Derniers sujets
» Précarité
par ivo Hier à 11:01

» les fous de dieu
par ivo Hier à 10:22

» racisme quotidien
par ivo Hier à 10:16

» droites extremes
par ivo Hier à 10:06

» alimentation
par ivo Hier à 9:52

» Etats-Unis
par ivo Hier à 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Hier à 9:18

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 9:00

» immigration ...
par ivo Hier à 8:58

» la crise ..........
par ivo Hier à 8:53

» la phrase du jour
par ivo Hier à 7:58

» Birmanie
par ivo Hier à 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Jeu 21 Sep - 10:33

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» blancs comme neige ^^
par ivo Jeu 21 Sep - 9:24

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» U.E.
par ivo Jeu 21 Sep - 8:31

» macronie
par ivo Jeu 21 Sep - 8:28

» les "joies" du sport ...
par ivo Mer 20 Sep - 8:46

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 20 Sep - 8:24

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» Today's joke
par ivo Mar 19 Sep - 8:03

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» Necronomacron
par ivo Sam 16 Sep - 9:25

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» homophobie dans le monde ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:23

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

» pologne
par ivo Mar 12 Sep - 8:55

» Nazisme.
par ivo Mar 12 Sep - 8:24

» Réflexion sur le sexisme
par ivo Lun 11 Sep - 8:37

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 19 Aoû - 19:33

anonymous

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: anonymous

Message  ivo le Mer 7 Mar - 8:49

Les États-Unis inculpent cinq Anonymous
fr info
Les autorités américaines ont inculpés cinq personnes liées au mouvement Anonymous. Elles sont soupçonnées de piratage. Selon la chaîne de télévision Fox News l’acte d’inculpation vise deux Britanniques, deux Irlandais et un américain de Chicago. L’un d’eux aurait décidé de plaider coupable.

Par ailleurs un homme a été arrêté en Irlande par la police dans le cadre d’une enquête internationale sur le piratage informatique. Une interpellation liée à l’inculpation des cinq personnes aux États Unis
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  ivo le Sam 7 Avr - 20:19

Anonymous attaque des centaines de sites gouvernementaux chinois
fr info
Le groupe de hackers Anonymous l'avait annoncé fin mars, depuis cette semaine ils attaquent le gouvernement chinois en s'en prenant à ses sites web. Des centaines de sites sont déjà tombés.


Près de 500 sites comme cdcbd.gov.cn ont été piratés. © Capture d'écran

Anonymous appelle les citoyens chinois à se révolter (http://pastebin.com/hQsQUfHV).
Pas dans la rue, pas non plus en faisant grève mais simplement en contournant la censure. Dans le même temps, Anonymous (http://www.franceinfo.fr/liste/Anonymous-0) annonce avoir "défacé" (http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9facement%C3%A9) (de "deface", pratique qui consiste à attaquer un site web et à changer sa page d'accueil, sans rien "casser" à l'intérieur) près de 500 sites gouvernementaux chinois, il en publie d'ailleurs la liste (http://pastebin.com/uqKbmfmm).

Anonymous China@AnonymousChina
Chinese people, protest, stand up, wake up!
6 Avr 12 RépondreRetweeterFavori
Sur le compte Twitter d'Anonymous Chine, les militants appellent les Chinois à se révolter.

La plupart de ces sites ont depuis été remis sur pied. Certains, dont les failles de sécurité n'ont pas été rebouchées ont été "défacés" à nouveau ces derniers jours. Et sur les sites "sensibles", Anonymous aurait eu accès à des informations "top secrètes".

C'est presque la guerre sur Internet en Chine, les autorités ferment à tour de bras les sites qui lui sont hostiles. Fin mars, le gouvernement annonçait le renforcement des contrôles sur la toile, aujourd'hui les opérateurs de 3.000 sites chinois recoivent des avertissements quant à leur "contenu nuisible". Mais cela s'annonce compliqué pour la police chinoise, ne serait-ce que pour les sites de microblogs (clônes de Twitter) qui comptent 300 millions d'utilisateurs.

Depuis des mois, le groupe de hackers prend pour cible les régimes hostiles à la liberté d'expression. De la même manière, ils s'en sont pris à des sites gouvernementaux tunisiens pendant les révolutions arabes.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  spike le Dim 8 Avr - 0:36

Mais, d'une manière générale, vous pensez que ce type d'action a un impact réel dans notre combat?
Je suis sceptique....
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Sam 12 Mai - 12:03

sa permet au moins de mettre en avant des zones d'ombres :
Anonymous contre Bayer, Sony, LG, Samsung
Le 11 mai 2012 Pierre Leibovici

Depuis ce 10 mai au soir, des Anonymous attaquent les sites de plusieurs multinationales au titre de leur implication dans le commerce d'un minerai rare en Afrique, particulièrement recherché par les fabricants de téléphones mobiles et l'industrie de la chimie. Sony, Bayer, Samsung et LG sont visés et certains de leurs sites tombent tour à tour. En Afrique centrale, les rivalités pour contrôler l'extraction de ce minerai sont à l'origine de plusieurs conflits armés.

L’avidité occidentale frappe le Congo dans un conflit inhumain, le pire qu’ait connu le pays depuis l’an 800. Aux seigneurs de l’industrie et aux banques : vous détruisez l’environnement, vous condamnez l’espèce humaine en la réduisant à l’escavage. Come on Anons !!!

Le cri de ralliement est lancé. L’assaut, imminent, virtuel et pacifique. Pas de doute : une nouvelle salve d’attaques informatiques revendiquées par des Anonymous est en cours depuis moins de 24 heures.

Baptisée “Opération coltan” (du nom de ce minerai indispensable à l’industrie des téléphones mobiles ou de la chimie), la dernière manifestation du collectif d’hacktivistes s’envole cette fois pour la République démocratique du Congo (RDC). Et s’en prend à des multinationales telles Sony, LG, Samsung ou encore Bayer.

La revendication est nouvelle, cependant. Selon un communiqué publié sur un blog apparenté, Anonymous entend mettre au jour le “trafic de coltan” orchestré par les dites multinationales en RDC. Le coltan, aussi appelé “or gris”, est l’un des quatre “minerais de conflit” désignés comme tels par le Dodd Frank Act, la réforme de Wall Street adoptée par le Congrès américain en 2010. Il appartient au nombre de ces ressources naturelles dont le contrôle est devenu un enjeu économique si grand qu’il nourrit des affrontements entre milices armées. Notamment en RDC, qui concentre à elle seule trois quarts des réserves mondiales de coltan.

Si la ruée vers l’or gris date de la fin des années 1990, le coltan est devenu indispensable ces dernières années, pour l’industrie, et pour les consommateurs de téléphones et ordinateurs portables. C’est en effet à partir du coltan qu’est extrait un métal aux propriétés uniques, le tantale, présent dans la plupart des appareils électroniques. Le tantale est par ailleurs très prisé des industries aérospatiale et chimique pour sa grande malléabilité.
Seigneurs du coltan

Fin avril 2012, le ministre des Mines de la province du Nord Kivu alerte sur un regain de violences entre les milices de l’Est de la République démocratique du Congo. La mise en garde est prise au sérieux par les États-Unis, l’Allemagne et la Chine, qui perçoivent la région comme le point névralgique de leurs intérêts stratégiques en Afrique. Lentement mais sûrement, la bataille du coltan est à nouveau médiatisée aux États-Unis. Des hacktivistes s’en emparent.

Cliquez sur l'image pour voir le grand format

Le 3 mai, “l’Opération Green Rights” connaît un nouveau souffle. Cette méga-opération rassemble des personnes se revendiquant d’Anonymous et faisant des risques environnementaux le dénominateur commun de leurs actions numériques, les fameuses attaques par déni de service consistant à bombarder un site web de requêtes pour le rendre inaccessible. C’est d’ailleurs dans le cadre de “l’Opération Green Rights” que le site Internet d’EDF avait été attaqué au printemps 2011, donnant lieu à l’arrestation de trois Anonymous présumés que nous avions décryptée sur OWNI. Au nom donc des droits verts, le collectif d’hacktivistes annonce son intention de “faire tomber” les sites des “seigneurs du coltan”.

Rapidement, un pad – document web public et collaboratif – est élaboré pour préparer l’attaque. En marge des données géographiques et démographiques de la RDC, des Anonymous décrivent sommairement les conditions de vie des mineurs et de leurs familles. Le principe : mobiliser les consciences en allant au plus simple. Mais leurs affirmations – sensationnelles – manquent parfois de preuves :

Conséquences de cette situation [l’exploitation illégale du coltan, NDLR] :
- Les jeunes filles et les jeunes garçons ne vont pas à l’école
- Chaque kilo de coltan extrait coûte la vie à deux enfants
- Les familles dorment et s’alimentent dans les forêts montagneuses alentours
- La population d’éléphants a diminué de 80%
- La population de gorilles a chuté de 90%

Et ça marche. Le 10 mai au soir, la première attaque est lancée contre le site Sony Mobile, le portail du groupe consacré à la téléphonie mobile. Sur un canal IRC – une interface de chat anonyme – dédié, les hacktivistes s’échangent des informations sur des failles découvertes sur le site de Sony. Avant de lancer leur fameux outil d’attaque, LOIC, un logiciel permettant de surcharger de requêtes un serveur hébergeant un site Internet.

Ultime raffinement, les Anonymous impliqués ont ici utilisé une version navigateur de LOIC, c’est-à-dire sans passer par un logiciel mais en créant un mini-site qui possède les mêmes fonctionnalités que LOIC. En trente lignes de code informatique, les hacktivistes créent un système tel que tout utilisateur qui se connecte sur la page Web envoie 16 requêtes à la seconde sur une cible, hier Sony, ce matin LG et Bayer. Succès :

Le Sud de l’hémisphère

Cette coordination d’attaques, qui devraient se poursuivre jusque tard dans la nuit du 12 mai, illustre en tout cas un nouveau rapport de force parmi les Anonymous sensibles aux causes écologistes. À l’origine, “l’Opération Green Rights” a été créée par des Italiens, et a donc surtout rassemblé des hacktivistes venus d’Europe, France et Allemagne en tête. Le spectaculaire coup de filet des forces de police italiennes intervenu à l’été 2011 pour arrêter une quinzaine de membres d’Anonymous a rebattu les cartes de l’hacktivisme environnemental.

Reprise par les Américains et les Canadiens dans le combat contre les sables bitumineux, la bannière “Opération Green Rights” est depuis largement utilisée par des internautes venus d’Amérique du Sud. Les industries minières sud-américaines ont ainsi été visées par plusieurs vagues d’attaques au cours du mois de février 2012, alors même qu’Anonymous Venezuela et Anonymous Columbia voyaient leurs rangs grossir. “L’Opération Coltan” semble justement avoir été déclenchée par Anonymous Columbia, comme en atteste cette vidéo, publiée pour l’occasion :

Des diverses entreprises contactées par OWNI, Bayer est la seule à s’être exprimée sur ces attaques pour le moment :

Plusieurs sites Internet du Groupe Bayer (Portugal, Pays-Bas, Afrique du Sud) font actuellement l’objet d’attaques et plusieurs ont été désactivés pour des raisons de sécurité. (…)

Anonymous a revendiqué ces attaques, au nom de l’implication supposée du Groupe Bayer dans le commerce du coltan au Congo. Ces allégations datent de plus de dix ans et sont sans fondement. À la suite d’une enquête, les Nations Unies ont retiré toutes leurs accusations à l’encontre du Groupe Bayer en 2003.

Dans la foulée de cette enquête, d’ailleurs, le Groupe Bayer avait estimé opportun de préciser dans son rapport annuel sur le développement durable 2004 qu’il finançait le Dian Fossey Gorilla Fund, un “projet visant à aider les habitants de l’Est de l’Afrique centrale à pratiquer l’extraction des ressources naturelles en cohérence avec l’environnement”. Et de poursuivre dans le même rapport :

Plusieurs organisations environnementales ont appelé à un moratoire international sur les exportations de la région pour mettre fin aux activités illégales comme l’extraction minière dans les parcs nationaux. D’autres organisations, dont le Dian Fossey Gorilla Fund, considèrent de telles mesures comme inappropriées, particulièrement pour des raisons humanitaires, puisqu’elles élimineraient une importante source de revenus pour les populations locales. En cas de moratoire, les organisations craignent que ces populations soient contraintes de se nourrir dans les parcs nationaux (…), ce qui entraînerait sûrement l’extinction permanente de plusieurs espèces en danger.
owni.fr

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  ivo le Mar 22 Mai - 9:52

Anonymous revendique plusieurs attaques pour soutenir les étudiants québécois
fr info
La branche québécoise des Anonymous revendique le blocage de plusieurs sites internets gouvernementaux au Québec. Cette attaque, baptisée "Opération Québec", vise à soutenir les étudiants en lutte depuis plusieurs mois. Ils protestent contre la hausse prévue des frais de scolarité.

Ce qui a provoqué la colère du collectif de pirates informatiques, c'est la loi spéciale adoptée vendredi par le gouvernement québécois. Cette loi réprime durement les piquets de grève et restreint le droit de manifestation.
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Ven 15 Juin - 1:21

j'hesite a mettre sa dans today's joke tellement les gars de la dcri sont à l'ouest; et pour info la personne arrêtée (eric goujon ) n'avait que mis en place un service permettant d'aller sur irc via une page web dont certain anonymous se servait
Les rapports de la DCRI sur Anonymous
Le 14 juin 2012 Guillaume Dasquié

Depuis un an, la DCRI enquête sur un collectif d'Anonymous dans le cadre d'une procédure ouverte au Tribunal de grande instance de Paris. Au total : 211 notes, compte rendus et procès-verbaux. Des documents obtenus par Owni, dont nous publions de larges extraits, et qui illustrent la perception des nouvelles formes d'activisme par l'appareil sécuritaire français.

Selon des sources au sein du Tribunal de grande instance de Paris, vendredi 8 juin le juge David Benichou a achevé ses investigations dans la première procédure judiciaire menée en France contre des Anonymous, et confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Ce dossier avait été ouvert à la suite d’actions menées par des Anonymous, il y a près d’un an, contre les serveurs des géants du nucléaire.




Owni a obtenu tous les rapports d’enquête et procès-verbaux, 211 au total, retraçant les missions de la DCRI dans cette affaire. Au-delà des méthodes et des techniques d’enquête qu’ils révèlent, ces documents mettent surtout en évidence la disproportion entre la perturbation provoquée par des Anonymous et les moyens mis en œuvre par ce service spécialisé dans la lutte contre le terrorisme et dans la protection des intérêts fondamentaux de la nation – enfin a priori.

L’histoire débute le 20 avril 2011. Une attaque par déni de service est lancée par des Anonymous contre plusieurs géants de l’électricité impliqués dans l’industrie nucléaire. Nom de code : Operation Greenrights. Après la tragédie de Fukushima au Japon, les activistes entendent alors protester contre les dangers du nucléaire civil. Le Français EDF, l’Américain General Electric et l’Italien ENEL sont visés.

Le lendemain à Paris, l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Ansi) alerte la DCRI “du déroulement d’une attaque informatique visant le portail Internet de l’Opérateur d’importance vitale (OIV) EDF”, selon un compte rendu de la DCRI.

Cette notion d’opérateur d’importance vitale, définie en France dans une Instruction générale interministérielle de septembre 2008, crée des relations exceptionnelles entre les industriels et les services de sécurité.

En conséquence, branle-bas de combat chez les fins limiers du renseignement intérieur. Ses agents se mettent en quête de vilains Anonymous susceptibles d’avoir commis le coup. Dans un cadre légal pas très clair.

Mais par chance, le 2 mai, EDF dépose plainte contre ces attaques et se dépêche de transmettre quantité de données techniques à la DCRI – permettant donc l’ouverture officielle d’une enquête préliminaire. Un service avec lequel l’électricien entretient des relations institutionnelles comme l’illustrent les mails échangés entre le directeur sécurité de l’entreprise, Jean-Marc Sabathé (qui n’a pas répondu à nos sollicitations), et ses interlocuteurs au sein de la DCRI.

Au plan du droit, l’opérateur avance le motif que durant 14 heures ses sites bleuciel.edf.com ou entreprises.edf.com ont été indisponibles. La société chiffre le préjudice à 162.000 euros. [ lol! ]Les autorités prennent l’affaire très au sérieux. La DCRI de son côté rédige des procès-verbaux dans lesquels elle livre sa définition des collectifs Anonymous et du Parti Pirate, dont il sera vite question dans l’affaire.

Une semaine plus tard, le Tribunal de Bobigny initialement saisi est écarté au profit de la Juridiction inter-régionale spécialisée (Jirs) de Paris, regroupant des magistrats experts es organisations criminelles. Au parquet de Paris, le vice-procureur Catherine Sorita-Minard, d’ordinaire chargée de traquer les gros bonnets, supervise les recherches.
Gros poisson

Au siège de la DCRI, à Levallois, les geeks de la maison exploitant “un micro-message émis sur le réseau social Twitter” découvrent que l’opération Greenrights trouve une justification dans un manifeste publié sur un site rattaché au Parti Pirate allemand. Un parti qu’ils ne semblent pas vraiment connaître, comme l’indique un procès-verbal synthétisant leurs “recherches sur Internet sur ce mouvement”.

Convaincus qu’ils ont ferré un gros poisson, ils sollicitent une organisation méconnue : le réseau G8/24-7 dédié à la cybercriminalité. Également connu sous l’appellation Groupe de Lyon, il agit comme une instance informelle de coopération entre les services de sécurité des États membres du G8, spécialisée dans la surveillance des réseaux. Un réseau dont le fonctionnement a été validé par les ministres de l’Intérieur du G8 lors d’une réunion tenue il y a dix ans, à Mont Tremblant en mai 2002. Dans chaque pays, une adresse email est réservée à cette coopération entre services, pour la France c’est : cyber-france24-7@interieur.gouv.fr

Par ce biais, une coopération judiciaire accélérée est établie avec le BKA – les homologues allemands de la DCRI. Pour les Français il s’agit d’obtenir dans des délais records un enregistrement des données contenues sur les serveurs du Parti Pirate allemand, et correspondant à l’écriture du texte collaboratif de revendication de l’opération Greenrights. Pour identifier les fauteurs de troubles sous le masque des Anonymous.

Le 23 mai le BKA crie victoire et avertit les collègues de la DCRI. Leurs agents sont parvenus à récupérer des données sur http://piratenpad.de, l’un des sites utilisé par le Parti Pirate pour la rédaction en ligne de textes collectifs. Non sans faire de dégâts. Ils ont ainsi rendu indisponible le site du mouvement pendant près de six heures mais surtout ils ont déconnecté 255 adresses IP, une manœuvre qui a dû provoquer ce jour-là quelques perturbations.
Talentueux

Ces recherches approfondies en Allemagne ne permettent pas de remonter aux auteurs du manifeste diffusé lors de la première vague de l’opération Greenrights. Les administrateurs du Parti Pirate ayant pris la bonne habitude d’effacer quantité de données. Tant pis pour la DCRI. Mais le 31 mai, des Anonymous repassent à l’action contre les géants de l’électricité nucléaire, dont EDF. Cette fois-ci, les agents de la DCRI aux aguets repèrent un flyer des Anonymous faisant référence au nom de domaine irc.lc/anonops/operationgreenrights.

Celui-ci appartient à un Français, Pierrick Goujon, présenté par les enquêteurs comme “un technicien talentueux”. Selon la DCRI : “ce brillant dilettante, tout en reconnaissant que son site offrait une ampleur supplémentaire à l’attaque, limitait sa responsabilité à la mise en relation et non au contenu. La copie et le début d’exploitation du serveur de M. Goujon menés durant le temps de sa garde à vue confirmaient ces éléments”.

Placé en garde à vue par la DCRI, Pierrick Goujon a été mis en examen par le juge David Benichou, le 26 janvier dernier, pour “Entrave au fonctionnement d’un système automatisé de données”. Après un an d’enquête menée par la DCRI, sa culpabilité dans l’attaque par déni de service des sites d’EDF n’a pas été formellement établie, corroborant en cela les propos qu’il nous avait tenus peu après sa garde à vue. De la même manière, la deuxième personne mis en examen dans ce dossier, Matthieu O. a reconnu avoir fait œuvre de prosélytisme lors de l’opération Greenrights, sans toutefois participer à des attaques par dénis de service, comme l’a confirmé l’enquête.

les rapports (fendarts) sont visible sur http://owni.fr/2012/06/14/les-rapports-de-la-dcri-sur-anonymous/

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Lun 25 Juin - 20:34

La DCRI veut un calin
Le 21 juin 2012 Jean Marc Manach

Trois #Anonymous présumés ont été arrêtés par la DCRI. Le service de contre-espionnage français en recherche un quatrième. Son pseudo : Calin... Owni l'a retrouvé. Il affirme que des "sources policières" l'avaient averti, et a décidé de disparaître. Une affaire pleine de #Bisous.

C’est une information RTL signée Georges Brenier. Une partie du groupe de pirates informatiques “Anonymous”1 a été démantelée ce matin.

Mardi 19 juin, RTL révélait que la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) avait interpellé et placé en garde-à-vue trois hommes âgés de 19, 24 et 43 ans, dans l’Essonne, en Isère et en Haute-Savoie. Ils sont “soupçonnés par le contre-espionnage français d’avoir notamment bloqué en janvier dernier le site du ministère de la Défense et celui du syndicat policier Unité-SGP Police, au nom de la liberté d’expression“.

Le plus âgé, interrogé à Chambéry, n’a pas été conduit au siège de la DCRI, à Levallois-Perret. Contacté par Owni, il a refusé de nous parler, ayant promis à la police de se taire à ce sujet.

Il aurait été confondu suite à la publication d’informations au sujet d’un certain “Calin” sur le site pastebin.com, très souvent utilisé par les Anonymous pour rendre public des données sensibles ou confidentielles. Bien connu des Anonymous francophones, Calin (@CalinSecurity sur Twitter) a participé à plusieurs actions en soutien aux démocrates syriens ou aux étudiants québécois, notamment.

Dans la nuit de mardi à mercredi, Calin avait répondu à Owni qu’il avait eu vent de rumeurs sur l’arrestation d’un Anonymous que la DCRI prenait pour lui. Contacté ce jeudi soir sur l’origine de ces rumeurs, évoquées alors même que le “vrai-faux” Calin était encore en garde à vue, le vrai Calin évoque des “sources policières“ :

Owni : Des Anonymous à la DCRI ?

Calin : Je peux pas en être sûr, mais vu que j’ai eu vent de cette rumeur, et si elle s’avère vraie … on en déduit ce qu’on en déduit.

Plusieurs sources nous ont confirmé avoir discuté sur le Net avec le “vrai” Calin alors que le “faux” était encore interrogé par les policiers… Joint par Owni, Calin confirme ne pas avoir été arrêté, tout en précisant :

J’annonce que ça signifie ma future disparition ; j’avais choisi ce pseudo dans un dictionnaire.

J’arrêterai jamais Smile mais “Calin” oui : maintenant je disparais ; adieu.

“C’est un trou ce site !”



Les deux autres Anonymous présumés ont, eux, été conduits au siège de la DCRI ce mercredi après-midi, après plus de 24 heures de garde à vue. Leur arrestation fait suite à la première série d’interpellations, faites en janvier dernier, au sujet desquelles Owni avait publié plusieurs rapports la semaine passée.

En janvier 2012, suite à la fermeture de MegaUpload, #Anonymous avait en effet lancé de nombreuses attaques DDoS à l’encontre de sites web dans le monde entier, dont plusieurs du gouvernement français, y compris celui de l’Elysée.

Quelques jours plus tard, on apprenait dans la presse l’arrestation de trois membres présumés d’Anonymous. Owni avait rencontré l’un d’entre-eux, Triskel, qui avait nié faire partie d’Anonymous.



En réaction à ces arrestations, des #Anonymous décident de s’en prendre à des policiers. L’un d’entre-eux avait précisément contacté le webmaster du syndicat Unité SGP Police, en juin 2011, afin de le prévenir de l’existence de nombreuses failles de sécurité sur leur site web. Le syndicat a confirmé à Owni que celui qui, à l’époque, ne s’était pas présenté comme un Anonymous, l’avait effectivement aidé à colmater une ou plusieurs brèches.

Il en avait parlé à d’autres Anonymous qui, se souvenant de l’existence de ces failles -qui n’avaient pas toutes été colmatées- décidèrent d’en profiter. Dans la foulée, les noms, adresses email et numéros de téléphone de 451 policiers liés à Unité SGP Police étaient mis en ligne par Anonymous.

Les deux Anonymous sont également accusés d’avoir profité d’autres failles de sécurité pour accéder aux interfaces d’administration de deux sites du gouvernement français, immigration.gouv.fr et modernisation.gouv.fr, dont la page d’accueil avait été modifiée, fin janvier, pour relayer ce message à l’État français :

La modernisation passe par la compréhension de notre technologie.

Nous serons en paix avec l’État Français lorsque celui-ci se battra aux côtés du peuple, pour la liberté d’expression et contre toutes formes de censures. Aujourd’hui, nous ne pouvons tolérer un gouvernement qui est coupable d’espionnage, de répression et qui maintient les dictateurs au pouvoir, comme il l’a fait en Libye.

Les deux Anonymous ont été libérés ce jeudi midi après avoir été mis en examen pour avoir diffusé la faille découverte sur le site du syndicat policier, avoir contribué à rendre public les données personnelles des 451 policiers, et s’être frauduleusement connectés aux trois sites web.

Il leur est interdit de se parler, mais également de fréquenter les forums de discussion où se retrouvent les “internautes se réclamant de la nébuleuse “Anonymous”“, ainsi que d’entrer en relation avec “l’internaute connu sous le pseudonyme ‘Calin’ ou ‘CalinSecurity’.”
Article écrit avec Pierre Alonso, aussi.
http://owni.fr/2012/06/21/la-dcri-veut-un-calin/

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  poil de yak le Dim 1 Juil - 20:41

avatar
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  Hostyr le Jeu 6 Sep - 0:07

avatar
Hostyr

Messages : 289
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Jeu 25 Oct - 14:36

L’Anonymous Calin a été arrêté
Le 19 octobre 2012 Pierre Alonso

Selon des informations obtenues par Owni, un nouveau membre français du collectif informel Anonymous a été arrêté lundi et mis en examen. Il s'agit de Calin que les superflics de la DCRI recherchent depuis plusieurs mois.
[ndmoimême]voir ci dessus en date du 25 juin ]
Les superflics voulaient un Calin depuis des mois, il l’ont eu. Non pas la séance improvisée de free hugs, mais le membre du collectif informel Anonymous répondant au pseudonyme de Calin. Arrêté lundi 15 octobre, il a été placé en garde à vue, avant d’être mis en examen mercredi et présenté devant la juge Noémie Nathan, du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris. Jointe par Owni, l’avocate de Calin Anne-Sophie Lagens confirme.

Une opération menée une nouvelle fois par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat est chargé, explique Matthieu Hy, l’avocat de l’un des mis en examen :

En janvier se conjuguent trois motifs de protestation pour les Anonymous : les discussions autour du traité Acta, l’arrestation de certains d’entre eux ainsi que la fermeture de Megaupload.



541 noms de policiers

L’une des protestations de janvier reste particulièrement en travers des autorités. Les identités, adresses mails et numéros de portable de 541 policiers du syndicat Unité-SGP Police (classé à gauche) sont diffusés par des Anonymous. Ces policiers étaient inscrits à la newsletter du site, a expliqué Nicolas Comte, le secrétaire général du syndicat. L’un des Anonymous arrêtés les aurait obtenus en exploitant une faille sur le site Internet.

Une faille parmi d’autres qu’il avait découverte et signalée six mois auparavant. Rien n’aurait été fait pour la combler, assure-t-il, plaidant la bonne foi. Plusieurs échanges avec l’administrateur du site de Unité-SGP Police se seraient tenus à ce moment-là. Une information que le syndicat avait confirmée à Owni en juin dernier, lors de l’arrestation de trois personnes suspectées entre autres de ce piratage.

Les policiers pensaient alors tenir Calin dans le trinôme arrêtés le 19 juin. Erreur. Seule deux personnes, sur les trois, sont mises en examen. L’un d’eux pour six motifs : l’accès et le maintien frauduleux sur les sites du syndicat et immigration.gouv.fr, la diffusion de la faille du site du syndicat, la collecte de données à caractère personnelle des 541 policiers, la mise en ligne de ces données personnelles, enfin pour association de malfaiteurs pour une attaque contre le site modernisation.gouv.fr.
4 100 adresses d’Anonymous

La traque a donc duré un peu moins de six mois, jusqu’en juin. Elle a fait appel à des ressources inattendues. Pour retrouver l’un des Anonymous, les policiers ont utilisé un document, diffusé par les Anonymous eux-mêmes. Des mésententes internes avaient poussé certains à publier les pseudo et emails de 4 100 Anonymous, une fuite qui a fait le bonheur des enquêteurs.


Les policiers ont pu faire le lien entre un pseudo et une adresse mail. Puis mettre un nom sur cette adresse mail en sollicitant fournisseurs d’accès, de messagerie, services bancaires… Un petit matin de juin, ils ont frappé à la porte de l’un des suspects. Lundi, c’était au tour de Calin.

Sa mise en examen pourrait signifier une clôture rapide de l’instruction. L’un des Anonymous arrêté en juin a été entendu mercredi par le juge Noémie Nathan. La magistrate du pôle financier a notamment relevé une vidéo, publiée par le mis en examen, pour apprendre à installer TOR – un logiciel qui permet d’anonymiser sa connexion Internet.

“Les vendeurs de masques sont-ils responsables si des braqueurs les utilisent ?” s’interroge le mis en examen. Son avocat comprend difficilement que le désir d’anonymat soit suspect
:

Dans une démocratie, le vote n’est-il pas secret, anonyme ? Lorsqu’il s’agit de contester l’action d’une autorité étatique, les premiers Anonymous sont les électeurs.

Les 541 policiers dont les noms ont été publiés goûtent peu la sortie de leur anonymat (relatif). Plusieurs dizaines de policiers se sont constitués partie civile à ce jour. Ils veulent réclamer des dédommagements dont le montant pourrait vite devenir exorbitant si leur constitution est jugée recevable.
http://owni.fr/2012/10/19/lanonymous-calin-a-ete-arrete/

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  ivo le Mar 6 Nov - 8:55

Anonymous revendique le piratage de sites tels que PayPal et Symantec
http://www.rtbf.be/info/medias/detail_anonymous-revendique-le-piratage-de-sites-tels-que-paypal-et-symantec?id=7868934
Le collectif de hackers Anonymous a revendiqué sur Twitter avoir lancé des cyber-attaques sur une série de sites internet parmi lesquels PayPal et Symantec, annonce Mashable.com.
Selon Anonymous, ces piratages font partie de la "protestation du 5 novembre", à l’occasion du "Guy Fawkes Day". Ce personnage a été arrêté le 5 novembre 1605, alors qu’il essayait de faire sauter la Chambre des Lords à Londres afin de protester contre l’intolérance religieuse du roi Jacques 1er. Cet épisode est connu sous le nom de "Conspiration des poudres".

En hommage à cette action historique, Anonymous a lancé cette série de cyberattaques et appelle à une manifestation ce lundi soir devant le parlement britannique. Il s’agit de "lancer un avertissement à tous les gouvernements du monde entier qui veulent censurer ou réduire au silence l’internet libre", selon Anonymous.

Une vingtaine d'Anonymous ont lancé des feux d'artifice devant le Parlement européen

A la suite de leur manifestation autorisée place de la Bourse, à Bruxelles, une vingtaine d'Anonymous ont lancé trois feux d'artifices et ont déposé des dizaines de roses devant le Parlement européen, place du Luxembourg, lundi, vers 19h30. Il n'y a eu aucune arrestation.

Cette action a été menée en hommage au film "V pour Vendetta" et à Guy Fawkes. "Par cette action, nous demandons une Europe plus honnête", explique un porte-parole d'Anonymous Belgium. Les manifestants ont déclaré avoir réussi à s'enfuir malgré l'intervention de la sécurité du Parlement européen et une altercation avec des policiers.

A lire aussi

Anonymous soutient la marche contre la libération de Michelle Martin (08-08-2012)
Anonymous revendique le piratage du site de la CIA australienne (10-08-2012)
Julian Assange: Anonymous attaque les sites du gouvernement britannique (21-08-2012)
Anonymous se venge du FBI et publie des numéros de cartes (14-09-2012)
Anonymous menace Zynga, le leader des éditeurs de jeux sur internet (29-10-2012)
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Lun 26 Nov - 16:02


par contre j'ai pas trop comprit ce qu'il compte faire !

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Dim 19 Mai - 14:19

Anonymous lance l’opération Guantanamo pour exiger la fermeture de la prison et la fin des traitements inhumains

Le vendredi 17 mai, le collectif international d’hacktivistes connus sous le nom d’Anonymous, rejoints par le Code Rose et d’autres groupes d’action politiques des États-Unis et du Royaume-Uni ont lancé l’opération Guantanamo pour marquer le 100e jour de grève de la faim dans le camp de prisonniers.

La campagne de trois jours d’action vise à sensibiliser le public aux violations des droits humains actuellement en cours au camp de prisonniers de Guantanamo via les médias sociaux et par des manifestations de masse. Les violations alléguées à la prison comprennent la détention indéfinie des prisonniers, dont un certain nombre ont été déclarés libérables il y a plusieurs années ainsi que les tortures.
http://megamag.fr/anonymous-lance-loperation-guantanamo-pour-exiger-la-fermeture-de-la-prison-et-la-fin-de-traitements-inhumains/

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Mar 18 Nov - 11:16


#OpKKK: quand Anonymous pirate le Ku Klux Klan et l'humilie sur la Toile
anisation radicale chrétienne et raciste), les Anonymous ont contre-attaqué en avertissant le groupe de possibles cyber-attaques. Le KKK s’est alors moqué des Anonymous, les traitants de lâches. Les Anonymous ont alors piraté des sites et comptes Twitter du KKK, révélant l’identité de certains de ses membres et divulguant leurs infos personnelles.
Sous le contrôle Anonymous depuis le 16 novembre 2014 09 :11 :47. Vous auriez dû nous voir venir". Cette phrase est désormais la description du compte Twitter du Ku Klux Klan américain.
Un autre compte du KKK a également été piraté et est désormais contrôlé par des Anonymous. Pour preuve, le dernier tweet posté par ce compte est un très explicite "Fuck the KKK" avec un lien vers la chanson éponyme.
Plusieurs sites du Klan ont également été piratés et les noms, adresses et numéros de téléphone de membres influents du KKK ont également été divulgués. Cette opération a été baptisée #OpKKK par ses instigateurs. Ce mot-clef a actuellement un certain succès sur Twitter.
Le piratage du compte de cette organisation chrétienne ultraradicale, violente et raciste, est la conséquence d’une véritable cyber-bataille.
Le 14 novembre dernier, le Ku Klux Klan menaçait les manifestants de Ferguson de mort en s’appuyant sur la loi de l’Etat du Missouri. Le flyer menaçant avait été diffusé via le site des "chevaliers traditionalistes américains du Ku Klux Klan".  
Pour rappel, c’est à Ferguson qu’un adolescent noir, Michael Brown, désarmé a été tué par un policier blanc en août dernier. Sa mort avait remis en lumière les problèmes de racisme envers les Noirs dans cet Etat du sud des Etats-Unis dont l’histoire est marquée par la ségrégation raciale (qui y a prévalu légalement jusque dans les années 60).
Cette menace du KKK en a trouvé une autre en réponse: celle des Anonymous, annonçant une "cyberguerre" contre l'organisation suprémaciste blanche. Une vidéo avait été diffusée à cet effet vendredi dernier. Elle a depuis été supprimée par YouTube. Celle-ci annonçait que des attaques informatiques avaient déjà été lancées et que des informations concernant les leaders du KKK allaient être diffusées publiquement.
Le Ku Klux Klan se moque des menaces d'Anonymous. Dans un premier temps...

Face aux menaces des pirates informatiques, le Klan s'est montré confiant, se moquant même de ces annonces hostiles.
Comme on peut le voir ci-dessous, alors que le compte Anonymous Australia prévient le KKK que "désormais, c'est à notre tour de vous faire du mal", le Ku Klux Klan avait répondu "On attend <Smile". Le smiley représente un membre du KKK en train de sourire, les membres du Klan ayant historiquement mené leurs attaques masqués sous des capuches en pointe.  

@GroupAnonAU: You messed with us, now it's our turn to mess with you. #OpKKK @KuKluxKlanUSA” We'll be waiting <Smile
— Ku Klux Klan (@KuKluxKlanUSA) November 16, 2014

 
L'organisation (qui a également intégré les théories néo-nazies dans son corpus idéologique) avait sur enchéri en insultant Anonymous sur Twitter, affirmant qu'il s'agissait d'une bande de frustrés et qu'ils ne mèneraient " aucune action ". " Nous n'allons pas être battus par quelques ratés derrière a écran ", précise le tweet. La suite de l'histoire semble pourtant indiquer le contraire.

Anonymous is nothing but a bunch of wannabes. They won't take any action. We will not be brought down by some low-lives behind a screen.
— Ku Klux Klan (@KuKluxKlanUSA) November 16, 2014

Samedi dernier, nouvelle provocation du KKK. Cette fois, les Anonymous sont traités de lâches et le message indique que les membres du Klan "continuent de lire les menaces d'Anonymous avec beaucoup d'amusement. Mais toujours aucune action".

We are continuing to read Anonymous threats with much amusement. Still no action taken. #Cowards #HoodsON
— Ku Klux Klan (@KuKluxKlanUSA) November 16, 2014

 
Deux heures plus tard toutefois, les actions suivaient les menaces et les pirates publiaient le message suivant, directement depuis le compte principal du Ku Klux Klan: "Vous auriez dû nous voir venir. #OpKKK continue d'être un succès. La liberté vaincra".

16 NOV 2014 09:11:47 You should've expected us. #OpKKK continues to be a success. Freedom will prevail. pic.twitter.com/FUrNzBpVOa
— Ku Klux Klan (@KuKluxKlanUSA) November 16, 2014

Depuis lors, plusieurs sites du Klan et au moins un autre compte Twitter ont subi le même sort. Des informations concernant les leaders du Klan (nom civil, adresse, numéro de téléphone,...) ont bel et bien été diffusées.
Anonymous annonce désormais qu'un message concernant cette opération sera diffusé ce mardi à 03:00 GMT.

UPDATE: Anonymous will release a statement on THIS account tomorrow at 03:00 GMT (21 hours from now) regarding the seizing of this account.
— Ku Klux Klan (@KuKluxKlanUSA) November 17, 2014

Un dossier à suivre donc. Rendez-vous cette nuit à 04h00 (heure belge) sur le compte @KuKluxKlanUSA pour le prochain épisode...

http://www.rtbf.be/info/medias/detail_opkkk-quand-anonymous-pirate-le-ku-klux-klan-et-l-humilie-sur-la-toile?id=8403473

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Mar 18 Nov - 11:19


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  ivo le Mer 19 Nov - 9:41

Ferguson : Anonymous s'en prend au Ku Klux Klan
Le mouvement Anonymous a piraté, dimanche, des comptes Twitter du Ku Klux Klan et révélé l’identité de membres présumés du groupe raciste, qui espère profiter des tensions à Ferguson, 100 jours après la mort d’un jeune noir abattu par un policier.
>>>
http://www.france24.com/fr/20141118-ferguson-anonymous-doxxing-ku-klux-klan-kkk-racisme-justice-internet-twitter/

avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Mar 25 Nov - 14:48


Les Anonymous sortent leur premiers Leaks sur la Police Française après avoir lancé #opANTIREP au niveau international
(...)
Voici tout d’abord le communiqué revendicatif accompagnant les documents leakés :
 
« Chers citoyens,
Le 22 novembre est un jour international contre les violences policières générées par l’oppression des gouvernements. L’appel a pour origine des collectifs -occupants de différentes ZAD (Zones à défendre)- suite au décès par grenade offensive d’un étudiant en écologie lors d’un rassemblement. 
Les flics ont été au courant de sa mort après 7 minutes mais ont été maintenus silencieux par les autorités incompétentes pendant qu’ils cherchaient à incriminer les “violents opposants”. Partout dans le monde, de nombreux camarades ont été tués ou blessés par leurs armes dans des manifestations contre l’oppression de ces gouvernements,sous la pression du monde capitaliste qui veut imposer ses projets de société.
Nous n’oublions pas ceux qui sont tombés, et ne pardonnons pas leurs meurtres.
Certains, plus radicaux, individus ou factions d’Anonymous, ont décidé de synchroniser des actions online avec la protestation dans la rue ce jour! Nous les avons nommées “Opération Anti Répression”. 
Nous devons informer le peuple par toutes les tactiques possibles. Nous ne pouvons pas tolérer plus longtemps que le peuple soit mis à genoux par des robots sans âmes. Qui “servent et protègent”des machines, des institutions capitalistes et l’injustice. nous protégeons le peuple. Nous ripostons!
Organisons-nous et agissons.
Rejoins le mouvement, rejoins les manifestations, rejoins les actions!
Nous sommes Anonymous
Nous ne pardonnons pas
Nous n’oublions pas
Attendez-vous à nous…le 22 novembre »


Ce jour venu, les Anonymous ont révélé le résultat de leurs hacks qui n’avaient plus rien à voir avec des attaques de type DDOS. Après avoir fait fermer des sites liés à la police Italienne et ceux du département du Tarn, ils se sont attaqués à ceux de la Police et de la Gendarmerie française. Les serveurs de anorgend.org, reserve-gendarmerie.org, info-ces.com/board et blog-fnrg.net on subit des intrusions dans leurs bases de données. Ces intrusions ont permis de faire sortir des documents qui n’auraient jamais du être rendu publics.
Grille de salaire complète des CRS, prévision de l’intégralité des emplois du temps et des relèves jusqu’à la fin 2014, règlement interne de l’organisation et du fonctionnement des CRS, manuel de service du véhicule de reconnaissance … Ces révélations font l’effet d’une bombe à double détente : les documents n’auraient jamais du circuler sur des réseaux sensibles aux attaques informatiques, et ils sont d’une utilité précieuse pour les militants de toutes les causes possibles. Les Anonymous viennent tout simplement d’ouvrir un nouveau front dans le mouvement contre les violences policières issue de celui des ZAD : le numérique

http://www.taranisnews.com/post/103423427543/les-anonymous-sortent-leur-premiers-leaks-sur-la

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  ivo le Jeu 27 Nov - 8:46


Sur cette image, plusieurs membres identifiés du KKK manifestent en soutien du policier Wilson, dont, en vert, la femme de Franck Ancona, à la tête du Klan local

Ferguson: Anonymous accuse le policier Wilson d'être membre du KKK
« Je sais pour sûr que le TAKKKK [ndlr. Traditionalist American Knight of the Ku Klux Klan] est impliqué dans ce qui s’est passé à Ferguson » aurait assuré à Anonymous Henry Harrell, ancien membre de ce groupuscule d’extrême droite. Le collectif de hacker aurait un autre témoignage, plus précis, qui montrerait que l’agent Wilson, le policier qui a tué Michael Black est membre également du KKK. Plus précisément de la « Ghoul Squad », un regroupement d’agents des forces de l’ordre de la région qui sont des membres dormants du TAKKKK, qui tiennent à rester anonymes du fait de leur métier.
>>>
http://www.humanite.fr/ferguson-anonymous-accuse-le-policier-wilson-detre-membre-du-kkk-558750
avatar
ivo

Messages : 26380
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: anonymous

Message  niouze le Mar 10 Nov - 15:04

Dix ans de prison et la menace de 150 000 euros d’amende : c’est la peine qu’encourra Loïc, un Anonymous de 19 ans, en novembre prochain, au tribunal correctionnel de Nancy. Accusé d’« accès et maintien frauduleux » dans un système informatique « commis en bande organisée », l’hacktiviste a surtout commis le crime de dénoncer, via des piratages de sites Internet, le gaspillage d’argent public et le déni de démocratie liés au projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse).
« C’était un mercredi matin, il devait être six heures. Ma petite sœur essaye de me réveiller pour m’avertir qu’on vient de sonner chez nous et que c’est certainement la police qui veut m’arrêter. Mais pas moyen de me réveiller… Les flics entrent dans la chambre, écartent ma petite sœur, et tentent de me réveiller à leur tour. Au même moment, j’entends un grand BOUM, c’est mon père qui, en bas, fait un malaise et tombe par terre. Moi je crois tellement être dans un rêve, un cauchemar plutôt, que... je trouve le moyen de me rendormir. Les flics croient que je fais un malaise aussi. »
Mais Loïc finit par revenir à la réalité, ce 8 avril 2015, et prend conscience de la gravité de la situation lorsque les sept agents de la DGSI le menottent et l’emmènent au commissariat, à Nancy, pour 48 heures de garde à vue. Débarqués spécialement de Paris la veille, les policiers recherchaient notamment son matériel informatique. Perquisition. Arrestation. Un gros quart d’heure à peine d’intervention et tout est terminé. Une opération réglée comme du papier à musique [1].


Au poste, Loïc subira neuf interrogatoires, « qui duraient chacun entre deux et quatre heures » : « Je leur répondais le plus sincèrement possible, croyant que ce serait réciproque, qu’ils auraient un soupçon d’humanité derrière leur uniforme, mais, au contraire, plus ils en savaient sur moi, plus ils en jouaient. Tout était manipulation. » En faisant parfois allusion à des éléments de la vie privée de Loïc en plein interrogatoire, comme une «  lettre très personnelle » ou d’autres intimités dénichées dans son disque dur, les policiers exerçaient un chantage constant sur l’Anonymous pour retrouver l’identité de ses complices. « Les policiers m’ont montré qu’on reconnaissait le visage d’un ami qui se trouvait dans ma chambre au moment où je tournais une vidéo. Le flic me lance : “Écoute, on va faire un deal. Tu nous donnes les pseudos des gens qui font partie du comité restreint [2] ou ton ami va avoir des ennuis... T’as cinq minutes pour y réfléchir.” » Et si Loïc donne des pseudos, les policiers répondent que cela ne suffit pas, qu’il leur faut davantage d’informations…

Un défi lancé aux élus

En novembre prochain, deux autres personnes poursuivies pour l’opération contre les grands projets inutiles imposés encourront la même peine que Loïc (dix ans d’emprisonnement et/ou 150 000 euros d’amende). L’un, arrêté à Reims, a subi également 48 heures de garde à vue. L’autre a passé « seulement » dix heures au commissariat, à Nantes, mais au prix d’une arrestation encore plus impressionnante que celle de Loïc. En marge d’un procès pour récupération de denrées dans des poubelles de supermarché, une dizaine de policiers et gendarmes lui ont sauté dessus, en pleine rue, dans sa voiture, avant de l’enfourner dans leur camionnette [3].
Des peines encourues et des arrestations ahurissantes qui reflètent la crainte des autorités devant l’étendue des grands projets inutiles ciblés [4] et surtout l’efficacité des hacktivistes. Pour dénoncer les dangers liés à la « poubelle nucléaire » de Bure, les sites Internet d’acteurs institutionnels de l’Andra, de Cigéo [5], du conseil général de la Meuse ou encore du conseil régional ont été piratés plus d’une dizaine de fois en l’espace d’un mois à peine, en décembre 2014. Pendant que les uns se chargeaient de lancer des DDoS, une sorte de sit-in, de blocus en mode numérique, Loïc endossait le « rôle de communicant » et s’occupait de la rédaction des textes revendicatifs, avant de les relayer sur les réseaux sociaux ou dans les médias sous formes de communiqués.
Ensemble, les Anonymous rappelleront le « déni de démocratie » inhérent au projet d’« implantation d’un laboratoire » de l’Andra, en 1993, approuvé par les conseils généraux de la Meuse et de la Haute-Marne, alors que, « dès cette époque, la population s’est plainte de n’avoir pas été consultée pour ces décisions, ni même informée au préalable ». Ils souligneront que, en 2006, une pétition restée sans suite de plus de 60 000 signataires réclamait un référendum sur l’enfouissement des déchets radioactifs. Ils balanceront les tentatives d’influence du lobby nucléaire sur les collectivités territoriales, ces « dizaines de millions d’euros déversés chaque année en Meuse et en Haute-Marne. 30 millions s’infiltrant dans tous les projets sans que les habitants le sachent ».

Suivi à la trace

Décembre 2014, se sentant « trop vulnérable », Loïc décide de tout arrêter. Plus tard, il découvrira dans le dossier d’enquête préliminaire (de 1 400 pages) que « le budget correspondant aux recherches des personnes à l’origine des attaques contre le conseil général de la Meuse aurait été d’environ 10 000 euros ». Le moindre de ses déplacements a été géolocalisé, chacune de ses données minutieusement recueillie par le service du renseignement depuis le mois d’octobre 2014, date de ses premières participations à des opérations contre le conseil général du Tarn destinées à contester le projet du barrage de Sivens.
Autant dire que les pandores réduits à la collecte du moindre déplacement de la souris de Loïc connaissent ce dernier par cœur  : « En garde à vue, se rappelle Loïc, la magistrate me dit  : “Je pense vraiment que vous pouvez oublier l’idée de devenir avocat, mais vous pouvez toujours continuer vos études…” Et là, l’agent qui se trouve à côté complète, d’un ton méprisant : “Vous pourrez toujours devenir maraîcher…” Ils savaient même que j’hésitais entre ces deux métiers  ! » Loïc devrait effectivement se tourner vers le maraîchage, à la rentrée, le temps de repasser le bac en candidat libre la saison prochaine. Car l’Anonymous démasqué n’a pas laissé tomber son objectif de devenir avocat en droit de l’environnement, même s’il a loupé sa capacité en droit, ses démêlés judiciaires y étant pour beaucoup.
Pour autant, il ne regrette pas d’avoir abandonné le lycée où il se sentait « rejeté, méprisé » aux côtés « des fils de haut-placés ». Il en a profité pour découvrir les ZAD de Notre-Dame-des-Landes et du Testet tout en créant sa chaîne YouTube « Anonymous France ». Une mouvance qui a su le séduire davantage que n’importe quelle autre organisation politique. Et ce, pour une raison claire  : « Face à des pros de la com’, il faut vraiment une forme d’action bien plus directe, conclut-il. Il y a trop de débats avant l’action. De plus, on est dans une société dans laquelle l’apparence des gens compte beaucoup trop. Je rejette l’idolâtrie. Justement, dans l’approche militante des Anonymous, j’aimais avant tout cette façon de rester dans l’ombre, de rester dans la représentation de la majorité, de ne pas se monter la tête, et d’être plus connecté sur les idées que sur les identités. »
http://cqfd-journal.org/Dechets-nucleaires-a-Bure-L


Le procureur a demandé "une peine de principe, symbolique", à l'encontre des prévenus: de 4 à 6 mois de prison avec sursis pour Loïc Schneider, 20 ans, David Druart, 41 ans, et de 8 à 10 mois avec sursis pour Cédric Sibille, 36 ans, qui ne s'est pas présenté au tribunal. La décision a été mise en délibéré au 23 novembre.

http://www.franceinfo.fr/actu/justice/article/trois-anonymous-juges-pour-des-attaques-contre-des-sites-web-de-l-etat-744391

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum