Derniers sujets
» monde - stupéfiants
par ivo Hier à 10:22

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Hier à 9:33

» salaires
par ivo Hier à 9:24

» mai 68
par ivo Hier à 8:59

» Précarité
par ivo Hier à 8:52

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Hier à 8:46

» U.E.
par ivo Hier à 8:33

» le chômage en france
par ivo Hier à 8:31

» la phrase du jour
par ivo Hier à 8:11

» agriculture
par ivo Hier à 7:47

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 7:43

» la crise ..........
par ivo Jeu 19 Oct - 10:23

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Jeu 19 Oct - 10:19

» droites extremes
par ivo Jeu 19 Oct - 9:52

» Etats-Unis
par ivo Jeu 19 Oct - 9:27

» macronie
par ivo Jeu 19 Oct - 9:14

» Grèce Ελλάδα πληροφορία γενικός
par ivo Jeu 19 Oct - 7:59

» immigration ...
par ivo Mer 18 Oct - 10:56

» la guerre d'algérie n'est tjs pas finie ...
par ivo Mer 18 Oct - 9:13

» R.I.P. .......................
par ivo Mer 18 Oct - 8:54

» egypte
par ivo Mer 18 Oct - 8:40

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mer 18 Oct - 8:33

» Necronomacron
par ivo Mer 18 Oct - 8:30

» programmes TV
par ivo Mar 17 Oct - 18:45

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mar 17 Oct - 11:09

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mar 17 Oct - 10:04

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mar 17 Oct - 9:55

» Today's joke
par ivo Mar 17 Oct - 8:51

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Lun 16 Oct - 14:51

» Cameroun >>>>
par ivo Lun 16 Oct - 8:17

» impots
par ivo Dim 15 Oct - 8:44

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 15 Oct - 8:19

» alimentation
par ivo Dim 15 Oct - 7:50

» ZAD notre dames des landes
par ivo Sam 14 Oct - 10:59

» etat français et collaboration
par ivo Sam 14 Oct - 10:01

» Philippines
par ivo Sam 14 Oct - 8:52

» Il n'y a pas que la police qu'on n'aime pas..
par niouze Ven 13 Oct - 11:19

» blancs comme neige ^^
par ivo Ven 13 Oct - 9:01

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 12 Oct - 9:58

» Liberia
par ivo Jeu 12 Oct - 8:22

» racisme quotidien
par ivo Mer 11 Oct - 9:44

» Ghana >>>
par ivo Mer 11 Oct - 9:17

» Infos insolites.
par ivo Mar 10 Oct - 9:20

présidentielles 2012

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

présidentielles 2012

Message  ivo le Sam 20 Nov - 10:46

Primaires socialistes : Montebourg confirme sa candidature
France Info - 06:57
Officiellement, il l’annoncera ce matin dans son fief de Frangy-en-Bresse en Saône-et-Loire. Mais le député socialiste Arnaud Montebourg a confirmé sa candidature aux primaires socialistes hier soir sur France 2.

Il n’y avait pas de mystère, dans le carton d’invitation destiné aux journalistes et à ses partisans, le député de Saône-et-Loire les invitait dés mercredi à écouter son “discours de candidature”.

Interrogé dans la soirée par France 2 pour savoir s’il retirerait sa candidature si Dominique Strauss-Kahn se présentait aux primaires, Arnaud Montebourg a répondu : “Je ne me présente pas contre les autres. Je suis porteur d’un certain nombre de propositions qui sont le résultat d’expériences de terrain, d’explorations, de rencontres.” Vous irez jusqu’au bout ? “Si le bout, c’est la victoire, je suis candidat à la victoire” .
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Sam 20 Nov - 11:32

Les rendez-vous secrets de DSK
Le patron du FMI a discrètement rencontré Royal. Il aurait aussi discuté avec Aubry et Fabius.

ÉRIC HACQUEMAND ET ROSALIE LUCAS
http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/les-rendez-vous-secrets-de-dsk-20-11-2010-1158208.php
Dominique Strauss-Kahn ne s’est pas contenté de rencontrer en grande pompe Nicolas Sarkozy. Cette semaine, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) a également mis à profit ses cinq jours à Paris pour échanger avec certains ténors socialistes. Selon le site Internet de « l’Express », DSK et Ségolène Royal se seraient vus dans un salon du Pavillon de la Reine, établissement luxueux de la place des Vosges près de l’appartement de Strauss-Kahn.
Contacté hier par notre journal, l’entourage proche de Royal a confirmé que le rendez-vous a bien eu lieu jeudi. Autour d’un café, les deux anciens rivaux de la primaire de 2006 ont discuté… de la situation internationale et de la guerre des monnaies. En revanche, rien ne filtre sur la présidentielle de 2012.
Mais Strauss-Kahn ne s’est pas arrêté là. « S’il a vu Royal, il a forcément rencontré Aubry », glisse Jean-Paul Huchon, le président du conseil régional d’Ile-de-France. Pour les uns, la rencontre entre le patron du FMI et la première secrétaire du PS aurait eu lieu dimanche. Pour d’autres, c’est plutôt lundi.
Comme à chacune de leurs entrevues, le secret est jalousement gardé. « Ils se voient, ils se parlent régulièrement », lâche, laconique, l’entourage de la première secrétaire. Même retenue chez Laurent Fabius, dont les proches, sans nier un échange, refusent de jouer les « divulgueurs d’agenda ».
Au cours de ces entretiens, tous se seraient mis d’accord sur la nécessité de ne pas bousculer le calendrier de la primaire : dépôt des candidatures en juin 2011 et choix du candidat en novembre. Un agenda qui laisse la possibilité à DSK de se présenter.
Si Strauss-Kahn, à l’emploi du temps si chargé, se donne la peine d’effectuer la tournée des popotes, c’est bien, selon ses supporteurs, le signe « qu’il va y aller ». Surtout qu’à leurs yeux la première secrétaire n’effectue pas la percée attendue face à Sarkozy. Selon une enquête Ifop pour la « Lettre de l’opinion », Aubry obtiendrait 23% d’intentions de vote face (contre 26% au chef de l’Etat) au premier tour de la présidentielle, soit 2 points de moins qu’en octobre.
En coulisse, les préparatifs en vue d’un retour de DSK s’accélèrent. Lundi soir prochain, Michèle Sabban, une proche, réunira les anciens du cabinet de Strauss-Kahn à Bercy « pour préparer le terrain ».
Et hier soir, l’association de jeunesse RéSo, animée par des strauss-kahniens et en sommeil depuis 2007, s’est remise en mouvement en organisant une soirée à Paris. « Il y a encore quelques semaines, on nous aurait dit : Ne bougez pas », confie un des responsables de l’association. Aujourd’hui, on n’a plus d’interdiction… »

Le député socialiste Arnaud Montebourg a officialisé hier soir sur France 2, sa candidature à la primaire socialiste en vue de 2012, se définissant comme « le candidat de la transformation ».
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  Invité le Sam 20 Nov - 13:51

Là je la sens bien la révolution... à 360°

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Dim 21 Nov - 21:10

"Je suis le bruit et la fureur", dit Jean-Luc Mélenchon
http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/je-suis-le-bruit-et-la-fureur-dit-jean-luc-melenchon-21-11-2010-1265166_240.php
PARIS (Reuters) - "Je suis le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas", a lancé dimanche Jean-Luc Mélenchon pour décrire le Parti de gauche (PG), au dernier jour de son congrès au Mans (Sarthe).

Le député européen a assuré que le mouvement qu'il préside n'était pas un "supplétif de circonstance" du Parti socialiste, qu'il compte bien bousculer à la présidentielle de 2012.

Il a assuré dans son discours de clôture que le PG était "capable d'emmener le peuple français mieux que ne le fera jamais le directeur général du FMI", Dominique Strass-Kahn, contre lequel il multiplie les piques.

Jean-Luc Mélenchon, qui brigue l'investiture du Front de gauche pour 2012, souhaite que ses partenaires du PCF et de la Gauche unitaire se décident dès janvier sur le choix du prétendant à l'Elysée.

Mais Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, s'en est tenu dimanche au calendrier initial du printemps 2011.

"Il y aura un choix politique du Parti communiste pour faire une proposition entre les candidatures disponibles. Ça se passera tranquillement et on tranchera ça au printemps 2011, tous ensemble", a-t-il dit sur i>Télé.

Alors que le député communiste André Chassaigne ambitionne lui aussi d'être candidat, Jean-Luc Mélenchon a appelé dans l'Humanité à éviter "un processus du type primaires de confrontations de personnes" pour le choix du candidat.

"Il appartient à nos directions nationales de faire une proposition commune devant les adhérents de chaque parti du Front de gauche. Nous combinerons l'exigence démocratique et la responsabilité politique", assure le président du PG.

Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent affirment avoir tourné la page des polémiques, quand, début novembre, le responsable communiste avait mis en garde le député européen contre toute dérive populiste.

Les communistes se disent persuadés que "la médiatisation d'une personne ne suffira pas à créer une dynamique forte du Front de gauche" à la présidentielle.

"PIÈGE MORTEL DU VOTE UTILE"

Au congrès du Mans, Jean-Luc Mélenchon a mis en garde contre "le piège mortel du vote utile du PS" contre Nicolas Sarkozy en 2012.

L'ancien sénateur dit vouloir créer "du débat sur le fond avec le Parti socialiste", déplorant que ses anciens collègues "ne répondent pas", que ce soit sur la sortie du Traité de Lisbonne ou le départ des troupes d'Afghanistan.

Il avait auparavant estimé que le choix de Dominique Strauss-Kahn par les socialistes pour la présidentielle de 2012 empêcherait tout rassemblement de la gauche au second tour.

"Si les socialistes ont la bêtise de désigner Dominique Strauss-Kahn comme candidat et que je ne puisse pas passer devant lui, nous aurons le plus grand mal à rassembler la gauche autour du programme du directeur du FMI", a-t-il dit.

Pour Jean-Luc Mélenchon, Dominique Strauss-Kahn est l'homme qui "pratique dans tous les pays du monde la même politique de contraction de la dépense publique, de réduction des dépenses sociales et qui en est content".

Le député européen ne ménage pas ses critiques envers ses anciens amis socialistes, jugés trop mous, et prône une "révolution citoyenne".

Gérard Bon, édité par Jean-Philippe Lefief
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Lun 22 Nov - 11:28

Marine le Pen déjà en campagne...
http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/21/952827-Marine-le-Pen-deja-en-campagne.html


Marine le Pen est en campagne, elle se prépare dès maintenant à son objectif, les élections présidentielles : « Depuis le mois de septembre, je me déplace à la rencontre des sympathisants et des adhérents, ici à Carcassonne, c'est mon 40è déplacement. Que les choses soient claires, prévient-elle, celui qui gagnera cette élection interne que j'analyse comme des primaires, sera celui qui portera les couleurs de la famille nationale en 2012. » Le FN rassemble à ce jour 350 adhérents Audois, « sans compter les sympathisants » précise Robert Morio, conseiller régional et secrétaire départemental du FN qui soutient officiellement la candidature de Marine Le Pen. De Bruno Gollnisch, son adversaire pour la tête du parti frontiste, Marine Le Pen affirme se différencier de lui pour des questions d'ordre éthiques, morales et stratégiques : « Bruno Gollnisch veut ouvrir le FN aux dissidents comme Carl Lang moi j'y suis opposée, ces gens sont en procès contre le FN, il en est donc hors de question. Bruno Gollnisch a également affirmé qu'il n'était pas contre par principe à l'UMP, moi c'est par principe que je suis opposée à l'UMP ». Hier soir, Marine Le Pen a tenu son meeting à Villalbe devant ses sympathisants. Elle est plus que jamais confiante en son succès électoral : « L'hypothèse de l'arrivée du FN au second tour est parfaitement crédible, jamais la situation n'a été aussi favorable au FN qu'en ce moment. ».

.................


voir les commentaires ..........
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  Invité le Lun 22 Nov - 12:17

Ou peut-être aussi, comment manipuler les français pour qu'ils aillent voter utile dès le1er tour, pas comme en 2002.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  niouze le Lun 22 Nov - 15:44

en ce qui concerne les commentaire, les troll faf saute sur les comment de tout ce qui a rapport a l'extreme droite ou au etranger (aider par un site de souche (mongolienne) qui liste tout) du coup sa donne l'impression qu'il sont un paquet mais en faite pas tant que sa ....
pour le FN au second tour j y croit un peu , il suffit que la droite arrive en ordre dispersé pour que on ait un 2002 a l'envers (d'ailleurs je serait bien étonner de savoir pour qui appelerais a voter la droite dans ce cas la? ) mais le pen (fille) au pouvoir j'y croit pas !

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5036
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  alangaja le Lun 22 Nov - 17:30

pour moi l'inconnue, c'est la couleur du programme PS : ouvertement libéral ("anticrise" donc), ou hypocrite du genre : " virage à gauche", ce qu'ils ne feront pas de toute manière...
avatar
alangaja

Messages : 174
Date d'inscription : 01/11/2010

http://www.freewebs.com/alangaja/fascisme2.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  alangaja le Lun 22 Nov - 18:36

je parle de la couleur de la propagande ! pas de ce qu'il feront, qui sera made in FMI...
avatar
alangaja

Messages : 174
Date d'inscription : 01/11/2010

http://www.freewebs.com/alangaja/fascisme2.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Jeu 25 Nov - 9:57

Primaires au PS : Aubry, Strauss-Kahn et Royal réfléchiraient à un candidat commun
FRANCE INFO - HIER, 21:47
La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a annoncé ce soir sur France 2 qu’elle-même, Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal proposeraient une "candidature vraiment ensemble" aux primaires socialistes qui doivent désigner le candidat à la présidentielle de 2012. Elle espère ainsi éviter les déchirements de la primaire de 2006.
Il y aura donc le “candidat de la rue de Solférino” et les “candidats dissidents” à la primaire du Parti socialiste pour désigner le candidat à la présidentielle de 2012 ? C’est une lecture possible de l’annonce faite par Martine Aubry ce soir sur France 2. La première secrétaire a expliqué que les “gros” présidentiables présumés du parti, elle-même, Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal, proposeraient une “candidature ensemble” : “nous avons déjà dit que nous réfléchissons ensemble, comme Ségolène (Royal) a dit qu’elle souhaitait réfléchir avec nous et donc nous proposerons une candidature véritablement ensemble, c’est-à-dire pas l’un contre l’autre ou l’une contre l’autre”.


Les déchirures de la première primaire de 2006, quand Laurent Fabius, DSK et Ségolène Royal s’envoyaient des amabilités à la figure, donnant le spectacle d’un parti pétri de vieilles rancœurs et de rivalités internes. Image bien entretenue depuis et qui ne s’est que récemment estompé. Et Martine Aubry reconnaît que ce combat d’éléphants a laissé des traces : “on a tiré toutes les leçons du passé : les leçons de la division, de l’absence de travail et d’une responsabilité qui n’a peut-être pas été suffisamment grande”, assure-t-elle. Reste à savoir si ces belles intentions résisteront à l’épreuve des faits et au choc des ambitions personnelles.

Elle a également réaffirmé le calendrier, que certains voulaient voir resserré : “au printemps nous aurons le projet des socialistes. En juin (...) nous aurons des candidatures et à l’automne - c’est cela notre calendrier - nous demanderons aux Français à nous aider à choisir notre candidat”.

Jusqu’ici, seuls deux socialistes ont fait acte de candidature aux primaires : Manuel Valls, le député-maire d’Evry, et Arnaud Montebourg, député de Saône-et-Loire. Mais un autre homme “se prépare” à être candidat, François Hollande. Et celui-là n’est non plus membre de cette nouvelle troïka du PS.

histoire de commencer la journée avec le sourire ^^
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Jeu 25 Nov - 11:03

Hollande à Aubry: «Les pactes, ça vaut pour ceux qui les signent»
http://www.leparisien.fr/politique/hollande-a-aubry-les-pactes-ca-vaut-pour-ceux-qui-les-signent-25-11-2010-1165434.php
Dans la course à la présidentielle de 2012, François Hollande est pour la «concurrence libre et pas faussée» au sein de son propre parti. Invité sur RTL, jeudi matin, l'ancien patron du PS «ne veut pas se déterminer» sur le pacte des trois autres leaders du parti socialiste engagés dans les primaires afin de désigner le candidat le mieux placé pour espérer l'emporter en 2012.

Mercredi soir, Martine Aubry, première secrétaire du PS, a, en effet, affirmé que Dominique Strauss-Kahn, Ségolène Royal et elle-même proposeraient «une candidature véritablement ensemble» aux primaires, «pas l'un contre l'autre ou l'une contre l'autre».


Candidat à ces primaires, François Hollande estime que «les pactes, les arrangements, ça vaut pour ceux qui les signent et éventuellement les respectent, ça ne vaut pas pour ceux qui n'en sont pas». Et d'expliquer: «une présidentielle, ce n'est pas un arrangement. C'est une volonté de porter un projet». Déterminé, François Hollande qui se prépare à ces primaires socialistes, veut afficher une certaine indifférence au pacte des ses trois camarades, bien placés dans les sondages. Lui, affirme-t-il, n'a «pas d'autres calendriers» que celui de la désignation par les électeurs.

Peu après, sur France info, Martine Aubry a répliqué en parlant de «responsabilité». Soulignant les bisbilles actuelles entre les ténors de l'UMP, la première secrétaire du PS se félicite qu'au PS, trois personnalités s'unissent pour travailler ensemble. «J'appelle ça de la responsabilité», a plaidé Aubry ajoutant, sans citer Hollande, comprendre «que certains s'impatientent».


Hollande dénonce les petits arrangements entre Aubry, DSK et Royal
http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/25/956153-Hollande-denonce-les-petits-arrangements-entre-Aubry-DSK-et-Royal.html
L'ex-numéro un du PS François Hollande a mis en garde jeudi contre "les arrangements" en vue des primaires socialistes pour la présidentielle, au lendemain de déclarations de Martine Aubry suggérant une entente entre elle-même, Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal.

"Des pactes, ça vaut pour ceux qui les signent, éventuellement les respectent, ça ne vaut pas pour ceux qui n'en sont pas", a déclaré François Hollande sur RTL.

Selon lui, il ne faut "pas prendre le corps électoral, en l'occurence celui des primaires, comme simplement un corps électoral de ratification".

"Une élection présidentielle, ce n'est pas un arrangement. On ne se dit pas qu'on va être candidat parce qu'on aura mené telle ou telle négociation ou compromis", a fait valoir le député de Corrèze, qui se prépare lui-même à concourir aux primaires.

"Une élection présidentielle, c'est une compréhension de son propre pays, une volonté de porter un projet et une capacité de pouvoir traiter les questions difficiles qui nous attendent", a aussi jugé M. Hollande.

La veille sur France 2, la première secrétaire avait indiqué que Dominique Strauss-Kahn, Ségolène Royal et elle-même proposeraient "une candidature véritablement ensemble" aux primaires, "pas l'un contre l'autre ou l'une contre l'autre".


au moins le ps a une utilité ... nous faire pisser de rire ...
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  Invité le Jeu 25 Nov - 13:04

au moins le ps a une utilité ... nous faire pisser de rire ...
... ou pleurer...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Sam 27 Nov - 20:33

Dominique Strauss-Kahn creuse l'écart au PS
http://www.lefigaro.fr/politique/2010/11/27/01002-20101127ARTFIG00505-dominique-strauss-kahn-creuse-l-ecart-au-ps.php

En moins d'un an, Dominique Strauss-Kahn a gagé 16 points de popularité auprès des sympathisants socialistes, quand Martine Aubry en a perdu 10. Crédits photo : Lemouton Stephane/Abaca

Selon une enquête Ifop pour le JDD, 42% des sympathisants socialistes souhaitent que le directeur du FMI soit leur candidat en 2012, contre 25% en janvier dernier.

Sans prendre part à la politique intérieure française, Dominique Strauss-Kahn ne cesse de grimper dans les sondages. Dans une nouvelle enquête Ifop pour le JDD*, 32% des sondés souhaitent que le directeur du FMI soit le candidat socialiste en 2012 (contre 23% en janvier dernier), loin devant Martine Aubry (11%), Ségolène Royal (10%), François Hollande (3%), Arnaud Montebourg (1%) ou Manuel Valls (1%).

Surtout, Dominique Strauss-Kahn continue d'accroître son avance sur ses concurrents auprès des sympathisants socialistes, ceux-là même qui seront appelés à désigner leur candidat lors d'une primaire programmée à l'automne prochain. Selon cette enquête Ifop, ils sont en effet 41% à plébisciter aujourd'hui DSK, contre 25% en janvier, 30% en mai et 34% en août, soit une hausse de seize points en moins d'un an. A l'inverse, Martine Aubry chute de dix points à 17% au sein de l'électorat socialiste, contre 27% en janvier.

«Effet sondages»

«Dominique Strauss-Kahn semble profiter du sentiment, dans les sondages, qu'il est le mieux placé à gauche pour battre Nicolas Sarkozy en 2012», analyse Bruno Jeanbart, directeur des études politiques d'Opinionway. Selon un sondage TNS Sofres publié cette semaine par Le Nouvel Observateur, DSK sortirait en effet largement vainqueur d'un duel au second tour face au président sortant (62% contre 38%). Pour Bruno Jeanbart, cet «effet sondages» se rapproche d'ailleurs de ce qu'a connu Ségolène Royal en 2006, les sondages ayant alors «conforté» voire «amplifié» sa candidature.

Autre explication de la bonne forme de Dominique Strauss-Kahn dans les sondages : le fait qu'il se tienne éloigné de la politique française, comme sa fonction de directeur du FMI l'y oblige. «Jacques Delors à gauche avant 1995, ou Simone Veil à droite, ont par exemple déjà connu ce phénomène, qui veut que ne pas s'exprimer est plutôt un atout qu'un handicap», observe Bruno Jeanbart. «Cependant, s'il reste trop longtemps éloigné de la politique française, Strauss-Kahn pourrait connaître une nouvelle phase en 2011, dans laquelle les sondés commenceraient à se poser des questions sur sa volonté d'être président», met en garde Bruno Jeanbart. «Autrement dit, la primaire socialiste est encore loin, et un renversement de situation reste tout à fait possible.»

*Enquête réalisée les 25 et 26 novembre auprès d'un échantillon de 969 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Ven 3 Déc - 17:34

Et le candidat identitaire en 2012 sera…
http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/11/30/et-le-candidat-identitaire-en-2012-sera/

Le Bloc identitaire se lance dans la course présidentielle. Comme nous l’écrivions ici, la formation d’extreme droite a décidé de présenter un candidat “de souche européenne”. Il a 25 ans et s’appelle Arnaud Gouillon. Le site RéflexES avait d’ailleurs évoqué ce nom dès le 25 septembre.

Lors de la conférence de presse qui s’est tenue mardi 30 novembre dans le XVe arrondissement de Paris, Arnaud Gouillon a assuré qu’il était militant au Bloc identitaire “depuis sa création en 2003”. Entouré de Fabrice Robert, président du Bloc et de Jacques Cordonnier qui dirige Alsace d’Abord , M. Gouillon a ensuite dénoncé “Sarkozy, représentant de la droite financière” et le “PS, complice de cette droite financière, du grand patronat en favorisant l’immigration africaine que l’on fait travailler à bas prix”.

Celui qui est président de l’association Solidarité Kosovo a expliqué que “les trois forces d’opposition- extrême gauche, écologistes indépendants et Front national- posaient les bonnes questions”, mais a estimé qu’elles apportaient toutes “mauvaises réponses”.
Dans la droite ligne de l’ethno-différentialisme de la Nouvelle droite et du GRECE, les trois intervenants ont appuyé sur la défense “de l’identité ethno-culturelle, charnelle” (Fabrice Robert), “la dimension civilisationnelle de l’Europe” (Jacques Cordonnier), ou encore: “Je suis de culture européenne, de l’ethnie européenne, de sang européen. Je suis un autochtone de souche” (Arnaud Gouillon).

Tensions avec le FN

En tout cas, obtenir les 500 signatures ne sera pas aisé pour le Bloc identitaire. Pour autant, Fabrice Robert assure que “cela fait plusieurs mois” que le Bloc “travaille avec des partenaires et des mécènes. Ce sont des entreprises, des particuliers qui veulent soutenir une candidature identitaire.” Et il assure: “Ce n’est pas un jeu, c’est sérieux”. Présenter un candidat jeune et inconnu n’est-il pas un risque? “On veut faire comme la Ligue communiste révolutionnaire a fait avec Besancenot”, nous a affirmé, début novembre, Fabrice Robert, président du Bloc identitaire.

Du côté du FN, on est de plus en plus remonté contre le Bloc identitaire. D’abord, un de ses dirigeants, Bruno Larebière, est le rédacteur en chef de Minute, hebdomadaire qui cache de moins en moins son engagement pro-Gollnisch. Il se murmure aussi chez les marinistes que Emilie Vanière, qui a réalisé les entretiens avec Bruno Gollnisch pour son livre Une volonté, un idéal, serait en fait M. Larebière. Une version fermement démentie par l’intéressé. “Le travail m’a été proposé fin juillet- début août, mais j’ai dû refuser, faute de temps”, nous a-t-il déclaré.

Ensuite, les 500 signatures sont de plus en plus difficiles à trouver pour le FN. En 2007, ils avaient juste réussi à dépasser la barre fatidique. De là à penser que le Bloc agit en sous-main de l’UMP, afin d’empêcher Marine Le Pen d’avoir les signatures, est un pas que certains marinistes franchissent allègrement. Ainsi, Marine Le Pen a affirmé le 14 novembre, en marge de sa réunion parisienne, que s’il y a un candidat identitaire en 2012, “il serait un concurrent et jouerait un rôle d’empêcher le candidat national d’avoir les parrainages”.



..................................
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Sam 4 Déc - 11:22

Sarkozy ironise sur son avenir politique et énumère ses successeurs
http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/11/30/sarkozy-ironise-sur-son-avenir-politique-et-recense-ses-successeurs_1447164_823448.html

Se confiant aux parlementaires sur le ton de la plaisanterie, Nicolas Sarkozy a déclaré : "Moi, vous savez, je suis là pour deux mandats, pas plus. Après ce sera la dolce vita."REUTERS/POOL

Le président de la République a reçu mardi 30 novembre dans le salon vert de l'Elysée une trentaine de députés et sénateurs UMP, membres du club La Droite sociale du ministre délégué aux affaires européennes, Laurent Wauquiez, lui aussi présent.

Se confiant aux parlementaires sur le ton de la plaisanterie, Nicolas Sarkozy a déclaré : "Moi, vous savez, je suis là pour deux mandats, pas plus. Après ce sera la dolce vita", a-t-il dit, selon plusieurs participants, en rappelant que son épouse Carla Bruni était "italienne" et qu'il fallait "penser à faire autre chose après" l'Elysée. Suite à ces fuites, l'Elysée a précisé que le président confirmait ainsi qu'il ne pouvait se présenter "qu'à deux mandats, pas plus".

"IL Y A UNE AUTRE VIE APRÈS L'ÉLYSÉE"

Depuis la révision constitutionnelle de 2008 le nombre de mandats présidentiels consécutifs est limité à deux. "Il y a une autre vie après l'Elysée, a tenu à souligner M. Sarkozy. Dans notre famille politique, il y a plein de talents qu'il faut faire vivre. Je ne veux surtout pas qu'on m'accuse de vouloir brimer qui que ce soit".

"Je ne suis pas là pour couper les têtes, a poursuivi le chef de l'Etat, je suis très content qu'il y ait des talents. Et le moment venu [lors de la présidentielle de 2017, NDLR], que le meilleur gagne !", a-t-il poursuivi, avant de citer pêle-mêle le nouveau secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire, le porte-parole du gouvernement François Baroin, le ministre chargé des affaires européennes Laurent Wauquiez ou encore le ministre du travail Xavier Bertrand.

En privé, le président français, élu en 2007 pour un mandat de cinq ans, cache de moins en moins son intention d'être candidat à sa succession en 2012. Officiellement, il affirme qu'il prendra sa décision à l'automne 2011, comme il l'a répété à la mi-novembre. "Si certains n'avaient pas encore compris, c'est plus que clair désormais. Il est bel et bien candidat en 2012", s'est réjouie une participante.
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  Invité le Lun 13 Déc - 12:36

09h15 le neuf-quinze
Le Pen, le piège
...et la première question de ce matin, c'est: "faut-il parler du dérapage de Marine Le Pen ?"...crrrrouic...a comparé les musulmans qui priaient dans la rue aux troupes d'occupation...crooooouic...évidemment c'est un piège. Si on n'en parle pas...crouuuuic...politologue, spécialiste du Front National, merci d'avoir accepté notre....crouiiiic....stratégie interne de compétition avec Bruno Gollnisch, dont....crrrrouic...d'abord évidemment éviter le piège, qui...croooouic...Copé, qui se situe sur le terrain du Front...crooouic...son père a toujours procédé de la même...crouiiic....l'absence de lieux de culte, qui oblige à...crrrouic...croooouic...occupation du terrain médiatique...crouiiiic....dans les années 80, il s'agissait alors de sécurité...crouiiiic...nos compatriotes musulmans, qui ne demanderaient pas mieux que de...crouiiic...piège redoutable qui nous est tendu à nous, les journalistes...crouiiiiic...plus jeune que son père, et femme aussi....croooouic...limites de la stratégie de dédiabolisation, qui...crouuuuic...Hortefeux, qui s'est démarqué avec force, hier, lors de...croooouic...faire le lit du...croooouic...spectre d'un 2002 à l'envers, dont j'imagine que...crrrouic...propos odieux, dont je me démarque absolument...crouiiic...apporter de l'eau au moulin de ceux qui....crouiiiiic...d'un autre côté, ne pas en parler, c'est risquer de...croooouic...fonds de commerce bien connu, qui ne doit pas nous...crrrrrouic...essayé à toute force de ne pas tomber dans le piège. Nous espérons y être parvenus.



Daniel Schneidermann

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Mer 22 Déc - 19:29

Dominique Reynié : "en 2012 le risque FN est bien réel"
http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/12/18/dominique-reynie-en-2012-le-risque-fn-est-bien-reel_1455465_823448.html
En l'espace d'une semaine, Marine Le Pen a bousculé l'espace politique et médiatique, par une phrase provocatrice sur les prières de rue des musulmans, comparées, vendredi 10 décembre, à l'Occupation.

Pourquoi le populisme de droite prospère-t-il en Europe ?

Il y a des raisons structurelles. Elles tiennent à ce que je nomme la crise des puissances. D'abord, le vieillissement démographique, qui installe une culture de l'inquiétude, de la propriété, du patrimoine, de la sécurité et une grande sensibilité au thème de l'identité… Ensuite, la globalisation, qui est perçue, à raison, comme une intensification de la compétition entre les pays, entre les parties du monde, et qui peut donc favoriser une demande de repli national. Il y a longtemps que l'Europe n'est plus le centre du monde, mais les Etats-Unis paraissaient encore être une émanation de nous-mêmes. L'émergence de l'Asie fait surgir une figure plus étrange.

On voit émerger, dans les discours populistes de droite comme de gauche, un lien entre discours social et national.

Dans les années 1980, le FN avait tenté d'associer l'immigration à une pression à la baisse sur les salaires. Ça n'avait pas marché. En 2005, lors du référendum européen, dans le camp du "non", le discours national a rejoint le discours social. Jean-Luc Mélenchon s'est positionné contre l'adhésion de la Turquie à l'Union, dépeignant les Turcs comme les armées de réserve du capitalisme. Il y a un glissement vers le discours national, à droite et à gauche.

En 2007, Nicolas Sarkozy a bâti son succès en prenant nombre de voix à Jean-Marie Le Pen. Il semble avoir aujourd'hui perdu la main. Que s'est-il passé en trois ans ?

La crise a bousculé la réalisation des programmes annoncés. Elle nourrit le sentiment de trahison face à des promesses non tenues. Nous n'avons encore que des sondages, et, en 2012, la cote de Marine Le Pen ne se convertira pas forcément en vote. Cependant, le risque , à mon sens, est bien réel.

Propos recueillis par Pierre Jaxel-Truer
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Jeu 23 Déc - 14:04

Les amis de DSK déjà en campagne dans les banlieues
FRANCE INFO - 09:17
Le "Club DSK" revendique 400 adhérents en France qui, pour la plupart, ne sont pas socialistes. Ils mènent depuis hier une "opération Primaires 2011" dans les quartiers populaires. L’idée est d’inciter les populations à s’inscrire sur les listes électorales, avant la date limite du 31 décembre. Une démarche obligatoire pour participer aux primaires, et éventuellement désigner DSK comme candidat socialiste pour 2012.
Objectif des adhérents de cette structure créée l’été dernier : promouvoir la candidature de Dominique Strauss-Kahn à la présidentielle de 2012, sans attendre l’entrée en lice officielle de leur champion.


Et qui dit élection, dit aussi électeurs. Alors pour inciter le plus grand nombre à participer aux primaires ouvertes de la gauche, prévues au printemps prochain, les membres du Club DSK ont décidé, jusqu’au 30 décembre, d’aller à la rencontre des habitants de dix cités emblématiques de France, là où le taux d’abstention est particulièrement élevé.

A la Barack Obama, ils font donc du porte-à-porte, comme hier à Villiers-le-Bel, en région parisienne.
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  Invité le Jeu 23 Déc - 14:47

ils font donc du porte-à-porte, comme hier à Villiers-le-Bel, en région parisienne.
Ne pas oublier non plus que le secteur est le fief de DSK : ce dernier a en effet été maire de Sarcelles, de 1995 à 1997 date où il fut nommé ministre. Sarcelles, juste à côté de Villiers-le-Bel, et où il était très populaire d'ailleurs. Il faut dire qu'il succédait à une droite particulièrement incapable et que plusieurs de ses élus étaient plutôt fréquentables (pour des élus, tout est relatif). Ceci explique sans doute cela. Et si Strauss-Kahn a pris des habitudes à l'américaine, il avait déjà des dispositions pour ça, dans tous les domaines... Il sait notamment se doter d'un fort capital sympathie et je vous parie qu'il sera élu. Ce que j'arrive moins à comprendre c'est pourquoi il se fatigue à ça, alors qu'il a sa place bien au chaud au FMI. Enfin, on n'est pas là pour le psychanalyser...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Lun 3 Jan - 13:00

Bonne année 2011 et... meilleurs voeux pour 2012
FRANCE INFO - 08:39
Difficile d’y échapper : c’est la période des voeux, et cela va durer près d’un mois. Pour la première fois depuis qu’existent les voeux télévisés du chef de l’Etat, un président de la République a parlé de l’année suivante.
Bonne année 2011, avec la présidentielle 2012 en ligne de mire

Les politiques ne pensent déjà plus qu’a cela : la présidentielle 2012. Et rares sont ceux qui n’évoquent pas dans leurs vœux pour l’année 2011 l’échéance électorale de 2012.

Nicolas Sarkozy dans son allocution vendredi soir a évoqué la future élection avec cette phrase : "Je sais que 2012 sera un rendez-vous électoral de grande importance", avant de défendre une année 2011 "utile" en estimant que nous ne pouvions pas "nous payer le luxe d’une année d’immobilisme pré-électorale".

La primaire socialiste a déjà démarré

Au Parti Socialiste aussi, 2012 est dans tous les esprits. Martine Aubry a lancé un appel à l’unité de très courte durée le 31 au soir. Dès dimanche, Manuel Valls, candidat déclaré à la primaire, s’est démarqué de ses petits camarades en déclarant qu’il fallait "déverrouiller les 35 heures". Contre l’idée de Martine Aubry, le député-maire d’Evry propose de "travailler plus pour gagner plus".

La réaction ne s’est pas fait attendre, le porte-parole du PS Benoît Hamon a invité sur France Info Manuel Valls à "revenir dans le droit chemin".

Toujours au Parti Socialiste, François Hollande s’était démarqué par une note d’humour la semaine dernière : "Que pouvez-vous me souhaiter pour 2011 ? Une bonne année 2012 !".

Le premier débat de la présidentielle

Ségolène Royal n’a pas joué les trublions cette année mais elle participera au premier débat de la présidentielle . Elle sera face à Dominique de Villepin le 28 janvier à Grenoble aux Etats Généraux du Renouveau organisés par le journal Libération. Dominique de Villepin a fait un pas de plus vers une candidature dans ses vœux en invitant ses troupes a être en ordre de marche pour 2012. Selon nos informations, Dominique de Villepin devrait se déclarer candidat avant le mois de mai, avant le procès en appel de l’affaire Clearstream.

Ségolène Royal, toujours elle, avait lancé la mode des vœux sur internet "fait à la maison" en 2007. Cette année la palme du plus kitsch ou du plus ridicule (selon votre appréciation) revient à Hervé Morin, le président du Nouveau Centre qui se prépare lui aussi à 2012 a choisi... sa cuisine pour souhaiter la bonne année.
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Lun 10 Jan - 11:26

Carla Bruni-Sarkozy fera aussi campagne
FRANCE INFO - 09:29
Vous avez peut-être déjà l’impression de la voir plus souvent : Carla Bruni-Sarkozy a accompagné son mari sur quasiment tous ses déplacements ces dernières semaines et notamment aux Antilles pour ses vœux à l’Outre-Mer. Ce n’est qu’un début, la première dame est bien décidée à apparaître beaucoup plus sur le terrain en 2011, notamment dans des bains de foule chaleureux savamment orchestrés et mis en scène.
Tous en campagne- matin, lundi 10 janvier 2011 - la chronique d’Olivier Bost (3'24")

Le "style Chirac"
Dans la perspective de 2012, le chef de l’Etat imite de plus en plus le "style Jacques Chirac", avec un contact qui se veut direct avec les français, hors de Paris, et avec un style plus sobre pour faire plus "populaire".
Comme Bernadette Chirac, Carla Bruni-Sarkozy s’engagera, après la lutte contre le sida, dans des actions caritatives. L’ex-mannequin se mobilisera avec sa fondation contre l’illettrisme.


Une tactique qui peut fonctionner, pour Brice Teinturier. Le directeur général délégué de l’institut Ipsos estime que ces initiatives peuvent "rapprocher le couple Sarkozy des français, ce sont des petites touches qui peuvent créer des sympathies". Un autre sondeur, Frédéric Daby de l’IFOP, se demande où est passé la "rupture" tant vantée par Nicolas Sarkozy en 2007, et estime que ce n’est pas l’engagement de sa femme sur la scène publique qui pourra "spectaculairement renverser le désamour vis-à-vis du président de la République". La côte de Nicolas Sarkozy ne bouge en effet toujours pas avec 34% d’opinions favorables dans le dernier baromètre mensuel de l’institut CSA pour Le Parisien/Aujourd’hui en France.
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Ven 14 Jan - 11:15

Sondage: Marine Le Pen arriverait en troisième position au 1er tour de la présidentielle
Mis à jour le 14.01.11 à 10h00
http://www.20minutes.fr/ledirect/652842/politique-sondage-marine-pen-arriverait-troisieme-position-1er-tour-presidentielle
Marine Le Pen recueillerait 17 ou 18% des intentions de voix au premier tour si l’élection présidentielle de 2012, selon un sondage CSA publié pour l’hebdomadaire Marianne diffusé ce vendredi.

Celle qui est pour l’instant vice-présidente du Front national arriverait ainsi en troisième position, et ce dans plusieurs hypothèses. Si Dominique Strauss-Kahn est le candidat du Parti socialiste, ce dernier recueillerait 30% des intentions de vote, Nicolas Sarkozy 25% et Marine Le Pen 18%. En cas de candidature de Martine Aubry, celle-ci se situerait à 22% des intentions de vote, Nicolas Sarkozy 28% et Marine Le Pen 17%.

D’autre part, selon cette étude, 74% des Français jugent la fille de Jean-Marie Le Pen «d’extrême-droite», 71% estiment qu’elle est «courageuse», 59% la qualifient de «raciste».
E.O.
avatar
ivo

Messages : 26571
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 17 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum