Derniers sujets
» narcotests
par ivo Lun 10 Juin - 19:55

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juin - 10:49

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56


Thaïlande

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Jeu 20 Mai - 10:34

Calme très précaire à Bangkok, après l’assaut d’hier
France Info - 06:54
La situation est relativement calme ce matin dans la capitale thaïlandaise, après une journée de heurts et d’incendies. La reddition hier de plusieurs chefs des "chemises rouges" a mis le feu aux poudres. Des manifestants ont décidé de résister. Au moins neuf ont été tués. Environ 2.000 sont réfugiés ce matin dans un temple bouddhiste. Le couvre-feu établi cette nuit a été prolongé de trois jours et élargi à 21 provinces...

On voit encore s’échapper d’épaisses fumées noires de Bangkok ce matin, après les incendies provoqués hier, contre des immeubles, des commerces ou la Bourse. Ville morte, puisque les banques n’ont pas ouvert, les grands magasins non plus, et la date de la rentrée scolaire est repoussée sine die.

Hier, la violence a atteint son paroxysme, après que l’armée a lancé l’assaut, avec hommes et blindés, contre le quartier où les "chemises rouges" s’étaient retranchées. La majorité des leaders de la rébellion se sont immédiatement rendus et ont appelé à la dispersion, mais beaucoup de manifestants n’ont pas voulu s’y résoudre. Rejoints par des pillards, ils ont mis le feu à au moins 31 immeubles... Une résistance qui a gagné plusieurs villes du nord-est de la Thaïlande.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Jeu 20 Mai - 11:10

Thaïlande: 14 morts et 91 blessés mercredi dans les affrontements (secours)
20/05/2010-[10:11] - AFP

BANGKOK, 20 mai 2010 (AFP) - Quatorze personnes ont été tuées mercredi et 91 blessées lors de l’assaut des forces de l’ordre contre le camp retranché des "chemises rouges" et les émeutes qui ont suivi à Bangkok, ont indiqué jeudi les secours.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Jeu 20 Mai - 11:17

Thaïlande: les Etats-Unis condamnent les violences des manifestants
19/05/2010-[19:27] - AFP

WASHINGTON, 19 mai 2010 (AFP) - Les Etats-Unis "condamnent (...) les actes de pyromanie (...) et les attaques contre les journalistes" perpétrés par des manifestants engagés dans un bras de fer avec le gouvernement thaïlandais, a annoncé le département d’Etat mercredi.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  spike le Mer 7 Juil - 13:54




L'état d'urgence maintenu à Bangkok et dans une vingtaine de provinces thaïlandaises

L'état d'urgence, imposé en avril en Thaïlande pendant les manifestations des «chemises rouges» antigouvernementales, a été prolongé mardi à Bangkok et dans une vingtaine de provinces, un mois et demi après une crise politique qui a fait 90 morts et 1.900 blessés.

Malgré les appels en faveur de sa levée et à moins de trois semaines d'une législative partielle, le gouvernement a suivi l'appel des forces de sécurité.

«Le gouvernement a adopté la levée de l'état d'urgence dans cinq provinces», a indiqué un porte-parole du gouvernement, Supachai Jaismut à l'AFP, mais la loi «reste en vigueur» dans les 19 autres provinces concernées, dont la capitale.

Un quart de la Thaïlande est donc, pour trois mois supplémentaires, soumis à un texte qui interdit les rassemblements de plus de cinq personnes et permet à la police et à l'armée de détenir un suspect pendant trente jours sans mandat de la justice.

Risque de «transports d'armes» selon l'armée

Le Premier ministre Abhisit Vejjajiva avait prévenu que Bangkok serait maintenue sous état d'urgence mais avait évoqué sa levée dans de «nombreuses provinces».

Mais lundi, le CRES, organe de coordination des opérations de maintien de l'ordre créé au moment des manifestations du printemps, a demandé qu'il soit maintenu dans les 24 provinces. Comme souvent, il a été largement entendu.

Un mois et demi après l'assaut militaire sur le camp retranché des «chemises rouges» à Bangkok, l'armée a évoqué le risque de «transports d'armes», sans autre précision. Le pouvoir a aussi tenu compte de l'explosion survenue fin juin près du siège d'un parti de la coalition gouvernementale. Un blessé, soupçonné d'être impliqué, est dans un état critique. Quatre personnes ont été arrêtées.

Début juillet, le chef par intérim de la police, le général Pateep Tanprasert, avait par ailleurs affirmé qu'Abhisit et son vice-Premier ministre Suthep Thaugsuban étaient des cibles potentielles d'attentats. «Des rapports des services de renseignement le montrent de temps en temps», avait confirmé Abhisit, assurant qu'il n'était «pas inquiet».

Les «rouges» exigent des élections

La crise du printemps (14 mars-19 mai), la plus grave en Thaïlande depuis 1992, a mis au jour des blessures à vif entre élites de Bangkok gravitant autour du palais royal, et masses rurales du nord et du nord-est du pays qui s'estiment exclues du pouvoir politique et économique.

Les «rouges» exigent des élections, rappelant qu'Abhisit est arrivé au pouvoir fin 2008 sans passer par les urnes, à la faveur de décisions de justice favorables et d'un renversement d'alliance parlementaire.

«Le gouvernement utilise (l'état d'urgence) comme un outil pour éradiquer ses rivaux politiques et faire taire les médias», a affirmé Pormpong Nopparit, porte-parole du parti Puea Thai, premier parti de l'opposition, pro-rouge.

Une analyse assez proche de celle de l'organisation de prévention des conflits International Crisis group (ICG), basée à Bruxelles, qui a demandé lundi la levée de l'état d'urgence. «Comme les "chemises rouges" n'ont aucun espace d'expression ouvert et pacifique à cause de lois draconiennes, leurs frustrations légitimes (...) peuvent déboucher sur des actions violentes et illégales», estime l'ICG.

Bangkok connaîtra donc une élection législative partielle le 25 juillet sous état d'urgence. Kokaew Pikulthong, un des leaders des «rouges», en détention provisoire pour «terrorisme», sera opposé au vice-ministre des Affaires étrangères Panich Vikitsreth, candidat du Parti démocrate d'Abhisit. Les élections nationales, elles, n'auront pas lieu avant 2011.

(Source AFP)

spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Mar 17 Déc - 7:57

Gare aux crimes de lèse-majesté sur les réseaux sociaux en Thaïlande
Les lois punissant le crime de lèse-majesté sont extrêmement sévères en Thaïlande : la moindre critique contre la famille royale peut être punie d'une peine entre trois et quinze ans de prison. Et cela vaut aussi pour les réseaux sociaux. Certains membres du gouvernement ont même indiqué qu'appuyer sur la touche « j'aime » pour dire qu'on apprécie un commentaire négatif sur le roi ou la reine pouvait tomber sur le coup de la loi.

La police dispose d'une section spéciale d'informaticiens qui passent leur journée à patrouiller sur les réseaux sociaux pour repérer ce genre de commentaires. Cela n'est pas à prendre à la légère car certaines personnes ont été condamnées à plusieurs années de prison pour des faits de ce genre même si ces personnes ne se trouvaient pas sur le sol thaïlandais au moment où ils ont posté le commentaire. C'est pour cette même raison que des dizaines de milliers de sites Internet sont inaccessibles en Thaïlande, notamment un grand nombre de sites d'informations spécialisés sur l'Asie, basés hors de Thaïlande.
>>>
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20131216-thailande-roi-Bhumibol-internet-reseaux-sociaux-controle-
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Sam 11 Jan - 11:11

Thaïlande : plusieurs blessés lors de tirs sur des manifestants
Au total, ce sont huit personnes qui ont été tuées depuis le début du mouvement, la plupart abattues dans des circonstances troubles, et des dizaines blessées.
>>>
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/01/11/thailande-plusieurs-blesses-lors-de-tirs-sur-des-manifestants_4346370_3216.html
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Lun 13 Jan - 9:19

ah ... on va peut etre rigoler ...

Thaïlande : premiers barrages à Bangkok
fr info
Les manifestants, qui réclament la chute du gouvernement, ont commencé dimanche soir à bloquer les avenues de la capitale - le blocus est annoncé pour lundi, et durera, disent-ils, jusqu'à la "victoire". Les autorités, elles, sont prêtes à déclencher l'état d'urgence en cas de débordements. 20.000 policiers et soldats sont mobilisés.

Bangkok sera-t-elle paralysée, comme le promet l'opposition ? Dimanche soir, elle a commencé à bloquer deux carrefours majeurs de la capitale thaïlande, laissant augurer du chaos qui pourrait se produire lundi : ce sont sept sites stratégiques qui devraient être totalement bloqués. Le temps qu'il faudra. "Nous ne ferons aucun compromis ni n'accepterons aucune offre de négociations", a prévenu le meneur des manifestants, Suthep Thaugsuban.

L'idée est donc de bloquer Bangkok, pour faire tomber le gouvernement actuel. L'opposition accuse le Premier ministre Yingluck Shinawatra et son frère Thaksin, ancien Premier ministre, de corruption. Le Premier ministre a bien convoqué des élections anticipées pour le 2 février, mais l'opposition réclame la démission immédiate du gouvernement.

Crainte de putsch

Dans l'immédiat, elle a promis d'empêcher les fonctionnaires de travailler, et de priver certaines administrations d'électricité. Par précaution, les autorités ont ordonné la fermeture de 140 écoles, et de certaines universités proches des carrefours visés par les manifestants.

Par précaution également, quelque 20.000 policiers et soldats sont mobilisés. L'état d'urgence pourrait être décrété si des violences se produisaient. Car les manifestants veulent remplacer le gouvernement par un "conseil du peuple", non élu... ce qui suscité quelques craintes quant à leurs aspirations démocratiques.

Le leader de l'opposition a pourtant prévenu : il quittera le mouvement si celui-ci dégénère. "Si cela devient une guerre civile, j'abandonnerai. La vie des gens est précieuse pour moi", a déclaré Suthep Thaugsuban.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Mer 22 Jan - 10:25

Thaïlande: instauration de l'état d'urgence à Bangkok
A onze jours des élections législatives anticipées, et face à la détermination des manifestants de l'opposition, le gouvernement thaïlandais a décidé d'imposer l'état d'urgence, pour une période de 60 jours. La mesure, qui entre en vigueur ce mercredi 22 janvier 2014, concerne Bangkok et sa proche banlieue, où plusieurs incidents violents ont éclaté ces derniers jours. Depuis le début du mouvement, fin octobre, 9 personnes ont été tuées dans des circonstances troubles. Le gouvernement a promis de ne pas utiliser la force. Retour sur plusieurs années de crise.
>>>
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140121-thailande-instauration-etat-urgence-bangkok-shinawatra-thaksin
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Lun 27 Jan - 8:13

Manifestations en Thaïlande: un leader de l’opposition abattu lors d'affrontements
Brusque aggravation de la crise politique en Thaïlande. Un leader du mouvement antigouvernemental a été tué par balles, apparemment par un groupe de « chemises rouges », c’est-à-dire de partisans de l’administration en place. Au moins trois autres membres du mouvement ont été blessés gravement lors de cet incident. La mort de Suthin Tharathin intervient alors que ses militants avaient réussi à faire fermer plusieurs bureaux électoraux dans la capitale où devait se dérouler - ce dimanche - le vote anticipé pour les élections législatives du 2 février.
>>>
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140126-manifestations-thailande-leader-opposition-abattu-lors-affrontements
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Dim 2 Fév - 10:54

Bataille de rue à Bangkok à la veille des élections
Des tirs nourris ont eu lieu pendant au moins une heure dans le quartier de Lak Si, au nord de la capitale, selon un journaliste de l’AFP qui a également entendu plusieurs explosions.

Thaïlande - Page 2 616390-an-anti-government-protester-shoots-with-his-pistol-during-a-gunfight-between-supporters-and-opponen
Thaïlande - Page 2 616391-an-anti-government-protester-crowls-with-his-pistol-during-a-gunfight-between-supporters-and-opponen
>>>
http://www.liberation.fr/monde/2014/02/01/tirs-a-bangkok-a-la-veille-des-elections_977112?xtor=rss-450
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Ven 14 Fév - 11:18

Thaïlande : les sites occupés par les manifestants dégagés
Des milliers de policiers ont été déployés à Bangkok, vendredi 14 février, pour dégager plusieurs sites occupés depuis des semaines par les manifestants qui réclament le départ du gouvernement. Cette intervention marque un changement inattendu de stratégie de la part du gouvernement qui a privilégié jusqu'ici l'évitement entre police et manifestants pour limiter les violences dans cette crise qui dure depuis 3 mois.
>>>
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/02/14/thailande-operation-pour-degager-des-sites-occupes-par-les-manifestants_4366379_3216.html
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Lun 17 Fév - 10:17

Thaïlande - Page 2 620569-anti-government-protesters-mix-cement-to-be-used-for-building-a-wall-to-block-a-gate-of-the-governme
Les manifestants dressent des barricades de ciment devant le siège du gouvernement thaïlandais, à Bangkok le 17 février. (Photo Athit Perawongmetha. Reuters)

Thaïlande : le siège du gouvernement encerclé par des manifestants
http://www.liberation.fr/monde/2014/02/17/thailande-le-siege-du-gouvernement-encercle-par-des-manifestants_980725?xtor=rss-450
Les opposants continuent d'exiger le départ de la Première ministre Yingluck Shinawatra et la fin de l'influence prêtée à son frère, l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra.
Des milliers de manifestants qui réclament depuis des mois la démission de la Première ministre thaïlandaise, Yingluck Shinawatra, assiégeaient lundi le siège du gouvernement, malgré une récente opération de la police pour dégager la zone. «Yingluck n’aura aucune chance de travailler à nouveau à Government House», a promis sur scène devant ses partisans Suthep Thaugsuban, meneur du mouvement visé par un mandat d’arrêt pour insurrection. «Nous ne laisserons pas (le gouvernement) revenir travailler».
Selon un photographe de l’AFP, les manifestants ont commencé à construire un mur de ciment devant les grilles du complexe où Yingluck et ses ministres n’ont pu se réunir depuis près de deux mois. Vendredi, des centaines de policiers antiémeute avaient dégagé les tentes désertées des manifestants autour de Government House. Mais immédiatement après cette intervention qui n’a conduit ni à de réels affrontements ni à des arrestations, les militants étaient revenus reconstruire leurs barricades de pneus et de sacs de sable.

L’opération a semblé marquer un changement de stratégie du gouvernement qui a depuis le début de la crise largement privilégié l’évitement entre police et manifestants pour limiter les violences qui ont déjà fait onze morts. Mais alors que les autorités ont également annoncé la reprise de plusieurs autres sites occupés dans la capitale placée sous état d’urgence, elles ont depuis privilégié les négociations avec les manifestants, pour l’instant sans résultat.

«Nous allons nous concentrer sur les négociations pour reprendre les zones», a ainsi répété lundi Anucha Romyanan, un porte-parole du centre de crise. Les autorités visent pour l’instant des sites bloquant des bâtiments officiels, et non les campements installés à des carrefours clé de la capitale depuis le lancement mi janvier de l’opération de «paralysie» de Bangkok.

Les manifestants, dont le nombre s’est largement réduit ces dernières semaines, réclament depuis plus de trois mois, outre la tête de Yingluck, la fin de l’influence de son frère Thaksin, ancien Premier ministre renversé par un coup d’Etat en 2006 et accusé de tirer les ficelles depuis son exil. La Thaïlande est engluée depuis ce putsch dans des crises politiques à répétition faisant descendre dans la rue tour à tour les ennemis et les partisans de Thaksin.

Les législatives anticipées du 2 février n’ont pas réussi à faire sortir le pays de l’impasse. Les manifestants, qui veulent remplacer le gouvernement par un «conseil du peuple» non élu, ont en effet fortement perturbé le scrutin et aucun résultat n’a été annoncé en attendant deux nouvelles journées de vote fin avril.


Yingluck fait également face à la grogne de riziculteurs qui n’ont pas été payés depuis plusieurs mois pour les récoltes vendues au gouvernement dans le cadre d’un programme de subventions controversé qui a selon ses détracteurs fait perdre à la Thaïlande sa place de premier exportateur mondial de la céréale.

Des centaines d’entre eux ont poussé les barbelés pour entrer dans l’enceinte d’un complexe du ministère de la Défense dans la banlieue de Bangkok, régulièrement utilisé par Yingluck ces dernières semaines. Ils n’ont toutefois pas tenté de pénétrer dans les bâtiments, s’asseyant dans la cour en réclamant une rencontre avec la Première ministre, dont la présence sur le site n’a pas été confirmée.

La puissante commission anticorruption a récemment lancé une enquête contre Yingluck en lien avec ce programme d’aides aux riziculteurs, qui pourrait mener à sa destitution.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Mar 18 Fév - 9:49

Thaïlande: arrestations massives de manifestants à Bangkok
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140218-thailande-arrestations-massives-manifestants-bangkok/
En Thaïlande, les autorités ont lancé une opération de police ce mardi pour reprendre le contrôle de plusieurs quartiers de la capitale occupés par des manifestants. Un policier a été tué. La Première ministre, Yingluck Shinawatra, a expliqué la position du gouvernement dans une intervention télévisée.

Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

Dès 7h du matin, plusieurs centaines de policiers anti-émeutes ont repris le contrôle d’un des sites de manifestation, près du ministère de l’Energie. Une centaine de personnes a été arrêtée.

Dans l’un des principaux sites dans le nord de Bangkok, les manifestants, menés par le moine bouddhiste Luang Pu Buddha Issara, ont accepté, après négociations, d’évacuer l’avenue qu’ils paralysaient depuis début janvier. Le principal point de tension dans la matinée était autour du siège du gouvernement, dans le quartier historique de Bangkok.

Les policiers anti-émeutes ont tiré des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour tenter de chasser le groupe le plus radical des manifestants, barricadés derrière des piles de sacs de sable et des blocs de béton. Certains manifestants ont riposté avec des armes à feu. Il y a plusieurs blessés de part et d’autre, dont un policier touché d’une balle dans la tête. Il semble que les autorités soient décidées à se montrer fermes, après le désastreux fiasco de l’opération de police du week-end dernier.

Dans le même temps, la Première ministre Yingluck Shinawatra a fait une intervention officielle à la télévision. Elle s’est adressée aux riziculteurs qui manifestent à Bangkok pour réclamer le paiement d’arriérés dans le cadre d’un programme gouvernemental de subventions. Une façon sans doute de faire comprendre que l’opération de police ne vise pas ces paysans venus des provinces.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Mar 18 Fév - 13:05

Thaïlande - Page 2 620927-des-policiers-deployes-pres-du-siege-du-gouvernement-le-14-fevrier-2014-a-bangkok
Des policiers déployés près du siège du gouvernement le 14 février 2014 à Bangkok. (Photo Aut Swan. AFP)

Thaïlande : quatre morts, la Première ministre sur le point d'être inculpée
http://www.liberation.fr/monde/2014/02/18/en-thailande-la-police-tente-de-reprendre-le-controle-de-bangkok_981007?xtor=rss-450
Un policier, deux civils et une personne non identifiée ont été tués ce mardi au cours d'affrontements. Dans le même temps, la commission anticorruption thaïlandaise a annoncé qu’elle allait inculper Yingluck Shinawatra pour négligence en lien avec un programme controversé d’aides aux riziculteurs.
La Première ministre thaïlandaise, visée depuis trois mois par un mouvement de rue réclamant sa tête qui a fait quatre morts lors de heurts entre police et manifestants mardi, va être inculpée pour négligence, une procédure qui pourrait conduire à sa destitution. La commission anticorruption a annoncé avoir convoqué Yingluck Shinawatra le 27 février pour l’inculper en lien avec un programme controversé d’aide aux riziculteurs, estimant qu’elle avait ignoré les avertissements prévenant que cette politique engendrait corruption et pertes financières. Des riziculteurs, dont certains n’ont pas été payés depuis des mois, se sont récemment joints aux critiques du programme, augmentant encore la pression sur Yingluck qui se débat depuis l’automne avec des manifestants qui exigent sa tête.
Mardi, une opération de la police antiémeute pour reprendre certains sites bloqués par ces protestataires depuis des semaines, dont le siège du gouvernement, a conduit à des heurts violents. Explosions et tirs ont secoué un quartier du centre historique de Bangkok, situé tout près de lieux touristiques majeurs de la capitale. Selon le centre de secours Erawan, un policier, deux civils, et une personne non identifiée ont été tués et 64 personnes blessées. Les manifestants ont confirmé que deux des leurs étaient morts.

Après avoir forcé le passage à travers des barricades de barbelés et de sacs de sable, la police a rencontré une forte résistance des manifestants et s’est finalement retirée. Près de 150 manifestants ont d’autre part été interpellés sans résistance dans un complexe du ministère de l’Énergie pour violation de l’état d’urgence en vigueur à Bangkok depuis le 22 janvier, selon le centre de crise. C’est la première fois depuis le début du mouvement que les autorités arrêtent autant de manifestants.

Le gouvernement avait jusqu’ici cherché à éviter les affrontements entre police et manifestants pour limiter les violences qui ont désormais fait quinze morts. Mais il a changé de stratégie vendredi lorsque la police a dégagé un campement près du siège du gouvernement que Yingluck n’a pu utiliser depuis deux mois. Immédiatement après l’opération, les militants sont revenus reconstruire leurs barricades.

Lundi, des milliers d’entre eux ont à nouveau assiégé Government House, commençant à construire un mur de ciment devant les grilles. Et mardi matin, ils ont rejeté l’ultimatum lancé par les autorités pour abandonner leur position. «Le gouvernement ne peut plus travailler ici», a déclaré le porte-parole du mouvement, Akanat Promphan. «Le gouvernement est piégé, il n’a aucune solution, il doit démissionner».

L’opération des forces de l’ordre ne semblait pas concerner pour l’instant les campements installés à certains carrefours de la capitale depuis le lancement mi-janvier de l’opération de «paralysie» de Bangkok. Les manifestants, dont le nombre s’est nettement réduit ces dernières semaines, réclament, outre la tête de Yingluck, la fin de l’influence de son frère Thaksin, ancien Premier ministre renversé par un coup d’État en 2006 et accusé de tirer les ficelles depuis son exil. Depuis ce putsch, la Thaïlande est engluée dans des crises politiques à répétition faisant descendre dans la rue tour à tour les ennemis et les partisans de Thaksin, qui reste le personnage à la fois le plus aimé et le plus haï du royaume.

A LIRE AUSSI :Yingluck, dans l’ombre du grand frère Shinawatra

La dernière, en 2010, avait vu jusqu’à 100 000 «chemises rouges» fidèles au milliardaire occuper le centre de Bangkok pendant deux mois pour réclamer la démission du précédent gouvernement, avant un assaut de l’armée autorisée à tirer à balles réelles. Yingluck semble vouloir à tout prix empêcher une répétition de cet épisode qui avait fait plus de 90 morts et 1 900 blessés.

Pour tenter de sortir de la crise actuelle, elle avait convoqué des législatives anticipées le 2 février, mais les élections n’ont pas eu l’effet escompté. Les manifestants, qui veulent remplacer le gouvernement par un «conseil du peuple» non élu, ont en effet fortement perturbé le scrutin.

Aucun résultat n’a été annoncé en attendant deux nouvelles journées de vote fin avril, prolongeant le mandat d’un gouvernement aux pouvoirs limités, plus vulnérable, selon les analystes, à un nouveau «coup d’État judiciaire», dans un pays où la justice a déjà chassé deux gouvernements pro-Thaksin, en 2008.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Mer 19 Fév - 10:31

Thaïlande - Page 2 4369035_7_d244_la-flambee-de-violences-de-mardi-a-mis-a-mal_3d2a186ce0904551cd408cb5a9a33349

En Thaïlande, les espoirs d'un apaisement s'évaporent
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/02/19/thailande-les-manifestants-menacent-de-s-attaquer-au-qg-de-la-premiere-ministre_4369034_3216.html
Les manifestants réclamant la démission de la première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra ont menacé de s'en prendre, mercredi 19 février, à son quartier général de crise, augmentant leur pression au lendemain d'affrontements qui ont fait cinq morts et des dizaines de blessés.
La flambée de violences de mardi a mis à mal les espoirs d'un apaisement d'une crise politique qui a fait, depuis l'automne, 16 morts et des centaines de blessés, lors de fusillades ou d'explosions de grenades
.


Mercredi, un convoi de camionnettes accompagné du son des sifflets, signe de reconnaissance des protestataires, s'est rendu dans la banlieue nord de Bangkok, devant un complexe du ministère de la défense que la première ministre a utilisé ces dernières semaines en remplacement du siège du gouvernement bloqué par les manifestants exigeant sa tête.

« Il est difficile d'accepter le fait que Yingluck ait demandé [à la police] de nous tuer et que maintenant elle se cache au bureau du secrétaire permanent de la défense. Nous allons le prendre d'assaut et la trouver », a promis le meneur du mouvement, Suthep Thaugsuban. Toutes les réunions ministérielles prévues dans le complexe mercredi ont été annulées, selon la porte-parole adjointe du gouvernement, Sunisa Lertpakawat.

Lire notre décryptage : 5 questions sur la crise politique en Thaïlande

CINQ PERSONNES TUÉES

Mardi, de violents heurts avaient éclaté lors d'une opération de la police antiémeute pour reprendre certains sites occupés par les manifestants. Des scènes de chaos avaient suivi des explosions et des tirs dans un quartier du centre historique de Bangkok. Cinq personnes, dont un policier, ont été tuées et plus de 60 blessées, selon le dernier bilan du centre de secours Erawan.

Aucune nouvelle intervention des forces de l'ordre n'est prévue mercredi, a indiqué à l'AFP le chef du Conseil de sécurité nationale Paradorn Pattanatabut, assurant que l'opération de la veille n'était « pas un échec » pour les autorités.

Les manifestants, dont le nombre s'est nettement réduit ces dernières semaines, réclament, outre le départ de Yingluck, la fin de l'influence de son frère Thaksin, ancien premier ministre renversé par un coup d'Etat en 2006 et accusé de tirer les ficelles depuis son exil.

Depuis ce putsch, la Thaïlande est engluée dans des crises politiques à répétition faisant descendre dans la rue tour à tour les ennemis et les partisans de Thaksin Shinawatra, qui reste le personnage à la fois le plus aimé et le plus haï du royaume.

Voir nos explications en vidéo : Pourquoi les Thaïlandais manifestent
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Mer 19 Fév - 10:51

Thaïlande - Page 2 2014-02-18T111405Z_910283872_GM1EA2I1HB901_RTRMADP_3_THAILAND-PROTEST_0

Thaïlande: les «hommes en noir» au coeur de l'insurrection
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140219-thailande-hommes-noir-coeur-insurrection/
Les affrontements meurtriers de mardi entre la police et les manifestants anti-gouvernementaux dans le centre historique de Bangkok ont fait quatre morts, de nombreux blessés et plus d'une centaine d'interpellations. Des affrontements qui ont mis en évidence la présence d’hommes armés et entraînés aux côtés des manifestants, les «hommes en noir».

Ces « hommes en noirs », comme les surnomment les Thaïlandais, ne sont pas un phénomène nouveau dans les rassemblements politiques. Ils étaient apparus il y a trois ans lors des manifestations des « chemises rouges », les partisans de l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra.

La tête couverte d’une cagoule, vêtus d’un gilet pare-balles et armés d’un fusil automatique, les « hommes en noir » sont devenus un acteur omniprésent des manifestations politiques en Thaïlande. Et leur efficacité est redoutable. Ils parviennent régulièrement à provoquer la débandade au sein des unités de police ou de militaires chargées de rétablir l’ordre.


Des mercenaires professionnels

Les « hommes en noir » sont apparus pour la première fois en avril 2010, aux côtés des « chemises rouges », les partisans de l’ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra. En moins d’une heure, près d’une dizaine de soldats avaient été tués notamment dans des explosions de grenades. A l’époque, les « hommes en noir » semblaient avoir une motivation politique. Ils étaient formés par Seh Daeng, un général rebelle assassiné un mois plus tard.

Depuis, les choses ont changé. Les « hommes en noir » sont toujours là, du côté cette fois des opposants à Thaksin, fer de lance de ces milliers de manifestants réclamant la destitution de la Première ministre actuelle, Yingluck Shinawatra, une sœur de Thaksin. Mais, selon plusieurs sources, les « hommes en noir » sont désormais des mercenaires professionnels, prêts à vendre leur service à n’importe quelle faction. Le plus souvent, ce sont des militaires d’active ou d’anciens militaires. Ils sont aussi parfois « prêtés » à des groupes militants par leurs supérieurs qui veulent témoigner de leur sympathie politique.

Les affrontements meurtriers de mardi entre la police et les manifestants anti-gouvernementaux dans le centre historique de Bangkok ont fait quatre morts et de nombreux blessés
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Mer 19 Fév - 11:24

Thaïlande - Page 2 621407-thailande

Thaïlande : les manifestants assiègent le QG de crise de la Première ministre
http://www.liberation.fr/monde/2014/02/19/thailande-les-manifestants-assiegent-le-qg-de-crise-de-la-premiere-ministre_981331?xtor=rss-450
Au lendemain d'affrontements qui ont provoqué la mort de cinq personnes, les manifestants ont augmenté la pression sur la Première ministre, dont ils réclament le départ.

Les manifestants réclamant depuis plus de trois mois la chute de la Première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra ont assiégé mercredi son quartier général de crise, augmentant leur pression au lendemain d’affrontements qui ont fait cinq morts et des dizaines de blessés. La flambée de violence de mardi a mis à mal les espoirs d’un apaisement d’une crise politique qui a fait depuis l’automne 16 morts et des centaines de blessés, lors de fusillades ou d’explosions de grenades.

Mercredi, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés dans la banlieue nord de Bangkok devant un complexe du ministère de la Défense que Yingluck a utilisé ces dernières semaines en remplacement du siège du gouvernement bloqué par les manifestants exigeant sa tête. La Première ministre ne semblait pas être à l’intérieur, et la situation, tendue, s’est calmée après des discussions entre des responsables militaires et le meneur des manifestants Suthep Thaugsuban.

«Si Yingluck vient encore travailler ici, nous reviendrons tous les jours», a promis Suthep, visé par un mandat d’arrêt pour insurrection. La figure de proue du mouvement a même suggéré de chasser Yingluck du pays. «Nous la pourchasserons toute la journée jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus vivre ici», a-t-il lancé à ses partisans. «La contre-attaque contre Yingluck doit s’intensifier».

SCÈNES DE CHAOS

Mardi, de violents heurts avaient éclaté lors d’une opération de la police anti-émeute pour reprendre certains sites occupés par les manifestants. Des scènes de chaos avaient suivi des explosions et des tirs dans un quartier du centre historique de Bangkok, avant un retrait des forces de l’ordre. Cinq personnes ont été tuées, dont un policier touché par balle, et plus de 60 blessées, selon le dernier bilan du centre de secours Erawan.

Aucune nouvelle intervention des forces de l’ordre n’est prévue mercredi, a indiqué à l’AFP le chef du Conseil de sécurité nationale Paradorn Pattanatabut, assurant que l’opération de la veille n’était «pas un échec» pour les autorités qui ont repris le ministère de l’Energie et une partie d’un autre complexe gouvernemental.

Les manifestants, dont le nombre s’est nettement réduit ces dernières semaines, réclament, outre le départ de Yingluck, la fin de l’influence de son frère Thaksin, ancien Premier ministre renversé par un coup d’État en 2006 et accusé de tirer les ficelles depuis son exil. Depuis ce putsch, la Thaïlande est engluée dans des crises politiques à répétition faisant descendre dans la rue tour à tour les ennemis et les partisans de Thaksin, personnage à la fois le plus aimé et le plus haï du royaume.

Les législatives anticipées du 2 février n’ont pas réussi à résoudre la crise actuelle. Les manifestants, qui veulent remplacer le gouvernement par un «conseil du peuple» non élu, ont en effet fortement perturbé le scrutin. Aucun résultat n’a été annoncé en attendant deux nouvelles journées de vote fin avril, prolongeant le mandat d’un gouvernement aux pouvoirs limités et donc plus vulnérable, selon les analystes, à un nouveau «coup d’État judiciaire», dans un pays où la justice a déjà chassé deux gouvernements pro-Thaksin, en 2008.

Cette intervention pourrait venir cette fois de la commission anticorruption qui a annoncé mardi la prochaine inculpation de Yingluck pour négligence en lien avec un programme d’aides aux riziculteurs. Une procédure qui pourrait conduire à sa destitution.

AFP
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Mar 20 Mai - 8:09

L'armée décrète la loi martiale en Thaïlande
Des soldats et des véhicules militaires ont été déployés dans la capitale, après plusieurs mois de crise politique dans le pays. L'armée a également décrété la censure des médias.
>>>
http://www.liberation.fr/monde/2014/05/20/l-armee-decrete-la-loi-martiale-en-thailande_1021812
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Ven 23 Mai - 8:06

THAÏLANDE - Un coup d'Etat, un vrai
http://www.courrierinternational.com/article/2014/05/22/un-coup-d-etat-un-vrai
L'armée prend le pouvoir à la place du gouvernement intérimaire et suspend la Constitution. Une décision qui fait suite à l'instauration de la loi martiale le 20 mai.

Thaïlande - Page 2 2205-thailande
Le 22 mai, le général Prayuth Chan-ocha, chef de l'armée thaïlandaise, lors d'une allocution télévisée -AFP/Thai Television

Lors d'une allocution télévisée, le général Prayuth Chan-ocha a annoncé, le 22 mai, que l'armée suspendait la Constitution et s'octroyait les pleins pouvoirs. Un couvre-feu a été imposé et les médias sont désormais soumis au contrôle de la junte. Dans la soirée à Bangkok, la diffusion de la BBC et de CNN était suspendue.

"Le Premier ministre intérimaire Niwattumrong Boonsongpaisan n'a pas participé aux rencontres organisées depuis le 21 mai par le général Prayuth entre les différents protagonistes pour tenter de résoudre la crise et personne ne sait où il se trouve actuellement", indique le site du quotidien The Nation. Ce coup d'Etat plonge le pays dans l'inconnu après plus de six mois de crise politique.

Le mardi 20 mai, l'armée avait décrété la loi martiale, indiquant que cela ne devait pas être assimilé à un coup d'Etat.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Sam 24 Mai - 8:35

THAÏLANDE - Un énième coup d’Etat, la solution ?
Le pays a connu bien des régimes militaires. Mais le coup d'Etat du 22 mai du général Prayuth intervient en pleine incertitude sur la santé du roi, source ultime de légitimité. Une voie de retour au pouvoir civil et démocratique sera difficile à trouver.
>>>
http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2014/05/23/un-enieme-coup-d-etat-la-solution

THAÏLANDE - Après le coup d'Etat, les militaires contrôlent Internet
Alors que la Thaïlande est sous le contrôle de l'armée depuis l'annonce d'un coup d'Etat, la junte militaire s'intéresse de près aux sites internet du pays.
Bien qu'un représentant de la Nbtc ait déclaré qu'il ne s'agissait pas de censure, le site de Singapour signale néanmoins que "les internautes thaïlandais craignent que l'interférence de la junte avec la télévision - toutes les chaînes publiques ou du câble ont interrompu leur diffusion, dont la BBC et CNN, et ont été remplacées par une seule chaîne militaire - s'étendent avec le contrôle d'Internet".
>>>
http://www.courrierinternational.com/article/2014/05/23/apres-le-coup-d-etat-les-militaires-controlent-internet
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Lun 26 Mai - 9:23

Thaïlande: le chef de la junte militaire approuvé par le roi‎
http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/26/thailande-junte-militaire-roi-menace-manifestants_n_5391113.html?utm_hp_ref=france&ir=France
Après avoir pris le pouvoir depuis quelques jours en Thaïlande, le chef de la junte militaire a reçu lundi 26 mai l'approbation du roi, une étape cruciale pour la pérennité du nouveau régime, contesté, dans cette monarchie constitutionnelle où le roi est vénéré.

Une cérémonie confirmant les fonctions du général Prayut Chan-O-Cha s'est tenue dans la matinée au quartier général de l'armée, en l'absence du roi Bhumibol, 86 ans, a précisé une porte-parole de l'armée.

La junte a annoncé jeudi dernier un coup d'Etat en Thaïlande, pays qui en est à son 19e putsch, réussi ou raté, depuis l'instauration de la monarchie constitutionnelle en 1932.

Mission : "restaurer la paix et l'ordre"

"Afin de restaurer la paix et l'ordre, et pour le bien de l'unité du pays, le roi a nommé le général Prayut Chan-O-Cha", lequel aura pour mission "d'administrer le pays à partir de maintenant", selon l'ordre royal vu par l'AFP.


Traditionnellement, les prises de pouvoir par l'armée s'y font avec l'aval du palais, selon les experts, même si cela n'était pas clair à ce stade pour celui-ci.

La junte avait indiqué samedi avoir remis une lettre au roi, lui demandant d'approuver le nouveau régime. "Les militaires avaient besoin d'une approbation royale explicite, et vite", analyse Paul Chambers, politologue américain spécialiste de la Thaïlande.

Considéré comme le ciment de cette Nation très divisée politiquement, le roi, dont la santé reste fragile après avoir été longtemps hospitalisé, vit dans son palais de Hua Hin, station balnéaire au sud de Bangkok, et n'apparaît que rarement en public, prenant encore plus rarement la parole.

"Intensifier" l'action contre les manifestants

Une situation qui ne semble pas apaiser les manifestants anti-coup d'Etat qui ont promis de descendre à nouveau dans la rue. Lundi, le chef de la junte thaïlandaise a menacé lundi d'"intensifier" l'action contre ces derniers.

Si les opposants manifestent à nouveau, "je vais intensifier l'application de la loi et vous devrez comparaître devant le tribunal militaire", a déclaré le général Prayut Chan-O-Cha lors d'une conférence de presse, au lendemain d'un rassemblement de plus de mille personnes à Bangkok contre le putsch de jeudi.


Le nouveau régime a dissous le Sénat, conservé jusqu'alors malgré la suspension de la Constitution, et confié l'autorité législative au général Prayut, qui concentre ainsi désormais tous les pouvoirs.

La junte a aussi placé en détention de nombreuses personnalités politiques, en particulier l'ex-Première ministre Yingluck Shinawatra, soeur de Thaksin Shinawatra, ancien chef de gouvernement chassé du pouvoir par un précédent putsch en 2006.

Ses opposants, soutenus par l'élite traditionnelle proche du palais selon les analystes, ont manifesté pendant sept mois dans Bangkok, jusqu'à réussir à faire tomber le gouvernement de sa sœur.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  ivo le Sam 31 Mai - 10:02

Les Etats-Unis demandent des élections rapides à la junte en Thaïlande
http://www.liberation.fr/monde/2014/05/31/les-etats-unis-demandent-des-elections-rapides-a-la-junte-en-thailande_1030512?xtor=rss-450
Le chef de la junte qui vient de prendre le pouvoir a annoncé vendredi qu’aucune élection ne serait organisée avant au moins un an, avec d’ici là aux commandes un «conseil des réformes».
Les Etats-Unis ont appelé samedi à des élections rapides en Thaïlande où le chef de la junte qui vient de prendre le pouvoir a annoncé la veille qu’aucune élection ne serait organisée avant au moins un an, avec d’ici là aux commandes un «conseil des réformes». L’annonce de Bangkok a provoqué la colère de Washington et le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel, en tournée dans la région, a rapidement réagi en demandant instamment à la junte thaïlandaise de relâcher ses prisonniers et en lançant un appel à des élections rapides.
«Nous demandons instamment aux forces armées royales thaïlandaises de libérer les personnes détenues, de mettre fin aux restrictions de la libre expression et de restaurer immédiatement le pouvoir du peuple thaïlandais grâce à des élections libres et justes», a déclaré Chuck Hagel lors d’un forum sur la sécurité en Asie-Pacifique à Singapour.

Un peu plus d’une semaine après un coup d’Etat très critiqué par la communauté internationale, le général Prayut Chan-O-Cha s’est adressé à la Nation à la télévision tard vendredi afin de préciser son «agenda d’un an et trois mois pour s’acheminer vers des élections». La «feuille de route» prévoit une «première étape» de «réconciliation» nationale pendant deux ou trois mois, dans ce pays profondément divisé entre partisans et détracteurs de Thaksin Shinawatra, milliardaire devenu Premier ministre, puis renversé par un coup d’Etat en 2006. Ses proches ont continué à dominer la scène politique depuis, au grand dam des élites traditionnelles, dont l’armée, proches du palais royal, selon les analystes.

Selon le général Prayut, la «deuxième étape» devrait permettre la mise en place «de réformes», avec aux commandes un «conseil des réformes» (gouvernement non élu). «La troisième étape correspond à des élections générales avec un système démocratique absolu qui soit acceptable par toutes les parties», assure-t-il.

SEPT MOIS DE MOBILISATION

Ce plan de la junte militaire ressemble fort au programme des manifestants d’opposition qui ont réussi, après sept mois de mobilisation, à faire intervenir l’armée dans le conflit politique afin de renverser le gouvernement. Les manifestants réclamaient la mise en place d’un «Conseil du peuple», non élu, le temps d’adopter des réformes avant toute nouvelle élection, dans un délai de plus d’un an, faisant douter de leur attachement à la démocratie.

En 2006, il s’était passé un peu plus d’an entre le putsch du 19 septembre et les législatives du 23 décembre 2007, remportées par les pro-Thaksin, vainqueurs de toutes les élections depuis 2001.

«Les Thaïlandais ne sont probablement pas heureux depuis neuf ans, comme moi», a expliqué le général Prayut, dans une allusion aux crises cycliques depuis le putsch contre Thaksin, qui reste malgré son exil le facteur de division du pays. «Depuis le 22 mai (date du nouveau coup d’Etat), il y a du bonheur», a assuré le général, qui a fortement restreint les liberté publiques, avec censure, couvre-feu et interdiction de manifester.

«Les lois seront modifiées afin que nous puissions avoir des personnes honnêtes pour diriger le pays», a-t-il encore dit, alors que les analystes redoutent que la nouvelle Constitution ne soit encore plus draconienne que celle rédigée par la précédente junte en 2007.

Les opposants, qui ont manifesté pendant sept mois à Bangkok pour faire tomber la Première ministre Yingluck Shinawatra, soeur de Thaksin, étaient le fer de lance des élites royalistes, selon les analystes, ces dernières souhaitant se débarrasser du «système Thaksin» alors que le roi Bhumibol, au rôle symbolique fort, est âgé de 86 ans.

«RIEN EN RETOUR»

Assurant «ne rien attendre en retour», le général Prayut a appelé la communauté internationale à comprendre que la Thaïlande avait «besoin de temps pour changer les attitudes, les valeurs» et «améliorer la démocratie».

Jeudi, l’Union européenne, important partenaire commercial de la Thaïlande, avait estimé que seul un plan précis sur le retour à la démocratie pourrait permettre «la poursuite de son soutien». De leur côté, les Etats-Unis avaient renouvelé leur appel en faveur d’un rapide retour à la démocratie, la porte-parole du Département d’Etat Jen Paski déclarant que Washington «aurait recours à tout levier politique, tout levier économique là où cela serait possible pour faire pression».

Yingluck a été libérée par la junte cette semaine, après plusieurs jours dans un lieu de détention tenu secret, tout comme les leaders des Chemises rouges pro-Thaksin. Tous ont dû s’engager à mettre un terme à leurs activités politiques, sous peine de poursuites devant la cour martiale.

De petites manifestations sont organisées quotidiennement, dans un climat global d’indifférence, dans un pays qui a connu 19 coups d’Etat ou tentatives de coup depuis l’établissement de la monarchie constitutionnelle en 1932. Dimanche dernier, près d’un millier de manifestants avaient bravé l’interdit pour manifester à Bangkok, une opération que certains souhaitent renouveler dimanche.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Thaïlande - Page 2 Empty Re: Thaïlande

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum