Derniers sujets
» monde - stupéfiants
par ivo Aujourd'hui à 10:09

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Aujourd'hui à 10:05

» immigration ...
par ivo Aujourd'hui à 10:03

» l'europe , ses lobbies et son économie
par ivo Aujourd'hui à 9:49

» vite, je vais vomir ...
par ivo Aujourd'hui à 9:36

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Aujourd'hui à 9:01

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Aujourd'hui à 8:52

» démocratie et justice ...
par ivo Hier à 10:11

» macronie
par ivo Hier à 9:59

» ZAD partout ?
par ivo Dim 24 Sep - 11:29

» ZAD notre dames des landes
par ivo Dim 24 Sep - 11:27

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Dim 24 Sep - 11:25

» les fous de dieu
par ivo Dim 24 Sep - 11:20

» Necronomacron
par ivo Dim 24 Sep - 11:09

» les "joies" du sport ...
par ivo Dim 24 Sep - 10:48

» blancs comme neige ^^
par ivo Dim 24 Sep - 10:16

» U.E.
par ivo Dim 24 Sep - 10:14

» Today's joke
par ivo Dim 24 Sep - 9:58

» Découvrir la Techno.
par ivo Dim 24 Sep - 9:54

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 24 Sep - 9:20

» alimentation
par ivo Dim 24 Sep - 9:17

» Précarité
par ivo Sam 23 Sep - 8:16

» la phrase du jour
par ivo Sam 23 Sep - 8:12

» racisme quotidien
par ivo Ven 22 Sep - 10:16

» droites extremes
par ivo Ven 22 Sep - 10:06

» Etats-Unis
par ivo Ven 22 Sep - 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Ven 22 Sep - 9:18

» la crise ..........
par ivo Ven 22 Sep - 8:53

» Birmanie
par ivo Ven 22 Sep - 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

ZAD notre dames des landes

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  Groucho Marx le Dim 2 Déc - 23:09

http://7seizh.info/2012/12/02/notre-dame-des-landes-semaine-sans-carburant-du-3-au-10-decembre-vers-lassaut-final/

Notre-Dame-des-Landes, semaine sans carburant du 3 au 10 décembre :
vers l’assaut final ?


Les rumeurs vont bon train autour de Notre-Dame-des-Landes depuis deux jours. En effet, vendredi 30 novembre le préfet a pris un « arrêté portant interdiction temporaire de transport de carburant » sur le territoire de Notre-Dame-des-Landes et de Vigneux-de-Bretagne. A cela sont venues s’ajouter les rumeurs de familles de gendarmes annonçant qu’une opération d’assaut sur la zone squattée était envisagée après le 5, et il n’en faut pas plus pour mieux comprendre une interdiction unique du 3 au 10 décembre. (voir le document). Un second arrêté portant interdiction temporaire de transport d’explosifs, produits inflammables, feux d’artifice a été pris le même jour (voir le document)

Après une semaine d’effets d’annonces de la part du premier ministre Ayrault, la discussion ne prend pas le même sens partout. A Notre-Dame-des-Landes côté zadistes et paysans, les échanges se font sous forme de grandes assemblées générales où chacun peut prendre librement la parole et exposer ses idées. Mais côté Premier Ministre et ses représentants, discussion rime avec force de l’ordre en mission longue durée. Les heurts n’ont pas cessé même s’ils ne sont plus relayés par les médias. Et avec l’arrêté préfectoral pris, il semble bien qu’une opération d’envergure d’éradication de la contestation soit la forme de discussion choisie pour faire accepter la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

En réponse, les Zadistes appellent tous ceux qui le peuvent à les rejoindre pour renforcer les rangs. L’Acipa appelle à un rassemblement mardi à 10h au Tribunal de Grande Instance de Saint Nazaire et jeudi à 10h30 au Tribunal administratif de Nantes. César, vexé d’une résistance si insolente, arrivera-t-il à bout du désormais fameux village d’irréductibles sur la Lande de Bretagne ?

Demain, il fera jour. Affaire à suivre.
avatar
Groucho Marx

Messages : 411
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  Groucho Marx le Mar 18 Déc - 0:46

avatar
Groucho Marx

Messages : 411
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  poil de yak le Mar 25 Déc - 21:43

L'aéroport Nantes-Atlantique gagne le titre de meilleurs aéroport européen, pas mal pour un aéroport obsolète et dépassé nécessitant d'en construire un nouveau.

http://www.aerobuzz.fr/spip.php?breve937
avatar
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Ven 4 Jan - 3:09

Info non-flash du mercredi 2 janvier
Fil d’infos

- 23:30 : Suite et dénouement absurde de ce petit feuilleton : Les flics ont chargé, repris la maison, gazé à l’intérieur... La transition est floue mais toujours est-il que les flics ont désormais quitté la maison, ont reculé à peu près jusqu’aux ardillères. Des barricades se sont donc reformées sur la route et la maison est ré-investie !

- 23:10 : Pour récapituler avec des infos qui semblent confirmées : Les personnes qui avaient réoccupé Bel-Air ont étés expulsées. 6 personnes ont été arrêtées ou en vérification d’identité. Une a été relâchée après avoir donné son identité. Puis pas mal de monde aurait débarqué en soutien, construit des barricades sur la route et affronter la gendarmerie mobile jusqu’aux ardillères où gaz et grenades assourdissantes ont été tirés. Une demi-heure plus tôt les flics auraient chargé jusqu’à la première barricade, il y aurait un blessé et il y aurait actuellement toujours pas mal de gaz dans le secteur de Bel-Air et autour. Ca faisait au moins 3 jours qu’on avait pas vécu ça, non ?

- 22:10 : La projection interrompue de "life in the fast lane" reprendra à 16 heures, demain, jeudi 3, à la Châtaigne.

- 21:40 : Environ 200 personnes manifestaient sur la route devant Bel-Air pour réclamer la libération des camarades arrêté-e-s. Elles auraient été chargées. On a pas entendu vent de blessé-e-s. Les flics sont postés aux Ardillères.

- 21:25 : Pas de nouvelles (bonnes nouvelles ?) des échaffourées.

Voici les bonnes résolutions de Citizen Nantes qui n’a pas apprécié les tentatives de leur dicter une "sage" ligne éditoriale" par rapport au projet d’aéroport : http://www.citizen-nantes.com/artic...

- 21:00 : Une quinzaine de fourgons de GM (gendarmes mobiles) stationnés sur le parking de l’ancien Super U de Vigneux de Bretagne.

- 20:10 : Il n’y aurait plus personne dans la maison. Une partie des personnes arrêtées auraient été rélâchées après avoir donné leur identité. D’autres seraient toujours en vérification d’identité.

- 19h45 : on nous indique que 6 personnes auraient été arrêtées à Bel Air. Du monde est parti là-bas.

- 19h35 : à Bel Air, 4 personnes sont dans la maison, avec du monde à l’extérieur. 7 fourgons de CRS toujours sur place mais rien ne semble avoir bougé. L’appel à soutien est toujours d’actualité.

- 19h02 : hier la maison de Bel Air avait été réouverte et occupée. depuis quelques minutes elle est entourée par les flics. Appel a celleux qui ont envie de venir en soutien dans le coin.
zad.nadir.org

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Mer 9 Jan - 16:06

Aménagement du territoire
Notre-Dame-des-Landes : un pilote annonce un fiasco pour le futur aéroport

Par Thierry Masson (7 janvier 2013)

Thierry Masson, officier pilote de ligne, explique dans une lettre ouverte à François Hollande, les sérieux doutes de sa profession vis-à-vis des choix techniques et stratégiques du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Ce projet tel qu’il est pensé démontre une méconnaissance significative du fonctionnement d’un aéroport, estime-t-il, alors que toutes les compagnies aériennes européennes anticipent une baisse du trafic.



Lettre ouverte à François Hollande

Haute Goulaine, le 3 janvier 2013

Monsieur le Président,

Si je n’ai pas ordinairement vocation à m’inscrire dans une logique contestataire, et encore moins rétrograde, je souhaiterais vous faire part de mon étonnement lorsque nous parlons du transfert de l’aéroport nantais – qui fonctionne parfaitement – vers une future structure à Notre-Dame-des-Landes. Et ce dans le périmètre de mes compétences, fort de mon expertise technique d’officier pilote de ligne exerçant à ce jour depuis près de 25 ans à transporter des passagers, dont 10 années de Commandant de bord avec 18000 heures de vol, pour le compte de notre Compagnie nationale.

Ce projet est loin de garantir un niveau opérationnel, compte tenu de son architecture future déjà dépassée. Sa viabilité relève d’hypothèses hautes – qu’aucun organisme aussi sérieux que l’Organisation de l’aviation civile internationale ou l’Agence internationale du transport aérien n’aurait osé imaginer – sans prise en compte de la technicité et de la fragilité du modèle économique et industriel lié à la spécificité du transport aérien. Cependant, l’enquête conduisant à la déclaration d’utilité publique de février 2008 l’a validé.

Stabilité du nombre de vols

L’actuel aéroport de Nantes-Atlantique répond à la totalité des critères les plus stricts imposés à notre secteur d’activité. Sa croissance est certes constante, forte de ses 3,2 millions de passagers. Mais c’est en termes de mouvements d’avions que se calcule et s’anticipe avant tout le dynamisme d’une telle plateforme. A Nantes, il y a une quasi stabilité, avec environ 50 000 mouvements de vols commerciaux par an. L’augmentation du nombre de passagers revient à une meilleure performance grâce à l’optimisation du remplissage de chaque vol, où les compagnies aériennes assurent au jour le jour l’activité aéroportuaire avec un emport moyen ici de 75 passagers (quand la moyenne nationale est de 90).

Pour cette activité, il faut faire un distinguo entre les lignes régulières qui ont une croissance conforme aux performances des autres aéroports régionaux similaires de France ou des pays voisins, et les vols charters ou lowcost, uniquement liés à la saisonnalité de cette activité, qui « tirent » vers le haut l’activité de l’aéroport Nantes-Atlantique, une saisonnalité significative seulement 6 mois par an !

Par ailleurs, la sécurité de Nantes Atlantique correspond aux performances détaillées par des normes les plus strictes rédigées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (191 Etats membres, 1200 compagnies aériennes). Celles-ci, reprises en France par le ministère des Transports et la Direction générale de l’aviation civile, ont classé l’aéroport Nantes Atlantique en catégorie A. C’est-à-dire sans aucune particularité référencée de type environnemental, contrainte de survol en tous genres, obstacles, espaces à particularités type industriel, militaire ou zone à sensibilités remarquables.

Voici de quoi faire taire définitivement les détracteurs de l’aéroport actuel, qui arguent maladroitement, vraisemblablement par méconnaissance, d’une nécessité absolue de transfert.

Des améliorations à moindre coût de l’aéroport actuel

Son hypothétique saturation peut être anticipée à tout instant – compte tenu de la surface aéroportuaire actuellement disponible – avec de multiples extensions imaginables, comme cela se fait partout en Europe mais aussi en France lorsque l’on constate une croissance significative en cours ou à venir. C’est ce qui se produit sur bon nombre d’aéroports nationaux et internationaux avec des extensions des aérogares et/ou des parkings avions. Localement, citons Bordeaux, Marseille, Nice, Lyon,... La liste n’est pas exhaustive.

La dangerosité de l’actuel aéroport, un moment soulignée, relève surtout de l’agitation médiatique. Aucun constat sérieux ne l’a un instant indiquée, au regard de l’ensemble des références aéronautiques sur cette question sensible. Localement, les organismes de surveillance et de suivi sont adroits et efficaces, et l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires parfaitement opérationnelle à ce jour. De nouvelles techniques de survol ont été ébauchées par des ingénieurs de l’Aviation civile. Elles démontrent que nous pouvons envisager à moindre coût des améliorations significatives, dès lors que nous aurons dépassé le « syndrome Notre-Dame-des-Landes ». Celui qui semble actuellement nous dicter de ne rien faire à Nantes Atlantique puisque Notre-Dame-des-Landes pourrait être réalisé dans les années à venir...

Si dangerosité potentielle il y avait, que faire du principe de précaution, que l’on sait applicable à tout instant, qui imposerait de suspendre sine die l’activité de notre aéroport actuel ?

Nantes Atlantique, au 10ème rang des aéroports français

D’un point de vue logistique, faut-il le rappeler, Nantes Atlantique possède ce dont bon nombre d’aéroports n’ont pas la chance d’être dotés : des servitudes type ligne de tramway à proximité immédiate, voies ferrées jouxtant les aérogares actuelles, réseaux routiers performants ouverts vers l’océan proche, ainsi que vers les axes routiers en direction de Paris, Bordeaux, la Bretagne immédiate, la Normandie toute proche. Ici satisfecit total concernant le Schéma de cohérence territorial local ! Nous ne sommes pas enclavés !

L’aéroport de Nantes Atlantique, classé depuis de très nombreuses années au 10ème rang des aéroports français, c’est-à-dire dans le ventre mou de ces aéroports de province, a et aura une vocation avant tout régionale tant aux niveaux français qu’européen. Les compagnies aériennes régionales ont remis le trophée ERA Award 2011-2012 du meilleur aéroport européen à l’équipement pour Nantes-Atlantique.

Le réseau de lignes aériennes est dicté par la demande. Ce sont les compagnies aériennes qui nous l’indiquent et décident de venir se poser à Nantes, à la seule condition que cette clientèle passagers soit au rendez-vous. Les capitales économiques à desservir sont limitées par cette demande et seule l’offre des vols vacances fluctue en fonction des choix économiques rentables et rémunérateurs pour les opérateurs de l’aérien. Un aéroport ne dicte pas l’offre, c’est le marché qui l’oriente, offre construite à partir de situations structurelles ou conjoncturelles.

Les compagnies aériennes anticipent la réduction du trafic

Ce sont l’Observatoire des politiques et stratégies des transports en Europe ainsi que le Comité national des transports qui nous chiffrent cet état. Ainsi que les éventuelles perspectives de croissance reprises par les services de notre Aviation civile, ici en France ! Un aéroport répond toujours à un besoin mais ne génère pas ce besoin.

Quid alors de cette fameuse croissance pour Notre-Dame-des-Landes à 9 millions de passagers en 2065 et quelles perspectives à moyen ou long terme ?

L’ensemble des experts indiquent qu’il y aura croissance du transport aérien, mais résolument limitée à la Chine, à l’Inde et au Moyen Orient, régions formidablement émergentes. Peu ou pas sur le continent nord-américain et encore moins en Europe. En cause : la relation directe entre économie du transport aérien et PIB de nos Etats/régions (diagnostic repris par la DGAC). L’Association internationale du transport aérien (IATA) annonce que sans croissance durable et supérieure à 2%, la ressource financière pourrait être exsangue. Les coûts carburant, impactés par le prix du pétrole, et les quotas de CO2 pour l’aérien intégrés aux accords de Kyoto, feront du dynamisme économique et industriel un eldorado ou un... fiasco. A l’heure actuelle, toutes les compagnies aériennes mettent en place des plans d’adaptation avec réduction de leurs effectifs et leurs moyens matériels, en les minorant par exemple pour Air France (-12%), pour Lufthansa (-17%), Air Portugal (-20%), British Airways et Ibéride (-25%), Alitatlia (-28%), Scandinavian (-44%), Ryanair immobilisant plus d’un quart de ses avions au sol...

Enfin, ces mêmes compagnies, traditionnelles ou émergentes, se rassemblent, créent des synergies en fusionnant et se centralisent sur des plateformes uniques, dans toutes les capitales européennes et au delà.

Aucune garantie sur l’emploi

Dès lors, la mise en perspective de projet d’Aéroport du Grand-ouest, avec une nouvelle plateforme dotée de deux pistes, qui plus est non parallèles, étonne. Pourquoi deux pistes ? Pourquoi la plus grande des deux, avec ses 2900m de long par 45m de large – limitatifs au regard des dimensions et des performances pures des avions gros porteurs – n’est-elle pas plus grande que celle existant déjà à Nantes Atlantique ? Et pourquoi ces pistes ne sont-elles pas dotées de taxiways parallèles, alors qu’aucun autre aéroport de cette catégorie n’a été créé en Europe avec une telle configuration depuis... Orly en 1973 ?

Ces premières questions révèlent une méconnaissance significative du fonctionnement d’un aéroport ! Force est de constater qu’une seule piste astucieusement dotée de sorties rapides et d’une bande de roulement parallèle suffirait à absorber les flux espérés. La preuve n’est plus à faire qu’une aérogare correctement dimensionnée et optimisée peut traiter des dizaines de millions de passagers. Le nombre de postes de stationnement avions à Notre-Dame-des-Landes est revu à la baisse par rapport à l’existant à Nantes-Atlantique. Les servitudes liées aux débarquements/embarquements des passagers se paupérisent, les contraintes des roulages des aéronefs vont s’imposer malgré la spécialisation des pistes annoncées...

De plus, il n’y a aucune garantie sur l’emploi puisque, selon la règle observée (en tout cas si l’on se conforme aux usages), cet aéroport drainera en moyenne tout au plus 700 emplois directs par million de passagers, classique en France comme en Europe pour un aéroport de province.

Des aéroports sous-utilisés

Enfin, nombre d’aéroports aux santés financières exécrables sont sous-utilisés, compte tenu de leur dimensionnement. Je pense notamment au troisième aéroport parisien de Vatry, avec 52 000 passagers/an et une piste de 3850 mètres. Que dire de Clermont-Ferrand, Epinal, Metz-Nancy Lorraine, Tours, Poitiers, Bergerac,... ? La liste est malheureusement encore longue !

Si l’art de la politique est de prévoir pour gouverner, anticiper pour s’adapter, les approches intellectuelle, industrielle et pragmatique de ce projet d’aéroport devraient être de ces rendez-vous à ne pas manquer. Quelle que soit l’attractivité en cours ou à venir pour nos belles régions de l’Ouest, qui va parier sur des vols transcontinentaux entre Los-Angeles, Singapour, Sydney ou Dubaï vers Notre-Dame-des-Landes ? Que va devenir le bassin industriel existant au Sud-Loire, avec l’unité de production d’Airbus, si l’aéroport de Nantes-Atlantique, comme le prévoit la Déclaration d’utilité publique, est transféré vers le Nord-Loire ? Et si Nantes-Atlantique n’était plus déplacé ? Quelle place manque-t-il aujourd’hui à Nantes pour rester en connexion parfaite avec l’Europe immédiate ou le monde tout proche ?

Un gaspillage de ressources financières et foncières colossales

Rien n’indique que nos concitoyens et notre Nation aient besoin d’une telle infrastructure. Il est urgent de mettre en place les conditions raisonnables d’un moratoire, pour revisiter les demandes et perspectives du marché potentiel, les besoins et demandes des compagnies aériennes, ainsi qu’une cohérence industrielle, a fortiori économique et sociale.

Au regard des règles liées à l’aménagement du territoire, il n’a jamais été constaté qu’un aéroport allait générer une économie nouvelle. Particulièrement lorsque l’outil correspondant existe déjà et reste sous-utilisé. Une efficacité améliorée et optimisée permettrait de ne pas grapiller, gaspiller de nouvelles ressources financières et foncières colossales, dont on sait pertinemment que nous devons jour après jour en faire l’économie.

Dans les meilleurs délais, je vais m’impliquer en me rapprochant de la Commission de dialogue mise en place à l’initiative de monsieur le Premier ministre, adossé au Collectif de pilotes de ligne doutant de la pertinence du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, pour expliquer en détail les sérieux doutes de notre profession vis-à-vis de ces choix techniques et stratégiques particulièrement discutables.

Espérant ne pas avoir été trop long tout en restant suffisamment détaillé dans ces explications, je reste, monsieur le Président, soyez-en certain, à votre entière disposition. Et je renouvelle la demande d’entretien que la coordination des opposants souhaite avoir avec vous depuis quatre mois.

Veuillez agréer, monsieur le Président, l’expression de mon profond respect.

Thierry Masson, Officier Pilote de Ligne

Avec le soutien de la coordination des opposants
http://www.bastamag.net/article2866.html

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Mar 5 Fév - 14:31



Par Erwan Manac’h - 4 février 2013
Notre-Dame-des-Landes : les opposants gagnent un répit d’un an et demi

La Cour de cassation vient d’accorder un délai d’au moins 18 mois aux opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Une heureuse surprise pour les défenseurs du bocage.


L’embourbement du gouvernement Ayrault dans la zone humide de Notre-Dame-des-Landes n’est pas près de se dénouer. Nouveau fait majeur dans la bagarre qui oppose Vinci aux paysans menacés d’expulsion, mardi 29 janvier, la Cour de cassation a décidé… de ne rien décider. Elle attendra que tous les recours administratifs soient jugés pour examiner un pourvoi formé par les occupants de la zone d’aménagement différé contre leur expropriation (lire les arrêts de la Cour de cassation sur Teporterre).

Ces derniers ont saisi le juge administratif en octobre 2011 pour faire annuler l’arrêt de cessibilité (liste préfectorale des parcelles qui doivent être expropriées) qui les concerne. Ce recours a été débouté en décembre 2012 par le tribunal administratif de Nantes, mais il fera l’objet d’un appel, voire ultérieurement si besoin d’un recours devant le Conseil d’État.
Une quinzaine de fermes doivent encore être détruites

En attendant, le concessionnaire Aéroport du Grand-Ouest (Vinci), qui doit acquérir les terrains convoités, devra patienter. Les expulsions sont donc retardées pour la quinzaine de fermes qui doivent encore être détruites. Et ce, pour une période de 18 mois à deux ans, selon les estimations des opposants et leurs avocats. « C’est une surprise, explique Dominique Fresneau, coprésident de l’Acipa, une association d’habitants et d’exploitants menacés d’expulsion. Jusqu’à présent le projet avançait malgré tous nos recours. »

Sur le web :

- Notre Dame des Landes : les opposants remportent une victoire judiciaire (Reporterre)
Cet arrêt ne protège pas pour autant les occupations illégales installées dans des cabanes et des fermes expulsées, sur la Zone d’aménagement différé (Zad) visé par le projet d’aéroport. Le face-à-face entre opposants et forces de l’ordre, qui dure depuis le 17 novembre, devrait donc se poursuivre, alors qu’une « trêve » est encore théoriquement à l’œuvre jusqu’au mois de mars dans le cadre des travaux de la « commission de dialogue ».

« Le pouvoir joue l’apaisement, il n’y a pas de pression de la préfecture centrale, raconte Dominique Fresneau. Les contrôles systématiques embêtent surtout les locaux qui doivent circuler pour travailler sur leurs terres. C’est une stratégie qui vise à installer un climat malsain, mais il n’y a pas d’affrontements. »
Embarras de François Hollande

Sur le plan politique, le dossier reste un véritable bourbier pour la majorité. Interviewé, mercredi 30 janvier par l’Express, Nicolas Hulot, « envoyé spécial de François Hollande pour la préservation de la planète », décrivait un Président « embarrassé » sur la question.

« Concernant la pertinence du projet, je ne suis pas certain que le Président en soit convaincu, mais il ne peut pas désavouer son Premier ministre. Nous avons en France un déficit démocratique ; nous ne savons pas organiser des débats publics dignes de ce nom », jugeait-il.

L’embarrassante épreuve de force devra donc encore durer au moins un an et demi. Un marathon que les opposants comptent mettre à profit pour organiser et densifier une mobilisation « lourde, ardue, mais que nous avons tous ici à cœur », confie Dominique Fresneau.
http://www.politis.fr/Notre-Dame-des-Landes-les,20845.html

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Sam 9 Mar - 9:32

Notre-Dame-des-Landes ou le nécessaire tournant écologique!
http://www.marianne.net/Notre-Dame-des-Landes-ou-le-necessaire-tournant-ecologique_a226867.html
La construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est le symbole même de ce qu'il ne faut pas faire aujourd'hui. Mais au-delà du symbole, l'enjeu est grave : il touche à la crise écologique dans laquelle nous sommes plongés et au type de société que ce projet engage, estime le philosophe Yvon Quiniou.

La construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est le symbole même de ce qu'il ne faut pas faire aujourd'hui. Je n'évoque que brièvement quelques aspects techniques du dossier sur lesquels tous les experts indépendants s'entendent : un aéroport déjà existant à Nantes qui n'est pas saturé et auquel il suffirait d'ajouter une piste pour anticiper une éventuelle évolution du trafic ; l'affirmation d'une augmentation considérable à venir de celui-ci qui n'est absolument pas garantie, même sur le long terme ; un risque de pénurie du pétrole dans le futur, etc.

Mais l'enjeu est beaucoup plus grave et je me sens obligé de l'indiquer : il touche à la crise écologique dans laquelle nous sommes déjà et au type de société que ce projet engage. Il a été conçu par la droite, il y a quarante ans, à une époque où l'idée d'un développement, technique et économique, indéfini ne faisait pas problème. Aujourd'hui, la donne a changé, on a pris conscience que la vie sur la planète est fragilisée par ce développement et une partie de la gauche est sensible aux dangers que cette construction comporte et ce qu'elle symbolise par rapport à l'environnement : suppression de terres agricoles, avec expulsion brutale d'une partie de ses habitants, destruction d'une zone humide dont on sait l'importance pour le climat, enlaidissement du paysage naturel au profit d'une urbanisation envahissante qui va se traduire par un mitage excessif de la campagne. Cela suffirait déjà à le rejeter pour ceux qui, sans mythifier la nature et sans oublier que le propre de l'homme est de la transformer ou de l'aménager en sa faveur, entendent cependant la préserver puisque nous en dépendons et que ses ressources sont finies : l'écologie est aussi un humanisme.

Cependant, il y a le pire, qui est essentiel. Ce projet implique une vision de la société qu'il faut absolument refuser, au nom de notre responsabilité vis-à-vis des générations futures. Il s'agit pour ses promoteurs, Jean-Marc Ayrault et Jacques Auxiette [respectivement ancien maire de Nantes et actuel Premier ministre, et président de la région Pays de la Loire], de faciliter une croissance exorbitante du trafic aérien international à partir du Grand Ouest, pour ouvrir son économie au monde. On est à nouveau dans le déni de l'exigence écologique qui veut qu'on limite au minimum tout ce qui pourrait polluer l'atmosphère, aggraver le désordre climatique et menacer nos ressources énergétiques. Mais, surtout, on est dans une vision totalement acritique de la croissance à tout prix, conçue comme la réponse à nos maux sociaux alors qu'elle en est pour une part la cause. L'adopter serait choisir la voie d'un productivisme à la fois absurde et irresponsable, qui pense qu'en augmentant la part du gâteau (techniques de production, quantité des produits, échanges mondiaux tous azimuts) on améliorera sa répartition entre les hommes.

Cela revient à oublier que cette croissance répond d'abord à des intérêts capitalistes strictement égoïstes (voir l'entreprise Vinci, qui entend faire de juteux profits) et qu'une part essentielle de la solution au désordre humain actuel se trouve dans le partage des richesses - et non dans leur augmentation automatique -, ainsi que dans une maîtrise sélective de cette croissance, qui peut faire que l'on renonce à ce qui est inutile, dangereux ou nuisible. C'est donc la notion indistincte de progrès qu'il faut aujourd'hui revoir par une réflexion critique sur les différents aspects de l'évolution historique. Ce tournant-là de la pensée politique, qui relève de la triple écologie que défendait Félix Guattari (physique, mentale et sociale), destinée à assurer notre bien-être et notre bien-vivre, la gauche authentique doit l'assumer comme partie intégrante de son projet de société, sous peine d'affaiblir son ambition de rendre la vie bonne pour tous.
avatar
ivo

Messages : 26414
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Mer 27 Mar - 8:36

Vers la fin de la trêve à Notre-Dame-des-Landes
fr info
Après plusieurs semaines de calme relatif, le printemps s'annonce tendu sur le site du projet d'aéroport du grand ouest. Avec la fin de la commission de dialogue mise en place par le gouvernement pour calmer les esprits, les opérations d'évacuation des opposants pourraient reprendre dans les jours qui viennent.


Les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes craignent une nouvelle opération policière © Radio France - Antoine Krempf

Ce n'est pas pour rien que le site du projet d'aéroport du Grand ouest a été classé en zone humide. Sans une solide paire de botte et malgré le printemps, impossible d'évoluer au creux des sentiers du bocage sans s'enfoncer dans la boue.

Le temps d'une trêve

Malgré l'humidité et le froid, ce n'est pas sûr que les opposants présents sur le site espèrent tellement le printemps. Depuis la mise en place d'une commission de dialogue par Matignon fin novembre, le site du projet d'aéroport connaît une sorte de trêve hivernale : aucun affrontement direct avec les forces de l'ordre.

Pendant cette pause de plusieurs semaines, des dizaines de cabanes ont poussé le long des lisières de la forêt de la Zad, pour "zone d'aménagement différée" rebaptisée "zone à défendre". D'après plusieurs sources, il y aurait en moyenne 300 opposants présents sur le site.

Parmi eux, Emilie (prénom d'emprunt) est arrivée il y a une quinzaine de jours. Entre deux averses, elle cherche des morceaux de bois pour pouvoir construire sa cabane.

"Je suis bien ici. Je fais une pause dans ma vie" (une nouvelle "zadiste")

Sur la Zad, les nouveaux venus sont accueillis à La Châtaigne. On y trouve des dortoirs, un four à pain et une quincaillerie. Le lieu est géré à tour de rôle par l'un des 200 collectifs de soutiens en France. C'est ce lieu dont le tribunal de Saint-Nazaire vient d'ordonner l'expulsion ce mardi.

"Unis au-delà des barricades"

Car la donne est en train de changer. Ce jeudi, le même tribunal pourrait également ordonner l'expulsion d'un autre fief de la contestation : la ferme de Bellevue. Et les paysans qui l'occupent sont inquiets. Mardi matin, deux camions de gendarmes mobiles ont tenté de passer devant le bâtiment. Cela faisait plusieurs semaines qu'ils ne les avaient pas vus. Romain, un ouvrier agricole installé dans la ferme depuis deux mois, est allé au devant des forces de l'ordre avec l'un des 35 tracteurs dont dispose les opposants.

Pour tous, c'est le signe que l'hiver est terminé. Marc, croisé dans un champ boueux, dit qu'il s'y attend depuis quelques jours : "Ces semaines de repos nous ont permis de beaucoup discuter avec des gens qui viennent d'un peu partout. C'est l'occasion d'être unis au-delà des barricades. Mais on a quand même parlé des stratégies de défense. Ou plutôt de la diversité des stratégies de défense". Il faut dire qu'entre les militants historiques, les paysans du secteur et les "zadistes", les opposants sont loin d'être une communauté unie. Mais Marc l'assure : "nous sommes prêts".

Mettre un terme à une "zone de non-droit"

S'ils sont plus présents ces derniers jours, les gendarmes n'ont jamais déserté le terrain. Impossible d'accéder à la Zad sans croiser un contrôle routier. Les journalistes n'y échappent pas et leurs numéros de carte de presse sont communiqués à la hiérarchie. "On nous a demandé de lister les journalistes présents. Je ne sais pas pourquoi", explique un gendarme.

Mais la pression devrait encore augmenter d'un cran dans les jours qui viennent. Plus que les décisions des tribunaux, c'est la fin de la commission de dialogue que craignent les opposants. Une échéance que Jacques Auxiette attend avec impatience. Le président de la région Pays de la Loire est un farouche défenseur du projet d'aéroport, comme il l'explique sans ambages dans un livre numérique publié il y a quelques jours sur son blog.

Pour Jacques Auxiette, il faut mettre fin à cette "zone de non-droit"

"Ca commence à sentir bon"

A la Châtaigne, on s'attend à une nouvelle opération policière après celle de l'automne. De nouvelles barricades ont été installées sur les routes. Elles sont gardées en quasi-permanence. Gilles vient de Bruxelles. C'est l'un des nouveaux arrivés sur place.

"On est toujours sur le qui-vive" (Gilles, un "zadiste" de la Chataîgne)

Et quoi qu'il en soit pour Cyril Bouligand du collectif de paysans opposés à l'aéroport. Une nouvelle intervention policière serait une victoire.

"S'ils osent attaquer, il y aura des réactions en chaîne dans toute la France"

Signe de la confiance qui règne sur la Zad, on discute déjà de l'ouverture dans les prochains mois de lieux alternatifs et de nouvelles exploitations agricoles sur les terres normalement prévues pour l'aéroport.

>>> http://zad.nadir.org/
avatar
ivo

Messages : 26414
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Sam 30 Mar - 14:38

y a un truc bizzard dans cette article ...
. Ce jeudi, le même tribunal pourrait également ordonner l'expulsion d'un autre fief de la contestation : la ferme de Bellevue
hors bellevue a deja reçu l'avis d'expulsion des mains de l'huissier y a de cela pres d'un mois .....



_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  poil de yak le Lun 1 Avr - 14:32

L'article mélange peut étre un avis d'expulsion avec l'opération policiére qui voudrait le faire respecter ?
avatar
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Dim 7 Avr - 18:18

Espagne : Un aéroport à 1 milliard d’euros abandonné, une leçon pour l’ayraultport
L’aéroport international de Ciudad Real en Espagne, censé accueillir 5 millions de passagers par an, a été fermé cette année par manque de trafic. En plus de toucher le secteur de l’immobilier, la crise économique et financière, impacte aujourd’hui le secteur de l’aviation. La vieimmo 10 07 2012. Une leçon pour l’ayraultport?
http://www.lavieimmo.com/immobilier-international/espagne-un-aeroport-a-1-milliard-d-euros-abandonne-15242.html

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  poil de yak le Ven 12 Avr - 8:37

Dans le dossier Notre Dame des Landes, la commission
du dialogue devrait rendre son rapport au premier ministre mardi ou
mercredi
prochain après avoir entendu ces derniers mois quelques opposants mais
surtout des partisans du
projet (la plupart des opposants a refusé de rencontrer la commission).
Mais dès ce matin, dans les colonnes de Presse Océan, le président
de la commission Claude Chéreau se dit « convaincu de la pertinence du
projet. » Il admet des « doutes sur certains
arguments ». Une opération d'envergure pourrait être décidée dans les
prochains jours ou prochaines semaines pour évacuer les opposants
toujours
installés sur le site.


http://www.cotedamour.fr/actualites/le-president-de-la-commission-du-dialogue-convaincu-par-le-projet-d-aeroport-a-notre-dame-des-landes_R_201_6203_.htm
avatar
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Jeu 18 Avr - 18:40

connexion de merde donc .... allez voir par vous même http://www.bastamag.net/article3042.html

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Sam 11 Mai - 9:04

Une chaîne humaine organisée contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes
Rendez-vous important pour les opposants ce samedi : ils organisent une chaîne humaine autour de la zone où doit en principe être construit le futur aéroport de Nantes, à Notre-Dame-des-Landes. Après des mois de lutte, des affrontements à l'automne dernier, l'environnement est aujourd'hui plus apaisé. Les trois rapports remis au gouvernement en avril ont notamment détendu la situation sur place.
>>>
http://www.franceinfo.fr/societe/une-chaine-humaine-organisee-contre-le-projet-d-aeroport-a-notre-dame-des-la-983379-2013-05-10
avatar
ivo

Messages : 26414
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Jeu 16 Mai - 17:53

Le week-end dernier, ils étaient plusieurs milliers à dire non : 13 500 selon la préfecture, 40 000 selon les organisateurs.
soit les inrock ressort des vieux chiffres soit la pref s'évertu toujours sur le même en effet c'est le même nombre que pour la manif de réoccup ^^

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Mer 12 Juin - 10:20

Les emplois imaginaires de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes
Non, la compagnie Régional ne compte pas créer 200 emplois pour l’aéroport Notre-Dame-des-Landes ; une « erreur » s’est glissée dans le rapport remis au Premier ministre.
>>>
http://www.rue89.com/rue89-planete/2013/06/11/nddl-vinci-intoxique-gouvernement-les-emplois-prevus-243155
avatar
ivo

Messages : 26414
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Mar 3 Sep - 10:13

On me bloquait les reportages, mais aussi les enquêtes sur une affaire où les intérêts économiques paraissaient singulièrement tortueux. En m’interdisant de traiter ce sujet, en refusant de donner écho à ce que je pourrais voir ou trouver dans mes enquêtes, on assumait le fait que Le Monde ne creuserait pas le dossier de Notre Dame des Landes. C’était, de fait, une censure.
>>>
http://www.rue89.com/2013/09/02/herve-kempf-quitte-monde-dit-avoir-ete-censure-245363
avatar
ivo

Messages : 26414
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Mer 16 Oct - 9:21

Un an après, le site de Notre-Dame-des-Landes toujours occupé
Il y a un an jour pour jour, 500 CRS et gendarmes mobiles investissaient la zone prévue pour construire le nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à 20 kilomètres au nord de Nantes. Objectif : déloger les opposants au projet. Le bras de fer a duré plusieurs mois et le face-à-face a parfois été violent. Un an après cette opération policière, le site est toujours occupé et les travaux n'ont pas commencé.
>>>
http://www.franceinfo.fr/societe/le-plus-france-info/un-an-apres-notre-dame-des-landes-toujours-occupee-1178403-2013-10-16
avatar
ivo

Messages : 26414
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  poil de yak le Jeu 7 Nov - 12:54

avatar
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum