Derniers sujets
» Etats-Unis
par ivo Lun 10 Juil - 13:50

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» immigration ...
par ivo Lun 10 Juil - 13:31

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» armement><désarmement
par ivo Lun 10 Juil - 8:00

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» Today's joke
par ivo Dim 9 Juil - 9:00

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

» egypte
par ivo Dim 9 Juil - 8:19

» droites extremes
par ivo Dim 9 Juil - 8:14

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juil - 13:07

» blancs comme neige ^^
par niouze Sam 8 Juil - 11:40

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 8 Juil - 11:09

» les "joies" du sport ...
par ivo Sam 8 Juil - 9:39

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Sam 8 Juil - 9:10

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Sam 8 Juil - 8:57

» Salvador
par ivo Sam 8 Juil - 8:49

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 8 Juil - 8:03

» internet , technologie, ...
par ivo Sam 8 Juil - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Sam 8 Juil - 7:46

» Découvrir la Techno.
par ivo Ven 7 Juil - 13:09

» macronie
par ivo Ven 7 Juil - 7:52

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Ven 7 Juil - 7:50

» Necronomacron
par ivo Ven 7 Juil - 7:49

» R.I.P. .......................
par ivo Jeu 6 Juil - 13:40

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 6 Juil - 10:20

» racisme quotidien
par ivo Jeu 6 Juil - 9:22

» flicage total du net
par ivo Jeu 6 Juil - 8:08

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mer 5 Juil - 8:04

» monde - stupéfiants
par ivo Mar 4 Juil - 8:52

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 2 Juil - 8:50

» "stupéfiants"
par ivo Sam 1 Juil - 9:45

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 9:17

» salaires
par ivo Sam 1 Juil - 9:04

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 8:58

» RDC >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:55

» Iran >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:36

» médias ? quels médias ??
par ivo Sam 1 Juil - 8:19

Irak .................

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Irak .................

Message  ivo le Jeu 15 Oct - 12:43

Irak: les violences ont fait plus de 85.000 morts de 2004 à 2008
http://www.liberation.fr/depeches/0101597199-irak-les-violences-ont-fait-plus-de-85-000-morts-de-2004-a-2008
BAGDAD (AFP) - Les violences en Irak ont causé la mort de plus de 85.000 personnes entre 2004 et 2008 et fait près de 150.000 blessés, selon un document du ministère irakien des Droits de l'homme.

Selon "un rapport global" de 22 pages mis cette semaine sur son site, le ministère fait état de 85.694 "martyrs" tués par des bombes, dans des combats ou des assassinats. Parmi ces victimes, figurent 34.019 corps de personnes abattues, dont la moitié ont été inhumées sans être idéntifiées.

L'année 2006 a été la plus sanglante avec 32.622 tués suivie de 2007 avec 19.155 personnes victimes de mort violente.

Le nombre de blessés a atteint 147.199 durant ces cinq années.

"Ces terribles bilans sont le résultat de groupes hors-la-loi qui ont mené des actions terroristes comme des explosions, des assassinats, des rapts et des deplacements forcés, représentant un énorme défi pour l'Etat de droit et le peuple irakien", affirme le rapport.

"Ces statistiques dressent une image de l'impact du terrorisme et la violence sur la vie quotidienne en Irak", ajoute le ministère.

Parmi les morts, entre 2004 et 2007 figurent 2.334 femmes et 1.279 d'enfants alors que 8.032 femmes ont été blessées ainsi que 4.176 enfants.

Durant cette période, 219 lieux de culte chiites ont été l'objet d'attentats ainsi que 94 mosquées sunnites et 41 églises, précise le rapport.


Dernière édition par ivo le Sam 23 Oct - 11:23, édité 1 fois
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  spike le Mer 15 Sep - 16:18


18 personnes tuées en Irak dans des violences

Des soldats américains près de leurs véhicules, le 8 septembre 2010 à Bagdad. (© AFP Ahmad al-Rubaye)

Au moins 18 Irakiens ont péri mercredi dans les violences en Irak, dont neuf militaires en permission tués dans un attentat dans le nord.

Une bombe artisanale a explosé au passage du minibus transportant les soldats vers 11h (8h GMT), alors qu'il se trouvait sur l'autoroute reliant Mossoul, la deuxième ville d'Irak à 350 km au nord de Bagdad, à la ville de Tal Afar, a indiqué un responsable de la police.

Neuf soldats ont été tués et six blessés, a précisé ce responsable sous couvert de l'anonymat, en ajoutant que les militaires partaient en permission.

Mossoul est la capitale de la province de Ninive, qui demeure l'une des plus violentes d'Irak en raison des tensions entre les différentes communautés qui la peuplent.

Sept civils tués à Fallouja

A Fallouja, un ancien bastion sunnite à 60 km à l'ouest de Bagdad, au moins sept civils et deux soldats irakiens ont trouvé la mort dans une fusillade survenue lors d'une opération militaire irako-américaine, selon un responsable de la police locale.

Un porte-parole de l'armée américaine a confirmé qu'un «incident» avait eu lieu dans cet ancien bastion de l'insurrection sunnite et précisé qu'une enquête avait été ouverte. Il n'a fait état dans l'immédiat que d'un mort.

Une force irako-américaine a reçu l'ordre de mener à l'aube un raid contre la maison d'un «terroriste» dans le quartier de Joubaïl, dans le centre de Fallouja, a déclaré le général Baha Hussein al-Karkhi, chef de la police irakienne dans la province d'Al-Anbar, où se trouve Fallouja.

«Des affrontements ont éclaté quand les terroristes ont ouvert le feu sur cette force. Sept civils ont été tués dans cette fusillade et quatre blessés», a-t-il ajouté.

«Deux militaires irakiens ont également été tués», a-t-il dit, ajoutant ignorer le sort des hommes armés retranchés dans la maison.

Regain d'attaques cet été

Le général Fayçal al-Issawi, directeur de la police de Fallouja, avait auparavant fait état de huit civils tués, dont deux femmes, deux enfants, un ex-colonel de l'armée de l'ex-dictateur Saddam Hussein et trois de ses cousins.

Ce bilan de huit civils tués avait également été avancé par le porte-parole de la municipalité de Fallouja.

Omar al-Delli, un médecin d'un hôpital de Fallouja, dit avoir reçu quatre corps. Selon le général Issawi, les dépouilles des quatre hommes ont été emportées par les Américains.

L'armée américaine a achevé le 31 août sa mission de combat en Irak et se concentre désormais sur la formation des forces de sécurité irakiennes. Mais elle peut toujours être amenée à combattre si elle est attaquée ou si les forces irakiennes sollicitent son aide.

L'Irak, où les violences ont globalement largement diminué par rapport aux pics enregistrés en 2006 et 2007, demeure le théâtre d'attaques quotidiennes. Un regain d'attaques a été enregistré en juillet et août, qui, selon des chiffres officiels irakiens, ont été les mois les plus meurtriers depuis 2008.

(Source AFP)

avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ringostare le Jeu 16 Sep - 7:05

Que sont les frais de bouches de Chirac face aux frais de Bush en Irak ? :pfffff:
avatar
ringostare

Messages : 82
Date d'inscription : 06/05/2010

http://www.anartisanart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Sam 23 Oct - 11:22

Les 400.000 rapports publiés par WikiLeaks, la face noire de la guerre en Irak
France Info - 06:38

Attentats suicides, cas de torture perpétrée par les forces de sécurité irakiennes, implication de l’Iran : les quelque 400.000 rapports secrets de l’armée américaine en Irak révélés hier soir par WikiLeaks racontent par le menu détail le sombre quotidien de la guerre.

WikiLeaks avait invité un petit nombre de journalistes de grands médias internationaux, dans la salle d’un club de Londres à une adresse tenue secrète jusqu’au dernier moment, afin de leur donner accès pendant trois heures et demie à une impressionnante masse de documents classifiés. Cinq autres médias —Le New York Times, The Guardian, le Monde, Der Spiegel et un site, The Bureau of Investigative Journalism— s’étaient préalablement vu offrir un accès privilégié pour décortiquer les pièces du puzzle.

Les documents sont consultables sur le site de l’organisation à l’adresse http://warlogs.wikileaks.org/. “Ceci constitue le premier véritable aperçu de l’histoire secrète de la guerre que le gouvernement américain a toujours cachée”, proclame WikiLeaks en introduction.

Mais les différents rapports rédigés en style télégraphique sont parsemés d’acronymes et de trous, afin de masquer l’identité des personnes impliquées, de faire disparaitre les informations personnelles, ou d’éviter toute localisation.

avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Sam 23 Oct - 12:36



Par Reuters, publié le 23/10/2010 à 09:42
Mauvais traitements en Irak, Washington aurait laissé faire
http://www.lexpress.fr/actualites/2/mauvais-traitements-en-irak-washington-aurait-laisse-faire_930459.html
Les autorités américaines étaient au courant de mauvais traitements infligés à des prisonniers par l'armée et la police irakiennes ces dernières années mais ont laissé faire, selon des informations de presse sur les documents que le site WikiLeaks s'apprête à mettre en ligne.
Mauvais traitements en Irak, Washington aurait laissé faire


Arrestations dans un commissariat de Kirkouk, au nord de Bagdad. Les autorités américaines étaient au courant de mauvais traitements infligés à des prisonniers par l'armée et la police irakiennes ces dernières années mais ont laissé faire, selon des informations de presse sur les documents que le site WikiLeaks s'apprête à mettre en ligne. (Reuters/Ako Rasheed)

WikiLeaks a permis à certains médias de prendre déjà connaissance de ces quelque 400.000 documents et le journal britannique The Guardian, ainsi que la chaîne de télévision Al Djazira, affirment vendredi que les forces américaines n'ont rien fait pour mettre fin à ces violations des droits fondamentaux en Irak.
En France, le quotidien Le Monde, qui a eu accès aux documents, écrit sur son site internet que ces rapports d'incidents "montrent l'ampleur de la torture dans les commissariats irakiens" et ajoute que l'armée américaine ne pouvait ignorer ces pratiques mais que ses soldats semblaient impuissants à s'y opposer.
"Lorsqu'ils constatent des cas de mauvais traitements de la part des policiers irakiens, les soldats américains sont tenus d'en faire le signalement", poursuit Le Monde, mais l'ouverture d'une enquête n'est pas systématique.
"La phrase 'Les forces de la coalition n'étant pas impliquées dans ces accusations, une enquête plus poussée n'est pas nécessaire' parsème les rapports sur les sévices infligés par la police, et constitue parfois la première ligne du rapport", ajoute Le Monde.
Pour l'organisation Amnesty International, la divulgation de ces documents conduit à se demander si les autorités américaines ont respecté les conventions internationales sur la guerre en transférant la garde de détenus aux forces irakiennes, connues pour commettre des sévices "d'une ampleur véritablement choquante".
Les documents confidentiels sur le conflit en Irak rendus publics par WikiLeaks portent aussi sur d'autres sujets, comme le rôle joué par l'Iran dans la formation et le soutien de milices irakiennes. Ils apportent également des détails jusque là inconnus sur les victimes civiles dans le conflit irakien, WikiLeaks affirmant qu'ils détaillent la mort de 66.081 civils.
Interrogé par Al Djazira, le fondateur du site, Julian Assange, a assuré vendredi soir qu'il y avait matière à engager des poursuites pour 40 homicides arbitraires.
"Des rapports d'incident font état de civils tués sans discernement à des barrages de sécurité, de détenus irakiens torturés par les forces de la coalition et de soldats américains faisant exploser des immeubles civils pour le seul motif de la présence sur le toit d'un insurgé présumé", déclare WikiLeaks dans un communiqué.

"PAS D'INVESTIGATIONS SUPPLÉMENTAIRES"
Le site WikiLeaks, qui opère notamment depuis la Suède où la législation est particulièrement favorable au respect du secret des sources, permet la diffusion sécurisée de documents confidentiels communiqués par des "lanceurs d'alerte" dont l'anonymat est protégé.
En juillet dernier, le site a rendu public plus de 70.000 documents liés à la guerre en Afghanistan et provoqué un débat sur le risque que cette diffusion faisait courir aux soldats américains et à leurs alliés et informateurs afghans.
Le dossier afghan, et aujourd'hui le dossier irakien diffusé par WikiLeaks, constituent deux brèches majeures dans la sécurité et la protection des données de l'armée américaine.
"Nous déplorons que WikiLeaks incite des individus à enfreindre la loi et à faire fuiter des documents classés, puis partage de façon cavalière ces informations secrètes avec le monde entier", a réagi Geoff Morrell, chargé de la presse au Pentagone, dont une équipe de 120 personnes a été chargée d'évaluer les conséquences potentielles de cette divulgation massive.
Des responsables américains ont souligné vendredi soir que ces fichiers mettaient en danger les forces américaines et que 300 collaborateurs irakiens de l'US Army étaient désormais exposés à un risque.
Parmi les documents diffusés, le Guardian cite une note sur un prisonnier blessé par balle à une jambe par des policiers et passé à tabac. L'homme a été victime de plusieurs fractures des côtes et de multiples lacérations provoquées par des coups portés au moyen d'un tuyau. "Le résultat: 'Pas d'investigations supplémentaires", écrit le journal britannique.
Le New York Times rapporte pour sa part que "si certains cas ont fait l'objet d'investigations menées par des Américains, la plupart des affaires relevées dans ces archives semblent avoir été ignorées".
Rappelant que des milliers d'Irakiens détenus par les forces américaines ont été transférés sous garde irakienne entre 2009 et juillet 2010, Amnesty International estime que "ces documents semblent fournir une preuve supplémentaire du fait que les autorités américaines avaient connaissance de ces abus systématiques menés pendant des années".

Avec Adrian Croft à Londres; Guy Kerivel et Henri-Pierre André pour le service français
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Jeu 11 Nov - 11:03

Irak : accord sur la formation d’un gouvernement

Au terme de huit mois de paralysie politique, les principaux partis politiques irakiens se sont entendus sur l’attribution des trois postes clés, administratifs et législatifs.

Le poste du Premier ministre reviendra à l’alliance chiite de Nouri al Maliki, chef du gouvernement sortant, et les mouvements kurdes conserveront celui de chef de l’Etat.
Le bloc Irakia de l’ancien Premier ministre Iyad Allaoui, soutenu par la minorité sunnite, désignera le président du Parlement et son chef de file prendra la tête d’un nouveau conseil de stratégie politique.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Mar 18 Jan - 11:27

Nouvel attentat-suicide meurtrier en Irak
FRANCE INFO - 11:07
50 morts, 150 blessés : le bilan ne cesse de s’alourdir à Tikrit, où un homme s’est fait exploser au milieu d’un centre de recrutement de la police. Selon la police, plus de 300 personnes faisaient la queue devant le centre, au moment de l’attentat.
L’attentat s’est produit ce matin, alors que la foule se pressait aux portes d’un centre de recrutement de la police, à Tikrit - la ville d’où venait Saddam Hussein. La police pense qu’il y avait là quelque 300 personnes.
Un homme a déclenché la ceinture d’explosifs qu’il portait autour de la taille. Selon un bilan encore provisoire, qui ne cesse de s’alourdir, on compte au moins 50 morts, et 150 blessés.

Cet attentat vient rappeler que la police et l’armée irakiennes sont désormais les seules chargées de la sécurité dans le pays - l’armée américaine n’est plus là.

C’est l’attaque la plus meurtrière depuis la fin octobre, quand un commando armé avait pris d’assaut la cathédrale syriaque catholique de Bagdad, tuant 44 fidèles et deux prêtres.

Depuis, les violences avaient semblé se calmer un peu en Irak. Grâce à un accord de partage du pouvoir entre les différents mouvements politiques, signé en novembre. C’est cet accord qui avait permis de mettre sur pied un nouveau gouvernement, après neuf mois de blocage.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Jeu 20 Jan - 18:45

Au moins 45 morts dans deux attentats en Irak
Au moins 45 personnes ont été tuées en Irak par l’explosion de bombes artisanales le long d’une route empruntée par les pèlerins se rendant dans la ville sainte chiite de Kerbala.

Le premier attentat a eu lieu vers 15H00 (12H00 GMT), à 10 km au nord de cette ville. Le second a eu lieu 20 minutes plus tard, à 15 km au sud de cette ville, a indiqué Mohamed Hamid al-Moussawi, chef du conseil de la province de Kerbala, à 110 km au sud de Bagdad.

"Au moins 45 personnes, dont des femmes et des enfants, ont péri et 150 autres ont été blessées", a-t-il dit.


c'est marrant , ça passe meme plus dans les médias, à peine une breve ........
pourtant 45 morts n'importe où ailleurs on nous en gaverait pdt des semaines ...........


avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Jeu 24 Fév - 20:06

Appel à une "journée de colère" en Irak sur le Web
http://www.lepoint.fr/monde/appel-a-une-journee-de-colere-en-irak-sur-le-web-24-02-2011-1299254_24.php
Le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a demandé à la population de ne pas prendre part au mouvement.

L'agitation dans nombre de pays du monde arabe inspire la jeunesse irakienne, qui a appelé jeudi via des réseaux sociaux à une "journée de colère" vendredi pour protester contre l'état déplorable des services de base dans le pays. "Le 25 février sera une journée de colère, destinée à obtenir des changements, la fin de la corruption et du sectarisme en Irak", lisait-on sur le "mur" du groupe "Bagdad Facebook", qui compte plus de 3 000 membres. Un membre d'un autre groupe Facebook, qui compte lui aussi plus de 3 000 membres et s'intitule "Bagdad sans nids de poule dans les rues", a appelé la population à manifester dans le calme pour une amélioration des services.

Le Premier ministre irakien, le chiite Nouri al-Maliki, a invité la population à ne pas prendre part à ces manifestations, mettant en garde contre le risque de violences et d'attentats que pourraient commettre al-Qaida ou des membres de l'ancien parti Baas, au pouvoir sous Saddam Hussein. Maliki a jugé "suspectes" les manifestations prévues vendredi et dit avoir des raisons de penser que des insurgés et des baassistes comptent détourner ces rassemblements à leur profit.

Mauvaise qualité des services

Le journaliste irakien qui, en 2008, avait lancé sa chaussure en direction de George W. Bush en traitant le président américain de l'époque de "chien" a été arrêté jeudi à Bagdad pour avoir soutenu l'appel à manifester. "Les forces de sécurité dans le quartier d'Adhamiah ont arrêté Mountazer Zaïdi et son frère Dourgam. Nous ne savons pas où elles les ont emmenés", a déclaré Hachim al-Iraki, un proche du journaliste. De source proche des services de sécurité, on a confirmé l'arrestation de Mountazer Zaïdi pour avoir "incité la population" à participer aux manifestations.

Les Irakiens se plaignent de longue date de la mauvaise qualité des services dans leur pays, mais, contrairement à ce qui se passe dans d'autres États de la région, ils n'ont pas, lors des récentes manifestations, réclamé un changement de gouvernement. Bagdad, Bassorah, Kirkouk, Souleimanieh et d'autres villes ont connu des rassemblements ces dernières semaines, dont certains ont débouché sur des heurts entre manifestants et forces de sécurité. Plusieurs personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans ces échauffourées.

avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Ven 25 Fév - 10:37

Appel aux manifestations en Irak : Al-Maliki accuse Al-Qaïda et les «saddamistes»
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/02/24/016-irak-manifestation-vendredi.shtml


Photo: AFP/Jim Watson - Le premier ministre Nouri Al-Maliki


Le premier ministre irakien a appelé ses concitoyens, jeudi, à boycotter les manifestations anti-gouvernementales prévues vendredi, affirmant qu'elles étaient organisées par des partisans de Saddam Hussein et d'Al-Qaïda.

Le premier ministre Nouri Al-Maliki n'a pas donné de preuve de ces allégations lancées lors d'un discours diffusé sur la télévision nationale, qui faisaient écho à de précédentes déclarations similaires dans lesquelles il avait blâmé les terroristes et les loyalistes de Saddam Hussein pour une série de problèmes dans le pays.

Des personnalités religieuses irakiennes, dont le chef de la majorité chiite, le grand ayatollah Ali Al-Sistani, et le religieux anti-américain Moqtada Al-Sadr, ont eux aussi exprimé des inquiétudes quant à la sécurité des manifestations de vendredi.

Le ministre de l'Intérieur a quant à lui affirmé, jeudi, que des personnes voulant provoquer des violences pourraient s'infiltrer dans la foule vêtues d'uniformes de la police ou de l'armée.

Les commentaires de Nouri Al-Maliki étaient les plus forts jusqu'à maintenant sur les manifestations qui doivent avoir lieu vendredi, dans le cadre d'une « journée de colère » organisée sur Facebook et d'autres sites Internet. Il s'est adressé aux Irakiens au moment même où un kamikaze s'est fait exploser dans la province d'Anbar, tuant 11 personnes.

Les avertissements du premier ministre sont un autre signe de l'inquiétude des responsables irakiens, qui craignent que les soulèvements anti-gouvernementaux qui traversent la région n'atteignent l'Irak.

Les Irakiens ont jusqu'à maintenant organisé de petites manifestations dans différentes villes du pays afin de demander de meilleurs services publics, plus d'aide pour les veuves et les orphelins et une plus grande protection des droits de la personne.

Mais contrairement aux autres manifestations dans la région, les Irakiens n'ont pas appelé à un changement complet de leur gouvernement. L'Irak est l'un des rares pays de la région dont les dirigeants sont élus démocratiquement.

« Je vous appelle à la précaution et à la prudence et à vous tenir à l'écart » des manifestations, a dit le premier ministre irakien.

Il a assuré qu'il ne voulait pas priver les Irakiens de leur droit de manifester pour exprimer leurs demandes légitimes, mais a dit qu'il voulait que cela se fasse sans que « des saddamistes, des terroristes et Al-Qaïda » soient derrière la marche.

« Pour parler franchement, ils prévoient tirer avantage des manifestations [de vendredi] pour leur propre bénéfice », a-t-il dit.

Mais des Irakiens qui prévoient participer au mouvement ont écarté du revers de la main les avertissements de M. Al-Maliki.

« Même s'il y a des pressions de la sécurité et des religieux pour nous dissuader de participer, nous irons », a dit Omar Al-Mashhadani, un militant de l'organisation de secours Al-Nahrian. « Notre but n'est pas de renverser le régime, mais de mener des réformes et de combattre la corruption. »
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Ven 25 Fév - 20:08

Onze morts dans des manifestations en Irak
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110225.FAP5541/onze-morts-dans-des-manifestations-en-irak.html
BAGDAD (AP) — Des milliers de personnes sont descendues vendredi dans les rues de nombreuses villes d'Irak, de Mossoul à Bassorah, à l'occasion d'une "journée de la colère". Au moins 11 personnes ont été tuées, dont neuf lorsque les forces de l'ordre ont ouvert le feu sur des manifestants dans le nord du pays.

Ces manifestations sont les plus importantes et les plus violentes en Irak depuis qu'un vent de révolte balaie le monde arabe. Elles traduisent la colère de nombreux Irakiens contre la corruption, le chômage et des services publics médiocres.

A Hawija, à 240 km au nord de Bagdad, les forces de sécurité ont tiré pour tenter d'empêcher une foule en colère de pénétrer dans le siège de la municipalité, faisant trois morts et 15 blessés, selon les autorités locales.

A Mossoul (360 km au nord-ouest de Bagdad), des gardes ont ouvert le feu sur des protestataires réclamant des emplois et de meilleurs services devant le bâtiment du conseil provincial. Cinq manifestants ont été tués et 15 blessés, selon des sources policière et hospitalière.

A Kalar, un peu au sud de Souleïmanieh, au Kurdistan irakien, une personne a été tuée et 25 autres blessées. C'est dans la région que Souleïmanieh que les manifestations rassemblent le plus de monde ces derniers jours, contre le gouvernement autonome kurde.

Dans la province d'Anbar (ouest), deux manifestants ont été tués par balles et 14 autres blessés, selon un conseiller municipal, qui n'a pas précisé si les victimes avaient été tuées à Falloujah (65 km à l'ouest de Bagdad) ou à Ramadi, deux villes ont des affrontements ont eu lieu.

Dans le centre de Bagdad, sous haute surveillance, 3.000 personnes ont manifesté place de la Libération, criant "non au chômage" et "non au menteur Al-Maliki", en référence au Premier ministre irakien Nouri al-Maliki. Le centre-ville était quasi-entièrement bouclé et des hélicoptères survolaient la zone, signe de la peur des autorités de voir la contestation prendre de l'ampleur, comme en Tunisie ou Egypte.

Des heurts ont opposé des manifestants qui tentaient de gagner la Zone Verte -secteur de la capitale abritant le gouvernement irakien et l'ambassade américaine- aux forces de sécurité. Six policiers antiémeute et 12 manifestants ont été blessés, selon des sources policière et hospitalière.

A Bassorah, la deuxième ville du pays, dans le sud (550 km au sud-est de Bagdad), environ 4.000 personnes ont manifesté devant le bureau du gouverneur Sheltagh Aboud al-Mayahi, réclamant sa démission en affirmant qu'il n'avait rien fait pour améliorer les services dans la ville. La télévision irakienne a annoncé que le Premier ministre avait demandé au gouverneur de démissionner.

Un millier de personnes se sont également rassemblées à Kerbala, au sud de Bagdad, pour réclamer de meilleurs services.

A la veille de cette "journée de la colère", M. Al-Maliki avait exhorté les Irakiens ne pas participer aux manifestations, selon lui organisées par des partisans de l'ancien président irakien Saddam Hussein et par Al-Qaïda. AP

les irakiens commencent à se faire une tres bonne idée de la democratie à l'occidentale .....
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Dim 27 Fév - 18:48

Journée de la colère en Irak: le sang coule
http://www.palestine-solidarite.org/dossier.Irak.Gilles_Munier.270211.htm
Dimanche 27 février 2011

En Irak, les manifestations contre les gouvernements de Bagdad et d’Erbil se succèdent, crescendo.

A Bagdad, le 25 février – Journée de la colère irakienne - 5 000 personnes étaient rassemblées, non sans difficulté, place Tahrir, pour réclamer de meilleures conditions de vie, condamner la corruption et l’incurie des dirigeants et demander leur démission. Ils rendaient la double occupation du pays responsable de leur malheur, car pour la majorité d’entre eux, le régime instauré par les Américains n’est pas une démocratie, mais une « cleptocratie » ! Les Irakiens, c’est clair, exigent des élections libres et transparentes, ce qui est loin d’avoir été le cas depuis 2003.

Nouri al-Maliki paniqué

Les décisions prises par Nouri al-Maliki pour tenter de réduire les mécontentements : diminution de son salaire de 50% (30 000$, sans les «à-côtés »), proposition de loi imposant la même chose aux ministres et aux députés (1), cadeau de 1000 kilowatts/heure d’électricité par mois à tous les Irakiens, report d’une commande de chasseurs F-16 américains pour acheter des vivres, n’ont pas produit les effets qu’il escomptait. L’annonce par Oussama al-Nujafi, président du Parlement, de la disparition de 40 milliards de dollars du Fond de développement pour l’Irak, alimenté par les exportations pétrolières, n’a pas calmé les esprits, au contraire (2).

Alors, la veille de la manifestation, Nouri al-Maliki, paniqué, a décrété un couvre-feu nocturne à Bagdad et interdit la circulation automobile le lendemain pour empêcher la population de se rendre place Tahrir. Les checkpoints quadrillant la ville, avaient ordre de filtrer au maximum les piétons allant vers le centre-ville.

Comme Hosni Moubarak en Egypte, les services de Maliki ont recruté des bandes de voyous pour déloger les opposants campant sur la place (3). Pour intimider les médias irakiens, des militaires en uniforme noir, arborant d’inquiétants insignes à tête de mort, ont saccagé le siège de l’Observatoire de la liberté de la presse (4), et Muntazer al-Zaïdi - journaliste mondialement connu pour avoir lancé sa chaussure sur George Bush en 2008 - a été arrêté, près de la mosquée Abou Hanifa, pour lui interdire de tenir une conférence de presse (5).

« Maliki dégage ! »

Le 25 février, parant à toutes les éventualités, le Premier ministre avait fait déposer d’énormes blocs de béton sur le pont enjambant le Tigre pour barrer la route aux manifestants voulant se diriger vers la Zone verte, siège du gouvernement et de l’ambassade des Etats-Unis. Malgré l’interdiction des banderoles attaquant le régime, on pouvait lire en arabe : « Maliki menteur », », « Non au sectarisme, oui à l’unité, à bas le gouvernement al-Maliki », « Où sont les milliards du pétrole – Où sont vos promesses ? »,« A bas les voleurs ».

Nouri al-Maliki ayant accusé les organisateurs des « Journées de la colère irakienne » d’être manipulés par les « saddamistes et Al-Qaïda », certains manifestants, craignant le pire, avaient épinglé sur eux une feuille de papier où était écrit : « Nous sommes des civils, nous sommes pacifiques ». Comme il fallait malheureusement s’y attendre, les policiers ont tiré à balles réelles, à Bagdad et dans plusieurs villes d’Irak. Bilan : au moins 23 tués (5) et plusieurs centaines de blessés. Evidement pas de quoi faire réagir outre mesure les Occidentaux. A Paris, Washington, Londres ou Berlin, surtout quand il s’agit des pays arabes, les degrés d’indignation sont fonction des intérêts économiques et géostratégiques.

Sources :

(1) Iraq pushes for dramatic pay cuts for politicians http://www.straitstimes.com/BreakingNews/World/Story/STIStory_637651.html

(2) Irak: trou de 40 milliards de dollars dans les comptes du Fonds de développement (Les Echos – 21/2/11)
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/afp_00324111-irak-trou-de-40-milliards-de-dollars-dans-les-comptes-du-fonds-de-developpement.htm

(3) Police Allow Gangs to Attack Protesters
http://www.hrw.org/en/news/2011/02/24/iraq-police-allow-gangs-attack-protesters

(4) Iraq: Security Forces Raid Press Freedom Group
http://www.hrw.org/en/news/2011/02/26/iraq-security-forces-raid-press-freedom-group

(5) Bush shoe-thrower arrested at Baghdad news conference
http://www.deccanherald.com/content/140733/bush-shoe-thrower-arrested-baghdad.html

(5) 23 killed in Iraq's 'Day of Rage' protests
By Stephanie McCrummen http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2011/02/25/AR2011022502781.html?hpid=topnews


et pas un seul mot dans les médias français ......................................
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Lun 28 Fév - 9:40

Maliki donne 100 jours à ses ministres pour des réformes en Irak
http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/maliki-donne-100-jours-a-ses-ministres-pour-des-reformes-en-irak_966858.html
Le Premier ministre irakien, Nouri al Maliki, a donné dimanche 100 jours à ses ministres et aux gouverneurs provinciaux pour mettre en oeuvre des réformes sous peine d'être limogés.
Cet ultimatum est lancé après des manifestations dans tout le pays contre la corruption et pour une amélioration des services de base.

"Nous nous donnons 100 jours pour décider si un ministère ou une province a échoué ou réussi à mettre rapidement en oeuvre des processus de construction, de reconstruction et de réformes", a déclaré le Premier ministre à son gouvernement réuni d'urgence.
"Je me trouverai dans l'obligation de demander des changements de lois, de ministres, d'adjoints, de gouverneurs, de responsables et d'inspecteurs s'il est établi qu'ils ne sont pas capables de répondre à l'appel du devoir et aux exigences du peuple", a-t-il ajouté.
Oussama al Noudjaïfi, le président du parlement, a pour sa part annoncé que l'assemblée allait examiner la possibilité d'organiser des élections régionales anticipées. Pour cela, le code électoral devra être amendé.
"Il devrait y avoir de nouvelles élections afin que le peuple puisse choisir ceux qui le gouvernent dans toutes les provinces", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.
Il juge qu'un tel scrutin pourrait avoir lieu dans un délai de trois à quatre mois.
Les précédentes élections régionales ont eu lieu en 2009 et les prochaines sont prévues en 2013.
Inspirés par les soulèvements populaires dans les autres pays arabes, les Irakiens ont manifesté vendredi par milliers pour réclamer une amélioration de leur vie quotidienne huit ans après l'intervention militaire américaine ayant renversé Saddam Hussein.
Au moins 10 personnes sont mortes et de nombreuses autres ont été blessées durant cette "Journée de la colère".

A la différence des autres pays arabes, les Irakiens ne manifestent toutefois pas pour un changement de régime ou de gouvernement, formé il y a seulement deux mois.
Des centaines de personnes ont de nouveau manifesté dimanche à Maysan, dans le Sud, et à Souleïmaniah, dans le Nord.
Salman al Zarkani, gouverneur de la province de Babylone dans le centre du pays, a démissionné dimanche, suivant en cela l'exemple donné la veille par son homologue de Bassorah dans le Sud, Chaltagh Abboud.

Bertrand Boucey pour le service français
Par Reuters
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Dim 8 Mai - 10:24

Irak : Mutinerie dans une prison de Bagdad
france-info
La mutinerie a éclaté la nuit dernière dans un centre de détention de Bagdad. 4 policiers ont été tués, ainsi que 10 prisonniers insurgés, soupçonnés d’appartenir à Al Qaida.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Mar 4 Oct - 9:33

Irak : ces oubliées de la guerre, forcées de se prostituer
http://www.rue89.com/2011/10/02/irak-ces-oubliees-de-la-guerre-forcees-de-se-prostituer-222845
Entre 2003 et 2007, 4 000 Irakiennes auraient disparu de leur pays en guerre. La majorité seraient victimes du trafic d'êtres humains à des fins d'exploitation sexuelle, révèle une récente étude de l'ONG anglaise SCEME [PDF, en anglais]. Via des réseaux de criminalité organisés ou même parfois par leur propre famille.
Dans la plupart des cas, les jeunes filles (20% seraient âgées de moins de 18 ans, [OWFI, PDF en anglais]) sont repérées par des trafiquants professionnels à l'intérieur des frontières irakiennes. Ces trafiquants visent essentiellement des jeunes femmes esseulées dans les villes et qui ont fui leur famille pour diverses raisons : conflit, abus ou mariage forcé.
Kidnappées le plus souvent dans des lieux publics comme les transports en commun, ces jeunes filles sont retenues pendant que leur trafiquant négocie leur prix, avant d'être vendues et souvent transférées dans les pays frontaliers.
Dans d'autres cas, les trafiquants utilisent des hommes exerçant la profession d'avocat. Ces avocats véreux sont utilisés pour attirer des jeunes filles vulnérables, les persuadant de tout abandonner pour eux : elles se retrouvent victimes de l'esclavage sexuel.
Des chauffeurs de taxi sont aussi utilisés pour repérer les jeunes filles en détresse. Tout comme des maquerelles qui, sous couvert d'assistance, vont forcer ces femmes à la prostitution.
50 000 Irakiennes forcées de se prostituer en Syrie
Le phénomène pourrait être plus large : SCEME estime que des dizaines de milliers d'Irakiennes seraient directement victimes du trafic. La traite touche aussi les femmes ayant fui le conflit dans les pays frontaliers. Rien qu'en Syrie, elles seraient 50 000 à avoir été forcées de se prostituer parmi les 1,5 million de réfugiés irakiens du pays.
Leur statut ne leur donne pas accès à l'emploi et avec le durcissement des conditions d'obtention de visas, de plus en plus deviennent inéligibles pour résider dans le pays. Résultat : de plus en plus de jeunes femmes se retrouvent les cibles du trafic sexuel [Amnesty international, PDF, en anglais].

Dans les bordels de Damas
Il n'est pas rare non plus que des familles poussent leurs filles [Unicef, PDF, en anglais] à la prostitution pour survivre. Les ONG irakiennes reportent des cas [Département d'Etat américain, PDF, en aglais] de plus en plus nombreux de jeunes femmes abandonnées à la frontière par leur famille.

Elles sont récupérées par des trafiquants qui leur procurent de faux documents ou les marient de force pour les faire entrer en Syrie. Une fois dans le pays, ils les forcent à la prostitution dans les night clubs, sombres couvertures pour bordels qui fleurissent dans les rues de Damas. (Voir le reportage de France 24)

Le « mariage d'été » : mariées le vendredi, divorcées le dimanche
Plus secrète, une autre forme d'exploitation sexuelle touche les réfugiées irakiennes : le mariage « muta'a » ou « mariage d'été », souvent organisé par les familles elles mêmes.

Unies de force le vendredi contre de l'argent par leur famille, les jeunes filles sont ensuite divorcées le dimanche suivant. Cette forme déguisée d'exploitation sexuelle s'intensifie en été avec l'arrivée des touristes des pays du Golfe.

Le temps de leur séjour, ces touristes profitent de ces « muta'a » pour abuser sexuellement de ces jeunes filles. Bien entendu, ces « mariages d'étés », ne permettent en aucun cas à ces femmes d'accéder aux droits légaux normalement attachés au mariage, tels l'héritage ou la pension alimentaire, les laissant vulnérables elles et les enfants découlant de ces « unions ».

Malheureusement, ces femmes disparues et oubliées par la communauté internationale ne bénéficient d'aucune protection. Dans des pays où le sujet est tabou et banni, les victimes se retrouvent bien souvent sur le banc des accusées.

Zeina, 15 ans, vendue par son père, et emprisonnée
CNN reporte ainsi le cas de Zeina, 15 ans, emprisonnée en Irak. Vendue par son père aux trafiquants en Syrie, elle est revendue aux Emirats arabes unis. Après avoir réussi à s'enfuir, Zeina n'a pu rentrer en Irak qu'avec de faux papiers. Un crime sévèrement condamné par la justice irakienne : la jeune fille est aujourd'hui en prison.

Ces histoires ne peuvent tomber dans l'oubli. Des ONG irakiennes telle l'Organisation of Women's Freedom in Iraq (OWFI) ou internationales, comme SCEME, en Angleterre militent aujourd'hui pour faire entendre les voix des disparues. La communauté internationale doit suivre ce mouvement et enquêter sur l'ampleur réelle du phénomène.

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89
► Tous nos articles sur l'Irak
► Tous nos articles sur les femmes
Ailleurs sur le Web
► L'enquête du SCEME sur le trafic de femmes (PDF, en anglais)
► 50 000 réfugiées irakiennes forcées à se prostituer, sur TheIndependent.co.uk (en anglais)
► Rapport d'Actalliance sur le trafic femmes en Irak (anglais)
► Le trafic oublié des femmes irakiennes, sur Amnesty.ch
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Sam 22 Oct - 10:07

Barack Obama annonce le retrait total d’Irak d’ici fin 2011
FRANCE INFO - HIER, 20:19
Le président des Etats-Unis a annoncé ce soir le retrait total des GI’s d’Irak d’ici la fin de l’année, confirmant le calendrier qu’il avait fixé au début de son mandat, mais il Il reste 39.000 soldats américains sur le sol irakien : "Après près de neuf années, la guerre menée par les Etats-Unis en Irak sera finie", a déclaré Barack Obama.
Barack Obama annonce le retrait total de l’armée américaine d’Irak d’ici fin 2011. A Washington, les précisions de Fabienne Sintès. (1'01")

Barack Obama aura tenu la feuille de route qu’il avait annoncé avant même son élection. Il a confirmé ce soir que toutes les troupes américaines seraient parties d’Irak d’ici la fin 2011 : “Aujourd’hui, je suis en mesure d’annoncer, comme promis, que le reste de nos troupes présentes en Irak rentreront d’ici à la fin de l’année. Après près de neuf années, la guerre menée par les Etats-Unis en Irak sera finie”, déclare-t-il. Une annonce qui intervient après une visioconférence avec le Premier ministre irakien, Nouri Al-Maliki.

Cette date de retrait a été fixée dès la fin 2008, quand le Parlement a ratifié l’accord de sécurité, fin novembre. Trois mois plus tard, le nouveau président a confirmé ce calendrier. Cependant, des discussions avaient lieu entre les deux pays sur le maintient d’un certain nombre de militaires américains en Irak après 2011, avec des missions de formation des forces irakiennes. Mais les négociations achoppaient sur le statut de ces soldats après le retrait : Washington exigeait une immunité totale pour ses soldats, les mettant à l’abir de toute poursuite judiciaire, Bagdad refusait. La Maison Blanche a finalement décidé de retirer l’ensemble du contingent.

Barack Obama annonce le retrait des troupes américaines d’ici la fin 2011. (0'57")

Cette annonce, hautement symbolique, tombe au lendemain de la “désactivation” de la division nord du dispositif américain en Irak. C’est celle qui se trouvait au cœur du conflit dans la région autonome du Kurdistan, opposé aux autorités de Bagdad. Les Etats-Unis ont toujours présenté ce conflit larvé comme un risque majeur pour la stabilité du Moyen-Orient.

Dernier acte de cette page d’histoire ouverte le 20 mars 2003, le Premier ministre irakien se rendra en décembre à Washington, et les deux pays reprendront des relations diplomatiques normales, mettant un terme à la guerre.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Mer 9 Nov - 10:59

Bataille nucléaire en Irak
http://www.lejdd.fr/Medias/Television/Actualite/Les-Enfants-sacrifies-de-Fallujah-sur-Canal-414947/
Les Etats-Unis ont-ils utilisés des armes illicites? Une enquête diffusée lundi renforce les soupçons.

"Shake and Bake" (secouer et cuire). C’est le nom donné à l’opération militaire de la bataille de Fallujah, ville irakienne dont les Américains peinèrent à prendre le contrôle en novembre 2004. Les combats firent 3.500 victimes civiles. Depuis, les malformations à la naissance se sont multipliées, affectant un bébé sur cinq. Feurat Alani, un journaliste dont les parents sont originaires de la ville, a pu pénétrer dans l’agglomération toujours sous contrôle américain. Dans Les Enfants sacrifiés de Fallujah, il a enquêté pour Spécial Investigation, relevant les témoignages des habitants et des médecins, puis les confrontant avec ceux d’ex-militaires américains ou l’avis d’experts. À l’évidence, les États-Unis ont utilisé des armes prohibées comme le nucléaire, les bombes incendiaires ou thermobariques.

Des vidéos révélatrices

Les vidéos qui permettent de repérer l’usage des bombes à phosphore blanc parlent d’elles-mêmes, avec leur bouquet incandescent qui les font ressembler à un feu d’artifice. Près de 500 cadavres irakiens, desquels il ne restait que les os et les vêtements, ont été retirés des décombres. Ont-ils été victimes de ces armes ou des thermobariques, une nouveauté qui aurait pour double effet d’élever la température et de faire chuter la pression, avec pour conséquence l’implosion des poumons? Seule certitude pour un expert britannique, l’extraordinaire croissance des cas de cancers est bien pire qu’à Hiroshima. Ceux du sang ont été multipliés par 38, ceux du sein par 10 et ceux des enfants par 14. Les manifestations d’irradiations ne font pour lui aucun doute. Un gradé américain, qui souffre de multiples maladies après avoir été en contact avec des cibles détruites par ces armes, affirme que les munitions utilisées à Fallujah comportaient de l’uranium appauvri.

Ce recyclage des déchets de l’atome domestique serait très performant pour percer les blindages les plus épais, et les éclats d’obus auraient un formidable pouvoir de combustion. Vingt et un de ses compagnons de mission sont morts, d’autres militaires sont malades, certains de leurs enfants conçus depuis leur retour d’Irak souffrent de malformations. À Fallujah, les médecins, devant cette épidémie, ne peuvent qu’inciter la population à s’abstenir de procréer.

Irak : les enfants sacrifiés de Fallujah, lundi, 22.45, Canal +


Des enfants qui "jouent" à Fallujah. (Reuters)


............
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  spike le Lun 19 Déc - 19:10


Le dernier soldat américain a quitté l'Irak
ARTICLE+VIDÉOLes troupes des Etats-Unis ont quitté le pays dimanche matin, près de neuf ans après l'avoir envahi.

L'armée américaine a quitté dimanche à l'aube l'Irak, près de neuf ans après l'avoir envahi et renversé le dictateur Saddam Hussein, laissant ce pays riche en pétrole plongé dans une grave crise politique.

Le dernier convoi composé de 110 véhicules transportant environ 500 soldats appartenant en grande majorité à la 3ème brigade de la 1ère division de cavalerie a traversé la frontière à 07H30 (04H30 GMT). Le dernier véhicule est passé huit minutes plus tard.

Il y a huit ans et neuf mois, les forces américaine l'avaient franchie dans l'autre sens lors de l'"Opération Iraqi Freedom" qui devait se révéler être la guerre la plus controversée depuis celle du Vietnam, un demi-siècle plus tôt.



Jusqu'à 170.000 hommes

L'armée américaine, qui a compté jusqu'à 170.000 hommes au plus fort de la lutte contre l'insurrection, a abandonné 505 bases. Il ne restera plus que 157 soldats américains chargés d'entraîner les forces irakiennes et un contingent de Marines pour protéger l'ambassade.

Le dernier convoi a quitté la base Imam Ali pour les Irakiens, et Camp Adder pour les Américains, près de Nassiriya vers 2H30 (samedi 23H30 GMT) en empruntant une route déserte de 350 km pour rejoindre le Koweït.

"Nous avons pris en main cette base", a déclaré fièrement à l'AFP, le général irakien Sattar Jabbar al-Ghizi, en charge de la protection du camp.

"Je me sens vraiment bien" lâche le sergent Duane Austin, 27 ans qui a effectué trois rotations en Irak. "Il est temps de rentrer à la maison où m'attendent une femme et deux enfants", confie-t-il. "C'est quand même agréable de savoir que c'est vraiment fini". Certains soldats applaudissaient visiblement soulagés.

Un pays en pleine crise politique

Des soldats se demandent comment les Irakiens réagiront en découvrant le départ des Américains.

Face au refus de l'Irak d'accorder l'immunité à des milliers de soldats américains chargés de poursuivre la formation, le président Obama avait décidé le 21 octobre, le retrait total des troupes.

Les Américains laissent un pays plongé dans une crise politique, avec la décision du bloc laïque Iraqiya de l'ancien Premier ministre Iyad Allaoui, de suspendre à partir de samedi sa participation aux travaux du Parlement.

Second groupe parlementaire avec 82 députés contre 159 à l'Alliance nationale, coalition des partis religieux chiites, il a dressé un réquisitoire contre "l'exercice solitaire du pouvoir" du Premier ministre Nouri al-Maliki.

"Cette manière d'agir pousse les gens à vouloir se débarrasser de la main de fer du pouvoir central d'autant que la Constitution les y autorise", faisant allusion aux récents votes en faveur de l'autonomie des provinces à majorité sunnite d'al-Anbar, Salaheddine et Diyala.

S'estimant lésés par le gouvernement à majorité chiite, les sunnites, jadis partisans d'un Etat centralisé, sont aujourd'hui portés par un mouvement centrifuge à vouloir gérer leurs régions de manière autonome, comme les Kurdes, ce qui comporte un risque d'éclatement du pays.

Si l'Irak exporte environ 2,2 millions de b/j, lui rapportant 7 milliards de dollars par mois, les services de base comme la distribution d'électricité et l'eau potable sont toujours défectueux.

Près de 4500 soldats américains tués, plus de 100.000 civiils irakiens

Mais les Irakiens interrogés étaient satisfaits du départ. "Je suis fier comme chaque Irakien doit l'être", déclare Safa, un boulanger de 26 ans à Karrada, dans le centre de Bagdad.

"Les Américains ont renversé Saddam Hussein, mais notre vie depuis s'est dégradée", a-t-il ajouté.

Désormais, les 900.000 éléments des forces irakiennes auront la lourde tâche d'assumer seuls la sécurité alors que les insurgés, notamment Al-Qaïda, bien qu'affaiblis, peuvent encore faire couler le sang. Ils devront aussi empêcher la résurgence des milices et une réédition d'une guerre confessionnelle entre chiites et sunnites qui avait fait des dizaines de milliers de morts en 2006 et 2007.

Ainsi s'achève une invasion lancée sans l'aval de l'ONU pour trouver des armes de destruction massives que Saddam Hussein aurait cachées. Il s'est avéré depuis que celles-ci n'existaient pas.

Cette occupation en 2003, qui deviendra à partir de 2005 une "présence étrangère requise par le gouvernement irakien", aura été fort onéreuse.

Le Pentagone a alloué près de 770 milliards de dollars en neuf ans alors que 4.474 soldats américains sont morts, dont 3.518 tués au combat. Plus de 32.000 militaires américains ont par ailleurs été blessés. Par ailleurs? depuis mars 2003, les pertes civiles s'étaleraient entre 104.035 et 113.680, selon l'organisation britannique IraqBodyCount.org.

(AFP)


Vidéo sur: http://www.liberation.fr/monde/01012378333-le-dernier-soldat-americain-a-quitte-l-irak
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Lun 6 Fév - 20:03

Irak : le sévère rapport de Human Rights Watch
fr info
Le pays est très sévèrement critiqué dans le rapport annuel de L'ONG américaine, Human Rights Watch.
Le pays est en train de devenir un état policier, un état de plus en plus autoritaire.


On est très très loin du discours tenu par les Nations Unies et Washington.

A l`heure du départ, les américains n'avaient qu`une chose en tête : défendre leur bilan. Histoire de dire qu`ils n’ont pas dépensé 1000 milliards de dollars pour rien.
Donc, l'Irak était décrit comme une démocratie (et tant pis si la fraude existe lors des élections), et les Nations Unies en mai dernier félicitaient même le pays pour ses progrès dans le domaine des droits de l 'homme, (et tant pis si le régime avait tiré à plusieurs reprises sur des manifestants non armés quelques semaines plus tôt).


Explications et analyse d'Angélique Férat, en direct d'Amman, sur le rapport de HRW sur l'Irak état policier

et le nombre de morts civils depuis le début ??????????????
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  Lib le Sam 10 Mar - 22:56

Des punks lapidés à mort dans les banlieues chiites de Bagdad




Des jeunes habillés et coiffés à la "punk", ou vêtus dans
des styles gothiques ou emo sont, ces derniers temps, victimes dans les
rues des banlieues chiites de Bagdad de miliciens qui les attaquent à
coups de pierres. Selon des sources proches des hôpitaux et des services
de sécurité, 14 de ces jeunes ont ainsi trouvé la mort ces trois
dernières semaines.



Des listes de jeunes menacés de mort s'ils ne modifient pas leur
style vestimentaire circulaient en outre samedi dans ces quartiers
chiites. Ces sources précisent que 14 corps de jeunes habillés à la mode
occidentale punk ou emo ont été réceptionnés dans trois hôpitaux de
l'est de la capitale irakienne. Les corps portaient les stigmates de
coups mortels infligés par des pierres ou des briques, ont ajouté ces
sources sous le sceau de l'anonymat.



Neuf corps ont ainsi été amenés dans plusieurs hôpitaux de Sadr City, l'immense banlieue chiite pauvre de Bagdad, trois à l'hôpital Al Kindi de Baghdad East et deux à la morgue centrale.
D'après les sources, six autres jeunes, dont deux filles, ont également été battus et blessés à titre d'avertissement.

Reuters a eu connaissance samedi d'un pamphlet distribué dans le
quartier chiite de Bayaa, dans l'est de la capitale, donnant la liste de
24 jeunes menacés de mort. "Nous vous prévenons, jeunes gens et
jeunes filles obscènes, que si vous n'abandonnez pas votre sale
comportement d'ici quatre jours, le châtiment de Dieu s'abattra sur vous
par le biais des Moudjahidine !"
, pouvait-on lire sur ce tract. Un autre pamphlet distribué à Sadr City cite 20 noms de jeunes ciblés. "Nous
sommes les Brigades de la Peur et nous vous avertissons que si vous ne
reprenez pas le chemin de la raison et de la rectitude, vous serez
tués!"
.

En février, le ministère de l'Intérieur avait évoqué le phénomène de ces jeunes punks, présentés comme des "satanistes",
qui gagnerait du terrain dans les écoles, tout particulièrement chez
les jeunes filles. Le ministère avait donné l'ordre à la police de les faire rentrer dans les rangs. "Ils
arborent des vêtements moulants avec des têtes de mort peintes. Leurs
fournitures scolaires sont décorées de crânes, ils portent des anneaux
au nez et aux oreilles"
, précisaient les autorités.
Les
dignitaires religieux chiites ont pour leur part condamné ces
lapidations. Abdoul-Rahim al Rikabi, représentant pour Bagdad de
l'ayatollah Ali al Sistani, a ainsi parlé d'"attaques terroristes" à leur sujet.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/03/10/des-punks-lapides-a-mort-dans-les-banlieues-chiites-de-bagdad_1656078_3218.html#xtor=RSS-3208

_________________
"Quiconque a un jour bloqué une rocade assez longtemps pour entendre à nouveau le chant des oiseaux sait bien quelle sinistre vie s’interrompt avec le blocage de l’économie."
avatar
Lib

Messages : 1691
Date d'inscription : 16/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Jeu 19 Avr - 12:39

Une matinée d'attentats en Irak fait 34 morts et plus de 100 blessés
fr info
Les assaillants ont mené au moins 29 attaques simultanées à Bagdad et dans le nord et l'ouest de l'Irak. C'est le bilan le plus lourd depuis le 20 mars dernier.


Sur les lieux d'un des attentats à la voiture piégée ce matin à Kirkouk © Reuters

Attaques à la voiture piégée, bombes, attentats suicides : les assaillants n'ont voulu se priver d'aucun moyen pour créer, comme à chaque opération, cette impression de terreur diffuse sur tout ou partie du territoire irakien. Point d'orgue de cette stratégie : une attaque spectaculaire contre le convoi du ministre de la santé irakien dans Bagdad. Lui en est sorti indemne mais deux passants ont été tués.

Perpétuelle guerre entre sunnites et chiites

A quelques heures ou minutes d'intervalles, quatre voitures piégées et une bombe ont explosé dans la capitale irakienne. Bilan : huit morts et une quarantaine de blessés. Tandis que des kamikazes oeuvraient à Taji, Tarmiya, Baqouba, à quelques dizaines de kilomètres de Bagdad. Et plus loin encore dans les régions de Kirkouk, Samarra ou Ramadi. Des attaques ciblant en général des quartiers chiites, des barrages de police, des patrouilles, des chefs de tribu ou autres dignitaires locaux. Bilan général selon l'AFP : au moins 34 morts et plus de 100 blessés.

Cette série d'explosions en rappelle une autre le 20 mars dernier, revendiquée par le réseau Al Qaïda, qui avait fait cinquante morts dans tout le pays. Le niveau général de violences est pourtant loin de celui des années 2006 et 2007 déchirées par des violences confessionnelles entre sunnites et chiites. Mais le pays demeure presque quotidiennement le théâtre d'attaques et d'assassinats.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Mer 13 Juin - 10:36

Au moins 42 morts dans des attentats en Irak
http://www.liberation.fr/monde/2012/06/13/au-moins-25-morts-dans-des-attentats-en-irak_825930
Les attaques ont lieu tôt ce mercredi matin dans les villes de Hilla et Bagdad.

Au moins 42 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées mercredi dans une série d’attentats à Bagdad et dans au moins six autres villes d’Irak, selon un nouveau bilan donné par des sources de sécurité et médicales. Un précédent bilan faisait état de 25 morts.

Vingt-six attentats ont été perpétrés avec des bombes (dont 12 avec des voitures piégées) à Bagdad, Hilla, Kerbala, Azizia, Balad, Baqouba (centre de l’Irak) et Mossoul (nord). Et trois attaques à main armée ont eu également lieu à Bagdad et Baqouba.

L’attaque la plus meurtrière a frappé Hilla (95 km au sud de Bagdad), où deux voitures piégées ont fait 19 morts et 38 blessés. A Bagdad, le bilan des attaques est d’au moins 12 morts et de dizaines de blessés.

Cette nouvelle série d’attentats intervient alors que Bagdad est en pleine préparation pour une célébration chiite en l’honneur de l’anniversaire de la mort de Moussa al-Kazem, le septième des douze imams vénérés par les chiites duodécimains. Une voiture a d’ailleurs explosé dans le quartier de Kazamiya, où doivent se dérouler les cérémonies.

L’imam est enterré dans un mausolée situé dans le nord de Bagdad. L’anniversaire de sa mort, qui sera célébré cette année le 18 juin, donne généralement lieu à de grandes manifestations. Les attaques de militants extrémistes sunnites contre des pèlerins chiites sont fréquentes en Irak.

La dernière attaque d’ampleur dans la capitale remonte au 4 juin, lorsqu’un attentat suicide à la voiture piégée avait détruit le siège d’une fondation religieuse chiite, faisant au moins 25 morts. Il avait été revendiqué par l’Etat islamique d’Irak, paravent d’Al-Qaeda.

(AFP)
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irak .................

Message  ivo le Sam 13 Oct - 10:54

irak: où l'on dit enfin ouvertement le pourquoi du comment ............

L'économie mondiale a besoin du pétrole irakien
D'ici à 2035, l'Irak pourrait contribuer pour 45% de l'offre supplémentaire mondiale de pétrole, avec une production passant de 3 millions de barils par jour à 8 millions de barils par jour. Mais cela nécessite d'investir 530 milliards de dollars sur la période et de stabiliser un pays miné par la violence créée par les divisions politiques et communautaires.
>>>
http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20121012trib000724625/l-economie-mondiale-a-besoin-du-petrole-irakien.html
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum