Derniers sujets
» flicage total du net
par ivo Aujourd'hui à 9:05

» ... 14/18 ...
par ivo Aujourd'hui à 9:00

» la phrase du jour
par ivo Aujourd'hui à 8:29

» afrique du sud
par ivo Aujourd'hui à 8:08

» Today's joke
par ivo Aujourd'hui à 8:03

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Aujourd'hui à 7:54

» retraites
par ivo Hier à 7:58

» armement><désarmement
par ivo Dim 17 Sep - 8:09

» Necronomacron
par ivo Sam 16 Sep - 9:25

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» immigration ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:41

» homophobie dans le monde ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:23

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» Etats-Unis
par ivo Ven 15 Sep - 8:55

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» les "joies" du sport ...
par ivo Ven 15 Sep - 8:26

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Jeu 14 Sep - 7:29

» macronie
par ivo Mer 13 Sep - 9:28

» droites extremes
par ivo Mer 13 Sep - 9:12

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 13 Sep - 8:10

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» Birmanie
par ivo Mer 13 Sep - 7:53

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

» pologne
par ivo Mar 12 Sep - 8:55

» Nazisme.
par ivo Mar 12 Sep - 8:24

» les fous de dieu
par ivo Lun 11 Sep - 8:53

» Réflexion sur le sexisme
par ivo Lun 11 Sep - 8:37

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Lun 11 Sep - 7:52

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 19 Aoû - 19:33

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

Roumanie/ România. Informaţii generale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  Lib le Ven 7 Mai - 18:22

Crise économique: après la Grèce, la Roumanie?

La Roumanie est en faillite, les salaires vont être baissés de 25% (!) et les retraites de 15%, indique Le Nouvel Obs.com.

J'ai fait un petit tour sur des journaux roumains. Les commentaires et les articles sont édifiants. La colère monte. Traian Basescu, le président actuel, risque bientôt de se retrouver avec sa tête au bout d'une pique. Motif de ces réductions: l'Etat est en faillite, le budget est déficitaire.

Deux solutions pour ça: augmenter la TVA ou baisser les salaires. Il a opté pour la seconde option, au grand désespoir de tous les citoyens, mesure effective à partir du 1er juin. Des programmes sociaux vont être réorganisés. Mais cette mesure touche essentiellement les retraités, vivant déjà avec des retraites bien chiches, et les fonctionnaires, les professeurs, les médecins hospitaliers, les conducteurs de trains, de bus et de métro. Les allocations chômage vont également être revues à la baisse. Pour info, le chômage est de 15% environ...

Parmi les mesures qui font méchamment grincer des dents, on peut souligner les aides fiscales accordées aux PME. Le Président du Sénat n'a pas hésité à parler de "petit bombe nucléaire" lancée par Basescu. Ah ben comme ça c'est dit.

Sur le site d'un autre quotidien, proche du Libération français, les internautes se déchaînent de colère et rappellent que la Révolution n'est pas si loin dans l'Histoire, et qu'ils n'hésiteront pas à rejouer les scènes de la révolution de 1989...

Les syndicats promettent une vraie révolte

Beaucoup d'internautes parlent de la corruption qui va se réinstaller encore plus fortement dans certains secteurs, notamment hospitaliers, fléau que connaissent beaucoup de pays de l'Est. Le président de l'Union des fonctionnaire souligne également ce risque et parle "d'incitation à la corruption".

Les milieux d'affaires soutiennent au contraire cette mesure, car l'augmentation des impôts et de la TVA feraient fuir les investisseurs étrangers potentiels.

Pour vous donner une idée chiffrée du problème, les salaires de la fonction publique sont d'environ 1.000 lei par mois(on est pas encore passé à l'euro là-bas), ce qui représente 239,05 euros par mois.

Avec cette baisse de 25%, les salaires vont tomber à 179,07 euros par mois. Le loyer peut tourner entre 50 et 300 euros par mois. Les fruits coûtent entre 0,5 et 2 euros selon les saisons, l'essence est au même prix qu'en France, l'électro-ménager est plus cher qu'en France et certains prix sont identiques à ceux pratiqués dans nos supermarchés, notamment tous ce qui est entretien ménager ou produits corporels de base.

Beaucoup de gens dépendant directement ou indirectement de la fonction publique en Roumanie. A titre d'exemple, dans ma famille: mes deux cousines (fonction publique de la justicepour l'une, fonction publique militaire pour l'autre), mes deux grands-parents (tous les deux professeurs à Polytechnique Bucarest, maintenant retraités de la fonction publique), une de mes tantes (professeur de lycée), trois autres tantes et oncles (fonction publique hospitalière pour les trois), un oncle qui est dans le BTP et s'occupe des marchés publics de construction.

Pour synthétiser: on est pas sorti de l'auberge! Les prochaines élections risquent d'être sympathiques...

_________________
"Quiconque a un jour bloqué une rocade assez longtemps pour entendre à nouveau le chant des oiseaux sait bien quelle sinistre vie s’interrompt avec le blocage de l’économie."
avatar
Lib

Messages : 1691
Date d'inscription : 16/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le corps de l'ancien dictateur Ceausescu exhumé

Message  Lib le Mer 21 Juil - 11:45

En Roumanie, le corps de l'ancien dictateur Ceausescu exhumé

L'exhumation des corps présumés de l'ancien dictateur roumain Nicolae Ceausescu et de sa femme Elena, exécutés il y a plus de vingt ans, a commencé mercredi 21 juillet à Bucarest, afin de permettre de vérifier leur identité par des tests ADN. Un peu plus tôt, le gendre des époux Ceausescu, Mircea Opran, avait annoncé que les corps présumés de Nicolae et d'Elena Ceausescu seraient exhumés afin de subir des prélèvements pour des tests ADN, à la demande de la famille. Les analyses devrait durer plusieurs semaines. Une fois les prélèvements effectués, les corps seront ré-inhumés.

Depuis 2005, le dernier des enfants du couple encore en vie, Valentin Ceausecu, cherche à prouver que ce sont bien ses parents qui ont été enterrés dans le cimetière de Ghencea, à Bucarest. Après la mort du dictateur et de sa femme, tués par balles le 25 décembre 1989, les autorités de l'époque avaient décidé de les enterrer en cachette, pendant la nuit, sous des croix portant de faux noms, craignant que les tombes des Ceausescu ne soient profanées alors que la haine contre l'ancien couple dictatorial était très vive.

Séparées de plusieurs dizaines de mètres et surplombées désormais par des croix en marbre érigées par des nostalgiques du régime communiste, les deux tombes supposées renfermer les ossements de Nicolae et Elena Ceausescu sont devenues des lieux de pèlerinage, notamment à l'occasion des anniversaires du couple. Sous l'ère soviétique, le dictateur a dirigé la Roumanie d'une main de fer de 1965 à 1989.

Et 20 ans après, ils pensent que les tombent ne seront pas profanées? Ils se le mettent dans l'oeil profond.

_________________
"Quiconque a un jour bloqué une rocade assez longtemps pour entendre à nouveau le chant des oiseaux sait bien quelle sinistre vie s’interrompt avec le blocage de l’économie."
avatar
Lib

Messages : 1691
Date d'inscription : 16/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  ivo le Sam 2 Mar - 9:28

Gaz de schiste en Roumanie : « Chevron go home ! »
Près de 8.000 personnes ont manifesté mercredi à Bârlad, dans l’Est de la Roumanie, alors que la société américaine Chevron a décidé d’entamer l’exploration des gaz de schiste. La société civile demande un vrai débat public - d’autant que la région est sismique et que la méthode de la fracturation hydraulique pourrait présenter de grands dangers.
>>>
http://balkans.courriers.info/article21912.html
avatar
ivo

Messages : 26351
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  ivo le Ven 6 Sep - 8:47

ROUMANIE : Roşia Montana, l’histoire d’or qui empoisonne le pays
C'est peut-être douloureux, inadmissible, scandaleux pour politiciens et analystes, mais on assiste bien à la genèse d'un phénomène sans précédent dans notre histoire postrévolutionnaire (1989) – la constitution d'une véritable opposition au sein de la société civile. Quelques milliers de personnes ne peuvent pas encore se comparer aux centaines de milliers de manifestants en France ou au Portugal, mais selon les standards de la société roumaine, asphyxiée par une léthargie civique comme elle est, c'est un grand pas en avant.
>>>
http://www.presseurop.eu/fr/content/article/4116741-rosia-montana-l-histoire-d-or-qui-empoisonne-le-pays
avatar
ivo

Messages : 26351
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  ivo le Dim 8 Déc - 9:08

Gaz de schiste: Chevron cède temporairement face aux manifestations des Roumains
http://www.rfi.fr/europe/20131208-gaz-schiste-roumanie-chevron-manifestations-
Le groupe américain Chevron a annoncé qu'il renonçait temporairement à poursuivre le forage d'un puits destiné à l'extraction de gaz de schiste. C'est le résultat des manifestations répétées de la population, dont celle qui se tenait samedi 7 décembre..

L'hostilité de centaines de Roumains à l'exploration de gaz de schiste dans un village du nord-est de la Roumanie a payé. Au moins temporairement. Le groupe américain Chevron a suspendu les travaux de forage, justifiant cet arrêt par les conditions d'insécurité liées aux protestations, que le groupe juge illégales et violentes.

Déjà, à la suite de manifestations du même type, le groupe américain avait suspendu ses travaux à la mi-octobre, ne les reprenant que lundi dernier après l'intervention de la gendarmerie pour disperser les protestataires.

→ à (re)lire: Mine d'or: les Canadiens menacent la Roumanie d’une procédure de contentieux

Chevron a obtenu trois permis d'exploration de gaz de schiste en Roumanie mais les villageois situés à proximité du premier site craignent les retombées écologiques de la technique d'extraction par fracturation hydraulique. Une technique en usage aux Etats-Unis mais interdite en France comme en Bulgarie voisine.

Les manifestants s'en prennent aussi au Premier ministre Victor Ponta qui s'opposait au gaz de schiste avant son arrivée au pouvoir... et qui en est maintenant un ardent défenseur.
avatar
ivo

Messages : 26351
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  ivo le Ven 13 Déc - 8:44

ROUMANIE • Immunité quasi absolue pour les dignitaires roumains
http://www.courrierinternational.com/une/2013/12/12/immunite-quasi-absolue-pour-les-dignitaires-roumains
Les députés ont adopté le 10 décembre une modification du Code pénal qui introduit de fait "une immunité quasi absolue" pour les parlementaires et le président de la République face aux enquêtes pour conflit d’intérêts, rapporte Adevărul. Le Code pénal définit ce délit comme ne concernant que les fonctionnaires.

Le projet de loi exclut les maires, les parlementaires et le chef de l’Etat, par exemples, de cette catégorie, "une procédure qui respecte au millimètre les lois militaires et les stratégies de guerre, une guerre déclarée contre son propre peuple" ajoute fièvreusement le journal.

Le quotidien rappelle que les députés se préparent également à "adopter une loi d’amnistie pour les faits de corruption". Ce qui fait du parlement roumain, non plus une "Maison du peuple" [nom donné au bâtiment par Nicolae Ceausescu, qui a initié ce projet gigantesque de plus grande construction du monde, après le Pentagone], mais une "Maison contre le peuple".

Le même jour, le Sénat a rejeté le projet de loi concernant l’exploitation des mines, donnant ainsi un sérieux coup aux compagnies qui souhaitent exploiter les mines d’or de Roşia Montana.
avatar
ivo

Messages : 26351
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  ivo le Ven 3 Oct - 8:31

Roumanie : un gigantesque scandale de corruption implique d’anciens ministres
http://fr.euronews.com/2014/10/02/roumanie-un-gigantesque-scandale-de-corruption-implique-d-anciens-ministres/
En Roumanie, le parquet anti-corruption a demandé la levée de l’immunité de neuf ex-ministres et parlementaires impliqués dans un gigantesque scandale. Ces hommes politiques, ainsi que des hommes d’affaires, sont soupçonnés d’avoir reçu des millions d’euros de pots-de-vin de la part de revendeurs de logiciel Microsoft. Ils sont aussi accusés de trafic d’influence, de corruption et de blanchiment.

Le nom de l’actuel chef du gouvernement aurait été évoqué par des témoins. “Les procédures sont appliquées à la lettre”, assure le Premier ministre Victor Ponta qui se défend de toute implication. “Personne n’a refusé de coopérer. Toutes les personnes impliquées auront une chance de se défendre. Leur réputation jusqu‘à présent a toujours été irréprochable, il est donc normal qu’elles puissent donner leur point de vue”.

L’enquête porte sur un système mis en place en 2001 sur des rétrocommissions versées à des membres des gouvernements successifs jusqu’en 2012, ainsi qu‘à des intermédiaires. Les contrats étaient passés avec l‘éducation nationale, et outre Microsoft, le nom de la société Fujitsu Siemens est également cité dans l’enquête. Sur les 54 millions d’euros de contrats passés, au moins 20 millions d’euros auraient été détournés.
avatar
ivo

Messages : 26351
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  ivo le Dim 16 Nov - 8:30

En Roumanie, la démocratie ne tient qu'à un fil
http://www.courrierinternational.com/article/2014/11/15/en-roumanie-la-democratie-ne-tient-qu-a-un-fil
Afin de s’assurer la victoire lors du second tour du scrutin présidentiel, ce 16 novembre, le Premier ministre Victor Ponta a décidé de faire renaître les démons de l’extrême droite.

Vingt-cinq ans après la Révolution de 1989, les Roumains sont de nouveau descendus dans la rue, par deux fois (samedi 8 et ce vendredi 13 novembre), afin de quémander le droit de voter. En 2014, la Roumanie, déjà membre de l'Union européenne depuis 2007, a signé un partenariat stratégique avec les Etats-Unis. Pourtant, le parti au pouvoir (Parti social-démocrate, PSD) vient de s'allier avec une formation extrémiste (Partidul România Mare (PRM), "Parti de la Grande Roumanie", conduit par Corneliu Vadim Tudor, ancien député européen) afin de mettre la main sur la présidence du pays. Je me demande ce qu'ils pensent, nos partenaires occidentaux, de ce retour dans le passé, dans les ténèbres des années 1990 !

Douche froide

Après le premier tour de l'élection présidentielle (le 2 novembre), il est évident que la démocratie en Roumanie ne tient qu'à un fil. La propagande du PSD tente de nous convaincre que le principal problème de ce scrutin serait le refus du candidat libéral, Klaus Iohannis, de rencontrer face à face, sur un plateau de télévision, le Premier ministre Victor Ponta. Or voilà : ils se sont rencontrés, et ce deux fois, les 11 et 12 novembre. Pendant que les gens qui entourent Ponta parlent et parlent de la prétendue lâcheté de Iohannis, le PSD montre plus que jamais sa peur du vote des Roumains.

Avec chaque jour qui passe, il est de plus en plus clair que les obstacles rencontrés par les Roumains de l'étranger pour voter, le 2 novembre, n'étaient pas dus au hasard. Il s'agissait d'une action préméditée par un gouvernement qui sait qu'il perdra l'élection, et ce, indépendamment du résultat du scrutin final de ce dimanche 16 novembre. Après des journées entières pendant lesquelles la propagande de centre gauche a jeté la culpabilité sur le Bureau électoral central (BEC), pour le nombre insuffisant des bureaux de vote à l'étranger, cette institution a réagi en expliquant que, selon la loi, c'est le ministère qui établit leur nombre.

La précision du BEC a eu l'effet d'une douche froide pour le ministre des Affaires étrangères, Titus Corlățean, celui-là même qui expliquait qu'il n'avait pas beaucoup d'instruments à sa disposition afin de résoudre ce problème de la diaspora : il a trouvé une solution entre-temps, en donnant sa démission le 10 novembre. Pour le deuxième tour, il existe aussi, n'oublions pas, la possibilité d'une ordonnance d'urgence prolongeant l'horaire d'ouverture des bureaux de vote. Une variante qui n'a pas été envisagée pour l'instant.

Un problème majeur pour l'Occident

Les manifestations contre la restriction du droit au vote de la diaspora qui ont eu lieu samedi 8 novembre dans toutes les grandes villes roumaines, et dimanche 9, à Paris et Londres, prouvent que la Roumanie n'a pas encore résolu ses problèmes. Des problèmes qui se situent à la base de la démocratie. Qui aurait cru entendre, encore en 2014, des gens crier "je veux voter" ou "personne ne peut nous voler la liberté de voter" ?

Et, puisque nous parlons de démocratie, signalons aussi la renaissance officielle de Corneliu Vadim Tudor, rejeté par l'électorat en 2012 à la périphérie de la politique roumaine. L'alliance que le PSD vient de fomenter avec le PRM, dans le but précis de remporter l'élection présidentielle, met en scène un parti socialiste qui n'a aucun scrupule à utiliser l'arme de l'extrémisme pour atteindre ses buts. Le candidat du PSD ne voit pas de problème s'il est élu avec les votes venant des 350 000 adeptes d'un parti extrémiste, pendant que les Roumains de la diaspora ne peuvent même pas exprimer leur vote.

Ce qui se passe aujourd'hui en Roumanie ne doit pas échapper à l'Occident. Je refuse de croire que les manœuvres antidémocratiques de Victor Ponta, du moins celles datant de cette dernière semaine, n'ont pas attiré l'attention de la Commission européenne et des Etats-Unis. Le PSD a fait un retour dans le passé et creuse de nouveau à la racine de l'Etat de droit, et ceci est un problème régional. Je ne crois pas que, ayant en tête les mauvais exemples qui nous entourent, la Hongrie, la Bulgarie, on puisse tolérer encore un pays dans lequel le droit de vote est empêché, et dans lequel les parties extrémistes assurent la victoire d'un candidat à l'élection présidentielle. Je crois que le PSD et Victor Ponta sont déjà un problème majeur pour l'Occident, et s'ils gagnent aussi le scrutin du 16 novembre, ce problème sera aussi le nôtre.

COMBAT FRATRICIDE
— Roumanie : “Diable” contre “singe électrocuté”

Tant que s’entre-déchirent les deux ténors de l’extrême droite, tout va bien, estime le magazine roumain Revista 22.
Dans les sports de combat, on aime à s’affubler de noms qui font peur. Dans l’arène politique, chez nous, c’est plutôt l’inverse. Vadim Tudor (chef du parti de la Grande Roumanie) et Gigi Becali (leader du parti Nouvelle Génération et patron du club de football Steaua) luttent jusqu’à s’enfoncer dans la boue jusqu’aux genoux, puis jusqu’au ventre et, finalement, jusqu’au cou. Vadim Tudor : “Je n’ai rien à dire à ce vaurien.” A son tour, Becali répond : “Si tous les gens étaient comme lui, nous serions un pays de handicapés. Il n’est pas sain dans sa tête.” Sur les plateaux de télévision, Tudor affirme qu’il refuse de parler avec quelqu’un “qui n’a pas le bac” et, lorsque son interlocuteur brandit la preuve qu’il est inscrit à la fac, il lui lance : “T’es qu’un singe électrocuté.”
Pourtant les deux énergumènes sont bien les deux faces d’une seule et même pièce (usée). Seulement voilà, Gigi Becali est entré plus tard dans le couloir extrémiste, déjà occupé par Vadim Tudor. Il espérait peut-être qu’il y aurait de la place pour deux, essayant plutôt de copier le modèle que de l’attaquer. Il a emprunté la rhétorique patriotarde de Tudor, se réclamant des “historiques” de l’extrême droite dans le pays, dans le droit fil de la collaboration avec le IIIe Reich et la Légion roumaine. Toutes ces acrobaties l’ont imposé comme un personnage pittoresque, le berger devenu patron, qui ne mâche pas ses mots. Les sondages ont enregistré ses gesticulations quelque part sous le seuil électoral des 5 %, mais en croissance.
Pendant ce temps, Vadim Tudor perdait de nombreux parlementaires ; la même hémorragie de cadres s’observait dans les provinces, où les maires désertaient les rangs. Corneliu Ciontu, ancien lieutenant de Vadim Tudor, parlait même d’un parti en dissolution. Becali a dû l’entendre puisqu’il a décidé de donner le coup de grâce en proposant à Vadim Tudor une alliance dont le but était de prendre le contrôle du parti. Mais Tudor a senti le coup venir. “Gigi le Moustique, ce morveux venu avec ses moutons dans la capitale, se prend pour le roi réunificateur de la Roumanie.” Becali, lui, s’est réfugié dans le registre exorciste, qualifiant l’autre de “diable” et d’“Antéchrist”. Et la lumière fut : “Dieu m’a dit : ‘Gigi, va et bats-toi contre ce diable de Vadim, car il ment à ton peuple.’” Dans tout ce cirque, il y a quand même un bon point, car la fragmentation de l’électorat d’extrême droite réduit son influence dans la vie de la cité. Tant que Tudor et Becali tiennent occupé le couloir de l’extrémisme, il n’y aura jamais de place pour un vrai Le Pen en Roumanie. Qu’ils en soient remerciés !
avatar
ivo

Messages : 26351
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  ivo le Lun 24 Nov - 9:00

Roumanie: la chef du parquet anti-mafia arrêtée pour corruption
http://www.rfi.fr/europe/20141123-roumanie-cheffe-parquet-anti-mafia-arretee-corruption-alina-bica/
Arrestation spectaculaire à Bucarest. La chef du parquet anti-mafia a été placée en détention préventive pour 30 jours. Elle serait impliquée dans une affaire de corruption qui aurait provoqué un préjudice de plus de 60 millions d'euros à l'Etat roumain.

Avec notre correspondant à Bucarest, Luca Niculescu

Même pour un pays où l’on est habitué à voir des hauts responsables derrière les barreaux, cette affaire est énorme. La chef du parquet chargé de la criminalité organisée et du terrorisme a été interpellée en pleine rue, puis placée en garde à vue pour une affaire de corruption. Ce sont les procureurs d’un autre parquet, la Direction anticorruption, qui mènent l’enquête.

L’affaire remonte à 2011. À l’époque, Alina Bica était responsable de l’agence pour la restitution des propriétés qui avaient été confisquées par l’ancien régime communiste. À ce titre, elle aurait fermé les yeux sur une très forte surévaluation d’un terrain. Le préjudice pour l’Etat roumain serait de plus de 60 millions d’euros.

Lutte sans merci

L’enquête n’est qu’à ses débuts et plusieurs autres personnes ont été arrêtées. Des sources proches de l’enquête ont déclaré que cette affaire pourrait secouer profondément le monde politique roumain et que d’autres révélations sont attendues les prochains jours.

Depuis quelques années, la justice roumaine est engagée dans une lutte sans merci contre la corruption. Dans ce contexte, plusieurs dizaines de hauts responsables, dont un ancien Premier ministre, ont été condamnés à de lourdes peines de prison.
avatar
ivo

Messages : 26351
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roumanie/ România. Informaţii generale

Message  ivo le Mer 18 Nov - 11:35

Un gouvernement de technocrates pour la Roumanie
http://fr.euronews.com/2015/11/17/un-gouvernement-de-technocrates-pour-la-roumanie/
La Roumanie a désormais un gouvernement d’experts en administration européenne et d’anciens chefs de grandes entreprises, en bref un gouvernement de technocrates. Le nouveau Premier ministre, Dacian Ciolos, et son cabinet ont obtenu la confiance du parlement ce mardi.

Dacian Ciolos, 46 ans, est un ancien commissaire européen à l’Agriculture ; la ministre de l’Economie est une ancienne experte du FMI et de la Commission européenne.

Victor Ponta, Premier ministre sortant, a donné sa démission au début du mois après l’incendie de la discothèque qui a fait 56 morts et les grandes manifestations anti-corruption qui l’ont suivi.

Le nouveau gouvernement a promis de tout mettre en oeuvre pour favoriser l’indépendance de la justice et la lutte contre la corruption.

.......
avatar
ivo

Messages : 26351
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum