Derniers sujets
» Précarité
par ivo Hier à 11:01

» les fous de dieu
par ivo Hier à 10:22

» racisme quotidien
par ivo Hier à 10:16

» droites extremes
par ivo Hier à 10:06

» alimentation
par ivo Hier à 9:52

» Etats-Unis
par ivo Hier à 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Hier à 9:18

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 9:00

» immigration ...
par ivo Hier à 8:58

» la crise ..........
par ivo Hier à 8:53

» la phrase du jour
par ivo Hier à 7:58

» Birmanie
par ivo Hier à 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Jeu 21 Sep - 10:33

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» blancs comme neige ^^
par ivo Jeu 21 Sep - 9:24

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» U.E.
par ivo Jeu 21 Sep - 8:31

» macronie
par ivo Jeu 21 Sep - 8:28

» les "joies" du sport ...
par ivo Mer 20 Sep - 8:46

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 20 Sep - 8:24

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» Today's joke
par ivo Mar 19 Sep - 8:03

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» Necronomacron
par ivo Sam 16 Sep - 9:25

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» homophobie dans le monde ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:23

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

» pologne
par ivo Mar 12 Sep - 8:55

» Nazisme.
par ivo Mar 12 Sep - 8:24

» Réflexion sur le sexisme
par ivo Lun 11 Sep - 8:37

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 19 Aoû - 19:33

" un anti-parti ? "

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mer 7 Avr - 17:45

il faut désapprendre à penser ^^
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Goeland60 le Mer 7 Avr - 19:27

Je comprends tout à fait la critique de SPIKE, à savoir que "tout ça c'est bien beau mais ça reste très théorique et abstrait".

J'en suis conscient. C'était pour voir déjà si on parlait de la même chose , et pour lancer quelques pistes assez vagues.

Reste donc à savoir, ce que tout ça veut dire concrètement.

Autant le dire tout de suite : je suis plus un "anarchiste des champs" qu'un "anarchiste des villes" (bien que je vive actuellement en ville).

Mais l'idée, surtout, pour moi, c'est de faire que ceux des champs et ceux des villes se parlent et créent des liens entre eux.


Dernière édition par Goeland60 le Sam 1 Mai - 22:03, édité 1 fois
avatar
Goeland60

Messages : 92
Date d'inscription : 03/04/2010

http://anarchisme-vert-anarcho-primitivisme.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mer 7 Avr - 19:49

Déjà essayer de faire un peu un état des lieux de la pensée (et de l'action) anarchiste aujourd'hui, qui à mon avis est totalement moribonde.
pas forcément.
ex:
la recréation de taz par les free parties ou street parties.
si la reflexion n'est pas tjs là, ça a au moins le mérite d'aporter des acquis d'autonomie, synergie et action.

Seulement, trouver cette vision globale, ce lien qui fait qu'on peut encore espérer qu'un jour prochain les choses peuvent bouger (à une échelle assez large), ça n'est pas évident.
elle depend du contexte.
bien sur la droite getthoise les gens, physiquement et mentalement.
mais certaines situations (la crise par exemple ou certaines initiatives) remettent facilement ça en cause rapidement.

1. Le système est immuable ( --> seules des actions limitées peuvent réussir, autrement dit : restons chacun dans notre coin, en faisant le moins de bruit possible).

2. Le système pense à notre place (--> pas besoin d'avoir sa propre pensée, ça ne sert à rien, il suffit d'endosser les modèles tout prêt qu'on nous propose).

C'est comme ça que l'on isole les gens : en coupant les liens entre eux (chacun dans son coin, utilisant un langage convenu pour ne communiquer qu'avec ceux qui "pensent comme lui" ( = qui pensent comme le système veut qu' "ils pensent").
ça a déjà été le cas dans l'histoire.

J'ai quelques idées pour la mise en pratique, mais on verra ça au fur et à mesure.
Wink

Je ferai un présentation de mes idées et projets à la Taverne
délog toi et regardes les topics publiques ....

Il suffirait de peu de choses sur le terrain.
c'est clair.
bémol: la situation n'a plus rien à voir.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Goeland60 le Mer 7 Avr - 20:46

[quote="goeland60"]
Déjà essayer de faire un peu un état des lieux de la pensée (et de l'action) anarchiste aujourd'hui, qui à mon avis est totalement moribonde.

[quote="ivo"]
pas forcément.
ex:
la recréation de taz par les free parties ou street parties.
si la reflexion n'est pas tjs là, ça a au moins le mérite d'aporter des acquis d'autonomie, synergie et action
.

C'est sûr ! Je crois que ça a d'ailleurs une influence très large sur la façon de penser et de vivre des gens (qui participent mais aussi qui ont l'occasion d'y assister. Une image vaut mille mots).

D'un point de vue ""stratégique"", je ne perçois pas la ville comme un endroit qui puisse être vraiment libérateur (tout seul). Economiquement, les villes sont dépendantes de tout, on n'y fait pas grand chose d'indispensable en fait.

Si tu prends l'exemple de l'Espagne de 36, les villes toutes seules ne s'en seraient pas sorti (sans les campagnes).

Bon, tu vas me dire qu'aujourd'hui il n'y a plus que des villes partout à perte de vue. Certes...

Je crois qu'une analyse politique doit être aussi économique. Et je pense que la "révolution" ne viendra pas seulement des villes, mais aussi des campagnes.

C'est un vaste sujet... (je fais une pause pour aujourd'hui :-))
avatar
Goeland60

Messages : 92
Date d'inscription : 03/04/2010

http://anarchisme-vert-anarcho-primitivisme.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  spike le Mer 7 Avr - 21:37

Je pense que d'un point de vue théorique les anarchistes n'ont pas progresser depuis un bon moment.
Tu dis que les modes d'action des révolutionnaires sont dépassées. Je pense au contraire qu'elle n'ont pas eu le temps de s'épanouir (voir par ex l'exemple de la CNT).
Je pense que les anars se sont divisés sur des questions idéologique importantes mais faussée. Je pense que nous n'arriverons à rien tant que nous sommes seuls et je pense que nous devons travailler main dans la main avec les communistes.
Un "contre-parti" REVOLUTIONNAIRE en gros.
Selon moi il faudra un minimum de structure afin que l'énergie ne soit pas dissipée à tort et à travers.
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Mer 7 Avr - 23:09

travailler main dans la main avec les communistes.
non !

des combats communs ponctuels peut etre
mais ce sera vite nos pires ennemis.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Goeland60 le Mer 7 Avr - 23:31

@ Spike :

C'est vrai que je suis un peu prétentieux en disant que rien de bien ne se fait aujourd'hui. Je retire cette parole stupide.

Concernant les kommunists, un petit rappel historique (au hasard parmi bien d'autres) fait toujours du bien : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volte_de_Kronstadt

Main dans la main avec les communistes : hum, faut pas compter récupérer sa main... :-)

Concernant les alliances, à mon avis, c'est plutôt entre les différents courants anarchistes et autonomes qu'il faut chercher à créer des liens.

Ainsi qu'entre la société "civile" et les anarchistes : il y a plein d'anarchistes ailleurs que chez les anarchistes.
avatar
Goeland60

Messages : 92
Date d'inscription : 03/04/2010

http://anarchisme-vert-anarcho-primitivisme.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  spike le Mer 7 Avr - 23:52

Goeland60 a écrit:@ Spike :

C'est vrai que je suis un peu prétentieux en disant que rien de bien ne se fait aujourd'hui. Je retire cette parole stupide.

Concernant les kommunists, un petit rappel historique (au hasard parmi bien d'autres) fait toujours du bien : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volte_de_Kronstadt

Main dans la main avec les communistes : hum, faut pas compter récupérer sa main... :-)

Concernant les alliances, à mon avis, c'est plutôt entre les différents courants anarchistes et autonomes qu'il faut chercher à créer des liens.

Ainsi qu'entre la société "civile" et les anarchistes : il y a plein d'anarchistes ailleurs que chez les anarchistes.

Et bah voila, je m'en doutais....!!
Oui je connais cette histoire...
Mais vu l'urgence de la situation, il faut avancer.
C'est pas parce que ça s'est mal passé y a longtemps que tout se répétera. Regarde le RASH par exemple.
Il faudrait arrêter cette chose débile (ici implicite) anarchiste=gentils / communiste=méchant.
Les communistes et les anars veulent la même chose: dispaition des classes sociales et de l'Etat, seules les méthodes diffèrent.... Trouvons un terrain d'entente et luttons ensemble.
Quand je parles de coco je parles des marxistes et de quelques trotskistes, pas des léninistes et consorts.... C'est pas parce que t'es trotskiste que du applaudi pour Kronstadt!

Pour lutter entre anars y a l'AIT (dont l'action est très limitée) el la FA.
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Jeu 8 Avr - 8:17

Je vais vous casser le moral de bon matin : mais, même en râtissant le plus largement possible, ça fait encore... pas grand monde. Vous qui n'avez pas voté, comptabilisez un peu les voix de ("vraie") gauche : rajoutez le front de gauche (en les imaginant, si on a vraiment beaucoup fumé, révolutionnaires^^), les trots (NPA + LO + quelques vagues sectes et "groupuscules" du genre GR) et tous les anars en supposant qu'ils ne se foutent pas sur la gueule, ce qui n'est pas gagné (AL, FA, CNT, CNT/AITj) ça fait... quoi ?

Bon, on rajoute les anars non organisés mais néanmoins conscients de l'être (là encore on râtisse très très large, parce que beaucoup n'en ont rien à carrer en-dehors de leur petit plaisir du moment, à savoir s'éclater la tronche pendant 2 jours et 3 nuits et mettre 15 jours à s'en remettre) : teuffeurs-à-cerveaux (vaut mieux préciser, ça ne va pas de soi), punks pas encore imbibés de bière jusqu'au trognon et n'ayant pas déposé ledit cerveau sans le retrouver à la sortie du dernier concert, syndicalistes pas pourris par le goût du pouvoir. Ça fait encore pas beaucoup.

Alors, il reste quoi ? Ah, ben oui, suis-je bête : il y a tous ceux qui sont anars sans le savoir. L'anarchisme, c'est comme la prose, on en ferait (partie) sans le savoir ? Ben, vous avez du boulot les mecs... Bon courage et vive l'éducation populaire, à moins que le net ne sauve la révolution.

Et j'attends, avec impatience, de lire vos recettes en rentrant ce soir. D'ici là, bonne journée et désolée pour mon pessimisme indécrottable. Je souhaite ne pas avoir pourri votre journée et j'attends que vos anti-interventions me redonnent un anti-espoir en l'humanité et illuminent ma soirée !

PS : ha oui, et en Espagne-36, aux dernières nouvelles, ils ne s'en sont pas sortis, même dans les campagnes...

Re PS : évitez-moi les réflexions du genre "va prendre ton xanax", ou "t'as mis quoi dans ton café ?". C'est avec le plus grand calme que je vous dis ça. Le pessimisme n'est pas lié à un éventuel état dépressif bipolaire en descente chez moi, OK ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Jeu 8 Avr - 9:46

Les communistes et les anars veulent la même chose: dispaition des classes sociales et de l'Etat, seules les méthodes diffèrent....
non.
où as tu vu, dans l'histoire, que les communistes suppriment l'état ??
voyons ...
les buts ne sont pas les memes.
Je vais vous casser le moral de bon matin : mais, même en râtissant le plus largement possible, ça fait encore... pas grand monde. Vous qui n'avez pas voté, comptabilisez un peu les voix de ("vraie") gauche : rajoutez le front de gauche (en les imaginant, si on a vraiment beaucoup fumé, révolutionnaires^^), les trots (NPA + LO + quelques vagues sectes et "groupuscules" du genre GR) et tous les anars en supposant qu'ils ne se foutent pas sur la gueule, ce qui n'est pas gagné (AL, FA, CNT, CNT/AITj) ça fait... quoi ?
faut arreter de penser en terme d'appartenance politique (...)
>>>
il y a plein d'anarchistes ailleurs que chez les anarchistes.
l'heure venue (de crise, quelle qu'elle soit) je pense que bcp de "déçus" seraient plus attirés par des idées "libertaires"
que "communistes".
en Espagne-36, aux dernières nouvelles, ils ne s'en sont pas sortis, même dans les campagnes...
d'où ma redondance cyclique sur "l'apres" ...
ttes les tentatives historiques (memes l'urss ou la chine pour ce que valent ces exemples ... )
se cassent la gueule à cause de l'union du reste du monde impériofasciste.
ce qui a tué l'espagne de 36 c'est le pouvoir militaroéconomiques des fascistes face à la traitrise historique de la gauche caviar.
il faut d'abord détruire ces valeurs là.
on évitera de s'étendre sur ce point dans un sujet "public", merci.
Re PS
remarque H.S et inutile dans un sujet public nan N.N ?
un petit édit ? .... ^^
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  niouze le Jeu 8 Avr - 11:04

en ce qui concerne les marxistes .... tu l'a dit goeland notre epoque a sa specificité
et les coco de notre époquene sont pas les coco de kronstadt ni les stal de 36 apres je pense plus qu'on aurait affaire a ceux de 68 (mais en moins virulent ) en cas d'insurrection (ah oui j'ai du mal a croire a la révolution) ils irait réformer avec le gouvernement ou au cas le plus extreme demander sa demission pour provoquer des elections anticiper dans l'espoir de pouvoir surfer sur la vague de mecontentement et avoir leur part du gateau (et j'y inclus la dedans un autre parti anti -- mais capitaliste celui la

>>goeland : j'aime bien ta vision mais je lui trouve un defaut c'est qu'a mon sens elle marche et même tres bien .....avec une bande de pote c'est pas une critique mais ce type d'organisation (genre auberge espagnol comme tu dit ), sa marche quand tu te connait que t'es restreint ...apres sa peut marcher dans le rassemblement mais seulement sur un temps court j'ai plus de mal a le voir sur un temps long ... les tensions réapparaitrai
ceci dit bonne vision

apres pour revenir sur l'idée antiparti tout en fesant en sorte que sa ne devienne pas un parti anti-parti mais reste un antiparti ....c'est clair que dans l'idée (puisque sa reste de la discution autour d'un faux rhum ) faudrait ratisser large, pas seulement dans les convaincu anar autonomes... pas seulement dans les gens "politiser" mais voir large dans tout ceux qu'en ont un minimum quelques chose a faire mais qui se sente impuissant las... et sa y'en a un paquet (voit les vrai resultat des regional 50% d'abstention) ...

Exigeons un référendum qui mette fin aux référendums !

Un slogan pour l'anti-parti : "Tout et n'importe quoi, mais pas n'importe comment ! Si ? Ah bon ! " :-)

Du nihilisme + de l'absurde + de l'humour.

En glissant aussi au milieu des vraies idées. A chacun de faire le tri.


j'aime bien cette idée ... justement federatrice dans l'absurde une matiere de montrer l'absurde de notre société un peu comme coluche lorsqu'il est venu botter leur cul en 81...

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Jeu 8 Avr - 12:00

Heu... je vais peut-être me faire jeter, mais bon...

Un parti anti partis ? c'est à dire un parti entre autre anti lui-même ? scratch
Bon apparemment il y a beaucoup de monde qui regarde un peu près dans le même sens, mais pas vraiment dans la même direction (si j'ai bien compris)... ben c'est pô gagné les gars ! Car avant de vouloir faire quelque chose, faudrait déjà être d'accord sur quoi et surtout s'entendre.

Peut-être que le problème vient des objectifs ? Peut-être qu'en commençant par s'attaquer au problème majeur, à savoir combattre l'oligarchie bourgeoise dans laquelle nous sommes, afin d'instaurer (pour commencer) une véritable démocratie représentative, par le biais d'une 6ème république* par exemple *('tain j'ai pas ce mot !), cela permettrai de pouvoir "éduquer" les gens pour les préparer à une certaine démocratie directe, ce serait peut-être un bon début non ? Parce que je ne voudrais pas être de mauvaise augure, mais il me semble qu'il y a très peu de gens capable de s'autodiscipliner, je veux dire par là vivre en harmonie les uns avec les autre sans qu'il y ai une autorité au dessus de leur tête... J'suis désolé, mais faut bien dire ce qui est, il suffi de regarder autour de nous comment ça ce passe lorsque des gens sont livrés à eux même : ça se tire dans les pattes, ça se critique, bref, des histoires de cours d'école... Malheureusement, ce n'est pas dans l'intérêt de l'autorité de transformer des moutons bien dociles en citoyens responsable capable de penser ! Alors faudrait peut-être commencer par là non ?

Maintenant il y a peut-être plusieurs façon de parvenir à ces fins. Ce qui explique probablement les différents point de vus et les désaccords. Comme on dit, il faut accorder ses violons, mais sur un violon il y a plusieurs cordes, chacune avec sa propre sonorité, mais qui ne serait pas grand chose sans les autre, et c'est l'harmonie des ces différentes sonorités qui fait que c'est un bel instrument.

Donc pour moi un parti anti partis, je n'en vois pas trop l'intérêt, en revanche un parti démocratique anti oligarchie, avec en son sein différentes mouvances et manières d'agir (à condition que ce soit pour arriver au même but), ça ça me cause !


Dernière édition par Le Boucanier le Jeu 8 Avr - 12:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Jeu 8 Avr - 12:12

Car avant de vouloir faire quelque chose, faudrait déjà être d'accord sur quoi et surtout s'entendre.
y'a un point d'interrogation dans le titre ^^
et à ce tarif là on est pas rendus.

euh ... je reve ou tu parles de reforme en préalable ?? ^^
la sociale démocratie mondiale en prérequis au grand soir ?
t'inquietes ça sera bientôt aussi à la mode que le bio maintenant, à 9,99 en promo.
voir par exemple les grands discours censés vouloir moraliser le capitalisme.

un parti démocratique anti oligarchie ça ça me cause !
tu parles du npa ?? ^^
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Jeu 8 Avr - 12:34

Ma remarque été c'est vrai un peut générale , mais à mon sens importante. Je n'ai fait qu'exprimer mon idée, mais comme tu dis : "et à ce tarif là on est pas rendus" c'est effectivement mon avis...

euh ... je reve ou tu parles de reforme en préalable ?? ^^
la sociale démocratie mondiale en prérequis au grand soir ?
t'inquietes ça sera bientôt aussi à la mode que le bio maintenant, à 9,99 en promo.
voir par exemple les grands discours censés vouloir moraliser le capitalisme.

Comment voulez vous que des gens s'auto-gère alors qu'il ont toujours été formatés dans l'autoritarisme ? Désolé, mais je pense qu'il faut d'abords leurs apprendre à être responsable non ?

La sociale démocratie mondiale [...] bientôt aussi à la mode ? Mais c'est ce qu'on essaye déjà de nous faire avaler et ce depuis lontemps !
[mode ironique] Vous n'êtes pas au courant , mais nous sommes dans une belle et grande démocratie, nous sommes dans un système ou l'autorité suprême est entre les mains du peuple, voyons [/mode ironique] désolé pour ce trai d'ironie, mais faut arrêter le délire, et appeler un chat un chat, donc ils pourrons essayer de nous faire gober les couleuvres qu'ils veulent, si dans les faits c'est faux, notre devoir est je pense de permettre au plus grand nombre d'ouvrir les yeux !

tu parles du npa ?? ^^
Désolé, mais je ne suis pas un grand fan des partis en général, et par conséquent encore moins de toutes les mouvances. Il faut donc que je me renseigne avant de répondre sur ce point...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Jeu 8 Avr - 12:44

il faut d'abords leurs apprendre à être responsable
ça s'apprend par l'exemple, sur le tas.
pas par des grands discours théoriques.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Jeu 8 Avr - 14:03

ivo a écrit:
il faut d'abords leurs apprendre à être responsable
ça s'apprend par l'exemple, sur le tas.
pas par des grands discours théoriques.
Donc si je te comprends bien ce que tu veux dire, tu veux instaurer un système sans domination, où les individus coopèrent librement en s'autogérant, alors que la grande majeur partie sont incapable de vivre en communauté sans se tirer dans les pattes, et tu pense qu'ils vont comme ça tout à coup soudainement devenir responsable, comme par miracle ?

Et en plus tu fais quoi de tout ces intolérants extrémistes qui ne pense qu'à une chose : dominer leurs semblables (enfin pour ceux qu'ils considèrent comme tel, donc pas grand monde) et imposer leurs façons de penser de grès mais surtout de force ?

Ça n'engage que moi, mais c'est voué à l'échec et pour le coups ce sera vraiment l'anarchie dans le sens le plus péjoratif du terme !

Mais bon, je peux me tromper, c'est même à souhaiter...

EDIT : En ce qui concerne les "grands discours théoriques", là n'était pas mes propos (ou alors je me suis mal exprimé), au contraire même, ce dont je parlais dans le cadre d'une vrai démocratie représentative c'est effectivement un chouille de théorie mais surtout beaucoup de pratique et mise en œuvre d'autogestion, ça ne s'improvise pas tout ça ! Ça fait des siècles qu'on vit en assujetti et assisté et il faudrait que du jour au lendemain comme ça "sur le tas" qu'on devienne des gens responsable ? Désolé, mais ça s'apprendra plus difficilement que ça... Mais bon,comme je le disais, je peux me tromper, je n'ai pas la science infuse !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Jeu 8 Avr - 14:34

tu parles du npa ?? ^^
Ahhh... ce NPA là ! Ben non. Dans leur discour j'entends surtout parler d'anticapitalisme, pas d'anti-oligarchisme, de "nouvelle perspective socialiste démocratique" ce qui voudrai dire, comme c'est une nouvelle que nous sommes dans un "ancien" système démocratique... hors à mon sens ce n'est absolument pas le cas ! (mais encore une fois je peux me tromper).

En fait lorsque j'entends certaines personnes parler, ils sont tous d'accord sur le fait qu'on est pas en démocratie [représentative], mais ils ne savent pas dans quel sorte de régime nous sommes. Le problème c'est qu'un grand nombre de gens ne connaissent pas le mot oligarchie.

Ça, ça pourrait être une piste : faire en sorte que les gens connaisse ce mot et sa signification. Il faut mettre des mots sur les maux !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Goeland60 le Jeu 8 Avr - 16:28

Très intéressant tout ça. Nous avons plein d'approches différentes sur la question.

Je donne mon avis en vrac, après avoir lu chaque intervention, mais sans citer à qui je fais référence à chaque fois. (je vais essayer de faire le plus court possible)

- Effectivement le décompte des forces en présence ne rend pas optimiste. Mieux vaut être réaliste ( = et concret).

- Lors du passage dévastateur de l'ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans, les secours ont mis beaucoup de temps à arriver.
Les gens ont donc dû s'auto-organiser, pour soigner les blessés, préparer des repas, installer des bâtiments pour ceux qui n'avaient plus d'abri, répartir la nourriture, lutter contre le pillage, etc.
Les gens ont donc dû s'auto-organiser et... ça s'est très bien passé.

Je ne me fais aucun souci sur l'être humain quand il est dans une situation d'urgence : les bonnes idées et les bonnes actions l'emportent sans problème.

- Donc pas besoin de transition pour moi entre "aujourd'hui" et "demain", entre la pseudo-démocratie et la vraie ( = l'anarchie (youpi !).

- Le mot démocratie directe n'est pas dans mon vocabulaire. Pourquoi ? Parce que ça revient à rétablir sous une autre forme le sacro-saint vote majoritaire, qui est absolument hors de question dans l'anarchie (c'est pas compatible, désolé, allez voir ailleurs pour ça).

Dans l'anarchie, on agit d'abord et on vote après, c'est à dire jamais.

Le vote majoritaire : quelle belle invention ! Et qu'est-ce qu'on fait de ceux qui sont minoritaires ? Hmm ??... Bah, ils font simplement comme la majorité a envie qu'on fasse et puis voilà. Même s'ils ont voté dans l'autre sens...

Donc le vote majoritaire, je vote contre :-)

- L'anarchie n'est pas la démocratie (directe ou indirecte). En grec, on parle plutôt d'acratie.

A la Nouvelle Orléans, après Katrina, ils n'ont pas "voté" pour savoir s'ils allaient d'abord installer un dispensaire ou aller chercher des vivres. Des gens se sont portés volontaires et hop zou en avant, let's do it !

Vous allez me dire : l'anarchie ne marche donc qu'en situation d'urgence alors ?

Je vous réponds : oui.

Et d'ailleurs, il se trouve justement que le monde est - actuellement et depuis longtemps - en situation d'urgence. Donc l'anarchie est parfaitement adaptée à la situation actuelle.

La planète est dans le même état que la Nouvelle Orléans après l'ouragan. On est vraiment dans une situation dramatique. Une situation d'urgence.
Non ? Si, bon, alors, hein, qu'est-ce que je disais ! :-))

On est en plein ouragan et ça ne va pas en s'améliorant : misère sociale, esclavage industriel, guerres, maladies "de société", pollution, big-brotherisation, destruction de la nature sauvage, etc...

Qu'est-ce qu'il nous faut de plus pour décréter que nous sommes en situation d'urgence ?
Donc l'anarchie est le remède qu'il nous faut !

- "Oui certes mais alors, qu'est-ce qui se passe une fois qu'on n'est plus en situation d'urgence ?"...

Réponse : on est toujours en situation d'urgence.
Plus exactement : en situation où l'action possède un caractère d'évidence, qui fait qu'on n'a pas à réfléchir trois plombes avant d'y aller.

Chaque instant de vie demande à "être là", à faire des choix. La vie est précaire, fragile, éphémère, et c'est ça qui la rend excitante, qui fait qu'elle vaut la peine d'être vécue.

Je ne suis pas en train de dire qu'il faut vivre dans le stress, dans la lutte permanente pour la survie.
Simplement : "être là". Qu'on fasse la sieste ou qu'on parte en quête de nourriture, il faut "être présent", prendre des initiatives, prendre ses responsabilités et ne pas s'en décharger sur une quelconque forme d'organisation (démocratique ou pas, directe ou pas).

C'est ça l'anarchie, pour moi. C'est simplement le vrai visage de la vie, voilà tout :-)
avatar
Goeland60

Messages : 92
Date d'inscription : 03/04/2010

http://anarchisme-vert-anarcho-primitivisme.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Jeu 8 Avr - 17:13

Des gens se sont portés volontaires et hop zou en avant, let's do it !
ah ben voilà . ^^
quand à ceux qui ne sont pas d'accord, ben ...
ça se passe bien ... ou pas ...
on ne pourra pas nier la/les lutte/s
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Invité le Jeu 8 Avr - 21:03

- "Oui certes mais alors, qu'est-ce qui se passe une fois qu'on n'est
plus en situation d'urgence ?"...

Réponse : on est toujours
en situation d'urgence.
Je suis d'accord là-dessus, mais le problème est d'en avoir conscience : or, ici et maintenant, ce n'est pas le cas, ou alors de façon très ponctuelle. Les mecs de Continental (les fameux "Conti") qui ont tout pété dans la sous-préfecture étaient en situation d'urgence. Il y a plein de gens en situation d'urgence aujourd'hui : ceux dont les boîtes ferment, ceux qu'on fout dehors parce que c'est la fin de la trêve hivernale, ceux qui risquent de tout perdre : le problème est de les fédérer...
Et en supposant qu'il y ait un "après" (donc que la révolution soit faite, ou en cours) comment préserver cette notion d'urgence ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  spike le Jeu 8 Avr - 23:14

>>>ivo: Les communistes et les anars ont les même buts: disparition des classes sociales, de la propriété privé, la centralisation des pouvoir de productions dans les mains des travailleurs et la suppression de l'Etat. Relis le manifeste du PC tu verra c'est écrit.
La suppression de l'état interviendrait après la fin de la dictature du prolétariat (notion mal définie par Marx lui-même).
Nous n'avons JAMAIS vu ça dans l'histoire, car une VERITABLE société communiste n'a jamais vu le jour...
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  Goeland60 le Ven 9 Avr - 0:17

>>>> ( Nyark Nyark a écrit ) "Je suis d'accord là-dessus, mais le problème est d'avoir conscience de cette "urgence" : or, ici et maintenant, ce n'est pas le cas, ou alors de façon très ponctuelle.

En effet. C'est là que des "idées" ont un rôle à jouer : elles peuvent être fédératrices (dans l'esprit des gens), plus qu'une organisation.

Montrer en quoi cette "urgence" est globale, commune à beaucoup de gens.

Je crois que beaucoup d'entre nous ne perçoivent l'urgence que d'un point de vue individuel, sans voir ce qu'elle a de commune à tous.

Pour ça, l'anarchisme est quelque chose de complètement à part : il va vraiment à la racine des choses, pour moi.

Mais l'anarchisme est devenu une notion très floue (démocratie directe, communisme, libéralisme libertarien...) . L'anarchisme ne s'est pas renouvelé idéologiquement. Il a été complètement cannibalisé par d'autres courants, qui l'ont vidé de son sens.

L'anarchisme n'est plus qu'un mot (soi-disant), mais c'est aussi parce qu'on n'a plus de mots pour en parler.
Une piste qui me vient par exemple : le monde d'aujourd'hui est perçu comme un tout, une globalité. L'anarchisme insiste sur la spécificité de l'individu (au sein de ce monde), mais il doit aussi avoir une vision du lien entre l'individu et la globalité du monde.

L'anarchisme est perçu comme la rupture de ce lien (individu / monde). Alors qu'il est au contraire, pour moi, un renforcement de ce lien. Le monde repose sur les épaules des anarchistes, d'une certaine manière, car il repose toujours sur les épaules de chaque individu.

>>> Pour revenir à la question de "l'urgence" :

Brûler une sous-préfecture, est un comportement anarchiste (enfin, à mon avis). Mais il faut aussi montrer en quoi ça l'est.

Si de l'anarchie on ne voit que la colère, mais pas l'urgence, on en perd le sens.

La seule chose qu'on a laissé à l'anarchisme (depuis longtemps) c'est la colère, alors que c'est bien d'autres choses.

L'anarchie est la seule alternative réelle au système actuel. Encore faut-il savoir dire aux autres (et pas seulement faire pour soi), en quoi c'est vrai.

Cela permettrait (peut-être) aux gens de donner un sens à leur colère et d'en faire quelque chose concrètement.

>>> SPIKE : pour moi l'anarchisme est vraiment totalement distinct du communisme (j'étais communiste au départ, au sens 19ème siècle du mot).

Il n'y a pas de "parti" anarchiste, par exemple.
Les communistes promettent que tout ira bien demain. Les anarchistes vivent maintenant.

Philosophiquement parlant (et en terme de façon de vivre et d'agir), c'est très différent, je trouve.
avatar
Goeland60

Messages : 92
Date d'inscription : 03/04/2010

http://anarchisme-vert-anarcho-primitivisme.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Ven 9 Avr - 10:03

la suppression de l'Etat. Relis le manifeste du PC tu verra c'est écrit.
oui oui ...
et dans la bible y'a ecrit qu'on est gentil.
ce qui n'a pas empeché 1500 ans de massacres ... au nom d'un dieu d'amour ...

arretes de ne croire qu'aux ecrits spike.
sinon tu vas te retrouver au paradis avec 70 vierges ... ^^
et reponds moi stp:
quand les communistes ont-ils supprimé l'etat ?????
(mais tu as dejà repondu je crois ... ^^ y'a rien qui te derange dans ta reponse ?...)
occupes toi des anars plutot que des cocos nan ??
ou alors je crains qu'on est certaines divergences d'opinions.
L'anarchisme ne s'est pas renouvelé idéologiquement.
et bcp (..... ^^) ne font que se referer à des auteurs ... pour le moins pas tt jeunes ...
L'anarchisme insiste sur la spécificité de l'individu (au sein de ce monde), mais il doit aussi avoir une vision du lien entre l'individu et la globalité du monde.
L'anarchisme est perçu comme la rupture de ce lien (individu / monde). Alors qu'il est au contraire, pour moi, un renforcement de ce lien. Le monde repose sur les épaules des anarchistes, d'une certaine manière, car il repose toujours sur les épaules de chaque individu.
Wink
je vais me repeter.
pour moi l'anarchisme est avant tout un humanisme.

Brûler une sous-préfecture, est un comportement anarchiste (enfin, à mon avis).
non ce fut un reflexe de dépit.
j'étais communiste au départ, au sens 19ème siècle du mot
face aux évolutions du langage il me semble que le terme de communard est finalement plus approprié.
Les communistes promettent que tout ira bien demain. Les anarchistes vivent maintenant.
et oui ça ira mieux demain ... avec les 70 vierges ... ^^
Philosophiquement parlant (et en terme de façon de vivre et d'agir), c'est très différent, je trouve.
c'est clair.




on est un peu loin de l'idée d'anti parti non ?
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  spike le Ven 9 Avr - 14:40


on est un peu loin de l'idée d'anti parti non ?

Donc l'anti-parti serai essentiellement anarchiste en fait?

Admettons que le pouvoir propages, les Idées, l'anti-parti logiquement répondra en balançant ses anti-Idées. Si on ne ratisse pas larges, on luttera entre anars, donx c'est nous, anarchistes qui propagerons les anti-Idées. Donc en quoi est-ce diffrents d'aujourd'hui??
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: " un anti-parti ? "

Message  ivo le Ven 9 Avr - 14:42

avoir une structure "reconnue" qui mettent ces idées en avant.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum