Derniers sujets
» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Mer 22 Nov - 10:15

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mer 22 Nov - 10:12

» macronie
par ivo Mer 22 Nov - 9:07

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Lun 20 Nov - 8:44

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» enfance ...
par ivo Sam 18 Nov - 10:33

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Ven 17 Nov - 7:13

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» flicage total du net
par ivo Jeu 16 Nov - 8:19

» internet , technologie, ...
par ivo Jeu 16 Nov - 8:07

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Dim 12 Nov - 8:16

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

» impots
par ivo Sam 11 Nov - 9:12

» démocratie et justice ...
par ivo Sam 11 Nov - 8:33

» Today's joke
par ivo Ven 10 Nov - 9:49

» Les prisons: questions.
par ivo Ven 10 Nov - 9:04


[Histoire] Flibustiers, boucaniers, pirates et autres corsaire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Histoire] Flibustiers, boucaniers, pirates et autres corsaire...

Message  Invité le Mar 13 Avr - 14:22

Les flibustiers avaient des lettres de marque signées pas le Roy pour piller les navires Espagnoles qui eux même pillaient l'or des Incas, mais à la fin du XVIIe siècle, fini les lettres de marque et fin de l'age d'or de la flibuste. Ils durent donc se reconvertir soit en devenant "petit blanc à terre", soit (pour la plupart) devenir pirates et travailler pour leur compte. Pour lutter contre les pirates qui harcelaient leurs navires, les Roys engageaient des corsaires (avec lettres de course).

Les boucaniers quand à eux avaient choisis de rester à terre (principalement dans l'île de Saint-Domingue (acuelle Haïti / Republique Dominicaine)) pour chasser les bœufs sauvages dont ils boucanaient la viande (d'ou leur nom) qu'ils revendaient ainsi que les peaux aux flibustiers sur l'île de la tortue (au nord d'Haïti). Mais à la fin de la flibuste ils durent eux aussi se reconvertir.

Les flibustiers et boucaniers fondèrent une sorte de société : Les frères de la côte. Celle-ci était régie par des lois. Par exemple, avant de partir en expédition, l'équipage signait avec le capitaine (qui était élu et révocable soit dit en passant) une chasse partie qui définissait les règles à respecter, le partage du butin et les compensation pour les blessés (et oui, ils avaient inventés l'ancêtre de la sécurité sociale !).

Une des chasse partie les plus connus est celle créé par Bartholomew Roberts en 1720, en voici un extrait :

I. Chaque pirate pourra donner sa voix dans les affaires d'importances et aura un pouvoir de se servir quand il voudra des provisions et des liqueurs fortes nouvellement prises, à moins que la disette n'oblige le public d'en disposer autrement, la décision étant prise par vote.
II. Les pirates iront tour à tour, suivant la liste qui en sera faite, à bord des prises et recevront pour récompense, outre leur portion ordinaire de butin : une chemise de toile. Mais, s'ils cherchent à dérober à la compagnie de l'argenterie, des bijoux ou de l'argent d'une valeur d'un dollar, ils seront abandonnés sur une île déserte. Si un homme en vole un autre, on lui coupera le nez et les oreilles et on le déposera à terre en quelques endroits inhabités et déserts.
III. Il est interdit de jouer de l'argent aux dés ou aux cartes.
IV. Les lumières et les chandelles doivent être éteintes à huit heures du soir. Ceux qui veulent boire, passé cette heure, doivent rester sur le pont sans lumière.
V. Les hommes doivent avoir leur fusil, leur sabre et leurs pistolets toujours propres et en état de marche.
VI. La présence de jeunes garçons ou de femmes est interdite. Celui que 1'on trouvera en train de séduire une personne de l'autre sexe et de la faire naviguer déguisée sera puni de mort.
VlI. Quiconque déserterait le navire ou son poste d'équipage pendant un combat serait puni de mort ou abandonné sur une île déserte.
VIII. Personne ne doit frapper quelqu'un d'autre à bord du navire ; les querelles seront vidées à terre de la manière qui suit, à l'épée ou au pistolet. Les hommes étant préalablement placés dos à dos feront volte-face au commandement du quartier-maître et feront feu aussitôt. si l'un d'eux ne tire pas, le quartier-maître fera tomber son arme. Si tous deux manquent leur cible, ils prendront leur sabre et celui qui fait couler le sang le premier sera déclaré vainqueur.
IX. Nul ne parlera de changer de vie avant que la part de chacun ait atteint 1000 livres. Celui qui devient infirme ou perd un membre en service recevra 800 pièces de huit sur la caisse commune et, en cas de blessure moins grave, touchera une somme proportionnelle.
X. Le capitaine et le quartier-maître recevront chacun deux parts de butin, le canonnier et le maître d'équipage, une part et demie, les autres officiers une part et un quart, les flibustiers une part chacun.
XI. Les musiciens auront le droit de se reposer le jour du sabbat. Les autres jours de repos ne leur seront accordés que par faveur.

Compensation pour les blessés :

D'après L’appréciation du handicap chez les frères de la Côte (1664-1675)
selon Alexandre-Olivier Exmelin, chirurgien de la flibuste. la "réparation du dommage corporel, à base anatomique, en espèces ou en aides humaines" était la suivante :

* Pour la perte d’un œil : 100 écus ou un esclave.
* Pour la perte des deux : 600 écus ou six esclaves.
* Pour la perte de la main droite ou du bras droit : 200 écus ou deux esclaves.
* Pour la perte d’un doigt ou d’une oreille : 100 écus ou un esclave.
* Pour la perte d’un pied ou d’une jambe : 200 écus ou deux esclaves.
* Pour la perte des deux : 600 écus ou six esclaves.


Des cas particuliers avec équivalents fonctionnels ou en contrainte de soins sont prévus.
Lorsqu’un flibustier a une plaie dans le corps qui l’oblige à porter une canule, on lui donne 200 écus ou 2 esclaves.
Si quelqu’un n’a pas perdu entièrement un membre mais que ce membre soit complètement hors d’usage; il ne laissera pas d’être indemnisé comme s’il l’avait perdu tout à fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum