Derniers sujets
» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Aujourd'hui à 10:29

» Etats-Unis
par ivo Lun 10 Juil - 13:50

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» immigration ...
par ivo Lun 10 Juil - 13:31

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» armement><désarmement
par ivo Lun 10 Juil - 8:00

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» Today's joke
par ivo Dim 9 Juil - 9:00

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

» egypte
par ivo Dim 9 Juil - 8:19

» droites extremes
par ivo Dim 9 Juil - 8:14

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juil - 13:07

» blancs comme neige ^^
par niouze Sam 8 Juil - 11:40

» les "joies" du sport ...
par ivo Sam 8 Juil - 9:39

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Sam 8 Juil - 9:10

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Sam 8 Juil - 8:57

» Salvador
par ivo Sam 8 Juil - 8:49

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 8 Juil - 8:03

» internet , technologie, ...
par ivo Sam 8 Juil - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Sam 8 Juil - 7:46

» Découvrir la Techno.
par ivo Ven 7 Juil - 13:09

» macronie
par ivo Ven 7 Juil - 7:52

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Ven 7 Juil - 7:50

» Necronomacron
par ivo Ven 7 Juil - 7:49

» R.I.P. .......................
par ivo Jeu 6 Juil - 13:40

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 6 Juil - 10:20

» racisme quotidien
par ivo Jeu 6 Juil - 9:22

» flicage total du net
par ivo Jeu 6 Juil - 8:08

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mer 5 Juil - 8:04

» monde - stupéfiants
par ivo Mar 4 Juil - 8:52

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 2 Juil - 8:50

» "stupéfiants"
par ivo Sam 1 Juil - 9:45

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 9:17

» salaires
par ivo Sam 1 Juil - 9:04

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 8:58

» RDC >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:55

» Iran >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:36

» médias ? quels médias ??
par ivo Sam 1 Juil - 8:19

armement><désarmement

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

armement><désarmement

Message  ivo le Mer 2 Juin - 12:26

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Niveaux records des dépenses militaires en 2009
http://www.rsr.ch/info/les-titres/monde/2071752-niveaux-records-des-depenses-militaires-en-2009.html
Les dépenses militaires mondiales ont atteint de nouveaux records en 2009 sans connaître l'effet de la crise économique, tirées par les Etats-Unis où le changement d'administration n'a pu renverser les tendances, selon un rapport publié mercredi par le Sipri.

Au cours de l'année écoulée, le monde a consacré 1531 milliards de dollars (1772 milliards de francs) au secteur militaire, soit à prix constant une augmentation de 5,9% par rapport à 2008 et de 49% par rapport à 2000, écrit l'Institut international de recherche pour la paix de Stockholm.

"De nombreux pays ont augmenté leurs dépenses publiques globales en 2009 afin de soutenir la demande et combattre la récession. Même si les dépenses militaires ne faisaient généralement pas partie des stimuli économiques, elles n'ont pas été non plus coupées", commente le responsable au Sipri de la recherche sur les dépenses militaires, Sam Perlo-Freeman.

Les Etats-Unis en tête

L'Institut a constaté une hausse des dépenses militaires dans 65% des pays pour lesquels il a pu se procurer des chiffres. Les Etats-Unis, toujours largement les premiers en termes de dépenses militaires, ont investi 661 milliards de dollars dans ce secteur l'an dernier, soit 47 milliards de plus qu'en 2008.

L'augmentation américaine représente plus de la moitié (54%) de la progression planétaire, souligne le Sipri. Ne disposant pas du chiffre officiel pour la Chine, l'Institut avance une estimation de 100 milliards de dollars. La France est troisième de ce classement avec 63,9 milliards de dollars. "Les chiffres démontrent aussi que les grandes ou moyennes puissances, comme les Etats-Unis, la Chine, la Russie, l'Inde et le Brésil, les dépenses militaires constituent un choix stratégique à long terme auquel ils s'attachent même en période de difficultés économiques", selon Sam Perlo-Freeman.

"Opérations de maintien de la paix"

Une partie des dépenses militaires 2009 sont liées aux "opérations de maintien de la paix", notamment en Afghanistan, qui ont augmenté en termes de personnel et de coûts pour, elles aussi, atteindre de nouveaux records, selon le Sipri. Au total, 54 de ces opérations de maintien de la paix se sont déroulées dans le monde au cours de l'année passée pour "un coût connu" et jamais atteint jusque-là de 9,1 milliards de dollars".

En termes de personnel, les Etats auront déployé 219'278 personnes (89% de militaires et 11% de civils), en augmentation de 16% par rapport à 2008, souligne l'Institut. "Cette augmentation est liée aux renforcements des troupes sur des théâtres d'opérations de maintien de la paix déjà existants, le plus significativement dans le cadre de la Force internationale de l'Otan en Afghanistan (Isaf)", d'après le rapport.

Présence américaine doublée

Les Etats-Unis ont "plus que doublé" leur présence en Afghanistan l'année dernière et les dépenses américaines dans ce pays vont dépasser en 2010 celles prévues pour l'Irak avec respectivement 65 milliards de dollars et 61 milliards prévus dans la proposition de budget 2010, souligne le Sipri. Mais, malgré les efforts de la communauté internationale et du gouvernement afghan pour favoriser un dialogue avec les talibans, à moins que ces derniers "ne jugent que leur position se fragilise, il est peu probable qu'ils se joignent complètement à un processus de règlement politique", estime le chercheur Tim Foxley.

Les dépenses opérationnelles ont par ailleurs concerné la lutte contre le terrorisme et la drogue, note le rapport. Enfin, le Sipri estime à 8100 le nombre de têtes nucléaires opérationnelles détenues en 2009 par les huit puissances nucléaires (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France, Inde, Pakistan et Israël). Sur ce nombre, "près de 2000 étaient maintenues en état d'alerte avancé et pouvaient être lancées en quelques minutes".

Les USA ont investi 661 milliards de dollars dans ce secteur l'an dernier. [Keystone]
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Mer 9 Nov - 10:38

Les Etats-Unis démantèlent leur plus puissante bombe nucléaire
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/10/25/les-etats-unis-demantelent-leur-plus-puissante-bombe-nucleaire_1593776_3222.html
C'était la plus ancienne, la plus grosse et la plus puissante bombe de l'arsenal nucléaire américain datant de la guerre froide. Mardi 25 octobre, des experts nucléaires se préparaient à démanteler la dernière bombe B-53, construite en 1962, année de la crise des missiles de Cuba.
Elle doit être démontée à Amarillo (Texas), dans l'usine Pantex, la seule aux Etats-unis où des armes nucléaires sont maintenant fabriquées, entretenues et démantelées.

PUISSANCE DE 9 MÉGATONNES

Grise, pesant 4,5 tonnes et grosse comme un minivan, la bombe avait la capacité de détruire une région métropolitaine entière avec ses 9 mégatonnes libérées en cas de largage à partir d'un bombardier B-52. Pour ordre de grandeur, la bombe atomique qui a détruit Hiroshima le 6 août 1945 contenait une charge de 12 kilotonnes, soit une puissance de 0,012 mégatonne.

"C'est un fait important dans la mesure où c'est la dernière de ces armes de plusieurs mégatonnes que les puissances nucléaires fabriquaient au cœur de la guerre froide", a déclaré Hans Kirstensen, directeur de l'information nucléaire à la Fédération des scientifiques américains.

135 KG D'URANIUM

Le fait de démanteler cette bombe, retirée de l'arsenal américain en 1997, implique de retirer 135 kg d'uranium hautement explosif situés au cœur de la bombe.

"Le monde est un endroit plus sûr avec ce démantèlement", a déclaré Thomas D'Agostino, directeur de la National Nuclear Security Administration dans un communiqué de Pantex.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Sam 10 Mar - 18:28

Dépenses militaires : l’Asie sur le point de passer devant l’Europe
http://www.rfi.fr/europe/20120307-depenses-militaires-asie-le-point-passer-devant-europe
Une première : les dépenses militaires de l'Asie devraient dépasser celles de l'Europe cette année. C’est ce qui ressort du rapport annuel de l'Institut international d'études stratégiques (IISS) sur l'équilibre des forces dans le monde. Le document estime par ailleurs qu’Israël n’attaquera pas les sites nucléaires iraniens en 2012.

Sans surprise, les Etats-Unis demeurent les champions en matière de dépenses militaires. Même s’ils ont fait des économies comme la plupart des autres pays, ils restent très loin devant leurs poursuivants : en 2011, les Américains ont dépensé 739,3 milliards de dollars (561,3 milliards d'euros), devant la Chine qui avec 89,8 milliards de dollars, est en deuxième position. Selon le rapport de l’IISS, le budget américain de la défense dépasse à lui seul le budget cumulé des dix autres pays les plus dépensiers en matière militaire.

Intitulé L’équilibre militaire en 2012 (Military Balance), le document de l’institut basé à Londres relève que la Chine est engagée dans un programme de modernisation de ses forces et de ses équipements militaires. Un programme financé par sa forte croissance et qui la porte en tête des pays asiatiques pour les dépenses militaires.

Des « trous » lors de l'intervention en Libye

Autre enseignement du rapport, le continent asiatique est en passe de rattraper l’Europe. Explication du directeur-général de l'IISS John Chipman lors d'une conférence de presse mercredi 7 mars à Londres : « Depuis la crise financière en 2008, il y a eu une convergence entre les niveaux de dépenses militaires en Europe et en Asie (…) Alors que les niveaux de dépenses par tête en Asie restent sensiblement moins élevés qu'en Europe, au rythme actuel, les dépenses militaires en Asie vont probablement dépasser en 2012 celles de l'Europe, sur la base d'estimations ».

Dans le même temps, les dépenses militaires en Europe ont été amputées à cause de la crise économique. Le Royaume-Uni, qui a le plus gros budget militaire du continent, a réduit le budget du ministère de la Défense d'environ 8% sur quatre ans dans le cadre du plan d'austérité mis en place fin 2010.

« En Europe, analyse John Chipman, les budgets de la défense restent sous pression et les coupes se poursuivent (...) Entre 2008 et 2010, il y a eu des réductions des budgets de défense dans 16 pays européens membres de l'Otan. Dans une bonne partie de ces pays, les baisses estimées ont dépassé les 10% ». Selon lui, les effets des coupes budgétaires se sont fait ressentir lors de l'intervention en Libye l'an dernier: il y a eu des « trous » notamment dans le domaine du renseignement et de la reconnaissance.

Les Etats-Unis interviendraient en cas de menace nucléaire iranienne

Concernant une éventuelle attaque des sites nucléaires iraniens par Israël ou les Etats-Unis, l’IISS prévoit qu’elle n’aura pas lieu en 2012. Si les experts notent que les forces armées israéliennes ont la capacité d'effectuer un raid, ils estiment que ces frappes ne sauraient résoudre le problème. Seuls les Etats-Unis disposent des moyens et forces nécessaires pour mener une campagne militaire d’envergure contre l'Iran.

Selon les informations obtenues par l'IISS, le président américain Barack Obama et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu seraient parvenus, lors de leurs récentes négociations à Washington, à un compromis prévoyant qu'Israël diffèrerait une attaque des sites nucléaires iraniens. En échange, les Etats-Unis se seraient engagés à intervenir si une menace réelle pesait sur Israël. Le rapport indique que pour l’heure, l'Iran reste loin du statut de puissance nucléaire militaire. Toutefois, selon le document, une attaque israélienne sur les installations nucléaires iraniennes ne ferait que renforcer la détermination de Téhéran à accéder à l'arme atomique. Et n'aurait pour résultat que de retarder de quelques années le développement du programme iranien.

Pour en savoir plus :

Le rapport L’équilibre militaire en 2012 sur le site de l'IISS
http://www.iiss.org/publications/military-balance/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Sam 10 Mar - 18:33

Les derniers ASMPA ont été livrés fin 2011
http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=118888

Un Rafale de l'armée de l'Air doté d'un ASMPA
crédits : ARMEE DE L'AIR

La Direction Générale de l'Armement a livré, fin 2011, les derniers missiles air-sol moyenne portée améliorés (ASMPA) aux forces françaises. Cet armement, qui remplace l'ASMP, est mis en oeuvre par l'armée de l'Air depuis des bases terrestres et l'aéronautique navale à partir du porte-avions Charles de Gaulle. Déclaré opérationnel le 1er octobre 2009 sur Mirage 2000 N, l'ASMPA l'a été depuis sur les Rafale de la Marine nationale et de l'armée de l'Air. Développé par MBDA, le missile est doté d'une nouvelle tête (TNA) d'une puissance de 300 kilotonnes, sa portée étant estimée à 500 kilomètres en tir à haute altitude. Long de 5.25 mètres pour une masse d'environ 850 kilos, l'ASMPA est propulsé par statoréacteur, ce qui lui donne une vitesse plus importante, de l'ordre de Mach 3. Capable de voler à très basse altitude, l'ASMPA présente des capacités de pénétration et de précision accrues par rapport à son prédécesseur.


Rafale Marine doté d'un ASMPA (© : MBDA)

Dotées de cette nouvelle arme, les Forces aériennes stratégiques (FAS) et la Force aéronavale nucléaire (FANU) complètent le dispositif français de dissuasion, dont la pierre angulaire est constituée de la force océanique stratégique (FOST). Celle-ci compte quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, capables chacun de mettre en oeuvre 16 missiles balistiques. Comme Le Terrible, mis en service fin 2010, les trois premiers SNLE du type Le Triomphant vont recevoir le nouveau M51 en lieu et place du M45 dont ils disposent depuis leur mise en service en 1996 (Le Triomphant), 1999 (Le Téméraire) et 2004 (Le Vigilant). D'une portée de 9000 kilomètres, ce missile intercontinental de 12 mètres de long et 56 tonnes peut emporter jusqu'à 6 têtes thermonucléaires TN75 d'une puissance unitaire de 150 kilotonnes. Puis, à partir de 2015, le M51 devrait déployer la nouvelle tête TNO.
En tenant compte de la réduction d'un tiers de la composante aéroportée annoncée en mars 2008, l'arsenal français compterait, en tout, près de 300 têtes nucléaires.



SNLE du type Le Triomphant (© : MARINE NATIONALE)


M51 (© : DGA)
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Sam 14 Avr - 11:11

Les transferts d’armes : sujet tabou du débat électoral ?
...
Selon le SIPRI les exportations mondiales d’armements ont augmenté de 24 % entre la période 2007-2011 et la période 2002-2006. Au moins un secteur qui n’est pas touché par la crise… ni impacté par le Printemps arabe. En effet, selon le SIPRI les principaux fournisseurs ont continué à livrer des armes aux pays touchés par les événements.
...
>>>
http://reseau.dynamique-frontdegauche.fr/article/les-transferts-d%E2%80%99armes-sujet-tabou-du-d%C3%A9bat-%C3%A9lectoral
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Lun 21 Mai - 9:20

Hollande se dit rassuré sur le bouclier antimissile :
http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/05/21/hollande-se-dit-rassure-sur-le-bouclier-antimissile_1704482_823448.html#xtor=AL-32280539
François Hollande s'est déclaré dimanche 20 mai rassuré quant aux garanties apportées sur la création d'un bouclier antimissile, une idée défendue par les Américains mais combattue par les Russes.

Le nouveau chef de l'Etat français, qui s'était dit "réservé" pendant la campagne électorale sur cette idée, a expliqué avoir reçu des garanties lors du sommet de l'Otan, qui se poursuit jusqu'à lundi à Chicago, aux Etats-Unis.

"J'avais moi-même au cours de la campagne présidentielle évoqué un certain nombre de réserves que mes équipes ont continué à exprimer et qui en définitive ont pu être levées", a-t-il déclaré en conférence de presse.

QUATRE PRINCIPES "ESSENTIELS"

Le président a énoncé quatre principes "essentiels" à ses yeux, qu'il a dit avoir rappelés en séance pleinière à ses 27 partenaires de l'Alliance. Premier d'entre eux : "Que la défense anti-missile ne peut pas être un substitut à la dissuasion mais un complément".

François Hollande demande en outre "un contrôle politique de son utilisation". Ce qu'un diplomate français traduit par cette formule : "Savoir qui appuie sur le bouton et quand".

La France exige que ses industriels "soient directement intéressés à la réalisation des équipements nécessaires". "C'est aux Européens de s'organiser pour qu'ils puissent être aussi impliqués que nécessaire", a dit le président.

Enfin, "il doit y avoir une maîtrise des coûts pour qu'il n'y ait pas de dérive financière qui serait d'ailleurs insupportable pour les budgets des pays de l'Alliance". "Sur ces quatre principes, le communiqué final nous donne satisfaction", a conclu François Hollande.

MAIN TENDUE AUX RUSSES

Le président français a ajouté une autre condition en forme de main tendue aux Russes, alors que l'absence du président Vladimir Poutine au sommet de l'Otan était liée à ce dossier - il est représenté à Chicago par le premier ministre Dmitri Medvedev.

"Il ne peut pas être question que des pays puissent être menacés par ce dispositif antimissile, je pense notamment à la Russie. Le dialogue avec la Russie devra être poursuivi", a dit François Hollande. "Ce que je souhaite, c'est que les pays qui sont proches de ces antimissiles puissent être totalement rassurés".
Un responsable français a expliqué que la constitution de ce bouclier était, dans sa toute première phase, relativement limitée.

"On est sur quoi : un radar, une frégate et un centre de commandement américain transféré à l'Otan, point barre. C'est ça l'aspect technique. C'est ça la capacité intérimaire aujourd'hui", a-t-il dit.
c'est beau le pacifisme, le socialisme ..... ^^
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Mar 12 Juin - 9:00

Bataille navale en mer de Chine méridionale
fr info
Depuis plusieurs mois, la tension s'est accrue en mer de Chine méridionale. Les pays d'Asie du sud-est, au premier rang desquels la Chine, veulent préserver leur influence et leurs intérêts économiques. De Singapour à Taïwan, les puissances régionales se disputent quelques îlots. Mais il s'agit surtout d'une zone stratégique pour le commerce maritime mondial et d'un fond sous-marin riche en matières premières.

La mer de Chine méridionale est la 2e voie maritime mondiale pour le commerce. Les fonds marins des 200 îles et récifs qui s'y trouvent sont riches en matières premières, pétrole et gaz. Résultat, cette artère maritime vitale suscite la convoitise de plusieurs pays de la région, notamment la Chine, qui revendique la totalité de la zone.
Seulement voilà, selon Eric Denécé, directeur du centre français de recherche sur le renseignement, les argumentations de la Chine sont un prétexte. "C'est essentiellement une volonté d'étendre son influence". Pour les Chinois, "c'est un test de puissance". Eric Denécé rappelle que la mer de Chine méridionale "est une mer trop profonde". Il est donc "difficile d'exploiter" ces gisements.

La mer de Chine, une garnison flottante

Pour préserver leur influence, la plupart des pays d'Asie du sud-est renforcent leur présence navale. Les Chinois construisent de nouveaux sous marins. Ils en possèdent déjà 63. Le Vietnam a passé commande de six submersibles.
L'absence de transparence dans les dépenses militaires chinoises inquiète le Japon, l'Inde mais aussi les Etats-Unis. Les Américains vont d'ailleurs redéployer la plus grande partie de leur flotte navale sur la zone. La marine américaine dispose de quelque 285 bâtiments, dont la moitié actuellement déployée dans le Pacifique.

De leurs côtés, les Japonais estiment que l'émergence de la puissance militaire chinoise constitue "une menace". "Nous ne croyons pas à une course aux armements, mais puisque la Chine a augmenté ses capacités militaires et dépense plus en matière de défense, de notre côté, pour protéger nos intérêts nationaux, nous renforçons également nos capacités à nos frontières," a dit Shu Watanabe, le vice-ministre japonais de la Défense.

Le ministre indien de la Défense, A.K. Antony, a également exprimé les inquiétudes de New Delhi, autre grande puissance régionale, sur l'augmentation des dépenses militaires chinoises. Les Indiens viennent de prendre livraison d'un sous-marin nucléaire d'attaque russe, construisent six sous-marins de type Scorpene avec l'aide des Français et possèdent une flotte de 15 sous-marins conventionnels. La Malaisie vient tout juste d'ouvrir une base de sous-marins à Bornéo.
Aujourd'hui, à travers le monde, trente neuf Etats se répartissent 270 sous-marins conventionnels (hors sous-marins de poche). Plus d'une cinquantaine de sous-marins sont en construction.

Rupture d'approvisionnement en métropole ?

"Aujourd'hui, les affrontements sont essentiellement des arraisonnements de pêcheurs ou des rivalités à proximité de plateformes de forage" explique le contre-amiral Jean-Louis Vichot, directeur du Centre d'études supérieures de la Marine (CESM).
"Ce qui est à craindre, c'est qu'un incident dégénère. Là on se retrouverait avec un acte de guerre et un risque très élevé d'engrenage". Cela "affecterait grandement notre vie de tous les jours, en métropole, à cause de l'interruption du flux de conteneurs qui nous apportent des pièces détachées et des produits finis", poursuit le contre-amiral.

La presse chinoise a affirmé il y a quelques jours que Pékin ira jusqu'à la confrontation armée pour défendre ses vues.

Bataille navale en mer de Chine. Le reportage de Mikaël Roparz
commentaire
Quelle honte cet argent dépansé au cas ou.. ces menaces pour sécuriser des containers, et surtout un sous marin nucléaire vaut une centrale sous l'eau... l'homme est fou!
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Mar 12 Juin - 10:27

Au supermarché de l'armement, à 15 minutes de Paris
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120611.OBS8240/au-supermarche-de-l-armement-a-15-minutes-de-paris.html


Vendeurs russes, acheteurs bahreïnis... bienvenus à Eurosatory !

Stands bien tenus, chocolats, petits fours ou même fraises Tagada à disposition sur les comptoirs, c’est un salon à l’aspect pratiquement usuel qui s’est ouvert ce lundi 11 juin au matin à Villepinte, au Nord de Paris… si on ne prête bien sûr aucune attention à ce général thaïlandais, fusil mitrailleur à l’épaule, adossé à un stand. Ou à ces canons de tous calibres alignés bien sagement. Ou encore à ces véhicules blindés garés tous les 10 mètres, sans oublier les drones et les hélicoptères bien sûr. Car Eurosatory n’est pas un rendez-vous comme les autres. C’est "le" salon de la "Défense et la sécurité". Autrement dit : de l’armement.

Ne pensez pas venir y acheter un AK-47 pour orner le mur de votre salon, cet immense magasin d’armes et de munitions est, disons, réservé au commerce de gros. C’est un salon où se rencontrent marchands d’armes et acheteurs – des Etats pour l’essentiel – fabricants et sous-traitants.

A quelques jours des derniers pourparlers en vue de la signature d’un traité international sur le commerce des armes, il s’agit-là de la manifestation concrète de ce que les ONG abhorrent : aucun filtre à l’entrée, tous les fabricants semblent admis. Tous les clients aussi.

Etats-vendeurs

Les Etats y envoient des délégations en repérages de nouvelles technologies susceptibles d’améliorer les performances de leurs armées. Ils chapeautent également la présence de leurs entreprises d’armement, réunies par pays d’origine.

C’est d’ailleurs un peu la course à la représentation, entre le lounge du pavillon américain occupé par l’Association de l’armée américaine et l’inauguration en grande pompe du pavillon israélien par l’ambassadeur Yossi Gal et le général Ben Hanan… c’est à celui qui aura le plus grand stand !

Se côtoient donc les pavillons américain, allemand, turc, espagnol, israélien mais aussi chinois ou russes quand les ONG reprochent justement aux entreprises russes de livrer la Syrie en chars pour massacrer sa population et aux chinoises de fournir à leur Etat le matériel anti-émeute pour réprimer toute manifestation.

Amnesty, Oxfam et le CCFD avaient d’ailleurs donné rendez-vous à la presse devant le salon pour attirer l’attention sur cet événement et dénoncer les ventes d’armes "irresponsables" dans le monde. Notamment car le plus grand salon de l’armement terrestre et aéroterrestre au monde se tient à moins d’un mois de négociations capitales à New York en vue d’un traité sur le commerce des armes.

Or, aujourd’hui, dans la liste des exposants d’Eurosatory, figure des entreprises comme le russe Rosoboronexport, dont tout le monde sait maintenant qu’il vend des armes à la Syrie", explique Aymeric Elluin, chargé de campagne Armes et impunité à Amnesty. "Et aussi le chinois Norinko qui exporte au Soudan alors que Khartoum utilise ses armes au Darfour pour massacrer les populations. Ou encore la Libye qui fait encore l’objet d’un embargo sur les armes, dont on n’a aucune assurance que ses forces soient capables de gérer leurs stocks ou, même, soient formées à l’utilisation de la force", souligne-t-il.

Outre la question des vendeurs, celle des acheteurs se pose aussi. Le printemps arabe n’est pas terminé, de nombreux pays répriment encore les manifestants en demande de plus de libertés, de démocratie. Alors quand on quitte du regard la délégation mexicaine, uniforme et décorations au plastron, pour atterrir sur les représentants bahreïnis, costume trois pièces et chaussures italiennes, un certain malaise nait.

On invite à Paris, à quelques jours d’une conférence majeure pour responsabiliser sur les ventes d’armes dans le monde, des Etats qui agissent de façon irresponsable et meurtrière", dénonce Aymeric Elluin.

Accord franco-russe

"La France aurait pu, par le biais du salon, arriver à faire pression sur un Etat comme la Russie pour que les transferts d’armes vers la Syrie cessent, pour amener Moscou à donner la garantie qu’elle va arrêter d’exporter à tout va", souligne Amnesty. Mais peut-être était-ce trop compliqué pour Paris qui va bientôt vendre des bateaux à la Russie et a encore signé, via Thales, lundi, à l’ouverture du salon, un nouvel accord de coopération avec Rosoboronexport…

Pour les ONG, il est en tout cas urgent d’alerter les opinions publiques sur la nécessité d’avoir un véritable système de contrôle international "qui empêche les transferts d’armes irresponsables dans des pays qui oppressent leur population".

Est-ce le signe d'un progrès vers un monde plus pacifique ? Hall 6, au stand du belge FN Herstal, entre armes de poing et fusils automatiques, sont exposées deux armes étiquetées "less-lethal" - "moins meurtrière"...
....
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Sam 16 Juin - 11:07

Les associations interdites d'entrée à EuroSatory

Trois ONG bâillonnées devant le salon de l'armement (Libération le 11 juin)
http://is.gd/iyw4MB
Trois ONG mises à la porte (Le Monde du 12 juin)
http://is.gd/IJVfow
Les ONG militent pour un traité international (20 Minutes le 14 juin)
http://is.gd/9lpr0k
Les ONG dans le viseur des marchands d’armes (L'Humanité le 12 juin)
http://is.gd/fSRchM


Au supermarché de l'armement, à 15 minutes de Paris

Vendeurs russes, acheteurs bahreïnis... bienvenus (Nouvel Obs le 11 juin)
http://is.gd/IwI2YK
Le Salon Eurosatory s'ouvre dans un climat d'incertitude (Les Echos)
http://is.gd/3K8XOK
Un dernier salon avant les soldes dans l'armement terrestre? (La Tribune)
http://is.gd/VdL5iu
Pendant les massacres syriens, les affaires continuent (Le Monde)
http://is.gd/at7KM5
Le low-cost gagne l'armée (20 Minutes)
http://is.gd/HZFNu1
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Sam 16 Juin - 11:15

Israël déploie des têtes nucléaires sur des sous-marins allemands
Israël est en train d'équiper des sous-marins fournis par l'Allemagne avec des missiles de croisière à têtes nucléaires, affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel à paraître lundi.
>>>
http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/israel-deploie-des-tetes-nucleaires-sur-des-sous-marins-allemands_1121995.html


Les crédits Défense dans la ligne de mire de la gauche
A l'heure des coupes budgétaires, les crédits de la Défense sont dans la ligne de mire de la majorité présidentielle, comme de l'Inspection générale des finances (IGF) qui y voit une piste pour redresser les comptes de l'Etat.
>>>
http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/cr-dits-d-fense-ligne-mire-gauche-276260


SYRIE. La technologie française au service des chars d'Assad ?
L'un des fournisseurs d'armes russes à la Syrie a signé lundi une convention de licence avec Thales pour équiper des blindés.
>>>
http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/20120612.OBS8299/la-technologie-francaise-au-service-des-chars-d-assad.html
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Sam 14 Sep - 9:01

Quand Winston Churchill approuvait les gaz de combat
http://www.courrierinternational.com/article/2013/09/13/quand-winston-churchill-approuvait-les-gaz-de-combat
Avant de devenir l'icône de la résistance au nazisme, Winston Churchill a d'abord été un fervent défenseur de l'Empire britannique et un antibolchevique convaincu. Au point de préconiser le recours aux gaz qui avaient été la terreur des tranchées.

Le secret doit être préservé à tout prix. L'état-major général de l'Empire britannique sait que le monde serait outré si l'on apprenait que Londres a l'intention d'utiliser son arsenal d'armes chimiques. Mais Winston Churchill, alors secrétaire d'Etat à la Guerre, balaie leurs scrupules d'un revers de main. Depuis longtemps partisan de la guerre chimique, il est décidé à s'en servir contre les bolcheviques en Russie. Durant l'été 1919, quatre-vingt-quatorze ans avant l'attaque dévastatrice en Syrie, Churchill prépare et fait lancer une attaque chimique d'envergure.

Ce n'est pas la première fois que les Britanniques ont recours aux gaz de combat. Au cours de la troisième bataille de Gaza [contre les Ottomans] en 1917, le général Edmund Allenby a fait tirer 10 000 obus à gaz asphyxiants sur les positions ennemies, avec des effets limités. Mais dans les derniers mois de la Première Guerre mondiale, les scientifiques des laboratoires gouvernementaux de Porton, dans le Wiltshire, ont développé une arme beaucoup plus meurtrière : l'"engin M", un projectile ultrasecret contenant un gaz extrêmement toxique, le diphénylaminechloroarsine. Le général Charles Foulkes, responsable de son développement, le décrit comme "l'arme chimique la plus efficace jamais conçue".

A en juger par des tests effectués à Porton, c'est en effet une nouvelle arme terrifiante. Les victimes, brutalement saisies d'une sensation insurmontable d'épuisement, se mettent le plus souvent à vomir sans pouvoir se contrôler et à cracher du sang. Sir Keith Price, chargé de l'ensemble de la guerre chimique, est convaincu que son déploiement va entraîner un effondrement rapide du régime bolchevique. "Avec ce gaz, il suffirait de mettre dans le mille une fois pour qu'il n'y ait plus aucun bolcho de ce côté-ci de Vologda."

Mais le recours à de telles armes suscite l'hostilité du gouvernement, au grand dam de Churchill, qui comptait également employer des engins M contre les tribus rebelles du nord de l'Inde. "Je suis fermement en faveur de l'utilisation de gaz toxiques contre les tribus non civilisées", déclare-t-il dans un mémorandum secret. Reprochant à ses collègues leur "sensiblerie", il ajoute que "les objections du ministère de l'Inde face à l'emploi des gaz contre les indigènes sont déraisonnables. Le gaz est une arme plus miséricordieuse que les explosifs de forte puissance, et contraint l'ennemi à accepter une décision en causant moins de pertes que tout autre agent de la guerre." Il conclut son mémorandum par un trait d'humour noir particulièrement malséant : "En quoi serait-il injuste qu'un artilleur britannique tire un obus qui fera éternuer ledit indigène ? Vraiment, c'est trop bête."

Quelque 50 000 engins M, une quantité astronomique, sont expédiés en Russie. Des avions britanniques en sont équipés et passent à l'attaque le 27 août 1919, prenant pour cible le village d'Emtsa, à environ 200 kilomètres au sud d'Arkhangelsk [ville portuaire de la mer Blanche]. Des soldats bolcheviques auraient été pris de panique et se seraient enfuis alors que le gaz verdâtre s'approchait d'eux. Ceux qui se retrouvent pris dans le nuage se mettent à vomir du sang avant de s'écrouler, inconscients.

Les attaques se poursuivent tout au long du mois de septembre contre plusieurs villages tenus par les bolcheviques : Tchounova, Vikhtova, Potcha, Tchorga, Tavoygor et Zapolki. Mais ces armes s'avèrent moins efficaces que ne l'espérait Churchill, entre autres à cause de l'humidité automnale. A la fin du mois, les attaques cessent. Deux semaines plus tard, les engins M restants sont jetés dans la mer Blanche. Ils y gisent encore, par près de 80 mètres de fond.

Une brève histoire de la guerre chimique

Les gaz, le poison, les microbes : depuis toujours, l'homme s'efforce de les utiliser pour éliminer ses adversaires. On empoisonne les puits et les cours d'eau avec des charognes depuis la plus haute antiquité. Il semblerait même que les Hittites, du début du XVIe à la fin du XIIIe siècle avant notre ère, aient eu l'idée d'abandonner des moutons atteints de tularémie, une maladie infectieuse, sur le passage d'envahisseurs, qui furent alors contaminés.

En 429 av. J.-C., pendant le siège de Platées, les Spartiates auraient eu recours à des fumées de soufre contre leurs ennemis. Comme le rapporte le National Geographic, la plus ancienne preuve archéologique de l'utilisation d'armes chimiques ou bactériologiques a été retrouvée en Syrie, justement. Elle remonte au IIIe siècle de notre ère. A l'époque, un feu de goudron et de soufre aurait émis des fumées toxiques qui auraient tué une vingtaine de soldats romains, dont les corps ont été retrouvés, toujours agrippés à leurs armes, entassés dans un tunnel dans les ruines de la ville de Dara-Europos [dans l'extrême sud-est de la Syrie].

Au Moyen-Age, il est courant de bombarder les cités assiégées à coups de cadavres de pestiférés, voire de fumier ou d'animaux en décomposition. C'est le cas à Caffa, en Crimée, en 1346, mais aussi en France pendant la guerre de Cent Ans. Au XVIIIe siècle, les Britanniques, assiégés par les Indiens en 1763, ont l'idée d'offrir à leurs adversaires des couvertures porteuses de la variole, dans le but avoué de "communiquer la maladie aux Indiens". Au siècle suivant, pendant la guerre de Sécession (1861-1865), il semble que les Nordistes aient eu l'intention de bombarder les positions sudistes à coups d'acide sulfurique, sans jamais passer à l'acte.

C'est évidemment pendant la Première Guerre mondiale que les gaz de combat sont utilisés à grande échelle. Après des essais à l'aide de gaz lacrymogènes en 1914, les Allemands en tirent contre les troupes russes déployées le long de la Ravka en janvier 1915. Puis, le 22 avril de la même année, à Ypres (d'où le nom d'ypérite donné au gaz moutarde), ils utilisent plusieurs tonnes de chlore contre des troupes coloniales françaises. A partir de cette date, tous les belligérants auront régulièrement recours aux gaz de combat, qui feront en tout plus de 90 000 morts et un million de blessés. Mais jamais ils ne permettront à leurs utilisateurs d'emporter la décision.

On retrouve ces armes terribles durant les diverses "opérations de police" menées par la Grande-Bretagne, la France ou encore l'Espagne dans leurs colonies. Les Italiens s'en servent contre les Ethiopiens en 1936, et les Japonais contre les Chinois, mais à une échelle plus modeste au cours de la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1960, les Américains emploient l'agent orange au Vietnam, un puissant défoliant qui aura des conséquences désastreuses sur la population. Et en mars 1988, Saddam Hussein fait tirer des gaz innervants sur la ville kurde d'Halabja, causant la mort de 5 000 personnes.

Les gaz et autres agents bactériologiques ont un impact médiatique souvent hors de proportion par rapport à leur efficacité réelle. Ils suscitent en effet toujours une peur psychologique nettement supérieure aux résultats plutôt douteux qu'ils permettent en réalité d'obtenir sur le plan tactique et stratégique
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Sam 21 Sep - 11:27

Révélations sur la bombe H qui a failli détruire New York
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/09/21/revelations-sur-l-explosion-de-justesse-d-une-bombe-h-en-1961-aus-etats-unis_3482128_3222.html
Une bombe atomique américaine 260 fois plus puissante que celle d'Hiroshima a failli exploser en janvier 1961 en Caroline du Nord, selon un document "déclassifié" repris vendredi 20 septembre par le Guardian.
Selon ce rapport obtenu par le journaliste Eric Schlosser en vertu de la loi sur le droit d'informer, un bombardier B-52 s'est alors disloqué en vol, laissant échapper deux bombes Mark 39 à hydrogène au-dessus de Goldsboro.

L'une des deux s'est comportée exactement comme si elle avait été larguée intentionnellement, malgré les mécanismes de sécurité. Son parachute s'est ouvert et le processus de mise feu s'est enclenché. La catastrophe a été évitée d'extrême justesse grâce à un modeste interrupteur à faible voltage.

DÉNI DES AUTORITÉS

Washington, Baltimore, Philadelphie et même New York auraient pu être touchées, ce qui représente plusieurs millions d'habitants. A l'époque, l'incident a donné lieu à d'intenses spéculations quant à sa gravité, mais les autorités américaines ont toujours nié que des vies aient été menacées en raison de mesures de sécurité insuffisantes.

Dans le rapport rédigé huit ans après, Parker Jones, ingénieur aux laboratoires nationaux de Sandia chargés de la sécurité mécanique de l'arsenal nucléaire, écrit que trois des quatre dispositifs sensés empêcher une mise à feu accidentelle n'ont pas fonctionné correctement.

"La bombe MK 39 Mod 2 ne possédait pas les mécanismes de sécurité appropriés pour un usage aéroporté à bord d'un B-52", conclut-t-il dans ce rapport intitulé "Goldsboro revisité, ou comment j'ai appris à ne méfier de la bombe H" – en référence du sous-titre du film Docteur Folamour. Eric Schlosser l'a découvert au cours de recherches en vue de la rédaction d'un ouvrage sur la course aux armements, précise le Guardian.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Lun 14 Oct - 10:16

L'armure d'"Iron Man" inspire le Pentagone pour des super-soldats du futur
http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/14/iron-man-super-soldats-pentagone-video_n_4095394.html?utm_hp_ref=france&ir=France
Après s'être inspiré de la saga Harry Potter en mettant au point une cape d'invisibilité, les chercheurs de l'Armée américaine travaillent au développement d'une armure de haute technologie qui donnerait aux soldats "une force surhumaine" comme dépeinte dans les films d'action Iron Man.

Cette armure "révolutionnaire", baptisée "Tactical Assault Light Operator Suit" (ou Talos) sera dotée d'un squelette externe pour permettre au soldat de transporter des équipements lourds, d'un puissant ordinateur et d'une protection pare-balles accrue, ainsi que d'un système de contrôle des signes vitaux, explique l'US Army, l'Armée de Terre.

"Certaines des technologies envisagées pour le Talos comprennent une armure avancée, des ordinateurs permettant au soldat de savoir où il se trouve à tout moment sur le champ de bataille et de communiquer avec le commandement, ainsi qu'un système d'alimentation électrique et un squelette extérieur très mobile", précise l'Armée de Terre.
Le commandement des opérations spéciales américaines (US Special Operations Command), qui supervise les commandos d'élite de la Marine, les "Navy SEAL", et de l'Armée de Terre, les "Army Rangers", a lancé un appel aux chercheurs le mois dernier pour qu'ils présentent des projets sur des technologies pouvant être incorporées dans "une armure de combat intelligente".

Les projets pourront être soumis jusqu'en septembre 2014. Ensuite le commandement militaire et les responsables du Pentagone décideront comment procéder, tout en tenant compte des contraintes budgétaires grandissantes, a expliqué le porte-parole du commandement de l'Armée de terre pour la recherche, le développement et l'ingénierie, Roger Teel.

Cette future cuirasse de combat pourrait aussi utiliser "un bouclier liquide", qui rappelle les films Terminator, mais cette technologie n'en est qu'aux premiers stades de développement, a t-il expliqué. Le liquide deviendrait solide avec une charge magnétique ou électrique, selon ce projet développé par des scientifiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Mythologie grecque

La vidéo de démonstration de cette armure, publiée par l'Armée américaine, montre un soldat avec des équipements inspirés de la science-fiction qui se trouve dans l'encadrement d'une porte alors que des balles tirées très près par un ennemi rebondissent sur sa protection:

http://www.youtube.com/watch?v=bPjatYDHJKo&feature=player_embedded

Son sigle Talos se réfère aux automates de bronze dans la mythologie grecque, que Zeus déployait pour protéger sa maîtresse Europa. Malgré la référence à un mythe et le fait que de précédents projets ambitieux d'armements n'aient pas eu de suite, les responsables militaires insistent sur le réalisme des technologies pour Talos.

L'idée d'afficher sur un écran, dans le casque d'un soldat, l'emplacement des forces sur un champ de bataille est similaire aux efforts déjà en cours pour développer un casque destiné aux pilotes du nouveau chasseur F-35, relèvent les militaires. Ce projet s'inscrit dans une tendance actuelle de la recherche qui se concentre sur l'interface homme-machine, visant à décupler les capacités d'un simple soldat.

Il a été initié par l'amiral William McRaven, à la tête du commandement des opérations spéciales, et devenu célèbre quand il a dirigé le raid des Navy SEAL pour tuer Oussama Ben Laden en mai 2011. L'amiral s'est dit en juillet "très attaché" au projet. "J'aime à penser que le dernier membre d'un commando perdu au combat sera bien le dernier et je pense que nous pourrons y parvenir".

Le projet sera développé conjointement par les universités, les scientifiques travaillant pour des agences fédérales, et des sociétés de technologies, a précisé James Geurts, chargé des acquisitions. Mais il est encore trop tôt pour estimer son coût, ont ajouté les responsables militaires du projet.

Bien qu'ils reconnaissent que Talos fait penser à l'armure de Tony Stark dans Iron Man, les militaires soulignent que l'armure du futur, contrairement au super-héros, ne permettra pas de voler...

L'incroyable cape d'invisibilité développée pour l'armée américaine
http://www.huffingtonpost.fr/2012/12/12/cape-invisibilite-armee-americaine-pentagone_n_2285747.html
Harry Potter a de la concurrence, et pas des moindres. L'armée américaine collaborerait avec une entreprise canadienne pour la mise au point d'une "cape" d'invisibilité capable de camoufler les soldats. Le dispositif -baptisé Quantum Stealth ("stealth" = "furtif"), plie et détourne la lumière autour de celui qui le porte.

Sur le site du fabricant, peu de détails sur la technologie utilisée. Tout juste apprend-on que le système est léger et ne nécessite ni batteries, ni projecteurs, ni caméras.

"À moins de vous cogner aux soldats, vous ne vous apercevrez pas de leur présence", se vante Guy Cramer, le président de la société. "L'effet psychologique sur l'ennemi est énorme, assure-t-il. Impossible de savoir quand et comment l'armée invisible va attaquer, si vous êtes encerclés ou non...". "Comment se défendre contre l'invisible?", interroge celui qui développe son projet depuis plus de dix ans. Selon lui, sa technologie pourrait même être utilisée pour camoufler tanks, avions et sous-marins... Il serait en passe de signer un accord avec les armées américaine, canadienne et britannique, pour passer du prototype à la production en série.

Regardez le diaporama réalisé par nos confrères du HuffPost Canada sur la cape d'invisibilité de la société Hyperstealth :



http://www.hyperstealth.com/homepage.html
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Jeu 30 Jan - 11:14

Les ventes d'armes de la France sont reparties à la hausse
Les prises de commande à l'exportation des groupes d'armements français se sont élevées à 6,3 milliards d'euros en 2013, en hausse de 31 % selon les premières estimations du ministère de la défense publiées mercredi 29 janvier. Elles ont représenté plus de 40 % des 15 milliards d'euros de chiffre d'affaires de la filière.
Après la chute de 2012 à 4,8 milliards d'euros, les commandes reviennent ainsi à leur niveau de 2011 (6,5 milliards d'euros), ce qui permet à la France de se maintenir au quatrième rang mondial des exportateurs d'armes derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Russie, talonnée par Israël et l'Allemagne.
>>>
http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/29/les-ventes-d-armes-francaises-a-l-etranger-sont-reparties-a-la-hausse_4356603_3234.html
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Mer 5 Fév - 10:22

La carte des dépenses mondiales d'armement redessinée
Selon l'étude d'IHS Jane's, « quatre des cinq pays où les budgets de la défense ont augmenté le plus rapidement depuis 2011 sont situés au Moyen-Orient ». Les dépenses militaires du sultanat d'Oman et de l'Arabie saoudite sont les plus significatives. Elles ont bondi d'au moins 30% entre 2011 et 2013.

Pas de hasard ; ces augmentations répondent à la volatilité de la situation née du « printemps arabe »
, aux inquiétudes liées à la situation en Egypte, aux tensions dans le Sinaï, au conflit syrien, au retrait des Américains d'Irak, et enfin aux craintes concernant l'Iran.
>>>
http://www.rfi.fr/economie/20140204-carte-depenses-mondiales-armements-redessinee-budget-militaire-defense-armee

les peuples gueulent, les etats achetent des armes ...
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Ven 7 Fév - 11:54

1 milliard d'euros pour faire face à la cyberguerre
http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/02/06/1-milliard-d-euros-pour-faire-face-a-la-cyberguerre_4361846_823448.html
De l'élaboration de nouvelles armes à la formation de ses personnels, le ministère de la défense veut accélérer son adaptation aux menaces du cyberespace. Une enveloppe de 1 milliard d'euros est prévue pour les cinq prochaines années, dont 500 millions d'investissements industriels et technologiques, soit un triplement de l'effort.
De plus, 500 experts rejoindront l'état-major des armées et la direction générale de l'armement (DGA). Tel est l'objectif inscrit dans la loi de programmation militaire, et ce hors du domaine du renseignement, poste qui doit mobiliser par ailleurs 5 milliards d'euros.


Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, devait dans ce cadre détailler, vendredi 7 février à Rennes, une liste des mesures réunies sous le label Pacte cyber 2014-2016. Elles visent notamment à « durcir le niveau de sécurité des systèmes d'information » ou les « moyens d'intervention » du ministère, à « intensifier l'effort de recherche en soutenant la base industrielle », ou encore à « renforcer les ressources humaines ».

Il s'agit « de tout accélérer », résume-t-on à la défense. La gravité des quelque 800 attaques recensées au cours d'une année par le ministère demeure limitée. Aucune n'aurait pour l'heure endommagé un armement opérationnel. « Mais le nombre d'attaques double chaque année et l'on ne sait pas quelle sera la situation au-delà de 2016 », précise-t-on dans l'entourage de M. Le Drian.

« PLANTER LE DRAPEAU »

Le Livre blanc de la défense réécrit en 2013 a fait de la cyberdéfense une « priorité nationale », mais il a aussi entériné la volonté de la France de se doter d'une capacité militaire offensive dans ce domaine. En mai dernier, le gouvernement avait également présenté les grandes lignes d'un projet de loi à venir sur la sécurisation des « opérateurs d'importance vitale », ces grandes entreprises et centres de pouvoir sans lesquels le pays risquerait la paralysie.

Le côté « mobilisation générale » de ces annonces n'est pas surprenant. « Il apparaît nécessaire pour les Etats de “planter le drapeau” dans les espaces qu'ils occupent pour exercer toutes leurs fonctions régaliennes, de coloniser les espaces vierges, et de se préparer à affronter des adversaires pour défendre ces espaces », expliquent Aymeric Bonnemaison et Stéphane Dossé. Ces deux officiers d'état-major viennent de publier un ouvrage sur les nouveaux combats cyberélectroniques.

Dans ce domaine, les Etats-Unis sont aujourd'hui hégémoniques. Après la guerre des étoiles contre les soviétiques de Ronald Reagan (5,5 milliards de dollars de recherche par an), puis la guerre globale contre le terrorisme de George W. Bush (130 milliards de dollars par an), la stratégie américaine internationale pour le cyberespace de Barack Obama pèse 5,5 milliards de dollars annuels de recherche et développement, rappellent les auteurs.

Mais, au moins dans leur version déclassifiée, les stratégies suivies de part et d'autre de l'Atlantique sont les mêmes. « Le ministère de la défense approche le sujet de façon globale, explique le contre-amiral Arnaud Coustillière, l'officier général chargé de la cyberdéfense. Le plan recouvre le travail sur la protection de nos systèmes, le cadre d'action humain et juridique qui s'organise avec l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information et le ministère de l'intérieur, ainsi que le domaine du combat, avec l'unicité de commandement à l'état-major des armées. »

Ainsi intégré – à la différence de son homologue américain –, le commandement cyber français coiffe désormais le ciblage, la planification et la conduite des actions cyber intégrées aux opérations des trois armées. Il comptera 350 experts militaires de plus d'ici à 2019, précise l'amiral Coustillière. Parmi eux, 70 composeront une nouvelle « unité projetable », destinée à appuyer l'armée dans ses opérations extérieures.

« MASSE CRITIQUE »

La « chaîne réactive », nom pudique donné à la riposte et à l'offensive, comptera quant à elle 100 militaires de plus dans cinq ans. Le centre de cyberprotection des armées, mis en place au début de septembre dernier, verra quant à lui son effectif passer de 20 à 120 personnes. Le ministre, ancien président de la région Bretagne, a annoncé qu'elle hébergera le « pôle d'excellence en cyberdéfense ».

Sur son territoire sont réunies des unités opérationnelles (forces spéciales, 785e unité de guerre électronique, et une antenne du centre de cyberprotection des armées), des écoles (Ecole des transmissions, Saint-Cyr, Ecole navale, écoles civiles d'ingénieurs), et les experts de la DGA.

Son centre spécialisé dans la maîtrise de l'information va voir ses effectifs d'ingénieurs passer de 250 à 400 d'ici à 2016. « C'est la masse critique pour assurer la sécurité de nos systèmes d'armes », a assuré Guillaume Poupard, chef du pôle sécurité des systèmes d'information de la DGA, mercredi 5 février, lors d'une réunion organisée par Défense et Stratégie, un cercle du secteur.

Les axes de recherche concernent l'élaboration de sondes souveraines capables de surveiller les réseaux, l'architecture des systèmes, les capacités techniques de réaction à une attaque, précise la DGA. Du point de vue de l'état-major, « la réactivité doit être inférieure à une minute », rappelle l'amiral Coustillière.

bienvenue dans un monde meilleur ....
réactions (7)
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Mar 13 Mai - 11:21

Terminator à l’ONU : comment sauver l’humanité de l’extinction
Un débat peu commun s’ouvre aujourd’hui et pour quatre jours à l’ONU : le développement et l’emploi sur les champs de batailles d’armes autonomes. Si l’on devait en appeler à la culture populaire, ce qui s’en rapprocherait le plus serait la célèbre figure venue du futur du Terminator immortalisée à l’écran par le « Governator » Arnold Schwarzenegger.
Les armes pleinement autonomes, plus souvent appelées « robots tueurs », sont des drones nouvelle génération capables d’effectuer une mission et de détruire des cibles sans aucune intervention humaine.
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/13/terminator-a-lonu-debats-souvrent-sauver-lhumanite-lextinction-252120

Drones nouvelle génération : à quelle guerre faut-il nous préparer ?
« Sommes-nous prêts à la guerre ? », c’est la question du matin. On pourrait la retourner en nous demandant « à quelle guerre faut-il nous préparer ? ».
Une guerre sans territoire puisqu’on peut la mener dans un pays avec lequel on n’est en guerre, une guerre sans temporalité puisqu’elle n’est pas déclarée et qu’on ne sait pas ce qui en déterminerait le vainqueur, une guerre dont la définition de l’ennemi est peu claire, une guerre qui ne fait des morts que d’un côté ?
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/2014/05/12/drones-nouvelle-generation-a-quelle-guerre-faut-preparer-252100
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Jeu 3 Juil - 20:03

...........................


La destruction en mer de l'arsenal chimique syrien inquiète la Crète
1 300 tonnes d'armes chimiques, divisées selon leur dangerosité en deux catégories. La première recouvre les armes les plus dangereuses comme le gaz moutarde ou le sarin, ou les éléments permettant de les produire. Aucun pays n'ayant voulu procéder à leur destruction sur son sol, la neutralisation aura lieu en mer.
>>>
http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/07/02/la-destruction-en-mer-de-l-arsenal-chimique-syrien-inquiete-la-crete_4449263_3244.html

Destruction imminente des armes chimiques syriennes
Le Cape Ray a quitté Gioia Tauro «cet après-midi pour les eaux internationales dans la mer Méditerranée où les opérations de neutralisation vont bientôt commencer», a expliqué le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone, dans un communiqué.
Le navire a embarqué dans ses cales deux systèmes d'hydrolyse déployable (FDHS), des installations portables capables de «neutraliser» les agents chimiques les plus dangereux.
Ce processus doit permettre de détruire les agents chimiques à plus de 99% et d'en réduire la toxicité à des niveaux similaires à ceux habituels dans l'industrie.
Ils seront ensuite confiés à des sociétés de traitement spécialisées dans les déchets industriels, tout comme les autres agents chimiques syriens
.
>>>
http://www.lapresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/syrie/201407/02/01-4780585-destruction-imminente-des-armes-chimiques-syriennes.php

d'apres arte info l'hydrolyse ... n'est autre qu'une dilution dans l'eau ^^
de la méditerrannée ??? ^^
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Mer 3 Sep - 9:39

L’Otan crée une force ultra-réactive
http://fr.euronews.com/2014/09/01/l-otan-cree-une-force-ultra-reactive/
L’Otan, prête à défendre tous ses alliés contre n’importe quelle attaque, et en très peu de temps.
C’est le message lancé par Anders Fogh Rasmussen. A Bruxelles, le secrétaire de l’organisation a rappellé l’objectif : après des missions éloignées, comme en Afghanistan, il faut se recentrer
sur l’Europe, et particulièrement l’est :


“Nous allons maintenant améliorer considérablement la réactivité de la force de l’Otan, déclare Anders Fogh Rasmussen. Nous allons développer ce que j’appellerais un fer de lance au sein de notre force d’intervention, une force très réactive capable de se déployer à très court terme”.

En ligne de mire, la Russie. Le prochain sommet de l’Alliance Atlantique, en fin de semaine, devrait être l’occasion de proposer une aide concrète à l’Ukraine. Il sera aussi demandé aux pays membres de casser leur tirelire… La Russie aurait augmenté de 50% ses dépenses de sécurité en cinq ans, elles ont baissé de 20% chez les pays alliés.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Lun 13 Oct - 9:14

Rafale, hélicos, missiles: qu'achètera l'armée française en 2015?
http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/rafale-helicopteres-missiles-qu-achetera-l-armee-francaise-en-2015-839416.html
Malgré les économies budgétaires sur le budget de la défense, les crédits d'équipements militaires devraient être maintenus l'an prochain. La France se dotera en particulier de 11 Rafale et de 4 Airbus A 400 M de transport militaire supplémentaires.

Entre les frappes sur l'Irak et sa présence militaire en Afrique, la France est actuellement engagée sur plusieurs terrains d'opérations. Du coup, la polémique est relancée sur sa capacité financière et militaire à assumer cette présence.

94 milliards de dépenses d'ici à 2017

Pourtant, malgré une légère baisse du budget de la Défense (29,1 milliards d'euros contre 29,5 milliards en 2014 hors recettes exceptionnelles) et 7.500 nouvelles suppressions de postes, les crédits d'équipements militaires devraient être maintenus au même niveau que cette année. C'est la stricte application de la loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 qui prévoit 190 milliards d'euros de dépenses dont 90 milliards entre 2015 et 2017.


Selon le projet de budget 2015, les dépenses d'équipements mais aussi d'entretien des matériels (qui représentent pas loin de 6 milliards par an) sont fixées à 16,8 milliards contre 16,4 milliards cette année.

Que va pouvoir acheter l'armée française avec ce montant ?

Missiles nucléaires

L'an prochain, elle va commander 11 nouveaux Rafale (soit 868 millions d'euros pour 2015). Quatre nouveaux Airbus A 400 M (506 millions pour 2015) rejoindront les quatre déjà en cours de livraison sur la base d'Orléans-Bricy. Au total, la France espère se doter de 19 nouveaux avions de transport militaire fin 2019.

Coté marine, une seconde frégate multi-mission sur les 11 prévues au programme ainsi que ses missiles de croisière sera commandée (427 millions payée en 2015). L'armée de terre touchera 5 nouveaux hélicoptères de transport Cougar et 8 NH90, 4 hélicoptères de combat Tigre, et un système de drone. Les forces spéciales seront équipées de 25 nouveaux VBCI (véhicules blindés de combat d'infanterie) et de missiles à moyenne portée. Les fantassins recevront, eux, les 310 derniers équipements de combat connectés Felin.


En matière de dissuasion nucléaire, un troisième sous-marin lanceur d'engin (SNLE) sera équipé du nouveau missile nucléaire M51 (190 millions d'euros en 2015).

Toujours pas d'exportation du Rafale

Concernant l'avion de chasse de Dassault, les pouvoirs publics s'étaient initialement engagés à en commander 11 par an afin d'équilibrer le programme industriel. Mais la défense ne prévoit de prendre livraison que de 26 appareils d'ici à 2019. Au final, l'armée de l'air et la marine devraient être dotés de 180 appareils, contre 137 actuellement.

Mais le gouvernement et Dassault Aviation espèrent toujours signer un contrat de 126 Rafale, estimé à environ 15 milliards de dollars avec l'Inde, où le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian s'est rendu en juillet, après un an et demi de négociations exclusives. Le Rafale est également sur les rangs aux Emirats arabes unis, au Qatar et en Malaisie.

avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: armement><désarmement

Message  ivo le Mer 18 Fév - 9:41

Dissuasion nucléaire : abandonner les mythes
un argument qu’utilisent les inconditionnels de l’arme nucléaire pour refuser tout débat sur le sujet. Pensez donc, disent-ils, il est indispensable, dans ce monde dangereux, de disposer de l’« assurance-vie » que nous apporte l’armement nucléaire. Mais ils refusent tout à la fois d’imaginer les scénarios d’emploi de cette arme, prétendument décrite comme une « arme de non emploi », et d’autoriser d’autres pays à disposer de cette assurance !
Ceux qui ne partagent pas leur conviction sont traités, au mieux, par le mépris. Il faut dire que cette conviction a toutes les caractéristiques d’une foi, bâtie sur des certitudes mystérieuses, avec ses dogmes, ses formulations peu accessibles au grand public, ses grands prêtres. Comme il s’agit d’une religion, il est donc impossible de remettre en cause la doctrine fondamentale, celle de la dissuasion nucléaire, présentée comme indispensable et consubstantielle à la France. Etonnante prégnance de cette approche quasi religieuse de la sécurité dans un pays, pourtant laïque et qui ne reconnaît donc aucune religion officielle !
>>>
http://www.marianne.net/agora-dissuasion-nucleaire-abandonner-les-mythes-100231426.html
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum