Derniers sujets
» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Mer 22 Nov - 10:15

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mer 22 Nov - 10:12

» macronie
par ivo Mer 22 Nov - 9:07

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Lun 20 Nov - 8:44

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» enfance ...
par ivo Sam 18 Nov - 10:33

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Ven 17 Nov - 7:13

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» flicage total du net
par ivo Jeu 16 Nov - 8:19

» internet , technologie, ...
par ivo Jeu 16 Nov - 8:07

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Dim 12 Nov - 8:16

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

» impots
par ivo Sam 11 Nov - 9:12

» démocratie et justice ...
par ivo Sam 11 Nov - 8:33

» Today's joke
par ivo Ven 10 Nov - 9:49

» Les prisons: questions.
par ivo Ven 10 Nov - 9:04


u.s.a : immigration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

u.s.a : immigration

Message  ivo le Sam 1 Mai - 9:59

AFP, Mise a jour : 01/05/2010 07:32
Etats-Unis: les immigrés dans la rue pour contester la loi migratoire d'Arizona

Des centaines de milliers d'immigrés, majoritairement latino-américains, ont prévu de défiler samedi à travers les Etats-Unis pour protester contre la loi migratoire très répressive adoptée récemment par l'Arizona (sud-ouest) et réclamer une véritable réforme migratoire fédérale.

Le mot d'ordre des défilés sera "Todos somos Arizona" (Nous sommes tous de l'Arizona) et la plus grande manifestation se tiendra à Los Angeles, où la police attend au moins 100.000 personnes.

Jan Brewer, la gouverneur républicaine de l'Arizona, frontalier du Mexique, a promulgué le 23 avril une loi controversée, qui autorise notamment la police à contrôler le statut migratoire en cas de "doute raisonnable". Les opposants au texte y voient une légalisation du délit de faciès.

"Les associations, le peuple d'Arizona, et non seulement les Mexicains et les latino-américains mais aussi les Amérindiens, les Afro-américains et les travailleurs en général, sont les vraies victimes dans le ligne de mire de cette loi rétrograde et raciste", a déclaré Nativo Lopez, président de l'Association politique mexicano-américaine (MAPA).

Les consulats à Los Angeles de nombreux pays latino-américains (Mexique, Bolivie, Brésil, Costa Rica, Equateur, Salvador, République Dominicaine, Pérou et Guatemala) ont assuré leurs ressortissants d'Arizona de leur soutien, et leur ont demandé de manifester samedi "dans le respect des lois américaines".

Selon les organisateurs, les défilés auront lieu dans 70 villes à travers les Etats-Unis, notamment à Miami, devant la Maison Blanche à Washington, à New York ou à Chicago.

"Nous avons décidé de réunir ici à Los Angeles la plupart des militants et défenseurs des droits des immigrés, car en Arizona, nous avons prévu une journée pédagogique sur la loi et les droits de notre communauté", a expliqué à l'AFP Pablo Alvarado, directeur d'une association de travailleurs journaliers.

"En Arizona, le temps n'est plus aux grands défilés, ce qu'il faut c'est résister pacifiquement et défier cette loi dans les tribunaux", a-t-il ajouté.

Jan Brewer a promulgué vendredi quelques amendements au texte original -- les contrôles ne pourront être effectués qu'en cas de délit présumé et non selon le bon vouloir de la police -- mais les associations les jugent encore insuffisants. Plusieurs d'entre elles ont prévu de contester la loi devant les tribunaux.
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: u.s.a : immigration

Message  ivo le Dim 30 Mai - 12:29


Les manifestants ont exigé d'Obama qu'il tienne ses promesses. [Reuters]
http://info.rsr.ch/fr/news/Immigration_nouvelle_manifestation_en_Arizona.html?siteSect=2010&sid=12057202&cKey=1275214487000

Immigration: nouvelle manifestation en Arizona

Entre 10'000 et 20'000 personnes venues de tous les Etats-Unis par bus ont défilé samedi devant le capitole de l'Arizona à Phoenix, pour protester contre une nouvelle loi sur l'immigration. Des partisans du texte ont aussi manifesté.

Des milliers de militants des droits civiques et de membres de syndicats qui jugent cette loi raciste ont convergé de tout le pays pour défiler derrière une banderole disant "Obama, tiens ta promesse".

Ils faisaient là référence à l'engagement de réformer la politique d'immigration pris avant son élection par le président américain pour s'attirer les faveurs de l'électorat hispanique. Ils ont également entonné "si se puede", un équivalent espagnol de "Yes we can", la formule de Barack Obama.

Huit kilomètres de foule

Bravant la chaleur cuisante, les marcheurs ont remplis les huit kilomètres de l'artère centrale de Phoenix. Des dizaines de policiers les encadraient, et des hélicoptères tournaient au-dessus de la foule. Quelques 300 personnes opposées au texte se sont retrouvées autour du Capitole d'Austin au Texas, et autant devant l'ambassade des Etats-Unis au Mexique.

A San Francisco, 500 personnes manifestaient à l'extérieur du stade où l'équipe
locale de baseball des Geants jouait contre les Diamondbacks de l'Arizona.

Partisans au texte

Des Américains favorables au projet se sont en revanche prononcés pour des achats de produits en provenance de l'Arizona, suggérant d'aller passer des vacances sur place pour soutenir l'Etat qui résiste aux injonctions du pouvoir central.

Ils étaient réunis dansun stade de football à Tempe, et certains comme Gina Loudon de St.Louis se comparaient aux défenseurs de Fort Alamo contre les Mexicains. A Alamo, en 1836, quelques Texans ont résisté à l'armée mexicaine de Santa Anna, peu avant que l'Etat ne se détache du Mexique.
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: u.s.a : immigration

Message  niouze le Jeu 29 Juil - 15:27

En Arizona, la loi sur l'immigration radoucie

Une juge fédérale de Phoenix (Arizona) a suspendu les points les plus controversés de la nouvelle loi sur l’immigration de cet état de l’Ouest américain.



La justice a suspendu mercredi les points les plus controversés de la loi sur l’immigration de l’Arizona, qui banalise selon les critiques le délit de faciès, à la demande de sept plaignants, dont l’administration Obama en première ligne dans ce dossier.

La juge fédérale de Phoenix Susan Bolton a estimé dans une décision rendue publique à la veille de l’entrée en vigueur de la loi que l’Etat fédéral avait «de bonnes chances de l’emporter sur le fond».

Dans un communiqué, la gouverneure républicaine de l’Arizona, Jan Brewer, qui a signé cette loi le 23 avril, a annoncé qu’elle allait faire appel.

«Ce combat est loin d’être terminé. En fait, nous n’en sommes qu’au début d’une longue bataille judiciaire à l’issue de laquelle le droit de l’à protéger ses citoyen l’emportera», a-t-elle affirmé dans un communiqué.

L’administration Obama avait rejoint début juillet six plaignants pour contester en justice cette loi qui a provoqué un tollé en Arizona, Etat américain frontalier du Mexique, comme ailleurs.
Les dispositions supprimées

Une des dispositions bloquées prévoyait qu’un policier puisse vérifier la légalité de la présence aux Etats-Unis d’une personne lorsque celle-ci a été arrêtée pour une infraction.

En vertu de cet article, un policier pouvait demander ses papiers à une personne s’il existait «un soupçon suffisant que cette personne est illégalement présente aux Etats-Unis», une disposition assimilée par ses détracteurs au délit de faciès.

Les autres sections bloquées créaient de nouveaux délits pour n’avoir pas fait de demande de régularisation, n’avoir pas de papiers en règle, ou encore chercher ou exercer un emploi lorsqu’on est en situation illégale.
«Une étape importante»
La juge Bolton a estimé notamment que telle qu’elle était rédigée, la loi comportait «un risque important que les policiers se mettent à arrêter des immigrés en situation régulière».

Sa décision «est une étape majeure qui va épargner aux habitants de l’Arizona les délits de faciès et les discriminations», a déclaré dans un communiqué Anthony Romero, directeur de la puissante association américaine de défense des libertés civiles ACLU.

Après le scandale provoqué par l’adoption de la loi le 23 avril, et les protestations en mai du président mexicain Felipe Calderon, Barack Obama avait décidé de contester la loi en justice.

«Un Etat ne peut pas établir de son propre fait une politique de l’immigration», affirmait le ministre de la Justice dans sa plainte.

Lors d’une audience réunissant les parties le 22 juillet, John Bouma, l’avocat de Jan Brewer, avait rétorqué que la loi migratoire «n’interférait en rien avec (la politique) fédérale».

Il avait nié tout encouragement au délit de faciès. «Si on décidait de contrôler tous les gens qui ont l’air hispaniques, ce serait ingérable», avait-il dit.

«Alors la loi aurait dû le stipuler» dès le départ, avait répondu la juge Bolton, en référence aux modifications que Jan Brewer avait dû faire en urgence sur le texte pour gommer les formulations les plus controversées.
Manif prévue jeudi

Des milliers de personnes convergeaient mercredi vers Phoenix où une manifestation devait avoir lieu jeudi, jour d’entrée en vigueur de la loi. Un tiers des 6,6 millions d’habitants de l’Arizona ne sont pas nés aux Etats-Unis et environ 460.000, selon des estimations, sont en situation irrégulière.

Les autorités de l’Arizona estiment être dépassées par le nombre d’illégaux qui augmentent, selon elles, le taux de délinquance et grèvent les ressources de l’Etat.

Mais pour Pablo Alvarado, directeur d’une organisation créée contre la loi, celle-ci est «une mesure raciste, discriminatoire et hypocrite qui cible ceux-là mêmes qui travaillent pour les gens qui s’expriment contre les sans papiers».

(Source AFP)
libération.fr

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: u.s.a : immigration

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum