Derniers sujets
» Etats-Unis
par ivo Lun 10 Juil - 13:50

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» immigration ...
par ivo Lun 10 Juil - 13:31

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» armement><désarmement
par ivo Lun 10 Juil - 8:00

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» Today's joke
par ivo Dim 9 Juil - 9:00

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

» egypte
par ivo Dim 9 Juil - 8:19

» droites extremes
par ivo Dim 9 Juil - 8:14

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juil - 13:07

» blancs comme neige ^^
par niouze Sam 8 Juil - 11:40

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 8 Juil - 11:09

» les "joies" du sport ...
par ivo Sam 8 Juil - 9:39

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Sam 8 Juil - 9:10

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Sam 8 Juil - 8:57

» Salvador
par ivo Sam 8 Juil - 8:49

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 8 Juil - 8:03

» internet , technologie, ...
par ivo Sam 8 Juil - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Sam 8 Juil - 7:46

» Découvrir la Techno.
par ivo Ven 7 Juil - 13:09

» macronie
par ivo Ven 7 Juil - 7:52

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Ven 7 Juil - 7:50

» Necronomacron
par ivo Ven 7 Juil - 7:49

» R.I.P. .......................
par ivo Jeu 6 Juil - 13:40

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 6 Juil - 10:20

» racisme quotidien
par ivo Jeu 6 Juil - 9:22

» flicage total du net
par ivo Jeu 6 Juil - 8:08

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mer 5 Juil - 8:04

» monde - stupéfiants
par ivo Mar 4 Juil - 8:52

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 2 Juil - 8:50

» "stupéfiants"
par ivo Sam 1 Juil - 9:45

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 9:17

» salaires
par ivo Sam 1 Juil - 9:04

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 8:58

» RDC >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:55

» Iran >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:36

» médias ? quels médias ??
par ivo Sam 1 Juil - 8:19

Yemen

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 25 Avr - 11:29

Encore des centaines de milliers de personnes manifestent au Yemen
france-info
Plusieurs centaines de millers de Yéménites ont manifesté ce matin à Taëz, une ville au sud de Sanaa, pour réclamer le départ immédiat du président Saleh et exprimer leur rejet du plan de sortie de crise, proposé ce week-end par les pays du Golfe.
L’armée et les forces de sécurité sont déployées dans les rues de la ville.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 25 Avr - 13:11

Yémen: dix blessés par balles dans des manifestations hostiles à Saleh
http://www.romandie.com/news/n/_Yeacutemen_dix_blesseacutes_par_balles_dans_des_manifestations_hostiles_agrave_Saleh250420111204.asp
SANAA - Au moins dix personnes ont été blessées par balles lundi au Yémen où les forces gouvernementales sont intervenues pour disperser des manifestations réclamant le départ du président Ali Abdallah Saleh et dénonçant le plan de sortie de crise du Golfe, selon des témoins.

A Ibb, au sud de Sanaa, sept manifestants ont été blessés par balles et plus de 20 autres indisposés par l'inhalation de gaz lacrymogène. Des protestataires ont mis le feu à la voiture d'un homme armé, qui a tiré sur la foule, selon des participants.

A Taëz, plus au sud-ouest, trois personnes ont été blessées par balles et des dizaines d'autres ont souffert de problèmes respiratoires lorsque les forces de sécurité et l'armée ont ouvert le feu et lancé des grenades lacrymogènes pour disperser une manifestation, selon des protestataires.

Un caméraman de la télévision Al-Arabiya, une chaîne à capitaux saoudiens basée à Dubaï, Mahmoud Taha, a affirmé à l'AFP avoir été brièvement interpellé à Taëz par les forces de sécurité qui l'ont battu et ont confisqué sa caméra et son téléphone portable avant de le relâcher.

Des manifestations ont également eu lieu à Hodeïda, sur la mer Rouge, et à Moukalla, dans le sud-est du Yémen.

A Hodeïda, une unité de la Garde républicaine, dirigée par un fils du chef de l'Etat, encerclait depuis dimanche la base aérienne de la ville placée sous le commandement d'Ahmed Sanhani, un officier qui a récemment annoncé son soutien aux protestataires, selon des habitants.

A Sanaa, des milliers d'instituteurs et d'institutrices ont organisé une marche en direction du ministère de l'Education pour réclamer le départ du président Saleh, a rapporté un correspondant de l'AFP.

A Taëz, deuxième plus grande ville du Yémen, à 200 km de Sanaa, les forces gouvernementales, massivement déployées, étaient intervenues pour bloquer la progression des manifestants dans un quartier du sud-est, selon des témoins.

Pas de répit, pas de répit tant que le bourreau n'a pas été jugé, ont répété les manifestants à Taëz où les forces de sécurité avaient bloqué avec des blocs en ciment les principales artères conduisant au siège du gouverneur. Des véhicules blindés de l'armée y étaient déployés.

Déchaînés, des protestataires ont arraché des portraits du chef de l'Etat, dans une campagne lancée par les protestataires pour nettoyer la ville des photos du président, qui trônent sur les grandes places et les édifices publics.

Les protestataires ont répété leur rejet du plan de l'initiative des monarchies du Golfe prévoyant le départ, dans quelques semaines mais avec des garanties pour son immunité, du président Saleh, acceptée par le régime et sous conditions par l'opposition parlementaire.

O Pays voisins: pas de négociations, pas de dialogue, affirmait l'une des multiples banderoles brandies par les protestataires.

Des drapeaux bahreïnis ont fait leur apparition lundi lors de la manifestation de Taëz en solidarité, selon des participants, avec les protestataires bahreïnis dont le mouvement a été maté à la mi-mars par les autorités de Manama avec l'aide des autres monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Malgré l'acceptation par son parti du plan du CCG, M. Saleh a répété qu'un changement de régime passerait par les urnes, sur la BBC.


(©AFP / 25 avril 2011 12h53)
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 25 Avr - 20:02

Yémen : plusieurs dizaines de blessés dans des manifestations à Taëz
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/04/25/yemen-plusieurs-dizaines-de-blesses-dans-des-manifestations-a-taez_1512396_3218.html

Des manifestants fuient les tirs des forces de sécurité, le 25 avril 2011, à Taëz.REUTERS/Khaled Abdullah

Deux personnes ont été tuées par balle lundi 25 avril lors de manifestations au Yémen, à Ibb et à Al-Baïdah, respectivement au sud et au sud-est de Sanaa, selon des sources médicales et des témoins. Des dizaines d'autres personnes ont été blessées à Taëz, où les forces de sécurité et l'armée ont ouvert le feu et lancé des grenades lacrymogènes. Les forces gouvernementales, massivement déployées dans la deuxième plus grande ville du Yémen, située à 200 km de la capitale, Sanaa, sont intervenues dans un quartier du sud-est pour disperser une manifestation hostile au président Ali Abdallah Saleh.

Des dizaines de milliers de Yéménites étaient descendues dans la rue pour exprimer leur colère envers le président Saleh et leur rejet du plan de sortie de crise proposé par les pays du Golfe, selon les organisateurs.

"NETTOYER LA VILLE DES PHOTOS DU PRÉSIDENT"

Les forces de sécurité ont coupé avec des blocs en ciment les principales artères de la ville conduisant vers le siège du gouverneur. Des véhicules blindés de l'armée y étaient déployés. Déchaînés, des protestataires ont arraché des portraits du chef de l'Etat, suivant le mot d'ordre : "Nettoyer la ville des photos du président" qui trônent sur les grandes places et les édifices publics à Taëz.

Les manifestants ont également exprimé une nouvelle fois leur rejet du plan à l'initiative des monarchies du Golfe. Il prévoit le départ du président Saleh, mais dans quelques semaines et avec des garanties pour son immunité.

Bien que son parti ait accepté le plan du Conseil de coopération du Golfe (CCG), M. Saleh a répété qu'un changement de régime passerait par "les urnes". "Vous m'appelez aux Etats-Unis et en Europe à céder le pouvoir. A qui dois-je le céder ? A ceux qui cherchent à mener un coup d'Etat ? Non, nous le ferons à travers les urnes et les référendums", a-t-il déclaré dimanche à la chaîne BBC, accusant l'Occident d'appuyer ses adversaires, soutenus, d'après lui, par Al-Qaida.

Des drapeaux bahreïnis ont fait leur apparition, lundi, dans la manifestation à Taëz, en solidarité, selon des participants, avec les protestataires bahreïnis. Leur mouvement avait été maté à la mi-mars par les autorités de Manama, avec l'aide des autres monarchies du CCG.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Sam 30 Avr - 21:13

Yémen: le président Saleh a refusé de signer l'accord de transition
http://www.20minutes.fr/ledirect/715791/monde-yemen-president-saleh-refuse-signer-accord-transition
Le président yéménite Ali Abdallah Saleh a refusé samedi de signer l'accord de sortie de crise, a déclaré un responsable de l'opposition yéménite, sur la foi de ce que lui a dit le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG).

«Le pouvoir a fait capoter l'accord. Le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe nous a dit que Saleh avait refusé de signer en tant que président. Il a dit qu'il voulait signer en tant que chef du parti au pouvoir, ce qui représente une violation du texte du plan du CCG», a dit à Reuters ce responsable, Sultan al Atouani.

Les principaux partis d'opposition - formations islamistes et de gauche - ont accepté l'accord, rejeté en revanche par les manifestants descendus dans les rues, qui réclament la démission immédiate de Saleh et son procès. Saleh était censé signer samedi cet accord, qui prévoit qu'il renonce à la présidence dans un délai d'un mois, en échange de son immunité ainsi que de celle de son entourage.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mar 10 Mai - 10:02

Trois morts au Yémen lors de nouvelles manifestations
france-info
Les forces de sécurité au Yémen ont ouvert le feu sur des manifestants lors de la répression d’une manifestation à Taez, dans le sud du pays. Trois personnes ont été tuées, des dizaines d’autres blessées, selon des témoins et des médecins.

Le Yémen est secoué depuis près de trois mois par des manifestations réclamant le départ du président Ali Abdallah Saleh. La répression de la contestation aurait fait plus de 140 morts.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Dim 22 Mai - 9:42

Yémen: l'opposition a signé l'accord sur la transition. Le président Saleh doit encore le parapher dimanche
22.05.2011 09:00 - mise à jour: 09:31
L'opposition au Yémen a signé samedi soir un accord pour mettre fin à la crise. Le président contesté Ali Abdallah Saleh a déjà exigé que l'opposition signe l'accord avec lui alors qu'il doit le parapher dimanche, posant ainsi une nouvelle entrave à ce plan. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé Saleh à "respecter son engagement à quitter le pouvoir". Le plan, élaboré avec l'aide des USA et de l'UE, prévoit la formation d'un gouvernement par l'opposition et la démission de Saleh en échange d'une immunité pour lui et ses proches, puis une élection présidentielle dans les 60 jours.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Dim 22 Mai - 19:38

L'accord de transition au Yémen a échoué, selon des diplomates
http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/l-accord-de-transition-au-yemen-a-echoue-selon-des-diplomates_995404.html
L'accord de transition du pouvoir a échoué une troisième fois dimanche au Yémen, les monarchies du Golfe n'ayant pas réussi à convaincre le président Ali Abdallah Saleh de le signer, a-t-on appris de source diplomatique.
Après la signature du document par l'opposition samedi, Saleh était censé apporter son paraphe dimanche mais il a une troisième fois refusé de signer ce texte qui prévoyait son départ d'ici un mois.
"Ça a échoué", a dit l'un des diplomates à Reuters.
Un diplomate du Golfe a indiqué que le Conseil de coopération du Golfe (CGC), qui avait élaboré cet accord, pourrait par conséquent renoncer à la médiation.
Les manifestations durent depuis janvier au Yémen et Saleh, au pouvoir depuis 33 ans, fait l'objet d'intenses pressions diplomatiques pour partir, notamment de la part de ses alliés américain et saoudien.
À deux reprises, le chef de l'Etat, à la tête du Yémen du Nord depuis 1978 puis du Yémen unifié depuis 1990, a bloqué un accord de transition négocié sous l'égide de ses six voisins du CCG, dont la puissante Arabie saoudite.
Les termes de la transition négociée offrent l'immunité à Saleh et à son entourage.
Le gouvernement a tenté dimanche d'ajouter des clauses à l'accord et le président aurait finalement refusé de le signer.
Des centaines de partisans du président ont manifesté le même jour contre cet accord, bloquant des grands axes et empêchant brièvement un médiateur du Golfe de pénétrer dans le palais présidentiel de Sanaa.

la guillotine, y'a que ça de vrai ....


Yémen: des diplomates évacués par hélicoptère de l'ambassade assiégée
http://www.romandie.com/news/n/_Yemen_des_diplomates_evacues_par_helicoptere_de_l_ambassade_assiegee220520111805.asp
SANAA - Le médiateur du Golfe dans la crise yéménite et l'ambassadeur des Etats-Unis à Sanaa, encerclés par des centaines de partisans armés du régime yéménite, ont été évacués dimanche soir par hélicoptère, a indiqué à l'AFP un diplomate du Golfe.

Des témoins avaient indiqué auparavant que le médiateur du Golfe et des diplomates occidentaux avaient été évacués par deux hélicoptères.

Mais selon le diplomate, des ambassadeurs de Grande-Bretagne, de l'Union européenne et de monarchies du Golfe se trouvaient toujours encerclés à l'ambassade des Emirats arabes unis.

Seuls le médiateur du Golfe, Abdellatif Zayani, et l'ambassadeur américain ont été évacués par hélicoptère de l'ambassade émiratie vers le palais présidentiel.

Les deux hommes ont assisté au Palais à la signature par des représentants du régime de l'accord sur la transition du pouvoir, proposé par les monarchies du Golfe et cautionné par les Etats-Unis et l'Union européenne, selon le diplomate.

M. Zayani a été ensuite héliporté jusqu'à l'aéroport de Sanaa, quittant le Yémen sans avoir obtenu la signature par le président Ali Abdallah Saleh de l'accord, a annoncé à l'AFP le porte-parole du parti de M. Saleh, Tarek Chami.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 23 Mai - 19:01

Des combats se poursuivent au Yémen, Saleh s'accroche au pouvoir
http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/des-combats-se-poursuivent-au-yemen-saleh-s-accroche-au-pouvoir_995757.html

Les manifestants continuent de réclamer le départ du président Ali Abdallah Saleh devant l'université de Sanaa. Le chef d'Etat yéménite s'accroche au pouvoir, après avoir refusé de signer l'accord de transition préparé par les pays du Golfe, et des affrontements ont opposé lundi les forces de sécurité aux hommes d'un puissant chef tribal qui a pris fait et cause pour la révolte. (Reuters/Ammar Awad)

Des opposants tribaux et des fidèles à Ali Abdallah Saleh se sont affrontés lundi au Yémen au lendemain du refus du président yéménite de signer l'accord concocté par le Conseil de coopération du Golfe (CCG) pour mettre fin à la crise politique que connait le pays.
L'accord, ratifié par l'opposition, prévoit que Saleh, au pouvoir depuis plus de 32 ans à Sanaa, le quittera dans les 30 jours en échange de son immunité et de celle de son entourage.
Inspirés par les révolutions tunisienne et égyptienne, les opposants à Saleh manifestent quotidiennement depuis janvier pour réclamer le départ immédiat du chef de l'Etat.
Les affrontements à l'arme lourde qui ont eu lieu entre adversaires et partisans du président sèment de nouveaux doutes sur les perspectives d'un règlement rapide à la crise.
Ils ont opposé les forces fidèles à Saleh et les gardes tribaux du puissant cheikh Sadik al Ahmar, qui a pris parti pour la révolte populaire. Une dizaine de personnes ont été blessées lors de ces échanges, dont un journaliste de l'agence de presse officielle Saba, dont les vitres du siège ont volé en éclats.
Les autorités accusent les hommes d'Ahmar d'avoir aussi ouvert le feu sur une école, mais ceux-ci répliquent qu'ils n'ont tiré que lorsqu'on les a empêchés de pénétrer dans un établissement où les loyalistes auraient stocké des armes.
A Ibb, au sud de la capitale, des forces loyalistes ont ouvert le feu sur le QG du parti islamiste Islah, le mouvement le plus important de la coalition d'opposition.
Devant le rejet catégorique par Saleh du compromis préparé avec l'aide des Etats-Unis et de leurs alliés européens, le CCG - alliance politique et militaire qui compte six pays - a retiré son initiative en invoquant l'"absence de conditions propices".
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mer 25 Mai - 9:32

Yémen : 38 morts dans de violents heurts
france-info
Trente-huit personnes ont été tuées mardi dans de violents affrontements entre troupes gouvernementales et forces armée de tribus dans un quartier de Sanaa, la capitale yéménite. Ces combats sont les premiers du genre depuis le début de la contestation du régime d’Ali Abdallah Saleh fin janvier. Le chef de l’Etat qui refuse de signer un accord vers une transition pacifique du pouvoir.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mer 25 Mai - 19:51

Combats à Sanaa
http://info.france2.fr/revolutions-arabes/combats-a-sanaa-68924663.html
Affrontements entre les forces fidèles au président Saleh et les hommes de Cheikh Sadek al-Ahmar, un chef tribal
Ces affrontements ont éclaté lundi, au lendemain du refus du président contesté de signer un accord sur une transition pacifique du pouvoir, élaboré par les monarchies arabes du Golfe.

Certains analystes redoutent un "scénario à la libyenne".
Mardi, ces combats ont fait 38 morts.

Les combats ont éclipsé dans les médias les manifestations quotidiennes dans le pays, alors que le nombre de jeunes campant sur la Place du Changement à Sanaa se réduisait mercredi en raison de la proximité des affrontements.

Les tribus sont fortement armées et Cheikk al-Ahmar peut compter sur des milliers d'hommes aguerris des hauts plateaux.M. Saleh conserve la suprématie militaire, puisqu'il dispose de l'aviation et des blindés, selon les analystes. Cependant, "l'armée est en grande partie composée d'hommes de tribus, qui pourraient choisir de faire prévaloir la solidarité tribale et de se rallier à cheikh al-Ahmar", estime M. Farès al-Saqqaf, président du centre d'études pour l'avenir à Sanaa.

Pour Abdel Aziz al-Sager, directeur du Gulf Research Center, "tant que le président Saleh est déterminé à garder le pouvoir, il n'a pas d'autre option que la violence".

Seul "un message fort" de la communauté internationale, dont les monarchies voisines du Golfe, est capable d'arrêter le cycle de violence, estime-t-il.

Pour certains observateurs, si le chaos s'étend, le Yemen pourrait être l'objet d'une partition, non plus en deux parties, nord et sud, comme par le passé, mais en plusieurs entités distinctes, dont une région contrôlée par les rebelles zaïdites chiites dans le nord.

Mardi, vingt-quatre partisans du chef de la puissante tribu des Hached, cheikh Sadek al-Ahmar, ont été tués, dont trois dignitaires tribaux, et des dizaines d'autres ont été blessés, a indiqué à l'AFP une source médicale. En outre, 14 soldats ont été tués et deux autres sont portés disparus, a rapporté le ministère de la Défense sur son site internet 26sep.net, citant le ministère de l'Intérieur.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Jeu 26 Mai - 10:10

Yémen : les combats se poursuivent dans la capitale
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/05/26/yemen-les-combats-se-poursuivent-dans-la-capitale_1527461_3218.html
Des affrontements entre adversaires et partisans du président Ali Abdallah Saleh ont fait au moins 24 morts dans la nuit de mercredi à jeudi à Sanaa, la capitale du Yémen, selon des sources officielles et tribales. L'agence officielle SABA avance un bilan de six morts, dont quatre civils. La résidence du chef tribal Sadik Al-Ahmar, qui a rejoint l'opposition, a été gravement endommagée lors des combats, ont également rapporté des témoins.

Depuis lundi, les affrontements font rage à Sanaa entre les forces gouvernementales et des hommes de la fédération tribale Hached, que dirige Sadik Al-Ahmar. Ces combats en plein cœur de la capitale auraient fait 68 morts selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources des deux camps.

LES AFFRONTEMENTS S'ÉTENDENT

Les combattants tribaux ont pris mercredi le contrôle de plusieurs bâtiments publics à la faveur des combats, dont le siège de l'agence SABA et la compagnie aérienne nationale Yemenia. Mercredi soir, les combats se sont étendus à la région d'Arhab, au nord de l'aéroport international de Sanaa. L'aéroport avait été fermé en soirée et les vols ont été détournés sur Aden, principale ville du sud du pays. Cité jeudi par SABA, le directeur de l'aéroport, Naji al-Marqab, a assuré que l'aéroport fonctionnait normalement.

Le ministère de l'intérieur a affirmé que les éléments tribaux n'avaient "jusqu'à présent pas répondu à l'appel du président à cesser leurs attaques contre les membres des forces de sécurité et les bâtiments publics", leur faisant assumer "l'entière responsabilité des conséquences de leurs agressions".

IMPASSE POLITIQUE

L'opposition exige le départ du président Saleh, au pouvoir depuis plus de trente-deux ans, dans la foulée des insurrections tunisienne et égyptienne de l'hiver dernier. Le cheikh Sadik Al-Ahmar a rejoint le mouvement de contestation en mars.

Devant ce regain de violences et le niveau très élevé d'insécurité, les Etats-Unis ont annoncé mercredi avoir ordonné aux familles de leur personnel diplomatique et aux employés non indispensables de quitter le Yémen.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Jeu 26 Mai - 18:53

Le président Saleh sème la guerre civile au Yémen
http://www.tdg.ch/president-saleh-seme-guerre-civile-yemen-2011-05-26
En défiant militairement le chef d’une puissante tribu, le président Saleh entraîne le Yémen dans un scénario à la libyenne

Les tribus ont sorti les poignards au Yémen. Et de violents combats ont enflammé la capitale Sanaa, hier et la nuit précédente. Une explosion à l’ouest de la ville, dans le secteur d’un dépôt d’armes de la plus puissante confédération de tribus du pays, les Hashid, a fait 28 morts, hier. Et des affrontements violents entre les troupes loyalistes et les fidèles du cheik Sadiq al-Ahmar auraient fait quelques dizaines de morts, la nuit précédente. Ce très puissant chef tribal, fort d’un million d’hommes en armes, a rallié il y a deux mois l’opposition au président. La décision soudaine de ce dernier de faire arrêter le cheikh al-Ahmar et sa tentative d’assaut de son complexe militaire au nord de Sanaa en début de semaine ont été reçus comme une véritable déclaration de guerre. Des échanges de coups de feu et d’obus ont contraint dans ce secteur de la ville à une brève fermeture de l’aéroport proche. Depuis lundi, la milice des Hashid a engagé le combat et assiégé au moins neuf ministères. Ils auraient déjà investi les bâtiments du commerce, de l’industrie et le siège de l’agence d’information Saba.

La contestation non violente lancée en janvier contre le président Saleh au pouvoir depuis près de trente-trois ans, est en train de faire place à une vraie guerre civile. Le bilan serait déjà d’au moins 110 morts. Le refus persistant du président yéménite de quitter le pouvoir, réitéré pas plus tard que dimanche, avait déjà pourri la situation.

Aujourd’hui, sa stratégie n’est plus d’engager des discussions avant de faire volte-face mais d’allumer l’incendie, pour précipiter le pays, très fragile, dans un scénario à la libyenne. Dans une interview donnée à la chaîne Al-Jazira, le cheikh accuse Ali Abdallah Saleh de vouloir «entraîner le pays dans la guerre civile» et a lancé un appel aux autres tribus.

Le président qui peut disposer de l’appui de son parti, le Congrès général du peuple et de l’armée, a répondu qu’il ne «quitterait pas le pouvoir et ne laisserait pas le Yémen tomber aux mains d’Al-Qaida», il est vrai, bien implanté au centre et à l’est. Son gouvernement a aussi annoncé que le siège de la télévision de l’opposition avait été détruit.

Le Département d’Etat américain estimait hier que «la menace en termes de sécurité était extrêmement élevée au Yémen». Washington, qui a tenté de désamorcer le conflit, craint que le pays, déjà en proie à la rébellion houtiste au nord et à des mouvements sécessionnistes au sud, ne sombre dans l’anarchie.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 30 Mai - 13:24

Yemen : 20 manifestants tués à Taëz
france-info
Les forces de l’ordre sont intervenues ce matin à Taëz, dans le sud-ouest du Yemen, l’une des premières villes du pays à s’être soulevée contre le président Saleh.
Appuyées par des chars et des véhicules blindés, elles ont démantelé le sit-in, qui se tenait depuis plusieurs semaines sur la "place de la Liberté". Vingt manifestants ont été tués lors de l’intervention, plusieurs centaines d’autres ont été arrêtés.
Selon plusieurs témoins, des dizaines de blessés, qui se trouvaient dans l’hôpital de campagne installé par les manifestants, ont également été arrêtés
.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mar 31 Mai - 18:41

Au moins 50 morts dans le sud du Yémen depuis dimanche
france-info
Situation de plus en plus tendue au Yémen. Les forces fidèles au président Ali Abdallah Saleh ont à nouveau ouvert le feu ce matin sur des manifestants réunis sur une place de Taëz. Depuis dimanche, les ONG comptabilisent au moins cinquante morts dans cette ville du sud Yémen, l’un des foyers de la contestation contre le régime en place. Par ailleurs, après quatre jours de trêve, les combats ont repris il y a quelques heures dans le nord de Sanaa, la capitale, entre les troupes du président et celles des chefs tribaux ralliés à la contestation.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mer 1 Juin - 19:16

Yémen : 37 morts la nuit dernière dans la capitale Sanaa
france-info
Quelques heures après la fin de la trêve entre les opposants au président Ali Abdallah Saleh et les forces gouvernementales, les combats ont fait 37 morts la nuit dernière à Sanaa. Hier, les troupes des chefs tribaux s’étaient emparées d’un bâtiment administratif au nord de la capitale. Par ailleurs, des explosions ont été entendues autour du QG de l’un des membres de l’opposition. On compterait plusieurs morts également à Taëz, dans le sud du pays.
Sur le plan diplomatique, les grandes puissances continuent d’exhorter le chef de l’Etat yéménite a renoncer à ses fonctions conformément à un accord de transition politique conclu sous l’égide du Conseil de coopération du Golfe.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Jeu 2 Juin - 10:04

Yémen: des milliers de combattants tribaux se dirigent vers Sanaa
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jdpLxy9gicARRY1bXCosbBsWcD_A?docId=CNG.0be2260f666d4b4325df0f6f13e993eb.591
SANAA — Des milliers de combattants tribaux se dirigeaient jeudi matin vers Sanaa pour prêter main-forte à leur chef, cheikh Sadek al-Ahmar, engagé dans des combats avec les forces gouvernementales yéménites, ont indiqué des dignitaires tribaux à l'AFP.
Des affrontements ont opposé ces combattants à un barrage militaire des forces fidèles au président Ali Abdallah Saleh à al-Azraqein, à 15 km au nord de Sanaa, ont-t-il ajouté sans être en mesure de dire dans l'immédiat si les heurts avaient fait des victimes.
Pour la troisième nuit consécutive, de très violentes combats ont opposé toute la nuit les hommes de cheikh al-Ahmar, chef de la puissante confédération tribale des Hached, aux forces pro-Saleh dans le quartier d'Al-Hassaba, selon des habitants.
Ces combats aux armes de tous calibres au cours desquels les combattants tribaux ont pris le contrôle de plusieurs bâtiments publics avaient fait 39 morts mercredi.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Ven 3 Juin - 19:53

Yémen : le président Saleh blessé dans le bombardement de son palais
FRANCE INFO - 14:40
Le Yémen s’enfonce dans la violence.
Les autorités ont tenté d’empêcher les manifestants de se regrouper pour la grande prière du vendredi. Le palais présidentiel a été touché par les bombardements à Sanaa, la capitale. Selon la chaîne Al Arabia, le président et le Premier ministre ont été blessés.

Parallèlement, le secrétaire général du Conseil de Coopération du Golfe mène une médiation pour tenter de trouver une solution à la crise.
"Le Premier ministre et le président du Parlement, ainsi que plusieurs autres personnalités politiques qui participaient à la prière du vendredi dans la mosquée au Palais présidentiel ont été blessés dans des tirs d’obus", a déclaré le porte-parole du Congrès populaire général (CPG), Tarek Chami.

Le président du Parlement se trouve dans un état critique. Quatre membres de la garde présidentielle ont été tués, ajoute Al Arabia. Mais le président, donné pour mort par la télévision d’opposition, ne serait finalement que légèrement blessé "à l’arrière de la tête". Il devrait prononcer un discours dans les prochaines heures.
Au moins deux obus sont tombés sur le bâtiment alors que les combats s’étendaient à la plus grande partie de la ville.


Le président yéménite blessé dans le bombardement de son palais : sur la situation au Yémen, l’éclairage d’Ali Aljarbani, professeur de droit à Sanaa, la capitale (1'40")

Les affrontements, qui ont fait au moins 155 morts depuis dix jours, opposent les forces gouvernementales aux combattants de l’opposition, rejoints par des chefs tribaux, qui réclament le départ du président Ali Abdallah Saleh. Depuis le début des troubles en janvier, les affrontements ont fait environ 370 morts.

Pour la première fois, les combats à l’arme lourde, jusqu’à présent localisés sur le nord de la capitale, semblent s’étendre vers le sud de la ville.
Des explosions ont également retenti à Taëz, important foyer de la contestation à 200 km au sud de Sanaa. Selon l’ONU, au moins 50 personnes y auraient été abattues depuis dimanche.


Les Etats-Unis redoutent que le chaos yéménite renforce Al Qaïda dans la péninsule arabique ont envoyé cette semaine un émissaire dans la région, le conseiller antiterroriste de Barack Obama. John Brennan doit tenter de trouver des pistes de sortie de crise.

Cela fait des mois que les Yéménistes réclament le départ du président Saleh, au pouvoir depuis 33 ans. Les concessions qu’il a faites il y a quelques semaines (promesse de ne pas briguer un nouveau mandat, de renoncer à transmettre le pouvoir à son fils) n’ont pas calmé la rue.

c'est bien bombardez lui la gueule !!!
d'ailleurs y'en a d'autres qui devraient en prendre autant ....
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Sam 4 Juin - 19:00

Yémen : les combats se poursuivent à Sanaa et à Taëz
FRANCE INFO - 18:18
Les affrontements entre les forces gouvernementales et opposants persistent à Sanaa et Taëz. Des militaires rejoignent l’opposition au président yéménite Ali Abdallah Saleh, blessé hier dans le bombardement de sa résidence.
Sanaa, toujours sous tension. La capitale yéménite est aujourd’hui encore le théâtre de combats sporadiques entre partisans du président Ali Abdallah Saleh et l’opposition. Un civil a trouvé la mort dans le quartier de Al-Hassaba, au nord de la ville.

Le président Saleh reste pour l’instant hospitalisé à l’hôpital militaire de Sanaa. Il a été blessé hier dans le bombardement du palais présidentiel yéménite. Le bilan de l’attaque s’élève désormais à 11 morts et 124 blessés, selon un responsable du gouvernement. Selon une source médicale sur place, l’état du président serait stable et n’inspirerait "pas d’inquiétude".

Dans un enregistrement diffusé hier soir, il a attribué l’attaque à la fédération tribale Hached, qui combat à l’arme lourde les forces gouvernementales. Celles-ci ont répliqué en pilonnant les résidences des chefs de l’opposition. On compterait déjà 10 morts et 35 blessés dans le bombardement de la maison de cheikh Hamid al-Ahmar.

Six autres responsables du régime, blessés dans le bombardement du palais présidentiel, ont été transférés en Arabie saoudite. Parmi eux, le Premier ministre Ali Moujawar ou encore le président de la chambre des députés. Motif invoqué : les hôpitaux saoudiens sont mieux équipés que les établissements yéménites.

Ce matin, la chaîne Al Arabia avait évoqué un transfert du président Saleh vers l’Arabie saoudite. La nouvelle a été rapidement démentie par les autorités yéménites et saoudiennes.

Confusion dans le pays

Les défections se multiplient pour le camp Saleh. Le commandant de la 33e division blindée de l’armée yéménite a annoncé son ralliement à l’opposition. Les troupes du général Jebrane Yahia al-Hachedi contrôlent une vaste région au sud-ouest du Yémen.

A Taëz, à 270 kilomètres au sud de Sanaa, la police et l’armée auraient quitté la ville, où pillages et désordres se multiplient. Depuis dimanche dernier, les affrontements y ont provoqué la mort d’une cinquantaine de personnes.

La haute représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a déclaré que l’Union européenne était prête a aider les ressortissants communautaires à quitter le pays. La Russie s’est dite préoccupée par "la terrible guerre civile " au Yémen et appelé à un règlement négocié.

Le président Ali Abdallah Saleh est confronté depuis janvier à une contestation sans précédent en 33 ans de pouvoir. Au départ pacifique, le conflit s’est envenimé depuis une dizaine de jours. Les combats ont fait près de 200 morts.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Dim 5 Juin - 9:27

Yémen : le président Saleh soigné en Arabie saoudite
http://www.lefigaro.fr/international/2011/06/05/01003-20110605ARTFIG00026-yemen-le-president-saleh-soigne-en-arabie-saoudite.php


Blessé lors du bombardement de son palais par des opposants tribaux, le chef d'État contesté est arrivé à Ryad où il doit recevoir des soins. Son entourage assure qu'il compte revenir rapidement au pouvoir.

L'entourage duprésident Ali Abdallah Saleh a confirmé samedi le transfert du chef d'État en Arabie saoudite, une information qu'il avait d'abord démentie. Ali Abdallah Saleh a été blessé vendredi par des tirs d'obus sur son palais, qu'il a attribués au clan Al-Ahmar, son plus puissant opposant tribal. En l'absence du chef de l'État, c'est le vice-président, Abdel Rabbo Mansour Hadi, qui doit diriger le pays selon la constitution. Washington a annoncé avoir déjà pris contact avec lui.

A Sanaa, l'annonce du départ de Saleh, dirigeant contesté qui refuse de céder le pouvoir, a suscité la joie de certains leaders de la contestation. Des jeunes ont célébré en chantant ce qu'ils considèrent comme la «chute du régime».

Un responsable saoudien a toutefois affirmé que Saleh venait à Ryad pour y être soigné, mais qu'il n'avait pas quitté le pouvoir et qu'il avait l'intention de revenir au Yémen. Selon son entourage, le président souffre de «brûlures et d'égratignures au visage et à la poitrine» mais son état n'inspire pas l'inquiétude.

Le président avait diffusé vendredi soir un message audio assurant qu'il allait bien, après plusieurs heures d'incertitude sur son état. Sept officiers ont été tués dans la chute d'un obus sur la mosquée du palais présidentiel, et cinq hauts responsables de l'État, dont le premier ministre, blessés, ont également été conduits en Arabie saoudite pour y être soignés.

Les violences ont fait fuir des habitants de Sanaa

Samedi, les heurts se sont poursuivis à Sanaa, notamment dans le quartier où vivent des membres du clan Al-Ahmar. Leur résidence a été bombardée vendredi soir, en représailles de l'attaque contre le palais présidentiel. Dix personnes ont été tuées. La poursuite des échanges de tirs entre les deux clans samedi a conduit des milliers d'habitants de la capitale à fuir.

Par ailleurs, à Taëz, à 270 km au sud de Sanaa, des accrochages ont opposé samedi des militaires à des hommes armés qui assuraient la protection de centaines de protestataires rassemblés sur la place de la Liberté, où un sit-in avait été démantelé par la force lundi au prix de plus de 50 morts, selon des témoins. Quatre militaires et deux manifestants ont été tués vendredi dans des affrontements dans cette ville à la pointe de la contestation contre le régime yéménite.

L'opposition parlementaire a mis en garde samedi contre le risque de guerre civile. Dans un communiqué, elle a exhorté les pays «frères» et la communauté internationale à «agir d'urgence pour sauver le Yémen et son peuple du risque de sombrer dans la guerre» civile. Elle a condamné le «tournant dangereux» pris dans ces combats après les attaques contre «des maisons d'habitants, le palais présidentiel et des installations vitales» du pays, prônant «la lutte pacifique et démocratique».

La Maison-Blanche avait fermement condamné les violences de vendredi, de même que Paris, Moscou et Londres.La France a demandé à ses ressortissants encore sur place de quitter le Yémen sans délai. L'Union européenne a également activé un mécanisme visant à aider et à coordonner l'évacuation de ses citoyens résidant au Yémen et voulant partir en raison des violences, selon sa chef de la diplomatie Catherine Ashton.

LIRE AUSSI :

» Saleh, l'autocrate qui s'accroche au pouvoir
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 6 Juin - 9:42

L'avenir du Yémen incertain après l'opération du président Saleh
http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/l-avenir-du-yemen-incertain-apres-l-operation-du-president-saleh-06-06-2011-1338773_240.php
SANAA/RYAD (Reuters) - Le président yéménite Ali Abdallah Saleh a été opéré dimanche dans un hôpital militaire saoudien et dans la capitale Sanaa, les violents affrontements ont cédé la place aux manifestations de joie.

Les opposants, qui réclament la démission de Saleh depuis le mois de janvier, ont interprété son départ comme un signe de sa perte progressive de contrôle du pays.

Une marée de drapeaux yéménites a envahi Sanaa samedi soir, lorsque la nouvelle de l'évacuation du président a été connue. Une banderole demandait "A qui le tour ?", en référence aux soulèvements populaires dans le monde arabe qui ont déjà provoqué la démission des présidents tunisien, Zine ben Ali, et égyptien, Hosni Moubarak.

Dans la capitale, beaucoup espèrent qu'il ne reviendra pas mais un membre du parti au pouvoir, Tarek al Chami, a annoncé son retour "dans quelques jours".

Cependant, son départ dans une période si instable, même pour raisons médicales, va encore compliquer son ambition de rester au pouvoir.

Le vice-président Abd-Rabbou Mansour Hadi, qui assume son intérim, n'a qu'un pouvoir réel limité selon les observateurs.

Lundi à l'aube, la trêve conclue entre les troupes du président Saleh et les hommes du puissant chef tribal Sadek al Ahmar semblait tenir.

La fédération tribale Hached, dirigée par Ahmar, a selon l'opposition accepté une trêve d'une journée, après deux semaines de combats ayant fait plus de 200 morts.

Deux personnes sont mortes et 15 autres ont été blessées dimanche dans une attaque à la grenade contre une installation utilisée par le général Ali Mohsen, un ancien allié de Saleh passé dans l'opposition.

REVIENDRA-T-IL ?

L'attaque de vendredi sur le palais présidentiel a fait selon Saleh sept morts parmi les gardes ainsi que de nombreux blessés, dont le Premier ministre, son adjoint et les présidents des deux chambres du parlement - tous soignés en Arabie.

Dans les prochains jours, l'évolution de l'état de santé de Saleh et son retour, ou non, d'Arabie Saoudite, pèseront sur l'avenir proche du pays.

Ryad pourrait aussi profiter de sa présence sur son territoire pour le presser de démissionner, ce que prédit Abdoulaziz Kassem, un analyste saoudien.

"Le royaume (saoudien) va convaincre Saleh d'accepter le plan de sortie négocié par les pays du Golfe pour que la situation puisse se résoudre pacifiquement et sans bain de sang", dit Kassem.

L'Arabie saoudite est le principal membre du Conseil de coopération du Golfe (CCG), qui a mis au point un plan de sortie de crise que le président yéménite a refusé par trois fois de signer.

Saleh a jusqu'ici résisté aux manifestations, aux pressions diplomatiques et aux défections de généraux de l'armée.

Il a été opéré dimanche au thorax d'un éclat du projectile qui avait frappé vendredi son palais. Selon la BBC, il aurait un éclat de shrapnel long de 7,6 cm sous la région du coeur et serait brûlé au second degré au thorax et au visage.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mar 7 Juin - 11:08

Yémen : l’Europe et les États-Unis augmentent la pression sur le président Saleh
FRANCE INFO - HIER, 21:34
Après des mois de combats entre les forces de l’ordre et les opposants au régime yéménite, Washington et plusieurs dirigeants de pays européens, dont la France, profitent du départ sanitaire du président Saleh pour demander un changement de régime dans le pays.
Après l’opposition yéménite, c’est au tour des Etats-Unis et de l’Europe de vouloir profiter de l’évacuation sanitaire du président Ali Abdallah Saleh pour un hôpital saoudien afin d’obtenir un changement de régime à Sanaa.

"Nous prenons acte du départ du Yémen du président Ali Abdallah Saleh et sommes reconnaissants à l’Arabie saoudite de l’accueillir pour raisons médicales urgentes", expliquent Nicolas Sarkozy, Angela Merkel, David Cameron, Silvio Berlusconi et Jose Luis Zapatero dans un communiqué commun. Les Européens qui se disent "prêts à apporter au peuple yéménite tout notre soutien" pour qu’il "puisse choisir démocratiquement ses dirigeants".

Les opposants au régime du président Saleh ont reçu le soutien des Européens. Les précisions de Jacques Plana. (0'46")

Un coup de pression lancé également par l’Union européenne. "J’espère qu’il va saisir l’occasion pour réfléchir à la décision à prendre dans le meilleur intérêt de son peuple et permettant au pays d’avancer", a déclaré le chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton.

Mais c’est la Maison Blanche qui tape le plus fort le poing sur la table. Une "transition immédiate est dans le meilleur intérêt des gens" au Yémen, a déclaré lundi soir le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney.

Et pour obtenir cette transition, Washington et les Européens misent sur un accord de sortie de crise élaboré par l’Arabie saoudite et les autres monarchies du Golfe. Un texte dont le président Saleh avait "évoqué la signature", selon la Maison Blanche, sans franchir le pas.

Ali Abdallah Saleh est en convalescence dans son hôpital saoudien. Il a dû être opéré après la chute d’un obus sur son palais présidentiel de Sanaa, vendredi soir. Ce lundi, le régime yéménite a douché les espoirs de l’opposition d’une transition rapide du pouvoir en annonçant que le président yéménite reviendrait à Sanaa "dans les prochains jours".


Des milliers d'opposants au régime yéménite ont fêté le départ du président Saleh pour un hôpital saoudien le week-end dernier.
© Reuters Khaled Abdullah Ali Al Mahdi


.....................................................................
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mer 8 Juin - 9:17

Yémen : nouvelle manifestation contre le retour annoncé de Saleh
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/06/07/yemen-l-opposition-veut-une-transition-rapide-le-retour-de-saleh-annonce_1532753_3218.html


Alors que le régime a annoncé le retour prochain à Sanaa du président Ali Abdallah Saleh, hospitalisé en Arabie saoudite, des dizaines de milliers de jeunes protestataires ont de nouveau manifesté mardi, dans les rues de la capitale. Dans le sud du pays, des opposants ont pris le contrôle de la quasi-totalité de Taëz, deuxième ville du pays.

Foyer de la contestation depuis le début du mouvement contre M. Saleh, Taëz serait aux mains des rebelles, selon le chef tribal Hammoud Saïd Al-Mekhlafi. Un photographe de l'AFP a constaté que la quasi-totalité de la ville était contrôlée par des hommes armés et des comités de vigiles, même si des éléments loyalistes restent retranchés dans le palais présidentiel, dans le QG des forces de sécurité et à l'hôpital de la Révolution.

Si les autorités ont démenti que Taëz fût tombée aux mains des opposants, la ville a connu au cours des derniers jours des affrontements entre la garde républicaine, corps d'élite fidèle au régime, et des miliciens affirmant protéger les manifestants. Plus de cinquante manifestants avaient été tués le 30 mai, selon l'ONU, lors du démantèlement par la force d'un sit-in d'opposants sur la place de la Liberté dans la ville, l'une des premières à se soulever.

NOUVELLE JOURNÉE DE MANIFESTATION

A Sanaa, les manifestants qui campent sur la "place du Changement" ont défilé mardi vers le domicile du vice-président, Abdel Rabbo Mansour Hadi, pour "réclamer la mise en place d'un conseil présidentiel transitoire" selon les organisateurs. Pour Wassim Al-Qirchi, l'un des meneurs des jeunes contestataires, le président Saleh, blessé vendredi 3 juin, "est libre de rentrer [au Yémen], mais en tant que simple citoyen". Les opposants ont manifesté sans incident, aux cris de "Non au retour de Saleh".

Dans le sud du pays, quinze personnes, dont neuf militaires, ont été tuées mardi lors d'un assaut lancé par l'armée contre Zinjibar, ville contrôlée par des insurgés soupçonnés d'être liés à Al-Qaida. Les combats se sont déroulés à l'entrée de la ville, où se sont massés depuis lundi soir des renforts pour donner l'assaut à cette ville tombée le 29 mai aux mains d'extrémistes se réclamant d'une organisation inconnue, les Partisans de la charia.

CONSOLIDER LA TRÊVE

Le mouvement de contestation se poursuit après que le vice-président, Abed Rabbo Mansour Hadi, a annoncé lundi 6 juin que le président Saleh rentrerait "au pays dans les prochains jours", même si son état de santé du président Saleh semble plus préoccupant qu'annoncé initialement. Cette annonce a douché les espoirs des milliers de Yéménites descendus dimanche dans les rues de la capitale pour fêter la départ du président. Le gouvernement craint que ce retour remette en cause la trêve négociée par le vice-président avec le puissant chef tribal des Hached, cheikh Sadek Al-Ahmar, sous l'impulsion du roi Abdallah d'Arabie saoudite.

Le vice-président a affirmé que la consolidation de la trêve était la "priorité numéro un" et souhaité "la collaboration de tous" pour y parvenir. Pour prévenir tout retour de M. Saleh, des responsables saoudiens ont appelé à la formation d'"un conseil présidentiel intérimaire" pour diriger le pays.

La Maison Blanche a affirmé, de son côté, qu'une "transition immédiate" du pouvoir était "dans le meilleur intérêt" des habitants. Le chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a appelé M. Saleh à réfléchir pendant son traitement en Arabie saoudite et à agir "dans le meilleur intérêt de son peuple".


Mission d'évaluation britannique
Une mission militaire d'évaluation britannique a été déployée près du Yémen, a indiqué lundi le ministère de la défense britannique (MoD) à Londres, sans vouloir confirmer la présence de deux navires de soutien dans la région. "Dans le cadre d'un déploiement de routine, une mission d'évaluation se trouve dans la région" du Golfe, a déclaré un porte-parole du MoD.
Selon la BBC, 80 marines se trouve à bord du navire de ravitaillement et de soutien Fort-Victoria, tandis que Sky News a rapporté la présence également dans la zone du navire-hôpital Argus. – (avec AFP)
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  spike le Jeu 9 Juin - 14:27



Yémen: 13 personnes tuées dans les combats
Réagir
Par LIBÉRATION.FR

La police militaire sécurise le ministère du commerce et de l'industrie à Sanaa. (Reuters)

Au moins treize personnes, "10 membres d'Al-Qaïda" et trois militaires, ont été tuées dans de nouveaux combats autour de Zinjibar, chef-lieu de la province d'Abyane, fief du réseau extrémiste, a indiqué jeudi un officier de l'armée.

"De violents accrochages ont eu lieu de nouveau mercredi soir" dans les abords de Zinjibar, "au cours desquels 3 militaires de la division blindée 119 ont été tués et quatre autres blessés", a déclaré l'officier sous couvert de l'anonymat.

"Selon nos informations, au moins 10 membres d'Al-Qaïda ont été tués et d'autres ont été blessés", a-t-il ajouté.

Selon lui, "l'armée a progressé" dans son avancée vers Zinjibar, contrôlée depuis le 29 mai par des extrémistes armées présentés par les autorités comme des membres d'Al-Qaïda.

"Nous encerclons la ville de tous les côtés", et l'assaut pourrait être donné "dans les prochaines heures", a-t-il encore dit.

Mardi, le ministère de la Défense avait annoncé qu'au moins 30 "membres d'Al-Qaïda", dont l'un de ses chefs locaux, avaient été tués dans des combats autour de Zinjibar.

Les Etats-Unis ont accentué leurs raids aériens au Yémen ces dernières semaines, à l'aide de drones et d'avions, contre des militants présumés d'Al-Qaïda, a rapporté le New York Times mercredi soir.

Selon le journal, ces frappes sont destinées à empêcher les partisans d'Al-Qaïda dans le sud du Yémen de s'emparer du pouvoir, en prenant avantage du vide politique actuel provoqué par l'hospitalisation du président Saleh en Arabie saoudite.

Mercredi, le plus haut gradé américain, Michael Mullen, a prévenu que le "chaos" au Yémen rendait Al-Qaïda encore "plus dangereuse".

Le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman Zawahiri, a d'ailleurs appelé les Yéménites à poursuivre leur révolte pour établir "un régime qui appliquera la charia", dans une vidéo diffusée mercredi sur internet.

Saleh est sorti des soins intensifs

Le président yéménite contesté Ali Abdallah Saleh, blessé dans un bombardement de son palais à Sanaa, est sorti de l'unité des soins intensifs après le "succès" de son opération dans un hôpital de Ryad, a indiqué jeudi l'agence officielle Saba.

Il est "sorti des soins intensifs et a été transféré dans une suite royale" de l'hôpital des forces armées après "le succès de l'opération chirurgicale" qu'il a subie, a ajouté l'agence.

M. Saleh, 69 ans, a été blessé le 3 juin dans la chute d'obus sur la mosquée de son palais à Sanaa, où il priait. Plusieurs responsables, dont le Premier ministre, ont également été blessés, alors que 11 personnes ont été tuées dans le bombardement attribué par les autorités à des membres d'une tribu.

Selon Saba, les habitants à Sanaa et dans les autres provinces du Yémen ont célébré dans la nuit "la sortie des soins" du président par des feux d'artifice et des tirs de joie.

Quelque 80 personnes ont été blessées par balles, pour la plupart légèrement, lors des tirs, ont indiqué des sources médicales.

Mercredi, un responsable saoudien a affirmé que M. Saleh était dans un "état stable", ajoutant qu'il "attendait une opération esthétique", dans une allusion à une intervention destinée à réparer les égratignures et brûlures subies par le chef de l'Etat.

Ce responsable avait qualifié d'"infondées" les informations de presse sur une détérioration de son état de santé.
http://www.liberation.fr/monde/01012342347-yemen-13-personnes-tuees-dans-les-combats
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 19 Sep - 20:05

Le Yémen à feu et à sang
FRANCE INFO - 16:02
Au moins 23 personnes ont été tuées lundi dans la capitale yéménite Sanaa par des snipers proches du régime. Ces meurtres portent à près de 50 le nombre de manifestants tués par des forces gouvernementales. Plusieurs dizaines de manifestants avaient déjà trouvé la mort lors d’affrontements avec les forces de l’ordre dimanche. Plusieurs centaines d’autres ont été blessés. Ils réclamaient la démission du président Ali Abdallah Saleh.
Les rues de Sanaa sont le théâtre d’une violence extrême depuis dimanche soir. Les forces de sécurité tirent sans distinction dans la foule des manifestants réclamant le départ du président Ali Abdallah Saleh. Bilan : plus d’une cinquantaine de morts. Vingt personnes, dont 3 soldats dissidents et deux enfants, ont été tuées aujourd’hui. Dimanche soir l’offensive des snipers proches du régime avait déjà fait plus d’une vingtaine de victimes.

Les manifestations organisées quotidiennement depuis février ont repris de la vigueur ces dernières semaines au Yémen, l’opposition tentant de regagner une dynamique pour forcer Ali Abdullah Saleh à lâcher le pouvoir. Celui-ci est réfugié en Arabie saoudite depuis juin, après avoir été blessé dans une explosion à son palais.

L’émissaire de l’ONU au Yémen, Jamal Benomar, et le médiateur du Golfe dans la crise yéménite, Abdellatif al-Zayani, sont arrivés lundi à Sanaa. Objectif : la signature d’un document proposé par l’ONU pour la mise en œuvre d’un plan de sortie de crise élaboré par les monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG).
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Ven 23 Sep - 9:05

Yémen : le président Ali Badallah Saleh de retour, après trois mois d’absence
france-info
Il avait été blessé et partiellement brûlé, pendant une attaque contre son palais de Sanaa. C’était le 4 juin dernier. Le président du Yémen, Ali Abdallah Saleh, est rentré aujourd’hui au pays. Après, donc, une longue hospitalisation en Arabie Saoudite.

Au cours de la nuit, les affrontements entre partisans et opposants au régime du président Saleh se sont propagés à travers la capitale Sanaa. Le bilan de cinq jours de violences dépasse les 100 morts.
Les manifestants ont prévu de descendre dans les rues de la capitale après les grandes prières hebdomadaires de ce vendredi..
.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum