une réforme «en profondeur» du système capitaliste.

* Sondage réalisé en ligne du 7 au 22 décembre, selon la méthode des quotas, auprès d'un échantillon national de 1501 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, et inscrites sur les listes électorales. La variation est mesurée par rapport à la première vague réalisée début 2010.

LIRE AUSSI :

» Le rapport complet sur le site du Cevipof

» Les Français, champions du monde du pessimisme
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  niouze le Jeu 6 Nov - 11:37


Podemos, le parti des Indignés, première force politique en Espagne ?
par Agnès Rousseaux 5 novembre 2014
Séisme politique ? Pour la première fois en Espagne, un sondage met en tête le nouveau parti Podemos (« Nous pouvons ») issu du mouvement des Indignés. A un an des législatives, le parti est crédité de 27,7 % des intentions de vote, selon un sondage publié par El Pais le 2 novembre [1]. Soit 17 points de plus qu’en septembre ! Cet engouement se fait au détriment des partis traditionnels, qui dirigent le pays depuis la transition démocratique de 1978 : le Parti socialiste (PSOE) perd 4,7 points en un mois, et le Parti populaire (PP), actuellement au pouvoir, perd près de 10 points, chutant à 20% d’intention de vote, alors qu’il était en tête avec 44% des voix aux dernières élections législatives de 2011.
Podemos, né il y a moins d’un an, a fait une entrée remarquée dans l’échiquier politique lors des élections européennes en mai dernier, avec près de 8 % de voix (1,2 million de suffrages). Ses cinq députés européens ont rejoint le groupe de la Gauche Unie européenne. Difficile de dire si cet engouement va durer. Pour El Pais, ce sondage, réalisé la semaine où de nouveaux scandales de corruption concernant le Parti Populaire ont été révélés, montre surtout le ras-le-bol citoyen face à ces dérives. Une situation inacceptable alors que le chômage est toujours de 24 %, et que le PIB est toujours en recul de 9 % par rapport à son niveau de 2008 [2]. Le leader de Podemos, Pablo Iglesias, 36 ans, est le seul dirigeant politique à être noté positivement par l’opinion publique.
D’où vient cette spectaculaire ascension ?
Le programme anti-austérité fédère. A ses débuts, Podemos se présente comme un « mouvement d’unité populaire et citoyenne », réunissant des personnes d’opinions différentes mais s’accordant sur l’essentiel : « Récupérer la souveraineté populaire et le processus démocratique, ne pas payer la dette et stopper les coupes imposées par des pouvoirs non-­élus ». Pablo Iglesias dénonce en bloc « les expulsions immobilières scélérates par les banques » et « un marché du travail ultra-libéral qui précarise et oblige la jeunesse à quitter le pays ». Si les luttes issues du mouvement 15-­M, le mouvement des Indignés, ont permis de créer des initiatives intéressantes, comme la Plateforme anti-expulsions (lire notre article), Podemos se propose d’aller plus loin : « Entrer dans les institutions pour les contester et les remettre à leur véritable propriétaire : le peuple ». Au programme : audit de la dette publique, redistribution des richesses, lutte sans concession contre l’évasion fiscale, fin du cumul des mandats, un système financier mis au service de l’économie réelle...
Mais ce qui séduit, c’est aussi l’organisation atypique, participative, de Podemos. Sa structure de base : un millier de « cercles », des groupes territoriaux, à l’échelle d’une ville ou d’un quartier, ou thématiques, sur l’écologie, le chômage, la dette, la science... Un héritage du mouvement 15-M et de l’occupation de la place de la Puerta del Sol à Madrid. Ici, on discute, on débat, en cherchant le consensus jusqu’à épuisement de l’ordre du jour. Les militants apportent propositions et amendements. A partir de cette matière, une assemblée constituante tranchera sur les statuts et le fonctionnement interne du parti dans quelques mois.
« L’establishment sait qu’on peut les détrôner »
« Les premiers Indignés paraissaient bien gentils, explique Iñigo Irrijon, universitaire, un des leaders de Podemos. Mais, aujourd’hui, c’est différent, notre mouvement est pris au sérieux, l’establishment sait qu’on peut les détrôner et nous craint. Nous sommes comme un magma de braises sous un volcan. » « Ils ont brisé l’invisibilité des mouvements sociaux, décrit le politologue Josep Ramoneda. En s’organisant, Podemos a mis fin au mythe des majorités silencieuses qui arrange tant le pouvoir en place. » Ailleurs aussi, cette vague semble prendre de la force, comme en Irlande, où le parti de gauche Sinn Fein représente selon les sondages un quart de l’électorat. Ou en Grèce, avec le parti de gauche Syriza, en tête avec près de 30 % des intentions de vote.

http://www.bastamag.net/Espagne-Podemos-le-parti-des

apres sans illusion non plus  ....

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Nyark nyark le Jeu 6 Nov - 14:32

ivo a écrit:faut laisser du temps au temps.
le chateau de sable s'ecroulera tt seul.
Le tout est de savoir quand... On peut l'aider aussi...
avatar
Nyark nyark

Messages : 86
Date d'inscription : 02/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum