les "joies" du sport ...

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Dim 17 Juin - 14:04

JO de Londres : ouverture d'une enquête sur des faits de marché noir
fr info
Le Sunday Times révèle que des membres de comités nationaux olympiques (CNO) et de la société officielle de billetterie auraient enfreint les lois en la matière en revendant des billets de manière illégale, parfois dix fois au-delà de leur prix.

Le Comité International Olympique a ordonné l'ouverture d'une enquête. "Si ces irrégularités étaient prouvées, le CIO imposeraient les plus fortes sanctions envers les CNO". Environ 1,2 million de billets pour les JO ont été fournis aux Comités nationaux olympiques à travers le monde à fin de revente dans leur propre pays, avec interdiction de les vendre à l'étranger.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  niouze le Lun 30 Juil - 14:29

les joies du sport et de tout vouloir privatisé ^^
[Vizu] Sécurité olympique
Le 27 juillet 2012 Pierre Alonso, Sabine Blanc

Pendant toute la préparation, la sécurité a été érigée en valeur cardinale des olympiades. Fiasco des gardes privés, militarisation du pays, multiples arrestations, Owni plonge dans un Londres sous haute surveillance. Avec une infographie et un chiffre clé : 1 athlète pour 4 agents de sécurité (toutes catégories confondues).

Pour ces XXXe olympiades qui s’ouvrent vendredi à Londres, les organisateurs ont vu sécurisé, très sécurisé. Un chiffre pour illustrer cette démesure : quatre agents de sécurité, toutes catégories confondues, pour un athlète (voir notre visualisation).

L’armée britannique met à disposition 17 000 hommes, soit 70% de plus que les troupes présentes en Afghanistan. Initialement, les effectifs ne devaient pas être aussi étoffés : au dernier moment, 3 500 hommes ont été appelés, pour pallier l’échec de la société de sécurité privée G4S, médaille d’or incontestée des ratés.
Médaille d’or du fiasco

“Fiasco”, “désastre”, “inexcusable”, “inacceptable”. “Amateur”. Les députés britanniques n’avaient de mots assez forts pour qualifier “l’humiliant” échec de G4S, rapporte le Guardian dans un article acerbe. Nicola Blackwood, députée conservatrice d’Oxford Ouest et Abingdon, confiait alors avoir eu peu confiance en G4S auparavant, “et plus du tout à présent”.

Le géant de la sécurité privée avait remporté l’appel d’offre et devait, dans un premier temps, fournir 2 000 gardes, pour un contrat de 86 millions de livres (environ 108 millions euros). Un deal revu à la hausse en décembre : c’est finalement plus du quintuple des effectifs que l’entreprise s’engage à apporter, 10 400 hommes et une addition qui s’élève à 284 millions de livres (362 millions d’euros).

Mais patatra ! Alors que la date fatidique se rapproche, G4S annonce qu’il ne pourra honorer ses engagements. Le 12 juillet, deux semaines avant le début de la grand’messe sportive, l’entreprise déclare que les objectifs de recrutement et de formation n’ont pu être remplis. Coup dur pour l’organisation des JO, qui a placé la sécurité de l’événement au premier rang de ses priorités. Le souvenir des attentats de 2005 est encore vif. La veille de l’explosion dans les métros et le bus, le CIO avait annoncé que la candidature de Londres était retenue.
Opération déminage

Face au fiasco G4S, les autorités ont lancé une opération déminage, à grand renfort de méthode Coué. Le président de Londres 2012, Lord Sebastian Coe se montre confiant :

Nous allons travailler dur, nous allons remédier à cela. La sécurité ne sera pas compromise. Ce n’est pas une question de chiffre, c’est une question de mélange [des personnels, NDLR].

Même écho au ministère de la culture. “Il est complètement normal” pour un contractuel de ne pas réussir à tenir ses engagements sur un projet de cette envergure selon Jeremy Hunt, qualifiant au passage d’”honorable” le comportement de G4S. Les députés, qui ont convoqué le directeur, Nick Buckles, n’ont pas partagé ce point de vue… Nick Buckles lui-même a dit regretter d’avoir accepté son contrat.

La suite a donné raison aux sceptiques. Le Guardian a raconté que les examens pouvaient être repassés plusieurs fois par ceux qui échouaient à la première tentative. Les apprentis vigiles pouvaient discuter entre eux des réponses au vu et au su des surveillants. Quant à l’utilisation des scanners, les futurs agents ont reçu des formations, minimes, de 20 minutes pour apprendre à détecter les armes.

Militarisation du pays

Le fiasco de G4S aura eu deux conséquences sérieuses. Ruiner les chances de G4S pour l’appel d’offre concernant la gestion de neuf prisons et la privatisation la police dans les régions des Midlands de l’Ouest et du Surrey, un contrat record de 1,5 milliards d’euros. Et militariser le pays pendant toute la période des Jeux Olympiques.

Face aux lacunes de G4S, les autorités ont décidé de faire appel à l’armée. 17 000 militaires seront déployés, une situation inédite depuis… la Second guerre mondiale. Clou – acéré – du dispositif : des missiles sol-air ont été installés sur plusieurs sites à l’intérieur de la capitale, y compris sur les toits d’immeubles d’habitations.

Les habitants de la Fregg Wing Tower, dans l’Est de Londres, ont tenté de s’y opposer. En vain. La justice a donné raison à la sécurité. L’un des avocats des habitants, Martin Howe, l’a expliqué à Rue89 :

C’est la première fois, dans l’histoire de la Grande Bretagne, que pendant une période de paix des troupes, des armes sont postées dans une aire résidentielle, avec des citoyens lambda. La dernière fois, c’était pendant le Blitz, en 1941, quand la Luftwaffe est venue. C’était quand même très différent comme situation.

A Lexington, au nord du centre de Londres, un château d’eau accueille une batterie de missiles sol-air à grande vitesse d’une portée de 5 km. Un navire de guerre, le HMS Ocean, mouille dans les eaux de la Tamise et transporte des hélicoptères de combats. Le secrétaire d’État à la Défense, Philip Hammond a précisé que “[des] hommes déployés au sol seront épaulés par des jets rapides et des hélicoptères qui protégeront le ciel de Londres pendant les Jeux”.
Arrestations en série

Les services antiterroristes n’ont pas été en reste durant toute la préparation. Dans une rare déclaration publique, le chef du MI5 – le FBI de sa Majesté – avait averti que les Jeux Olympiques constituaient “une cible privilégiée” par certains groupes terroristes, ajoutant après les précautions oratoires de mise (“Parler du futur revient toujours à parler de l’incertitude”) :

Les jeux ne seront pas une cible facile. Nous avons démantelé de multiples projets terroristes ici et à l’étranger ces dernières années ce qui prouve bien que le Royaume-Un n’est pas une cible si facile pour le terrorisme.

Scotland Yard a allié le geste à la parole. Fin juin, deux suspects ont été interpelés par la section antiterroriste de la Metropolitan Police. Ils avaient été aperçus pagayant sur un canoë à proximité du village olympique et tirant avec des armes à feu dans l’Essex, à l’Est de Londres.

Quelques jours plus tard, sept autres suspects étaient arrêtés dans le nord du pays, officiellement sans lien avec les Jeux Olympiques, qui commencent vendredi soir. “Plus vite, plus haut, plus fort”, sous le plus mauvais temps que Londres ait connu depuis que les statistiques existent.
owni.fr

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  niouze le Lun 30 Juil - 14:57

JO 2012 : bienvenue en dystopie cyberpunk
Le 30 juillet 2012 Lionel Maurel (Calimaq)

Dans la littérature cyberpunk, de grandes firmes ont supplanté l'État, qui leur a octroyé des pouvoirs exorbitants. Ce cauchemar de fiction devient réalité durant ces Jeux de Londres qui consacrent la toute-puissance du copyright des sponsors.
[note perso de niouze] pas que dans le sport , la guerre , les crises et même les catastrophe .... sont aussi l'avenement de cette toute puissance privée face a un état qui ne tient de plus en plus que le role de portefeuille , pas d'etat c'est bien notre credo mais pas pour que celui ci soit supplanté par des boite privée [fin du hs]
À première vue, il y a assez peu de rapports entre les Jeux olympiques de Londres et les univers dystopiques du cyberpunk, tel qu’ils ont été imaginés à partir des années 80 dans les romans de William Gibson, de Bruce Sterling de Philip K. Dick ou de John Brunner.

À bien y réfléchir cependant, le dopage – dont le spectre rôde sans surprise toujours sur ces Jeux 2012 – est déjà un élément qui fait penser au cyberpunk, où les humains cherchent à s’améliorer artificiellement par le biais d’implants bioniques ou l’absorption de substances chimiques.

Mais c’est plutôt à travers la gestion des droits de propriété intellectuelle par le CIO que l’analogie avec le cyberpunk me semble la plus pertinente et à mesure que se dévoile l’arsenal effrayant mis en place pour protéger les copyrights et les marques liés à ces Jeux olympiques, on commence à entrevoir jusqu’où pourrait nous entraîner les dérives les plus graves de la propriété intellectuelle.

Une des caractéristiques moins connues des univers cyberpunk est en effet la place que prennent les grandes corporations privées dans la vie des individus. L’article de Wikipédia explicite ainsi ce trait particulier :

Multinationales devenues plus puissantes que des États, elles ont leurs propres lois, possèdent des territoires, et contrôlent la vie de leurs employés de la naissance à la mort. Leurs dirigeants sont le plus souvent dénués de tout sens moral. La compétition pour s’élever dans la hiérarchie est un jeu mortel.

Les personnages des romans cyberpunk sont insignifiants comparativement au pouvoir quasi-divin que possèdent les méga-corporations : ils sont face à elles les grains de sable dans l’engrenage.

Dans les univers cyberpunk, les firmes privées les plus puissantes ont fini par absorber certaines des prérogatives qui dans notre monde sont encore l’apanage des États, comme le maintien de l’ordre par la police ou les armées. Les corporations cyberpunk contrôlent des territoires et les employés qui travaillent pour elles deviennent en quelque sorte l’équivalent de “citoyens” de ces firmes, dont les droits sont liés au fait d’appartenir à une société puissante ou non.
Olympics Game Act

Pour les JO de Londres, le CIO est parvenu à se faire transférer certains droits régaliens par l’État anglais, mais les romanciers de la vague cyberpunk n’avaient pas prévu que c’est par le biais de la propriété intellectuelle que s’opérerait ce transfert de puissance publique.
les "joies" du sport ... Calimaq-JO-cyberpunk-1
Image de gauche : Des opposants aux Jeux qui détournent le logo officiel de l’évènement. Vous allez voir que ce n’est pas sans risque sur le plan juridique… | Image de droite : Des affiches protestant contre les restrictions imposées par le CIO sur le fondement du droit des marques.

Pour défendre ses marques et ses droits d’auteur, mais aussi être en mesure de garantir de réelles exclusivités à ses généreux sponsors comme Coca-Cola, Mac Donald’s, Adidas, BP Oil ou Samsung, le CIO a obtenu du Parlement anglais le vote en 2006 d’un Olympics Game Act, qui lui confère des pouvoirs exorbitants. L’Olympics Delivery Authority dispose ainsi d’une armada de 280 agents pour faire appliquer la réglementation en matière de commerce autour des 28 sites où se dérouleront les épreuves et le LOCOG (London Organizing Committee) dispose de son côté d’une escouade de protection des marques, qui arpentera les rues de Londres revêtue de casquettes violettes pour s’assurer du respect de l’Olympics Brand Policy. Ils auront le pouvoir d’entrer dans les commerces, mais aussi dans les “locaux privés”, et de saisir la justice par le biais de procédures d’exception accélérées pour faire appliquer des amendes allant jusqu’à 31 000 livres…

L’Olympics Game Act met en place une véritable police du langage, qui va peser de tout son poids sur la liberté d’expression pendant la durée des jeux. Il est par exemple interdit d’employer dans une même phrase deux des mots “jeux”, “2012″, Twenty Twelve”, “gold”, “bronze” ou “medal”. Pas question également d’utiliser, modifier, détourner, connoter ou créer un néologisme à partir des termes appartenant au champ lexical des Jeux. Plusieurs commerces comme l’Olympic Kebab, l’Olymic Bar ou le London Olympus Hotel ont été sommés de changer de noms sous peine d’amendes.

L’usage des symboles des Jeux, comme les anneaux olympiques, est strictement réglementé. Un boulanger a été obligé d’enlever de sa vitrine des pains qu’il avait réalisés en forme d’anneaux ; une fleuriste a subi la même mésaventure pour des bouquets reprenant ce symbole et une grand-mère a même été inquiétée parce qu’elle avait tricoté pour une poupée un pull aux couleurs olympiques, destiné à être vendu pour une action de charité !

Cette règle s’applique aussi strictement aux médias, qui doivent avoir acheté les droits pour pouvoir employer les symboles et les termes liées aux Jeux. N’ayant pas versé cette obole, la chaîne BFM en a été ainsi réduite à devoir parler de “jeux d’été” pour ne pas dire “olympiques”. Une dérogation légale existe cependant au nom du droit à l’information pour que les journalistes puissent rendre compte de ces évènements publics. Mais l’application de cette exception est délicate à manier et le magazine The Spectator a été inquiété pour avoir détourné les anneaux olympiques sur une couverture afin d’évoquer les risques de censure découlant de cet usage du droit des marques. Cet article effrayant indique de son côté que plusieurs firmes anglaises préfèrent à titre préventif s’autocensurer et dire “The O-word” plutôt que de se risquer à employer le terme “Olympics“. On n’est pas loin de Lord Voldemort dans Harry Potter, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Dire-Le-Nom !
Censure

Le dérapage vers la censure, le CIO l’a sans doute déjà allègrement franchi. Le blog anglais Free Speech rapporte que les comptes Twitter d’activistes protestant contre la tenue des Jeux à Londres ont été suspendus suite à des demandes adressées à Twitter, parce qu’ils contenaient dans leur nom les termes JO 2012. Des moyens exceptionnels de police ont aussi été mis en place pour disperser les manifestations et patrouiller dans plus de 90 zones d’exclusion. Plus caricatural encore, il n’est permis de faire un lien hypertexte vers le site des JO 2012 que si l’on dit des choses positives à leurs propos ! Même Barack Obama et Mitt Romney ont été affectés par la police du langage du CIO, qui a exigé pour violation du copyright que des vidéos de campagne faisant allusion aux JO soient retirées…

Pour les spectateurs qui se rendront dans les stades, le contrôle sera plus drastique encore et ils seront liés par des clauses contractuelles extrêmement précises, détaillées sur les billets d’entrée. Ces mesures interdisent par exemple de rediffuser des vidéos ou des photos sur les réseaux sociaux, afin de protéger les exclusivités accordées aux médias et là encore, des cellules de surveillance ont été mises en place pour épier des sites comme Twitter, Facebook, YouTube, Facebook ou Instagram.



Les règles des jeux dicteront également aux spectateurs jusqu’à ce qu’ils doivent manger. Impossible par exemple d’échapper aux frites de Mac Donald’s dans les lieux où se dérouleront les épreuves, ce dernier ayant obtenu une exclusivité sur ce plat, sauf comme accompagnement du plat national des fish’n chips pour lequel une exception a été accordée ! La propriété intellectuelle dictera également la manière de s’habiller, les autorités olympiques ayant indiqué qu’on pouvait tolérer que les spectateurs portent des Nikes alors qu’Adidas est sponsor officiel, mais pas qu’ils revêtent des T-Shirts Pepsi, dans la mesure où c’est Coca-Cola qui a payé pour être à l’affiche ! Pas le droit non plus d’apporter des routeurs 3G ou WiFi sous peine de confiscation : British Telecom a décroché une exclusivité sur l’accès WiFi et les spectateurs devront payer (mais uniquement par carte Visa, sponsor oblige !).

On pourrait encore multiplier ce genre d’exemples digne de Kafka, mais la démonstration me semble suffisamment éloquente. Ces Jeux de Londres nous font pleinement entrer dans l’âge cyberpunk. Un formidable transfert de puissance publique vers des firmes privées a été réalisé, en utilisant comme levier des droits de propriété intellectuelle. On mesure alors toute la force des “droits exclusifs” attachés aux marques et au copyright, dès lors qu’ils s’exercent ainsi de manière débridée, dans un environnement saturé de signes et de logos. Le Tumblr OpenOlymPICS documente la manière dont la ville de Londres s’est transformée avec l’évènement et comment les lieux se sont couverts d’allusion aux JO : ce sont autant de “marques” qui donne prise au pouvoir du CIO sur l’espace.

Cette propriété privée aboutit en fait bien à “priver” les citoyens de leurs libertés publiques pour les soumettre à la loi des corporations. Grâce à ces droits, ce sont des biens publics essentiels comme les mots du langage, l’information, l’espace urbain, les transports en commun, la gastronomie, les codes vestimentaires qui sont “privatisés”.
Au-delà d’ACTA ou de SOPA

Le déclic qui m’a le plus fortement fait penser à l’univers cyberpunk, je l’ai eu lorsque nous avons appris qu’un athlète avait décidé de louer son épaule pour faire de la publicité sauvage pour des marques n’ayant pas versé de droits aux CIO par le biais d’un tatouage. Ce coureur a mis son propre bras aux enchères sur eBay et il s’est ainsi offert à une agence de pub’ pour 11 100 dollars. On est bien ici dans la soumission d’un individu à une corporation et elle passe comme dans les romans cyberpunk par des modifications corporelles qui inscrivent cette vassalité dans la chair !

Ces dérives sont extrêmement graves et elles dessinent sans doute les contours d’un avenir noir pour nos sociétés. Au cours de la lute contre ACTA, SOPA ou PIPA, l’un des points qui a attiré le plus de critiques de la part des collectifs de lutte pour la défense des libertés était précisément le fait que ces textes transféraient à des opérateurs privés (FAI ou titulaires de droits) des pouvoirs de police pour faire appliquer les droits de propriété intellectuelle. C’est exactement ce que la Quadrature du net par exemple reprochait au traité ACTA, dans cette vidéo Robocopyright ACTA, qui détournait d’ailleurs un des films emblématiques de la culture cyberpunk.

Ce que le CIO a obtenu du gouvernement britannique dépasse très largement tout ce qui figurait dans ACTA ou SOPA en termes de délégation de puissance publique. J’ai encore du mal à le croire, mais dans cet article, on apprend même que le Ministre de la défense britannique prévoyait, à la demande des autorités olympiques, d’installer des batteries de missiles sur des toits d’immeubles d’habitation pour protéger des sites olympiques d’éventuelles attaques terroristes. Si ça, c’est pas cyberpunk !
manifestation anti Jeux olympiques2012
les "joies" du sport ... Manifestationantijeuxolympiques2012
Olympics 2012 London Missile Protest. Par OpenDemocraty. CC-BY-SA. Source : Flickr
“D’une dictature ou d’un pays ultralibéral“

Dans un article paru sur le site du Monde, Patrick Clastre, un historien spécialisé dans l’histoire des Jeux indique que le degré de contrôle n’a jamais été aussi fort que pour ces Jeux à Londres, bien plus en fait qu’il ne le fut à Pékin en 2008. Il ajoute que pour imposer ce type de règles, le CIO a besoin “d’une dictature ou d’un pays ultralibéral“. la chnie est les deux et d'une façon de par sa façon de faire la grande bretagne aussi , vu qu'elle n'a a aucun moment demander l'avis de ses citoyen voir post au dessus sur les missiles sol-air)

Cette phrase est glaçante.

Imaginez un instant qu’un parti politique par exemple ait la possibilité de contrôler les médias, de mettre en œuvre une censure, de lever une police privée, de faire fermer des commerces, d’imposer à la population des règles concernant la nourriture et l’habillement, etc. Ne crierait-on pas à la dérive fascisante et n’aurait-on pas raison de le faire ? Le niveau de censure et de contrôle exercé en ce moment à Londres est-il si différent de celui qui pesait sur les populations arabes avant leurs révolutions ?

Doit-on faire deux poids, deux mesures parce que des firmes et des marques sont en jeu plutôt qu’un parti ? En ce sens, je vois un certain parallèle entre ces jeux de Londres de 2012 et les funestes jeux de Berlin de 1936. On dira peut-être que je marque un point Godwin, mais en termes d’atteinte aux libertés publiques, est-on vraiment si éloigné de ce qui se passait en Allemagne durant l’entre-deux-guerres ?

La semaine dernière, Jérémie Nestel du collectif Libre Accès a écrit un billet extrêmement fort, intitulé “la disparition des biens communs cognitifs annonce une société totalitaire“. J’étais globalement d’accord avec son propos, même si je trouvais l’emploi du terme “totalitaire” contestable. Mais cet article comporte les passages suivants, qui font directement écho aux dérapages juridiques des Jeux olympiques :

La volonté des multinationales de privatiser les biens communs cognitifs est une atteinte à la sphère publique. La sphère publique, jusqu’à présent désignée comme un espace ouvert accessible à tous, au sein duquel on peut librement circuler, peut s’étendre aux espaces cognitifs. [...]

Empêcher la transformation d’une œuvre, et crèer artificiellement une frontière au sein « des espace communs de la connaissance » est un acte propre à une société totalitaire.

Les règles mises en place par le CIO pour protéger ses droits de propriété intellectuelle porte gravement atteinte à la sphère publique et elles aboutissent à la destruction de biens communs essentiels. Hannah Arendt explique très bien que le totalitarisme opère en détruisant la distinction entre la sphère publique et la sphère privée. Dans le cas des fascismes d’entre-deux-guerres ou du stalinisme, c’est la sphère publique qui a débordé de son lit et qui a englouti la sphère privée jusqu’à la dévorer entièrement.

Les dérives de la propriété intellectuelle que l’on constate lors de ces Jeux olympiques fonctionnent en sens inverse. C’est cette fois la sphère privée qui submerge l’espace public et le détruit pour le soumettre à sa logique exclusive. L’effet désastreux sur les libertés individuelles est sensiblement identique et c’est précisément ce processus de corruption qu’avaient anticipé les auteurs du cyberpunk, avec leurs corporations souveraines.

À la différence près qu’ils n’avaient pas imaginé que ce serait la propriété intellectuelle qui serait la cause de l’avènement de ce cauchemar…

En France aussi

Ne croyons pas en France être à l’abri de telles dérives. Tout est déjà inscrit en filigrane dans nos textes de lois. Le Code du Sport prévoit déjà que les photographies prises lors d’une compétition appartiennent automatiquement aux fédérations sportives, ce qui ouvre la porte à une forme d’appropriation du réel. A l’issue de l’arrivée du Tour de France, des vidéos amateurs ont ainsi été retirées de YouTube à la demande de la société organisatrice du Tour, avec l’accord du CSA, qui dispose en vertu d’une autre loi du pouvoir de fixer les conditions de diffusion de ce type d’images. Et les compétences de cette autorité s’étendent aux manifestations sportives, mais plus largement “aux évènements de toute nature qui présentent un intérêt pour le public“…

Réagissons avant qu’il ne soit trop tard et refusons ces monstruosités juridiques !

PS : une chose qui me fait rire quand même, c’est que visiblement le CIO rencontre quelques problèmes avec le logo des Jeux de Londres 2012, qu’un artiste l’accuse d’avoir plagié à partir d’une de ses œuvres…



Article initialement publié sur le blog :: S.I.Lex :: de Calimaq sous le titre “Comment la propriété intellectuelle a transformé les Jeux olympiques en cauchemar cyberpunk”

owni.fr


même friedman n'avait pas du rever d'un monde ultraliberal aussi parfait, eux l'ont fait .....

et pis quand même désoler si sa devait nous attirer un quelconque probleme mais je peut pas m'empeché , j'assume :
FUCK THE OLYMPIC GAMES 2012 , YOU WIN THE GOLD MEDALS OF FASCISM

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
niouze
niouze

Messages : 5054
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Lun 30 Juil - 18:51

Les anti-JO donnent aussi de la voix à Londres
fr info
Les anti-JO donnent de la voix. Reportage à Londres de Franck Mathevon

Presque autant de journalistes que de manifestants : les opposants aux JO ont donné de la voix ce week-end, à proximité des sites olympiques - et sous bonne garde policière.

Des manifestants rassemblés sous la bannière du "Réseau contre les jeux", qui protestent contre les "JO du business", aux mains des multinationales. Contre les règles de sécurité draconiennes. Ou contre l'organisation des prochains JO à Sotchi, en Russie.
commentaires:
encore des idiots qui ont rien de mieux a faire...
Pour quoi idiots ? Que fête-t-on au juste, à Londres aux J.O. ? Le sport ? Ou le pognon ? Le sport a ses riches et ses pauvres. Sa renommée ne dépend que de sa médiatisation, c'est à dire de sa capacité à générer sur les chaînes hertziennes du temps libre pour que le cerveau capte la pub. Qui parle du canoë-kayak ou des barres asymétriques ? Trêve olympique ? D'un côté le dernier relayeur du 4x100 m nage libre touchait en vainqueur le bord du bassin ... cocorico, de l'autre, à ALEP les derniers bastions de la résistance tombaient sous le déluge de feu du dictateur syrien. De quoi parle-t-on en ouverture du journal ? Le chômage a-t-il disparu pendant la trêve olympique ? On demande aux peuples de se serrer les ceintures mais le CIO brasse des milliards en organisant un programme "top sponsors". 11 firmes guident l'entreprise olympique : Coca-Cola, Acer, Atos, General Electric, Mc Donald's, Omega, Panasonic, Procter et Gamble, Samsung, Visa, Dow Chemical (Bhôpal 1984 ça vous rapelle quoi ?). Dans ce cirque, les firmes américaines sont majoritaires et comme le CIO "redistribue" une part de ses revenus devinez qui se taille la part du lion ? Non, je ne trouve si idiot que ça de manifester contre les J.O. dans ces conditions.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  Invité le Mar 31 Juil - 13:19

On devrait faire un groupe anti-JO sur le punxrezo, comme on avait fait "marre du foot". J'ai pas le temps, suis au taff...

Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Sam 15 Sep - 19:00

Le complot national de Hillsborough
fr info
C’est l’une des pires tragédies de l’histoire du football et l’un des plus grands scandales de l’Angleterre du XXème siècle. Un dossier pourtant méconnu en France.

15 avril 1989 : le stade de Hillsborough, à Sheffield, accueille une demi-finale de la Coupe d’Angleterre opposant Liverpool et Nottingham Forest. Une bousculade géante va entraîner la mort de 96 personnes.

A l’époque, la police et les autorités mettent ce drame sur le compte de l’alcool, du hooliganisme et de l’irresponsabilité des supporters. Le Sun va notamment sortir une édition accablante (voir ci-dessous) : “The Truth” (la vérité) barre la une du quotidien. Le tabloïd affirme que des fans de Liverpool ivres morts auraient attaqué les policiers et les secouristes. Ils auraient volé les morts, uriné sur les cadavres et même violé une victime !

Un mensonge.


les "joies" du sport ... The-sun-the-truth.thumbnail

Un rapport publié hier, 23 ans après les faits, prouve enfin que cette version de la tragédie a été montée de toutes pièces. Depuis plusieurs années déjà, on savait que la vérité était ailleurs. La publication de 400.000 pages de documents officiels, longtemps inaccessibles, dément catégoriquement la première enquête qui avait conclu à un accident et montre l’étendue du complot. D’après la commission indépendante mise en place en 2009, non seulement la thèse des policiers est totalement fausse mais leur responsabilité dans le drame saute aux yeux et des dizaines de vies auraient sans doute pu être sauvées.

Les policiers du South Yorkshire ont failli dans leur mission. Ils connaissaient les risques. La bousculade était prévisible. Ils ont par la suite falsifié des dizaines de témoignages pour calomnier les fans de Liverpool et sauver la face. Les secours sont eux aussi mis en cause. S’ils avaient poursuivi leurs efforts, 41 victimes auraient pu être sauvées. Quant à l’alcoolémie des supporters, rien d’anormal. Le gouvernement Thatcher n’est pas exempt de reproches. Il est notamment accusé d’avoir entretenu une “culture d’impunité” au sein de la police, un allié précieux dans les années 80 lorsqu’il fallait mater la grève des mineurs.

Devant le Parlement hier, David Cameron s’est dit “profondément désolé” au nom du gouvernement. Les familles des victimes, soutenues par des responsables politiques et d’anciens chefs de la police, veulent maintenant aller plus loin et poursuivre en justice ceux qui ont orchestré le complot.

Le Sun, de son côté, a signé aujourd’hui la une ci-dessous. Le temps des regrets. Le rédacteur en chef du tabloïd à l’époque, Kelvin MacKenzie, a présenté ses excuses. Mais aujourd’hui encore, à Liverpool, sur les bords de la Mersey, personne ne lit le journal du groupe Murdoch. Un boycott qui dure depuis 23 ans.

les "joies" du sport ... Sun-the-real-truth.thumbnail

......................
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Dim 23 Sep - 9:09

Incidents à l'issue de Bastia-PSG : le préfet et le SCB s'accusent
fr info
Six policiers légèrement blessés, trois supporters au moins hospitalisés dont une jeune fille de 17 ans touchée au visage par un jet de barre de fer. Que s'est-il donc passé cette nuit au stade de Furiani au-delà d'un match remporté par le Paris Saint-Germain devant Bastia 4-0?

les "joies" du sport ... Furiani
Les CRS près du stade de FurianiCopie d'écran - Youtube

Le président du SCB, Pierre-Marie Geronimi, accuse la police. Dans une conférence de presse donnée à la fin du match, il a mis en cause les responsables de la sécurité publique. Il décrit "plusieurs centaines d'hommes casqués et armés face à nos supporters, des jeunes, des familles (...) venus tranquillement au stade. Certains ont subi des tirs tendus de flash-ball (...) et nous ne l'accepterons plus. Ce qu'il s'est passé ce soir est inacceptable. On n'aurait voulu saboter le match et l'après-match que l'on aurait pas fait autrement. Ce n'est rien d'autre que de la provocation".

Et il insiste en assurant que les policiers ont procédé à "des tirs tendus à hauteur d'homme, sur des enfants" qui quittaient le stade à l'issue du match qui s'était selon lui "déroulé sans incident".

Le préfet de Haute-Corse Louis Le Franc, présent au stade, dément lui catégoriquement l'utilisation de flash-ball, les tirs tendus, et le fait que le match se soit "bien passé". Il affirme qu"une vingtaine de bombes agricoles aient été lancées pendant la rencontre" et qu'une "quinzaine de supporters bastiais aient lancé des canettes, des pierres et des bouteilles" sur le car du PSG à son arrivée au stade.

Et il explique que si les forces de l'ordre ont lancé "23 grenades lacrymogènes et une grenade anti-encerclement" après le match, c'était "pour se dégager alors qu'elles recevaient des projectiles".

Le président du SCB, Pierre-Marie Geronimi, a indiqué que le club se réservait le droit d'intenter une action en justice contres les responsables de la sécurité.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Mar 16 Oct - 12:15

En Espagne, le foot aussi subit la crise
fr info
Alors que les bleus affrontent ce mardi soir l'Espagne à Madrid en éliminatoires du Mondial 2014, zoom sur le foot espagnol. Dans un pays secoué par une grave crise économique, le ballon rond n'est pas épargné par les difficultés.

Côté pile, vous avez une Espagne championne du monde de football, double championne d'Europe. Vous avez le Real et le Barça, deux des meilleurs clubs au monde. Mais derrière cette belle vitrine, se cachent des clubs en difficulté financière, des dettes colossales. A eux seuls, les 20 clubs de la Liga, la première division espagnole, doivent 752 millions d'euros aux impôts.

"L'an dernier, les salaires de certains joueurs ont été diminués à trois reprises"

Plusieurs équipes ont été placées en redressement judiciaire, à commencer par le Rayo Vallecano. Ce club de Madrid cumule 60 millions d'euros de dettes, au grand désespoir de son ancienne gloire, Jesus Diego Cota. Cet ancien défenseur a passé 22 ans au club. "Tous les jours, la dette s'alourdit. On a baissé tous les salaires et toutes les charges, on a réduit le personnel, on a fait des coupes partout où on pouvait. Et l'an dernier, les salaires de certains joueurs ont même été diminués à trois reprises dans la saison. Il y a encore des joueurs des années passées qui réclament leur salaire et qu'on doit payer. Ici, il n'y a pas de vedettes. Avec peu de moyens on doit être compétitifs et rester en 1ère division. Car si on ne se maintient pas, c'est là que les vrais problèmes vont arriver".

Éclatement de la bulle immobilière

Avec la crise de l'immobilier, beaucoup de sponsors se sont retirés, ils n'avaient plus les moyens de financer les clubs. Les collectivités ont revu à la baisse ou ont supprimé leurs subventions. Et les équipes espagnoles ont ainsi été privées d'une partie de leurs ressources explique Javier Gomez, journaliste sportif à la Sexta, une chaîne de télévision espagnole. "En Espagne, les propriétaires des clubs étaient les promoteurs immobiliers, donc s'ils n'ont pas d'argent, les clubs n'ont pas d'argent. C'est l'année où il y a le plus de footballeurs espagnols qui ont émigré vers d'autres championnats, comme l'Angleterre. Les meilleurs footballeurs espagnols vont chercher l'argent au-delà de nos frontières". L'été dernier, le marché des transferts en Espagne a été particulièrement calme. Les dépenses des 20 clubs de la Liga ont baissé de 65% par rapport au mercato précédent.

Assainissement des clubs

Dans un pays où l'on critique parfois le manque de transparence du football, l'opacité dans les comptes, le gouvernement a demandé aux clubs de faire des économies. Et pour apurer leur dette, certains d'entre eux ont fait appel à des cabinets d'audit, comme KPMG, basé à Madrid.

"En général, il y a peu de contrôles des dépenses, détaille Juan Jose Cano, l'un des consultants de KPMG. Il faut améliorer la surveillance et c'est ce qu'on est en train de faire. Les clubs recrutent moins et l'Espagne vend plus de joueurs qu'elle n'en achète. C'est quelque chose de nouveau. Il faut aussi miser sur les jeunes joueurs, dans les centres de formation. C'est nécessaire. La ligue espagnole a un très bon niveau, c'est une pépinière de bons joueurs, donc il est inutile d'aller recruter à l'étranger. Il est plus important d'être viable économiquement que d'avoir de bons résultats sportifs".

"Les moments passés au stade, ça te vide la tête"

Les supporters aussi sont touchés par la crise. Les prix des places et des abonnements ont parfois augmenté. Antonio, un gardien d'immeuble de 49 ans, est un "socios" du Real depuis 26 ans. Et malgré son maigre salaire -800 euros par mois-, il continue à se rendre au stade. "On paie presque 1.000 euros par an pour notre abonnement et cette année, ils nous l'ont encore augmenté. Pour aller au stade, on doit faire des sacrifices, on sort moins au restaurant, on voyage moins. Le football, c'est une passion que j'ai en moi depuis longtemps. Les moments passés au stade, les moments passés à s'informer sur le foot, ça te vide la tête. C'est autre chose que d'entendre toujours parler de la situation économique du pays. Sans le foot, la vie serait plus ennuyeuse".

Cette année, le foot espagnol va devoir faire avec moins d'argent encore. La fédération de football devra se priver des subventions de l'Etat. C'est un manque à gagner de 3 à 4 millions d'euros. Mais pour autant, malgré les difficultés, les dirigeants restent optimistes, à l'image de Jose Luis Astiazaran, le président de la ligue espagnole de football. "On a poussé les clubs pour les réorganiser, on les a restructurés économiquement donc cela nous donne des espoirs".

Dans plusieurs clubs, la fréquentation a baissé. Moins d'intérêt, moins de grands joueurs, des billets d'entrée trop chers. Deux clubs échappent au phénomène : le Real et le Barça. Même chose pour la sélection nationale. Ce soir, les tribunes du stade Calderon seront pleines pour le match Espagne-France.
ohh les pauvres ... c'est trop dur ...
XD

ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Ven 19 Oct - 9:41

Dopage : la justice italienne ouvre "la boîte de Pandore" du Dr Ferrari
L'enquête menée par le parquet de Padoue, en Italie, sur le préparateur italien Michele Ferrari, dont l'agence américaine antidopage a souligné le rôle-clé dans le système de Lance Armstrong, a ouvert une "boîte de Pandore" d'affaires louches.
>>>
http://www.lemonde.fr/sport/article/2012/10/18/dopage-la-justice-italienne-ouvre-la-boite-de-pandore-du-dr-ferrari_1777601_3242.html
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Lun 22 Oct - 13:06

Pierre Bordry : "Lance Armstrong a demandé ma tête à Nicolas Sarkozy"
Fin août, le Texan a été radié à vie et déchu de ses sept victoires par l'Agence Américaine antidopage (Usada). C'est aujourd'hui à l'Union Cycliste Internationale (UCI) de valider, ou pas, la décision le concernant. Lance Armstrong a-t-il été protégé par l'UCI? Quels étaient ses rapports avec le président Sarkozy à l'époque?
>>>
http://www.franceinfo.fr/justice/les-choix-de-france-info/pierre-bordry-lance-armstrong-a-demande-ma-tete-a-nicolas-sarkozy-776953-2012-10-22

...
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Lun 22 Oct - 19:31

L'UCI retire ses sept Tours de France à Armstrong, convaincu de dopage
10 commentaires
L'Union cycliste internationale (UCI) a suspendu à vie Lance Armstrong qui perd tous ses titres dont ses sept victoires dans le Tour de France. Une décision dans le sillage du rapport cinglant de l'agence américaine antidopage (Usada) accusant le coureur texan de dopage systématique.
>>>
http://www.franceinfo.fr/societe/l-uci-retire-ses-sept-tours-de-france-a-armstrong-convaincu-de-dopage-777191-2012-10-22
et pas un mot des 9 000 000 € qu'il a "gagné" .... il les garde ???? ^^

Armstrong déchu : qui va récupérer les titres ?
12 commentaires
1999
1- Alex Zülle (convaincu de dopage à l'EPO en 1998)
2- Fernando Escartín (dopage systématique dans son équipe révélé en 2004)
3- Laurent Dufaux (convaincu de dopage à l'EPO en 1998)

2000
1- Jan Ullrich (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006, suspendu 2 ans en février 2012)
2- Joseba Beloki (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006)
3- Christophe Moreau (convaincu de dopage à l'EPO en 1998)


2001
1- Jan Ullrich (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006, suspendu 2 ans en février 2012)
2- Joseba Beloki (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006)

3- Andrei Kivilev

2002
1- Joseba Beloki (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006)
2- Raimondas Rumšas (suspendu pour dopage en 2003)
3- Santiago Botero (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006)

2003
1- Jan Ullrich (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006, suspendu 2 ans en février 2012)
2- Alexander Vinokourov (suspendu en 2007 pour dopage à l'EPO CERA)
3- Tyler Hamilton (suspendu en 2004 pour dopage sanguin)


2004
1- Andreas Kloden (nommé dans une affaire de dopage en 2008)
2- Ivan Basso (suspendu en 2007 suite à l'Opération Puerto)
3- Jan Ullrich (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006, suspendu 2 ans en février 2012)


2005
1- Ivan Basso (suspendu en 2007 suite à l'Opération Puerto)
2- Jan Ullrich (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006, suspendu 2 ans en février 2012)
3- Fransico Mancebo (impliqué dans l'Opération Puerto en 2006)
>>>
http://www.franceinfo.fr/societe/armstrong-dechu-qui-va-recuperer-les-titres-777279-2012-10-22
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Dim 4 Nov - 19:20

Vinokourov aurait acheté sa victoire du Liège-Bastogne-Liège
fr info
Selon le Corriere della Serra, Alexandre Vinokourov aurait payé son ancien équipier d'Astana Alexander Kolobnev pour qu'il le laisse gagner Liège-Bastogne-Liège en 2010. L'UCI a ouvert une enquête.
>>>
http://www.franceinfo.fr/sports/vinokourov-aurait-achete-sa-victoire-du-liege-bastogne-liege-791385-2012-11-04

les belles valeurs du sport de la democratie et de la liberté de circulation ...

PSG-Dinamo Zagreb : les supporteurs croates mis sur la touche
C'est une mesure relativement rare. Le ministre de l'Intérieur Manuel valls a interdit dimanche la venue des supporteurs du Dinamo Zagreb à Paris le 6 novembre prochain pour le match de la 4e journée de la Ligue des champions. Face à la réputation des hooligans croates le ministre préfère "éviter l'ensemble des risques sérieux pour la sécurité des personnes et des biens". Une décision bien accueillie par le PSG.
>>>
http://www.franceinfo.fr/sports/psg-dinamo-zagreb-les-supporteurs-croates-mis-sur-la-touche-791585-2012-11-04
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Ven 18 Jan - 9:06

résumé ^^

"Oui", je me suis dopé, "oui", c'était de l'EPO, "oui", j'ai été transfusé. Face à l'animatrice Oprah Winfrey, l'ancien septuple vainqueur du Tour de France a donc avoué s'être dopé. Mais sans exprimer d'excuses franches. Il a expliqué qu'il "n'avait pas l'impression de tricher", que "se doper faisait partie du boulot".
...
"J'étais un tricheur et je le savais" a dit Lance Armstrong.
...
Et il a reconnu qu'il n'aurait pas pu gagner sept Tours de France consécutifs sans se doper. A la question posée par Oprah Winfrey : est-ce que c'est humainement possible ? il a répondu "non, à mon avis".
...
Ceux qui "m'ont soutenu, qui ont cru en moi, ont le droit de se sentir trahis. Je vais passer le reste de ma vie à tenter de regagner leur confiance et à m'excuser".
...
Des déclarations qui exposent théoriquement celui qui passait pour un champion hors normes à des poursuites par le gouvernement américain. Pour parjure. Ce qui aurait pu lui valoir jusqu'à 30 ans de prison et 1,5 million de dollars d'amende.

Mais selon une source proche du dossier citée par l'AFP, un accord à l'amiable aurait été conclu avec le gouvernement pour lui éviter des poursuites civiles et pénales.
commentaire:
en attendant il nous a tous balader et toucher du pognon durant des années

et pour rappel
Michel Rieu évoque aussi Nicolas Sarkozy, qui aurait "démissionné" en septembre 2010 Pierre Bordy, alors président de l’AFLD, pour plaire au cycliste américain. "En octobre 2009, Armstrong est convié à un déjeuner à l'Elysée. Derrière cette visite, on sait qu'il souhaitait obtenir le départ du président de l'AFLD, Pierre Bordry. Lequel a démissionné un an plus tard. En mars 2010, Armstrong a offert un vélo au chef de l'Etat. Quelques mois plus tard, le président de la République a profité d'une étape du Tour pour ériger Lance Armstrong en modèle de la jeunesse.
les "joies" du sport ... Lance-armstrong-nicolas-sarkozy_scalewidth_300
>>>
http://www.europe1.fr/International/Armstrong-l-AFLD-charge-l-UCI-et-Sarkozy-1214935/
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Ven 18 Jan - 21:00

commentaires sur fr info au sujet des "aveux d'armstrong" ^^

Messieurs les organisateurs du tour de France, quand je regarde la nature des épreuves organisées, je suis effaré. L'homme a ses limites et les athlètes aussi. Le tour est devenu un énorme buisness, il faut du spectacle, à la limite de la violence physique. Nous ne sommes plus au temps des gladiateurs du Colysée de Rome mais ça y ressemble. Plus les hommes souffrent, plus c'est beau et excitant! Dans ces conditions comment participer et espérer gagner des étapes sans avoir recours à des méthodes non naturelles? Vous le savez bien depuis le temps que ça dure ces histoires de dopage. Il y a bien une question de fond. La balance entre dureté des épreuves et temps de récupération est-elle respectée? Il y a là une sorte de cruauté humaine!
C'est bien joli de taper sur le cyclisme mais c'est probablement la partie émergée de l'iceberg, le football est il exempt de dopage ,ou les enjeux sont ils trop importants pour qu'on y mettent le nez?
Ah la belle hypocrisie chez les responsables du Tour!!! Qui concocte l'enchaînement des étapes, parfois inhumaines? Qui calcule la "feuille de route", avec les horaires de passage dans les bourgs traversés, ou les cols, tout cela imposant de facto des moyennes horaires hallucinantes? Et après, ils poussent des cris d'orfraie quand on parle dopage, alors qu'ils en sont pour partie responsables!
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Jeu 24 Jan - 8:49

Dopage : L'UCI prévenait les coureurs suspects
fr info
L'ancien président de l'UCI, Hein Verbruggen, a annoncé mercredi qu'il avisait les coureurs dont les résultats des analyses sanguines paraissaient suspects...

les "joies" du sport ... 187145_ARMSTRONG_VERBRUGGEN_2001
armstrong verbruggen © Panoramic

Hein Verbruggen est plus que jamais dans l’œil du cyclone. En effet, l’ancien président de l’UCI (1991 à 2005) a dévoilé une méthode pour le moins étonnante : « L'UCI a pris le parti, comme d'autres fédérations sportives, de parler avec les coureurs dont les résultats des analyses sanguines paraissaient suspects, a-t-il annoncé à l’agence de presse néerlandaise ANP. Cela donnait le signal à ceux qui se dopaient, mais qui n'avaient pas encore été contrôlés positifs, qu'ils pouvaient se retrouver dans de sales draps ».

« Et si l'anomalie n'était pas due au dopage, cela permettait au coureur d'effectuer une analyse médicale. Les managers et les médecins des équipes étaient tenus au courant, se justifie le Néerlandais qui aurait ainsi averti Lance Armstrong dès 2001 selon l'hebdomadaire Vrij Nederland qui paraîtra jeudi. « Parfois, tu pouvais convaincre les coureurs d'arrêter le dopage, parfois non, poursuit Verbruggen dans ce magazine. Jamais rien n'a été caché. Sous ma direction, l'UCI a toujours lutté contre le dopage ». Le Monde a pourant affirmé mardi que l'UCI aurait couvert un contrôle positif d'Armstrong sur le Tour de France 1999...
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Ven 25 Jan - 9:17

Real Madrid : Le club le plus riche du monde sur 2011-12
fr info
Selon le cabinet Deloitte, le Real Madrid est le club le plus riche du monde sur la période 2011-12.

Si le Real Madrid n’est pas forcément à la fête sur le plan sportif, les Merengue peuvent au moins se targuer d’être le club le plus riche du monde sur la période 2011-12. Selon le cabinet Deloitte, avec un chiffre d'affaires total de 512,6 millions d'euros (en hausse de 7%), les Madrilènes conservent la tête du classement et devancent encore et toujours le FC Barcelone (483 millions). Malgré la crise, le chiffre d'affaires des vingt clubs les plus riches a ainsi augmenté de 10% par rapport à l'exercice précédent. Le premier club français est l’OM (16eme), qui perd deux places, mais qui reste devant l’OL. Sans surprise, le PSG est, pour l’instant, absent de ce classement, qui porte sur 2011-12. La prochaine fois, ce ne sera pas pareil…

Revenus en 2011-2012

1. (1) - Real Madrid : 512,6 millions d'euros
2. (2) - FC Barcelone : 483
3. (3) - Manchester United : 395,9
4. (4) - Bayern Munich : 368,4
5. (5) - Chelsea : 322,6
6. (6) - Arsenal : 290,3
7. (12) - Manchester City : 285,6
8. (7) - Milan AC : 256,9
9. (9) - Liverpool : 233,2
10. (13) - Juventus Turin : 195,4
11. (16) - Borussia Dortmund : 189,1
12. (Cool - Inter Milan : 185,9
13. (11) - Tottenham : 178,2
14. (10) - Schalke 04 : 174,5
15. (20) - Naples : 148,4
16. (14) - Marseille : 135,7
17. (17) - Lyon : 131,9
18. (18) - Hambourg : 121,1
19. (15) - AS Rome : 115,9
20 (hors Top 20) - Newcastle : 115,3
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Mar 29 Jan - 8:41

France Football et le "Qatargate" du Mondial 2022
fr info
...
lourds soupçons de corruption autour de l'attribution de la coupe du monde de football 2022 au Qatar, autrement dit des votes pour désigner le Qatar auraient été achetés.

A l'appui de ces accusations, un mail d'un haut responsable de la FIFA, il a écrit dans ce mail adressé à un autre haut responsable de la FIFA au moment du vote pour désigner le pays hôte pour 2022 : "Ils ont acheté la coupe".
....
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Mar 29 Jan - 11:57

Le Qatar au coeur de la polémique
fr info
France-Football révèle ce mardi que le Qatar a obtenu l'organisation de la Coupe du Monde 2022 grâce à des procédés douteux.

les "joies" du sport ... 188319_CM2022_QATAR_290113
cm2022 qatar © Panoramic

C’est peut-être le début d’une polémique dont la FIFA se serait bien passée. Dans son édition du mardi, France-Football revient sur l’attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar à travers une enquête de 22 pages. Le bi-hebdomadaire français explique ainsi ce choix surprenant de la FIFA de confier l’organisation du Mondial à ce petit pays du Golfe. « FF » révèle que le Qatar a eu recours à des procédés très douteux et à un fort lobbying de ses dirigeants pour coiffer les Etats-Unis sur le fil. Plus surprenant, on y apprend l’implication de la France et notamment de Nicolas Sarkozy et Michel Platini. France-Football évoque une réunion à l’Elysée le 23 novembre 2010, quelques jours avant l’attribution du Mondial 2022. Nicolas Sarkozy, Michel Platini, Tamin bin Hamad al-Thani et Sébastien Bazin ont été conviés à cette réunion secrète. C’est alors que le dirigeant qatari a demandé à Michel Platini de soutenir le Qatar et non les Etats-Unis comme il prévoyait de le faire. En contrepartie, les Qataris s’engageaient à racheter le PSG, d’où la présence de Sébastien Bazin, et de lancer une chaîne de sport pour affaiblir Canal+. Un échange de bons procédés qui a grandement permis au Qatar d’obtenir l’organisation du Mondial 2022 le 2 décembre 2010. « Une décision prise à la surprise générale », précise France-Football. « FF » revient également sur les ambassadeurs de poids, Zidane, Guardiola et autres grands présidents de Fédérations nationales, qui ont donné leur voix au Qatar pour plusieurs millions d’euros. France-Football évoque même « la présence d’un certain nombre d’enveloppes non marquées qui contenaient chacune 40 000 dollars (environ 29 700 euros) et qui ont été distribuées aux délégués de l’Union caribéenne de football en 2011. » Le Qatar n’aurait donc reculé devant rien et aurait usé de tout son poids financier pour faire pression. « Tout ce qui se passe à la FIFA depuis des dizaines d'années, c'est la culture du sport pourri, a expliqué Guido Tognoni, ancien membre de la FIFA et écarté de l’association depuis 2003. Il est difficile de parler d'achat de voix mais plutôt d'organisation de voix grâce à des accords et des échanges de bons procédés. » Reste désormais à savoir si ces accusations se confirment. De quoi mettre une nouvelle fois à mal la FIFA et priver peut-être le Qatar de « son » Mondial…
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Mar 29 Jan - 19:25

Affaire Puerto : " Pas que des cyclistes " selon le Dr. Fuentes
...
Le Dr. Eufemiano Fuentes a confirmé que d’autres sportifs que des cyclistes figuraient parmi ses clients, citant sans les nommer « des footballeurs, des athlètes, un boxeur. »
...
>>>
http://www.franceinfo.fr/cyclisme/affaire-puerto-pas-que-des-cyclistes-selon-le-dr-fuentes-875925-2013-01-29
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Mer 30 Jan - 18:32

Procès Puerto : Obstruction de justice de la juge ?
...
Ces refus systématiques posent plus de questions qu'ils n'offrent de réponses. Certains observateurs vont jusqu'à se demander si la juge ne fait pas de l'obstruction de justice par ces refus. Le but serait de ne pas rendre publiques toutes les preuves présentes dans le dossier. Logique si la rumeur faisant état de grands noms du sport espagnol impliquées est confirmée.
http://www.franceinfo.fr/cyclisme/proces-puerto-obstruction-de-justice-de-la-juge-877063-2013-01-30
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  ivo le Jeu 31 Jan - 18:53

Cyclisme : le Danois Rasmussen reconnaît s'être dopé pendant douze ans
fr info
Le cycliste danois Michael Rasmussen, deux fois vainqueur du maillot à pois sur le Tour de France, a reconnu jeudi s'être dopé pendant pratiquement toute sa carrière, jusqu'en 2010. Il souhaite désormais s'investir dans la lutte contre le dopage dans son sport.

Le monde du cyclisme n'en est désormais plus à une confession près. Après le très médiatique "coup" de Lance Armstrong il y a deux semaines, un autre acteur important du cyclisme récent vient de tomber le masque.

Révélé sur le Tour de France

Le Danois Michael Rasmussen, 38 ans aujourd'hui, a connu ses heures de gloire sur l'épreuve-reine du cyclisme. En 2005 et 2006, "Chicken legs" ("pattes de poulet"), termine meilleur grimpeur.

L'année suivante, en 2007, il réalise deux semaines impressionnantes, mais ses performances suscitent quelques doutes. Michael Rasmussen abandonnera le Tour dans la dernière semaine de course, alors qu'il portait le maillot jaune de leader. Il est accusé d'avoir menti sur ses lieux d'entraînement, pour justifier de son absence à des contrôles antidopage inopinés.

La rédemption

Suspendu pendant deux ans à la suite de cette affaire, Michael Rasmussen était revenu à la compétition en 2009, mais sans jamais retrouver son niveau d'antan.

Le Danois a finalement craqué. Lors d'une conférence de presse chez lui à Herning, il a avoué jeudi avoir "utilisé des produits et des méthodes dopants de 1998 à 2010". Parmi les substances utilisées : EPO, hormones de croissance, testostérone, insuline, cortisone, transfusions sanguines... un panel quasi-complet des produits incriminés ces dernières années. La Confédération danoise a ouvert une enquête, mais le cycliste qui a annoncé qu'il arrêtait la compétition, refuse de donner le nom de ses complices.

"Je suis un homme soulagé" affirme Michael Rasmussen.
commentaires:
Ils se sont tous dope'. Pourquoi continuer avec un Tour de France que nous savons maintenent etre une farce.
Rahhh il y en a marre, à chaque c'est la même chose :"plus jamais ça", "maintenant je me bat contre le dopage". Il faudrait emprisonner les sportifs dopés car ils ne font ni plus ni moins que de se droguer !!! Et je ne parle pas des entraîneurs dealer!!
Est-ce que ce "charmant" monsieur va rembourser tous les gains qu'il a acquis grâce à son dopage ?
les "joies" du sport ... RTR1S8N4
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

les "joies" du sport ... Empty Re: les "joies" du sport ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum