Derniers sujets
» flicage total du net
par ivo Hier à 9:05

» ... 14/18 ...
par ivo Hier à 9:00

» la phrase du jour
par ivo Hier à 8:29

» afrique du sud
par ivo Hier à 8:08

» Today's joke
par ivo Hier à 8:03

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Hier à 7:54

» retraites
par ivo Lun 18 Sep - 7:58

» armement><désarmement
par ivo Dim 17 Sep - 8:09

» Necronomacron
par ivo Sam 16 Sep - 9:25

» pesticides / fongicides
par ivo Sam 16 Sep - 9:16

» immigration ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:41

» homophobie dans le monde ...
par ivo Sam 16 Sep - 8:23

» Infos insolites.
par ivo Ven 15 Sep - 9:27

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Ven 15 Sep - 9:00

» Etats-Unis
par ivo Ven 15 Sep - 8:55

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 15 Sep - 8:38

» les "joies" du sport ...
par ivo Ven 15 Sep - 8:26

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 14 Sep - 9:06

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 14 Sep - 7:34

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Jeu 14 Sep - 7:29

» macronie
par ivo Mer 13 Sep - 9:28

» droites extremes
par ivo Mer 13 Sep - 9:12

» internet , technologie, ...
par ivo Mer 13 Sep - 8:43

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 13 Sep - 8:10

» Yemen
par ivo Mer 13 Sep - 7:54

» Birmanie
par ivo Mer 13 Sep - 7:53

» egypte
par ivo Mar 12 Sep - 9:28

» Philippines
par ivo Mar 12 Sep - 9:07

» pologne
par ivo Mar 12 Sep - 8:55

» Nazisme.
par ivo Mar 12 Sep - 8:24

» les fous de dieu
par ivo Lun 11 Sep - 8:53

» Réflexion sur le sexisme
par ivo Lun 11 Sep - 8:37

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Lun 11 Sep - 7:52

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Sam 19 Aoû - 19:33

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

JO de vancouvert 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JO de vancouvert 2010

Message  niouze le Lun 2 Nov - 15:34

alors que nombre de personne etait prompte a critiquer la tenu des jeux olympique en chine ont les entend moins sur celle des jeux d'hivers au canada
et pourtant ....
À quelques mois des Jeux olympiques d’hiver qui auront lieu à Vancouver, les politiciens de cette ville viennent d’adopter une série de règlements qui visent officiellement à assurer la «sécurité» pendant la tenue des Jeux, et qui auront notamment pour effet de censurer tous ceux et celles qui voudront exposer un point de vue critique quant à cet événement largement promu par les capitalistes. Ces règlements seront en vigueur de janvier à mars 2010, si la province accepte de modifier la Charte de la Ville – ce qui ne devrait être qu’une formalité. L’objectif de ces règlements est de «garantir la sécurité des Jeux» et de «protéger les droits commerciaux» des entreprises qui comptent faire leur beurre avec cet événement.

Parmi ces mesures:
- droit de fouille à volonté dans les six sites désignés par la municipalité;
- aucune «perturbation ou nuisance» ne sera tolérée (le règlement ne précise aucunement ce qu’on entend par là, ni ne prévoit si c’est la police ou les agences de sécurité privées qui auront la responsabilité de l’appliquer);
- plus de 900 caméras de surveillance supplémentaires seront installées;
- pour s’assurer que les éventuelles manifestations ne troublent pas la «quiétude des Jeux» (sic), les mégaphones et amplificateurs, de même que «toute chose ou appareil susceptible d’émettre du bruit» seront interdits;
- les seules affiches autorisées seront celles qui auront été approuvées par la Ville;
- aucun dépliant ou feuillet ayant un «contenu commercial» ne pourra être distribué dans et autour des sites olympiques (officiellement, cette disposition vise à faire en sorte qu’une compagnie qui n’est pas un commanditaire officiel ne puisse profiter des Jeux pour se faire connaître; mais le règlement ne précise pas qui aura la responsabilité de distinguer ce qui relève du commerce de l’expression politique, ni sur quels critères on se basera pour en juger).

Cela s’ajoute au harcèlement des pauvres (qui sont souvent autochtones) et au «nettoyage» des quartiers où ils et elles vivent, afin de présenter aux riches touristes étrangers qui se pointeront aux Jeux l’image «proprette» (et surtout déformée) qu’ils souhaitent voir. La facture de la sécurité est évaluée à près d’un milliard de dollars. On parle ici de quelque 7 000 policiers, 5 000 agents privés et 4 500 soldats des Forces canadiennes. L'opposition aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 est vive. Le Mouvement des jeunes Autochtones en exige le boycott et l’annulation. Ces jeux auront lieu sur des territoires autochtones qui n’ont jamais été cédés.


raison a tout sa :les indiens en effet une bonne part des jeux se font sur leur terre et ceci sans leur accord et sans meme qu'il puissent en tirer le moindre profit
«Le Mouvement des jeunes Autochtones exige le boycott et l’annulation des Jeux olympiques d’hiver de 2010. Ces jeux auront lieu sur des territoires autochtones qui n’ont jamais été cédés. Les Jeux d’hiver qui auront lieu du 12 au 27 février 2010 représentent la continuation de l’histoire de colonisation et de génocide envers les premières nations.»

(Déclaration du Native Youth Movement, mars 2007)

pour plus d'info :

http://infokiosques.net/spip.php?article742

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de vancouvert 2010

Message  niouze le Lun 2 Nov - 15:37

mais heureusement la resistance se fait quand meme :
Canada : début des emmerdes pour la flamme olympique
(Le 31 octobre 2009)

JDD, 31/10/2009 - 15:52

Canada : La flamme olympique déviée

Des manifestants ont dévié vendredi la flamme olympique de son parcours à Victoria, au Canada, rapporte le quotidien canadien The Globe and Mail. Environ 400 personnes déguisées en zombies ont manifesté contre la tenue des jeux olympiques de Vancouver, en 2010, perturbant le relai de la célèbre torche. Les manifestants protestaient contre le coût de ces jeux olympiques, estimé à six milliards de dollars canadiens, ou encore contre les atteintes aux libertés individuelles, le libre échange ou le nationalisme, selon Alissa Westergard-Thorpe, une manifestante citée par le journal. La flamme olympique, partie vendredi de Victoria, doit parcourir 45 000 kilomètres durant 106 jours.

*********

Canada : des manifestants font dévier la flamme olympique de son parcours

(AFP) - 31 octobre 2009

VICTORIA - Quelque 250 jeunes déguisés en zombies et contestant les dépenses faites pour les JO de Vancouver ont perturbé le relais de la flamme olympique vendredi soir à Victoria, dans l’ouest du Canada, a-t-on appris auprès des manifestants et du Comité olympique (Covan).

Peu avant 19h00 locales (02h00 GMT samedi), une manifestation pacifique s’est déroulée à quelques centaines de mètres du parlement provincial de Colombie-Britannique d’où la flamme était partie pour un périple de 45.000 km et 106 jours à travers le Canada.

"Nous marchons au hasard des rues à la poursuite de la flamme, nous n’avons pas d’itinéraire pré-établi mais nous avons réussi à perturber le parcours de la flamme, c’est une victoire", a déclaré à l’AFP Mélanie Sylvestre, l’une des porte-paroles de NoVictoria 2010, rattaché au mouvement anti-capitaliste Olympic network resistance, qui s’oppose aux jeux Olympiques de Vancouver 2010.

"Nous dénonçons à travers cette marche des zombies les coupes budgétaires qui ont été faites par les gouvernements fédéral et provincial dans les domaines de la santé, de l’emploi et de la lutte contre la pauvreté, alors que des millions ont été dépensés pour l’organisation du relais de la flamme à Victoria", a ajouté la jeune femme, agricultrice à Victoria.

Le Covan a reconnu dans un communiqué avoir dû modifier le parcours de la flamme en raison du grand groupe de manifestants.

Pendant quatre heures, encadrés par la police, les manifestants ont défilé dans les rues de Victoria, perturbant fortement la circulation en scandant "Pas de justice, pas de paix pour les gens dans la rue" ou "Non aux jeux Olympiques sur la terre volée aux autochtones".

La police a déclaré n’avoir procédé à aucune interpellation.

Le rassemblement, qui comptait plusieurs représentants amérindiens opposés à l’accueil des jeux sur leurs terres ancestrales, avait débuté plus tôt dans l’après-midi, dans le Centennial Square, par une parodie festive et bon enfant de la cérémonie de lancement du relais de la torche.

Des pancartes avaient remplacé les logos des sponsors pour proclamer : "Des maisons d’abord, les Jeux ensuite" ou "Les Olympiques de la pauvreté en 2010, ce n’est pas un jeu".

"Pour nous, les jeux Olympiques sont une bonne plate-forme d’expression. Mais on continuera, même après les Jeux, à dénoncer les coupures budgétaires", a déclaré Mme Sylvestre.

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de vancouvert 2010

Message  Anaryax le Lun 2 Nov - 23:19

Quand j'ai vu le titre j'me suis dit exactement comme toi : "Putain ils la ramènent pour la Chine, mais là, personne va rien trouver à dire c'est sur".
Pff .. Désespérant.
avatar
Anaryax

Messages : 136
Date d'inscription : 17/06/2009

http://dystopique.revolublog.com

Revenir en haut Aller en bas

la resistance s'organise

Message  niouze le Mar 12 Jan - 13:10

Décidés à défendre la liberté d'expression, les « Legal Observers » s'entraînent à surveiller les forces de l'ordre lors des JO d'hiver.

Séance participative d'information sur les Legal Observers, à Vancouver (The Blackbird/Flickr)

(De Vancouver) « Ceci est une séance participative, posez toutes les questions que vous voulez, mais je vous préviens, des membres de la police sont peut-être parmi nous. » David Eby est président de l'association de défense des libertés civiles de Colombie-Britannique (Canada). Sa croisade : défendre la liberté d'expression pendant les Jeux olympiques de Vancouver.

En ce dimanche après-midi, une petite centaine de personnes ont afflué dans un gymnase municipal. Quelques seniors, beaucoup de jeunes. Quelques excentriques, beaucoup de timides. Le mois prochain, tous seront volontaires pour surveiller la police.

A partir du 12 février, Vancouver accueille les XXIe Jeux olympiques d'hiver. Et pour l'occasion, 16 000 membres des forces de sécurité seront déployés, sans compter les agents de sécurite privés embauchés par l'aéroport, ou par la régie des transports.
« Les antijeux sont considérés comme une menace pour la sécurité »

Et depuis que la municipalité a voté des arrêtés restreignant la possibilité de brandir des signes anti-olympiques, les associations de défense des libertés sont sur le qui-vive. David Eby estime :

« L'ambiance générale est de considérer les antijeux comme une menace pour la sécurité. »


Dans ce contexte, 400 « Legal Observers » seront déployés dans les rues de Vancouver, pour témoigner d'éventuelles violations des droits des manifestants ou violences policières. Leurs notes, leurs vidéos, pourront être utilisées devant une cour de justice, et les justiciers bénévoles pourront être amenés à être appelés à comparaitre en tant que témoin.

Greeda, une jeune Legal Observer, est prête à assumer ce rôle : « Il y aura tellement de monde, cela crée un potentiel pour des altercations, que ce soit avec les forces de l'ordre ou même entre citoyens. »

David, un autre bénévole d'à peine 20 ans, ne se fait pas d'illusion :

« Je ne pense pas que ce soit une solution, mais c'est un moyen de prévenir contre les violations des droits de l'homme, en jouant le rôle, je l'espère, de moyen de pression. »

« Les policiers ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas qui nous étions »
Pour devenir un Legal Observer, il est obligatoire de suivre deux sessions de formation. Quatre heures pendant lesquelles j'apprends quel est le parfait équipement pour fliquer la police : de bonnes chaussures, une caméra, un bloc-notes…

Mais pas seulement : prévoir aussi un masque ou d'un bandana pour ne pas inhaler de gaz lacrimogène. On me conseille aussi d'écrire le numéro de téléphone de mon avocat sur mon bras, au cas où la police confisque l'ensemble de notre matériel et de nos effets personnels.

Pour limiter le risque de se faire arrêter, David Eby conseille de s'identifier auprès de la police, de ne pas engager la conversation avec les forces de l'ordre, d'observer une distance de sécurité à la fois avec les manifestants et avec les policiers, et de ne pas faire preuve de la moindre résistance :

« Si un membre de la sécurité veut fouiller votre sac, dites lui que vous êtes opposés à cette action, mais ne résistez pas. Il faut bien faire la différence entre le non-consentement et la résistance. »

Ce n'est pas une coïncidence si les deux organisations responsables du programme (BC Civil Liberties et Pivot) sont des associations de juristes.
Le programme des Legal Observers s'apparente à une pratique très en vogue aux Etats-Unis, mais encore relativement peu répandue au Canada : celle du « copwatch ».

Il y avait par exemple des surveillants citoyens à Pittsburg lors du sommet du G20 en septembre. Et parfois, ils se font arrêter en même temps que les manifestants.

C'est la toute première fois qu'un tel dispositif est mis en place lors de JO. « Nous espérons que nos bénévoles ne se feront pas arrêter, mais c'est une possibilité », indique Hassan, l'un des organisateurs. L'un des portes-paroles du Groupe intégré de la sécurité (l'unité spécialement créée pour les Jeux) assure pourtant :

« On appuie les Legal Observers et on soutient leur initiative et leur présence. On a été invité pour suivre l'une des formations, pour avoir une meilleure idée de leurs buts. On n'a rien à cacher. »

En effet, cinq représentants des forces de sécurité ont suivi une formation. Pour David Eby, c'est une arme politique :

« Notre programme est entièrement transparent. Nous leur avons donné le livre de formation, nous leur avons fourni les photos de nos uniformes. Nous voulons qu'ils sachent que nous les surveillons.

Parce que nous voulons qu'ils se comportent bien, mais aussi parce que s'ils saisissent le matériel et les notes de nos bénévoles, ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas qui ils étaient. »

Ne pas écrire : « Le policier s'est comporté comme un connard »

David Eby insiste pendant la formation sur la technique de prise de notes :

« Il ne faut pas écrire : “Le policier s'est comporté comme un connard avec le manifestant.” Cela ne sert strictement à rien. Il vaut mieux écrire : “Le policier s'est mis à crier.” Il faut rendre compte des comportements, sans donner son avis. »

Certes, observateurs et manifestants ont en commun d'avoir pour la plupart voté contre la candidature de Vancouver comme ville hôte, lors du référendum de février 2003.

Du père de famille inquiet à cause du dispositif de sécurité à l'anarchiste qui considère le Canada comme un « Etat policier », de l'intellectuel sceptique àl'agitateur public, chacun a ses raisons de critiquer les Jeux.

A la fin de la session, les participants doivent rendre leurs T-shirts : il ne sont pas donnés, seulement prêtés, une manière d'éviter que ces uniformes soient arborés lors de manifestations anti-olympiques. Dès qu'ils auront revêtu leurs couleurs, les Legal Observer entendent se tenir à leur obligation de neutralité.

sa fait un moment que je pense qu'on devrait créer le même type de dispositif en france (copwatch) une tentative avait été faite par le biais du site de rajfus je m'y etait interresser mais malheureusement il n'y a eu aucune suite ....

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de vancouvert 2010

Message  niouze le Sam 13 Fév - 15:12

l'actu des action anti JO dont vous n'entendrez pas parler en france (en anglais)
http://www.no2010.com/

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de vancouvert 2010

Message  niouze le Mer 17 Fév - 14:08


J.O. suite
La police travaille à Vancouver
En défense du black bloc : un commu
niqué des résistants aux Jeux olympiques de Vancouver 2010

Les 12 et 13 février 2010, des milliers de courageux individus sont venus ensemble pour résister aux Jeux olympiques de 2010 de l’État policier et pour attaquer les entreprises qui pillent la terre et augmentent la pauvreté. Nous écrivons ce communiqué en tant que participants et organisateurs de la présence du black bloc à ces manifestations, appelées «Reprenons notre ville» et «Attaque au cœur des Jeux de 2010».


Le 12 février, la police de Vancouver s’est occupée de nous avec une force de police montée. Les jours suivant l’attaque au cœur, ils ont déployé la police anti-émeutes, armée de fusils d’assaut M4. Ils prétendent que c’était nécessaire pour arrêter la marche «de la mise en danger de la sécurité publique» — alors que les seules menaces à la sécurité publique étaient dans leurs propres mains. Les participant-e-s à la manifestation n’ont réalisé que des attaques stratégiques contre les entreprises qui sponsorisent les JO et n’ont pas attaqué les gens présents.

Les médias sont maintenant occupés à dénoncer la violence politique de destruction de la propriété, comme la destruction des vitrines de la Hudson’s Bay Company, comme si c’était le seul acte de violence arrivant dans cette ville. Ils oublient que la violence économique est quotidienne à Vancouver. Les gens souffrent et meurent d’événements évitables parce que les aides sociales ne sont pas suffisantes pour payer un loyer, de la nourriture ou des soins médicaux, et parce que les autorités ignorent systématiquement les urgences médicales des pauvres ou sans-logis. Cette violence économique a empiré parce que nous avons perdu des logements et des services sociaux à cause des Jeux Olympiques. En réponse à cet assaut, des milliers de gens sont descendus dans la rue, des centaines ont rejoint ce qui est appelé le black bloc.

Le black bloc n’est pas une organisation formelle ; il n’a pas de chef, de membre ou de quartier général. Au lieu de ça, le black bloc est une tactique : c’est quelque chose que les gens font pour atteindre un objectif particulier. En étant vêtus de noir et en se masquant, le black bloc offre une plus grande protection à ceux/celles qui choisissent la défense active. La majorité des gens impliqués dans le black bloc ne participent pas aux destructions de proriété privée. Toutefois, en se masquant ils expriment leur solidarité avec ceux/celles qui choisissent l’action directe autonome contre les entreprises, les autorités et les politiciens qui font la guerre à nos communautés.

La participation au black bloc est un acte de courage. Avec seulement nos chemises sur le dos et des masques sur nos visages, nous prenons les rues contre la plus grande force de police en «temps de paix» de l’histoire du Canada. Protégé-e-s seulement par du tissu noir et le soutien de nos camarades, nous sommes resté-e-s debout face aux flics anti-émeutes armés de fusils d’assaut, de pistolets et de matraques. Nous avons prouvé que un milliard de $ de «sécurité» ne pouvait pas nous empêcher de boucher le cœur de la ville de Vancouver et de faire s’effondrer une fête de 100'000 personnes — et en échappant aux flics.

Vous ne saurez jamais qui était dans le black bloc ce week-end, mais vous nous connaissez. Nous sommes les gens qui organisent des repas communautaires, qui dansent pendant les festivals de rue, qui sont artistes, défendent la terre, construisent des coopératives cyclistes et des jardins communautaires. Quand nous mettons nos vêtements noirs, nous ne sommes pas une menace pour vous, mais pour les élites.

Qui que vous soyez, un jour vous nous rejoindrez. Tant que le gouvernement et les sociétés attaquent nos communautés, nous allons nous défendre — et cela signifie l’attaque.

Signé : deux organisateurs et participants de la présence anarchiste à la manif «Reprenons notre ville» et «Attaque au cœur des Jeux de 2010» – 14 février 2010, Vancouver, Coast Salish Territories.

Traduit de l’anglais par Gachet, HNS-info.



JO-2010 : La police annonce l’arrestation du leader des manifestants violents

La police de Vancouver a annoncé mardi l’arrestation et l’inculpation d’un jeune homme de 27 ans soupçonné d’avoir mené les manifestants qui ont perturbé le parcours de la flamme olympique vendredi et provoqué des incidents samedi.


Un autre jeune homme de 27 ans, résidant comme le premier à Vancouver, a été arrêté dimanche et inculpé en lien avec les incidents qui avaient fait deux blessés parmi les policiers. Vendredi, quelques heures avant l’ouverture des Jeux, des manifestants avaient perturbé le passage de la caravane publicitaire précédant la flamme olympique. Le lendemain, une centaine de casseurs de la mouvance anarchiste, habillés de noir et le visage masqué, avaient brisé des vitrines et agressé des passants samedi dans une rue commerçante. Selon la police, le meneur présumé, bien connu de ses services et qui se présente comme anarchiste, était présent sur ces deux opérations, organisées selon une tactique radicale appelée Black Bloc. La police a prévenu que l’enquête se poursuivait et que d’autres arrestations étaient possibles. Au total, onze personnes ont déjà été arrêtées et inculpées en lien avec les incidents du week-end.

Leur presse (AFP), 17 février 2010.


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5030
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: JO de vancouvert 2010

Message  spike le Mer 17 Fév - 14:19

Je ne sais pas si les black blocs sont très efficaces contre l'arsenal des flics (mais comment pouvons luter plus efficacement?) mais nous devons être solidaires!
Bravo aux anarchistes canadiens!
avatar
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum