Derniers sujets
» la phrase du jour
par ivo Sam 16 Déc - 9:01

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» vite, je vais vomir ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:46

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Mar 28 Nov - 13:48

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

présidentielles 2012

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  spike le Jeu 19 Avr - 11:53

Sauf que les gens que je connais qui vont voter Mélenchon, ce n'est pas pour qu'il serve de laquais à Flamby mais bien pour qu'il impose un changement...
Cela voudrait dire que Mélenchon est "déconnecté" de ses électeurs...?
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Jeu 19 Avr - 12:05

ça veut dire que tu comprends tjs rien à la politique spike ....
c'est du théatre.
pas un candidat ne fera le 1000° de ce qu'il dit.
qques bouffonneries de façade pour la galerie et point barre.
apres c'est la réalpolitik de la sociale démocratie ....
c.à.d je branle tt le monde pour garder le fauteuil.
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  spike le Jeu 19 Avr - 12:10

ivo a écrit:ça veut dire que tu comprends tjs rien à la politique spike ....
c'est du théatre.
pas un candidat ne fera le 1000° de ce qu'il dit.
qques bouffonneries de façade pour la galerie et point barre.
apres c'est la réalpolitik de la sociale démocratie ....
c.à.d je branle tt le monde pour garder le fauteuil.

Je n'est pas dit que je voterais pour lui!!
Je ne fais que témoigner de ce que j'observe autours de moi... Rien de plus.
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  Invité le Jeu 19 Avr - 12:20

spike a écrit:Sauf que les gens que je connais qui vont voter Mélenchon, ce n'est pas pour qu'il serve de laquais à Flamby mais bien pour qu'il impose un changement...
C'est bien ce qui se passe dans la tête des électeurs : c'est une question de rapport de forces. Plus Mélenchon aura de voix, plus ils pensent que Flamby sera "obligé" de faire une "politique de gauche". Ce en quoi, à mon avis, ils se fourrent le doigt dans l'oeil (cf ce que dit ivo).
spike a écrit:Cela voudrait dire que Mélenchon est "déconnecté" de ses électeurs...?
Je pense que Mélenchon est un politicien, donc une crapule, une crapule que je trouve plutôt moins antipathique que les autres parce qu'il me fait rire. Et il n'en a rien à cirer de ses électeurs.
Donc, quel que soit le résultat, la bataille se continuera dans la rue. Relis ce qui concerne le Front populaire en 1936 : c'est dans les usines qu'ils ont gagné les congés payés et les 40 h... Et c'est bien la perspective d'élections qui nous a fait perdre la bataille de la rue concernant les retraites.
Je me répète, mais je considère que le seul intérêt à voter Mélenchon, et sans illusions, c'est de barrer la route à l'autre crevure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  spike le Jeu 19 Avr - 12:24

N.n et Ivo: Je sais pas ce qui vous prend, mais c'est pas moi qu'il faut convaincre!!!!
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  Invité le Jeu 19 Avr - 12:31

Je ne cherche pas à te convaincre spike ! Very Happy
Mais j'ai eu beaucoup l'occasion de discuter avec des mélenchoniens convaincus dernièrement, et ça m'a fait réfléchir. Je ne suis pas au bout de cette réflexion, mais je pense qu'ils se bercent pas mal d'illusions, y compris certains amis qui étaient devenus très critiques et qui ont retrouvé un certain enthousiasme. J'aimerais tant y croire aussi...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Jeu 19 Avr - 18:53

Dysfonctionnement dans les fichiers électoraux : elle reçoit deux cartes électorales
fr info
J-3 avant le premier tour de la présidentielle, et si certains n'ont pas encore reçu leur carte électorale, d'autres en ont reçu deux. C'est le cas de Laure Bonnet : cette diététicienne de 28 ans originaire de Malesherbes dans le Loiret a déménagé à Bourges. Elle a reçu une carte de chaque commune.

Présidentielle 2012 : afflux des demandes de procurations dans les commissariats
fr info
Selon un récent sondage IFOP, un tiers des électeurs français pourrait ne pas aller voter dimanche. L'élection tombe cette année en pleine période de vacances de pâques. Les électeurs prennent leurs précautions. C'est l'afflux des demandes de procurations à quelques jours du 1er tour.

Il est encore possible de se rendre dans les commissariats, les tribunaux ou encore dans les gendarmeries pour remplir une demande de procuration avant le vote de dimanche.
Des demandes qui affluent.
"Nous sommes souvent sollicités par des gens qui ne peuvent pas se déplacer, alors nous allons à domicile, dans les maisons de retraite et les hôpitaux", explique le capitaine Christian Platz, commandant de la brigade de Brignais, commune rurale située à une quinzaine de kilomètres de Lyon.

"Du jamais vu"

A quelques kilomètres de là, la brigade de gendarmerie de Brignais est prise d'assaut, tout comme le commissariat du 1er arrondissement de Lyon, en plein centre-ville.
Ce dernier ne désemplit pas depuis deux semaines. Chaque jour, de 08H00 à 18H00, deux agents se relayent sur une table aménagée pour l'occasion dans le sas du commissariat, sous une verrière, pour recueillir les procurations.
A Paris, même scène. Dans le commissariat du 11e, des fonctionnaires ont été spécialement affectés aux votes par procuration.
"Mi février, nous étions à 66 procurations. Mi-mars, nous enregistrons 2040 demandes au total " explique le commissaire François Neveu.
Au commissariat du 15e aussi c'est du "jamais vu".

Pour le scrutin de 2007, 1.200.000 électeurs ont voté par procuration en France.

Course à la procuration. Camille Paillan



La police saisie en cas de publication des résultats avant 20h
Lfr info
Le procureur de Paris a lancé un avertissement aujourd’hui concernant la publication des résultats avant 20 heures. Il a expliqué que la police serait systématiquement saisie en cas d’annonce anticipée.

La loi est-elle archaïque à l’heure des réseaux sociaux et de la circulation de l’information sur internet ? Le code électoral interdit en effet la publication des résultats avant la fermeture des derniers bureaux de vote pour ne pas "fausser la sincérité du scrutin". Dans les grandes villes, les bureaux ferment à 20 heures.

Sauf que depuis plusieurs élections, ces résultats sont disponibles bien avant l’heure légale sur des sites de médias étrangers, belges ou suisses notamment. Et cette année, des médias français, Libération en tête, se sont interrogés sur la possibilité de les publier dès 18h30. L’information risque également de circuler sur les réseaux sociaux, Twitter en tête.

Les candidats se sont également exprimés sur le sujet. Ce matin Nicolas Sarkozy a expliqué qu’il ne serait "pas choqué" par une publication des résultats du premier tour dès 18h30. François Hollande de son côté a expliqué qu'il fallait "être sévère" contre ceux qui publient les résultats avant 20 heures. Le candidat socialiste s'est en revanche déclaré "favorable" à ce qu'à l'avenir les bureaux de vote ferment partout à 19 heures.

"Je pense qu'il faut être sévère à l'égard de ceux qui publieraient avant l'heure des informations qui pourraient --non pas fausser le scrutin parce que je ne pense pas que ça ait des conséquences-- mais rendre presque inutile le vote"

Aujourd’hui le parquet de Paris a donc menacé d’engager des poursuites judiciaires en cas de diffusion d’estimation de résultats ou de sondage sortie des urnes. François Molins, le procureur, a expliqué "qu’un dispositif a été arrêté permettant au parquet de Paris, en cas de violation de cette interdiction, de saisir immédiatement pour enquête la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la direction régionale de police judiciaire".

L’infraction est punie d’une amende maximale de 75.000 euros. De leurs côtés les médias étrangers affirment ne rien risquer, de même que les internautes. La RTBF l'affirme sur son site internet.

"Je serais favorable à ce qu’à l’avenir la clôture du scrutin partout en France soit à 19 heures", François Hollande.

avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  niouze le Ven 20 Avr - 20:58

Pourquoi Marine Le Pen et le FN se moquent des ouvriers

Par Sophie Chapelle (20 avril 2012)

Marine Le Pen se dit la candidate des classe populaires, notamment des ouvriers. De belles paroles contredites dans les faits par l’attitude du FN et de ses élus : le FN refuse de soutenir des ouvriers en lutte pour leur emploi, plaide pour une réforme néolibérale des retraites et refuse toute augmentation du Smic. Ses leaders préfèrent, comme Sarkozy, s’en prendre aux syndicats.


En octobre 2010, les 24 élus frontistes du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, dont Jean-Marie le Pen, refusent de voter une motion [1] de « solidarité avec les salariés de Fralib » proposée par la gauche. Ce texte, à l’initiative du Front de gauche, dénonce le « cynisme » des dirigeants de la filiale, qui laissent 182 salariés sur le carreau (lire notre reportage) « alors que le groupe Unilever France a reversé à ses actionnaires plus d’un milliard d’euros de dividendes entre 2007 et 2008 ». « La région soutiendra les salariés du site dans leur combat face à ce projet indigne », conclut le vœu de soutien. La motion est votée à l’unanimité, du Front de gauche à l’UMP, sous le regard des salariés, présents dans les tribunes du conseil régional. Le FN choisit de ne pas participer au vote.

Le FN contre les syndicats

Dans la bouche des responsables et élus frontistes, les mêmes mots reviennent pour fustiger un « vœu hypocrite » de la part du « système UMPS », « pompiers pyromanes », « responsable de cette situation », raconte une journaliste de Mediapart. Mais la pirouette pour éviter le vote passe mal chez les salariés en lutte contre la fermeture de leur entreprise. « Quand ces salariés ont su ce qui s’était passé au conseil régional, ils ont compris que le FN est du côté du patron et pas de notre côté », résume Olivier Leberquier, délégué syndical CGT de Fralib. En dehors de ces dernières semaines électorales, Marine Le Pen s’est toujours abstenue de soutenir les différents mouvements de grèves ou les manifestations ouvrières. Pire, elle les a parfois combattus.

Lors du mouvement contre la réforme des retraites, Marine Le Pen déclare : « Ensemble, gouvernement et syndicats jettent la France dans le chaos. Voilà deux semaines que la France s’installe dans le chaos, entre grève, manifestations et blocus. La tolérance zéro doit s’appliquer à tous les émeutiers ». Les déclarations du FN dénoncent régulièrement les mobilisations syndicales. À l’instar des propos de Bruno Gollnisch, ancien délégué général du FN, aujourd’hui conseil régional en Rhône-Alpes, qui considère que « le sabotage de l’économie française caractérise l’action des dirigeants de la CGT. Ces blocages frappent avant tout les salariés qui se rendent à leur travail, les entreprises et menacent l’emploi. La CGT doit être rendue pénalement responsable, ses dirigeants doivent en répondre », proposait-il le 4 novembre 2010.

Le FN contre la retraite par répartition

Sur les retraites, le FN joue les girouettes. Fin janvier 2012, Jean-Marie Le Pen se déclare favorable à un relèvement de l’âge de la retraite à 65 ans. Quid des salariés usés par des longues carrières ou des métiers pénibles ? De son côté, sa fille promet de rétablir le droit à la retraite à taux plein à 60 ans avec 40 annuités... Dans le programme du Front National, pas une ligne ne mentionne le retour de l’âge du départ à la retraite à 60 ans. La faute à une « erreur de plume » se défend Marine Le Pen. Abandonnant toute référence à l’âge légal, le FN joue l’ambiguïté en promouvant une retraite à la carte. Et défend le passage à la retraite par capitalisation, qui ne profitera qu’à ceux qui peuvent épargner pour leurs vieux jours, donc aux salariés les mieux payés. Marine Le Pen propose également d’abaisser l’âge de l’apprentissage à 14 ans. Ré-installer le travail des enfants, en voilà une bonne idée !

La riposte est venue notamment des syndicats. Dans un courrier de mars 2011, le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, dénonce [2] « l’exploitation par le FN des peurs et de la précarité sociale ». En présentant l’immigré comme le responsable de tous les maux, le Front national détourne « l’attention des véritables causes de l’exploitation dont les salariés, quelle que soit leur origine, sont victimes » et contribue pour le syndicaliste« à entretenir le système tant décrié ». Alors que les inégalités de patrimoine n’ont cessé de s’accroître depuis 2004, Marine Le Pen demeure par principe contre l’augmentation du Smic, qu’elle assimile à « une mesurette ». Elle s’oppose aussi à l’idée d’un salaire maximum pour les grands patrons.

Marine Le Pen, « l’héritière »

Celle qui se présente comme « une candidate incorruptible dans une classe politique vendue et corrompue » poursuivait en diffamation Eva Joly. La candidate écologiste avait déclaré le 10 avril sur RMC et BFM TV : « Elle est l’héritière de son père milliardaire par un détournement de succession ». Le tribunal de Paris a relaxé la candidate le 19 avril, estimant que ces propos visaient Jean-Marie Le Pen et non sa fille [3]. Depuis 25 ans, Jean-Marie Le Pen cumule les ennuis avec le fisc, comme l’ont révélé plusieurs articles du Canard enchaîné. En décembre 2005 par exemple, le Conseil d’État estime que le dirigeant frontiste est coupable non seulement de détournement du système fiscal mais aussi de mauvaise foi, lui qui a une ardoise fiscale estimée fin 2004 à 750 000 euros.

Marine Le Pen a immédiatement fait appel de la décision du Tribunal de Paris. Le procès se tiendra samedi 21 avril à 10h devant la cour d’appel de Paris. La décision devrait être rendue samedi dans la soirée, à la veille du 1er tour. À défaut de s’occuper des vrais sujets de fond, la candidate du FN a choisi une bataille juridique, qui lui permet de se présenter comme victime, pour occuper ses dernières heures de campagne électorale.

Sophie Chapelle

Photo : source
Notes

[1] Télécharger la motion de soutien aux salariés de Fralib

[2] Télécharger le courrier

[3] Eva Joly faisait notamment référence au testament signé dans les années 1970 au profit de Jean-Marie Le Pen par Hubert Lambert, héritier d’une dynastie industrielle, pour lequel le fondateur du FN nie toute fraude.
bastamag

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5046
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Sam 21 Avr - 11:02

A deux jours du premier tour, Nicolas Sarkozy vante "l'identité française"
fr info
A Nice pour son dernier meeting de campagne avant le premier tour, Nicolas Sarkozy a concentré son discours sur deux thèmes. La nation avec ses frontières et son identité (les "racines chrétiennes" de la France et de l'Europe) et l'éducation, avec la proposition d'un "bac numérique".


Nicolas Sarkozy ce soir à Nice © Reuters Philippe Wojazer

Sa défense de la frontière a été très applaudie. A Nice, Nicolas Sarkozy a martelé que s'il est réélu, "dans un an s'il y a encore un trou béant entre la Turquie et la Grèce, la France reprendra les contrôles ciblés". C'est un pas supplémentaire après l'ambition affichée de permettre un rétablissement provisoire des contrôles aux frontières.
http://www.franceinfo.fr/europe/schengen-paris-et-berlin-veulent-pouvoir-retablir-les-frontieres-en-cas-de-d-590467-2012-04-18%20

Selon Nicolas Sarkozy "la frontière rassure, apaise, conforte" et "permet de défendre une identité". Cette identité est selon lui liée aux "racines chrétienne" de la France aussi bien que de l'Europe. "Je ne veux pas dire que je nie que la France ait eu d'autres apports", a-t-il précisé, mais "il suffit de regarder le manteau d'églises et de cathédrales" pour s'en rendre compte.

La jeunesse en vedette

Il s'est aussi adressé à "tous les jeunes passionnés par le net" pour rappeler sa proposition de créer "des académies avec un bac du numérique" pour former aux métiers d'un secteur qui compte "70.000 emplois non pourvus". Une option préférable selon lui à un "parcours du combattant dans une filière qui ne les intéresse pas pour être certain de les décourrager".

Il a aussi réaffirmé sa volonté qu'à l'école, "pas un seul enfant ne soit autorisé à passer en secondaire s'il ne sait pas lire écrire et compter". Il envisage de faire une "priorité nationale" de "cet âge charnière entre la maternelle et la première, où si l'on n'intervient pas, on prépare les drames que nous connaissons".

Rama Yade et Bernadette Chirac

Pour ce dernier meeting avant le premier tour, Nicolas Sarkozy a salué Rama Yade et Bernadette Chirac. A l'épouse de l'ancien chef de l'Etat, il a dit "Par votre présence vous faites taires les menteurs. Par votre présence c'est toute la famille qui est réunie". Une réponse aux informations selon lesquelles Jacques Chirac envisagerait de voter pour François Hollande.

Dans sa dernière exhortation à la mobilisation avant le premier tour de la présidentielle, Nicolas Sarkozy en appelé au "peuple de France" : "Rassemblez-vous, mobilisez-vous, venez en masse dimanche parce que les forces qui sont rassemblées contre nous sont si grandes que seul le peuple français".

"Le peuple de France est choqué quand il a l'impression que l'audiovisuel public ne fait pas une campagne équitable", a-t-il aussi déclaré. Le contrôle du déroulement de la campagne électorale dans l'ensemble des médias audiovisuels est du ressort du CSA.

à la guillotine mr le duc !!!!!!!!!!!!!!!!
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  ivo le Sam 21 Avr - 11:21

À la veille du scrutin, mobilisation générale contre l’abstention
fr info
Malgré un redressement en 2007, la tendance générale de la participation aux élections est à la baisse. L’abstention pourrait battre dimanche un nouveau record pour un premier tour, selon les prévisions des instituts de sondage. Alors les initiatives se multiplient pour mobiliser les électeurs.


Les instituts de sondage prédisent une abstention record pour un premier tour d'élection présidentielle. © Reuters Jean-Paul Pélissier

Tous les scrutins organisés depuis cinq ans ont enregistré des records d’abstention. Cette fois-ci, le risque de faible mobilisation des électeurs réside en partie dans "une campagne qui a peiné à susciter l’enthousiasme", résume Adélaïde Zulficarpasic de l’institut de sondage LH2, avec des thèmes peu "vendeurs". Mais il y a aussi une raison plus objective : le premier tour de scrutin tombe le week-end où les trois zones sont en vacances scolaires. Comme le 21 avril 2002, où l’abstention pour un premier tour de la présidentielle avait atteint le record de 28,4%.

Alors, dans toute la France, les initiatives se multiplient pour tenter de mobiliser les électeurs. Des initiatives citoyennes, qui dépassent le cadre des partis politiques.
Dans l’Essonne, le conseil général offre 150 places pour un match de rugby aux premiers qui se présenteront avec leur carte d’électeur tamponnée. En Ille-et-Vilaine, les communes de Brécé et Servon mettent en place des navettes gratuites en taxi jusqu’aux bureaux de vote. La station de ski de Chamrousse (Isère) propose des forfaits de ski à 1 euro aux skieurs qui seront allés voter.
Partout, le même objectif : contredire les instituts de sondage dont certains pronostiquent une abstention autour de 30%.


En attendant l’ouverture des bureaux de vote en métropole, dimanche à 8h, les opérations de vote commencent dès ce samedi pour les moitiés des électeurs d’outre-mer et les Français vivant sur le continent américain. Premiers à voter : les habitants de Saint-Pierre et Miquelon, aujourd’hui à midi.
Cette mesure, entrée en vigueur en 2007, permet d’éviter que, en raison du décalage horaire, ces électeurs ne soient appelés à voter alors que les résultats auront déjà été publiés.

Partout en France, les initiatives citoyennes se multiplient pour contrer l'abstention - Précisions de Yann Gallic

Certains pays d'Europe (Luxembourg, Belgique) ont rendu le vote obligatoire - Reportage de Germain Arrigoni

un paquet de lessive gratuit pour aller voter ou vote obligatoire.
quelle belle démocratie ...............


Résultats du 1er tour : des engagements pour garder le secret jusqu'à 20 heures
fr info
6 commentaires
Radios et télés françaises l'ont promis à la commission des sondages : elles ne diront rien avant 20h. Les "neuf principaux instituts" eux ne feront plus de sondages "sorties des urnes".

Comme une vague impression d'impréparation ! Alors que le phénomène avait déjà suscité quelques interrogations il y a 5 ans, quand Twitter était encore prépubère, c'est à l'avant-veille du premier tour que la commission des sondages répète ou dévoile les règles qui s'imposeront dimanche.

Plus de sondeurs à la sortie des urnes

Finis les sondages express réalisés à la sortie de l'isoloir que se partageaient les initiés (politiques et journalistes) bien avant l'heure. Les dix principaux instituts de sondage (BVA, CSA, Harris Interactive, Ifop, Ipsos, LH2, OpinionWay, TNS Sofres et Via-Voice) ont donné à la commission des sondages l'assurance "par écrit" qu'ils n'en réaliseraient plus. Pour éviter une éventuelle divulgation prématurée, et parce qu'ils coûteraient trop cher.

Les médias étrangers privés d'estimations

Ne reste donc à gérer que la publication des estimations obtenues dès 18 heures à partir du dépouillement partiel des premiers bureaux de vote qui ferment. Certains médias étrangers entendaient les dévoiler comme si de rien n'était. La commission des sondages a donc obtenu des instituts l'engagement qu'ils ne les leur communiqueraient pas avant 20 heures. Mesure de rétorsion doublée de la promesse de poursuites systématiques. La commission explique qu'"à partir du moment où un site est consulté à partir d'une adresse IP hébergée en France, il y a diffusion en France". Or la diffusion de sondages ou résultats avant l'heure par une personne morale est passible d'une amende de 75.000 euros.

Les Dom-Tom privés provisoirement de France Info

Les radios et télévisions françaises enfin se sont engagées à tenir secrètes ces estimations entre 18 h et 20 h. Mais aussi à observer "le jeun de sondages" prévu par la loi électorale la veille du scrutin. Rien de nouveau, si ce n'est que la règle s'applique aussi pour les Dom-Tom qui votent le samedi depuis 2007. Radio France, comme théoriquement ses concurrentes, a donc mis ces territoires sous cloche, depuis 4h du matin heure de Paris pour Saint-Pierre et Miquelon par exemple, c'est-à-dire qu'elle a coupé la diffusion de ses chaînes sur place. Dispositif similaire sur ses sites internet : on appelle ça le géo-blocage. Si vous tentez de consulter franceinfo.fr depuis la Nouvelle-Calédonie, voici ce que vous devriez voir apparaître sur votre écran.


Message à destination des Dom-Tom © Radio France

Scènes de liesse interdites

La commission des sondages a rappelé aux radios et télévisions qu'elles ne devaient en aucun cas montrer de scènes de joie ou de mines déconfites avant 20 heures, ces cas de figure étant susceptibles d'indiquer une quelconque tendance et d'influencer par là les électeurs n'ayant pas encore accompli leur devoir électoral. Les plateaux sans militants sont donc requis. Et les photos sans expression. De l'info sans infos. Qui régale les télévisions étrangères. Si la RTBF sur internet ne peut en théorie rien montrer ni dévoiler de contrevenant, elle a toute latitude sur les écrans. Et ne s'en privera pas. Elle donne même rendez-vous dimanche à 18 heures. "Amis français, écrit-elle, soyez donc les bienvenus".
http://www.rtbf.be/info/monde/dossier/france_presidentielle_2012/detail_elections-presidentielles-les-premiers-resultats-des-18h-sur-la-rtbf?id=7747242
...................................
commentaire
Allucinant de démocratie ! Plus d'accès à toutes les infos car risque de fuite sur 1 info unique (les sondages). On se croirait en Chine ou en Corée du Nord !


Publication des résultats avant 20h dimanche : "Toute personne morale encourt 375.000 euros d'amende" (commission des sondages)
fr info
Publication des résultats avant 20h dimanche : "Toute personne morale encourt 375.000 euros d'amende" (commission des sondages)

"Ce n'est pas parce qu'il est de plus en plus facile de violer la loi qu'il est anodin de le faire", prévient le secrétaire général de la commission des sondages, Mathias Guyomar


Demain, les résultats du premier tour de l'élection présidentielle
fr info
Les 44,5 millions d'électeurs français sont appelés à voter demain pour le premier tour de l'élection présidentielle. Des dix candidats en lice, deux seront "qualifiés pour la finale" du 6 mai, le second tour qui désignera cette fois le successeur de Nicolas Sarkozy pour les cinq prochaines années. (?????????)

La campagne officielle pour l'élection présidentielle s'est achevée la nuit dernière à 0h. Toute propagande électorale est désormais interdite jusqu'au scrutin demain, de même les médias n'ont plus le droit le publier le moindre sondage d'intentions de vote.

Dimanche à 20h précises - et pas avant - l'on connaîtra les noms des deux "finalistes" pour le 6 mai prochain. Commencera alors aussitôt la campagne électorale pour le second tour, avant la désignation, le 6 mai à 20h, du nouveau président de la République.




Fin de campagne
fr info
A première vue, si la campagne du premier tour qui se termine ce soir a déçu beaucoup d’observateurs ou de commentateurs, si le double risque du désintérêt civique et de l’abstention est dénoncé par la plupart des états majors, si le débat n’a pas dupliqué la ferveur enregistrée en 2007, l’offre politique proposée aux électeurs aura quand même ratissé très large. Et la dernière ligne droite, placée sous le signe de l’égalité médiatique chronométrique entre les dix candidats, aura permis au peuple souverain de faire plus ample connaissance avec les plus petits d’entre eux.

Impossible d’avoir échappé à la pugnace Arthaud, au sympathique Poutou, à la déroutante Joly, au virulent Dupont Aignan et au spatial Cheminade. Difficile de prétendre qu’il n’y en avait pas pour tous les gouts. Sauf qu’une présidentielle n’est pas une affaire de gout. Et on en arrive aux cinq candidats les plus sérieux, ceux atteignent ou dépassent la barre des 10%.

Leurs discours, parfois en plein air, souvent grandiloquents, auront rythmé cette étrange campagne, tantôt mollassonne et parfois survoltée. Avec des marqueurs idéologiques très précis. Pour Sarkozy, la nation. Pour Hollande, la République. Pour Le Pen, la patrie. Pour Mélenchon, le peuple. Et pour Bayrou, la morale.

En revanche, rien ou pas grand chose sur la crise. On aura cité De Gaulle, Mitterrand, Blum ou Mendès. On aura convoqué Malaparte, Camus, Péguy ou Victor Hugo. Mais de la crise financière, de Moody’s, de Fitch et Standard & Poors, on aura peu ou pas parlé.

Comme l’a si bien remarqué la presse anglo-saxonne, les Français auront eu droit à « une campagne de déni ». La crise est restée planquée sous le tapis. Le temps d’un scrutin, l’hexagone s’est offert le luxe d’oublier les vrais problèmes. Ils ont été noyés sous un tsunami de slogans racoleurs. La crise, on n’en parle plus jusqu’au 6 mai. Le 7 mai, ce sera une autre histoire…

surréaliste .............
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  spike le Sam 21 Avr - 11:27

Ils y tiennent vraiment à leur petite démocratie fasciste....


Dernière édition par spike le Sam 21 Avr - 13:02, édité 1 fois
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  niouze le Sam 21 Avr - 12:12

un paquet de lessive gratuit pour aller voter ou vote obligatoire.
quelle belle démocratie ...............
t'as oublier sa : http://www.leparisien.fr/lille-59000/presidentielle-un-maire-va-distribuer-des-ethylotests-aux-votants-19-04-2012-1962155.php

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5046
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  spike le Dim 22 Avr - 1:15



Le premier tour des élections présidentielles de l’état français se rapproche et son contexte est pour nous riche en enseignements.

Principalement concernant Jean-Luc Mélenchon et le Front de Gauche. Le succès du tribun dans les sondages et dans la rue est aujourd’hui incontestable. Il y a plusieurs raisons à cela, et il nous faut les analyser.

La première raison est la nature du Front de Gauche: c’est un parti qui a su associer la machinerie du PCF vieillissant avec la personnalité de Mélenchon. Les médias donnaient depuis des années le PCF pour mort mais tous les gens s’intéressant un peu au monde militant savent que malgré son effondrement électoral, il conserve une vraie force militante (environ 100 000 personnes encartées, quelques dizaines de milliers d’actifs notamment grâce aux Jeunesses Communistes), un réseau d’élus, et des moyens importants. Ajoutons à cela la personne de Mélenchon, ancien sénateur socialiste, ayant commencé trotskiste, homme politique très efficace sachant doser les références populistes, la provocation médiatique et un programme social-démocrate “dur”, il est la personne à travers laquelle le Front de Gauche existe. Sans lui ce serait le néant. Il y a ici une première contradiction entre un discours “participatif”, “citoyen”, avec énormément de références au “peuple” (Le slogan “Mélenchon, présidons” par exemple) et d’un autre côté une personnalisation extrêmement poussée de la politique typique de la république française. La seconde contradiction (qui n’en est pas vraiment une en fait) réside entre les apparences contestataires dans la plus pure tradition du socialisme marxiste français et un patriotisme affiché. Il y a du Mitterand ou du Marchais dans Mélenchon. La France républicaine est toujours mise en avant comme un idéal de lien social à retrouver, comme la patrie de l’égalité, des droits de l’homme… Un discours folklorique bien loin de ce qu’a pu vraiment être la république.

Ce succès fait écho à l’effondrement idéologique, organisationnel et électoral du trotskisme français. Le choc se ressent surtout du côté du NPA: ce brave Philippe Poutou ressemble à un otage comptant les jours avant la délivrance, otage d’un parti au bord de l’implosion et dont une partie de l’appareil a déjà pris fait et cause pour Mélenchon. Lutte Ouvrière est fidèle à elle même avec une candidature témoignage censé donner une tribune à de vagues propositions syndicales enrobées de rouge. L’agonie du NPA peut éventuellement lui apporter quelques militants, autant en profiter. Enfin le POI a suivi sa stratégie classique en ne se donnant pas la peine de présenter un candidat. Les deux premières formations sont très différentes mais sont pourtant victimes d’errements stratégiques les condamnant à être une caution de “goôoche” à la mascarade.

Revenons à Mélenchon. Quelle position les révolutionnaires doivent ils avoir par rapport à la progression de ce candidat? La question fait débat. Une certaine partie de l’extrême gauche parlementaire en pleine débandade le voit comme un sauveur providentiel. Une autre partie est attirée par certains éléments de son discours, imaginant que son succès permettra de redynamiser les luttes syndicales ou de porter des revendications “dures” plus facilement. C’est une analyse à première vue tentante. Certains camarades d’Alternative Libertaire en sont plus ou moins proches (article du journal Alternative Libertaire d’Avril). D’autres encore attendent de voir comment la situation évoluera.

Pour nous, la question est très claire. Si Mélenchon était demain élu Feu de Prairie serait dans l’opposition. Le Front de Gauche n’est pas notre maison mère, ce n’est pas notre modèle, ni un “parti ouvrier dégénéré”, ni une “intéressante proposition sur la gauche du PS”, ni une cible pour d’exotiques infiltrations, ni rien d’autre. C’est un adversaire sur le chemin de l’insurrection. Le succès de Mélenchon est la conséquence directe de la percée d’une idéologie réformiste chauvine voulant restructurer le capitalisme pour lui donner un visage “humain”, “citoyen”, bref pour relancer la machine France et repousser l’inévitable crise du système en collant quelques rustines sociales sur l’immense brèche s’étendant de jour en jour. Le Front de Gauche entretient des illusions dramatiques au sein du peuple: collaboration de classe, économie de marché humanisée, négation de l’impérialisme français, manque de réflexion quant au rôle de l’Etat, fantasme de la prise de pouvoir par les urnes… Osons dire la vérité, il y a aujourd’hui plus de chance pour que l’Etat français soit renversé par une insurrection violente suivant une période d’aggravation de la crise économique, que de voir arriver la “6° république” par les urnes. Le rôle objectif de Mélenchon est de canaliser la colère populaire dans le légalisme et le citoyennisme le plus inoffensif en reprenant pour ce faire toutes les références subversives que le PCF peut encore trainer dans ses cartons de pins et de t-shirts. N’oublions pas aussi que le discours extrêmement vague sur les “puissants” (le capital apatride, tout ça) face au “peuple” peut passer très facilement d’un discours progressiste à un discours populiste réactionnaire. Surtout à une époque où les fascistes se donnent des accents sociaux dans leur marche vers le pouvoir, en appelant eux aussi à la lutte des “petites gens” contre les exploiteurs étrangers… On sait où tout cela mène et la frontière est parfois mince. Cela mériterait un article plus approfondi. Les termes vagues mènent inévitablement à un anticapitalisme de façade naturellement lié au chauvinisme.

Mais attention! Nous ne disons pas pour autant que le Front de Gauche est un parti constitué de manipulateurs. Ses militants sont pour la plupart des gens sincères pensant vraiment participer à un grand mouvement progressiste. Seulement le rôle objectif d’une telle option politique est de désarmer le peuple en mode “je vous ai compris” pour le pousser sur les chemins des urnes… Et après? Après, rien jusqu’au prochaines élections. Et ainsi de suite. Le but ultime étant encore plus idéaliste puisqu’il s’agirait de peser sur la gauche du PS dans le cas où les socialistes arriveraient au pouvoir.

Nous ne raisonnons pas ainsi tout simplement parce que les étiquettes des partis parlementaires ne nous intéressent pas. Nous analysons la situation en terme d’économie politique, donc en terme de classe sociale, et les intérêts des classes que nous défendons ne passent pas par le soutien à un parti se présentant aux élections. L’époque actuelle est celle de la crise généralisée du système avec en parallèle une lente mais profonde restructuration de l’extrême gauche de combat sur des bases saines – ce qui l’amènera rapidement à faire face à de grands défis dont l’affrontement avec les réformistes. Voilà pourquoi les supporters honnêtes du Front de Gauche ne pourront demain qu’être déçus du résultat. Soit ils basculeront dans la social-démocratie assumée en se satisfaisant de quelques sièges soit ils nous rejoindront. Le réformisme, le retour à l’état keynésien, le républicanisme, sont autant d’illusions qu’il faut combattre fermement sans avoir peur de se retrouver aujourd’hui dans la minorité de ceux qui tiennent le cap.

Et puis quelle minorité? Il est possible que l’abstention atteigne au premier tour le score historique de 30%. Nous vous laissons méditer quant à la signification d’un tel rejet. Une dernière chose encore. Si le Front de Gauche fait un bon score (sans doute un peu entamé par le mythique “vote utile” au premier tour) tout ne sera pas tout noir. Les illusions démocratiques encore très présentes dans le peuple font passer le Front de Gauche pour une force subversive, progressiste, marxisante. Donc une percée du Front de Gauche sera également, dialectiquement, une percée de certaines idées que nous défendons… Mais par des moyens opposés. A suivre de près. Et sans céder à la facilité.

D.

http://feudeprairie.wordpress.com/2012/04/13/au-sujet-des-elections-de-nouveau/
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  niouze le Dim 22 Avr - 10:31


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5046
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  niouze le Dim 22 Avr - 18:17

le site belge est prit d'assaut heureusement reste la suisse
http://www.tdg.ch/monde/europe/second-tour-election-minute-minute/story/20590563

ou comme il disent sur tweeter
Premières Tendances : Winnie l'ourson 28%, Napoléon 26%, Morue 16%, sauce tomate 13% #RadioLondres #Elysée2012

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5046
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: présidentielles 2012

Message  niouze le Dim 22 Avr - 19:47

c'est que les 1ere tendance o dernieres news la faf arriverais aux environ de 20 et naboléon serait plus bas
mais l'ordre est celui la

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5046
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 17 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum