Derniers sujets
» la phrase du jour
par ivo Sam 16 Déc - 9:01

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» vite, je vais vomir ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:46

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Mar 28 Nov - 13:48

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

un quinquennat à gauche ???

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Jeu 10 Mai - 17:55

La "génération précaire" face à l'élection de François Hollande
fr info
Ils sont prof, agriculteur, squatteur ou humanitaire. Leur point commun : la précarité. Les reporteurs du Mouv', radio de Radio France, les ont rencontrés durant la campagne électorale. Ils sont la jeunesse que François Hollande avait placée au cœur de sa campagne. Qu'attendaient-ils de l'alternance politique ? Reportages de Gaele Joly, Sandrine Etoa Andegue et Claire Chaudière.
>>>>>>>
http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/cinq-jours-a-la-une/la-generation-precaire-face-a-l-election-de-francois-hollande-608509-2012-05-08
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  Groucho Marx le Jeu 10 Mai - 18:11

un quinquénat à gauche ???
à bon?!!! on a un gouvernement de gauche? scratch
serais tu de ces commentateurs politiques qui classe le FdG dans l'extreme-gauche? Wink
avatar
Groucho Marx

Messages : 411
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Jeu 10 Mai - 18:18

ce n'est point de mon avis qu'il s'agit ici Wink
n'as tu point noté les pourtant 3 interrogations ???? ^^

j'ai hésité entre plein de choses XD
les exploits de ploum par exemple.
ou les aventures de miniblum ou ... ou ...
bref, restons compréhensibles.
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  Invité le Jeu 10 Mai - 19:36

Pour être un peu lapidaire, je pense que le quinquennat sera ce que nous en ferons. Avec les soc-dém, faut gueuler. Mais pour ça , faut pas être 3 pelés c'est sûr. Parce qu'un pelé qui gueule tout seul dans son coin ils en ont rien à foutre...
Opinion absolument perso et non représentative de l'orga où je milite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Ven 11 Mai - 9:52

Hollande, de Guimauve le Conquérant à François II
fr info
Le "mécanicien" Hollande à la Une de la presse, avec la femme fatale-normale Valérie Trierweiler, la stratégie du surnom et le thème astral du nouveau président.



Le président-élu François Hollande à toutes les sauces dans la presse...

"Monsieur le Président, on vous attend !" c'est la Une de Marianne qui met en garde François Hollande : "il n'y a pas d'état de grâce, il y a état d'urgence". Le Figaro Magazine rappelle aussi à François Hollande s'il l'avait oublié que "c'est maintenant que les difficultés commencent"...

Même sentiment d'urgence à lire Challenges qui s'intéresse aux "100 premiers jours" de la présidence Hollande, 100 jours qui s'annoncent à la fois chargés et décisifs. D'ailleurs Vincent Beaufils dans Challenges conseille à son ex-camarade de promotion de HEC de ne pas oublier les cours de psychologie qui faisaient partie du cursus. Hollande encore à la Une de Pélerin où on apprend "ce que les chrétiens attendent du Président".

En couverture des Inrockuptibles, toujours Hollande, un Hollande en mécanicien en bleu de travail, prêt à réparer la France pour pas cher. Sur cette photo des Inrocks, le mécanicien Hollande a choisi une banale clé à fourche... Un outil normal quoi.

Hollande encore à la Une de Gala, avec le couple Hollande-Trierweiler, Gala pose la question qui intéresse le plus ses lecteurs apparemment, "bientôt mariés ?" avec un point d'interrogation.

Valérie Trierweiler à qui le Figaro consacre un long portrait...

Portrait signé Anne Fulda en dernière page du Figaro. Entre les deux consoeurs du Figaro et de Paris Match apparemment pas de nuages, Anne Fulda conquise trouve la nouvelle première dame "très star hollywoodienne des années 40, entre Lauren Bacall et Katherine Hepburn", avec des allures de "femme fatale", mais pour que ce ne soit pas mal interprété, et pour rassurer les lecteurs du Figaro, elle rajoute tout de suite que c'est une femme fatale à la vie normale. Evidemment...

Si ça ne suffit pas, on retrouve encore François Hollande à la Une d'un hors-série de Libération à paraître demain "l'histoire d'une victoire". Libération qui consacre une pleine page de ce hors-série à rappeler les aimables surnoms du nouveau président chez ses adversaires mais aussi chez ses amis ou ses tout nouveaux amis politiques... C'était pendant la campagne, quand il était décrit comme le roi de la synthèse et de l'esquive, incapable de décider...

C'était le temps où on l'appelait encore en ricanant Guimauve le conquérant, Fraise des Bois, Babar le roi des éléphants, il y avait le fameux Flanby, le candidat Téflon, le capitaine de pédalo, ou encore une expression signée Cécile Duflot, "Potiron, l'ami de Oui-Oui", un surnom qui remonte au temps du référendum de 2005.

Hélène Fontanaud a cette précision dans les Inrockuptibles : confronté à cette avalanche de sobriquets, François Hollande a parfois protesté, mais juste pour la forme, en fait il a laissé faire, tendant un piège redoutable à Nicolas Sarkozy qui a continué à le sous-estimer.

Un Sarkozy qui aurait mieux fait soulignent encore les Inrocks de s'intéresser à d'autres surnoms qui circulaient au PS : "Culbuto", "Kung-Fu Panda" ou encore "Maître Yoda".

Tout ça c'est loin, balayé par la victoire, c'était bien avant le majestueux "François II" apparu au lendemain de son élection à la Une de la presse comme encore en cette fin de semaine encore en couverture de VSD.

Et au fait, ça manquait au nouveau paysage politique : on trouve aussi dans la presse l'indispensable thème astrologique du nouveau président...

C'est important, François Hollande est là pour cinq ans, autant savoir ce qui nous attend, et c'est à lire dans Gala. Je vous passe le jargon, "Soleil et Pluton en Lion", ou "Saturne en Scorpion", Taureau ceci, Jupiter cela, le résultat c'est que François II pourrait bien imposer à son pays un "certain ascétisme"...

Traduction pour ce qui est aussi après tout l'horoscope de la France : "rigueur et austérité", c'est écrit dans les astres, foi d'astrologue...


Robert Hue "choqué par ceux qui se bousculent au portillon" du gouvernement
fr info
L'ancien leader du Parti communiste, qui soutient François Hollande depuis le début de la présidentielle, estime que 200 à 300 personnes peuvent actuellement prétendre être ministre. Par ailleurs, Robert Hue lance un avertissement contre une éventuelle cohabitation en cas de victoire de la droite aux élections législatives.

Robert Hue "choqué par ceux qui se bousculent au portillon" du gouvernementFranceInfo

Robert Hue et François Hollande

Robert Hue a soutenu François Hollande depuis le début de la course à l'Elysée. Interrogé sur son éventuel présence dans le futur gouvernement, il rappelle qu'il a 200 à 300 personnes "tout à fait capables d'être ministres". Puis il lance cette pique : "Je suis assez choqué de tous ceux qui se bousculent au portillon" pour tenter de faire partie de la future équipe gouvernementale.
Avant de préciser : "Depuis 2009, je travaille avec François Hollande non pas dans une sorte de fusion idéologique, je ne suis pas socialiste [...] mais avec ma démarche progressiste issu de la famille communiste".

Attention à la cohabitation

Robert Hue estime qu'il faut se méfier de certains sondages qui "annoncent la gauche en situation confortable" pour les élections législatives. Pour lui, "il faut donner au nouveau président une nouvelle majorité". Et l'ancien leader communiste avertit : "Imaginons ce que pourrait être le blocage" avec un président élu par une majorité nette et une majorité à l'Assemblée qui serait opposée au nouveau chef de l'Etat


Le Premier ministre nommé mardi, le gouvernement mercredi
fr info
François Hollande a annoncé ce soir qu'il nommerait son Premier ministre le 15 mai et que la composition du gouvernement serait connue le lendemain en fin de journée. Le soir même, il rencontrera Angela Merkel.

La passation des pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, suivie de l'investiture du nouveau chef de l'Etat, débutera mardi à 10 heures.
Le président élu nommera dans la foulée le chef du gouvernement "avant mon départ pour Berlin", a-t-il dit lors d'un déplacement à la Bibliothèque nationale de France François Mitterrand.
La composition du gouvernement sera connue "mercredi en fin de journée", a-t-il ajouté.
François Hollande rencontrera la chancelière allemande à Berlin mardi en fin d'après-midi et pour un dîner de travail.
Avec Angela Merkel "Nous avons des positions qui ne sont pas encore convergentes, cela ne vous a pas échappé", a-t-il dit, en soulignant que tous deux "auront à mener des discussions tout au long des prochaines semaines, notamment concernant le rebondissement de la crise grecque".

Cette crise grecque, "ne sera pas dans les prochains jours réglée, mais nous avons à aider les Grecs à y parvenir".
En réponse à une question, François Hollande a précisé qu'il ne serait pas accompagné de son nouveau Premier ministre et du ministre des Affaires étrangères. "Ce sera un rendez-vous entre la chancelière et moi-même".

François Hollande rencontrera Angela Merkel dès le 15 mai. Le président élu avec Louise Bodet
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Ven 11 Mai - 12:44

Prévisions pessimistes de Bruxelles : Hollande maintient son objectif pour 2013
fr info
Dans ses prévisions de printemps publiée aujourd'hui, la Commission européenne prévoit notamment un déficit public à 4,2% du PIB en 2013 pour la France, contre un objectif de 3% affiché par François Hollande. Le nouveau président maintient ses objectifs, et indique qu'il s'agit là du "reflet" de la politique de Nicolas Sarkozy.

A peine élu, François Hollande doit déjà faire face aux mauvaises prévisions de printemps de la Commission européenne. D'après elle, la France devrait connaître un dérapage de son déficit public l'an prochain, à 4,2 % du PIB, contre un objectif de 3% affiché par le nouveau président. François Hollande a aussitôt fait savoir - par la voix de Michel Sapin - qu'il maintenait son objectif, indiquant que les prévisions de Bruxelles étaient le "reflet" de la politique de Nicolas Sarkozy. "Nous avions anticipé" cette dégradation, explique le nouveau président de la République français.

"Je sais déjà depuis plusieurs semaine qu'il y a une dégradation plus grande que le gouvernement sortant le disait"


Selon Bruxelles toujours, la croissance devrait atteindre 1,3% en 2013, moins bien que les 1,7% prévus par François Hollande, mais mieux que ce qu'anticipe le FMI (1%). La Commission européenne table également sur un taux de chômage en hausse : après 9,7% en 2011, il devrait atteindre 10,2% cette année et se stabiliser à 10,3% l'an prochain. Enfin, elle prévoit une dette publique toujours en augmentation, passant de 85,8% du PIB en 2011 à 90,5% cette année et 92,5% en 2013.

Une "lente reprise" en zone euro, taux de chômage record de 11%



La zone euro devrait, elle, connaître "une lente reprise" et renouer avec la croissance mi-2012, estime également la Commission européenne. Elle prévoit également un taux de chômage autour de 11% pour l'année prochaine en zone euro, un niveau encore jamais atteint.


avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Mar 15 Mai - 10:30

D'un président et d'un style à l'autre
fr info
Dernières heures à l'Elysée pour Nicolas Sarkozy, bientôt les premières pour François Hollande. C'est jour de passation de pouvoir au sommet de l'Etat. Jour de transmission de témoin dans le long relais des présidents de la République. François Hollande sera le 24e, et le 7e d'une Ve République, dont le fondateur avait lui même été intronisé le 14 janvier 1959.

Le grand collier de l'ordre national de la légion d'honneur (un kg d'or massif ...) , qui marque une forme de couronnement républicain, un des symboles d'une cérémonie très codifiée aux allures de sacre. Le long tapis rouge dans la cour de l'Elysée, les 21 coups de canons tirés depuis les Invalides, ou encore la parade sur les Champs-Elysées...

En 1981, Valéry Giscard d'Estaing avait voulu dépoussiérer un peu l'exercice en s'en allant... par ses propres moyens. Après s'être entretenu avec son successeur, il s'en ira sous les huées d'une petite foulée rassemblée devant l'Elysée. Echange de "quelques propos aimables et insignifiants", écrira plus tard Valéry Giscard d'Estaing. Une discussion "urbaine" avec un homme un peu "lassé", confiera de son côté François Mitterrand. La succession suivante, en 1995, sera plus chaleureuse. Une heure d'entretien lors duquel le socialiste demandera notamment à Jacques Chirac de prendre soin des Colverts du parc de l'Elysée.

Et puis 12 ans plus tard, l'heure est à nouveau au renouveau. Avec une famille Sarkozy recomposée qui prend la pose pour des photos glamour dans la cour de l'Elysée. Un Nicolas Sarkozy bronzé, après son séjour sur le yacht de Vincent Bolloré, qui applaudit Jacques Chirac à son départ avant de prononcer un discours de rupture vis à vis de son prédécesseur.

François Hollande, président de la sobriété

La cérémonie du jour sera "un peu" différente. Les enfants du nouveau président ne seront pas là. Pas de chefs d'Etats étrangers non plus, contrairement à ce qu'avait fait François Mitterrand. Mais quelques journalistes ou hommes de théâtre, Bruno Masure, Jean-Michel Ribes, quelques hiérarques socialistes aussi mais pas Ségolène Royal, une dizaine de prix Nobel également. Puis deux discours symboliques l'après-midi pour un président qui dit vouloir mettre l'accent sur la jeunesse. Hommage à Jules Ferry, fondateur de l'école publique obligatoire, et à la chimiste et physicienne Marie Curie.

Profil d'une nouvelle équipe

Et puis le nom du premier ministre sera également dévoilé cet après-midi. Le député-maire de Nantes Jean-Marc Ayrault tient toujours la corde pour Matignon. Martine Aubry devrait obtenir un grand ministère de la Culture, de l'Education et de la Jeunesse. Les Finances reviendraient à Pierre Moscovici ou Michel Sapin. Dans ce cas, l'ex-directeur de campagne pourrait aller aux Affaires étrangères et Laurent Fabius à la Défense. Arnaud Montebourg, surprise de la primaire socialiste, est pressenti à la ré-industrialisation et le radical Jean-Michel Baylet à l'Agriculture.

Et du côté de l'équipe élyséenne...

Le préfet Pierre-René Lemas, ex-camarade de promotion de l'ENA de François Hollande, va prendre le secrétariat général et constituer cette équipe. Faouzi Lamdaoui, fidèle du nouveau président, n'en fera finalement pas partie. Il sera candidat aux législatives dans la 1ère circonscription de la Somme. En cas d'élection, une promotion ministérielle en juin n'est pas exclue.

Vidéo : Aujourd'hui se déroule la très symbolique cérémonie de passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. En 1981, François Mitterrand cassait les codes et créait sa propre mise en scène avec la fameuse visite au Panthéon.
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Mar 15 Mai - 19:00

http://pavillonnoir.forumactif.org/t1534p300-les-photos-d-actus-l-info-en-resume#28234

Les intempéries perturbent la première journée du président Hollande
fr info
L'avion qui transportait François Hollande a été contraint de faire demi-tour alors qu'il volait vers Berlin. Le Falcon présidentiel a été pris dans un orage et obligé de revenir en France pour des raisons de sécurité.


Copieusement arrosé par la pluie lors de sa remontée des Champs-Elysées © Reuters

Décidemment, les éléments n'auront pas épargné François Hollande tout au long de sa journée d'investiture. Copieusement arrosé par la pluie, alors qu'il remontait les Champs-Elysées puis en rendant hommage à Marie Curie, le nouveau président français a ensuite subi la foudre.

Il volait à bord de son Falcon vers l'Allemagne pour rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel lorsqu'il a été contraint de faire demi-tour. Selon un porte-parole du ministère de la Défense, l'avion a été pris dans des intempéries et a du rebrousser chemin pour des raisons de sécurité.

De retour à Villacoublay, le nouveau président français est immédiatement remonté dans un autre appareil pour repartir vers l'Allemagne. Il est attendu vers 20 h 30 à Berlin, avec au moins deux heures de retard...si tout va bien.

Jean-Marc Ayrault premier Premier ministre de François Hollande
fr info
François Hollande a choisi le député-maire de Nantes pour Matignon. Jean-Marc Ayrault était favori en raison de sa proximité politique et personnelle avec François Hollande. Vierge de toute expérience ministérielle, il tient depuis 15 ans un rôle central à gauche en tant que président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.


Jean-Marc Ayrault © Reuters Pascal Rossignol

Comme François Hollande, il n'a jamais été ministre. Le nouveau président de la République a fait le choix de la confiance, en nommant un de ses fidèles à Matignon.

S'ils n'ont pas gouverné, les deux hommes ont agi ensemble dans l'ombre du pouvoir. En 1997, Jean-Marc Ayrault a pris la tête du groupe socialiste à l'Assemblée en même temps que François Hollande celle du parti. Chaque mardi, les deux socialistes rencontraient le Premier ministre Lionel Jospin pour préparer la semaine suivante.

Les deux hommes sont restés proches depuis et Ayrault fut parmi les premiers à soutenir Hollande dans la primaire socialiste.

Le député socialiste le mieux élu

Homme de consensus dans son groupe au palais Bourbon, le nouveau chef du gouvernement est aussi particulièrement bien implanté à Nantes, où il est élu sans discontinuer depuis 1989. Sa majorité municipale comprend des communistes, des radicaux et des écologistes. Il rassemble aussi sur son nom : il fut en 2002 le seul député socialiste de métropole reconduit dès le premier tour.

Il connaît par coeur les rouages parlementaires, mais n'est pas non plus indifférent à l'Europe. Ce professeur d'allemand de 62 ans (il a enseigné une dizaine d'années) connaît bien la culture germanique.

Dossiers sensibles déminés

Jean-Marc Ayrault a consacré la semaine dernière à déminer deux dossiers sensibles, qui auraient pu se transformer en boulets à son entrée à Matignon.

Le chantier du futur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, entre Nantes et Rennes, est gelé depuis un accord conclu le 8 mai avec les propriétaires fonciers. Le maire de Nantes est l'un des principaux promoteurs de ce projet, que ses opposants surnomment Ayraultport.

Jean-Marc Ayrault s'est aussi défendu dans un dossier qui lui avait valu une condamnation, en 2007, pour favoristime. Une condamnation automatiquement effacée de son casier judiciaire dix ans plus tard.



les "ors" de la république .....




"Attendez que la gauche passe en 2012", disait Coluche... en 1979 !
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ackQ47EiK7Q




c'est parti .....
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  Invité le Mar 15 Mai - 20:09

C'est vrai que ça commence fort :

Candidat, François Hollande avait axé sa campagne sur les questions d'éducation.

Président, il place sa cérémonie d'investiture sous la figure et l'héritage de Jules Ferry avec un hommage à la statue du ministre aux
Tuileries.

Ce choix convenu est aussi celui d'un triste symbole.

D'abord parce que Jules Ferry est l'homme de la colonisation (« Si nous avons le droit d'aller chez ces barbares, c'est parce que nous avons le devoir de les civiliser […] Il faut non pas les traiter en égaux, mais se placer au point de vue d'une race supérieure qui conquiert »
(Discours à la jeunesse, mars 1884).


Quant à « son » école, construite sur les décombres de la Commune de Paris, si elle fut bien une école « pour » le peuple, elle ne fut jamais l'école « du » peuple : « Il est nécessaire que le riche paye l'enseignement du pauvre, et c'est par là que la propriété se légitime » affirme celui qui entendait surtout, grâce à ses lois scolaires, « clore l'ère des révolutions ».


Nous profitons donc de l'occasion pour faire circuler le chapitre « Un mythe qui a la vie dure : l'école de Jules Ferry selon Foucambert », extrait de l'ouvrage Pédagogie et Révolution (Grégory Chambat, éditions Libertalia, 2011, 203 p., 14 € - vente en librairie et en ligne : http://www.cnt-f.org/nautreecole/?Pedagogie-et-revolution-Gregory)


Un mythe qui a la vie dure : l’école de Ferry selon Foucambert


Du haut de la tribune de l’Assemblée, défendant son projet d’école « publique, laïque, gratuite et obligatoire », Jules Ferry ne cache
nullement son ambition de « mettre fin à l’ère des révolutions ». Ne plus revivre le cauchemar de la Commune, doter le pays d’une école adaptée aux besoins croissants de l’industrie, assurer la paix civile : «Dans les écoles confessionnelles, les jeunes reçoivent un enseignement dirigé tout entier contre les institutions modernes. […] Si cet état de chose se perpétue, il est à craindre que d’autres écoles se constituent, ouvertes aux fils d’ouvriers et de paysans, où l’on enseignera des principes diamétralement opposés, inspirés peut-être d’un idéal socialiste ou communiste emprunté à des temps plus récents, par exemple à cette époque violente et sinistre comprise entre le 18 mars et le 28 mai 1871. »

Cent ans plus tard, au printemps 2003, des enseignants « en lutte » se revendiquaient de ce même Ferry contre son homonyme et lointain successeur… et nul ne s’en étonnait, ne s’en révoltait… si ce n’est Jean Foucambert, l’inlassable animateur de l’Association française pour la lecture*. Cet aveuglement de ceux qui auraient dû constater – et contester – les limites de l’école de Jules Ferry a sans aucun doute pesé sur le projet de réédition d’une œuvre initialement publiée au milieu des années 1980.

Les victoires de Jules Ferry

Sans nul doute, L’École de Jules Ferry, un mythe qui a la vie dure n’a perdu ni de sa pertinence ni de son actualité : « Comprendre comment fonctionnait l’école de Jules Ferry, c’est se donner le moyen, tout à la fois, de lutter contre la nostalgie ambiante et d’éviter les fausses solutions qui ne font que la renforcer. » Car, pour Foucambert, bien qu’enterrée par le collège « pour tous », l’école de Ferry a finalement tenu son pari : « Instruire en détournant contre lui l’instruction que le peuple revendiquait pour son émancipation. » Depuis la première édition, le combat pour l’égalité n’a cessé de reculer au profit de « l’égalité des chances ». Une défaite pour tous ceux qui s’étonnaient, à la suite de Robespierre, que les opprimés remettent aux oppresseurs le soin de les éduquer, « comme si un homme d’affaires était chargé d’apprendre l’arithmétique à ceux qui doivent vérifier ses comptes… »
Suite ici http://www.cnt-f.org/nautreecole/?L-ecole-de-Jules-Ferry-un-mythe


Dernière édition par Nyark nyark le Mar 15 Mai - 20:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Mer 16 Mai - 9:01

François Hollande et l'héritage législatif de Nicolas Sarkozy
fr info
François Hollande, et le gouvernement dirigé par Jean-Marc Ayrault, ne devraient pas supprimer toutes les lois symboliques adoptées durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Certaines seront gardées, car jugées efficaces, d'autres amendées. Le nouveau chef de l'État va toutefois en abroger un certain nombre.

Ce que François Hollande va supprimer

La TVA anti-délocalisations
: Nicolas Sarkozy entendait faire passer la TVA de 19,6% à 21,2% pour alimenter les comptes de la Sécu. La "TVA sociale", censée entrer en vigueur au 1er octobre, sera abrogée.
La défiscalisation des heures supplémentaires : François Hollande devrait supprimer cette mesure, sauf pour les très petites entreprises.
La formation des enseignants : Nicolas Sarkozy avait supprimé l'année de stage pour les enseignants en formation, François Hollande devrait la rétablir.


Ce que François Hollande va modifier

La réforme des retraites : François Hollande entend, pour le moment, garder l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans. Il propose en revanche des aménagements pour les carrières longues. Ainsi, un salarié ayant commencé à travailler à 18 ou 19 ans pourra partir à 60 ans à condition d'avoir cotisé toute ses annuités.
Des réformes fiscales : François Hollande va créer une nouvelle tranche pour les plus fortunés, 45% au-delà de 12.500 euros par mois pour une part. La part de revenus dépassant le million d'euros par an sera taxée à 75%. Autre changement, celui concernant l'ISF, l'impôt de solidarité sur la fortune. Nicolas Sarkozy l'avait supprimé pour les patrimoines compris entre 800.000 et 1.300.000 euros. François Hollande ne reviendra pas sur cette mesure. En revanche, pour les patrimoines supérieurs à 1.300.000 euros, François Hollande reviendra sur les allègements décidés par son prédécesseur.
La réforme générale des politiques publiques : La RGPP, prévoyant la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux, sera amendée. Ainsi des postes seront créés dans l'éducation, la police et la justice. Des créations de postes qui vont se faire à effectif constant. Il ne devrait donc pas y avoir d'augmentation globale du nombre de fonctionnaires.
La loi Hadopi : La position du nouveau gouvernement n'est pas encore très claire. Néanmoins il semblerait que les jours de la Hadopi soient comptés. La loi devrait être "repensée".

Ce que François Hollande va garder

La loi sur le service minimum dans les transports : "Je maintiendrai ce service minimum, il y a une loi, elle marche" avait expliqué François Hollande durant la campagne. Il va donc la garder.
La loi interdisant le port du voile intégral : La loi sur la burqa sera conservée. François Hollande a expliqué qu'il voulait l'appliquer "de la meilleure des façons".
Pôle emploi : François Hollande devrait conserver Pôle emploi sous sa forme actuelle. Cette nouvelle structure, née de la fusion entre l'ANPE et les Assedic, avait pourtant été très critiquée par la gauche. Les moyens de Pôle emploi pourraient toutefois être augmentés.
L'OTAN : Le PS avait fortement vilipendé Nicolas Sarkozy qui avait choisi le retour de la France dans le commandement militaire intégré de l'OTAN en 2007. Le départ de la France ne semble plus à l'ordre du jour.
ça commence bien ....
et donc pas d'isf pour flamby avec 1,2 million ... ^^



Quels seront les premiers chantiers du quinquennat Hollande ?
fr info
Le président est élu, le Premier ministre désigné, le gouvernement va suivre... Et ensuite, il faudra se mettre au travail. Pendant ses premières semaines, le nouveau pouvoir va devoir s'atteler à plusieurs dossiers importants, en France et au-delà.

Bloquer les prix de l'essence

C'est une promesse phare de François Hollande pour donner un coup de pouce au pouvoir d'achat. Mais ce blocage ne sera pas mis en oeuvre tant que les cours des carburants sont à la baisse. En revanche une taxe flottante va à nouveau être introduite.

Doubler le plafond du Livret A

Le placement préféré des Français passerait de 15.300 à 30.600 euros. Une opération qui doit permettre de financer le logement sociale, avec 15 à 20 milliards d'euros de recettes supplémentaires. Aujourd'hui seuls 9% des 59,5 millions de Livret A ont atteint leur plafond.

La fin de la TVA sociale

Avant même sa naissance, la taxe voulue par Nicolas Sarkozy, qui devait s'appliquer le 1er octobre, sera abrogée. François Hollande y voyait une atteinte au pouvoir d'achat des classes moyennes et plus modestes.

Encadrer les loyers

Cela concernera uniquement les premières locations ou les renouvellements de contrats de location (tous les trois ou six ans) dans certaines régions : une grande partie de l'Ile de France, une partie de PACA et de Rhône-Alpes, et la côte basque. Le loyer des locataires ne pourra pas dépasser le niveau moyen constaté dans le voisinage pour un logement comparable. Cette mesure ne concernera pas les logements sociaux.

Une nouvelle réforme des retraites

Elle devrait être entamée dès l'été prochain. Avant même la renégociation, un décret doit ouvrir la possibilité de partir à 60 ans pour les personnes qui ont commencé à travailler à 18 ans et côtisé 41 ans. La mesure concernera entre 130.000 et 150.000 personnes par an.

Remonter le Smic

Ce sera un simple coup de pouce, mais il sera légèrement supérieur à celui donné pendant le quinquennat Sarkozy (où l'augmentation n'a jamais dépassé la revalorisation annuelle minimale). Le Smic pourrait à l'avenir être indexé sur une part de la croissance, en plus des prix.

Calmer la colère des policiers

À travers plusieurs manifestations entre les deux tours, les policiers ont exprimé leur malaise suite à la mise en examen de l'un des leurs pour homicide volontaire. Les syndicats réclament une table ronde, ou un "Grenelle de la sécurité", et pourquoi pas la fin de la "politique du chiffre et du résultat".

Une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel

Il s'agira de combler le vide juridique laissé par l'abrogation de la loi précédente par le Conseil constitutionnel. François Hollande a promis une loi "le plus rapidement possible, une loi qui devra s'appuyer sur le droit communautaire".

Commencer à recruter dans l'enseignement

Le président vise 60.000 créations de postes d'ici la fin de son quinquennat. 1.000 postes de professeurs sont déjà prévus à la rentrée 2012, mais aussi des places d'assistants d'éducation, de personnels d'encadrement, de santé... L'allocation de rentrée scolaire, elle, sera augmentée de 25%.

Quitter l'Afghanistan

C'est une autre promesse de François Hollande, accélérer le retrait des troupes françaises dans le pays. Objectif : l'achever d'ici la fin de l'année, soit 18 mois avant la date fixée par l'Otan. 3.400 soldats et 150 gendarmes sont actuellement déployés en Afghanistan. Reste à convaincre les partenaires de la France, notamment les États-Unis et l'Allemagne.



avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  niouze le Mer 16 Mai - 9:51

Hollande, Merkel et le quinquennat : du bon usage des feux rouges
Arretsurimages.net"
Daniel Schneidermann | Fondateur d'@rrêt sur images



D’un article, d’un film, d’une rencontre, on se souvient toujours mieux des premières lignes, des premières scènes, des premières minutes. Le cerveau est ainsi fait.

Que Hollande, traqué par l’escouade habituelle de motos et d’hélicos, s’arrête aux feux rouges en roulant vers l’Elysée, plongeant dans la pâmoison les caciques du « direct laïve », imprimera les mémoires, comme Giscard arrivant à pied à l’Elysée, ou Mitterrand sur la tombe de Jean Moulin. Cela les imprimera stupidement, faussement, mais cela les imprimera. C’était donc bien joué.

D’autant que le reste de la liturgie de la passation de pouvoir a été à l’unisson. L’orgie de bains de foule bien sûr, mais aussi l’éducation et la recherche, sans compter, à l’Elysée, un bon gros discours de gauche : en inscrivant ses premières heures dans l’obsession du contrepied des premières heures de Sarkozy, Hollande a gommé du paysage toute la sinistre panoplie bling-bling.
« Pas 36 000 occasions de marquer la rupture »


En quelques heures, il a esquissé la cartographie de cet étrange « Normaland » que va explorer notre nouvelle (et ancienne) chroniqueuse, Chloé Delaume, que nous retrouvons avec plaisir dans l’équipage. Il fallait le faire. C’est fait.

C’était d’autant plus nécessaire que, comme le souligne un député PS à Libé, « on n’aura pas 36 000 occasions de marquer la rupture ». Autant dire qu’à part des sourires et des discours, Hollande n’aura pas grand-chose de neuf à proposer dans le paysage. Et à qui veut le voir, la première rencontre avec Merkel l’a amplement montré.

A-t-elle été assez précédée de roulements de tambour, cette première rencontre, par un appareil médiatique en transe. Austérité contre croissance, on allait voir ce qu’on allait voir. Il va nous la faire redémarrer, le Corrézien, l’économie européenne. A moi pelleteuses et bulldozers ! Et elle n’a qu’à bien se tenir, la chancelière, avec sa gamelle en Rhénanie-Westphalie. Bien. Très bien.
Avec Merkel, ce sera comme avant

Or donc, que dit la première conférence de presse commune à Berlin ? Qu’on est heureux de se rencontrer, qu’on peut parfaitement se comprendre même lorsque Monsieur parle français et Madame spricht deutsch (sic) et, ces bonnes bases bilingues étant posées, qu’on va causer.

Sur la possibilité pour la BCE de prêter directement aux Etats (souhaitée par Hollande dans la campagne), pas un mot. Sur un allégement éventuel de l’austérité imposée à la Grèce, pas un mot non plus, rien d’autre que l’incantation, de plus en plus surréaliste, au maintien de la Grèce dans l’euro.

Bref, avec l’Allemagne, on va caboter à l’aveugle dans la bourrasque, comme avant, comme toujours, à la recherche laborieuse d’une voie de passage. Rien de neuf, ni de très glorieux
. Mais on s’arrêtera aux feux rouges, ce qui change tout.

Arretsurimages.net

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5046
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Mer 16 Mai - 19:47

gouvernement Ayrault : 34 ministres dont 17 femmes
fr info
- Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

- Christiane Taubira, ministre de la Justice

- Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale

- Pierre Moscovici nommé ministre de l'Economie, des Finances et du Commerce extérieur

- Marisol Touraine nommée ministre des Affaires sociales et de la Santé

- Manuel Valls nommé ministre de l'Intérieur

- Cécile Duflot nommée ministre de l'Egalité des territoires et du Logement

- Jean-Yves Le Drian nommé ministre de la Défense

- Michel Sapin ministre du Travail, emploi et dialogue social)

- Arnaud Montebourg a été nommé ministre du Redressement productif

- Benoît Hamon nommé ministre délégué chargé de l'Economie sociale et solidaire

- Marylise Lebranchu a été nommée ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique

- Marisol Touraine a été nommée ministre des Affaires sociales et de la Santé

- Fleur Pellerin nommée ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique

- Yamina Benguigui nommée ministre déléguée des Français de l'étranger

- Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des territoires et du Logement

- Aurélie Filippetti a été nommée ministre de la Culture et de la Communication

- Kader Arif, ministre délégué chargé des Anciens combattants

- Bernard Cazeneuve nommé ministre délégué chargé des Affaires européennes

- Victorin Lurel a été nommé ministre des Outre-Mer

- Jérôme Cahuzac, nommé mercredi ministre délégué au Budget

- Geneviève Fioraso a été nommée ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  Invité le Mer 16 Mai - 20:18

Manuel Valls nommé ministre de l'Intérieur
On avait beau s'en douter ça présage du pire. Sale petite crevure fascistoïde qui pactiserait avec le diable par goût du pouvoir. On voit ses dents rayer le parquet. Espérons juste qu'il soit assez bête pour se griller tout de suite. Evil or Very Mad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Jeu 17 Mai - 18:13

Premier Conseil des ministres : la réduction du salaire du Président et des ministres adoptée
fr info
Les 34 ministres et ministres délégués du gouvernement de Jean-Marc Ayrault se sont retrouvés à l'Élysée pour leur premier Conseil des ministres. Quelques mesures symboliques ont été adoptées, comme la baisse de 30% du traitement des membres du gouvernement.


Première photo de l'ensemble des membres du gouvernement à l'issue du premier Conseil des ministres © Reuters Pascal Rossignol

Fleur Pellerin évoque"des budgets des ministères et cabinets réduits de 10%"

L'arrivée dans la cour de l'Elysée s'est faite en ordre dispersé pour les ministres qui affichaient tous un large sourire et exprimaient leur "fierté" pour certains, leur "émotion" pour d'autres d'entrer dans ce gouvernement. À la sortie, les mines étaient plus graves avec un maître mot "l'exemplarité". Une exemplarité réclamée par le président de la République et affichée dans plusieurs mesures prises durant ce Conseil.

Une charte de déontologie et une déclaration d'intérêt

Les membres du gouvernement vont ainsi voir leur traitement diminuer de 30%. Un projet de loi sera présenté pour la baisse du salaire du président et du Premier ministre. Ainsi un ministre gagnera désormais 9.940 euros bruts au lieu de 14.200.La rémunaration brute du président et du Premeir ministre a été abaissée de 21.300 à 14910 euros.
Enfin, l'ensemble des ministres ont signé une charte de déontologie proposée par Jean-Marc Ayrault. Fleur Pellerin, ministre déléguée au PME, à l'innovation et à l'économie numérique a également expliqué à la sortie du Conseil des ministres que les membres du gouvernement "signeront aussi une déclaration d'intérêt pour que les choses soient très transparentes".


Dans son premier compte-rendu, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a par ailleurs expliqué que les ministres étaient invités "à une solidarité sans faille" à l'égard des décisions. Elle a également précisé que les ministres n'étaient

"pas là pour gérer mais pour réformer le pays".

Enfin un rapport de la Cour des comptes sur les finances publiques sera remis d'ici au 1er juin au gouvernement.


. © IDÉ

À télécharger:
Le premier compte-rendu du premier Conseil des ministres du gouvernement Ayrault
http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/2012/05/17/618341/pdf/fichier/Rapportconseildesministres.pdf
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Jeu 17 Mai - 19:43

Nouveauté au conseil des ministres, la signature d'une charte de déontologie
fr info
Tous les membres du gouvernement ont signé cette charte qui rappelle l'ensemble des principes fixés par le nouveau président de la République. Elle concerne d'éventuels conflits d'intérêt, le cumul des mandats et le respect des décisions gouvernementales.

Charte de déontologie des membres du gouvernement

"Le bon fonctionnement d'une démocratie passe par l'existence d'un lien de confiance entre les citoyens et ceux qui gouvernent. Cette confiance ne se confond pas avec la légitimité donnée, directement ou indirectement, par le suffrage universel. Elle échappe d'ailleurs aux clivages politiques. Elle se construit jour après jour, au vu de l'action du gouvernement et de l'image donnée par ceux qui en sont membres. Un manquement isolé peut, à lui seul, suffire à l'entamer durablement.

C'est afin d'aider à la construction et à la préservation de ce lien de confiance qu'il a paru utile de rassembler, sous la forme d'une "charte de déontologie", quelques principes simples qui doivent guider le comportement des membres du gouvernement.

1. Solidarité et collegialité

L'expression des points de vue, la confrontation des idées en toute confiance sont nécessaires pour assurer la vitalité d'un gouvernement. La délibération collégiale permet de rechercher les mesures les plus justes et d'éviter les erreurs. Chaque membre du gouvernement a le droit de s'exprimer dans le respect de la confidentialité qui s'attache aux délibérations du gouvernement sur tout sujet, y compris les sujets extérieurs à ses attributions.

Une fois que la décision est prise, au besoin après arbitrage du chef du gouvernement, c'est le principe de solidarité qui s'applique. L'expression, directe ou indirecte, de désaccords ne peut qu'affaiblir le gouvernement et susciter le scepticisme des citoyens à l'égard de la crédibilité de l'action politique.

2. Concertation et transparence

Les membres du gouvernement doivent être à l'écoute des citoyens. Ils entretiennent des relations suivies avec l'ensemble des partenaires institutionnels de leur ministère. Ils recueillent leur avis sur les principales décisions.

Ces relations institutionnelles suivies doivent aller de pair avec un développement de la consultation du public en utilisant les possibilités offertes par l'internet.

Les projets de texte remis au Président de la République et au Premier ministre font apparaître les consultations menées, leur résultat et la façon dont elles ont conduit à amender le projet.

Plus généralement, le gouvernement a un devoir de transparence. Il respecte scrupuleusement les dispositions garantissant l'accès des citoyens aux documents administratifs. Il mène une action déterminée pour la mise à disposition gratuite et commode sur internet d'un grand nombre de données publiques.

3. Impartialité

Les membres du gouvernement sont au service de l'intérêt général. Ils doivent, non seulement faire preuve d'une parfaite impartialité, mais encore prévenir tout soupçon d'intérêt privé. C'est la raison pour laquelle ils remplissent et signent une déclaration d'intérêts lors de leur entrée en fonctions, déclaration qui est rendue publique, à l'exception des informations concernant des tiers. En outre, ils confient la gestion de leur patrimoine mobilier à un intermédiaire agréé, sur la base d'un mandat garantissant qu'ils ne pourront intervenir directement dans cette gestion.

Les membres du gouvernement s'abstiennent de donner suite à toute invitation pour un séjour privé qui émanerait d'un gouvernement étranger ou de personnes physiques ou morales dont l'activité est en relation avec leur département ministériel. Ils remettent au service des domaines, soit immédiatement, soit à l'issue de leurs fonctions, les cadeaux d'une valeur supérieure à 150 euros.

Ils renoncent à toute participation à un organisme, même à but non lucratif, dont l'activité intéresse leur ministère.

Ils s'abstiennent absolument de toute intervention concernant la situation d'un membre de leur famille ou d'un proche."

4. Disponibilité

Les membres du gouvernement consacrent tout leur temps à l'exercice de leurs fonctions ministérielles. Ils doivent, de ce fait, renoncer aux mandats exécutifs locaux qu'ils peuvent détenir.

5. Intégrité et exemplarité

Les moyens mis à la disposition des ministres sont réservés à l'accomplissement de leur mission. Seules les dépenses directement liées à l'exercice des fonctions sont prises en charge par l'Etat.

Les membres du gouvernement disposant d'un logement de fonction déclarent l'avantage en nature correspondant.

Les membres du gouvernement privilégient le train pour les déplacements d'une durée inférieure à trois heures.

Sauf contrainte particulière justifiant une escorte motocycliste, leurs déplacements en automobile se font dans la discrétion et le respect des règles du code de la route."
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Sam 19 Mai - 9:43

Le gouvernement Ayrault est-il moins cher que celui de François Fillon ?
fr info
C'est la première mesure du nouveau gouvernement dirigé par Jean-Marc Ayrault : la diminution des salaires de l'exécutif de 30%. Le décret signé par le président de la République est déjà en vigueur et doit servir d'exemple. L'opposition estime de son coté que la mesure ne permet pas de faire d'économies.


Le premier conseil des ministres du gouvernement de François Hollande © Reuters Pascal Rossignol
A n'en pas douter, le problème pourrait figurer dans les livres de mathématiques en école primaire dans les années à venir. Son intitulé pourrait être le suivant : "Quel est le coût d'un gouvernement de gauche si par décret, le président de la République décide de baisser les salaires des ministres de 30%, sachant que le gouvernement en question dispose de 34 ministres et ministres délégués et d'un Premier ministre ?"

Pour la réponse et poser les bonnes additions, il faut savoir que le salaire du Premier ministre a été ramené de 21.800 à 14.800 euros brut, et que celui d'un ministre est corrigé à la baisse lui aussi en baisse, passant de 14.200 euros à 9.900 euros brut par mois. Bilan : tous les mois, le contribuable dépense 351.000 euros pour payer les salaires de ses ministres.

Plus ou moins cher que le gouvernement Fillon ?

Une fois ce premier résultat connu, l'autre question qui s'impose est de savoir si le gouvernement de Jean-Marc Ayrault permet de faire des économies par rapport à celui que dirigeait François Fillon depuis cinq ans. A nouveau, il faut sortir sa calculatrice. Il y avait toujours un Premier ministre avec un salaire à l'époque de 21.200 euros. Plus 24 ministres et ministres délégués qui gagnaient chacun 14.200 euros. Enfin, le gouvernement disposait aussi de 9 secrétaires d'Etat à 13.500 euros. Et bilan, le contribuable déboursait plus de 480.000 euros pour l'ancien gouvernement.

L'économie réalisée entre l'ancien et le nouveau gouvernement est donc de 132.000 euros tous les mois.

Les cabinets ministériels dans l'oeil du viseur

Si l'effort est conséquent, il pourrait être encore plus important dans les semaines à venir. François Hollande, le président de la République, a en effet décidé de limiter le nombre de conseillers à dix par ministre. Reste que les salaires de ces conseillers sont très opaques, et qu'un texte visant à les encadrer pourrrait voir le jour. A titre d'exemple, il faut savoir que certains conseillers gagnent plus que le ministre pour lequel ils travaillent.
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Dim 20 Mai - 9:08

Eva Joly bientôt haut-commissaire à la réforme financière ?
http://lci.tf1.fr/politique/eva-joly-bientot-haut-commissaire-a-la-reforme-financiere-7257747.html
Eva Joly, candidate d'EELV à la dernière présidentielle, aurait proposé à François Hollande de s'occuper de "la réforme financière" auprès du gouvernement Ayrault. Elle deviendrait ainsi haut-commissaire à la réforme financière.

Eva Joly entrera-t-elle dans le gouvernement ? Lors d'une rencontre avec plusieurs journalistes le 9 mai, la candidate d'EELV à la dernière présidentielle a assuré qu'elle aimerait pouvoir s'occuper de "la réforme financière" auprès du gouvernement Ayrault.

Eva Joly, qui a des compétences pointues en ce domaine pour avoir longtemps exercé comme juge d'instruction au pôle financier à Paris, a confié qu'elle se verrait bien "haut-commissaire à la réforme financière", a rapporté Le Monde daté de dimanche-lundi. Selon le quotidien, cette offre de service est parvenue au président François Hollande, qui lui a réservé "un accueil favorable", par l'intermédiaire du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des territoires et du logement, et numéro un d'Europe Ecologie-Les Verts, en a informé Eva Joly, ajoute le journal. Interrogée pour savoir si cela était exact, l'ex-candidate a répondu: "oui... C'est encore un sujet très lointain, ce n'est pas un sujet d'actualité. On va bien voir". A l'Hôtel Matignon, interrogé, on indique qu'Eva Joly "a fait des propositions" mais qu'"il n'y a rien de décidé du tout".

Au cours de sa campagne présidentielle, Eva Joly avait régulièrement dénoncé la persistance des paradis fiscaux et des circuits clandestins d'argent. Entre les deux tours, l'ex-candidate avait affirmé qu'elle n'était "pas femme à refuser des responsabilités", comme on lui demandait si elle aimerait siéger au Conseil constitutionnel ou devenir ministre.
80 Commentaires
........
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Dim 27 Mai - 13:28

François Hollande a été élu. Pensez-vous...
Qu'il se contentera de limiter la casse
294 33.4%
Qu'il ne changera rien du tout
291 33%
Qu'il impulsera un vrai changement
261 29.6%
Sans opinion
35 4%

Nombre de votants : 881
Premier vote : Lundi, 07 Mai 2012 13:13
Dernier vote : Dimanche, 27 Mai 2012 12:26
http://www.actuchomage.org/index.php?option=com_poll&id=112
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Mar 29 Mai - 14:29

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, limoge le préfet de police de Paris
fr info
Michel Gaudin n'avait jamais fait mystère de sa sympathie pour Nicolas Sarkozy... Son départ devrait être officialisé demain, en conseil des ministres. Pour lui succéder, on parle du préfet Bernard Boucault.

Les voici, ces mouvements de va-et-vient annoncés avec le nouveau gouvernement : pour ouvrir le bal, c'est donc le préfet de police de Paris qui cède sa place. Il faut dire que Michel Gaudin n'avait jamais caché ses sympathies sarkozistes. Il est donc débarqué. Manuel Valls le lui a appris de vive voix avant de s'envoler, aujourd'hui, pour l'Espagne, où il rencontre son homologue au ministère de l'Intérieur.

Pour lui succéder, Bernard Boucault est le nom qui revient le plus souvent dans la bouche des syndicats. Agé de 63 ans, actuel directeur de l'ENA, il est un proche de l'actuel secrétaire général de l'Elysée, Pierre-René Lemas. Bernard Boucault a travaillé depuis 30 ans dans de nombreux cabinets de gauche, aux côtés notamment de Pierre Joxe et de Daniel Vaillant.

Pour se consoler, Michel Gaudin pourrait être nommé au Conseil d'Etat. Il est donc le premier à partir, avant les départs annoncés de Frédéric Péchenard et Bernard Squarcini, respectivement directeur général de la Police nationale et directeur central du Renseignement intérieur. Frédéric Péchenard pourait devenir le nouveau délégué interministériel à la Sécurité routière.
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Mer 30 Mai - 9:33

Grand remaniement confirmé à la tête de la police
fr info
En plus de Michel Gaudin, le préfet de police de Paris dont le remplacement a été annoncé ce mardi, Bernard Squarcini, le Directeur central du renseignement intérieur, et Frédéric Péchenard, le Directeur général de la police nationale, deux très proches de Nicolas Sarkozy devraient rapidement quitter leurs postes. "Ce n'est pas une valse considérable" a commenté ce soir François Hollande sur France 2.

"Trois personnes, ce n'est pas une valse considérable" (François Hollande)

Ce renouvellement à la tête de la police française commencera demain. "Trois personnes, ce n'est pas une valse considérable. Mais je l'avais annoncé, il y avait des hauts fonctionnaires de qualité, très proches de mon prédécesseur, dans un domaine qui est essentiel, la police, la sécurité" a expliqué le chef de l'Etat sur France 2.

Mais les trois hauts fonctionnaires qui vont quitter leurs postes seront tous recasés: "Ils seront tous mis devant d'autres responsabilités, c'est-à-dire qu'il y aura un reclassement de ces hauts fonctionnaires".

Et pour la police, "cela s'arrêtera là" a affirmé François Hollande, en rejetant l'idée d'une chasse aux sorcières.

Quant à leurs remplaçants, ils ne seront pas "des proches, des intimes, ou des obligés" mais "des hauts fonctionnaires de qualité."

François Hollande sur France 2 : "Ce que j'ai promis, je le tiendrai, tout"
fr info
Le président de la République, qui a accordé sa première interview à France 2, a été interrogé sur le respect de ses promesses de campagne alors que la croissance sera moins importante que prévu. "Ce que j'ai promis, je le tiendrai" a dit François Hollande, "nous trouverons des économies ailleurs...Nous n'allons pas baisser les bras, mais il va falloir faire un effort..."

François Hollande sur France 2 : "Ce que j'ai promis, je le tiendrai"
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Mer 30 Mai - 13:10

L'allocation de rentrée scolaire augmentera de 25% en septembre
fr info
Le Conseil des ministres confirme une promesse de campagne de François Hollande. L'Allocation de Rentrée Scolaire sera augmentée de 25% pour la prochaine rentrée.


. © IDÉ

Le montant de l'aide est calculé par enfant et par an, et modulé en fonction de l'âge. Cette mesure pourra augmenter le montant de l'allocation de 70 à 80 euros, estime Dominique Bertinotti, ministre déléguée à la Famille à la sortie du conseil des ministres. Trois millions de familles sont concernées, dont beaucoup de familles monoparentales, a-t-elle précisé, évoquant "une mesure redistributive de justice".

2,8 millions de foyers concernés en 2011

Le gouvernement applique donc à la lettre l'une des promesses de campagne de François Hollande (page 15 du Projet du candidat socialiste). Versée par les Caisses d'allocations familiales (Caf) sous conditions de ressources aux familles aux revenus modestes qui ont des enfants scolarisés de 6 à 18 ans, Pour les jeunes de 16 à 18 ans, l'allocation est versée sur justificatif de scolarité ou d'apprentissage.

La mesure prendra effet le 20 aout prochain selon la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine
70€ .... wahou ...
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un quinquennat à gauche ???

Message  ivo le Jeu 31 Mai - 8:55

Des avertissements pour François Hollande
fr info

A la Une : des signaux d'alarme qui résonnent déjà du côté de l'économie pour le nouveau gouvernement...

Si c'était un bulletin météo, il montrerait de lourds nuages noirs qui apparaissent déjà à l'horizon, non seulement à Paris mais aussi à Bruxelles... Si on ajoute les mauvais chiffres du chômage, voilà "des mauvaises nouvelles qui tombent comme grêle en mai" écrit Francis Brochet dans le Progrès.

Du côté de Bruxelles d'abord qui "met en garde Hollande", c'est le gros titre à la Une du Figaro et des Echos...

Les deux quotidiens précisent que c'est un avis qui porte d'abord sur les réformes lancées par Nicolas Sarkozy mais que c'est aussi de fait un avertissement pour François Hollande.

Au coeur des inquiétudes bruxelloises comme le soulignent les Echos des promesses de François Hollande : sur le coup de pouce au smic, sur les retraites, sur la TVA... Pour contenir les déficits, Bruxelles demande à la fois des mesures "rapides et concrètes" et des "choix décisifs".

Traduction de Jean Quatremer dans Libération : la France fait partie des maillons faibles de la zone euro. Elle pourrait connaître bientôt les mêmes tourments que l'Italie et l'Espagne, à en croire en tout cas ce sombre diagnostic de la Commission européenne.

Et cet avertissement venu de Bruxelles n'était pas le seul hier, il y en a eu un deuxième, venu celui-là de la Cour des comptes...

Son premier président Didier Migaud est un socialiste, et pour les Echos, il a beau s'en défendre : c'est bien un avertissement en bonne et due forme que la Cour des comptes a adressé hier au nouveau pouvoir en place. En gros les efforts du précédent gouvernement ont à peine suffi à améliorer les comptes publics, ou plutôt à stopper leur dégradation, et le nouveau pouvoir doit encore tailler dans les dépenses de l'Etat.

Avec une menace à peine voilée : la Cour des comptes a tenu à rappeller comme le rapportent les Echos que si les progrès restent insuffisants, elle pourrait aller jusqu'à refuser de certifier les comptes de l'Etat. Pour la Cour des comptes, c'est un peu comme d'agiter la menace nucléaire.

"On n'en est pas là" disait hier Didier Migaud, mais à lire les journaux ce matin et cette pluie d'avertissements et de mises en garde, ce "on n'en est pas là" paraît presque plus menaçant que rassurant pour le nouveau pouvoir.

Pour Philippe Waucampt dans le Républicain lorrain, le gouvernement est en train de manger son pain blanc en attendant de passer le cap des législatives, c'est après que les difficultés commenceront avec les inévitables arbitrages entre les promesses et la rigueur, des arbitrages sur lesquels va se jouer l'avenir du quinquennat.

.
avatar
ivo

Messages : 26713
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum