Derniers sujets
» narcotests
par ivo Lun 10 Juin - 19:55

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juin - 10:49

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

<<< Santé >>>

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  Nyark nyark le Ven 1 Nov - 1:14

Et moi, ce qui me désole c'est que, pour ton 1er post, tu nous colles un lien avec "Solidarité & Progrès" le parti de Cheminade et LaRouche...

Suspect 
Ohé les admins, on se réveille !!!
Nyark nyark
Nyark nyark

Messages : 87
Date d'inscription : 02/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  niouze le Mar 5 Nov - 22:06

tsééé voit rien du tout a ce bordel
ok edité en esperant que ce soit visible et virer le lien vers solidarité et progres qui de toute maniere donnait sur une erreur 404

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Jeu 8 Mai - 11:14

Hépatite C : à 720 euros le comprimé, va-t-on tirer au sort les malades ?
Un vent d’espoir souffle parmi les patients infectés par l’hépatite C : de nouveaux traitements sont disponibles, bien plus efficaces que ceux qui sont actuellement utilisés. Celui qui a fait le plus parler de lui ces dernières semaines, le sofosbuvir du laboratoire américain Gilead, a été autorisé fin 2013 en Europe et aux Etats-Unis. Il fait figure de remède miracle, et peut d’après les derniers essais cliniques éliminer le virus en quelques semaines chez 90% des patients.
Seul problème : à 1 000 dollars le comprimé (soit environ 720 euros), un traitement de douze semaines coûte 60 000 euros, ce qui est hors de portée de la plupart des bourses…
>>>
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/la-sante-na-pas-de-prix/2014/05/06/hepatite-c-720-euros-le-comprime-va-t-tirer-au-sort-les-malades-232827
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Mar 13 Mai - 9:06

Portables à l'oreille : attention à l'usage intensif
fr info
Quel lien entre cancer du cerveau et utilisation du téléphone portable ? Une question récurrente étayée par une nouvelle étude scientifique française, publiée il y a quelques jours par la revue Occupationnal and Environnemental Medecine. Une équipe de l'Isped -- l'institut de santé publique, d'épidémiologie et de développement à Bordeaux, a mis en évidence le risque accru de tumeurs pour les utilisateurs intensifs de téléphone mobile, c'est à dire ceux qui s'en servent plus d'une demi-heure par jour.

D'abord ces chercheurs ont une forte légitimité. Ils enregistrent toutes les tumeurs primitives du système nerveux central en Gironde, depuis 1999. Bénignes ou maligne. En 2004, ils lancent le programme CERENAT, pour examiner les liens entre tumeurs et... pesticides, solvants ou encore champs électromagnétiques, précisément les résultats qui nous intéressent aujourd'hui. Les prélèvements ne concernent plus seulement la Gironde, mais aussi l'Hérault, le Calvados, et la Manche. 450 cas de cancers, près de 900 cas témoins donc pas malades. Chaque personne a été interrogée sur son utilisation du téléphone portable. Et son état de santé mis en corrélation.

Fort risque de gliomes ou de tumeurs temporales

Résultat : pour l'équipe scientifique, impossible de dire que les cas de tumeurs cérébrales sont liés à l'emploi régulier d'un portable. En revanche, pour ceux qui ont passé plus de 15h téléphone à l'oreille dans un mois -- le risque de gliomes ou de tumeurs temporales est deux fois plus élevé.


Les chercheurs ne peuvent pas définir un niveau de consommation à risque. Mais pour les militants de Priartem - littéralement Pour une Réglementation des Implantations des Antennes Relais de Téléphonie Mobiles - l'étude constitue une preuve supplémentaire du potentiel cancérigène des portables. Ils réclament des mesures de protection réelles de la population et plus particulièrement des enfants.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Mar 20 Mai - 8:01

Près d'un Français sur deux renonce à des soins en raison du coût
48% des personnes interrogées disent également avoir au moins une fois renoncé à consulter ou à réaliser des soins à cause d’un coût jugé trop élevé. Le chiffre monte même à 67% chez les patients gagnant moins de 1500 euros de revenus.
>>>
http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/sante/article/pres-d-un-francais-sur-deux-renonce-des-soins-en-raison-du-cout-466341
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Jeu 22 Mai - 9:09

Privatisation de l’hôpital public : l’émir qui révèle la forêt
Serions-nous donc en train de glisser vers un système de santé à deux vitesses ? Question métaphysique de journaliste pour Patrick Pelloux :« Ça fait longtemps qu’elle n’est plus à deux vitesses, mais en boîte automatique. Il y a les pauvres, français ou étranger, qui ne peuvent aller que dans certains établissements qui les acceptent. Il y a la classe moyenne qui bénéficie de la sécurité sociale et qui a, de temps en temps, une mutuelle complémentaire et arrivent plus ou moins à se faire soigner correctement si elle a la patience d’attendre. Et puis il y a ceux qui ont de l’argent et qui peuvent se faire soigner vite et par les meilleurs ».

>>>
http://www.marianne.net/Privatisation-de-l-hopital-public-l-emir-qui-revele-la-foret_a238918.html
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Mar 27 Mai - 10:18

Hépatite C : les associations dénoncent le coût « exorbitant » de nouveaux traitements
ENTRE 60 000 ET 80 000 EUROS PAR TRIMESTRE
L'organisation non gouvernementale Médecins du monde a calculé dans un rapport diffusé en mars que le traitement appliqué à 55 % des 232 196 personnes atteintes de VHC chronique en France équivaudrait au budget annuel des hôpitaux publics parisiens (APHP).
>>>
http://www.lemonde.fr/sante/article/2014/05/26/hepatite-c-les-associations-denoncent-le-cout-exorbitant-de-nouveaux-traitements_4426521_1651302.html
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Sam 21 Juin - 8:47

Cancers professionnels : le pire, c’est pour les femmes
La prévention des cancers et l’étude des conditions de leur survenue oublient quasiment les femmes. Mais l’invisibilité, organisée, des cancers professionnels et des polyexpositions qui les entraînent concerne tous les ouvriers. Et ils ont dix fois plus de risque qu’un cadre de mourir d’un cancer. Les risques qui menacent les femmes sont ignorés. Les clichés ont la peau dure qui leur attribuent un travail facile.
« De quel droit un expert en reconnaissance de cancer profes-sionnel ne prendrait en compte que l'exposition au tabac, a l'exclusion des cancerogenes professionnels? »
>>>
http://www.humanite.fr/cancers-professionnels-le-pire-cest-pour-les-femmes-545207
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Mar 1 Juil - 9:05

Chaque repli de la Sécurité Sociale est une victoire pour les assureurs privés
Quels choix le patient pourra-t-il dès lors faire ? Premièrement, payer le surplus engendré par un acte considéré hier comme tout à fait normal et nécessaire, et désigné du jour au lendemain comme superflus, par besoins d'économie. Deuxièmement, renoncer purement et simplement aux soins, faute de moyens. Troisièmement, se tourner, lorsqu'il peut se le permettre, vers les fameux « produits complémentaires » des assurances privées.
>>>
http://www.humanite.fr/reductions-des-depenses-de-sante-chaque-repli-de-la-securite-sociale-est-une-victoire-pour-les
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Mar 1 Juil - 9:55

Assurance santé : plus tu bougeras, moins tu paieras
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/la-sante-na-pas-de-prix/2014/06/30/plus-tu-bougeras-moins-tu-paieras-pour-ton-assurance-sante-233181
Imaginez. Un beau jour, vous recevez un e-mail de votre mutuelle :

« Chère Madame, cher Monsieur,

Nous avons le bonheur de vous compter depuis de nombreuses années parmi nos membres. Nous aimerions récompenser votre fidélité.

C’est avec joie que nous vous proposons ce petit appareil qui enregistrera vos mouvements. Si vous le portez avec assiduité et s’il nous permet de constater que votre niveau d’activité physique est suffisant, nous aurons le plaisir de vous offrir une réduction sur le montant de votre prochaine cotisation. »

Science-fiction ? Cauchemar orwellien ? Presque pas, du moins aux Etats-Unis. De l’autre côté de l’Atlantique, les appareils de « santé connectée » (qui mesurent, entre autres choses, le nombre de vos pas ou celui de vos battements de cœur) sont en train de dépasser le simple cadre de l’utilisation individuelle.

Ils commencent à s’insérer dans la relation que les individus entretiennent avec leur employeur ou leur assureur. Une pratique qui pourrait bien se généraliser à brève échéance, si l’on en croit cet article (en anglais) de Forbes.

BP distribue des mouchards à ses employés

On y apprend par exemple que la branche américaine de BP (oui, ceux qui ont laissé se déverser des millions de barils de pétrole dans le Golfe du Mexique en 2010) a l’année dernière gratuitement distribué à 14 000 de ses employés des Fitbit Zip. Ces petits appareils mesurent la distance parcourue par ceux qui les portent : ceux des salariés qui ont effectué plus d’un million de pas en 2013 ont eu droit à une réduction de leur prime d’assurance santé.

Un million de pas par an, cela fait moins de 3 000 pas par jour : on est loin des 10 000 pas quotidiens généralement recommandés. Le pétrolier y trouve tout de même son compte : il assure lui-même ses salariés. Les maladies de la sédentarité comme le diabète de type 2 ou l’hypertension représentant une partie importante de ses dépenses, il a tout intérêt à faire bouger son personnel, ne serait-ce qu’un petit peu.

La santé connectée ouvre grand les vannes à une tendance de fond aux Etats-Unis : la protection sociale à deux vitesses, chère pour les malades et bon marché pour les bien-portants.

Et de notre côté de l’Atlantique ? Il semble que nous soyons, pour l’instant, protégés. En matière de modulation des cotisations, notre bonne vieille Sécu ne dispose pas des mêmes marges de manœuvre qu’une entreprise américaine… Et pour ce qui concerne les complémentaires, 98% des contrats sont dits « solidaires et responsables », c’est-à-dire qu’ils remplissent un certain nombre de critères parmi lesquels l’interdiction du recueil d’informations médicales sur les assurés et de la fixation des tarifs en fonction de leur état de santé (même si la cotisation augmente généralement avec l’âge...).

Tout cela est rassurant, mais n’empêche pas les complémentaires santé françaises de s’intéresser de très près à notre niveau d’activité physique. L’association Assureurs prévention, émanation de la Fédération française des sociétés d’assurance, n’a-t-elle pas organisé ce week-end sur les berges parisiennes de la Seine un évènement festif baptisé On va bouger ? Une « occasion pour petits et grands de (re)découvrir les bienfaits de l’activité physique, même modérée, sur la santé », indique le site Internet de la manifestation. Le tout dans l’intérêt commun des assureurs, de leur client, et même de la Sécu, qui cherche toujours à économiser 10 milliards d’euros…

Jeu-concours chez Axa

En mai dernier, le géant Axa a franchi un cap dans l’intrusion de l’assureur dans la vie quotidienne de son client. Il a offert aux 1 000 premiers souscripteurs de ses contrats Modulango un Withings Pulse, petit appareil cousin du Fitbit Zip de BP.

Les clients qui ont réussi à atteindre une moyenne de 7 000 pas par jour en un mois se sont vu offrir un chèque-cadeau de 50 euros sur des produits de médecine douce et une réduction de 15% sur les produits Withings.

Joint par téléphone, David Dorn, directeur santé, prévoyance et dépendance individuelles chez Axa France, nous assure qu’il ne s’agit que d’un jeu-concours, une opération de prévention. Il n’est pas question d’utiliser les données transmises par les objets connectés pour moduler les tarifs, explique-t-il.

Mais au cours de cet entretien, ce haut responsable de l’un des leaders français de la complémentaire santé reconnaissait que ces petits appareils allaient « changer la donne » dans le monde de l’assurance maladie : ils seront « une force positive de changement », nous confiait-il. Vous avez froid dans le dos ? Allez faire un tour, faites 10 000 pas, ça vous réchauffera !
........
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  niouze le Mar 8 Juil - 14:45


56 000 euros le traitement contre l’hépatite C : des parlementaires s’insurgent contre le labo
par Agnès Rousseaux 8 juillet 2014
Entre 300 000 et 400 000 personnes en France seraient atteintes d’hépatite C. Une maladie chronique qui peut provoquer cirrhose et cancer du foie. De nouveaux traitements viennent d’être autorisés sur le marché. Une révolution thérapeutique, estiment les spécialistes. Selon la Haute autorité de santé, ces traitements permettent d’espérer une guérison de 90% des malades, après une cure de 12 ou 24 semaines. Problème : le coût prohibitif de ces traitements. Une cure de 12 semaines nécessite 84 pilules. Au prix unitaire de 666 euros ! Soit 56 000 euros par patient !
Des députés socialistes [1] viennent d’adresser, selon Le Parisien, un courrier aux dirigeants du laboratoire pharmaceutique états-unien Gilead, qui produit ce médicament, le Sovaldi. 60 000 patients pourraient être traités dans les deux prochaines années, expliquent les élus. Ce qui représenterait, un chiffre d’affaires faramineux pour le laboratoire pharmaceutique : 4,8 milliards d’euros ! Une somme prise en charge par l’assurance maladie, alors que le coût de fabrication du médicament reviendrait, dans le cadre d’une production de masse, à moins de 200 euros par patient, avancent les parlementaires [2]. Soit 280 fois moins cher que son prix de vente. Ils demandent à Michel Joly, président de Gilead France, de préciser comment le prix de vente du traitement a été établi. Et quel est le montant des dividendes versés aux actionnaires de l’entreprise en 2013.
Ces médicaments « ne sont pas sensés coûter si cher. Ils peuvent être produits sous forme générique pour une infime partie du prix », rappelait Médecins du Monde il y a quelques mois, précisant qu’au moins 185 millions de personnes dans le monde ont été infectées par le virus de l’hépatite C, et que les maladies du foie liées au virus tuent environ 350 000 personnes par an. Avec une vingtaine d’organisations, l’ONG s’indigne du coût exorbitant de ce traitement, dont l’efficacité permettrait pourtant d’espérer à terme une éradication complète de la maladie. « Nous appelons l’État à exiger un juste prix auprès des laboratoires et à jouer son rôle de régulateur auprès des industriels afin de faire baisser les prix et de garantir l’accès à ces nouvelles molécules pour au moins 80 000 personnes atteintes d’hépatite C chronique. » L’entreprise pharmaceutique argue qu’un prix élevé en France permet de rendre le traitement accessible à faible coût dans les pays en développement [3].
Des bénéfices records pour l’entreprise pharmaceutique
En France, seules les personnes arrivées à un stade sévère de la maladie seront traitées dans un premier temps, explique la Haute autorité de santé (HAS), dans un avis publié le 1er juillet. Cela concernerait 35 000 personnes, notamment celles atteintes d’une cirrhose, en attente de greffe ou les malades infectés en même temps par le virus du sida (VIH). « En raison du coût prohibitif des traitements et du nombre de patients à traiter, la HAS a estimé de son devoir de préciser les indications en fonction du degré d’urgence », ajoute le Pr Harousseau, président du Collège de la Haute-autorité.
En juin, la France a lancé une offensive pour faire baisser les coûts du traitement en Europe. Pendant ce temps, l’entreprise pharmaceutique Gilead, voit ses ventes exploser. En 2011, elle a racheté la start-up états-unienne Pharmasset, qui a créé ce traitement prometteur, pour 8 milliards d’euros. Un investissement très vite rentabilisé, puisque le médicament a rapporté 1,6 milliard d’euros lors des trois premiers mois de commercialisation. Ce qui a permis à Gilead de tripler son bénéfice net au premier trimestre 2014, par rapport à 2013. La santé n’a pas de prix, mais elle peut rapporter gros. En attendant l’arrivée (prochaine) d’autres molécules sur le marché, le bras de fer entre l’entreprise de biotechnologie et les pouvoirs publics risque d’être tendu pour fixer le prix de vente en France de ce traitement.
@AgnesRousseaux
Notes
[1] Gérard Bapt, Catherine Lemorton, Olivier Véran, Bernadette Laclais et Jean-Louis Touraine.
[2] Lire Le Parisien et la tribune publié par le directeur de l’Agence de recherche ANRS (France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites), dans Le Monde du 4 juin 2014.
[3] Le laboratoire aurait notamment commencé à vendre sa molécule en Égypte, pays très touché par l’hépatite C, à un prix de 1000 dollars le traitement. [url=http://www.bastamag.net/anrs.fr/content/download/5375/29623/file/Tribune Le Monde 4 juin 2014.JPG]Source[/url].
http://www.bastamag.net/Un-laboratoire-pharmaceutique-veut

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  niouze le Jeu 31 Juil - 12:05



L’inquiétude face à Ebola grandit dans le monde

AFP 30 juillet 2014 à 15:33 (Mis à jour : 30 juillet 2014 à 22:03)

<<< Santé >>> - Page 7 659868-un-membre-de-medecins-sans-frontieres-msf-se-protege-contre-le-virus-ebola-dans-un-hopital-de-conakrUn membre de Médecins sans frontières (MSF) se protège contre le virus Ebola dans un hôpital de Conakry, le 28 juin 2014 (Photo Cellou Binani. AFP)
L’inquiétude face à l’épidémie d’Ebola qui se propage en Afrique de l’Ouest a commencé à gagner le reste du monde, les autorités britanniques s’alarmant mercredi de cette «menace» tandis que Hong Kong annonçait de possibles mesures de quarantaine.
L’organisation Médecins sans frontières a averti que le virus, qui a fait plus de 670 morts en Afrique de l’Ouest depuis le début de l’année, était «hors de contrôle» et qu’il y avait un «réel risque de voir de nouveaux pays touchés».
La maladie touche la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone, et a fait un mort au Nigeria, un passager arrivé à Lagos par avion de Monrovia via Lomé, ce qui a conduit deux compagnies aériennes africaines, Arik et ASKY, à interrompre leurs liaisons avec le Liberia et la Sierra Leone.
La situation a conduit l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) à consulter l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au cours d’une téléconférence mardi, sans donner lieu toutefois à la prise de mesures immédiates.
A Londres, une réunion interministérielle de crise a été convoquée à propos de cette épidémie que «le Premier ministre (David Cameron) considère comme une menace très sérieuse», a expliqué le chef de la diplomatie Philip Hammond.
Le ministre des Affaires étrangères s’est toutefois voulu rassurant après la réunion en jugeant «très peu probable» la possibilité qu’Ebola se propage au Royaume-Uni.
«Je voudrais souligner qu’en ce qui concerne le Royaume-Uni, la question porte sur la possibilité que quelqu’un ayant contracté la maladie en Afrique tombe malade ici», a-t-il déclaré.
Quant à une «propagation de la maladie au Royaume-Uni, nous avons des procédures de contrôle de l’infection qui rendent (cette hypothèse) très peu probable», a-t-il assuré, ajoutant que l'«approche la plus logique» était de fournir de l’aide «pour traiter la maladie à la source».
Une personne au Royaume-Uni, soupçonnée d’avoir contracté la maladie, a subi des tests qui se sont révélés négatifs.
- Mortalité de 25 à 90% -
Les autorités britanniques ont averti les agents de contrôle aux frontières et le personnel des aéroports sur les symptômes de cette maladie, et appelé les médecins à la vigilance, la période d’incubation de la maladie pouvant aller jusqu’à une vingtaine de jours.
Des recommandations d’hygiène sont données aux voyageurs dans la région affectée par Ebola sur le site du Foreign Office, comme le font également plusieurs autres pays européens depuis quelques mois.
A Bruxelles, une source européenne a assuré que l’UE était équipée pour dépister et traiter les malades contaminés par le virus Ebola, et jugé «infime» la probabilité que l’épidémie touche les Etats membres.
Cette source a estimé que le système pour «dépister et contenir rapidement l’épidémie» fonctionnait, citant l’exemple d’un cas suspect signalé à Valence en Espagne qui s’est finalement révélé négatif.
La Commission européenne a pour sa part annoncé une aide supplémentaire de deux millions d’euros pour tenter de contenir l’épidémie, portant son assistance à 3,9 millions au total.
A Hong Kong, ville densément peuplée de sept millions d’habitants précédemment affectée par des épidémies comme le SRAS, les autorités sanitaires ont annoncé qu’elles mettraient en quarantaine tout voyageur en provenance de Guinée, Sierra Leone et Liberia ayant des symptômes de fièvre, par mesure de précaution.
Les responsables de la santé hongkongais ont indiqué que des tests menés sur une femme arrivant d’Afrique, souffrant de fièvre et de vomissements, s’étaient également révélés négatifs.
La France s’est quant à elle dite «mobilisée depuis le début de la crise» pour apporter aux pays concernés «un soutien technique et une expertise pour juguler l’épidémie».
Le ministère français des Affaires étrangères a notamment précisé soutenir «un projet de laboratoire mobile» permettant «un diagnostic au plus près des foyers actifs et dans de bonnes conditions de sécurité».
Le virus Ebola se manifeste notamment par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Son taux de mortalité peut aller de 25 à 90% et il n’existe pas de vaccin homologué. Il se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d’animaux infectés.
Cette épidémie s’est déclarée au début de l’année en Guinée avant de gagner le Liberia puis la Sierra Leone, trois pays voisins qui, au 23 juillet, totalisaient 1.201 cas, dont 672 mortels, selon le dernier bilan de l’OMS.
AFP
http://www.liberation.fr/monde/2014/07/30/ebola-s-etend-en-afrique-l-inquietude-gagne-le-reste-du-monde_1072901

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Mar 30 Sep - 9:55

Le gouvernement s’attaque au coût exorbitant d’un médicament innovant contre l’hépatite C
En l’absence de restrictions de soins et d’outil de régulation , les autorités avaient calculé que le Sovaldi seul aurait coûté environ 1 milliard d’euros à la Sécu en 2015. Bien plus efficace que les traitements existants mais hors de prix, il aurait ainsi pris la première place des dépenses de médicaments.
Pour l’heure, le Sovaldi, qui bénéficie d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) mais dont le prix définitif n’est pas fixé, est facturé par le laboratoire Gilead 58 000 euros par patient (pour un traitement de trois mois). Depuis le début de l’année, l’assurance-maladie a déjà remboursé 440 000 euros mais la facture pour l’ensemble de l’année dépassera le milliard.
>>>
http://www.lemonde.fr/financement-de-la-sante/article/2014/09/29/le-gouvernement-s-attaque-au-cout-exorbitant-d-un-medicament-innovant-contre-l-hepatite-c_4496563_1655421.html
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Lun 13 Oct - 8:38

Médicaments trop chers : urgence sanitaire contre dérive mercantile
fr info
Dans l’intérêt de la santé publique, les pays européens pourraient recourir aux "licences obligatoires" ou "d’office" pour faire baisser le prix de certains médicaments vitaux. Ce qui leur permettrait de les rendre accessibles à tous, tout en maîtrisant les dépenses de santé. Mais ils sont encore réticents à casser le monopole des laboratoires pharmaceutiques. Ou ne le font que séparément.

Les nouveaux médicaments contre le cancer ou l’hépatite C sont trop cher, pour les patients comme pour les systèmes de santé européens. Soigner un malade avec la molécule antivirale sofosbuvir (« antirétroviral d’action directe » fabriqué par l’Américain Gilead sous le nom de Sovaldi) est facturé entre 50.000 et 60.000 euros les 12 semaines de traitement, alors que le coût de production n’est que de 80 euros. Or il permettrait d’éradiquer le virus de l’hépatite C chez la quasi-totalité des malades : son efficacité est estimée à entre 90 et 100%, contre 50% à 70% pour le traitement actuel, associant l’injection d’interféron « pégylé » et la prise orale de ribavirine. De plus il est mieux toléré, et sa durée est deux fois moins longue. Mais pour traiter les 128.000 personnes qui en ont un besoin urgent en France, il faudrait débourser 7 milliards d’euros, soit l’équivalent du budget 2014 de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

Dérive mercantile

Les derniers anti-cancéreux coûtent eux aussi très cher : 8.000 euros la dose pour un cancer du sein, 35.000 à 50.000 euros par patient et par mois pour certains traitements innovants. A l’image des associations, les eurodéputés du groupe des Verts dénoncent ces prix exorbitants, qui posent actuellement problème en France, en Espagne, au Portugal, et bien sûr en Grèce, où les femmes souffrant d’un cancer du sein n’ont plus accès aux soins. Ils ont interpellé la Commission européenne à l’occasion d’un débat obtenu lors de la dernière session du Parlement européen sur ces médicaments vitaux trop chers "se soigner devient un luxe", dénonce Michèle Rivasi. "C’est notre politique d’accès universel aux soins qui est remise en cause, alors même que le nombre de cancers et de maladies chroniques augmente de façon exponentielle partout en Europe. Combinée à la montée de la précarité suite aux politiques d’austérité, cette situation est explosive pour l’état de santé de la population européenne".

Casser le monopole des brevets

Or la solution existe, explique l’eurodéputée écologiste. Le recours aux "licences obligatoires" et aux "licences d'office" permettrait aux Etats membres de faire baisser le prix des médicaments vitaux, de garantir l’égalité de l’accès aux soins, et d’empêcher la ruine des systèmes de santé publique. Le mécanisme, rendu possible dans le cadre des flexibilités de l’accord international sur les droits de propriété industrielle qui touchent au commerce, permet d’invoquer une urgence sanitaire pour faire sauter le verrou des brevets, casser le monopole des industries pharmaceutiques et élargir la fabrication des molécules indispensables à la santé publique.

Gilead a déjà autorisé les génériques de Sovaldi pour 91 pays en développement. Certains pays de l’Union, comme l’Italie ou l’Allemagne, ont réussi à faire baisser le prix de plusieurs médicaments grâce aux licences d’office. Cela pourrait aussi être un levier pour la maîtrise des dépenses en France, dans le cadre du Projet de Loi de Finance de la Sécurité Sociale; les « licences d’office dans l’intérêt de la santé publique » sont également prévues dans le code de la propriété intellectuelle français.

Chacun pays préfère négocier dans son coin

Mais une action européenne commune n’est pas à l’ordre du jour. Lors du débat à Strasbourg, la Commission européenne sortante a répondu que la fixation du prix des médicaments était du ressort des Etats. Quant aux ministres de la santé des 28, réunis à Milan les 22 et 23 septembre, ils ne souhaitent pas collaborer pour l’instant, chacun préférant garder la main sur la négociation. Pourtant la majorité d’entre eux dénoncent le coût trop élevé du sofosbuvir par exemple. Seuls le Royaume-Uni et l’Allemagne minorent le problème. Une division qui fragilise l’Europe dans cette négociation. Or l’enjeu est de taille, tant au niveau sanitaire que financier et politique.

La santé n’a pas de prix

Car les patients ne sont pas des clients. Et les médicaments pas de simples marchandises, rappellent les eurodéputés, soulagés d’avoir réussi à faire reculer Jean-Claude Juncker au moins sur un autre point clef : la politique du médicament restera bien sous la houlette du commissaire à la santé, plutôt que sous celle du commissaire à l’Industrie, comme il était prévu dans la future Commission européenne. Les pressions des eurodéputés, des associations de malades et de 7 Etats membres, dont la France, ont fini par l’emporter, provisoirement, sur les lobbies de l’industrie pharmaceutique. La santé a un coût, mais elle n’a pas de prix. Surtout pour les plus démunis.

..................
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Lun 24 Nov - 11:13

Amiante: à la recherche de 13.000 ex-écoliers d'Aulnay-sous-Bois
http://www.bfmtv.com/societe/amiante-a-la-recherche-de-milliers-d-ex-ecoliers-d-aulnay-sous-bois-848378.html
Près de 13.000 anciens écoliers d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), scolarisés entre 1938 et 1975 près d'une usine de broyage d'amiante, vont être contactés par les autorités sanitaires lors d'une opération d'information d'ampleur inédite, a indiqué dimanche une association de défense des victimes.

Un courrier de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France invite ces anciens pensionnaires de trois écoles à consulter leur médecin pour "établir un diagnostic" et éventuellement contacter une "cellule d'information dédiée" par téléphone ou par internet.

Les envois à destination de ces écoliers, identifiés à partir des registres des écoles, ont débuté depuis la rentrée et vont se poursuivre jusqu'à la fin de l'année, a expliqué Alain Bobbio, président de l'association Addeva 93 et membre du comité de pilotage chargé de favoriser "la recherche" et "le suivi" des personnes ayant vécu près de l'usine.

Selon Le Parisien, qui a révélé l'information, l'opération est financée par l'ARS d'Ile-de-France à hauteur de 200.000 euros.

.....
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Dim 7 Déc - 9:00

Sciences sous influence... d'intérêts privés
http://www.marianne.net/Sciences-sous-influence-d-interets-prives_a243089.html
La toxicité de certains produits est avérée ? Mais comment font les industriels pour les imposer malgré tout sur le marché ? Dans "la Science asservie", la sociologue Annie Thébaud-Mony met au jour leur stratégie qui consiste notamment à se payer les services de chercheurs renommés...

L'histoire se répète. Hier, le plomb dans l'essence. Aujourd'hui, les pesticides. Demain, les nanotechnologies. Comment font donc les industriels pour imposer sur le marché des produits dont la toxicité est pourtant avérée ? Des médecins, des scientifiques et des militants ont tiré la sonnette d'alarme. Ils ont souligné le risque accru chez les personnes exposées de développer un cancer, une maladie neurodégénérative, des troubles de la fertilité, un diabète... Rien n'y a fait.

A tel point que manger, boire ou même respirer sans ingérer en même temps des molécules chimiques nocives pour la santé est devenu mission impossible. Et pour cause. Dans la Science asservie, un ouvrage à charge très convaincant, la sociologue Annie Thébaud-Mony met au jour la stratégie développée par les firmes avec efficacité depuis les années 20.

« Les scientifiques, dans leur majorité, ont été amenés à s'inscrire dans un processus de confiscation et de corruption de la science au service des intérêts privés de grands groupes industriels et de leurs actionnaires, avec la complicité active de l'Etat », affirme l'auteur. Le principe est simple : se payer les services de chercheurs renommés - des épidémiologistes en particulier - chargés d'instiller le doute. Quand la preuve de la dangerosité d'une substance est apportée, ces « experts » allument des contre-feux. Outre les menaces de procès, la riposte consiste à disqualifier leurs adversaires, réfuter leurs arguments, insister sur d'autres explications, notamment comportementales et génétiques. Et, en dernier recours, les industriels n'hésitent pas à jouer la carte de la « DJA », ou dose journalière admissible.

A propos du nucléaire, « l'acharnement des plus hauts responsables à faire disparaître au fur et à mesure de leur survenue les accidents et maladies radio-induits a permis l'installation d'hypothèses fausses, telles que celle de la "dose tolérable" », rappelle ainsi Annie Thébaud-Mony. Qu'importe que des rongeurs exposés à des doses infinitésimales de bisphénol A, longtemps présent dans les biberons, présentent des anomalies chromosomiques, le discours reste le même : en deçà d'un certain seuil d'exposition, pas d'inquiétude. Ou comment faire croire à l'innocuité d'un produit alors même que des études sérieuses ont démontré le contraire. Redoutable.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Jeu 29 Jan - 11:10

Malika, ancienne aide-soignante : « Je demande pardon »
http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/28/malika-aide-soignante-demande-pardon-257367
J’ai malmené des corps fragilisés.

Je demande pardon pour ces gestes forcés, pour l’usage de ma force pour enfiler un pull, une chaussette, un pantalon, pour retourner seule un corps de 100 kg, pour avoir cogné la tête d’une autre dame.

Je demande pardon de ne pas avoir eu la force de porter ce corps avec grâce.

Je demande pardon de ne pas avoir compris la parole de l’ancien qui bafouillait, parfois dans une langue étrangère. Je demande pardon car je ne pouvais répondre à leur demande.

Je demande pardon car je leur servais cette nourriture toxique, et je les ai parfois forcés lors de l’administration d’un médicament.

Maltraitance, c’est le mot que j’emploie

Je demande pardon de les avoir laissés dans leur fauteuil, abandonnés à leur triste sort, sans activité, sans compagnie, sans compassion, abandonnés à leur triste sort de vieillir seul.

Je demande pardon pour le manque de disponibilité.

Je demande pardon d’avoir perdu patience.

Je demande pardon pour le temps que je n’ai pu prendre pour écouter car le temps me pressait.

Je demande pardon de ne pas avoir eu le temps de faire un soin de bouche, ou tout autre soin qui semblait nécessaire.

Je demande pardon de ne pas avoir pu soulager leur souffrance tant morale, physique qu’émotionnelle.

J’ai pleuré toutes mes larmes face à ces situations inhumaines, cette maltraitance ; c’est le mot que je décide d’employer.

Je demande pardon pour ces larmes qui coulaient pendant le soin, car j’étais démunie, alors que j’assistais cette personne qui avait tant besoin de moi et de « ma force ».

Je ne pardonne pas aux pouvoirs publics, aux directions, aux travailleurs de la santé cette hypocrisie constante.

Le fast-food du soin

Beaucoup font tout leur possible pour changer ça, j’en suis bien consciente. Je ne te jette pas la pierre à toi, qui te bats chaque jour pour améliorer ces conditions, qui donne tant d’amour à ces êtres, un simple sourire, une parole douce, toute ton écoute. A toi qui ne comptes plus tes heures. Mais nous savons bien que c’est insuffisant.

Comment aider nos personnes âgées si le temps nous est à ce point compté ? Le personnel jamais remplacé ?

En vingt minutes, je devais laver, retourner, laver complètement, écouter, ressentir, comprendre, accueillir les douleurs morales physiques et émotionnelles. On me demandait un « abattage », telle une industrie de nettoyage d’êtres humains qui doit faire son chiffre. Et ce sans prendre en considération toute l’entièreté que constitue cet être. Sans offrir de prestations supérieures. Le fast-food du soin.

Le client, le résident, j’ai cru qu’il aurait droit à des prestations différentes, mais le seul but était de faire du chiffre en réduisant les coûts, comme toute bonne entreprise qui cherche à gagner plus.

Mais il s’agit d’êtres humains et de leur santé. Comment puis-je garder mon intégrité dans ces conditions ? Alors je suis lâche et j’ai le courage d’abandonner cet emploi qui ne correspond pas à mes valeurs profondes. Je culpabilise de cet abandon.

Et je me demande pardon.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Ven 5 Juin - 8:41

Les malformations génitales des garçons expliquées par les polluants
Les hommes et femmes exposés à des détergents, des solvants ou des pesticides auraient trois fois plus de risques de donner naissance à des petits garçons souffrant de malformations génitales. C'est ce que révèle une étude menée dans les CHU de Nice, Marseille, Montpellier et Bordeaux
>>>
http://www.franceinfo.fr/vie-quotidienne/environnement/article/les-malformations-genitales-des-garcons-expliquees-par-les-polluants-688580
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Mar 9 Juin - 7:53

La mafia du médicament
Soupçon de collusion avec l'industrie pharmaceutique. Mais aussi soupçon de plus en plus pénible qu'existe à la tête de nos institutions un système politico-mafieux qui exploite notre santé.
Tout cela est financé, bien malgré eux mais souvent sans qu'ils s'en doutent, par les assurés sociaux qui imaginent naïvement que les sommes de plus en plus faramineuses prélevées sur leurs revenus au nom de la « santé publique » financent effectivement la solidarité avec les plus démunis.

>>>

Prix des médicaments : Les génériques coûtent 30% plus cher en France
>>>
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1303626-prix-des-medicaments-j-ai-enquete-les-generiques-coutent-30-plus-cher-en-france.html

Évolution du chiffre d'affaires des médicaments
>>>
http://www.leem.org/article/evolution-du-chiffre-daffaires-des-medicaments

Les médicaments et leurs prix : comment les prix sont-ils déterminés ?
>>>
http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/archives/2014-03-04-Prixdumedicaments-NA101.pdf

Composition du Comité Economique des Produits de Santé
>>>
http://www.sante.gouv.fr/composition-du-comite-economique-des-produits-de-sante-ceps.html
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Dim 11 Oct - 8:08

Les laboratoires pharmaceutiques en accusation
http://www.monde-diplomatique.fr/2015/10/SCHEFFER/53952
Ces derniers mois, deux livres d’exception ont secoué le monde de la santé. Le professeur Peter C. Gøtzsche, spécialiste de médecine interne, directeur du centre Cochrane nordique, un groupe d’experts indépendants, décrit minutieusement l’influence systémique et particulièrement efficace de l’industrie pharmaceutique (1). Selon lui, celle-ci serait à l’origine de centaines de milliers de morts dans le monde chaque année, ce qui en ferait la troisième cause de décès après le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Il estime que les connaissances accumulées sur les stratégies d’influence de ce lobby — le « Big Pharma » — pour augmenter ses profits permettent de le comparer au crime organisé et à la Mafia. Dans leurs préfaces, Richard Smith, ancien rédacteur en chef du British Medical Journal, et Drummond Rennie, éditorialiste au Journal of the American Medical Association, deux publications où l’on trouve la fine fleur de la recherche médicale mondiale, confirment la gravité des faits. Ce soutien de poids constitue sans doute une première, à la hauteur des enjeux et des dénonciations du livre.

Le second ouvrage est celui de John Virapen, ancien président-directeur général pour la Suède d’Eli Lilly, l’un des plus grands laboratoires pharmaceutiques (2). Un rare et précieux témoignage, devenu un best-seller outre-Atlantique. Virapen dit avoir rédigé cette confession pour dénoncer l’usage injustifié d’antidépresseurs encouragé par « Big Pharma », notamment pour les enfants. Il tente cependant aussi par là de racheter les morts qu’il a sur la conscience. On lui doit en effet la mise sur le marché du Prozac, obtenue grâce à un dossier frauduleux et à la corruption d’un psychiatre. On apprend au passage que cette pratique, racontée en détails, est courante. Des révélations récentes laissent penser que la France n’est pas épargnée (3).

Ces deux livres font aussi apparaître la complicité active de certains médecins, et notamment des « KOL », ou key opinion leaders, engagés pour conseiller l’industrie ou pour « éduquer » leurs confrères. La carrière de nombre d’entre eux est littéralement dopée par l’industrie pharmaceutique, celle-ci rédigeant pour eux des articles scientifiques qu’ils n’ont plus qu’à signer. Cette pratique répandue, appelée ghostwriting, récompense les moins vertueux, appelés à donner des conférences et, pour certains, à devenir responsables de sociétés savantes, de comités d’agence, ou même auteurs de guides de bonnes pratiques médicales...

Face à cette situation, c’est l’ensemble de la chaîne du médicament qu’il faut changer — de la recherche à la prescription en passant par la régulation —, mais également la formation des médecins. Le professeur de droit Marc A. Rodwin, spécialiste des conflits d’intérêts et des pratiques de corruption dans l’industrie pharmaceutique, souligne que, depuis 2002, plusieurs facultés de médecine américaines ont mis en place des cours pour apprendre à leurs étudiants à faire face à la promotion de l’industrie du médicament (4). Il rappelle également qu’il existe divers organismes favorisant la pratique d’une médecine plus indépendante, comme Healthy Skepticism, No Free Lunch ou, en France, la revue Prescrire et l’association Formindep. Des universitaires avancent quant à eux des propositions originales, telles que la nationalisation de l’industrie pharmaceutique française, ainsi que la réduction du rôle du ministère de l’industrie dans le Comité économique des produits de santé (CEPS), responsable du prix des médicaments (5).
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  ivo le Ven 16 Oct - 9:38

Les dessous de l’industrie pharmaceutique
J'ai compris que j’étais fliquée, qu’on savait exactement ce que je prescrivais, s’indigne une médecin installée à Paris. J’étais naïve, moi, je ne savais pas. [Un jour], une visiteuse médicale m’a dit : “Vous ne prescrivez pas beaucoup !” Je me suis demandé : “Comment peut-elle savoir cela ?” » Cette pratique de surveillance, qui choque de nombreux praticiens, est orchestrée par les services commerciaux des laboratoires. Pour augmenter ou maintenir leurs parts de marché, les grands groupes pharmaceutiques déploient des trésors d’ingéniosité. Ils n’hésitent pas, par exemple, à modifier les indications de leurs médicaments pour gagner de nouveaux clients.
>>>
http://www.monde-diplomatique.fr/2015/01/RAVELLI/51928
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

<<< Santé >>> - Page 7 Empty Re: <<< Santé >>>

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum