Derniers sujets
» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Aujourd'hui à 12:29

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

Today's joke

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Jeu 20 Sep - 12:47

Contrairement aux idées reçues, les jeunes des quartiers portent en eux des valeurs » de droite « : loin d’être des supporters de l’égalitarisme et de l’assistanat, ils font preuve d’une inextinguible soif de liberté et de réussite individuelle, d’une volonté de voir leur travail et leur mérite reconnus, d’un besoin de transmission familiale, culturelle, religieuse. Enfin, ils ne sont pas dupes d’un Etat-providence, à leurs yeux inefficace. Parce que résoudre les problèmes des quartiers, c’est résoudre une grande partie des problèmes de notre société trop sclérosée, il est temps de signer le renouveau des banlieues comme creuset d’une République de toutes les réussites : en passant de l’assistanat à la foi dans l’individu, la confiance dans la société civile et l’égalité réelle des chances par l’école. Un témoignage concret et optimiste sur la jeunesse de notre pays qui propose un regard et un souffle nouveaux.
http://www.dusensalaction.fr/decouvrez-mon-livre/

désolé pour la source mais cette personne parle de revolution ^^
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Jeu 20 Sep - 12:51

Une prime de silence versée aux agents secrets français
fr info
6 commentaires
Au titre du "strict respect du secret professionnel", les 5.000 militaires de la DGSE (services secrets français) vont toucher à partir du 1er janvier prochain une prime mensuelle de 105 à 130 euros.

L'information a été publiée ce jeudi matin au Journal officiel : une indemnité de contrainte spécifique sera versée à partir du 1er janvier prochain aux militaires de la Direction générale de la sécurité extérieure.
Cette indemnité — 105 euros par mois pour les sous-officiers et les militaires de rang, 130 euros pour les officiers — vise à tenir compte de "sujétions particulières, notamment en ce qui concerne le strict respect du secret professionnel", inqiue le décret.


La DGSE, le plus important service de renseignement français, compte 5.000 hommes et femmes (70 % de civils, 30 % de militaires).

on en touchait pas tant à l'époque ...1200/1500 € par an pour la fermer ... l'armée n'est plus ce qu'elle était ...^^
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Jeu 20 Sep - 19:21

Une fausse psychologue condamnée à deux ans de prison ferme
fr info
Cette femme avait fabriqué de faux diplômes de psychologue et s'était inscrite sur une liste d'experts judiciaires à Périgueux. Après 400 rapports d'expertises réalisés avec son titre usurpé, le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné la fausse experte à quatre ans de prison dont deux ferme.

Une mère séparée de ses enfants à l'issue d'un de ses rapports, des victimes discréditées par ses analyses, des accusés de délits sexuels accablés par ses arguments : les 400 rapports de Régine Labeur ont laissé des souvenirs douloureux.

La décision du tribunal correctionnel de Toulouse est accueillie avec soulagement par les avocats des parties civiles. "C'est une très belle décision", s'est félicitée l'avocate d'une victime, Me Sylvie Noachovitch, jointe au téléphone.

70.000 euros de fausses expertises

Avant de fabriquer elle-même ses faux diplômes de psychologue en 2003, Régine Labeur avait exercé les métiers de chauffeur de taxi et de comptable. Elle avait obtenu son inscription sur la liste des experts psychologues début 2005 à Périgueux.

A l'époque, les tribunaux de Périgueux et Bergerac n'étaient pas riches en experts judiciaires et Régine Labeur étaient particulièrement disponible. Devenue l'experte préférée des procureurs et juges d'instruction, on lui doit les deux tiers des expertises réalisées à l'époque. Selon la cour, elles lui ont rapporté 70.000 euros en trois ans.

C'est son mari qui avait révélé la tromperie lors de leur procédure de divorce. A l'issue du procès le 14 juin dernier, le parquet a requis trois ans de prison dont 15 mois ferme.
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Jeu 20 Sep - 19:24

Il tape "123456" et pirate le site de la Banque de France "à son insu"
fr info
Un internaute vient d'être relaxé à Rennes pour avoir piraté "sans le savoir" banque-france.fr en 2008. À l'époque, la sécurité informatique de l'établissement était des plus sommaires. Un code secret rudimentaire : "123456".

Pirate malgré lui ! C'est la ligne de défense qu'a adoptée devant le tribunal correctionnel de Rennes, un internaute de Fougères en Ille-et-Vilaine, accusé d'avoir bloqué pendant 48h le système informatique de la Banque de France en 2008. À l'époque, l'affaire avait fait grand bruit. Car son intrusion avait paralysé le service surendettement de l'établissement et déclenché l'ouverture d'une enquête internationale. Enquête aboutissant à son identification et interpellation deux ans plus tard.

Pourtant, cet homme au RSA qui vit "replié sur lui-même" et passe son temps sur internet l'assure. Il ne s'est même pas rendu compte de "son forfait". Selon son avocate Me Hélène Laudic-Baron, il n'avait de cesse à l'époque de chercher des moyens de contourner les numéros surtaxés, et ce serait par hasard en utilisant Skype (système de téléphone sur le net) qu'il se serait retrouvé sans le savoir à la Banque de France et qu'à la demande d'un code d'accès, il aurait tenté le classique "123456"... avant de "raccrocher". Trop tard, la protection du système de la Banque s'était déjà mis en branle.

"Un enfant de dix ans aurait pu pirater la Banque de France" (avocate)

Ce mardi, le tribunal a accepté cet incroyable récit et relaxé le prévenu alors que le parquet réclamait pour lui 70 heures de travail d'intérêt général. Selon Ouest France, les cyberflics qui l'avaient interpellés en 2010 et fouillé son ordinateur avaient déjà réalisé tout de suite qu'ils n'avaient pas affaire à un hacker. Une énième affaire cependant qui démontre que la sécurité informatique, y compris des sites sensibles, est encore bien balbutiante. "Un enfant de 10 ans aurait pu pirater la banque", a plaidé, ironique, l'avocate, d'autant que la suite de chiffre manifestement fonctionnait aussi en sens inverse "654321" !

Début septembre déjà, le Canard Enchaîné avait révélé que les sites internet de plusieurs ministères (Économie, Fonction Publique, Redressement productif ou Emploi) étaient de vraies passoires, faute de mise à jour depuis deux ans. Selon l'hebdomadaire, le mot de passe d'administration sur tous ces sites, entre autres failles, était... "password".
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Ven 21 Sep - 9:04

Des Amish reconnus coupables de crime haineux dans une affaire de barbes coupées
Aux Etats-Unis, un évêque amish et 15 membres de sa communauté ont été reconnus coupables de crime haineux. Ils étaient jugés pour avoir coupé sauvagement la barbe de coreligionnaires. Une vengeance particulièrement humiliante pour les victimes.
>>>
http://www.franceinfo.fr/justice/des-amish-reconnus-coupables-de-crime-haineux-dans-une-affaire-de-barbes-coupee-744923-2012-09-21
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Ven 21 Sep - 9:22

L'ancien directeur de l'aéroport de Limoges jugé pour escroquerie
fr info
L'éphémère directeur de l'aéroport de Limoges comparaît ce vendredi devant le tribunal correctionnel de la ville pour "escroquerie" et "faux et usage de faux en récidive légale". Il est poursuivi pour avoir inventé un CV et des références professionnelles pour décrocher le poste.
>>>
http://www.franceinfo.fr/justice/l-ancien-directeur-de-l-aeroport-de-limoges-juge-pour-escroquerie-744447-2012-09-20
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Ven 21 Sep - 9:25

les Etats-Unis essayent de calmer le jeu. Ils ont annoncé avoir acheté des espaces publicitaires sur les chaînes de télévision pakistanaises pour diffuser des spots destinés à calmer la colère des musulmans contre le film.
http://www.franceinfo.fr/societe/film-anti-islam-la-crainte-de-nouvelles-protestations-ce-vendredi-744903-2012-09-21

mais bien sur !!! des spots de pubs !!!! c'est ça la solution !!!!
XD
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Sam 22 Sep - 10:57

le tribunal de Baden-Baden a assuré vendredi ne plus douter qu'Aribert Heim était bien Tarek Hussein Farid, mort le 10 août 1992 au Caire d'un cancer. Le défenseur du criminel a notamment fourni un certificat de conversion à l'islam de Heim avec son nouveau nom.
>>>
La justice allemande officialise la mort du criminel nazi Aribert Heim
http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/09/21/la-justice-allemande-officialise-la-mort-du-criminel-nazi-aribert-heim_1763716_3214.html
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Sam 22 Sep - 11:08

Pays-Bas : la police anti-émeute intervient dans le chaos d'une soirée "Project X"
fr info
La police anti-émeute est intervenue vendredi soir aux Pays-Bas pour contenir plusieurs milliers de personnes ayant répondu à l'invitation, malencontreusement rendue publique sur Facebook, d'une adolescente à festoyer pour son anniversaire. La soirée est notamment connue sous le nom de "Project X Haren".

http://www.youtube.com/watch?v=G1Pnl05akl8&feature=player_embedded

Elle souhaitait marquer le coup pour son 16e anniversaire vendredi soir dans sa maison familiale, située dans le centre de la petite ville d'Haren, mais elle avait oublié de rendre l'invitation privée sur Facebook. Résultat, plus de 20.000 personnes avaient ensuite indiqué via le réseau social qu'elles participeraient à l'événement.

Chaos, drogue et alcool

Selon l'agence de presse néerlandaise ANP, la situation à Haren a dérapé vendredi soir", "plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées" dans cette petite ville de 18.000 habitants au nord des Pays-Bas.

La télévision publique parle quant à elle de 3 à 4.000 personnes, en grande majorité des jeunes. Elle assure notamment que des voitures et clôtures de maisons ont été endommagées, ainsi que des pierres, bouteilles, et fumigènes ont été lancés en direction des policiers qui bloquaient l'accès à la rue où habite la jeune fille.

Alors que les autorités municipales de Haren avaient pris des mesures exceptionnelles pour la soirée, les médias parlent de "chaos", et assurent que de nombreux jeunes sont sous l'influence de la drogue ou de l'alcool. Ils indiquent également que plusieurs personnes ont été blessées, dont deux grièvement. Des lampadaires et des panneaux de signalisation ont été vandalisés. D'après la télévision NOS, un supermarché aurait même été pillé.

La police a procédé à quatre arrestations et a pris des images du rassemblement dans le but d'éventuelle poursuites.

Project X Haren

Cette soirée qui est partie de Facebook, avait ensuite été reprise par plusieurs sites internet et renommée "Project X Haren" une allusion au film américain "Project X" qui raconte une soirée organisée par trois adolescents, et qui termine mal.

D'autres soirées qui ont été organisées via Facebook avaient déjà dérapée, notamment en Allemagne où une liaison ferroviaire avait du être partiellement interrompue en août après que près de 350 personnes s'étaient rendues à une fête organisée par des jumeaux de 15 ans.

avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Dim 23 Sep - 20:04

Pourquoi le Michelin est-il un guide gastronomique?
fr info
Pourquoi la firme Michelin qui fabrique des pneumatiques a publié et publie encore un guide des restaurants ? Quel rapport entre le caoutchouc et le bœuf en daube ?

Michelin a sorti un guide gastronomique pour augmenter son chiffre d'affaire mais pas vraiment grâce au guide lui-même puisque son but était de vendre des chambres à air.

Pour la petite histoire, en 1900, la marque sort un recueil, un guide technique qui explique Comment changer la chambre à air d'un véhicule automobile mu par un moteur alimenté au pétrole. A l'époque, elle domine le marché français. Le problème est de faire croître la consommation de ses produits mais après l'achat de leurs véhicules, les conducteurs ne changent pas les pneus d'origine avant longtemps. Elle transforme donc ce guide technique en guide des endroits à ne pas manquer : les points de vue, les monuments et les restaurants. Incitant ainsi les automobilistes à rouler et à user leurs pneus sur les routes abrasives de l'époque bien plus rapidement.
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Lun 24 Sep - 8:50

L'OPA du Qatar sur la banlieue
fr info
"OPA sur la banlieue" annonce en titre Libération. Selon le quotidien (qui reprend une information du site metrofrance.com passée largement inaperçue jeudi dernier), Arnaud Montebourg vient d'entériner la création d'un fonds par le Qatar pour les zones déshéritées. A lire aussi ce matin sur atlantico.fr : "Montebourg renonce à son hold-up sur les 50 millions promis par le Qatar aux banlieues".

L'argent du Qatar ira donc bien aux banlieues. Traduction de Libération : l'émirat se pose en "grand financier des banlieues de la République". Un projet qui traînait dans les tiroirs avant la présidentielle et qui avait déjà provoqué une polémique sur le thème "on vend des banlieues à une puissance étrangère, de surcroît islamique"...



Pour désarmorcer les critiques venues aussi bien de gauche que de droite, le ministre du Redressement productif a modifié le dispositif initial : le fonds sera de 100 millions d'euros au lieu de 50, avec une participation française, et à destination non seulement des banlieues mais aussi de zones rurales paupérisées.

Du côté des élus locaux qui sont à l'origine de cette idée et qui avaient eux-mêmes demandé au Qatar d'investir dans les banlieues pour aider des jeunes entrepreneurs, on savoure avec cette pluie de milions un "Noël avant l'heure".

C'est aussi une nouvelle preuve de l'influence du Qatar en France...

Oui car ce Père Noël a un nom : l'émir Al-Thani... Petite devinette dans Libération : quel est le pays qui a été reçu le plus à l'Elysée depuis le début du quinquennat de François Hollande ? Ni l'Allemagne, ni les Etats-Unis, mais le Qatar. Pas mal pour un micro-Etat grand comme la Corse qui investit frénétiquement en France, dans les palaces, le PSG ou le CAC 40... Aujourd'hui, dans les banlieues.

Alors quelles seront les contreparties se demande déjà Nicolas Demorand, quelles seront les prochaines étapes, Libération parle d'un "persistant parfum de mystère et de raison d'Etat" autour des intérêts qataris en France.

Et rappelle qu'entre les intérêts purement économiques et le conservatisme religieux, le Qatar ne craint décidément pas l'ambiguïté... Jean-Pierre Perrin toujours dans Libération parle d'une diplomatie du Qatar ouvertement pro-occidentale sur le devant de la scène, mais qui finance aussi en coulisses des groupes salafistes, notamment en Libye.

....
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Lun 24 Sep - 9:00

L'incroyable plan de la SNCF pour récupérer RFF sans ses dettes
http://www.challenges.fr/entreprise/20120923.CHA1123/pour-recuperer-rff-et-la-maitrise-du-reseau-ferre-la-sncf-veut-faire-payer-passagers-et-contribuables.html
A quelques jours de l'annonce d'une réforme du système ferroviaire, la SNCF prépare le terrain à sa réunification avec le gestionnaire des voies ferrées. Son objectif: ne reprendre qu'un tiers de la dette en faisant payer les 20 milliards restants aux passagers et à l'Etat.

Alors que Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports, se prépare à lancer la réforme du système ferroviaire par une annonce lors du premier conseil des ministres d’octobre, la SNCF a précisé sa position la semaine dernière lors d’un séminaire organisé à Berlin.

Depuis des années, Guillaume Pepy, le président de la Sncf, réclame la réunification de son groupe avec le gestionnaire des voies, Réseau ferré de France. Problème : ce dernier n’a été créé (en 1997) que pour une unique raison, porter une dette monumentale qui menaçait, à l’époque, de faire imploser tout le système ferroviaire français. Cette dette n’a pas disparu. Elle s’élève aujourd’hui à 30 milliards d’euros. Avec les 8,3 milliards de dette de la SNCF, la dette globale du ferroviaire français frôle donc les 40 milliards. Et RFF comme la SNCF s’accordent à dire que, d’ici 15 ans, elle atteindra les 60 milliards d’euros.

Cette question rendrait donc à première vue impossible tout rapprochement entre les deux entreprises publiques. Mais la concurrence ne restera pas éternellement hors des frontières, et la SNCF veut à toute force pouvoir se défendre quand les ICE de, au hasard, la Deutsche Bahn (DB), rouleront en France. Or, si elle maîtrise les rails, donc les horaires et les lignes, elle pourra garder le contrôle de la situation. C’est exactement ce qu’a fait la DB en Allemagne : la concurrence est limitée à 25% du marché, et aux lignes secondaires, ou moins rentables. Deutsche Bahn reste donc puissante tout en dégageant des bénéfices. La SNCF doit donc à toute force mettre la main sur RFF.

Faire, par exemple, payer davantage les passagers des TER

Comment régler le problème ? "La question financière est aujourd’hui insoluble : il manque un milliard d’euros par an pour que le système fonctionne correctement. Il faut donc remettre le système entièrement à plat", préconise Sophie Boissard, directrice de la stratégie du groupe, qui prévient prudemment cependant que "ce n’est pas le rôle de la SNCF de faire la politique publique des transports".

La directrice générale déléguée propose cependant sa solution : une stabilisation de la dette grâce aux efforts de trois acteurs qui en porteraient chacun une partie: l’Etat, la SNCF et les passagers. "La SNCF peut reprendre un peu de dette à son compte", explique Sophie Boissard, qui souligne que la situation financière du groupe est désormais assainie et peut donc supporter un peu plus d’endettement. "Les passagers ensuite peuvent contribuer un peu plus au coût de leur transport : aujourd’hui, les passagers de TER, par exemple, ne paient que 28% du coût total de leur billet !" Quant à l’Etat, ce sera à lui de savoir ce qu’il veut faire : "une reprise partielle de la dette ? Une contribution exceptionnelle pendant quelques temps ?", Sophie Boissard ne s’avance pas.

10 milliards d'euros à la charge des contribuables

Si la SNCF jure que les scénarios sont aujourd’hui purement théoriques, en réalité, des chiffres circulent déjà à l’Elysée, à Matignon, et surtout à Bercy. Les trois parties ne seraient pas tout à fait équivalentes : la SNCF reprendrait 5 à 10 milliards d’euros de dette, ce qui serait soutenable pour le groupe tel qu’il est aujourd’hui.

Les usagers, eux, contribueraient à régler la dette à hauteur de… 10 à 15 milliards d’euros. Sachant que le total des dépenses de billets de train en France atteint 8 milliards d’euros par an, "cela signifierait, si on décide de leur faire éponger la dette en 5 ans, une hausse de 20% des billets chaque année", explique un farouche opposant à la réunification – et proche du dossier.

Enfin, l’Etat prendrait 10 milliards à son compte – soit l’équivalent de l’effort monumental demandé aux contribuables l’an prochain. Par ailleurs, ces 10 milliards seraient comptabilisés dans les 1700 milliards de la dette française, ce qui n’est peut-être pas le meilleur signal à envoyer à Bruxelles alors que le traité européen est sur le point d’être signé…

.........
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  Invité le Lun 24 Sep - 11:22

09h15 le neuf-quinze
Quand la pub nous vidéosurveille

Les lundis étant propices aux grandes interrogations métaphysiques, et me sentant radicalement sec sur le voile et la kipa, je vous livre une question qui me taraude. L'explosion de la consommation de vidéos en ligne a fait apparaître deux catégories de pubs. D'abord, la pub normale. Elle se lance, vous la regardez, et la vidéo que vous souhaitez voir se déclenche à la fin. OK. Parfois, un compteur vous indique le nombre de secondes restantes avant la fin de la pub. On apprécie l'attention. Mais le mystère, c'est une sous-catégorie de ce modèle-là: celle qui vous indique le nombre de secondes restantes, avant que vous puissiez la zapper. Exemple: une pub de vingt secondes, mais que vous pouvez zapper à partir de quatre secondes. Vous regardez donc les premières secondes, le doigt fébrile sur la souris, et hop, à quatre secondes pile, clic, exit le spot, à nous la liberté. La question est donc celle-ci: l'internaute publiphobe compte-t-il, au sein même des grands diffuseurs de vidéo en ligne, des alliés cachés ? Des réseaux clandestins de résistants publiphobes se sont-ils mis en place ? Et sinon, si c'est bien un choix industriel, qu'est-ce qui détermine un responsable de pub à choisir ce second modèle (doux) au détriment du modèle dur ? La peur des représailles ? La compassion ? La constatation de l'inefficacité du modèle "dur" ? Et cette constatation repose-t-elle sur des statistiques ?

Vous me direz, ils ont peut-être constaté que l'internaute avait trouvé la parade au modèle "dur". Ce qui est mon cas. J'avais trouvé une parade, que je peux vous révéler (mais ne le répétez pas): pendant la diffusion de la pub, je fonçais passer trente secondes sur l'onglet voisin, pour revenir pile poil, hop, quand ma vidéo se lançait. Mais voilà. Ils ont dû me repérer. La semaine dernière, une fois de plus, je lance une vidéo, la pub se déclenche, je file ni vu ni connu poursuivre une lecture palpitante sur l'onglet voisin et là, hop, catastrophe, la pub...s'interrompt. Repéré par la vidéosurveillance ! Votre compte est bon, mon gaillard. Je re-tente, voulant croire à un bug. Mais non. Nouvelle interruption. Aucun bug. La pub a bel et bien repéré ma tentative d'évasion (passent-ils par l'oeil de la webcam, comme les pubs animées du métro (1) ?) Pas d'autre solution que de l'avaler en entier.

Je vous fais grâce de la découverte, particulièrement sadique, des pubeurs qui ont inventé de nous donner le choix entre deux pubs. Vous voulez visionner une vidéo, et deux propositions de pubs apparaissent alors sur votre écran. A vous de choisir entre les deux. Sous-texte: tu ne vas pas te plaindre de subir un spot débile, puisque cette pub, c'est toi qui l'as choisie. Si vous insistez, je vous en parlerai une autre fois. En attendant, je vous laisse débattre des mystères soulevés ci-dessus. Promis, on revient très viite au voile et à la kipa.



Pub Antenne2
Certains clients de courrier électronique bloquent l'accès direct aux liens. Aussi, vous trouverez ci dessous et en clair l'ensemble des adresses web de ce présent message :
(1) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=5097

Daniel Schneidermann

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Lun 24 Sep - 13:29

une blague qui n'en sera vite plus une ...

Big Brother a du nez
http://www.courrierinternational.com/article/2012/07/23/big-brother-a-du-nez
Des caméras renifleuses : telle est la nouvelle arme de Rome pour lutter contre les fumeurs de pétards et les buveurs invétérés. Quatorze engins de surveillance seront bientôt dotés d’un nez électronique mesurant la concentration dans l’air d’alcool et de stupéfiants. Trop d’effluves de cannabis au Trastevere ? Une alarme se déclenchera dans un centre de surveillance, alertant la police. A terme, cette détection olfactive devrait être étendue à d’autres quartiers, notamment au Campo dei Fiori et à la piazza della Madonna dei Monti. Le coûteux dispositif de surveillance mis en place à la demande des associations de riverains s’attaque aussi à la pollution sonore. Mais le système laisse un peu à désirer : le passage d’une moto pétaradante trop près des capteurs a été pris pour des coups de pistolet, rapporte Il Tempo.

en application depuis ces jours ci.
de nombreuses villes semblent interessées.
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Mar 25 Sep - 9:12

"Une entreprise qui a plus de 8 milliards net de profits qui se permet de licencier, c'est inacceptable" (CFTC sur Sanofi)
fr info
Les syndicats du géant pharmaceutique redoutent jusqu'à 2.500 suppressions d'emploi. La direction se prononcera peut-être aujourd'hui. En attendant tous les syndicats ont décidé de boycotter les comités d'entreprise qui ont été convoqués ce matin. Ils estiment ne pas avoir été suffisamment informés en amont par la direction. Et sur le fond, ils dénoncent toujours le contraste entre les éventuelles suppressions de postes et les profits record de l'entreprise. Christian Billebaud est délégué de la CFTC chez Sanofi.
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Mar 25 Sep - 10:38

Qatar : le fonds pour les banlieues passe à 1 milliard
http://www.metrofrance.com/info/qatar-le-fonds-pour-les-banlieues-passe-a-1-milliard/mliy!DeFcnIHGmUfq2/
Le fonds franco-qatari à destination des territoires déshérités, annoncé à 100 millions d'euros, sera en réalité de 1 milliard d'euros, selon une information d'I>télé confirmée mardi matin.

Le fonds franco-qatari à destination des territoires français déshérités sera beaucoup plus important qu'annoncé. Selon une information de la chaîne I>télé, l'investissement porte sur 1 milliard d'euros et non sur les 100 millions d'euros précédemment annoncés.
L'information a été confirmée mardi matin sur la chaîne par Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Economie numérique.
Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, avait annoncé la semaine dernière aux élus de l'Association nationale des élus locaux pour la diversité (Aneld) la création d'un fond élargi pour les banlieues, abondé par le Qatar, l'Etat français et des entreprises ayant des intérêts au Qatar.
La somme investie ira principalement aux petites et moyennes entreprises.
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  Invité le Mar 25 Sep - 10:49

09h15 le neuf-quinze
Panique chez les amis Facebook


Panique chez les amis, et les amis des amis. En pleine après-midi de lundi, la France connectée s'est arrêtée. La rumeur s'est propagée: certains messages privés de Facebook, datant des années 2009, avaient été rendus publics. Horreur et introspection: que faisais-je d'inavouable, en 2009 ? Et tout ce que le monde compte de connectés à Facebook de se précipiter sur les années précédentes de son "mur", à la recherche des messages ainsi publiés. Et les médias les plus sérieux d'affirmer recueillir "de nombreux témoignages" (1) en ce sens. Et de multiplier les conseils pratiques, sur le thème "comment effacer vos anciens messages" (2). Que personne, tout au long de ces heures, n'ait été capable de produire un seul message prétendument privé, publié par erreur, n'enraya pas l'emballement. Ni n'empêcha le vaillant gouvernement français d'accourir à la rescousse: ce matin, tagada tsoin tsoin, le duo de choc Montebourg-Pellerin somme Facebook de s'expliquer, toutes affaires cessantes.

Et si ce n'était rien ? Pour 20 Minutes, premier média à avoir mené une contre-enquête, sous la plume du correspondant à Los Angeles Philippe Berry (3), il n'y a pas de bug. Simplement, en cette période préhistorique des années 2009, on tâtonnait entre messages publics et privés: certains messages que les pionniers de Facebook croyaient privés, ne l'étaient pas -il n'est d'ailleurs pas certains qu'on soit beaucoup plus affûtés aujourd'hui. A cette confusion rétrospective (c'est déjà si loin, 2009 !) s'ajoute le "biais de conformité", si bien décrit par Sébastien Bohler dans notre dernière émission (4), à propos du poids et de la taille d'un certain nouveau téléphone: puisque des sources aussi sérieuses "qu'un ami d'une journaliste", ou "une journaliste de TechCrunch" m'expliquent que mes anciens messages privés sont visibles, je vais forcément finir par "voir" d'anciens messages privés sur mon propre mur, même s'ils n'y sont pas. Même dans la panique, rester avant tout "un animal social".

S'il se confirme que l'alerte était fausse (restons prudents), on peut espérer qu'elle constituera un électrochoc, pour toute une génération de jeunes journalistes, en leur montrant qu'une collection de "témoignages" emballés dans le même sens, ne constitue pas une vérité. Quoi de neuf, au fond, depuis les paniques moyenâgeuses, et la rumeur d'Orléans (5), dans les années 60 ? Rien. Strictement rien, sinon la rapidité de la propagation de l'emballement, et du démenti. Et la réaffirmation de la nécessité de cette fonction sociale oubliée, et décriée: le journalisme.





Certains clients de courrier électronique bloquent l'accès direct aux liens. Aussi, vous trouverez ci dessous et en clair l'ensemble des adresses web de ce présent message :

(1) http://rezonances.blog.lemonde.fr/2012/09/24/facebook-bug-et-rend-publics-les-messages-prives-de-ses-membres/

(2) http://www.lefigaro.fr/hightech/2012/09/24/01007-20120924ARTFIG00708-facebook-publie-des-messages-prives-comment-les-effacer.php

(3) http://www.20minutes.fr/high-tech/1009623-facebook-anatomie-faux-bug-vrai-buzz

(4) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=5224

(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeur_d%27Orl%C3%A9ans

Daniel Schneidermann

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Mer 26 Sep - 8:52

"C'est inadmissible parce que Ford c'est quand même 20 milliards de dollars de bénéfices en 2011" - Philippe Poutou
fr info
Ford a annoncé mardi dans un communiqué la suppression de plusieurs centaines d'emplois administratifs et commerciaux en Europe. Le deuxième constructeur automobile américain parle d'un plan de départs volontaires, sans préciser le nombre exact, ni les usines qui seront concernées. Confronté à la crise, Ford perd de l'argent en Europe, mais a quand même réalisé l'an dernier des bénéfices très confortables au niveau mondial. Réaction de l'ancien candidat à la présidentielle du NPA Philippe Poutou, aussi militant CGT à l'usine Ford de Blanquefort, en Gironde. Il répond à Florent Guyotat.
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Mer 26 Sep - 8:57

Les syndicats disent-ils vrai sur les milliards de Sanofi ?
fr info
Les syndicats du groupe pharmaceutique, qui a annoncé la suppression de 900 emplois hier, affirment que Sanofi est l'un des trois groupes les plus rentables du CAC 40. Vrai ou faux ? Réponse ici.


Le patron de Sanofi, le 8 fevrier 2012 © Reuters RTR2XHF6

Vrai !

Le résultat net de Sanofi s'est élevé à 8,795 milliards d'euros en 2011. Cela représente 26,3% du chiffre d'affaire, un taux quatre fois plus élevé que celui de Total. Sanofi est aujourd'hui le groupe le plus rentable du CAC 40.

L'an dernier, comme l'affirment les syndicats, près de 40% des bénéfices (3,5 milliards d'euros) ont été distribués aux actionnaires, ce qui n'est pas exceptionnel dans le paysage du capitalisme français, selon les spécialistes de la finance.
Reste qu'un certain nombre de chiffres frappent l'imaginaire du public en période de plan sociaux.

Chiffres choc

L'entreprise étant très profitable, son cours de bourse se porte bien. Il a grimpé en un an de 44% pour atteindre 69,23 euros.
Par ailleurs, le patron de Sanofi est l'un des mieux payés du CAC 40. Chris Viehbacher touchera cette année un salaire fixe de 1,26 millions d'euros auxquel il faut ajouter une part variable qui peut atteindre 200% de son fixe. L'an dernier, cette part variable lui a rapporté 2,28 millions d'euros, sans compter ses stocks options (240.000 euros prévus cette année).

Pourquoi les restructurations ?

Les dirigeants de Sanofi engagent des restructurations car
ils estiment d'abord que le groupe n'est pas assez efficace sur certains secteurs vitaux. Jérémy Gaudichon, gérant de fonds chez KBL Richelieu, explique que "Sanofi dépense des budgets très importants de recherche et développement, près de cinq milliards d'euros par an. Force et de constater que depuis une dizaine d'années, la productivité de cette recherche et développement a été extrêmement faible avec très peu de produits sortis des laboratoires de recherche et développement".

De plus, Sanofi a récemment fait une croix sur son médicament star, le Plavix, dont le brevet est tombé dans le domaine public en France et aux Etats-Unis, remplacé par des médicaments génériques. Cet anticoagulant était le premier médicament de France et le deuxième dans le monde. Sanofi avait anticipé depuis quelques temps la perte de cette "machine à cash". Depuis 3 ans, le laboratoire a supprimé 4.000 emplois, auxquels s'ajoute la perte de 900 postes annoncée hier. Aujourd'hui, 28.000 personnes travaillent encore chez Sanofi en France.
commentaire
C'est absolument scandaleux : il y a de sales égoïstes qui ne pensent qu'à la santé des gens (suivez mon regard vers ces syndicalistes sans scrupules), sans se soucier le moindre du monde de la misère d'actionnaires, qui seront bientôt contraints d'aller se réfugier en Belgique ou en Suisse, pour se prémunir de la canaille boursicide. Et si on reparlait un peu de nationalisation ?
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Mer 26 Sep - 10:03

L'économie mondiale ralentie par le changement climatique
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/26/l-economie-mondiale-ralentie-par-le-changement-climatique_1765687_3244.html?google_editors_picks=true
Le changement climatique ralentit actuellement de 1,6 % la production économique mondiale et devrait conduire à un doublement des coûts mondiaux dans les vingt prochaines années, selon un rapport révélé mardi 25 septembre aux Etats-Unis.

Le document produit par le DARA and Climate Vulnerable Forum, un partenariat de vingt pays établi en 2009, et qui doit être présenté mercredi à New York, brosse un portrait sombre des retombées économiques du changement climatique. Ce rapport relève ainsi l'existence "d'un mal sans précédent pour la société humaine et le développement économique actuel qui va de plus en plus freiner la croissance, d'après une mise à jour décisive et une révision des estimations antérieures des pertes liées au changement climatique".

"ÉCHEC DES ACTIONS"

Cependant, note le document, s'attaquer aux causes du changement climatique permettrait d'entraîner au contraire "des profits économiques majeurs pour la planète, qu'il s'agisse des grandes économies comme des nations pauvres". L'étude met aussi en avant des estimations selon lesquelles les économies fortement émettrices de carbone sont responsables de cinq millions de morts par an, essentiellement dues à la pollution de l'air. "L'échec des actions contre le changement climatique coûte déjà à l'économie mondiale 1,6 % de son PIB, soit 1 200 milliards de dollars par an de prospérité", poursuit-il.

De plus, "les températures qui grimpent rapidement et la pollution liée au carbone vont contribuer à doubler les coûts mondiaux jusqu'à 3,2 % du PIB de la planète d'ici à 2030". Si les pays les plus pauvres devraient prendre de plein fouet ces retombées en termes de perte de produit intérieur brut, les grandes économies ne seront pas épargnées.

CHANGEMENTS DÉVASTATEURS

"Dans moins de vingt ans, la Chine va subir la plus grande part de toutes les pertes, au-delà de 1 200 milliards de dollars", soulignent les auteurs, qui estiment que ces chiffres "éclipsent les coûts modestes" pour s'attaquer au changement climatique.

La présidente du Forum et première ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, a assuré que ces changements allaient être dévastateurs pour son pays. "Un degré Celsius en plus signifie 10 % de perte de productivité dans l'agriculture", a-t-elle prévenu. "Pour nous, cela signifie perdre près de quatre millions de tonnes de céréales, ce qui équivaut à 2,5 milliards de dollars (...) Si l'on ajoute les autres dégâts en termes de prospérité, nous faisons face à une perte totale de 3 à 4 % de notre PIB", a-t-elle affirmé.

Pour Jeremy Hobbs, directeur exécutif d'Oxfam International, ce rapport "rappelle une fois de plus que les conséquences les plus cruelles du changement climatique sont la faim et la pauvreté". "Les coûts économiques et sociaux de l'inaction politique sur le changement climatique sont renversants", a-t-il regretté.
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Ven 28 Sep - 8:48

Les confidences de "Monsieur 3%"
fr info
Et si la règle des 3% était fantaisiste ? Le Parisien et Aujourd'hui en France racontent comment la règle d'airain du budget est née sur un coin de table, bricolée par des "experts" de la Direction du Budget, en 1981, à la demande de François Mitterrand.


Avec l'incroyable histoire des "3%", la fameuse règle budgétaire qui occupe encore ce matin la Une des journaux...

On le répète tous les jours sur tous les tons dans la majorité, "la France respectera l'engagement de se tenir aux 3% de déficit public dès 2013". De cet engagement découle tout le reste, et d'abord les hausses d'impôts, et là le Figaro Magazine se fâche, avec son gros titre de la semaine : "Trop c'est trop"...

Les 3% qui dictent aussi la Une des Echos : "Hollande impose un choc fiscal historique aux plus aisés" et "les crédits des ministères vont baisser". Les 3% qui expliquent aussi pourquoi comme le titre Libération "l'état de guerre est déclaré" pour réduire les dépenses publiques.

Les 3% toujours derrière l'indignation à la Une de l'Humanité qui dit encore et toujours "non" au traité budgétaire européen... 3%, voilà pourquoi comme le constate la Croix "le budget 2013 propulse les impôts vers des taux records". Les 3%, encore eux, qui expliquent comment on a calculé cette "facture fiscale" qui fait la Une du Figaro...

Et justement, la question qu'on n'a pas souvent posé, pourquoi donc 3% ? La réponse est à peine croyable...

Donc on a bien compris, les 3% règnent sur notre vie quotidienne, sur notre feuille d'impôts, mais c'est aussi de ce chiffre que découle le choix de construire ou pas des écoles, des hôpitaux, des crèches, de financer ou pas des projets scientifiques, culturels et ainsi de suite... On peut donc supposer que cette règle a été soigneusement pensée, calculée et argumentée. Après tout elle pèse sur la vie de centaines de millions d'Européens.


Et bien pas du tout, "Et si la règle des 3% était fantaisiste ?", c'est la Une du Parisien et d'Aujourd'hui en France. On y apprend que le chiffre des 3% est né sur un coin de table un soir de juin 1981. C'est "Monsieur 3%" en personne qui explique l'affaire dans le Parisien : il s'appelle Guy Abeille, c'était à l'époque un économiste de la Direction du Budget.

Il raconte que François Mitterrand avait demandé qu'on lui donne une règle facile, qui sonne "économiste" pour faire sérieux et pour l'opposer aux ministres qui défilaient pour demander de l'argent. Il fallait faire simple, alors on choisit de parler en fonction du PIB, pas spécialement pour ce que ça représente, mais surtout parce que tout le monde connaît.

Restait à choisir un chiffre. 1% du PIB, trop difficile à atteindre, 2%, pas facile, 3%, à l'époque, ça laissait un peu de marge, va pour 3%. C'était en 1981. Mitterrand reprend le chiffre, ce qui lui donne une sorte de légitimité.

Plus tard, comme dit "Monsieur 3%", Guy Abeille, dans le Parisien, "la bête est sortie de sa boîte", des économistes ont théorisé le chiffre qui a été repris dans le traité de Maastricht, et 30 ans après cette belle invention française, c'est donc encore le même chiffre qui justifie le choc fiscal que le Conseil des ministres s'apprête à entériner.

A l'heure où de plus en plus de voix s'élèvent de moins en moins discrètement pour dire que finalement, cet objectif des 3% pour l'an prochain est intenable, cet article du Parisien tombe vraiment mais alors vraiment à pic...

D'ailleurs le ministre des Finances de l'époque, qui s'appelait Laurent Fabius, est cité au détour de l'article du Parisien, et on se dit qu'il ne pouvait pas ne pas être au courant de cette drôle de tambouille économique autour des 3%. Et il y en a beaucoup dans les ministères et du côté des opposants au traité budgétaire européen qui vont pouvoir faire leur miel de ces très providentielles confidences de Monsieur Abeille.

avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Today's joke

Message  ivo le Dim 30 Sep - 10:30

10 raisons de penser que l'euro est bel et bien sauvé
http://www.challenges.fr/economie/20120928.CHA1418/10-raisons-de-penser-que-l-euro-est-sauve.html
En un mois, la zone euro est parvenue à retrouver du crédit auprès des marchés. Et si le ciel n'est pas encore totalement limpide, les menaces de tempête se sont éloignées.

Septembre 2012 restera sans doute dans les livres d’histoire, tant les nuages qui s’amoncelaient depuis des mois au-dessus de l’Europe et de l’euro, semblent s’être éloignés. Peut-être temporairement, mais tout au long du mois écoulé l’horizon s’est indéniablement éclairci.

1. L’annonce du rachat des dettes à court terme (ou MTO)

Le 6 septembre demeurera la date cruciale. Ce jour-là, Mario Draghi, patron de la BCE, a annoncé la possibilité de rachat illimité de dettes à court terme des pays englués dans la crise. Une façon de barrer la route à la spéculation. Les marchés ont applaudi l’Italien, comme la bible des affaires Financial Times qui a congratulé "Supermario". Les taux espagnols et italiens ont connu un répit.

2. La non-démission de Jens Weidmann

La rumeur est partie du journal à grand tirage allemand Bild Zeitung. Le très inflexible patron de la Bundesbank aurait menacé de quitter son poste, comme l’avait déjà fait son prédécesseur, Axel Weber, pour protester contre la politique "non conventionnelle", pas assez orthodoxe, de la BCE. Finalement, même si Jens Weidmann a été le seul à voter contre le MTO au conseil des gouverneurs, il est resté en poste. Recevant Challenges dans son bureau de Francfort en juillet, il observait que même s’il est en opposition avec la politique menée par la banque centrale européenne, une démission ne ferait pas avancer les choses. Son successeur endosserait forcément le même costume de faucon.

3. La réaction positive d’Angela Merkel

Pas vraiment orthodoxe, le MTO, prélude à un début de mutualisation des dettes, avait de quoi horrifier la chancelière. Celle-ci a toutefois opposé une neutralité bienveillante. Certes la BCE est indépendante, et Mario Draghi le clame haut et fort. Mais l’Italien a envoyé son entourage à Paris et Berlin cet été et s’est appuyé sur son légendaire sens politique pour trancher. A un an d’élections cruciales, la chancelière allemande a bien compris qu’elle devait se sortir du bourbier européen. Stratège, elle a dû aussi réaliser que la BCE endosserait la responsabilité, si le MTO s’avérait un échec

4. Le feu vert de la Cour constitutionnelle de Karlsruhe

Le 12 septembre, les magistrats allemands ont estimé que le Traité européen était constitutionnel. Un vrai soulagement, sans lequel l’édifice juridique, difficilement mis en place au Conseil européen de fin juin, se serait écroulé. La règle d’or, le MES et le Traité ont reçu l’octroi des juges.

5. Le risque de contagion s’éloigne

Avec le feu vert de l’Allemagne, principal contributeur aux fonds de sauvetage de l’euro, la mise en place du MES (mécanisme européen de stabilité) se précise. Avec ce pare feu, dont la presse allemande disait cette semaine qu’il pourrait être doté de moyens supérieurs, le risque de contagion s’éloigne.

6. La Grèce fait moins peur

La nouvelle coalition au pouvoir n’a cessé de donner des gages de bonne volonté. Le premier ministre Samaras, comme son ministre des finances, l’économiste de centre droit pro-européen Yannis Stournaras, clament qu’Athènes honorera ses engagements. Si elle ne le faisait pas, beaucoup d’expert s’accordent à dire que son départ de la zone euro serait, certes catastrophique pour elle, mais le serait moins qu’il y a quelques mois pour la monnaie unique. Car entre temps les pare feu sont plus solides.

7. Les Pays-Bas ont voté pour la raison

Tout l’été, pendant la campagne électorale, les extrêmes, et l’extrême gauche en particulier, avaient menacé : en cas de victoire, ils ne joueraient plus le jeu de Bruxelles. Le 12 septembre, les Néerlandais se sont prononcé et ont voté pour les partis modérés favorable à la construction européenne

8. La Finlande a cessé de faire de la surenchère

Cet été, son ministre des Affaires étrangères avait brandi la menace de quitter l’euro. Avec en filigrane l’idée de préserver son Triple A. Depuis, Helsinki a mis de l’eau dans son vin. Le gouverneur de la Banque centrale Erkki Likkanen a voté le MTO. Le lobbying se fait plus soft : mardi 2 octobre par exemple, le Premier Ministre Jyrki Katainen sera reçu par François Hollande à l’Elysée.

9. L’Union bancaire prend corps

Présenté le 12 septembre, le projet de la Commission européenne sur Union bancaire est salué par beaucoup comme un moyen crucial de stabiliser le système financier en Europe. Il sera un outil de résolution des crises bancaire et sera placé sous l’autorité d’un super gendarme : la BCE. Les chefs d’Etat et de gouvernement l’ont décidé, Mario Draghi y est prêt. Le 11 juin, lors d’un tête à tête à Francfort, l’eurodéputée socialiste Pervenche Bérès lui en a parlé. Elle l’a trouvé "déterminé". "Il m’a dit combien il était important qu’en matière de supervision, la BCE ait davantage de pouvoir et de vrais pouvoirs", raconte l’élue.

10. Le Pacte budgétaire est sur la rampe de lancement

Avec la ratification prochaine du Traité européen par la France, le pacte budgétaire devrait s’appliquer début 2013, comme prévu. Signé le 2 mars 2012 par 25 Etats européens, le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance entrera en vigueur dès que 12 Etats membres de la zone euro l’auront ratifié. A ce jour, 13 Etats l’ont fait, dont 9 de la zone euro (Allemagne, Autriche, Chypre, Espagne, Grèce, Irlande, Italie, Portugal, Slovénie).
commentaires
Nous avons sacrifié notre industrie, notre croissance, le chômage explose et les peuples implosent; mais à part ça l'euro va très bien, madame la marquise.
L'Euro "sauvé" avec un chômage de 25% en Espagne, une Grèce exsangue et nos géniaux dirigeants appliquant les mêmes recettes qui ont échouées la-bas partout en Europe avec comme seul résultat la récession. Tout va très bien madame la marquise.
ils ont sauvé l'euro? bonne nouvelle.
et sinon, où vont-ils enterrer les citoyens ?
Pourquoi ne pas rêver ? Et oublions au passage les montagnes de dettes sous lesquelles croule la zone euro ! Chic, on va pouvoir s'endetter un peu plus grâce au MES. Oublions également que les politiques déflationnistes en cours vont créer massivement du chômage pour des années et par là un appauvrissement généralisé des peuples de l'euroland.
crise de la dette ou crises bancaires ???? ........

...mais pour Valéry Giscard d'Estaing, le prix Nobel se trompe
http://www.challenges.fr/economie/20120926.CHA1241/crise-de-l-euro-valery-giscard-d-estaing-repond-a-paul-krugman.html
Selon l'ex-président de la République, il n'y a pas de crise de l'euro, mais une mauvaise gestion par certains pays de leurs obligations.

Challenges a demandé à Valéry Giscard d'Estaing ce qu'il pensait du dernier ouvrage de Paul Krugman sur la crise de l'euro (pour lire un extrait de ce livre corrosif, cliquez ici). L'ancien Président de la République livre ci-dessous le fond de sa pensée.

"Paul Krugman a reçu le prix Nobel pour ses travaux sur le commerce international, mais il n’est pas un spécialiste des questions monétaires. Il nous livre un travail intelligent et intéressant, qu’il faut lire, mais qui est le produit d’une culture économique anglo-saxonne, où ce sont les éléments financiers qui déterminent la croissance. Il dit brillamment des choses, mais il le fait avec des yeux américains, les yeux de quelqu’un qui imagine que l’Europe, c’est la même chose que l’Amérique, de l’autre côté de l’Atlantique. Or l’Europe, c’est autre chose. Une autre histoire et d’autres comportements. Aujourd’hui, c’est une volonté de ne pas abandonner -l’euro, comme l’a rappelé encore récemment Mario Draghi, le président de la Banque centrale, en dépit du harcèlement des médias anglo-saxons.

Mais il faut commencer par le commencement : il n’existe pas de "crise de l’euro". C’est une expression médiatique et politique. Une crise monétaire se reconnaît à un taux de change qui chute, ou au fait que les gens refusent d’être payés avec cette monnaie. Personne ne refuse d’être payé en euro, et son cours aujourd’hui navigue autour de 1,30 dollar. Ce que l’on appelle crise de l’euro, c’est en fait la mauvaise gestion par certains pays membres de leurs obligations vis-à-vis de la monnaie commune.

Le décrochage s’est fait après 2000

Il faut lire l’article 104 du traité de Maastricht qui dit très exactement ce qu’il aurait fallu faire : les Etats membres évitent les déficits excessifs, la Commission surveille… L’article 1er du protocole 12 sur les déficits excessifs fixe les limites (3 % du PIB pour le déficit, 60 % pour la dette). Nous ne l’avons pas tenu : le reproche n’est pas à faire à l’euro, mais à ceux qui n’ont pas respecté leurs engagements. Et ni Schröder ni Chirac ne sont exempts de reproches à ce sujet, puisque le décrochage s’est fait après 2000, alors qu’ils avaient signé le traité d’Amsterdam en 1997 qui avait renouvelé ces engagements.

Voyons maintenant les arguments de Paul Krugman qui méritent d’être discutés : il a raison de rappeler que nous ne sommes pas seulement face à un problème de non-respect de règles de déficit budgétaire. La question se pose de savoir si, au sein d’une même zone monétaire, deux Etats qui ont des compétitivités différentes peuvent vivre ensemble. Krugman confirme que l’existence de l’euro rendant impossible une dévaluation, l’ajustement ne peut se faire que par des baisses de salaires et de coûts. Cela n’est possible qu’à la condition de rester dans certaines limites, acceptables par l’opinion. Mais sa solution, préconisant un ajustement semblable à une pseudo-réévaluation, en poussant les Allemands à faire davantage de croissance, stimulée par la Banque centrale avec l’objectif de faire monter les salaires, est tout aussi contestable que la dévaluation virtuelle qu’il condamne. Les Allemands n’en voudraient pas davantage, et on ne peut pas la leur imposer.

Il faut un président de la zone euro qui inspire confiance

Deuxième registre où Krugman se trompe. Il compare la situation au Nevada et en Irlande, deux Etats en faillite, pour montrer que l’un fait partie d’un ensemble où les solidarités continuent de fonctionner, alors que, dans l’autre, les solidarités -disparaissent. Le Prix Nobel oublie seulement de préciser que l’Europe ne vise pas à être ce que sont les Etats-Unis, c’est-à-dire un pays avec un fédéralisme fort et centralisé. Elle vise à avoir une zone monétaire avec une organisation qui fonctionne. Or nous n’avons pas mis en place la structure élémentaire de fonctionnement du système.

Cela serait pourtant simple : il faut un président de la zone euro qui inspire confiance – allemand, tout le monde pense au ministre des Finances – et un secrétaire général français qui ferait marcher les rouages –, deux noms au moins me viennent à l’esprit. Avec en parallèle la promesse du retour progressif aux équilibres budgétaires, tout le marché se calme, car il n’y a plus d’espace pour la spéculation.

Instituer une vraie coordination de la zone euro

Paul Krugman nous dit une chose juste : la création de la monnaie commune doit comporter une part de solidarité. Il faut l’introduire dans le système, et c’est l’objet précisément du Mécanisme européen de stabilité. Seulement, le Prix Nobel écarte le facteur temps – on ne peut rétablir en un an ou deux dix années de déséquilibre. Plus tard, on pourra mettre en commun, non pas la dette ancienne, mais la dette nouvelle, ce qui débouchera à terme sur un Trésor européen. Mais ce sont des mouvements dans la durée.

Il faut enfin séparer clairement le fonctionnement de l’Europe à 27 de celui de la zone euro, et arrêter les divagations actuelles sur un fédéralisme général qui n’a aucune chance d’aboutir et ferait capoter le système. Nous avons seulement besoin d’une coordination macroéconomique, budgétaire et fiscale. Ce n’est pas rien, et il existe déjà une amorce de cela avec les Grandes Orientations des politiques économiques. Pour éviter les interférences, je suggère de faire fonctionner cette institution à Strasbourg. Bruxelles reste la capitale de l’Europe à 27. La zone euro, elle, doit partager son centre névralgique entre Francfort pour la monnaie et Strasbourg pour les réunions de politique économique".

Valéry Giscard d'Estaing, pour Challenges

commentaire
Comment cet homme ose donner des lecons ou meme son avis . Il est le point de depart de tous nos ennuis . Il a favorisé le regroupement famillial , alors qu'il aurait pu stopper l'immigration magrébine , il a signe la fin des 30 glorieuses ( certes avec le choc petrolier) il a trahi de gaulle en abandonnant le principe de l'europe des nations pour installer sans oser le dire une europe plus ou moins federale . Et j'ai la faiblesse d'oublier les "avions renifleurs" qui font douter qu'il fut sortie de l"X" . Sans compter sur sa pretention de porter une particule achetée par son pere .
Profitez de votre retraite et taisez vous .


ils sont completement débiles ou ils nous prennent vraiment mais vraiment pour des cons ????
avatar
ivo

Messages : 26716
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum