Derniers sujets
» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Aujourd'hui à 10:29

» Etats-Unis
par ivo Lun 10 Juil - 13:50

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» immigration ...
par ivo Lun 10 Juil - 13:31

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» armement><désarmement
par ivo Lun 10 Juil - 8:00

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» Today's joke
par ivo Dim 9 Juil - 9:00

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

» egypte
par ivo Dim 9 Juil - 8:19

» droites extremes
par ivo Dim 9 Juil - 8:14

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juil - 13:07

» blancs comme neige ^^
par niouze Sam 8 Juil - 11:40

» les "joies" du sport ...
par ivo Sam 8 Juil - 9:39

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Sam 8 Juil - 9:10

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Sam 8 Juil - 8:57

» Salvador
par ivo Sam 8 Juil - 8:49

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 8 Juil - 8:03

» internet , technologie, ...
par ivo Sam 8 Juil - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Sam 8 Juil - 7:46

» Découvrir la Techno.
par ivo Ven 7 Juil - 13:09

» macronie
par ivo Ven 7 Juil - 7:52

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Ven 7 Juil - 7:50

» Necronomacron
par ivo Ven 7 Juil - 7:49

» R.I.P. .......................
par ivo Jeu 6 Juil - 13:40

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 6 Juil - 10:20

» racisme quotidien
par ivo Jeu 6 Juil - 9:22

» flicage total du net
par ivo Jeu 6 Juil - 8:08

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mer 5 Juil - 8:04

» monde - stupéfiants
par ivo Mar 4 Juil - 8:52

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 2 Juil - 8:50

» "stupéfiants"
par ivo Sam 1 Juil - 9:45

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 9:17

» salaires
par ivo Sam 1 Juil - 9:04

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 8:58

» RDC >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:55

» Iran >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:36

» médias ? quels médias ??
par ivo Sam 1 Juil - 8:19

Black Blocs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Black Blocs

Message  niouze le Mar 22 Avr - 10:44


22 février 2014
Hystérie médiatique. Élucubrations gouvernementales. Hauteur de l'événement. Le black bloc n'est pas une
organisation, mais une stratégie d'action dans la rue, une stratégie puissante, parce que diffuse. Tous ceux qui
prennent le black bloc pour un groupe sont contre le black bloc. Il semble que la France, et le monde entier,
soient mûrs pour une diffusion toujours plus large de cette stratégie, et toujours plus débordante. Cette
stratégie, et la vision politique qui la sous-tend et l'anime, demeurent incomprises, bien au-delà des seuls
canaux officiels. L'erreur serait de vouloir justifier la destruction, de dire
: «
Nous cassons du flic et des
vitrines, pour ceci ou cela, parce que ceci ou cela.
» Ainsi s'exprime l'espoir, tenace, de nous ramener dans la
grande famille de la gauche, comme ses brebis galeuses sans doute. Nous ne sommes pas de la famille, c'est
tout. Il s'agit plutôt de donner le sens de
la destruction même
. Quand on l'envisage dans son entier, la
destruction est toujours double
: écarter un obstacle et faire de la place. Dans la destruction, celle qui nous
intéresse, il y a toujours quelque chose en train de naître. Ce qui naît là, n'a pas de place dans le Monde, se
fait de la place, mais n'en cherche aucune. Un élan vital, irréductible, irrécupérable, n'attend qu'à faire
irruption. Le 22, c'est une telle poussée que nous avons ressentie. Nous avons des frères que nous ne
connaissons pas. Nous avons des frères que nous n'avons jamais vus que masqués.
C'est la chance et la grandeur de la ZAD que, dans toutes les composantes du mouvement, on y partage une
même détermination
: pas question de lâcher, pas de négociation possible, on ira jusqu'au bout. Ensuite, il
faut l'avouer, ça se complique un peu. Quand chaque lutte semble recommencer à zéro. La perte de
l'expérience, le manque de transmission entre les générations, c'est aussi cela. Et pourtant. Il est à la portée
du premier venu de parvenir à une perception assez juste de la situation. On lutte contre ce projet. On voit
qu'il s'inscrit dans l'aménagement du territoire. Et on s'aperçoit rapidement que l'époque qu'on est en train de
traverser, pointe extrême de modernité démocratique, coïncide avec la dévastation de toute chose, qui
recouvre elle-même la valorisation de toute chose. Il n'est besoin que de se promener pour s'en faire une idée.
La plaie globale suinte localement, sous ton nez. Le territoire d'une lutte franchit toute assignation à
résidence. Naturellement, les barricades de Nantes prolongent celles de la ZAD.
D'accord pour aller jusqu'au bout, pourquoi s'arrêter en chemin
? Ceux qui ne comprennent pas ne
veulent
pas comprendre. Ou alors, ils se méprennent sur ce que c'est que de prendre parti. Ils attendent un spécialiste,
un savant, un beau parleur, un chef, pour être sûrs de ce dont ils sont sûrs. Et pourtant.
En 2014, des études
montrent que
, les deux pieds dans la catastrophe, il suffit de ne pas détourner les yeux, d'un peu de confiance
en soi et de quelques amis, pour devenir révolutionnaire.
On nous pardonnera de ne pas fantasmer sur le Larzac. La victoire d'un mouvement, c'est de construire, pas à
pas, l'insurrection, pas d'obtenir son os suite à un tour de prestidigitation électorale, ou à quelque changement
de cabinet. Or, on ne construit pas un mouvement révolutionnaire sans multiplier les émeutes, sans propager
le sens et le goût de la destruction, sans s'aguerrir et se trouver chemin faisant. Ultra renseigné,
Le Figaro
précisait dans son article du 27 qu'étaient notamment requises des compétences de technicien du chaos.
«
Équivalent politique de technicien de surface, ce métier en toute rigueur dégradant, très encadré par la
législation, consiste à balayer et déblayer des saletés accumulées par d'autres.
» S'ensuivait une digression
bizarre sur le film
300.
Peu importe tous ceux que scandalise l'attaque en règle de telle ou telle micro-facette
de la non-vie, tant qu'il y en a un pour dire, comme on l'a vu
: «
Si c'était à refaire, je le referais. Ça m'a sou-
la-gé
!
» Casser du flic, soit dit en passant, cela ne signifie pas vouloir concurrencer la police sur le plan
militaire, mais simplement qu'il est naturel de faire la preuve, en acte, que parmi toutes les possibilités
existentielles, certaines sont intolérables. Il faut donc, pavé en main, en tenir informés les premiers
concernés. Ce n'est pas parce qu'il appartient à l'espèce humaine qu'un flic mérite de vivre en paix. Accepter
cette fonction est une infamie complète. Le gardien de Lager n'est pas moins immonde parce qu'il continue à
fêter Noël en famille, et à aimer ses enfants. Et puisqu'ils nous liront avec attention
: Ohé
! Coucou
!
Désertez, pauvres merdes, tant qu'il en est encore temps.
D'un point de vue tactique, nous sommes en faveur de la plus grande multiplicité et plasticité possible.
Qu'une de ses formes devienne hégémonique et la lutte s'en trouverait immanquablement affaiblie et
appauvrie. Quand certains parlent de notre «
trahison
» à propos de ce 22 février historique, qui aura d'autres
suites que judiciaires, il suffit de leur redire qu'il n'y a pas qu'une seule façon de lutter, et qu'au fond, il y en
avait pour tous les goûts ce jour-là.
Vous allez rire. Nous pensons qu'il est non seulement souhaitable, mais possible et nécessaire, de se passer
de la société, de l'État, de l'économie. Souhaitable, possible et nécessaire, de
faire autrement.
Ici dès
maintenant. Nous savons aussi que
ça a déjà commencé.
Parce que c'est un chemin infini, une soif inaltérable
et toujours à l'œuvre dans l'Histoire, ou contre elle. En définitive, la question politique tient tout entière dans
celle de l'ordre des choses. Les cases, les catégories, le réel comme quadrillage. Le nombre des couleurs
Tout cela se déplace et se modifie, selon les moments et les lieux. «
Changer le Monde
» est un slogan
inepte. L'ordre des choses ne cesse de changer. Ce qui ne change pas, c'est qu'il y en ait un. La question est
donc
: comment veut-on s'y mouvoir
? Deux attitudes fondamentales, deux idées de l'existence, deux
tensions, traversent le temps. 1° Il y a l'attitude conservatrice ou réactionnaire. Que les choses restent à leur
place, ou qu'elles la «
retrouvent
». Boucler les choses en elles-mêmes, les administrer. Maintenir l'Ordre, le
socialiser, en construire un Nouveau. Veiller à toutes les séparations, telle celle du haut et du bas.
Démocratie, religion, fascisme. 2° Il y a l'attitude révolutionnaire. Vivre par-delà les compartiments, entre les
choses. Passer outre. Tisser des liens et non fonctionner. Tout pour l'amitié, le partage, l'élaboration infinie,
infinitésimale, d'une sensibilité. Les choses sont des portes et non plus des murs. La norme n'est que l'indice
de notre faiblesse. Ce qui n'est rien est puissant dès qu'il se sait commun. Cette attitude est incompatible avec
la civilisation. C'est ce qui la rend susceptible, accessoirement, de lui survivre.
Wanted
Communism,
ALIVE
.
À tous ceux qui sont nés le 22!

G.S.C.N.!
Comité Zad Partout.
https://juralib.noblogs.org/files/2014/04/communiqu%C3%A9.pdf

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5024
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black Blocs

Message  ivo le Jeu 17 Sep - 9:11

today's joke et préparation des esprits ...

COP 21 : la police craint les Black Blocs
fr info
France Info s'est procuré une note interne à la police nationale, en prévision de la Conférence internationale sur le climat à Paris à partir du 27 novembre. Face au risque Black Bloc, il y aura des renforts de toute la France, il est même demandé aux policiers de se tenir prêts à une mobilisation exceptionnelle.

Les Black Bloc vont-ils tenter de pertuber la COP 21, la Conférence internationale sur le climat prévue à Paris du 27 novembre au 11 décembre ? Ces militants ultraviolents d'extrême gauche se sont fait une spécialité d'attaquer ces grands événements internationaux, on se souvient récemment des images de guérilla urbaine à Milan pour l'exposition universelle.

France Info s'est procuré en exclusivité une note interne à la police nationale. La note est signée du 25 août dernier, signée par le directeur de la police nationale Jean-Marc Falcone. Il demande à tous les chefs de service de limiter au maximum les congés pendant les 15 jours de la conférence. En claire, tout le monde devra être sur le pont… Prêt à intervenir.

Des manifestations, "dont certaines de nature revendicative"

Le directeur de la police nationale parle en termes polissés de risques de manifestations "revendicatives" (voir la note ci-dessous), mais c'est bien la menace Black bloc dont il parle. Depuis des semaines les services de renseignement sont quasi formels : ces militants ultra violents d'extrême gauche veulent s'inviter à la COP 21, et c'est Paris qu'ils visent pour saccager les rues, pour provoquer les affrontements avec les forces de l'ordre - c'est leur spécialité. Les policiers craignent ces militants qui sont habillés tout en noir, qui sont entraînés. Ils ont de vraies techniques militaires de combat. La menace est donc prise très au sérieux.

La COP 21 n'en avait pas besoin. Les plus grands chefs d'Etat sont invités au Bourget, dans un contexte où le danger terroriste faisait déjà de cette conférence climat un événement à haut risque.

http://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/note-interne-police-2653480

le retour de l'ennemi interieur ...
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum