Derniers sujets
» narcotests
par ivo Lun 10 Juin - 19:55

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juin - 10:49

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56


>>>Japon

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

>>>Japon Empty >>>Japon

Message  spike le Ven 10 Sep - 15:30



Le Japon injecte 8,5 milliards d'euros pour relancer son économie

Le gouvernement japonais a adopté ce vendredi un plan de soutien à l'économie de 915 milliards de yens (8,5 milliards d'euros) destiné à créer 200.000 emplois et à contrer les effets négatifs de la déflation et de la hausse du yen.

Ces mesures contiennent notamment des aides aux jeunes diplômés pour qu'ils trouvent du travail. Elles visent aussi à soutenir les petites entreprises, doivent favoriser l'investissement dans les industries respectueuses de l'environnement et encouragent la consommation.

Les pouvoirs publics vont financer ce programme via un fonds de réserve provisionné pour l'année budgétaire en cours d'avril 2010 à mars 2011.

Le Japon, malgré ses difficultés et la montée en puissance de son voisin chinois, reste la deuxième puissance économique mondiale.

En lançant ce train de dispositions nouvelles, dont les grandes lignes avaient été dévoilées fin août, le gouvernement de centre-gauche espère ajouter 0,3 point à la croissance du PIB du pays et créer 200.000 emplois, afin de faire face au ralentissement de la reprise au Japon.

Confrontée au fléchissement de la reprise dans les pays occidentaux, l'économie nippone, qui dépend fortement des exportations, n'a crû que de 1,5% en rythme annualisé au deuxième trimestre, contre 5,0% au premier.

Avec ce plan, le gouvernement japonais veut aussi faire face aux effets de la hausse du yen, phénomène qui handicape les entreprises nippones engagées à l'étranger et fragilise le tissu industriel nippon.

La récente flambée de la devise japonaise face au dollar et à l'euro a en outre pour conséquence d'aggraver le problème de la déflation, en réduisant le tarif des denrées importées.

(Source AFP)
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Lib le Ven 17 Déc - 11:27

Le Japon renforce sa défense vis-à-vis de la Chine et de la Corée du Nord

>>>Japon 1454627_3_5edb_la-coree-du-nord-principal-ennemi-du-japon

Le Japon a décidé vendredi 17 décembre de renforcer d'ici à 2020 ses capacités de défense dans les îles du sud de l'archipel afin de contrer la puissance militaire grandissante de la Chine qui représente, selon lui, une source "d'inquiétude" pour l'Asie et le monde. Ce changement de stratégie majeur marque une rupture avec la politique de défense nippone mise en place dans le nord du pays pendant la guerre froide pour contenir une éventuelle menace venue de l'URSS, puis de la Russie.

Le document, intitulé Directives sur le programme de la défense nationale pour les dix prochaines années et adopté vendredi par le gouvernement de centre-gauche, dénonce également la Corée du Nord, principal ennemi du Japon, comme un "facteur pressant et grave d'instabilité". Les Forces d'autodéfense – nom officiel de l'armée, selon les termes pacifistes de la Constitution nippone – vont désormais se concentrer sur la surveillance des îles méridionales, dont plusieurs sont revendiquées à la fois par Pékin et Tokyo.

AUGMENTATION DES CAPACITÉS MILITAIRES

Le document prévoit d'augmenter le nombre de sous-marins de seize à vingt-deux et de moderniser l'aviation de chasse. Il préconise également de renforcer les capacités de défense contre les missiles pouvant venir de Corée du Nord, en doublant de trois à six le nombre de bases de missiles antimissiles sol-air Patriot Advanced Capability 3 (PAC-3) et en faisant passer de quatre à six le nombre de destroyers Aegis équipés de missiles intercepteurs SM-3.

>>>Japon 1454621_3_d395_le-programme-pour-les-dix-ans-a-venir-prevoit

"La Chine modernise rapidement son armée et intensifie ses activités dans les eaux voisines de son territoire", souligne ce document stratégique. "Avec le manque de transparence de la Chine sur les questions militaires et de sécurité, cette tendance est une source d'inquiétude pour la région et la communauté internationale", ajoute-t-il. Le Japon et la Chine ont traversé cet automne leur plus grave crise diplomatique depuis plusieurs années, après la collision d'un chalutier chinois avec deux navires des garde-côtes nippons près d'îlots contrôlés par Tokyo mais revendiqués par Pékin, ainsi que par Taipei.

Les déclarations du Japon sur la puissance militaire chinoise sont "irresponsables", a déclaré vendredi le porte-parole de la diplomatie chinoise, Jiang Yu. Aucun pays "n'a le droit de se désigner comme représentant de la communauté internationale ni de faire de commentaires irresponsables sur le développement de la Chine", a déclaré Mme Jiang dans une réponse écrite à la question d'un journaliste. "La Chine continue de poursuivre une voie de développement pacifique et sa politique de défense nationale est défensive. Nous ne voulons menacer personne", a assuré le porte-parole.

NOUVELLE STRATÉGIE POUR UN NOUVEL ENVIRONNEMENT

Prenant en compte le nouvel environnement découlant de la fin de la guerre froide, le programme pour les dix ans à venir prévoit le redéploiement du contingent concentré sur l'île septentrionale de Hokkaido, en face de la Russie et la réduction d'un tiers du nombre de ses chars et pièces d'artillerie. En échange, il recommande de déployer des forces terrestres, navales et aériennes sur les îles Nansei (sud), non loin d'Okinawa, où sont stationnés plus de vingt mille soldats américains. "En réduisant le dispositif hérité de la guerre froide, nous allons nous concentrer sur la surveillance maritime et sur la défense antimissile dans des zones incluant les îles Nansei", indiquent les nouvelles directives.

Aux termes de la Constitution imposée par les Américains après la capitulation du Japon en août 1945, l'archipel doit "à jamais renoncer à la guerre". Les forces d'autodéfense qui, comme leur nom l'indique, n'ont pour mission que de protéger le Japon forment une armée très bien équipée et plus importante que celle de la France ou de la Grande-Bretagne.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2010/12/17/le-japon-renforce-sa-defense-vis-a-vis-de-la-chine-et-de-la-coree-du-nord_1454617_3216.html#xtor=RSS-3208

_________________
"Quiconque a un jour bloqué une rocade assez longtemps pour entendre à nouveau le chant des oiseaux sait bien quelle sinistre vie s’interrompt avec le blocage de l’économie."
Lib
Lib

Messages : 1691
Date d'inscription : 16/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Invité le Dim 13 Mar - 14:32

Reçu aujourd'hui du Réseau Sortir du Nucléaire :

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 875 associations agréée pour la protection de l'environnement
http://www.sortirdunucleaire.org/

UNE NOUVELLE CATASTROPHE NUCLÉAIRE EST EN COURS AU JAPON
APPEL À RASSEMBLEMENT CE SOIR À PARIS

DIMANCHE 13 MARS À 18 H 30
Place du Trocadéro - Métro : lignes 6 et 9

Face à l'extrême gravité de la situation nucléaire au Japon,
le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à un rassemblement pour demander la sortie du nucléaire et soutenir la population japonaise.

Une banderole géante "Le nucléaire tue l'avenir" sera déployée à cette occasion.

Pour suivre toute l'actualité sur l'accident nucléaire en cours, écouter nos portes paroles et connaître les lieux de rassemblements:
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/alerte-nucleaire-au-japon-apres-un/

N'hésitez pas à vous réunir dans d'autres villes! Nous relaierons l'information.



Contacts :
Laura Hameaux
0685230511
laura.hameaux@sortirdunucleaire.fr

Charlotte Mijeon
0675362020
charlotte.mijeon@sortirdunucleaire.fr

>>>Japon R733501_5935205
Évacuation d'une personne irradiée à Fukushima

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 875 associations agréée pour la protection de l'environnement
http://www.sortirdunucleaire.org/

Communiqué de presse du 13 mars 2011 à 08h30


Fusion en cours et risque d'explosion sur un deuxième réacteur de la centrale de Fukushima - des conséquences gravissimes !

Selon nos dernières informations, après le coeur réacteur n°1, ce serait au tour du coeur du réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Fukushima d'entrer en fusion et de risquer l'explosion.
Suite à la défaillance des systèmes de refroidissement, les barres de combustibles, qui mesurent 3,71 mètres (1), seraient découvertes sur une hauteur de 3 mètres (2) !

D'ores et déjà, la radioactivité atteint un niveau 400 fois supérieur à la normale à la préfecture de Miyagi, distante de 80 km (3) !

Les conditions étaient réunies pour une fusion du coeur... d'autant plus que ce réacteur fonctionne au MOX, un combustible extrêmement dangereux à base de plutonium, qui entre plus facilement en fusion que les combustibles classiques. La toxicité de ce radioélément est redoutable : il suffit d'en inhaler une particule pour développer un cancer du poumon (4).

C'est une catastrophe majeure qui se profile, alors même que l'agence météorologique japonaise annonce que des répliques séismiques sévères sont à craindre dans les prochains jours !

Le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle que 20 des 58 réacteurs nucléaires français fonctionnent également avec du MOX (4), sur les sites de Gravelines, Dampierre, Blayais, Tricastin, Chinon et Saint Laurent.

Il est urgent de sortir de la folie nucléaire !

Contacts : Charlotte Mijeon (à Paris) : 06 75 36 20 20
Laura Hameaux (à Lille) : 06 85 23 05 11
Marc Saint Aroman (Toulouse) : 05 61 35 11 06
Jean-Marie Brom (Strasbourg) : 06 08 98 79 40
Philippe Brousse (Lyon) : 06 68 86 89 21

(1) Caractéristiques du réacteur : http://www.insc.anl.gov/cgi-bin/rperl/sql_interface?view=newrx_data&qvar=oracle_id&qval=200

(2) http://english.kyodonews.jp/news/japan_quake/

(3) http://english.kyodonews.jp/news/

(4)http://www.ccnr.org/plute_tox.html

(5) http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Dossiers/La-surete-du-cycle-du-combustible/Le-combustible/Le-combustible-MOX
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Chabane's rds le Sam 19 Mar - 10:30

Chabane's rds
Chabane's rds

Messages : 227
Date d'inscription : 09/09/2009

http://www.chabanesrecords.c.la

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  spike le Dim 20 Mar - 19:33

[quote]


D'après l'IRSN : « le panache radioactif aurait actuellement atteint le nord-est de la Sibérie, les Etats-Unis et l’ouest de l’atlantique. Il devrait atteindre la France à partir du 23 ou 24 mars. Les concentrations attendues à terme, d’après cette modélisation, pourraient être de l’ordre de 0,001 Bq/m3 en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer de l’hémisphère nord. Comme attendu, l’hémisphère sud n’est pas significativement affecté par cette dispersion à grande échelle. A titre de comparaison, les valeurs mesurées au cours des jours suivant l’accident de Tchernobyl dépassaient 100 000 Bq/m3 dans les premiers kilomètres autour de la centrale ; elles étaient de l’ordre de 100 à 1000 Bq/m3 dans les pays les plus touchés par le panache radioactif (Ukraine, Biélorussie) ; en France, les valeurs mesurées dans l’Est étaient de l’ordre de 1 à 10 Bq/m3 (le 1er mai 1986).» Sur ce site, on peut trouver les mesures en temps réel de la radioactivité sur les balises en France.
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/03/sdf.html
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Invité le Lun 21 Mar - 12:53

Nouvelles fumées à Fukushima, la pluie perturbe les opérations de secours

* De la fumée s'échappait lundi après-midi du réacteur 3 de la centrale nucléaire de Fukushima et une partie du personnel qui se trouvait à proximité a reçu l'ordre d'évacuer, annonce Tepco . "A 15h55 (7h55 à Paris), nous avons reçu un rapport de la centrale indiquant qu'une fumée grise s'échappait du toit du réacteur 3. Nous avons ordonné l'évacuation des ouvriers qui se trouvaient à proximité", a déclaré un responsable de Tepco. Le réacteur 3 a subi les plus lourds dégâts après le séisme et le tsunami du 11 mars : le toit du bâtiment supérieur a été entièrement détruit par une forte explosion la semaine dernière en raison d'une accumulation d'hydrogène consécutive à des opérations de dépressurisation. Le réacteur 3 est le plus inquiétant car il contient du combustible MOX, mélange d'oxydes de plutonium et d'uranium issu de produits de recyclage, dont les rejets sont considérés comme plus nocifs que ceux provenant d'un combustible à base d'uranium.
* Le bilan. La pluie s'est abattue lundi sur le Japon, perturbant les opérations de secours et renforçant l'inquiétude de la population vis-à-vis des retombées radioactives. Le gouvernement a affirmé que le niveau de radioactivité présent dans la pluie, l'eau du robinet, ou dans certains aliments autour de la centrale endommagée par le séisme et le tsunami ne posait aucun risque pour la santé. Sur la côte dévastée, les sauveteurs poursuivent leurs efforts, malgré la pluie, pour tenter de retrouver des survivants, bien que les espoirs soient quasiment nuls dix jours après la catastrophe. Le bilan, toujours provisoire, est de plus de 21 500 morts et disparus, dont 8 649 décès confirmés par la police.
* Le coût du séisme. Le séisme et le tsunami pourraient coûter au Japon jusqu'à 4% de sa production nationale, mais la reconstruction, qui pourrait durer cinq ans, devrait aider à la relance de l'économie, a estimé la Banque mondiale lundi. Les deux catastrophes qui ont frappé l'archipel il y a dix jours devraient coûter à l'économie japonaise entre 122 et 235 milliards de dollards (86 à 165 milliards d'euros), soit entre 2,5 et 4 % de son PIB, selon le dernier rapport de la Banque sur l'économie de l'Asie de l'Est et du Pacifique publié lundi. Après une croissance soutenue de plusieurs trimestres depuis la fin de la récession de 2008-2009, le PIB japonais a baissé de 1,3 % entre octobre et décembre 2010, en rythme annualisé. Avant le séisme, la plupart des économistes jugeaient qu'il devait rebondir au premier trimestre 2011.


Nicolas Sarkozy a renoncé à faire une escale au Japon à la faveur de son déplacement en Chine à la fin du mois mais entend toujours se rendre dans le pays, a annoncé lundi l'Elysée. La présidence française a indiqué que le report de sa visite avait été décidé par le chef de l'Etat d'un commun accord avec le Premier ministre japonais lors d'un entretien téléphonique vendredi.
Le Monde.fr
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Chabane's rds le Lun 21 Mar - 13:17

http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_20_Japon_Aliments.pdf

ça y est la chaîne alimentaire est contaminée massivement à plus de 100 km de l'accident. l'air également bien sûr.
Chabane's rds
Chabane's rds

Messages : 227
Date d'inscription : 09/09/2009

http://www.chabanesrecords.c.la

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  niouze le Mar 22 Mar - 23:12

au faite le nuage n'est pas dangereux pour nous :pfffff:

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Invité le Mer 23 Mar - 10:43

09h15 le neuf-quinze
Fukushima, et les petits caractères
Par Daniel Schneidermann le 23/03/2011

Avez-vous vu, hier soir, au 20 Heures de France 2, le vice-président de Tepco venir "s'excuser" devant les rescapés du tsunami, déplacés de la "zone de sécurité" autour de Fukushima ? Le grand maître de l'électricité s'inclinant devant les humbles: belle image.
>>>Japon Original.35376.demi
picto Norio Tsuzumi, ici à l'extrême-droite de la photo

C'est forcément l'image qui ouvre la séquence "aujourd'hui à Fukushima" du 20 Heures de Pujadas (la veille, c'était une grand mère rescapée après avoir passé plusieurs jours sous un frigo). Et évidemment, Pujadas n'en donnera pas le contexte, de cette image.

Le contexte, il faut aller le chercher en bas de la page 4 du Monde du jour. Comme je sais que vous n'avez pas forcément lu la page 4 du Monde, je vous le donne. D'après des documents Wikileaks, dès 2006, des diplomates américains avaient signalé à leur gouvernement les failles de sécurité de la filière nucléaire nippone, et particulièrement de Tepco. Et comme ils avaient davantage enquêté que Pujadas, ces diplomates américains pointaient même une raison de ces défaillances de sécurité: "la libéralisation du marché de l'énergie". "Nous avons vu trop de cas de compétitions axées sur la réduction des coûts et l'accroissement de la productivité, au détriment de la sécurité" écrivaient-ils. Je vous jure que je n'invente rien. Ce n'est pas notre site partisan du retour à l'âge des cavernes et à la bougie qui invente ça, ce sont les diplomates américains qui l'ont écrit. D'où les multiples carences de Tepco en matière de sécurité, les visites de sécurité bâclées, les rapports falsifiés, que souligne un autre article de la même page (à propos, saviez-vous que le président de Tepco n'est pas apparu en public depuis le début de la crise ?)

Heureusement, se rassureront les optimistes, tout cela se passe au Japon. Rien de tel évidemment ne pourrait arriver en Europe, continent où les mesures de sécurité sont prises et bien prises, et où les inspecteurs inspectent. Ah oui ? Je vous conseille donc vivement d'opérer un mouvement ascendant du regard, et d'aller lire le papier d'ouverture de cette même page 4 du Monde (décidement). Titré "cacophonie européenne sur la sureté nucléaire", l'article détaille les laborieuses négociations entre ministres de l'industrie, à Bruxelles, à propos de la manière dont on va tenter, si possible, si ça ne dérange pas trop, d'éviter des Fukushima européens. "Le flou subsiste quant aux procédures qui seront retenues, écrit Jean-Pierre Stroobants, correspondant du Monde à Bruxelles. La Commission européenne parle de la nécessité de choisir des experts indépendants, quand les Etats -dont la France- évoquent plutôt le rôle des autorités nationales de surveillance". Autrement dit, si je traduis bien (mais vous me détromperez dans le cas contraire), la position française est la suivante: pas question que des indépendants, a fortiori étrangers, viennent mettre leur nez dans nos câbles électriques usés, et nos groupes électrogènes rouillés. Laissez-nous gérer seuls, entre experts plus ou moins sous contrôle, la rouille tri-co-lo-re de Fessenheim, par exemple (au hasard).

Voulez-vous connaître ma chaîne de télé idéale, ma radio idéale, ou mon journal idéal ? Celui (ou celle) qui mettrait à la Une les infos que je viens de détailler ici, plutôt que tout ce que vous avez vu hier soir, ou entendu ce matin. Où le citoyen ne serait plus obligé d'aller chercher l'info dans les petits caractères, comme dans les contrats d'assurance. C'est trop demander ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  niouze le Lun 28 Mar - 17:31

Japon: contamination au-delà de 30 km
AFP

Des "taches de contamination" radioactive sont présentes "bien au-delà" de la zone de sécurité de 30 km autour de la centrale japonaise de Fukushima, a estimé aujourd'hui l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) française.

L'accident en cours à Fukushima entraîne "une contamination qui va s'étendre sur des zones considérables", a déclaré au cours d'un point de presse André-Claude Lacoste, président de l'ASN. "Il n'est pas du tout étonnant qu'on trouve ici ou là des contaminations bien au delà d'un rayon de 100km". "Nous n'avons pas de chiffres globaux mais il est clair que la gestion des territoires contaminés va prendre des années sinon des décennies", a-t-il rappelé.

"Il est évident qu'il y a des taches de contamination, qu'il y a pollution d'un certain nombre de produits" au-delà de la zone de sécurité de 30 km autour de la centrale, a estimé M. Lacoste, expliquant que des "mesures fines" de radioactivité étaient nécessaires pour préciser ce diagnostic.

L'ASN, qui mène depuis 2005 une réflexion sur la gestion des contaminations après un accident nucléaire, est prête à apporter son aide sur ce sujet "si le Japon le souhaite", a précisé son président.

Interrogé sur l'erreur de l'exploitant de la centrale, Tepco, qui avait annoncé à tort dimanche un niveau de radioactivité "10 millions de fois plus élevé que la normale" dans une nappe d'eau échappée d'un réacteur, M. Lacoste a appelé à la prudence.
"Il faut faire extrêmement attention à un chiffre qui circule de manière isolée sans qu'on sache où il a été mesuré ni à quoi il correspond", a-t-il jugé.

"Je me suis posé pendant tout le week-end la question de savoir à quoi diable s'appliquait ce chiffre (...) un chiffre dont nous avons le sentiment depuis le début qu'il n'a aucun sens", a conclu M. Lacoste.

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Invité le Jeu 31 Mar - 10:21

09h15 le neuf-quinze

Après les monnaies, Sarkozy sauve Fukushima

Du Japon, nous parvient cette nouvelle difficilement croyable: Fukushima sera démantelée. Mais si ! A peine trois semaines après le début de la catastrophe, alors qu'on a essayé les hélicos, les camions de pompiers, demain peut-être des bâches (!) anti-fumées radioactives ou des super tankers pour évacuer les milliers de litres d'eau , sans empêcher les compteurs de radioactivité, sur terre, sur mer, dans les airs, dans l'eau, les légumes, le lait, de battre record sur record, le gouvernement japonais a pris la courageuse résolution d'informer le monde soulagé que Fukushima sera démantelée. On aimerait pouvoir en rire, mais le rire se fige, en pensant que jusqu'à ce jour, il s'est trouvé des ingénieurs, des dirigeants, des ministres, pour espérer récupérer la centrale en perdition, reboucher les fissures, des enceintes de confinement, donner un coup de serpillère, faire courant d'air pour chasser les miasmes, et s'éviter les fatigues toujours pénibles du démantèlement. Peut-être d'ailleurs certains l'espèrent-ils encore secrètement. Le plus incroyable, c'est qu'il se trouve dans la chaîne de l'information mondiale des agenciers pour reprendre cette déclaration du Premier ministre et en faire une sérieuse dépêche, des titreurs pour lui trouver un titre neutre, des éditeurs pour l'éditer, comme une vraie information.

>>>Japon Original.35716.demi

Heureusement, Sarkozy arrive. Avec son casque, et son grand lasso, pour capturer le panache. Et sa NKM pour proposer des smartphones aux pompiers. Et sa Lauvergeon pour vendre de l'EPR sécurisé, avec double coque. A travers leurs masques, les Japonais respirent. "Mais que fait donc Sarkozy ?" se demandaient-ils chaque matin, comme de vulgaires rebelles libyens en panne devant les villes ennemies. Qu'avons-nous fait, pour que le Sauveur du Monde nous oublie ? Les Japonais seront sûrement honorés d'apprendre (s'ils l'apprennent) que Sarkozy, pour les sauver, a momentanément reporté le projet de sauver le système monétaire mondial. Il n'assistera en effet qu'une heure (1) au séminaire du G20 sur les changes, à Nankin (pas grave, de toutes façons, rappelle Le Figaro (2), ce séminaire est "dominé par les personnalités françaises"). Pas question de prolonger le séjour. A Paris, l'attendent Copé, Fillon, les rebelles du neuf-deux, et autres affaires pressantes.


A propos, avez-vous noté cette information, sur le grand débat sur la laïcité ? Mais oui, vous savez bien, le grand débat, auquel Fillon n'assistera pas, le grand débat, parce qu'on est encore chez nous, nom de Dieu, et qu'on a le droit de débattre de ce qu'on veut, comme on veut, quand on veut, de bousculer les tabous, le débat auquel Copé a convié son pote musulman (3) pour le décharger du fardeau, ce débat-là, eh bien il durera...deux heures. C'est L'Express qui a levé le lièvre (4). Deux heures, en fin de journée, rapport à pas couper la journée, dans un "hôtel parisien". Mais enfin, il se sera tenu. Marquez-le tout de suite dans votre agenda, ils cherchent du monde.



Certains clients de courrier électronique bloquent l'accès direct aux liens. Aussi, vous trouverez ci dessous et en clair l'ensemble des adresses web de ce présent message :

(1) http://www.europe1.fr/Politique/Sarkozy-impatient-de-se-rendre-au-Japon-476721/

(2) http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/03/30/04016-20110330ARTFIG00743-g20-sarkozy-courtise-lachine.php

(3) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3886

(4) http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#10757

Daniel Schneidermann
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  niouze le Ven 1 Avr - 2:16

le plus drole (ou pas )
Japon: le PDG de Tepco à l'hôpital


Le PDG de Tepco, l'EDF japonais en charge des centrales nucléaires du pays et notamment de celle de Fukushima, a été admis à l'hôpital à cause d'une hypertension artérielle et de vertiges, rapporte la BBC. Ses fonctions sont momentanément assumées par le président (chairman) de l'entreprise, Tsunehisa Katsumata.

On a perdu de vue Masataka Shimzu depuis sa dernière apparition publique le 13 mars –soit 17 jours au moment où nous rédigeons cette brève. Pendant que Tepco devait gérer la crise nucléaire en cours depuis le séisme et le tsunami qui ont touché l'archipel le 11 mars, il était en congé maladie.

Des porte-parole de Tepco ont ainsi expliqué que leur PDG était tombé malade le 16 mars et avait pris un congé maladie, abandonnant momentanément son rôle au sein groupe de crise instauré avec le gouvernement.

Ils ont souligné que, même s'il n'était plus dans les locaux du groupe de crise pendant quelques jours, il a continué à travailler depuis un autre bureau du siège de Tepco, et ajouté qu'il n'avait pas eu besoin d'être mis sous intraveineuse.

Quelle maladie touchait Masataka Shimizu? Un porte-parole a dit à Bloomberg que «le surmenage» était à l'origine de l'arrêt maladie de son patron...

Il avait donné la première conférence de presse de la société après la première explosion, où il s'était excusé, mais n'a pas participé aux conférences de presse qui ont eu lieu depuis.

Sa dernière intervention consistait en un simple communiqué de presse, samedi 19, où il redisait combien il regrettait d'avoir «causé tellement de problèmes». La veille, le directeur général de Tepco avait éclaté en larmes en quittant un briefing de journalistes sur la situation de la centrale de Fukushima. Alors que les porte-parole de l'entreprise gèrent la communication de crise, ils n'avaient pas jusque-là dévoilé aux journalistes que Shimizu était tombé malade.

Pour les analystes interviewés par Bloomberg, le PDG va finir par quitter son entreprise –dont l'indice est au plus bas depuis 1977–, comme l'affirme l'ancien vice-président de Goldman Sachs Asie:

«Inévitablement, Shimizu va démissionner, c'est davantage une question de timing.»

Son successeur sera probablement choisi parmi des hauts responsables en activité à Tepco, en tout cas si la décision suit la tradition: l'entreprise n'a jamais nommé un PDG venant de l'extérieur.

Bloomberg rapporte que le PDG avait promis il ya trois ans de «retrouver la confiance» dans l'énergie nucléaire, après le tremblement de terre de 2007 qui avait fait fermé la plus grosse centrale de Tepco. Le journal conclut que la catastrophe en cours à Fukushima «a détruit toutes les chances qu'il avait d'y parvenir».

http://www.slate.fr/lien/36211/japon-pdg-tepco-malade-demission
a ce niveau la le gars devrait se faire harakiri

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Invité le Sam 2 Avr - 19:51

Fukushima : fissure sur le réacteur n°2, fuite d’eau radioactive en mer
France Info - 08:44

L’opérateur de la centrale de Fukushima annonce la découverte d’une nouvelle fissure sur le réacteur 2 et une fuite d’eau radioactive en mer.

>>>Japon Reacteurweb-f3ce3
Une vue des réacteurs 2 et 3 de Fukushima, prise le 31 mars dernier par les forces navales d'autodéfense japonaises
© AFP / Ho / MARITIME SELF DEFENSE FORCE vie JIJI

C’est la structure en béton du réacteur numéro 2 qui est fissuré, indique Tepco. De l’eau hautement radioactive s’en échappe et s’écoule en mer. La radioactivité mesurée à cet endroit est de 1.000 milliSieverts par heure.
Pour colmater la fuite, l’opérateur de la centrale s’apprête à injecter du béton.

Cette fissure pourrait être à l’origine des très forts taux de radioactivité mesurées en mer au large de la centrale accidentée. On ignore en revanche si l’eau contaminée provient du réacteur lui-même. De même, l’importance de la fuite - et donc la quantité d’eau radioactive rejetée en mer - reste à déterminer
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  niouze le Dim 3 Avr - 13:21

tient un petit bouquin que j'ai lu étant jeunes niourk
commence a me demander si il va pas devenir réalité Wink

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  niouze le Lun 4 Avr - 16:14

Japon : des milliers de tonnes d’eau radioactive rejetés à la mer


L’opérateur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, Tepco, commence aujourd’hui à rejeter dans la mer 11.500 tonnes d’eau radioactive accumulées dans ses installations.



La société japonaise Tokyo Electric Power (Tepco), gestionnaire de la centrale nucléaire de Fukushima, située à 250 kilomètres environ au nord de Tokyo, a annoncé qu’elle s’apprête à déverser dans la mer 11.500 tonnes d’eau radioactive, soit l’équivalent de 350 camions-citernes de grande capacité.

Depuis le séisme du 11 mars, suivi d’un tsunami, les réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi ont été sérieusement endommagés. Afin d’empêcher les barres de combustible nucléaire d’entrer en fusion, des dizaines de milliers de tonnes d’eau ont été déversées sur quatre des six réacteurs que compte la centrale.


Faire de la place pour de l’eau plus radioactive encore

Résultat : de l’eau hautement contaminée s’est accumulée dans les salles des machines, en particulier dans celle du réacteur 2, avec un taux de radioactivité supérieur à 1000 millisieverts par heure, ce qui empêche toute activité humaine, et donc, les travaux de remise en état du réseau électrique et des circuits de refroidissement.

Selon le porte-parole de l’opérateur de la centrale, il est nécessaire de transvaser cette eau "dans des réservoirs prévus pour le traitement des déchets".
Seulement voilà : ces réservoirs sont actuellement remplis… de 10.000 tonnes d’eau faiblement radioactive. "Il faut rejeter cette eau pour faire de la place ", affirme le représentant de Tepco. La société japonaise affirme que ces rejets n’auraient aucune conséquence sur la santé.


Par ailleurs, de l’eau contaminée provenant du réacteur 2 continue à s’écouler dans l’océan par une brèche de 20 centimètres découverte dans une fosse qui surplombe la mer. Pour l’instant, les tentatives de colmatage ont échoué.
Virginie Pironon, avec agences

http://www.france-info.com/monde-japon-2011-04-04-japon-des-milliers-de-tonnes-d-eau-radioactive-rejetes-a-la-mer-527555-14-517.html

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  niouze le Mer 6 Avr - 8:58

JAPON : des millions de personnes à la merci de la radioactivité !
Depuis lundi 28 mars, l’attention est focalisée sur l’activité de l’eau de mer et certains médias s’inquiètent de la survenue d’une « catastrophe écologique »
1. La CRIIRAD rappelle que l’urgence concerne la protection sanitaire des habitants des zones contaminées. Depuis le 12 mars dernier,
ils subissent, jour après jour, heure après heure, l’impact des rejets radioactifs de la centrale
nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI. Toutes les voies d’exposition se cumulent :
o Exposition aux rayonnements qu’émettent les aérosols et les gaz radioactifs que les vents
transportent vers les zones habitées, celles de la Préfecture de Fukushima, bien sûr, mais aussi
bien au‐delà de la ville de Sendai, à 100 km au nord et bien au‐delà de Tokyo à 230 km au sud.
o Exposition aux rayonnements émis par les produits radioactifs qui retombent progressivement
au sol (du fait de la gravitation, des pluies et de la neige) et s’accumulent sur les surfaces ;
Les débits de dose sont multipliés par 10 à bien plus de 100 km de la centrale nucléaire, par 100
à quelques 60 ou 70 km de distance et quand l’on considère un périmètre d’une cinquantaine
de kilomètres certaines valeurs dépassent de 1 000 fois le niveau normal.
Il s’agit là de zones où
les populations n’ont été ni évacuées, ni confinées. Et ces niveaux d’exposition ne
correspondent pas à des élévations ponctuelles des flux de rayonnements. Rappelons qu’une
valeur de 8 μSv/h (qui ne constitue pas un maximum) correspond à 64 μSv pour 8 h de
présence et à 1 152 μSv sur 18 jours, soit une valeur supérieure à la limite de dose maximale
admissible sur 1 an (1 mSv). Et si les gaz radioactifs ont pénétré, comme nous le pensons, à
l’intérieur des habitations, il faut calculer les doses d’exposition externe sur la base de 24 h/jour
(on arrive alors à plus de 3 mSv/an, soit 3 fois la limite de dose maximale admissible sur 1 an).
o Contamination externe à cause du dépôt des particules radioactives sur la peau et les cheveux
(une contamination qui peut très facilement se transformer en contamination interne si la peau
comporte des blessures ou de simples microlésions ; si les doigts sont portés à la bouche, au

1
« Alerte maximum pour éviter la catastrophe écologique » ‐ Dauphiné Libéré du 30 mars 2011.
Une « catastrophe » somme toute assez limitée : ‘’ « A l’échelle planétaire ou même à l’échelle du Pacifique, cela ne
créera aucun problème. Mais à proximité immédiate de Fukushima, il va falloir envisager une interdiction stricte de la
pêche » durant des mois estime Simon Boxall, professeur au centre national d’océanographie de l’université de
Southampton’’.
Document CRIIRAD – Corinne CASTANIER

nez ; si la personne manipule des aliments sans s’être lavé les mains ; si les aérosols déposés sur
les cheveux sont remis en suspension et inhalés...) ;
o Contamination interne par INHALATION des aérosols et gaz radioactifs présents dans l’air :
parce que l’on ne peut pas s’arrêter de respirer, parce que les simples masques à poussières
portés par la population ne procurent AUCUNE PROTECTION contre les iodes radioactifs gazeux
dont l’air est chargé ; parce que le confinement à l’intérieur des bâtiments est une contre‐
mesure de COURT TERME qui n’aurait jamais dû être prolongée sur plus de 15 jours : soit les
personnes s’asphyxient parce que le confinement fonctionne, soit il est imparfait, et elles sont
alors approvisionnées en oxygène ET en produits radioactifs ! ;
o Contamination interne par INGESTION d’eau et d’aliments contaminés : parce que le contrôle
des aliments à risque a commencé de façon tardive ; parce que ne sont retirés de la
consommation que les aliments dont le taux de radioactivité dépasse les normes, qui sont plus
protectrices que les normes en vigueur en France et en Europe, mais qui restent quand même
très élevées2.
Pour calculer la dose de rayonnement reçue par une personne, et évaluer ainsi le risque
sanitaire auquel elle est exposée, il faut tenir compte de toutes les voies d’exposition, interne et
externe, de tous les radionucléides, de tous les aliments. Ce travail est difficile à réaliser étant
donné l’absence de mesure sur les débits de dose dans les zones les plus exposées pendant tout le
début de la crise, la rareté des contrôles relatifs à la contamination de l’air, les interrogations sur
la composition isotopique des rejets radioactifs, l’absence de résultats sur les niveaux d’exposition
à l’intérieur des habitations où la population est confinée (rayon de 30 km).
Depuis une dizaine de jours, les résultats se multiplient. Du fait de l’urgence, la stratégie de
prélèvement et d’analyse manque de cohérence et beaucoup de chiffres sont inutilisables pour
l’évaluation des doses et des secteurs à risque : mesures de débits de dose ponctuels, mesures
d’activité surfacique en becquerels, sans mention des radionucléides concernés, etc. Cependant,
de nombreux résultats, même ponctuels, témoignent du niveau de risque auquel les populations
sont confrontées. La CRIIRAD publiera demain une première synthèse des éléments qu’elle a
collectés.
Compte tenu de l’importance de la contamination, compte tenu de l’impossibilité de prévoir
quelles quantités de produits radioactifs seront encore rejetées demain, après‐demain... dans
l’atmosphère, la CRIIRAD réitère son appel aux autorités japonaises pour que le maximum soit
fait pour évacuer la population bien au‐delà du rayon de 20 km et pour apporter aux
populations les plus affectées le maximum de produits alimentaires non contaminés. Elle
appelle également la communauté internationale à apporter tout l’aide logistique et financière
possible pour que les interventions se fassent au plus vite.

http://www.criirad.org/

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Invité le Dim 10 Avr - 13:48

L’impossible recrutement des intérimaires de Fukushima
FRANCE INFO - 08:31

Depuis que le gouvernement japonais a décidé de doubler les doses de radiation auxquelles peuvent être exposés les ouvriers de la centrale de Fukushima, les sociétés de travail intérimaire ont beaucoup de mal à recruter...


De 100 à 250 millisieverts. ce sont les doses de rayonnement ionisant auxquels les ouvriers peuvent désormais être exposés selon le ministère japonais de l’industrie. Cela pourrait leur permettre d’y travailler plus longtemps. Mais une exposition annuelle à plus de 100 millisieverts augmente déjà beaucoup les risques ultérieurs de cancer.

Depuis plus d’un mois, ils sont ainsi des centaines à se relayer pour tenter d’éviter une catastrophe nucléaire. Mais depuis l’instauration de ces nouvelles normes, les sociétés de travail intérimaire ont de plus en plus de mal à recruter...

L’impossible recrutement des ouvriers de Fukushima, correspondance de Frédéric Charles (1'12")

Tepco, l’opérateur de la centrale a d’ailleurs annoncé ce matin qu’un ouvrier qui travaillait sur ce site, près de la salle de machines du réacteur 2, avait dû être hospitalisé. “Un ouvrier d’une trentaine d’années, employé d’une société sous-traitante, s’est plaint en fin de matinée de vertiges et a déclaré qu’il ne se sentait pas bien... Il était conscient mais avait besoin d’aide pour marcher. Il n’est pas blessé et on ignore encore la cause de son état” a indiqué à l’AFP un porte parole de Tepco. Twisted Evil
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  niouze le Lun 11 Avr - 14:27

Le Japon élargit la zone d'exclusion autour de Fukushima
Un mois jour pour jour après le séisme et le tsunami qui a dévasté le nord-est du Japon, le gouvernement japonais a tenu à faire preuve d'optimisme en annonçant, lundi 11 avril, que le risque de voir "une nouvelle fuite radioactive majeure s'est considérablement réduit".

Mais dans le même temps, les autorités japonaises ont fait savoir que la zone d'exclusion autour de la centrale de Fukushima Dai-Ichi (n°1), actuellement de 20 kilomètres, allait être élargie. Le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, a estimé qu'elle pourrait être portée à 30 kilomètres en raison des risques d'accumulation de radioactivité. Le gouvernement avait jusqu'à présent résisté aux appels en ce sens de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), alors que des pays comme les Etats-Unis et l'Australie ont invité leurs ressortissants à ne pas s'approcher à moins de 80 km du site.

Dans tout le pays, une minute de silence a été observée à 14 h 46, heure locale (7 h 46, heure de Paris) pour marquer le premier mois de la pire catastrophe survenue au Japon depuis la deuxième guerre mondiale, et qui a fait plus de 27 000 morts et disparus.

La menace d'une catastrophe nucléaire plus grave que celle de Tchernobyl, en 1986, est redoutée partout dans le monde depuis qu'une vague géante de 14 mètres de haut, provoquée par un séisme de magnitude 9, a totalement submergé les protections de la centrale située au bord de l'océan Pacifique. Le réseau d'alimentation électrique a été détruit et les circuits de refroidissement ont été interrompus, provoquant un début de fusion des barres de combustible, suivi d'explosions et de dégagements de fumées radioactives.

LES EXCUSES DU PDG DE TEPCO

Masataka Shimizu, le PDG de Tokyo Electric Power (Tepco), l'opérateur de la centrale, doit se rendre dans la région lundi pour s'excuser des troubles causés aux habitants de la préfecture de Fukushima. Il doit rencontrer le gouverneur de la préfecture, Yuhei Sato, qui jusqu'à présent n'a pas souhaité le voir. Le patron de Tepco n'a en revanche pas prévu pour l'instant de rencontrer les habitants contraints d'évacuer les environs.

Il s'agira de la première apparition publique de M. Shimizu depuis le 13 mars. Le PDG était tombé malade le 16 mars et avait alors pris une semaine d'arrêt de travail. Il avait également été hospitalisé pendant une semaine pour hypertension artérielle.

M. Shimizu doit visiter le Centre de crise de la centrale, installé dans l'immeuble du gouvernement de la préfecture de Fukushima. "Il va rencontrer des responsables et des employés auxquels il va réitérer nos excuses et exprimer notre gratitude pour le travail qu'ils accomplissent", a précisé le porte-parole de Tepco, Taichi Okazaki.

Un femme qui a dû quitter sa maisons dans la préfecture d'Iwate participe à la minute de silence pour les victimes du séisme et du tsunami du 11 mars.

Un femme qui a dû quitter sa maisons dans la préfecture d'Iwate participe à la minute de silence pour les victimes du séisme et du tsunami du 11 mars.REUTERS/Toru Hanai

"LA CENTRALE N'EST PAS EN ÉTAT DE FONCTIONNER"

Cet accident nucléaire est encore loin d'être terminé, estiment les experts, qui préviennent que des semaines, voire des mois, seront nécessaires pour stabiliser la situation. "Il est évident que la centrale n'est pas en état de fonctionner normalement", a reconnu Yukio Edano. Tokyo a déjà annoncé que Fukushima Dai-Ichi, dont le premier des six réacteurs a été construit au début des années 1970, ne sera pas redémarrée.

Le premier ministre, Naoto Kan, doit donner en fin d'après-midi une conférence de presse pour faire le point de la situation et tenter de redonner le moral aux Japonais, très affectés par la triple catastrophe. Il a publié une lettre de remerciements dans plusieurs grands quotidiens à travers le monde pour témoigner de sa gratitude envers l'aide reçue par le Japon.
http://www.lemonde.fr/japon/article/2011/04/11/le-japon-assure-que-le-risque-d-une-fuite-radioactive-majeure-s-est-reduit_1505690_1492975.html

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  spike le Lun 11 Avr - 15:41


Le Japon à nouveau secoué par un fort séisme

Un puissant séisme de magnitude 6,6 s'est produit lundi dans le nord-est du Japon, non loin de la centrale nucléaire de Fukushima, provoquant une brève alerte au tsunami et interrompant ponctuellement l’électricité de trois réacteurs à la centrale nucléaire de Fukushima..

-> Lire aussi sur «Sciences 2», le blog de notre spécialiste, Sylvestre Huet.

La secousse, survenue à 17h16 (8h16 GMT), avait une magnitude de 6,6 selon l’Institut de géophysique américain (USGS), qui l’avait initialement mesurée à 7,1.

Son épicentre était situé sur terre, à 13 km seulement de profondeur, et à 81 km au sud-sud-est de la ville de Fukushima, a précisé l'Institut.







Tokyo Electric Power (Tepco), propriétaire et opérateur de la centrale de Fukushima, située sur la côte, a immédiatement ordonné aux ouvriers d'évacuer le site accidenté par le tsunami du 11 mars.

L'alimentation électrique des réacteurs 1, 2 et 3 a été coupée, a aussi annoncé Tepco. Avant, d'indiquer qu'elle avait été rétablie, environ cinquante minutes plus tard. Selon l'agence de presse Kyodo, aucun dégât n'a pour l'instant été signalé à la centrale.

«L’entreprise a ordonné aux employés de partir et de se mettre à l’abri dans un bâtiment résistant aux séismes», a indiqué un porte-parole. «Nous sommes en train de vérifier si cela n’a pas causé de problème de sécurité aux réacteurs. Il faut attendre un peu pour constater s’il y a eu un impact», a-t-il ajouté.

M. Nishiyama a précisé que les réacteurs 4, 5 et 6 de la centrale n’avaient «pas présenté de problèmes particuliers».

La Police nationale a signalé qu’une voiture avait été ensevelie dans un glissement de terrain dans la préfecture de Fukushima, sans pouvoir préciser le nombre d’occupants.

La secousse a été ressentie jusqu'à Tokyo, à 163 km plus au sud, où les immeubles ont tremblé pendant plusieurs dizaines de secondes.

Une alerte à un tsunami pouvant atteindre un mètre de hauteur a été déclenchée sur les côtes de la préfecture de Fukushima et celle voisine de Miyagi, sur la façade Pacifique du Tohoku (nord-est), dévastées il y a exactement un mois par un séisme de magnitude 9 suivi d'un tsunami géant qui ont fait plus de 27.000 morts et disparus.

Aucune vague anormale n’ayant été enregistrée lundi le long du littoral, l’alerte au raz-de-marée a été levée moins d’une heure après.

La zone d'évacuation autour de Fukushima élargie

Par ailleurs, le gouvernement japonais a décidé d'étendre la zone d'évacuation aux alentours de la centrale de Fukushima, actuellement fixée à un rayon de 20 km autour du site.

Les périmètres de sécurité autour de Fukushima (cliquer ici pour agrandir, en PDF)







Le risque d'une fuite ponctuelle majeure est considérablement réduit, a affirmé lundi Yukio Edano, mais l'exposition prolongée à de faibles doses de radioactivité peut néanmoins constituer un danger qui justifie cette mesure de précaution, a-t-il expliqué.

«C'est une chose très difficile, mais nous allons demander aux populations concernées de partir dans le mois à venir», a-t-il précisé lors d'une conférence de presse retransmise à la télévision.

Au-delà des 20 km, le gouvernement a prévu d'ordonner aux habitants de localités précises, et non dans un périmètre circulaire donné, de quitter leur domicile. Il prendra pour cela en compte les mesures de radioactivité effectuées et le cumul des radiations que les humains sont susceptibles d'y recevoir sur une longue durée.

Des organismes internationaux, comme l'Agence Internationale de l'Energie atomique (AIEA), ont depuis plusieurs semaines souhaité une extension de la zone d'évacuation.

(Source AFP)
http://www.liberation.fr/terre/01012331009-japon-fort-seisme-et-alerte-au-tsunami
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  niouze le Mer 13 Avr - 15:53

>>>Japon 1302683183

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  spike le Lun 18 Avr - 16:33



FUKUSHIMA : LE PLAN POUR EN SORTIR
Ce matin, la Tepco a annoncé son "plan" pour sortir de la crise nucléaire la centrale de Fukushima. Un plan encore plein de trous... mais qui a le mérite de donner un ordre de grandeur pour la durée des travaux. Le porte-parole du gouvernement japonais a traduit cette durée pour les habitants évacués de la zone des 20 kilomètres soit "au moins 9 mois" avant de pouvoir y revenir. Mais cela ne voudra pas dire s'y réinstaller, car des zones trop contaminées devront être interdite au séjour durant beaucoup plus longtemps.

Le plan s'articule en plusieurs programmes qui s'appliquent aux différents problèmes :

► les trois réacteurs accidentés. L'objectif est de les conduire vers un "arrêt à froid", c'est à dire l'équivalent de la situation d'un réacteur en situation normale que l'on peut ouvrir pour lui enlever son combustible nucléaire. Mais c'est là une présentation peu réaliste, car si le coeur du réacteur sera arrêté, l'environnement radioactif autour empêchera pour longtemps tout accès à des travailleurs. Donc, soit il faudra attentre très longtemps pour y accéder, soit recourir à des robots. En tous cas, le schéma ci-dessus résume le mode opératoire : il s'agit de créer un circuit d'eau entre le réacteur et la salle des machines, puis de faire passer ce circuit par un filtre et un échangeur de chaleur où l'eau se refroidira avant de retourner au réacteur. La Tepco annonce avoir besoin de 3 mois pour construire ce système. Puis, il devra fonctionner plusieurs mois. Une fois l'arrêt à froid obtenu (un combustible à moins de 100°C), il faudra retirer ce qui reste de combustibles nucléaire transportable, personne ne sait si les outils de manutention normaux seront à même de le faire.

► les combustibles nucléaires. C'est le grand trou du plan. Certes les industriels constructeurs des réacteurs (Hitachi et Toshiba) viennent de proposer de les retirer des réacteurs et des piscines. Mais, prudents, ils annoncent un délai de cinq ans pour le faire. Et le flou entretenu sur les moyens à utiliser pour le faire est en rapport avec la difficulté que représente le mikado infernal des poutrelles en béton et métal qui encombrent les parties hautes des bâtiments réacteurs.

► la maîtrise de la contamination radioactive. Tepco évoque la construction d'une "couverture géante" au dessus des réacteurs pour y confiner les poussières radioactives qui seraient mobilisées lors des travaux, munie de filtres. Par ailleurs la projection de résines sur le sol du site et sur les débris pour y fixer les particules radioactives semble avoir été positif et l'ensemble du site devrait être traité ainsi.

Hier, des robots mobiles ont été envoyés pour la première fois dans les bâtiments réacteurs 1 et 3. Ils ont ouvert les portes et pénétré à l'intérieur pour y mesurer les taux de radioactivité. Ils sont exploré les lieux 50 minutes dans le réacteur n°1 et deux heures dans le réacteur n°3. Ici, voici comment la NHK a présenté cette opération. Les taux de radiations mesurés sont bien sûr très élevés, entre 10 et 49 millisieverts par heure dans le n°1 et jusqu'à 57 millisieverts par heure dans le n°3.

Ici une vidéo où l'on voit le robot en démonstration.

Par Sylvestre Huet, le 18 avril 2011
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2011/04/fukushima-le-plan-pour-en-sortir.html
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  ivo le Jeu 21 Avr - 17:09

Une zone interdite de 20 km autour de la centrale de Fukushima
FRANCE INFO - 10:30
Pour éviter que les habitants ne retournent chez eux, le gouvernement japonais a annoncé que la zone d’évacuation deviendrait zone interdite, dont l’accès sera surveillé par les autorités - les contrevenants risquent une forte amende, ou même la prison. 80.000 habitants ont été évacués, depuis le 11 mars.

>>>Japon J9-2-e2926
Les contrôles, à la sortie de la zone d'évacuation - 20km autour de la centrale de Fukushima.
© REUTERS/ Kyodo

Un no man’s land. Parce que le danger est trop grand. En inspectant les milieux de maisons abandonnées, depuis le séisme et le tsunami du 11 mars, la police s’est rendu compte qu’une soixantaine de familles étaient revenues sur les lieux, malgré les risques liés aux radiations radioactives.
Ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes, tout le monde en conviendra.

>>>Japon Jap-1-117fe
La zone d’évacuation autour de la centrale de Fukushima va devenir zone interdite. Précisions à Tokyo de Frédéric Charles. (0'59")


Du coup, le Premier ministre japonais, Naoto Kan, qui était ce matin en visite dans la zone d’évacuation, a annoncé que celle-ci deviendrait zone interdite. A compter de minuit, aujourd’hui (heure locale).
Les entrées et sorties seront rigoureusement contrôlées. Les habitants devront demander une autorisation avant de pénétrer dans le no man’s land. Et les contrevenants s’exposeront à une amende - jusqu’à 100.000 yens (835 euros) - ou même à de la prison provisoire.

80.000 habitants ont été évacués de la zone dangereuse, proche de la centrale nucléaire de Fukushima.
Le séisme, suivi du tsunami, a fait, selon les chiffres officiels, au moins 28.000 morts ou portés disparus. Et des dizaines de milliers de sinistrés. En début de semaine, 130.000 personnes vivaient encore dans des abris de fortune.

Et la situation n’est pas près de s’améliorer. Tepco, l’opérateur nucléaire, a estimé que le reprise en main de Fukushima ne se ferait pas avant la fin de l’année. Au mieux. Tepco espère que les six réacteur de la centrale seront mis à "l’arrêt à froid" d’ici six à neuf mois - ce que les spécialistes jugent très optimiste...
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Invité le Ven 22 Avr - 12:11

Le niveau d’eau monte dans le réacteur numéro 3

Le réacteur numéro 3 est sujet à une augmentation inquiétante du niveau d’eau dans les sous sols. Le risque est que celle-ci déborde : elle était hier à 108 cm au dessous du niveau du sol. D’autant que le condenseur est plein et que TEPCO ne sait pas où mettre l’eau !

La fuite d’eau dans le réacteur numéro 2 aurait été colmatée, et on estime à 520 tonnes la quantité d’eau hautement radioactive rejetée. Ce rejet s’élève à environ 4 700 térabecquerels (téra = million de million), soit 940 térabecquerels de de césium 134, autant de césium 137, et 2800 térabecquerels d’iode-131. Cela représente 20 000 fois la limite annuelle autorisée !

Les opérations de pompage dans le réacteur numéro 2 devraient se terminer le 14 mai. On apprend que le robot qui a été envoyé a été « aveuglée » à cause de buée due à la présence de vapeur. Ceci créé des difficultés supplémentaires dans ses opérations de mesure et d’inspection.

La chaleur devient de plus en plus problématique pour les personnes travaillant sur le site. Entre la combinaison, et le masque qui empêche de boire fréquemment, les risques d’arrêts cardiaques vont s’accroître

Source : La Catastrophe de Fukushima
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  ivo le Lun 25 Avr - 19:28

Tepco réduit les salaires pour financer les réparations de Fukushima
FRANCE INFO - 15:32
La reconstruction des installations électriques endommagées par le séisme du 11 mars et l’indemnisation des victimes de l’accident nucléaire de Fukushima coûtent cher. La compagnie d’électricité japonaise a donc décidé de faire des économies : dirigeants, cadres et simples employés vont voir leurs salaires réduits.
Tepco veut économiser 54 milliards de yens, soit 455 millions d’euros. Et pour y arriver, la compagnie d’électricité a décidé de faire simple. Première mesure : geler les embauches avec l’annulation des 1.100 recrutements prévus en 2012.
D’autre part la société annonce dans un communiqué que les salaires des PDG et hauts dirigeants seront réduits de 50%, ses cadres intermédiaires de 25% et les simples salariés de 20%. Aucune information n’est fournie en revanche sur la durée de cette coupe salariale.

Cas de force majeure souligne Tepco dans ce communiqué : "en raison de l’impact sur nos comptes des montants à payer en vertu de la loi sur l’indemnisation pour dommages nucléaires aux personnes qui en ont été victimes, et du fait de l’augmentation des frais pour reconstruire les installations électriques".

La situation sur le site de la centrale de Fukushima Daiichi ne devraient pas se stabiliser avant six à neuf mois. Tepco, dont la gestion de la crise et la communication font l’objet de nombreuses critiques au Japon, s’enfonce donc un peu plus dans la crise. La compagnie prévoyait entre autre d’étendre ses activité dans la construction et l’exploitation de sites nucléaires à l’étranger. Des projets qui semblent pour le moins hasardeux depuis le séisme du 11 mars.


ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  ivo le Jeu 5 Mai - 11:30

Des ouvriers entrent dans le réacteur n°1 de Fukushima
FRANCE INFO - 11:12
Deux ouvriers sont entrés ce matin à l’intérieur du réacteur numéro un de la centrale de Fukushima Daiichi. L’opérateur nucléaire Tepco prévoit d"en envoyer douze aujourd’hui pour rebrancher un ventilateur permettant de faire baisser le niveau de radioactivité. C’est la première fois que des salariés pénètrent à l’intérieur d’un réacteur. Munis de combinaisons et de bouteilles d’oxygène, il ne pourront rester que 10 minutes chacun.

>>>Japon Fukutxt-2-6fb0e
Image de l'intérieur du réacteur numéro un de Fukushima Daiichi, prise par un robot américain Pacbot.
© REUTERS

Ils sont 12 et le Japon entier les connaîtra sans doute chacun par leur nom. Les 12 ouvriers qui vont entrer aujourd’hui pour la première fois dans le réacteur numéro un de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi font figure de héros nationaux. Motivés par la sauvegarde de leurs familles et de leurs villes, ils veulent éviter la catastrophe nucléaire et sont prêts pour cela à mettre en jeu leur santé.

Ils sont bien-sûr munis d’équipements lourds : des combinaisons qui sont de véritables scaphandres, avec des bouteilles d’oxygènes. Ils entreront dans le réacteur par une tente installée devant, et qui servira de sas pour éviter tout échappement radioactif. Chacun d’entre eux ne pourra passer que dix minutes à l’intérieur. En théorie, ils devraient être exposés durant ce temps à une dose de 3 millisieverts durant le temps qu’ils passeront à l’intérieur. La dose autorisée pour les travailleurs du nucléaire a été relevée par le gouvernement à la suite de la catastrophe : elle est de 250 tous les cinq ans en situation d’urgence. Elle était de 100 avant le séisme et le tsunami du 11 mars. Dans ces conditions, les conséquences sanitaires de la mission des 12 hommes sont difficiles à appréhender.

Douze ouvriers vont entrer pour la première fois dans le réacteur numéro un de la centrale de Fukushima, au Japon. Sur place, la correspondance de Frédéric Charles. (0'58")

A l’intérieur du réacteur numéro un, dont le toit a été soufflé par une explosion le lendemain du séisme, ils devront reconnecter huit tubes à des ventilateurs de manière à les remettre en fonction. Ces ventilateurs doivent faire baisser la radioactivité dans le réacteur, qui avait été mesurée à 49 millisieverts par heure le 17 avril. Si ils fonctionnent, d’autres ouvriers pourront entrer dans le réacteur pour remettre en service le système de refroidissement, toujours défectueux. Tepco estime qu’il ne faut pas compter reprendre le contrôle total de la centrale de Fukushima avant la fin de l’année.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

>>>Japon Empty Re: >>>Japon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum