Derniers sujets
» Etats-Unis
par ivo Lun 10 Juil - 13:50

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» immigration ...
par ivo Lun 10 Juil - 13:31

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» armement><désarmement
par ivo Lun 10 Juil - 8:00

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» Today's joke
par ivo Dim 9 Juil - 9:00

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

» egypte
par ivo Dim 9 Juil - 8:19

» droites extremes
par ivo Dim 9 Juil - 8:14

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juil - 13:07

» blancs comme neige ^^
par niouze Sam 8 Juil - 11:40

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 8 Juil - 11:09

» les "joies" du sport ...
par ivo Sam 8 Juil - 9:39

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Sam 8 Juil - 9:10

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Sam 8 Juil - 8:57

» Salvador
par ivo Sam 8 Juil - 8:49

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 8 Juil - 8:03

» internet , technologie, ...
par ivo Sam 8 Juil - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Sam 8 Juil - 7:46

» Découvrir la Techno.
par ivo Ven 7 Juil - 13:09

» macronie
par ivo Ven 7 Juil - 7:52

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Ven 7 Juil - 7:50

» Necronomacron
par ivo Ven 7 Juil - 7:49

» R.I.P. .......................
par ivo Jeu 6 Juil - 13:40

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 6 Juil - 10:20

» racisme quotidien
par ivo Jeu 6 Juil - 9:22

» flicage total du net
par ivo Jeu 6 Juil - 8:08

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mer 5 Juil - 8:04

» monde - stupéfiants
par ivo Mar 4 Juil - 8:52

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 2 Juil - 8:50

» "stupéfiants"
par ivo Sam 1 Juil - 9:45

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 9:17

» salaires
par ivo Sam 1 Juil - 9:04

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 8:58

» RDC >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:55

» Iran >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:36

» médias ? quels médias ??
par ivo Sam 1 Juil - 8:19

Etats-Unis

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mer 20 Mai - 8:33

Barack Obama opte pour une démilitarisation de la police américaine
Désormais, les policiers américains ne pourront plus se balader à bord de véhicules blindés, ni porter d’armes à feu de très gros calibre ou encore certains uniformes de camouflage, comme on a pu le voir lors des violentes manifestations de Ferguson en août 2014.
Dans un souci d’apaisement, alors que ces images de fusils d'assaut pointés sur des civils avaient choqué l’Amérique, Barack Obama a en effet consenti, lundi 18 mai, à une limitation et un encadrement plus strict de l'utilisation d'équipements militaires par les forces de police.
S'appuyant sur les conclusions d'un groupe de travail mis en place en janvier, le président américain a annoncé, lundi 19 mai, à Camden (New Jersey), l'interdiction "de certains équipements conçus pour le champ de bataille qui n'ont pas leur place entre les mains de la police locale".
"Nous avons vu combien des équipements militaires pouvaient parfois donner l'impression aux gens d'être en présence d'une force d'occupation plutôt que d'une force qui fait partie de leur communauté et qui est là pour les protéger", a souligné Barack Obama. "Cela peut éloigner et intimider les habitants et envoyer le mauvais message", a-t-il ajouté.
Au-delà de ces restrictions, qui portent sur des équipements rarement utilisés (le rapport mentionne aussi l'interdiction des baïonnettes), le président américain a aussi annoncé un encadrement plus strict des conditions d'acquisition et d'utilisation de matériel plus courant, en mettant en particulier l'accent sur la formation.
>>>
http://www.france24.com/fr/20150519-barack-obama-demilitarisation-police-americaine-armee-ferguson-baltimore-blind%C3%A9s-fusil-assaut
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Ven 22 Mai - 8:59

Fuite de pétrole : état d'urgence décrété en Californie
fr info
Suite à la rupture d’un oléoduc, près de Santa Barbara, constatée mardi, qui a laissé s’échapper des milliers de litres d’hydrocarbures dans l’océan, le gouverneur de Californie a décrété l’état d’urgence ce mercredi soir.

La fuite a été détectée ce mardi sur un oléoduc opéré par Plains All Americian Pipeline, près de Santa Barbara. Des survols d’hélicoptères ont permis de montrer que la nappe polluante s’étendait sur 14 kilomètres le long de la côté pacifique. La fuite est estimée à environ 400.000 litres, dont 80.000 déversés directement dans l’océan. L’état d’urgence de la zone touristique de Santa Barbara a été déclaré pour permettre d’envoyer rapidement des équipes de nettoyage.

Pas une première

Les plages de Santa Barbara qui accueillent traditionnellement des milliers de visiteurs pour le weekend du Memorial Day. Les touristes passeront probablement leur chemin après cet incident. L’oléoduc en question date de 1987, il transporte le pétrole vers les différents lieux de stockage du Sud de la Californie depuis les puis d’extractions des alentours. Il possède un débit d’environ 190.000 litres par heure. Ce n’est pas la première fois que Santa Barbara est victime d’une marée noire. En 1969, après une explosion d’une plate-forme pétrolière, plusieurs millions de litres d’hydrocarbures s’étaient répandus dans l’océan.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Lun 25 Mai - 7:52

Un tribunal de Cleveland acquitte un policier blanc pour la mort de deux Noirs non armés
http://www.france24.com/fr/20150524-cleveland-acquittement-policier-blanc-mort-deux-noirs-non-armes-soixante-onze-arrestations
Soixante et onze personnes ont été arrêtées à Cleveland, dans l'Ohio, au cours de la nuit de samedi à dimanche, lors de troubles qui ont suivi l'acquittement d'un policier blanc jugé pour la mort de deux Noirs non armés en 2012.

Dans la nuit de samedi 23 mai à dimanche 24 mai, soixante et onze personnes ont été arrêtées à Cleveland, dans l'Ohio, centre-est des États-Unis, au cours des troubles déclenchés par l'acquittement d'un policier blanc jugés pour la mort de deux Noirs non armés lors d'une course poursuite en 2012.

>> À lire sur France 24 : "Un enfant tué à Cleveland, la vidéo qui accable la police"

Les manifestations de protestation se sont déroulées globalement dans le calme après l'annonce du verdict, a déclaré dimanche le chef de la police de la ville, Calvin Williams, lors d'une conférence de presse. Mais, par la suite, certaines personnes ont "franchi la ligne jaune", agressant des passants dans une zone de restaurants du centre, bloquant brièvement la circulation sur une grande artère et perturbant l'activité dans une zone commerçante, a-t-il expliqué.

Le magistrat John O'Donnell, qui a lu samedi le verdict, a estimé que le policier Michael Brelo, âgé de 31 ans, avait agi de manière raisonnable en tirant de nombreux coups de feu sur les deux suspects noirs, à travers le pare-brise, alors qu'il se tenait sur le capot de leur voiture à l'arrêt et pouvait penser alors que les occupants tiraient sur lui et sur les autres agents.

La poursuite avait commencé dans le centre de Cleveland après que des coups de feu censés provenir de la voiture des deux Noirs eurent été signalés. Elle avait continué ensuite dans plusieurs villes, à une vitesse atteignant parfois 145 km/h. Au total, 13 policiers de Cleveland ont tiré 137 balles.

>> À lire sur RFI : "La colère des Noirs-Américains qui réclament des réformes"

Les deux occupants noirs de la voiture, Malissa Williams et Timothy Russell, ont été tués dans ces tirs. Aucune arme n'a été retrouvée à bord de leur véhicule pas plus que le long du parcours de la course-poursuite.

Peu après le prononcé du verdict, de petits groupes de manifestants sont descendus dans les rues de Cleveland, scandant "Pas de justice, pas de paix!", tandis que des policiers en tenue anti-émeutes patrouillaient. Les manifestants se sont ensuite fait plus nombreux et plus agités.

Usage excessif de la force

Sur les réseaux sociaux, nombre d'internautes se disaient atterrés par le verdict. Le maire de Cleveland, Frank Jackson, a déclaré espérer que sa ville ne basculerait pas dans la violence après le verdict.

Marcia Fudge, députée démocrate de l'Ohio à la Chambre des représentants, a qualifié la décision d'"échec stupéfiant sur la voie de la justice".

Le procès de Michael Brelo, qui s'est ouvert le 6 avril, s'est déroulé dans un contexte tendu par d'autres affaires de ce genre aux États-Unis. Il s'est tenu d'autre part quelques mois après la publication, en décembre dernier, d'un rapport du département de la Justice concluant que la police de Cleveland faisait systématiquement un usage excessif de la force contre des civils.

>> À lire sur France 24 : "La justice fédérale américaine ouvre une enquête sur la police de Baltimore"

Juste avant la publication de ce rapport, un policier de Cleveland a tué Tamir Rice, un garçon de 12 ans, qui était en possession de ce qui s'est révélé être une arme factice qui tire des petites billes de plastique. L'affaire fait l'objet d'une enquête.

Cinq supérieurs de Michael Brelo ont été inculpés dans cette affaire et doivent passer en procès en juillet. Des dizaines d'agents se sont vu en outre infliger des sanctions disciplinaires et la municipalité de Cleveland a versé à la famille de chaque victime la somme de 1,5 million de dollars de dédommagements.



L'officier inculpé dans ce procès est un ancien Marine. Après la course-poursuite, il était monté sur le capot du véhicule des deux victimes et avait tiré à lui seul à 49 reprises. Mais selon le juge, il n'est pas possible de prouver que ce sont ses balles qui ont causé le décès des deux suspects. Toujours selon le juge, il a agi de manière "raisonnable" alors qu'il pouvait penser que les occupants de la voiture étaient armés, ce qui n'était en réalité pas le cas.
>>>
http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/mort-de-deux-noirs-cleveland-un-policier-blanc-acquitte-683767

.........

avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mar 26 Mai - 10:03

la longue liste des hommes noirs tués par des policiers blancs
>>>
http://www.lesinrocks.com/2015/05/02/actualite/etats-unis-la-longue-liste-des-hommes-noirs-tues-par-des-policiers-blancs-11745409/


les femmes noires se font aussi tuer par la police
Le long communiqué de l’association consiste en une énumération de près d’une trentaine de “dossiers” concernant des femmes noires tuées par des officiers de police. Parmi elles, Natasha McKenna, jeune femme noire morte en prison après avoir été arrêtée par 6 policiers qui ont plusieurs fois utilisé leur Taser sur elle, ou Kayla Moore, une femme noire transgenre morte étouffée alors qu’elle était en garde à vue en février 2013.
“Malgré le fait que les femmes noires soient régulièrement tuées, violées ou violentées par la police, ces événements sont rarement repris dans l’opinion publique“

Les objectifs de l’association sont clairs: introduire une politique de “tolérance zéro” envers le harcèlement sexuel de la population par les forces de l’ordre, interdire l’utilisation des tasers sur les femmes enceintes ou les enfants, et surtout faire passer une loi pour abolir le profilage basé sur les stéréotypes de genre et d’orientation sexuelle.
Depuis la parution du rapport, les manifestations sont multipliées outre-atlantique pour sensibiliser le public.
>>>
http://www.lesinrocks.com/2015/05/25/actualite/sayhername-le-mouvement-qui-rappelle-que-les-femmes-noires-se-font-aussi-tuer-par-la-police-11749982/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Jeu 28 Mai - 9:44

Le Nebraska devient le 1er État républicain à abolir la peine de mort
"Les mots ne suffisent pas pour dire combien je suis atterré par la perte d'un outil crucial de protection de la loi et des familles du Nebraska", a réagi le gouverneur
>>>
http://www.huffingtonpost.fr/2015/05/28/etats-unis-peine-de-mort-nebraska_n_7457428.html
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Lun 1 Juin - 10:28

Etats-Unis. Près de 400 personnes abattues par la police en 2015
http://www.courrierinternational.com/article/etats-unis-pres-de-400-personnes-abattues-par-la-police-en-2015
Une analyse du “Washington Post” montre que le nombre d’individus tués par balle par les forces de l’ordre américaines est bien supérieur au chiffre officiel.

Au moins 385 personnes ont été tuées par balle par la police aux Etats-Unis depuis le début de l’année, révèle The Washington Post. Alors que le débat sur les violences policières fait rage depuis quelques mois, le quotidien a décidé de tenir un compte de toutes les personnes tuées par arme à feu par les forces de l’ordre. Sur les cinq premiers mois de l’année, leur nombre atteint “plus de deux par jour”, soit plus de deux fois le chiffre enregistré par les autorités fédérales sur les dix dernières années.

Le quotidien s’appuie sur des interviews, des rapports de police, des informations locales et d’autres sources pour tâcher d’avoir des chiffres plus complets que ceux du FBI et du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), deux agences fédérales dont les données sur ce problème sont très lacunaires. “Nous ne pourrons jamais faire baisser le nombre de personnes tuées par balle par la police si nous n’avons pas d’information précise à ce sujet”, souligne un ancien chef de police interrogé par le quotidien.


David Simon : Une police hors de contrôle

La moitié des victimes appartenaient aux minorités, et deux tiers des victimes non armées étaient des Noirs ou des Hispaniques, indique notamment The Washington Post. Les Noirs ont trois fois plus de chances d’être tués par balle que les Blancs, en tenant compte de la répartition géographique de ces incidents.
En outre, si la grande majorité des victimes étaient armées, 16 % d’entre elles n’avaient pas d’arme ou ne tenaient dans leurs mains qu’un jouet. Des dizaines de personnes sont mortes en fuyant, dont 20 % de celles qui n’étaient pas armées. Jusqu’ici, ces violences policières n'ont débouché que sur l’inculpation de trois policiers.
385 en 5 mois ... joli score ...


les quelque 17.000 agences de police d'Etat et locale ne sont pas tenues de publier leurs statistiques sur ce type d'homicides.
ces meurtres seraient souvent le fruit d'altercations mineures entre la police et des membres de communautés qui dégénéraient. Triste exemple : en Floride, la police avait abattu un schizophrène qui agitait un manche à balai. Sa mère avait appelé les forces de l'ordre car elle n'arrivait pas à le convaincre de rentrer pour ne pas qu'il prenne froid.
>>>
http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/la-police-americaine-tuerait-au-moins-deux-personnes-par-jour-686549
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Ven 5 Juin - 10:43

Le FBI a des avions espions, qui entendent et voient tout
http://rue89.nouvelobs.com/2015/06/04/fbi-a-avions-espions-entendent-voient-tout-259551
Au moins 50, c’est le nombre d’avions espions liés au FBI, selon Associated Press (AP). L’agence a identifié une centaine de vols dans onze Etats américains différents, rien que pour le mois de mai dernier.

« Les avions sont équipés de caméras haute résolution et, à de rares occasions, de technologie capable de collecter les données de milliers de téléphones portables, ce qui soulève de nombreuses questions sur la manière dont ces vols de surveillance affectent la vie privée des Américains. »

Imsi-catchers

Cette technologie renvoie aux « Imsi-catchers » que la France entend légaliser dans le projet de loi renseignement, actuellement en débat au Sénat. Ces valises espionnes sont capables de capter toutes les informations des mobiles placés à proximité. Et ce, même si ces derniers sont éteints.

A en croire des porte-parole du FBI néanmoins, ces dispositifs spécifiques ne seraient utilisés que rarement. Ils ne nient en revanche en rien l’existence du programme de surveillance en tant que tel :

« Ce n’est pas un secret. »

De fausses entreprises

Comme l’écrit le site spécialisé Fusion, il est difficile de savoir si l’agence de renseignement passe par la case judiciaire pour faire voler ces avions espions. Ils apparaissent cependant dans des documents budgétaires, précise AP.

Plus cocasse, l’agence précise que la flotte aérienne du FBI se cache derrière de fausses entreprises, répondant à des noms tels que « FVX Research », « KQM Aviation » ou « PXW Services ».

En farfouillant dans la base de données de la FAA, le gendarme du secteur aéronautique américain, Brian Abelson, un ingénieur d’Enigma (outil d’analyse de données publiques), a réussi à retrouver ces fausses sociétés. Et a tracé le plan de vol de leurs avions.

La plupart errent sans but au-dessus des grandes villes américaines – New York, Boston, Washington, Houston –, suivant des trajectoires à faire rougir des spirographes.

Ce n’est pas la première fois que la presse américaine se fait l’écho de tels survols : le Washington Post avait déjà repéré deux avions au-dessus de Baltimore, début mai. Ils survolaient alors les rues dans lesquelles se déroulaient les émeutes consécutives à la mort de Freddie Gray, dans un fourgon de police.

avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mer 10 Juin - 8:51

«The Guardian» enquête sur les homicides de la police aux Etats-Unis
http://www.rfi.fr/technologies/20150609-datajournalisme-the-counted-guardian-criminalit%C3%A9-police-americaine/
Le quotidien britannique The Guardian vient de dévoiler les premiers résultats de son projet « The Counted », une opération de data journalism qui consiste à recenser le nombre de personnes tuées par les forces de l'ordre américaines depuis le début de l’année. Une carte interactive permet ainsi d'identifier le nombre de personnes tuées par âge, par région ou encore par origine ethnique. Et ce, faute de données officielles fournies par la police américaine.

Déjà 490 noms au compteur de « The Counted ». Et le site affiche déjà les identités des 15 morts supplémentaires de la semaine dernière, abattus par la police américaine lors d’interpellations de routine. Fin mai, le quotidien britannique The Guardian a chargé une petite équipe de journalistes d’effectuer un décompte des morts imputables aux violences policières aux Etats-Unis. Cette expérience de journalisme de donnée, ou data journalism, consiste à analyser les flux de données numériques issues de la Toile, en s’appuyant également sur les comptes-rendus des médias locaux.

Pas de statistiques officielles

Aux Etats-Unis, les forces de police ne sont pas tenues de délivrer leurs statistiques concernant ce type d’homicides. C’est la raison pour laquelle le journal a créé une communauté sur Facebook pour développer son projet, et invite les internautes possédant des informations à les partager en ligne. Tous les événements communiqués sont vérifiés et, après enquête, les faits tragiques sont publiées sur la plateforme internet « The Counted ». Ce mardi 9 juin, le compteur du site divulguait que 245 personnes blanches, 138 noires, et 73 d'origine latine avaient été tuées par des policiers aux Etats-Unis depuis le début de l’année.

Une carte numérique pour mieux comprendre

Le site présente le nombre de morts tombés sous les balles de la police, mais également celui des victimes « collatérales » qui ont été percutées par les véhicules des forces de l’ordre lors d’une intervention. Par contre, cette base de données ne comptabilise pas les suicides ou les personnes malades qui, faute de soins appropriés, ont succombé lors d’une garde à vue. L’ensemble de ces informations est résumé sur une carte numérique qui répertorie également les victimes selon leur âge, le sexe, les circonstances de leur décès ainsi que le lieu où s’est déroulé le drame.

Des victimes noires et non armées

L'Etat de Californie est en tête du classement du plus grand nombre de cas de bavures policières, suivi par le Texas et la Floride. Cette carte dynamique et interactive a permis au Guardian de constater que le nombre des victimes, noires et non armées, était deux fois supérieur à celui des individus blancs également sans armes. Les internautes qui postent sur le site des photos ou des vidéos, témoignent de la brutalité des forces de l’ordre dans l’exercice de leur fonction. Des récits poignants de vies anéanties qui, selon le quotidien britannique, démontrent que le phénomène de la haine raciale s’est durablement installé aux Etats-Unis.

→ Suivre l'actualité de « The Counted » sur le fil twitter @thecounted

>>>
http://www.theguardian.com/us-news/ng-interactive/2015/jun/01/the-counted-police-killings-us-database
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Jeu 11 Juin - 8:52

Etats-Unis: la libération d'Albert Woodfox retardée
http://www.rfi.fr/ameriques/20150610-etats-unis-liberation-albert-woodfox-black-panthers-retardee/
L'ancien militant des Black Panthers Albert Woodfox a passé 43 ans en isolement dans une prison de Louisiane. Un juge fédéral a ordonné sa libération immédiate lundi, mais le procureur local a fait appel de cette décision, malgré les éléments de preuves avancées par la défense.


Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

Albert Woodfox devrait être fixé sur son sort jeudi 11 juin. L'homme, âge de 68 ans, a passé plus de 40 ans seul dans une cellule de la prison de haute sécurité de l'Etat de Louisiane.

Woodfox est un ancien cambrioleur, converti à la cause des activistes noirs des Blacks Panthers. Lors d'un séjour en prison, il embrasse les thèses de la lutte radicale contre la discrimination raciale. Le détenu sera accusé du meurtre d'un gardien au cours d'émeutes dans le pénitencier, en 1972, un crime qu'il a toujours nié.

Albert Woodfox a été jugé à deux reprises. A deux reprises il a gagné en appel.

Le juge fédéral estime non seulement que l'innocence du prisonnier est prouvée, mais qu'il est hors de question de le soumettre à un troisième procès.

Le procureur local tente une dernière fois de ralentir la libération de cet homme qui aura, selon ses avocats, beaucoup de mal à se réadapter à la liberté, après 43 années d'un traitement d'une grande cruauté.

Albert Woodfox détient le record d'incarcération en isolement pour un crime dont il a été, rappelons-le, deux fois innocenté.

43 ans en isolement pour un innocent, quelle belle démocratie ...
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Jeu 11 Juin - 10:18

Les piscines privées, symboles de la ségrégation
Dans les années 1950, les piscines étaient au cœur des combats pour la déségrégation. Le journal américain rappelle qu’en 1957 dans la ville de Marshall au Texas, un procès avait été intenté par un jeune homme afin que le gouvernement autorise l’ouverture d’une piscine publique aux Noirs. Au lieu d’accepter la déségrégation, les habitants de Marshall avaient majoritairement voté pour que la piscine soit vendue à un groupe privé qui puisse n’en autoriser l’utilisation qu’aux Blancs.

“Si de nombreux Blancs ont abandonné les piscines publiques déségréguées, la majorité n’a pas arrêté de nager. A la place, ils ont construit des piscines privées plutôt que de financer des piscines publiques, parce que les privées leur permettaient de contrôler la composition des nageurs en fonction de leur classe et de leur race, ce que ne leur permettent pas des piscines gratuites.”
>>>
http://www.lesinrocks.com/2015/06/10/actualite/les-piscines-privees-symboles-de-la-segregation-aux-etats-unis-11753196/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mer 17 Juin - 9:03

Torture : la CIA accusée de réaliser des expériences sur des humains
http://www.courrierinternational.com/article/etats-unis-torture-la-cia-accusee-de-realiser-des-experiences-sur-des-humains
The Guardian a publié un document exclusif provenant de la CIA. Celui-ci révèle l’autorisation de pratiques d’interrogatoires qui s’apparentent à de la recherche sur des sujets humains.

La CIA avait des directives explicites pour réaliser des ‘expériences sur des humains’”, a révélé le 15 juin The Guardian. Le directeur de l’Agence centrale du renseignement (CIA) aurait donné son feu vert pour employer des “techniques d’interrogatoires abusives, comme les simulations de noyade”, que la CIA appelle, par euphémisme, “techniques d’interrogations renforcées”.

Des révélations graves, formulées dans un document exclusif que le quotidien britannique de centre gauche a pu obtenir grâce au Freedom of Information Act, une loi américaine qui oblige les agences fédérales à transmettre leurs documents à quiconque le leur demande. Si le document date de 1987, il a été mis à jour, et tout porte à croire qu’il reste effectif aujourd'hui, selon le quotidien britannique. Il y est écrit noir sur blanc que le directeur de la CIA a le pouvoir “d’approuver, modifier ou désapprouver toutes les propositions concernant la recherche sur des sujets humains”.

Torture sous les yeux des médecins

Le document aborde également l’implication de médecins. La CIA “insiste” sur la présence de personnel médical aux interrogatoires, rapporte The Guardian, et “assure” que les techniques de tortures sont conduites “selon la rigueur médicale”. Les médecins ont le pouvoir d’arrêter tout interrogatoire, s’ils jugent que le détenu est en danger.

Difficile de concilier “pratiques médicales responsables” et “consentement éclairé requis pour les expérimentations sur des humains”. D’ailleurs, ce qui pose problème, c’est ce “consentement éclairé du sujet”, normalement requis pour toute expérience sur un humain. Or la CIA ne recueillait jamais de consentement éclairé avant de procéder à ses programmes d’interrogatoires, pointe le quotidien britannique.

La CIA et la torture, un rapport explosif

Ces révélations ont rouvert le débat sur la torture pratiquée par la CIA depuis le 11 septembre 2001. Un rapport du Sénat américain accablant la CIA avait été rendu public à ce sujet en décembre 2014.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Ven 19 Juin - 9:26

c'est décidément un pays fabuleux....

Charleston: un responsable de la NRA accuse le pasteur de l'église et son discours "anti-armes"
http://www.huffingtonpost.fr/2015/06/19/charleston-nra_n_7618602.html
Alors que la fusillade qui a fait neuf morts mercredi 17 juin dans une église de la communauté noire de Charleston suscite une vive émotion aux États-Unis, un responsable de la très controversée NRA (National Rifle Association ) a déclaré que le drame aurait pu être évité si... les victimes avaient été armées.

C'est sur un forum que Charles L. Cotton, membre du conseil d'administration de ce lobby des armes, a livré son analyse rapporte le site américain Quartz. Selon lui, non seulement les victimes auraient pu être sauvées si elles avaient eu des armes pour se défendre, mais ces morts sont largement imputables aux positions anti-armes de Clementa Pinckney, pasteur de l'église et élu du Sénat local. Homme d'église qui, rappelons-le, a aussi trouvé la mort dans la fusillade.

"Il a voté contre le port d'armes dissimulées. Huit des membres de son église auraient pu être en vie s'il leur avait expressément permis de porter des armes de poing pendant l'office. Des personnes sont mortes à cause de ses positions politiques", a estimé ce responsable de la NRA.

Comme ceci est expliqué par Quartz, le pasteur était effectivement connu dans la région pour son militantisme en faveur d'un contrôle plus strict de la circulation des armes à feu et pour avoir voté contre une loi visant à autoriser la vente d'armes dans les magasins où se vend également de l'alcool en Caroline du Sud. Selon la législation en vigueur dans cet État, les armes ne sont pas autorisées dans les églises.

Au delà de la position polémique de ce cadre de la NRA, le drame de Charleston replonge les États-Unis dans l'épineux débat portant sur le contrôle des armes à feu.

"Faire évoluer notre façon de penser"

"A un certain moment, nous devrons admettre le fait que ce type de violence n'arrive pas dans d'autres pays développés, que cela n'arrive pas ailleurs avec cette fréquence", a déploré Barack Obama en réaction à cette tuerie.

"Nous ne disposons pas de tous les éléments mais nous savons que, une nouvelle fois, des innocents ont été tués notamment parce que quelqu'un qui leur en voulait n'a eu aucun mal à se procurer une arme", a aussi expliqué le président des États-Unis qui milite -sans succès- depuis sa prise de fonction pour une législation plus ferme envers la circulation des armes à feu dans le pays.

"Il est important pour le peuple américain de se saisir du sujet (...) nous devons être capables, collectivement, de faire évoluer notre façon de penser sur les violences par armes", a-t-il lancé. "Ce serait une erreur de notre part de ne pas le faire" estime aussi Barack Obama. Et au regard des propos tenus Charles L. Cotton, difficile de lui donner tort.

et ce n'est pas fini .... ^^
>>>
Fusillade de Charleston : La Une d'un journal local estampillée d'une offre promo sur... les armes à feu
>>>
http://www.huffingtonpost.fr/2015/06/18/fusillade-de-charleston-une-journal-offre-promo-armes_n_7615588.html
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Ven 19 Juin - 10:10

Usa : le spectre du racisme, toujours
>>>
http://fr.euronews.com/2015/06/18/usa-le-spectre-du-racisme-toujours/

Usage de la force meurtrière par la police : les Etats-Unis épinglés par Amnesty International
1. Aucun des 50 Etats américains ne se conforme aux normes internationales relatives au recours à la force meurtrière par la police qui prévoient que cette dernière ne doit être employée qu’en dernier ressort, strictement en cas de légitime défense ou lorsqu’il s’agit de défendre des tiers contre une menace de mort ou de blessure grave imminente.

2. Neuf Etats ainsi que le District de Columbia ne disposent d’aucune loi sur l’emploi de la force létale.

3. Les lois de 13 Etats ne sont même pas conformes aux garanties inscrites dans le droit constitutionnel américain sur l’usage d’armes létales par les responsables de l’application de la loi.

4. Neuf Etats admettent l’utilisation de la force létale dans le but de pacifier des émeutes.

5. 22 États autorisent leurs représentants des forces de l’ordre à tuer la personne essayant de s’échapper d’une prison, sans savoir si le fugitif constitue ou non une menace.

6. Seuls huit Etats américains exigent l’usage par leurs forces de l’ordre d’un avertissement verbal avant d’utiliser une arme létale.

7. 20 États autorisent leurs citoyens à se servir d’une arme létale dans des situations d’application de la loi, telles qu’aider un officier de police à arrêter une personne.

8. Aucun État ne possède de dispositif légal relatif aux mécanismes d’obligation de rendre des comptes de l’usage d’armes létales par les responsables de l’application de la loi.

9. Il n’existe pas aux Etats-Unis de statistiques officielles faisant état du nombre de décès suite à l’usage d’armes létales par les forces de l’ordre mais les estimations sont comprises entre 400 et 1000 par an.

10. Les Afro-Américains sont touchés de manière disproportionnée par le recours de la police à la force létale (représentant 13% de la population américaine, ils constituent pourtant 27% des personnes tuées par les forces de l’ordre).
>>>
http://fr.euronews.com/2015/06/18/usage-de-la-force-meurtriere-par-la-police-les-etats-unis-epingles-par-amnesty/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Sam 20 Juin - 9:02

Charleston : Dylann Roof voulait déclencher une "guerre raciale"
http://www.france24.com/fr/20150619-etats-unis-tueur-dylann-roof-charleston-incarcere-familles-victimes-pardonnent-racisme
L'auteur présumé du massacre de Charleston s'est vu signifier, vendredi, son maintien en détention lors d'une audience à laquelle assistaient des familles de victimes. Dylann Roof a dit à des policiers avoir voulu déclencher une "guerre raciale".

Coupe au bol et regard fixe, Dylann Roof, 21 ans, décrit comme un solitaire nostalgique de l'apartheid prêt à la "guerre raciale", s'est vu signifier, vendredi 19 juin, son maintien en détention pour le massacre de neuf personnes dans une église fréquentée par des Noirs à Charleston.

En uniforme rayé de prisonnier, le jeune homme a comparu par écran interposé à 14 h 15 locales (18 h 15 GMT) devant une cour de Charleston pour une audience de pure forme sur son incarcération, à laquelle assistaient des familles de victimes.

Certaines d'entre elles, des sanglots dans la voix, ont évoqué leurs proches tout en affirmant "pardonner" au jeune homme. "Repentez-vous, confessez-vous à celui qui compte le plus, le Christ", a ainsi indiqué Anthony Thompson, dont l'épouse Myra, 59 ans, a été tuée.

>> À lire sur France 24 : "Qui est Dylann Roof, l'auteur présumé de la tuerie de Charleston ?"

Le jeune homme, resté impassible, avait auparavant été inculpé pour l'assassinat de neuf personnes et pour "détention d'arme à feu dans le cadre d'un crime violent".

Dans une déclaration préliminaire qui commençait à susciter la polémique, le juge a déploré les neuf victimes d'une communauté "forte et au grand cœur" à Charleston, ajoutant "qu'il y a aussi des victimes de l'autre côté, du côté de la famille du jeune homme".

Arrêté jeudi, Dylann Roof a reconnu devant la police être l'auteur de la pire tuerie raciste aux États-Unis depuis des décennies, en ouvrant le feu avec un pistolet automatique mercredi soir lors d'une soirée de lecture biblique à l'Emanuel African Methodist Episcopal Church, la plus vieille église de la communauté noire de la ville.

Le pasteur de la paroisse, Clementa Pinckney, élu démocrate du Sénat local, a été tué ainsi que deux autres hommes et six femmes, âgés de 26 à 87 ans.

Son crime pourrait être jugé comme un acte de terrorisme intérieur

Dylann Roof avait passé une heure avec les victimes et, selon NBC News qui cite des sources anonymes, il aurait hésité avant de passer à l'acte parce que "tout le monde était tellement gentil avec lui".

Une survivante, Sylvia Johnson, a rapporté à CNN les propos lancés à l'une de ses victimes qui tentait de le raisonner : "Vous avez violé nos femmes, et vous prenez le contrôle du pays. Je dois faire ce que j'ai à faire."

Dylann Roof a ensuite déclaré aux policiers qui l'interrogeaient qu'il voulait "déclarer une guerre raciale", selon la chaîne.

À Washington, le département américain de la Justice a annoncé qu'il examinait la fusillade de l'Emanuel African Methodist Episcopal Church "sous tous les angles, y compris un crime de haine et un acte de terrorisme intérieur".

Nostalgie de l'apartheid

Les détails de la vie du jeune homme au regard clair et fixe, affublé d'une coupe au bol lui donnant un visage de petit garçon, émergeaient peu à peu. Vivant dans une petite ville rurale, le jeune homme avait quitté l'école au niveau de la 3e et traînait, solitaire et apparemment sans faire de vagues, malgré quelques peccadilles, selon le "Washington Post".

Mais c'est son apparente nostalgie de l'apartheid qui donne de premières explications à son geste. Sur son profil Facebook, Dylann Roof apparaît vêtu d'un blouson où sont cousus l'ancien drapeau de l'Afrique du Sud du temps de l'apartheid, symbole du régime ségrégationniste, et de la Rhodésie (devenue Zimbabwe), des régimes admirés par les groupuscules promouvant la suprématie des Blancs.

Selon un de ses amis, Joey Meek, à ABC News, Dylan Roof "était obsédé par la ségrégation" et ruminait son coup, selon ce qu'il lui avait dit, depuis six mois, et "voulait faire quelque chose de spectaculaire (...) qui relance la guerre raciale". Un autre, Dalton Tyler, 21 ans, a expliqué à ABC News que Dylann Roof voulait un retour à la ségrégation et "provoquer une guerre civile".

"Nous voulons absolument qu'il soit condamné à mort"

Vendredi 19 juin, Nikki Haley, la gouverneure républicaine de Caroline du Sud, a affirmé que Dylann Roof méritait la peine de mort, toujours en vigueur dans l'État. "C'est un crime raciste par excellence, a-t-elle dit à la chaîne NBC. Nous voulons absolument qu'il soit condamné à mort."

Cornell Brooks, le président de la NAACP, organisation historique de défense des Noirs, a fustigé ce "qui n'est pas qu'un massacre de masse, pas que de la violence par les armes, mais aussi un crime de haine raciale".

Il a par ailleurs demandé que soit mis à bas le drapeau confédéré, "emblème de haine" et du sud esclavagiste, qui flotte toujours sur une esplanade devant le parlement de Caroline du Sud.

L'horreur du crime de l'église et le symbolisme du lieu ont profondément marqué le pays et bouleversé Charleston, ville historique et touristique.

C'est un nouveau coup dur pour la communauté noire éprouvée depuis l'été dernier par la mort de plusieurs hommes noirs désarmés tués par des policiers blancs.

Ironie du sort, les médias locaux ont rapporté que le suspect se trouvait dans une geôle voisine d'un policier blanc qui avait fait les gros titres des journaux après avoir abattu dans le dos un homme noir le 4 avril dernier.

"le suprémacisme Blanc est un des fondements de la société américaine"
Il y a deux tendances radicales d'extrême droite aux Etats-Unis. La première, c'est la tendance néo-nazi, qui comprend les skinheads. La seconde, c'est celle des suprémacistes Blanc, c'est une tendance de confession protestante, un racisme avec un fond chrétien. En tout, on compte environ 100.000 personnes aux Etats-Unis qui adhèrent à une de ces deux tendances. C'est une minorité très agissante."
"L'ancêtre de ces mouvances, c'est le Ku Klux Klan. Aujourd'hui, il existe encore mais il a explosé en une multitude de tendances. Dans cette mouvance suprémaciste, ce n'est plus le clan qui domine, c'est l'individu. Chacun agit de son côté. Le racisme et la violence font partie des fondements de la société américaine. Dès les années 1920, des auteurs écrivaient déjà sur la suprématie de la race blanche."
>>>
http://www.franceinfo.fr/actu/faits-divers/article/tuerie-de-charleston-le-supremacisme-blanc-est-un-des-fondements-de-la-societe-americaine-694652

la tete de la suprémacie blanche
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Dim 21 Juin - 8:10

États-Unis : le drapeau confédéré continue de flotter malgré la tuerie de Charleston
http://www.france24.com/fr/20150620-etats-unis-drapeau-confedere-continue-flotter-caroline-sud-massacre-charleston
Le drapeau confédéré, qui flotte sur le Parlement de Caroline du Sud, divise à nouveau l'Amérique. D'autant plus qu'il était le seul à ne pas être en berne après la tuerie de Charleston.

"Il a sa place au musée." Voici le lieu où le président américain Barack Obama souhaiterait voir remiser le drapeau confédéré qui flotte sur le siège du Parlement de Caroline du Sud. Après la tuerie de Charleston, les bannières étaient en berne dans cet État, à l'exception notable de ce drapeau, qui a relancé la controverse autour de ce symbole du passé esclavagiste aux États-Unis.

Le massacre de mercredi, que Dylann Roof, 21 ans, a reconnu avoir perpétré, a fait neuf victimes noires dans une église emblématique de la lutte contre l'esclavage.

Pourtant, sur le Parlement situé à Columbia, capitale de la Caroline du Sud, le drapeau confédéré continue de voler haut, 150 ans après la défaite du Sud esclavagiste lors de la guerre de Sécession.

Dylann Roof, un jeune blanc au visage encore juvénile qui s'était invité dans une séance d'étude biblique pendant une heure, mercredi 17 juin, avant d'ouvrir le feu à l'arme automatique, fait partie de ces Américains sudistes qui s'identifient encore au drapeau à treize étoiles rouge, blanc et bleu.

Dans une photo publiée jeudi sur Twitter par un journaliste local, on voit le jeune homme affalé sur sa Hyundai des années 1990, qui arbore un pare-choc célébrant les "États confédérés américains" ("Confederate States of America") et qui fait une large place au drapeau.

La plupart des commentateurs focalisent leur indignation sur le drapeau flottant toujours sur le siège du parlement de Caroline du Sud. "La lâcheté morale requiert choix et action", a écrit sur un blog Ta-Nehisi Coates, un Afro-Américain, correspondant du magazine "The Atlantic". "Baissez ce drapeau. Baissez-le immédiatement", demande-t-il.

Mais cette décision, rappellent les responsables de l'État, n'est du ressort que du Parlement local dans son ensemble.

L'une des victimes de la tuerie à l'église Emanuel, le pasteur Clementa Pinckney, âgé de 41 ans et député local depuis 2000, aurait par exemple pu être amené à voter cette mesure.

Interdit en Californie

Symbole durable de la fierté et de l'héritage du Sud pour ses soutiens, celui du racisme et de la théorie de la suprématie blanche pour ses détracteurs, le drapeau confédéré divise à nouveau l'Amérique.

"Le drapeau confédéré représente tous les confédérés du Sud, et même du Nord, quelle que soit leur race ou leur religion et est le symbole de moins de gouvernement, moins de taxes et du droit du peuple à se gouverner lui-même", estime Dixie Outfitters, un détaillant de produits dérivés du symbole, en Virginie (est).

Selon un sondage du Pew research center en 2011, seuls 9 % des Américains étaient à l'aise en regardant le drapeau, contre 30 % à réagir négativement et une majorité de 58 % à être neutres. Mais 41 % des Noirs avaient un ressenti négatif, les renvoyant au passé ségrégationniste et esclavagiste.

Les avis sont encore plus tranchés en Caroline du Sud, autrefois capitale du commerce d'esclaves. Dans un sondage de 2014, trois habitants blancs sur quatre considéraient que le drapeau devait continuer de flotter sur leur Parlement, tandis que 61 % des Noirs demandaient le contraire.

Depuis janvier 2015, en Californie, le drapeau controversé ne peut plus être hissé par les autorités en vertu d'une loi initiée par un député noir.

Le Mississippi (sud), lui, reste le seul État qui arbore des références sur son propre drapeau officiel. Une tentative de changement a été vite balayée lors d'un référendum en 2001.

L'Association anti-diffamation (Anti-defamation league, ADL), surtout connue pour son combat contre l'antisémitisme, a expliqué que le drapeau confédéré est populaire parmi les tenants de la suprématie blanche, aux États-Unis comme à l'étranger. Mais elle ajoute sur son site Internet : "En raison de l'utilisation encore aujourd'hui du drapeau par des personnes non-extrémistes, on ne peut pas automatiquement considérer que hisser ce drapeau est raciste ou (une revendication de la) suprématie blanche par nature. Le symbole doit être jugé selon le contexte".
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Lun 22 Juin - 9:02

La macabre histoire du «Ils violent nos femmes»
>>>
http://www.slate.fr/story/103251/macabre-histoire-violent-nos-femmes-charleston

et en bonus le credo du bargeot.
copier/coller car ça va surement pas trainer lgt et spoiler pour le ref.

Spoiler:

I was not raised in a racist home or environment. Living in the South, almost every White person has a small amount of racial awareness, simply beause of the numbers of negroes in this part of the country. But it is a superficial awareness. Growing up, in school, the White and black kids would make racial jokes toward each other, but all they were were jokes. Me and White friends would sometimes would watch things that would make us think that “blacks were the real racists” and other elementary thoughts like this, but there was no real understanding behind it.

The event that truly awakened me was the Trayvon Martin case. I kept hearing and seeing his name, and eventually I decided to look him up. I read the Wikipedia article and right away I was unable to understand what the big deal was. It was obvious that Zimmerman was in the right. But more importantly this prompted me to type in the words “black on White crime” into Google, and I have never been the same since that day. The first website I came to was the Council of Conservative Citizens. There were pages upon pages of these brutal black on White murders. I was in disbelief. At this moment I realized that something was very wrong. How could the news be blowing up the Trayvon Martin case while hundreds of these black on White murders got ignored?

From this point I researched deeper and found out what was happening in Europe. I saw that the same things were happening in England and France, and in all the other Western European countries. Again I found myself in disbelief. As an American we are taught to accept living in the melting pot, and black and other minorities have just as much right to be here as we do, since we are all immigrants. But Europe is the homeland of White people, and in many ways the situation is even worse there. From here I found out about the Jewish problem and other issues facing our race, and I can say today that I am completely racially aware.

Blacks

I think it is is fitting to start off with the group I have the most real life experience with, and the group that is the biggest problem for Americans.
Niggers are stupid and violent. At the same time they have the capacity to be very slick. Black people view everything through a racial lense. Thats what racial awareness is, its viewing everything that happens through a racial lense. They are always thinking about the fact that they are black. This is part of the reason they get offended so easily, and think that some thing are intended to be racist towards them, even when a White person wouldnt be thinking about race. The other reason is the Jewish agitation of the black race.
Black people are racially aware almost from birth, but White people on average dont think about race in their daily lives. And this is our problem. We need to and have to.
Say you were to witness a dog being beat by a man. You are almost surely going to feel very sorry for that dog. But then say you were to witness a dog biting a man. You will most likely not feel the same pity you felt for the dog for the man. Why? Because dogs are lower than men.
This same analogy applies to black and White relations. Even today, blacks are subconsciously viewed by White people are lower beings. They are held to a lower standard in general. This is why they are able to get away with things like obnoxious behavior in public. Because it is expected of them.
Modern history classes instill a subconscious White superiority complex in Whites and an inferiority complex in blacks. This White superiority complex that comes from learning of how we dominated other peoples is also part of the problem I have just mentioned. But of course I dont deny that we are in fact superior.
I wish with a passion that niggers were treated terribly throughout history by Whites, that every White person had an ancestor who owned slaves, that segregation was an evil an oppressive institution, and so on. Because if it was all it true, it would make it so much easier for me to accept our current situation. But it isnt true. None of it is. We are told to accept what is happening to us because of ancestors wrong doing, but it is all based on historical lies, exaggerations and myths. I have tried endlessly to think of reasons we deserve this, and I have only came back more irritated because there are no reasons.
Only a fourth to a third of people in the South owned even one slave. Yet every White person is treated as if they had a slave owning ancestor. This applies to in the states where slavery never existed, as well as people whose families immigrated after slavery was abolished. I have read hundreds of slaves narratives from my state. And almost all of them were positive. One sticks out in my mind where an old ex-slave recounted how the day his mistress died was one of the saddest days of his life. And in many of these narratives the slaves told of how their masters didnt even allowing whipping on his plantation.
Segregation was not a bad thing. It was a defensive measure. Segregation did not exist to hold back negroes. It existed to protect us from them. And I mean that in multiple ways. Not only did it protect us from having to interact with them, and from being physically harmed by them, but it protected us from being brought down to their level. Integration has done nothing but bring Whites down to level of brute animals. The best example of this is obviously our school system.
Now White parents are forced to move to the suburbs to send their children to “good schools”. But what constitutes a “good school”? The fact is that how good a school is considered directly corresponds to how White it is. I hate with a passion the whole idea of the suburbs. To me it represents nothing but scared White people running. Running because they are too weak, scared, and brainwashed to fight. Why should we have to flee the cities we created for the security of the suburbs? Why are the suburbs secure in the first place? Because they are White. The pathetic part is that these White people dont even admit to themselves why they are moving. They tell themselves it is for better schools or simply to live in a nicer neighborhood. But it is honestly just a way to escape niggers and other minorities.
But what about the White people that are left behind? What about the White children who, because of school zoning laws, are forced to go to a school that is 90 percent black? Do we really think that that White kid will be able to go one day without being picked on for being White, or called a “white boy”? And who is fighting for him? Who is fighting for these White people forced by economic circumstances to live among negroes? No one, but someone has to.

Here I would also like to touch on the idea of a Norhtwest Front. I think this idea is beyond stupid. Why should I for example, give up the beauty and history of my state to go to the Norhthwest? To me the whole idea just parralells the concept of White people running to the suburbs. The whole idea is pathetic and just another way to run from the problem without facing it.
Some people feel as though the South is beyond saving, that we have too many blacks here. To this I say look at history. The South had a higher ratio of blacks when we were holding them as slaves. Look at South Africa, and how such a small minority held the black in apartheid for years and years. Speaking of South Africa, if anyone thinks that think will eventually just change for the better, consider how in South Africa they have affirmative action for the black population that makes up 80 percent of the population.
It is far from being too late for America or Europe. I believe that even if we made up only 30 percent of the population we could take it back completely. But by no means should we wait any longer to take drastic action.

Anyone who thinks that White and black people look as different as we do on the outside, but are somehow magically the same on the inside, is delusional. How could our faces, skin, hair, and body structure all be different, but our brains be exactly the same? This is the nonsense we are led to believe.
Negroes have lower Iqs, lower impulse control, and higher testosterone levels in generals. These three things alone are a recipe for violent behavior. If a scientist publishes a paper on the differences between the races in Western Europe or Americans, he can expect to lose his job. There are personality traits within human families, and within different breeds of cats or dogs, so why not within the races?
A horse and a donkey can breed and make a mule, but they are still two completely different animals. Just because we can breed with the other races doesnt make us the same.
In a modern history class it is always emphasized that, when talking about “bad” things Whites have done in history, they were White. But when we lern about the numerous, almost countless wonderful things Whites have done, it is never pointed out that these people were White. Yet when we learn about anything important done by a black person in history, it is always pointed out repeatedly that they were black. For example when we learn about how George Washington carver was the first nigger smart enough to open a peanut.

On another subject I want to say this. Many White people feel as though they dont have a unique culture. The reason for this is that White culture is world culture. I dont mean that our culture is made up of other cultures, I mean that our culture has been adopted by everyone in the world. This makes us feel as though our culture isnt special or unique. Say for example that every business man in the world wore a kimono, that every skyscraper was in the shape of a pagoda, that every door was a sliding one, and that everyone ate every meal with chopsticks. This would probably make a Japanese man feel as though he had no unique traditional culture.

I have noticed a great disdain for race mixing White women within the White nationalists community, bordering on insanity it. These women are victims, and they can be saved. Stop.

Jews

Unlike many White naitonalists, I am of the opinion that the majority of American and European jews are White. In my opinion the issues with jews is not their blood, but their identity. I think that if we could somehow destroy the jewish identity, then they wouldnt cause much of a problem. The problem is that Jews look White, and in many cases are White, yet they see themselves as minorities. Just like niggers, most jews are always thinking about the fact that they are jewish. The other issue is that they network. If we could somehow turn every jew blue for 24 hours, I think there would be a mass awakening, because people would be able to see plainly what is going on.

I dont pretend to understand why jews do what they do. They are enigma.



Hispanics

Hispanics are obviously a huge problem for Americans. But there are good hispanics and bad hispanics. I remember while watching hispanic television stations, the shows and even the commercials were more White than our own. They have respect for White beauty, and a good portion of hispanics are White. It is a well known fact that White hispanics make up the elite of most hispanics countries. There is good White blood worht saving in Uruguay, Argentina, Chile and even Brasil.

But they are still our enemies.


East Asians

I have great respent for the East Asian races. Even if we were to go extinct they could carry something on. They are by nature very racist and could be great allies of the White race. I am not opposed at all to allies with the Northeast Asian races.


Patriotism

I hate the sight of the American flag. Modern American patriotism is an absolute joke. People pretending like they have something to be proud while White people are being murdered daily in the streets. Many veterans believe we owe them something for “protecting our way of life” or “protecting our freedom”. But im not sure what way of life they are talking about. How about we protect the White race and stop fighting for the jews. I will say this though, I myself would have rather lived in 1940's American than Nazi Germany, and no this is not ignorance speaking, it is just my opinion. So I dont blame the veterans of any wars up until after Vietnam, because at least they had an American to be proud of and fight for.


An Explanation

To take a saying from a film, “I see all this stuff going on, and I dont see anyone doing anything about it. And it pisses me off.”. To take a saying from my favorite film, “Even if my life is worth less than a speck of dirt, I want to use it for the good of society.”.

I have no choice. I am not in the position to, alone, go into the ghetto and fight. I chose Charleston because it is most historic city in my state, and at one time had the highest ratio of blacks to Whites in the country. We have no skinheads, no real KKK, no one doing anything but talking on the internet. Well someone has to have the bravery to take it to the real world, and I guess that has to be me.

Unfortunately at the time of writing I am in a great hurry and some of my best thoughts, actually many of them have been to be left out and lost forever. But I believe enough great White minds are out there already.

Please forgive any typos, I didnt have time to check it.
http://lastrhodesian.com/data/documents/rtf88.txt

édit:
malgres les affirmations des médias, site tjs en ligne pour ceux qui veulent voir
Spoiler:
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mar 23 Juin - 9:19

L'extrême droite, "première source de violence idéologique"
La tuerie de Charleston, qui a suscité une vive émotion dans tout le pays, vient rappeler que le mouvement suprémaciste blanc, dont le tristement célèbre ambassadeur est le Ku Klux Klan, existe toujours aux États-Unis. Son credo ? La supériorité radicale de la "race blanche", et une profonde méfiance envers l’État, perçu comme un obstacle à l’exercice de la liberté individuelle.

Aux États-Unis, ces mouvances suprémacistes ne se contentent pas d’asséner un discours raciste, certains de ses membres ou sympathisants n'hésitent pas à avoir recours à des actes violents. On peut rappeler l’attentat contre un immeuble d’Oklahoma City en avril 1995, qui a causé la mort de 168 personnes. Ou, plus récemment, en juin 2014, le meurtre de deux policiers par un couple de suprémacistes blancs à Las Vegas.

Dans un article du "New York Times", publié trois jours avant la tuerie de Charleston, deux chercheurs, Charles Kurzman et David Schanzer, avancent que depuis le 11 septembre 2001, les extrémistes de droite ont perpétré 337 attaques qui ont fait en tout 254 morts.

Dans un pays où 160 tueries par armes à feu ont été perpétrées entre 2000 et 2013, l’extrême droite est, selon cet article, la première source de violence "idéologique". Loin devant celle des islamistes extrémistes (ayant causé la mort de 50 personnes sur le sol américain depuis le 11 septembre) qui demeurent pourtant l'un des pricncipaux sujets de préoccupation des Américains.
>>>
http://www.france24.com/fr/20150622-tuerie-charleston-supremacisme-blanc-noir-danger-oublie-racisme-ku-klux-klan-sudiste-skinheads
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Lun 29 Juin - 10:10

Etats-Unis : entre barbarie et aristocratie
Dans la mythologie de l’Oncle Sam et de ses valeurs, le respect du droit est fondamental. Mais sa position de superpuissance a souvent fait oublier ses principes à Washington. Il y a les guerres arbitraires, qui foulaient au pied le droit international, en Irak, et qui n’ont laissé qu’un sanglant désordre. On peut aussi voir une chose similaire dans les 190 milliards de dollars d’amendes infligées aux banques depuis quelques années. Avant la crise de 2008, la justice étasunienne s’intéressait si peu à la finance qu’il est difficile de ne pas voir dans ces transactions une forme de racket.

Et le pays semble de plus en plus céder à une forme de barbarie, comme avec l’autorisation du port d’armes dans les universités du Texas. Parce que des fous surarmés, grâce au droit imprescriptible à avoir une arme, font des massacres dans les établissements scolaires, le Texas a jugé bon de permettre aux étudiants et aux professeurs de ses universités de venir armés pour pouvoir répliquer ! Bienvenue dans une société où l’Etat, abandonnant la sécurité de ses citoyens, leur offre comme issue une course à l’armement dont il est pourtant difficile de ne pas conclure qu’elle explique un taux d’homicide digne de la Palestine, 4 fois supérieur à l’Europe et 3 fois supérieur à l’Afrique du Nord.

Un autre mythe fondateur de la société étasunienne est le « rêve étasunien », selon lequel tout le monde pourrait y réussir, pour peu qu’ils s’en donnent les moyens. Mais si cela est sans doute vraie pour ceux qui sont véritablement exceptionnels, dans la réalité, comme même The Economist le dénonce, les Etats-Unis se transforment de plus en plus en une société aristocratique, entre ascenseur social en panne et incapacité pour la grande majorité des classes populaires et moyennes de progresser, aussi doués et travailleurs soient-ils. Quel meilleur exemple que les élections présidentielles de 2016, où Hillary Clinton, femme de président, pourrait affronter Jeb Bush, fils et frère de président ?

Voici un pays où le capital politique s’hérite de plus en plus, comme si une noblesse d’Etat se reformait. A croire que dans une dizaine ou une vingtaine d’années Chelsea Clinton affrontera le fils de Jeb Bush ! Difficile de ne pas y voir le signe d’un système profondément malade. Et l’envolée extravagante du coût des études supérieures les rend de plus en plus inaccessibles aux élèves méritant des classes populaires et moyennes, qui se voient passés devant par des enfants aux parents argentés, qu’ils travaillent ou pas. Si on peut comprendre que les parents cherchent à assurer l’avenir de leurs enfants, les dérives actuels finissent par être contreproductives en ne récompensant plus le mérite.

Voilà pourquoi, même si l’on pense qu’il n’est pas si suprenant que les Etats-Unis espionnent nos dirigeants, il faut réagir aux écoutes, qui ne sont pas un détail, comme le soutient Joseph Macé-Scaron, qui propose de quitter l’OTAN, « cette forfaiture qui prend progressivement la place de l’ONU (…) en méprisant les droits les plus élémentaires des nations et en propageant le désastre et le chaos ».
>>>
http://www.gaullistelibre.com/2015/06/les-etats-unis-cow-boys-barbares-et.html
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  niouze le Dim 19 Juil - 23:15


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5023
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum