Derniers sujets
» ZAD partout ?
par ivo Aujourd'hui à 11:29

» ZAD notre dames des landes
par ivo Aujourd'hui à 11:27

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Aujourd'hui à 11:25

» les fous de dieu
par ivo Aujourd'hui à 11:20

» Necronomacron
par ivo Aujourd'hui à 11:09

» les "joies" du sport ...
par ivo Aujourd'hui à 10:48

» blancs comme neige ^^
par ivo Aujourd'hui à 10:16

» U.E.
par ivo Aujourd'hui à 10:14

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Aujourd'hui à 10:05

» Today's joke
par ivo Aujourd'hui à 9:58

» Découvrir la Techno.
par ivo Aujourd'hui à 9:54

» homophobie dans le monde ...
par ivo Aujourd'hui à 9:20

» alimentation
par ivo Aujourd'hui à 9:17

» immigration ...
par ivo Aujourd'hui à 8:34

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Aujourd'hui à 8:31

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Aujourd'hui à 8:20

» Précarité
par ivo Hier à 8:16

» la phrase du jour
par ivo Hier à 8:12

» racisme quotidien
par ivo Ven 22 Sep - 10:16

» droites extremes
par ivo Ven 22 Sep - 10:06

» Etats-Unis
par ivo Ven 22 Sep - 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Ven 22 Sep - 9:18

» la crise ..........
par ivo Ven 22 Sep - 8:53

» Birmanie
par ivo Ven 22 Sep - 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» macronie
par ivo Jeu 21 Sep - 8:28

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

FEMEN >>>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FEMEN >>>

Message  ivo le Jeu 4 Oct - 10:53

Les Femen seins nus au Louvre pour soutenir une Tunisienne violée
http://www.metrofrance.com/paris/les-femen-seins-nus-au-louvre-pour-soutenir-une-tunisienne-violee/mljc!ZjSvTsngqSrs/

Les quatre Femen manifestent ce matin devant la Venus de Milo, au musée du Louvre, en soutien à Mariam, la Tunisienne victime d'un viol collectif. Photo : LIONEL BONAVENTURE/AFP

Des femmes du collectif féministe ukrainien Femen ont manifesté seins nus ce matin, devant la Venus de Milo, au musée du Louvre. Elles voulaient soutenir Mariam, la jeune Tunisienne violée début septembre par des policiers, qui l'accusent « d'attentat à la pudeur ».

"Viole-moi, je suis immorale". Ce slogan provocateur barrait une pancarte déployée ce matin sur la statue de la Venus de Milo par des membres du collectif féministe ukrainien Femen. Chacune des Femen, seins nus et bras tendus portait elle-même un message peint sur le buste : Rape is a crime (le viol est un crime) ; No = No (non c'est non) ou encore We have hands to stop the rape (des mains pour stopper le viol).
Avec cette intervention spectaculaire au milieu des touristes et devant les caméras des médias qu'elles avaient convoquées les Femen exigeaient l'abandon des charges qui pèsent contre la jeune Tunisienne Mariam, violée par des policiers au début du mois.

Une affaire qui a ému le monde entier

Cette jeune femme de 27 ans a été interrogée il y a une semaine par un juge d'instruction de Tunis. Il pourrait l'inculper dans les prochains jours pour attentat à la pudeur, sur la base du témoignage des policiers, qui ont déclaré l'avoir "surprise dans une position immorale", dans une voiture, au côté de son fiancé. Ils l'auraient alors conduit dans leur véhicule de police avant de la violer, pendant qu'un autre policier tentait d'extorquer de l'argent au jeune homme. Cette affaire a déclenché un tollé dans le monde entier.
Aujourd'hui, le ministre tunisien de la Justice, Noureddine Bhiri a défendu les procédures en cours dans une vidéo postée sur la page Facebook de son ministère. "Le viol de cette fille est horrible (…), et la justice est sérieuse dans son examen du dossier", a-t-il affirmé.

"Un lent génocide" selon les Femen

Les Femen considèrent le viol de Mariam comme le symbole d'un "lent génocide" contre les femmes, et son procès comme "une violation des Droits de l'homme". Le groupe féministe affirme que "la réaction des autorités tunisiennes montre combien l'islamisme, l'introduction de la charia et de ses principes sexistes est un un drame pour la société". Elles exigent enfin des autorités tunisiennes que Mariam ait droit à un procès équitable "en tant que victime d'un viol collectif" et que "les auteurs soient jugés et punis".

https://vimeo.com/50679684
avatar
ivo

Messages : 26402
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FEMEN >>>

Message  ivo le Mer 13 Fév - 9:48

Valls et Delanoë condamnent l'action des Femen à Notre-Dame de Paris
fr info
Mardi matin, huit femmes du collectif féministe Femen ont mené une nouvelle action seins nus, cette fois-ci à l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Les militantes entendaient "fêter le départ du pape". Une action dénoncée non seulement par les autorités religieuses, mais aussi par des personnalités politiques, dont le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.


Huit membres de Femen ont actionné les cloches exposées dans la nef © Sipa - Michel Euler

Les Femen sont-elles allées trop loin ? Leur dernière intervention, ce mardi en la cathédrale Notre-Dame de Paris, a du mal à passer auprès des autorités politiques. Aux alentours de 10h, huit militantes du groupe féministe ont fait irruption dans le lieu de culte, vêtues de grands manteaux, qu'elles ont retiré quelques minutes plus tard, laissant apparaître leurs torses nus, marqués d'inscriptions "No homophobe", "Crise de la foi" ou "Bye bye Benoît".

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ljAE440RGKQ
'No More Pope!' Femen activists get naked in Notre Dame © AllroundNews

Les jeunes femmes entendaient fêter le départ du pape Benoît XVI, qui a annoncé son renoncement à son ministère lundi. Munies de bâtons de bois, elles ont fait tinter les trois cloches rénovées, exposées actuellement dans la nef de l'église. Emmenées sans blessures à l'extérieur de la cathédrale, elles ont continuer à scander des slogans, sous l'œil choqué des fidèles. "Ici c'est sacré, vous n'avez pas à vous dénuder ici" leur a signifié une touriste. Une idée partagée par Mgr Jacquin, le recteur-archiprêtre de Notre-Dame :

"Nous, comme on est les gentils chrétiens, on ne dit rien. Mais je suis quand même scandalisé" (Mgr Jacquin)


L'action condamnée par des élus de droite et de gauche

Les faits n'ont pas manqué de faire réagir la classe politique : deux sénateurs de Paris, Yves Pozzo di Borgo (UDI) et Pierre Charon (UDI) se sont indignés de cette "provocation". "Il est incompréhensible que ces activistes étrangères ne soient pas empêchées d'agir, surtout aujourd'hui où il y a une conjoncture spéciale", ont-ils déclaré dans un communiqué". Ils dénoncent le laxisme du gouvernement.


Et pourtant, le gouvernement a lui aussi réagi, par la voix de Manuel Valls. Le ministre de l'Intérieur a lui aussi condamné l'action des Femen. Il s'est dit "consterné" par ce happening qu'il qualifie de "provocation inutile" et "témoigne de son soutien aux catholiques de France qui ont pu être offensés par ce geste grossier". Le maire de Paris Bertrand Delanoë a lui aussi réprouvé "un acte qui caricature le beau combat pour l'égalité femmes-hommes et choque inutilement de nombreux croyants", déclare-t-il.
commentaires:
Ce groupe de Femen ne peut avoir que le sentiment de l'impunité, lors de la provocation à une manifestation de novembre dernier, Madame Belkcem avait parlé d'humour... Cela devient en effet de plus en plus drôle de profaner Notre Dame de Paris, d'insulter le Pape et des millions de croyants tout en pratiquant un exhibitionnisme public et donc devant des enfants. Il est temps de dissoudre ce groupe fanatique.
Il faut faire comme Putin....Les mettre en tole pour plusieurs annees.
Même si, sur ces faits précis, les Femen sont assurément allées trop loin dans la provocation (et cette fois je ne les approuve pas) de là à les traiter "façon Poutine" en dit long sur votre amour du prochain, surtout si vous êtes croyante et très probablement "bien pensante".... Le fameux "Pardonnez à ceux qui vous ont offensée" n'est pas pour vous...Par ailleurs, on écrit "taule", quand on emploie l'argot, et non pas "tole" qui s'écrit correctement "tôle". Mais vous et la tolérance, ça fait deux, il est vrai...
Tout simplement lamentable ... Honte à ces femmes !!!
Démission du Pape, violation d'un lieu saint et adoption du mariage gay! Oui le raccourci est facile mais tellement significatif... Est-ce cela le changement de société dont on nous vend les mérites? Cet acte est ignoble, que cela se passe dans une église, un temple, une mosquée ou une synagogue.
Elles n'ont pas à se dénuder dans une église, ni où que ce soit : l'exhibitionnisme est interdit, c'est toutes leurs manifestations qui sont illégales.
Pour rappel, ces FEMEN sont les soutiens de celles que certains élus de gauche ont souhaité voir accéder au rang de citoyennes d'honneur de Paris! A méditer si ce n'est trop tard...
Je constate sur lepoint.fr que, loin d'être scandalisés, les touristes ont dégainé leurs portables pour prendre des photos de ces jolies choses. . . . Le corps de la femme c'est sacré aussi Mgr !
De vraies hystériques qui ne doutent de rien ! Dans d'autres endroits du monde elles ne s'en seraient pas sorties aussi bien ...
Minable!Imaginez cela dans une mosquée:nous aurions déjà une déclaration du président de la République...
avatar
ivo

Messages : 26402
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FEMEN >>>

Message  ivo le Mar 19 Fév - 9:59

"interview" des femen à paris

L'internationale féministe
Né en Ukraine en 2008, le mouvement Femen s'est implanté en France il y a moins d'un an et y revendique une cinquantaine de membres. Toutes ne participent pas aux manifestations seins nus, mais les huit, réunies ce soir-là au Lavoir moderne, appartiennent au noyau dur. Entre deux gorgées de thé, agrémenté de clémentines, elles reviennent sur leur dernière action, menée dans Notre-Dame de Paris, mardi 12 février.
>>>
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/02/16/l-internationale-feministe_1833783_3208.html
avatar
ivo

Messages : 26402
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FEMEN >>>

Message  ivo le Sam 8 Fév - 11:06

Aucune religion ou mouvance fasciste ne peut s'arroger des droits sur nos corps. Fuck you
l'AGRIF (l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne) organise le rassemblement à Paris le 8 février pour demander la dissolution des Femen. L'association traditionaliste n'a pas digéré les opérations de ces féministes des lieux de culte catholiques.

Parmi les soutiens de cette mobilisation, on retrouve des leaders d'extrême droite, des catholiques traditionalistes et identitaires comme Béatrice Bourges du Printemps Français, Alain Escada de Civitas, Jacques Bombard le député-maire d'Orange de la Ligue du Sud, et le député Bruno Gollnisch du Front national.
>>>
http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/07/photo-femen-nue-reponse-agrif_n_4745385.html?utm_hp_ref=france&ir=France
avatar
ivo

Messages : 26402
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FEMEN >>>

Message  ivo le Sam 8 Fév - 12:29

Vague de mobilisation pour le retrait du timbre «Femen»
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/02/07/01016-20140207ARTFIG00342-vague-de-mobilisation-pour-le-retrait-du-timbre-femen.php
Libres-penseurs et croyants de toutes confessions protestent contre une « atteinte aux valeurs républicaines ».

Depuis quelques jours, la colère monte contre le timbre «Femen» et la riposte s'organise jusque sur le terrain juridique. Comment la Marianne, illustrée par les traits de Inna Shevchenko, la chef de file des Femen en France, dont le procès s'ouvre le 19 février devant le tribunal correctionnel de Paris, peut-elle symboliser la République laïque et incarner ses valeurs de respect et de tolérance quand «cette militante prône à tous crins une idéologie extrémiste, profère des messages de haine, appelle au désordre social, profane des lieux du patrimoine et commet des actes terroristes?», s'interrogent des opposants au nouveau timbre. Jeudi, une Femen a lancé un cocktail Molotov sur l'ambassade russe à Berlin.
Libres-penseurs défendant d'arrache-pied la laïcité ou croyants de différentes religions, individuellement ou en groupe, des citoyens de toute la France se constituent en bataillons rangés pour faire entendre leur révolte et appeler officiellement au retrait du timbre, validé par François Hollande et mis en circulation le 14 juillet 2013. Après le collectif Ensemble pour le bien commun, issu du mouvement de la Manif pour tous, qui a réclamé son retrait il y a trois jours, c'est aujourd'hui au tour de groupes communautaires sur Facebook de sonner le tocsin. Le 5 février, une page «Pour le retrait du timbre Femen» s'est montée et a recueilli 3 400 «like» en quelques heures. Si les Veilleurs, les jeunes chrétiens laïcs de la «supplique au pape» ou les sympathisants de la Manif pour tous font largement partie de la contestation, d'autres profils, très différents, rejoignent le mouvement.
«Quand on enlève la mention “République française” qui figurait sur les timbres, ce qui est donc la négation de ses valeurs et de ce qui rassemble les Français, comment voulez-vous que ce ne soit pas le point de départ de toutes les dérives?», s'indigne à propos de l'effigie Femen Jean-Marc Schiappa, historien et président de l'Institut de recherches et d'études de la libre-pensée. Pour ce militant de la laïcité, «ce que font les Femen est un pur scandale, une dictature que nous condamnons fermement. On ne peut pas défendre la libre-conscience pour soi et entraver celle des autres». Même son de cloche dans la communauté juive et musulmane, témoigne un sociologue spécialiste du dialogue interreligieux, car «cette atteinte aux valeurs de la République transcende tous les clivages».
Ce timbre avait été validé par François Hollande, après une votation lycéenne, représentant les 30 académies françaises. Après sa mise en circulation, le dessinateur du timbre, Olivier Ciappa, avait explicitement dit avoir tiré son inspiration de la Femen qui, elle-même s'était félicitée de la symboliser. Le «timbre jeunesse» devenait le «timbre mariage pour tous», avaient décrié les opposants à loi Taubira. Aujourd'hui la ligue Femen elle-même ne veut plus figurer la Marianne française, se jugeant «cocue» par la politique de François Hollande. Dans une apostrophe menaçante adressée au président de la République sur leur page Facebook mercredi, les activistes féministes ont fustigé le recul du gouvernement sur la loi famille, avec le retrait de la PMA et de la GPA, et promis «une tempête qui va s'abattre» sur le chef de l'État.

«Provocation scandaleuse»

Avant que ne naisse cet appel au retrait du timbre, le boycott était déjà pratiqué par beaucoup de citoyens. Marc, 43 ans, professeur d'histoire dans un lycée nantais, a «toujours refusé de l'acheter». Athée, il dit ne pas pouvoir «supporter une telle irrévérence aux valeurs républicaines, cautionnée qui plus est par le président de la République lui-même». C'est pour lui «une provocation purement scandaleuse, incompréhensible dans une société qui a tant besoin de messages d'apaisement».
Comme Hélène, Camille, Victor ou encore Isabelle, il «zappe» les machines de La Poste, qui distribuent par défaut les timbres Marianne, et fait la file au guichet pour acheter des timbres illustrés de papillons, paysages et autres dessins prisés des collectionneurs. Dans un bureau de Poste parisien, la responsable le certifie: «Le timbre à l'effigie de la Femen ne se vend plus.» Si bien qu'elle «n'en commande plus». «Je me débrouille pour trouver des stocks des anciens modèles», explique-t-elle. Ceux-ci sont encore valides dans la mesure où la valeur faciale des timbres n'est plus affichée depuis 1993.
À la direction de La Poste, on n'enregistre pas d'impact sur les ventes du «timbre Femen». «La Marianne se vend normalement: 2,9 milliards d'exemplaires par an, sur un total de 3,5 milliards ventes de timbres, et ces chiffres sont stables pour toutes les Marianne ces dernières décennies», précise une responsable à la direction. Même s'il y avait une incidence, elle serait peu sensible puisque sur les 14 milliards de plis distribués en 2013, seuls 3 % du volume concernent le courrier de particulier à particulier, le reste étant du courrier d'entreprise, de gestion et d'administration, donc peu concerné par «un affranchissement d'opinion».
La Poste, tout comme l'Élysée semble-t-il, se serait fait duper. On se dit «victime», on parle de «piège». «Au moment du concours et de la votation, selon un processus démocratique et transparent indiscutables, le dessinateur n'a jamais fait mention d'une quelconque inspiration, dit une source administrative. C'est venu après, une fois le timbre mis en circulation, par excès narcissique ou militant peut-être. Cela nous a complètement échappé.»
249 commentaires
avatar
ivo

Messages : 26402
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: FEMEN >>>

Message  ivo le Mer 12 Fév - 11:36

Le témoignage choc d'une ex-Femen
Contestation violente de l'ordre social, discours haineux contre les religions et la laïcité, recours à des armes (cocktail Molotov lancé la semaine dernière contre l'ambassade russe à Berlin), profanation de lieux du patrimoine, menaces… Autant d'actes d'«intimidation» et de «pressions physiques et morales» qui, quoique «sans tentatives d'emprise mentale ou de gain d'argent», relèvent des méthodes sectaires, décrites par la loi du 12 juin 2001, qui lutte contre ces phénomènes.
>>>
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/02/11/01016-20140211ARTFIG00372-le-temoignage-choc-d-une-ex-femen.php
178 commentaires
avatar
ivo

Messages : 26402
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum