Derniers sujets
» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Hier à 11:11

» démocratie et justice ...
par ivo Hier à 10:11

» macronie
par ivo Hier à 9:59

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 9:53

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Hier à 9:01

» ZAD partout ?
par ivo Dim 24 Sep - 11:29

» ZAD notre dames des landes
par ivo Dim 24 Sep - 11:27

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Dim 24 Sep - 11:25

» les fous de dieu
par ivo Dim 24 Sep - 11:20

» Necronomacron
par ivo Dim 24 Sep - 11:09

» les "joies" du sport ...
par ivo Dim 24 Sep - 10:48

» blancs comme neige ^^
par ivo Dim 24 Sep - 10:16

» U.E.
par ivo Dim 24 Sep - 10:14

» Today's joke
par ivo Dim 24 Sep - 9:58

» Découvrir la Techno.
par ivo Dim 24 Sep - 9:54

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 24 Sep - 9:20

» alimentation
par ivo Dim 24 Sep - 9:17

» immigration ...
par ivo Dim 24 Sep - 8:34

» Précarité
par ivo Sam 23 Sep - 8:16

» la phrase du jour
par ivo Sam 23 Sep - 8:12

» racisme quotidien
par ivo Ven 22 Sep - 10:16

» droites extremes
par ivo Ven 22 Sep - 10:06

» Etats-Unis
par ivo Ven 22 Sep - 9:35

» un peu de douceur ....
par ivo Ven 22 Sep - 9:18

» la crise ..........
par ivo Ven 22 Sep - 8:53

» Birmanie
par ivo Ven 22 Sep - 7:47

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Jeu 21 Sep - 11:38

» agriculture
par ivo Jeu 21 Sep - 11:01

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Jeu 21 Sep - 10:06

» afrique du sud
par ivo Jeu 21 Sep - 10:02

» armement><désarmement
par ivo Jeu 21 Sep - 9:11

» flicage total du net
par ivo Jeu 21 Sep - 9:06

» ... 14/18 ...
par ivo Mar 19 Sep - 9:00

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

vite, je vais vomir ...

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Dim 18 Oct - 11:51

Quand l'UMP fricote avec la CGT et consorts
http://blog.lefigaro.fr/social/2009/10/suresnes-quand-lump-fricotte-a.html
C'EST UNE PREMIERE qui fera date : imaginez l'UMP qui passe un deal avec la CGT, la CFDT et FO pour promouvoir la carrière des syndicalistes... La ville de Suresnes (UMP, Hauts-de-Seine) va signer mardi, avec ses représentants CGT, FO et CFDT, une "charte sur la reconnaissance du parcours syndical dans le développement de la carrière et l'évolution professionnelle". Axa France avait ouvert la voie en mai dans le privé, Suresnes poursuit la logique dans le public. "Reconnaitre la valeur de l'expérience acquise dans le travail syndical est une démarche juste et utile, m'a expliqué ce samedi Christian Dupuy, le maire de la ville. Elle permettra d'ouvrir le syndicalisme à des personnes porteuses de compétences diversifiées" car "beaucoup de jeunes refusent aujourd'hui de s'engager de peur d'être déclassés professionnellement et de mettre leur carrière entre parenthèse". Mustapha Zamoun, le délégue syndical de la... CGT (la moitié des voix aux élections), est 100% d'accord avec le maire UMP : "Cette charte s'engage à ce que l'engagement syndical ne soit plus un frein à l'épanouissement professionnel. Elle peut supprimer une peur de se syndiquer et contribue à changer le regard des uns sur les autres." On croirait entendre monsieur le maire !!! "Mais ça ne nous empêchera en rien de nous opposer quand il le faudra", précise-t-il tout de même.

Cette charte vise en fait à "valoriser l'action syndicale et mieux faire connaitre ses actions". Elle a également pour but d'"accompagner les élus et représentants du personnel tout au long du parcours syndical". Une révolution, qui nous porte bien loin de l'époque de Germinal. Concrètement, tout nouvel élu ou représentant du personnel (mandat de 6 ans ou décharge de travail d'au moins 50%) aura dès sa prise de mandat un entretien avec le service RH et son supérieur hiérarchique pour définir et harmoniser "l'articulation entre activité professionnelle et syndicale". Plusieurs entretiens et bilans sont ensuite prévus en cours d'exercice et un "bilan individualisé des compétences acquises au cours du parcours syndical" est établi à la fin du mandat. Ensuite, l'élu pourra bénéficier d'un bilan de compétences ou de conseils en orientation professionnelle.

Je trouve en fait assez cocasse que ce soit un maire UMP, de surcroit dans les Hauts-de-Seine (sic !), qui donne aujourd'hui l'exemple. Tout comme il était ironique que ce soit Axa, le chantre du libéralisme patenté, qui le fasse en premier dans le privé. Avec dans les deux cas, une signature unanime de tous les syndicats représentés. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer ni avec la droite (loin d'être aussi anti-syndicale qu'on ne le dit, la preuve), ni avec les syndicats (capables de s'unir pour la bonne cause et de mettre de côté leur intestine division). Et vous, vous en pensez quoi ?
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Dim 18 Oct - 11:55

Du Colorado à Bagdad, journal d'un GI
http://www.lefigaro.fr/international/2009/10/17/01003-20091017ARTFIG00186--du-colorado-a-bagdad-journal-d-un-gi-.php

«J’aime mon pays plus que ma propre vie. C’est pour cela que je vais m’engager dans l’US Army»
Sa « mission » a duré vingt-sept mois. Depuis la high school de Lakewood dans le Colorado jusqu'aux rues ensanglantées de Bagdad, en passant par la caserne en Géorgie. Vingt-sept mois pendant lesquels des journalistes du« Denver Post » l'ont suivi pas à pas, de l'entraînement jusqu'à la guerre. Ils racontent la «banale» histoire de Ian Fisher qui, avant de partir en Irak, clamait : « Mourir pour ma patrie, c'est ma raison de vivre. Je veux me battre pour mon pays. Je me dois de le faire pour Dieu et pour la nation. Les seules causes pour lesquelles doit s'engager un soldat !»



Depuis sa tendre enfance, le jeune Ian Fisher est bercé d'histoires fraternelles et héroïques où son père et son grand-père s'illustrent dans des combats ; deux héros anonymes d'une guerre aux centaines de milliers de vétérans. C'était au Vietnam : 1 700 000 morts dont 60 000 soldats américains. Le père Fisher avait tout juste 20 ans. La guerre, pour la famille, est un mât en haut duquel flotte le drapeau de toutes les vertus. Une gueule d'ange que l'affront de l'âge n'a pas eu le temps d'offenser. Ian Fisher a un visage comme l'aime l'Amérique : jeune, blanc... Son corps aux courbes enfantines donne à l'uniforme l'apparence d'un déguisement que se disputent les petits garçons quand ils jouent à la guerre.

8 juin 2007. Ian Fisher signe son engagement dans l'US Army. Ensuite, ce sont les camps du programme «Soldats du futur», entre les Etats du Colorado et de la Géorgie où sont préparées les jeunes recrues au processus d'enrôlement. Ian veut intégrer l'armée en tant que soldat de première classe, deux rangs au-dessus du grade de base.

«Maintenant, je me lève et je te quitte, papa. Je suis terrifié à l'idée de nous savoir séparés après dix-sept ans sans s'être quittés. Même une seule fois.» A des adieux déchirants, à son père et à sa famille, vont suivre deux années d'entraînement jusqu'à son déploiement en Irak, vécu comme un jubilé.

Les jours sombrent dans une vague torpeur où les activités se répètent en écho : paperasse, entretien des uniformes, inspection des armes, contrôles de santé (jusqu'à l'hygiène dentaire). Et puis, brutalement, la formation s'accélère. Les soldats du 2e peloton du 330e régiment sont brisés par le régime qui leur est infligé : travail exténuant, discipline de fer, harcèlement psychologique, privation de sommeil, entraînement physique intensif, le M-16 vissé au corps. Une préparation à la guerre réelle.

3 septembre 2008. «Quoi qu'ils me disent de faire, ça vaut le coup.» Motivé, Ian embarque sur un vol civil à destination de Bagdad. Au cou, une lourde croix au bout d'une chaîne. Son porte-bonheur. Dès le lendemain, les premières patrouilles s'enfoncent dans les ruelles de Diwaniya... Ian téléphone à sa mère, l'excitation lui brise la voix. Les jours se succèdent, empuantis par l'odeur âcre du sang mêlée à celle de la poudre. La réalité de l'Irak, bien loin des slogans patriotes.

Septembre 2009. Pour Ian Fisher, la guerre est finie. Il s'est retiré de la vie militaire avec sa toute jeune femme.

en images à voir ici:
http://www.lefigaro.fr/international/2009/10/16/01003-20091016DIMWWW00439-moi-ian-fisher-18-ans-engage-volontaire-en-irak.php
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Lun 19 Oct - 11:37

Le bureau de Pétain vendu aux enchères à une "association de défense du maréchal"
http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/10/18/le-bureau-de-petain-vendu-aux-encheres-a-une-association-de-defense-du-marechal_1255505_3224.html#ens_id=1255515
Le cabinet de travail du maréchal Philippe Pétain, composé d'un bureau, d'un fauteuil et de deux bibliothèques, a été vendu, dimanche 18 octobre, à Saint-Dié (Vosges) aux enchères pour 23 000 euros, au président de l'Association de défense du maréchal Pétain

"C'est un mobilier que nous cherchions depuis longtemps: nous ne savions pas où il était, nous pensions qu'il avait disparu", a expliqué à l'AFP l'acquéreur Hubert Massol, président de l'association, à l'issue de la vente. "C'est quand même quelque chose d'un peu émotionnel", a-t-il ajouté.

L'Association de défense du maréchal Pétain, "qui milite pour la réhabilitation du maréchal en tant qu'homme, homme d'Etat et militaire", selon son président, revendique "plusieurs milliers d'adhérents". Fondée en 1951, elle a rassemblé plusieurs collaborateurs de Pétain, des militaires de haut-rang ou des personnalités de la droite conservatrice, comme l'ancien joueur de tennis Jean Borotra.

Hubert Massol, ancien militant du Front national, aujourd'hui membre du Conseil national du MNR, parti fondé par Bruno Mégret, est un ancien élu municipal d'Asnières-sur-Seine. D'après l'historien Jean-Yves Le Naour, auteur de "On a volé le Maréchal !" (Editions Larousse), Hubert Massol et certains de ses proches auraient tenté, en 1973, de voler le cercueil du maréchal Pétain, pour ramener ses restes à l'ossuaire de Douaumont, où sont enterrés les "poilus" de Verdun.

Le bureau en acajou et placage acajou, au cuir vert, est orné de bronze sur ses pattes. Il est de style Empire, daté de 1880-1900, de même que le fauteuil et les deux bibliothèques qui constituaient le lot. "Il appartenait à une famille juive de Strasbourg, qui possédait une résidence secondaire à Vichy. Ils l'ont acheté en 1938 à un antiquaire de la ville, en lui demandant de le conserver jusqu'à l'année suivante. Or, la famille n'a jamais pu revenir à Vichy", a expliqué Me Anne Morel, commissaire-priseur.

Réquisitionné par les collaborateurs du maréchal, alors en manque de mobilier lors de son installation à l'hôtel du Parc de Vichy, le cabinet de travail avait été restitué à ses propriétaires alsaciens en 1948. "Il va désormais aller dans un musée privé, pour reconstituer le bureau du maréchal Pétain", a annoncé Hubert Massol, sans en préciser le lieu ni la date d'ouverture. "Ce sera en tout cas la plus belle pièce de notre collection". L'ADMP est copropriétaire de l'appartement occupé par le Maréchal à Vichy de 1940 à 1944 et de la maison où il est né à Cauchy-à-la-Tour.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Lun 19 Oct - 11:55


CA CHAUFFE A RIO - Après une journée d'affrontements meurtriers entre narco-trafiquants et policiers à Rio, plusieurs milliers d'hommes ont été appelés dimanche en renfort pour rétablir la sécurité. (REUTERS/Ricardo Moraes)
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Lun 19 Oct - 12:02

Espagne: Des mercenaires sur les thoniers
AFP
19/10/2009 | Mise à jour : 11:13
.
Plusieurs thoniers espagnols opérant à partir des Seychelles ont embarqué des ex-militaires britanniques pour les protéger des pirates au large de la Somalie, selon le quotidien El Pais d'aujourd'hui.

Cette décision a été prise à la suite du refus du gouvernement espagnol d'embarquer des militaires sur ces bateaux, alors que des fusiliers marins français protègent des chalutiers français et ont repoussé plusieurs attaques.

Huit chalutiers espagnols immatriculés aux Seychelles qui ont embarqué d'anciens soldats britanniques, notamment des Gurkhas d'origine népalaise, qui seraient fournis par la société anglaise de sécurité Minimal Risk.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Lun 19 Oct - 12:04

.
Confidentiel Levitte à Marrakech

19/10/2009 | Mise à jour : 09:22
.
Le conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, Jean-David Levitte, participera à la World Policy Conference organisée par Thierry de Montbrial, les 30 octobre et 1er novembre, à Marrakech. Celso Amorim, ministre des Affaires étrangères du Brésil, Kofi Annan, Michel Camdessus, gouverneur honoraire de la Banque de France, Jordi Pujol, ancien chef du gouvernement autonome de Catalogne, seront également présents. Au menu : la mise en place d’une gouvernance mondiale favorisant le dialogue public-privé.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Lun 19 Oct - 12:15

Confidentiel N. Sarkozy crée son G6
Le Figaro
19/10/2009 | Mise à jour : 08:40 | Commentaires 12 | Ajouter à ma sélection
Après le G7, ce groupe de ministres qui se réunissaient chaque semaine à l’Élysée, place au G6. Le chef de l’État reçoit, ce lundi matin, François Fillon, Brice Hortefeux, Christine Lagarde, Luc Chatel, Éric Woerth et Éric Besson. Il a l’intention de les réunir chaque semaine et leur a demandé la confidentialité la plus absolue sur ces réunions. Le G6 s’est déjà réuni lundi dernier, mais c’était en réalité un G5, car Fillon n’était pas convié. Hortefeux, Lagarde, Chatel, Woerth et Besson sont les noms les plus souvent cités quand on évo-que les possibles futurs premiers ministres.
Hortefeux prochain 1er ministre pour préparer 2012 ?? ........
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mar 20 Oct - 10:22

L'UMP juge "ahurissante" la demande du PS de retrait des nouveaux fichiers de police
19/10/2009-[19:13] - AFP

PARIS, 19 oct 2009 (AFP) - L’UMP a jugé lundi "ahurissante" la demande du PS de retrait des décrets créant de nouveaux fichiers de police, estimant qu’ils permettront de "renforcer les moyens d’action" des forces de l’ordre.

"Le Mouvement populaire se réjouit de la création de deux nouvelles bases de données destinées à renforcer d’une part la lutte contre le terrorisme, et d’autre part à démanteler les bandes, les hooligans et les groupuscules", affirme dans un communiqué le secrétaire national de l’UMP en charge de la sécurité Eric Ciotti Prenant pour exemple les violences commises à Poitiers le 10 octobre, le député des Alpes-Maritimes fait valoir que "ces nouveaux outils à la disposition des forces de l’ordre sont indispensables pour la sécurité de nos concitoyens" et qu’"ils permettront de renforcer les moyens d’action des policiers". "Dans ce contexte, le Mouvement Populaire trouve tout simplement ahurissants les propos de l’ancienne gauche plurielle dont l’attitude en matière de sécurité n’a pas varié d’un iota depuis 1997 et se résume à rester spectateur et ne rien faire", ajoute M. Ciotti. Le député-maire PS d’Evry, Manuel Valls, a demandé lundi le "retrait immédiat" des décrets créant ces nouveaux fichiers, estimant que la mention de l’origine géographique et de l’appartenance syndicale était "en contradiction avec les engagements du gouvernement". Deux nouvelles "bases de données" ont été créées par des décrets publiés dimanche au Journal officiel, après le retrait du fichier Edvige et la disparition de l’ex-fichier des RG.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mar 20 Oct - 10:40

le Rap et la Police : un amour impossible
http://www.humanite.fr/le-Rap-et-la-Police-un-amour-impossible
Diffusé sur Internet, le clip inepte du rappeur Morsay,"J’ai 40 meufs" a du être retiré de la toile suite à une plainte déposée par le syndicat national des policiers municipaux (SNPM). Du déjà vu qui relance le débat sur les effets de la censure des textes de rap, de son efficacité et sa valeur.

On connait la chanson. "Donne moi une balle pour la police municipale, bang bang !" c’était il y a 15 ans. Aujourd’hui, alors que la justice va juger pour l’exemple les émeutiers interpellés à Villiers le Bel(95) en novembre 2007, le Syndicat national des policiers municipaux (SNPM) a demandé au ministère de l’intérieur, vendredi 16 octobre, que des poursuites soient engagées contre le rappeur Morsay,pour son clip jugé insultant pour la police et diffusé sur youtube et dailymotion.

"Ce clip vidéo n’est fait que d’injures et d’incitations à la haine et à la violence", indique un communiqué du SNPM, qui demande le retrait immédiat du clip de tous les supports internet. Le SNPM exige également que "des sanctions exemplaires soient prises à l’encontre de ces ’artistes’ de plus en plus nombreux à ’vomir’ par le biais de l’internet sur les forces de police".
Une publicité non méritée

Un nouveau procès du rap, pour un clip artisanal et une chanson médiocre dans lequel le rappeur Morsay, et les "Truand2lagalère" au sommet de la caricature reprennent à leur compte les clichés "Bad Boy". A l’été 2008, le crew avait déjà essuyé les moqueries et les parodies des internautes. Les textes sont pauvres. Le rappeur singe les Kings du Hip Hop, sur un beat minimal, avec un flingue qu’il fait pétarder à outrance. En arrière fond, une petite bande mime un gang de pacotille qui jette les éviers à terre, crache sur la pancarte du commissariat, et reprend ce refrain, à faire hurler de rire si on ne l’avait pris au sérieux : "J’ai 40 meufs et j’ai toujours la dalle, c’est Morsay j’nique la police municipale". Le clip a été enlevé des plateformes internet dans la nuit de dimanche à lundi.

Doit-on prendre ces paroles au pied de la lettre ? Le « je » littéraire d’un Frédéric Mitterrand, ne vaut- il pas le "je" de ce rappeur d’opérette, qui ne mérite certainement pas la publicité qu’on lui fait. Cette affaire à un arrière goût de déjà vu. S’en prendre à la police dans une chanson n’est d’ailleurs pas l’apanage du Rap : Brassens, Bourvil, Boris Vian et Renaud sont d’illustres représentants d’une tradition bien française. On n’oserait pas punir les manifestants qui scandent "CRS SS" en défilant de Bastille à Nation. Mais la police est sur les dents. Le climat se dégrade et cette haine est aussi un indicateur d’un malaise très profond, et de la rupture entre une population et l’État. La plainte déposée par le Syndicat de policiers est somme toute un moyen de tirer la sonnette d’alarme mais avec une maladresse qui empêche tout dialogue et qui risque de cristalliser encore les tensions entre ces jeunes et la police.
Une situation "Hardcore"

Le rap est choquant par essence. Art à scandale, il est le langage de la "Ghetto youth", des "Bad" et des "Rude Boys". On y raconte la galère, et la vision d’un quotidien. Ce clip de Tandem est une crème du genre, un archétype aux textes percutants, un modèle plus convaincant qui a du inspirer la version caricaturale offerte par Morsay.

Ce malaise jeté à la figure n’empêche pas les rappeurs d’avoir conscience de la part de vérité et de la part d’invention dans leurs textes. Kery James, le "Géant du rap Français", avec toute sa sagesse avertit sur les fantasmes véhiculés par le rap et doit lui même faire face à ses contradictions, "j’aime la paix mais j’aime aussi la résistance, conscient que la violence peut être la dernière chance". Il ne faut pas se tromper de sens. La délinquance inspire les rappeurs plus que les rappeurs inspirent la délinquance, ces artistes "Mythomanes", " Rien d’autre que des sales gosses avec un micro."

"La violence c’est réel, le rap est fictif", comme écrivait "ce renoi [noir] foncé", simplement le rap décrit des réalités. C’est un langage, une culture, un état d’esprit. Art de la rue, le rap s’impose dans les quartiers, et traduit un quotidien fantasmé et vécu, qui baigne dans les problèmes de la misère sociale. Des problèmes liés à la drogue, la délinquance, l’argent et la violence. Des thèmes qui dérangent comme le traitement des femmes, des homosexuels, le racisme, le communautarisme, les discriminations.

L’affaire Morsay rappelle la polémique soulevée sur un autre registre par la chanson "Sale pute" accompagnée de son clip, du rappeur OrelSan en mars dernier. Un coup de projecteur qui a permis de diffuser la vidéo à plus de un million de vues sur Youtube. Là encore un amalgame sur la problématique tragique qu’est la dégradation de la vision et du traitement de la femme dans notre société. Pourtant certains rappeurs savent jouer de ces clichés. On s’en remettra au Black Mafioso, Oxmo Puccino, pour son rap à sa "Mama Lova", et son titre "Le Mensongeur" avec la chanteuse K-reen pour lui donner une réplique sévère. Une parodie qui permet de relativiser l’affirmation de Morsay et d’émettre de sérieux doutes sur ses "40 meufs".

Les tournantes, le viol, la dégradation de l’image de la femme existent pourtant. Akhénahon expliquait "si tu ne respectes pas les filles, je ne vois pas comment tu peux respecter d’autres gens. On est dans un état de fait où tout le monde dit ce que les autres veulent entendre. Dans la plus profonde démagogie." Le rap n’a pas inventé ce discours, mais il est révélateur d’un symptôme bien plus préoccupant et intolérable. Néanmoins, même si bien moins nombreuses, des rappeuses se sont imposées dans le rap avec des styles sans concession qui font trembler les "Bonhommes" les plus arrogants.

Peace, Love and Unity, Having fun"

Les rappeurs ne sont pas des enfants de chœur, mais à l’origine de la culture Hip Hop, de la Zulu Nation et d’Afrika Bambaataa, il y a l’envie de sortir des cercles des gangs par la créativité. Le rap conserve cette part d’énergie positive, une rage créatrice du "peace et love", une alternative pacifiste aux différents gangs violents qui contrôlaient la plupart des quartiers défavorisés de New York. Depuis le début des années 70 aux États-Unis jusqu’à aujourd’hui dans le monde entier, le rap a évolué, a revêtu de multiples formes. De l’engagement politique de Public Enemy aux nihilismes de certains textes du "Gangsta Rap", le durcissement est d’autant plus net dans les thèmes et les textes, qu’il se nourrit de rapports difficiles, de la répression, et de la criminalisation de certains rappeurs. Un phénomène qui cristallise peut être encore plus durement la violence et les éloignent de la devise originelle de la Zulu Nation "Peace, Love and Unity, Having fun"

En Août dernier , l’OND (Observatoire national de la délinquance) publiait des chiffres inquiétants sur la hausse de la délinquance en 2008, + 4,3 % d’actes de violences aux personnes en 5 ans et une augmentation de 12% du nombre de cambriolages en seulement un an. Le chiffre le plus troublant, l’explosion des vols à mains armées qui augmente en une année de 25%. Un problème de plus en plus visible se fait sentir : la circulation des armes et leur banalisation. Même dans les rangs des policiers, le raz le bol se fait sentir. Olivier Boisteaux, patron du syndicat indépendant des commissaires avait témoigné à France Info en septembre dernier"On nous demande toujours d’obtenir des résultats supplémentaires avec des moyens qui ne cessent de baisser. C’est un peu la quadrature du cercle", explique-t-il, alors que 8.000 postes de policiers et de gendarmes doivent bientôt être supprimés. Ce malaise explique la démarche du syndicat et les réponses données par la jeunesse des quartiers populaires au durcissement de la répression. Mais qu’on ne se trompe pas de bouc-émissaires. Les rappeurs n’ont pas à payer pour l’exemple.

L’affaire Morsay, en rappelle d’autres beaucoup moins ridicules. Comme celle de Hamé de la Rumeur, poursuivit depuis 2002 avec acharnement par le ministère de l’intérieur pour avoir écrit dans un Fanzine : « Les rapports du ministère de l’intérieur ne feront jamais état des centaines de nos frères abattus par les forces de police sans qu’aucun des assassins n’ait été inquiété. » Car c’est là que le bât blesse. Quand la police demande de faire des exemples, les sanctions tombent. Il en est peu pour les bavures, souvent amnistiées ou peu médiatisées.

"Nique la police" un standard du Hip Hop

Le sujet ne date pas d’hier. Le rap est une culture alternative et subversive, il n’y a ni pensée unique, ni morale. C’est un art de la rue, avec ses ingrédients, ses thèmes de prédilection, ses icônes et son langage. Le "nike la police" est un des piliers d’une culture envisagée d’emblée comme une forme de résistance. "Pas de rap capitaliste" lancerait le leader de la Mafia k’1 fry, et cette haine de la police est un des préceptes de la rébellion.

Beaucoup de personnes dans le rap confondent le fait de s’affronter et d’affronter ses idées" déclarait Akhénathon. "J’accepte que chacun dise ce qu’il veut, je dis juste qu’il aura à l’assumer". Peut être que ces mots résonneront aux oreilles de Morsay, en tout cas, on s’empressera bien vite d’envoyer ce pseudo lascar aux oubliettes. Au demeurant, on s’attaque au miroir de la réalité. Cette guerre "contre les mots" ne résoud pas les problèmes qui les inspirent et alimente le malaise d’une situation qui dégénère.

Frédéric Mitterrand condamne les paroles d'un rappeur
http://www.liberation.fr/culture/0101598019-frederic-mitterrand-condamne-les-paroles-d-un-rappeur
Le ministre de la Culture, qui avait défendu cet été le rappeur Orselsan («Sale Pute»), condamne les paroles d'un morceau d'un autre rappeur, Morsay, qui «nique la police municipale».

Le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, juge «intolérables» les propos tenus à l’encontre de la police par le rappeur Morsay dans une de ses chansons et appelle dirigeants de médias et internautes «au sens des responsabilités», lundi dans un communiqué.

«Dans son clip +j’ai 40 meufs+, le rappeur Morsay tient des propos intolérables notamment à l’encontre des forces de sécurité de notre pays», estime le ministre.

Soulignant que la «liberté d’expression ne doit pas être le prétexte à des dérives incitant à la haine ou à la violence», M. Mitterrand «en appelle au sens des responsabilités des dirigeants de radios, de chaînes de télévision et de sites internet».

«J’en appelle également aux internautes, pour qu’ils ne cautionnent, ni n’encouragent de tels excès», écrit-il.

«Si les bornes de la légalité ont été franchies, c’est à la justice qu’il appartient de décider des mesures appropriées», ajoute-t-il.

«J’ai 40 meufs et j’ai toujours la dalle, c’est Morsay j’nique la police municipale», chante le rappeur dans cette vidéo visible sur internet où un groupe de rappeurs portent pistolets et fusils, pointent leur arme vers la caméra, tirent des coups de feu et font le geste de se trancher la gorge.
«Une atteinte évidente à la dignité humaine»

Vendredi, le Syndicat national des policiers municipaux (SNPM) a demandé que des poursuites soient engagées contre le rappeur, jugeant que sa vidéo n’était «faite que d’injures et d’incitations à la haine et à la violence».

Le porte-parole de l’UMP, Dominique Paillé, a également dénoncé une vidéo «une atteinte évidente à la dignité humaine et un appel à la banalisation de la violence».

Cet été, le ministre de la Culture avait pris la défense du rappeur Orelsan, qui faisait l’objet d’une polémique née du clip de sa chanson «Sale pute». Des associations avaient vu dans ces textes une apologie de la violence envers les femmes, ce dont le rappeur s’est défendu.

Suite à la déprogrammation d’Orelsan des Francofolies de la Rochelle, M. Mitterrand avait alors jugé cette polémique «tout à fait ridicule», estimant que le rappeur avait «tout à fait le droit» d’exprimer son dépit amoureux.

Morsay est membre d’un collectif du Val-d’Oise baptisé Truand 2 Lagalère. Sur son site internet, il affirme posséder un magasin à Argenteuil et des stands aux puces de Clignancourt et préparer un album et plusieurs films.

(Source AFP)


Dernière édition par ivo le Mar 20 Oct - 11:05, édité 1 fois
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mar 20 Oct - 10:52

Le retour des charters pour les immigrés afghans
http://www.humanite.fr/Le-retour-des-charters-pour-les-immigres-afghans
Le départ d’un charter franco-britannique d’immigrés afghans depuis Londres est programmé pour mardi 20 octobre au soir après une étape à Lille-Lesquin, selon la Cimade. Eric Besson n’a pas démenti l’information. Ce vol groupé serait le premier depuis 2005.

Selon Damien Nantes, responsable de la Cimade, seule association présente dans les centres de rétention (CRA), le vol charter partirait avec un certain nombre de ressortissants afghans interpellés en Grande-Bretagne et ferait escale à Lille pour embarquer une quinzaine de ressortissants afghans actuellement placés en rétention à Lille-Lesquin.

France Terre d’Asile (FTA) a par ailleurs annoncé lundi que près de 10 000 citoyens avaient signé la pétition lancée jeudi dernier sur son site par une trentaine d’organisations européennes pour protester contre la mise en place de ces retours forcés.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mar 20 Oct - 11:41

Enregistrer ses empreintes pour passer plus vite à la frontière
http://www.liberation.fr/vous/0101598017-enregistrer-ses-empreintes-pour-passer-plus-vite-a-la-frontiere
Les voyageurs européens pourront, à partir de novembre, passer les frontières de l'espace Schengen sans faire la queue à l'aéroport, par une borne utilisant la reconnaissance biométrique.

Le dispositif Parafes (Passage automatisé rapide aux frontières extérieures Schengen) lancé ce lundi par le ministre de l’Immigration Eric Besson permet de passer la frontière grâce à la reconnaissance biométrique.

Le programme Parafes est gratuit et basé sur le volontariat. Il s’adresse aux adultes de plus de 18 ans, citoyens de l’Union européenne, ressortissants de l’espace économique européen ou de la Confédération suisse.

Le passager doit préalablement s’inscrire sur une base de données nationale dans un espace réservé à cet effet à l’aéroport, en présence d’un policier de la PAF (police aux frontières). Cette inscription est valable pour cinq ans.

Pour s’inscrire, le voyageur doit présenter son passeport en cours de validité et doté d’une bande à lecture optique. Des informations relatives à l’état civil du demandeur et aux références de son document de voyage sont enregistrées. Elle ne seront utilisées que pour le passage du sas.
Borne à l'entrée du sas

Lors de l’inscription, le policier relève les empreintes digitales de huit doigts. Une fois inscrit, le passager peut alors franchir «en quelques secondes» les frontières «au lieu des trois ou quatre minutes habituelles», selon Eric Besson.

«Il suffit au passager de passer son passeport sur une borne à l’entrée du sas, la porte s’ouvre. Une fois dans le sas, il passe un de ses doigt sur le scanner et l’autre porte du sas s’ouvre», explique Stéphane Bittan, chef adjoint à la mission nouvelle technologie de la direction centrale.

«Le scanner ne reconnaît pas les faux doigts, ni les doigts morts», précise-t-il, ajoutant que «l’empreinte biométrique est un système sûr à 99,97%».
15 sas d'ici la fin de l'année

D’autres pays comme le Portugal, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas ou encore l’Allemagne ont adopté des systèmes similaires, certains utilisant une reconnaissance faciale ou de l’iris de l’œil. Les inscriptions ont été lancées lundi mais les premiers sas devraient ouvrir en novembre.

Le 16 novembre, six sas devraient être inaugurés au terminal 2E de Roissy-Charles de Gaulle (CDG). D’ici la fin de l’année, neuf autres sas devraient être ouverts à CDG1 et Orly-Sud. Douze autres sas seront installés en 2010 et 2011, selon une source aéroportuaire.

«A terme», le programme sera étendu à «tous les aéroports de province», a précisé le ministère dans un communiqué. «Le coût est de six millions pour 27 sas», a précisé le ministre.

(Source AFP)

ou comment récolter les empreintes non encore fichées ...
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mar 20 Oct - 11:56

Italie: des "rondes" de citoyens, arme controversée pour assurer la sécurité
http://www.liberation.fr/depeches/0101598182-italie-des-rondes-de-citoyens-arme-controversee-pour-assurer-la-securite



VÉRONE (Italie) (AFP) - Vêtus d'un gilet jaune, un talkie-walkie à la main pour prévenir la police, des bénévoles patrouillent dans Vérone: le gouvernement de Silvio Berlusconi a légalisé récemment ces "rondes" controversées que la gauche n'hésite pas à comparer au fascisme.

Giuliano, Paolo et Samuele font le tour du quartier de la basilique de San Zeno Maggiore à la tombée de la nuit. Membres de l'association des pêcheurs de Vérone (nord-est), ils sont devenus "assistants civiques" depuis que la mairie, tenue par le parti populiste de la Ligue du Nord, a mis en place des rondes il y a un an.

"Nous sommes des caméras avec des jambes", explique Gilberto Domenechini, le président de l'association. Remarquant que la porte cadenassée d'un squat a été forcée, ils préviennent la police qui "interviendra cette nuit".

Au total, une centaine de bénévoles patrouillent dans la ville de Roméo et Juliette.

Des rondes spontanées existent dans le nord de l'Italie depuis une dizaine d'années et étaient souvent le fait de militants de la Ligue du Nord. Mais le gouvernement, qui a fait de la sécurité l'une de ses priorités, a décidé de les légaliser et un texte entré en vigueur en août les réglemente.

Les "volontaires", qui peuvent être des policiers à la retraite, doivent patrouiller à pied à trois maximum, ne pas être armés et ne pas faire partie d'un mouvement politique.

Cette loi fixe un cadre mais c'est ensuite aux maires de mettre les patrouilles sur pied. La mesure n'a pas pour le moment rencontré un grand succès et de grandes villes comme Naples ou Venise refusent d'organiser des rondes.

A Vérone, elles sont devenues l'un des piliers de la politique en matière de sécurité.

"Les assistants civiques patrouillent et font revenir les citoyens dans des zones mal fréquentées où ils n'avaient plus le courage d'aller. Les forces de l'ordre peuvent s'occuper d'autre chose" et "il y a eu une forte baisse des délits", se félicite le maire Flavio Tosi.

"Il y a deux ans et demi, vous auriez trouvé plein de vendeurs à la sauvette, des laveurs de vitre à chaque feu, une situation de dégradation liée à la présence de camps nomades, des situations qui n'existent plus", ajoute-t-il.

"Notre seule présence éloigne" les délinquants, "ils changent peut-être de lieu", reconnaît M. Domenechini "mais au moins ils ne sont plus dans les parcs qui doivent servir aux enfants, aux retraités".

"Nous sommes plus en sécurité. Avec tous ces immigrés, ce n'était pas très tranquille", lance Paola Fontani, femme au foyer de 66 ans.

"C'est une ville fondamentalement tranquille", rétorque Matteo Mischi, pharmacien de 38 ans, assurant que cela n'a rien changé, et dénonçant les diatribes anti-immigrés de certains de ses concitoyens, en rappelant que "c'est le même discours (qui était employé) dans les années 1960 contre les gens du sud" de l'Italie.

Le Vatican avait condamné la création de ces rondes, estimant qu'elles représentaient "une abdication de l'Etat de droit".

Pour l'opposition de gauche, elles sont dangereuses et font penser au régime mussolinien, alors que pour le maire de Vérone, "il n'y a aucun danger de dérive idéologique".

"Dans les démocraties, la sécurité doit être entre les mains de l'Etat et pas être laissée à des associations qui peuvent être connotées politiquement. Les +milices populaires+ sont l'instrument des régimes totalitaires comme le régime fasciste", dénonce Marco Minniti, chargé de la sécurité au sein du Parti Démocrate.

A Rome, des militants d'extrême-droite ont d'ailleurs organisé des "rondes noires", déclarées hors-la-loi par le maire de droite, Gianni Allemano.

©️ 2009 AFP
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mar 20 Oct - 13:51

Carcassonne : un homme meurt de froid
AFP
20/10/2009 | Mise à jour : 11:27
.
Le corps sans vie d'un homme de 43 ans, mort de froid, a été retrouvé hier matin près d'une barrière de péage de l'autoroute A 61 près de Carcassonne. Aucune trace de violence à l'encontre de cet homme n'a été décelée et son décès est probablement dû aux températures négatives enregistrées dans la région dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué le procureur de la République de Carcassonne.

Un avis de recherche avait été lancé il y a dix jours pour la disparition inquiétante de cet homme, qui n'avait pas regagné le domicile de ses parents où il vivait à Trèbes (Aude), près de Carcassonne. Il avait été hospitalisé dans un service psychiatrique pendant l'été, précise-t-on de même source.

Son corps a été retrouvé par un ouvrier dans un regard bétonné donnant sur un conduit d'écoulement d'eau de ruissellement en contrebas de l'autoroute. Selon les services météo de Carcassonne, la température est descendue jusqu'à - 3° degrés dans cette zone dans la nuit de dimanche à lundi.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mar 20 Oct - 14:20


Après une journée d'affrontements meurtriers entre narco-trafiquants et policiers à Rio de Janeiro (Brésil), plusieurs milliers d'hommes ont été appelés en renfort, dimanche 18 octobre, pour rétablir la sécurité - et l'image - de la «ville merveilleuse» choisie il y a quinze jours pour accueillir les JO de 2016
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mer 21 Oct - 11:38

Algues vertes : les agriculteurs officiellement montrés du doigt
France Info - 09:05

C’est une note confidentielle... qui ne l’est pas restée : datée du 4 septembre dernier, elle est adressée au gouvernement par le préfet des Côtes d’Armor. Il y affirme que le phénomène des algues vertes en Bretagne est du au refus des agriculteurs de changer leurs pratiques.

Cette note du préfet des Côtes d’Armor a été révélée sur les sites internet du Télégramme et de Ouest-France.
Jean-Louis Fargeas l’a adressée début septembre au Premier ministre, au ministre de l’Intérieur, et à la secrétaire d’Etat à l’Ecologie.

Il y écrit que "la diminution visible et notable de ce phénomène ne pourra passer que par un changement profond des pratiques agricoles sur les secteurs concernés, ce que la profession agricole n’est pas prête à accepter pour le moment".
Le phénomène des algues vertes, apparu dans les années 70, est dû à l’apport de nitrates issus de l’agriculture.

"Il s’agit de révolutionner sur ces secteurs (...) les pratiques agricoles et changer complètement le modèle économique existant", ajoute cette note. "Cette évolution n’est pas envisageable pour le moment, le phénomène des algues vertes ne peut donc que perdurer", poursuit la note.

Pointés du doigt depuis des années, les agriculteurs bretons ont récemment redit qu’ils refusaient d’être les seuls "boucs émissaires" et insistent sur l’évolution de leurs pratiques et les efforts réalisés.


Une mission interministérielle sur la prolifération des algues vertes est en cours et devra remettre ses conclusions à François Fillon en décembre. La mission avait été décidée après la confirmation fin août par un rapport que l’hydrogène sulfuré, un gaz qui émane notamment des algues vertes en décomposition, pouvait être "mortel" en cas de concentration importante. Ce rapport faisait suite à la mort d’un cheval fin juillet sur une plage des Côtes-d’Armor .

et les différentes politiques agricoles depuis 60 ans .... elles sont pas ...
"officiellement montrées du doigt" elles ??
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Mer 21 Oct - 20:37

Un homme qui menaçait un policier d'un couteau tué par un autre policier
21/10/2009-[18:01] - AFP

MELUN, 21 oct 2009 (AFP) - Un homme de 52 ans armé d’un couteau et qui se montrait menaçant envers un policier, à Ozoir-La-Ferrière (Seine-et-Marne), a été tué par un autre fonctionnaire de police, a-t-on appris de sources policières.

Dans des circonstances qui n’ont pas été précisées peu avant 18h00, un homme de 52 ans a menacé des passants et un policier avec un couteau peu après 16h00. Des collègues de celui-ci sont alors arrivés sur les lieux et l’un d’entre eux aurait fait usage de son arme à feu de service, selon les sources. L’homme est décédé sur place en dépit des soins prodigués.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  Anaryax le Mer 21 Oct - 20:57

Deux sources policières précisaient que « huit cartouches » avaient été tirées par les deux policiers.
http://www.metrofrance.com/info/un-forcene-tue-par-des-policiers-en-seine-et-marne/piju!LNhJvC6iGxezicqaBrKVSA/
avatar
Anaryax

Messages : 136
Date d'inscription : 17/06/2009

http://dystopique.revolublog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  Lib le Mer 21 Oct - 21:10

Algues vertes : les agriculteurs officiellement montrés du doigt

Et comme les agriculteurs (les gros pollueurs qui prêtent des sous à la banques, pas le pisse menu qui à 50 vaches) du Trégor sont à la tête des communauté de commune et conseillés régional ou général, faut faire quoi pour que les lois de protection de l'environnement aboutissent?
Bien beau de leurs mettre les torts sur le dos, mais faut savoir aussi pour qui l'on vote!!!

_________________
"Quiconque a un jour bloqué une rocade assez longtemps pour entendre à nouveau le chant des oiseaux sait bien quelle sinistre vie s’interrompt avec le blocage de l’économie."
avatar
Lib

Messages : 1691
Date d'inscription : 16/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Jeu 22 Oct - 12:05

Lutte contre la douleur : les meilleurs hôpitaux
France Info - 06:05

C’est une première : un palmarès des hôpitaux français classés en fonction de leur traitement de la douleur. Réalisé par le magazine l’Express en partenariat avec France Info, découvrez les établissements qui consacrent le plus de moyens pour la combattre…

Depuis 1998 le traitement de la douleur est une priorité de santé publique. Plusieurs plans gouvernementaux ont visé à améliorer l’éducation des personnels de santé à la question. Le dernier en date, le plan 2006-2010 réaffirme cet engagement : "Tout doit être mis en œuvre pour apporter au malade l’information nécessaire afin qu’il ne subisse plus sa souffrance comme une fatalité. Il est également nécessaire de former les professionnels à une meilleure écoute du patient, ainsi qu’à une prise en charge tant psychologique que thérapeutique de la douleur du patient."

Des bonnes intentions qui risquent d’être mises à mal par la réalité du terrain. D’ici une dizaine d’années selon l’Express, "un tiers des professionnels qui travaillent dans les structures de traitement de la douleur partiront à la retraite, et ils ne seront pas tous remplacés, faute de volonté politique suffisamment forte".

Des suites d’opérations chirurgicales au traitement du cancer, en passant par des problèmes neurologiques, les occasions de souffrir sont nombreuses. Et sans traitement approprié, elles peuvent à leur tour se transformer en grave maladie, source de handicap, d’invalidité, d’altération de la qualité de vie. Or comme le souligne l’Express "trop de patients ignorent qu’ils n’ont pas seulement le droit d’être bien soignés, mais aussi celui d’être bien traités pour leur douleur".
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Ven 23 Oct - 19:49

Médicaments: mutuelles prêtes à ne pas compenser les baisses de remboursement
23/10/2009-[16:33] - AFP

PARIS, 23 oct 2009 (AFP) - La Mutualité française a recommandé vendredi aux mutuelles, qu’elle fédère dans leur grande majorité, de ne pas prendre en charge les médicaments dont le gouvernement déciderait de baisser le taux de remboursement par la Sécurité sociale à 15%.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Lun 26 Oct - 10:37

Le système Berlusconi décrypté

France Info - 06:00

Depuis quinze ans, Silvio Berlusconi occupe le devant de la scène politique italienne. Malgré les soupçons de collusion avec la Mafia, les multiples implications judiciaires dans des affaires de corruption, les scandales financiers et privés, les dérapages verbaux, Silvio Berlusconi est toujours là. Le premier ministre italien est revenu au pouvoir pour la troisième fois l’an dernier. Eric Valmir analyse les raisons de cette longévité…

Berlusconi est avant tout un homme de télé. Pendant 20 ans, il a multiplié les études de marché pour connaître les aspirations du téléspectateur italien et lui offrir ce qu’il voulait. Course à l’audience et aux recettes publicitaires oblige, quand il se lance dans la politique, la phrase qu’on entend le plus souvent à son égard est "qu’il sent le pays". Le panel devient corps électoral. Ensuite la télé devient par définition un outil essentiel dans la maitrise de sa communication.
Carlo Freccero aujourd’hui patron de Raisat. Artisan de la téléberlusconienne, il a quitté Mediaset quand Berlusconi est entré en politique

Ce conflit d’intérêt entre le pouvoir politique et le monde des affaires existe toujours depuis 15 ans. En effet la gauche quand elle était au pouvoir n’a jamais réussi à légiférer sur la question. Dans les rangs berlusconiens, on affirme que ce problème n’est pas crucial pour le pays.
Pour Antonio Tajani, Berlusconi est aujourd’hui populaire parce qu’il a tenu ses promesses de campagne

L’opposition affirme le contraire.

Crise des déchets et immigration font toujours partie des préoccupations. Un chômage à la hausse, les effets de la crise économique sous estimée. Aucune véritable réforme entreprise. Un Berlusconi qui ne parle que de lui et de ses relations houleuses avec les juges et la presse.
Paolo Guzzanti, un ancien de Forza Italia connaît bien la tactique. Quand il est attaqué, Silvio Berlusconi ne répond jamais sur le fond, il dément, se pose en victime, et cogne encore plus fort



Berlusconi impose également un climat de tension quand il est menacé. Quand son immunité parlementaire a été annulée par la cour, Berlusconi a parlé de complot politique de la gauche, instrumentalisée par le président de la République. Il s’est auto proclamé persécuté et a calomnié à son tour la magistrature. Tout le monde a hurlé dans tous les sens, les Italiens se sont détournés de ce champ d’insultes et puis le calme est revenu au nom de la raison d’Etat.
Pour Sandro Gozi, député du parti démocrate centre gauche, en 15 ans, ce mode opératoire du berlusconisme s’est enraciné

avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  ivo le Lun 26 Oct - 20:27

Chasse: condamnation confirmée pour la mise à mort d'un cerf chez un particulier
26/10/2009-[15:45] - AFP

TOULOUSE, 26 oct 2009 (AFP) - La cour d’appel de Toulouse a confirmé lundi la condamnation d’un responsable de meute de chiens d’une chasse au cerf dans le Tarn, qui s’était achevée en novembre 2007 par la mise à mort du cervidé dans la cuisine d’un particulier.

Jérôme Lagarrigue a été condamné à 1.000 euros d’amende pour la contravention de "chasse sur terrain d’autrui", comme devant le tribunal d’instance de Gaillac (Tarn), en juillet 2008. Suivant les réquisitions de l’avocat général prononcées le 7 septembre, la cour a aussi confirmé le retrait de son permis de chasse avec interdiction de le repasser pendant deux ans et 1.000 euros d’indemnités pour les propriétaires de la maison, présents au moment des faits en compagnie de leurs deux enfants. Le 3 novembre 2007, un cerf poursuivi par une meute de chiens menée par l’équipage de chasse à courre de Grésigne (Tarn) était entré dans la maison de Pierre et Patricia Rossard, sur la commune de Larroque. La bête, affolée, avait détruit la baie vitrée devant les enfants, avant d’être abattue dans la cuisine d’un coup de dague par un suiveur de la chasse. S’il peut toujours participer à des chasses à courre, M. Lagarrigue ne peut plus conduire les chiens, ni être le "piqueur", chargé d’achever un animal encerclé —"aux abois"—, poste nécessitant le permis de chasse. Deux volets plus graves de l’affaire sont encore à l’instruction à Albi, l’un pour délit de "mise en danger de la vie d’autrui", l’autre pour "omission de porter secours" visant tous les chasseurs, a indiqué l’avocat des plaignants, Me Bernard Viguié. De nombreux riverains de la forêt de Grésille, dont la famille Rossard, s’étaient opposés par écrit à ce que la chasse prévue puisse sortir de la forêt, a rappelé l’avocat, d’autre animaux ayant déjà été abattus chez des particuliers auparavant. M. Lagarrigue était soutenu par l’Association de la vénerie nationale et la fédération de chasse du Tarn, estimant avec la défense que le fait d’achever un animal "aux abois" n’était plus un acte de chasse.
avatar
ivo

Messages : 26407
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: vite, je vais vomir ...

Message  Anaryax le Mar 27 Oct - 11:30

Putain, clair ! Il sont mieux ceux de Miami.

Laughing
avatar
Anaryax

Messages : 136
Date d'inscription : 17/06/2009

http://dystopique.revolublog.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum