Derniers sujets
» étude du fascisme
par ivo Hier à 9:46

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Mar 13 Nov - 16:53

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Mar 16 Jan - 12:29

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

anipassion.com

Amnesty International - violences policières

Aller en bas

Amnesty International - violences policières

Message  ivo le Jeu 27 Mai - 11:01

Rapport annuel: Amnesty insiste sur les cas de violences policières en France
27/05/2010-[01:01] - AFP
PARIS, 27 mai 2010 (AFP) - Amnesty International souligne dans son rapport annuel mondial 2010 publié jeudi les cas de violences policières qui ont entraîné au moins un décès en 2009 en France et sont suivis par des enquêtes qui semblent "souvent manquer d’indépendance et d’impartialité".

L’organisation de défense des droits de l’Homme, basée à Londres, déplore dans la partie France de ce rapport "des cas de mauvais traitements et d’usage excessif de la force par des responsables de l’application des lois" qui "dans un cas au moins ont entraîné la mort d’un homme, Ali Ziri, un Algérien de 69 ans "mort après son interpellation le 9 juin à Argenteuil". Amnesty International cite également les cas d’Abou Bakari Tandia, mort en janvier 2005 "des suites de blessures subies alors qu’il était en garde à vue" et d’Abdelhakim Ajimi qui selon le rapport d’autopsie "a succombé en mai 2008 à une asphyxie provoquée par les méthodes d’immobilisation utilisées par les policiers". L’organisation estime qu’en France "ni les procédures disciplinaires ni les poursuites pénales contre les responsables présumés de tels actes" ne sont "conformes aux normes internationales de protection des droits humains". "Outre la lenteur de leur progression, les enquêtes sur ces allégations menées par les organes chargés de l’application des lois et par les autorités judiciaires semblaient souvent manquer d’indépendance et d’impartialité", ajoute-t-elle. "Nous ne notons pas de progrès de la part du gouvernement sur la question des violences policières", a assuré à l’AFP Patrick Delouvin, l’un des responsables d’Amnesty France. "En particulier, le projet du défenseur des droits qui fait disparaître la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), très active sur ce sujet, ne nous convient absolument pas"."Nous serons attentifs à la reprise des propositions du rapporteur au Sénat". M. Delouvin regrette également des "promesses non tenues" de la part du gouvernement, sur l’envoi de documents portant sur les enquêtes internes de la police et sur les instructions reçues par les policiers concernant les méthodes visant à maîtriser une personne lors d’une interpellation. Dans son rapport annuel, Amnesty s’inquiète également des "droits des migrants, des réfugiés et des demandeurs d’asile". M. Delouvin note à ce propos une "dégradation de la situation" en France. "On a l’impression que le maximum est fait pour dissuader les arrivées de demandeurs d’asile en France notamment via des visas de transit aéroportuaires et le harcèlement dans le Calaisis". Patrick Delouvin s’alarme également de la création annoncée de "zones d’attente mobiles qui vont réduire les droits des demandeurs d’asile en les empêchant d’avoir accès à une procédure d’asile normale".
avatar
ivo

Messages : 26728
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amnesty International - violences policières

Message  niouze le Jeu 1 Déc - 17:00

Dans son rapport "France : notre vie est en suspens. Les familles des personnes mortes aux mains de la police attendent que justice soit faite", Amnesty International se penche sur le cas de cinq personnes décédées, entre 2004 et 2009, aux mains de la police sans que la lumière soit faite sur les circonstances ayant entraîné leur mort.

Abou Bakari Tandia, Lamine Dieng, Abdelhakim Ajimi, Ali Ziri, Mohamed Boukrourou ; ces cinq personnes sont mortes entre 2004 et 2009 au cours d’interpellations qui ont mal tournées.

Abou Bakari Tandia, Malien de 38 ans, décédé en garde à vue en décembre 2004, à Courbevoie ;
Lamine Dieng, Français d'origine sénégalaise âgé de 25 ans, décédé en juin 2007, à Paris ;
Abdelhakim Ajimi, Tunisien de 22 ans, décédé pendant son arrestation en mai 2008, à Grasse ;
Ali Ziri, Algérien de 69 ans, décédé en juin 2009, à Argenteuil ;
Mohamed Boukrourou, Marocain de 41 ans, décédé pendant son arrestation en novembre 2009, à Valentigney.
Dans toutes ces affaires, les agents mis en cause sont à la connaissance d’Amnesty International (AI), toujours en fonction et les proches des victimes maintenus dans l’expectative et en souffrance du fait de la lenteur de la procédure et le peu d’informations dont elles disposent sur les faits qui ont causé la mort de leur proche.


Des collectifs de soutien travaillent d’arrache-pied pour continuer à sensibiliser et mobiliser à la mémoire des personnes disparues et batailler pour que la justice soit rendue et les victimes reconnues.

Pour Amnesty International, ces 5 affaires particulièrement dramatiques sont symptomatiques des dysfonctionnements qu’AI pointe du doigt dans son travail de recherche depuis 6 ans en France : usage disproportionné de la force, tendance à interpeller davantage les personnes étrangères et d’origine étrangère, manque d’impartialité des enquêtes, réticences des procureurs à poursuivre des agents de la force publique, sanctions sans commune mesure avec la gravité des faits, dégradation des relations de forces de l’ordre avec les citoyens.

Amnesty International a conscience que les policiers travaillent dans des conditions difficiles et font un métier parfois dangereux pour faire respecter la loi et maintenir l’ordre public. Cependant, ce faisant, ils doivent eux-mêmes se situer strictement dans le cadre des lois. Tout manquement à la déontologie doit faire l’objet d’une enquête impartiale et des responsabilités doivent être engagées pour permettre aux proches d’obtenir justice.

Dans une lettre ouverte adressée aux ministères de l’Intérieur et de la Justice, les cinq présidents d’Amnesty International en France, Tunisie, Algérie, Maroc, Sénégal et Mali, pays dont sont originaires les victimes, demandent que des enquêtes impartiales et exhaustives soient menées.

http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Violences/Mauvais-traitements/Actualites/France-un-rapport-sur-5-cas-de-deces-aux-mains-de-la-police-4072

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum