Derniers sujets
» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Dim 16 Déc - 17:29

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49


Abstention.... et après?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Abstention.... et après?

Message  spike le Lun 21 Mai - 0:21

Durant les législatives en Algérie il y a eu 57% d'abstention. Si pour moi ce résultat enlève toute légitimité au gouvernement, j'ai pas l'impression que la vie politique du pays en soit bouleversée pour autant.
Je rêve souvent que cette situation se déroule en France. Pour autant cet événement ne semble pas être suivi des effets qu'on aurait pu souhaiter...
A votre avis, que manque t-il pour passer à la vitesse supérieure?
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Lun 21 Mai - 13:39

Même situation en Serbie:

Tomislav Nikolic, le candidat nationaliste devance le président sortant Boris Tadic au deuxième tour de l'élection présidentielle en Serbie, selon les premières estimations de la soirée. Il obtiendrait 49,4% des voix contre 47,4% pour son adversaire. A noter que la participation a été inférieure à 50% des inscrits.
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  poil de yak le Lun 21 Mai - 13:52

Ben l'idéal serait de pousser le vice jusqu'à la désobéissance civile de tout les jours, ne plus payer d'impots, ni déclarer de revenus, envoyer de se faire foutre la paperasse et la bureaucratie. Enfin, vivre dans l'etat mais sans l'état si on considére qu'il n'est pas représentatifs.
Mais ça implique de renoncer à beaucoup de priviléges ( Laughing)....
poil de yak
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  Invité le Lun 21 Mai - 18:42

Disons déjà qu'au-delà d'un certain chiffre d'abstentions à déterminer (>50 % par ex) les élections ne devraient plus être reconnues. Décompter les bulletins blancs ou nuls, ce qui était le cas auparavant, serait également un progrès.

L'idée de poil de yak, à savoir la désobéissance civile vis-à-vis des loyers, des impôts, ce serait le must, mais qui commence ? Cercle vicieux dont je ne vois pas de sortie pour l'instant en tout cas... Ce genre d'attitude reste, actuellement, le fait de petits groupes minoritaires qui vivent en marge mais n'ont, en fin de compte, aucune influence sur le reste de la société.
Et pour que ça se généralise, il faudrait une telle prise de conscience, un tel sursaut que je ne vois pas venir... Pas faute pourtant de fréquenter les milieux libertaires, de connaître et fréquenter assidûment des gens de gauche, d'extrême-ultra gauche, mais la sauce ne prend pas dans les milieux populaires qui seraient pourtant les plus concernés. La solution est malheureusement, le plus souvent, dans ces milieux, soit le repli communautaire, soit les pratiques mafieuses, mais la révolution on en est très loin et la désobéissance prend des formes bien différentes de celles que nous souhaitons...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Mer 6 Juin - 20:14


les résultats du vote des 11 circonscriptions des Français de l'étranger. Premier constat : une participation faible, entre 13 et 24%.
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  niouze le Mer 6 Juin - 21:02

j'avais pas vu
poil de yak a écrit:Ben l'idéal serait de pousser le vice jusqu'à la désobéissance civile de tout les jours, ne plus payer d'impots, ni déclarer de revenus, envoyer de se faire foutre la paperasse et la bureaucratie. Enfin, vivre dans l'etat mais sans l'état si on considére qu'il n'est pas représentatifs.
Mais ça implique de renoncer à beaucoup de priviléges ( Laughing)....

et merde j'ai encore oublier de déclarer mes impots (pour ce que je touche toute façon ) sa doit faire 4 ans de suites j doit etre désobeissants ^^

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Ven 29 Juin - 18:29



(En france au second tour): Les abstentionnistes représentent donc 44,3 % : un record pour des élections législatives sous la 5e République.


Le taux d'absention au second tour de l'élection présidentielle a atteint dimanche 19,66%, contre 20,7% au premier tour, selon les chiffres définitifs du ministère de l'Intérieur
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Ven 29 Juin - 18:55

Bon j'attendais un peu avant de lancer véritablement le débat.

La première chose qu'on peut voir c'est que le taux d'abstention aux législatives est beaucoup plus élevé que celui de la présidentielle (44% contre 20%). Cela montre que les gens n'accordent pas du tout la même importance à ces deux types d'élections, la présidentielle semblant beaucoup plus importante, alors même que les députés sont plus proche des électeurs (hiérarchiquement parlant) que le président.
La comparaison des deux pourcentages d'abstention traduit il me semble, non pas une prise de conscience politique, ni une indifférence des gens envers la politique, car si c'était le cas le taux d'abstention de la présidentielle serait beaucoup plus élevé. Donc si indifférence il y a c'est envers les élections législatives uniquement.
Mais finalement, en y regardant de plus prêt, on se rend compte qu'en tant qu'individu nous sommes toujours soumis à une autorité. Lorsque l'on est enfant, c'est celle de la famille, à l'école c'est celle du professeur, au travail c'est celle du patron...
Rien d'étonnant au final qu'alors que nous nous croyons libres nous choisissions un maître qui décide de nos vies au jour le jour en élisant un président, puisque c'est dans l'ordre des choses finalement...
Et puis peut être que le fait de délégué sa vie ça permet d'une certaine manière de délégué ses erreurs. On peut donc dire "si j'ai agit de cette manière c'est parce que nos représentants ont mal agits". Et comme on dit faute avouées, fautes à moitié pardonnées. N'est pas finalement la même logique que la logique religieuse qui consiste à avouer ses fautes au seigneurs pour qu'il nous perdonne?
Et l'Etat tous comme Dieu nous donne une impression de sécurité.
Mais pourquoi avons-nous si peur de la liberté???!
A poursuivre....
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  poil de yak le Sam 30 Juin - 11:19

C'est sur que quand on parle de désobeissance, de lutte, d'un autre monde qu'est possible et de la vérité qui est ailleurs on se retrouve vite face à un c'est-comme-ça-isme assez virulent.

Me souvient on me demandais ce que je voulais faire plus tard, tout ce que je savais c'est que je voulais pas du boulot-loyer-crédit ; les gens de mon entourage (pourtant pas spécialement à fond dans la logique égoisto-capitaliste) prenaient vachement la mouche, style "si travailler c'est de la merde tu veut dire qu'on est tous des cons !?".
Parce que vivre sans travailler (par exemple) c'est déjà archi-fiché parasite qui suce les allocs et le chomage pour rien branler sur le dos des autres. Et si tu parle d'autogestion, de "réquisition" (méme si j'aime pas le terme vu que ça inclu une appropriation déjà) et de cultiver ton jardin on te traite de planteur d'herbe fumeur de joints....
A partir du moment ou les gens on fait leur cette logique, c'est super dur de réussir à entamer une discussion en profondeur sur les sujets tels que l'autonomie, la sortie du mode de vie qu'on nous prop'impose vu qu'ils ont l'impression d'étre pris de haut par un p'tit con qui connait rien à la vie (et va leur dire que la vie c'est pas ton taff/apart/bagnole).
Fin déjà réussir à faire prendre conscience que c'est pas parce les chose sont comme elles sont qu'elle doivent le rester ce serait un grand pas.

Bon j'espére étre resté un peu dans le sujet...

[EDIT] Abstention.... et après? Calimero
poil de yak
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty réponse pour reboostage de tous

Message  Libertad le Ven 6 Juil - 11:54


Que vive la lutte !




Abstention.... et après? 1679LutteLes diversions électorales sont terminées. Le Parti socialiste a la majorité au Parlement et, désormais, rien ne peut plus arrêter le changement… Changement de mots : l’austérité devient le pragmatisme économique. Changement de style : la ministre Vert porte des jeans et circule en métro. Changement médiatique : le nouveau président se déplace sur le plateau d’une chaîne publique de télévision au lieu de tenir sa conférence à l’Élysée. Changement d’heure, on est passés à celle d’été… désolé, je m’égare.
Le seul petit problème c’est que le système, lui, reste identique. Les marchés, les banques, les patrons, les « décideurs », comme on dit, sont bien en place et ont simplement organisé le changement de personnel politique comme ils l’ont fait en Espagne, en Italie, en Grèce… ces derniers mois. Car l’on peut reprocher bien des choses au capitalisme, mais certainement pas son incapacité à s’adapter au contexte économique et social. Parfois un gouvernement bien à droite lui est utile, parfois il est nécessaire de faire jouer l’alternance politique pour faire diversion, parfois, si la situation se tend, la mise en place d’un pouvoir autoritaire s’impose. L’objectif étant de maintenir voire d’augmenter les profits sans engendrer de révolution sociale.
Nous entrons donc dans cette période de changement d’opérette, mais il n’est pas certain que l’illusion dure autant qu’en 1981 avec Mitterrand. Que de balivernes n’avait-on entendu à cette période. J’avais même aperçu à Rennes, le jour de son élection, sur la grande place de la mairie, deux ou trois gus agitant des drapeaux noirs. Je n’ai pas vocation à donner des leçons, mais le noir de leurs drapeaux marquait pour le coup à la fois l’enterrement des illusions des travailleurs et une grande confusion politique. Dès 1983, la mise en place des camps de rétention et le tournant de la rigueur économique mettaient les pendules à l’heure. Tournant toujours pas terminé trente ans plus tard. De quoi donner un gros mal de crâne, un peu comme les lendemains de beuverie où la cruelle réalité se rappelle à votre bon souvenir.
Nombreux sont ceux qui ne croient plus à cette pantalonnade, sans pour autant entrevoir une alternative. L’abstention n’a rien en soi de révolutionnaire si elle n’est pas accompagnée d’une forte conscience sociale. Tout est fait pour que cette conscience disparaisse au fil des compromissions, des duperies, des renoncements petits ou grands des organisations de classe que devraient être les syndicats. Car on en revient toujours là. La lutte de classe, quasiment un gros mot aujourd’hui mais tellement présente partout, même si elle ne dit pas son nom, dans quasi tous les aspects de notre vie. La lutte de classe qui cherche sa voie contre vents et marées, contre Chérèque et Thibault.
Il y a pour les militants anarchistes une opportunité considérable pour peu qu’on s’en donne les moyens. Une réflexion basée certes sur notre histoire et nos pratiques (fédéralisme, gestion directe, anti-autoritarisme) mais ouverte, un fonctionnement efficace qui vise à rassembler et non à isoler, la volonté de ne jamais se laisser « impuissanter » par ceux qui discourent mais n’agissent pas, bref se montrer à la hauteur des enjeux.
En Espagne, dans les Asturies, les « gueules noires » des dernières mines de charbon sont en grève depuis la fin mai et se battent avec acharnement contre l’État espagnol qui entend liquider leur outil de travail et les envoyer rejoindre les millions de chômeurs sous l’injonction de la Commission européenne.
En France, aujourd’hui et plus encore demain, avec le déluge de plans sociaux qui s’annonce, des travailleurs, des populations entières parfois peuvent entrer en résistance. Les militants anarchistes dans les syndicats et ailleurs seront-ils des points d’appui efficaces ou non ? Telle est la question. Le reste n’est que péroraison tant il est vrai que la révolution sociale ne se construira que sur la base de millions de travailleurs, de jeunes, de chômeurs, aujourd’hui « réformistes », mais demain dans la lutte collective, possibles acteurs d’un changement profond pour peu que l’idéal libertaire prenne corps et sens à leurs yeux.
Que vive la lutte !

Fabrice (groupe La Sociale)

http://www.monde-libertaire.fr/syndicalisme/15822-que-vive-la-lutte
Libertad
Libertad

Messages : 140
Date d'inscription : 20/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Mer 25 Juil - 19:17

Continuer la lutte, bien sûr. Mais ce que je veux dire c'est que si l'abstention peut être un moyen de (re)prendre le contrôle de sa vie et de ses choix, j'ai pas l'impression qu'elle entraîne une grande réflexion politique de cex qui votent, ni qu'elle ne pose question à nos gouvernements. Elle est évacuée en 5 min au 20h. Le message que les anarchistes mettent derrière cet acte n'a, semble t-il, aucun impact.

Poil de yak: Par rapport à ce que tu dis, as-tu tenté la vie en communauté par exemple?


Dernière édition par spike le Jeu 26 Juil - 0:08, édité 1 fois
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  Invité le Mer 25 Juil - 22:54

Je suis bien d'accord avec toi : aucun impact. Donc, si tu t'abstiens parce que c'est plus fort que toi, pour toutes les raisons déjà développées ici et sur bien d'autres forums (et ailleurs), ok. Si c'est pour prouver quelque chose, je n'en vois pas l'intérêt : personne n'en a rien à cirer, à part toi-même si tu as besoin de ça pour te sentir en accord avec tes idées.

Par contre, à la rentrée, et sur la lancée des mouvements sociaux déjà en route (PSA, Fralib, Doux, bref les entreprises qui licencient à tour de bras à coup de plans sociaux), des millions de gens dans la rue, en France et ailleurs, peut-être que...

Une fois pour toutes il ne faut rien "attendre" : pas plus de l'abstention que d'autre chose. Mais descendre dans la rue, en connaissant les pièges à éviter et les récupérations syndicales, politiques, etc, là tu n'attends pas, tu agis. L'automne devrait vraiment être chaud, du moins je l'espère.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  poil de yak le Jeu 26 Juil - 14:27

spike a écrit:
Poil de yak: Par rapport à ce que tu dis, as-tu tenté la vie en communauté par exemple?

Concrétement pas vraiment, à l'occasion sur des rassemblements tels que sommet, contre-sommet, occupations, toussa mais rien de "long-terme-ique"
Aprés je n'envisage de toute façon rien d'autre que la (petite) communauté comme mode de vie cohérent.
poil de yak
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Jeu 26 Juil - 15:50


Je suis bien d'accord avec toi : aucun impact. Donc, si tu t'abstiens parce que c'est plus fort que toi, pour toutes les raisons déjà développées ici et sur bien d'autres forums (et ailleurs), ok


Une fois pour toutes il ne faut rien "attendre"

Tu as sûrement raison. Tu as visiblement plus de recul et d'expérience que moi...


Pas faute pourtant de fréquenter les milieux libertaires, de connaître et fréquenter assidûment des gens de gauche, d'extrême-ultra gauche, mais la sauce ne prend pas dans les milieux populaires qui seraient pourtant les plus concernés.

C'est peut être parce que les gens qui, par exemple, brûlent des voitures dans les quartiers populaires ne le font pas dans le but de changer le monde, mais peut être celui d'exprimer leur frustration de ne pouvoir se payer une ferrari... scratch scratch
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  Invité le Jeu 26 Juil - 16:37

C'est peut être parce que les gens
qui, par exemple, brûlent des voitures dans les quartiers populaires ne
le font pas dans le but de changer le monde, mais peut être celui
d'exprimer leur frustration de ne pouvoir se payer une ferrari... scratch scratch
C'est bien le problème : si, pour tout rêve dans la vie, on a celui de se payer une Ferrari, c'est triste. Mais c'est aussi dû à tout ce que les medias nous mettent dans la tête : téléréalité, gains du loto, exemples de sportifs qui gagnent en une journée ce qu'on ne gagne pas en un an même en travaillant. Pour peu qu'on manque un peu d'esprit critique voilà le rêve d'une vie : se payer une Ferrari.

Attention, je ne généralise pas, loin de là : je connais des quantités de jeunes de banlieue (comme on dit) qui bossent à l'école, qui veulent réussir des études et qui savent aussi que, malgré ces études, leur avenir est plus qu'incertain. Des jeunes qui voudraient réussir pour que leurs parents soient fiers d'eux (je l'ai souvent entendu) et pour s'intégrer dans une société qui les rejette. D'où, également, repli communautariste. Mais je connais aussi certains jeunes qui votent : parce que voter à gauche quand on n'a connu que la droite (qui était là depuis 10 ans tout de même) cela représente aussi un espoir. Et tu n'enlèveras pas si facilement de la tête des gens que la gauche c'est mieux que la droite. Ou moins pire... Quand ils verront le résultat, s'ils sont déçus d'ici les prochaines élections, ils iront voter à droite en se disant que c'est mieux que la gauche... Et ainsi de suite : c'est bien comme ça que ça se passe depuis des décennies non ?

Le problème vient aussi, à mon avis, du fait que nous ne savons pas, ou ne pouvons pas faute de moyens matériels et humains, aller dans ces quartiers populaires expliquer nos idées. On le sait qu'il faudrait aller sur les marchés, aller au pied des tours, pour discuter avec les habitants. Qui le fait ? À part les candidats en campagne électorale, évidemment...

Pour revenir au sujet : s'abstenir c'est une chose, faire connaître nos idées c'est légèrement plus compliqué, et pour une bonne raison, c'est qu'elles ne sont pas simples. C'est un peu plus compliqué d'expliquer l'autogestion et l'appropriation des moyens de production que de dire qu'on veut le SMIC à 1700 €...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Jeu 26 Juil - 18:57

Et qu'est-ce-que tu veux que je dise moi après ça chère Nn Very Happy? Il me semble qu'on est une fois encore tombé dans une impasse...

Ce qui est triste c'est que l'enseignement que je tire de cette discussion c'est: Vis en accord avec tes idéaux et n'attend rien des autres... No future qu'ils disaient...
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Jeu 26 Juil - 19:51

ivo a écrit:
Vis en accord avec tes idéaux et n'attend rien des autres... No future ...

merde .... spike vieilli .... Wink

Very Happy Wink
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  Invité le Jeu 26 Juil - 22:10

C'est un peu plus compliqué que ça spike. Je pense qu'il faudrait plus adapter notre discours au quotidien des gens car j'ai quelquefois l'impression qu'on plane. Les théories as sr c'est beau, mais aller discuter avec les gens dans la rue de leurs problèmes ce serait pas mal non plus.
Concernant le fait de ne pas attendre les choses des autres, ça me semble évident : ça s'appelle la délégation de pouvoir et, puisque tu milites ça ne te concerne pas, tu n'attends pas après les autres puisque tu te bouges par toi-même.
Quant à l'abstention, je trouve beaucoup de mes copains anars un peu naïfs là-dessus : on dirait qu'ils n'ont pas encore compris que ça ne sert strictement à rien de ne pas voter, pas plus en tout cas, que de voter... Ce qui compte c'est ce qu'on fait par ailleurs.
Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Ven 27 Juil - 0:50


Concernant le fait de ne pas attendre les choses des autres, ça me semble évident : ça s'appelle la délégation de pouvoir et, puisque tu milites ça ne te concerne pas, tu n'attends pas après les autres puisque tu te bouges par toi-même.

Oui si tu utilises cet argument dans un contexte de lutte de classes, je n'attends rien de l'Etat par exemple. Mais quand je suis dans la merde, je ne refuse généralement pas un coup de main. Et quand je débats avec quelqu'un je veux constamment faire changer mon interlocuteur et "j'attends" de lui qu'il me fasse réfléchir, et c'est dans ce contexte là que ta phrase prend un sens nouveau pour moi...


Ce qui compte c'est ce qu'on fait par ailleurs.

Et finalement on en fait pas grand chose pour l'instant...


Dernière édition par spike le Sam 28 Juil - 1:40, édité 1 fois
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  Invité le Ven 27 Juil - 23:53

Quand je parle d'attendre, c'est dans un sens bien précis : ça veut dire -pour moi- ne pas attendre que les choses arrivent. J'ai entendu une fois un pote me dire "moi j'aimerais bien qu'y ait la révolution, je l'attends le grand soir". Mais je ne l'ai jamais vu dans une manif, ou faire une grève. C'est ça que je veux dire : ne pas attendre que ça bouge tout seul, qu'on vote ou pas.
Perso, je trouve que ce n'est pas grave de voter. Plus j'y pense, plus je me dis que les intégristes de l'abstention se fourrent un peu le doigt dans l'oeil en période électorale (voir la propagande de la FA par exemple). Personne n'est obligé d'aller voter, personne n'est obligé de croire aux promesses électorales, d'ailleurs je ne connais personne, je dis bien strictement personne qui y croie vraiment. Et d'ailleurs "c'est dans la rue qu'ça s'passe" !!!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Sam 28 Juil - 1:46


J'ai entendu une fois un pote me dire "moi j'aimerais bien qu'y ait la révolution, je l'attends le grand soir". Mais je ne l'ai jamais vu dans une manif, ou faire une grève.

J'ai le plus grand mépris pour ce type de personne...


Personne n'est obligé d'aller voter, personne n'est obligé de croire aux promesses électorales, d'ailleurs je ne connais personne, je dis bien strictement personne qui y croie vraiment.

Et selon toi qu'est-ce qui fait que les gens continuent à y aller malgré ça? C'est ça que je n'arrive pas à capter...
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  Invité le Sam 28 Juil - 10:53

Et selon toi qu'est-ce qui fait que les gens continuent à y aller malgré ça? C'est ça que je n'arrive pas à capter...
Un peu de sens des nuances stp spike !
On peut ne pas croire aux promesses et y aller pour diverses raisons :

- se dire que, plus un parti a de voix, plus il va peser sur la vie politique et sur notre avenir : le pourcentage du FN au 1er tour a influencé le comportement de la droite. Nul doute que si Sarko avait été réélu, sa politique aurait encore plus radicalement penché à droite qu'elle ne l'avait déjà fait pendant 5 ans. Si au contraire Mélenchon avait obtenu un pourcentage un peu plus important et ne s'était pas vautré à Hénin-Beaumont, on peut penser que le PS serait un peu plus énergique. Tu as l'impression que rien n'a changé depuis que la "gauche" est au pouvoir : mais si la droite était passée je crois que ce serait encore pire qu'avant. Là je parle très prosaïquement de la vie au quotidien, pas de ce qui attend les générations futures et l'explosion de la planète. À défaut d'abolition du salariat, on gardera peut-être le RSA : c'est pourri mais ça vaut mieux que rien. Plus de voix pour Mélenchon et on aurait pu espérer qu'il soit significativement augmenté, on aurait pu espérer un peu moins d'arrogance du patron de Peugeot, etc. En 81, quand Mitterrand a été élu, la peine de mort a été abolie. Elle l'aurait peut-être été aussi avec la droite molle de l'époque, mais c'est à gauche que ça s'est fait. Je pourrais continuer pendant longtemps car bien des mesures sont ignorées (le statut de la fonction publique, par exemple, date de la gauche au pouvoir et d'un ministre communiste) ou oubliées.

- voter contre : pas la peine d'explications hein ? Surtout cette année...

- se dire que, dans certains pays, des gens meurent pour obtenir le droit de vote et des élections démocratiques, se dire que les femmes n'ont obtenu le droit de vote en France qu'après la 2nde guerre mondiale et que ça a été un progrès (tu ne crois pas ?)

- se dire que ton abstention passera complètement inaperçue, au milieu de tous ceux qui n'en ont rien à foutre de ce qui se passe et qui ne savent même pas qu'il y a des élections (véridique : un copain qui est passé chez moi le lendemain de l'élection de Hollande m'a sorti : "C'est quand les présidentielles ?")

Je ne cherche pas à te persuader qu'il faut voter : je tente juste de répondre au titre du topic "abstention et après ?". Après, désolée, mais rien, si ce n'est la satisfaction d'avoir agi en conformité avec tes convictions, et c'est déjà beaucoup.

Et, pour finir, moi, ceux que je renvoie dos à dos dans leur intolérance, ce sont les intégristes des deux bords : ceux qui veulent absolument me convaincre d'aller voter, tout comme ceux pour qui il est une évidence que je n'irai pas parce que je suis anar. Je suis assez grande (façon de parler, je sais) pour décider toute seule de ce que je fais.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  spike le Sam 28 Juil - 11:31

Merci!
Mais je te dirais juste que:

- se dire que, dans certains pays, des gens meurent pour obtenir le droit de vote et des élections démocratiques, se dire que les femmes n'ont obtenu le droit de vote en France qu'après la 2nde guerre mondiale et que ça a été un progrès (tu ne crois pas ?)

l'un n'empêche pas l'autre. J'ai beau être anar, je soutiens les combats pour que des gens qui vivent en dictatures, puissent obtenir des élections libres. Mais bon, l'expérience des pays européens nous montre que les élections démocratiques ce n'est pas le paradis, et qu'il faudrait aller au delà.
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  niouze le Sam 28 Juil - 15:51

l'experience de pays sorti de dictature non plus ( je pense aux pays d'amerique latine et du sud des année 80-90 qui ont troquées des dictatures militaires pour une dictature des marchés bien que sa change par chez eux depuis ).

Par contre, à la rentrée, et sur la lancée des mouvements sociaux déjà en route (PSA, Fralib, Doux, bref les entreprises qui licencient à tour de bras à coup de plans sociaux), des millions de gens dans la rue, en France et ailleurs, peut-être que...
>>>>
C'est un peu plus compliqué d'expliquer l'autogestion et l'appropriation des moyens de production
>>>>
Quand je parle d'attendre, c'est dans un sens bien précis : ça veut dire -pour moi- ne pas attendre que les choses arrivent.
=
Un an après la crise du 20 décembre 2001, l’Argentine compte une centaine d’entreprises occupées par près de dix mille employés. A Buenos Aires, l’usine Grissinopoli a réussi son pari: fonctionner sous forme de coopérative ouvrière.
article complet

ce que je veut dire c'est qu'il faut aller plus loin que simplement manifester ou attendre le grand soir ;
malheureusement vu ma situation,(de sale parasite, qui bosse une fois de temps en temps dans ce qu'il y a de pire, saisonnier agri ou interim ) c'est pas moi qui va aller dire au gars de peugeot comment il devrait agir ; apres c'est sur l'argentine c'est pas la france eux dans l'histoire ils se sont prit une dictature, un vrai liberalisme de choc, et en même temps comme nombre de pays de cette régions ont une vrai culture de résistance de gauche
nous ont a vécu un capitalisme à la papa (enfin mes parents en ce qui me concerne ) : un capitalisme social,keynesien, avant d'etre entrainé dans le liberalisme mais doucement, petit a petit.
de plus notre histoire récente de la revolte (excepté une parenthese raté en 68 ) a été mené par des grandes centrales syndicales qui disait quoi dire quoi faire hors celle ci sont aujourd'hui completement délitée ....(et on l'a vu pour les retraites se sont fourvoyées)

pour ce qui est de l'abstention je reste campé sur mes positions mais maintenant que les éléctions sont passé et que le cirque médiatique avec béh je fait plus chier les gens avec sa (ou plutot c'est eux qui me font plus chier ^^)


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Abstention.... et après? Empty Re: Abstention.... et après?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum