Derniers sujets
» Précarité
par ivo Hier à 11:01

» les fous de dieu
par ivo Hier à 10:22

» racisme quotidien
par ivo Hier à 10:16

» droites extremes
par ivo Hier à 10:06

» alimentation
par ivo Hier à 9:52

» Etats-Unis
par ivo Hier à 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Hier à 9:18

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 9:00

» immigration ...
par ivo Hier à 8:58

» la crise ..........
par ivo Hier à 8:53

» la phrase du jour
par ivo Hier à 7:58

» Birmanie
par ivo Hier à 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Jeu 21 Sep - 10:33

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» blancs comme neige ^^
par ivo Jeu 21 Sep - 9:24

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» U.E.
par ivo Jeu 21 Sep - 8:31

» macronie
par ivo Jeu 21 Sep - 8:28

» les "joies" du sport ...
par ivo Mer 20 Sep - 8:46

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 20 Sep - 8:24

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» Today's joke
par ivo Mar 19 Sep - 8:03

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» Necronomacron
par ivo Sam 16 Sep - 9:25

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» homophobie dans le monde ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:23

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

» pologne
par ivo Mar 12 Sep - 8:55

» Nazisme.
par ivo Mar 12 Sep - 8:24

» Réflexion sur le sexisme
par ivo Lun 11 Sep - 8:37

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 19 Aoû - 19:33

Mali>>>

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Sam 23 Fév - 9:41

Mali : 13 soldats tchadiens et 65 jihadistes tués dans le nord du pays
http://www.rfi.fr/afrique/20130223-mali-13-soldats-tchadiens-65-jihadistes-tues-le-nord-pays
Treize soldats tchadiens ont été tués le 22 février au nord du Mali dans la région de Tessalit, non loin de la frontière algérienne. Lors de la même opération quelque 65 jihadistes ont trouvé la mort, selon l'état-major tchadien. C'est un premier coup très dur pour les Tchadiens. Les Tchadiens qui avaient perdu deux hommes déjà depuis le début de leur engagement au Mali, mais l'un lors d'un accident et l'autre était décédé de maladie.

L'état-major tchadien parle d'un « violent accrochage ». Cela s'est passé le 22 février à 11h15 dans les montagnes des Ifoghas, dans l'extrême nord du Mali, plus précisément dans le massif de Tigharghar, non loin de la frontière algérienne. Un zone composée de massifs rocheux montagneux assez difficile d'accès. Il y a des grottes sur places et les jihadistes connaissent bien le secteur.

De source militaire tchadienne, des militaires français se sont positionnés à la frontière algérienne et les éléments tchadiens, qui suivaient, ont été pris sous le feu de jihadistes. L'aviation française serait alors entrée en action. Les fins connaisseurs du désert et analystes estiment que la vraie guerre a commencé.

Le bilan est, selon l'état-major tchadien, de 65 morts parmi les combattants jihadistes et 13 tués, donc, dans ses rangs. C'est un coup dur pour l'armée tchadienne qui a déployé au total quelque 1 800 hommes dans la région de Kidal, aux cotés des forces spéciales françaises.

Général Zakaria Gobongué
Adjoint au chef d’état-major de l’armée de terre tchadienne à Ndjamena

Nous déplorons la mort de treize de nos vaillants soldats tombés au combat et cinq blessés. Le ratissage de la zone se poursuit.

Écouter (00:49)


23/02/2013 par Madjiasra Nako

De leur côté, les jihadistes multiplient leurs opérations de guérilla. C’est dans cette même région, près de Tessalit, qu'un attentat suicide a visé vendredi matin une base du MNLA. Cela s’est passé à Il Khalil. Deux véhicules piégés ont explosé. Le MNLA parle de deux morts et deux blessés dans ses rangs. Les deux kamikazes ont aussi été tués.

Selon le MNLA, c'est clair : le responsable c'est le Mujao, Mouvement pour l’unicité et le jihad dans l’Afrique de l’Ouest. « Nous sommes ciblés parce que nous coopérons avec les Français », explique un membre de la rébellion touarègue.

Calme précaire à Gao
A Gao, l'armée malienne a aussi continué de riposter ce vendredi aux jihadistes cachés sur les toits. L'armée tente de « nettoyer » la ville après les affrontements de jeudi entre infiltrés islamistes et armée malienne. Un calme précaire est à présent revenu.

Il apparaît désormais clair que les jihadistes ont une stratégie : embuscades, guérillas et commettre des attentats. Pour ces derniers, ils opèrent de deux manières : des kamikazes s’explosent à moto, comme ce fut déjà deux fois le cas à Gao, et les attentats se font également par véhicules piégés.

Jeudi dans la nuit, au nom de tous les jihadistes, le Mouvement national de libération de l’Azawad (Mujao) a revendiqué les derniers attentats perpétrés contre les éléments du MNLA, alliés aux troupes françaises et tchadiennes. Les hostilités pourraient même s’étendre à d’autres capitales de l’Afrique de l’Ouest. En tout cas, le porte-parole du Mujao, Abou Walid Sarhaoui, affirme dans une déclaration que « de nouvelles zones sont favorables aux kamikazes ». Il cite nommément « Bamako, Ouagadougou et Niamey ».
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Dim 24 Fév - 10:02

Mali : de nouveaux combats dans le Nord entre les Touaregs du MNLA et le groupe armé du MAA, près de Tessalit
De nouveaux combats ont opposé le 23 février les rebelles touaregs du MNLA et un groupe armé à In-Khalil, localité proche de Tessalit et de la frontière algérienne dans le nord du Mali. Le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA, autonomiste) a affirmé avoir lancé une attaque contre le groupe touareg pour venger des exactions commises contre les Arabes dans la zone. Le MNLA dément, et accuse le Mujao. Selon RFI, l'aviation francaise est intervenue à In-Khalil, elle aurait ouvert le feu sur l'un des véhicules des assaillants.
...
Bientôt des drones américains au Niger
...
Les drones, pour le moment, ne seront pas armés, et effectueront uniquement des missions de surveillance. Mais Washington n’exclut pas de les équiper pour des missions létales si la guérilla s’étend.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130224-mali-nouveaux-combats-le-nord-entre-touaregs-mnla-groupe-arme-pres-tessalit

Mali: ce que l'on sait des affrontements entre Touaregs et groupes armés à Il Khalil
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130223-mali-incertitudes-affrontements-touaregs-groupes-armes-il-khalil-mnla-maa-mujao-tchad-hollande
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Dim 24 Fév - 13:09

>>>

Les drones Predator entrent en action au Mali
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/02/23/des-dizaines-de-morts-dans-des-combats-dans-le-nord-du-mali_1837724_3212.html
De nouveaux combats ont opposé, samedi 23 février, des rebelles touareg alliés aux forces françaises et un groupe armé dans le nord du Mali, où la traque des djihadistes se poursuit dans le massif des Ifoghas, avec l'appui désormais des redoutables drones américains "Predators".
Des combattants du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg) ont affronté dans la matinée les hommes d'un groupe armé à In-Khalil, localité proche de Tessalit et de la frontière avec l'Algérie. Une source sécuritaire malienne a évoqué "des combattants arabes" affrontant le MNLA, sans plus de détails. Le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA, autonomiste, créé en mars 2012), affirme de son côté avoir attaqué samedi vers 4 heures locales le MNLA en représailles à des violences contre des Arabes dans la zone.

Le MNLA assure que les assaillants sont des "terroristes" menés par Omar Ould Hamaha, du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), un des groupes islamistes ayant occupé le nord du Mali en 2012 et qui a revendiqué un attentat-suicide commis vendredi à In-Khalil contre le MNLA.

Lourdes pertes dans les rangs tchadiens
In-Khalil est à plus de 175 km au nord de Kidal. Les forces françaises ont repris fin janvier le contrôle de l'aéroport de Kidal avec quelque 1 800 soldats, qui sécurisent la ville, contrôlée depuis peu par des islamistes se disant "modérés" et le MNLA qui y refuse la présence de soldats maliens mais assure collaborer avec la France.

La région de Kidal abrite aussi l'Adrar des Ifoghas, zone montagneuse entre Tessalit et Kidal-ville (1 500 km de Bamako) considérée par certains Touareg comme leur berceau et où se sont réfugiés de nombreux islamistes armés liés à Al-Qaïda traqués par l'armée française. Un légionnaire français avait été tué cette semaine lors d'une opération dans cette région montagneuse des Ifoghas, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Tessalit. Le Tchad a annoncé vendredi soir y avoir tué 65 djihadistes, mais avoir aussi enregistré 13 morts dans ses rangs. Il s'agit des pertes connus les plus lourdes subies par les forces soutenant le Mali.

Les drones Predators en soutien



Les troupes françaises, maliennes et africaines bénéficient désormais sur le champ de bataille du soutien de drones américains Predators. Les Etats-Unis ont déployé plusieurs de ces redoutables engins au Niger voisin, sur une base de Niamey, d'où ils décolleront pour effectuer des vols de reconnaissance sur le Nord malien, a annoncé vendredi un responsable américain.

Ces drones ne ne feront pas usage des missiles dont ils sont équipés, mais seront seulement utilisés pour espionner les combattants islamistes au Mali, selon Washington. Au total, une centaine de personnels militaires américains seront déployés au Niger pour l'intervention de ces drones.

Menaces d'attentats du Mujao
A 350 km au sud-ouest de Kidal, Gao, la plus grande ville du nord du Mali, l'armée malienne poursuivait des opérations de "ratissage" samedi, au lendemain de combats avec des islamistes infiltrés. Vendredi, des soldats maliens avaient combattu les jihadistes à l'arme lourde - notamment contre la mairie de Gao, où s'étaient retranchés certains d'entre eux portant des ceintures explosives - avec l'appui de l'armée française.

Le Mujao, qui a annoncé récemment avoir envoyé des combattants à Gao, a réitéré samedi ses menaces d'attaques dans le Nord malien et évoqué des attentats programmés par les djihadistes à Bamako, mais aussi Ouagadougou et Niamey, capitales du Burkina Faso et du Niger voisins dont des troupes participent à la force africaine déployée au Mali.

Risques d'enlèvements au Bénin
Après l'enlèvement mardi dans l'extrême-nord du Cameroun d'une famille de sept français, dont quatre enfants, la France a mis en garde contre des risques d'attentat ou d'enlèvement au Bénin, où l'engagement français au Mali est "susceptible d'avoir des répercussions" sur la sécurité des ressortissants français.

Lire : Paris met en garde contre des risques d'attentats ou d'enlèvements au Bénin
réactions (17)

bientot toute l'afrique ? et apres ?
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Lun 25 Fév - 9:03

Exclusivité RFI: quand le numéro un d'Aqmi prenait la plume pour fixer un cap au Mali
RFI et Libération ont découvert à Tombouctou la feuille de route d’Aqmi pour le Mali. Ce document intégral - une première - fait 79 pages, datées du 20 juillet 2012, soit quatre mois après la conquête du Nord par des groupes jihadistes. Son auteur ? Le chef d’Aqmi, Abdel Malek Droukdel. Ce vade mecum en six chapitres était destiné aux dirigeants d’Aqmi et d’Ansar Dine.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130224-mali-tete-chef-aqmi-abdel-malek-droukdel-exclusivite-rfi-feuille-route-document-tombouctou

Mali: les affrontements entre MNLA et MAA inquiètent
Au Mali, sur le front, de nouveaux bombardements français ont eu lieu ce dimanche 24 février non loin de In-Khalil où des affrontements ont eu lieu tout au long du week-end. Le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA, autonomiste) avait affirmé avoir lancé une attaque en représailles à des violences contre des Arabes dans la zone. Le MNLA, lui, assurait que les assaillants sont des « terroristes » menés entre autres par des chefs du Mujao. La tension reste vive donc dans le secteur et à Bamako, ce qui inquiète de plus en plus.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130225-mali-affrontements-entre-mnla-maa-inquietent-tinzaoutene-in-farah-in-khalil

Le Tchad revoit à la hausse le bilan des affrontements au nord du Mali
l’Etat-major tchadien a donné le 24 février le bilan définitif des affrontements qui ont opposé vendredi ses troupes engagées au nord du Mali aux jihadistes près de la frontière algérienne. Un bilan lourd -il s'est alourdi de 13 à 23 morts, que le Tchad qui se prépare à enterrer avec les honneurs. Côté jihadistes, l'état-major tchadien avance plus de 90 morts.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130225-le-tchad-revoit-hausse-le-bilan-affrontements-nord-mali
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Mar 26 Fév - 13:35

Des militaires maliens "fautifs" rappelés du front
fr info
Un responsable de la communication de l'armée malienne a annoncé lundi soir à la télévision publique ORTM que des militaires "fautifs" ont été rappelés du nord du Mali. Des soldats maliens ont été accusés d'exactions dans le cadre de la guerre en cours contre les jihadistes.

Le capitaine Traoré, de la Direction de l'information publique des armées, s'exprimait lundi soir dans un programme quotidien de l'ORTM, la télévision publique, intitulé "Sur la ligne de front". L'émission, diffusée en soirée était consacré à l'actualité de la guerre au Mali.

Rappel des "éléments fautifs"

Lorsque le présentateur a interrogé le responsable de l'armée malienne sur les accusations d'exactions sur des civils portées contre des soldats maliens à Tombouctou (nord-ouest) et des images diffusées par "certains médias internationaux" sur ce sujet, il a répondu : "Effectivement, c'est vrai, mais le chef d'état-major général a pris des dispositions", puis a annoncé le rappel des "éléments fautifs".

"Des éléments ont manqué de tact dans certaines situations, et le chef d'état-major général a pris des dispositions, il a rappelé les éléments fautifs et qui seront mis à la disposition des autorités judiciaires." (le capitaine Modibo Naman Traoré)

Le capitaine malien n'a pas fourni plus de détails à ce sujet : ni sur l'éventuelle enquête ayant permis d'identifier les présumés auteurs d'exactions, ni ce qui leur est exactement reproché, ni leur nombre, ni d'indication de dates.

Exactions contre les Touaregs et les Arabes

Depuis janvier, des opérations militaires sont menées par le Mali, appuyé par la France et plusieurs États africains, pour chasser des groupes armés liés à Al-Qaïda, qui ont occupé le nord du pays pendant près de dix mois entre 2012 et 2013, y commettant de nombreuses exactions au nom de la charia, la loi islamique.

Selon plusieurs témoins et des ONG de défense des droits de l'Homme, ces opérations militaires se sont accompagnées d'exactions de la part de soldats maliens contre des personnes accusées d'avoir collaboré avec les islamistes armés, particulièrement au sein de communautés de Maliens à la peau claire, dont les Touareg et les Arabes.

Bilan des affrontements

Le capitaine Modibo Naman Traoré a par ailleurs donné un bilan des affrontements ayant opposé samedi la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et un groupe armé, le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) près de In-Khalil, dans la région de Kidal (nord-est), proche de la frontière algérienne.

Le MNLA a enregistré "quinze morts et dix véhicules calcinés, les Arabes déplorent en revanche sept morts et deux véhicules calcinés", a affirmé le capitaine Traoré.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Mer 27 Fév - 9:07

Mali: attentat-suicide à la voiture piégée à Kidal
Un attentat-suicide à la voiture piégée a secoué le 26 février Kidal, ville de l'extrême nord-est du Mali où sont présentes des troupes françaises. La rébellion touarègue du MNLA, Mouvement national de libération de l'Azawad ainsi que les islamistes du MIA, Mouvement islamique de l’Azawad, présents eux aussi à Kidal, affirment tous deux avoir été visés. Il y aurait eu entre 4 et 7 morts selon les sources.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130227-mali-attentat-suicide-voiture-piegee-kidal

Mali: l'action politique à la peine
La traque des jihadistes au nord du Mali se poursuit. Mais si sur le terrain militaire les activités ne fléchissent pas, à Bamako, en revanche, les actions politiques semblent moins visibles. Qu'en est-il de la feuille de route, du dialogue inter-malien et de la préparation des futures élections générales ? En un mot, que fait le gouvernement ?
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130226-mali-action-politique-peine-diango-cissoko
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Mer 27 Fév - 9:59

Le retour de la «guerre contre le terrorisme»
http://www.fr.rian.ru/tribune/20130121/197285673.html
Dans les discours politiques occidentaux, on la croyait disparue depuis l’élection d’Obama en 2008. Et la voilà aujourd’hui qui revient en fanfare dans la bouche des socialistes français, pourtant rarement absent quand il s’agit d’exprimer la bien-pensance contemporaine. Quelle ironie!
A Paris, les cercles du pouvoir s’interdisent absolument de désigner les ennemis que la France affronte militairement au Mali depuis le 11 janvier. Ce sont des «terroristes» dit le président François Hollande. Des «terroristes criminels», ajoute le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius. A quand les «méchants terroristes criminels»?

Dans les conflits contemporains, la manière de nommer son ennemi en dit plus long sur ce que l’on est que sur l’ennemi en question. On se souvient de la «guerre contre le terrorisme», la Global War On Terror de George W. Bush, au lendemain du 11 septembre. Barack Obama abandonna ses mots, sans pour autant se monter faible. A-t-il eu tort ? On se souvient aussi des mots de Vladimir Poutine parlant, en 1999, des terroristes tchétchènes : «on les buttera dans les chiottes».

Désigner notre ennemi comme «terroriste» présente un avantage: il évite de le définir plus précisément ! Or, qui sont les hommes que nous combattons au Sahel? Des islamistes radicaux, des djihadistes, majoritairement d’origine arabe et touareg. Mais les «éléments de langage» des dirigeants français évitent avec le plus grand soin de le dire : les mots «islamistes» ou «djihadistes» ne sont pas employés. Comme si, par souci de ne pas «stigmatiser» les musulmans, il ne fallait surtout pas utiliser de mots trop «connotés», comme on dit… Le conseil français du culte musulman n’a d’ailleurs pas manqué de «saluer» la «précaution utile et nécessaire» du chef de l’Etat français.

C’est assez ridicule et potentiellement dangereux. Assez ridicule, car c’est laisser entendre que l’on pourrait croire que tous les musulmans sont potentiellement des terroristes. C’est en quelque sorte l’inconscient qui parle et que l’on refoule en évitant certains mots… Merci docteur Freud!
Ridicule aussi parce que nos ennemis ne se battent pas au nom du «terrorisme», mais bien d’une vision de l’Islam – une vision contestée par la majorité des musulmans. Les djihadistes sont une minorité très dangereuse mais numériquement faible. Faisons l’effort de les écouter, de les comprendre, ne serait-ce que pour mieux les combattre ! Faisons l’effort intellectuel de saisir ce qui distingue les islamistes, les salafistes et les djihadistes. Ce qui distingue les combattants internationalistes des mouvements enracinés dans une histoire nationale, comme les talibans afghans ou les touaregs maliens.

Le terrorisme n’est pas une idéologie, c’est une méthode, une technique d’usage de la violence. Qui n’a pas été terroriste ? Yasser Arafat ne fut-il pas un terroriste, comme le furent les chefs de l’Irgoun en Israël… avant de devenir Premier ministre ? Et les indépendantistes irlandais ? Et les «Partisans» soviétiques pour les nazis ? Et les résistants français, aux yeux de Vichy et de l’occupant allemand ? La connaissance de l’histoire devrait nous inciter à une certaine prudence de langage.

Certes, ce qu’il s’est passé en Algérie, sur le site gazier d’In Amenas relève sans l’ombre d’un doute du terrorisme – et même d’une forme particulièrement agressive de ce type de violence. De part et d’autre, d’ailleurs : le bilan de plusieurs dizaines de morts en témoigne. De même que les otages français kidnappés au Sahel relève du terrorisme… mâtiné de grand banditisme.

Ce qui se déroule au Mali est différent. L’armée française – et ce qui reste d’armée malienne – n’ont pas à faire à des terroristes, mais à des combattants réguliers. Des «maquisards», des «guérilleros», comme on disait en d’autre temps et d’autres lieux. Au Mali, ils ne commettent pas d’attentats à la bombe et ne conduisent pas des opérations clandestines. Ils se battent à découvert, à la loyale, avec leurs colonnes de 4X4 très bien armés et, semble-t-il, bien commandés. Nous avons à faire à des soldats – qui, certes, propagent une vision du monde que nous rejetons, mais à des soldats quand même.

Certes, les combattants djihadistes que nos forces affrontent ne sont pas des enfants de chœur. Ils sont, pour une part, liés à Al-Qaïda et n’hésitent pas à tuer, à prendre des otages, voire à commettre des attentats – ils l’ont fait en Algérie et le feraient volontiers en France, s’ils en avaient les moyens. Sont-ce les mêmes, ceux qui se battent au Mali et ceux qui attaquent l’usine algérienne ? Ils proviennent en tout cas d’un même bouillon de culture.

Mais n’oublions pas la dimension locale de la crise. Par plus d’un trait, notre ennemi ressemble aux Talibans afghans : ce sont des fanatiques, mais ils ne sont pas étrangers dans leur pays. Ainsi, leur chef, Iyad ad Ghali, est chez lui là où il combat : c’est un touareg malien, pas un combattant internationaliste venu du Moyen-Orient ou d’une banlieue française.

Les qualifier de «terroristes criminels», c’est, au fond, emprunter à la rhétorique du discours néoconservateur. Les guerres d’aujourd’hui sont toutes marquées par le «criminalisation» de l’ennemi. Les opérations militaires finissent par devenir des opérations policières contre des «hors la loi», contre des gens qui violent la morale commune. La guerre n’est plus la continuation de la politique par d’autres moyens, elle est devenue la poursuite de la Justice par d’autres moyens. Il faut parfois combattre et l’emploi de la force n’est pas illégitime. La guerre – ou plutôt la victoire militaire – permet de résoudre des situations inextricables. Mais, comme on le voit en Irak, en Afghanistan et désormais au Mali, il ne peut y avoir de solutions durables que politiques. Elles passent, à un moment, par la discussion avec l’ennemi- ou, au moins avec certains d’entre eux. Peut-on discuter avec des «terroristes criminels» ?

L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction.

* Jean-Dominique Merchet, journaliste spécialisé dans les affaires de Défense. Auteur du blog français le plus lu sur ces questions, créé en 2007. Ancien de l’Institut des hautes études de défense nationale. Auteur de nombreux ouvrages dont : « Mourir pour l’Afghanistan » (2008), « Défense européenne : la grande illusion » (2009), « Une histoire des forces spéciales » (2010), « La mort de Ben Laden » (2012).
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Mer 27 Fév - 12:49

Mali : ces « centaines de morts » jihadistes que personne n’a vues
Une chose est sûre : à chaque fois que des morts sont reconnus au Mali par la coalition franco-africaine, celle-ci annonce simultanément le double, le triple, voire le quintuple de victimes dans les rangs jihadistes. Mais qui les a vus, tous ces cadavres ? Où sont-ils diable passés ?
>>>
http://blogs.rue89.com/yeti-voyageur/2013/02/26/mali-ces-centaines-de-morts-jihadistes-que-personne-na-vues-229731
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Jeu 28 Fév - 12:05

Quand le Mali était la pépinière à décoration des officiers médiocres
...
De fait, la vie humaine comptait peu pour celui qui sera plus tard à l’origine de l’emploi massif des soldats africains lors de la Première Guerre mondiale, et se taillera une solide réputation de « boucher des Noirs » en les faisant massacrer par milliers au Chemin des Dames en 1917.
...
>>>
http://www.rue89.com/2013/02/27/quand-le-mali-etait-la-pepiniere-decoration-des-officiers-mediocres-240091
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Ven 1 Mar - 12:01

Dans les roches de l'Adrar de Tigharghâr, une bataille cruciale est engagée
Comment combattre efficacement des groupuscules en mouvement presque permanent, camouflés dans le paysage, évitant de communiquer autrement que par messagers, de se regrouper pour servir de cible ou de faire chauffer trop de moteurs à la fois pour échapper aux détections thermiques ? Ces tactiques pesaient jusqu'à présent sur le futur de l'opération française Serval, menacée de dilution à l'échelle d'un territoire plus vaste que l'Hexagone. Mais l'Adrar de Tigharghâr a peut-être servi de capitale informelle à cette armée des ombres islamistes. C'est là que se joue la seconde phase, cruciale, de la guerre au Mali, menée par des troupes françaises et tchadiennes, avec l'aide de certains Touareg.
>>>
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/02/28/dans-les-roches-de-l-adrar-de-tigharghar-une-bataille-cruciale-est-engagee_1840262_3212.html
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Sam 2 Mar - 10:34

Le président tchadien Idriss Déby revendique la mort d'Abou Zeïd
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130302-le-president-tchadien-idriss-deby-revendique-mort-abou-zeid

Mali: la Cédéao souhaite le désarmement du MNLA
A l'issue du sommet des chefs d'Etat de la Cédéao qui se tenait mercredi et jeudi derniers à Yamoussoukro en Côte d'Ivoire, l'Afrique de l'Ouest a souhaité que la force de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma) soit à terme transformée en une mission de paix de l'ONU. Dans le communiqué final, une déclaration est passée inaperçue. Elle est pourtant importante puisqu'elle stipule que le dialogue inter-malien doit passer par le désarmement des rebelles touaregs du MNLA.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130302-mali-cedeao-souhaite-desarmement-mnla-mouvement-liberation-azawad-france-onu

Nord du Mali: «Il y a tous les ingrédients pour une confrontation intercommunautaire»
Au nord du Mali, les équilibres ethniques sont fragiles, comme en témoignent les violents affrontements entre les communautés arabe et touarègue le week-end dernier dans l'extrême nord du pays. L'armée française risque-t-elle de tomber dans le piège ethnique ? L'ancien ambassadeur Mohamed Mahmoud El-Oumrany est le président de la communauté arabe du Mali.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130301-nord-mali-il-y-tous-ingredients-une-confrontation-intercommunautaire

Mali: l’afflux de réfugiés en Mauritanie toujours aussi important
Alors que la traque aux islamistes se poursuit au nord-est du Mali - dans les régions de Gao et Kidal - les populations de la région de Tombouctou - plus à l'ouest - continuent néanmoins à fuir vers la Mauritanie. L'afflux de réfugiés a même tendance à augmenter.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130301-mali-afflux-refugies-mauritanie-lere-touaregs-arabes

.........
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Sam 2 Mar - 12:58

L'armée française, motus et bouche cousue sur les opérations au Mali
Après près de deux mois de guerre contre les djihadistes au Mali, l'armée française confirme son surnom de "grande muette", en verrouillant l'information sur ses opérations. "Nous ne savons rien": le leitmotiv des officiers de presse français est devenu une blague parmi les envoyés spéciaux, qu'ils soient confinés à Bamako ou à Gao dans l'attente d'un hypothétique accompagnement de troupes sur un théâtre d'opérations.
Seules trois équipes de télévision ont été emmenées le 7 février à Kidal, dans l'extrême nord malien, où se déroule aujourd'hui l'essentiel des combats. Mais elles sont restées cantonnées à l'aéroport et n'ont de facto rien pu voir. Parfois, elle diffuse une séquence filmée montrant des combats dans une zone montagneuse du nord du Mali, le 26 février, sans plus de précision.
>>>
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/03/02/l-armee-motus-et-bouche-cousue-sur-les-operations-au-mali_1841797_3212.html

video sur reuters
>>>
http://www.reuters.com/video/2013/03/02/french-military-releases-footage-of-troo?videoId=241422015&videoChannel=1
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Dim 3 Mar - 9:03

Mali: le Tchad annonce avoir tué le chef islamiste Mokhtar Belmokhtar
Mokhtar Belmokhtar, l'un des principaux chefs d'al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a été tué samedi 2 mars par des soldats tchadiens dans le massif des Ifoghas, dans le nord du Mali, a annoncé le général tchadien Zakaria Goubongué. L'annonce intervient après celle, vendredi, du président tchadien Idriss Déby qui a imputé à l'armée tchadienne la mort d'un autre chef d'Aqmi, Abou Zeid, ce qui n'a pas été confirmé par Bamako, Paris ou Alger.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130302-mali-tchad-affirme-avoir-tue-chef-islamiste-mokhtar-belmokhtar-aqmi
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Dim 3 Mar - 19:08

Mali : un troisième soldat français tué
Le bilan de l'intervention française au Mali s'alourdit. L'Elysée a annoncé ce dimanche qu'un troisième soldat était mort lors d'un accrochage avec des islamistes samedi. Il s'agit d'un caporal du 1er Régiment de chasseurs parachutistes de Pâmiers dans l'Ariège.
...
Les militaires français devaient "fouiller des cavités et des galeries" et ont réussi à "neutraliser au moins une quinzaine de terroristes et trois pick-ups"
...
>>>
http://www.franceinfo.fr/monde/mali-un-troisieme-soldat-francais-tue-909155-2013-03-03

Mali : après les avancées, quel sort pour les otages ?
Les choses s'accélèrent au Mali : deux chefs islamistes seraient morts selon l'armée tchadienne, et un soldat français a été tué ce dimanche pendant un assaut contre des djihadistes. La France continue d'avancer, mais Paris et l'état-major mesurent les risques de représailles sur les otages pour adapter leur stratégie. Quinze Français sont toujours détenus par des groupes islamistes en Afrique, dont au moins six au Sahel.
>>>
http://www.franceinfo.fr/monde/mali-apres-les-avancees-quel-sort-pour-les-otages-909407-2013-03-03
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Mer 6 Mar - 9:01

Mali : violents combats dans le massif des Ifoghas
L’offensive commune des forces armées françaises et tchadiennes se poursuit dans le massif des Ifoghas, dans le nord du Mali, avec la mort d’une quinzaine de « terroristes » tués « cette nuit » au cours de violents combats, a indiqué ce mardi 5 mars le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Parallèlement, la rébellion touarègue du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) a demandé à la Cour pénale internationale (CPI) d’enquêter sur les crimes qui auraient été commis par l’armée malienne.
...
Le MNLA demande à la CPI d’ouvrir une enquête

De leur côté, les rebelles touaregs du MNLA ont annoncé, ce mardi 5 mars, qu’ils avaient demandé au procureur de la CPI de se pencher sur « les crimes qui auraient été commis par l’armée malienne à l’encontre des membres des groupes ethniques peuls, touareg, arabes et songhai dans les environs de Tombouctou, Douentza, Gao, Sévaré, Boni, et Konna » dans le cadre de son enquête sur la situation au Mali.

Dans un communiqué, les avocats du MNLA ont également dénoncé les appels à la haine raciale relayés par les sites internet maliens et la presse pro-gouvernementale.

Le procureur de la CPI avait annoncé, en début d’année, avoir ouvert une enquête sur des crimes de guerre présumés commis par divers « groupes armés » depuis janvier 2012 au Mali. Mais le MNLA a jugé nécessaire de souligner, auprès de la CPI, qu’il ne fallait pas que la Cour oublie d’enquêter sur les crimes imputés aux forces pro-gouvernementales maliennes.

Joint par RFI, Me Richard Rogers, un des avocats du MNLA, nous a donné quelques précisions.

Maître Richard Rogers
Avocat du MNLA.

C’est le genre de langage qu’on a entendu au Rwanda, avant le génocide.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130305-mali-violents-combats-le-massif-ifoghas
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Mer 6 Mar - 20:31

Mali : un quatrième soldat français tué
Un soldat du 68e régiment d'artillerie d'Afrique de La Valbonne est mort mercredi au Mali, indique l'Élysée. Ce brigadier-chef participait à une opération dans l'est du pays, à 100 km de Gao. Quelques heures plus tard, l'état-major indique que cette opération a permis de neutraliser une "dizaine de terroristes".
http://www.franceinfo.fr/monde/mali-un-quatrieme-soldat-francais-tue-mercredi-matin-911929-2013-03-06
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Jeu 7 Mar - 10:23

Mali : création officielle d'une «Commission dialogue et réconciliation»
...
Ils seront aussi chargés d’enregistrer les cas de violation des droits de l’homme commis sur tout le territoire national et ce, depuis le début des hostilités jusqu’à la reconquête totale du pays.

On le sait, les associations de défense des droits humains ont dénoncé, sur tout le territoire national, de graves violations des droits de l’homme. Les accusés sont tous les groupes armés dans le Nord et des porteurs de l’uniforme de l’armée régulière.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130307-mali-creation-officielle-commission-dialogue-reconciliation
on massacre et on se reconcilie ^^
>>>
Mali: «Ceux qui ont pris les armes contre l’Etat seront combattus»
...
Le président de transition, Dioncounda Traoré, dit qu’il est possible de discuter avec un groupe comme le MNLA ? Qu’en pensez-vous ?

C’est trop politique. Je n’ai aucune réponse par rapport à cela.
...
De nombreuses associations de défense des droits de l’homme pointent la responsabilité de l’armée malienne dans des exactions commises contre des populations du Nord, en particulier contre des populations touaregs. En tant que soldat malien et en tant que touareg, vous en pensez quoi ?

Il y a beaucoup de choses qui se disent et qui ne sont pas vraies. J’ai participé aux opérations de Gao, du Niger jusqu’à Gao. Je n’ai en tout cas jamais vu un soldat qui a montré ce comportement. Donc les gens parlent, mais je n’ai pas vu. Je pense que c’est une campagne et qu’il faut vraiment faire attention parce que les gens en parlent trop pour encore nous créer des problèmes. Ce n’est pas la peine que les gens continuent à dire que les Touaregs, les Arabes, sont ceci, que l’armée a fait cela.
...
Après les attaques qui ont visé le MNLA à In-Khalil, est-ce que vous craignez des tensions intercommunautaires entre Arabes et entre Touaregs dans le pays ?

Là aussi il faut faire attention. Il ne faut pas créer un problème là où il n’y en a pas.
...
(10) RÉACTIONS
.........


Mali: la résistance des jihadistes surprend les forces françaises et tchadiennes
Au nord du Mali, dans le massif des Ifoghas, la bataille fait rage depuis dix jours. De l'aveu des militaires français et tchadiens, les jihadistes se battent avec beaucoup de détermination. Et selon l'état-major français, la bataille risque de durer encore plusieurs jours.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130306-massif-ifoghas-resistance-tchad-france-abou-zeid

Mali: Nicolas Sarkozy entame le consensus français sur l'opération Serval
Est-ce la fin de l'entente générale française autour de l'intervention militaire au Mali ? en tout cas, ça y ressemble, avec une voix qui se fait entendre pour la première fois sur le sujet : celle de Nicolas Sarkozy. Dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles, jeudi 7 mars, l'ancien président s'exprime avec des mots qui ne sont pas tendres à ce sujet.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130307-mali-nicolas-sarkozy-entame-consensus-francais-operation-serval
... ^^

avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Sam 9 Mar - 10:25

Au Mali d’antan : les guerriers polygames de la République
http://www.rue89.com/2013/03/08/au-mali-dantan-les-guerriers-polygames-de-la-republique-240320
Si l’on ne meurt pas toujours à la guerre, il arrive que l’on s’y ennuie… C’est vrai aujourd’hui, ce l’était tout autant hier. A l’époque de la conquête coloniale, quand ce qui allait devenir le Mali s’appelait encore le Soudan, les soldats français rêvaient d’action d’éclat, de faits d’armes et de décorations.

Pourtant, la maladie, l’ennui et le désenchantement furent plus souvent au rendez-vous que la gloire. A défaut d’assouvir leurs rêves de combats, les coloniaux se contentaient donc pour beaucoup de tenir garnison. Ainsi les jours s’écoulaient-ils, interminables et monotones, et avec eux naissait le découragement.

Le plus sûr moyen pour les militaires de conserver leur équilibre était peut-être de s’unir à une femme africaine. Beaucoup d’entre eux prirent donc des compagnes qui partagèrent leurs jours, mais surtout leurs nuits. Le Dr. Barot écrivait dans son « Guide pratique de l’Européen en Afrique occidentale » :

« Pour ceux qui n’ont pas la force morale nécessaire pour supporter la continence absolue, il n’y a qu’une ligne de conduite possible, c’est l’union temporaire avec une femme indigène bien choisie. »

La femme africaine, une statue antique

L’Africaine devait alors distraire, soigner, dissiper l’ennui et empêcher l’Européen de « se livrer à l’alcoolisme et aux dépravations sexuelles, malheureusement si fréquentes aux pays chauds », écrivait encore notre brave docteur. La beauté des Soudanaises était alors unanimement soulignée par les Européens.

Les textes abondent de clichés comparant la femme africaine à une statue antique : « La Vénus Callypige pile du mil pour le tirailleur mars », disait-on à la fin du XIXe siècle selon madame Bonnetain, première Française à avoir laissé un récit de voyage au Soudan sur la conquête en 1894.

A cette époque rude et troublée, les contacts entre les Français et les Africaines tenaient cependant plus du droit des vainqueurs sur les femmes des vaincus que de l’échange amoureux librement consenti. Beaucoup avaient en effet reçu leur « mousso », terme bambara dont ils désignaient leur femme africaine, à titre d’esclave lors d’un partage d’un butin.

Il est à ce titre significatif que le seul terme de la langue bambara connu et employé par tous fût celui qui servait à désigner la femme. La compagne africaine n’était pas une femme à part entière, comme l’aurait été une Européenne, mais simplement une mousso, une femme provisoire de statut subalterne car « indigène ».

Une vision quasi-patrimoniale de la femme

Certains militaires avaient ainsi une vision quasi-patrimoniale de leur femme, la compensation financière qu’ils versaient parfois à sa famille sous forme de dot étant pour eux un prix d’achat. Dans « La pétaudière coloniale », un violent pamphlet contre les opérations coloniales au Soudan publié en 1895, Canu dénonça les agissements des militaires français :

« Chaque fois que l’on prend un village, tous les combattants, européens et indigènes, reçoivent illico comme part de la prise un certain nombre de captifs ou de captives. […] Les captives sont rassemblées en tas et chacun à son tour, d’après son grade ou son ancienneté, en commençant par les Européens, choisit la mousso qui lui paraît le plus à son goût. »

L’absence de tout contrôle social et l’impunité dont ils étaient assurés permettaient aux conquérants des débordements inconcevables en dehors de la colonie. La polygamie n’était pas rare. Archinard, le conquérant du Soudan, donnait lui-même l’exemple, puisqu’à en croire le témoignage du lieutenant Thiriet, il était accompagné de ses trois femmes lors de son départ en colonne en janvier 1893.

Sur le point de mourir à Ségou en 1896, le sergent de Clervaux dut avoir bien peur de l’enfer pour consentir à chasser les six femmes de sa suite et tenter « de se réconcilier avec Dieu » !

Six femmes attitrées

Il faut dire qu’au même moment, relevait encore le Père rédacteur du diaire de la mission catholique de Ségou, le commandant de région « se croyait autorisé à ne pas déroger aux us et coutumes de ses prédécesseurs africains, et certes il ne leur est pas inférieur : il a en ce moment six femmes attitrées, dont cinq ont de dix à quinze ans. »

Cela ne l’empêchait pas d’envoyer ses hommes dans les villages pour lui procurer des jeunes filles… Etre la femme d’un Européen pouvait pourtant avoir certains avantages, puisque ceux-ci prirent l’habitude d’offrir eux-mêmes des esclaves à leurs compagnes pour les dispenser des tâches les plus ingrates.

C’est que notaient encore les Pères Blancs dans le diaire du 4 septembre 1896, en employant le style inimitable de l’époque : « On vend encore des captifs partout, tous les Blancs en achètent pour donner aux négresses qu’ils entretiennent ».

Polygames et esclavagistes, tels étaient les militaires français au Soudan à la fin du XIXe siècle. On était là bien loin des idéaux proclamés de la République !

voir les commentaires.

avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Sam 18 Mai - 10:26

Mali : le discours d’Aminata Traoré que Paris ne veut pas entendre
...
François Hollande, bâtit une démocratie de façade à Bamako, dont le point d’orgue sera l’élection présidentielle de juillet.

Aminata Traoré s’insurge contre ce scrutin qui, selon elle, ne résoudra rien :

« Nous avons eu pendant plus de deux décennies le titre de démocratie exemplaire. Nous étions les bons élèves de la démocratie et du FMI, les bons élèves d’un libéralisme dont nous n’avions pas les moyens...

Le Mali a engrangé un maximum de soutiens financiers entre 1992 et 2002, mais qu’ont-ils fait de cet argent ? Il est allé à des projets qui n’ont créé ni richesses ni emplois.

La démocratie libérale telle qu’elle est définie par l’Occident, nous n’en voulons plus. Nous préférons nous poser la question de savoir comment démocratiser autrement, donner un vrai contrôle aux citoyens. »
...
La pasionaria malienne pense que la France a surtout besoin, pour son opinion publique, de « faire coincider le temps politique avec le temps militaire, afin de compléter ce qui est considéré comme un succès militaire ». Elle a manqué de s’étrangler en entendant François Hollande dire qu’il serait « intraitable » sur le respect du calendrier électoral.

Et elle dénonce la « volte face » de tous ceux qui étaient contre cette date de scrutin, dès lors qu’il y a eu de l’argent sur la table.

« On va voter pour 3 milliards d’euros ! Etonnant comment l’Occident parvient à obtenir ce qu’il veut en mettant de l’argent dans la balance. Nous allons vendre notre âme au diable »..
.
...
>>>
http://www.rue89.com/2013/05/17/mali-discours-daminata-traore-paris-veut-entendre-242399
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Mer 5 Juin - 9:02

Mali: l'état d'urgence prolongé jusqu'à la veille de la campagne électorale
À l'approche du premier tour de la présidentielle malienne, fixé au 28 juillet 2013, une partie de l'opinion publique s'attendait à voir l'état d'urgence levé. Il a en fait été reconduit à l'issue d'un conseil extraordinaire des ministres qui s'est tenu à Bamako hier, mardi 4 juin. L'état d'urgence est donc reconduit jusqu'au 5 juillet, veille de l'ouverture de la campagne électorale.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20130605-mali-etat-urgence-prolonge-jusqu-ouverture-campagne-electorale-touaregs-kidal
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Ven 7 Juin - 9:05

Mali: rapport accablant d’Amnesty International sur les groupes armés
http://www.rfi.fr/afrique/20130607-mali-rapport-accablant-amnesty-international-groupes-armes
Amnesty International vient de publier un rapport sur une mission de 4 semaines au Mali. Prudente, l'organisation parle de conclusions préliminaires mais son constat est simple : tous les groupes armés, et en premier lieu l'armée malienne qui a bénéficié de l'intervention française, se sont livrés à des exactions, certaines pouvant être considérées comme des crimes de guerre.

L'armée malienne ne s'est pas battue pour la reconquête des villes du Nord mais une fois sur place, les soldats ont fait usage de leurs fusils sur des civils désarmés. Faits les plus graves dénoncés par Amnesty International : des exécutions, parfois de vieillards, parfois dans le dos, principalement de Touaregs ou d'Arabes, sans crainte de devoir rendre des comptes.

L'organisation de défense des droits de l'homme dit avoir recueilli des informations sur plus de vingt cas de disparitions forcées et d'exécutions extrajudiciaires. Quand elles ne sont pas tuées, les personnes soupçonnées d'appartenir ou d'entretenir des liens avec l'ennemi jihadiste ou autonomiste sont régulièrement torturées au moment de leur arrestation ou pendant leur détention.

Ainsi entre le 11 et le 14 avril, selon Amnesty, cinq hommes arrêtés dans le Nord sont morts à la maison d'arrêt de Bamako. Si cette enquête toujours en cours est majoritairement consacrée aux violations commises par les soldats maliens, elle se penche également sur les assassinats perpétrés par le Mujao sur des civils ayant publiquement soutenus l'intervention française.

A l'adresse de la France mais aussi des soldats africains de la Misma, Amnesty formule plusieurs recommandations. L'une d'entre elle est de ne plus livrer des prisonniers à l'armée malienne si ceux ci risquent d'être torturés.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Mer 11 Déc - 8:21

la france n'a pas vocation à etre le gendarme de l'afrique, redixit flamby hier soir.

Mali : une vingtaine d'insurgés tués dans une nouvelle mission de l'armée française
Au Mali, une importante opération militaire française est menée en ce moment et depuis plusieurs jours au nord de Tombouctou contre des positions de groupes liés à al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). La force des Nations unies et l'armée malienne n’y participent pas. Les militaires français, eux, ont engagé une centaine de véhicules et des hélicoptères. L’offensive est toujours en cours, mais elle a déjà porté ses fruits.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20131210-mali-insurges-tues-nouvelle-mission-armee-francaise-serval-minusma
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Sam 11 Jan - 11:02

La France engagée dans une opération militaire au Mali et au Niger
http://www.lefigaro.fr/international/2014/01/10/01003-20140110ARTFIG00631-la-france-engagee-dans-une-operation-militaire-au-mali-et-au-niger.php
INFO LE FIGARO - Une opération de sécurisation internationale à la frontière entre le Mali et le Niger a été lancée cette semaine par les militaires français.

Un an après le déclenchement de l'opération Serval, les militaires français sont engagés depuis cette semaine dans une opération de sécurisation internationale dans la bande transfrontalière entre le Nord du Mali et le Niger. La mission mobilise plusieurs centaines d'hommes. Les soldats de Serval sont accompagnés par des troupes du Niger et du Mali. Le bataillon malien présent sur le terrain avait suivi, avant cet engagement, un entrainement dispensé par l'EUTM, la Mission de formation de l'Union Européenne.

La zone d'intervention est située au cœur d'un vaste territoire qui est traversé par les islamistes circulant entre le Mali, le Niger et la Libye. La zone sert de refuge aux djihadistes du Mujao, un mouvement islamiste armé malien à dominante négro-arabe. Ces derniers ont scellé une alliance avec le groupe de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar dit Mister Marlboro, l'un des leaders de la mouvance salafiste saharienne. La nouvelle organisation, les Mourabatounes, avait attaqué l'automne dernier un site d'Areva à Arlit au Niger.
Fin octobre, la force Serval avait conduit pendant deux semaines entre Tombouctou et Gao l'opération Hydre pour contrer la résurgence de mouvements terroristes dans cette zone.
...
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali>>>

Message  ivo le Sam 25 Jan - 9:44

La Gloire des imposteurs: «On nous a volé le Mali»
La vérité est que ceux-ci n’auraient pas fait régner la terreur à Kidal et encore moins à Konna si Nicolas Sarkozy, encouragé en coulisse par un certain Bernard-Henri Lévy, n’avait pas cru devoir mettre la Libye à feu et à sang en faisant fi des tragiques conséquences, parfaitement prévisibles, de son activisme. Personne ne songe à demander des comptes à ces deux-là, ne serait-ce qu’au regard du chaos dans lequel est tombé Benghazi qu’ils prétendaient sauver.
Le compatriote de Talleyrand a sûrement éprouvé le même sentiment de fierté pour son aisance à faire passer la 49è intervention militaire française en Afrique pour un acte de pur altruisme. De toutes les puissances européennes, la France est la seule à n’avoir jamais pu se résigner à décoloniser et l’opération Serval va évidemment la conforter dans cet entêtement. Serval, c’est l’imposture dans toute sa splendeur, l’imposture dans toute sa gloire : le succès a dépassé les plus folles espérances des stratèges ».
>>>
http://www.rfi.fr/mfi/20140124-gloire-imposteurs-mali-senegal-aminata-dramane-traore-boubacar-boris-diop
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum