Derniers sujets
» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Mer 22 Nov - 10:15

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mer 22 Nov - 10:12

» macronie
par ivo Mer 22 Nov - 9:07

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Lun 20 Nov - 8:44

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» enfance ...
par ivo Sam 18 Nov - 10:33

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Ven 17 Nov - 7:13

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» flicage total du net
par ivo Jeu 16 Nov - 8:19

» internet , technologie, ...
par ivo Jeu 16 Nov - 8:07

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Dim 12 Nov - 8:16

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

» impots
par ivo Sam 11 Nov - 9:12

» démocratie et justice ...
par ivo Sam 11 Nov - 8:33

» Today's joke
par ivo Ven 10 Nov - 9:49

» Les prisons: questions.
par ivo Ven 10 Nov - 9:04


blancs comme neige ^^

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Sam 31 Aoû - 8:41

France: l’ex-ambassadeur controversé Boris Boillon arrêté avec une valise pleine de billets
http://www.rfi.fr/france/20130830-france-ex-ambassadeur-controverse-boris-boillon-arrete-une-valise-pleine-billets
Diplomate et arabophone, symbole de la « génération Sarkozy », reconverti dans les affaires depuis son éviction du Quai d'Orsay, le quadragénaire Boris Boillon a été interpellé sur le quai d'une gare parisienne, le 31 juillet dernier, en possession de très fortes sommes d'argent. Le service de police judiciaire de la douane a été saisi pour déterminer l'origine de ces fonds.

Fin juillet, à la gare du Nord, à Paris, les douaniers procèdent à un contrôle de routine avant embarquement quand ils découvrent dans le sac d'un homme athlétique en partance pour la Belgique la modique somme de 350 000 euros et 40 000 dollars en liquide.

Ce passager fortuné, qui a oublié de déclarer cet important transfert d'argent, dépassant le plafond autorisé par la loi, s'avère être un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Elysée et même un ancien ambassadeur de France en Irak et en Tunisie.

Une mallette enterrée à côté de sa cave

Boris Boillon, puisqu'il s'agit de lui, comme le découvrent à leur grande stupéfaction les douaniers, voyageait sans papiers d'identité ni téléphone portable, mais avec plusieurs cartes de crédit. Il finit par expliquer s'être installé en Belgique depuis son départ du Quai d'Orsay, et avoir développé des activités de consultant, notamment en Irak.

Régulièrement payé en numéraire dans ce pays, il avait tout simplement décidé, déclare-t-il, de rapatrier à son nouveau domicile ces fonds encombrants, stockés en partie dans son bureau parisien, en partie dans une mallette enterrée à côté de sa cave. Ces arguments n'ont manifestement pas convaincu : Boris Boillon fait désormais l'objet d'une enquête.

► Retour sur le parcours d'un jeune diplomate proche de Nicolas Sarkozy

Cet arabisant au sourire enjôleur et à la silhouette d'athlète a commencé sa carrière fulgurante comme conseiller auprès de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur. Un Nicolas Sarkozy qu'il a bientôt retrouvé au Palais de l'Elysée, au sein du cercle de confiance très rapproché de l'ex-président. Boris Boillon a notamment été très impliqué dans l'affaire de la libération des infirmières bulgares. Et c'est pour le remercier qu'il a été nommé successivement ambassadeur en Irak en 2009, puis en Tunisie.

Cependant, alors que, déjà, la presse française commençait à mettre en lumière ses liens troubles avec le régime de Kadhafi, Boris Boillon s'est aussi très vite attiré l'hostilité des journalistes tunisiens. Un véritable éclat en pleine conférence de presse a eu tôt-fait de tourner sur les réseaux sociaux, ruinant en un instant tous les espoirs de ce jeune diplomate prometteur, qui avait pris en quelque sorte la grosse tête.

Avec l'arrivée de la gauche au pouvoir, Boris Boillon a été remercié et il a profité de sa connaissance du Proche et du Moyen-Orient, ainsi que de ses contacts, pour devenir consultant indépendant. Il travaille désormais beaucoup avec l'Irak notamment, qu'il connaît comme sa poche.
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Sam 7 Sep - 9:41

La justice regarde Cahuzac « les yeux dans les yeux »
... un réquisitoire supplétif a été délivré par le parquet de Paris aux juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire, le 6 août dernier, pour « déclaration incomplète ou mensongère de son patrimoine par un membre du gouvernement à la Commission pour la transparence financière de la vie politique ».

Mis en place le 21 avril 2011, la déclaration d’intérêts était une réponse de Nicolas Sarkozy à la série de scandales impliquant des membres de son gouvernement dans l’affaire Bettencourt.

En cause, cette fois, le compte bancaire détenu à l’étranger que le ministre avait reconnu posséder après sa démission du gouvernement. S’y ajoute la société, Cahuzac conseil, qui elle non plus n’avait pas été mentionnée
....
>>>
http://www.marianne.net/La-justice-regarde-Cahuzac-les-yeux-dans-les-yeux_a231774.html
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Lun 16 Sep - 8:42

Serge Dassault admet avoir acheté des votes à Corbeil-Essonnes
fr info
Mediapart publie sur son site internet l'enregistrement d'une conversation, fin 2012, dans laquelle l'industriel admet avoir "payé pour s'assurer la victoire" de Jean-Pierre Bechter aux municipales de 2010. Le site d'information rappelle que les habitants de Corbeil, qui sont à l'origine des enregistrements, ont été visés par des tirs trois mois après...

L'aveu de la corruption, titre Mediapart. Très affirmatif, le site d'information diffuse plusieurs extraits d'un enregistrement de l'ancien maire de Corbeil-Essonnes, qui admet avoir payé pour faire élire son poulain, Jean-Pierre Bechter, aux municipales de 2010.

"Moi, j'ai tout payé, donc je ne donne plus un sou à qui que ce soit", dit par exemple l'industriel. "Je ne peux plus sortir l'argent pour qui que ce soit. Y a plus de Liban. Y a plus personne là-bas, c'est terminé. Moi, j'ai donné l'argent."

Il s'agit bien évidemment d'un enregistrement clandestin, filmé en caméra cachée par des habitants de la ville en novembre 2012 - le Canard enchaîné en avait fait état en décembre. Il est notamment question de paiements depuis le Liban, et d'une surveillance policière.

Deux enquêtes

Quoi qu'il en soit, la justice est sur le pont. Elle enquête sur deux affaires : l'une concerne des soupçons d'achat de voix aux élections, l'autre sur des tentatives d'homicides qui pourraient être liées - le lien n'est pas formellement établi, mais les habitants qui ont recueilli les propos de Dassault ont été visés par des tirs trois mois après.
Mais le Sénat a refusé, début juillet, de lever l'immunité parlementaire de Serge Dassault, que des juges d'Evry voulaient entendre en garde à vue.

avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Sam 28 Sep - 9:28

Les mystérieux 500 000 euros de Guéant : la piste libyenne
Mais qu’est ce que ça change que l’avocat-acheteur des tableaux flamands soit malaisien (comme l’affirme Claude Guéant) ou djiboutien (comme l’assure l’hebdomadaire “Le Point”) ? Tout. Cette seconde hypothèse implique que l’origine du virement bancaire de 500 000 euros, ayant atterri sur un compte de l’ex ministre de l’Intérieur, pourrait être libyenne. Comprendre : issue de commissions illégales versées en marge de contrats ou d’accords passés avec la Libye à l’époque de Mouammar Kadhafi. Voici pourquoi.
>>>
http://www.lesinrocks.com/2013/09/27/actualite/gueant-ses-500-000-euros-lavocat-djiboutien-decryptage-du-tableau-11430494/
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Mar 1 Oct - 9:27

Le haut fonctionnaire en charge des PV ne payait pas les siens
fr info
Le site internet Médiapart révèle que le directeur de l'agence nationale chargée du traitement des PV routiers aurait fait payer ses propres contraventions par son administration. Un moyen pour lui de ne rien débourser, et du même coup d'éviter les retraits de points sur son permis. Une enquête a été ouverte par le ministère de l'Intérieur.

Jean-Jacques Debacq est depuis deux ans et demi à la tête de l'agence nationale qui centralise les infractions routières établies par radars et par PV électronique. Il a le titre de préfet placé sous l'autorité du ministère de l'Intérieur. Un haut fonctionnaire au parcours sans faute jusqu'à cette révélation des journalistes de Médiapart. Ils disent détenir la preuve que la voiture de fonction de Jean-Jacques Debacq, une Peugeot 508, a fait l'objet d'au moins une douzaine de contraventions en deux ans. La moitié est composée d'amendes de stationnement, l'autre vient sanctionner des excès de vitesse.

Là où les choses deviennent vraiment compromettante, c'est lorsqu'on apprend que le haut fonctionnaire a fait payer toutes ces contraventions - 700 euros au total - à son administration autrement dit au Trésor public. Ce qui lui a permis d'échapper aux retraits de points sur son permis de conduire. Ces fraudes concernent des infractions commises le soir et le week-end sur son temps libre dont lors d'une virée en Normandie par exemple. Des moments où le préfet n'avait pas de chauffeur à disposition. Voilà qui fait sérieusement désordre surtout quand on ressort les grands discours de Jean-Jacques Debacq qui se présentait comme l'ennemi des passe-droits et des automobilistes fraudeurs.

Place Beauvau, on prend les accusations de Médiapart au sérieux. Une enquête est confiée à l'inspection générale de l'administration. "Les faits rapportés sont graves. Si leur véracité est établie, le ministère prendra une décision" commente le porte-parole du ministère de l'Intérieur.
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Lun 7 Oct - 10:12

La caisse secrète de la métallurgie en procès
«Dans la tradition de l'UIMM, et comme on le faisait depuis des décennies, l'UIMM a apporté un concours financier à des organismes qui participent à notre vie sociale, déclare-t-il ainsi. Ces versements, comme vivement recommandé par mes prédécesseurs, ont toujours été faits de personne à personne, entre quatre yeux, donc la personne qui reçoit pourra toujours nier. Je ne crois pas, très sincèrement, qu'il soit de l'intérêt général de procéder à un grand déballage qui ne serait pas utile à notre pays.» M. Gautier-Sauvagnac expose de la sorte le concept original de «fluidification des relations sociales», l'argent liquide, non déclaré, faisant office de lubrifiant.
>>>
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/10/06/01016-20131006ARTFIG00169-la-caisse-secrete-de-la-metallurgie-en-proces.php
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Mer 16 Oct - 10:10

Affaire Dassault : la demande d'un témoin rejetée
Un homme présent dans une voiture visée par un tireur en février à Corbeil-Essonnes a voulu se porter partie civile dans l’enquête pour tentative d’assassinat qui a valu lundi à Serge Dassault d’être entendu par les juges mais sa demande a été rejetée, selon l’entourage de l’industriel. Cette requête a été déclarée irrecevable lundi par ordonnance de la juge d’instruction qui a estimé que René Andrieux n’avait pas «d’intérêt à agir», a-t-on indiqué mardi dans l’entourage de l’industriel.
>>>
http://www.liberation.fr/societe/2013/10/15/affaire-dassault-la-demande-d-un-temoin-rejetee_939777?xtor=rss-450
......
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Mer 16 Oct - 10:16

Le maire d'Orange Jacques Bompard renvoyé en correctionnelle
Un juge d’instruction du tribunal de grande instance d’Avignon a signé le 8 octobre une ordonnance de renvoi à l’encontre de Jacques Bompard, ancien membre du FN, «pour deux prises illégales d’intérêt commises au cours des années 2004 et 2005», a indiqué à l’AFP le procureur de la République, Bernard Marchal.
Sont également renvoyés pour recel de prise illégale d’intérêts sa fille Annick Bompard, née en 1975, et son gendre Christophe Lainé, né en 1976. Tous trois avaient déposé un recours contre le réquisitoire du parquet, qui a été rejeté par la chambre d’instruction de la cour d’appel de Nîmes.
L’enquête a démontré que la commune vendait des biens immobiliers, ensuite rachetés via des sociétés civiles immobilières (SCI) par les intéressés, qui réalisaient des plus-values importantes lors de la revente. Jacques Bompard (Ligue du sud) avait été mis en examen en décembre 2010 dans cette information judiciaire, ouverte à la suite de la plainte d’un exploitant viticole orangeais, Bernard Jaume, ancien membre du FN.
110 COMMENTAIRES
>>>
http://www.liberation.fr/politiques/2013/10/15/le-maire-d-orange-jacques-bompard-renvoye-en-correctionnelle_939854?xtor=rss-450
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Mer 16 Oct - 11:01

Procès de l’UIMM: des espèces « pour garder un bon souvenir de la maison »
http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2013/10/15/proces-de-luimm-des-especes-pour-garder-un-bon-souvenir-de-la-maison/
Jacques Gagliardi a 83 ans, le cheveu blanc et, ne serait le ruban rouge à la boutonnière de sa veste froissée, il détonne un peu parmi les prévenus du procès dit des enveloppes de l'UIMM. Grande gueule, hâbleur, il raconte le parcours qui l'a mené de l'engagement volontaire en Algérie - il insiste sur le mot volontaire - au titre de conseiller du président de l'UIMM. La France qu'il a aimée semble s'être arrêtée dans les années soixante-dix - "Monsieur Pompidou disparaît et le terrain de la société française commence à glisser", dit-il pour résumer.

C'est à ce moment là qu'il commence à travailler aux côtés de Pierre Guillen, ancien militaire comme lui, qui préside alors l'UIMM. Leur collaboration durera plus de vingt ans. "Il m'a bombardé d'un titre prétentieux et flatteur de conseiller du président, ça ne me dérangeait pas, j'étais en quelque sorte une tête chercheuse et je faisais ce qu'en d'autres temps, on appelait de la propagande. Je devais savoir aussi bien ce qui se disait à Saint-Germain-des-Prés qu'au fond de l'Aveyron".

Pierre Guillen, affirme-t-il, a été le premier président de l'UIMM à financer la CGT. Entre eux, ils appelaient cela, "alimenter en munitions". "Le paquet avait la dimension d'une boîte de chaussures. Et j'imagine qu'il ne s'agissait pas de petites coupures". Jacques Gagliardi évoque encore, comme à regret, une époque où le patronat finançait tout le monde, dont la presse, "y compris Le Monde", dit-il. "Quand je suis arrivé à l'UIMM, j'ai éliminé les journalistes", précise-t-il.

- Combien perceviez-vous à l'époque en salaire? lui demande la présidente? Qui ajoute: "En déclaré, bien sûr".

- 100.000 francs par mois.

Lorsqu'il décide de partir à la retraite, en 1995, son patron et ami lui offre 500.000 francs en guise d'au-revoir, en espèces. Mais ce n'est pas tout. Il lui dit : "Jacques, pour que vous gardiez un bon souvenir de la maison, vous percevrez un petit complément de retraite jusqu'à vos 70 ans". Le "petit complément" est de 100.000 francs par an, en espèces toujours, il devait s'arrêter en 2001, mais comme on s'habitue vite aux bonnes choses, Jacques Gagliardi le touche plus longtemps que prévu.

Le patriotisme ayant ses limites, il ne les déclare pas au fisc. "A ceux qui voudraient porter un jugement moral, je réponds que j'ai suffisamment servi la République", dit-il. Son avocate rentre un peu la tête dans les épaules. Il poursuit: "J'ai géré cet argent en bon père de famille, vous savez. Cela m'a permis de financer les études des mes enfants."
33 commentaires
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Ven 6 Déc - 10:34

Le patron de la police des jeux limogé
Comme l'explique Le Parisien ce jeudi, les investigations sur les cercles de jeux Concorde, en 2009, et Wagram, en 2010, ont mis en lumière des faits troublants mettant en cause la police des jeux. Petits et gros cadeaux (iPad, bouteilles de grand cru...), déjeuners réguliers, ou fêtes en commun entre fonctionnaires de police et salariés des cercles semblaient être extrêmement courants. Les patrons des salles de jeux ont-ils acheté la bienveillance des policiers chargés de surveiller la légalité de leurs activités? C'est bien ce que semble croire l'IGPN (Inspection générale de la police nationale), la police des polices.
>>>
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/05/01016-20131205ARTFIG00597-le-patron-de-la-police-des-jeux-limoge.php

voir
http://pavillonnoir.forumactif.org/t2293p345-today-s-joke#34390
^^
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Mar 10 Déc - 9:45

Police. Christian Flaesch a prévenu Brice Hortefeux qu’il allait être convoqué par un juge.
Pour sa défense, le patron de la PJ-PP affirme qu’il téléphone lui-même à des personnalités, de gauche comme de droite, lorsqu’elles sont concernées par des auditions. Rien, dans la loi, n’interdit cette pratique, qui passe dans le milieu pour une «tradition».
>>>
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/09/les-tuyaux-du-directeur-de-la-pj-parisienne_965363?xtor=rss-450

mais non il n'y a pas de justice à 2 vitesses ...


avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Mer 11 Déc - 10:49

Affaire Georges Tron : toutes les charges mises à pied
«Un tel retournement de valeurs, je n’avais jamais vu ça. On a l’impression que c’est Georges Tron qui a rédigé cette ordonnance, tellement c’est du sur-mesure.»
Pour l’homme politique, en tout cas, le timing est salutaire. Lui qui avait dû démissionner de son poste de secrétaire d’état à la Fonction publique, puis avait été battu aux élections législatives de 2012, pourra se présenter aux municipales délesté d’un lourd boulet.
>>>
http://www.liberation.fr/societe/2013/12/10/affaire-georges-tron-toutes-les-charges-mises-a-pied_965628?xtor=rss-450
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Jeu 9 Jan - 10:21

si vous arrivez à ne pas vomir votre petit déjeuner ...

Serge Dassault échappe à la levée de son immunité parlementaire
http://www.rfi.fr/france/20140109-serge-dassault-echappe-levee-son-immunite-parlementaire
En France, par 13 voix contre et 12 voix pour, à une courte majorité, le bureau du Sénat a refusé, mercredi 8 janvier, de lever l’immunité parlementaire du sénateur UMP Serge Dassault, comme le réclamait pourtant la justice. Celle-ci enquête sur des achats présumés de votes dans la ville de Corbeil-Essonnes en région parisienne. Ce refus a provoqué la colère des députés de la gauche d’autant que cette dernière dispose de la majorité au sein de cette instance du Sénat. Deux élus de gauche ont fait défection, l’un s’est abstenu, l’autre a voté contre.

Quelques heures après cette décision du bureau du Sénat, Carlos Da Silva ne décolère toujours pas : « C’est un scandale, c’est une honte et ça empêche la police de faire son travail dans de bonnes conditions. C’est une honte pour la République ».

Comme beaucoup de députés de gauche, l’adversaire politique de Serge Dassault à Corbeil-Essonnes ne comprend pas comment le bureau du Sénat, à majorité de gauche, a pu prononcer une telle décision...

Trahison ?

Deux voix manquent à l’appel. Un député socialiste parle de trahison. La Haute Assemblée est alors clairement prise pour cible. « Le Sénat, c’est le triangle des Bermudes », lance, dépité, un élu socialiste. Le porte-parole du groupe PS, Thierry Mandon, utilise un langage plus diplomatique pour faire passer la même idée : « Le Sénat, on a pris l’habitude de ne jamais être surpris par ses décisions qui sont toujours un peu particulières par rapport aux logiques politiques traditionnelles ».

A droite, le député UMP, Thierry Solère, se dit lui aussi choqué par ce refus : « Je ne vois pas sur quel fondement on peut expliquer qu’à partir du moment où la justice réclame qu’un homme politique soit traduit devant un tribunal, un système puisse organiser que ce ne soit pas le cas. Ce n’est pas possible ».

A l'UMP, on défend Dassault

Mais Thierry Solère semble bien seul sur cette ligne. A l’UMP, on continue de défendre bec et ongles Serge Dassault et le Sénat à l’instar de Patrick Ollier : « Si le Sénat a voté contre la levée de l’immunité parlementaire, il a eu raison de le faire parce qu’il avait toutes les informations nécessaires pour prendre cette décision ».


toujours pas les guillotines ??? ...........
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Ven 10 Jan - 9:55

Dassault : l’honneur perdu du bureau du Sénat
http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/09/lhonneur-perdu-bureau-senat-248897
Mercredi, le bureau de la Haute Assemblée a voté contre la levée de l’immunité de Serge Dassault, impliqué dans un scandale d’achat de voix en Essonne. C’est un double déni : de justice et de démocratie.

Ce qui s’est passé mercredi au Sénat est un double déni, de justice et de démocratie, dévastateur pour l’image de la Haute Assemblée. Il se double d’un scandale : deux sénateurs de gauche, membres du bureau (voir encadré), mentent à la face de leurs électeurs.

Les juges d’instruction Serge Tournaire et Guillaume Daïeff ont demandé la levée de l’immunité parlementaire de Serge Dassault, sénateur de l’Essonne, impliqué dans un scandale d’achat de votes dans le cadre des municipales à Corbeil-Essonnes. Le parquet a appuyé la demande. A bulletin secret, le bureau du Sénat a décidé de ne pas lui donner suite, choisissant de protéger le puissant parlementaire (Dassault possède le premier quotidien de droite du pays et préside l’un des premiers groupes industriels français, gorgé de commandes publiques).

Ni garde à vue ni détention provisoire

Certes, cette décision n’arrêtera pas l’enquête des deux juges. Mais elle amoindrit leurs moyens : s’ils pourront entendre Dassault comme témoin, ils ne pourront pas le mettre en garde à vue ou en détention provisoire. L’impression que tout cela donne, c’est celle d’une clique de gens privilégiés, usant de leurs pouvoirs pour se protéger eux-mêmes contre la justice. Pile-poil ce qui fait monter l’extrême droite en France.

La droite sénatoriale, avec ses 12 voix au bureau, assume : elle fait bloc autour de Dassault, a voté contre la levée de l’immunité et ne s’en cache pas. La gauche compte 9 socialistes, 3 communistes, 1 PRG, 1 écolo. Tous ont dit avoir voté en faveur de la levée de l’immunité, mais deux voix ont en réalité manqué à l’appel : un vote contre et une abstention.

Le vote à main levée, la règle avant 1995

Les autres sénateurs de la majorité sénatoriale sont effondrés. Certains, comme Laurence Rossignol (PS, Oise), ont suggéré d’imposer le vote à main levée au sein du bureau (ce qui était la règle avant 1995). Le président du Sénat Jean-Pierre Bel, a endossé jeudi l’idée.

Elle n’est qu’un cautère sur une jambe de bois, et ses résultats ne sont même pas garantis : qui peut assurer que lors d’un vote différent, le système de la main levée ne facilitera pas des pressions mafieuses sur un des membres du bureau ?

En attendant, il y a deux malhonnêtes au bureau de la Haute Assemblée de la République française. Deux élus qui cachent leur vote à leurs électeurs.

Sans attendre les sénatoriales de septembre

Seul un renouvellement du bureau du Sénat – ou au moins de tous les membres issus de la gauche – permettrait de débarrasser ce dernier de ces deux-là.

Même si c’est dur, les membres du bureau devraient donc, pour restaurer la dignité de ce dernier, proposer de laisser leur fonction à d’autres, sans attendre les sénatoriales de septembre.

Avec une nouvelle demande fondée sur un fait nouveau, les juges pourront alors revenir devant le Sénat et obtenir enfin le feu vert dont la justice a besoin.
240 COMMENTAIRES
Pendant ce temps, les médias consacrent tout leur temps à Dieudonné (« infréquentable »)...
Dassault, quant-à-lui, semble très « fréquentable », enfin, au vu de la façon de traiter l’info par BFMTV (notamment)...
Du pouvoir de mise à l’index et de désignation des infréquentables
(Hier, l’annonce de l’étude de sa levée d’immunité par le Sénat a pris moins de 10 secondes, quant au résultat, idem)

et bruler le senat et les senateurs avec ?? non ??
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Sam 11 Jan - 10:55

La formidable année de l’insubmersible Serge Dassault
Soupçons d’achats de voix, de tentatives d’assassinat et d’extorsion de fonds : en 2013 on pensait que le système Dassault allait imploser. Il y avait de quoi.

Janvier 2013 : vingt plombs dans l’épaule
Février 2013 : « L’homme de main » de Dassault
Juin 2013 : la police à l’hôtel de ville
Juillet 2013 : le Sénat calme le jeu
Septembre 2013 : les « aveux » de Serge Dassault
Octobre 2013 : l’ambiance se tend à la mairie
Novembre 2013 : le fuyard cueilli à l’aéroport
Décembre 2013 : « En 18 ans, combien avez-vous dépensé ? »
Janvier 2014 : deux menteurs au Sénat
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/10/formidable-annee-serge-dassault-248929

Corbeil : révélations sur le montage libanais de Dassault
http://www.liberation.fr/societe/2014/01/10/corbeil-revelations-sur-le-montage-libanais-de-dassault_972003?xtor=rss-450
INFO LIBÉ«Libération» a reconstitué le système financier utilisé par le sénateur UMP pour rémunérer deux habitants de Corbeil soupçonnés d'avoir été ses agents électoraux. Une opération connue de ses collègues parlementaires, qui ont pourtant choisi de maintenir son immunité.

La tirelire du «système Dassault» était-elle au Liban ? Comme nous l’avions révélé mercredi, les juges d’instruction parisiens Serge Tournaire et Guillaume Daïeff ont mis au jour le montage financier offshore utilisé par le sénateur UMP et ancien maire de Corbeil-Essonnes (1995-2009) pour verser 3,2 millions d’euros, en juillet 2011, à deux de ses agents électoraux présumés, Younès Bounouara et Mamadou Kébé. Libération a pu reconstituer l’opération, réalisée via Beyrouth par une société dont l’objectif officiel était d’acheter un jet privé. Les magistrats, qui enquêtent sur la «corruption» et l’«achat de voix» présumés à Corbeil, soupçonnent que cet argent aurait servi à faire élire en 2010 Jean-Pierre Bechter, l’homme de confiance que Dassault a choisi pour lui succéder à la mairie.

Selon nos informations, qui vont relancer la polémique sur la complaisance des sénateurs, les juges avaient décrit le montage libanais dans leur demande de levée de l’immunité parlementaire de Serge Dassault. Ce qui rend encore plus incompréhensible le fait que le bureau du Sénat a rejeté mercredi, à 13 voix contre 12, la demande des juges.


avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Dim 19 Jan - 8:48

Contre l'immunité de Dassault, deux irréductibles manifestants
http://www.liberation.fr/politiques/2014/01/18/contre-l-immunite-de-dassault-deux-irreductibles-manifestants_973654?xtor=rss-450


Tous les jours, ils viennent devant le Sénat pour dénoncer la décision de la Haute Assemblée.
«Vous pourrez manifester devant le Sénat pendant dix ans, vous n’aurez jamais aucune réponse !» Cette sortie sévère d’un attaché parlementaire tranche avec la détermination d’Ahmed Meguini et Dinah Zeghir. Ces deux entrepreneurs parisiens, la trentaine, occupent régulièrement depuis une dizaine de jours le trottoir opposé au Palais du Luxembourg. Souvent le midi, afin de guetter la sortie des élus qui vont se nourrir. Et restent sur place une grosse heure. Stoïques, ils exhibent des pancartes manuscrites frappées du mot «Honte». En ligne de mire: le refus par le bureau du Sénat de lever l’immunité parlementaire de Serge Dassault, le 8 janvier.
Pour cette militante écologiste, une modification du règlement intérieur de la Haute Assemblée s’impose. «Nous sommes ici pour exiger le vote à mains levées, comme l’a promis le président [du Sénat, ndlr] Jean-Pierre Bel.» Des passants leur adressent volontiers un sourire ou un pouce levé, mais aucun sénateur ne leur a apporté son soutien. «Mais qui sont-ils pour s’affranchir des règles ?», questionnent les deux frondeurs. «La réforme des retraites, le non-cumul des mandats, la justice, c’est pour tout le monde. Sauf pour eux

Leur action isolée n’a guère de chance d’aboutir, ils le savent. «C’est un devoir moral d’être ici, même si c’est seulement en qualité de citoyens non-organisés», insiste Dinah Zeghir qui regrette que leur appel à manifester en nombre n’ait eu aucun écho. Depuis leur première manifestation, ils ont interpellé leurs connaissances sur Twitter et Facebook. Mais à part une brève action médiatique du collectif Sauvons les Riches, personne à l’horizon. «Je comprends bien qu’avec la crise, les gens ont d’autres préoccupations», concède Dinah Zeghir. Ahmed Meguini, lui, est beaucoup plus sévère : «Les gens qui ne bougent pas n’ont aucune excuse. Eux qui sont prêts à se mobiliser pour des biens de consommation ou pour dénoncer leurs voisins.» Elle ironise: «Faudrait peut-être ouvrir un Burger King face au Sénat pour avoir du monde.»

Tous deux se sont rencontrés le 21 avril 2002, lors des manifestations spontanées qui ont succédé à l’accession de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle. «Nous sommes génétiquement dissidents.» Un sous-entendu à leur culture de gauche assumée. Lui a fait ses armes chez les décroissants et les casseurs de pub. Elle, après un bref passage au Parti Socialiste, est revenue vers sa famille naturelle, celle des écologistes. «On ne demande pas l’aumône, juste une réponse des services du Sénat», insistent-ils. «On ne veut plus s’accommoder de décisions plus dégueulasses les unes que les autres

Parfois, leur démarche suscite des réactions inattendues, comme ces jeunes croisés qui exécutent une quenelle de Dieudonné. «Notre message est clairement républicain et sûrement pas antisystème», assure Ahmed Meguini. «Après, il est évident que ce système institutionnel et politique est à bout de souffle, qu’il va falloir changer les choses en profondeur.» Pour appuyer son constat, il brandit les réactions de ses «copains de droite» rencontrés sur Twitter : «Beaucoup d’entre eux, notamment ceux de la génération d’avril 2002, trouvent ce vote du bureau du Sénat inacceptable.»

Depuis mercredi, les policiers qui assurent la sécurité autour du Palais du Luxembourg leur ont demandé une autorisation de manifester. Ils continuent de venir, mais ne peuvent plus exhiber leur pancarte. «Nous venons d’obtenir une autorisation pour lundi 20 janvier à 18 heures.» Seront-ils toujours les deux seuls à occuper ce bout de trottoir ? «On ne se pose pas la question», rétorque la militante. «Nous n’avons pas d’autre choix que d’être présents.»
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Mer 22 Jan - 10:52

Alstom accusé de corruption au Brésil
Un document saisi dans les locaux d’Alstom à Paris confirme, selon un grand quotidien brésilien, le versement par le groupe français de généreux pots de vin aux autorités de São Paulo, en 1998, liés à la construction de postes électriques. L'argent aurait notamment transité via des «comptes bancaires secrets» détenus en Suisse.
>>>
http://www.marianne.net/Alstom-accuse-de-corruption-au-Bresil_a235297.html
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Mer 29 Jan - 9:34

Evasion fiscale: la liste Falcani livrera-t-elle ses secrets?
http://www.rfi.fr/france/20140128-evasion-fiscale-france-bercy-verrou-comptes-bancaires-suisse-banque-hsbc-liste-falcani
Une soixantaine de personnalités figurent sur les listings des détenteurs français de comptes en Suisse de la banque HSBC transmis aux autorités françaises par son ex-employé Hervé Falcani, selon le journal Le Monde daté du 28 janvier. Eric Bocquet, sénateur (CRC, communiste) du Nord, rapporteur de la Commission des finances du Sénat, a eu accès à cette liste. Il répond aux questions de RFI.

RFI : La liste Falcani, du nom de celui qui a rendu publique cette fameuse liste de détenteurs de comptes à la HSBC Private Bank, des commerçants, des industriels, sportifs, artistes... sont au coeur de cette affaire d'évasion fiscale. Des fichiers dont vous avez eu connaissance.

Eric Bocquet : Oui, j’étais rapporteur de deux commissions d’enquête sur le sujet de l’évasion fiscale au Sénat, sur l’initiative de notre groupe. J’ai été effectivement en contact avec la Nef [Nouvelle économie fraternelle] et donc j’ai eu accès à certaines informations, certains documents.

Une question divise : combien de noms y a-t-il sur cette liste ?

Cela fait débat depuis le début de cette affaire, depuis qu' Eric Woerth en 2009 avait fait cette annonce, avait brandi la liste des gens qui figuraient dessus. On a eu l’occasion d’auditionner le procureur Eric de Montgolfier ici, dans nos travaux de commissions d’enquête. Effectivement, lui, il précisait bien qu’il y avait 8 000 ou 9 000 noms sur la liste quand les documents lui sont parvenus à Nice et que, à l’arrivée à Bercy, des noms s’étaient curieusement évaporés. Il y a un débat là-dessus.


La question est de savoir : est-ce que la liste a été simplement corrigée, autrement dit est-ce que l’on a simplement retiré les doublons ? Ou est-ce qu’on a purement et simplement effacé, éliminé des noms ? Certains évoquent des noms de politiques, par exemple ?

Je n’ai pas d’éléments clairs en ma possession aujourd’hui pour aller plus loin mais la question se pose. Le procureur de Montgolfier annonce un chiffre et, de l’autre côté, on nous parle d’un chiffre nettement à la baisse, nettement inférieur. On nous a expliqué qu’effectivement il y avait eu un travail de mise à jour, de doublons qui avaient été éliminés. Mais je crois quand même que c’est loin du compte pour expliquer la totalité de l’évaporation.

Est-ce que vous, sénateur, rapporteur à cette commission des finances, vous n’avez pas les moyens de demander d’en savoir plus ?

J’avais certains « pouvoirs » en tant que rapporteur de la commission d’enquête, mais ces pouvoirs n’existent que le temps des travaux de la commission d’enquête, c’est-à-dire pendant six mois. Donc en tant que membre de la commission des finances, non. Par contre, je sais que le président de la commission des finances à l’Assemblée et au Sénat, ça doit être la même chose. Lui, il a accès à des documents sensibles comme ceux-là.

Ce n’est pas très bon pour l’image des politiques de ne pas rendre public, transparent, ce type d’informations ?

Absolument, c’est tout à fait dévastateur. On est dans une période où la République souffre parce que le discrédit des élus, quels qu’ils soient, tend à se généraliser
, même si bien sûr certains font la distinction. Mais le climat est tel qu’il ne suffit pas de parler de transparence, il faut effectivement la pratiquer de part en part. Il y a encore des questions qui se posent aujourd’hui. On a eu l’occasion d’en débattre longuement au Sénat, le fameux « verrou de Bercy », il y a le monopole du ministère des Finances d’engager ou pas des poursuites judiciaires suite à des signalements de présomption de fraude. C’est quand même tout à fait anormal. C’est une anomalie : ou on est pour la transparence, ou on n’est pas pour la transparence. On ne peut pas dire d’un côté qu’il faut aller vers la transparence et ne pas prendre les mesures effectives comme celle-là qui la permettrait totalement. De même que certaines nominations, j’ai interrogé le ministre du Budget la semaine dernière ici au Sénat, dans la séance des questions d’actualité au gouvernement, sur la nomination le 24 décembre dernier d’une représentante de la banque UBS au sein de la commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers en France. Il y a quand même là une nomination qui pose question.

Ce qui pose question aussi, c’est le sentiment de deux poids, deux mesures, des noms d’artistes, d’industriels jetés en pâture à la presse. Et d’un autre côté, pas un politique. Personne, aucun homme politique ne fraude en France à la HSBC ?

On a eu un exemple illustre, malheureusement, avec le cas de Monsieur Cahuzac. Dans les travaux, la commission d’enquête qu’on a menée pendant ces deux missions successives, moi j’ai fait trois constats essentiellement. Le premier évidemment, c’est l’ampleur en chiffres du phénomène : on parle de dizaines de milliards en France, de 1 000 milliards dans l'Union européenne ; le deuxième aspect qui m’avait également frappé, c’est l’extrême intelligence, les moyens intellectuels et l’ingénierie mise à l’œuvre pour frauder le fisc ; et le troisième constat que j’avais pu faire, en Suisse, puisqu’on s’étaient rendus en Suisse, à Jersey également et malheureusement j’ai tendance de plus en plus à le croire qu’en France, les très grandes connections qui peut y avoir entre le monde des banques et la finance et le pouvoir politique.

Il y a quelques mois, avant de rentrer au gouvernement, un certain Arnaud Montebourg était le grand pourfendeur justement des exilés des paradis fiscaux. Est-ce qu’aujourd’hui il n’y a pas quelqu’un qui est capable de frapper du poing sur la table pour dire « publiez les noms » ?

Les travaux de la commission d’enquête sont terminés, mais le travail continue et tant qu’on n’aura pas mené le travail de vérité jusqu’à son terme, on ne réglera pas le problème. Il faut, au-delà des discours politiques, des actes, j’en ai cités quelques-uns sur les nominations, sur cloisonner très clairement le politique et le financier. Depuis le début, je crois que le politique doit reprendre la main dans les affaires de ce pays et réduire considérablement pour la remettre à sa place la finance qui était décriée il y a encore deux ans par l’actuel président lorsqu’il était candidat.
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Sam 1 Fév - 10:47

Des listings trafiqués
les Suisses, les premiers à dénoncer une falsification de la liste, n’en démordent pas. La semaine passée, Le Point a pu consulter le rapport des enquêteurs helvètes qui assurent que « les listings contenant “des dizaines de milliers de numéros de compte, noms de détenteur, avoirs, détails des relations bancaires ainsi que de nombreuses autres informations” ont été trafiqués. Un exemple ? La dernière modification du fichier dénommé “code_pp_asset_200702.del” a eu lieu le 25 février 2009, alors que les ordinateurs d’Hervé Falciani ont été saisis le 20 janvier. De plus, “la taille dudit fichier diffère”. » A suivre.
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/31/piccoli-klapisch-dugarry-comment-sortent-les-noms-laffaire-hsbc-249528

le premier qui trouve la liste complete gagne une médaille en chocolat.
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  ivo le Lun 3 Fév - 8:56

Biens mal acquis et mal rendu?
Tout au long des années 2000, des notes des services de l'Etat ont dénoncé les agissements et les flux financiers venus du pré-carré africain (Congo-Brazzaville, Gabon, Cameroun etc…) de la France pour abonder des comptes ou des achats sur le territoire hexagonal. Sans que les gouvernements successifs ne daignent agir.
>>>
http://www.bakchich.info/international/2014/02/02/biens-mal-acquis-et-mal-rendu-63073
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blancs comme neige ^^

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum