Derniers sujets
» Précarité
par ivo Hier à 11:01

» les fous de dieu
par ivo Hier à 10:22

» racisme quotidien
par ivo Hier à 10:16

» droites extremes
par ivo Hier à 10:06

» alimentation
par ivo Hier à 9:52

» Etats-Unis
par ivo Hier à 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Hier à 9:18

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 9:00

» immigration ...
par ivo Hier à 8:58

» la crise ..........
par ivo Hier à 8:53

» la phrase du jour
par ivo Hier à 7:58

» Birmanie
par ivo Hier à 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Jeu 21 Sep - 10:33

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» blancs comme neige ^^
par ivo Jeu 21 Sep - 9:24

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» U.E.
par ivo Jeu 21 Sep - 8:31

» macronie
par ivo Jeu 21 Sep - 8:28

» les "joies" du sport ...
par ivo Mer 20 Sep - 8:46

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 20 Sep - 8:24

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» Today's joke
par ivo Mar 19 Sep - 8:03

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» Necronomacron
par ivo Sam 16 Sep - 9:25

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» homophobie dans le monde ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:23

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

» pologne
par ivo Mar 12 Sep - 8:55

» Nazisme.
par ivo Mar 12 Sep - 8:24

» Réflexion sur le sexisme
par ivo Lun 11 Sep - 8:37

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 19 Aoû - 19:33

Sur les rives du Jourdain

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Sam 20 Aoû - 10:03

Montée de la tension entre Israël et l’Egypte
France Info - 06:24
Après le triple attentat d’Eilat jeudi, plusieurs policiers égyptiens ont été tués pendant les opérations de représailles menées par l’armée israélienne dans des circonstances encore floues. L’Égypte demande maintenant des excuses à Israël. Alors que Tsahal a lancé une série de raids aériens contre la bande de Gaza.

“L’Egypte a décidé de rappeler son ambassadeur en Israël jusqu’à la présentation d’excuses officielles” par l’Etat hébreu a indiqué la télévision. “Le sang de l’Egyptien est trop cher pour être versé sans réponse”, avait réagi le Premier ministre égyptien Essam Charaf dans un message publié sur sa page officielle sur Facebook.
Montée de la tension entre Israël et l’Egypte, le récit de Grégory Philipps (1'03")

Jeudi huit Israéliens ont été tués dans une triple attaque près de la station balnéaire d’Eilat. L’armée israélienne a aussitôt riposté : des raids aériens contre la bande de Gaza, ont fait 14 morts et 40 blessés ces dernières 24 heures. Ces raids visaient un groupe radical palestinien, les Comités de résistance populaire accusé par Israël, d’être responsable des attaques de jeudi près de la station balnéaire d’Eilat. “Si l’on pense que l’Etat d’Israël va se résigner à cela, on se trompe” avait affirmé le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une brève allocution télévisée.

Les CRP ont nié toute implication dans les attaques d’Eilat mais ont promis de “tout faire” pour venger leurs morts.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Mar 20 Sep - 20:09

Cisjordanie : marches de colons israéliens, incidents près de Naplouse
FRANCE INFO - 19:37
Des groupes de colons et militants nationalistes israéliens ont organisé des marches aujourd’hui en Cisjordanie, pour dénoncer la demande d’adhésion d’un Etat de Palestine à l’ONU. Des affrontements ont eu lieu près de Naplouse.
La tension monte entre Israéliens et Palestiniens, et les heurts se multiplient, à l’approche de la demande de reconnaissance de l’État palestinien à l’ONU, prévue vendredi.


Aujourd’hui, des groupes de colons et de militants nationalistes israéliens ont organisé des marches en Cisjordanie pour fustiger cette initiative palestinienne. "C’est notre terre et il n’y aura jamais un État palestinien dans la patrie du peuple juif", a déclaré à l’AFP le député d’extrême droite Michael Ben Ari qui a pris la tête d’un petit cortège de la colonie de Beit El, près de la ville palestinienne de Ramallah, jusqu’à une base militaire proche.

En Cisjordanie, des marches ont été organisées aujourd’hui pour fustiger l’initiative palestinienne de demande d’un Etat palestinien à l’ONU. Des heurts ont éclaté au sud de Naplouse. Les précisions de Grégory Phillips. (0'48")

Lors de ces marches, des affrontements ont éclatés entre une centaine de colons et des Palestiniens, au sud de Naplouse. Les colons, certains équipés de barres de fer et d’armes à feu, et les villageois se sont affrontés à coups de pierres. Plusieurs Palestiniens ont été blessés. Un adolescent de 14 ans, touché par une cartouche de gaz lacrymogène, a été hospitalisé.

Les Palestiniens sont déterminés à soumettre leur demande vendredi à Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU. Ils réclament l’adhésion d’un Etat palestinien sur les lignes de 1967, soit l’ensemble de la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la bande de Gaza.



Palestiniens arborant un drapeau pour demander la reconnaissance de l'Etat de Palestine comme 194ème Etat de l'ONU, aujourd'hui, à Ramallah.
© REUTERS / Mohamad Torokman
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Mer 21 Sep - 12:27

La Cisjordanie manifeste pour la création d’un Etat palestinien
FRANCE INFO - 11:41
Parmi les dossiers sensibles traités par l’assemblée générale de l’ONU ces derniers jours : la Palestine. Mahmoud Abbas souhaite demander vendredi à l’Organisation des Nations Unies la reconnaissance d’un Etat Palestinien. Une initiative rejetée à la fois par Israël et les Etats-Unis.
En Cisjordanie des milliers de manifestants palestiniens font entendre leur voix aujourd’hui pour soutenir leur dirigeant et sa demande d’admission à l’ONU.

Les grandes villes de Cisjordanie, de Ramallah à Naplouse en passant par Hébron, sont animées par des cortèges de milliers de Palestiniens. Leur objectif : soutenir leur dirigeant Mahmoud Abbas. Le chef de l’autorité palestinienne doit en effet remettre vendredi la demande d’adhésion d’un Etat de Palestine au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon.
"Nous exigeons que le monde reconnaisse notre Etat car c’est une promesse qu’il nous a faite il y a plus de 60 ans", a proclamé le gouverneur de Ramallah, Mme Leila Ghanan.

A Ramallah on manifeste pacifiquement pour la création d’un 194e Etat à l’ONU : la Palestine. Au cœur du cortège, Mathilde Lemaire l’envoyée spéciale de France Info à Ramallah (0'58")

Des affrontements se sont produits entre manifestants et soldats israéliens au point de contrôle militaire de Kalandia, principal point de passage entre Jérusalem et Ramallah.

Côté israélien, la position demeure inflexible : "Israël veut la paix avec un Etat palestinien mais cela doit se faire obligatoirement par le biais de négociations bilatérales". L’ancienne ambassadrice d’Israël aux Nations unies, Gabriella Shalev, a été ainsi mobilisée cette semaine pour parler aux médias étrangers. "La demande palestinienne unilatérale sera un obstacle à la paix" , a plaidé l’ancienne diplomate, une juriste plutôt à gauche.

Mahmoud Abbas doit rencontrer Barack Obama aujourd’hui. Le président américain a la lourde tâche de convaincre le leader palestinien que sa démarche à l’ONU risque d’aboutir à un blocage complet. Les Etats-Unis sont eux aussi partisans de négociations directes entre Israéliens et Palestiniens pour atteindre l’objectif d’une paix durable.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Ven 23 Sep - 20:06

Mahmoud Abbas demande officiellement à l’ONU la reconnaissance d’un Etat palestinien
FRANCE INFO - 18:23
Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a présenté aujourd’hui au secrétaire général de l’Onu une demande officielle de reconnaissance d’un Etat palestinien. Le dirigeant palestinien a rencontré le secrétaire général des Nations unies au siège mondial de l’organisation pour lui remettre cette demande, qui est adressée au Conseil de sécurité. Les Etats-Unis ont prévenu qu’ils feraient usage de leur droit de veto.

“ Le président Abbas vient de soumettre la demande palestinienne au secrétaire général des Nations unies”, a annoncé le porte-parole de Ban Ki-moon. Dans sa lettre accompagnant la requête, Mahmoud Abbas, défiant l’opposition des Etats-Unis et d’Israël, demande à Ban Ki-moon de transmettre immédiatement la demande pour une adhésion pleine et entière au Conseil de sécurité et à l’Assemblée générale.

A la tribune, Mahmoud Abbas a accusé le gouvernement israélien d’avoir “ sapé tous les efforts de paix ” depuis un an. La colonisation israélienne est “en train de détruire” une solution à deux Etats » a-t- il déclaré, avant d’ajouter que cette politique “menace aussi la structure, voire l’existence de l’Autorité palestinienne”.
Malgré tout, le président de l’autorité palestinienne a lancé à la tribune : “Je dis aux Israéliens : venez en paix !”. Et de préciser que les Palestiniens continueraient à opposer une résistance pacifique et populaire à l’occupation israélienne.

Mahmoud Abbas demande la reconnaissance d’un Etat palestinien. Le président de l’autorité palestinienne s’en est vigoureusement pris à la politique de colonisation d’Israël, responsable selon lui de l’échec de toutes les récentes initiatives de paix . (1'20")

Mahmoud Abbas à la tribune de l’ONU . L’initiative de l’autorité palestinienne à l’ONU ne doit en aucun cas être interprétée comme une agression contre Israël. C’est au contraire un geste de paix. (0'45")

Les islamistes du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza, ont critiqué l’initiative de Mahmoud Abbas en jugeant que les Palestiniens devaient libérer leurs terres et non “mendier” la reconnaissance d’un Etat. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu doit lui aussi s’exprimer ce soir devant l’Assemblée générale de l’Onu.

“ L’administration américaine a fait tout ce qui était en son pouvoir pour faire échec à notre projet. Mais nous allons aller de l’avant, en dépit des obstacles et des pressions, car nous voulons obtenir nos droits, nous sommes le seul peuple au monde encore sous occupation ”, avait affirmé hier soir Mahmoud Abbas lors d’une rencontre avec une délégation d’Américains d’origine palestinienne.

Le président américain Barack Obama a récusé mercredi à la tribune de l’ONU comme un “raccourci” illusoire la demande palestinienne à laquelle les Etats-Unis comptent opposer leur veto au Conseil de sécurité si nécessaire.

De son côté, Nicolas Sarkozy a appelé cette semaine à accorder à la Palestine le “statut intermédiaire d’Etat observateur”, identique à celui du Vatican, parallèlement à des négociations israélo-palestiniennes pour parvenir à un accord de paix “définitif” d’ici un an. Les Palestiniens comptent obtenir "plus que les neuf voix" sur 15 n

Le vote au Conseil ne devrait pas intervenir avant plusieurs semaines.

avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  spike le Sam 24 Sep - 12:30



Les Israéliens globalement favorables à un Etat palestinien
A Jérusalem, les habitants se méfient, mais n’affichent pas d’hostilité.

DE NOTRE CORRESPONDANTE À JÉRUSALEM DELPHINE MATTHIEUSSENT

Pour Abraham Kreizel, la création d’un Etat palestinien «dans les frontières de 1967» est beaucoup plus qu’une simple formule diplomatique. Car la «ligne verte», la frontière entre Israël et la Jordanie avant la guerre de 1967, passe à quelques dizaines de mètres de l’entrée de son kibboutz de Ramat Rachel, aux confins sud-est de Jérusalem. Il montre d’un geste précis la ligne invisible, qui traverse la vallée en contrebas, remonte le long de ses champs de tomates biologiques, avant d’aller se perdre dans une oliveraie à l’entrée d’un village palestinien. Au-delà, se dressent les immeubles du quartier israélien de colonisation d’Armon Hanatziv. «J’ai gardé cette frontière tant de nuits, avant la guerre de 1967, que je connais par cœur ses moindres recoins. Nous étions entourés des trois côtés par les Jordaniens, se rappelle cet homme de 65 ans, un des piliers du village collectiviste, aujourd’hui en partie privatisé, dans lequel il s’est installé en 1963. Je suis pour la création de l’Etat que les Palestiniens réclament à l’ONU. Mais alors, attention, après, il faut que ce soit comme en Suisse : contrôle poli des passeports à la frontière et relations de bon voisinage.»

«Baffes». Comme lui, la plupart des membres du kibboutz, proches du centre gauche, soutiennent, par principe, la création d’un Etat palestinien. «On ne peut pas reprocher aux Palestiniens d’aller à l’ONU. Ben Gourion a fait exactement la même chose il y a plus de soixante ans quand il a fondé l’Etat d’Israël», estime Shalom Perel. Tee-shirt, sandales, barbe de quelques jours, Shalom est l’image même du kibboutznik décontracté, mais il perd son flegme quand il évoque la «situation» avec les Palestiniens : «Nous ne pouvons pas vivre indéfiniment dans cet état de tension permanente. Chacun est dans son coin et pose ses conditions à l’autre. Il faut que l’ONU agisse comme un conseiller conjugal, qu’elle force les deux parties à s’asseoir et, s’il le faut, qu’elle leur distribue des baffes pour qu’elles négocient !»

Une confiance dans l’organisation internationale qui est loin de faire l’unanimité. «Je suis pour la création d’un Etat palestinien, mais à condition que cela ne tourne pas comme à Gaza, d’où nous nous sommes retirés jusqu’au dernier centimètre. Résultat : le Hamas a tiré des milliers de roquettes sur Sdérot et les autres villes du sud du pays», estime Shaul Ben Dov, 60 ans, qui se définit comme «un homme de gauche», mais explique avoir «perdu toute sa naïveté» après le retrait israélien de la bande de Gaza en 2005.

Cette position mi-figue mi-raisin sur la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU est partagée par une grande majorité d’Israéliens, selon un sondage publié cette semaine par l’université hébraïque de Jérusalem. D’après l’étude, près de 70% d’entre eux pensent que leur pays devrait reconnaître le nouvel Etat si l’initiative aboutit. Mais près de 60% estiment aussi qu’à long terme les Palestiniens ont pour but de s’emparer de l’ensemble du territoire israélien. «Globalement, les Israéliens soutiennent la création d’un Etat palestinien, même s’ils préféreraient que cela se fasse via des négociations et pas à l’ONU, qu’ils soupçonnent d’hostilité chronique à l’égard d’Israël. Mais ils assortissent ce soutien d’une série de conditions qui traduisent leurs profondes inquiétudes», explique Yaacov Shamir, coauteur du sondage et professeur de communication à l’université hébraïque.

Alarmistes. Le gouvernement de droite de Benyamin Nétanyahou surfe sur ces craintes, attisées par le discours alarmiste de certains ministres. Depuis près de trois mois, les médias se font l’écho des plans et entraînements de la police et de l’armée pour prévenir les débordements - et une éventuelle troisième Intifada - qui, selon eux, risquent d’accompagner l’initiative diplomatique. Pour le moment, à part quelques heurts à des check-points, les manifestations de soutien à la demande palestinienne se sont déroulées sans incident.

«Nous n’avons pas de problème avec les Palestiniens», répète comme un mantra Abraham Kreizel, installé sur la terrasse de sa petite maison rectangulaire, au cœur du kibboutz. Il cite pour preuve la trentaine de Palestiniens des villages voisins, de l’autre côté de la ligne verte, qui viennent travailler tous les jours à l’hôtel et au centre sportif de Ramat Rachel et avec qui les «relations sont excellentes». Puis il ajoute : «Je veux qu’on leur donne un pays le plus vite possible, pour qu’une bonne fois pour toutes ils nous laissent tranquilles.»
http://www.liberation.fr/monde/01012361755-les-israeliens-globalement-favorables-a-un-etat-palestinien
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Dim 25 Sep - 18:18

Mahmoud Abbas accueilli en héros à son retour à Ramallah
FRANCE INFO - 15:43
Mahmoud Abbas a été ovationné à Ramallah en Cisjordanie. Le président palestinien est de retour de l’ONU où il a fait une demande historique d’adhésion d’un Etat palestinien aux Nations unies. Il a proclamé triomphalement qu’un "printemps palestinien" avait commencé.
Mahmoud Abbas ovationné par des milliers de sympathisants cet après-midi à Ramallah à son retour de New York. Le reportage du correspondant dans la région pour France Info, Grégory Philipps. (1'55")

A 76 ans, le dirigeant palestinien, plutôt considéré comme un bureaucrate peu charismatique, a acquis un nouveau statut avec cette initiative. Il a salué à plusieurs reprises la foule venue l’accueillir aujourd’hui à son retour en Cisjordanie.

Arrivé à la Mouqataa, le siège de la présidence de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas s’est aussitôt rendu au tombeau de l’ancien chef historique du mouvement national palestinien Yasser Arafat, avant de prononcer un discours. “Nous sommes allés à l’ONU en portant vos espoirs, vos rêves, vos ambitions, vos souffrances, votre vision et votre désir pour un Etat palestinien indépendant ”, a-t-il dit, interrompu à plusieurs reprises par les acclamations.

Le président de l’Autorité palestinienne a réaffirmé qu’il ne reprendrait pas les négociations avec Israël sans “un arrêt complet” de la colonisation israélienne.
Dans le même temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé les Palestiniens à reprendre les négociations avec Israël sans préconditions afin d’aboutir à la paix au Proche-Orient.

Bravant l’opposition d’Israël et des Etats-Unis, Mahmoud Abbas a adressé vendredi une lettre au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, souhaitant que la demande de reconnaissance soit immédiatement transmise au Conseil de sécurité et à l’Assemblée générale de l’ONU, avant de prononcer un discours historique devant les Etats membres.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Mar 27 Sep - 18:49

Israël autorise la construction de 1.100 logements pour colons à Jérusalem-Est
FRANCE INFO - 16:13
Le ministère israélien de l’Intérieur autorise la construction de 1.100 nouveaux logements dans le quartier de colonisation juive de Gilo à Jérusalem-Est occupé et annexé. Une décision qui intervient alors que le Conseil de sécurité des Nations unies a entamé hier ses consultations sur l’adhésion d’un état palestinien formulée par Mahmoud Abbas.
Le gouvernement israélien approuve la construction de 1100 logements à Jérusalem -est dans le quartier de colonisation juive de Gilo. Pour Mahmoud Labadi, conseiller aux affaires internationales du Fatah, c’est un défi de plus à la communauté internationale.Il est interrogé par Mireille Lemaresquier. (2'23")

Selon le gouvernement israélien, les constructions pourraient commencer au terme d’une période de 60 jours, obligatoire, pour permettre au public de formuler d’éventuelles objections.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a laissé entendre qu’il n’avait pas l’intention de décréter un nouveau gel de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est pour tenter de convaincre les Palestiniens de relancer des négociations. “Nous avons déjà donné”, a affirmé Benjamin Netanyahu dans un extrait d’une interview au Jérusalem Post publié aujourd’hui qui doit être rendue publique dans son intégralité demain à l’occasion de la célébration du Nouvel An juif. Il explique également qu’il ne compte pas intervenir dans le projet de construction de logements à Gilo.
“Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de nouveau. Nous planifions à Jérusalem, nous construisons à Jérusalem, un point c’est tout, de la même façon que les gouvernements israéliens l’ont fait depuis la fin de la guerre de 1967”, lorsque Israël a conquis puis annexé Jérusalem-Est, a déclaré Benjamin Netanyahu.

Ce feu vert donné à la construction de nouveaux logements va exacerber les tensions, qui sont déjà fortes en raison de la demande de la reconnaissance d’un Etat palestinien aux Nations unies faite vendredi par Mahmoud Abbas.
A l’Onu, Benjamin Netanyahu a rejeté la demande de reconnaissance officielle par le président palestinien, Mahmoud Abbas, d’un Etat palestinien par le Conseil de sécurité de l’Onu. Il a déclaré qu’Israël et les Palestiniens ne parviendront à la paix que par des négociations directes, qui sont dans l’impasse depuis l’offensive israélienne contre la bande de Gaza en décembre 2008-janvier 2009. Il a en outre exigé des Palestiniens qu’ils reconnaissent Israël comme Etat juif, ce que refuse depuis longtemps Abbas.


Le quartier de Gilo à Jérusalem ou le gouvernement israélien a donné son feu vert à la construction de 1.100 maisons ©REUTERS/Baz Ratner


.........................
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Lun 3 Oct - 17:19

Une mosquée incendiée en Israël, les colons soupçonnés
FRANCE INFO - 14:22
La mosquée du village bédouin de Touba Zangaria, en Galillée, dans le nord d’Israël, a été gravement endommagée par un incendie criminel. Des slogans vengeurs ont été retrouvés sur les murs, comme lors d’autres actes de vandalisme, imputés à des colons. Le gouvernement israélien a condamné cette attaque et Benyamin Netanyahou se dit "furieux".
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, se dit “furieux”, après l’incendie criminel de la mosquée de Touba Zangaria, en Galilée, dans le nord d’Israël. Furieux de cet acte, furieux aussi sans doute d’avoir à en gérer les conséquences, alors qu’il se débat avec la demande palestinienne d’adhésion à l’ONU.

Située dans un village bédouin, la mosquée a été gravement endommagée par l’incendie. Des slogans vengeurs ont été inscrits sur les murs, ce qui place les colons en position de suspects, bien que l’enquête n’ait encore pas fait ressortir de preuves formelles. Le nom de “Palmer” était notamment écrit sur le bâtiment, en référence à Asher Palmer, un colon israélien mort le 23 septembre avec son bébé de 18 mois dans un accident de voiture provoqué par des jets de pierres palestiniens.

Une mosquée a été incendiée à Touba Zangaria, village bédouin de Galilée, au nord d’Israël. Sur place, les précisions de Grégory Philipps. (0'59")

Depuis cette date, des actes de vandalisme se multiplient en signe de représailles, comme la destruction de plusieurs oliviers dans un champ palestinien la semaine dernière. Mais jusqu’à présent, seule la Cisjordanie était touchée. C’est la première fois qu’un village arabe israélien est visé.

Plusieurs centaines d’habitants ont tenté de manifester en bloquant les routes et en brûlant des pneus. Des affrontements avec la police ont suivi et les manifestants ont été dispersés à coups de gaz lacrymogènes.

Le gouvernement israélien a juré que la police conduirait “rapidement les auteurs devant la justice” et qualifié cet acte d’“atroce et méprisable qui ne peut être ignoré”. Mais d’autres profanations de mosquées ont eu lieu en Cisjordanie. Les autorités ont également dénoncé ces actes et des suspects ont été interpelés, mais faute de preuve, il n’y a pas eu de condamnation.

..........
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  Invité le Mer 19 Oct - 11:06

09h15 le neuf-quinze
Notre pote Gilad
Dissipons d'abord tout malentendu. Je suis content pour l'ex-otage Gilad Shalit. Vraiment content. Pour ses parents, pour ses frères, ses soeurs, ses cousines, sa petite amie, ses copains de foot, ses amis de Facebook. Je suis aussi heureux que tous mes confrères journalistes français, notamment des médias d'information continue qui, toute la journée d'hier, nous ont fait vivre, minute par minute, les étapes de la libération de l'ex-otage. Il est arrivé en Egypte. Il est monté dans un hélico. Il est descendu de l'hélico. Il a revêtu l'uniforme israélien. Il est arrivé sur une base israélienne. Il a été accueilli par Netanyahu. Et voilà, ses parents sont là. Etc etc On sentait bien qu'ils faisaient l'effort méritoire de traiter aussi le retour à Gaza des prisonniers palestiniens, histoire de ne pas se coller encore le CSA sur le dos, mais bon, le héros de la fête, c'était Gilad. Ce n'était pas aussi haletant que la couverture live du voyage en monospace de François Hollande de chez lui jusqu'à la rue de Solférino, dimanche soir, sur BFM, mais quasiment.

Si profonde soit ma joie, il y a tout de même une bizarrerie, dans cette affaire. Gilad Shalit, dit-on, est franco-israélien. Dans franco-israélien, il y a franco, bien entendu. Sa mère étant française, le soldat a hérité de sa nationalité française. Il a même, rendez-vous compte, "regardé le Tour de France à la télévision" a répété l'ambassadeur de France en Israël, au comble de l'extase, devant tous les micros. Mais dans franco-israélien, il y a aussi israélien. Shalit est né en Israël. Il y a toujours vécu. Il a été capturé sous l'uniforme israélien. C'est donc un événement de politique étrangère qui s'est déroulé hier, un événement peut-être important, concernant deux pays dont on peut penser ce que l'on veut, et Dieu sait que l'on pense des choses, mais dont aucun des deux n'est la France.

Et voici donc le motif de mon incompréhension. Le système médiatique en général distingue deux types d'événements. Ceux qui concernent l'étranger (couverture sobre, neutre, distanciée, images d'agences) et ceux qui concernent, de près ou de loin, la France (couverture intime, usage abondant des prénoms, témoignages récurrents des proches, etc). Pourquoi les médias français ont-ils traité l'événement comme un événement national, comme un retour d'otages français ? En quoi la libération de Gilad Shalit, fort heureuse, répétons-le, aussi heureuse que celle de chacun des quelque mille Palestiniens libérés en échange, mérite-t-elle d'être le sujet d'une liesse nationale ? C'est la question matinale d'aujourd'hui.

Daniel Schneidermann

Après Gilad Shalit, il faut libérer Salah (PCF)

Gilad Shalit, libéré, a retrouvé sa famille suite à l'échange de prisonniers entre le Hamas et les autorités israéliennes. Le PCF se réjouit de cette libération. Cela ne peut cependant faire oublier les quelques 6 000 prisonniers palestiniens encore détenus en Israël et qui doivent, eux aussi, être libérés.

Nicolas Sarkozy a déclaré que la libération de Gilad Shalit, qui a la double nationalité, française et israélienne, est «un grand soulagement pour la France» et qu'il sera bientôt reçu à Paris.

Le PCF rappelle que les autorités israéliennes détiennent toujours de façon illégale et illégitime, un autre citoyen ayant une double nationalité, française et palestinienne: Salah Hamouri.

Le Président de la République doit considérer son cas avec le même respect en exigeant l'assurance de sa libération. Il doit recevoir ses parents et s'apprêter à rencontrer Salah Hamouri lui-même, dès sa libération prévue pour le 28 novembre.

Nicolas Sarkozy doit montrer que pour les plus hautes autorités de la France, il n'y a pas de citoyens plus français que d'autres, selon que vous soyez, en même temps, israélien ou bien palestinien... Salah Hamouri doit être libéré et doit bénéficier des mêmes conditions d'accueil que Gilad Shalit à son retour en France.
Parti communiste français
Paris, le 18 octobre 2011.
L'Humanité, le 18 octobre 2011

Je ne porte pas spécialement le PCF dans mon coeur loin de là, mais bon...
À noter que, ce matin, sur France Inter, Gérard Longuet, ministre de la Défense, et invité de ladite radio, déclarait ne pas être au courant de l'affaire Salah Hamouri. Même les journalistes de la bande à Val ont failli s'étouffer de stupeur...




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Dim 6 Nov - 9:49

Une attaque d'Israël contre l'Iran est "de plus en plus vraisemblable"
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20111106.OBS3930/une-attaque-d-israel-contre-l-iran-est-de-plus-en-plus-vraisemblable.html
C'est ce qu'affirme le président israélien Shimon Peres



Le président israélien Shimon Peres a averti samedi qu'une attaque était "de plus en plus vraisemblable" contre l'Iran, peu avant la publication par l'Agence Internationale pour l'Energie Atomique (AIEA) d'un rapport sur le programme nucléaire de Téhéran.

"Les services de renseignements des divers pays qui surveillent (l'Iran) s'inquiètent et pressent leurs dirigeants d'avertir que l'Iran est prêt à obtenir l'arme atomique", a affirmé Shimon Peres à la seconde chaîne privée de la télévision israélienne.

"Il faut se tourner vers ces pays pour qu'ils remplissent leurs engagements (...) Ce qui doit être fait, et il y a une longue liste d'options", a-t-il encore dit.

Shimon Peres a tenu ces propos alors que l'AIEA doit publier le 8 novembre un rapport sur le programme nucléaire de l'Iran, que les experts israéliens jugent "alarmant".

Fuites organisées

Lors d'une autre interview dimanche matin à la radio publique, Shimon Peres a affirmé que, selon les "signes avant-coureurs, l'Agence a en main des preuves que les Iraniens malgré leur dénégations vont bien produire un armement nucléaire".

"Jusqu'à présent, l'Agence avait accordé le bénéfice du doute à l'Iran. Ce rapport, s'il est publié, va lever le doute", a ajouté le président en préconisant un durcissement des sanctions "économiques et pétrolières" contre Téhéran.

L'hypothèse d'une frappe préventive d'Israël contre les installations nucléaires de l'Iran a repris corps ces derniers jours, à la faveur de fuites organisées vers les médias d'un débat qui divise les membres du cabinet de Benjamin Netanyahou.

Le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak a démenti lundi des informations selon lesquelles il aurait d'ores et déjà décidé avec Benjamin Netanyahou d'attaquer l'Iran.

Mais, il a ensuite ajouté qu'"il peut se créer des situations au Moyen-Orient dans lesquelles Israël devra défendre ses intérêts vitaux de façon indépendante, sans avoir à s'appuyer sur d'autres forces régionales ou autres".

Feu vert des Etats-Unis

Selon Haaretz, la majorité des 15 membres du cabinet israélien de sécurité est pour l'heure opposée à une attaque contre l'Iran. Seule cette instance peut arrêter une décision aussi grave.

De nombreux responsables israéliens soulignent qu'Israël n'est pas en mesure de lancer une telle opération sans la coordonner préalablement avec les Etats-Unis et sans le feu vert de ces derniers.

Haaretz a indiqué dans son édition de dimanche en citant des responsables américains que lors de la dernière visite en Israël le 3 octobre du Secrétaire d'Etat américain à la Défense Leon Panetta, Netanyahou et Barak s'étaient contentés de répondre "en termes vagues" lorsque ce dernier leur a demandé de s'engager à coordonner avec Washington toute action contre l'Iran.

L'opinion israélienne est divisée pratiquement à égalité entre partisans (41%) et opposants (39%) d'une attaque contre les installations nucléaires iraniennes, selon un sondage.

En attendant une éventuelle décision, Israël a procédé jeudi à un vaste exercice de défense passive simulant une attaque de missiles dans la région de Tel-Aviv, et a tiré mercredi avec succès un missile balistique doté d'un nouveau système de propulsion.

Les médias israéliens ont également fait état d'un exercice mené ces derniers jours par 14 avions israéliens en Sardaigne (Italie) en coopération avec l'aviation italienne pour s'entraîner à des missions "à longue distance".

"Les Etats-Unis savent que toute attaque du régime sioniste contre l'Iran produira de sérieux dommages non seulement contre ce régime mais aussi contre les Etats-Unis", a averti le chef d'état-major iranien, le général Hassan Firouzabadi.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, a affirmé jeudi en Libye que l'Iran s'est "préparé au pire".


...........

avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Lun 7 Nov - 9:20

Israël : début d'une grève générale
fr info
Une grève générale a débuté en Israël ce matin, notamment dans les hôitaux et le principal aéroport international, mais aussi dans les administrations, les universités, les banques et la bourse. Le mouvement a été lancé par la centrale syndicale Histadrout, pour qu'une partie des salariés intérimaires soient intégrés dans le secteur public ou qu'ils obtiennent les mêmes droits que ceux dont bénéficient leurs collègues titulaires. Hier les négociations entre la centrale syndicale et le ministère des Finances ont échoué.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Lun 7 Nov - 10:52

La Russie contre une intervention en Iran
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/07/97001-20111107FILWWW00380-la-russie-contre-une-intervention-en-iran.php
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré aujourd'hui qu'il considérait qu'une intervention armée contre l'Iran serait une "très grave erreur". Une déclaration qui fait suite aux propos du président israélien, Shimon Peres, qui estimait que "la possibilité d'une attaque militaire contre l'Iran était plus proche qu'une option diplomatique.

"Notre position sur ce point est bien connue : ce serait une très grave erreur, aux conséquences imprévisibles", a déclaré Lavrov lors de déclarations retransmises par la télévision Rossia 24. La France a également mis en garde hier contre une telle option, par la voix d'Alain Juppé, soulignant qu'elle serait "totalement déstabilisatrice pour la région et au-delà".


L'Iran se dit prêt à répondre à une attaque contre ses installations nucléaires
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/11/07/l-iran-se-dit-pret-a-repondre-a-une-attaque-contre-ses-installations-nucleaires_1599732_3218.html
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, affirme que les Etats-Unis craignent les capacités militaires de l'Iran, qui peut selon lui tenir tête aux Occidentaux et à Israël. Ce dernier envisage de plus en plus sérieusement une attaque contre les installations nucléaires de l'Iran, à l'orée de la publication d'un rapport susceptible de renforcer les soupçons occidentaux quant au développement d'un programme nucléaire militaire par la République islamique.
Mahmoud Ahmadinejad défie les Etats-Unis et Israël dans un entretien, publié lundi 7 novembre, dans le journal égyptien Al-Akhbar. "Nous avons des capacités militaires différentes de tous les autres pays de la région. L'Iran […] est capable de tenir tête à Israël et à l'Occident, et particulièrement aux Etats-Unis, déclare le président iranien. Les Etats-Unis craignent le potentiel iranien. L'Iran ne permettra aucune action [militaire] à son encontre."

Le président iranien répète qu'il ne cherche pas à se procurer l'arme atomique et que son programme nucléaire est à but strictement énergétique : "C'est Israël qui possède quelque 300 têtes nucléaires. L'Iran ne cherche des capacités nucléaires que dans un but pacifique." "Mais les sionistes sont voués à disparaître", poursuit Ahmadinejad. L'Iran dément le droit à l'existence d'Israël, qui considère que la République islamique menace sa survie.

RECHERCHE SUR UN DÉTONATEUR DE BOMBE ATOMIQUE

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) devrait publier mercredi son rapport le plus détaillé à ce jour sur les recherches de l'Iran, un document susceptible de renforcer les soupçons occidentaux quant au développement d'un arsenal nucléaire par la République islamique. Selon des sources ayant connaissance du contenu de ce rapport, celui-ci devrait prouver que l'Iran mène dans le domaine nucléaire diverses expériences ne pouvant se justifier que dans le cadre d'un programme militaire.

Le rapport de l'AIEA se fonde sur des éléments fournis par les services de renseignement occidentaux et sur les propres enquêtes de l'agence. Il devrait notamment faire état de recherches sur la mise au point d'un détonateur de bombe atomique et sur la modélisation informatique d'une arme nucléaire. Il devrait également comprendre des éléments à la fois antérieurs et postérieurs à 2003, date à laquelle, selon une note controversée des services secrets américains en 2007, l'Iran aurait cessé ses efforts manifestes d'"armement".

Selon le Washington Post, les renseignements fournis à l'AIEA indiqueraient au contraire que l'Iran est parvenu à la maîtrise des étapes nécessaires à la fabrication d'une arme nucléaire, grâce à l'aide de scientifiques étrangers. Les documents fournis à l'AIEA citent notamment le rôle joué par un expert russe qui aurait participé à l'élaboration de détonateurs nécessaires au déclenchement de la réaction en chaîne provoquant une explosion nucléaire. L'Iran aurait aussi reçu l'aide du Pakistan et de la Corée du Nord.

"FAUX DOCUMENTS"

Un important religieux conservateur iranien, l'ayatollah Ahmad Khatami, a appelé lundi le directeur général de l'AIEA, le Japonais Yukiya Amano, à ne pas agir comme "un instrument sans volonté aux mains des Etats-Unis" contre l'Iran, a rapporté l'agence officielle IRNA. "Si M. Amano devait agir comme un instrument sans volonté aux mains des Etats-Unis et agir contre le peuple iranien en publiant des mensonges et en les présentant comme des documents, l'AIEA perdra le peu de réputation qu'il lui reste", a déclaré M. Khatami lors d'un discours à l'occasion de la prière collective pour l'Aïd (la fête du Sacrifice).

Samedi, le ministre des affaires étrangères iranien, Ali Akbar Salehi, a réfuté par avance le rapport de l'AIEA en affirmant qu'il était basé sur de "faux documents". "La propagande (occidentale) commence à dire que le prochain rapport de l'AIEA va présenter des documents sur une activité de l'Iran en matière de missiles, mais l'agence l'a déjà dit auparavant en présentant de tels documents et nous y avons répondu", a déclaré M. Salehi. "Nous estimons que ces documents sont des faux et nous avons répété qu'ils étaient sans fondement", a-t-il ajouté.

>>Attaquer l'Iran serait une "erreur aux conséquences imprévisibles" pour la Russie
Attaquer l'Iran "serait une très grave erreur, aux conséquences imprévisibles", déclare, lundi, le ministre des affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, au lendemain de déclarations du président israélien, Shimon Pérès, sur cette possibilité. "Il ne peut y avoir aucune solution militaire au problème du nucléaire iranien, pas plus que pour tout autre problème du monde contemporain", ajoute M. Lavrov, qui s'exprimait à l'issue d'entretiens avec son homologue irlandais, Eamon Gilmore. "Une intervention militaire ne fait que multiplier le nombre de victimes et les souffrances humaines, a-t-il souligné. Tout conflit doit être résolu exclusivement par les moyens approuvés par la communauté internationale dans la charte des Nations unies."
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  spike le Lun 19 Déc - 18:57

avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Ven 20 Jan - 9:34

Le président du parlement palestinien, membre du Hamas, arrêté
fr info
Le président du Parlement palestinien, Aziz Dweik, membre du Hamas, a été arrêté à un barrage par l'armée israélienne en Cisjordanie alors qu'il se rendait à Hébron, selon son directeur de cabinet.

Une vingtaine des 74 députés du Hamas sont actuellement détenus par Israël.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Mar 24 Jan - 9:24

Israël sous la pression des hommes en noir
fr info
Les ultra-orthodoxes représentent aujourd’hui environ 10% de la population israélienne, mais plus de 30% de celle de Jérusalem. Depuis plusieurs mois, les "haredim", littéralement craignant-Dieu, tentent d’imposer leur mode de vie au reste de la population, qu’elle soit d’ailleurs laïque ou religieuse. A Jérusalem mais aussi à Bet Shemesh. Et même dans la très laïque Tel-Aviv.

Mea Shearim est à Jérusalem le quartier de ces hommes en noir. Ces juifs ultra-orthodoxes ont un mode de vie qui leur est particulier : les hommes le plus souvent étudient dans les yeshivas, écoles religieuses, tandis que les femmes travaillent ou s’occupent de leurs enfants (en moyenne 7 à 8 par famille). Dans ces ruelles de Mea Shearim, l’uniforme est celui-ci : redingotes et chapeaux noirs pour les hommes, jupes longues et parfois perruques pour les femmes. Les autobus qui desservent ces quartiers sont mixtes, mais pour suivre une règle tacite, les hommes s’assoient à l’avant et les femmes à l’arrière.

"On ne veut pas entendre des femmes chanter"

Si depuis plusieurs semaines maintenant le sujet fait débat en Israël, c’est parce que les plus radicaux de ces juifs ultra-orthodoxes tentent aujourd’hui d’imposer leurs croyances et leur mode de vie au reste de la population : à Jérusalem mais aussi à Bet Shemesh, une ville nouvelle située à une trentaine de kilomètres de là. Près de 40.000 habitants (sur 80.000) sont ultra-orthodoxes. Et à la fin de l’année dernière, une école a cristallisé toutes les tensions dans cette ville. Il s’agit d’une école religieuse, pour filles, mais que certains éléments les plus radicaux de la communauté orthodoxe jugent vêtues de manière "immodeste" (ou indécente). Le témoignage de la petite Naama, 8 ans, diffusé par la deuxième chaine de télévision israélienne, a ému le pays tout entier. L’enfant expliquait comment sur le chemin de l’école elle s’était fait insulter et cracher dessus par des hommes en noir.

Conseil interministériel sur la question des femmes

Le débat concerne également la place des femmes dans les autobus : la Cour suprême israélienne a été saisie. Au sein de l’armée, des cadets ultra-orthodoxes ont quitté des cérémonies pour ne pas entendre le chant de femmes soldats. Le débat a aussi porté, plus largement, sur la présence féminine dans la sphère publique : sous la pression des ultra-orthodoxes, les publicitaires ont peu à peu retiré tous les visages féminins des affiches placardées sur les murs de Jérusalem. Même à Tel-Aviv, des tensions ont éclaté dans le quartier de Ramat Aviv, où populations laïque et religieuse se disputent le contrôle de telle ou telle école, ou de telle synagogue.

Le président de l’Etat d’Israël, Shimon Peres, a été contraint de réagir et d’expliquer "que personne n’avait le droit de contraindre une passagère à s’asseoir à l’arrière d’un bus". Le premier ministre Benyamin Netanyaou a mis en place un conseil interministériel chargé de plancher sur la question des femmes. Et les associations laïques, féministes, ou même moderne-orthodoxes se mobilisent. A Bet Shemesh fin décembre, et à Jérusalem il y a quelques jours, des femmes ont improvisé des "flash mob" dans la rue pour signifier qu’elles avaient le droit de danser, et tout simplement, de se montrer dans l’espace public.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Ven 24 Fév - 20:08

Jérusalem : violents affrontements sur l'esplanade des Mosquées
fr info
Les forces de police israéliennes ont affronté des Palestiniens dans la vieille ville de Jérusalem. Des violences qui concluent une semaine déjà très tendue sur l'esplanade des Mosquées, un lieu fréquenté par les deux parties.


L'esplanade des Mosquées est un lieu saint aussi bien pour les Juifs que pour les Musulmans © Reuters Ammar Awad

Selon le porte-parole de la police israélienne, des centaines de Palestiniens ont jeté des pierres en direction de la porte des Maghrébins. C'est là qu'étaient stationnées les forces de police à la fin de la prière du vendredi. Cette porte est aussi la seule de l'esplanade autorisée aux non-musulmans.

Les forces de l'ordre ont répliqué avec des grenades assourdissantes pour disperser les manifestants. Plusieurs dizaines de jeunes se sont réfugiés à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa, avant de l'évacuer. Quatre ont été arrêtés. Depuis, le calme semble revenu sur l'esplanade.

Plusieurs policiers ont été légèrement blessés par les jets de pierre, selon leur porte-parole. Côté palestinien, on dénombre cinq blessés, certains ont inhalé des gaz lacrymogènes.

Ces affrontements font suite à une semaine particulièrement tendue sur l'esplanade des Mosquées. Dimanche, la police israélienne avait interpellé 18 Palestiniens qui avaient attaqué des touristes. Mardi, les policiers israéliens avaient déjà subi des jets de pierre, alors qu'ils escortaient un groupe de pélerins chrétiens et juifs. Enfin sept Palestiniens avaient été arrêtés hier suite à de nouveaux incidents.

Cette esplanade est le troisième lieu saint de l'Islam (le "Noble sanctuaire"), et le lieu le plus sacré du Judaïsme (le "Mont du Temple").
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Sam 25 Fév - 9:07

Un Palestinien meurt après des heurts avec l’armée israélienne
fr info
De violents affrontements ont opposé des Palestiniens à l’armée israélienne en Cisjordanie. Des heurts qui ont fait un mort parmi les manifestants. Ces affrontements ont éclaté au moment où des centaines de personnes s’opposaient à la police sur l’esplanade des Mosquées dans la vieille Ville de Jérusalem.


En marge de la réunion, la police a chargé les manifestants venus dénoncer "un complot contre la Syrie" © Reuters Ammar Awad Ammar Awad

Le manifestant âgé de 23 ans a été touché au cours d’affrontements avec les soldats israéliens en Cisjordanie. Ces heurts ont éclaté à proximité d’un checkpoint militaire séparant le territoire palestinien de la vieille ville de Jérusalem.

Selon l’armée, un soldat a ouvert le feu à balle réelle sur le jeune homme et l’a touché à l’épaule. Il a succombé à ses blessures un peu plus tard. D’après les premiers éléments de l’enquête, le manifestant aurait tiré des feux d’artifices à destination des militaires « mettant en danger la vie des soldats » et les obligeants à effectuer un « tir de riposte ».


Ces violences interviennent alors que, dans le même temps, des centaines de Palestiniens s’opposaient à la police israélienne sur l’esplanade des Mosquées, dans la vieille ville de Jérusalem. Un lieu qui est une source permanente de frictions entre les deux communautés au cœur de la Ville sainte.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Dim 4 Mar - 19:24

Shimon Peres : "Israël vaincra s'il est obligé d'affronter l'Iran"
fr info
La tension montre encore d'un cran entre Israël et l'Iran. Le président de l'État hébreu a mis en garde son adversaire lors d'un discours prononcé devant un lobby pro-Israël à Washington. "Israël vaincra s'il est obligé d'affronter l'Iran", a lancé Shimon Peres.

Il a qualifié le régime iranien de "diabolique, cruel et moralement corrompu". Le chef d'État a tout de même temporisé : "La paix est toujours l'option que nous privilégions."

Alors que les relations sont très tendues entre les deux pays, à cause du programme nucléaire très controversé de l'Iran, ce discours ne devrait pas apaiser la situation. Barack Obama assure, pour sa part, qu'il soutient Israël et qu'il "n'hésitera pas à utiliser la force".
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Sam 10 Mar - 9:35

Escalade de la violence à Gaza: douze Palestiniens tués dans des raids israéliens
fr info
Difficile de dire qui est à l'origine de cette nouvelle escalade. L'armée israélienne affirme qu'une quarantaine de roquettes et d'obus "de toutes sortes" se sont abattus ce vendredi sur le territoire israélien en provenance de l'enclave palestinienne. Coté palestinien, on proteste contre "l'élimination ciblée" du secrétaire général du groupe radical des Comités de résistance populaire.


Une voiture frappée par une roquette à Gaza, peut-être celle de Zouheir al-Qaïssi © Reuters Suhaib Salem

Ainsi l'armée israélienne a confirmé dans un communiqué qu'un de ses appareil avait visé "un important responsable, Zouheir al-Qaïssi, et un de ses collaborateurs, Mahmoud Hanani. Le groupe (CRP) était responsable de la préparation d'une attaque terroriste qui devait avoir lieu via le Sinaï dans les prochains jours. L'équipe faisait partie de l'infrastructure terroriste utilisée pour lancer des attaques via la péninsule du Sinaï et la frontière israélo-égyptienne".

Les CRP, les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, un groupe lié au mouvement Fatah du président Mahmoud Abbas, et les Brigades al-Qods du Jihad islamique ont elles revendiqué 44 tirs contre Israël vendredi. Et la branche armée des CRP, les Brigades Al-Nasser Salaheddine, a menacé Israël d'une "riposte foudroyante" après la mort de leur chef.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Dim 11 Mar - 9:23

15 Palestiniens tués, 100 roquettes lancées contre Israël
fr info
Nouvelle escalade de violence à Gaza depuis hier : un raid aérien israélien contre le chef d'un groupe radical palestinien a déclenché une nouvelle surenchère d'un côté comme de l'autre. Bilan : 15 morts côté palestinien, et une centaine de roquettes tirées en direction d'Israël.


Traînées de fumées laissées par des roquettes tirées depuis la bande de Gaza vers Israël © Reuters Amir Cohen

15 morts, 26 blessés, c'est le bilan quotidien le plus meurtrier à Gaza depuis l'opération "Plomb durci" de l'hiver 2008-2009. À l'origine, un raid aérien lancé par Israël pour éliminer le chef d'un groupe radical palestinien. Opération réussie, mais qui a fait plus de morts que prévu parmi les Gazaouis.

Riposte immédiate : en 24 heures, plus de 100 roquettes et obus "de toutes sortes" s'abattent sur le territoire israélien, selon l'armée. 27 sont d'ailleurs interceptés par le système de défense antimissile "Iron Dome". Les services de secours évoquent au moins quatre personnes blessées par ces tirs à l'aveugle. L'aviation israélienne a lancé une série d'attaques en représailles contre des "cibles terroristes".

"Éviter une escalade qui risquerait de toucher des civils" (quai d'Orsay)

Le ministre de la défense Ehud Barak estime que les violences pourraient encore durer "au moins un ou deux jours". Il évoque également une amélioration du système antimissile dans les jours qui viennent.

De son côté, le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, affirme ce soir avoir noué des contacts avec l'Égypte, afin de réinstaurer une trêve tacite avec son voisin israélien.

La France se dit elle "vivement préoccupée" et appelle à "un retour au calme et à la retenue afin d'éviter une escalade qui risquerait de toucher à nouveau des civils".


Nouveau cycle de violences à Gaza: 17 morts dont un enfant de douze ans
fr info
L'élimination du chef d'un groupe radical palestinien, visé vendredi par un raid israélien, a relancé les affrontements entre Israël et des Palestiniens de Gaza. Raids aériens d'un coté, tirs de roquettes sur Israël de l'autre.

Ce matin un nouveau raid a provoqué la mort d'un Palestinien de douze ans selon des sources médicales locales. Un autre enfant a été blessé.

Il s'agit déjà du bilan le plus meurtrier à Gaza depuis l'offensive israélienne "Plomb Durci" durant l'hiver 2008-2009.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Lun 12 Mar - 11:47

Gaza : un adolescent palestinien tué par une frappe israélienne
http://www.lepoint.fr/monde/gaza-un-adolescent-palestinien-tue-par-une-frappe-israelienne-12-03-2012-1440358_24.php
Au total, 21 Palestiniens auraient été tués et 73 blessés dans au moins 36 frappes israéliennes depuis vendredi.

Un adolescent palestinien a été tué lundi matin dans la bande de Gaza lors d'une frappe israélienne, portant à 21 le nombre de Palestiniens morts depuis vendredi, dont 3 lundi, a-t-on appris de sources médicales palestiniennes. "Le jeune Nayef Qarmout, 15 ans, a été tué et six autres" élèves ont été blessés, a indiqué le porte-parole des services d'urgences dans la bande de Gaza, Adham Abou Selmiya, en précisant que la frappe avait eu lieu près de Beit Lahiya, dans le nord du territoire. Deux Palestiniens ont aussi péri lundi matin près de la ville de Khan Younes, avaient indiqué un peu plus tôt des sources médicales palestiniennes.

Au total, 21 Palestiniens ont été tués et 73 blessés dans au moins 36 frappes israéliennes depuis vendredi, selon Adham Abou Selmiya. L'armée israélienne a affirmé de son côté que plus de 20 roquettes étaient tombées sur Israël depuis lundi minuit (dimanche 23 heures à Paris) et que 2 avaient été interceptées. Au total, depuis vendredi, près de 180 roquettes ont été tirées de Gaza sur Israël, dont 130 ont explosé en territoire israélien, tandis que 46 ont été interceptées par le système de défense anti-roquettes Iron Dome (Dôme de fer), a indiqué une porte-parole militaire israélienne.

Avant cette dernière frappe, le général Yoav Mordehaï, porte-parole en chef de l'armée israélienne, avait affirmé à la radio militaire : "Jusqu'à présent, nous avons frappé 20 Palestiniens lors d'opérations chirurgicales. Tous étaient des terroristes à l'exception d'un enfant qui s'était approché d'un site de lancement de roquettes du Jihad islamique." Ce nouveau cycle de violences a été déclenché par un raid aérien israélien vendredi qui a tué Zouheir al-Qaïssi, chef des Comités de résistance populaire (CRP), accusés par Israël d'être "responsables de la préparation d'une attaque terroriste qui devait avoir lieu via le Sinaï dans les prochains jours".
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Mer 14 Mar - 10:05

Nouveau raid israélien dans la bande de Gaza
http://www.francetv.fr/info/nouveau-raid-israelien-dans-la-bande-de-gaza_72275.html
Le cessez-le-feu a été de courte durée. L'aviation israélienne a mené, dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 mars, un raid contre des objectifs palestiniens dans la bande de Gaza. "Ce raid a visé deux objectifs terroristes dans le nord de la bande de Gaza. Il a été lancé en riposte à des tirs de roquettes contre Israël", a précisé une porte-parole militaire.

Une roquette Grad tirée depuis Gaza a en effet atterri mardi soir sur un parking de la ville de Netivot, une localité israélienne à la lisière de la bande de Gaza, faisant un blessé léger et endommageant des véhicules, selon la police.

25 Palestiniens morts en quatre jours

Ces nouveaux heurts surviennent alors qu'une trêve avait pris corps entre Israël et les groupes armés palestiniens de Gaza, lundi. Elle devait mettre un terme à une confrontation qui s'est soldée par la mort de 25 Palestiniens et le tir de plus de 250 projectiles vers Israël en cinq jours.

Quelque 200 000 écoliers des localités israéliennes situées dans le rayon d'action des roquettes palestiniennes, bloqués chez eux près des abris ces derniers jours, ont toutefois été autorisés à retourner en classe mercredi.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Ven 13 Avr - 18:18

Lufthansa annule les billets de participants à "Bienvenue en Palestine"
fr info
Polémique autour d'un vol de la Lufthansa. La compagnie aérienne allemande a annulé les billets pour Tel Aviv de dizaines d'activistes pro-palestiniens, devant participer dimanche à l'opération "Bienvenue en Palestine". Ces annulations font suite à une consigne des autorités israéliennes.

L'opération "Bienvenue en Palestine" est prévue dimanche. Quelques 1.500 militants pro-palestiniens, dont 500 à 600 Français, ont prévu de se rendre à Bethléem, dans les Territoires palestiniens, pour inaugurer une école internationale.

Les autorités israéliennes s'opposent à ce rassemblement, et tentent d'empêcher l'arrivée des militants. Elles ont fourni aux compagnies aériennes des listes de passagers à ne pas transporter vers Israël. Lufthansa est pour l'instant la seule à avoir accepté la consigne. "Lufthansa, comme toutes les compagnies aériennes, est obligée par principe de suivre les lois et directives concernant l'entrée du territoire des pays vers lesquels elle transporte ses passagers", déclare un porte-parole de la compagnie.


Les passagers "se présenteront comme prévu"

Dans un communiqué, les organisateurs indiquent que les passagers "se présenteront, comme prévu, dans leurs aéroports d'embarquement, ce week-end, pour rappeler que la Cisjordanie, pas plus que le reste de la Palestine, n'appartient pas à Israël, et pour exiger le respect du droit international".

Lors de la première opération en 2010, une centaine de militants avaient réussi à gagner la Cisjordanie. Mais l'année dernière les mesures prises par Israël avait déjà été telles que le rassemblement avait été annulé.

"Ces instructions d'Israël violent le droit international"
- Olivia Zémor, coordinatrice en France de "Bienvenue en Palestine"
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur les rives du Jourdain

Message  ivo le Sam 14 Avr - 11:05

La délégation française empêchée d'atteindre la conférence internationale pour une Résistance populaire non-violente en Palestine
http://www.mvtpaix.org/communiques/2012/Palestine-2012.php
Nous apprenons que la délégation française présente à la conférence internationale de Bil’in pour la Résistance populaire non-violente en Palestine a été empêchée de rejoindre en début d'après-midi le lieu de la conférence à Hébron.

Selon Nicole Bouexel, responsable de la délégation du Mouvement de la Paix présente sur place, des colons israéliens ont vite envenimé la situation.

Abdullah Abourhamah, responsable du Comité populaire de Bil’in a été arrêté ainsi qu'un ressortissant français.

Le Mouvement de la Paix condamne ces agissements qui ont pour objectif d'intimider l'expression de la solidarité internationale envers le droit légitime des Palestiniens à disposer d'un État.

Il demande la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum