Derniers sujets
» Etats-Unis
par ivo Lun 10 Juil - 13:50

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» immigration ...
par ivo Lun 10 Juil - 13:31

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» armement><désarmement
par ivo Lun 10 Juil - 8:00

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» Today's joke
par ivo Dim 9 Juil - 9:00

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

» egypte
par ivo Dim 9 Juil - 8:19

» droites extremes
par ivo Dim 9 Juil - 8:14

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juil - 13:07

» blancs comme neige ^^
par niouze Sam 8 Juil - 11:40

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 8 Juil - 11:09

» les "joies" du sport ...
par ivo Sam 8 Juil - 9:39

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Sam 8 Juil - 9:10

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Sam 8 Juil - 8:57

» Salvador
par ivo Sam 8 Juil - 8:49

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 8 Juil - 8:03

» internet , technologie, ...
par ivo Sam 8 Juil - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Sam 8 Juil - 7:46

» Découvrir la Techno.
par ivo Ven 7 Juil - 13:09

» macronie
par ivo Ven 7 Juil - 7:52

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Ven 7 Juil - 7:50

» Necronomacron
par ivo Ven 7 Juil - 7:49

» R.I.P. .......................
par ivo Jeu 6 Juil - 13:40

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 6 Juil - 10:20

» racisme quotidien
par ivo Jeu 6 Juil - 9:22

» flicage total du net
par ivo Jeu 6 Juil - 8:08

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mer 5 Juil - 8:04

» monde - stupéfiants
par ivo Mar 4 Juil - 8:52

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 2 Juil - 8:50

» "stupéfiants"
par ivo Sam 1 Juil - 9:45

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 9:17

» salaires
par ivo Sam 1 Juil - 9:04

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 8:58

» RDC >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:55

» Iran >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:36

» médias ? quels médias ??
par ivo Sam 1 Juil - 8:19

Yemen

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Yemen

Message  spike le Sam 24 Sep - 12:36


YEMEN. Dix-sept contestataires tués par les forces de Saleh


Cette attaque est survenue juste après le retour surprise du dirigeant yéménite, soigné depuis trois mois en Arabie saoudite.

Dix-sept personnes ont été tuées et 55 blessées dans l'attaque menée dans la nuit de vendredi à samedi par l'armée yéménite contre la place du Changement où campent des contestataires à Sanaa, ont annoncé samedi 24 septembre des sources médicales.

Un précédent bilan a fait état de cinq morts dans cette attaque lancée par les forces du président Ali Abdallah Saleh contre cette place symbole du mouvement réclamant le départ du chef de l'Etat.

Mohammed al-Qabati, un médecin de l'hôpital de campagne installé par les protestataires, précise que les morts étaient des civils ainsi que des militaires de la Première division blindée du général Ali Mohsen al-Ahmar. Celle-ci s'est ralliée à la contestation et déployée aux abords de la place pour protéger les manifestants.

L'attaque contre la Place du changement est intervenue quelques heures après le retour surprise à Sanaa d'Abdallah Saleh. Celui-ci se trouvait depuis plus de trois mois en Arabie saoudite, pour y être soigné après l'attaque contre son palais le 3 juin dans la capitale yéménite.

Saleh a appelé à une trêve dans le combats entre les militaires qui lui sont fidèles, en particulier la Garde républicaine commandée par son fils aîné Ahmed, et la première division blindée. Mais les combats ont repris avec encore plus d'intensité vendredi soir.

La guerre civile fait rage

Les forces loyalistes à ont tenté de donner l'assaut à la place du Changement, pilonnée de toutes les directions, ont affirmé des protestataires sur place, ajoutant que des tentes avaient pris feu dans le sud de la place.

Simultanément, des accrochages ont repris tard dans la nuit à Al-Hassaba, un autre quartier du nord de Sanaa entre les forces de sécurité et des partisans du puissant chef tribal cheikh Sadek al-Ahmar, selon des habitants.

Dans la journée, des affrontements entre tribus rivales à Al-Hassaba avaient fait 18 tués, selon un site d'information du parti islamiste Al-Islah. A Taëz (270 km au sud-ouest de Sanaa), une personne a été tuée et deux blessées dans la chute d'obus sur la place de la Liberté, alors qu'un hôtel a pris feu, a-t-on appris auprès de protestataires.

Saleh, au pouvoir depuis 1978 et accusé de corruption et de népotisme, est confronté à un mouvement de contestation populaire dans les principales villes du Yémen depuis janvier. Selon l'agence Saba, il doit prononcer "un important discours à l'adresse du peuple à l'occasion du 49e anniversaire de la révolution du 26 septembre" qui a marqué l'instauration de la république au Yémen.

Le Nouvel Observateur - AFP
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110924.OBS1014/yemen-dix-sept-contestataires-tues-par-les-forces-de-saleh.html
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 26 Sep - 10:46

Yémen : le président Saleh se dit prêt à un transfert de pouvoir
france-info
Le président yéménite Ali Abdallah Saleh s’est dit prêt aujourd’hui à un transfert du pouvoir après des élections et s’est engagé à appliquer le plan de transition mis au point par le Conseil de coopération du Golfe (CCG).

Le président yéménite est revenu dans son pays vendredi après avoir été soigné pendant près de quatre mois en Arabie saoudite à la suite d’une attaque contre le palais présidentiel.

Le Yémen a connu une escalade de la violence qui a fait au moins 150 morts lors de la semaine écoulée, les forces du président yémenite menant d’intenses bombardements sur des soldats mutins et des manifestants sans armes qui réclament son départ. hier, les forces d’Ali Abdallah Saleh ont attaqué un campement de l’opposition place du Changement dans la capitale Sanaa, faisant plusieurs dizaines de morts.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Ven 30 Sep - 20:58

Yémen : la mort d'Anwar Al-Aulaqi, une victoire pour le président Saleh
http://www.lemonde.fr/international/article/2011/09/30/yemen-la-mort-d-anwar-al-aulaqi-une-victoire-pour-le-president-saleh_1580729_3210.html


SANAA (YÉMEN) - Avec l’annonce de la mort d’Anwar Al-Aulaqi, ce vendredi 30 septembre, les autorités yéménites peuvent se féliciter d’un succès majeur dans le cadre de la lutte antiterroriste. Dans le même temps, la "révolution" qui agite le pays depuis maintenant huit mois menace de sombrer dans une confrontation armée directe entre opposants et partisans du président Saleh. Selon un communiqué officiel des autorités yéménites, l’imam aurait été tué à proximité de la ville de Khashef, dans la province d’Al Jawf, à 150 kilomètres à l’est de Sanaa. Le communiqué, en ne précisant pas si ce sont les unités yéménites qui ont mené, à 9 h 55 heure locale, l’opération, laisse ouverte la voie à une action conduite, ou épaulée, par des forces américaines.

L’iman américain Al-Aulaqi faisait figure de membre influent du réseau terroriste Al-Qaida. Sa position paraissait même s’être renforcée depuis la mort d’Oussama Ben Laden, le 2 mai dernier. Né le 22 avril 1971 au Nouveau-Mexique (Etats-Unis) de parents yéménites, Anwar Al-Aulaqi avait étudié les sciences religieuses auprès de savants yéménites. Après des études d’ingénieur et de sciences éducatives aux universités du Colorado et de San Diego, il avait occupé la fonction d’imam à Denver, San Diego et Falls Chuch, avant de regagner le Yémen au cours de l’année 2004.

Réputé pour ses prêches virulents à l’encontre des intérêts et des citoyens américains, M. Al-Aulaqi multipliait, de ses refuges yéménites, les appels à la mobilisation des partisans d’Al-Qaida contre les "infidèles". Principal architecte des ressources médiatiques sur Internet du mouvement terroriste, il avait notamment participé au développement du magazine de propagande anglophone "Inspire", diffusé en ligne, dans la perspective d’élargir la base d’Al-Qaida à de nouvelles recrues occidentales.

INSTIGATEUR DE L'ATTENTAT DE FORT HOOD

L’iman radical était apparu comme une figure majeure du terrorisme lors de la tuerie de Fort Hood. Le 5 novembre 2009, l’officier américain Nidal Hassan avait tué treize personnes sur cette base militaire du Texas. Sitôt l’annonce de cette action connue, Anwar Al-Aulaqi, sur son site Internet, avait qualifié le tueur présumé de "héros. "Nidal a fait la bonne chose", avait-il écrit. La filiation entre les deux hommes ne tardera pas à être dévoilée, Al-Aulaqi apparaissant comme l’un des principaux instigateurs moraux de la tuerie. Le 25 décembre 2009, un jeune étudiant nigérian, qui avait effectué plusieurs séjours linguistiques au Yémen, tentait de faire exploser un vol de la Northwest Airlines à destination de Détroit (Michigan). Là encore, l’enquête dévoilera les relations entre le terroriste présumé et son mentor idéologique.

En avril 2010, la CIA assumera avoir placé l’imam, citoyen américain, sur la liste des personnes pouvant être légalement éliminées. Réfugié dans des zones reculées du Yémen, notamment dans l’est et le sud du pays, Anwar Al-Aulaqi y aurait bénéficié de la protection d’influentes tribus. Lui-même issu d’une tribu puissante de la région de Shabwa, dans le sud-est du pays, il avait échappé à plusieurs tentatives d’élimination conduites par les unités antiterroristes yéménites. En mai dernier, quelques jours après la mort d'Oussama Ben Laden, un raid américain l’avait sans succès pris pour cible. De ses refuges montagneux ou désertiques, il poursuivait la diffusion écrite ou vidéo de violentes diatribes anti-américaines. Il était alors considéré comme l’un des principaux membres d’Al-Qaida de la péninsule arabique, la franchise locale du mouvement terroriste officiellement apparue en janvier 2009.

Confrontées à la recrudescence de la menace terroriste sur leur territoire, les autorités yéménites ont engagé ces derniers mois une intense campagne dans plusieurs zones du pays. Mais, souvent, les Etats-Unis, allié essentiel de cette lutte et principal bailleur de fonds de Sanaa, ont marqué leur doute quant à la mobilisation réelle de leur partenaire sur ce front. En janvier de cette année, la justice yéménite avait condamné par contumace Al-Aulaqi à dix ans d’emprisonnement. Les autorités avaient alors rappelé que, s’il devait être capturé, l’imam serait jugé au Yémen, et non extradé, comme insistait Washington, aux Etats-Unis.

COMBATS ENTRE DJIHADISTES ET MILITAIRES

Arrivé au pouvoir en 1978, le président Ali Abdallah Saleh est confronté, depuis huit mois, à un mouvement de contestation inédit. Pour beaucoup de ses détracteurs, le régime n’hésiterait pas à brandir, voire à nourrir, la menace terroriste pour faire planer le risque d’un chaos si le régime devait brutalement s’effondrer. De fait, depuis le printemps, plusieurs provinces et districts échappent au contrôle du pouvoir central. La majeure partie de la province d’Abyan, dans le sud du pays, est dorénavant dominée par des groupes djihadistes, soupçonnés de filiation directe avec Al-Qaida. Les intenses combats qui s’y déroulent ont provoqué le déplacement forcé de plusieurs dizaines de milliers d’habitants vers les provinces voisines, dont celle d’Aden.

L’annonce de l’élimination d’Anwar Al-Aulaqi résonne comme une victoire majeure pour le pouvoir. Le président yéménite venait de rentrer d’Arabie saoudite, où il se faisait soigner des blessures d’un attentat. Bien que contesté par la rue et ses principaux alliés, qui réclament une transition pacifique et rapide du pouvoir, le régime fait la démonstration de son efficacité et de son engagement sur le front de la lutte contre le terrorisme. Le temps de faire oublier que la révolution yéménite se rapproche d’un dangereux gouffre armé ?


......
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Dim 16 Oct - 10:02

Yémen: 29 morts dans les violences à Sanaa, nouvelle manifestation prévue
http://www.liberation.fr/depeches/01012365875-yemen-7-membres-presumes-d-al-qaida-tues-dans-des-raids-aeriens
SANAA (AFP) - La capitale yéménite Sanaa a connu une journée sanglante avec la mort samedi d'au moins 29 personnes dans la dispersion de centaines de milliers de manifestants hostiles au régime et des affrontements féroces entre tribus pro et anti-pouvoir.

Les opposants au président yéménite Ali Abdallah Saleh se préparaient à une nouvelle manifestation réclamant son départ dimanche.

La manifestation du jour doit se diriger vers le quartier Al-Qaa, contrôlé aussi par les forces fidèles à M. Saleh, et situé à un kilomètre environ du palais présidentiel, selon les organisateurs.

"Nous allons poursuivre les manifestations, même si des milliers de jeunes sont tués. C'est le seul moyen d'obtenir la chute des restes du régime", a déclaré à l'AFP Walid al-Ammari, porte-parole du mouvement des Jeunes de la Révolution.

Samedi, dns le sud du pays, un nouveau raid aérien, apparemment américain, a tué neuf membres du réseau Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), dont l'Egyptien Ibrahim al-Banna, responsable de sa branche médiatique, selon des responsables locaux.

A Sanaa, les forces de sécurité ont utilisé des balles réelles, des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser l'immense manifestation appelant au départ du président Ali Abdallah Saleh, faisant 12 morts, selon des sources médicales et des témoins.

Un responsable du ministère de l'Intérieur a affirmé que deux membres des forces de sécurité avaient également été tués et 16 d'entre eux blessés, selon l'agence officielle Saba.

Les manifestants, partis de la place du Changement, épicentre de la contestation populaire protégé par des unités dissidentes de l'armée, ont marché vers le secteur contrôlé par les pro-Saleh. "Nous demandons au Conseil de sécurité de l'ONU de forcer Saleh à démissionner", proclamait une banderole.

A leur arrivée près du ministère des Affaires étrangères, ils ont été la cible de gaz lacrymogènes et de tirs, selon le photographe de l'AFP.

Une centaine de personnes ont été blessées et la plupart évacuées sur des motocyclettes vers l'hôpital de campagne sur la place du Changement.

La foule s'est ensuite dispersée et des partisans du régime, des civils en armes, ont arrêté des dizaines de manifestants, selon un membre du Comité d'organisation des jeunes protestataires.

Parallèlement, le responsable du ministère de l'Intérieur, cité par Saba, a indiqué que cinq civils, dont trois enfants, avaient péri dans le bombardement de quartiers résidentiels près du poste de police d'Al-Najda.

Selon lui, des hommes armés proches du cheikh Sadek al-Ahmar, un leader tribal rallié à la contestation, et des soldats dissidents appartenant à la première brigade blindée du général Ali Mohsen al-Ahmar, sont derrière ces attaques.

L'AFP n'a pu confirmer cette information ni ce bilan de source médicale ou autre.

Egalement dans le nord de Sanaa, dix combattants de la puissante tribu des Hached de Sadek al-Ahmar ont été tués samedi dans le bombardement de leurs positions par les combattants de cheikh Saghir ben Aziz, un chef tribal fidèle au chef de l'Etat, dans le quartier Al-Hassaba, selon une source tribale.

Malgré des mois de protestations populaires et des pressions internationales et régionales, M. Saleh, au pouvoir depuis 33 ans et accusé de corruption et de népotisme, refuse de partir. Il avait été blessé dans une attaque contre son palais en juin et hospitalisé à Ryad avant de regagner son pays fin septembre.

Mettant à profit l'affaiblissement du pouvoir central, Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), née de la fusion des branches yéménite et saoudienne du réseau extrémiste, a renforcé davantage sa présence dans le sud et l'est du Yémen. Mais l'Aqpa n'a pas échappé aux attaques samedi.

"Lors de trois raids aériens, apparemment américains, contre une position d'Al-Qaïda dans le village d'Azzan, dans la province de Chabwa (sud-est), sept membres du réseau ont péri", selon un responsable local. Un officier de la police a ensuite indiqué que deux des blessés avaient succombé.

Parmi eux figurent l'Egyptien Ibrahim al-Banna, responsable de la branche médiatique de l'Aqpa, et l'un des fils de l'imam américano-yéménite Anwar Al-Aulaqi tué le 30 septembre dans un raid américain, selon une source au sein de la tribu de la famille Aulaqi.

Le ministère de la Défense a affirmé que l'attaque avait été menée par "les services de sécurité" yéménites.

Mais les Etats-Unis ont accentué leurs raids contre des militants présumés d'Al-Qaïda au Yémen à l'aide de drones et d'avions, afin d'empêcher les partisans du réseau de profiter du conflit actuel pour s'emparer du pouvoir, avait écrit il y a quelques mois le New York Times.

Toujours dans la province de Chabwa, une attaque au lance-roquettes, ressemblant à un acte de vengeance après ce raid, a visé un gazoduc alimentant le terminal de Balhaf sur le Golfe d'Aden, entraînant une suspension des exportations de gaz.

"Le pompage du gaz naturel liquéfié s'est arrêté", a déclaré un ingénieur sur le site. "Le gazoduc a été largement endommagé" et sa "remise en état pourrait prendre des semaines".

© 2011 AFP
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Dim 22 Jan - 19:04

Yémen: le président Saleh s'en va et demande pardon
fr info
Le président yéménite Ali Abdallah Saleh s'en va. Dans un discours, il a annoncé officiellement aujourd'hui qu'il se rendrait aux Etats-Unis pour des soins et demandé à ses compatriotes de lui pardonner ses erreurs.
"Je vais me rendre aux Etats-Unis pour des soins et je retournerai à Sanaa en tant que président du Congrès populaire général (CPG)", son parti, a déclaré Ali Abdallah Saleh.

Tout au long de la journée, des milliers de manifestants ont protesté à Sanaa contre l'immunité qui lui avait été accordée. Les opposants exigeaient que l'homme fort du pays depuis 33 ans soit traduit en jugement pour les atteintes aux droits de l'homme commises pendant son règne sans partage.


?????????
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mar 21 Fév - 10:22

Les Yéménites votent pour remplacer leur président Ali Abdallah Saleh
fr info
C'est une curieuse élection présidentielle qui s'ouvre au Yémen. Quelques mois après le soulèvement populaire sans précédent dans le pays pour réclamer le départ de Saleh, les plus de 12 millions d'électeurs yéménites sont appelés aux urnes, avec un choix unique devant eux : un seul candidat, le vice-président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Le résultat est donc connu d'avance. Et seul le taux de participation sera en mesure de donner une indication intéressante. En attendant, les autonomistes du Sud et les rebelles chiites du Nord ont appelé à boycotter le scrutin
.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mer 22 Fév - 10:09

Les Yéménites choisissent un successeur au président Saleh
http://www.liberation.fr/depeches/01012391250-yemen-election-presidentielle-pour-tourner-la-page-saleh
SANAA (AFP) - Les Yéménites ont choisi mardi un successeur au président contesté Ali Abdallah Saleh lors d'une élection présidentielle marquant l'aboutissement de leur soulèvement populaire, émaillée de violences dans le Sud autonomiste qui ont fait dix morts.

Plus de 12 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes pour ce scrutin tenu en vertu d'un accord permettant à M. Saleh de quitter le pouvoir en échange de l'immunité pour lui-même et les siens. Cet accord fait du Yémen le premier pays arabe où un soulèvement aboutit à une solution négociée.

Washington a jugé "encourageant" le scrutin et en a félicité les Yéménites. "Nous nous tiendrons à leurs côtés au cours des prochaines étapes", a déclaré la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland.

A Sanaa, le scrutin s'est déroulé sans incident, les électeurs ayant afflué en nombre jusqu'à la clôture des bureaux de vote en début de soirée.

"C'est la première fois que je vote. C'est un devoir national pour bâtir un nouveau Yémen où la femme aura une meilleure place", a déclaré Mounira Radaï, une jeune femme de 19 ans intégralement voilée dans le bureau de vote du quartier Attahrir à Sanaa.

Le scrutin est largement symbolique puisque le vice-président Abd Rabbo Mansour Hadi est l'unique candidat, mais le résultat ne doit pas être annoncé avant deux ou trois jours selon les autorités.

"Ce jour marque la chute véritable d'Ali Abdallah Saleh" qui a gouverné le Yémen pendant 33 ans, a estimé Abdallah Ahmad Ali, 25 ans.

"C'est une victoire pour les jeunes Yéménites", a ajouté cet étudiant alors que les électeurs se bousculaient devant le bureau de vote proche de l'Université de Sanaa, à proximité du campement installé depuis un an par les contestataires réclamant le départ de M. Saleh.

"Nous avons été surpris par la grande affluence des femmes", a affirmé à l'AFP la directrice du bureau de vote réservé aux femmes, Abir al-Afifi.

En votant dans ce même bureau, Tawakkol Karman, prix Nobel de la Paix, a qualifié cette journée de "jour de fête pour les Yéménites car c'est celui du départ de Saleh et de la fin du despotisme et de l'oppression".

Le futur président a pour sa part affirmé que son élection ouvrait "un nouveau chapitre" pour le pays. M. Hadi a voté sous les applaudissements à Sanaa, au milieu d'un important dispositif de sécurité de crainte d'un attentat, selon son entourage.

L'affluence était également forte dans d'autres villes, notamment à Taëz, au sud-est de Sanaa, qui a été à la pointe du mouvement de contestation contre M. Saleh. "Certains bureaux ont épuisé leurs stocks de bulletins et ont en reçu d'autres", a indiqué aux journalistes le chef de la haute commission électorale, Mohammed Hakimi.

Le Yémen offrait cependant l'image d'un pays divisé, les autonomistes sudistes qui boycottent le scrutin ayant grandement perturbé le vote dans le sud du pays.

En milieu de journée à Aden, grande ville du Sud, "la moitié des bureaux de vote ont été fermés après avoir été envahis par des hommes armés du Mouvement sudiste"
, a déclaré à l'AFP un responsable gouvernemental.

Les autres bureaux d'Aden ont fermé prématurément "pour prévenir d'éventuels affrontements avec des partisans du Mouvement sudiste", a déclaré à l'AFP un responsable des services de sécurité.

L'aile dure du Mouvement sudiste, qui prône l'indépendance du Sud, un Etat indépendant jusqu'en 1990, avait proclamé mardi journée de "désobéissance civile", même si ses chefs affirment ne pas recourir à la violence.

Toujours à Aden, quatre civils, dont un enfant de dix ans, deux militaires et un policier ont été tués lors d'échanges de tirs entre forces de l'ordre et séparatistes qui ont attaqué des bureaux de vote, incendiant des urnes et des bulletins de vote, selon des sources de sécurité.

Un manifestant a été tué à Lahaj (sud), un soldat à Moukalla (sud-est) et un militant sudiste à al-Chihr dans la province du Hadramout quand l'armée a tiré sur des activistes qui tentaient d'attaquer un bureau de vote, selon des sources de sécurité.

Les habitants des localités contrôlées par des éléments présumés d'Al-Qaïda, comme Zinjibar, capitale de la province d'Abyane, n'ont pas participé au vote pour des raisons de sécurité, selon des sources locales.

Dans les enclaves du Nord contrôlées par la rébellion zaïdite - une branche du chiisme - qui a appelé au boycott, un seul bureau de vote a été ouvert, selon des responsables locaux.

làbas aussi la "démocratie" commence bien.... plus une ordure qui se barre avec des garanties et ses comptes en banque ....
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mer 29 Fév - 9:56

Seuls les Yéménites le savent…
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/02/29/seuls-les-yemenites-le-savent_1649494_3232.html
Quelle surprise de lire les titres des quotidiens européens le lendemain de "l'élection" présidentielle au Yémen : "Les Yéménites choisissent leur nouveau président."
N'y aurait-il donc que les Yéménites à avoir bien compris que cette "élection" n'a été qu'un gentil canular et que rien n'a changé au Yémen ? Car il est bien évident que les Yéménites n'ont rien choisi du tout et, eux, dans leur grande majorité, ils le savent fort bien.



C'est à Riyad qu'a été désigné le nouveau président du Yémen ; et en aucun cas dans les bureaux de vote du 21 février.

La "révolution" yéménite n'a en effet que peu à voir avec le "Printemps arabe" : la guerre des chefs couvait depuis un certain temps et la bien maigre contestation qui s'est manifestée à l'occasion des révoltes arabes, partie de l'université de Sanaa, a seulement fourni l'occasion d'intervenir aux protagonistes du théâtre politique yéménite.

Ainsi, le conflit a eu pour origine l'annonce faite par le président Saleh de préparer son fils à sa succession. C'est que, dans les accords de gouvernements précédemment passés, c'était au général Ali Moshen que le pouvoir avait été promis.

Lorsque le président ordonna la répression des manifestations, ce dernier en profita donc pour se rebeller contre le palais, en ordonnant aux régiments de l'armée qui lui obéissaient de "protéger" les manifestants des guerriers tribaux appelés par Saleh à gagner Sanaa pour faire le sale boulot.

Profitant également de la conjoncture, une troisième composante s'engagea dans le conflit, désireuse de réévaluer ses intérêts économiques : très influent dans les quartiers septentrionaux de la capitale, le puissant clan al-Ahmar, à la tête d'une vaste coalition de tribus, s'attaqua aux troupes fidèles à Saleh, lequel répliqua en faisant bombarder le nord de la ville, aujourd'hui en grande partie en ruine.

A cette guerre pour le pouvoir, s'ajoutèrent, d'une part, l'intensification du soulèvement houthiste, mouvement zaydite actif dans le nord du Yémen et réclamant une république islamique propre de toute corruption et de tout compromis avec les Etats-Unis, d'autre part, la rébellion séparatiste, dans le sud (Aden), et, enfin, l'insurrection islamiste de combattants se réclamant de la branche arabique d'Al-Qaida, dans le sud-est surtout (Abyan) ; de surcroît, plusieurs chefs tribaux tentèrent de récupérer leur autorité ancestrale sur leur territoire traditionnel, rejetant le pouvoir central.
Dans cet ensemble, la révolte des étudiants, instrumentalisée par un général frustré du pouvoir, apparaît bien secondaire…

Face au risque très concret de somalisation du Yémen, pays parmi les plus pauvres de la planète, mais géostratégiquement essentiel (frontalier de l'Arabie saoudite et voisin du Golfe d'Aden, par lequel transite une grande partie du trafic maritime en direction de Suez), le Conseil de coopération du Golfe et les Occidentaux ont forcé une solution diplomatique (conscients que l'intervention militaire en soutien à Saleh d'abord proposée par les Saoudiens ne pouvait qu'aggraver la situation), laquelle passait par le retrait du président Saleh, en échange d'une complète immunité pour lui et sa famille.

Les négociations eurent lieu à Ryad et permirent de satisfaire les principaux protagonistes qui ordonnèrent dès lors à leurs factions de cesser les hostilités et de soutenir par leur vote le " processus de transition ", les uns en faveur du " changement ", les autres en faveur du parti, le Congrès progressiste général (Cpg), parti de l'ex-président et du nouveau également.

Il ne restait plus aux Yéménites qu'à entériner le choix des chefs : Abdu Rabu Mansour Hadi, ami et vice-président de Saleh.

Le seul enjeu de "l'élection", pour laquelle le parti avait couvert d'affiches les murs de la capitale, c'était d'atteindre un taux de participation décent, sensé conférer sa légitimité au nouveau Raïs. C'est pourquoi le jour de "l'élection" fut proclamé férié et transformé en grande fête populaire, dont le must était d'avoir le doigt encré. La participation n'a toutefois pas dépassé les 60 %, à l'échelle du pays, et a stagné entre 30 et 40 % dans le sud, où le mouvement séparatiste avait appelé à boycotter le scrutin. Malgré les mots d'ordre, la plupart des Yéménites ont profité du beau soleil de l'hiver finissant, indifférents à ce qui a pu se décider à Ryad, bien loin de leurs problèmes quotidiens : le prix du pain, de l'huile, les coupures d'eau et d'électricité…

Mais personne n'est dupé par cette fausse transition et, dans la médina de Sanaa, les plaisanteries vont bon train sur le compte du "nouveau président", déjà rebaptisé "Ali" Abdu.

Quant à Saleh, il a annoncé son prochain retour : il reste le chef du CPG et n'exclut pas de se présenter aux élections présidentielles qui auront lieu dans deux ans, au terme de la période de "transition".
Laissons dès lors le mot de la fin à ce chauffeur de taxi des faubourgs de Sanaa, qui, le lendemain de la tenue du scrutin, s'échinait à gratter l'affiche à l'effigie du président Hadi qu'on avait collée sur le capot de sa voiture : "Ca tient bien ; il faudra longtemps avant que ça s'en aille."
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Sam 10 Mar - 11:25

Yémen: 23 membres présumés d'Al-Qaïda tués dans des raids aériens
http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120310.AFP9955/yemen-23-membres-presumes-d-al-qaida-tues-dans-des-raids-aeriens.html
Vingt-trois membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués dans des raids aériens nocturnes contre des positions du réseau extrémiste dans la province yéménite de Bayda (centre), a-t-on appris samedi de sources de sécurité.

Selon des habitants, les raids auraient été menés par des appareils américains.

"Vingt-trois combattants d'Al-Qaïda ont été tués dans des raids aériens lancés vendredi soir contre des positions" du groupe dans une zone montagneuse, près de la ville de Bayda, chef-lieu de la province du même nom, a déclaré à l'AFP un responsable au sein des services de sécurité.

D'autres sources de sécurité ont confirmé ce bilan, précisant que les raids ont pris pour cible des positions à Al-Makhnaq, Al-Dooqi et Al-Mamdoud, trois villages situés à l'ouest de Bayda.

Deux de ces raids, lancés à partir de 21H00 locales (18H00 GMT) et qui se sont poursuivis pendant trois heures, ont visé les maisons de MM. Ahmed et Ali al-Houmaiqani, deux habitants de Wadi Al-Makhnaq, une région montagneuse, ont indiqué des témoins.

"Un camp d'entraînement d'Al-Qaïda se trouve à Wadi Al-Makhnaq", a indiqué à l'AFP un habitant.

Selon lui, "plusieurs hommes armés, arrivés à bord de plusieurs véhicules et accompagnés de deux camions chargés d'armes et de caisses de munitions, ont participé à la prière musulmane hebdomadaire du vendredi à Wadi Al-Makhnaq".

Les insurgés islamistes, dont ceux d'Al-Qaïda ont porté en janvier leurs opérations dans la province de Bayda, à quelque 200 km au sud-est de Sanaa, après avoir conforté leur présence dans le sud et l'est du Yémen.

Ainsi, un millier de combattants d'Al-Qaïda ont, le 16 janvier, pris sans grande résistance le contrôle de la ville de Radah, d'où elles se sont retirés fin janvier sous la pression notamment des tribus qui redoutaient que la présence d'Al-Qaïda n'attire des ennuis à leur région.

D'ailleurs, plusieurs familles ont quitté ces derniers jours Al-Makhnaq pour trouver refuge dans d'autres villages après le renforcement de la présence des combattants d'Al-Qaïda et de leurs partisans autour de leur village, selon des sources concordantes.

Les raids de vendredi soir ont été menés par des avions américains, ont indiqué invariablement plusieurs témoins, mais il n'a pas été possible dans l'immédiat de vérifier leurs affirmations.

Des raids attribués par des habitants aux Etats-Unis visent fréquemment des membres d'Al-Qaïda dans le sud et l'est du Yémen.

Les Etats-Unis n'ont jamais reconnu mener de tels raids mais des documents diplomatiques diffusés par WikiLeaks en ont fait état.

bombardement de villages civiles en territoire souverain .....
encore une fois tout va bien ....
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Dim 13 Mai - 8:56

et ça continue ...

Dix activistes tués par des drones américains au Yémen
fr info
Ce sont deux frappes aériennes, vraisemblablement menées par des drones américains, qui ont abattu dix activistes présumés proches d'Al Qaïda dans le sud du Yémen hier.

Plus tôt dans la journée, une nouvelle offensive des forces gouvernementales dans le sud du pays avait coûté la vie à quinze autres insurgés islamistes.

Ni le Yémen ni Washington ne reconnaissent les attaques de drones américains.
....
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Dim 20 Mai - 9:05

>>>

Yémen: 34 morts dans des affrontements entre l'armée et Al-Qaida
http://www.20minutes.fr/ledirect/936879/yemen-34-morts-affrontements-entre-armee-al-qaida
Au moins 22 militants liés à Al-Qaida et 12 soldats ont été tués dans des affrontements et des bombardements aériens menés par le Yémen dans le cadre d'une offensive soutenue par les Etats-Unis contre une insurrection islamiste dans le sud du pays, ont annoncé samedi les autorités.

Les combats se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi aux environs de la ville de Jaar, contrôlée par les militants islamistes. L'armée yéménite, soutenue par des frappes de drones américains, tente d'expulser les insurgés de leurs places fortes dans le Sud, une région proche des routes maritimes pétrolières qui traversent la mer Rouge.

L'Arabie saoudite et les Etats-Unis s'inquiètent de voir Al-Qaida dans la péninsule Arabique (Aqpa) s'implanter durablement au Yémen après la prise de contrôle par les islamistes de vastes pans de territoires dans la province d'Abyan en 2011. Les insurgés avaient profité du chaos provoqué par le soulèvement contre le président Ali Abdallah Saleh, finalement contraint de quitter le pouvoir en février
.

...
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 21 Mai - 19:12

Attentat-suicide au Yémen : 96 morts
fr info
Un homme s'est fait exploser aujourd'hui à Sanaa, la capitale du Yémen, pendant la répétition d'un défilé militaire. 96 soldats ont été tués. Le défilé était prévu demain pour commémorer la réunification du pays, en 1990.

L'attentat a été revendiqué par Ansar al Charia, un groupe lié à Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), qui contrôle plusieurs villes du sud du pays.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mar 22 Mai - 10:33

La parade prévue à Sanaa annulée
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/05/22/la-parade-prevue-a-sanaa-annulee_1705110_3218.html
Après la mort de près de cent soldats dans un attentat-suicide commis par Al-Qaida à Sanaa, les autorités yéménites ont annulé la parade militaire prévue mardi 22 mai à l'occasion de l'anniversaire de l'unification du Yémen.

Une cérémonie "symbolique" devait se tenir mardi à l'Ecole de l'aviation et de la défense aérienne, en présence du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

L'attentat a été commis lundi par un soldat, qui s'est fait exploser au milieu de ses camarades qui s'entraînaient pour la parade du 22 mai sur la place Sabiine, à Sanaa, et a fait quatre-vingt-seize morts parmi les soldats.

Cet attentat est le premier de cette ampleur à Sanaa depuis l'accession au pouvoir, en février, du président Hadi, qui a promis dans un communiqué lundi soir de poursuivre "la guerre contre le terrorisme (...) quels que soient les sacrifices".

L'explosion s'est produite devant la tribune où se trouvaient le ministre de la défense, Mohamed Nasser Ahmed, et le chef d'état-major, le général Ahmed Ali Al-Achoual, lesquels n'ont pas été touchés, selon des sources militaires. La tribune était destinée aux personnalités attendues pour le défilé marquant le vingt-deuxième anniversaire de l'unification du nord et du sud du Yémen.

INQUIÉTUDE AMÉRICAINE

Dans un communiqué publié sur des sites djihadistes, Al-Qaida dans la péninsule Arabique (AQPA) a revendiqué l'attentat, affirmant qu'il visait le ministre de la défense et le chef d'état-major. Barack Obama, s'est dit lundi préoccupé par les activités d'AQPA.

Le président états-unien, qui s'exprimait lors de la conférence de presse finale à l'issue du sommet de l'OTAN à Chicago, a assuré que le partenariat entre les Etats-Unis et le Yémen dans la lutte contre le terrorisme se poursuivrait. "C'est important pour la sécurité américaine. C'est également important pour la stabilité du Yémen et pour la région dans son ensemble", a dit M. Obama. Son principal conseiller pour l'antiterrorisme, John Brennan, a appelé le président yéménite, Abd Rabbou Mansour Hadi, pour condamner l'attentat et insister sur le partenariat entre les deux pays.

..........
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mer 13 Juin - 10:32

Raid d'un drone américain au Yémen
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/13/97001-20120613FILWWW00392-raid-d-un-drone-americain-au-yemen.php
Neuf personnes ont été tuées aujourd'hui dans un raid mené par un drone américain sur une maison où étaient rassemblés des membres d'al-Qaida dans le sud-est du Yémen, a indiqué une source tribale.

Le raid s'est produit dans la ville de Azzan, un fief d'al-Qaida dans la province de Chabwa (sud-est). "Un drone américain a visé une maison où étaient rassemblés des éléments d'al-Qaida et une voiture stationnée à proximité, faisant neuf morts", a indiqué cette source.

Une source médicale a confirmé le bilan de neuf morts. Selon des habitants, plusieurs centaines de combattants du réseau ont afflué à Azzan après que deux localités de la province voisine d'Abyane, qui étaient tenues par Al-Qaïda, furent tombées mardi aux mains de l'armée.

Un habitant a indiqué avoir entendu "deux explosions extrêmement fortes" mercredi matin, et ajouté que des dizaines de personnes avaient fui la ville à la suite du raid. Les États-Unis sont seuls à avoir des drones dans la région et ont mené au cours des dernières semaines des raids extrêmement ciblés contre d'al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA), alors que l'armée yéménite mène une offensive contre le réseau dans la province d'Abyane.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Ven 22 Fév - 9:27

Yémen : manifestation meurtrière pour le premier anniversaire du départ de Saleh
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130222-yemen-manifestation-meurtriere-le-premier-anniversaire-depart-saleh
Au Yémen, quatre personnes ont été tuées lors de heurts avec la police. Ces personnes manifestaient à l'occasion du premier anniversaire du départ du président Saleh. Cela s'est passé à Aden, dans le sud du pays. Des manifestants du mouvement sudiste tentaient de rejoindre une place où s'étaient rassemblés des partisans de l'actuel président, quand les forces de l'ordre sont intervenues. Ces heurts, qui sont réguliers, illustrent la difficulté qu'a le Yémen à se stabiliser.

Il y a un an, le président Ali Abdallah Saleh quittait le pouvoir après 33 ans de règne ; résultat de manifestations pro-démocratiques dans le sillage des révolutions arabes. Mais un an plus tard, le pays n'est toujours pas stable. Il souffre de profondes divisions qui existaient déjà avant.

Le mouvement sudiste qui manifestait ce jeudi à Aden réclame l'autonomie. Sa frange la plus radicale demande le retour à l'indépendance pour le sud du pays, qui était séparé du Nord jusqu'en 1990, date de l'unification des deux Yémen.

Il existe aussi une rébellion dans le Nord, des chiites qui combattent le pouvoir central, avec le soutien de l'Iran. Sans compter la présence d'al-Qaïda qui commet régulièrement des attentats.

Le nouveau président Abd Rabbo Mansour Hadi a proposé pour le 18 mars un dialogue national afin d'établir une nouvelle Constitution et de préparer des élections. La question sudiste devrait être abordée lors de cette conférence mais une partie du mouvement indépendantiste a déjà refusé d'y participer.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Sam 14 Déc - 8:29

De nombreux civils tués dans une attaque de drone au Yémen
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20131213-nombreux-civils-tues-une-attaque-drone-yemen-raaba-al-qa%C3%AFda
Au Yémen, une attaque menée jeudi 12 décembre par un drone - sans doute américain - près de la ville de Radaa au centre du pays a fait 17 morts. Ce sont des civils qui ont majoritairement été tués. Les personnes visées étaient soupçonnées d'appartenir à al-Qaïda mais les autres étaient des civils se rendant à un mariage et sans lien avec le réseau, a indiqué un responsable de la sécurité. Pour Laurent Bonnefoy, chercheur au CERI et spécialiste du Yémen, le recours à des drones risque d'être une arme à double tranchant.

Laurent Bonnefoy, chercheur au CERI et spécialiste du Yémen:
Cette attaque qui a fait 17 morts est perçue par la population yéménite comme une réponse des États-Unis à l'attaque qui a eu lieu la semaine dernière contre le ministère de la Défense yéménite et qui a fait 56 morts, une attaque particulièrement brutale, et qui, du fait de sa violence, du fait des images qui sont sorties de l'attaque revendiquée par certaines groupes liés à al-Qaïda, a eu un effet assez négatif sur l'image des jihadistes au sein de la population.
Aujourd'hui, on a une forme de retournement car la population est, à son tour, choquée par le fait que la plupart des victimes de l'attaque de drone sont des civils. D'une certaine manière, on entre dans une phase qui est peu positive pour la stabilité du Yémen.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Mar 11 Fév - 8:59

YÉMEN - Colère autour du contrat gazier de Total
http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/10/colere-autour-du-contrat-gazier-de-total
La dénonciation d'un contrat gazier avec Total devient de plus en plus virulente ces derniers jours au Yémen. Le groupe pétrolier français est accusé de spolier le pays, profitant de conditions négociées avec l'ex-dictateur Ali Abdallah Saleh.

"Nous demandons à la vénérable justice française et aux ONG françaises de poursuivre Total pour corruption", écrit sur sa page Facebook Tawakkol Karman, la militante yéménite qui a reçu en 2011 le prix Nobel de la paix pour son engagement contre l'ex-dictateur Ali Abdallah Saleh. "Total et ses associés volent le gaz yéménite en évaluant son prix à 10 % seulement du prix mondial et en ne reversant que 21 % de cette somme à l'Etat yéménite", affirme-t-elle.

Tawakkol Karman a également organisé une manifestation (vidéo mise en ligne par Al-Jazira) le 6 février à Sanaa, avec pour slogan "Le peuple veut la fin de la corruption". Le journal yéménite Maareb Press explique que cette campagne s'inscrit dans "la relance de la lutte pacifique" des forces révolutionnaires, qui essaient de se remobiliser autour de la lutte contre la corruption.

Les révolutionnaires estiment en effet que, depuis le départ du président-dictateur Ali Abdallah Saleh en février 2012, rien n'a fondamentalement changé et que les mêmes réseaux d'intérêt continuent de contrôler le pays.

"Libérer les champs de pétrole"

"Le gouvernement actuel [sous la présidence par intérim de Abd Rabbo Mansour Hadi] serait incapable de faire quoi que ce soit pour changer la manière dont sont redistribués les revenus du pétrole. Les règles de partage avaient été fixées par l'ex-président Saleh et le chef de la tribu Al-Ahmar", la puissante tribu du Nord proche de l'ex-président avant de se rapprocher du pouvoir actuel, écrit le journal Aden Al-Ghad.

Le journal sud-yéménite accuse les forces politiques du Nord d'avoir "mis la main sur les richesses du Sud à partir de 1994", quand le Nord avait vaincu les velléités sécessionnistes du Sud. Or, prédit-il, "le mouvement populaire se poursuivra jusqu'à la libération des champs de pétrole au bénéfice des habitants du Hadramaout, afin que ceux-ci puissent renégocier de nouveaux contrats".

Cette dénonciation de la corruption semble se transformer ces derniers jours en véritable french bashing. Ainsi, le journaliste yéménite proche des révolutionnaires Abdallah Daubalh écrit dans Yémen News : "On ne peut blâmer ni Total ni l'ex-dictateur Saleh. Il est dans leur nature de se comporter comme des voleurs. [...] En revanche, quand Total et la France refusent obstinément les demandes répétées du gouvernement yéménite de renégocier le prix du gaz, on a clairement affaire à des ennemis. En outre, la France se serait opposée à des sanctions [visant à geler les avoirs d'hommes politiques issus de l'ancien régime yéménite, dont Saleh lui-même] au Conseil de sécurité des Nations unies, bloquant ainsi la transition politique au Yémen. En revanche, la justice française ouvre une enquête contre Yemenia Airway, accusée d'être responsable de l'accident d'avion aux îles Comores en 2009 [qui a fait 152 morts, dont beaucoup de Français]. C'est quelque chose d'habituel de la part d'un pays colonialiste comme la France. Ce qui est nouveau, c'est que nous découvrons que les colonialistes ne changent jamais et qu'ils resteront toujours de sales voleurs."
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Jeu 22 Jan - 8:25

Acculé, le président yéménite signe un accord avec les rebelles houthis
Après plusieurs jours de violences, le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi a signé, ce mercredi, un accord de sortie de crise avec les rebelles houthis, qui contrôlent la capitale Sanaa et le palais présidentiel.
>>>
http://www.france24.com/fr/20150121-yemen-president-hadi-yemenite-accord-rebelles-houthis-crise-sanaa/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Ven 23 Jan - 8:38

le président du Yémen démissionne
Le président Abd Rabbo Mansour Hadi, aux prises avec les rebelles chiites houthis, a remis sa démission, jeudi 22 janvier, quelques minutes après celle du Premier ministre Khaled Bahah et de son gouvernement.
>>>
http://www.france24.com/fr/20150122-yemen-houthis-president-hadi-gouvernement-demission-rebelles-sanaa-chiites/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Sam 7 Fév - 8:18

La milice chiite des Houthis dissout le Parlement yéménite
Le Parlement du Yémen a été dissous vendredi par la milice chiite des Houthis. Il sera remplacé par un Conseil national de 551 membres. Le mouvement a aussi annoncé la création d'un Conseil présidentiel de cinq membres.
>>>
http://www.france24.com/fr/20150206-yemen-milice-chiite-houthis-ansaruallah-dissout-parlement-conseil-presidentiel-national/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Dim 8 Fév - 9:04

Yémen: les rebelles houthis prennent le pouvoir
Les Houthis avaient donné aux partis politiques yéménites jusqu'à mercredi pour se mettre d’accord sur une sortie de crise, menaçant de prendre eux-mêmes l’initiative en cas d’échec. Les négociations menées en présence d’un émissaire de l’ONU n’ont pas abouti et les rebelles ont mis leur menace à exécution. Ils ont chargé un comité révolutionnaire de mettre en place des institutions de transition pour diriger le pays pendant deux ans, le temps d’élaborer une nouvelle Constitution et d’organiser des élections. Dès l’annonce de la rébellion, des centaines de personnes ont manifesté dans différentes villes du pays pour dénoncer un coup d’Etat de la minorité chiite.
>>>
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20150207-yemen-rebelles-houthis-prennent-le-pouvoir/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Jeu 12 Fév - 9:05

La France demande à ses ressortissants de quitter le Yémen
L'ambassade de France au Yémen, qui a annoncé sa fermeture mercredi, a demandé à ses ressortissants de quitter le pays le plus rapidement possible en raison de la dégradation de la situation sécuritaire à Sanaa.
La Grande-Bretagne et les États-Unis ont également annoncé un peu plus tôt la fermeture de leur ambassade au Yémen et commencé l’évacuation de leurs diplomates.
>>>
http://www.france24.com/fr/20150211-france-ambassade-sanaa-quitter-yemen-diplomatie-houthis/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yemen

Message  ivo le Lun 16 Fév - 8:29

Les pays du Golfe interpellent l’ONU sur la situation au Yémen
Les six pays du Golfe dénoncent unanimement le coup d’Etat orchestré par les Houthis, les miliciens chiites. Au moment où se déroulait la réunion extraordinaire des « six », hier à Riyad, des milliers de manifestants ont été dispersés à balles réelles par la police yéménite désormais sous la férule des Houthis. Ces rassemblements organisés un peu partout au Yémen ont déjà fait plusieurs blessés.
>>>
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20150215-pays-golfe-interpellent-onu-situation-yemen/

avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum