Vietnam >>>

Aller en bas

Vietnam >>> Empty Vietnam >>>

Message  ivo le Jeu 27 Mai - 11:22

AFP, Mise a jour : 27/05/2010 08:44
Vietnam: HRW dénonce de vastes cyber-attaques contre la dissidence

Human Rights Watch (HRW) a dénoncé jeudi de vastes cyber-attaques perpétrées au Vietnam communiste vers des sites internet critiques du gouvernement, et "l'intimidation" de plusieurs blogueurs, appelant Hanoï à y mettre fin.

"Au cours des deux derniers mois, les autorités vietnamiennes ont détenu au moins sept blogueurs indépendants, leur faisant subir des interrogatoires prolongés et, dans certains cas, des mauvais traitements physiques", dénonce l'organisation de défense des droits de l'Homme basée à New York.

"Ce harcèlement intensifié coïncide avec des cyber-attaques systématiques visant des sites internet tenus par certains de ces blogueurs et d'autres militants au Vietnam et à l'étranger", poursuit-elle dans un communiqué.

HRW dénonce notamment la coupure début mai du téléphone et de l'internet du biologiste Ha Si Phu, célèbre dissident du centre du Vietnam, accusé selon elle par la police d'avoir transmis des informations "antigouvernementales".

Elle évoque l'interpellation d'un couple de blogueurs, Vu Quoc Tu et Ho Diep, en partance pour Bangkok pour leur lune de miel. Ils auraient été interdits de déplacement à l'étranger pour "raisons de sécurité nationale".

Une autre militante internet, Lu Thi Thu Trang, liée à un mouvement pro-démocratie, aurait été battue par la police devant son fils de cinq ans, poursuit HRW.

Le blogueur Phan Thanh Hai, connu sous le nom de AnhBaSG et ses écrits sur des saisies illégales de terres, aurait été interpellé quelques heures en avril, et Ta Phong Tan, ancienne policière dont le blog dénonce corruption et injustice du système légal vietnamien, trois fois en un mois.

"Depuis septembre 2009, des attaques auraient été perpetrées contre plus de deux douzaines de sites internet et blogs vietnamiens", poursuit HRW.

Elle pointe cette révélation faite "fièrement" début mai par le lieutenant général Vu Hai Trieu, directeur adjoint d'un département du ministère de la Sécurité Publique: la destruction de "300 mauvaises pages internet et blogs individuels".

HRW revient aussi sur les attaques dénoncées en mars par Google et McAffee -- des cyber-attaques sous la forme de "déni de service", visant à paralyser le trafic, contre des blogs ou sites internet critiques vis à vis de très controversés projets de mines de bauxite du gouvernement.

Pour elle, ce type d'attaques est une nouvelle forme de répression au Vietnam. Mais l'organisation accuse Hanoï d'avoir mis en place depuis longtemps des pare-feu contre les sites de médias internationaux comme Voice of America, Radio Free Asia, plus récemment contre le service vietnamien de la BBC, ou d'organisations de défense des droits de l'Homme comme le sien.

HRW pointe encore de nouvelles règles, datées d'avril, qui prévoient d'ici fin 2011 l'installation de logiciels de surveillance sur les ordinateurs des cafés internet de la capitale.

"Ces efforts flagrants du gouvernement vietnamien pour étouffer le débat libre et ouvert sur internet est un autre triste exemple de l'hostilité du gouvernement à l'encontre de la liberté d'expression et d'autres droits de l'Homme de base", conclut Phil Robertson, directeur adjoint Asie de HRW.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam >>> Empty Re: Vietnam >>>

Message  ivo le Ven 17 Mai - 8:24

Vietnam: échec de l'embargo européen sur les produits nécessaires à l'injection létale
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20130516-vietnam-embargo-injection-letale-produits-chimiques
Vers une reprise des exécutions capitales au Vietnam ? Depuis novembre 2011, elles étaient suspendues. A cette date, le pouvoir avait décidé de remplacer les pelotons d’exécution par des injections létales. Plusieurs composants chimiques utilisés devaient être importés de l'Union européenne, or celle-ci a interdit à ses usines d'exporter ces produits vers le Vietnam, jugeant la peine de mort contraire aux droits de l'homme. Pour contourner cet embargo, le Vietnam affirme désormais qu'il utilisera des produits fabriqués sur place.

Avec notre correspondant à Hanoi, Victor Guillot

La mesure entrera en vigueur le 27 juin prochain. Le gouvernement vietnamien a dû modifier la loi, par décret. Car jusqu’ici, trois produits seulement étaient autorisés à entrer dans la composition du mélange mortel : le thiopental, le bromure de pancuronium et le chlorure de potassium.

Des composants ayant le point commun d'être uniquement fabriqués au sein de l'Union européenne, et surtout tous les trois frappés d'une interdiction à l'exportation vers certains pays appliquant la peine de mort.

Retour aux pelotons d'exécution

Le ministère de la Santé vietnamien, chargé d'importer les produits, n'y est donc jamais parvenu. Et alors qu'une dizaine de centres d'exécution sont prêts à fonctionner, dans les faits aucune injection létale n'a eu lieu depuis fin 2011. Face à ce blocage, certains officiels avaient même proposé de revenir aux pelotons d'exécution.

L'utilisation de produits chimiques vietnamiens pourrait prochainement relancer l'application de la peine capitale - 530 condamnés à mort attendent en ce moment en prison l’exécution de leur peine - même si, visiblement, le mélange mortel «made in Vietnam» n'est pas encore au point.

Pour l'Union européenne, la nouvelle loi est un échec. Elle balaie tout espoir de voir l'embargo sur les substances mortelles déboucher sur un moratoire sur la peine de mort au Vietnam.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Vietnam >>> Empty Re: Vietnam >>>

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum