Derniers sujets
» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Ven 8 Juin - 19:54

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» étude du fascisme
par ivo Mar 6 Fév - 8:58

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Mar 16 Jan - 12:29

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Page 15 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  niouze le Mar 22 Nov - 13:02


Soirée de violences policières à Beaumont-sur-Oise, Jeudi 17 novembre
Publié le 19 novembre 2016 | Maj le 20 novembre
Beaumont sur Oise | violences policières | police | meurtres de la police
Mardi 19 juillet 2016, Adama Traoré est décédé le jour même de son 24e anniversaire entre les mains des gendarmes. Alors que les gendarmes parlent d’un "malaise cardiaque" la version officielle est démentie par des témoins de l’interpellation. Depuis des manifestations ont eu lieu en juillet et en novembre pour dénoncer la mort d’Adama.
Ce 17 novembre "le conseil [municipal de Beaumont-sur-Oise] devait décider de soutenir ou non la maire Nathalie Groux dans ses procédures judiciaires. La maire a en effet porté plainte contre Assa Traoré pour diffamation relative à ses propos tenus sur Canal Plus." C’est une charge violente et des gaz qui vont accueillir la famille et ses soutiens.

Communiqué de presse de la famille Traoré

Mensonges, mépris et violence
Soirée de violences policières à Beaumont-sur-Oise, Jeudi 17 novembre
La mairie organisait son conseil municipal le jeudi 17 novembre au soir. L’ordre du jour était connu à l’avance : le conseil devait décider de soutenir ou non la maire Nathalie Groux dans ses procédures judiciaires. La maire a en effet porté plainte contre Assa Traoré pour diffamation relative à ses propos tenus sur Canal Plus le 28 septembre dernier.
Assa a lors de cette émission relevé les différents mensonges de la gendarmerie et des institutions judiciaires. Les circonstances et les causes de la mort ont été dissimulées afin de soutenir les gendarmes responsables de la mort d’Adama. Ils parlaient d’infection alors que la contre-autopsie a révélé une mort par asphyxie. Les témoignages des pompiers ont par ailleurs réussi à mettre en évidence la négligence et le mépris des officiers. Le corps était resté inerte, gisant sur le sol, sans qu’aucuns soin ne soit apporté. La famille réussira rapidement à démonter ces mensonges et à éclaircir les premières vérités et parvient depuis Beaumont à mobiliser autour de sa lutte.
La maire s’est systématiquement et catégoriquement opposée aux initiatives de la famille Traoré. Madame Groux comptait alors utiliser l’argent public pour soutenir son action en justice, dans le mépris total de ses obligations de représentante locale, en outrepassant ses prérogatives. Les propos d’Assa Traoré ne portaient pas atteinte à sa fonction et ne s’écartaient en rien de ce que la maire avait jusqu’alors démontré. La maire s’est à de nombreuses reprises illustrée par son mépris pour la dignité d’une famille en deuil, partageant au passage un dangereux appel à la haine et au délit. Il s’agit là clairement d’une incitation à la haine raciale, à la violence et au délit du port d’arme.

Lors d’un conseil municipal, les élus s’expriment publiquement sur l’ordre du jour et les habitants sont invités à participer au débat démocratique local. C’est en qualité d’habitants de Beaumont qu’Assa et les proches de la famille ont alors rejoint la mairie. Ils ont été dès l’entrée confrontés aux forces de l’ordre. La maire avait en effet sollicité les policiers municipaux et la gendarmerie afin, non d’assurer la sécurité et le bon déroulement du conseil, mais d’empêcher, au mépris de la loi, les habitants de jouir de leur accès au droit et de participer au débat. Les forces de l’ordre ont alors inutilement usé de la force. Sans en avoir reçu l’ordre, un officier s’est permit de gazer la foule, blessant au passage un bébé et la mère d’Assa. On rappelle que la foule était pacifique et qu’elle ne représentait aucun danger. L’usage de la force n’était donc pas nécessaire et les gendarmes ont porté physiquement atteinte à des personnes vulnérables. Le préfet a dit lui-même être choqué par la violence des gendarmes. Les élus de l’opposition, soutenant l’initiative de la famille Traoré d’assister au débat de la mairie se sont levés et ont fait annuler le conseil.
Après avoir réussi à calmer les habitants lésés, la famille Traoré et leurs proches ont réussi à faire évacuer l’entrée de la mairie, invitant tout le monde à rentrer chez soi, dans le calme.
Une heure plus tard, alors que tout le monde était rentré à Boyenval, une centaine de gendarmes ont encerclé le quartier. Il s’agit là d’une vengeance puisqu’il n’y avait aucune raison d’investir un quartier apaisé. Les gendarmes étaient lourdement armés. Ceux qui étaient au plus près des habitants braquaient leur flashball et leurs bombes lacrymogènes, étaient casqués et portaient leur boucliers. Ceux qui étaient derrière eux portaient leur fusil d’assaut. Les jeunes, qui étaient restés en bas en compagnie d’Assa, ne provoquaient en rien les gendarmes puisqu’ils présentaient leurs mains levées. Assa était en première ligne et faisant en sorte d’empêcher une escalade de violence. Le commandant a alors donné l’ordre de charger. La charge a été d’une extrême violence. L’usage de la force était punitif. Deux jeunes mineurs ont été interpellés et ils ont été entendus crier de douleur une fois dans le camion. Semba Traoré, le frère d’Adama, a été tabassé à coups de matraque et de gaz, cinq gendarmes s’étant rués sur lui. Les gendarmes ont aussi tiré des gaz lacrymogènes dans les fenêtres des habitations. Une famille entière a été obligée d’évacuer son logement.
Les gendarmes se sont ensuite repliés et ont évacué le quartier. La réponse de leur hiérarchie présente dans le quartier était alors « Nous avons le droit de nous trouver n’importe où. Nous ne nous justifierons pas devant vous. Si vous n’êtes pas contents, vous venez porter plainte demain à la gendarmerie ». Ils refusaient de répondre lorsqu’il leur a été demandé la raison de leur présence et leur violence. Pire, les officiers justifiaient leur action par « des tirs de mortiers », pourtant inexistant au sein de ceux qui ont étés chargés et frappés. Au bout d’une heure, le calme est revenu et les habitants sont péniblement rentrés chez eux. On apprendra le lendemain qu’une policière municipale aurait été blessée lors de ces charges et aurait reçu 8 jours d’ITT. Aucun acte de violence de la part des jeunes n’a été commis. On peut rajouter cette déclaration à la longue liste de mensonges perpétrés par les autorités locales.
Deux agressions en deux heures, voilà comment les pouvoirs publics de Beaumont tiennent à interagir avec leur population. Cette démonstration de force prouve que la mobilisation pacifique des habitants de Beaumont se heurte d’une part au mépris de la mairie qui attise la haine et ne cherche pas à apaiser la situation tendue du quartier de Boyenval, elle surfe dessus ; d’autre part, à la tactique de répression violente qui constitue aujourd’hui le cœur de la politique policière en France.
Cependant, plutôt que de dissuader les habitants de Beaumont de jouir pleinement de leurs droits, la répression et la criminalisation n’ont fait que renforcer leur exigence de vérité et de justice pour Adama Traoré ainsi que le respect qui est dû à sa famille, ses proches et tous les habitants de la ville. La famille et les proches n’ont eu de cesse de prouver leur détermination à faire la lumière sur la mort d’Adama et ils l’ont de nouveau prouvé ce soir. La date du prochain conseil municipal sera communiquée dans un délai de trois jours à compter de l’annulation.
Le rendez-vous est pris.

https://paris-luttes.info/communique-de-la-famille-traore-7082?lang=fr

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  niouze le Mer 23 Nov - 12:10

il est juste sur le post au dessus le communiquer de la famille traoré .... ^^

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  ivo le Jeu 1 Déc - 8:37

feu vert pour le port de pistolets 9 mm
L’état d’urgence, qu’il est question de prolonger après sa date d’échéance prévue le 22 janvier 2017, a bon dos. Il est prétexte, depuis 2015, à un arsenal législatif et réglementaire visant à armer les policiers municipaux, les policiers ruraux (gardes-champêtres), les agents de sécurité de la SNCF et de la RATP.
Si on ajoute les policiers nationaux qui sont autorisés à porter un 9 mm en dehors de leur service par arrete-du-25-juillet-2016, les douaniers, les gendarmes, le personnel de l’administration pénitentiaire sans compter les militaires et les chasseurs… ça fait du monde armé dans l’espace public !
A quand les agents territoriaux, les vigiles, le personnel qui assure les contrôles à l’entrée des stades, des salles de spectacles ou la sécurité à l’entrée et sortie des écoles ?
>>>
http://www.humanite.fr/police-municipale-feu-vert-pour-le-port-de-pistolets-9-mm-627532
avatar
ivo

Messages : 26724
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  ivo le Mer 7 Déc - 10:55

Flash-ball : le lycéen nantais jugé co-responsable du tir
Présomption de culpabilité
Ainsi, à l’heure où la police réclame une « présomption de légitime défense », les magistrats s’exonèrent du droit et créent une présomption de culpabilité des victimes de violences policières. Non seulement c’est la victime qui se retrouve sur le banc des accusés, mais ce n’est plus un fait qui est jugé, mais une simple intention. Le fait d’avoir été là. Du côté des indésirables. Ce jugement inaugure une jurisprudence qui pourrait s’appliquer aux innombrables autres blessés qui comptent faire condamner l’État pour des tirs de balles en caoutchouc, des supporters blessés aux abords des stades à ceux qui résistent aux gendarmes sur les ZAD, sans oublier toutes les personnes touchées à proximité de « violences urbaines » dans les périphéries.
>>>
https://lundi.am/flashball-lyceen-juge-coresponsable
avatar
ivo

Messages : 26724
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  niouze le Ven 13 Jan - 19:40


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  niouze le Lun 23 Jan - 0:59


L’anus déchiré à coups de matraque. Les méthodes de la police de Drancy (93)
C’est un nouvel épisode de violences policières, des plus brutales, qui a été décrit lundi, au Tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. Sur le banc des accusés, on retrouvait les méthodes des policiers municipaux de Drancy, ou du moins de l’un d’entre eux, aux pratiques absolument sauvages, consistant à déchirer l’anus d’un jeune homme interpellé et conduit à garde-à-vue à coups de matraque télescopique. Il a agi devant ses collègues.
Corinne Rozenn
Les faits jugés lundi au TGI de Bobigny remontent au 29 octobre 2015 et ils sont glaçants. Ce jour-là, une équipe de la police municipale de Drancy intervient vers 21h30 pour un cas de tapage nocturne. Le ton monte rapidement et les jeunes accusés de faire du bruit auraient outragé les policiers municipaux qui interpellent l’un d’entre eux, Alexandre, l’emmènent au commissariat de Drancy avant de le conduire vers celui de Bobigny. C’est au moment de ce second transfert que les policiers violentent le jeune homme, l’un d’entre eux le frappant très probablement à l’anus avec son bâton de défense télescopique au point de lui provoquer une plaie ouverte profonde de 1,5 cm. « Plus jamais tu parleras comme ça de la police municipale, auraient dit ses agresseurs à Alexandre. Tu te rappelleras de nous ».
Impossible, pour le policier accusé, de se souvenir de ce qu’il s’est passé réellement. Des traces de sang d’Alexandre sont pourtant retrouvées dans la Peugeot 307 de l’équipe de policiers municipaux et des traces de l’ADN de la victime ont été détectées sur la matraque. Dans un premier temps, cependant, le policier accusé a toujours dit qu’il n’y avait « pas eu d’incident ».
En dépit du positionnement du président, qui a aucun moment n’a cru en la version du policier-bourreau, seule une peine de six mois avec sursis et de un an d’interdiction a été requise, le délibéré devant être rendu le 20 février. En 2006, Alexandre, la victime, avait été jugé pour insulte à agent. A l’époque, il avait écopé de huit mois avec sursis. Visiblement, pour la « justice » hexagonale, une violence volontaire avec arme, en réunion, ressemblant à s’y méprendre à une agression sexuelle, et de la part, de surcroît, d’une personne dépositaire de l’autorité publique, c’est moins grave que d’insulter Monsieur l’agent.
Circulez, il n’y a rien à voir.
http://www.revolutionpermanente.fr/L-anus-dechire-a-coups-de-matraque-Les-methodes-de-la-police-de-Drancy-93?

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  niouze le Sam 25 Fév - 13:00

Dimanche 12 février, c’est barbecue pour le goûter dans le parc des Minguettes. Les policiers débarquent. Le ton monte. Les fonctionnaires tirent au flash-ball et touchent… des passants qui n’ont rien demandé. Une plainte a été déposée.
http://www.streetpress.com/sujet/1487778126-police-bavure-minguettes

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  niouze le Sam 25 Fév - 13:06


Un Chinois tabassé par la police dans un commissariat parisien
https://paris-luttes.info/un-chinois-tabasse-par-la-police-7612?lang=fr

Manif à Nation : la BAC se lâche sur les lycéen-ne-s
https://paris-luttes.info/manif-a-nation-la-bac-se-lache-sur-7622?lang=fr

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  K. le Jeu 2 Mar - 3:05

Non, «Quentin le pompier» n’a pas eu «l’œil crevé par la racaille»

"Une image virale publiée sur Facebook se désole que cet homme blessé n'ait pas reçu la visite de François Hollande. Mais contrairement à ce qu'affirmaient les administrateurs de la page, il a en fait été touché par le tir d'un policier lors d'une manifestation en 2013, à Grenoble."

http://www.liberation.fr/desintox/2017/02/28/non-quentin-le-pompier-n-a-pas-eu-l-oeil-creve-par-la-racaille_1551607

avatar
K.

Messages : 185
Date d'inscription : 15/01/2017

http://www.perdu.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  ivo le Lun 6 Mar - 7:33

Flic(s)
la police française est devenue l’une des pires du continent, l’une des plus violentes, l’une des plus « idéologisées », ayant perdu ou presque tous les liens qui devraient la raccrocher à l’idéal républicain.
Les « gardiens de la paix » ont muté en « garants de l’ordre » et même en « forces de l’ordre ». Oui, la force et l’ordre, acoquinés dans une formule insupportable. Mais quel ordre ? Et au service de qui ?
>>>
http://www.humanite.fr/flics-632876

les stups français ont organisé leur propre trafic de drogue
le dispositif permet à certains chefs de réseaux d’inonder le marché de la drogue sous la protection de l’Ocrtis, qui en profite au passage pour prendre un petit pourcentage.
une politique du chiffre qui pousse les services anti-drogues à monter des réseaux de trafic pour créer des affaires de toutes pièces, satisfaisant ainsi les politiciens, et causant de multiples dérives
Ces collusions objectives entre argent sale et grandes institutions bancaires soulèvent une autre question : les Etats se donnent-ils les moyens de lutter contre la grande délinquance financière ?
too big to fail, too big to jail!
>>>
http://www.lesinrocks.com/2017/03/05/actualite/stups-francais-ont-organise-propre-trafic-de-drogue-11919759/

plus vite que son ombre ...
une balle dans le dos = légitime défense.
>>>
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/06/01016-20170306ARTFIG00032-un-policier-rejuge-aux-assises-pour-avoir-tue-un-braqueur-en-cavale.php
avatar
ivo

Messages : 26724
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la police s'étonne qu'on ne l'aime pas

Message  niouze le Ven 31 Mar - 17:28


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum