Derniers sujets
» narcotests
par ivo Lun 10 Juin - 19:55

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juin - 10:49

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56


Corée du Sud

Aller en bas

Corée du Sud  Empty Corée du Sud

Message  le_vieux le Ven 24 Juil - 19:27

Ouest france, cité par http://www.bellaciao.org/fr/ a écrit:En Corée du Sud, la crise économique fait aussi rage. Depuis maintenant deux mois à Pyeongtaek, dans le sud du pays, des salariés de Ssangyong Motor, un constructeur automobile local, occupent leur usine depuis l’annonce de leur licenciement par la direction. La situation semble bloquée et un climat de violence s’est installé.

Lundi, plus de 3 000 policiers sont intervenus pour tenter de déloger les 800 salariés. Résultat : des affrontements particulièrement violents. Les forces de l’ordre ont utilisé des canons à eau avant de bombarder les salariés frondeurs de gaz lacrymogène. Pas en reste, les ouvriers ont répondu par des jets de cocktails molotov et de gros boulons.

Menaces de liquidation judiciaire

Une nouvelle étape dans un conflit qui dure depuis deux mois et ne cesse de s’envenimer. A l’origine : Ssangyong Motor, un constructeur automobile pris dans la tourmente de la crise économique et menacé de liquidation judiciaire. Pour tenter de rétablir la barre, la direction annonce en début d’année qu’elle prévoit de licencier 36% de sa masse salariale.

Pour protester, les salariés se mettent en grève, une première fois, début janvier, avant d’occuper leur entreprise quelques mois plus tard. Depuis la situation n’a fait que s’envenimer.

Dans un premier temps, « la direction de l’entreprise avait fait couper le gaz et l’eau aux salariés retranchés dans l’usine et supprimé les livraisons de nourriture et de médicaments », explique le quotidien de gauche Sud coréen, “The Hankyoreh” dans son édition en ligne de ce mardi.

En juin, la tension était montée d’un cran. De violents heurts avaient éclaté quand la direction de Ssangyong avait décidé de passer à l’offensive en embauchant des « gros bras » pour déloger les salariés. Les affrontements avaient fait entre 10 et 20 blessés.

« Il ne doit plus y avoir de victimes »

La direction n’entend pas se laisser émouvoir et s’estime dans son bon droit. Dans un communiqué de presse, les responsables de l’entreprise annonçaient, lundi, que l’occupation aurait déjà coûté plus de 180 millions de dollars de perte à l’entreprise. En ajoutant que si elle persistait, les pertes continueraient à augmenter.

Des déclarations qui ne semblent pas entamer la motivation des ouvriers. « Nous résisterons jusqu’à la mort », annonçait lundi, au téléphone à l’agence Reuters, un responsable syndical.

Pour “The Hankyoreh”, les torts sont partagés dans la dégradation de la situation. « Les salariés ne sont pas innocents dans la manière dont on est arrivé à cette situation, mais nous devons dire que la responsabilité du gouvernement et de la compagnie, qui évite le dialogue, est encore plus grande.»

Aujourd’hui la situation semble bloquée. Le climat de violence monte crescendo. Pour sortir de l’impasse le journal “The Hankyoreh” ne voit qu’une seule solution : la négociation. « Depuis que la grève a commencée, cinq ouvriers sont morts et hier, la femme d’un des meneurs s’est suicidée. Il ne doit plus y avoir de victimes. (…) Le gouvernement et la compagnie doivent arrêter de tenter de résoudre la crise en envoyant aux salariés la police, mais à l’inverse chercher à ouvrir le dialogue. »

Ouest France (diaporama) du mardi 21 juillet 2009
le_vieux
le_vieux

Messages : 321
Date d'inscription : 16/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Corée du Sud  Empty Re: Corée du Sud

Message  le_vieux le Ven 24 Juil - 19:28

Vu sur le même site a écrit:At least 6 injured in Ssangyong plant clash

2009/07/21 23:06 KST

(ATTN : RECASTS headline, lead ; UPDATES paras 2-Cool

PYEONGTAEK, South Korea, July 21 (Yonhap) — At least six people were injured Tuesday as police clashed with unionized workers occupying the plant of the ailing Ssangyong Motor Co. to protest mass layoffs.

Nearly 1,000 unionized workers have occupied several shops of the plant in this rural town, about 70km south of Seoul, for two months, paralyzing Ssangyong’s production. Acting on a court eviction order, some 3,000 riot police were deployed at the gates of the plant Monday for a possible raid.

Four policemen and two non-union Ssangyong employees were injured Tuesday as riot police faced off with unionists hurling fire bombs and shooting bolts and nuts, according to police and company officials. Several unionized workers were reportedly injured in the clash, but the number was not immediately known.

Earlier in the day, nearly 1,000 riot police moved into the plant to pressure unionized workers to end their occupation of a paint shop. Later in the evening, some 600 riot police secured the plant’s two press shops from unionized workers, police officials said.

Turning up the heat on the protesting workers, three police helicopters sprayed liquid tear gas on workers who were occupying the rooftop of the paint shop. During the two-day standoff, four policemen and six non-union Ssangyong employees were injured, according to police.

Police said about 1,000 riot police were deployed inside the factory grounds with nearly 2,000 others on standby outside.

Meanwhile, about 1,500 non-union employees reported to work, cleaning and checking the plant’s research and other facilities to prepare for work resumption.

"Some computers were broken or lost, but that did not pose a problem for people getting back to work," said Chung Mu-young, a Ssangyong spokesman. "I haven’t been able to assess the damage to plant facilities because the union members fired pieces of metal (at me) from slingshots."

The 61-day occupation has cost Ssangyong 245.6 billion won (US$196.5 million), or 11,520 vehicles, in lost production, according to Chung.

Ssangyong officials said the company has stopped supplying water and gas to the four-story paint shop, the largest building in the Ssangyong plant.

Lee Chang-geun, a union spokesman, accused the company of cutting the water and food supply.

"We are facing difficulties in using toilets or washing as the water supply is cut," Lee said. "Such measures only make union colleagues more angry."

In February, Ssangyong, the smallest carmaker in South Korea, received bankruptcy protection in exchange for implementing a turnaround plan that calls for 36 percent of its workforce, or 2,646 employees, to be cut.

Since then, some 1,670 workers have left the company through voluntary retirement plans, while the remaining 976 workers have been on strike since May 21.

In the first six months of this year, Ssangyong’s auto sales plunged 73.9 percent from the same period last year to 13,020 units.

Ssangyong is still 51 percent owned by China’s Shanghai Automotive Industry Corp., but the Chinese parent lost its management control after Ssangyong entered bankruptcy protection.

(END)

http://english.yonhapnews.co.kr/national/2009/07/21/40/0302000000AEN20090721008000320F.HTML
le_vieux
le_vieux

Messages : 321
Date d'inscription : 16/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Corée du Sud  Empty Re: Corée du Sud

Message  le_vieux le Mar 28 Juil - 22:46

Y'avait aussi des infos là (je viens de les découvrir)

http://oclibertaire.free.fr/spip.php?breve165

A noter que la KCTU avait connu il y a quelques mois de nombreuses tracasseries de la part de l'état (son secrétaire avait été inculpé pour "soutien à une grève illégale").
le_vieux
le_vieux

Messages : 321
Date d'inscription : 16/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Corée du Sud  Empty Re: Corée du Sud

Message  ivo le Mar 4 Fév - 8:51

Samsung ou l’empire de la peur
le groupe sud-coréen, aux activités multiformes, constitue un conglomérat si puissant qu’il influence aussi bien la politique que la justice ou la presse du pays.
La légende omet de rappeler que Lee Byung-chul a démarré ses affaires, en 1938, avec l’aval de l’occupant japonais. Elle ne dit pas non plus que le groupe s’est développé avec l’aide sonnante et trébuchante du dictateur Park Chung-hee, qui a apporté terrains, financements, fiscalité réduite, normes spécifiques pour protéger le marché intérieur. Pur produit de la dictature, Samsung conserve de beaux restes.
>>>
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/07/BULARD/49317
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du Sud  Empty Re: Corée du Sud

Message  ivo le Mer 26 Fév - 8:07

Rééducation capitaliste en Corée du Sud
C’est un passage obligé pour les Nord-Coréens qui, au péril de leur vie, parviennent à gagner le Sud : un séjour de trois mois au centre d’accueil de Hanawon, censé leur enseigner les règles régissant leur nouvel univers. Avant le grand saut dans le monde réel…
>>>
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/08/BULARD/49560
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du Sud  Empty Re: Corée du Sud

Message  Hostyr le Mar 9 Mai - 14:45

Corée du Sud: qui est Moon Jae-In, vainqueur de la présidentielle?





Selon un sondage sortie des urnes, Moon Jae-In est arrivé largement en tête de la présidentielle sud-coréenne et va succèder à Park Geun-Hye, emporté par un scandale.

Le fils d'un réfugié va succéder à la fille d'un ex-président. Le favori Moon Jae-In a largement remporté la présidentielle ce mardi selon un sondage sortie des urnes. Cette élection avait été précipitée par la destitution de la présidente Park Geun-Hye, mise en cause dans un retentissant scandale de corruption.  

Le perdant de 2012

La seconde fois est donc la bonne pour Moon Jae-In. Le candidat du Parti démocrate unifié (PDU), à la tendance gauche libérale, avait été battu en 2012 par Park Geun-Hye, la fille de l'ancien président Park Chung-Hee, qui a dirigé le pays d'une main de fer de 1961 jusqu'à son assassinat en 1979. Cette période de répression avait valu au jeune Moon une arrestation en 1975, avant une autre en 1980, à chaque fois pour son implication en faveur de la démocratie.  

La chute de Park fille a ouvert un boulevard à celui qui n'a jamais été pris dans un scandale de corruption, le mal endémique de la classe politique sud-coréenne. 

Un parfait connaisseur de la Maison Bleue

Moon Jae-In est entré en politique grâce à Roh Moo-Hyun, président de 2003 à 2008, dont il a été le chef de cabinet. C'est avec lui que Moon a lancé, dans leur ville de Busan, son cabinet d'avocat spécialisé dans les questions de droits de l'homme et de droits civils. Les deux hommes, liés d'amitié depuis leur rencontre en 1982, sont des figures majeures du mouvement prodémocratique, qui a mené aux premières élections libres quelques années plus tard. Moon avait géré les funérailles en 2009 du président Roh. Alors que des affaires de corruption visaient des proches, ce dernier s'était suicidé. 


Enfance pauvre


Avant ses brillantes études, son activisme et sa carrière d'avocat, Moon Jae-Jin a connu une enfance miséreuse. Il est né en 1953, en pleine Guerre de Corée, sur l'île de Geoje, dans le Sud du pays, d'un couple de réfugiés qui ont fui le Nord. Dans son autobiographie, il a raconté que sa mère vendait des oeufs dans la ville portuaire de Busan lui bébé accroché dans le dos. Sa famille a bénéficié à l'époque de l'aide de l'Eglise catholique, dont Moon Jae-Jin est membre. A présent âgé de 64 ans, il n'est entré en politique qu'en 2012 comme député. 

La réforme des "chaebols" au programme

Le scandale de corruption qui a balayé la Maison Bleue a également touché les conglomérats familiaux au coeur de l'économie du pays, les célèbres "chaebols". Moon a promis de réduire leur influence délétère sur la classe politique. Il a également promis la création de 1,3 million d'emplois et s'est positionné comme le seul à même de redonner de l'unité au pays après les manifestations des derniers mois. Ce libéral a par ailleurs donné des gages aux électeurs conservateurs pendant la campagne en s'opposant au mariage homosexuel et affirmant que les soldats gays "affaiblissaient" l'armée sud-coréenne. 


Tendre la main à Pyongyang

Dans la lignée de Roh Moo-Hyun, Moon Jae-Jin plaide pour le dialogue et la réconciliation avec la Corée du Nord, malgré son programme nucléaire, quitte à revendiquer une autonomie -relative- par rapport aux Etats-Unis, dont le discours a pris des accents bellicistes avec Donald Trump. Il a ainsi affirmé que Séoul devait savoir dire "non" aux Américains. Il s'était opposé au déploiement du système anti-missile américain Thaad, qui a suscité l'ire des Chinois
LIRE AUSSI >> Le jour où les Etats-Unis ont failli déclencher une guerre avec la Corée du Nord 
La réconciliation qu'il appelle de ses voeux et qu'il estime inéluctable, à long terme, est aussi une affaire de famille. "Ma mère est la seule à avoir fui au sud, a déclaré Moon à Time. [Elle] a 90 ans. Sa jeune soeur vit toujours au Nord. Le dernier voeu de ma mère est de la revoir." Il a promis que son premier voyage présidentiel serait en Corée du Nord pour rencontrer Kim Jong-Un. 




http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/coree-du-sud-moon-jae-in-favori-de-la-presidentielle_1906342.html
Hostyr
Hostyr

Messages : 289
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Corée du Sud  Empty Re: Corée du Sud

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum