Derniers sujets
» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Mer 22 Nov - 10:15

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mer 22 Nov - 10:12

» macronie
par ivo Mer 22 Nov - 9:07

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Lun 20 Nov - 8:44

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» enfance ...
par ivo Sam 18 Nov - 10:33

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Ven 17 Nov - 7:13

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» flicage total du net
par ivo Jeu 16 Nov - 8:19

» internet , technologie, ...
par ivo Jeu 16 Nov - 8:07

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Dim 12 Nov - 8:16

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

» impots
par ivo Sam 11 Nov - 9:12

» démocratie et justice ...
par ivo Sam 11 Nov - 8:33

» Today's joke
par ivo Ven 10 Nov - 9:49

» Les prisons: questions.
par ivo Ven 10 Nov - 9:04


USA: déficit budgétaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

USA: déficit budgétaire

Message  ivo le Jeu 8 Oct - 10:38

USA: déficit budgétaire record de 1.409 milliards pour 2008-2009 (Congrès)
07/10/2009-[23:30] - AFP

WASHINGTON, 7 oct 2009 (AFP) - Les Etats-Unis ont accusé un déficit budgétaire record de 1.409 milliards de dollars pour l’ensemble de l’exercice 2008-2009, clos fin septembre, soit un peu moins que prévu, selon l’estimation du Bureau du budget du Congrès (CBO) publiée mercredi.


Dernière édition par ivo le Sam 11 Fév - 12:27, édité 1 fois
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA: déficit budgétaire

Message  ivo le Jeu 8 Oct - 11:05

Le dollar en tenue de combat
La baisse de la devise américaine met sous pression l’euro et la reprise en Europe. Mais le G7 se garde bien d’évoquer les risques que le dollar fait courir à la croissance mondiale.

En ce début de semaine, le dollar est resté insensible à la réunion des ministres des Finances du G7 (les principaux pays capitalistes) qui s’est tenue durant le week-end à Istanbul, en marge de l’assemblée générale du FMI et de la Banque mondiale. La devise américaine a continué à céder du terrain vis-à-vis de l’euro et des principales monnaies. Sur un an, elle a perdu 7 % de sa valeur par rapport à la monnaie européenne, un mouvement qui s’est accéléré dans la dernière période.

Il faut dire qu’à Istanbul les grands argentiers se sont contentés de déclarer qu’ils continueraient « de surveiller étroitement les marchés des changes » sans annoncer pour autant une intervention conjointe afin de redonner des couleurs à la monnaie américaine. Mais avant eux les dirigeants du G20 ne s’étaient-ils pas bien gardés d’évoquer la question du dollar ?
LES PUISSANCES JOUENT au poker menteur

Ce recul du billet vert semble pourtant en contradiction avec les déclarations du secrétaire d’État au Trésor états-unien, Timothy Geithner, qui, hier encore, s’est prononcé « en faveur d’un dollar fort ».

À vrai dire, avec ces tribulations monétaires les puissants de ce monde ne font pas que jouer au poker menteur. Côté dollar d’abord, il est objectivement tiré vers le bas par l’énorme dette extérieure des États-Unis. Ces derniers sont en effet les seuls au monde à posséder une monnaie nationale qui est en même temps universelle. Ils peuvent ainsi s’endetter continuellement auprès des autres et les rembourser en… dollars. Ils font marcher la planche à billets et c’est pourquoi leur fille est muette, leur secrétaire d’État au Trésor bavard et le dollar faible.
washington tentée par le billet vert faible

En même temps, il y a chez les dirigeants américains la volonté d’utiliser l’arme monétaire pour engager leur reprise économique au détriment des autres. Un dollar faible peut leur permettre de relancer leurs exportations, notamment en direction de la zone euro et de la Chine. Ils soumettent particulièrement cette dernière à une vive pression. C’est ainsi que si le G7 se garde bien d’évoquer les risques que le dollar fait courir à la croissance mondiale, il cite nommément la monnaie chinoise dans son communiqué, incitant les autorités de Pékin à réévaluer le yuan et, par là même, à réduire leurs exportations et à augmenter leurs importations.

Cette évolution du dollar est en même temps favorisée par l’attitude des dirigeants de la zone euro. En rivalité avec les États-Unis, ils cultivent une politique de l’euro fort afin d’attirer les capitaux sur leurs places financières à Francfort et Paris, en pratiquant des taux d’intérêt plus élevés que ceux en vigueur de l’autre côté de l’Atlantique. Le jeu est évidemment dangereux et risque de contribuer à étouffer les quelques tendances à la reprise perceptibles dans certains pays du Vieux Continent. Cela explique pour partie le pronostic récent du FMI qui prédit pour l’Europe une « reprise lente et fragile ».

Jusqu’où le dollar peut-il baisser ? Son effondrement provoquerait évidemment un véritable cataclysme. Et c’est parce qu’il est conscient de ce risque que Timothy Geithner multiplie les déclarations en faveur d’un dollar fort. Il ne s’agit de rien de moins que d’une injonction aux autres pays afin qu’ils soutiennent la monnaie américaine. Comme le disait John Connally, secrétaire au Trésor de Richard Nixon, au reste du monde : « Le dollar est notre monnaie et c’est votre problème. »

Les choses peuvent-elles rester en l’état ? Pas si simple. Les autorités chinoises ne se résignent pas à réévaluer leur monnaie. D’autres pays, comme le Brésil, le Venezuela, la Russie, l’Inde, etc., cherchent leur voie pour s’émanciper de la tutelle du dollar. Il se murmurait hier que des pays du Golfe, conjointement avec la Russie, la Chine, discuteraient afin de remplacer le dollar dans les échanges pétroliers.

La question d’une alternative au dollar, d’une autre monnaie commune mondiale posée en mars dernier par les autorités chinoises est appelée à revenir sur le tapis.
http://www.humanite.fr/Le-dollar-en-tenue-de-combat
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA: déficit budgétaire

Message  ivo le Sam 11 Fév - 12:25

La relance aux Etats-Unis : Obama prévoit 800 milliards de dollars pour l'emploi et des grands travaux
fr info
Le président américain a dévoilé son projet de budget pour 2013, qui sera soumis lundi au Congrès. But affiché : relancer la croissance, atténuer le déficit et se poser en candidat de l'Amérique moyenne.

Relancer la croissance par l'emploi et les grands travaux
Pour relancer l'économie américaine, le président mise sur la création d'emplois et un programme de grands travaux, notamment routiers. 800 milliards de dollars seront alloués à ces deux secteurs-clef, 350 milliards pour l'emploi et 476 milliards pour des travaux d'infrastructure.

Mettre à contribution les plus hauts revenus
Priorité aux classes moyennes : dans un communiqué, le président entend "restaurer leur sécurité", et se pose ainsi en candidat de l'Américain moyen. Pour dégager des recettes, Barack Obama met à contribution les plus riches. Il entend taxer les millionnaires à hauteur de 30%, et abroger dès la fin 2012 les allègements fiscaux accordés aux ménages qui gagnent plus de 250 000 dollars (190 000 euros) par an.

Réduire drastiquement le déficit
Le plan prévoit un déficit de 901 milliards de dollars (5,5% du PIB) pour 2013, contre 1 330 milliards cette année. Avec les recettes dégagées, le projet de budget de Barack Obama prévoit 4 000 milliards d'économies sur 10 ans.

La dette publique des Etats-Unis a dépassé les 15.000 milliards de dollars l'année dernière.
15000 ????
avatar
ivo

Messages : 26703
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: USA: déficit budgétaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum