Derniers sujets
» homophobie dans le monde ...
par ivo Hier à 8:59

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Hier à 8:44

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Hier à 8:36

» petits business entre amis
par ivo Hier à 8:31

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» immigration ...
par ivo Dim 19 Nov - 8:23

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 18 Nov - 10:36

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» enfance ...
par ivo Sam 18 Nov - 10:33

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» Révolution russe
par niouze Ven 17 Nov - 12:17

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» macronie
par ivo Ven 17 Nov - 7:49

» la phrase du jour
par ivo Ven 17 Nov - 7:13

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» flicage total du net
par ivo Jeu 16 Nov - 8:19

» internet , technologie, ...
par ivo Jeu 16 Nov - 8:07

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 15 Nov - 8:30

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 14 Nov - 10:01

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» pesticides / fongicides
par ivo Dim 12 Nov - 8:42

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Dim 12 Nov - 8:16

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

» impots
par ivo Sam 11 Nov - 9:12

» contre l'esclavage moderne
par ivo Sam 11 Nov - 9:01

» démocratie et justice ...
par ivo Sam 11 Nov - 8:33

» Today's joke
par ivo Ven 10 Nov - 9:49

» Les prisons: questions.
par ivo Ven 10 Nov - 9:04

» Affaire de Tarnac
par ivo Mer 25 Oct - 11:20

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mer 25 Oct - 10:13

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 25 Oct - 10:00

Etats-Unis

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mer 19 Nov - 10:39

Etats-Unis : après les subprimes, une crise de la dette étudiante ?
Selon une récente note de la Banque de France, 40 millions d’Américains ont un prêt étudiant s'élevant en moyenne à 30 000 dollars. Début 2014, l’encours total de ces prêts atteindrait 1 100 milliards de dollars. Pour Eric Berr, maître de conférences en Economie à l'université de Bordeaux et membre des Economistes atterrés, cette situation fait craindre le pire. D'autant que s'ajoutent à cela l’accroissement du chômage et l’augmentation des droits d’inscription dans les universités américaines.
>>>
http://www.marianne.net/Etats-Unis-apres-les-subprimes-une-crise-de-la-dette-etudiante_a242894.html
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Dim 23 Nov - 8:06

USA : arrestations à Ferguson et appel au calme de Barack Obama
http://fr.euronews.com/2014/11/22/usa-arrestations-a-ferguson-et-appel-au-calme-de-barack-obama/
Deux hommes soupçonnés d’avoir acheté des explosifs et de vouloir les utiliser lors de manifestations ont été arrêtés vendredi à Ferguson.

Ferguson, cette banlieue de Saint-Louis où un jeune noir a été tué par un policier blanc en août dernier, a vécu une semaine agitée, dans l’attente d’une décision de justice sur cette affaire.

Mardi, le gouverneur de l’Etat du Missouri avait déclaré l‘état d’urgence dans la ville, alors que se propageait la rumeur d’une décision favorable au policier, Darren Wilson, qui plaide devant le grand jury la légitime défense.

Dans ce climat de tensions, Barack Obama a appelé au calme :

“D’abord et avant tout, laissez les manifestations se dérouler pacifiquement, a C’est un pays qui permet à tout le monde d’exprimer ses opinions, qui permet de se rassembler pacifiquement pour manifester pour des choses que les gens estiment injustes, mais utiliser un quelconque événement comme un prétexte à la violence est contraire à l’Etat de droit et contraire à ce que nous sommes.”

Si des témoins déclarent que Michael Brown, le jeune noir, avait les mains en l’air au moment où il a été tué, la police présente une version moins angélique de la victime, s’appuyant notamment sur une vidéo où il aurait volé des cigares dans une épicerie et bousculé un employé.

La décision sur l’inculpation ou non du policier était prévue à la fin du mois, mais selon des procureurs du comté de Saint-Louis, la procédure pourrait être accélérée.

Dans l’attente du jugement, une tragédie similaire s’est déroulée à New-York vendredi, où un homme de 28 ans , non armé, a été tué par accident par un policier dans un immeuble HLM.

Innocent, Ricky Jackson est libéré après 39 ans de prison
Après avoir passé 39 ans derrière les barreaux, Ricky Jackson a été libéré vendredi 21 novembre à Cleveland, dans l'Ohio. L'homme de 57 ans a été accusé de meurtre, à tort, par un garçon de 12 ans qui s'est rétracté une fois adulte.
Venu se rétracter officiellement devant le juge, le principal témoin Eddie Vernon, aujourd'hui âgé d'une cinquantaine d'années, avait confessé son mensonge à son pasteur et expliqué qu'il pensait alors "faire ce qu'il fallait" en aidant la police à résoudre le crime.
Le jeune Vernon était en fait dans le bus d'école, à quelques pâtés de maison de la scène du crime, quand il a entendu les coups de feu. Mais, pris dans la spirale du mensonge, et sous la pression des policiers, l'enfant avait dû identifier des hommes qu'il n'avait jamais vus. "J'étais un enfant noir du quartier, pauvre et sans éducation. Un homme blanc avait été tué. Je ne connaissais rien du système judiciaire. Pensez-vous vraiment qu'à 12 ans, je pouvais faire face à ces policiers qui me criaient au visage?", a témoigné Vernon, en larmes, au tribunal, selon le récit de l'avocat.
Selon le Centre d'information sur la peine capitale, il s'agit du 148e condamné à mort innocenté aux Etats-Unis depuis 1973, le cinquième cette année. En mars, un autre Noir américain, Glenn Ford, condamné à la peine capitale pour meurtre par un jury exclusivement blanc, avait été libéré après 30 ans passés dans le couloir de la mort en Louisiane (sud), à la faveur de nouveaux éléments l'innocentant.
>>>
http://www.france24.com/fr/20141122-victime-erreur-judiciaire-ricky-jackson-libere-39-ans-prison-justice-etats-unis/
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Lun 24 Nov - 9:11

Grand jury de Ferguson: activistes et FBI sur le qui-vive
Les vacances de novembre ont été avancées pour les élèves de Ferguson, les écoles sont fermées dimanche et lundi. Le gouverneur a décrété l’état d’urgence, le FBI a envoyé une centaine d’agents, les organisations de droits civiques ont dépêché des avocats, à la disposition d’éventuels manifestants interpelés.
Dans la banlieue de Saint-Louis, les communautés se préparent, chacune dans sa bulle. Les uns se barricadent et achètent des armes, les autres organisent la réponse à la décision du grand jury.
>>>
http://www.rfi.fr/amerique/20141124-etats-unis-grand-jury-ferguson-activistes-fbi-le-vive-mike-brown-racisme/
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Lun 24 Nov - 9:36

Etats-Unis : un garçon de 12 ans avec un faux pistolet abattu par la police
fr info
Il jouait dans une aire de jeux à Cleveland, dans l'Ohio samedi après-midi. Des policiers alertés par des passants lui ont tiré dessus. Ils n'avaient pas vu que son arme était un jouet.

Alors que les Etats-Unis attendent la décision d'un grand jury de poursuivre ou non un policier blanc qui a tué un adolescent noir à Ferguson début août, ce nouveau drame devrait exacerber les tensions.
Et la polémique sur les armes en vente libre aux Etats-Unis.

Alertés par des appels au sujet d'une personne armée d'un pistolet et prenant des passants en joue, deux policiers sont envoyés sur place et, selon le communiqué officiel, demande à l'enfant de lever les mains en l'air. Mais il aurait "abaissé les mains vers sa taille pour attraper son pistolet." C'est à ce moment-là que les policiers ont alors tiré et atteint le garçon au torse. C'est ensuite seulement qu'ils se sont rendus compte que "l'arme en possession du suspect de 12 ans était une réplique de pistolet de type 'airsoft' ressemblant à un pistolet semi-automatique, avec l'indicateur de sécurité orange enlevé".
Tamir E. Rice, c'est le nom de cet enfant selon le site cleveland.com, est mort dans la matinée de dimanche. Une enquête a été ouverte.


avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Lun 24 Nov - 11:06

New York: un policier tue un jeune de 28 ans "par accident"
http://www.bfmtv.com/international/new-york-un-policier-tue-un-jeune-de-28-ans-par-accident-848096.html
Un policier new-yorkais a tué un Noir de 28 ans jugé "totalement innocent" et ce, "par accident", selon la version officielle. Un drame qui tombe au plus mal, alors que l'Amérique attend la décision d'un grand jury d'inculper ou non le policier ayant tué par balles un jeune noir à Ferguson, dans le Missouri.

Un homme de 28 ans "totalement innocent" a été tué par accident par un policier dans un immeuble HLM à New York, a annoncé vendredi le chef de la police Bill Bratton.

C'est une "tragédie très regrettable", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse, précisant que l'arme du policier semblait s'être déchargée "par accident", alors qu'il patrouillait dans cet immeuble HLM du quartier de Brooklyn peu avant minuit jeudi soir, avec un collègue.

Une victime engagée "dans aucune sorte d'activité criminelle"

La victime, identifiée comme Akai Gurley, "est totalement innocente et n'était engagée dans aucune sorte d'activité criminelle", a reconnu le commissaire. Le jeune homme n'était pas armé. Il a été atteint d'une balle en pleine poitrine.

Le commissaire a expliqué que le jeune policier, Peter Liang, 27 ans, recruté il y a 18 mois et encore en période d'essai, était monté en haut du bâtiment pour vérifier le toit, et avec son collègue avait pris la cage d'escalier au 8e étage, pour redescendre.

Le coup serait parti par accident

La lumière ne fonctionnait pas, et il faisait très sombre, a précisé le commissaire Bratton. Le policier a alors sorti sa lampe de poche et son arme. La victime a emprunté au même moment la cage d'escalier au 7e étage, trouvant que l'ascenseur prenait trop de temps pour arriver. Le coup est parti.

"Il semble que ce soit un accident", a également déclaré le maire de New York Bill de Blasio, en parlant de "tragédie". Il a ajouté que le policier responsable avait été affecté à d'autres activités. Son badge et son arme lui ont été retirés.
Il faisait partie d'une patrouille surveillant la cité HLM Louis H. Pink Houses, en raison de récents incidents, dont deux meurtres depuis un an, et un échange de coups de feu samedi dernier, selon le commissaire Bratton.

Une mort "très troublante"

Alors que l'Amérique inquiète attendait vendredi la décision d'un grand jury d'inculper ou non le policier ayant tué par balles en août dernier un jeune noir à Ferguson, dans le Missouri, le procureur de Brooklyn Kenneth Thompson a qualifié la mort d'Akai Gurley, qui est également noir, de "très troublante".

Un drame qui "exige une enquête immédiate, juste et approfondie", a encore déclaré celui qui avait été l'avocat de Nafissatou Diallo dans l'affaire DSK. "Il faut des réponses à de nombreuses questions et notamment savoir si, comme on l'a dit, la lumière ne fonctionnait pas depuis plusieurs jours, et comment cette tragédie s'est produite".
.

par erreur .... en plein coeur ...
c'est con ....
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mar 25 Nov - 8:59

Mort de Michael Brown : "Pas de raison suffisante pour inculper", selon le jury
http://www.france24.com/fr/20141125-ferguson-grand-jury-manque-preuve-pas-poursuite-darren-wilson-mort-michael-brown-etats-unis/
Un grand jury populaire a décidé, lundi soir, de ne pas engager de poursuites pour meurtre contre le policier à l'origine du décès d'un jeune noir à Ferguson, en août dernier, faute de preuves à l'encontre de l'officier Darren Wilson.

Le grand jury populaire chargé de statuer dans l’affaire de Ferguson a décidé de ne pas inculper le policier blanc Darren Wilson auteur des coups de feu mortels contre un jeune noir, Michael Brown. Au terme des auditions, les jurés ont déterminé "qu’il n’y avait pas de raison suffisante pour intenter des poursuites contre l’officier Wilson ", a déclaré lundi 24 novembre le procureur Robert McCulloch.

Le grand jury était réuni depuis la fin août sur cette affaire. Il a entendu 60 témoins convoqués par les procureurs ainsi qu'un médecin privé engagé par la famille Brown pour examiner les tirs mortels. Au total, le grand jury a passé 25 jours sur le dossier et entendu plus de 70 heures de témoignages. Selon le procureur, il a été très difficile de trouver la bonne version des faits. D’après lui, beaucoup de témoignages ne corroboraient pas les constatations physiques: "Beaucoup de témoins ont reconnu qu'ils n'avaient pas assisté à la fusillade".

"Il y a un certain nombre de témoins qui croient sincèrement que ce qu’ils ont dit est vrai. Jusqu’au bout, ils ont gardé la même version, même lorsque cette dernière ne correspondait pas aux preuves matérielles", a-t-il ajouté.

Le policier a fait feu à 12 reprises

Le procureur a également donné plus d’éléments sur les faits qui se sont déroulés le 9 août dernier. Ce jour-là, le policier, qui était dans sa voiture de patrouille, a identifié Michael Brown comme l’un des suspects d’un vol de cigarillos commis peu de temps auparavant dans une épicerie de la ville. Après l’avoir repéré dans la rue, il lui a donné l’ordre de marcher sur le trottoir: "Ils ont échangé des mots, mais Michael (et un ami, NDLR) ont continué à marcher au milieu de la rue".

"Lorsqu'ils sont passés devant Wilson, le policier a remarqué que Michael Brown avait des cigarillos dans la main... À 12h02, Wilson a lancé un appel radio pour demander de l'aide affirmant avoir identifié deux suspects", a poursuivi M. McCulloch lors d'une conférence de presse. "Le policier Wilson a reculé sa voiture de manière à bloquer leur chemin ainsi que la circulation dans les deux sens. Plusieurs voitures sont arrivées de l'est et de l'ouest mais n'ont pas pu dépasser le véhicule de police".

"Une altercation a alors eu lieu entre le policier Wilson, toujours assis à l'intérieur de sa voiture, et M. Brown qui se tenait debout, au niveau de la fenêtre du conducteur. Durant cette altercation, le policier a tiré deux coups de feu. (...) M. Brown s'est alors enfui vers l'est sur le boulevard Canfield et le policier Wilson l'a poursuivi (à pied, NDLR), M. Brown s'est arrêté et s'est tourné vers le policier, a-t-il aussi décrit.

"Le policier s'est également arrêté. Michael Brown s'est dirigé vers le policier, qui a alors tiré plusieurs coups de feu et Michael Brown a été mortellement blessé". Darren Wilson a tiré à douze reprises sur Michael Brown, la dernière balle l'atteignant à la tête, a précisé Bob McCulloch. "Vous savez, le fait de savoir qu’il s’agit d’un usage légitime de la force ou d’un cas de légitime défense, n’allège pas cette tragédie. Il reste toujours cette vie enlevée. Et la famille aura cette perte pour toujours", a-t-il finalement conclu.
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mar 25 Nov - 9:28

Mort de M. Brown: Ferguson en ébullition
http://www.rfi.fr/ameriques/20141125-etats-unis-mort-michael-brown-policier-pas-poursuivi-colere-ferguson/
Aux Etats-Unis, le policier qui a tué Michael Brown ne sera pas poursuivi par la justice américaine, a décidé un grand jury populaire. L'homme avait tué de six balles un adolescent noir de 18 ans en août, dans la ville de Ferguson, dans le Missouri. Après la stupéfaction, cette décision a provoqué la colère des habitants.

Devant le poste de police de Ferguson, dans un silence de mort, quelques milliers de personnes ont écouté par téléphone portable le procureur du comté de Saint Louis expliquer pourquoi le grand jury n’inculpera pas le policier qui a tué Michael Brown. Ce dernier avait été abattu en plein jour de six balles, au début du mois d’août 2014. Il avait 18 ans et ne portait pas d'arme. L'évènement avait provoqué de graves émeutes dans cette ville du Missouri. « Le devoir d'un grand jury est de séparer les faits de la fiction (...). Nous ne retiendrons aucune charge criminelle contre Daren Wilson », a déclaré à la presse le procureur Robert McCulloch.

À l’annonce de la nouvelle, il y a eu trente longues secondes de stupéfaction parmi les habitants de Ferguson massés devant le poste de police, avant que la colère n’éclate, comme a pu le constater l'envoyée spéciale de RFI à Ferguson, Anne-Marie Capomaccio. La mère de Michael Brown était présente, debout sur le capot d’une voiture, en larmes. Elle n’a pas pu aller au bout de ce qu’elle voulait dire. Elle a appelé au calme et s’est effondrée. C’est comme si personne ne parvenait à croire à cette décision, alors que tout indiquait, et notamment des fuites pendant les délibérations, que Darren Wilson ne serait pas inculpé.

La situation s’envenime après la stupéfaction

Ferguson ne parvient pas à comprendre comment les 12 jurés ont pris leur décision, après trois mois de travail, après avoir entendu des dizaines de témoins des faits qui ont mené à la mort de Michael Brown. Des témoins qui, d’après le procureur, se sont contredits. Les manifestants ont alors crié des slogans devant les quelques dizaines de policiers armés, protégés par des casques et des boucliers. « Nous ne sommes pas une démocratie », ont hurlé des jeunes, avant de lancer des pétards. Ils ont également lancé leurs téléphones portables et leurs pancartes sur les policiers. Des vitrines ont été brisées et au moins deux voitures incendiées. Des coups de feu ont été entendus et des gaz lacrymogènes ont été tirés.

Les policiers ont immédiatement reçu des renforts, des dizaines d’hommes armés, casqués, invectivés par les manifestants. « Notre vie n’a aucune valeur, il ne peut y avoir de paix sans justice », a scandé la foule. « Les policiers massacrent et tuent des gens depuis de nombreuses années, et le système judiciaire les soutient toujours. Nous sommes fatigués, ça nous rend malades. Nous allons leur faire comprendre, c’est terminé, ça suffit ! », témoigne un manifestant. « Cela signifie, poursuit un autre homme, surtout dans l’Etat du Missouri, que les justifications pour tuer une personne sont minces, qu’ils peuvent dire à peu près n’importe quoi. Il y aura une excuse qui les exemptera. Mais avec la jeune génération, et avec les médias sociaux, ils ne peuvent plus passer sous la couverture radar. »

« Nous devons accepter », assure Barack Obama

Peu après l’annonce, le président Obama a demandé aux personnes massées dans les rues de Ferguson de manifester dans le calme, et à la police de faire preuve de « retenue ». « Tout d’abord et avant tout, a déclaré le président américain, nous sommes une nation de lois, et par conséquent, nous devons accepter le fait qu’il revenait au grand jury de décider. Il y a des Américains qui sont d’accord avec la décision et il y en d’autres qui sont profondément déçus, et même en colère. C’est une réaction compréhensible. Mais je me joins aux parents de Michael Brown en demandant à tous ceux qui s’opposent à cette décision de le faire de façon pacifique. »

« Laissez-moi répéter ce qu’a dit le père de Michael, a poursuivi Barack Obama : “ Blesser quelqu’un ou briser des vitrines n’est pas la solution. Quelle que soit la décision du grand jury, je ne veux pas que la mort de mon fils ait été en vain. Je veux qu’elle mène à des changements importants, des changements positifs, des changements qui feront de Saint Louis une meilleure région pour tout le monde. ” Les parents de Michael ont perdu plus que n’importe qui, et nous devrions honorer leur souhait. Je fais aussi appel aux forces de l’ordre de Ferguson et de la région pour qu’elles fassent preuve de retenue quand elles contrôlent les manifestations pacifiques qui peuvent se produire. »



pour info le temps que je trouve des sources:
9 votes pour 3 contres.
le jury etait composés de ....
9 blancs et 3 noirs ...
.......................
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mar 25 Nov - 10:00

La composition du grand jury, neuf personnes blanches et trois noires, suscitait aussi un début de polémique aux États-Unis lundi soir.
http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/mort-d-un-jeune-noir-ferguson-le-policier-blanc-echappe-toute-poursuite-607519

Ferguson : violentes échauffourées après la décision du grand jury
fr info
Scènes de pillages, coups de feu, contre tirs de gaz lacrymogènes... La situation a dégénéré cette nuit à Ferguson, après la décision d'un grand jury de ne pas poursuivre le policier qui a tué Michael Brown. La police aurait été la cible de nombreux tirs.

L'appel de Barack Obama à une manifestation "pacifique" n'y aura rien fait. Des centaines de personnes ont convergé dans la nuit de lundi à mardi à Ferguson, dans le Missouri, après l'annonce que Darren Wilson ne serait pas inculpé pour le meurtre de Michael Brown. En effet, selon le grand jury populaire appelé à se prononcer, il n'y a pas "de raison suffisante d'intenter des poursuites". La famille de Michael Brown, et notamment la mère du jeune homme de 18 ans abattu le 9 août dernier, s'est effondrée à l'annonce de cette nouvelle.

Derrière le slogan "Pas de justice, pas de paix", les manifestants se sont heurtés aux forces de police, qui auraient fait usage de gaz lacrymogènes. Parallèlement, des scènes de pillages ont été signalées par les policiers et les journalistes sur place. Des voitures ont été incendiées. Selon le compte Twitter de la police de Saint-Louis, des coups de feu d'armes automatiques auraient été entendus dans la ville.

Des tirs échangés, mais pas de décès enregistré


Selon le chef de la police, les forces de l'ordre auraient été la cible de nombreux tirs, et une douzaine d'immeubles ont été incendiés. L'état d'urgence a été décrété par le gouverneur du Misssouri, la Garde nationale appelée à la rescousse. 29 manifestants ont été arrêtés.

Des manifestations partout dans le pays

Il n'y a pas qu'à Ferguson que des manifestations de colère ont eu lieu. Le mouvement a atteint plusieurs villes aux quatre coins des États-Unis, comme New York, Los Angeles ou encore Washington où des manifestants se sont rassemblés devant les grilles de la Maison-Blanche.


En France aussi, la décision du grand jury fait réagir la classe politique. Christiane Taubira, la ministre de la Justice invitée de France Info à 7h45, a réagi sur son compte Twitter, en anglais.

"Quel âge avait Michael Brown ? 18. Trayvon Martin ? 17. Tamir Rice ? 12. Quel âge aura le suivant ? 12 mois ? 'Tuez-les avant qu'ils ne grandissent' Bob Marley"




avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mer 26 Nov - 8:43

Ferguson : 61 arrestations après les émeutes de la nuit
"C'est une chose qu'ils ont toujours faite. J'ai 63 ans, j'ai vu cela à l'époque de Martin Luther King. Ils n'ont pas changé et ne changeront jamais"."J'ai vécu suffisamment longtemps pour savoir que les Afro-Américains ne sont pas considérés comme des êtres humains".
>>>
http://www.humanite.fr/ferguson-61-arrestations-apres-les-emeutes-de-la-nuit-558514

Ferguson : L’Amérique face à ses démons racistes
http://www.humanite.fr/ferguson-lamerique-face-ses-demons-racistes-558520
Le grand jury a décidé, lundi dans la nuit, de ne pas poursuivre l’agent Derren Wilson, auteur des coups de feu qui ont tué un Africain-Américain de dix-huit ans le 9 août. Suite à cette décision, des émeutes ont éclaté, comme pendant l’été. La procédure qui a conduit à la non-inculpation du policier Darren Wilson s’est déroulée à huis clos. Le procureur est resté maître de bout en bout du déroulement des débats.

La nouvelle est tombée. Cinglante comme l’une des balles entrées dans le corps du jeune Michael Brown, désarmé, le 9 août. La justice ne passera pas. Dans la nuit de lundi à mardi, le grand jury a rendu son verdict. Inique. Le policier Darren Wilson, auteur des tirs, ne sera pas poursuivi. Ce n’est pas une première, l’auteur du meurtre du jeune Trayvon Martin, le 26 février 2012, avait été jugé non coupable un an et demi plus tard. La nouvelle injustice s’ajoute à la longue liste de celles accumulées dans le passé par les Africains-Américains. Des émeutes, telles qu’on en a connu cet été, se sont aussitôt emparées de Ferguson lundi, malgré les appels au calme du président Obama, qui donne raison au grand jury, ou de la famille du défunt, qui a appelé à manifester « dans le calme ». L’émotion est générale : des rassemblements se sont tenus dans diverses villes des États-Unis. Cette décision est d’autant plus choquante que le grand jury s’est substitué au travail d’un tribunal. Simplement chargé d’inculper ou non le policier, ce grand jury, dominé d’une main de maître par le procureur, a multiplié les audiences, à huis clos, avant de rendre sa décision quatre mois plus tard. Surtout, cette décision est le symptôme d’un racisme ordinaire d’autant plus existant aux États-Unis qu’il est nourri par une politique de ségrégation toujours réelle, organisée, structurée des institutions locales jusqu’aux fédérales.

Lire aussi :
Etats Unis : Résistances face au glissement à droite du spectre politique
Reportage : Ferguson ou le nouvel âge de la ségrégation
Kimberly Norwood, avocate : « Nous pensions que le cancer avait disparu. Mais il est de retour »
Le Ku Klux Klan en embuscade à Ferguson
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mer 26 Nov - 9:31

Mort de M. Brown: «Les clivages recoupent les clivages raciaux»
McCulloch, le procureur du comté de Saint-Louis avait un papa qui était officier de police et qui a été abattu par un Afro-Américain.
ce grand jury est à majorité blanc dans un comté à majorité noire.
54 % des Noirs américains qui estimaient que ces policiers devaient être inculpés contre seulement 23 % des Blancs.
la police de Ferguson avec 56 Blancs pour un Noir, elle n’est pas à l’image de la police de la plupart des villes américaines.
>>>
http://www.rfi.fr/ameriques/20141125-ferguson-etats-unis-communaute-noire-injustice-police-discrimination-clivage/

Toujours pas d’égalité entre Afro-Américains et Blancs
Mais justement, selon l'avis de la plupart des analystes, cette égalité n'existe toujours pas aux États-Unis. « L'image qui restera à jamais gravée dans ma mémoire est celle du corps sans vie, couvert de sang, de Michael Brown. Ce corps qui est resté là, sans être couvert, en plein milieu de la rue, pendant quatre heures », écrit Johana Wald, une spécialiste des questions raciales et de justice à la célèbre université Haward dans les colonnes du Boston Globe. Et Johana Wald poursuit : « La décision du Grand Jury de ne pas inculper Darren Wilson n'effacera pas cette image. Aucune justification du département de la Police de Ferguson ne va jamais me convaincre qu'on aurait abandonné un corps de blanc de cette façon dans la rue. Cette image a démontré une bonne fois pour toutes que nous ne sommes pas encore, comme certains auraient voulu nous faire croire, une société post-raciale, mais que dans notre pays, il existe bel et bien deux systèmes de justice : l'un pour les Américains blancs et l'autre pour les Américains noirs, et notamment pour les Américains, jeunes, noirs et masculins », conclut la professeure en droit de Haward.
>>>
http://www.rfi.fr/ameriques/20141125-etats-unis-ferguson-police-michael-brown-justice-emeutes/

La colère de Ferguson résonne à travers tous les Etats-Unis
Les manifestations qui ont éclaté lundi soir, à Ferguson, après l’annonce de l'absence de poursuites pour le policier blanc qui avait abattu Michael Brown le 9 août dernier, se répandent désormais à travers l'ensemble du pays.
La chaîne de télévision américaine CNN dénombrait mardi soir 37 Etats dans lesquels des manifestations étaient organisées pour réclamer justice en faveur de Michael Brown, le jeune Noir abattu le 9 août 2014 par un policier.
Des manifestations ont eu lieu dans toutes les grandes villes des Etats-Unis, de New York à Los Angeles, en passant par Chicago
"Je pense que ce mouvement va se répandre à travers tous les Etats-Unis, car nous avons des cas dans tout le pays, comme cet enfant de 12 ans tué à Cleveland l’autre soir. Le problème est partout ! "
>>>
http://www.rfi.fr/ameriques/20141126-colere-ferguson-resonne-tous-etats-unis-michael-brown-darren-wilson/
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Mer 26 Nov - 10:11

Ferguson : nouvelles manifestations à travers les États-Unis
fr info
Des milliers d'Américains se sont à nouveau rassemblés mardi soir, dans près de 200 villes, en hommage à Michael Brown et pour dénoncer la décision du grand jury d'exonérer le policier qui l'a tué. A New York et Los Angeles, les manifestations ont à nouveau été impressionnantes. 44 personnes ont été interpellées.

Cleveland, Philadelphie, Boston, Nashville, Los Angeles, New York... La colère s'est encore étendue mardi soir à travers les États-Unis. Au lendemain de l'annonce qui a mis le feu aux poudres, l'exonération du policier qui a tué un jeune Noir, Michael Brown, le 9 août dernier à Ferguson dans le Missouri, des milliers d'Américains ont à nouveau tenu à se faire entendre.

À Ferguson bien sûr, plusieurs centaines de manifestants ont fait face plusieurs heures durant aux policiers devant le commissariat central de cette banlieue de Saint-Louis. Les rues et résidences de la ville sont sous la protection de plus de 2.000 hommes de la Garde nationale, appelés en renfort par le gouverneur lundi, jour où des boutiques avaient été saccagées, et des voitures brûlées. Malgré tout, la tension est palpable, certains participants ont renversé une voiture de police, et les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes. La police indique qu'elle a arrêté 44 personnes et quatre sont poursuivies pour infraction.

En tête des manifestants, on trouve Al Sharpton, ancien compagnon de route de Martin Luther King. Pour lui, la contestation ne demande qu'à s'étendre.

New York et Los Angeles en pointe

Comme lundi, c'est dans les deux plus grandes villes américaines que les défilés les plus notables ont eu lieu. À New York, la police a de nouveau dû fermer la 7e Avenue. Un petit groupe de manifestants s'est évertué à essayer de semer les policiers escortant le cortège. Une minute de silence a également été organisée devant le bâtiment de l'Onu.

Plusieurs personnes ont été interpellées. À Los Angeles, beaucoup craignent une flambée de violence, dans une ville encore marquée par les émeutes ayant suivant la mort de Rodney King, en 1992, tué sur fond de crime racial. On ne compte plus les rassemblements, dans près de 200 villes à travers le pays.

Un manifestant new yorkais : "Je ne pouvais pas rester devant ma télévision !"

Pendant ce temps, Darren Wilson, le policier qui a tué Michael Brown, a défendu sa version des faits en répondant à une interview sur la chaîne ABC mardi soir. Il affirme avoir "bonne conscience" et avoir eu peur de se faire tuer par le jeune homme.

avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Jeu 27 Nov - 8:44



Ferguson: l’impressionnant arsenal répressif américain
http://www.humanite.fr/ferguson-limpressionnant-arsenal-repressif-americain-558743
La réponse des autorités américaines aux manifestations de Ferguson est proprement militaire. Les Etats-Unis développent de nouvelles armes non létales qu’ils n’hésitent pas à déployer face aux manifestants.

Plus de 2000 soldats de la Garde nationale ont été déployés à partir de mardi autour de Ferguson. Des militaires, en tenue de camouflage et armés de fusils d'assaut, ainsi que des agents du FBI, ont été mobilisés en renforts aux policiers. Un arsenal guerrier qui ne s’arrête pas là. Les soldats sont accompagnés de véhicules blindés, qui étaient utilisés en Irak car ils sont conçus pour résister aux mines. D’où leur nom d’ailleurs : MRAPs, Mine Resistant Ambush Protected Vehicles, véhicules d’embuscade résistants aux mines.

Mais c’est le déploiement de LRAD (Long Range Acoustic Devices) qui frappe le plus. Ce sont des canons à son, apte à envoyer de manière très précise des ondes audio à plus de 8 kilomètres de distance, au dessus du seuil de la douleur. Jusqu’à 149 décibels, ces sons provoquent une violente souffrance, des maux de crânes terribles et entraînent un risque de dommages irréversibles. Utilisée pour la première fois lors d’une manifestation contre le G20 à Pittsburg en 2009, cette arme de répression a causé à une enseignante une perte d’audition irréversible, ainsi que des troubles de l’équilibre et des nausées permanents. Ce canon à son a été utilisé plusieurs fois à Ferguson depuis les premières manifestations en août dernier. L’Etat du Missouri a acheté deux LRAD en avril.

Le LRAD en action à Ferguson (attention au volume sonore de votre ordinateur)
(voir la vidéo)

Un arsenal en réserve

Les Etats-Unis ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit d’inventer de nouveaux outils de répression. S’ils ne sont pas pour l’heure déployés à Ferguson, plusieurs armes non létales ont été développées et sont en réserve. Au chapitre des canons, l’Active Denial System (ADS) sert à envoyer des micro-ondes sur les manifestants, un faisceau précis d’ondes millimétriques pour être précis. L’ADS fait monter immédiatement la peau des cibles à 55 degrés, causant une douleur intense, mais ne cause pas de blessure visible si le faisceau ne reste pas trop longtemps sur la même personne. L’ADS n’a pour l’instant été déployé qu’en Afghanistan, pour but de disperser les foules.

En plus du son et des micro-ondes, les ingénieurs américains ont également réussi à transformer la lumière en arme effrayante. La torche laser « Dazzler » qui était utilisée en Irak pour désorienter les adversaires des G.I. en combat rapprochés, a été récemment rendu obsolète par la société Intelligent Optical Systems (IOS), qui a reçu pour l’occasion une lucrative commande de la sécurité intérieure américaine. IOS a créé une lampe torche nommée LED Incapacitator, qui émet une série très rapide de flashs lumineux de différentes couleurs, et crée une augmentation forte et immédiate de la pression intracrânienne de la cible. Celle-ci est prise de vomissements et souffre de ce qui est considérée par la médecine comme la pire douleur existante: algie vasculaire de la face (AVF).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Canon_%C3%A0_son
http://fr.wikipedia.org/wiki/Active_Denial_System
http://en.wikipedia.org/wiki/Dazzler_(weapon)
http://en.wikipedia.org/wiki/LED_Incapacitator
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Jeu 27 Nov - 9:19

Twitter : #chimpout, le mot-clé raciste des émeutes à Ferguson
http://www.courrierinternational.com/article/2014/11/26/twitter-chimpout-le-mot-cle-raciste-des-emeutes-a-ferguson
De violentes émeutes ont suivi la décision du grand jury de ne pas inculper le policier Darren Wilson à Ferguson. Très vite des tweets racistes ont commencé à fleurir sur le réseau social, accompagnés d'un hashtag sans équivoque.

En réaction à l'embrasement de Ferguson, un hashtag est apparu sur Twitter le 25 novembre : #chimpout. Cette expression familière dresse un parallèle entre le comportement des Noirs et ceux des animaux, des singes plus précisément ("chimp" veut dire chimpanzé). C'est le site américain Vocativ qui a repéré l'éruption soudaine de ce hashtag (mot-clé sur les réseaux sociaux) – visible sur le graphique ci-dessous – à partir du mardi 25 novembre.

"Alors que la décision du grand jury provoquait des explosions de colère dans tout le pays, des racistes bien à l'abri dans leur salon émettaient des commentaires grossiers sur les manifestants. Et c'est ainsi qu'est apparu le hashtag '#chimpout'", écrit la journaliste de Vocativ.

Le site retranscrit la définition de "chimp out" que donne le dictionnaire en ligne des expressions argotiques Urban Dictionary : "Expression utilisée pour décrire le comportement négatif des Noirs, particulièrement lorsqu'ils agissent comme des animaux." L'horrible parallèle entre les Noirs et les singes a servi à justifier l'esclavage, rappelle Vocativ. Il suppose que, si les Noirs étaient comme des singes, ils ne mériteraient pas de droits. "Donc voilà, cet argument est encore utilisé sur Twitter en 2014, pour décrire les violences engendrées par un crime lié à la discrimination raciale qui a secoué tout le pays", écrit Vocativ.

Un tweet qui résume bien l'état d'esprit des personnes utilisant ce hashtag raciste.


avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Jeu 27 Nov - 10:44


Avril 1992, des émeutes raciales embrasent Los Angeles
« Ça fait longtemps que j’en avais pas tabassé un comme ça !»
- « Je pensais que tu avais envie de te détendre un peu ».
>>>
http://www.franceinfo.fr/emission/histoires-d-info/2014-2015/avril-1992-des-emeutes-raciales-embrasent-los-angeles-27-11-2014-05-10

Enfant tué à Cleveland : à peine arrivé, le policier a tiré
fr info
Une vidéo rendue publique par la police de Cleveland montre les circonstances de la mort de Tamir Rice, 12 ans, jeune Noir abattu samedi dernier par un policier. Les images sont accablantes. On s'aperçoit que le policier, blanc, a tiré immédiatement après son arrivée sur les lieux, abattant la victime qui jouait avec un pistolet factice.

Les images, captées par une caméra de surveillance samedi dernier à Cleveland, dans l'Ohio, sont choquantes. On y voit le jeune Tamir Rice, 12 ans, quelques instants avant sa mort. Le jeune garçon, noir, pointe son pistolet factice sur un passant, fabrique une boule de neige, puis par s'asseoir sous un kiosque avant l'arrivée de la police. Et là, on s'aperçoit que le policier, Timothy Loehman, 26 ans, tire immédiatement. À peine la portière ouverte, Tamir Rice s'effondre.

La vidéo a été rendue publique par la police de Cleveland mercredi soir, sur volonté de la famille de la jeune victime. Celle-ci a publié un communiqué dans lequel elle affirme que "les choses auraient pu être évitées, et Tamir être toujours avec nous. La vidéo montre clairement une chose : l'officier de police a agi rapidement".

Un policier inexpérimenté

Les deux policiers apparaissant sur les images ont été suspendus de leurs fonctions depuis le drame. Timothy Loehman, celui qui abat Tamir Rice, était entré dans la police en mars dernier. Âgé de 26 ans, il était forcément inexpérimenté. Le chef adjoint de la police de Cleveland, Edward Tomba, a pourtant expliqué que les agents arrivés sur les lieux, avaient demandé "trois fois" au jeune garçon de "mettre les mains en l'air". Selon lui, tous deux ne pouvaient voir qu'il s'agissait d'une arme factice. Et ces informations - issues d'un appel d'un témoin rendu public par la police - n'avaient pas été transmises aux deux agents.

Quoi qu'il en soit, ces images ne sont pas de nature à apaiser les tensions aux États-Unis, après la multiplication des faits divers impliquant policiers blancs et hommes noirs. Depuis plusieurs jours, la ville de Ferguson est sous le choc de l'annonce de l'exonération par un grand jury du policier qui a tué Michael Brown, 18 ans, en août dernier. Plusieurs manifestations ont eu lieu à travers le pays, avant que la tension ne retombe dans la nuit de mercredi à jeudi.
3 sommations ? faux. voir la vidéo.
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Jeu 27 Nov - 11:48

Émeutes de Ferguson: entre l'espoir américain et la réalité
On aimerait croire que rien de tout cela ne relève de la discrimination raciale. Pourtant, dans des endroits tels que Saint-Louis, la grande majorité des tirs policiers est effectuée par des policiers blancs sur des personnes noires. La région de Saint-Louis est à la fois marquée par l’histoire du Sud esclavagiste et l’histoire des villes du Midwest, très respectueuses de l’ordre. Il y a une forte ségrégation dans la ville et sa banlieue. Certains quartiers sont voisins et pourtant très différents.
On aimerait croire que Saint-Louis est une exception, mais ce n’est pas le cas. Beaucoup d’autres villes, y compris Washington D.C, sont autant touchées par la ségrégation raciale et social
>>>
http://www.huffingtonpost.fr/2014/11/26/ferguson-espoir-americain-realite_n_6224840.html

Les émeutes de Ferguson, du pain bénit pour la Russie et ses médias
une "révolution" conduite par des "Nègres".
"Et c'est le genre de démocratie que vous voulez exporter? Non merci"
>>>
http://www.huffingtonpost.fr/2014/11/26/emeutes-ferguson-etats-unis-russie-medias-vladimir-poutine_n_6224562.html

avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Sam 29 Nov - 9:05

Ferguson : la colère monte d'un cran, le "Black Friday" visé
"C'est désormais un mouvement qui prend de l'ampleur dans tout le pays, et dans le monde", a indiqué le journaliste et militant Kymone Freeman, de Washington. "Je pense que les manifestations de Black Friday continueront jusqu'à Noël".

Mercredi, plusieurs célébrités américaines et activistes avaient appelé au boycott du "Black Friday". C'est notamment le cas du comédien Jesse Williams, de la populaire série télévisée Grey's Anatomy.

"BlackoutBlackFriday" s'inscrit dans un appel plus large "No Justice No Profit" contre les violences policières à l'égard des minorités. Il s'inspire du boycott des bus de Montgomery en 1955, au cours duquel les habitants noirs de cette ville d'Alabama avaient cessé d'utiliser les bus municipaux pour protester contre la discrimination raciale dans les transports, l'une des grandes étapes de la lutte pour les droits civiques.
>>>
http://www.france24.com/fr/20141129-ferguson-colere-black-friday-BlackoutBlackFriday-Michael-Brown-Darren-Wilson-racisme/
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Dim 30 Nov - 9:51

USA : Tu veux jouer au cow-boy, fiston ? Joue caché dans ta chambre !
Un gamin de 12 ans vient d’être abattu par des policiers à Cleveland : il jouait dans la rue avec une arme en plastique. Mais bon sang, elle ne lui a rien dit, sa mère ? Ma famille américaine, elle, avait pensé à prévenir mon petit garçon de ce qui l’attendait si un voisin venait à apercevoir dans ses mains le beau révolver en bois sculpté par son grand-père français : la taule. A 7 ans, oui c’est possible.
Le gosse de Cleveland a ainsi échappé à la garde à vue pour mineur et aux services sociaux, et ses parents à de gros ennuis pour avoir permis à leur rejeton de faire peur à d’honnêtes citoyens. Il est mort, ça a été plus vite.
>>>
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/americanmiroir/2014/11/29/usa-tu-veux-jouer-au-cow-boy-fiston-joue-cache-dans-ta-chambre-233862
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etats-Unis

Message  ivo le Jeu 4 Déc - 9:37

Un policier impliqué dans la mort d’un Noir relaxé: colère à New York
http://www.rfi.fr/ameriques/20141204-new-york-relaxe-policier-implique-mort-noir-eric-garner-ferguson/
Consternation aux Etats-Unis. Dix jours après Ferguson, un grand jury a décidé mercredi 3 décembre de ne pas inculper un policier blanc impliqué dans la mort d’un homme noir. Le maire de New York s’est immédiatement rendu à Staten Island, l'arrondissement où est mort Eric Garner, 43 ans, en juillet, lors d'une interpellation musclée.

L’administration Obama ne cache pas sa contrariété après la décision du grand jury, et le ministre de la Justice a annoncé l'ouverture d'une enquête fédérale sur une éventuelle violation des droits civiques. Barack Obama s’est exprimé de New York, pour dire son empathie, et promettre un suivi du dossier Garner.

Le ministre de la Justice a fait de même. Eric Holder démissionnaire, a sans doute plus de latitude, et la frustration de cet ancien activiste des droits de l’homme n’était pas masquée.

Enquête fédérale sur le dossier Garner

Le ministre a annoncé l’ouverture d’une enquête fédérale sur le cas Garner, comme cela est le cas dans le dossier Mike Brown. Cette investigation va examiner les affaires avec une perspective différente. Elle devra déterminer si les droits civiques des victimes ont été violés, explique notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio.

Mais la décision du grand jury, qui intervient après celle de Ferguson dans le Missouri, donne des arguments aux manifestants qui perturbent la vie des grandes villes américaines depuis plus de quatre mois. La communauté noire a perdu confiance. « Je ne vois pas quel scénario nous devons présenter en justice, pour qu’un policier soit tenu responsable de la mort d’une personne de couleur. Ça n’arrive jamais ! La famille Garner, la famille Brown, ils n’ont aucune chance que justice soit rendue. Les gens sont frustrés, car il n’y a pas d’égalité pour notre communauté ! » explique Benjamin Crump, avocat de la famille Brown.

Manifestations de colère à New York

Dès la décision connue, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dans les rues de New York, à Grand Central, à Times Square ou au Rockefeller Center au cri de « I can’t breathe » (« Je ne peux pas respirer »), les derniers mots d'Eric Garner. Une phrase que Garner a prononcée 11 fois et que l’on peut entendre dans la vidéo réalisée par l’un de ses amis. Un film qui devait, selon la famille, persuader le grand jury, qu’une inculpation du policier était évidente.

« C’est un jour douloureux pour New York » a déclaré le maire de la ville Bill de Blasio, dont l'épouse est noire et les enfants métis, rapporte notre correspondant à New York, Karim Lebhour. « Je ne peux pas m’empêcher de penser ce que serait de perdre mon fils Dante. Chirlane et moi nous le mettons en garde depuis des années contre de possibles confrontations avec des policiers qui sont censés le protéger. C’est la réalité ».

Et à Washington

Nous voulons la justice tout de suite, et si nous ne l’obtenons pas, cette ville fermera : voilà le mot d'ordre des manifestants de Washington ce mercredi soir. Ces manifestants ne sont pas des activistes professionnels. Comme Sabrina, ils ont fini leur journée de travail au bureau, et sont descendus rejoindre la manifestation itinérante, qui, si elle est non violente, bloque, et c’est inhabituel, la circulation de la capitale fédérale. « Le problème de la brutalité policière dure depuis trop longtemps, explique Sabrina, et je pense que la relaxe à New York nous montre que l’heure est venue pour nous de prendre parti. Je suis là avec mes collègues de travail pour que notre voix soit entendue. »

« Malheureusement c’est un état de fait. Je suis un homme noir originaire de Géorgie, dans le sud profond. J’ai l’habitude de la brutalité, et il faut des affaires comme celle-là pour qu’on en parle » se désole Cody, un autre manifestant. L’enquête fédérale annoncée par le ministre de la Justice, est accueillie favorablement, mais elle ne calme par les esprits. Les manifestants ont prévu de se retrouver tous les soirs devant le ministère de la Justice à Washington.

L'infraction de Garner était mineure

Les juristes avaient tous estimé que le policier serait inculpé. Peut-être pas une inculpation pour meurtre, mais certainement une mise en examen pour « avoir provoqué la mort d’Eric Garner, sans intention de la donner. »


Les spécialistes se basaient sur la vidéo amateur diffusée dès le 17 juillet dernier, film qui montre l’arrestation et le décès du vendeur de cigarettes dans une rue de New York. On y voit les officiers interpeller Eric Garner et le plaquer au sol en l’étouffant. Un geste violent, d’ailleurs proscrit par le règlement de la police. L’étonnement se concentre aussi sur l’infraction commise par Eric Garner, qui est mineure. Les cigarettes qu’il vendait dans la rue ne venaient pas de la contrebande. Certes l’homme ne s’acquittait pas des taxes dues à l’Etat, mais il risquait, au plus, une amende.

Cette affaire survient dans un contexte déjà tendu par le dossier Ferguson. Des centaines de manifestations quotidiennes ont lieu pour demander moins de violence policière, en particulier moins de violence des policiers blancs envers les contrevenants noirs.
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum