Derniers sujets
» Précarité
par ivo Hier à 11:01

» les fous de dieu
par ivo Hier à 10:22

» racisme quotidien
par ivo Hier à 10:16

» droites extremes
par ivo Hier à 10:06

» alimentation
par ivo Hier à 9:52

» Etats-Unis
par ivo Hier à 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Hier à 9:18

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 9:00

» immigration ...
par ivo Hier à 8:58

» la crise ..........
par ivo Hier à 8:53

» la phrase du jour
par ivo Hier à 7:58

» Birmanie
par ivo Hier à 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Jeu 21 Sep - 10:33

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» blancs comme neige ^^
par ivo Jeu 21 Sep - 9:24

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» U.E.
par ivo Jeu 21 Sep - 8:31

» macronie
par ivo Jeu 21 Sep - 8:28

» les "joies" du sport ...
par ivo Mer 20 Sep - 8:46

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 20 Sep - 8:24

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» Today's joke
par ivo Mar 19 Sep - 8:03

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» Necronomacron
par ivo Sam 16 Sep - 9:25

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» homophobie dans le monde ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:23

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

» pologne
par ivo Mar 12 Sep - 8:55

» Nazisme.
par ivo Mar 12 Sep - 8:24

» Réflexion sur le sexisme
par ivo Lun 11 Sep - 8:37

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 19 Aoû - 19:33

U.S.A : impôts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

U.S.A : impôts

Message  ivo le Mar 7 Déc - 13:52

ÉTATS-UNIS - Ces grosses fortunes qui veulent être taxées
http://www.lepoint.fr/monde/etats-unis-ces-grosses-fortunes-qui-veulent-etre-taxees-01-12-2010-1269218_24.php
Aux États-Unis, des millionnaires estiment qu'il est de leur devoir de citoyen de payer plus d'impôts.

"Taxez-nous, taxez-nous !" C'est le nouveau cri du coeur d'un petit groupe de millionnaires américains qui vient de signer une lettre ouverte au président Obama lui demandant de ne pas reconduire les allègements fiscaux accordés aux contribuables dont les revenus excèdent le million de dollars par an. Ces allègements, qui datent de l'ère George Bush, arrivent à expiration à la fin de l'année.

Ils sont 80 - sur les 375.000 millionnaires que comptent les États-Unis... - à avoir signé la pétition. Parmi les signataires, on trouve Ben Cohen, des célèbres glaces Ben & Jerry's, Michael Steinhardt, un patron de fonds spéculatif, Guy Saperstein, un avocat très connu, Moby, le musicien et Philippe Villers, un homme d'affaires d'origine française, dirigeant de GrainPro. Auto-baptisés les "millionnaires patriotes pour une fiscalité solide", ils expliquent sur leur site internet qu'en ces temps de déficit colossal, les super-riches doivent donner l'exemple en matière de responsabilité fiscale. "Nous vous écrivons pour vous demander instamment de rester ferme contre ceux qui mettent la politique avant l'intérêt de notre pays", déclare la lettre à Barack Obama. "Notre situation financière ces dernières années a été très florissante... Nous n'avons pas besoin de plus d'allègements et nous sommes conscients qu'une réduction des impôts va accroître le déficit et le fardeau de la dette supportés par d'autres contribuables. Le pays a besoin de respecter ses obligations financières d'une manière juste et responsable. Laisser expirer les allègements pour les revenus de plus d'un million de dollars est un pas important dans cette direction."

Bataille politique

Dans une interview récente, Warren Buffett, l'investisseur milliardaire, lui aussi favorable à une hausse des impôts, rappelait que les taux d'imposition aux États-Unis étaient parmi les plus faibles des pays industrialisés et que les allègements fiscaux de Bush n'avaient pas eu l'effet d'entraînement escompté sur l'économie. "Les riches vont toujours dire, donnez-nous plus d'argent et nous le dépenserons, et ça se diffusera auprès du reste des Américains. Mais ça n'a pas marché sur les dix dernières années."

Le débat promet une belle bataille politique dans les semaines à venir. La plupart des démocrates - et, selon les sondages, une majorité d'Américains - sont pour un abandon des allègements pour les riches, mais ils n'ont sans doute pas la majorité nécessaire au Sénat pour l'imposer. Et les républicains, eux, y sont farouchement hostiles. Ils exigent que les allègements soient maintenus pour tous les revenus. Relever le taux d'imposition pour les individus qui gagnent plus de 250.000 dollars par an va gêner la reprise économique, disent-ils. "C'est une hausse massive d'impôts, et ça touche les gens qui créent des emplois", résumait la représentante républicaine Michele Bachmann à la chaîne ABC.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: U.S.A : impôts

Message  ivo le Dim 18 Sep - 9:07

Barack Obama veut taxer les millionnaires
FRANCE INFO - 06:06
La Maison blanche l’a confirmé. Le président américain va proposer demain la création d’une taxe spéciale - dont on ne connait pas le montant - sur les revenus des contribuables gagnant plus d’un million de dollars par an (environ 725.000 euros). L’idée est de réduire et le déficit et les inégalités fiscales.
Barack Obama veut taxer les millionnaires, décryptage de Pierre Yves Dugua (0'53")

A l’origine de cette proposition, le richissime investisseur Warren Buffet qui a publié une tribune retentissante le mois dernier dans le New York Times. Une tribune dans laquelle il dénonçait les inégalités fiscales, au profit des plus riches : “Alors que les classes pauvres et les classes moyennes se battent pour nous en Afghanistan, alors que la plupart des Américains luttent pour boucler leurs fins de mois, nous les méga-riches continuons de bénéficier d’exemptions fiscales extraordinaires”.

Il avait calculé que son taux d’imposition était de 17,4% de ses revenus imposables en 2010, quand ses collaborateurs étaient taxés eux entre 33 et 41%. Ce projet de nouvelle taxe s’inscrit dans le plan de réduction du déficit budgétaire que le président américain doit exposer ce lundi au Congrès. Dans son allocution hebdomadaire radiophonique, Barack Obama a déjà prévenu les Américains qu’il leur faudrait fournir “leur part d’efforts” pour réduire le déficit budgétaire.

Reste que cette taxe "Buffett" pourrait bien ne jamais exister. Le Parti républicain, qui est majoritaire à la Chambre des représentants, refuse les hausses d’impôts. Une position difficile à tenir alors qu’une commission parlementaire spéciale formée de six démocrates et de six républicains doit trouver 1.200 milliards de dollars d’économies d’ici la fin de l’année.

la blague du jour ???
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: U.S.A : impôts

Message  Hostyr le Dim 18 Sep - 13:14

A l’origine de cette proposition, le richissime investisseur Warren Buffet qui a publié une tribune retentissante le mois dernier dans le New York Times. Une tribune dans laquelle il dénonçait les inégalités fiscales, au profit des plus riches




La blague du siècle, ouais^^
avatar
Hostyr

Messages : 289
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: U.S.A : impôts

Message  ivo le Lun 19 Sep - 20:14

Barack Obama veut faire payer les riches
FRANCE INFO - 17:45
Barack Obama présente son plan de lutte contre le déficit américain, qui portera sur un nouveau montant de 3 à 4.000 milliards de dollars. Le dispositif devrait notamment comprendre la "règle Buffet", du nom du milliardaire Warren Buffet, un nouvel impôt concernant les millionnaires.
Le président américain n’a pas tourné autour du pot. Pour Barack Obama "riches et entreprises doivent payer leur part contre le déficit" . Sans surprise son plan prévoyant de réduire le déficit budgétaire vise en premier lieu les grandes fortunes américaines.
"Nous ne pouvons pas sortir de ce gouffre (la crise, NDLR) en réduisant seulement les dépenses", a déclaré Barack Obama lors d’une allocution très attendue par les investisseurs du monde entier. "Il est normal que nous demandions à tous de payer leur juste part", a-t-il ajouté.

Les propositions de la Maison Blanche doivent être transmises à une commission parlementaire bi-partisane, qui devrait en retoquer la majorité, les Républicains, majoritaires à la Chambre des représentants ayant déjà exclu toute augmentation des impôts pour réduire la dette abyssale du pays.

"Ce n’est pas de la lutte des classes, c’est mathématique" (B. Obama)
Ces mesures incluent une large révision du barème fiscal conçue pour lever 1.500 milliards de dollars, essentiellement en ne renouvelant pas des exemptions fiscales pour les plus riches et en supprimant des avantages pour les entreprises.
Le plan Obama intègrerait aussi une "taxe Buffet", un nouvel impôt du nom de l’investisseur Warren Buffet qui visera les contribuables gagnant au moins un million de dollars par an. Dans une tribune publiée le mois dernier dans le New York Times, Warren Buffett a plaidé pour un effort accru des Américains les plus riches.

Les précisions du correspondant de France Info à Washington, Pierre-Yves Duga (0'50")

Les propositions d’Obama conduiront à une réduction totale du déficit de 4.400 milliards de dollars sur dix ans, ont indiqué les responsables. Ce chiffre inclut 1.200 milliards de dollars en réduction des dépenses discrétionnaires de l’Etat, déjà convenue par Obama en août dans le cadre d’un accord avec les Républicains.
Il comprend également une diminution de 580 millions de dollars dans tous les programmes de dépenses fédérales obligatoires et 1.100 milliards de dollars d’économie sur le déploiement de troupes en Afghanistan et en Irak.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum