Derniers sujets
» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Dim 16 Déc - 17:29

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Mar 16 Jan - 12:29

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49


No Futur - l'espace au 21° siecle

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Mer 5 Sep - 18:01

Voyager 1 à la frontière du système solaire
fr info
Voyager 1, la sonde spatiale de la Nasa lancée en 1977, approche la frontière du système solaire et est peut-être déjà en train de "danser à la limite" de l'espace interstellaire. C'est ce qu'affirme ce mardi les scientifiques associé au projet.



Les fans de Star Trek en rêvaient. La sonde Voyager 1 s'approche de plus en plus de l'Héliopause, c'est à dire à la frontière de notre système solaire. Elle serait même peut être déjà en train de "danser à la limite" de l'espace intersidéral, ont déclaré les chercheurs au cours d'une conférence marquant l'approche du 35e anniversaire du projet Voyager.

Aux confins du système solaire

Au-delà de l'infini? La sonde spatiale Voyager 1 est sur le point de devenir le premier objet de fabrication humaine à entrer dans l'espace interstellaire. Toutefois, il ne faut pas se réjouir trop vite. Selon Ed Stone chef du projet scientifique, Voyager 1 se déplace d'un milliard de miles (environ 1,6 milliards de km) tous les trois ans, "je ne peux donc pas vous dire si c'est des jours, des mois, voire des années" avant que l'engin ne puisse quitter notre système solaire.

La sonde est à présent à plus de 18 milliards de kilomètres du Soleil, et avec son compagnon Voyager 2, qui n'est pas loin derrière (11 milliards de kilomètres du Soleil), ce sont les deux engins "les plus éloignés des représentants actifs de l'humanité et de ses désirs d'explorer" se sont réjouis les scientifiques lors de la conférence.

La fin de Voyager 1 pour 2025

Lancé en 1977, avec Voyager 2 (20 août), ils ont notamment envoyé des données sur la grande tâche rouge de Jupiter et les anneaux de Saturne. Ils ont découvert des volcans en éruption sur Io, une des lunes de Jupiter, ou bien encore un océan sous la surface de glace d'Europa, un autre satellite de la géante gazeuse.

La mission actuelle du projet Voyager est de découvrir et étudier le choc terminal, c'est à dire l'endroit où le vent solaire commence à se mélanger avec le gaz et la poussière du milieu interstellaire. Selon Suzanne Dodd, chef de projet au Voyager Laboratory de la Nasa en Californie, les deux vaisseaux sont encore en très bon état, et ce, malgré la traversée des radiations dangereuses de Jupiter, et après avoir enduré les températures glaciales de l'Espace depuis des décennies.

Toutefois, en supposant que Voyager 1 continue de fonctionner normalement, les scientifiques de la Nasa devront commencer à éteindre certains instruments de bord à partir de 2020, et ils s'attendent à manquer complètement d'énergie à partir de 2025.

De plus, étant donné qu'il est équipé de la technologie des années 1970, il dispose d'une mémoire limitée, équivalente à celle d'un iPod Nano de 8 Go.
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Sam 22 Sep - 20:25

La sonde Dawn quitte Vesta ; direction Cérès !
fr info
La sonde Dawn vient de quitter l'astéroïde Vesta, autour duquel elle tournait depuis un an, pour se diriger vers un astre très mystérieux : Cérès, une planète naine...


L'astéroïde Vesta, vu par la sonde Dawn. Photo JPL/Nasa.

Pendant que tous les yeux des terriens sont rivés vers la planète Mars, où la sonde Curiosity a commencé son exploration du cratère Galle, d'autres robots, un peu partout dans le système solaire, étudient planètes, satellites et astéroïdes. Il y a actuellement des sondes américaines et européennes autour du Soleil, de la Lune, de Mercure, Vénus, Mars et Saturne. D'autres qui se dirigent vers des comètes et astéroïdes, d'autres, enfin, qui quittent le système solaire...

Parmi cette armada automatique, la sonde américaine Dawn vient d'achever avec succès la première partie de sa mission. Dawn a quitté la Terre voici près de cinq ans, en septembre 2007, en direction de l'astéroïde Vesta, autour duquel elle s'est satellisée il y a un an, en juillet 2011. En un an, Dawn a dévoilé à peu près tous les secrets de cet énorme astéroïde ovoïde, mesurant 525 km de diamètre et pesant 260 millions de milliards de tonnes.

Dawn s'est approchée jusqu'à près de 200 kilomètres de la surface de Vesta, et elle commence désormais à s'en éloigner progressivement. Depuis quelques jours, la sonde spatiale ne se trouve plus dans le champ d'attraction de l'astéroïde et elle se dirige vers sa seconde cible, l'astéroïde – désormais officiellement appelé " planète naine " – Cérès.

Si Cérès a changé de statut(comme l'ex-planète Pluton), c'est que sa masse – près d'un milliard de milliards de tonnes – lui permet d'avoir une forme quasi sphérique, comme une planète. Comme une planète, encore, Cérès est " différenciée " avec un cœur métallique chaud et dense, un manteau de matériaux plus légers et, peut-être, de la glace en surface et de l'eau liquide sous cette glace... Cérès est deux fois plus grande que Vesta et mesure près de mille kilomètres de diamètre. Alors, pourquoi Cérès n'est-elle pas considérée comme une planète à part entière ? Il lui manque un critère. Trop petite, elle n'a pas balayé et nettoyé l'espace autour d'elle au moment de sa formation : ce n'est que l'un des innombrables corps qui gravitent entre Mars et Jupiter. Cela dit, Cérès est tout de même le plus grand des objets de la ceinture d'astéroïdes. Et le second ? Eh bien, on n'en sait encore rien... Il s'agit peut-être de Vesta, ou encore de Pallas, dont le diamètre est quasi identique à celui de Vesta...Sur ce photomontage, l'astéroïde Vesta est comparé à sept autres astéroïdes visités par des sondes américaines, européenne et japonaise. Image Nasa.

Dawn a donc repris son périple à travers le système solaire pour rejoindre sa seconde cible. La sonde américaine devrait atteindre Cérès dans deux ans et demi, en février 2015. Si tout se passe comme prévu, 2015 devrait être une année exceptionnelle dans l'histoire de l'exploration du système solaire. En effet, deux astres atypiques, deux planètes naines, devraient être visitées en même temps par les sondes américaines : Cérès, donc, et Pluton, cible de la sonde New Horizons...

Plus d'images de Vesta et de Cérès sur le site de notre partenaire Science et Vie.
http://ciel.science-et-vie.com/2012/08/21/dawn-quitte-vesta-direction-ceres/
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Mer 26 Sep - 19:55

Espace : Hubble dévoile la plus lointaine parcelle de l'Univers jamais observée
fr info
Pour la première fois la NASA révèle, grâce à son télescope Hubble, la plus lointaine parcelle de l'Univers jamais observée par l'homme. La photographie dévoile plus de 5.500 galaxies nées il y a plus de 13 milliards d'années.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gu_VhzhlqGw
Hubble photographie 5.500 GalaxiesHubbleSiteChannel

La photographie qui révèle des milliers de galaxies à des milliards d'années-lumière de notre planète, a été réalisée à partir de 2.000 images, prises pendant 10 ans par le télescope Hubble, équipé de deux caméras infrarouges.

Un "tunnel temporel vers un passé lointain"

Nommée par la Nasa, XDF-eXtreme Deep Field (champ extrêmement profond), cette "petite fraction du diamètre angulaire de la pleine lune [...] est une image d'une petite zone de l'espace dans la constellation de Fornax" précise l'agence gouvernementale dans un communiqué.

"Le XDF est la plus lointaine image du ciel jamais obtenue et révèle les galaxies les plus faibles (luminosité, ndlr) et les plus éloignées jamais vues." s'enthousiasme Garth Illingworth, astronome de l'Université de Californie, à Santa Cruz, l'un des responsable du programme Hubble Ultra Deep Field 2009. "La lumière de ces événements passés n'arrive sur Terre que maintenant. On peut dire que le XDF est un 'tunnel temporel vers un passé lointain'." poursuit le scientifique.

5.500 galaxies âgées de 13 milliards d'années

Hubble a notamment permis de découvrir plus de 5.500 galaxies dont plusieurs sont semblables à notre Voie lactée.
Les "objets" célestes les plus distants sur le cliché, sont nés il y a plus de 13 milliards d'années, soit environ 450 millions d'années après la formation de l'Univers, précise la Nasa.

Avant le lancement du télescope Hubble en 1990, les astronomes pouvaient à peine entrevoir les galaxies à 7 milliards d'années-lumière. Ils étaient également incapables d'établir comment les galaxies s'étaient formées et avaient évolué après le Big Bang.

Grâce à ce téléscope, les scientifiques peuvent désormais fournir la preuve visuelle, que l'Univers est véritablement en train de changer au fur et à mesure qu'il vieillit et se pencher sur la morphologie des jeunes galaxies.

ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Ven 28 Sep - 8:53

Découverte de traces d'un ancien ruisseau sur Mars
fr info
C'est le robot américain Curiosity qui vient de faire cette découverte, selon la Nasa : des graviers et cailloux provenant du lit d'un ancien ruisseau martien. Un nouvel indice sérieux de la présence d'eau sur la planète rouge.


A gauche, des cailloux sur Mars. A droite, les mêmes vus sur Terre © Reuters NASA

Ce n'est pas le premier indice trouvé sur Mars laissant à penser que l'eau y a existé un jour. Mais celui-ci serait confondant, selon les scientifiques de la mission Curiosity. Le robot spatial s'est posé sur Mars il y a sept semaines et a découvert des sédiments "datant de plusieurs milliards d'années" qui semblent avoir été formés par un écoulement d'eau. La taille de ces graviers, cailloux, sables permettrait même de déterminer la nature de ce ruisseau. Selon William Dietrich de l'Université de Californie, "l'eau s'écoulait à environ 0,91 m/s sur une profondeur d'un mètre environ".

"Un premier environ habitable" sur Mars

Le robot Curiosity a fait cette trouvaille au pied du mont Sharp, une montagne de 5.000 mètres d'altitude. Et les chercheurs de la Nasa sont convaincus d'avoir trouvé là "un premier environnement habitable". Curiosity va tout de même continuer à fouiller la surface aujourd'hui aride de la planète, à son rythme, à raison de déplacement de cent mètres par jour, pour tenter de dénicher de nouvelle preuve de son passé humide.

>>>
http://www.nasa.gov/mission_pages/msl/news/msl20120927.html
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Sam 29 Sep - 19:36

La galaxie la plus lointaine de l'Univers ?
fr info
Une équipe scientifique internationale vient probablement de découvrir la plus lointaine galaxie de l'Univers. Dans leur vertigineuse plongée dans l'abîme de l'espace et du temps, les astronomes ont désormais atteint 13.2 milliards d'années-lumière...


A 13.2 milliards d'années-lumière, une galaxie naissante... Photo Nasa/ESA/STSCI.

Encore ? Oui, encore : une équipe internationale d'astronomes vient d'annoncer la découverte de la... plus lointaine galaxie de l'Univers... Avec Marie-Odile Monchicourt, nous nous faisons l'écho régulièrement de cette compétition qui ne dit pas son nom entre les grandes équipes d'astronomes spécialisées dans l'observation de l'Univers très, très lointain. Depuis une dizaine d'années, cette course au record est l'une des activités les plus gratifiantes des astronomes. En effet, dans leur discipline, c'est un peu l'équivalent du 100 mètres en athlétisme ou en natation... Car ces astres extraordinairement distants, tout à la fois dans l'espace et dans le temps, exigent un déploiement d'énergie impressionnant pour être détectés. Et une mobilisation technologique hors-norme : plusieurs télescopes, généralement les plus grands du monde, des observatoires spatiaux, dont généralement le plus célèbre d'entre eux, des temps de pose déraisonnables, des années de traque...

En découvrant la galaxie MACS1149-JD, l'équipe scientifique internationale menée par Wei Zheng a peut-être atteint la barre des 13,2 milliards d'années-lumière. Peut-être ? Oui, car les observations cosmologiques, réalisées, par définition, aux limites instrumentales, doivent être prises avec précaution. Ces dernières années, plusieurs candidates au titre envieux de " plus lointaine galaxie de l'Univers " ont en effet été recalées, soit qu'il s'agisse d'artefacts d'observation, soit que leur distance réelle n'ait jamais pu être confirmée... De ce point de vue, MACS1149-JD doit encore faire ses preuves, car sa distance n'a pas été mesurée tout à fait dans les règles de l'art : en principe, pour calculer la distance d'une galaxie, il faut d'abord enregistrer son spectre, lequel permet de mesurer précisément son redshift (z), c'est à dire sa vitesse de fuite apparente. Une fois ce décalage spectral (le redshift) mesuré, la distance est calculée. Mais enregistrer le spectre de MACS1149-JD est aujourd'hui impossible : l'astre est trop petit, trop pâle, bref, trop lointain. Ses caractéristiques optiques sont, pour l'astronome amateur qui lira ces lignes, surréalistes : cette galaxie du bout du monde mesure à peine plus de 0,1'' et a une magnitude apparente de l'ordre de 30... D'ailleurs, les astronomes ne l'auraient jamais trouvé si la nature ne leur avait pas donné un coup de pouce – du dopage, pour filer la métaphore du record sportif... MACS1149-JD, en effet, voit son éclat amplifié une quinzaine de fois par effet de lentille gravitationnelle ! En fait, si l'équipe de Wei Zheng l'a découverte, c'est qu'elle se trouve en arrière-plan de l'amas de galaxies MACS J1149+2223, lequel, par sa formidable masse, courbe l'espace-temps et joue le rôle d'une lentille naturelle. Une fois repérée, la minuscule galaxie a été observée par les télescopes spatiaux Hubble et Spitzer, dans des filtres de couleurs différentes, ces filtres jouant plus ou moins le rôle d'ersatz de spectrographe à très basse résolution... Cette mesure de distance indirecte, probabiliste, n'est donc pas fiable à 100 %. La découverte, cependant, a été publiée dans le journal Nature, et est prise très au sérieux par les spécialistes, en particulier parce que l'astre, détecté dans tous les filtres infrarouges, est demeuré invisible dans les longueurs d'onde visibles du spectre. Un indice fort, pour les spécialistes, d'un astre fortement décalé vers le rouge, et, partant, extrêmement lointain.

D'après l'équipe de Wei Zheng, donc, MACS1149-JD, exhibe un redshift (z) de 9,6, un record...Cela signifie que sa lumière a été " dilatée " par l'expansion de l'Univers d'un facteur 10,6 (1 + z). Ce décalage spectral, dans le " modèle de concordance " cosmologique adopté par les astronomes, correspond à une distance de 13,2 milliards d'années-lumière, dans un Univers âgé de 13,7 milliards d'années. Autrement dit, nous voyons aujourd'hui cette galaxie telle qu'elle existait voici 13,2 milliards d'années, 500 millions d'années seulement après le big bang.
Pour fixer les idées, la lumière la plus intense de la galaxie, ultraviolette, émise voici 13,2 milliards d'années, à, disons, 100 nanomètres de longueur d'onde, est devenue à la réception aujourd'hui... de l'infrarouge ! C'est en effet à 1060 nanomètres (1,06 micron) de longueur d'onde qu'est détectée aujourd'hui cette lumière ultraviolette.

On ne sait pas encore grand chose de cette galaxie, qui n'apparaît sur les photos de Hubble que comme une simple tache, déformée par la lentille gravitationnelle qui a permis sa mise en évidence... Pour l'équipe de Wei Zheng, il s'agit d'une petite galaxie naissante, précurseur des galaxies géantes actuelles. Sa masse n'atteindrait que 1 % de la masse de notre propre galaxie spirale, la Voie lactée. Elle ne compterait qu'un petit milliard d'étoiles. Et, bien sûr, MACS1149-JD serait très jeune... Elle se serait formée environ deux cents millions d'années plus tôt, c'est à dire voici 13,4 milliards d'années, moins de 300 millions d'années après le big bang !

Remonter significativement plus loin dans le temps va être difficile pour les scientifiques, car, plus on se rapproche du big bang, plus le redshift augmente vite, pour une distance qui elle, croît de plus en plus lentement... Les astronomes ne sont désormais plus tout à fait sûr qu'ils pourront, un jour, voir naître les premières étoiles et les premières galaxies, à un redshift situé probablement entre 20 et 30... Cette toute première génération d'astres sera peut-être noyée dans l'hydrogène qui emplissait l'Univers entier juste après sa naissance. Mais pour tenter quand même d'aller y voir de plus près, la prochaine génération d'astronomes aura à sa disposition des télescopes géants de 20 à 40 mètres (GMT, TMT, E-ELT) et des réseaux de radiotélescopes gigantesques (Alma, SKA).

Mais au fait, pourquoi cette course au record de distance cosmologique est-elle une activité si récente ? En fait, les astronomes ont toujours, par hasard, découvert des astres de plus en plus lointains – dans les années 1980, les galaxies les plus lointaines se trouvaient à des redshifts de l'ordre de 1 – mais, à l'époque, seul ce redshift, justement, pouvait être mesuré. En l'absence de modèles cosmologiques convaincants, personne ne savait à quelle distance spatio-temporelle ces décalages spectraux correspondaient, quand l'interprétation en terme de distance des décalages spectraux n'était pas discutée ! Aujourd'hui, les astronomes se retrouvent pratiquement tous autour du " modèle de concordance " et ses paramètres cosmologiques précis, qui assignent à l'Univers un âge de 13,7 milliards d'années.

Plus d'images prises par le télescope spatial Hubble sur le site de notre partenaire, Science & Vie.
http://ciel.science-et-vie.com/2012/09/23/galaxie-la-plus-lointaine-nouveau-record/
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Jeu 11 Oct - 19:32

Des astronomes découvrent une "planète diamant"
fr info
Difficile d'imaginer un diamant deux fois plus grand que la Terre. Et pourtant! Selon des chercheurs français et américains, la planète "55 Cancri E", découverte en 2004, serait composée en grande partie de ce minéral précieux.


Représentation de 55 Cancri E

C'est le rêve de tout joaillier. Un diamant à l'état brut deux fois plus grand que notre globe terrestre. Voilà ce que serait la planète 55 Cancri E, repérée en 2004 à 40 années-lumière de la Terre, d'après une étude franco-américaine.

Du diamant plutôt que de l'eau

Mais à l'époque, on ne parvient pas à définir ce qui compose cette mystérieuse planète. Avec une densité plus élevée qu'une planète gazeuse mais moins importante qu'une tellurique, comme la Terre, 55 Cancri E semblait d'ores et déjà différente. Pour les scientifiques, quelques chose de fluide devait en surface entourer un coeur rocheux. Hélium, hydrogène et gazs trop légers avaient alors été écartés au profit d'un océan d'eau ou du granit.

25 fois plus proche de son étoile que Mercure l'est du soleil, la planète-diamant connaît une température estimée à presque 1.700 degrés, éliminant ainsi la possibilité d'une vaste étendue d'eau.

https://www.youtube.com/watch?v=XNLPgRlduis&feature=player_embedded
Premières informations et représentations de 55 Cancri E après sa découverte © VideoFromSpace

Pour Nikku Madhusudhan, chercheur de l'université de Yale dont les travaux vont prochainement être publiés dans la revue Astrophysical Journal Letters : " la surface de cette planète est probablement couverte de graphite et de diamant plutôt que d'eau et de granit".

Trois fois la masse de la Terre en diamant

Une hypothèse confirmée par l'étude de l'équipe franco-américaine, faite en collaboration notamment avec le Français Olivier Mousis, de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse. Les astrophysiciens estiment qu'au moins un tiers de la masse de la planète serait constituée de diamant, soit environ le triple de la masse terrestre.

Des planètes diamants avaient déjà été découvertes dans le passé. En revanche, c'est la première fois que l'une de ces précieuses planètes est examinée en orbite autour d'une étoile, et étudiée de manière aussi approfondie.
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Lun 15 Oct - 10:49

Une partie de l'eau découverte sur la Lune proviendrait du Soleil
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/10/14/une-partie-de-l-eau-decouverte-sur-la-lune-proviendrait-du-soleil_1775282_1650684.html

La Nasa a récemment découvert d'importantes quantités d'eau gelée près du pôle sud de la Lune. | AP/Jason Halley

Une partie de l'eau découverte sur la Lune pourrait provenir du Soleil, plus précisément des vents solaires qui auraient semé des atomes d'hydrogène à sa surface, indique une étude publiée dimanche 14 octobre.
Les scientifiques considérent généralement que l'eau a été apportée dans notre système solaire, y compris sur la Terre, par des astéroïdes ou des comètes provenant de beaucoup plus loin. Mais si le rôle du Soleil dans l'origine de l'eau lunaire était confirmé, un tel mécanisme pourrait également avoir contribué à l'apparition de molécules d'eau ailleurs dans notre système solaire, soulignent Yang Liu, de l'Université américaine du Tennessee à Knoxville, et ses collègues.

LE VENT SOLAIRE

Le Soleil émet un flot continu de particules, phénomène baptisé "vent solaire" qui lui fait perdre 1 million de tonnes par seconde, un rétrécissement infime à son échelle. Ces particules, en grande majorité des ions d'hydrogène mais aussi de l'hélium et des traces d'oxygène, ne peuvent atteindre la surface de la Terre, protégée par son épaisse atmosphère et son champ magnétique.

Mais la Lune est dépourvue de telles barrières et est en permanence bombardée par le vent solaire, qui "implante" ses particules dans la poussière recouvrant le sol lunaire, le "régolithe". Or cet hydrogène ainsi semé à la surface de la Lune peut être transformé en une molécule d'eau (H2O) ou une molécule proche, l'hydroxyle (HO), même si on ignore encore précisément comment.

"VERRES LUNAIRES"

A la lueur des récentes découvertes par la Nasa d'importantes quantités d'eau gelée près du pôle sud de la Lune, Yang Liu et son équipe ont analysé des échantillons de "verres lunaires" récoltés par les missions américaines Apollo. Leurs travaux, publiés dans la revue britannique Nature Geoscience, démontrent qu'une grande partie de ces échantillons contiennent bien de l'hydroxyle et de l'eau dont les atomes d'hydrogène sont de même nature que ceux du Soleil.

Pour les auteurs de l'étude, cela suggère que d'autres corps de notre système solaire, dépourvus d'atmosphère et directement exposés au vent solaire comme la Lune, peuvent également abriter des traces d'hydroxyle. Selon eux, la planète Mercure, la plus proche du Soleil, et l'astéroïde Vesta, qui tourne autour de notre astre, pourraient être de bons candidats.
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Mar 16 Oct - 8:23

Découverte d'une nouvelle planète avec quatre soleils
fr info
Du jamais vu. Jusqu'à présent, aucune planète n'était illuminée par plus de deux soleils. Une nouvelle vient d'être découverte par des astronomes américains. Elle est en orbite dans un système stellaire quadruple. Son nom : PH 1.


La nouvelle planète PH1 est six fois plus grande que la TerreHaven Giguere/Yale

PH1 est une nouvelle planète. Elle vient d'être découverte par des astronomes américains. Elle fait six fois la taille de la Terre et est illuminée par quatre soleils. C'est le premier système stellaire de ce type observé jusqu'à présent.

PH1 est en orbite autour de deux soleils, et deux étoiles tournent autour de ces derniers. C'est un système stellaire quadruple. La planète est située à 5.000 années lumières de la Terre (soit, 47.305.000 milliards de kilomètres). "La découverte de tels systèmes stellaires nous force à repenser comment ces planètes peuvent se former et évoluer dans un tel environnement" relève Meg Schwamb, principal auteur de cette recherche et chercheur à l'université de Yale.

PH1 est la première découverte du programme, crée en 2010, Planet Hunters qui encourage les astronomes amateurs à identifier les planètes qui se situent en dehors de notre système solaire, grâce au télescope spatial américain Kepler.

Cette découverte a été mise en ligne sur le site arxiv.org et a été soumise pour publication dans l'Astrophysical Journal.
http://www.planethunters.org/
http://arxiv.org/
http://iopscience.iop.org/0004-637X
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Mer 17 Oct - 19:52

Découverte de l'exoplanète la plus proche de la Terre
fr info
En quête de la planète jumelle de la Terre, des astronomes suisses auraient découvert une planète de masse légèrement supérieure à cette dernière, en orbite autour de l'étoile Alpha Centaure B. Ce serait l'exoplanète la plus proche de notre Soleil jamais dévoilée.


Vue d'artiste de l'exoplanète en orbite autour de l'étoile Alpha du Centaure B. © ESO

Des centaines d'autres planètes extrasolaires ont déjà pû être découvertes, mais cette dernière trouvaille, est à ce jour, une première pour les astronomes. Une équipe de l'Université de Genève en Suisse aurait identifié une exoplanète, soit une planète qui ne tourne pas autour du soleil, de masse quasiment similaire à celle de la Terre et en orbite autour de l'étoile Alhpa Centaure B, la plus proche de notre Soleil.

Une sorte de "Terre en fusion"

Cependant on est loin de la jumelle de la Terre, tant espérée par les astronomes. Cette exoplanète est bien plus proche de son étoile que la Terre l'est du Soleil. "Presque collée à son soleil, elle doit probablement ressembler à une sorte de Terre en fusion", explique le directeur de l'Observatoire astronomique de l'Université de Genève, Stéphane Udry, l'un des découvreurs.

Même si cette nouvelle exoplanète est trop proche de son étoile pour être habitable, elle constituerait à ce jour la plus proche de notre planète jamais découverte.

Un signal faible qui laisse le débat ouvert

Encore faut-il que son existence ne soit pas contestée. Alors que les astronomes ont pu accumuler plus de 450 mesures sur une durée de plus de trois ans grâce au spectographe HARPS de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili, le signal d'une planète détectée en orbite tous les 3,2 jours autour d'Alpha Centaure B semble être un "signal faible sur fond d'un signal plus fort et plus complexe", d'après l'astronome Artie Hatzes. Pour Robert Lamontagne de l'Université de Montréal, il s'agit "d'une détection à la limite de ce qui est faisable avec les instruments actuels. L'existence de cette exoplanète doit être confirmée par d'autres mesures et par une autre équipe".

"On trouvera peut-être, dans deux ou cinq ans, qu'une autre planète de la taille de la Terre tourne autour de cette étoile dans la zone habitable, mais pour la détecter, il faudra des instruments au moins dix fois plus sensibles que ceux dont nous disposons aujourd'hui", conclut l'astronome laissant le débat ouvert sur l'existence effective de cette exoplanète.
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Ven 26 Oct - 8:41

La Station spatiale internationale sous la menace d'un nuage de débris
fr info
L'explosion d'une partie d'une fusée Proton-M à la mi-octobre dans l'espace pourrait avoir des conséquences importantes. Cet incident a créé un important nuage de débris. Il pourrait menacer la Station spatiale internationale.


L'ISS est sous la menace d'un nuage de débris © Reuters

L'explosion d'un bloc d'accélération d'une fusée Proton-M a eu lieu le 16 octobre. La fusée n'avait alors pas réussi à mettre en orbite deux satellites de télécommunication. Les conséquences de cet incident pourraient être beaucoup plus graves.

En effet, cette explosion a entraîné la formation d'un important nuage de débris, 500 morceaux dont certains pourraient menacer la Station spatiale internationale. Ils sont, selon une source citée par l'agence de presse russe Interfax, suivis de très prêt.

Des millions de débris flottent dans l'espace

Il s'agit de l'un des plus gros nuages de débris dans l'orbite de la terre. Ils constituent une menace constante pour les satellites et la Station spatiale internationale. Ainsi, l'ISS avait déjà dû, par le passé, changer d'orbite pour éviter une collision.

Selon la Nasa, des millions de débris flottent dans l'espace. L'agence spatiale américaine a ainsi recensé plus de 21.000 débris de plus de 10 centimètres flottent dans l'espace. Environ 500.000 font entre un et dix centimètres et plus de 100 millions font moins d'un centimètre. Mais même le plus petit des morceaux peut s'avérer dangereux.

Cette menace sur la Station spatiale internationale intervient alors qu'un nouvel équipage composé de deux Russes et d'un Américain vient d'arriver dans l'ISS.
poubelles de l'espace ... voilà qui va peut etre leur permettre d'essayer le parachute pour revenir sur terre .....
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Mer 31 Oct - 12:57

Cent photos de l'humanité, en orbite dans l'espace
fr info
Un satellite va embarquer cent témoignages visuels de notre planète. Le projet, imaginé par l'Américain Trevor Paglen, est baptisé "The last pictures".


Le décollage est prévu le 20 novembre, sur la base de Baïkonour, au Kazakhstan. Le satellite EchoStar va emporter un disque en silicone, qui contient cent photos de l'humanité. Il a fallu toute l'obstination de Trevor Paglen, qui est artiste et géographe. Depuis des années, cet Américain a une obsession : envoyer dans l'espace un témoignage visuel de notre terre et de l'activité humaine. Si son rêve se réalise, ces photos vont tourner autour de la terre pendant des milliards d'années, même quand le satellite sera éteint. Autrement dit, si l'humanité disparaît, ces photos, elles, lui survivront.

Le magazine Wired raconte toute l'opération, et le blog Big Browser reprend ses informations. Pendant cinq ans, Trevor Paglen a interviewé des scientifiques, des artistes, des anthropologues, des philosophes. Il a sollicité le public aussi. Il a reçu 10.000 propositions d'images. Il en a choisi cent. Sur le site "The last pictures", et sur celui de Trevor Paglen, vous en verrez quelques unes : des jeunes filles qui découvrent la mer, les fresques dans la grotte de Lascaux, un typhon au Japon, une montagne enneigée, un avion de guerre, des engins de chantier, des migrants à la frontière mexicaine, et même le décollage d'une fusée Soyouz... Beaucoup d'images sont mystérieuses. Trevor Paglen explique qu'il a une vision "mélancolique" de l'humanité.

Son projet mobilise des chercheurs. Le MIT, le Massachussetts Institute of Technology, a gravé ces images en miniature sur un disque en silicone, protégé par une coque en aluminium plaqué or. Puis la société EchoStar, spécialisée dans les satellites, a pris le relais. Tout est fait pour que ces photos rejoignent les 800 satellites déjà envoyés en orbite. Pour quel résultat ? Aucun. Trevor Paglen a conscience que son projet est sans doute inutile. Il y a peu de chances que des extra-terrestres découvrent un jour ces images. Mais son geste nous pose à tous la même question : quelles traces aimerions nous garder de notre humanité ?

Il y a trente-cinq ans, la sonde Voyager avait déjà embarqué des sons et des images. Il y a quatre ans, la NASA a diffusé dans l'espace un autre genre de message, une chanson des Beatles qui tombe à pic : "Across the universe..."
http://creativetime.org/projects/the-last-pictures/
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Sam 3 Nov - 19:05

Un nouveau télescope sous le ciel de Namibie
fr info
Un nouvel instrument international observe l'Univers depuis la Namibie, en Afrique australe. Ce télescope géant est conçu pour étudier les phénomènes les plus violents de l'Univers, comme les explosions d'étoiles ou les jets de plasma émis par les trous noirs géants...


Les cinq télescopes du réseau Hess. Photo CNRS/CEA.

Le télescope HESS-II, situé en Namibie, a été mis en service en juillet 2012. Équipé d'un miroir de 28 mètres de diamètre, HESS-II est le plus grand télescope gamma jamais construit à ce jour. Avec ce nouveau géant, l'observatoire international H.E.S.S., auquel contribuent le CNRS et le CEA, permettra de découvrir de nombreuses nouvelles sources cosmiques de haute énergie et de caractériser les phénomènes les plus violents de l'Univers.

Dans l'Univers, les trous noirs supermassifs, les amas de galaxies, les supernovæ, les étoiles doubles et les pulsars jouent le rôle d'accélérateurs naturels de particules cosmiques (électrons, ions...). Ces particules y acquièrent une très grande énergie, produisant des rayons gamma. Lorsque ces rayons atteignent l'atmosphère terrestre, ils se détruisent en une gerbe de particules secondaires, qui émettent un flash très ténu de lumière bleutée, la lumière Cherenkov. C'est cette lumière que les télescopes gamma, comme HESS-II, peuvent détecter.

HESS-II s'ajoute aux instruments de l'observatoire H.E.S.S., jusque-là composé de quatre télescopes de 12 mètres de diamètre, en fonctionnement depuis 2004 et dédiés à l'étude de l'Univers violent.

Le fonctionnement de HESS-II

La caméra électronique du nouveau télescope pourra détecter la lumière Cherenkov avec un " temps d'exposition " de quelques milliardièmes de secondes, une rapidité quasiment un million de fois supérieure à celle d'une caméra normale. D'une masse de trois tonnes, cette caméra est suspendue à 36 mètres au-dessus du miroir principal du télescope : pointée à la verticale, cette installation atteint alors la hauteur d'un immeuble de vingt étages. En dépit de sa taille et de ses 600 tonnes, HESS-II pourra pivoter deux fois plus rapidement que les autres télescopes de H.E.S.S., afin de répondre immédiatement aux alertes de sursauts gamma, ces signaux d'explosions qui arrivent soudainement de n'importe où dans le ciel.
La caméra et son système électronique intégré représentent l'essentiel de la contribution française dont le maître d'œuvre est l'IN2P3 du CNRS. Le CEA s'est investi dans le développement d'une puce dédiée, composante clé de l'électronique. Pour la réalisation de cette électronique, les laboratoires français se sont appuyés sur l'expertise acquise lors de la construction des caméras des quatre premiers télescopes, ainsi que sur un réseau de partenaires industriels.

Plus d'une centaine de sources cosmiques de rayons gamma de très haute énergie ont été recensées à ce jour, dont une majorité grâce à l'observatoire H.E.S.S. Le télescope HESS-II permettra d'étudier de façon plus détaillée les processus à l'œuvre dans ces objets du cosmos (trous noirs supermassifs, supernovae...), et de découvrir de nouvelles sources - voire des sources de nature encore inconnue - en détectant les rayons gamma dans une gamme d'énergie plus basse, jusque-là inexplorée.

HESS-II ouvre également la voie à la réalisation du CTA (Cherenkov Telescope Array), réseau de télescopes Cherenkov, défini comme une très haute priorité par les physiciens des astroparticules et les agences de financement en Europe. Le CTA permettra, grâce à la mise en réseau de plusieurs télescopes, d'élargir les gammes d'énergie détectables et d'affiner la résolution des résultats.

La collaboration internationale H.E.S.S.

Leader en Europe et dans le monde, la collaboration H.E.S.S. réunit actuellement 180 chercheurs issus de 28 laboratoires de 12 pays différents, principalement en Allemagne et en France. La collaboration a obtenu une riche moisson de résultats scientifiques largement reconnus au niveau international. Ces résultats ont également été possibles grâce aux moyens informatiques du Centre de calcul de l'IN2P3 du CNRS. La collaboration H.E.S.S. a notamment été récompensée en 2006 par le prix Descartes Recherche et en 2010 par le prix Bruno Rossi, décernés respectivement par la Commission européenne et par la Société américaine d'astronomie.
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Ven 15 Fév - 9:32

Un astéroïde va frôler la terre ce vendredi
fr info
2012 DA14, un astéroïde de 45 mètres de diamètre, frôlera la Terre ce vendredi. Il n'y a pas de danger : aucun risque de collision selon la NASA, qui a réussi à établir sa trajectoire précise grâce à de nombreux progrès techniques.


Une animation montrant 2012 DA14 s'approcher de la Terre © NASA

Il passera juste à côté de la Terre mais pas de panique. Ce vendredi, à 20h24 (heure de Paris), l'astéroïde 2012 DA14 va frôler notre planète. Il mesure 45 mètres de diamètre (large comme la moitié d'un terrain de football) et pèse 135.000 tonnes. C'est le plus gros objet qui passe aussi près de la Terre jamais anticipé par la NASA. "En moyenne, un astéroïde de cette taille s'approche aussi près de la Terre tous les 40 ans et risque d'entrer en collision avec notre planète tous les 1.200 ans", a précisé Donald Yeomans, directeur du bureau du "Near Earth Object" (NEO) du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa.

Si cet astéroïde s'écrasait sur la Terre, il équivaudrait à une bombe de 2,4 mégatonnes. C'est assez pour dévaster une grande étendue selon le Minor Planet Center de l'Université Harvard, mais pas mondialement catastrophique.

"L'astéroïde passera à une distance remarquablement proche, mais nous comprenons suffisamment bien sa trajectoire pour conclure qu'il n'y a pas de risque de collision avec la Terre" (NASA)

2012 DA14 a été détecté il y a un an, en février 2012. Il passera à 27.700 kilomètres, soit un dixième de la distance Terre-Lune.

https://www.dailymotion.com/video/xxhnfz_l-asteroide-2012-da14-frolera-la-terre-le-15-fevrier_tech
L'astéroïde 2012 DA14 frôlera la Terre le 15 février © TVideoblog2

Visible avec un télescope amateur

L'astéroïde sera visible avec un télescope amateur en Europe de l'Est, en Australie et en Asie. Il apparaîtra comme un point brillant qui se déplace dans le ciel.

Une chance pour ceux qui sont au bon endroit ce vendredi soir, car DA14 ne se rapprochera plus aussi près de la Terre avant longtemps. La prochaine fois, ce sera en 2046, et il sera à près d'un milliard de kilomètres.

"Il y a 20 ans, la NASA n'aurait pas vu cet astéroïde, mais maintenant on peut. On traque les astéroïdes et on regarde où ils seront dans des centaines d'années pour voir si certains s'approchent de la terre". (NASA)

La NASA a fait de considérables progrès ces dernières années pour détecter les astéroïdes, potentiellement dévastateurs. "Le programme de la NASA se concentre depuis ces dernières années sur la détection des petits astéroïdes et beaucoup de progrès ont été accomplis", a noté Lindsey Johnson, un responsable de la Nasa. "Il y a dix ans on n'aurait pas pu détecter 2012 DA14", a-t-il dit. Ces objets sont nombreux dans le voisinage de la Terre --environ 500.000-- et difficiles à traquer.

Les astronomes annoncent qu'en une dizaine d'années, ils ont trouvé 95% des astéroïdes d'un kilomètre de diamètre et plus se trouvant à proximité de la Terre.

Passage d'un astéroïde : les explications de l'astronome Jean-Eudes Arlot


Des blessés dans l'Oural en raison d'une pluie de météorites
fr info
VIDÉOS | Une pluie de météorites a causé des dégâts et blessé plusieurs personnes dans l'Oural. Elle a provoqué des violentes explosions dans les basses couches de l'atmosphère qui ont soufflé des vitres.

https://www.youtube.com/watch?v=TtOL5OiWTNI&feature=player_embedded
Chelyabinsk meteorite impact 02/15/13 © MiscLifex

Ce ne sont pas des fragments qui ont causé des dégâts. Ce qui a posé problème, ce sont les explosions dans la basse couche de l'atmosphère causées par une pluie de météorites au dessus de l'Oural et de régions au centre de la Russie à environ 1.500 kilomètres à l'est de Moscou.

L'onde de choc a soufflé des vitres et des fenêtres d'immeubles. Un mur s'est effondré dans une usine de Tcheliabinsk. De nombreux habitants ont immédiatement posté des vidéos sur youtube et Twitter montrant des météorites incandescentes traversant le ciel à basse altitude. Leur trajectoires laissant supposer une collision proche avec le sol.

Brad Daily @bradleyboy

Meteor caught on video in Russia, on (of course) a dash cam. https://www.youtube.com/watch?v=7c-0iwBEswE&feature=youtu.be
6:15 AM - 15 févr. 13
https://www.youtube.com/watch?v=7c-0iwBEswE&feature=player_embedded
YouTube @YouTube

Selon un porte-parole de l'antenne locale du ministère des Situations d'urgence, "un météorite s'est désintégré au-dessus de l'Oural, brûlant partiellement dans les couches basses de l'atmosphère. Des fragments du météorite ont atteint la Terre et sont tombés dans des zones peu habitées de la région de Tcheliabinsk".

Selon un premier bilan, 50 personnes ont été blessées par des éclats de verre. Par ailleurs, cette chute a créé un vent de panique dans le secteur. Quelque 20.000 hommes ont été mobilisés et placés en état d'alerte par le le ministère des Situations d'urgence. Trois avions et hélicoptères ont également été déployés pour inspecter les territoires.

https://www.youtube.com/watch?v=6M1xupIY7XE&feature=player_embedded
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Ven 15 Fév - 20:39

nouveau bilan

Un millier de blessés dans l'Oural dans la chute de météorites
23 commentaires
Une pluie de météorites a causé des dégâts et blessé un millier de personnes dans l'Oural vendredi matin. Elle a provoqué de violentes explosions dans les basses couches de l'atmosphère qui ont soufflé des vitres.
>>>
http://www.franceinfo.fr/environnement/des-blesses-dans-l-oural-en-raison-d-une-pluie-de-meteorites-893011-2013-02-15
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Sam 16 Fév - 19:40

Y a-t-il d'autres astéroïdes à craindre ?
...
L'agence spatiale américaine tient une liste des objets célestes à surveiller qui passent à proximité de la Terre. Après examen, aucun passage n'est prévu entre la Terre et la Lune dans les prochains mois.

Reste le fameux Apophis, l'astéroïde qui pourrait frapper la Terre de plein fouet à l'horizon 2036. En janvier, il a fait un passage à 14,4 millions de kilomètres et s'est fait tirer le portrait par le télescope Herschel, de l'Agence spatiale européenne.

Repéré pour la première fois en 2004, Apophis était censé être un astéroïde de 270 mètres de diamètre, avec 2,7% de chances de heurter la Terre en avril 2029. Les nouvelles observations et calculs ont écarté ce risque mais ont révélé un astéroïde plus gros, à 325 mètres de diamètre.

En 2029, Apophis devrait finalement passer à 36 000 kilomètres de notre planète, à peine plus loin que 2012 DA14 cette nuit. Un passage qui modifiera substantiellement son orbite, à cause de la gravité terrestre. Il frôlera à nouveau la Terre en 2036, et pourrait alors la percuter.

En cas de collision, la taille d'Apophis provoquerait un choc d'une énergie comparable à 25 bonbardements atomiques sur Hiroshima.


Comment mettre la Terre hors de danger ?
...
>>>
http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/l-asteroide-2012-da14-nous-a-frole-et-apres-894671-2013-02-16
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Ven 22 Fév - 8:26

De la Terre à Mars
Les tenants de la colonisation privée de l’espace rêvent de construire l’infrastructure commerciale qu’emprunteraient touristes et industriels.


ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Dim 10 Mar - 18:45

des qui n'avaient pas été repérés, de quoi se faire une petite frayeur ^^

Un astéroïde frôle la Terre
fr info
Un astéroïde de la taille d'un pâté de maisons est passé à proximité de la Terre ce samedi soir. Il s'agit du dernier en date d'une série d'objets célestes à frôler notre planète ces dernières semaines.

La taille d'un pâté de maisons, soit 140 mètres de long, l'astéroïde 2013 ET est passé ce samedi à 950.000 km de la Terre. Ce qui représente à peu près deux fois et demie la distance Terre-Lune, soit très peu au niveau astronomique.

Découvert voici une semaine, l'astéroïde bourlingue à une vitesse de près de 42.000 km/h. Il aurait pu raser une grande ville de la carte s'il avait heurté la Terre, a estimé Paul Cox un ingénieur de la société Slooh Space Camera.

"Ce qui fait peur, c'est que nous ignorions tout de lui"

L'astéroïde 2013 ET est pratiquement huit fois plus gros que la météorite qui a explosé lors de son entrée dans l'atmosphère le 15 février. La puissance de l'explosion, de l'ordre de 440 kilotonnes de dynamite, avait libéré une onde de choc qui avait brisé des vitres, endommagé des bâtiments et fait des centaines de blessés.

>>> A voir La VIDEO de l'astéroïde 2012 DA 14 au dessus de la Terre

"Ce qui fait peur, c'est que nous ignorions tout de lui", a déclaré Patrick Paolucci, président de la société à propos de l'astéroïde 2013 ET.

Deux autres petits astéroïdes sont passés ou devaient passer ce week-end à proximité de la Terre. Celui appelé 2013 EC 20 a glissé ce dimanche matin à 150.000 km de nous. Son cousin, 2013 EN 20, devait passer lui un peu plus tard ce dimanche à 449.000 km. L'un et l'autre ont été découverts il y a seulement trois jours.
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Mar 10 Déc - 9:15

Curiosity a trouvé un ancien lac d'eau douce sur Mars
fr info
Pour la toute première fois, la sonde américaine Curiosity a trouvé à la surface de Mars des preuves directes de l'existence de ce qui fut autrefois un lac d'eau douce. Une découverte "historique" puisqu'elle laisse penser que la planète rouge abritait des conditions de vie sensiblement identiques à l'environnement de la Terre.

Cela fait près d'un an et demi que la sonde américaine Curiosity est sur Mars, et elle y a mené de nombreuses missions. Ce lundi, c'est une découverte qualifiée "d'historique" qui a été faite.

Les scientifiques à l'origine du programme ont en effet annoncé que pour la toute première fois, des preuves directes de l'existence d'eau douce sur la planète rouge ont été découvertes. En réalité, c'est même un lac d'eau douce qui existait sur Mars, comme le montre cette photo, publiée sur le compte Twitter de Curiosity.


Curiosity Rover ✔ @MarsCuriosity
Suivre
Land O'Lake: I found evidence for an ancient freshwater lake on Mars. Details: http://go.nasa.gov/1cl5J6D
7:38 PM - 9 Déc 2013

Un environnement "vraiment identique" à la Terre

Il ne reste plus d'eau à l'heure actuelle à cet endroit, mais les tests de forage et les analyses chimiques effectués par le robot sur des roches laissent penser que les conditions ont un jour été réunies pour permettre à ce lac d'abriter de la vie microbienne.

►►► A LIRE AUSSI | Curiosity : pas de méthane sur Mars, pas de vie ?

"C'est vraiment identique à un environnement (qu'on peut trouver) sur la Terre", constate John Grotzinger, professeur de géologie à l'Institut de technologie de Californie. Si l'on se fie à sa description, c'est autrefois un lac d'eau froide parcouru de courants et entouré d'un paysage de montagnes enneigées qui siégait là.

Il y a quelques semaines, une étude avait déjà mis en avant que la planète Mars était bien moins sèche que prévu. Mais c'est la première fois que la présence d'eau douce est avérée.

Un passé pas si lointain

Il y a quelques mois, la Nasa avait également annoncé que les analyses de minéraux provenant de l'intérieur d'une roche montraient que la vie microbienne avait pu exister dans un passé lointain et humide sur Mars, le principal objectif de la mission.

►►► A LIRE AUSSI | Mars : les neuf mois de la mission Curiosity résumés en une minute

Or, d'après les résultas publiés ce lundi, il ne serait pas si lointain que cela. "Ce sont des roches relativement jeunes dans l'histoire martienne", a ainsi précisé le professeur Grotzinger aux journalistes à San Francisco, soulignant que l'un des "résultats surprenants" découverts était que ces roches pouvaient avoir entre 3,5 et 3,6 milliards d'années.
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  ivo le Dim 15 Déc - 8:51

La Chine a marché sur la Lune
La Chine est devenue ce samedi 14 décembre 2013 la troisième nation à se poser sur la Lune. Après les Etats-Unis et l’URSS, la sonde chinoise Chang'e-3, avec à son bord le véhicule d’exploration «Lapin de jade» a réussi son premier alunissage. Aucun pays n’avait tenté ce défi depuis 1976.
>>>
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20131214-chine-troisieme-nation-lunaire

Iran: envoi réussi d’un second singe dans l’espace, affirme Téhéran
L’Iran a annoncé ce samedi 14 décembre avoir récupéré un singe envoyé dans l’espace à bord d’une fusée. Un singe de retour dans le pays sain et sauf. Le président Hassan Rohani a envoyé un message de félicitation aux ingénieurs et scientifiques iraniens, et publié par l'agence de presse IRNA.
>>>
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20131214-iran-singe-espace-teheran-rohani-kavoshghar-
ivo
ivo

Messages : 26729
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: No Futur - l'espace au 21° siecle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum