Derniers sujets
» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Hier à 11:11

» démocratie et justice ...
par ivo Hier à 10:11

» macronie
par ivo Hier à 9:59

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 9:53

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Hier à 9:01

» ZAD partout ?
par ivo Dim 24 Sep - 11:29

» ZAD notre dames des landes
par ivo Dim 24 Sep - 11:27

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Dim 24 Sep - 11:25

» les fous de dieu
par ivo Dim 24 Sep - 11:20

» Necronomacron
par ivo Dim 24 Sep - 11:09

» les "joies" du sport ...
par ivo Dim 24 Sep - 10:48

» blancs comme neige ^^
par ivo Dim 24 Sep - 10:16

» U.E.
par ivo Dim 24 Sep - 10:14

» Today's joke
par ivo Dim 24 Sep - 9:58

» Découvrir la Techno.
par ivo Dim 24 Sep - 9:54

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 24 Sep - 9:20

» alimentation
par ivo Dim 24 Sep - 9:17

» immigration ...
par ivo Dim 24 Sep - 8:34

» Précarité
par ivo Sam 23 Sep - 8:16

» la phrase du jour
par ivo Sam 23 Sep - 8:12

» racisme quotidien
par ivo Ven 22 Sep - 10:16

» droites extremes
par ivo Ven 22 Sep - 10:06

» Etats-Unis
par ivo Ven 22 Sep - 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Ven 22 Sep - 9:18

» la crise ..........
par ivo Ven 22 Sep - 8:53

» Birmanie
par ivo Ven 22 Sep - 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

algérie

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Jeu 10 Mai - 17:45

Les élections législatives anticipées en Algérie
fr info
Deux millions d'électeurs sont aujourd'hui appelés à se rendre aux urnes en Algérie. 44 partis sont en lice et l'abstention semble d'ores et déjà être le grand vainqueur.

En 2007 seulement 37% des électeurs s'étaient déplacés. Comment expliquer un tel désintérêt pour la politique?

Marie Heuclin, journaliste à Alger pour France Info, explique comment les autorités tentent de mobiliser les électeurs et quel est l'impact de ces efforts au sein de la population.

Kader Abderrahim est chercheur à l'IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques) et maître de conférence à Sciences Po. Entre illégitimé des institutions, manque de conscience politique et les revenus du pétrole qui permettent au pouvoir d'acheter la paix sociale, il décrypte dans le Zoom de France Info le contexte dans lequel se déroule aujourd'hui ces élections et quelles peuvent en être les conséquences.

Algérie : faible taux de participation attendu aux législatives
fr info
Direction l'Algérie où se tiennent des élections législatives. Depuis 8 heures ce matin, les Algériens votent pour renouveler leur Assemblée nationale, un an après les mouvements de protestation et les réformes politiques adoptées dans la foulée.

Mais les électeurs ne semblent pas se précipiter pour voter ce matin. La participation est plutôt faible : 4% à 10h, c'est moins qu'en 2007 à la même heure quand 6,75% des électeurs étaient allés voter avec, au final, 33% de participation. Le scrutin doit se terminer à 19 heures. On saura alors le taux final de participation. Quant aux résultats, ils seront disponibles vendredi matin. On suivra les scores des islamistes, la percée ou non du FFS et les contours généraux de l'assemblée pour les coalitions à former.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Ven 11 Mai - 9:43

Législatives en Algérie : 57,1% d'abstention
fr info
Le taux de participation aux législatives en Algérie, s'élève à 42,90% d'après le ministre de l'Intérieur, Dahou Ould Kablia. Le président Abdelaziz Bouteflika, initiateur de réformes destinées à prémunir l'Algérie contre une révolution similaire à celles qui ont balayé les régimes de Libye, de Tunisie, d'Egypte et du Yémen notamment, avait appelé à plusieurs reprises ses compatriotes à voter, tout comme nombre d'autres dirigeants politiques.

Il s'agit de la première consultation organisée dans ce pays depuis le Printemps arabe. Quelque 21,6 millions d'électeurs ont été appelés aux urnes.
Les Algériens ont voté en rangs clairsemés pour renouveler leur Parlement, manifestant leur scepticisme face à la volonté des autorités de faire de ce scrutin une étape marquante de la démocratisation de la vie politique.
"La participation globale -territoire national plus communauté nationale à l'étranger- est de 42,90%", a précisé le ministre de l'Intérieur dans une déclaration faite en fin de soirée, soit un taux plus élevé que les 35,67% enregistrés aux dernières élections législatives de 2007.Le taux d'abstention est donc de 57,1%.
"Les problèmes que nous avons constatés ici et là ont été contenus et ne peuvent avoir en aucun cas d'incidences sur la crédibilité des élections", a également affirmé le ministre de l'Intérieur Ould Kablia.
La Commission nationale de surveillance des élections législatives (CNSL) avait répertorié 150 plaintes pour irrégularités, dont une trentaine relevant du pénal.

"renforcer la démocratie représentative"

En plein "printemps arabe", le président Abdelaziz Bouteflika avait promis en avril 2011 la tenue de ces élections législatives, deux mois après un début de manifestations étouffées dans l'œuf par la police anti-émeutes.
Dans le même temps, le chef de l'Etat avait promis d'amender la Constitution afin de "renforcer la démocratie représentative".
De nombreux Algériens ne croient cependant pas aux promesses de réformes même si peu d'entre eux aspirent à un soulèvement, dans un pays hanté par la guerre civile qui a fait dans les 200.000 morts dans les années 1990 et au début des années 2000.


Pour la première fois en un demi-siècle d'histoire de l'Algérie indépendante, les partis islamistes modérés devraient devenir le bloc le plus important à l'Assemblée nationale, qui compte 462 sièges, estiment diplomates et analystes. L'Algérie suivrait de fait la tendance observée lors des élections intervenues en Tunisie, en Egypte et au Maroc.

En l'absence de sondages de sortie des urnes, les premiers résultats ne sont pas attendus avant vendredi.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  spike le Ven 11 Mai - 14:29

A eux maintenant de trouvé un socle revendicatif commun pour mener une révolution!
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Ven 11 Mai - 19:36

Législatives en Algérie : le parti présidentiel arrive en tête, les islamistes sont 3e
fr info
L'ancien parti unique FLN du président algérien a remporté 220 des 462 sièges au parlement, selon les résultats officiels des élections législatives d'hier. Le parti du Premier ministre arrive en deuxième position avec 68 sièges, suivi des islamistes avec 48 sièges.

Dès la publication de résultats partiels, les islamistes de l'Alliance pour l'Algérie verte ont accusé les autorités de fraude électorale. A l'annonce des résultats définitifs, ils dénoncent une "manipulation des résultats". Car les chiffres définitifs officiels publiés aujourd'hui confirment leur échec : ils arrivent en troisième position avec 48 sièges au parlement.

L'ancien parti unique FLN (Front de libération nationale) du président Abdelaziz Bouteflika remporte 220 des 462 sièges, il formera donc le groupe le plus important du parlement algérien. Le RND (Rassemblement national démocratique), parti du Premier ministre Ahmed Ouyahia, arrive en troisième position avec 68 sièges. Ces deux partis nationalistes membres de l'Alliance présidentielle sortante détiennent donc la majorité absolue au sein de la nouvelle assemblée.

Le taux de participation au scrutin de jeudi a été revu légèrement à la baisse à 42,36% des 21 millions d'électeurs, contre 42,9% annoncés jeudi soir. Ce taux avait atteint 35,67% en 2007.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  spike le Ven 11 Mai - 20:22

Mais les algériens l'ont rendu illégitime! A eux de saisir l'occas!
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Sam 12 Mai - 8:47

Lendemain d'élections en Algérie : "Les gens ont vu ce qui s'est passé en Libye"
fr info
Au lendemain de la proclamation des résultats des législatives, les islamistes qui ont subi un important revers accusent le pouvoir de manipulation. C'est l'alliance présidentielle menée par le FLN qui l'emporte. Un constat qui ne suscite pas beaucoup d'enthousiasme dans les rues d'Alger.

En Tunisie, au Maroc et en Egypte, les Printemps arabe avaient mené les islamistes au pouvoir. Mais en Algérie, le Front de Libération Nationale a remporté le scrutin avec 220 sièges, tandis que son allié le Rassemblement national démocratique (RND) du Premier ministre Ahmed Ouyahia a décroché la seconde place avec 68 sièges.

Pour le porte-parole du FLN c'est un score logique, car le vote pour ce parti est "un vote pour la sécurité, pour la stabilité. Les gens ont vu ce qui s'est passé en Libye, au Sahel...Ils ne veulent pas y revenir..."

Mais dans la rue, les commentaires sont blasés: "On vote, on ne vote pas c'est pareil".

Lendemain d'élections en Algérie : "On vote, on ne vote pas, c'est pareil", reportage de Marie Heuclin
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Lun 21 Mai - 18:59

Massinissa a écrit:SVP A RELAYER, LES GREFFIERS EN GREVE ONT BESOIN DE SOUTIEN POUR FAIRE PRESSION SUR LE GOUVERNEMENT, A PART DES MENACES DE LICENCIEMENT AUCUNE REPONSE AUX MILITANTS

[size=150]En grève de la faim depuis plus de 15 jours
Six greffiers souffrants, le ministère de la Justice indifférent[/size]
le 21.05.12 | 10h00


zoom | © Salim. M. Les greffiers en grève n’entendent pas baisser les bras.
Les greffiers en grève n’entendent pas baisser les bras.


L’état de santé des grévistes s’est gravement détérioré. La Laddh et le FFS dénoncent l’absence de réaction des autorités.

Leur état de santé se dégrade chaque jour davantage. Certains d’entre eux ont été évacués à plusieurs reprises à l’hôpital. Mais toujours pas de réaction des autorités. Les six greffiers, en grève de la faim depuis plus de 15 jours pour exiger une prise en charge des revendications de ce corps du secteur de la justice, sont dans une situation alarmante. Ils souffrent à huis clos, dans la Maison des syndicats, à Alger. Epuisés et extrêmement affaiblis, ces grévistes se montrent toutefois déterminés à poursuivre leur lutte pour… la dignité. Comme leurs collègues qui protestent depuis plusieurs semaines, ils exigent une situation socioprofessionnelle acceptable et un statut particulier honorable. Une lutte qu’ils ne comptent pas abandonner de sitôt.

Quitte à mettre leur vie en danger. Ils le sont déjà en tout cas. Seul Mourad Ghedia, président de la Fédération des travailleurs de la justice, affiliée au Snapap, résiste encore aux effets de la privation de nourriture. Il se déplace difficilement, tandis que ses collègues grévistes, toutes des femmes, sont alitées. Elles n’arrivent pas à bouger et n’ont plus d’énergie pour parler.

C’est A. L., greffière à Tizi Ouzou, qui souffre le plus. «Elle a été évacuée à maintes reprises à l’hôpital», explique Mourad Ghedia, qui déplore le silence méprisant des autorités, en particulier le ministère de la Justice qui est interpellé à travers cette grève de la faim.
Ces greffiers ne demandent au ministère que l’application des engagements pris depuis plusieurs mois. «Nous n’avons aucune chance de voir notre carrière évoluer. Il faudrait peut-être des siècles pour devenir greffiers divisionnaires (grade 9). L’écrasante majorité des greffiers n’accède pas à ce grade en fin de carrière», explique-t-il.

La tutelle insensible aux appels au dialogue

Le syndicaliste déplore également l’attitude des autorités qui refusent d’ouvrir un dialogue sérieux avec les représentants des greffiers. «Au lieu d’engager des négociations avec les contestataires, les responsables créent des syndicats qui ne représentent personne. Et pour ne pas répondre à nos revendications, ils (les responsables du ministère de la Justice) disent qu’il n’y a pas de ministre», dénonce-t-il.
Hier, les grévistes ont reçu la visite d’une délégation du FFS, composée du premier secrétaire du parti, Ali Laskri, du nouveau député, Mostefa Bouchachi, ainsi que des avocats Youssef Sahli et Nabila Samail. Les responsables du vieux parti de l’opposition se disent outrés par «l’indifférence des autorités à l’égard de l’état de santé des grévistes».

Le FFS appelle ces mêmes autorités «à ouvrir un dialogue sérieux avec les représentants des travailleurs du secteur et à appliquer l’accord conclu avec eux le 23 février 2011». «C’est une situation dramatique pour ces grévistes de la faim. Je vois aussi qu’il n’y a aucune médiation et c’est très grave. Les responsables du secteur doivent faire le déplacement pour discuter avec les grévistes et trouver une solution. Il n’est pas question qu’ils laissent ces travailleurs dans cette situation», nous a déclaré Ali Laskri.
Le deuxième homme du FFS appelle également les cadres du parti, la société civile, les organisations des droits de l’homme et les syndicats autonomes à se solidariser avec les greffiers et tous les mouvements sociaux.

Pour sa part, Mostefa Bouchachi dénonce l’attitude des responsables du gouvernement qui ne se sentent pas inquiétés par la situation des travailleurs algériens :
«Ces institutions ne sont pas responsables et l’Etat a laissé tomber sa mission essentielle et sa responsabilité qui est d’entrer en contact avec les syndicats et les travailleurs à travers un dialogue sérieux.»

Une délégation de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (Laddh), présidée par Noureddine Benissad, a rendu également visite, samedi dernier, aux grévistes.

L’organisation appelle aussi les pouvoirs publics à «faire preuve de responsabilité». «La Laddh exprime son inquiétude et sa vive préoccupation quant à la dégradation de leur état de santé», écrit l’organisation dans un communiqué rendu public.

La Ligue évoque la nécessité de «privilégier le dialogue» pour trouver une solution aux conflits sociaux. Elle met en garde, dans ce sens, «contre les mesures d’intimidation et les approches sécuritaires» qu’adoptent souvent les autorités pour mater les mouvements sociaux.


Madjid Makedhi

EL WATAN

http://www.dailymotion.com/video/xqy9ag_visite-d-une-delegation-du-ffs-aux-gerffiers-grevistes-de-la-faim_news

[size=150]Leur état de santé se dégrade

Le nombre de greffiers en grève de la faim augmente[/size]


Hadjer Guenanfa



Une greffière a rejoint ce lundi 21 mai ses sept collègues en grève de la faim depuis seize jours à la Maison des syndicats à Alger, a indiqué à TSA un membre du Bureau exécutif du Syndicat national autonome du personnel de l'administration publique (Snapap), Mourad Tchikou. « Il s'agit d'une femme venue de Tipaza. Ils sont actuellement huit greffiers à observer cette grève de la faim », précise‑t‑il. Deux autres greffières, l'une de Sétif et l'autre de Bordj Bou Arreridj, devraient rejoindre les grévistes prochainement.

L’état de santé de ces derniers se dégrade de plus en plus, ajoute notre interlocuteur. « On compte emmener aujourd'hui deux d'entre eux, à l'hôpital. Il y a une greffière qui n'arrive même pas à se déplacer aux toilettes », explique M. Tchikou.


Le Snapap, auquel est affiliée la Fédération nationale du secteur de la justice, affirme qu’il poursuivra ses actions de solidarité avec les greffiers grévistes. « Deux sit‑in de solidarité sont prévus au cours de cette semaine. Le premier aura lieu mardi et le deuxième samedi », affirme M. Tchikou, ajoutant qu’il n'y a aucun contact entre les protestataires et le ministère de la Justice.
TSA ALGERIE
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Dim 27 Mai - 9:15

Ould-Khelifa nouveau président de l’APN
http://www.latribune-online.com/evenement/68043.html

Mohamed-Larbi Ould-Khelifa est le président de l’Assemblée populaire nationale. Il a été élu, hier dans l’après-midi, par une écrasante majorité des députés à ce poste où il était le candidat unique. L’homme était tellement assuré de remporter une majorité avec les voix de son parti, le FLN, et de son allié naturel, le RND, qu’il n’a même pas jugé utile de compter les voix.Ce «plébiscite» n’était pourtant pas attendu. Jusqu’à samedi soir, l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Rachid Harraoubia, était pourtant favori pour succéder à Abdelaziz Ziari. Mais, coup de théâtre. Lors de la réunion des nouveaux députés du FLN, à l’hôtel Mouflon-d’Or, le secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, annonce la sentence : le chef de l’Etat a fait son choix. Mohamed-Larbi Ould-Khelifa, doyen des députés, sera également président de l’Assemblée. Il y a des mécontents. Mais la décision est irréversible. Harraoubia est en colère. Cela ne dure pas longtemps. «Je suis au service de mon parti», a-t-il répondu aux journalistes, hier, au sortir de la séance matinale de l’APN. N’empêche, les députés du FLN ont voté sans discuter. D’autant plus que leur nouveau chef de file est le seul candidat en lice. Sans grande surprise, le Rassemblement national démocratique a soutenu le candidat du FLN. Miloud Chorfi a déjà préparé sa «motion». Cela constitue une majorité confortable. Le Parti des travailleurs a quitté l’hémicycle. Dès l’annonce de la candidature de Ould-Khelifa,
Djelloul Djoudi a annoncé le retrait des députés de son parti. «Nous ne sommes pas concernés par cette élection», a-t-il lancé à l’adresse du président de séance, avant de se retirer en compagnie des parlementaires de sa formation. Quant au FFS, il a décidé de s’abstenir. Le parti de Aït-Ahmed a tout de même marqué sa présence par une brève allocution prononcée par Belkacem Amarouche. «Nous ne pouvons élire le président sans adopter le règlement intérieur», soutient le député de Bordj Bou Arréridj. Peine perdue. «Je vous remercie pour votre confiance», s’est félicité le nouveau président de l’Assemblée populaire nationale. Celui qui était jusqu’à hier président du Conseil supérieur de la langue arabe a, parfois, perdu sa langue. Il n’est pas habitué aux tiraillements politiques.
Né en 1938 à Béjaïa, Mohamed-Larbi Ould-Khelifa a fait une brillante carrière d’académicien. Il a fait un bref passage au gouvernement comme secrétaire d’Etat à la Formation supérieure. Mais sa candidature sur la liste d’Alger du FLN a été une surprise. Y compris pour beaucoup de militants de l’ancien parti unique.A préciser que les 49 parlementaires de l’Alliance verte et ceux issus de plusieurs partis ont boycotté la séance de l’après-midi. Quant aux 9 députés du Front national algérien, ils ont déjà annoncé la couleur. Ils ont distribué une déclaration dans laquelle ils se disent «non concernés par les dernières déclarations du président du parti (Moussa Touati) et ses agissements». Le chef du FNA fait pourtant partie d’un groupe de partis qui ont décidé de «boycotter les séances de l’Assemblée».
La prochaine séance de la nouvelle Assemblée sera consacrée à la vérification de la compatibilité des activités de chacun avec le mandat de député et la désignation des commissions permanentes.
A. B.

Les photographes de presse malmenés
Pour sa première séance plénière, la nouvelle Assemblée populaire nationale s’est distinguée, non par la qualité des débats, mais par la violence de son service d’ordre. Plusieurs photographes de presse ont été, en effet, agressés par les agents chargés d’assurer la sécurité des députés et du bureau de l’APN. Insultes, coups de pieds et autres mauvais comportements ont émaillé cette première session. Pis, les photographes ont été tout simplement interdits de faire leur travail lors de la séance de l’après-midi. L’accès à la plénière leur a tout simplement été interdit. Autant dire que cela commence mal dans une enceinte censée être un temple de la démocratie.


...........
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Dim 27 Mai - 9:58

Algérie : des islamistes quittent le parlement
http://www.lejdd.fr/International/Depeches/Algerie-des-islamistes-quittent-le-parlement-514205/
Plusieurs dizaines de députés islamistes ont quitté samedi la séance inaugurale du parlement algérien en signe de protestation contre des élections législatives qui ont été selon eux truquées dans le but de donner une majorité à l'élite dirigeante du pays.

L'Algérie, qui fournit un cinquième du gaz qu'importe l'Europe, est le seul pays d'Afrique du Nord à avoir été pratiquement épargné par les mouvements de contestation du "printemps arabe", mais certains experts prévoient des troubles si l'establishment ne relâche pas son emprise sur le pouvoir. Des députés islamistes ont brandi des affiches clamant "Non à la fraude!" durant la séance inaugurale, consécutive aux élections législatives tenues le 10 mai. Puis ils ont quitté l'hémicycle de l'APN (Assemblée populaire nationale).
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Jeu 14 Juin - 19:31

L'Algérie veut exploiter ses vastes gisements de gaz de schiste
fr info
L'Algérie se lance dans l'exploitation des gaz de schiste, espérant ainsi pouvoir trouver un substitut au pétrole. L'Algérie est déjà un grand producteur de gaz conventionnel, et fournit 10% du marché européen. Le premier puits d'exploration de gaz de schiste a été creusé il y a quelques jours dans le sud-ouest du pays.

En fait, tout s'est décidé très vite depuis la fin de l'année 2011. L'entreprise nationale d'hydrocarbures Sonatrach a signé en septembre des accords avec des multinationales pour prospecter d'éventuelles ressources dans le sud du pays. Le premier forage d'exploration a été lancé il y a quelques jours à peine, dans la région d'In Salah.
Si le gouvernement algérien se montre très volontariste, c'est que selon les estimations des experts, l'Algérie possèderait l'un des plus importants gisements au monde.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  niouze le Jeu 23 Aoû - 12:50


URGENT : Abdelkader Kherba entame une grève de la faim

Posté par Rédaction LQA on août 23rd, 2012 //



Arrêté lors d’une manifestation à Ksar El Boukhari

Abdelkader Kherba entame une grève de la faim




El Watan le 23.08.12



Abdelkader Kherba a été arrêté et poursuivi en justice pour avoir participé au sit-in des greffiers, au mois d’avril dernier.


Abdelkader Kherba, vice-président du comité des chômeurs affilié au Snapap, a été arrêté mardi après-midi à Ksar El Boukhari. L’arrestation a eu lieu au moment où ce militant des droits de l’homme filmait une manifestation de citoyens qui dénonçaient la pénurie d’eau. Son procès est prévu pour mardi prochain.

L’un de ses avocats, maître Sidhoum, coordinateur du Réseau des avocats pour la défense des droits de l’homme (RADDH) a annoncé que Kherba a entamé, hier après-midi, une grève de la faim pour protester contre cette arrestation que Me Sidhoum qualifie d’«arbitraire». «C’est une grave atteinte aux libertés individuelles», déclare-t-il. Et de poursuivre : «C’est le début des atteintes à l’approche de la rentrée sociale.» Me Sidhoum a précisé que, selon le frère de Kherba, ce dernier a été mis sous mandat de dépôt mardi soir.

Ce qui pourrait expliquer, d’après cet avocat, la réponse des agents de police ayant déclaré à son frère que Kherba n’était pas au commissariat. La cellule des droits de l’homme du Front du changement national (FCN) a noté que «le même frère est retourné au commissariat où il a appris qu’Abdelkader, après une garde à vue durant la nuit, a été présenté au parquet, inculpé d’outrage à corps constitué et écroué à la prison de Ksar El Boukhari». Le FCN exprime son soutien à ce jeune chômeur arrêté pour la deuxième fois pour avoir soutenu des citoyens qui protestaient contre les mauvaises conditions de vie, en l’occurrence la pénurie d’eau en ces jours de canicule.

Pour rappel, Abdelkader Kherba a été arrêté et poursuivi en justice pour avoir participé au sit-in des greffiers, au mois d’avril dernier. Lors de son premier procès, ce militant des droits de l’homme a été condamné à une année de prison avec sursis et une amende de 20 000 DA. Suite à cette deuxième arrestation de Kherba, la réaction des organisations des droits de l’homme et des syndicats ne s’est pas fait attendre.

En plus du RADDH et du FCN qui qualifie cette arrestation de «hogra institutionnalisée», le Syndicat national autonome du personnel de la Fonction publique (Snapap) a saisi les instances internationales. Ainsi, «le Bureau international du travail, l’Internationale des services publics, la Confédération internationale des syndicats ont été saisis», déclare Mme Ghozlane, secrétaire nationale du Snapap. Ce syndicat a même convoqué une réunion de l’exécutif qui se tiendra aujourd’hui pour discuter du cas Kherba et des suites à donner au mouvement de soutien à ce militant des droits de l’homme.





Djedjiga Rahmani

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Ven 18 Jan - 9:18

Prise d'otages en Algérie : l'intervention de l'armée algérienne semble se poursuivre
fr info
L'armée algérienne encerclerait encore l'usine du complexe gazier d'In Amenas. Toujours pas de bilan officiel précis ce vendredi matin. Une source algérienne parle de deux Français tués dans l'assaut, un otage et un djihadiste. Manuel Valls lui évoque deux Français qui "sont revenus". Le point sur ce que l'on sait (ou ne sait pas).

Que s'est-il passé cette nuit dans le complexe gazier d'In Amenas ? Après avoir annoncé la fin de l'intervention militaire algérienne en milieu de soirée, l'agence de presse algérienne APS a expliqué un peu plus tard que l'assaut n'avait permis de contrôler qu'une partie du site, en l'occurence "la base de vie" où se trouvait une majorité d'otages. La partie usine du complexe serait donc toujours encerclée par les militaires algériens. Ce que confirme ce matin Londres : "L'incident terroriste est toujours en cours", déclarent les autorités britanniques. On ignore en revanche qui se trouve dans l'usine : ravisseurs, otages ?

>>> Relire En Algérie, une journée entre inquiétude et incompréhension

L'impossible bilan

On ignore également le bilan exact de l'assaut de jeudi. Le ministre algérien de la Communication Mohamed Said a déclaré qu'"un nombre important d'otages nationaux et étrangers" avaient été libérés, mais qu'il y avait "malheureusement quelques morts et blessés". L'agence APS elle avance des chiffres un peu plus précis : elle évoque la libération de 600 Algériens, d'un Français, de deux Britanniques et d'un Kényan. Les ravisseurs déclarent eux que l'opération a fait une cinquantaine de morts, 34 otages et 15 des leurs, dont le chef du commando. Ils affirment en outre détenir encore sept otages vivants. Selon une source provenant enfin de la sécurité algérienne, il serait question de trente otages et au moins 11 islamistes tués. Selon cette source citée par Reuters, deux Français figureraient parmi ces victimes, un otage... et un djihadiste.

Un Français parmi les djihadistes ? Roland Jacquard, directeur de l'Observatoire international du terrorisme n'est pas surpris

Près de 48 heures après l'attaque des djihadistes, le nombre et la nationalité exacts des otages restent imprécis. Et la fuite enfin de certains d'entre eux dans la journée de jeudi, annoncée par la chaîne privée algérienne Ennahar, reste mystérieuse. Combien se sont échappés ? Qui ? Y avait-il vraiment un couple de Français comme initialement annoncé ? Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, sur RTL ce vendredi matin laisse entendre qu'au moins deux Français auraient échappé aux djihadistes : "Il y avait très peu de Français sur cette base particulièrement étendue. Nous avons des nouvelles de deux d'entre eux qui sont revenus. Pour ce qui concerne les deux autres, s'il y en avait deux autres, nous n'avons pas à ce stade plus d'informations".

Le récit de l'assaut

Quelques témoignages permettent en revanche d'en savoir un peu plus sur le déroulement de l'assaut algérien. Reuters rapporte notamment les propos d'un otage irlandais rescapé : selon lui, des hélicoptères de combat auraient bombardé quatre jeeps dans lesquelles les islamistes tentaient de s'enfuir avec des otages. Lui se trouvait dans un cinquième véhicule. Les djihadistes avancent à peu près la même version, même s'ils maintiennent qu'il s'agissait pour eux de transporter les otages "vers un lieu plus sûr".

Témoignage d'un otage algérien libéré pendant l'assaut : "Ils ont pris les expatriés comme boucliers" Par RFI

Après ces bombardements, selon Le Parisien, les Ninjas, les forces spéciales algériennes, seraient entrées en action au sol. "En tirant, l'armée n'a fait aucun discernement", explique Fayçal Métaoui, éditorialiste au quotidien algérien El Watan qui parle de "méthode forte, brutale". Méthode pour lesquelles l'Algérie devra peut-être rendre des comptes. En des termes très diplomatiques, le premier ministre britannique David Cameron, Washington ou encore le Japon ont regretté jeudi soir de ne pas avoir été informés à l'avance de cet assaut. Le président Hollande lui a indiqué que la crise "semblait se dénouer dans des conditions dramatiques".
un ministre algérien parlait hier soir de liquidation des otages ... oops ... terroristes ..
(sisi ..)
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Ven 18 Jan - 13:52

résumé

> L'armée algérienne continue d'encercler l'usine du complexe d'In Amenas.
> Le bilan de l'assaut de jeudi reste incertain : entre 30 et 34 otages tués, selon plusieurs sources. 18 islamistes auraient également perdu la vie.
> Au moins deux otages français "sont revenus" d'In Amenas, selon l'Intérieur. L'un d'eux témoigne ici >>> Paroles des rescapés de la prise d'otages d'In Amenas
http://www.franceinfo.fr/monde/algerie-paroles-de-rescapes-de-la-prise-d-otages-d-in-amenas-864851-2013-01-18
...
Leon Panetta, le secrétaire américain à la Défense en visite à Londres : "Les terroristes doivent savoir qu'ils ne trouveront ni refuge en Algérie, en Afrique du Nord ou ailleurs. Ceux qui s'attaquent gratuitement à notre pays et notre peuple n'auront nulle part où se cacher."
...
les preneurs d'otages promettent "au régime en place plus d'opérations". "Nous surgirons où personne ne s'y attendra", auraient-ils déclaré, évoquant des implantations des compagnies étrangères.
...
Commentaire de l'AIE (Agence internationale de l'Énergie) : la prise d'otages assombrit les perspectives du secteur énergétique, dit-il dans son rapport mensuel. L'agence précise que la production de gaz a été arrêtée.
"En réalité, l'armée français est en train de réparer aujourd'hui au Mali les conséquences de fautes politiques et géostratégiques majeures de la part de nos dirigeants tant sous le règne de Nicolas Sarkozy que sous celui de François Hollande puisque UMP et PS étaient d'accord pour mener la guerre en Libye et en Syrie. Ces guerres ont consisté à aider, à armer et à assister les islamistes qui aujourd'hui sont au Nord-Mali. Et contre lesquels aujourd'hui nous menons une guerre à fronts renversés.
...
La présidente du Front national regrette notamment les Printemps arabes : "La Tunisie, la Libye, la Syrie étaient des régimes laïques qui contribuaient à contenir la menace islamiste. En faisant chuter ces régimes, on aidait à la propagation et au surarmement des fondamentalistes islamiques".
...
Nous sommes en guerre contre le terrorisme islamique et si on ne veut pas voir ça, on ne saura pas contre qui on se bat".

commentaires:
20 hommes armés qui arrive à prendre le plus gros complexe gazier d'Algérie ? Une grosse mascarade, comment serait-il possible qu'un complexe aussi important soit aussi mal protégé. A mon avis tout a été planifié et les preneurs d'otages ont bénéficié de beaucoup de complicités.
Selon Paul Quilès le site risquait de sauter en cas d'assaut et de tirs à cause du gaz... Comment expliquer qu'il n'en soit rien? Aucun commentaire jusqu'ici sur la distinction opérée par les terroristes entre algériens et les autres nationalités. Recherchaient-ils à se concilier les civils algériens en ne les prenant pas en otage? Il sera intéressant de savoir, in fine, quels ressortissants ont été ainsi "triés" et pris en otage. Enfin, aucun commentaire sur l'attitude de la Mauritanie
MLP exprime quelques évidences, mais comme, malgré 20% de vote favorable, elle n'a pas de représentation, son avis ne compte pas ! il faut demander aux écolos, qui eux sont réellement représentatifs de la majorité des français, pauvre France, nous sommes désormais des spectateurs d'acteurs qui ne travaillent que pour les intérêts de leur fratrie, qu'elle soit de droite ou de gauche, si vous enlevez le vote FN et les abstentionnistes ; il vous reste ? la ploutocratie et certainement pas la démocratie. Que l'armée Française s'occupe de l'hexagone, l'Afrique ne nous regarde pas, si ils veulent retourner au moyen âge c'est leur problème, qu'on achète nos matières premières à un islamiste ou à un autre, c'est la même chose, il sera toujours content d'être payé ; au fait le Qatar qui finance le terrorisme, c'est bien notre allié ? inutile de faire tuer nos soldats pour toutes ces magouilles, mettez l'armée dans nos banlieues si elle s'ennuie, comme le demande une sénatrice allogène de Marseille. Elle a du bon sens, et pourtant elle vient d'en face, elle est dans les quartiers nord devenus zone de non droit, elle bien connait le terrain, elle ne raisonne pas comme les bobos et les bisounours qui nous gouvernent, bien protégés par leurs gardes du corps
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Sam 19 Jan - 9:12

résumé:

le Conseil de sécurité de l'ONU condamne. Dans un communiqué, il dénonce ce samedi matin l'attaque "haineuse" des djihadistes. Et appelle les États à "coopérer activement avec les autorités algériennes".
...
Les preneurs d'otages affirment par ailleurs avoir "fait exploser une partie du site pour repousser les forces algériennes". Selon les sources de sécurité algériennes, ce groupe serait en effet doté d'un véritable arsenal de guerre, composé de mitrailleurs, de lance-roquettes, de missiles et de grenades.
...
Mokhtar Belmokhtar, l'auteur du rapt, aurait proposé "à la France et à l'Algérie de négocier pour l'arrêt de la guerre menée par la France".
Une autre source du groupe armé a proposé aux Etats-Unis de libérer les otages américains en échange de la libération d'un Egyptien et d'une Pakistanaise détenus aux Etats-Unis. Pas question, pour le Département d'Etat, de négocier "avec les terrorristes".
...
Le Japon, le Royaume-Uni, la Norvège et les Etats-Unis ont fait part de leurs vives inquiétudes quant à la sécurité de leurs ressortissants. Hillary Clinton a appelé l'Algérie à faire preuve de "précaution extrême", suivie par le ministre japonais des Affaires étrangères Fumio Kishida qui dénonce un acte "ignoble" que le Japon "ne pardonnera jamais". Plus tôt dans la journée, les Etats-Unis avaient exprimé leur mécontentement pour ne pas avoir été tenus au courant avant le lancement de l'assaut.

La France, à qui l'Algérie a ouvert son espace aérien, s'est montrée de son côté plus modérée. Elle a simplement souligné que la situation était "particulièrement complexe", tout en signalant que l'Algérie ne l'avait pas non plus tenue au courant de la tenue de l'assaut. Pour le gouvernement Algérien, cette intervention a toutefois permis d'éviter un "véritable désastre".
En Algérie, le site pris pour cible par les assaillants représente 12% de la production gazière et 18% des exportations. Pour autant, la production pétrolière dans le secteur ne devrait pas être franchement déstabilisée estime le directeur de la société Petrostratégie. L'industrie pétrolière, explique Pierre Terzian, est habituée à travailler dans des situations politiques et militaires instables.

"On peut trouver des solutions". Pierre Terzian, directeur de Petrostratégies.
...
les preneurs d'otages du site gazier algérien auraient promis d'autres actions. Ils appellent la population algérienne à se tenir à l'écart des lieux d'implantation des compagnies étrangères.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Sam 19 Jan - 18:41

résumé:

L'armée algérienne aurait donné l'assaut final ce samedi matin, dans le complexe gazier d'In Amenas. Onze ravisseurs auraient été tués, selon l'agence de presse algérienne APS et des sources sécuritaires. Côté otages : on parle de sept morts "exécutés" par leurs ravisseurs.
...
découverte de quinze corps calcinés.
...
les djihadistes avaient miné les installations et l'armée procèderait à la neutralisation des explosifs.
commentaires:
Tous ces islamistes sont a exterminer comme des nuisibles qu ils sont.
Dommages collatéraux de notre guerre qui va nous coûter cher !!! Et ce n'est qu'un début.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Dim 20 Jan - 9:27

résumé:

Selon le dernier bilan des autorités algériennes, 23 otages étrangers et algériens et 32 ravisseurs sont morts dans la prise d'otages du complexe gazier d'In Amenas.
...
Pour de nombreux spécialistes de l'antiterrorisme, il n'y avait en effet pas d'autre alternative que cette intervention musclée. "Il y a des principes de gestion de crise, comme ne jamais laisser s'enfuir des terroristes avec leurs otages, explique Frédéric Gallois, ancien patron du GIGN.
...
l'Algérie avait eu les réponses les plus adaptées...Il ne pouvait pas y avoir de négociations, a déclaré le chef de l'Etat.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Dim 20 Jan - 18:58

résumé:

Impossible bilan au lendemain de la fin de la prise d'otages à In Amenas. Alors que Alger a prévenu que le bilan de 23 otages tués serait revu à la hausse, une télévision privée algérienne annonce la découverte de 25 corps dans l'usine, "sans doute ceux des otages exécutés par les djihadistes", précise la chaîne.
...
9 Japonais exécutés sous les yeux de témoins, sort incertain des autres otages
Selon la télévision algérienne, les forces spéciales algériennes auraient arrêté cinq assaillants dans l'usine gazière du Sahara algérien. Ennahar, une chaîne de télévision privée, assure que ces hommes auraient été interpellés sur le complexe gazier d'In Aménas à 1.300 km au sud-est d'Alger.
Anis Rahmani, le directeur de cette chaîne, a par ailleurs assuré que 3 islamistes seraient toujours en fuite. Si ces informations sont confirmées, elles contredisent celles données par le ministère de l'Intérieur algérien qui assurés qu'il n'y avait pas de survivants.

Les 30.000 habitants d'In Aménas, encore cloîtrés chez eux aujourd'hui dimanche, ont encore entendu le bruit des combats
Mokhtar Belmokhtar a affirmé avoir commandité la prise d'otages du site gazier de Tiguentourine, au Sahara algérien au nom d'Al Qaïda.
... le leader d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ordonne à la France l'arrêt immédiat de ses bombardements aériens sur le Mali.
" Nous sommes prêts à négocier avec les occidentaux et avec le gouvernement algérien à condition qu'ils cessent de bombarder les musulmans du Mali"
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Lun 21 Jan - 9:05

résumé:
Alors qu'on croyait l'opération terminée et les assaillants tous abattus, cinq d'entre eux seraient vivants entre les mains de l'armée algérienne. Par ailleurs un nouveau bilan provisoire de l'armée algérienne fait état de 80 morts dont 48 otages.
la prise d'otages en Algérie est en train de modifier la donne sécuritaire pour les entreprises étrangères dans toute la région sahelienne...

Les Echos confirment que beaucoup d'entreprises dans cette zone ont commencé à rapatrier leur personnel expatrié non indispensable. Une solution qui ne pourra être que temporaire. Le temps d'un audit sur les points faibles des dispositifs de sécurité. Un dispositif qui repose en général sur l'expertise d'un officier de liaison, souvent un ancien des forces spéciales françaises, britanniques ou américaines. Les Echos précisent les enjeux financiers : le salaire de ces spécialistes de la sécurité s'élève à environ 900 euros par jour.

Quant au coût d'un otage occidental, il était jusqu'à récemment évalué à un million de dollars sur ce marché très particulier des otages. Un marché en pleine inflation : toujours selon les Echos, les réseaux djihadistes ou mafieux du Sahel exigent désormais entre 5 et 10 millions de dollars par otage. Et d'ailleurs plus que pour des raisons politiques ou idéologiques, c'est cette inflation soudaine qui expliquerait l'impasse dans les négociations pour faire libérer les otages du Sahel.
commentaires:
Et sinon, combien de personnes ont péri précisément? parce que depuis des jours les chiffres ne sont jamais identique, et un peu de respect ne serrait pas interdit. On parle d'être humain, pas de gramme de farines pour une recette de cuisine.
Une autre chose étrange, c'est que l'usine isolée au milieu du désert (image d'un des articles) s'est métamorphosée soudaine en ville de 30 000 habitants, comme semble l'indiquer Google Maps (photo d'autre article). Donc pendant plusieurs jours on a répété sans vérifier. Une explication?
Si le ministre de l'intérieur algérien a menti ne serait-ce que sur un seul point, c'est très grave ... et on pourra alors douter de la totalité de la communication dans cette affaire. Déjà, de voir le nombre d'otages tués doubler par rapport à la communication officielle, ça laisse rêveur.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Lun 21 Jan - 13:52

résumé:

Selon un bilan toujours provisoire, 48 otages ont été tués
...
"Vous, Algériens et musulmans, n'avez rien à craindre : nous cherchons les chrétiens qui tuent nos frères au Mali et en Afghanistan pour piller nos richesses."
...
Le Français, une fois récupéré, sera exfiltré en direction de l'aéroport d'In Amenas, à une quarantaine de kilomètres. Pris en charge par des soldats américains, "extraordinaires", il s'envolera pour une base militaire de Catane en Sicile.
L'intervention de la France en Afrique subsaharienne voit sa la légitimité renforcée par le sanglant épisode d'In Amenas en Algérie. Cette tragédie pourrait d'ailleurs illustrer à elle seule la problématique à laquelle, pas seulement la France, mais l'ensemble de la communauté internationale est confrontée : stabiliser une région promise à un rapide développement économique.

Une situation qui suscite des convoitises...

C'est ce qu'ont bien compris fondamentalistes et terroristes en tous genres. L'Algérie d'abord... le pays est aujourd'hui le cinquième exportateur mondial de gaz (environ 20% du gaz consommé en Europe)... 90% de ses ressources en devises viennent des exportations de gaz et de pétrole. Fait inquiétant : jamais au cours des dix dernières années les installations pétrolières et gazières du pays n'avaient été attaquées de la sorte. Beaucoup y voient le signe d'une détérioration galopante de la situation à laquelle il faut absolument mettre un terme.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Lun 21 Jan - 20:53

résumé:

Le bilan définitif de la prise d'otages d'In Amenas s'élève à 37 ressortissants étrangers tués, de huit nationalités différentes, ainsi qu'un Algérien.
...
Les 32 terrorristes, a déclaré le Premier ministre, sont "venus du nord du Mali" a déclaré le Premier ministre.
...
La brigade de Moulathamine, le groupe armé à l'origine de la prise d'otages, a menacé de mener d'autres attaques contre les pays engagés au Mali, en particulier la France. "Nous promettons plus d'opérations à tous les pays ayant pris part à la croisade contre l'Azawad s'ils ne reviennent pas sur leur décision", affirme le groupe lié à Al Qaïda, dans un communiqué diffusé par l'agence de presse mauritanienne Ani.
commentaires:
On gagnera cette guerre que par l'extermination totale et definitive des fanatiques islamistes.
on a à faire à des débiles dont le seul but dans la vie est de mourir les armes à la main parce qu'ils iront directement au "paradis d'Allah", qu'est-ce que vous voulez discuter ou négocier ? Il faudrait que les monarchies du Golfe, arrêtent de distiller leurs idées ambigües et pourries et au lieu de financer ces illettrés qui ont une lecture très personnelle du Coran à travers les salafistes et les intégristes de tout poil (c'est une bonne image, non ?), intervenir sur le terrain diplomatique de la reconnaissance d'un état palestinien, viable au côté d'un état juif. Rien de plus facile : couper le robinet du pétrole à Israël tant qu'ils n'ont pas respecté les accords d'Oslo et les décisions de l'O.N.U. qui datent d'il y a soixante ans ! En agissant positivement au Moyen-Orient et en arrêtant de soutenir les occidentaux d'un côté, pour faire des affaires et les allumés de l'autre, pour ne pas se coltiner des manifestations et des révoltes qui mettraient leur régime féodal en danger, les "jihadistes" disparaîtront d'eux même car ils n'auront plus de quoi se ravitailler (armes, munitions, essence ...). Evidemment, comme l'oncle Sam est l'allié de ces "grandes démocraties", cela ne se fera pas car les armes on les fabrique et il faut qu'elles servent. Averroès est mort depuis belle lurette, c'est bien regrettable. Mais moi je ne suis qu'un obscur citoyen qui essaye de réfléchir autrement qu'avec les cours de la Bourse et le taux de rentabilité financier ...
les algeriens en ont marre de ces barbus fanatiques,pas de pitié,pas de quartier.bien sûr c'est déplorable les pertes humaines coté otages (paix à leurs âmes)mais bon il n'y a pas eu trop de pertes (env 5% je ne compte pas les assaillants,le raid à toulouse a eu toutes les difficultés avec l'autre débile et il était tout seul face à nos spécialistes de l'anti-terrorisme .et le complexe n'a pas sauter ,la facture de gaz n'augmentera tout de suite .
C'est gagné. que l'on finissent avec ces terroristes. Ils faut qu'ils comprennent que l'on se laisse pas faire. Ces trois survivants, méritent simplement une seule balle dans la tête!!
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Mer 27 Fév - 9:21

Exclusif : la France va dépolluer un ancien site d'essais d'armes chimiques en Algérie
http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Exclusif-la-France-va-depolluer-un-ancien-site-d-essais-d-armes-chimiques-en-Algerie_a965.html
L'accord a été conclu très discrètement lors de la visite de François Hollande à Alger.



Selon nos informations, la France va dépolluer un ancien site d'essais d'armes chimiques en Algérie, que l'armée française a utilisé jusque dans les années 70. L'accord, confidentiel, a été conclu entre Paris et Alger lors de la visite du président Hollande en Algérie en décembre dernier. Le site concerné est celui de Namous, dans l'ouest du pays. Connu sous le nom de B2-Namous par les militaires français, son existence, longtemps tenu secrète, n'a été révélée qu'en 1997 par le journaliste Vincent Jauvert, dans le Nouvel Observateur.

Le centre d'études du Bouchet (CEB), un établissement de la Direction générale pour l'Armement situé à Vert-le-Petit (Essonne) pilotera l'affaire. Ce centre est spécialisé dans la guerre chimique et bactériologique.

Namous, comme d'autres sites en Algérie, a été utilisé pour tester des armes chimiques, puis après leur interdiction, pour développer des systèmes permettant de s'en protéger... en conditions proches du réel. B2-Namous aurait fonctionné jusqu'en 1980, en parfait accord entre les autorités françaises et algériennes, qui, l'une comme l'autre, se gardaient bien d'en parler.

Dans quel état est le site aujourd'hui ? On l'ignore, mais le problème viendrait essentiellement de munitions non explosées. Il se dit même que l'on y trouve "un peu de tout" en matière de substances chimiques. En tout cas des choses à manier avec une grande prudence...
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Jeu 7 Mar - 8:52

Merzak Allouache : "La société algérienne n'est pas apaisée"
...
Je constate au quotidien que la société algérienne n'est pas apaisée. Il y a régulièrement des bouffées de violence. On peut parler d'une protestation générale qui ne s'exprime pas via les partis, mais au travers d'émeutes contre le prix de l'eau, la pénurie de logements, etc. Les gens s'organisent pour protester, sans que cela aboutisse à quelque chose au niveau national. Les partis sont décrédibilisés, manipulés. Il y a un désintérêt marqué envers la politique.
...
>>>
http://www.courrierinternational.com/article/2013/03/05/merzak-allouache-la-societe-algerienne-n-est-pas-apaisee
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Jeu 9 Mai - 10:46

Quarante-sept ans après les essais nucléaires d’In-Eker, La menace radioactive pèse encore sur Tamanrasset
Les effets dévastateurs de ces essais continuent de se manifester sur des populations de différentes générations, à travers des pathologies caractéristiques des irradiations.
>>>
http://www.liberte-algerie.com/reportages/la-menace-radioactive-pese-encore-sur-tamanrasset-quarante-sept-ans-apres-les-essais-nucleaires-d-in-eker-199182
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Ven 17 Mai - 8:10

Des déchets radioactifs découverts dans le port d'Alger
Selon les sources du quotidien algérien, trois containers à la cargaison suspecte et en provenance de Chine ont été retrouvés à Alger. Le journal estime qu'il pourrait s'agir d'un trafic international de produits dangereux vers les pays africains.
>>>
http://www.courrierinternational.com/article/2013/05/16/des-dechets-radioactifs-decouverts-dans-le-port-d-alger
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: algérie

Message  ivo le Lun 20 Mai - 8:39

Algérie: censure et rumeurs sur l'état de santé du président Bouteflika
http://www.rfi.fr/afrique/20130519-algerie-censure-rumeurs-sante-bouteflika
En Algérie, la censure de deux journaux devant paraître dimanche 19 mai alimente un peu plus les interrogations au sujet de la santé du chef de l'Etat. Les quotidiens Mon journal en français et Djaridati en arabe n'ont pas eu le droit de publier un dossier spécial sur Abdelaziz Bouteflika, un dossier selon lequel le président serait dans un profond coma qui pourrait durer des semaines. La censure fait un peu plus planer le doute dans un contexte où la communication est réduite au minimum depuis l'hospitalisation d'Abdelaziz Bouteflika au Val-de-Grâce le 27 avril dernier, il y a donc près de trois semaines, pour un accident vasculaire cérébral.

Aucune image d'Abdelaziz Bouteflika n'a été diffusée depuis le 27 avril dernier. Seuls quelques communiqués écrits attribués au chef de l'Etat ont cherché à rassurer, sans forcément y parvenir.

Un premier texte dans lequel le président félicite par avance les vainqueurs de la 49e Coupe nationale de football, puis un autre dans lequel il dit son respect pour la presse algérienne et instaure le 22 octobre, Journée nationale pour la liberté de la presse.

Spéculations

En l'absence de bulletin de santé depuis le 27 avril, la presse algérienne, en est réduite à s'interroger, à spéculer ou à relayer les vagues informations données par les officiels, qui se contentent le plus souvent de dire qu'Abdelaziz Bouteflika va bien.

En fin de semaine dernière le quotidien El Watan avait titré « C'est grave, les fonctions vitales seraient atteintes ». Le soir d'Algérie s'interrogeait lui ce week-end : « A t-il rechuté ? Quand reviendra t-il au pays ? »

C'est généralement la visite d'un chef d'Etat étranger qui permet de couper court aux rumeurs et de confirmer le retour du chef de l'Etat en Algérie, via des photos, plusieurs mois parfois après son épisode de maladie. Mais pour l'heure, aucun visiteur de marque n'est venu, et le secret sur l'Etat de santé du président reste bien gardé.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum