Derniers sujets
» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Jeu 21 Juin - 11:58

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» étude du fascisme
par ivo Mar 6 Fév - 8:58

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Mar 16 Jan - 12:29

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

guerre(s) de religion(s)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Ven 21 Sep - 19:43

Film anti-islam : la colère toujours vive dans le monde musulman
fr info
Les violences antiaméricaines et antifrançaises redoutées sont restées relativement isolées après la grande prière du vendredi dans les pays musulmans. Elles ont toutefois dégénéré au Pakistan où 13 personnes ont été tuées et 200 blessées. Les mesures de sécurité avaient été renforcées dans le monde pour parer à des représailles au film islamophobe "L'innocence des musulmans" produit aux Etats-Unis et aux caricatures de Mahomet publiées dans Charlie Hebdo.


Cortège de manifestants à Islamabad au Pakistan © Reuters Mian Kursheed

Le vendredi est le jour des prêches dans les mosquées, qui s'ils sont très offensifs, notamment contre les Occidentaux au nom de la défense de l'islam, peuvent échauffer les esprits. On craignait une recrudescence de violences ce vendredi, à l'image de celles qui ont secoué de nombreux pays la semaine dernière. Finalement les manifestations ont été plus limitées.

Au Pakistan

C'est dans les grandes villes pakistanaises que les manifestations ont eu les conséquences les plus dramatiques. Quatre personnes --trois manifestants et le chauffeur d'une chaîne de télévision pakistanaise-- ont été tuées à Peshawar, grande ville du nord-ouest, lors de heurts avec la police après que les protestataires eurent saccagé et incendié des cinémas. Neuf personnes --un policier et huit manifestants-- ont aussi perdu la vie lors d'affrontements à Karachi, mégalopole du sud du pays, où des protestataires ont aussi incendié des cinémas.

Récit de cette journée de manifestations par le correspondant de France Info au Pakistan Eric de la Varenne

En Egypte

Alors que c'est au Caire qu'a eu lieu la première manifestation anti-américaine après le film islamophobe, les responsables musulmans ont à nouveau cherché à calmer les esprits. Les écoles et centres culturels étaient fermés ce vendredi. La sécurité a été renforcée autour de l'ambassade. Aucun incident n'a été signalé dans l'après midi.

La correspondante de France Info au Caire, Vanessa Descoureaux, décrit une situation plutôt calme

En Tunisie

Une foule de fidèles a insulté à la sortie de la grande prière de la mosquée Al-Fatah de Tunis, les journalistes présents, alors qu'un imposant dispositif de sécurité était déployé, tout rassemblement étant interdit en Tunisie.

Au Liban

Des milliers de personnes ont manifesté Arborant le drapeau libanais et la bannière jaune du Hezbollah, des partisans du puissant mouvement chiite ont défilé à Baalbeck (est), aux cris de "Amérique, grand Satan, Israël, ennemi des musulmans". Des Palestiniens des camps de réfugiés ont participé à la manifestation.

Dans le sud du pays, l'imam d'une mosquée de Saïda, cheikh Maher Hammoud, a plaidé pour "une fatwa autorisant le meurtre de tous ceux qui ont participé" à "L'innocence des musulmans".

En Afghanistan

Deux manifestations ont eu lieu dans la capitale. De 200 à 300 personnes ont marché dans l'ouest de Kaboul aux cris de "Mort aux Etats-Unis" et "Mort à la France". Des cortèges "pacifiques" selon le directeur de la police criminelle de Kaboul.

En Irak

A Bagdad, dans le bastion chiite de Sadr City, le cheikh Mithal al-Hasnaoui, représentant du dirigeant chiite Moqtada Sadr, a appelé les autorités irakiennes à "condamner d'une seule voix les positions exprimées par les Américains et les Français", au cours de son prêche. A Bassora plusieurs milliers de personnes ont manifesté sans heurts mais en brûlant des drapeaux américains et israéliens.

Au Yémen

Aux cris de "Mort à l'Amérique", "Mort à Israël", des manifestants, partis de la vieille ville de Sanaa après la prière musulmane hebdomadaire, ont tenté de se diriger vers l'ambassade américaine, située dans le nord de la capitale. Mais les forces de sécurité, déployées en force à quelque 600 mètres de la chancellerie et appuyées par des véhicules blindés et des camions à canons d'eau, ont stoppé la progression des manifestants qui répondaient à un appel des rebelles zaïdites, membres d'une communauté issue du chiisme.
commentaire
Quelle surprise : on les colonise il y a plusieurs siècle, après on a fait semblant de partir mais en prenant soin de garder le contrôle de l'économie et des "tyrans corrompus" (par qui ?!...). Sur ça on les insulte en permanence et le comble, les USA et la France se présentent en VICTIMES ?! Là dessus on les empêchent de manifester chez eux (et oui...) et chez nous sous prétexte qu'ils sont incontrôlables. Alors là, chapeau bas aux politiques avec mention spéciale aux journalistes... Et après on s'étonnera de la seule issue qui leur reste, la radicalisation islamiste ? On voudrait favoriser cela qu'on ne s'y prendrait pas autrement, n'en déplaise aux bisounours qui pensent encore que l'occident protège la veuve et l'orphelin... Enfin, "pas de pb", avec l'armée de métier puis privée, ce ne sont pas mes enfants qui seront mobilisés pour ces sales guerres. Moche.


Les coptes de France refusent d'être liés au film anti-islam
fr info
La communauté copte compte plusieurs dizaines de milliers de personnes en France. Depuis l'apparition de la vidéo islamophobe réalisée par l'un des leurs expatriés aux Etats-Unis, ces chrétiens regardent avec inquiétude vers l'Egypte.

Dans l'une des scènes de L'innocence des musulmans disponible sur internet, une clinique médicale chrétienne est attaquée par des musulmans dont l'un crie "Mettez le feu ! Nous allons brûler ces chrétiens !" Une scène qui résonne étrangement dans l'esprit de certains coptes qui ont fui l'Egypte face aux discriminations pour trouver refuge aux Etats-Unis, en Australie ou en Europe.

Pour autant, pas question pour les coptes installés en France de cautionner la vidéo qui a enflammé le Moyen-Orient la semaine dernière. Même si elle a été soutenue et diffusée depuis les Etats-Unis par plusieurs des leurs, dont Morris Sadik et son National American Coptic Assembly.

Hani Barsoum, de La Métropole de l'Eglise copte de France. Il dénonce une tendance extrémiste dans la diaspora américaine.

En France, la communauté, qui compte entre 45.000 et 250.000 personnes, est particulièrement présente en Île-de-France, notamment autour des églises de Villejuif ou de Châtenay-Malabry. Le prêtre de cette dernière refuse même de considérer l'auteur de la vidéo "L'Innocence des musulmans" comme un membre de la diaspora copte.

Pour le prêtre Girgis Louca, c'est inimaginable que le réalisateur de la vidéo soit un chrétien égyptien.

Quoi qu'il en soit, par mesure de sécurité, les policiers du commissariat d'Antony sont venus rendre visite au père Girgis Louca cette semaine. L'an dernier, en pleine période du Noël copte, le curé avait porté plainte à la suite de menaces diffusées sur internet par des sites islamistes français. Cette fois, la communauté assure n'avoir rien reçu.

Et pour ne pas être à nouveau dans le collimateur de salafistes, ni mettre en danger les chrétiens égyptiens, les coptes de France restent très prudents et discrets. Sur la plupart des pages des réseaux sociaux et des blogs communautaires, on ne trouve pas d'extrait du film anti-islam.

Pour Bichoï Bastha du blogcopte.fr, les internautes refusent de relayer cette vidéo.

Cette semaine en Egypte, un jeune chrétien a été condamné à six ans de prison pour avoir notamment diffuser les caricatures de Mahomet publiées par le journal Charlie Hebdo.
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Dim 23 Sep - 8:29

Un ministre pakistanais promet 100.000 $ à qui tuera le réalisateur du film anti-islam
fr info
La mise à prix est officielle au Pakistan : le ministre des chemins de fer a lancé un véritable appel au meurtre du réalisateur de "L'innocence des musulmans".

100.000 dollars contre la tête du "blasphémateur qui a outragé le saint prophète". Le ministre pakistanais des chemins de fer a mis à prix la tête du réalisateur du film anti-islam qui déchaînent les passions, appelant "les talibans et les frères d'Al-Qaïda à participer à cette noble action". Le ministre dit même être prêt à le tuer de ses propres mains.

Le Pakistan est le pays où l'on a le plus défilé contre le film. Vendredi, après la grande prière, la protestation a même dégénéré au point de faire 21 morts et plus de 200 blessés. De nouvelles manifestations s'y sont tenues ce samedi mais dans le calme.
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Dim 30 Sep - 19:09

Bangladesh: des milliers de musulmans incendient des temples bouddhistes
fr info
A l'origine de ce déchainement de violences selon les émeutiers, la publication sur Facebook par un bouddhiste d'une photo jugée offensante pour le Coran.


Un temple brûlé par les musulmans à Cox Bazar, Bangladesh. © Reuters

Dans la nuit de samedi à dimanche, une foule incontrôlable a mis le feu à au moins cinq temples bouddhistes et des dizaines de maisons dans la ville de Ramu, au sud du pays, faisant au moins 20 blessés. Un officier de police raconte :

"25.000 musulmans scandant " Dieu est grand " ont d'abord attaqué un quartier bouddhiste de Ramu, incendiant des temples centenaires, avant d'attaquer des villages à majorité bouddhiste à l'extérieur de la ville."

Le responsable du district, Joinul Bari, parle pour sa part d' "au moins cent maisons" endommagées. "Nous avons appelé l'armée et les garde-frontière pour mettre fin à la violence". Tous les rassemblements publics sont provisoirement interdits et le ministre de l'Intérieur, accompagné du chef de la police nationale, sont arrivés sur place dimanche.

La photo qui a mis le feu aux poudres serait celle d'un Coran brûlé, posté par un jeune homme de confession bouddhiste, qui affirme que son compte Facebook a été piraté. Il a confié au quotidien The Daily Star que l'image s'est retrouvée par erreur sur son profil. La police a ouvert une enquête et il a été placé en lieu sûr avec ses proches.
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Ven 26 Oct - 12:07

Birmanie: le bilan des affrontements ethniques dépasse les 100 morts
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121026.FAP2074/birmanie-le-bilan-des-affrontements-ethniques-depasse-les-100-morts.html
KYAUKTAW, Birmanie (Sipa-AP) -- Les d'affrontements entre bouddhistes et musulmans en Birmanie ont fait 112 morts depuis dimanche, a annoncé vendredi un porte-parole du gouvernement birman de l'Etat de Rakhine (ouest). Au moins 72 personnes ont été blessées dont dix enfants.

"Depuis dimanche, au moins 25 hommes et 31 femmes sont morts dans quatre localités de l'Etat de Rakhine. Soixante hommes et quatre femmes ont été blessés", a souligné le porte-parole de cet Etat, Win Myaing, précisant que 60 hommes et quatre femmes avaient également été blessés. "Près de 1.900 habitations ont été brûlées dans le regain de violence entre l'ethnie rakhine bouddhiste et les musulmans rohingya", a-t-il ajouté.

"Alors que la communauté internationale suit de près la transition démocratique de la Birmanie, ce genre d'incidents pourrait nuire à l'image du pays", a déclaré le bureau du président du président Thein Sein, dans un communiqué publié par le quotidien officiel Myanma Ahlin. "L'armée, la police et les autorités en coopération avec la population locale vont tenter de rétablir le calme et la stabilité", et prendront les mesures légales contre les auteurs des violences.

Par ailleurs, le secrétaire-général de l'ONU Ban Ki-moon a jugé ces dernières violences "profondément troublantes", appelant les autorités birmanes à "prendre des mesures urgentes et efficaces pour contrôler tous les cas d'anarchie".

L'ONU a fait un appel au calme et a exigé aux autorités birmanes d'arrêter immédiatement ces violences ainsi que de permettre l'accès aux organisations humanitaires. "Les Nations unies sont très préoccupées par le regain de ce conflit inter-communautaire qui affecte plusieurs localités de l'Etat de Rakhine et qui s'est soldé par plusieurs morts et a forcé le déplacement de milliers de personnes dont des femmes et des enfants," a informé dans un communiqué le coordinateur de l'aide humanitaires de l'ONU en Birmanie, Ashok Nigam.

Un grand nombre personnes (...) se sont dirigés vers des camps de réfugiés qui sont déjà surpeuplés", a précisé un responsable des Nations unies qui a fait appel à un soutien humanitaire à court terme et à une solution qui puisse mettre fin à ce conflit à long terme.

Cette crise représente un défi très important pour le gouvernement de Thein Sein et la chef de l'opposition et prix Nobel de la Paix Auns San Suu Kyi, qui a été critiquée récemment par d'autres pays pour ne pas avoir réussi à arrêter la répression des Rohingya.

Le gouvernement birman considère pour sa part les Rohingyas comme des immigrés clandestins du Bangladesh et leur refuse la nationalité birmane. Bien que certains soient arrivés de fraîche date, la plupart vivent en Birmanie depuis des générations. Selon les organisations de défense des droits de l'homme, ils subissent de graves discriminations -travail forcé, violences contre les femmes, restrictions sur le déplacement, le mariage ou les naissances.
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Lun 29 Oct - 9:24

Nigeria: attentat dans une église
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/28/97001-20121028FILWWW00053-nigeria-attentat-dans-une-eglise.php
L'explosion d'une voiture piégée près d'une église catholique pendant le service religieux à Kaduna, dans le nord du Nigeria, a fait au moins sept morts dont le kamikaze et 145 blessés, a annoncé un responsable des services de secours. Le kamikaze a essayé de projeter la voiture piégée contre l'intérieur de l'église mais a heurté une barrière.

Armés de machettes et de bâtons, des jeunes chrétiens sont ensuite descendus dans les rues de Kaduna, s'en prenant à des personnes pouvant être musulmanes.

Des groupes de chrétiens ont d'abord frappé un chauffeur-taxi sur une mobylette, avant de s'emparer de son engin, de le jeter sur lui puis de l'inonder d'essence et de le brûler vif. Un responsable des services de secours a confirmé la mort du chauffeur, déclarant que les secours n'avaient pas pu le sauver car les agresseurs étaient trop violents.

Les corps de deux autres hommes vraisemblablement tués par la foule en colère pouvaient être vus près de l'église.

L'Etat de Kaduna est l'une des régions où le groupe armé islamiste Boko Haram, qui tente d'imposer un califat islamique au Nigeria et auquel ce type d'attentats est généralement attribué, est le plus actif. L'insurrection a fait au moins 2.800 morts en trois ans, selon l'ONG Human Rights Watch (HRW).
COMMENTAIRES (61)
http://plus.lefigaro.fr/article/nigeria-attentat-dans-une-eglise-20121028-1359173/commentaires
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Jeu 8 Nov - 9:42

Le régime syrien veut faire des chrétiens des moutons apeurés
Les chrétiens, comme le savent ceux qui se tiennent informés, ont gagné une "valeur ajoutée" dans la main du régime confessionnel syrien depuis le début de la révolution. Il les a considérés comme un "dépôt de garantie de l’Occident". Le temps passant, ils sont même devenus des "otages" de grand prix entre ses mains. Pour rappeler cette vérité aux Occidentaux, le pouvoir en a fait un argument de marchandage, organisant de temps à autre un attentat dans une région quelconque à majorité chrétienne.
>>>
http://syrie.blog.lemonde.fr/2012/11/07/le-regime-syrien-veut-faire-des-chretiens-des-moutons-apeures/
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Jeu 21 Fév - 12:01

attention, puanteur ....

Le Crif diffuse sur son site un documentaire plus que douteux
La semaine dernière, le Crif a mis en ligne un documentaire sur son site, sous le titre « Juifs d’Europe en danger : un documentaire édifiant ». Une façon de souscrire sans réserve ni recul au message de ce documentaire réalisé par un Israélien, et qui avait été, lors de sa diffusion en Israël à l’automne 2012, dénoncé par de nombreuses voix.
>>>
http://www.rue89.com/2013/02/20/le-crif-diffuse-sur-son-site-un-documentaire-plus-que-douteux-239839
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Lun 11 Mar - 8:40

Pakistan: un quartier chrétien de Lahore pillé et incendié pour un blasphème
Une centaine de maisons ont été pillées et incendiées par une foule en colère dans un quartier chrétien de Lahore, samedi 9 mars. L’émeute a éclaté après qu’un habitant du quartier ait été accusé de blasphème au cours d’une discussion arrosée avec un musulman, en milieu de semaine.
>>>
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130310-pakistan-quartier-chretien-lahore-pille-incendie-blaspheme
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Jeu 16 Jan - 9:05

D’une guerre à l’autre
http://www.courrierinternational.com/article/2014/01/15/d-une-guerre-a-l-autre
Toute sa vie, Ariel Sharon a lutté pour la sécurité d’Israël. Le très controversé général, disparu le 11 janvier à l’âge de 85 ans, a été de toutes les guerres israélo-arabes. Et le virage politique opéré à la fin de sa carrière – lorsqu’il organise en 2005 le retrait des colons juifs de la bande de Gaza – relevait de la même vision : avant tout, assurer les frontières de l’Etat hébreu. C’était son obsession. Mais si le “bulldozer”, comme il était parfois surnommé – les Palestiniens le considèrent, eux, comme un criminel de guerre –, était sorti de son coma, peut-être aurait-il été surpris par la nouvelle donne régionale. Car le conflit israélo-palestinien n’est plus aujourd’hui au cœur de l’actualité. Non pas que les deux parties se soient enfin décidées à s’entendre : John Kerry, le secrétaire d’Etat américain, est bien placé pour savoir qu’un bon diplomate doit s’armer de patience. Et qu’en dépit de ses tentatives acharnées, un accord de paix est encore loin de voir le jour. Mais une déflagration, encore plus brutale, embrase actuellement le Moyen-Orient : la guerre des radicaux. Sunnites contre chiites. Avec en arrière- fond l’affrontement de deux colosses : l’Arabie Saoudite et l’Iran. Batailles rangées en Irak, combats meurtriers en Syrie, explosions de voitures piégées au Liban… Cette lutte des fondamentalismes met à feu et à sang la région et torpille les alliances traditionnelles. Rapprochement surprise entre Téhéran et Washington, entente tacite entre Israël et l’Arabie Saoudite : les déchirures de l’Islam rendent de moins en moins lisible le puzzle oriental et très minces les chances de succès de la conférence Genève 2, prévue le 22 janvier.
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Mer 2 Juil - 10:17

ça va etre de plus en plus difficile d'y échapper ..................



Le chef de l'Etat islamique appelle les musulmans à se venger
Abou Bakr Al-Baghdadi, le chef de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), devenu l'Etat islamique, a appelé ses partisans à venger les torts causés aux musulmans à travers le monde, dans un message sonore rendu public mardi à l'occasion du mois de jeûne du ramadan.

Autoproclamé « calife » depuis dimanche, il lance un appel à la conversion et à la guerre sainte (djihad) et demande à tous les musulmans de se rendre dans son « Etat islamique » de part et d'autre de la frontière irako-syrienne. S'installer dans « la maison de l'islam » est un devoir, assure-t-il.

« Terrifiez les ennemis d'Allah et cherchez la mort dans les endroits où vous pouvez la trouver, la vie matérielle prendra fin et l'au-delà durera éternellement ».

Dans une longue tirade, Abou Bakr Al-Bagdadi livre surtout sa propre définition du terrorisme : « adorer Allah comme il vous l'a ordonné », « refuser l'humiliation, la soumission et la subordination ».

« Le terrorisme n'est pas le massacre des musulmans en Birmanie (..), la guerre contre la chasteté et le hijab en France et en Tunisie », ajoute-t-il en multipliant les exemples.
>>>
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/01/le-chef-de-l-etat-islamique-appelle-les-musulmans-a-se-venger_4448988_3218.html

un énorme merci à tous ceux qui par le passé ont permis à ce futur/présent d'etre possible.
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Lun 13 Oct - 10:20

C’est une guerre de religion et nous pensons que comme nous sommes une tierce partie, nous pouvons intervenir dans ce conflit. C’est une aberration intellectuelle.
Si j’étais complètement cynique — ou réaliste, c’est selon — je dirais que la solution, c’est de les laisser se massacrer entre eux.

En intervenant, en nous mêlant d’un conflit religieux qui ne nous concerne en rien, nous suscitons quasi-mécaniquement des vocations terroristes.
Pierre Conesa, Maître de conférences à Sciences Po et à l'ENA, ancien haut-fonctionnaire au ministère de la Défense
http://www.marianne.net/Pierre-Conesa-Le-terrorisme-ne-se-combat-pas-par-la-guerre_a241877.html
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Mar 14 Oct - 10:55

Quand les jihadistes de l’EI "justifient" l'esclavage des femmes yazidies
http://www.france24.com/fr/20141013-jihadistes-ei-justifie-esclavage-femmes-yazidis-irak-etat-islamique-califat-dabiq/
Dans leur magazine officiel de propagande en ligne, les jihadistes de l’organisation de l’État islamique (EI) ont reconnu et "justifié" la mise en esclavage des femmes yazidies, capturées lors de leurs attaques en Irak.

Ils font l’apologie de l’esclavage. Dans leur magazine de propagande en ligne, les jihadistes de l’organisation de l’État islamique (EI) assument et revendiquent la mise en esclavage des femmes yazidies, enlevées pendant les attaques menées en Irak, autour des monts Sinjar. Jusqu’à présent, seuls de nombreux témoignages d’Irakiens - ayant réussi à échapper aux jihadistes - venaient accréditer cette thèse. C’est désormais officiel.

"Après leur capture, les femmes yazidies et leurs enfants sont partagés, conformément à la charia, aux différents combattants qui ont participé aux opérations dans les monts Sinjar", peut-on lire dans le texte, publié en anglais. On y apprend également que ces femmes sont marchandées. "Les Yazidies asservies sont vendues par les soldats de l'organisation de l’État islamique, tout comme furent vendues avant elles les familles païennes", est-il encore écrit.

"L'abandon de l'esclavage a conduit à une augmentation de l'adultère"

Les jihadistes précisent que les mères ne sont pas séparées de leur progéniture et assurent que certaines d’entre elles se sont converties à l’islam de leur plein gré, tout en pratiquant leur nouvelle religion avec une "sincérité évidente". Les jihadistes estiment, enfin, que l’esclavage est une des solutions au problème de l’adultère. "Plusieurs savants contemporains ont mentionné que l’abandon de la pratique de l'esclavage avait conduit à une augmentation du fahishah (adultère, fornication…)", est-il encore écrit.

Même s’il n’est jamais fait mention d’esclavage sexuel dans le texte, les relations non consenties sont légion dans les rangs jihadistes. Dans un reportage de France Info, le journaliste Etienne Monin, a rencontré plusieurs femmes rescapées de l’enfer de l’EI. Elles ont pu s’enfuir et témoignent aujourd’hui de leur souffrance. "Ils ont violé toutes les femmes. Ils vendaient des filles, chaque femme devait devenir la femme de 12 hommes de Daech [terme péjoratif désignant l'EI]", raconte l’une d’elles.

Depuis le début de son offensive dans le nord de l’Irak, à la mi-juin, l'EI a assassiné des centaines de membres de la minorité religieuse yazidie. Considérés comme des hérétiques parce qu'ils adorent une divinité associée au diable par les musulmans, des dizaines de milliers de Yazidis ont pris le chemin de l’exil. En août dernier, plusieurs réfugiés avaient raconté à France 24 l'horreur qui a déferlé sur leurs villages lorsque les jihadistes sont arrivés.

>> À voir sur France 24 : les jihadistes "ont tué les hommes yazidis avec des hachoirs"
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Sam 24 Jan - 9:36

La prière, une arme dans la guerre
http://www.rfi.fr/hebdo/20150123-france-religion-croyance-jihad-aumonier-priere-arme-guerre/
L'intimité du dialogue avec son dieu a toujours été instrumentalisée par les armées dans les conflits. Prier pour convaincre, mais aussi prier pour réunir, encourager ou réconforter : quelques exemples de l'utilisation martiale de cet acte pas toujours si anodin.

La prière, nous dit Wikipedia, est un acte collectif ou individuel par lequel une requête est adressée à Dieu ou une autre divinité. Plus savant, Marcel Mauss, considéré comme le père de l'anthropologie française, voyait dans la prière un acte social. « Nous estimons, écrivait-il, (…) que la prière a surtout une existence sociale, au dehors de l'individu, dans la sphère du rituel. » Vie sociale oblige, la prière est rapidement devenue incontournable dans les guerres de l'humanité. Rares sont les films d'histoire où l'on ne voit, au début de la bataille, les prêtres en tous genres bénir les soldats allant au combat.

Dans l'histoire récente, la prière est restée le symbole du juste. Dans les propagandes guerrières, la religion est restée un argument clef. « Notre cause a un caractère sacré » est l'un des dix principes élémentaires d'une bonne propagande de guerre. Rares sont ceux qui s'en sont privés : que l'on soit guidé par le God save the Queen d'Angleterre, le Gott mitt uns chez les Allemands ou par l'amour sacré de la patrie française.

Sainte propagande

Le sémiologue Frédéric Lambert voit dans la prière l'un des « actes humains les plus étranges : à la fois intime et collectif ». Il s'est ainsi beaucoup intéressé aux cartes postales envoyées pendant la Première Guerre mondiale. Si la France était laïque, angelots et autres figures sacrées étaient mises en scène à travers ce support très plébiscité des correspondances. « On y mélange des Ave maria avec des textes patriotiques invitant à "embrocher des Boches" », note Frédéric Lambert. On se souviendra également de la célèbre prière à « Notre Joffre qui êtes au feu », supplique au maréchal de France partagée entre ferveur et pastiche.

Plus proche de nous, les jihadistes ont largement mis en œuvre cette approche. Abdelasiem El Difraoui, auteur d'un ouvrage sur la propagande d'al-Qaïda, explique ainsi que « d'autres armées utilisent le sexe, la drogue ou l'alcool pour provoquer l'extase des combattants tandis que les jihadistes, eux, ne possèdent que très peu de moyens religieusement licites ». Plus que la prière, ce sont les « anashids » qui jouent ce rôle. Cette mise en poésie de l'incitation à la violence s'imprègne de références religieuses visant à valider la légitimité du combattant. Oussama ben Laden avait lui-même compris l'importance de cette symbolique : accompagné de son bras droit Ayman al-Zawahiri - des images non datées d'un prêche réalisé par exemple dans une cellule de prière - reviennent dans de nombre de ses films de propagande.

Prier pour manifester, prier pour soulager

La prière peut également servir à des fins politiques. « Les prières musulmanes sur la place Tahrir ont un sens révolutionnaire », note Frédéric Lambert au sujet des manifestations anti-régime dans l'Egypte de 2011. Dans l'armée américaine, chaque contrat porte une mention religieuse précisant « so help me god », (« que Dieu m'aide »), que tous les soldats doivent accepter en rejoignant l'institution.

Dans le combat en lui-même, la prière a tout de même perdu du terrain depuis l'époque des batailles rangées où les prêtres absolvaient les combattants en masse. Dans les conflits récents, explique l'historien Xavier Boniface, « il est plus difficile de réunir les soldats », puisque chacun est aux prises avec sa mission, son équipe, coincé dans son petit bout de front ou au fond de son véhicule blindé. L'aumônier est relégué systématiquement à l'arrière, avec brancardiers et chirurgiens.

C'est là qu'il sert aujourd'hui, au sein de l'armée française, comme un moyen d'apaiser l'esprit pendant que les infirmiers soignent le corps. « Nous offrons un appui psychologique, explique depuis le Liban le père Christian Venard, aumonier militaire catholique. C'est une possibilité pour le soldat de parler en dehors de la hiérarchie. » Si des représentants des différents cultes sont présents pour permettre à chacun de suivre son propre rite, ils sont tous à la disposition de la collectivité, même non-croyante. « Il ne s'agit surtout pas de profiter de la faiblesse de quelqu'un pour lui tendre une bible, assure le prêtre parachutiste, mais de répondre, de discuter, par simple humanité. »

La présence de religieux parmi les rangs des combattants joue enfin un rôle de diplomatie informelle. Au contact des populations, ils sont parfois utilisés pour faire passer des messages ou nouer un premier contact. Les Français y ont largement recours en Afrique où les religieux sont d'importants relais d'opinion dans les communautés. Mais pas que : « J'ai le souvenir d'une discussion avec des Afghans, raconte le père Venard, où le fait de découvrir qu'il y avait des aumôniers dans l'armée française nous avait fait changer de statut en devenant autre chose que des incroyants. »

.......
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Dim 18 Oct - 9:30

Au Liban : une pétition en ligne contre les guerres religieuses
Les guerres ne sont saintes que parce que le religieux est instrumentalisé, au nom de ce que j’appelle la “maladie identitaire” : c’est-à-dire que l’individu ne se perçoit pas lui-même comme autonome, mais comme l’écho d’autre chose.
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/2015/10/17/liban-petition-ligne-contre-les-guerres-religieuses-261712
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre(s) de religion(s)

Message  ivo le Jeu 12 Nov - 11:05

Abdallah II de Jordanie : “c’est une guerre à l’intérieur de l’islam”
“C’est à mon avis une guerre mondiale, une sorte de troisième guerre mondiale”
“C’est une guerre à l’intérieur de l’islam, c’est notre guerre civile
, mais nous ne pouvons pas nous en sortir tout seuls”
>>>
http://fr.euronews.com/2015/11/11/abdallah-ii-de-jordanie-c-est-une-guerre-a-l-interieur-de-l-islam/
avatar
ivo

Messages : 26725
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum