Derniers sujets
» narcotests
par ivo Lun 10 Juin - 19:55

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juin - 10:49

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56


HONG KONG

Aller en bas

HONG KONG Empty HONG KONG

Message  ivo le Mer 18 Juin - 8:14

HONG KONG - Un scrutin citoyen victime d'une cyberattaque massive
http://www.courrierinternational.com/article/2014/06/17/un-scrutin-citoyen-victime-d-une-cyberattaque-massive
Le site d'un vote citoyen destiné à exprimer le choix des Hongkongais en faveur du suffrage universel a été victime d'une attaque informatique de grande ampleur.

Le site du scrutin citoyen organisé du 20 au 22 juin prochain par le mouvement Occupy Central à Hong Kong a subi une attaque massive qui l'a mis hors d'usage, selon le Shun Po (Hong Kong Economic Journal). Les serveurs ont reçu des milliards de demandes de visite simultanées, méthode connue de sabotage électronique.

Occupy Central, dont le nom dérive du mouvement Occupy Wall Street, projette de faire occuper pacifiquement le quartier des affaires de Hong Kong appelé Central si la Chine ne met pas en place un réel scrutin universel pour les prochaines élections du chef de l'exécutif en 2017. Pékin prévoit de faire soumettre au vote uniquement des candidats ayant reçu l'approbation d'un comité rassemblant 1 200 personnes qualifiées par la Chine.

Un vote citoyen est organisé, par lequel les résidents hongkongais sont invités à se prononcer sur trois modes de scrutin pour cette élection. Occupy Central espérait obtenir la participation de 200 000 à 300 000 personnes en faveur du scrutin universel.

Les opérations d'inscription par Internet ont dû s'interrompre du fait des attaques des hackers, et les entreprises propriétaires du serveur se sont retirées des opérations. Les organisateurs du scrutin ont indiqué qu'ils cherchaient d'autres partenaires, mais qu'ils n'excluaient pas le retour aux méthodes classiques de scrutin papier.

L'ancien représentant de l'agence de presse officielle chinoise Xinhua, Xu Jiatun, réfugié aux Etats Unis depuis les événements de Tian'anmen, a estimé que le mouvement Occupy était nuisible à Hong Kong. Son successeur, Zhou Nan, aujourd'hui retraité, a déclaré le 15 juin que le mouvement Occupy était illégal, et que si des troubles en résultaient, l'armée chinoise pourrait intervenir. Les organisateurs d'Occupy ont condamné ses déclarations comme une tentative d'intimidation. Pékin a récemment publié un livre blanc sur Hong Kong réaffirmant son emprise sur le territoire.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

HONG KONG Empty Re: HONG KONG

Message  ivo le Lun 29 Sep - 7:04

A Hongkong, des milliers de prodémocrates dans la rue
Des milliers d’étudiants et de militants démocrates de Hongkong qui avaient commencé dimanche à occuper Central, le quartier des affaires et siège du gouvernement du territoire, ont dû battre en retraite face aux assauts des forces de police.
>>>
http://www.liberation.fr/monde/2014/09/28/a-hong-kong-vifs-affrontements-entre-manifestants-prodemocratie-et-police_1110175?xtor=rss-450

Le pouvoir de Pékin face au défi démocratique des Hongkongais
>>>
http://rue89.nouvelobs.com/2014/09/28/pouvoir-pekin-face-defi-democratique-hongkongais-255136
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

HONG KONG Empty Re: HONG KONG

Message  ivo le Mar 30 Sep - 8:42

#HongKong interdit en Chine
http://www.courrierinternational.com/article/2014/09/29/hongkong-interdit-en-chine
Le mot Hong Kong a disparu des réseaux sociaux en Chine continentale. Une manière, pour Pékin, de limiter, notamment, la diffusion des images des manifestations en faveur de la démocratie.

Les manifestations en faveur de la démocratie à Hong Kong ne peuvent être suivies en direct par les internautes chinois. Instagram, un site de partage de photos en ligne n'est plus accessible et certains mots clés en lien avec la situation à Hong Kong sont bloqués sur le site Weibo, un site de microblogging chinois, depuis ce week-end.

Entre vendredi 26 et samedi 27,  le nombre de message weibo censurés ont été multipliés par cinq selon le weiboscope, un programme de l'université de journalisme de Hong Kong, explique le quotidien de Hong Kong le South China Morning Post

Les mots police et justice sont ainsi les premiers à avoir été retirés du site de microblogging, explique au South China Morning Post le professeur Dr Fu King-Wa, qui voit un nouveau record dans cette censure récente.

Le graphique suivant établi par le quotidien sur la base des données du Weiboscope suit les évolutions de la censure sur 10 000 messages weibo.

HONG KONG Courbe_de_la_censure53

La date du 4 juin, anniversaire de la répression des manifestations étudiantes à Tiananmen en 1989, la manifestation du 1er juillet à Hong Kong, et le déclenchement du mouvement de désobéissance civile 'Occupy central' le 28 septembre ont provoqué une recrudescence du nombre de messages rendus inacessibles.

L'accès au hashtag #Hong Kong a été suspendu lundi 29 septembre alors qu'il était en tête des termes recherchés par les utilisateur de Weibo.

Le South China Morning Post se fait l'écho du décryptage établi par le site Freeweibo. Ce dernier fait une capture d'écran des messages Weibo supprimés. Alors que Hong Kong et Occupy Central étaient les termes les plus recherchés sur le site de micro blogging chinois, les messages censurés incluaient des pages des unes des quotidiens de Hong Kong.

Même la photo d'un simple marché aux poissons de Hong Kong aurait été coupée.

Sous le titre "La révolution ne sera pas Instragramée", le site américain Foreign Policy explique pourquoi Pékin a bloqué Instagram, un site de partage de photos. "Les autorités chinoises qui n'ont pas encore évoqué les manifestations de Hong Kong dans les principaux médias officiels, ne veulent vraisemblablement pas que des images soient le moyen par lequel les habitants du continent découvrent les évènements.”

Les photographies de l'intervention des forces de l'ordre lançant dans la foule des gaz lacrymogène contre les manifestants ont été très relayées sur le site, avec des commentaires de soutien aux contestataires dont les parapluies n'ont pu les protéger des effets des gaz.

Le défenseur des droits de l'homme pékinois, Hu Jia, explique à Foreign Policy le sort récent d'Instagram longtemps ignoré par les autorités chinoises.  "Les officiels ne voyaient pas dans un site de partage de photos la même menace que dans un réseau social fait de messages écrits, explique-t-il. Mais cela a changé il y a quelques mois lorsque les gens ont commencé à partager des photos du Dalai Lama, des commémorations du mouvement pro démocratique de Tiananmen ou la manifestation pro démocratie du 1er juillet à Hong-Kong. 'Ceux sont des évènements que les autorités ne veulent pas qui soient vus par les habitants de Chine.’"

Mais Foreign Policy remarque que le blocage d'Instagram pourrait être contreproductif pour Pékin. Car, si une majorité des Chinois ne savent peut-être encore rien de ce qui se passe à Hong-Kong, les internautes chinois indifférents aux évènements lointains peuvent se demander pourquoi un outil qu'ils apprécient sur Internet a été, pour l'instant, bloqué.

Hong Kong : Occupy Central vu par les médias chinois
http://www.courrierinternational.com/article/2014/09/29/hong-kong-occupy-central-vu-par-les-medias-chinois
Depuis le 26 septembre, plusieurs dizaines de milliers de personnes se mobilisent dans les rues de Hong Kong pour dénoncer un nouveau mode de scrutin imposé par Pékin.

Dans les médias pro-Pékin, le mouvement Occupy Central est tout à tour qualifié d'"illégal", de "violent" ; certains d'entre eux décident même de passer la mobilisation sous silence. Les médias hongkongais, eux, encouragent les manifestants à tenir bon face à la répression.

Hong Kong : que se cache-t-il sous la révolution des parapluies ?
Consigne a ainsi été donnée par le gouvernement chinois d’effacer toutes les informations sur les sites et réseaux sociaux qui feraient état d’une manifestation anti-gouvernementale et de tous les hashtags #OccupyCentral.  
Alors que des photos et vidéos fleurissent sur Twitter, de nombreux internautes soulignent que la plateforme de partage de photos et vidéos Instagram est désormais indisponible. Les manifestants pro-démocratie s’adaptent et se ruent sur d’autres systèmes de messagerie pas encore identifiés par les autorités. Et si les télévisions de Hong Kong ont les yeux braqués sur les manifestants, la télé chinoise, elle, s’est contentée de faire état de rassemblements de quelques milliers de personnes… favorables aux décisions du gouvernement chinois. Un pays, deux informations...
La télévision chinoise évoque des manifestations pro-gouvernementales
>>>
http://www.marianne.net/Hong-Kong-que-se-cache-t-il-sous-la-revolution-des-parapluies_a241726.html


FireChat, l'appli anti-censure des manifestants à Hong Kong
fr info
Avec près de 100.000 téléchargements en moins de 24h, cette application de messagerie instantanée créée par un Français n'a besoin ni d'Internet ni de réseau téléphonique pour fonctionner.

Alors que des dizaines de milliers d'Hong Kongais passent la nuit dans le quartier d'affaires d'Admiralty, certains continuent de craindre une saturation des réseaux téléphoniques ou une coupure d'Internet après le blocage intégral d'Instagram et partiel du Twitter chinois, Weibo. Ce week-end, FireChat, une application anti-censure seulement commercialisée depuis mars a été téléchargée plus de 100.000 fois en 22 heures, devenant l'application la plus téléchargée devant Twitter ou Whatsapp à Hong Kong.

FireChat est une messagerie instantanée très simple, "comme aux débuts de l'Internet" selon la description de Micha Benoliel, le co-fondateur français d'Open Garden qui commercialise l'application. Sa particularité, les utilisateurs n'ont pas besoin d'avoir Internet ou du réseau pour qu'elle fonctionne. Elle relie des smartphones qui se situent à une distance relativement proche, en général à 70 mètres l'un de l'autre.
Ce bond de popularité peut s'expliquer par ce post publié samedi sur Facebook d'un des leaders de la révolution étudiante, Joshua Wong, qui en recommande le téléchargement.

Et peu de temps après, la réaction d'un des co-fondateurs d'Open Garden Stanislas Shalunov. "En ce moment, plus d'une personne sur 100 à Hong Kong est connectée à FireChat. Les stats sont bien réelles, mais je n'arrive toujours pas a y croire".

En déplacement en Asie pour les affaires, Micha Benoliel a décidé de rester une semaine à Hong Kong pour observer l'utilisation faite de FireChat. "Il l'utilisent pour se tenir informés, si les routes ou les stations de transports en commun sont bloquées, les endroits où se trouvent les cars de police ou les lieux où ils ont besoin d'aide pour ravitailler les gens en eau", explique-t-il à France Info.

Initialement, l'application a été conçue pour pouvoir discuter avec des personnes à proximité lors de grands évenements où la connexion pourrait être ralentie comme un match de sport ou un concert. Pas forcément pour contrer la censure de régimes autoritaires. "On a déjà eu beaucoup de téléchargements lors des manifestations comme à Taiwan durant le mouvement Tournesol des étudiants quand le gouvernement a voulu couper Internet. On a aussi vu des téléchargements en Irak et en Iran mais là à Hong Kong en ordre de grandeur, c'est 25 fois plus important", raconte-t-il.

FireChat a néanmoins quelques limites: les communications sont publiques et les espaces de discussion sont ouverts à tous à condition d'être à proximité. Rien n'empêche par exemple qu'un policier s'y connecte s'il a téléchargé FireChat pour propager des rumeurs d'où l'obligation d'avoir des pseudonymes.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

HONG KONG Empty Re: HONG KONG

Message  ivo le Ven 10 Oct - 8:30

Manifestations à Hong Kong : “la Chine ne voudra pas créer un précédent”
http://fr.euronews.com/2014/10/09/manifestations-a-hong-kong-la-chine-ne-voudra-pas-creer-un-precedent/
Il n’y aura pas de dialogue avec les étudiants pro démocratie. Le gouvernement de Hongkong ferme la porte aux négociations. La rencontre prévue ce vendredi entre les deux parties et sensée mettre fin à deux semaines de manifestations a été annulée.

Le mouvement des étudiants, fer de lance de la contestation, s‘était un peu essoufflé ces derniers jours. Seuls quelques irréductibles protestataires ont refusé de battre en retraite et ont continué à réclamer avec force plus de démocratie, notamment l’organisation d‘élections libres en 2017 et la démission du gouverneur de la ville. Une réponse à Pékin qui, en août dernier, avait annoncé vouloir accorder le Suffrage universel pour la prochaine élection du dirigeant du territoire, mais tout en gardant le contrôle des candidatures. L’annonce avait mis le feu aux poudres.

Car en 1997, lors de la rétrocession de Hongkong par le Royaume-Uni à la Chine, cette dernière s‘était engagée à respecter les principales libertés politiques et économiques de l‘île, Hongkong devenant alors une région administrative spéciale dotée d’un statut très particulier sur le principe : “Un pays, deux systèmes”.

Aujourd’hui, les contestataires dénoncent la main mise de Pékin sur la politique locale, mais le Parti communiste laisse les autorités de Hongkong gérer la crise. Hongkong est vitale pour l‘économie chinoise, mais le Président Xi Jinping a un contrôle direct sur l‘île et il semble inconcevable que Pékin face marche arrière.

La gestion par la Chine des récentes manifestations à Hong Kong a soulevé des interrogations concernant les politiques de leadership du président Xi Jinping. Le Dr Robert Laurence Kuhn, grand connaisseur de la Chine, spécialiste du monde des affaires chinoises a accepté de répondre à nos questions.

Euronews : “Nous avons vu plutôt une approche de non-intervention aux protestations à Hong Kong, entièrement différente de la façon dont Pékin gérait les précédents défis à son autorité. Est-ce que cela reflète une nouvelle philosophie de leadership de la part de Xi Jinping ou est-ce un événement unique ?”

Dr Kuhn : “Premièrement, il faut comprendre le concept d’un “pays, deux systèmes” qui est la loi fondamentale pour Hong Kong et Macao, et comme l’espère la Chine, pour Taïwan dans l’avenir. (…) Ainsi, le point de vue du gouvernement chinois face au type de manifestations que nous voyons à Hong Kong, c’est : pas de changement, ça doit être géré localement par les autorités de Hong Kong. (…) Ils sont très préoccupés bien sûr par ce qui se passe là-bas. Mais autoriser les autorités de Hong Kong à gérer ça dans leur propre juridiction, ce n’est pas un changement de politique.”

Euronews: “Pourquoi ont-ils décidé que Pékin nommerait des candidats pour les élections à Hong Kong, sachant que cela provoquerait une réaction de colère ?

Dr Kuhn: “Je ne suis pas sûr d‘être d’accord avec les termes de cette question sur le fait qu’ils savaient que cela provoquerait une réaction de colère. Il faut revenir à la loi fondamentale et à toute la structure de son fonctionnement. C’est, je dirais, un peu flou en ce qui concerne son fonctionnement.(…) Nous n’avions pas une démocratie de type occidentale à Hong Kong quand le territoire se trouvait sous la Couronne britannique. Il était géré par un gouverneur. C’est donc un processus en évolution. Clairement, Pékin ne permettrait pas à Hong Kong de se libérer du fait qu’il est un territoire chinois et sous autorité chinoise. Et de ce fait, ils essayeront de respecter autant que possible l’approche « un pays, deux systèmes », qui, jusqu‘à présent, a plutôt bien marché.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

HONG KONG Empty Re: HONG KONG

Message  ivo le Mer 19 Nov - 8:55

Hong Kong : les manifestants forcent les portes du Parlement
http://fr.euronews.com/2014/11/19/hong-kong-les-manifestants-forcent-les-portes-du-parlement/
Habituellement pacifiques, des manifestants de Hong Kong ont réussi à pénétrer par la force dans le Parlement aux premières heures de la matinée. Résultat de cette action musclée, des heurts ont éclaté entre police et militants.

“La vitre a été brisée parce que le gouvernement refuse de nous écouter. À travers ce type d’action, nous voulons que le gouvernement sache qu’il se cache derrière ces vitres et que nous voulons faire entendre notre voix à l’intérieur. Lorsqu’il refuse de répondre, c’est entièrement de sa faute”, explique un jeune comptable de 22 ans.

Les manifestants dénoncent depuis près de deux mois les procédures électorales fixées par Pékin pour le prochain scrutin, en 2017. Le pouvoir central prévoit notamment de sélectionner les candidats.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

HONG KONG Empty Re: HONG KONG

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum