Derniers sujets
» narcotests
par ivo Lun 10 Juin - 19:55

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juin - 10:49

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56


concentrations en france

Aller en bas

concentrations en france Empty concentrations en france

Message  ivo le Lun 5 Avr - 11:34

AFP, Mise a jour : 04/04/2010 19:28
Les blessures enfouies d'un Tsigane français interné en 1940 en France

"Pendant 70 ans, nous avons gardé le silence sur ce que nous avions vécu dans les camps français pour +nomades+, par pudeur, pour ne pas étaler nos souffrances", raconte le Tsigane français Raymond Gurême, l'un des rares survivants d'une page occultée de l'histoire de France entre 1940 et 1946.

Raymond Gurême, 85 ans, dernier témoin survivant après avoir été arrêté et interné avec sa famille dans les camps pour "nomades" de Darnétal (Seine-Maritime) et Linas-Montléry (Essonne) lorsqu'il avait 15 ans, pose le 25 mars 2010 à Paris

A 85 ans, M. Gurême a gardé la gouaille et l'oeil malicieux de l'enfant "voyageur" qu'il était avant la Seconde guerre mondiale. Ses parents, ses huit frères et soeurs et lui amenaient alors "la civilisation dans les villages" grâce à leurs cirque et cinéma ambulants.

Mais cette enfance joyeuse s'achève brutalement à l'âge de 15 ans, le 4 octobre 1940 près de Rouen: "à 06H00, des gendarmes français sont venus nous réveiller et nous nous sommes retrouvés enfermés au camp de Darnétal, en Seine-Maritime: jamais nous ne pensions que d'autres Français nous traiteraient comme des moins que rien alors que mon père avait fait la guerre de 1914 -1918". Le père de Raymond Gurême écrit en vain au préfet pour demander une libération.

Le 27 novembre, la famille est dépouillée de tous ses effets personnels, caravanes et machines de cinéma compris et transférée par le train menottes aux poignets et chaînes aux pieds vers le camp de Linas-Montlhéry (Essonne).

"A Linas, ça a été terrible. Nous n'avions plus rien, ni pour manger, ni pour nous chauffer dans les baraques, les gosses tombaient malades, des bébés mouraient, les gens dépérissaient", témoigne-t-il, la voix nouée. Raymond Gurême perdra 20 kg en un an et demi dans ce camp dont les traces ont été effacées par l'actuel circuit automobile de Montlhéry.

"L'attitude des Français qui nous gardaient prisonniers nous mettaient très en colère, c'était des crapules", raconte-t-il. "Nous n'avons jamais vu un Allemand dans le camp, c'était les gardiens français qui nous tapaient dessus, nous insultaient".

Désespéré, l'adolescent s'évadera une première fois début 1942 avant d'être repris sur dénonciation du maire de sa commune de naissance, Meigneux (Seine-et-Marne). La seconde fois, alors qu'il est au mitard, M. Gurême parvient à ôter ses menottes et s'échappe après avoir passé une nuit caché dans un arbre du camp.

A 16 ans, il "navigue" seul dans une France en guerre, survivant en travaillant dans des fermes en Bretagne. Il ne retrouvera la trace des siens, qui le croyaient mort, qu'en 1952, en Belgique. "Ma famille avait tout perdu, personne n'a été indemnisé et mon père survivait avec un petit jeu de quille".

Dans la famille, le silence s'installe sur la période d'internement. "Mon père n'en parlait jamais et ma femme et moi on en a jamais parlé aux gosses non plus mais aujourd'hui, 70 ans après, je pense que c'est important de témoigner pour les jeunes générations et d'obtenir une reconnaissance officielle", dit ce patriarche, qui a 15 enfants et "une centaine" de petits-enfants et arrière-petits enfants.

Car regrette-t-il, "il y a des attitudes qui n'ont pas changé depuis la guerre: par exemple nos gosses ne sont pas bien accueillis dans les écoles et ça leur crée des difficultés pour toute la vie".

M. Gurême s'étonne aussi de n'avoir obtenu une carte d'"interné politique" qu'en 2009. "J'attends toujours la pension qui va avec", sourit-il, un rien désabusé.

Nomade dans l'âme, l'octogénaire garde sa caravane "prête à partir" à l'arrière de sa maison située... à 5 km de Montlhéry. "Je suis revenu où j'ai souffert", souligne-t-il. "Sans doute parce que la France n'a jamais reconnu ce qu'on a fait subir à des milliers de Français comme moi dans ces camps".
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

concentrations en france Empty Re: concentrations en france

Message  ivo le Lun 7 Sep - 8:51

Les restes de victimes d'un médecin nazi découverts à Strasbourg inhumés
Ces restes humains se trouvaient dans un bocal et deux éprouvettes. Il s'agit de cinq fragments de peau prélevés sur certaines des 86 personnes assassinées dans la chambre à gaz du camp du Struthof, dans les montagnes des Vosges, ainsi que des pelures de pommes de terre prélevées dans le tube digestif d'une victime. Hirt les a fait tuer pour se constituer une "collection de squelettes". Ces fragments ont été prélevés à la Libération par un légiste français dans le but de prouver les causes de la mort de ces victimes et témoigner des crimes et atrocités commis par les nazis.
>>>
http://www.franceinfo.fr/actu/societe/article/les-restes-de-victimes-d-un-medecin-nazi-inhumes-strasbourg-726249
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

concentrations en france Empty Re: concentrations en france

Message  ivo le Sam 17 Oct - 9:44

mémorial de Rivesaltes : une “œuvre de résistance à l’oubli”
"Ce camp, c’est le fruit de la collaboration exemplaire de la Préfecture, de la gendarmerie et de la SNCF. La mémoire administrative française a effacé ses propres responsabilités exercées à 100% dans l’excellence.”
>>>
http://www.lesinrocks.com/2015/10/16/actualite/inauguration-du-memorial-de-rivesaltes-une-oeuvre-de-resistance-a-loubli-11781820/

concentrations en france 753_memorial-rivesaltes_-m-hedelin-region-languedoc-roussillon-tt-width-470-height-274-lazyload-1-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1

>>>

Camp d’internement de Rivesaltes : retour sur une sale Histoire de France
avec un camp comme Rivesaltes, vous avez la rencontre de la demande sociale autoritaire, qui émane de la société, et de l’offre autoritaire, que l’on trouve dans l’Etat et dans les élites.
>>>
http://www.lesinrocks.com/2015/10/03/actualite/au-camp-de-rivesaltes-la-france-se-rememore-un-xxe-siecle-peu-glorieux-11778669/

concentrations en france Rivesaltes-france
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

concentrations en france Empty Re: concentrations en france

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum