Derniers sujets
» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Ven 23 Fév - 10:10

» étude du fascisme
par ivo Mar 6 Fév - 8:58

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Mar 16 Jan - 12:29

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

guerre globale

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Jeu 25 Sep - 8:49

c'est une guerre permanente, omniprésente, multiforme et ... necessaire ???.
un concentré de tous les cauchemars d'orwell huxley et barjavel réunis ....

Désigner l’ennemi
Pour ceux qui en doutaient encore, la menace que font peser les fanatiques sur les libertés démocratiques, mais aussi sur les vies humaines, est désormais globale. Nous sommes réentrés dans l’ère de la barbarie de masse.
>>>
http://www.marianne.net/Designer-l-ennemi_a241591.html

la lutte n’est plus seulement régionale mais globale.
>>>
http://www.marianne.net/La-reponse-terrifiante-de-l-Etat-islamique-a-l-executif-francais_a241590.html

la guerre intercommunautaire est même devenue intracommunautaire.
ces deux responsables prétendent se battre pour des motifs politiques
, mais il me semble plus certainement que ce soit pour contrôler les axes liés aux mines d’or
Les milices tuent, pillent, violent et, désormais, contraignent les civils au travail forcé
... jouer aux pompiers pyromanes
Si l'on mettait ne serait-ce qu'un doigt dans ce jeu-là on se ferait manger le bras.
pacifier apparaît aujourd’hui, il est vrai, bien utopique.
Si nous sommes présents, ce n’est pas pour protéger un régime, c’est pour protéger nos ressortissants et nos intérêts et en aucune façon pour intervenir dans les affaires intérieures d’un pays
D’un côté, on nous reproche d’être toujours présents, puis quand nous n'intervenons pas, de ne pas l’être.
C'est le principe même d'un piège que de n'offrir aucune échappatoire...
>>>
http://www.marianne.net/La-France-dans-le-piege-centrafricain_a241466.html

une Amérique «prête à éclairer le monde».
Le président Obama a placé l’Amérique au coeur d’une guerre de plus en plus vaste
>>>
http://www.liberation.fr/monde/2014/09/24/obama-appelle-le-monde-a-se-joindre-a-la-guerre-contre-l-etat-islamique_1107707

Un péril mortel s'étend, la sécurité du monde est menacée
Notre sécurité nationale est en jeu, comme "jamais"
>>>
http://www.franceinfo.fr/actu/politique/article/valls-sur-l-intervention-en-irak-notre-securite-nationale-est-en-jeu-comme-jamais-573851

sujet qu'il faudra probablement fusionner également avec enfants soldats ...
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Jeu 25 Sep - 10:30

#notinmyname
>>>
https://twitter.com/hashtag/notinmyname

vu la tournure des évenements, il va falloir en élargir la portée ....

le temps de trouver le discours d'obama à l'onu.
histoire de savoir si on justifie aussi le massacre de civiles en palestine ou par les drones et bien d'autres choses ....
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Jeu 25 Sep - 11:13

Isole l’Américain, le Français, ou l’un de leurs alliés mécréants. Casse-lui la tête avec une pierre, ou poignarde-le avec un couteau, ou roule-lui dessus avec ta voiture, ou le jette-le d’un endroit élevé, ou étouffe-le, ou empoisonne-le. Mais oui. Ou mets-lui des punaises sur sa chaise, ou un sucre qui ne fond pas dans son café.

Si tu es dans l’incapacité de le faire, alors brûle sa maison, sa voiture, son commerce, ou détruis ses cultures. Si tu en es incapable, crache-lui au visage. Au secours les Guignols ! Vite, une marionnette d’égorgeur ! Intuition que les Guignols sont une réplique tellement plus efficace que les bombardements.

Ce sang-froid obscène qu’ils exhibent

Leurs mâchoires serrées, à la télé, leurs colères de mâchoires serrées, de ceux qui sont tellement certains d’être du bon côté, cet engrenage des représailles où ils nous entraînent, mâchoires serrées de Valls, compassion d’Estrosi, défilé de mâchoires serrées sur BFM,

On n’a pas le choix, ce sont les barbares qui ont attaqué les premiers. Acte cruel. Barbares. Sauvages. Châtiment. Ce sang-froid obscène qu’ils exhibent, avant d’ordonner les prochains bombardements qui ne règleront rien, pas plus que les bombardements précédents, en Libye ou ailleurs. Résister à leurs mâchoires.
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/25/assassinat-dherve-gourdel-defile-machoires-serrees-255066

trop tard.
l'embrigadement total est commencé depuis lgt ...

Débat sur la guerre en Irak : une seule intervention vraiment contre
les interventions militaires « occidentales » n’ont jamais d’autres effets que de jeter de l’huile sur le feu.
Les députés y rajoutent le champ lexical de la bestialité, parlant d’« hydre », de « bête immonde » ou de « monstre ». Ce qui révèle à la fois le malaise et l’incompréhension
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/zapnet/2014/09/24/debat-guerre-irak-seule-intervention-vraiment-contre-255060

une bonne nouvelle, qui évite à l’Occident de paraître en « croisade » anti-islam : « Vous voyez bien que nous ne sommes pas contre l’islam puisque nous sommes alliés à des pays musulmans »...
... bienveillance vis-à-vis d’Israël à chacune des trois guerres de Gaza sous Obama, une incapacité à définir une position claire dans le tohu-bohu des révolutions arabes
... les régimes qui ont accompagné cette opération en Syrie sont pour l’essentiel des monarchies conservatrices voire rétrogrades, considérées comme corrompues et autoritaires, aux mains des Américains tout en jouant un rôle trouble dans le financement des groupes islamistes.

Le risque est au contraire que, loin d’être la lutte entre le bien et le mal absolu que présente le discours officiel et la plupart des médias occidentaux (ainsi que la propagande djihadiste qui se complaît dans sa posture provocatrice, susceptible d’impressionner de jeunes potentielles recrues), cette étrange coalition soit perçue comme une plongée sans filet
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/23/coalition-anti-djihadiste-les-allies-musulmans-a-double-tranchant-255040

une plongée sans filet ?? ..........
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Jeu 25 Sep - 11:36

Assassinat de Hervé Gourdel : Estimez-vous suffisante la condamnation des musulmans de France ?
1677 Votants
 8% oui
 92% non
http://www.lefigaro.fr/actualites/2014/09/25/01001-20140925QCMWWW00102-les-musulmans-de-france-manifestent-ils-suffisamment-leur-opposition-a-la-menace-terroriste.php

'il n'y a plus un seul endroit du monde où l'on peut être tranquille. Nous sommes face à une internationale du crime.
Je crains, malheureusement, que ce ne soit qu'un début et que ça devienne une habitude et presque un rituel .
Nous sommes en guerre, il faudra être impitoyable
>>>
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/09/24/31002-20140924ARTFIG00449-pascal-bruckner-nous-sommes-en-guerre-il-faudra-etre-impitoyable.php

Face à cette barbarie, à ce terrorisme, allons-nous rester spectateurs ou être ensemble acteurs d'un ordre international juste?
>>>
http://www.lefigaro.fr/politique/2014/09/24/01002-20140924ARTFIG00404-francois-hollande-cet-assassinat-odieux-renforce-ma-determination.php

arrêtez de jouer aux petits soldats vous allez nous déclencher une nouvelle guerre mondiale.....
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/09/25/97001-20140925FILWWW00059-la-question-de-frappes-sur-la-syrie-est-posee-dit-le-drian.php

l'eternel terrorisme de L'AUTRE.
on a pas fini de se mordre la queue .................
et ça arrange tellement de monde .....

et bien sur les gentils vont gagner contre les méchants ......
promis par obama hier devant une standing ovation à l'onu.
pour ceux qui veulent voir son discours.
« Il faut déclarer la guerre à la guerre pour que naisse la paix. »
— Barack Obama, président des États-Unis

Barack Obama justifie l'emploi de la force contre le mal
Obama appelle le monde à combattre


etc ... etc ....

reprendre n'importe quelle prise de position actuelle et y remplacer les acteurs par ceux de son choix.^^
nous allons tous sauver le monde en nous massacrant mutuellement dans la vérité absolue des dieux d'amour.
amen inch allah etc ...

XD ?? .......
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Ven 26 Sep - 8:35

jamais le spectre des «ennemis de l'intérieur», formule choc de Manuel Valls reprise par Bernard Cazeneuve, n'a autant pesé sur la France.
la métastase djihadiste gagne le pays
stage de «prise en charge de la radicalisation»
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/09/25/01016-20140925ARTFIG00411-la-traque-s-intensifie-contre-les-reseaux-djihadistes-en-france.php

Cette unité ne doit pas être seulement entre les partis politiques. Elle doit concerner toute la communauté nationale
Marine Le Pen, elle, a estimé qu'il fallait «s'allier avec Bachar el-Assad, quoi qu'on pense de lui, pour combattre l'État islamique». La présidente du FN n'est pas hostile aux opérations en cours, mais son soutien est conditionné à la formation rapide d'une «large coalition» comprenant notamment les pays de la région. Pour le moment, le PCF est le seul à condamner les frappes.
http://www.lefigaro.fr/politique/2014/09/25/01002-20140925ARTFIG00390-l-executif-appelle-a-une-unite-imperative.php

La guerre contre le terrorisme est sans fin.
la guerre globale contre le terrorisme mène à une impasse dangereuse.

les hommes politiques, qui semblent lancés dans un concours de testostérone, cherchent à justifier l'intervention armée.
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2014/09/25/31001-20140925ARTFIG00424-jean-christophe-rufin-la-guerre-contre-le-terrorisme-est-sans-fin.php

avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Ven 26 Sep - 9:18

Attendez-vous à une menace générale. Quelqu’un m’a demandé hier, quand est-ce que ça ira mieux ?. Je ne pense pas que ça va partir
http://fr.euronews.com/2014/09/26/menace-contre-les-metros-americains-et-francais/

Le président iranien condamne le terrorisme islamiste, et les Occidentaux d’en être à l’origine.
http://fr.euronews.com/2014/09/25/le-president-iranien-condamne-le-terrorisme-islamiste-et-les-occidentaux-d-en-/
Le président iranien Hassan Rohani s’est exprimé devant l’assemblée générale des Nations-Unies. S’il a condamné les meurtres commis par des groupes terroristes, comme le groupe Etat islamique, il a surtout blâmé l’Occident, qui serait selon lui à l’origine de cet islamisme radical, un héritage du passé colonialiste.

Les erreurs stratégiques de l’Occident sur les problèmes du Moyen-Orient, de l’Asie centrale ou du Caucase, ont fait de ces parties du monde, un paradis pour les terroristes et les extrêmistes (…). Certaines agences de renseignement ont armé des hommes devenus foux, et qui n‘épargnent plus personne.” a t-il déclaré.

Le président iranien, qui soutient la Syrie de Bachar al Assad, plaide pour une solution régionale au problème islamiste, une maladie selon lui contagieuse. Il a surtout critiqué, à mots couverts, les bombardements des américains et ses alliés en Syrie et en Irak, tout en rappellant une nouvelle fois sa condamnation des sanctions internationales aux lourdes conséquences pour son économie et sa population.

«La démocratie est le résultat de la croissance et du développement et non le résultat de la guerre et de l’agression. La Démocratie n’est pas un bien exportable à envoyer de l’Ouest vers l’Est.”
Hier, le président iranien a rencontré David Cameron le premier ministre britannique, une première pour ces 2 pays depuis 1979, engagés maintenant dans une négociation toujours très difficile sur le nucléaire iranien.
Ces discussions doivent aboutir à un accord, en théorie, d’ici le 24 novembre.

Obama n’a pas utilisé la rhétorique de George W Bush, “avec nous ou contre nous”. Mais il a bien fait comprendre que le leadership américain était incontournable pour assurer la paix et la stabilité dans un monde troublé.”
http://fr.euronews.com/2014/09/24/le-conseil-de-securite-de-l-onu-se-mobilise-contre-les-combattants-etrangers/
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Sam 27 Sep - 8:20

La fabrication d’un nouvel ennemi à partir de références qui parlent à une opinion publique de plus en plus sceptique sur les engagements extérieurs de son armée ?
il y a déjà eu par le passé une tendance au sein des services de renseignement consistant à décrire des réseaux informels en un groupe structuré. Cela peut se justifier pour des raisons juridiques ou de politique intérieure.
>>>
http://www.marianne.net/Khorasan-avatar-de-communication-ou-nouveau-danger-terroriste_a241598.html

avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Sam 27 Sep - 9:48

L'heure est à la guerre. « Une guerre qu'il faut appeler par son nom »
« barbares, salopards, terroristes ».
un grand mouvement de rétropédalage sémantique et martial
Aucune organisation ne devrait être qualifiée d'uniquement “terroriste”.
« Ultime désastre pour Washington. Tragédie sans fin pour les Irakiens et les Syriens. Menace à venir pour les Européens », concluait notre éditorial en juin. Nous y sommes.
« Analphabétisme, illettrisme, pauvreté, dictature assumée ou déguisée ne permettent qu'une seule expression, celle de la haine de l'autre »
Lorsque l'Occident envahit l'Irak, détruit la Libye, soutient sans limite Israël et les potentats arabes, l'EI naît, alibi de toutes les dérives
« c'est profondément choquant de la part du pays qui a inventé les droits de l'homme, mais nous finirons par limiter les libertés et le communautarisme pour survivre ».

Etat ? Oui, état d'urgence.
>>>
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/26/etat-d-urgence_4494770_3218.html

La menace terroriste est réelle chaque jour [...]. Nous prenons [ces] mesures […] car il y a une menace réelle. […] Il y a une mobilisation totale de nos services, nous devons être vigilants
>>>
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/26/la-menace-terroriste-qui-pese-sur-la-france-est-reelle-selon-cazeneuve_4495296_3224.html
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Sam 27 Sep - 10:31

David Cameron n'a pas caché que cette mission n'allait «pas durer des mois mais des années». Conscient des limites du cadre fixé, il «ne prétend pas que de seules frappes aériennes vont suffire
Une minorité de députés de tous les partis ont fait entendre leurs voix contre l'opération militaire. Le tory John Baron estimait que ces frappes risquent d'être «non seulement inefficaces mais aussi contre-productives» en retournant les populations civiles contre l'Occident. De nombreuses inquiétudes se sont exprimées sur la difficulté de répondre par des bombes à la complexité de la situation politique sur place. Des critiques ont dénoncé l'absence de réelle stratégie des puissances occidentales. Une logique «nous menant d'une guerre à une autre»
Devant le palais de Westminster, quelques manifestants avaient déployé une bannière contre la guerre. Pendant ce temps, à la Chambre des lords, l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, chef de l'Église anglicane, appelait solennellement le pays à «agir maintenant».
>>>
http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/26/01003-20140926ARTFIG00391-londres-s-engage-pour-des-annees-contre-l-ei.php

Après un moment d'effusion et d'échanges de toutes sortes, l'armée a lancé une sommation quelques minutes avant de commencer à tirer des gaz lacrymogènes sur ces réfugiés à cheval sur la frontière et sur des militants kurdes venus de l'est de la Turquie par solidarité. Selon un de ces militants, victime de ces gaz, les soldats turcs auraient même utilisé des balles réelles. L'armée a ainsi repoussé des centaines de personnes le long de l'axe qui relie Mursitpinar à Suruç, en tirant y compris à travers un camp de réfugiés situé près de la frontière
>>>
http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/26/01003-20140926ARTFIG00380-l-etat-islamique-se-rapproche-de-nouveau-de-la-frontiere-turco-syrienne.php

malgré les tensions.. Le business continue!
http://www.lefigaro.fr/societes/2014/09/26/20005-20140926ARTFIG00115-terrorisme-comment-les-entreprises-protegent-leurs-cadres-en-voyage-d-affaires.php

les forces de l'ordre sonnent le branle-bas de combat.
une restriction, voire une interdiction, de circuler ou de stationner
contrôles d'identité de façon «ponctuelle et aléatoire»
durcir le filtrage des accès et la fouille
Cette pratique pourrait même devenir systématique selon «les circonstances et leur évolution»
«Sans céder à quelque psychose que ce soit, tous les citoyens sont appelés à exercer eux-mêmes une vigilance particulière et à signaler toute situation anormale»
>>>
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/09/26/01016-20140926ARTFIG00436-menaces-terroristes-les-patrouilles-renforcees-dans-les-trains.php
18 commentaires
J 'ai le souvenir de militaires en armes a la gare de Besançon en 1957 risque d 'attentats en raison de la guerre d'Algerie.......57 ans plus tard rien a changé
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Dim 28 Sep - 8:22

Al-Qaïda en Syrie menace de représailles "dans le monde entier"
fr info
La branche syrienne d’Al-Qaïda dénonce ce samedi les frappes menées par les Etats-Unis et leurs alliés en Syrie. Elle a menacé de représailles tous les pays occidentaux de la coalition.

Le Front al Nosra, affilié à Al-Qaïda, a dénoncé ce samedi les frappes menées par les Etats-Unis et leurs alliés en Syrie, estimant qu'elles constituaient des actes de guerre contre l'islam et menaçant de représailles tous les pays occidentaux et arabes membres de la coalition.

"Nous sommes dans une guerre longue. Cette guerre ne se terminera pas dans quelques mois, ni quelques années : cette guerre dura des décennies (...) Ce n'est pas une guerre contre le Front al Nosra, c'est une guerre contre l'islam", a déclaré Abou Firas al Souri, porte-parole du groupe armé, dans un message audio diffusé sur internet.

"Ces Etats ont commis un acte horrible qui va les mettre sur la liste des cibles des forces djihadistes dans le monde entier", a prévenu Abou Firas al-Souri. C’est la première réaction du groupe aux frappes de la coalition qui ont débuté le 23 septembre. Ce samedi, les raids aériens de la coalition ont été intensifiés. Sept cibles en Syrie et trois en Irak ont été visées.
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Lun 29 Sep - 10:27

de l'art des nuances et de la légitimation en novlangue........

... une logique idéologique, néo-conservatrice, avec le but de remodeler le Moyen-Orient.
... un principe de légitime défense face à une menace terroriste qui confère donc une vraie légitimité internationale.
... face au nouveau désordre mondial créé par celle-ci ainsi que face aux effets collatéraux des printemps arabes.
... la défense de nos intérêts nous commande de ne pas rester en dehors de ce combat.
... le sentiment «néo-colonisateur» qui a pu entacher certaines interventions
Le choc des civilisation, c'est l'objectif des terroristes pour «globaliser» leur combat. C'est un piège. Pour l'éviter, il faut être à la fois être intransigeants sur nos principes et valeurs démocratiques, et travailler avec les pays musulmans qui rejettent cette logique de polarisation extrême.
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/09/25/31002-20140925ARTFIG00346-guerre-en-irak-2003-2014-meme-combat.php
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Mar 30 Sep - 7:56

"Le combat contre l’islam militant est indivisible (...) C’est pour cela que le combat d’Israël contre le Hamas n’est pas seulement notre combat. Il est votre combat"
a notamment lancé lundi soir M. Netanyahu à la tribune de l’ONU.
Ce conflit, le troisième en six ans dans le petit territoire côtier où vivent 1,8 millions de Palestiniens, a fait près de 2 200 morts côté palestinien, en grande majorité des civils, et plus de 70 côté israélien, quasiment tous des soldats.
commentaire
On tue 2000 civils en majorité des enfants contre 60 soldats occupants et on parle du terrorisme des pauvres assiégés et occupés. Le terrorisme d'État aveugle ne peut qu'engendrer le terrorisme individuel ou de groupes.
>>>
http://www.liberation.fr/monde/2014/09/29/a-l-onu-les-palestiniens-accusent-netanyahu-de-manipulation-grossiere_1111339?xtor=rss-450
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Sam 4 Oct - 8:30

la menace est là pour de longues années encore.
C'est un phénomène qui ne cesse de monter. Jamais, dans l'histoire de notre pays, nous avons dû connaitre un telle menace.
Chacun d'entre nous doit désormais faire preuve de courage et de patriotisme
Manuel Valls
>>>
http://www.franceinfo.fr/actu/article/la-menace-djihadiste-ne-cesse-de-monter-rappelle-manuel-valls-579321
commentaires:
il ne faudrait pas que cette menace aboutisse à une certaine de folie sociétale centrée sur son prochain.
Bien sûr que la menace est réelle et que le phénomène ne cesse de monter ! Mais, d’après vous, QUI, est responsable de cette situation aujourd’hui ? Ancienne politique d’exploitation coloniale suivie d’une immigration excessive, très mal contrôlée et, pour finir, la déstabilisation systématique des pays du Moyen Orient, nous ont placé dans une situation dangereuse et difficilement gérable. Car même si j’approuve EVERGREEN qui dit que « il ne faudrait pas que cette menace aboutisse à une certaine folie sociétale centrée sur son prochain », l’ennemi est quand même à l’intérieur et il sera très dur à débusquer. Cela fait des décennies que monsieur Valls et ses pairs nous préparent le chaos au bénéfice des classes dirigeantes. La colonisation, la guerre, l’immigration de masses, le brassage de populations incompatibles. Tout ça perpétré au nom de sois-disantes raisons démocratiques ? Foutaises, tout ce qui a été fait l’a été au nom du pouvoir et du fric de quelques-uns. Les graves considérations de Valls ne m’intéressent pas, on dirait qu’il vient de découvrir le danger dont il est, en partie, responsable. Ce danger, nous sommes beaucoup à l’avoir senti venir de loin car il était évident. Qu’il arrête de faire du vent et prenne les mesures nécessaires, c’est pour ça qu’on le paie.

Les états-majors préparent une intervention au sol
Mais pour des experts militaires, comme le général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire auprès des Nations unies, il faut maintenant passer de la défensive à l'offensive "partout depuis le Liban jusqu'à l'Irak". Et il assure que "cette guerre ne se gagnera qu'au sol".
"Nous sommes entrés en guerre, elle ne se mènera pas seulement avec des drones et des avions"
(général Trinquand)
Une intervention au sol? Les états-majors s'y préparent en coulisse
>>>
http://www.franceinfo.fr/actu/monde/article/execution-d-alan-henning-faut-il-changer-de-strategie-face-daech-579485
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Sam 4 Oct - 9:21

Nous faisons face à la fois à un ennemi intérieur et extérieur.
Le nouvel antisémitisme, l'islamisme radical, et cette "odeur des années 30 dans la société française
Le danger est là, l'intolérance et le rejet de l'autre, et les cris de 'Mort aux Juifs' dans les rues de Berlin ou de Paris
le nouvel antisémitisme n'est pas comme l'ancien. Aujourd'hui, il y a trois forces antijuives: l'islamisme radical, la haine du juif en tant que victime intouchable, l'anticapitalisme antisioniste. Le jour où les trois courants fusionneront sera le jour où il faudra se poser la question de quitter la France devenue dangereuse pour les Juifs.
euronews

marrant les mélanges de citations ...
c'est ... global ...
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Mar 7 Oct - 9:22

Les grands défis de Jens Stoltenberg, le nouveau chef de l’OTAN
James Franey, euronews: Jens Stoltenberg est l’ancien Premier ministre norvégien. Il fut jadis un militant pour la paix qui protesta devant l’ambassade américaine à Oslo contre la guerre du Viêtnam. Il dirige aujourd’hui l’alliance militaire la plus puissante au monde.

Que diriez-vous aux citoyens européens, qui sont si inquiets en cette période d’austérité, s’ils doivent dépenser plus pour la Défense ?
je pense qu’il faut s’en tenir à ce qui a été accepté il y a quelques semaines quand tous les chefs d‘État et de gouvernement ont décidé qu’il était temps de stopper les coupes budgétaires dans la Défense, et qu’il fallait commencer à augmenter progressivement les dépenses durant la prochaine décennie.

euronews : Le fait est que la réponse anti-terroriste des Occidentaux a été jusqu’ici tout sauf démocratique. Il a été question d‘étendre la surveillance des individus. Il y a même, dans certains pays, des mises en détention sans aucun procès. Est-ce la stratégie que doivent vraiment adopter les alliés occidentaux ?
Jens Stoltenberg : Il faut respecter les droits de l’Homme fondamentaux et la loi internationale. Mais, en même temps, je pense que chacun comprend qu’on a besoin de police, de services de renseignement, de services de sécurité, pour nous protéger des terroristes. Je ne vois aucune contradiction entre le fait d’utiliser ces moyens pour protéger nos sociétés ouvertes et en même temps, être en faveur d’une société ouverte, car c’est ainsi que nous sommes en mesure de protéger nos sociétés démocratiques
.
>>>
http://fr.euronews.com/2014/10/06/les-grands-defis-de-jens-stoltenberg-le-nouveau-chef-de-l-otan/

la démocratie sauvée par des pratiques antidémocratiques .... ^^
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Lun 10 Nov - 12:53

14-18 : le soldat inconnu, cocu d’une histoire écrite avec son sang
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/chez-noel-mamere/2014/11/10/14-18-le-soldat-inconnu-cocu-dune-histoire-ecrite-avec-son-sang-233778
Cette semaine, la star ne s’appellera ni Nabilla, ni Jean-Pierre Jouyet, ni François Fillon. Ce sera un soldat inconnu, le poilu de 14-18, mort au champ d’honneur des deux côtés du Rhin, pour une guerre qui n’était pas la sienne.

La « boucherie » de la Première Guerre mondiale mérite bien son nom et continue à modeler le monde dans lequel nous vivons. Pas moins de quatre empires – russe, allemand, austro-hongrois, ottoman –, disparurent dans la tourmente.

Nous en vivons encore quotidiennement les conséquences. Avec le démantèlement de l’empire ottoman et la naissance de la Turquie d’Atatürk, les grandes puissances de l’époque voulurent faire un Yalta du Moyen-Orient...

Des frontières imaginaires, dans le désert

Des décennies plus tard, l’Etat islamique pénètre en Irak et en Syrie, enlève Mossoul et se rappelle ainsi au bon souvenir de cette histoire tragique en enterrant symboliquement la frontière dite Sykes-Picot, du nom de ces deux diplomates qui, en 1916, créèrent l’Irak et la Syrie en traçant des frontières imaginaires au milieu du désert
.

Ce sont eux aussi qui imposèrent un foyer national juif dans la région, embryon de l’Etat d’Israël. Le premier génocide du siècle, celui des Arméniens, commença en 1915. Les territoires kurdes furent coupés en quatre à l’issue de négociations fondées sur les seuls intérêts pétroliers. 14-18, fut en effet la première guerre dont l’issue dépendait déjà du pétrole.

L’effondrement de l’empire austro-hongrois, dont l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand à Sarajevo, avait enclenché le processus fatal, déboucha sur l’affrontement des nationalismes de la péninsule balkanique. Après l’intermède soviétique, l’éclatement de la Yougoslavie de Tito dans les années 90 et la guerre entre la Serbie et les autres nations, en furent le résultat sanglant.

La chute du tsarisme entraîna la naissance de l’Union soviétique, une guerre civile en Europe de l’Est et se termina soixante-dix ans plus tard, en 1989, par la chute du mur de Berlin dont l’Allemagne fête avec éclat le 25e anniversaire.

La première faillite politique des socialistes

Mais la boucherie de 14-18, qui avait entraîné la mort de 9 millions de soldats et de civils et l’invalidité de 8 millions de personnes, eut aussi d’autres conséquences. L’humiliation subie par l’Allemagne déboucha sur un nationalisme exacerbé qu’Hitler et ses troupes nazies instrumentalisèrent pour construire leur rêve d’une race aryenne purifiée des juifs, des communistes, des tsiganes et des homosexuels. En Italie, le fascisme mussolinien était porté par les anciens combattants qui, dans toute l’Europe, formaient des Ligues et des milices d’extrême droite.

Pendant les années 30, les démocrates perdaient de leur influence dans une Europe secouée par la crise de 1929, où les ombres de la guerre ressurgissaient sous cette seule question : à quoi cela a-t-il servi de se faire tuer si le seul avenir d’une génération décimée par la guerre est le chômage et la misère ?

Les problèmes ressurgissaient avec plus d’ampleur qu’avant. Ceux qui avaient osé se révolter contre la guerre furent, soit assassinés comme Jean Jaurès à la veille du conflit, soit emprisonnés comme Rosa Luxemburg qui, après la guerre, avait appelé à la fraternisation entre les peuples. Les autres, tous les autres, sauf Lénine et ses amis, et quelques autres socialistes, pacifistes, anarcho-syndicalistes en Europe, avaient abdiqué l’essentiel de leurs convictions dans l’union sacrée, en France et en Allemagne. Les socialistes firent ainsi leur première expérience du déshonneur et de la faillite politique. Elle n’allait pas être la dernière.

Paix, pain, terre et liberté

L’espoir, pourtant, naquit au milieu des décombres. Durant l’année 1917, les mutineries se répandirent sur le front. Elles furent matées mais exprimaient le dégoût des soldats de base, chair à canon de la haute hiérarchie militaire qui, tels Pétain et Nivelle, les envoyait mourir par fournées dans les tranchées. Ces soldats se révoltaient, forts du mot d’ordre d’une révolution russe qui emportait l’Ancien régime sur le thème : la paix, le pain, la terre, la liberté. D’autres soldats, les tirailleurs coloniaux, appelés improprement les tirailleurs sénégalais, vinrent mourir pour la France
.


Plus de 500 000 soldats noirs, maghrébins, indochinois, allaient apprendre qu’ils pouvaient crever égaux en devoir avec leurs frères d’armes gaulois sans pour autant être reconnus dans leurs droits d’hommes libres quand ils retourneraient au pays natal. Ils retinrent la leçon et une première génération de militants indépendantistes naquit dans les tranchées.

Les femmes, elles aussi, apprirent de cette sale guerre. Elles avaient constitué le front de l’arrière, celui sans lequel aucune bataille ne peut être livrée et, a fortiori, gagnée. Par millions, elles avaient remplacé les hommes partis au front. Comme infirmières, elles les avaient soignés et chéris. Elles ne voulurent pas rentrer au foyer comme avant : les premières suffragettes exigèrent le droit de vote des femmes tandis qu’en 1936, les grèves menées par les femmes se généralisaient. La guerre de 14, par son horreur même, avait éveillé la société à la conscience sociale.

L’histoire des vainqueurs

Le monde d’avant 14 avait pris un coup de vieux. Le XXe siècle allait en être transformé. Les commémorations ne nous raconteront pas cette histoire. Les médias et les autorités vous parleront de la gloire de la France, du courage des poilus, du sang versé pour la patrie, bref, comme les journaux et les politiciens de l’époque, ils vous feront partager l’histoire des vainqueurs, celle des banquiers, des généraux, des Clemenceau et des Pétain, pas celle de ceux d’en bas qui crurent mourir pour la patrie et qui moururent pour les industriels, comme l’avait écrit Anatole France
.


A l’heure où l’entre-deux-guerres et son climat putride reviennent, avec ses Zemmour, ses Soral et ses Le Pen, il est urgent de rappeler que nos grands pères et nos arrières-grands-pères furent les cocus d’une histoire écrite avec leur sang. Il n’y a pas eu de guerre juste entre 1914 et 1918, mais la folie des hommes, l’intérêt et le profit des uns et la mort programmée de tous les autres.
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  niouze le Mar 11 Nov - 13:05



Centenaire 1914-1918

Pourquoi la France est-elle le pays qui a le plus fusillé « pour l’exemple » pendant la Grande guerre ?

par Olivier Favier 29 septembre 2014

Au moins 918 soldats français ont été exécutés entre 1914 et 1918. Ce qui fait de l’armée française celle qui a le plus fusillé, avec l’armée italienne, loin devant l’Allemagne et les pays anglo-saxons, selon la comptabilité officielle. Si plusieurs soldats condamnés à mort ont, depuis, été réhabilités, le sujet, un siècle plus tard, suscite toujours la controverse. Tour d’Europe des « fusillés pour l’exemple ».
Quelques 918 militaires français ont été fusillés pour l’exemple pendant la « Grande guerre ». La grande majorité n’a pas été exécutée pendant les mutineries de 1917, mais pendant la première année du conflit, de septembre 1914 à octobre 1915. 918 fusillés pour l’exemple : cela peut sembler statistiquement dérisoire par rapport aux 1,3 million de soldats « morts pour la France ». Mais cette pratique de l’état-major fait peser sur la troupe une menace permanente, quand bien même le recours aux exécutions capitales n’a jamais été systématique. Facilitée par le rétablissement des Conseils de guerre entre 1914 et 1916, la peine de mort est froidement réglementée par un décret de 1909. Une réglementation qui précise même les modalités du coup de grâce, administré « avec un revolver dont le canon est placé juste au-dessus le l’oreille et à cinq centimètres du crâne ».
Un siècle plus tard, les fusillés pour l’exemple continuent de hanter l’imaginaire littéraire et cinématographique. Leur réhabilitation fait toujours débat, montrant une continuité de fait entre l’institution militaire capable de fusiller ses soldats et une République qui se refuse à en désavouer les actes. Durant l’entre-deux-guerres, quelques 40 soldats ont bien été réhabilités, au cas par cas. En juin dernier, une proposition de loi sur le sujet, portée par le groupe communiste, a été repoussée, malgré le soutien du groupe écologiste. La chose est d’autant plus surprenante que les sympathisants du Parti socialiste sont, d’après un sondage réalisé fin 2013, de loin les plus favorables à la réhabilitation, à 87% (75% pour l’ensemble des Français). Ce débat n’est pas spécifique à la France et touche d’autres pays européens. Si la France figure parmi les pays qui ont le plus fusillé durant la Grande Guerre, elle a bénéficié d’une cohésion nationale supérieure à celles de bien d’autres belligérants. Ce paradoxe est une clé essentielle pour comprendre l’ampleur des débats qui la traversent encore aujourd’hui.

Les limites d’une comptabilité macabre

Toute comparaison du phénomène entre belligérants se heurte d’emblée au caractère lacunaire des études et des sources. Les chiffres font défaut pour des acteurs majeurs de la guerre comme l’Autriche-Hongrie et surtout la Russie, où le phénomène a pu être massif, avec et sans jugement, si l’on en croit par exemple les exécutions sommaires de1914, suite aux pillages de la ville de Tarnobrzeg. Une récente étude a aussi permis de montrer que l’armée bulgare a multiplié les exécutions : on en compte 600 entre septembre 1915 et octobre 1916, pour « seulement » 650 000 mobilisés.
Parmi les belligérants où une estimation globale est possible, seule l’armée italienne s’est montrée aussi cruelle que l’armée française, avec quelques 750 cas répertoriés, auxquels s’ajoutent des centaines d’exécutions sommaires et de décimations, pour un total avoisinant les 1 100 morts. Ce nombre est d’autant plus impressionnant que les effectifs mobilisés sont de 40 % inférieurs à ceux de l’armée française et que l’entrée en guerre a eu lieu presque un an plus tard, en mai 1915. En Grande-Bretagne et dans ses dominions, on relève officiellement 306 cas, dont 26 Irlandais, 25 Canadiens et cinq Néo-Zélandais. Il y a eu 35 fusillés aux États-Unis pour une seule année de guerre – dont dix seulement sur le front –, douze en Belgique pour un nombre de condamnations à mort vingt fois supérieurs.

En Allemagne, un débat éclipsé par les horreurs du nazisme

En Allemagne, on s’accorde à dire que le chiffre officiel de 48 exécutions est largement sous-estimé, mais la recherche est rendue difficile par la destruction de nombreuses archives durant la seconde guerre mondiale. Cette question, tout comme celle des 6 000 victimes des exactions allemandes durant l’été et l’automne 1914, a été du reste éclipsée par les horreurs du nazisme : entre 1933 et 1945, on compte près de 20 000 militaires allemands passés par les armes.
Les troupes coloniales françaises ont fait l’objet d’au moins deux cas de décimation – exécution d’un soldat sur dix tiré au hasard – sans passage par des conseils de guerre. 22 tirailleurs algériens et tunisiens ont ainsi été passés par les armes, en septembre et décembre 1914. Il faudrait rappeler enfin la guerre méconnue du Bani-Volta en 1915-1916 (zone à cheval sur le Mali et le Burkina-Faso), un vaste mouvement de rébellion inter-tribal dont l’origine a été le recrutement forcé. La répression dans ce cas est allée bien au-delà de la justice militaire [1].
Une inconnue demeure, qui dit les limites de toute enquête chiffrée : combien d’exécutions sommaires ont-elles été perpétrées sans ordre écrit ni trace ? Combien d’ordres ont été donnés comme « moyens d’exécutions indirectes », pour reprendre la formule de l’historien Stéphane Audouin-Rouzeau ? Une chose est sûre. De tous les acteurs de la Grande Guerre, seule l’Australie ne s’est livrée à aucune exécution, n’ayant envoyé sur le front européen que des soldats volontaires.

Un tabou en Italie

Pareille disparité se retrouve, avec des modalités diverses, dans les intérêts portés au phénomène dans les différents pays. En Allemagne ou en Bulgarie, les travaux sont le fait de chercheurs isolés, tout comme en Italie [2] où la presse offre pourtant un large écho en 1998 au souhait du Premier ministre français Lionel Jospin de voir réhabiliter les fusillés du Chemin des Dames. « Que ces soldats, " fusillés pour l’exemple ", au nom d’une discipline dont la rigueur n’avait d’égale que la dureté des combats, réintègrent aujourd’hui, pleinement, notre mémoire collective nationale », avait déclaré le Premier ministre socialiste [3].
En 1970, le film de Francesco Rosi, Les hommes contre, fait déjà la part belle aux fusillés. On y voit notamment un capitaine simuler l’exécution d’un innocent pour satisfaire aux ordres d’un général mégalomane et sanguinaire, un peloton se retourner contre l’officier qui le commande, et une décimation. Le film, scrupuleusement documenté, reste parfois trompeur dans sa volonté de rassembler en une seule histoire des témoignages spectaculaires vécus sur l’ensemble du front.

Mémorial et pardon au Royaume-Uni

Du point de vue institutionnel, le débat d’après-guerre, si vif en France, n’a pu avoir lieu en Italie sous le régime fasciste. Aussi l’historienne Irene Guerrini se réjouit de l’irruption de cette question à l’occasion du centenaire : « Ces deux derniers mois, on a commencé à parler des fusillés chez les historiens, à la radio et dans quelques journaux. C’est une bonne chose car avant de parler de réhabilitation ou de pardon il est nécessaire d’approfondir le sujet d’un point de vue scientifique afin de faire connaître au grand public le déroulé des faits. »
Au Royaume-Uni, les archives militaires ont été déclassifiées en 1990, mais il faut attendre 2006 pour qu’un « pardon » ne soit accordé par voie législative, lequel n’affecte cependant « aucune conviction ni sentence ». En 2001, un Shot at dawn memorial – un « mémorial des fusillés à l’aube » – est inauguré à Alrewas, dans le Staffordshire. D’une manière générale, les pays de culture anglo-saxonne, même quand ils ont eu recours de manière plus ou moins sélective et progressive à la conscription, ont pu laisser place à l’objection de conscience – c’est le cas pour des communautés religieuses aux États-Unis – ou du moins faire preuve d’une plus large tolérance à l’égard des « refus de guerre ».

Pourquoi certains pays ont-ils plus fusillé que d’autres ?

À la suite d’un congé de convalescence en 1917, lorsque le poète anglais Siegfried Sassoon se refuse à retourner au front, il écrit à son supérieur sa « Déclaration d’un soldat ». Communiquée à la presse, elle sera lue au Parlement par un député qui lui est favorable. Pour seule conséquence de ses actes, on le déclare inapte au service. Il passe le reste du conflit dans un hôpital militaire. À la même époque en France, les blessés psychiques de guerre sont perçus comme des « simulateurs » et traités massivement à « l’électricité » [4]...
L’entrée tardive dans le conflit de la Bulgarie ou de l’Italie n’a rien d’une évidence. Si la première se retrouve à faire la guerre à une nation slave et orthodoxe dont elle est traditionnellement proche, la seconde est normalement l’alliée de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie. En changeant de camp, le gouvernement espère annexer les terres italophones demeurées sous contrôle de Vienne. Pays d’unité tardive, littéralement saigné par l’émigration – 900 000 départs pour la seule année 1913 – l’Italie ne révèle qu’un faible sentiment national.

Plus l’état-major est incompétent, plus il y a de fusillés

Dans un tel contexte, le tabou de la désertion est moins fort. Mario Monicelli s’en souvient en 1959 lorsqu’il dresse dans La Grande Guerre le portrait de deux fuyards sympathiques. À titre de comparaison, deux ans plus tôt, Les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick est interdit en France. On ne peut donc s’étonner, comme le fait remarquer André Loez, que « pour l’armée italienne, l’arbitraire soit perçu comme le meilleur moyen de tenir les hommes ».
La question de l’incompétence des officiers supérieurs entre aussi en ligne de compte. « Je les grignote » explique le général Joffre, pour répondre des offensives sanglantes de 1915 et de l’enlisement de la guerre de tranchées. Je donne des « coups d’épaule » lui fait écho le général Cadorna sur le front autrichien. Ces bourrades inutiles, onze en tout, débouchent sur le désastre de Caporetto en 1917, avec pour conséquence inattendue le ralliement d’une partie des socialistes italiens à la guerre, au nom de la patrie en danger. Quoi qu’il en soit, c’est bien dans cette période qu’ont lieu le plus grand nombre de ces exécutions.

En France, le difficile débat de la réhabilitation

Patrick Cabouat, dans son documentaire Fusillés pour l’exemple, le fait ainsi remarquer : « Dans toutes les armées alliées, on constate une corrélation systématique entre les échecs du commandement et l’augmentation du nombre d’exécutés pour l’exemple. » Devant la médiocrité éclatante de l’encadrement français dans la Bataille des Frontières, les limogeages s’accompagnent de l’abandon total de toute autorité civile sur la justice militaire. Ainsi que l’écrit le Ministre de la guerre à son chef d’état major : « Vous voulez la victoire. Prenez-en les moyens rapides, brutaux, énergiques et décisifs. »

Pierre Roy ne décolère pas. Ce professeur à la retraite et historien du pacifisme s’étonne de la tiédeur du Président de la République François Hollande quant à la réhabilitation des fusillés pour l’exemple. « Cela n’est pas conforme au vote qu’il a fait passer au Conseil général de Corrèze – comme c’est d’ailleurs le cas aujourd’hui dans 29 conseils généraux et 3 conseils régionaux – ni même à la réponse donnée en 2013 à Marc Blondel et à mes camarades de La Libre Pensée. » Quand de nombreux conseils municipaux se prononcent à leur tour, « on ne peut se contenter d’une salle au Musée des Invalides et d’une mention sur un écran d’accueil ». Seize ans après le discours de Lionel Jospin à Craonne, rien n’a vraiment bougé [5]. « Il est difficile pour ceux qui se proclament les héritiers de Jaurès, mais qui le sont beaucoup plus d’Édouard Vaillant et de Jules Guesde [soutiens indéfectibles à l’Union sacrée], de rompre le fil. Pour autant, ce devrait être plus simple aujourd’hui, maintenant que le rapprochement français allemand ne fait plus aucun doute », poursuit Pierre Roy.

Une justice spéciale en opposition avec les principes du droit moderne

Des réticences se font jour aussi chez les historiens. À l’instar d’Antoine Prost, auteur d’un rapport destiné au secrétaire d’État Kadel Arif, André Loez est partagé quant à une décision globale : « Quel sens y aurait-il pour la mémoire d’un pacifiste à ce qu’il obtienne la mention "mort pour la France" ? » Il ajoute néanmoins : « Cette réhabilitation serait un choix politique extrêmement fort. » Dans la réédition de 2009 de son livre sur les Fusillés de la Grande Guerre, Nicolas Offenstadt, qui a pourtant consacré à la question quantité d’articles et d’interventions radio ou télévisées, va beaucoup plus loin : « On est en droit de s’étonner que des esprits critiques, antimilitaristes surtout, accordent tant d’importance à la parole des autorités militaires et à ses verdicts. » Il conclut : « On peut encore remarquer que la commémoration des horreurs du passé risque de servir à masquer l’indifférence à celles du présent, à fabriquer des consensus lénifiants. »
On pourrait s’étonner, précisément, qu’une telle confusion s’opère encore entre la République et une justice militaire agissant sans contrôle de septembre 1914 à janvier 1915, date à laquelle le Président de la République est avisé des condamnations. En pratique, les conseils de guerre spéciaux ont continué d’œuvrer jusqu’en avril 1916. En juin 1917, le général Pétain a enfin obtenu du gouvernement la suspension du recours pour les condamnés à mort lors de la répression des mutineries. C’est dans ce cadre que les soldats du Chemin des dames ont été fusillés.
Il ne s’agit donc pas de décider au cas par cas, à cent ans de distance, qui a été la victime d’une décision arbitraire – et il y en eut beaucoup – ou qui a manifesté un véritable « refus de guerre », mais de s’en tenir aux simples mots qu’Anatole France avait écrit en 1909 : « L’armée étant une administration comme l’agriculture, les finances ou l’instruction publique, on ne conçoit pas qu’il existe une justice militaire quand il n’existe ni justice agricole, ni justice financière, ni justice universitaire. Toute justice particulière est en opposition avec les principes du droit moderne. Les prévôtés militaires paraîtront à nos descendants aussi gothiques et barbares que nous paraissent à nous les justices seigneuriales et les officialités. »
Olivier Favier
- Photos :
Une : Couverture du livre « Fusillés pour l’exemple 1914-1915 » (André Bach, Ed. Tallandier).
1ère photo : Le sous-lieutenant Jean-Julien Chapelant, fusillé sur un brancard le 11 octobre 1914, alors qu’il est revenu du front grièvement blessé. Non réhabilité en 1934, il est déclaré "mort pour la France" en 2012. CC wikicommons.
2ème photo : Emilio Lussu en 1916. Cet officier "interventionniste" devient après la guerre un antifasciste militant. Il est l’auteur de Un Anno sull’altipiano (1938), « Les hommes contre » (traduit par Emmanuelle Genevois), adapté au cinéma par Francesco Rosi. CC wikicommons.
3ème photo : Le Shot at dawn memorial, en Angleterre sur la base d’une sculpture d’Andy de Comyn. CC wikicommons.
4ème photo : Exécution à Koritza (Albanie). Les soldats portent l’uniforme français. Vers 1917. Image trouvée sur un forum.
http://www.bastamag.net/Grande-Guerre-un-tour-du-monde-des

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5052
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Dim 23 Nov - 8:44

Le Premier ministre français a prononcé juste avant, une allocution dans un hangar où étaient rassemblés les soldats. Il a insisté sur leur courage, leur rôle davant-garde de la démocratie. Il a rendu hommage aux militaires tués au combat. Manuel Valls a aussi insisté sur la guerre globale qui se joue au Tchad. Puis il a tenu à rassurer les soldats en affirmant que le budget de la Défense était sanctuarisé.
Ndjamena sert de commandement central à l’opération Barkhane, conduite par la France avec cinq pays sahéliens (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso). Il s'agit d'un endroit stratégique à partir duquel tout le dispositif est organisé. Ce dernier couvre une zone aussi étendue que l’Europe, du Portugal à la Russie.
>>>
http://www.rfi.fr/afrique/20141122-tchad-france-premiere-tournee-africaine-manuel-valls-terrorisme-libye/


>>> http://pavillonnoir.forumactif.org/t2646p225-les-photos-d-actus-l-info-en-resume#38396
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Ven 5 Déc - 9:19

L’interminable guerre contre le terrorisme
http://www.courrierinternational.com/dessin/2014/12/04/l-interminable-guerre-contre-le-terrorisme
Dans son livre Pay Any Price : Greed, Power and Endless War (“A tout prix : pouvoir, avidité et guerre sans fin”, 2014, inédit en français), le célèbre journaliste du New York Times James Risen estime que la guerre contre le terrorisme – qui inclut les campagnes d'Irak et d'Afghanistan – a coûté 4 000 milliards de dollars (3 200 milliards d'euros) à l'Etat américain. En permettant à des entreprises américaines de signer de très gros contrats avec le Pentagone, elle a également donné lieu à “l'un des plus gros transferts d'argent public vers le privé de toute l'histoire américaine”.

Dans une tribune sur le Huffington Post, Tom Engelhardt, auteur et codirecteur de la collection de livres anti-impérialistes “The American Empire Project”, commente : D'une part, nous avons investi 4 000 milliards de dollars pour voir émerger une bande de profiteurs que Risen surnomme ‘les oligarques du 11 septembre’”, et, d'autre part, “si vous vous souvenez bien, les objectifs de la guerre contre le terrorisme lancée par George W. Bush […] étaient d'éradiquer le terrorisme de la planète […]. Treize ans et tous ces dollars plus tard”, le djihadisme s'est étendu, et on estime que 15 000 combattants étrangers ont gagné la Syrie pour rejoindre l'organisation de l'Etat islamique.

Un bilan qui amène Tom Engelhardt à la question suivante : “Après 13 ans de guerre contre le terrorisme, et face à un terrorisme endémique, n'est-il pas temps de changer de nom ? Un simple changement de préposition suffirait à rendre cette appellation plus en phase avec la réalité : la guerre pour le terrorisme”.

avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Sam 6 Déc - 10:12



Des combattants occidentaux recrutés en ligne pour lutter contre Daech
http://www.franceinfo.fr/emission/france-info-numerique/2014-2015/des-combattants-kurdes-recrutent-des-occidentaux-en-ligne-pour-lutter-contre-daech-05
Face à une organisation Etat islamique qui utilise Facebook pour diffuser son message et recruter des djihadistes, des combattants kurdes y incitent aussi des Occidentaux à les rejoindre en Syrie.

Avec plus de 26.000 abonnés en un mois et demi, la page Facebook "Les lions de Rojava", Rojava désignant le Kurdistan syrien au nord-est du pays le long de la frontière avec la Turquie, appelle des volontaires à rejoindre les combattants kurdes de l'Unité de protection du peuple pour "envoyer les terroristes en enfer et sauver l'humanité".

Sur cette page, figurent des photos, des vidéos, des points d'actualité sur les combats en cours entre les Kurdes et Daech. Mais dès le début, les administrateurs de la page, qui est aussi un outil de communication, ont mis en exergue le parcours d'Occidentaux venus les rejoindre partant de Grande-Bretagne, des Etats-Unis ou encore des Pays-Bas.

A la lecture des commentaires laissés, c'est aussi un moyen de convaincre ceux qui hésitent encore à partir. De nombreuses personnes avec des expériences militaires qui en font un combat de civilisation.

"Pas pour la gloire, les louanges ou la célébrité"

Il y a par exemple cet ancien Marine américain. Joshua Bell, qui est aussi un ancien candidat d'une émission de télé-réalité intitulée "Naked and Afraid", dit avoir combattu en Irak et en Afghanistan sur un groupe Facebook créé pour récolter des fonds afin de financer son voyage jusqu'en Syrie. Un mois plus tard, il poste cette photo en ligne, vêtu d'un treillis militaire et fusil à la main.

En réponse à des messages de soutien, Joshua Bell explique "qu'il n'y est pas pour la gloire, les louanges ou la célébrité. Cela doit être fait". Sur cette page Facebook, de nombreux internautes soulignent l'impuissance de leurs pays respectifs à faire face aux menaces de l'organisation Etat Islamique.

Sur la bannière de la page Facebook, figure Jordan Matson. Un Américain de 28 ans, blessé quelques jours après son arrivée aux yeux et au pied par un lance-mines de Daech, qui serait un de ceux qui aident sur place au recrutement en ligne. Il en fait d'ailleurs la promotion sur sa page personnelle début novembre. Interrogé par la BBC via Skype, il raconte : "c'est mon métier (...) Je suis un protecteur donc je suis venu aider ces gens ici. C'est une décision difficile à prendre. Vous ne vous dites pas "Tiens je vais partir dans un autre coin du monde". Je n'avais jamais quitté les Etats-Unis avant. Pour moi, je suis juste ce que je crois que Dieu m'a demandé de faire. Si c'est mon destin, il ouvrira les portes".

Jeremy Woodard, originaire du Mississippi aux Etats-Unis, est un autre combattant qui assure la promotion des combattants kurdes, comme il l'explique à la chaîne télévisée américaine CBS News. Ou Brian Wilson, venu de l'Ohio.

"Une cinquantaine de combattants étrangers"

Interrogé par France Info, un jeune Français de 26 ans est entré en contact avec eux à la recherche d'explications en français. Chrétien très pratiquant et suivant depuis plusieurs mois la situation géopolitique de la région, il se présente comme un "volontaire de base" à la différence dit-il des "vétérans aguerris" qui expriment en ligne leur désir de rejoindre les milices kurdes forts d'une expérience militaire dans leurs armées respectives.

Mais le jeune Français a encore "de sérieux problèmes de logistique des questions sur le choix de vie". "On ne part pas pour ce genre d'aventures comme on part pour une mission humanitaire", affirme-t-il.

Très peu d'informations sont données sur le processus de sélection et de recrutement, l'aide apportée ou l'entraînement préalable. Un des administrateurs de la page est Zagros Cudi, un commandant d'une unité combattante kurde à quelques heures de Kobané. Au téléphone et sur Skype, il raconte qu'une cinquantaine d'étrangers les ont rejoints pour "venir aider et combattre comme des frères" sans être payés, précise-t-il. Une publication postée fin novembre explicite certaines règles pour la prise de contact. Il est, par exemple, recommandé de ne poster aucune coordonnée personnelle sur cette page ouverte à tous.

L'homme ajoute aussi que des Français sont avec eux sans donner plus de détails sur leur identité ou leur fonction sur place. Une information qui est aussi relayée dans cette interview d'un haut-commandant kurde interrogé par un spécialiste basé à Washington aux Etats-Unis sur la présence de combattants occidentaux dans leurs rangs. En France, le ministère de l'Intérieur n'a pas souhaité commenter pour l'instant. Car des questions se posent sur la légalité de la démarche et des poursuites possibles en cas de retour dans le pays d'origine. En Grande-Bretagne, le ministère des Affaires étrangères établit "une distinction fondamentale" entre l'organisation Etats islamique et les milices kurdes avant de préciser que "combattre dans une guerre à l'étranger n'est pas nécessairement un délit. Cela dépendra de la nature du conflit et des activités propres à chaque individu".






liens sur la page.
avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: guerre globale

Message  ivo le Sam 10 Jan - 7:13

j'ai hésité à faire un sujet dédié.
ça a finalement (...) sa place ici ...





LA PEUR – ET APRES ?
https://www.bakchich.info/france/2015/01/08/la-peur-et-apres-63836
Le massacre réalisé dans la rédaction de Charlie Hebdo- 12 morts, une dizaines de blessés- appelle à réflexion. Non sans émotion.

Je serai bref, pour une fois. Il paraît qu’il ne faut pas écrire sous le coup de l’émotion. Mais alors, il faut quoi faire, sous le coup de l’émotion ? Porter des fleurs à la rédac ? accrocher des nounours en peluche aux scellés de la police ? Vomir ?

Oui, interviewé dans Libération,  Cohn-Bendit, a raison et trouve des mots justes : « Il y a un islamofascisme, ça existe. Ce n’est pas l’islam, ce sont des fascistes, il ne faut pas tourner autour du pot. Comme il y a eu un fascisme venu de la civilisation occidentale, il y a un fascisme venu de la civilisation de l’islam. Il faut tenir bon maintenant. On a toujours dit: «Le fascisme ne passera pas.» C’est la parole la plus sensée que j’aie lue, aujourd’hui, après cette horreur.

Parce que les larmes de crocodiles tempérées par la mise en garde contre les amalgames, non, merci, plus cette fois. Amalgame, cela veut dire quoi ? Que ce crime n’est qu’un accident, et que finalement cet accident n’est qu’un incident ? Qu’il faut bien distinguer entre le rhume de cerveau et le choléra ? Que la violence barbare n’est qu’un extrémisme regrettable, un peu de merde dans le nectar d’une spiritualité hautement et fondamentalement humaniste? Une grosse bêtise, en quelque sorte ?

LA VIOLENCE EST DANS LA LOI DE DIEU, QUE PERSONNE N’A VOTÉE

La violence, elle est dès le départ, dans l’étincelle funeste de toute religion. Elle est dans la circoncision, cette mutilation sanglante. Elle est dans les rites obligés imposés à l’enfant, le catéch débile, le chapeau, la prière à date et heure fixes. Elle est dans le trafic de vierges sous le nom de mariages arrangés. Elle est dans l’esclavage, toléré ici et là, et pas seulement en Mauritanie, regardez sur la mappemonde, vous vous ferez une idée. Elle est dans la femme légalement battue et avilie. Elle est dans les vêtements imposés, dans les aliments interdits, dans les superstitions sur l’abattage des volailles, dans le comptage des écailles de poisson, dans les sanctuaires interdits aux uns, réservés aux autres, dans les mains coupées, dans les excommunications, dans les lapidations d’adultères, dans l’interdiction d’abjurer, dans les soi-disant blasphèmes d’une affiche de cinéma ou d’une expo de peinture.

La violence, elle est dans la loi de dieu, que personne n’a votée. Elle est dans le colon qui argue d’un POS datant du roi David pour voler sa terre à son voisin. Elle est dans la pédophilie ecclésiastique, dans les culs bénis de la Manif pour tous qui veulent imposer à tous leur sexualité, leur mariage, leur art de pondre sans jouir. Elle ne commence pas, la violence, aux têtes tranchées dans le désert par les fanatiques combattants d’un djihâd prescrit noir sur blanc dans un livre vieux de quatorze siècles, ni dans les rafales de kalachnikov qui ont tué nos amis, elle n’est pas réservée aux martyrs, elle commence là, tout au début, dans la première étincelle, qui porte en elle le risque du fanatisme comme la graine porte en elle la plante et l’arbre. Et elle culmine seulement dans ces meurtres barbares, proches ou lointains. Sans solution de continuité, simplement en se radicalisant, en montant en  régime.

Que l’on n’accuse personne – et surtout pas Charlie – d’avoir soufflé sur les braises. Pas même à demi-mot, pas même sous la forme d’une mise en garde prudente. Parce que la braise était là, parce que la braise est là, depuis des siècles et des siècles, et l’incendie est là, dans la braise. Pas besoin de souffler, il s’attise de lui-même, à chacun son siècle, son Inquisition, ses charniers sous la croix, ses Sabra et Chatilah, ses décapités en vidéo.

Qui sème le meurtre récolte la peur. La phobie, puisqu’il faut l’appeler par son nom à la mode. Et dans cette horreur, ne le cachons plus : nous avons peur. Comment un Etat démocratique peut-il faire face à cet ennemi ? Comment des citoyens peuvent-ils arrêter des guerriers ? Quelle vigie contre quels pirates ? Autant de questions auxquelles la solidarité nationale ne peut offrir qu’un rempart nécessaire, mais symbolique. Le terrorisme se nourrit de la peur,  et nous avons légitimement peur du terrorisme.

« SEULE LA RELIGION A PU INSPIRER TANT DE CRIMES »
Lucrère, Ier siècle avant JC


Peur aussi d’avoir trop cédé, pied après pied, à la mielleuse chanson de la « tolérance », quand ce n’est pas le refrain contrit de la culpabilité honteuse ou de la compassion forcée. Au nom d’idéaux qui ne servent qu’à nous, à usage intime. Hier encore, j’écoutais, incrédule, ce charlatan de Houellebecq roucouler en évoquant le « retour du religieux » avec du sucre dans les pupilles. Retour de la violence religieuse, oui : la voilà, la régression. Croire le contraire, voilà l’illusion. Qui a dit qu’un pacifiste, c’est un mouton qui croit que les loups sont végétariens ? Nous sommes en guerre contre un fanatisme religieux, guerrier, oui, et pas seulement sur des fronts lointains. Contre des barbares. Le mot est gros. Mais comptez les morts de ce jour…

Tantum religio potuit suadere malorum, « seule la religion a pu inspirer tant de crimes ». C’est de Lucrèce, poète et philosophe romain, reprenant la pensée d’Epicure. Lucrèce, Ier siècle avant J.-C., Epicure, IIIe siècle avant J.-C. . J’ai bien dit : AVANT. Pas de christianophobie, donc. Et encore moins d’islamophobie.

De la sagesse, de la raison, de la pensée. Et du courage. Comme nos amis de Charlie.  Là encore, Cohn-Bendit a tapé juste : en frappant Charlie, c’est le droit à l’anticléricalisme radical qu’on a frappé. Autant dire : notre liberté.


avatar
ivo

Messages : 26720
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum