Derniers sujets
» narcotests
par ivo Lun 10 Juin - 19:55

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juin - 10:49

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56


[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Lun 20 Fév - 10:57

Vladimir Poutine promet un réarmement "sans précédent" de la Russie
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_vladimir-poutine-promet-un-rearmement-sans-precedent-de-la-russie?id=7602413
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 624_341_cf2fdb0eab6a2dd24daed5d150e35951-1329724613

Le Premier ministre et candidat à la présidentielle russe, Vladimir Poutine, a promis un réarmement "sans précédent" de la Russie, rendu indispensable selon lui notamment par la politique des Etats-Unis et de l'Otan, dans un article publié lundi.

Vladimir Poutine met au premier plan la nécessité de répondre au déploiement par les Etats-Unis et l'Otan d'un bouclier antimissile en Europe dans ce long texte publié dans le journal officiel Rossiïskaïa Gazeta, entièrement consacré à la question militaire.

"L'époque exige une politique déterminée de renforcement du système de défense aérien et spatial du pays. C'est la politique des Etats-Unis et de l'Otan en matière de défense antimissile qui nous y pousse", écrit Vladimir Poutine.

"Vingt-trois mille milliards de roubles (590 milliards d'euros) vont être consacrés au total à ces objectifs (de réarmement) dans la décennie à venir", précise Vladimir Poutine en soulignant qu'"il ne peut y avoir en la matière 'trop de patriotisme'".

"On prétend parfois que la renaissance du complexe militaro-industriel est un joug pour pour l'économie, un lest insurmontable qui aurait en son temps ruiné l'URSS. Je suis convaincu que c'est une profonde erreur", écrit l'ex-agent du KGB.

"Le renouveau du complexe militaro-industriel va devenir une locomotive pour le développement des secteurs les plus divers", affirme l'homme fort de la Russie, quasi-assuré de revenir le 4 mars au Kremlin.

....................................................................................
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Jeu 23 Fév - 19:59

Poutine devant 130.000 partisans : "La victoire sera à nous"
fr info
Il ne parle pas d’élection présidentielle mais de "bataille pour la Russie". Vladimir Poutine, actuel Premier ministre et favori pour le scrutin du 4 mars, a tenu un discours très martial aux 130.000 personnes venues le soutenir dans un stade de Moscou. L’opposition accuse le pouvoir d’avoir payé des fonctionnaires pour participer à ce rassemblement.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 RTR2YAOJ
Vladimir Poutine s'est brièvement exprimé devant la foule au stade Loujniki © Reuters Sergei Karpukhin

130.000 pro-Poutine rassemblés aujourd'hui à Moscou. Reportage d'Ilana Moryoussef

Les organisateurs et la police sont d’accord sur le chiffre. Environ 130.000 personnes ont participé à une marche dans Moscou suivie d’un rassemblement de soutien à la candidature de Vladimir Poutine. L’actuel Premier ministre russe est le grand favori de la présidentielle organisée le 4 mars.

Debout micro à la main, sans pupitre, sur une scène dressée au milieu du stade Loujniki, Poutine a tenu un discours très martial. Il a qualifié la campagne de "bataille pour la Russie" dont l’histoire "a été écrite avec de la sueur et du sang". "Nous ne laisserons personne s'ingérer dans nos affaires intérieures, a-t-il assuré. Nous ne laisserons personne nous imposer leur volonté".

"Avec Poutine nous avons la stabilité" - Un manifestant

Le parti au pouvoir accuse l’opposition, à l’origine de nombreuses manifestations cet hiver, d'être à la solde de l'Occident. Le rassemblement d’aujourd’hui était aussi une réponse aux défilés qui ont rassemblé jusqu’à 200.000 personnes, selon leurs organisateurs, au mois de décembre.

"Depuis que Poutine est là, nous avons la stabilité et la Russie est respectée à l'étranger", expliquait un jeune manifestant dans le cortège. Pour un autre, "Poutine est un membre du FSB comme mon père, c'est pour ça que je l'aime bien".

Les partis d'opposition et des médias indépendants ont pour leur part accusé le régime russe de faire pression et de payer des fonctionnaires pour qu'ils se rendent aux manifestations pro-pouvoir. Le 23 février est férié en Russie : c'est la "journée des défenseurs de la patrie", héritée de l'époque soviétique.
....
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Sam 25 Fév - 19:07

À Saint-Pétersbourg : "La Russie sans Poutine !"
fr info
Des milliers de manifestants réunis à Saint-Pétersbourg pour protester contre le pouvoir russe. Parmi eux, de nombreuses figures de l'opposition dont le champion d'échecs Garry Kasparov.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Russie_claude
Les militants nationaux-bolchéviks de Limonov défilent : "Nous avons besoin d'une autre Russie." © Radio France Claude Guibal

Plus qu'une petite semaine avant le scrutin présidentiel russe, prévu le 4 mars. L'opposition fait monter la pression après les manifestations pro-Poutine de cette semaine. Dans la deuxième ville de Russie, ils étaient plusieurs milliers à défiler dans le centre-ville jusqu'à la place Koniouschennaia ce samedi.

Parmi eux, le champion d'échecs Garry Kasparov, figure quasi historique de l'opposition libérale russe. Il défilait aux côtés d'Édouard Limonov, patron du parti National-bolchévik mais aussi d'Alexeï Navalny, avocat blogueur très anti-Poutine.

Juste avant le début de la manifestation, les leaders d'une opposition hétéroclite ont appelé à voter contre le Premier ministre actuel. Il pourrait en effet l'emporter dès le premier tour. Ils ont également prévenu la commission électorale :

"S'il y a à nouveau des fraudes, nous devrons mener une bataille décisive après le 4 mars."

Depuis les législatives du mois de décembre, la Russie connait une contestation sans précédent depuis la fin de l'URSS. Une contestation menée par toute l'opposition, toutes tendances confondues.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Dim 26 Fév - 13:04

L'opposition russe forme une chaîne humaine autour de Moscou
fr info
Des milliers de Moscovites réunis autour du boulevard périphérique de la ville forment une chaîne humaine avec pour slogan : "Ne laissons pas Poutine entrer au Kremlin."

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 X2_b2ab2f9

Seize kilomètres de Moscovites se tenant la main, voilà ce qu'organise aujourd'hui l'opposition au pouvoir russe. La plupart porte un ruban blanc à la poitrine, symbole de la contestation contre le Premier ministre, Vladimir Poutine.

La police dénombre 11.000 participants, les organisateurs en comptent 30.000. Un des leaders de l'opposition libérale, Boris Nemtsov, s'est dit très heureux de cette mobilisation et a rappelé le mot d'ordre de la manifestation : "Ne laisson pas Poutine entrer au Kremlin." Les opposants russes au pouvoir sans partage du parti "Russie unie" se spécialisent depuis le début du mois de décembre dans les actions originales.

Tout le long de la chaîne humaine, des cars de la police anti-émeute OMON (OMOH) sont garés pour prévenir des débordements. La Russie connaît depuis les législatives de décembre dernier un mouvement de contestation jamais vu depuis la fin de l'URSS.

http://fr.wikipedia.org/wiki/OMON
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Lun 27 Fév - 9:00

Au cœur de la Russie qui vote
fr info
Dimanche 4 mars 2012, la Russie vote pour désigner son président. Vladimir Poutine s’apprête à être élu pour la troisième fois. Les sondages lui prédisent une victoire dès le premier tour et il n’a jamais cessé d’être l’homme fort de la Russie. Reste que depuis les élections législatives de décembre, le pouvoir fait face à une contestation sans précédent. A l’occasion de cette élection présidentielle, France Info consacre une série de reportages à cette Russie en pleine mutation.

La lutte contre la corruption a été l’un des mantras de Dmitri Medvedev depuis son élection en 2008. Pas un discours sans allusion à ce fléau. Mais le président sortant reconnaît que cette lutte a échoué.

Du simple policier chargé de régler la circulation au puissant haut fonctionnaire, la corruption gangrène la société tout entière. Diplômes, permis de conduire, permis de construire, soins à l’hôpital, appels d’offres pour les marchés publics : rien qui ne s’obtienne moyennant une somme versée discrètement. Et gare à ceux qui prétendent s’attaquer à ce mal.


Le jeune maire de Sergueiev Possad, une petite ville située à 70 kilomètres de Moscou, l’a payé de sa vie. Evguéni Douchko a été abattu après quatre mois de mandat. Le jour de sa mort, il avait rendez-vous au parquet pour remettre à la justice un dossier sur des transactions immobilières douteuses. L’enquête n’a donné aucun résultat.


Un attentat déjoué contre Vladimir Poutine
fr info
C'est une télévision pro-Kremlin, Pervyi Kanal, qui l'affirme : un attentat était prévu après la présidentielle du 4 mars.

Les services secrets russes et ukrainiens disent l'avoir déjoué, après une explosion suspecte dans un appartement d'Odessa, qui a tué une personne.

Deux autres ont été arrêtées, et ont reconnu travailler pour le leader islamiste Doku Oumarov, l'ennemi numéro un du Kremlin. L'un des suspects a expliqué être arrivé en Ukraine des Emirats arabes unis, via la Turquie.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Lun 27 Fév - 12:15

avec du retard

Edouard Limonov privé de présidentielle en Russie
LE DIMANCHE 18 DÉCEMBRE 2011 fr info
Signe que le régime Poutine verrouille plus que jamais l'élection présidentielle, la commission électorale russe a invalidé ce matin la candidature de l'écrivain et opposant Limonov.

Edouard Limonov, à la tête de son petit parti "l'Autre Russie", ne semble pas surpris : "Il n'y avait rien d'autre à attendre d'un Etat policier", déclare-t-il à la correspondante de France Info à Moscou Ilana Morryoussef. L'écrivain controversé avait annoncé son intention de se présenter à la présidentielle de Mars 2012 en Russie en novembre dernier. Il avait même pour cela renoncé à la nationalité française qu'il avait acquise en exil à Paris dans les années 1980.

Interdit, parce qu'investi dans un bus

Mais le pouvoir russe, ébranlé par les manifestations de ces derniers jours, ne l'entend manifestement pas ainsi. Déjà la semaine dernière, ses partisans qui devaient se réunir pour l'investir officiellement, se sont vus refuser l'accès à leur hôtel par des policiers, et ont dû procéder à son investiture dans un bus. Or c'est précisément -et absurdement- la raison qu'a invoquée la commission centrale électorale pour rejeter sa candidature.

Limonov, dont l'écrivain Emmanuel Carrère a dressé le sulfureux portrait, fait figure d'épine dans le pied du pouvoir, avec ses troubles affiliations politiques. Après avoir fondé en URSS en 1991, un parti national-bolchévique, ultra-nationaliste et néo-stalinein, il s'est récemment rapproché de l'opposition libérale au régime et a été interpellé plusieurs fois.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Jeu 1 Mar - 9:10

Pressions sur les médias indépendants russes
fr info
En Russie, les médias indépendants sont dans le collimateur du pouvoir. A l’approche de l’élection présidentielle du 4 mars, les pressions sont encore plus fortes.

La banque du millionnaire qui finance l’hebdomadaire Novaya Gazeta est soumise à une inspection. Le versement des salaires a été bloqué. Le Conseil d’administration de la radio Echo de Moscou a été repris en main par l’actionnaire principal, le géant du gaz Gazprom, contrôlé par l’Etat. Le rédacteur en chef de la radio a été écarté du Conseil d’administration.

Deux exemples de cette pression de plus en plus forte sur les médias indépendants russes.

La télévision privée Dojd, elle, est sous le coup d’une enquête du Parquet. Elle est accusée d’avoir reçu des financements de l’étranger. TV Dojd est une nouvelle venue dans le paysage audiovisuel russe. Cette télévision pas comme les autres va bientôt fêter son deuxième anniversaire. Elle cultive un ton frais et impertinent. Elle a par exemple retransmis en direct toutes les manifestations de l’opposition. Et visiblement, ce n’est pas du goût de tout le monde.

Mais malgré ses ennuis avec le Parquet russe, TV Dojd n’a pas l’intention de changer sa façon de traiter l’actualité.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Ven 2 Mar - 9:48

Poutine se dit "très content" face à la contestation
http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-russe/20120302.OBS2738/poutine-se-dit-tres-content-face-a-la-contestation.html
Affichant sa confiance à deux jours de la présidentielle en Russie, Vladimir Poutine verrait bien Medvedev en Premier ministre... et n'exclut pas de se représenter en 2018.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 3181994

Le Premier ministre russe et favori de la présidentielle de dimanche 4 mars, Vladimir Poutine, s'est dit "content" de l'existence de la contestation contre son régime tout en affirmant que "la majorité" de la population le soutenait, ont rapporté les agences vendredi 2 mars.

"Je suis, par exemple, très content que cette situation ait lieu", a-t-il dit, interrogé sur la récente vague de contestation en Russie par des médias étrangers, selon une retranscription de ses propos diffusée par les agences russes.

"Cela veut dire que les autorités, le pouvoir exécutif et les représentants doivent réagir avec vivacité à ce qu'il se passe dans le pays, à l'humeur des gens et répondre à leurs attentes", a-t-il ajouté.

Une contestation sans précédent

Vladimir Poutine, qui compte revenir à la présidence pour un troisième mandat après ceux de 2000 à 2008, s'est néanmoins dit sûr d'avoir le soutien de la majorité des Russes, même dans les grandes villes et au sein de la classe moyenne où l'opposition est réputée la plus populaire.

"Vous considérez que là-bas, la majorité de la population est contre moi? Dans quels sondages ? J'y ai simplement moins de partisans, mais (ces derniers) sont tout de même la majorité", a jugé Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine, qui ne pouvait effectuer de troisième mandat consécutif en 2008, est le grand favori de la présidentielle de dimanche et ses partisans escomptent qu'il remportera une large victoire dès le premier tour.

Son régime est néanmoins confronté à une contestation sans précédent depuis les législatives de décembre, marquées, selon l'opposition et des observateurs indépendants, par d'importantes fraudes.

a déclaré qu'il n'avait "pas décidé" s'il resterait plus de vingt ans au pouvoir, ce qui pourrait être "normal" si les Russes le voulaient, selon une interview diffusée vendredi.

Rester plus de vingt ans au pouvoir ? Pourquoi pas...

Poutine a également indiqué ne pas avoir décidé s'il comptait se présenter à la présidentielle de 2018 et donc rester 24 ans au pouvoir mais que cette perspective ne lui paraissait pas choquante.

"Ce serait normal, si tout se passe bien, si ça plaît aux gens. Ce ne serait pas normal si les gens n'aiment pas, si les choses se passaient mal, si la personne s'accroche à son fauteuil et enfreint la loi", a-t-il expliqué.

Je ne sais pas si je veux être assis (au pouvoir) pendant vingt et quelques années. Je n'ai pas décidé encore. Pour le moment il est question de l'élection du président pour les six ans à venir".

Le tandem Poutine-Medvedev maintenu

Vladimir Poutine a confirmé que l'actuel chef de l'Etat, Dmitri Medvedev, le remplacera comme Premier ministre conformément à un accord conclu entre eux dans le passé.

"Comme je l'ai déjà dit, si les citoyens du pays me font confiance pour le poste de président du pays, alors je proposerais M. Medvedev comme chef du gouvernement de la Russie", a-t-il dit.

"En quoi est-ce inhabituel? Nous disons clairement et honnêtement au pays ce que nous proposons", a ajouté l'homme fort de la Russie.

Vladimir Poutine, qui ne pouvait effectuer de troisième mandat consécutif après ceux de 2000 à 2008, avait laissé la présidence à Dmitri Medvedev, un proche qui s'est effacé pour permettre le retour au Kremlin de son mentor dès 2012.


Poutine maintient que Medvedev sera son premier ministre
http://www.lemonde.fr/international/article/2012/03/02/poutine-maintient-que-medvedev-sera-son-premier-ministre_1650889_3210.html
Le favori de la présidentielle russe, Vladimir Poutine, a confirmé que l'actuel chef de l'Etat, Dmitri Medvedev, le remplacera comme premier ministre conformément à un accord conclu entre eux dans le passé, dans une interview à des médias étrangers publiée sur le site du gouvernement. "Comme je l'ai déjà dit, si les citoyens du pays me font confiance pour le poste de président du pays, alors je proposerai M. Medvedev comme chef du gouvernement de la Russie", a-t-il dit. "En quoi est-ce inhabituel ? Nous disons clairement et honnêtement au pays ce que nous proposons", a ajouté l'homme fort de la Russie.
Vladimir Poutine, qui ne pouvait effectuer de troisième mandat consécutif après ceux de 2000 à 2008, avait laissé la présidence à M. Medvedev, un proche qui s'est effacé pour permettre le retour au Kremlin de son mentor dès 2012. L'homme fort de la Russie a indiqué s'être mis d'accord il y a longtemps avec M. Medvedev sur ce scénario, qui prévoyait selon lui que le plus populaire d'entre eux serait le candidat à la présidentielle de 2012. "A la fin de l'année passée il était clair que la popularité de votre serviteur était supérieure à celle de Medvedev", a expliqué Vladimir Poutine. "Et en tant que représentants de la même force politique, nous devons agir solidairement, ne pas nous fonder sur des intérêts personnels (...) nous devons juger qui a le plus de chances, à qui les citoyens exprimeront leur confiance et qui a le plus de chances de gagner", a dit M. Poutine, expliquant pourquoi M. Medvedev avait accepté de ne pas se présenter.

Lors de ce même entretien avec des médias étrangers, M. Poutine a dit ne pas avoir décidé s'il comptait se présenter à la présidentielle de 2018 et donc rester vingt-quatre ans au pouvoir mais que cette perspective ne lui paraissait pas choquante. "Ce serait normal, si tout se passe bien, si ça plaît aux gens. Ce ne serait pas normal si les gens n'aiment pas, si les choses se passaient mal, si la personne s'accroche à son fauteuil et enfreint la loi", a-t-il expliqué. "Je ne sais pas si je veux être assis (au pouvoir) pendant vingt et quelques années. Je n'ai pas décidé encore. Pour le moment il est question de l'élection du président pour les six ans à venir", a déclaré le grand favori du scrutin de dimanche.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Sam 3 Mar - 10:13

RUSSIE. La fortune cachée de Poutine
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120302.OBS2797/russie-la-fortune-cachee-de-poutine.html
Comptes offshore, prête-noms, contrats bidon... Des témoins révèlent comment le numéro un russe, qui s'apprête à entamer un troisième mandat au Kremlin, serait devenu immensément riche.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 3187197
Vladimir Poutine, en août 2011 (Alexei Druzhinin/AP/SIPA)

Il vit comme un homme traqué. Il dort à l'hôtel ou dans des meublés. Depuis qu'il a fui la Russie, il ne reste jamais plus d'une semaine dans le même pays. Le voilà en Estonie, à Tallinn. Sergueï Kolesnikov arrive de Washington et repartira bientôt, en Suisse. "Je ne suis nulle part en sécurité, dit cet homme d'affaires de 63 ans. On m'a prévenu : Poutine me considère comme un traître à la patrie." La raison ? "J'ai révélé comment, grâce à ma société, il a secrètement accumulé une fortune considérable."

Costume gris et lunettes sobres, Sergueï Kolesnikov n'a rien d'un affabulateur. Avant de quitter son pays en catimini, fin août 2010, ce docteur en biologie a copié des dizaines de pièces comptables appartenant à sa compagnie. Il les a confiées à deux prestigieux quotidiens anglo-saxons, le "Washington Post" et le "Financial Times", qui les ont fait étudier par des cabinets d'avocats. Le grand journal russe d'opposition "Novaïa Gazeta" les a aussi analysées. Tous sont parvenus à la même conclusion : même s'il ne possède pas la preuve absolue de ce qu'il avance, c'est-à-dire un document signé de la main de Vladimir Poutine, et malgré les démentis du Kremlin, Sergueï Kolesnikov dit probablement la vérité. Les risques qu'il prend pour sa propre vie et celle de ses proches forcent l'admiration. "Il est l'une de ces rares âmes courageuses qu'un journaliste croise de temps en temps", écrit l'éditorialiste du "Washington Post" David Ignatius, le premier à qui Sergueï Kolesnikov a fait part de ses révélations. Crédibles, celles-ci corroborent, au moins en partie, les rumeurs qui courent depuis longtemps sur la fortune cachée de l'homme fort de la Russie.

500 millions de dollars accumulés

L'histoire que raconte le biologiste est complexe. Il y est question de contrats surfacturés, d'hommes de paille et de compagnies offshore. En résumé, il affirme qu'il connaît Vladimir Poutine depuis le début des années 1990. Ce dernier dirige alors le département international de la mairie de Saint-Pétersbourg. A ce titre, il crée une société mixte d'importation de matériel médical, Petromed. Il charge un ex du KGB et Sergueï Kolesnikov, ancien patron d'un labo militaire, de gérer cette compagnie, que les deux hommes rachètent en 1996. Dès qu'il s'installe au Kremlin, quatre ans plus tard, Vladimir Poutine se souvient de ses amis pétersbourgeois. Il leur propose d'octroyer des contrats mirobolants à Petromed à une condition : que 35% des recettes soient détournées vers les comptes d'une société luxembourgeoise, Lirus, dont le nouveau président russe détient, selon Sergueï Kolesnikov, 90% des parts - "toutes au porteur, donc non nominatives".

D'après l'homme d'affaires, au moins 500 millions de dollars auraient été ainsi accumulés, de 2000 à 2007, sur les comptes de Lirus. Le magot aurait permis à Poutine d'acheter, via des prête-noms, plus de 20% de la grande banque Rossia (dirigée par l'un de ses proches) et de se faire construire un palais de 12.000 mètres carrés sur les bords de la mer Noire. Situé dans une forêt protégée, le domaine de 76 hectares comprend un casino, un théâtre, deux piscines et 20 bâtiments annexes destinés notamment aux 200 domestiques.

Un palais de 12.000 mètres carrés

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 3185311
Vue du palais de Poutine (RuLeaks)

Quand l'affaire sort dans le "Washington Post ", à Noël 2010, le Kremlin nie en bloc. Des preuves apparaissent : des photos de la luxueuse demeure sont publiées par le site RuLeaks ; différents témoins disent que Poutine a visité, plusieurs fois, le palais en construction ; on découvre que le domaine est protégé par le FSO (l'équivalent russe des Secret Services) et que les travaux sont effectués par une société d'Etat. Mais la présidence russe continue de démentir tout lien avec cette résidence.

En février 2011, "Novaïa Gazeta" divulgue le contrat liant l'administration présidentielle à la société Lirus (celle dont Poutine posséderait 90% des parts). Le Kremlin tente de s'expliquer. Puis décide de brouiller les pistes. Un mois plus tard, le palais est revendu au tiers de sa valeur à un businessman associé à un proche de Poutine. Une précipitation aussi suspecte apparaît comme un aveu.

Dans sa majorité, l'élite russe croit Sergueï Kolesnikov et ne le cache pas. Un conseiller de Dmitri Medvedev, Igor Yurgens, confie au "Nouvel Observateur" : "Qui d'autre que Poutine pourrait se faire construire un tel domaine en Russie, dans un lieu interdit, protégé par le FSO ?" Mais le grand public ne sait rien. Bien que le businessman en fuite ait écrit une lettre ouverte au président Medvedev, l'affaire est étouffée. Pas une fois, depuis un an, les télévisions russes - toutes contrôlées par le clan du pouvoir - n'en ont parlé.

Le mythe Poutine

A l'évidence, le patrimoine du "leader national" est le tabou des tabous. Officiellement, Vladimir Poutine, qui brigue un troisième mandat présidentiel ce 4 mars, n'est pas millionnaire. D'après ses déclarations publiques, ses avoirs sont modestes. En décembre, devant la commission électorale, il a déclaré posséder 179.612 dollars (135.000 euros environ), un appartement de 75 mètres carrés à Saint-Pétersbourg, un autre, plus petit, à Moscou, et deux voitures Volga de collection qu'il a héritées de son père. En douze ans de pouvoir, il ne se serait donc pas enrichi.

Cela serait tout à fait contraire à l'image qu'il veut donner de lui : celle d'un Robespierre russe, dur mais intègre. Certes, le "leader national" a reconnu récemment que la corruption gangrène l'Etat. Il ne peut plus nier l'évidence, qui écoeure ses compatriotes : sous son règne, tous ses amis ou presque sont devenus milliardaires. Mais lui-même, tel un incorruptible, n'en aurait pas profité. De toute façon, selon la geste poutinienne, l'ancien espion aime le sport et la nature - pas l'argent.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 3185313
Vue du palais de Poutine (RuLeaks)

Des indices

Plusieurs incidents ont écorné ce mythe. En juillet 2009, lors d'une visite en Sibérie, Vladimir Poutine offre à un jeune berger sa montre - une Blancpain coûtant plus de 10.000 euros. En septembre, il gratifie un ouvrier de Toula d'une autre Blancpain du même prix. Le mois suivant, en Chine, il en porte une troisième. Autre péché mignon de Poutine : les costumes de chez Brioni. Très voyants, ces goûts de luxe, pour un incorruptible.

Des cadeaux, dit le Kremlin. Une fortune cachée, répond la rumeur. En 2009, un certain Robert Eringer dit savoir où elle se trouve. Il a dirigé les services de renseignement de Monaco. En conflit avec Albert II, qui l'a remercié, il produit une déclaration sous serment devant un tribunal californien. Au passage, il y est question de Poutine. "En novembre 2005, est-il écrit, un informateur rémunéré a donné des renseignements sur des activités de blanchiment à Monaco et le long de la Côte d'Azur, concernant Vladimir Poutine. [Ce dernier] était apparemment derrière un certain nombre d'investissements dans l'immobilier, payés par de l'argent siphonné du secteur énergétique russe. " L'ancien chef espion nous précise aujourd'hui que sa source "travaillait pour la DST et la DGSE" et que, si cette taupe n'a pas fourni de preuve définitive, tout portait à croire qu'elle disait la vérité. Mais, toujours tenu au secret, il ne veut pas donner plus de détails.

Jugé trop obsédé par son différend avec la Principauté, Eringer n'a pas été pris au sérieux. Pas plus que le politologue russe Stanislav Belkovski qui, fin 2007, affirmait que le "leader national " était l'homme le plus riche d'Europe. A l'époque, ses accusations font la une de la presse internationale. Mais, faute de documents, elles retombent. Pourtant, le montage décrit par le politologue ressemble à celui que Sergueï Kolesnikov mettra en lumière trois ans plus tard.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 3185425
Vue du palais de Poutine (RuLeaks)

Le deal avec le clan Eltsine

Qu'avait dit Belkovski ? Que Poutine possède 40 milliards de dollars en actions de compagnies présidées par ses amis de Saint-Pétersbourg. Il détiendrait 4,5% du géant gazier Gazprom (dirigé par son ancien adjoint à la mairie) et au moins 50% de la plus importante société privée d'exportation du pétrole russe, Gunvor. Celle-ci est gérée par Guennadi Timchenko, avec lequel Poutine a créé un club de judo, toujours à Saint-Pétersbourg. Après que Belkovski eut parlé d'elle, on a découvert que Gunvor a une structure de propriétés des plus mystérieuses : basée à Genève, la société appartient à une holding néerlandaise, elle-même filiale d'une compagnie chypriote, dont l'adresse postale renvoie aux îles Vierges. Plus troublant encore, Gunvor est, de l'aveu même de ses dirigeants, détenu au final par trois associés, dont l'un veut rester anonyme. Ce dernier est-il Poutine, comme le soutient le politologue ?

Le Kremlin a démenti avec véhémence les affirmations d'Eringer et de Belkovski, qui les maintiennent. Le politologue dit détenir ses informations de différentes sources appartenant au premier cercle du pouvoir, "où ces données sont très connues". Selon lui, les proches du "leader national " racontent que tout s'est joué fin 1999, quand le clan Eltsine a fait de l'obscur colonel du KGB son candidat pour succéder au vieil alcoolique. "Le deal était le suivant, assure Belkovski. Poutine ne s'attaquerait pas aux biens des oligarques proches d'Eltsine, en échange il pourrait mettre la main sur les secteurs et les entreprises "libres". C'est pourquoi Poutine et ses amis de Saint-Pétersbourg auraient jeté leur dévolu sur le gaz et la distribution du pétrole, qui, du fait de leur faible prix à l'époque, avaient été délaissés par la "famille" Eltsine. Le nouveau président russe se serait attribué, via des hommes de paille et des comptes offshore, la part du lion de ce nouvel empire.

Ancien ministre d'Eltsine, Boris Nemtsov accuse lui aussi. Devenu l'un des leaders de l'opposition, il a rédigé plusieurs pamphlets extrêmement documentés sur la fortune des proches de Poutine - amis de jeunesse, du KGB ou partenaires de judo. Il a établi, par exemple, que la cession à vil prix de filiales de Gazprom à des hommes tels les frères Rotenberg ou Youri Kovaltchuk, eux aussi des amis de Saint-Pétersbourg, représente un transfert d'actifs de 60 milliards de dollars. Au total, depuis l'arrivée de leur chef au pouvoir, ce serait près de 200 milliards d'actifs que les nouveaux princes de la Russie auraient détournés. Au profit de qui ? "Il y a des raisons de croire, dit Boris Nemtsov, que tous ces Timchenko, Kovaltchuk et Rotenberg ne sont que les propriétaires nominaux de leurs vastes holdings, dont le bénéficiaire réel et ultime est Poutine lui-même."

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 3185487
Dmitri Medvedev et Vladimir Poutine (Alexei Druzhinin/AP/SIPA)

Rester le patron

Si tout cela est vrai, Sergueï Kolesnikov n'a révélé qu'une petite partie des avoirs cachés de l'homme fort de Russie. Mais, qu'elle se chiffre en millions ou en milliards, Poutine deviendra-t-il un jour l'heureux propriétaire officiel de cette fortune ? "Comme dans la mafia, ce "patrimoine", s'il existe, est fondé sur des accords verbaux, informels, explique Roman Shleynov, du quotidien économique russe "Vedomosti". Tant que Poutine est le patron du clan, personne ne s'avisera de remettre en question la parole donnée. " Mais qu'en sera-t-il le jour où il ne sera plus tsar ?

Apparemment, la question l'inquiète. En témoigne un câble américain révélé par WikiLeaks. Il date de décembre 2007, au moment où toutes les chancelleries se demandent qui, d'Ivanov ou de Medvedev, Poutine va choisir pour lui succéder au Kremlin. Un diplomate rapporte au département d'Etat l'avis de l'une de ses sources. "Comme Poutine possède des biens secrets à l'étranger à travers des hommes de paille, dit l'informateur, il redoute qu'en nommant un successeur fort, tel Ivanov, ce choix puisse se retourner contre lui : il pourrait devenir l'objet d'enquêtes policières et d'avis de recherche d'Interpol." Et, de fait, Poutine a choisi le falot Medvedev.

Aujourd'hui, le problème ne se pose plus. Le "leader national" a décidé de rempiler. Il devrait remporter la prochaine élection présidentielle, dès le premier tour, le 4 mars. Comme il aura le droit de se représenter une fois de plus et que le mandat a été rallongé de deux ans, il devrait rester au Kremlin jusqu'en 2024. Douze ans de cavale en perspective pour Sergueï Kolesnikov.

..............................
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Sam 3 Mar - 19:32

L'ombre de la fraude électorale sur la présidentielle russe
fr info
Les Russes sont appelés aux urnes demain pour élire leur nouveau président. Après les élections législatives contestées de décembre, Vladimir Poutine avait annoncé la mise en place de web-caméras pour surveiller les bureaux de vote.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Affiche
Affiche de Vladimir Poutine : "Nous avons besoin de votre voix" © Radio France Hervé Toutain

Installer des caméras dans les bureaux de vote c'était une initiative du Premier ministre contre la fraude électorale. Ces 90.000 caméras pour autant de bureaux de vote avait suscité un haussement d'épaule de l'opposition. Une fois encore le pouvoir semble s'être organisé pour "améliorer" les résultats.

Selon l'opposition, les caméras dans les bureaux de vote ne vont servir à rien. La fraude s'organise sur les trajets ou dans le bureau central. Spécialité des pro-Poutine : la technique du carrousel. Elle consiste à voter dans plusieurs bureaux, c'est même très simple quand ces lieux sont "provisoires" comme des gares ou des stations touristiques, là où les listes électorales ne sont pas à jour.

En décembre dernier, pour les élections législatives, les partisans du Premier ministre ont aussi pu glisser plusieurs bulletins à la fois dans la même urne. En Russie, la fraude électorale en faveur du parti "Russie Unie" est élevée au rang d'art.

Le risque de fraude électorale en Russie, reportage d'Hervé Toutain
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Dim 4 Mar - 9:01

Vladimir Poutine archi-favori pour retrouver son fauteuil au Kremlin
fr info
Vladimir Poutine est sûr du soutien de la majorité en vue de la présidentielle d’aujourd’hui malgré la vague de contestation.L'homme fort de la Russie a promis ne de pas réprimer l'opposition au lendemain de l'élection, mais il a refusé de répondre favorablement à la tenue de législatives anticipées.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Poutine
Vladimir Poutine lors d'un discours pour la présidentielle dans un stade de Moscou en février dernier © Reuters Sergei Karpukhin

Lors d'un meeting à sa résidence proche de Moscou, le Premier ministre sortant a démenti toute tentative de répression. "Pourquoi devrais-je faire cela ? Je ne sais pas d'où viennent ces craintes. Nous ne prévoyons rien de tel", a affirmé Poutine, qui a été président du pays de 2000 à 2008.Pourtant, les autorités russes ont par le passé souvent eu recours à la manière forte contre les dissidents. Toutefois, lors des dernières manifestations organisées pour dénoncer des fraudes présumées lors des législatives de décembre et la mainmise de Poutine sur le pays, la police était présente en nombre mais n'est intervenue que très rarement.

De nombreux activistes de l'opposition craignent un changement d'attitude du Kremlin après les élections d’aujourd’hui et le début d'une répression à grande échelle. L'ancien maître-espion du KGB a fermement démenti ces rumeurs."Au contraire, toutes nos propositions sont faites pour établir un dialogue avec tout le monde, ceux qui nous soutiennent comme ceux qui nous critiquent", peut-on lire dans une retranscription de son discours diffusé sur le site internet du gouvernement.
Poutine a expliqué qu'il préparait de concert avec l'actuel président Dmitri Medvedev une libéralisation du système politique, instaurant notamment des élections pour les gouverneurs et autorisant davantage de partis politiques.

Poutine très loin devant dans les sondages

Selon la dernière étude d'opinion, réalisée en février par le centre Levada, 66% des personnes interrogées ont l'intention de voter pour Poutine, distançant largement le communisteGuennadi Ziouganov, le nationaliste Vladimir Jirinovski, le milliardaire de la finance Mikhaïl Prokhorov et l'ancien président de la Chambre haute du Parlement, Sergueï Mironov.Mais les responsables de l'opposition craignent que le scrutin soit à nouveau truqué, avec un score supérieur à 50% dès le premier tour afin d'éviter la tenue d'un embarrassant second tour.Vladimir Poutine a bénéficié dans sa campagne du soutien de tous les médias d'Etats et organes du pouvoir. C’est pour cette raison que l’opposition envisage d’ores et déjà une manifestation dans plusieurs villes de Russie dès demain.

Vladimir Poutine sera confronté à quatre concurrents, qui se sont gardés d'attaquer frontalement le régime tandis que les critiques du pouvoir n'ont pas pu présenter de candidat.L'ex-agent du KGB, au pouvoir depuis 2000, a par ailleurs clairement laissé entendre qu'il ne songeait pas à une retraite politique, n'excluant pas d'être candidat à la présidentielle de 2018, car ce serait "normal" avec le soutien de la population.

Des citoyens russes, observateurs dans les bureaux de vote : reportage d'Ilana Moryoussef


Un score soviétique pour la victoire annoncée de Poutine ?
fr info
L'élection de Vladimir Poutine pour un troisième mandat à la tête de la Fédération de Russie ne fait guère de doute. La seule inconnue réside dans le score qu'il obtiendra.

Plus de 60% pour un ancien directeur du KGB, c'est ce vers quoi les sondages penchent pour la présidentielle qui s'ouvre aujourd'hui en Russie. Vladimir Poutine est largement donné gagnant, peut-être même dès le premier tour. Jusqu'au dernier moment, l'opposition a tout fait pour mobiliser les citoyens et provoquer un second tour, mais il est peu probable que le toujours Premier ministre recueille moins de la moitié des votes.

En décembre dernier pour les élections législatives russes, les partisans du parti de Poutine — Russie Unie — avaient été pris la main dans le sac en train de "bourrer les urnes". La commission électorale avait installé des bureaux de vote provisoires dans des gares ou des stations touristiques, ce qui a facilité le recours à la fraude. Parmi la plus prisée : la technique du carrousel. Selon les observateurs et l'opposition, le parti au pouvoir avait payé des électeurs pour aller voter dans plusieurs bureaux, les "promenant" même en bus dans les grandes villes.

Vladimir Poutine sûr de lui

La classe moyenne tend à se rapprocher de l'opposition, mais le chef du Kremlin s'estime soutenu par le plus grand nombre

"Vous considérez que [dans les grandes villes] la majorité de la population est contre moi ? J'y ai simplement moins de partisans, mais [ceux-ci] sont tout de même la majorité."

Dans un entretien accordé à plusieurs grands quotidiens occidentaux (dont nos confrères du Monde), Vladimir Poutine s'est montré cynique à l'endroit de l'opposition et des classes moyennes qui ont prospéré sous son "règne" :

"Elle a plus de revendications en termes d'injustice, de corruption, d'arbitraire. Je peux le comprendre et je partage cette inquiétude, le pouvoir doit être plus efficace."

L'opposition muselée

À l'exception de Guennadi Ziouganov, candidat du Parti communiste russe crédité de 15% dans les sondages, les opposants n'ont soit pas la parole, soit n'ont pas pu se présenter à l'élection. Selon ces partis (des libéraux à l'extrême-gauche) :

"Le pouvoir s'est distingué par l'abondance des tentatives de dénigrement, visant tant l'opposition que les candidats à la présidentielle."


Poutine accuse ses opposants "d'être au service de l'Occident". Il ajoute que "débattre sur fond de promesses populistes [de l'opposition] ne me paraît pas intéressant. Ce n'est pas le débat qui compte, c'est le résultat".

Selon l'association Golos (ГОЛОС), qui milite pour la transparence des élections, les risques de fraude sont très grands. Elle a d'ailleurs mis en place une carte interactive des irrégularités, comme elle l'avait fait pour les législatives de décembre dernier.

Depuis ce matin 8h, 109 millions d'électeurs sont appelés à voter dans 90.000 bureaux de vote. Ils choisiront leur président pour les sept prochaines années. Le Premier ministreVladimir Poutine a d'ores annoncé que s'il était élu, il se livrerait à un jeu de chaises musicales avec l'actuel président, Dimitri Medvedev. Les premiers résultats devraient être connus ce soir vers 21h, heure de Moscou (18h à Paris).
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Dim 4 Mar - 9:36

Ames mortes
http://www.liberation.fr/monde/01012393585-ames-mortes?google_editors_picks=true
Anna Politkovskaïa est morte il y a six ans. Une journaliste courageuse, défenseure d’un Etat de droit, victime d’un crime d’Etat sans coupable. L’un de ses biographes expliquait que son assassinat avait eu le mérite de révéler la vraie nature du système Poutine. Une dictature de fait qui muselle ou tue les opposants, censure les médias, contrôle la justice et profite d’une économie de rente et corrompue. Anna Politkovskaïa expliquait dans ses mémoires posthumes que «les tchékistes occupent le pouvoir, ils ont vu nos peurs et nous traitent comme des animaux». Allusion à ceux que les Russes appellent «les slivokis», «les services», dont Vladimir Poutine, ci-devant lieutenant-colonel du KGB, est le meilleur symbole. Elle disait aussi : «Nous sommes tous responsables de la politique de Poutine», lui qui fut des années durant héros d’une grande Russie dont il exploite les mythes chauvins et religieux. Avec Poutine, toute une classe moyenne a cru pouvoir s’enrichir fût-ce au prix d’une restriction de ses libertés. C’est ce contrat qui est aujourd’hui brisé. La Russie est pauvre et serve. Comme le disent les manifestants d’une autre Russie, de cette société civile qui rejette cet histrion prêt à tout pour régner dix ans de plus sur le Kremlin. Poutine peut encore gagner les élections de dimanche, contrôlées par les services et manipulées par les télés à sa solde. Il fera voter des âmes mortes. Mais son système est épuisé. L’avenir de la Russie se jouera sans lui.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Dim 4 Mar - 10:00

Poutine force les portes du Kremlin
http://www.liberation.fr/monde/01012393586-poutine-force-les-portes-du-kremlin?google_editors_picks=true
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 ?modified_at=1330772852&ratio_x=03&ratio_y=02&width=476
Après quatre ans de pouvoir en sous-main, le Premier ministre pourrait redevenir président dès dimanche. Malgré tout, la contestation se poursuit dans le pays.

Par HÉLÈNE DESPIC-POPOVIC Envoyée spéciale et VERONIKA DORMAN Correspondante à Moscou

Après quatre ans à la direction du gouvernement, Vladimir Poutine veut revenir au Kremlin, où il a déjà passé huit ans, de 2000 à 2008. Cette fois, il brigue un mandat de six ans, puisque la Constitution a été modifiée en ce sens il y a quatre ans. Il est bien sûr le grand favori de la présidentielle de dimanche contre ses quatre concurrents cantonnés à des rôles de figurants. S’il est élu, et s’il obtient un nouveau mandat en 2018, il battra les records de longévité de ses prédécesseurs, y compris Staline et Brejnev. Ce scénario est possible puisque l’homme, qui aime étaler ses muscles et sa santé de fer, n’aura que 60 ans en octobre, et à peine 72 en 2024. Possible mais pas très vraisemblable. Car l’élection se tient dans un climat de contestation jamais vu depuis les années 89-93, qui ont sonné la fin du communisme soviétique. Peu de Russes envisagent un changement de type révolutionnaire, mais peu croient également aux chances du système Poutine de perdurer sans se réformer.

Fraudes. Les instituts de sondage donnent jusqu’à 66% d’intentions de vote (selon l’institut indépendant Levada) à Poutine, soit de quoi emporter la victoire au premier tour, mais personne ne s’attend à ce que ce scrutin ne soit pas entaché de fraudes. Sans les falsifications, assurent les experts, le parti de Poutine n’aurait eu que 31 ou 32% des voix aux législatives de décembre. La campagne présidentielle a toutefois été plus politique que les précédentes. Poutine est descendu de son piédestal pour aller à la télévision expliquer son programme, ce qu’il n’avait jamais fait précédemment. L’opposition a même eu droit à un minimum de temps de parole. Poutine est à la recherche d’une victoire qui le renforcera sur la scène internationale, où il ne veut pas qu’on puisse le comparer à un Moubarak ou un Kadhafi. Mais il veut aussi rester un leader national élu à l’unanimité. C’est pourquoi l’opposition est convaincue qu’il veut passer dès le premier tour.

Pour l’emporter, le Premier ministre candidat a joué sur un registre qu’il connaît bien : la peur. Peur du retour au chaos et aux pénuries des années 90, peur des attentats, peur du lendemain. Mais il a aussi tout promis : des retraites consistantes, des salaires plus élevés pour les enseignants, les médecins et les policiers, des bourses aux étudiants, de l’aide aux jeunes familles. Cela pourrait coûter 161 milliards de dollars (122 milliards d’euros) au budget de l’Etat jusqu’en 2018, un budget qu’il ne pourrait équilibrer qu’avec un baril de pétrole à au moins 115 dollars.

En face, quatre candidats seulement ont pu accéder à l’élection. Guennadi Ziouganov, 67 ans, l’autoritaire président du Parti communiste de la fédération de Russie (KPRF), encore peu réformé et très soviétique dans son iconographie (15% d’intentions de vote selon Levada). Vladimir Jirinovski, 65 ans, le bouffon d’extrême droite, à la tête du Parti libéral-démocrate (LDPR), qui vote toujours avec le parti au pouvoir (8% selon Levada). Et deux opposants de Sa Majesté, le milliardaire Mikhaïl Prokhorov, 46 ans, (6% selon Levada), qu’on croit poussé par le Kremlin pour rallier les suffrages des libéraux, et Sergueï Mironov, l’ancien président du Parlement, chef de Russie juste, un de ces partis créés pour rafler les voix communistes mais qui a fini par y croire (5% selon Levada). Ziouganov et Mironov, malgré les sympathies qu’ils peuvent avoir pour le mouvement de rue, n’ont pas entamé de vrai dialogue avec lui car les contestataires leur demandent de ne pas siéger dans l’Assemblée élue grâce à la fraude.

Miettes. Alors que la protestation n’a fait qu’enfler à l’approche du scrutin, nourrie par les premiers témoignages de magouilles préélectorales (trafic de procurations), rien ne permet de prédire si le régime va se durcir ou s’il va lâcher du lest. La plupart des commentateurs pensent que le pouvoir n’a pas les moyens de mener une politique de répression tous azimuts, comme Alexandre Loukachenko en Biélorussie. Les optimistes considèrent qu’il lâchera du lest en offrant des postes à certains opposants et en mettant progressivement en œuvre les réformes promises par Medvedev sous la pression de la rue en décembre, dont une nouvelle loi sur l’enregistrement des partis et le retour à l’élection des gouverneurs, supprimée en 2004. Les autres considèrent que Poutine est incapable de s’amender et que ces réformes ne sont que des miettes pour endormir la contestation.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Dim 4 Mar - 19:41

Présidentielle en Russie : Vladimir Poutine gagne avec 61,80% des voix
fr info
Selon les premiers résultats annoncés par la commission électorale russe, le Premier ministre de la Russie Vladimir Poutine remporte l'élection présidentielle dès le premier tour. L'opposition indique que cette élection ne peut être "considérée comme légitime".

Sans grande surprise, Vladimir Poutine remporte donc les élections présidentielles en Russie. Les résultats ne sont pas encore définitifs, mais selon la commission électorale russe, le Premier ministre obtiendrait 61,8% des voix, après dépouillement de 14,5% des bureaux de vote. Le communiste Guennadi Ziouganov arrive en deuxième position avec 17,8% des voix. La participation s'est élevée à plus de 58% à 14H00 GMT, selon les chiffres préliminaires de la commission électorale.

Cette élection ne peut être "considérée comme légitime" pour l'opposition

L'opposition et des observateurs indépendants ont affirmé que le scrutin avait été entaché de nombreuses fraudes. "Honnêtement pour moi ce n'est pas une véritable élection pluraliste et démocratique", explique Hélène Blanc politique spécialiste de la Russie sur France Info.


"Je crois qu'il faut que Poutine s'attende à un mandat beaucoup plus mouvementé" - Hélène Blanc

Vladimir Poutine était Premier ministre depuis 2008, date à laquelle il avait quitté le Kremlin en y propulsant son poulain Dmitri Medvedev. L'homme fort de la Russie va donc pouvoir reprendre sa place, et pourrait même se maintenir au pouvoir jusqu'en 2024.


Déjà des fraudes constatées dans les bureaux de vote russes
LE DIMANCHE 4 MARS 2012 À 12:38 mis à jour le Dimanche 4 mars 2012 à 14:21
fr info
Les Russes votent depuis l'aube pour choisir leur nouveau président. Vladimir Poutine est quasiment certain d'être élu, mais la presse indépendante et l'opposition repèrent déjà des fraudes.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 RTR2YTLQ
À Saint-Pétersbourg, l'association Golos recensait à midi plus de 160 cas de fraudes. © Reuters Alexander Demianchuk

Mise à jour à 14:21 avec de nouveaux témoignages de fraude.

Depuis l'aube on vote en Russie, l'extrême-orient a commencé peu après minuit (heure de Paris) à se déplacer pour participer au scrutin. À Moscou et dans l'ouest du pays, les Russes ne rendent aux urnes depuis 8h.

La presse indépendante dont la radio Echo de Moscou (en russe) dispose déjà d'informations sur la fraude. Les observateurs rapportent que les urnes du vote par correspondance sont "bourrées". Des informations confirmées par l'association "La ligue des électeurs", créée par des personnalités de la culture et des médias.

La fraude électorale élevée au rang d'art

Le Parti communiste russe, principale force d'opposition, rapporte qu'à Toula, dans le sud de Moscou : "Les pneus des voitures des observateurs du parti communiste ont été crevés", leur empêchant d'aller exercer leur mission dans les bureaux de vote. À Vladivostok, selon la presse russe, "au bureau n°155, des électeurs ont découvert [en arrivant] qu'ils avaient déjà voté".


Selon le parti Iabloko, de tendance libérale, "des liasses de bulletins ont été jetées dans l'urne à Briansk, Tambov, Nijni-Novgorod ou encore Novossibirsk".

Sans accuser personne, les témoignages rapportent également que des bus circulent entre les bureaux de vote dans les grandes villes du pays. Selon l'association Golos, qui met en ligne une carte interactive des fraudes constatées, dans les grandes villes du l'ouest du pays cette technique du "carrousel" est "rodée depuis les élections législatives du mois de décembre".

Des caméras de vidéosurveillance inefficaces

Après les législatives de décembre, Vladimir Poutine avait annoncé l'installation de "webcams" dans les bureaux de vote (deux dans chacun des 90.000 bureaux). Un dispositif destiné à éviter la fraude, seulement les témoignages de journalistes occidentaux et russes rapportent qu'elles ne sont souvent pas orientées sur toutes les urnes ou que la qualité de l'image empêche de contrôler la transparence du vote.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Chechnya%20fraud%202
Dans ce bureau de vote de Gorzny, en Tchétchénie, la webcam viole le secret du vote. © Radio France / capture d'écran

Dans plusieurs bureaux de vote, les journalistes du Moscow Times décrivent des fraudes : des urnes placées juste à côté de l'isoloir, des haut-parleurs qui diffusent de la musique folkorique et qui empêche d'entendre ce que disent les assesseurs ou alors des caméras directement placées au dessus des isoloirs.

Les associations qui défendent la transparence du scrutin annoncent déjà qu'elles vont déposer des plaintes auprès de la commission électorale. L'association Golos explique même sur son site web comment s'y prendre.

L'opposante Evguenia Tchirikova participe à la surveillance des bureaux de vote
Reportage de Claire Chaudière dans la banlieue de Moscou

Le camp de Poutine prépare déjà sa victoire

À Moscou, une scène est montée sur la place qui fait face au théâtre du Bolchoï, sous le fenêtres du Kremlin. C'est là que ce soir est organisé un concert pour fêter la victoire annoncée du toujours Premier ministre Vladimir Poutine.


Le déroulement du vote à Moscou. Hervé Toutain (00:00:55)

(photo inaccessible ...)
Les OMON (ОМОН pour Détachement mobile à vocation particulière) s'installent déjà autour du Kremlin. © Radio France / Laurent Grout
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Lun 5 Mar - 9:10

Russie : l'écrasante victoire du tsar Poutine
fr info
Vladimir Poutine remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec 64,39 % des voix, après dépouillement dans 50% des bureaux de vote, selon les chiffres de la Commission électorale centrale. L'opposition indique que cette élection ne peut être "considérée comme légitime" et dénonce des fraudes.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 RTR2YU8I
A Moscou ce soir © Reuters Denis Sinyakov

Sans grande surprise, Vladimir Poutine remporte donc l'élection présidentielle en Russie. Les résultats ne sont pas encore définitifs, mais selon la commission électorale russe, le Premier ministre obtiendrait 64,39 % des voix, après dépouillement de 50% des bureaux de vote. Le communiste Guennadi Ziouganov arrive en deuxième position avec 17,2% des voix. Le milliardaire Mikhaïl Prokhorov a créé la surprise en arrivant troisième avec 7,1% des voix. La participation s'est élevée à plus de 58% à 14H00 GMT, selon les chiffres préliminaires de la commission électorale. Les résultats définitifs seront connus demain lundi.

Cette élection ne peut être "considérée comme légitime" pour l'opposition

L'opposition et des observateurs indépendants ont affirmé que le scrutin avait été entaché de nombreuses fraudes. "Honnêtement pour moi ce n'est pas une véritable élection pluraliste et démocratique", explique Hélène Blanc, spécialiste de la Russie sur France Info.


"Je crois qu'il faut que Poutine s'attende à un mandat beaucoup plus mouvementé" - Hélène Blanc

Dans le caucase russe, une webcam a enregistré un bourrage d'urnes. Les images circulent en boucle sur Internet. La commission électorale centrale a promis d'annuler le résultat dans ce bureau.

Plus de 110.000 manifestants pro-Poutine à Moscou

Pendant la journée, avant même l'annonce des résultats, les préparatifs d'une grande fête étaient déjà en cours Place du Manège à Moscou, à côté du Kremlin. Une scène avec écrans géants et hauts parleurs a été installée. Selon la police, plus de 110.000 partisans de Poutine sont rassemblés dans le centre de la ville.

"C'est notre employeur qui nous a payé le voyage, on n'a pas pu dire non" - un jeune débarquant à Moscou

Quelque 36.500 hommes, dont des soldats des forces armées du ministère de l'Intérieur, ont été mobilisés dans la ville, ont indiqué les autorités pour "assurer pleinement le maintien de l'ordre et la sécurité des citoyens".

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Forces%20de%20police
Forces de l'ordre déployées à Moscou aujourd'hui © Radio France Hervé Toutain

Vladimir Poutine était Premier ministre depuis 2008, date à laquelle il avait quitté le Kremlin en y propulsant son poulain Dmitri Medvedev. L'homme fort de la Russie va donc pouvoir reprendre sa place, et pourrait même se maintenir au pouvoir jusqu'en 2024.


Le discours de victoire de Vladimir Poutine : "Nous avons gagné dans une lutte honnête"
fr info
Le Premier ministre russe s'est exprimé devant plus de 100.000 personnes, selon la police. D'après les premiers résultats de l'élection présidentielle, Vladimir Poutine remporte le scrutin avec plus de 64,39 % des voix. L'opposition dénonce des fraudes.

Ecoutez Vladimir Poutine s'adressant à la foule à Moscou

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 RTR2YUI5
Vladimir Poutine victorieux s'adresse à la foule © Reuters RIA Novosti

"Nous avons gagné !" Vladimir Poutine est apparu devant des dizaines de milliers de personnes rassemblés pour fêter sa victoire à Moscou. Extraits :

"Merci à tous ceux qui ont dit "oui" à la grande Russie."

"Nous avons montré que nos concitoyens savent faire facilement la différence entre le désir de renouveau et les provocations politiques dont le but est de détruire notre Etat et d'usurper le pouvoir."

"Merci mes amis, nous avons gagné une lutte honnête et ouverte."

"J'ai promis que nous allions gagner et nous avons gagné. Gloire à la Russie !"
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Lun 5 Mar - 9:56

Présidentielle en Russie: «La protestation pacifique va se poursuivre», selon l'opposition
http://www.20minutes.fr/monde/russie/891595-live-direct-presidentielle-russie-la-protestation-pacifique-va-poursuivre-selon-opposition
Vladimir Poutine a remporté la présidentielle dès le premier tour, avec près de 64% des voix...

9h18: «La démocratie est une longue route»
Interrogée ce lundi sur LCI, pour savoir s'il fallait féliciter le nouveau président russe, Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy à la présidentielle, a dit: «félicitation pour tous les efforts faits sur le chemin de la démocratie, qui sont certains, mais peut-être qu'on n'est pas encore au bout de la route».

8h25: Les Femen ont fait irruption, à moitié nues, dans le bureau de vote de Poutine
Trois militantes du mouvement ukrainien Femen ont manifesté dimanche, seins nus, en criant «Poutine voleur» devant l'urne dans laquelle le Premier ministre avait glissé son bulletin. Elles ont été interpellées par la police.



>> Découvrez, en images, les méthodes chocs de la FEMEN

8h22: Plus de 5.000 cas de fraudes recensés
Dimanche, les représentants de certains candidats, des opposants, les organisations de surveillance électorale comme l'association Golos et la Ligue des électeurs ainsi que des médias indépendants ont affirmé avoir recensé quantité de fraudes. Le site control2012.ru, mis en place pour comptabiliser les infractions constatées par la Ligue des électeurs, le parti démocrate Iabloko et les partisans de Mikhaïl Prokhorov, avait comptabilisé dans la nuit 5.758 cas. Ce site recensait notamment 131 cas de bourrage d'urnes et 327 cas de «transport massif d'électeurs», une technique qui permet à un groupe de voter plusieurs fois dans différents bureaux grâce à des autorisations frauduleuses.


8h19: Des leaders d'opposition convoqués par la police
Plusieurs leaders d'opposition, dont Sergueï Oudaltsov (Front de gauche) et Ilia Iachine (libéral) ont indiqué à la radio Echo de Moscou avoir été convoqués par la police ce lundi, comme Alexeï Navalny, au sujet de la manifestation prévue le même jour. Ils ont indiqué ne pas avoir l'intention de se rendre à cette convocation «illégale». L'ex-Premier ministre Mikhaïl Kassianov, co-président de Parnas, a appelé l'opposition à «continuer d'exiger du pouvoir de respecter la constitution» et des «élections libres» lors de la manifestation prévue ce lundi soir dans le centre de la capitale, à l'antenne de la même radio.


8h17: Medvedev joue la carte de l'apaisement
Dans un signe d'apaisement, le président Dmitri Medvedev, un proche de Vladimir Poutine que celui-ci avait propulsé en 2008 au Kremlin faute de pouvoir effectuer plus de deux mandats consécutifs selon la constitution, a fait savoir ce lundi qu'il avait ordonné de vérifier le «bien-fondé» de la condamnation de plusieurs personnes, dont l'ex-magnat du pétrole Mikhaïl Khodorkovski. Celui-ci, arrêté en 2003, purge une peine de 13 ans de prison dans une affaire emblématique et largement considérée comme un règlement de comptes politique à l'égard d'un patron trop indépendant qui finançait l'opposition. Dmitri Medvedev a aussi ordonné de revoir la légitimité du refus d'enregistrement du parti Parnas, une des principales formations d'opposition libérale.


8h12: «La récréation est finie», titre un journal d'opposition
«La récréation est finie», titrait ce lundi le journal d'opposition Novaïa Gazeta, qui a été un des médias phares de la contestation de ces derniers mois contre le pouvoir de Vladimir Poutine. A l'inverse, son porte-parole, Dmitri Peskov, a cependant souligné ce lundi matin que Vladimir Poutine était «un pragmatique, orienté vers le dialogue avec tous ceux qui veulent un travail constructif», selon l'agence Interfax.

8h11: Les opposants prêts à poursuivre la protestation
Alexeï Navalny, un des leaders de la coalition d'opposition, a prédit la poursuite de la protestation, et in fine la victoire sur le pouvoir de Vladimir Poutine. «Rien d'inattendu ne s'est produit. Chacun comprenait que Poutine s'organiserait une victoire au premier tour et se déclarerait président», a déclaré Alexeï Navalny à l'antenne de la radio Echo de Moscou. «La protestation pacifique va se poursuivre (...), je suis sûr qu'elle aboutira dans un avenir plus ou moins proche à la chute du régime de Poutine tel que nous le connaissons», a-t-il ajouté.

8h02: Des milliers de personnes ont célébré la victoire de Vladimir Poutine dimanche soir, par l'AFP

Vladimir Poutine a remporté avec près de 64% des voix la présidentielle russe au premier tour, selon des résultats quasi-définitifs publiés ce lundi matin, au lendemain d'un scrutin dénoncé par l'opposition qui compte organiser à Moscou une mobilisation très importante de ses partisans.

Le Premier ministre et homme fort du pays, déjà président de 2000 à 2008, a obtenu 63,9% des voix après dépouillement des résultats dans 98,47% des bureaux de vote, selon les données annoncées par la commission électorale centrale. Le communiste Guennadi Ziouganov obtient 17,18% des voix, le libéral Mikhaïl Prokhorov 7,7%, le populiste Vladimir Jirinovski 6,24% et le centriste Sergueï Mironov 3,84%, selon ces chiffres, avec une participation de 64%.

ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Lun 5 Mar - 19:51

Poutine élu : les félicitations des uns, la prudence des autres
fr info
Si les observateurs internationaux ont souligné des "problèmes sérieux" avec l’élection présidentielle russe, de nombreux dirigeants n’ont pourtant pas hésité à féliciter Vladimir Poutine. Elu avec un score de plus de 63% des voix, ce troisième mandat vaut au président russe des compliments du monde entier. La France a souligné par la voix d'Alain Juppé que l'élection n'a pas été exemplaire.

Angela Merkel n’hésitera pas à décrocher son téléphone. La chancelière allemande a annoncé qu’elle comptait appeler Vladimir Poutine en "milieu de journée". "La chancelière va parler dans une demi-heure avec Monsieur Poutine pour lui souhaiter du succès dans son prochain mandat, du succès avant tout dans les défis que la Russie doit relever", a déclaré son porte-parole. L’Allemagne compte sur la Russie pour peser dans certains dossiers diplomatiques chauds, dont la crise syrienne.

Les "plus sincères félicitations pour sa remarquable élection" (Bachar al-Assad)

Bachar al-Assad n’a d’ailleurs pas tardé à réagir à la réélection de l’homme fort du Kremlin. "Le président Bachar al-Assad a envoyé une lettre de félicitations au Premier ministre Vladimir Poutine à l'occasion de sa victoire à la présidentielle", a indiqué Sana, précisant que M. Assad a exprimé "en son nom et au nom du peuple syrien ses plus sincères félicitations pour sa remarquable élection".


A Londres, le Premier ministre David Cameron a jugé "décisif" le résultat de l'élection présidentielle russe, en dépit des "problèmes" relevés par l'OSCE.

Si Paris prend note de la victoire, la réaction de la France est pour le moment très circonspecte. Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé a simplement noté que Vladimir Poutine est bien "l'interlocuteur" de la France "pour les années à venir". Même si l'élection n'a pas été exemplaire "c'est le moins que l'on puisse dire" a souligné Alain Juppé. L'Union européenne elle aussi, "prend note des résultats préliminaires", a déclaré la porte-parole, Maja Kocijancic, en soulignant que Bruxelles partageait les préoccupations des observateurs internationaux.

bravo les "representants de la democratie"..........................


Des fraudes dans un tiers des bureaux de vote russes, selon l’OSCE
fr info
Les observateurs internationaux dénoncent une élection biaisée. Selon l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, les fraudes pourraient concerner un tiers des bureaux de vote. L'OSCE demande l'ouverture d'une enquête à chaque fois qu'il y a soupçon.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Ballot
Ouverture d'une urne à Sébastopol © Reuters Gleb Garanich

"Il n’y a jamais eu de doute sur l’issue du scrutin". L’OSCE classe la présidentielle russe dans la catégorie des élections insincères. "Les candidats n’étaient pas traités sur un pied d’égalité", selon l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, qui a déployé plus de 200 observateurs hier dans toute la Russie.

Les plus graves disfonctionnements concernent le dépouillement : près d’un tiers des décomptes semblent suspects, en raison d’irrégularités de procédure. Plusieurs vidéos issues de caméras de contrôle ont été mises en ligne hier. Elles montrent des hommes glisser plus d'une dizaine de bulletins successivement, une façon de bourrer les urnes.

Une élection "clairement biaisée"

L’OSCE ne limite pas ses critiques à l’étape finale du scrutin, ni même à la journée du vote. Elle remet en cause l’ensemble du processus électoral : "Le choix était limité, la compétition manquait d’honnêteté et d’un arbitre impartial". L’organisation reconnaît que tous les candidats ont eu accès aux médias avant le vote, mais avec "un net avantage" à Vladimir Poutine. Le futur ex-Premier ministre a d’ailleurs "détourné des moyens du gouvernement" au profit de sa campagne.

Reste une lueur d’espoir : "un grand nombre de citoyens ont participé à la surveillance de l’élection". L’OSCE demande maintenant à la Russie d’ouvrir une enquête sur chaque soupçon de fraude. Ce serait une première étape vers davantage de confiance dans la sincérité des élections.

Bruxelles partage les soupçons, Paris "étudie"

Le Quai d'Orsay indique "étudier" le rapport de l'OSCE. "Globalement, nous partageons leur diagnostic", indique une porte-parole de la Commission européenne, qui "encourage la Russie à remédier aux lacunes" du processus électoral.

Angela Merkel a été ce midi la première à appeler Vladimir Poutine "pour lui souhaiter du succès". Ni l'Union européenne ni la France n'ont encore reconnu le résultat de l'élection. Nicolas Sarkozy et Alain Juppé doivent s'exprimer "dans les prochaines heures", selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Un geste en faveur de Khodorkovski

Avant d’être remplacé par Vladimir Poutine, l’actuel président russe Dmitri Medvedev a demandé le réexamen de 32 jugements contre des opposants, dont Mikhaïl Khodorkovski. L’ancien oligarque, qui dirigeait le pétrolier Ioukos, a été condamné à 13 ans de prison pour fraude fiscale, blanchiment et détournement de pétrole. Il est détenu depuis 2003.

Il ne s'agit pas d'une révision du procès mais simplement d'une vérification, par le parquet lui-même, de la légalité du jugement. Lioudmila Alexeeva, présidente du groupe Helsinki de Moscou, impliqué dans la défense des droits de l’homme, "doute d’une libération" de Khodorkovski. Elle voit plutôt dans cette initiative "un jeu politique" au lendemain de la présidentielle.

Voilà deux semaines, les partis d'opposition ont adressé au Kremlin une liste de "prisonniers politiques" dont ils réclament la libération.


Des milliers d'opposants russes (à nouveau) dans la rue
fr info
Au lendemain de l'élection dès le premier tour de Vladimir Poutine à la tête du pays, plusieurs milliers de Russes ont manifesté à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Ils dénoncent une véritable "farce" et réclament un nouveau scrutin. Environ 200 manifestants ont été interpellés.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Russie
Pour les opposants russes rassemblés à Moscou, tout a été fait pour favoriser le candidat Vladimir Poutine © Reuters Denis Sinyakov

Il y avait deux manifestations aujourd'hui à Moscou. La première réunissait des partisans de Vladimir Poutine, portant des panneaux "My president is back" (mon président est de retour). La seconde rassemblait tous les déçus de cette élection, plusieurs milliers de Russes qui dénoncent le retour triomphal de Poutine, élu avec 63% des voix sans même subir un second tour.

Les manifestants ont donc défilé cet après-midi pour réclamer "la fin des répressions politiques, l'investigation sur les fraudes massives, la réforme politique et des élections législatives et présidentielle anticipées".

"Cette élection est une farce"

Car visiblement, l'élection de Vladimir Poutine ne semble pas exemplaire. "C'est le moins que l'on puisse dire", a même reconnu Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères français. L'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) dénonce des lacunes dans la préparation et la tenue de l'élection, notamment des fraudes pendant le scrutin. L'un des leaders de la contestation, Vladimir Ryjkov, est encore plus catégorique : "cette élection est une farce. Le pouvoir n'est pas légitime", lance-t-il à la foule rassemblée à Moscou. "Nous allons continuer notre action pacifique tant que nos exigences ne seront pas remplies."

Édouard Limonov arrêté à Moscou

Au même moment, une centaine de manifestants étaient arrêtés à Saint-Pétersbourg, une centaine d'autres interpellés à Moscou. Parmi eux, l'écrivain Édouard Limonov, candidat malheureux à la présidentielle. Ses partisans tentaient de se réunir devant le bâtiment de la commission électorale centrale.


C'est à Moscou que Vladimir Poutine a enregistré son plus mauvais score : 47% des suffrages, contre 68,6% à la présidentielle de 2004.

"L'élection ne peut pas être déclarée honnête", pour Marie Mendras, chercheuse au CNRS
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Mar 6 Mar - 9:06

Nicolas Sarkozy écrit à Vladimir Poutine pour le féliciter
fr info
Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a écrit à Vladimir Poutine pour lui adresser ses félicitations et ses "plus sincères" encouragements. Tout au long de la journée, les pays occidentaux ont entériné cette élection acquise dès le premier tour tout en émettant certaines réserves et en appelant le nouveau pouvoir russe à évoluer sur le dossier syrien.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 RTR2YUEO%20%281%29
Les pays occidentaux ont félicité Vladimir Poutine pour son élection tout en l'appelant à changer sur la Syrie © Reuters Mikhail Voskresenskiy

"Au lendemain de votre élection à la présidence de la Fédération de Russie, je tiens à vous adresser toutes mes félicitations et mes vœux pour la Russie et le peuple russe" écrit Nicolas Sarkozy à Vladimir Poutine après sa large victoire, dès le premier tour, à l'élection présidentielle russe.

Une lettre pour souligner les liens "étroits" entretenus par Paris et Moscou qui tranche avec les déclarations du ministre des Affaires étrangères français, Alain Juppé. En milieu de journée il avait estimé que l’élection présidentielle russe n’avait "pas été exemplaire".

David Cameron à "hâte" de travailler avec Vladimir Poutine

Des réactions finalement similaires à celles enregistrées tout au long de la journée par les pays occidentaux.
La chancelière allemande, Angela Merkel a décroché son téléphone pour souhaiter "du succès dans son prochain mandat à Vladimir Poutine".
Les Etats-Unis, tout en se disant prêts à travailler avec le nouveau président russe, ont eux appelé la Russie à enquêter de manière indépendante sur d’éventuelles irrégularités pointées par la mission de l’OSCE.


Mais au dela de ces félicitations, l’Occident espère que le nouveau pouvoir russe évoluera sur le dossier syrien. David Cameron, qui a indiqué avoir "hâte" de travailler avec Vladimir Poutie, a ainsi évoqué "la Syrie et le besoin d'une action internationale unie pour mettre un terme à la violence et éviter une détérioration de la situation". Dans le même sens, Washington a dit espérer que la Russie jetterait "un nouveau regard sur la tragédie en Syrie maintenant que l'élection est terminée".

Bachar al-Assad, le chef de l'État syrien, n’a pas oublié pour sa part de mettre en avant "en son nom et au nom du peuple syrien" la "remarquable élection" du vainqueur de la présidentielle russe.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Mar 6 Mar - 10:00

Russie : 550 manifestants interpellés
http://www.liberation.fr/monde/01012393963-russie-l-osce-confirme-une-election-clairement-biaisee?google_editors_picks=true
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 ?modified_at=1330968787&ratio_x=03&ratio_y=02&width=476
Un manifestant arrêté par la police moscovite le 5 mars 2012 (REUTERS)

L'essentiel

• Vladimir Poutine, déjà président de 2002 à 2008, a retrouvé son poste au Kremlin dès le premier tour des élections ce dimanche, avec près de 64% des voix selon des résultats quasi définitifs publiés lundi matin.

• L'opposition, qui dénonce quantité de fraudes, a organisé plusieurs manifestations dans le pays, rassemblant plusieurs milliers de personnes. Dans le même temps, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées pour célébrer la victoire de Poutine.

--> Lire notre revue de la presse russe ce lundi : «Et maintenant, "Russie molle" ou "chaos politique"» ?
http://www.liberation.fr/monde/01012394013-et-maintenant-russie-molle-ou-chaos-politique

--> Pour le livestream (vidéo en direct) du rassemblement des opposants place Pouchkine à Moscou, c'est ici
http://www.svobodanews.ru/content/article/24505314.html
ou là.
http://en.rian.ru/russia/20120305/171755647.html

Mardi, 6h30 Des dirigeants d'opposition, dont le blogueur anticorruption Alexeï Navalny et le chef du Front de gauche, Sergueï Oudaltsov, indiquent avoir été relâchés, après leur interpellation la veille. Ils doivent se rendre ce mardi au tribunal pour être jugés.

22 heures Environ 550 manifestants, dont plusieurs dirigeants de l'opposition ont été interpellés à Moscou et à Saint-Pétersbourg au cours des manifestations. Parmi eux, le blogueur anticorruption Alexeï Navalny, le chef du Front de gauche, Sergueï Oudaltsov, la militante écologiste Evguenia Tchirikova et le dirigeant du mouvement Solidarité, Ilia Iachine, ont été embarqués par la police à l'issue de la manifestation autorisée place Pouchkine à Moscou.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 392018

A Moscou. (Photo Thomas Peter. Reuters)

Ils avaient refusé de partir à l'issue de ce rassemblement qui a réuni 20.000 personnes selon l'opposition et 14.000 selon les forces de l'ordre.

«Je ne comprends pas pourquoi ils me gardent. Les documents établis il ya longtemps affirmait "pour vérifier"», tweete Navalny.


Edouard Limonov, interpellé un peu plus tôt, a quant à lui été libéré.

18h15 Les Etats-Unis appellent le gouvernement russe à mener une enquête «indépendante» sur d'éventuelles irrégularités lors de l'élection présidentielle. Washington s'est également dit «prêt à travailler» avec Vladimir Poutine une fois que les résultats auront été validés.

17h50 Les manifestants appellent à un nouveau rassemblement ce samedi, rapporte sur Twitter Michael Schwirtz, le correspondant du New York Times.

17h30 A Saint-Pétersbourg, une centaine d'opposants ont également été interpellés au moment où ils essayaient de se réunir dans le centre, selon une estimation d'une journaliste de l'AFP sur place. Ce qui porte pour le moment à 200 interpellations si l'on ajoute celles de Moscou. Les quelque 1 500 opposants qui ont tenté de se rassembler scandaient des slogans tels que «Honte à Poutine !» et «Poutine voleur !».

17h10 Des manifestations pour réclamer des élections libres se tiennent dans plusieurs villes. Dont Rostov-on-Don, à 1000km au sud de la capitale :
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 391913
Sur la pancarte de gauche : «Volodya, tu as droit à un avocat» (Photo Vladimir Konstantinov. Reuters)


17 heures Une centaine de partisans de l'opposant Edouard Limonov, dont ce dernier (photo Denis Sinyakov. Reuters), ont été interpellés alors qu'ils tentaient de manifester devant les locaux de la commission électorale centrale à Moscou, annonce un porte-parole du parti d'opposition non enregistré «L'Autre Russie». La police fait état d'environ cinquante interpellations. Fondateur du parti national-bolchévique (les «Nasbol»), Limonov n'a pas été autorisé à se présenter à la présidentielle.

16h30 A Moscou, la manif pro-Poutine bat son plein...
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 391884
(Photo Pawel Kopczynski / Reuters)

... et la manif anti-Poutine aussi :
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 391907
Sur le blouson d'un manifestant, un badge «12 ans de plus ? Non !» (Photo Reuters)

«Déjà quelques milliers de personnes ici. Plus importante opération de police que j'ai jamais vu à Moscou. Soldats et police anti-émeute sont déployés tout au long d la Tverskaya (l'une des rues principales de la capitale, ndlr)» tweete le correspondant de The Independent.


16h15 La Russie doit «reconnaître la nécessité d'un nouveau pouvoir» en Syrie, déclare à Prague Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l'Union européenne, alors que Moscou refuse toute ingérence dans la situation interne de ce pays.

Et pendant ce temps, comment réagit la classe politique française ? Tièdement...


16 heures «La présidentielle n'était ni libre, ni équitable et ne correspondait ni aux exigences de la législation russe, ni aux normes internationales», dénonce l'ONG Golos dans un communiqué. Golos dénonce particulièrement l'installation de bureaux de vote itinérants sur les lieux de travail et «la contrainte exercée sur les électeurs» dans ces circonstances.

Les webcams installées dans tous les bureaux de vote sur l'ordre de Vladimir Poutine «n'avaient qu'une efficacité limitée». «Dans plusieurs bureaux de vote, les caméras étaient loin des urnes et de l'endroit où les électeurs recevaient les bulletins. Dans de nombreux cas, les électeurs glissant leur bulletin étaient visibles de dos.»

15 heures Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, fait avec :«Je constate que le président Poutine est notre interlocuteur pour les années à venir.» Sur la questions des fraudes, «on peut estimer que globalement, malgré (ces) critiques (...), la réélection du président Poutine n'est pas en cause», juge-t-il.

14h30 Le président syrien Bachar al-Assad a envoyé une lettre de félicitations à Vladimir Poutine, son allié traditionnel, exprimant «en son nom et au nom du peuple syrien ses plus sincères félicitations pour sa remarquable élection». Vendredi, Vladimir Poutine s'était défendu d'entretenir une «relation particulière avec la Syrie», à qui il fournit pourtant des armes et à protégé en posant son veto à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

13h30 Et sinon, c'est aujourd'hui le 59e anniversaire de la mort de Staline. A Gori, sa ville natale, en Géorgie, on n'a pas oublié de commémorer la date :
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 391790
(Photo David Mdzinarishvili. Reuters)

13 heures La Commission européenne «encourage la Russie à remédier aux lacunes» du processus électoral.

12h45 Rassemblement pro-Poutine à Stavropol, dans le centre du pays
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 391789
I love VVP – initiniales de Vladimir Vladimirovitch Poutine. (Photo Eduard Korniyenko. Reuters)

12h15 Côté occidental, les chefs d'Etat font de l'équilibrisme : ne pas froisser Poutine, donc saluer sa victoire, tout en se gardant bien d'excès d'enthousiasme, fraudes fortement suspectées oblige.

Angela Merkel va s'entretenir avec Vladimir Poutine «pour lui souhaiter du succès dans son prochain mandat, du succès avant tout dans les défis que la Russie doit relever», selon son porte-parole.

La France, elle, «prend note» de cette «nette victoire». Nicolas Sarkozy et le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé «s'exprimeront dans les prochaines heures».

A Londres, Downing Street prend aussi note d'un résultat «décisif», malgré des «problèmes».

Midi Le détail des la répartition des suffrages est riche d'enseignements. Où l'on voit que Poutine a recueilli le modeste score de 99,76% des voix en Tchétchénie. Records aussi dans les autres républiques du Caucase russe : 92% en Ingouchie, 92,8% au Daguestan et 91,36% en Karatchaevo-Tcherkessie...

A Moscou, Poutine a en revanche obtenu seulement 47% des suffrages, contre 68,6% à la présidentielle de 2004.

«Au final, ces élections paraissent tout aussi frauduleuses et injustes que les législatives (de décembre, ndlr). Les résultats réels de Poutine c'est environ 50% au national, 40% à Moscou», estime, sur Twitter, l'opposant Oleg Kozlovsky.


11h30 Plusieurs entrepreneurs soutenant l'opposition dénoncent avoir subi des pressions. Ainsi Igor Plechkov, fondateur d'une société de BTP à Kaliningrad, qui avait utilisé le 19 février une vingtaine de bétonneuses et camions-bennes de son entreprise pour participer à une manifestation dans les rues de la ville réclamant des «élections honnêtes».

«Le lendemain de cette action, (...) la police routière et le fisc sont venus faire des inspections inopinées dans notre entreprise», a raconté à l'AFP Olga Orlova, porte-parole de Igor Plechkov. «Pendant trois jours, nos véhicules ont été arrêtés pour de prétendues infractions. Nous avons été obligés de payer au total une trentaine d'amendes.»

11 heures Les observateurs dépêchés par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) confirment les fraudes : «Le processus s'est détérioré lors du décompte des voix et a été évalué négativement (par l'OSCE) dans près d'un tiers des bureaux de vote en raison d'irrégularités de procédures.» La campagne a de plus été «clairement biaisée en faveur d'un des candidats», assène l'institution.

«Il y a aussi eu des cas de bourrages d'urnes. Dans 27 décomptes observés (sur 98, ndlr), les bulletins de vote n'ont pas été montrés à toutes les personnes présentes et ils n'ont pas été comptés un par un de manière transparente», a déploré l'organisation.

«Bien que les candidats à l'élection présidentielle russe ont été en mesure de faire campagne sans entrave, les conditions ont été clairement biaisées en faveur d'un candidat, le Premier ministre Vladimir Poutine», ont conclu les observateurs internationaux. (Intégralité du communiqué ici.)

10 heures Le président chinois, Hu Jintao, félicite Vladimir Poutine après «le succès» de l'élection.

8 heures «La récréation est finie», titre le journal d'opposition Novaïa Gazeta, qui a été un des médias phares de la contestation ces derniers mois. «On peut tenir les élections, mais on ne peut pas tromper le peuple.»

«Pour empêcher le pays d'éclater, le futur président va devoir dialoguer avec toutes les forces politiques qui exigent un changement et rêvent d'une autre Russie, plus libre, plus réussie et plus ouverte», juge aussi le quotidien Novye Izvestia.


7 heures Annonce surprise du président en exercice, Dmitri Medvedev, qui ordonne au procureur général de vérifier «le bien-fondé» du jugement dans l'affaire Mikhaïl Khodorkovski. L'ex-magnat du pétrole et critique du pouvoir purge une peine de 13 ans de prison pour avoir voulu se mêler de politique.


On peut y voir une tentative de calmer l'opposition, qui avait transmis le 20 février au pouvoir une liste de personnes considérées comme des «prisonniers politiques».


Hier soir

Après dépouillement de 87,72% des bureaux, Vladimir Poutine remportait 64,73% des suffrages, selon les chiffres de la commission électorale annoncés peu après minuit.

Le communiste Guennadi Ziouganov obtient 17,04%, le milliardaire Mikhaïl Prokhorov 7,09%, le populiste Vladimir Jirinovski 6,31% et le centriste Sergueï Mironov ferme la marche avec 3,74%. La participation s'établit à 64%.

Une heure à peine après la fermeture des bureaux, le camp pro-Poutine célébrait la victoire sur la place du Manège à Moscou, par -3°C.

«Nous avons gagné !» a hurlé Poutine, la larme à l’œil (à cause du vent, expliquera-t-il).

«Merci mes amis, nous avons gagné dans une lutte honnête et ouverte !»

Ce n'est évidemment pas l'avis des opposants, qui crient aux fraudes, comme l'ont attesté de nombreux témoignages dans le courant de la journée de dimanche.

«En résumé il s'est produit aujourd'hui en Russie une violente confiscation du pouvoir. Et nous devons arrêter ça», tweete le blogueur opposant Roman Dobrokhotov.



Exemple parmi d'autres, ce bourrage d'urnes filmé en direct dans un bureau du Daguestan, dans le Caucase. On y voit des responsables locaux faire passer tranquillement des bulletins à la chaîne:


L'ONG Golos a recensé près de 4000 cas de fraudes suspectées, sur une carte interactive mise à jour en temps réel.
http://translate.google.fr/translate?sl=ru&tl=fr&js=n&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&layout=2&eotf=1&u=http://www.kartanarusheniy.org/&act=url

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 391754

L'opposition a prévu des manifestations, ce lundi à Moscou notamment. Plusieurs leaders de la contestation, dont Sergueï Oudaltsov (Front de gauche) et Ilia Iachine (libéral) ont été convoqués par la police ce lundi, comme Alexeï Navalny, au sujet de cette manifestation. De très importantes forces de police ont été mobilisées dans le centre de la capitale russe dès dimanche.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 391734
Les camions des forces de l'ordre le long du Kremlin. (Photo Sergei Karpukhin. Reuters)
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Mer 7 Mar - 9:17

L'opposition russe persiste malgré les arrestations et la fermeté de Poutine
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/l-opposition-russe-appelle-a-de-nouvelles-manifestations-samedi-06-03-2012-1892297.php
L'opposition russe a appelé mardi à de nouvelles manifestations et réaffirmé sa détermination après la présidentielle, malgré les centaines d'interpellations de la veille et la fermeté de Vladimir Poutine qui a écarté toute critique de sa victoire au premier tour dimanche.
Les protestations "sont un élément de lutte politique, elle n'ont rien à voir avec le scrutin", a affirmé M.
Poutine en visitant un centre de contrôle des plaintes électorales.
"Il y a naturellement eu des irrégularités. Il faut les identifier, les éliminer, pour que tout soit clair pour tout le monde", a ajouté le Premier ministre russe, élu dimanche avec près de 64% des voix au premier tour de la présidentielle.
L'opposition a cependant annoncé de nouvelles manifestations.
"Nous avons décidé d'une nouvelle action le 10 mars", a déclaré le journaliste Sergueï Parkhomenko, l'un des organisateurs du mouvement de contestation, à l'agence Ria Novosti.
A Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays, le mouvement d'opposition l'Autre Russie a appelé à manifester dès mardi et mercredi. Le Parti communiste, le parti démocrate Iabloko et le mouvement d'opposition Solidarnost ont appelé à manifester le 10.

Plus de 500 personnes, dont des chefs de la contestation, ont été interpellées lundi à Moscou et Saint-Pétersbourg lors de manifestations dénonçant l'élection de M. Poutine, entachée de fraudes selon l'opposition et des observateurs, et que l'OSCE a jugée "biaisée".
Dans la capitale, 250 personnes, parmi lesquels les leaders Alexeï Navalny, Sergueï Oudaltsov et Ilia Iachine ont été interpellés après un rassemblement de 20.000 personnes place Pouchkine.
Tous ont été relâchés par la suite, mais les trois leaders, ainsi que l'écrivain Edouard Limonov, interpellé lors d'une autre manifestation devant la commission électorale, sont convoqués la semaine prochaine au tribunal et encourent des amendes, voire 15 jours de prison pour M. Iachine pour refus d'obtempérer.
Un important dispositif policier a été maintenu mardi autour de la place Pouchkine où une vingtaine de personnes criant des slogans anti-Poutine et tentant de forcer un cordon de police ont été interpellées dans la soirée, selon l'agence Interfax.
Le Comité d'enquête russe a indiqué mardi avoir ouvert une enquête pour "appels à la désobéissance aux représentants de la loi et appel au trouble à l'ordre public" à la suite des événements de lundi.
Le militant anti-corruption Alexeï Navalny, connu pour ses accents nationalistes et le ton sans concession de ses interventions, avait appelé lors de la manifestation à "occuper les places et les avenues", et à des "actions pacifiques de désobéissance civile".

La police était intervenue dans la soirée pour disperser environ 2.000 personnes qui étaient restées sur la place après la fin officielle du rassemblement.
Ces arrestations ont contrasté avec la relative tolérance qui avait prévalu depuis décembre à l'égard des rassemblements d'opposition, alors que les commentateurs sont dans l'expectative sur l'attitude du régime après le retour de M. Poutine au Kremlin.
"Je suis indigné par le recours à la force contre des gens qui sont venus exprimer une position citoyenne", a écrit sur son compte twitter le milliardaire Mikhaïl Prokhorov -- nouveau venu sur la scène politique avec près de 8% des voix à la présidentielle --, qui a pris la parole à cette manifestation.
"La police (russe) s'est comportée avec un grand professionnalisme, légitimité et efficacité," a en revanche estimé le porte-parole de M. Poutine, Dmitri Peskov, cité par Itar-Tass.
De son côté, le dernier dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a critiqué la rhétorique de Vladimir Poutine consistant à qualifier les représentants de l'opposition d'"ennemis", avant et après la présidentielle.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Sam 10 Mar - 10:57

Russie: l'opposition à Poutine se prépare à un grand rassemblement à Moscou
http://www.france24.com/fr/20120310-russie-lopposition-a-poutine-prepare-a-grand-rassemblement-a-moscou
L'opposition à Vladimir Poutine se préparait à manifester à nouveau samedi à Moscou où des dizaines de milliers de personnes sont attendues pour contester la victoire du Premier ministre russe à la présidentielle du 4 mars, un mouvement qui cherche à s'inscrire dans la durée.

Le rassemblement doit débuter à 13H00 (09H00 GMT) sur l'avenue du Nouvel Arbat, au coeur de la capitale. La mairie a donné son accord pour 50.000 personnes et plus de 2.500 policiers sont mobilisés pour l'événement.

Le mot d'ordre est la dénonciation des fraudes à la présidentielle remportée avec 63,6% des voix par Vladimir Poutine, et la tactique à adopter pour la poursuite du mouvement, selon les organisateurs.

L'opposition anti-Poutine, une coalition de mouvements politiques, sociaux et associatifs, est parvenue à rassembler plusieurs fois des dizaines de milliers de personnes depuis le début du mouvement de contestation après les législatives controversées du 4 décembre dernier, remportées par le parti Russie unie de Vladimir Poutine.

Le 5 mars, au lendemain de la présidentielle, l'opposition anti-Poutine a réuni près de 20.000 personnes, selon les organisateurs, 14.000 selon la police.

"Nous devons sortir pour préserver les liens que nous avons établis durant les élections et pour montrer aux autorités que nous sommes encore là", a écrit un internaute sur la page consacrée à la manifestation sur Facebook.

"C'est une question de survie", selon lui.

"Il faut établir un programme pour l'avenir et arrêter de dénoncer le passé", a écrit sur son compte Twitter Ksenia Sobtchak, une journaliste vedette de la télévision russe, qui devrait s'exprimer lors de la manifestation.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Sam 10 Mar - 13:13

Russie : des dizaines de milliers de manifestants à Moscou contre "les fraudes électorales"
fr info
Ils étaient 30.000 selon l'opposition, 8.000 selon le ministère russe de l'Intérieur, à défiler à Moscou contre les fraudes à l'élection présidentielle de dimanche dernier.

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 RTR2Z50G
Les Moscovites défilent contre les fraudes à la présidentielle : "Encore 12 ans (de Poutine) ? Non merci." © Reuters Sergueï Karpoukine

"Des élections justes", voilà ce que demandent les Moscovites qui s'étaient rassemblés ce matin à Moscou. Par -1°C, l'opposition s'était donné rendez-vous avenue du Nouvel Arbat dans le centre de la capitale russe.

Le principal enseignement de cette première manifestation depuis l'élection de Vladimir Poutine est la baisse de la mobilisation. Au plus fort de de la contestation aux mois de décembre et de janvier, les Moscovites étaient jusqu'à 120.000 dans les rues contre les fraudes électorales.

Комсомольская правда@onlinekpru
Новый Арбат. Оппозиция называет цифру: 20 тысяч участников. Фото Анатолия Жданова. pic.twitter.com/O2HrorzK
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 AnnhoycCAAAX45V
10 Mars 12 RépondreRetweeterFavori
"Sur l'avenue du Nouvel Arbat à Moscou, l'opposition décomptait 20.000 manifestants" une heure après le début du défilé. © Komsomolskaïa Pravda

Reste que l'opposition ne compte pas s'arrêter là, malgré l'écrasante victoire du nouveau chef du Kremlin avec plus de 64% de voix à la présidentielle, une victoire entâchée de fraudes (dans au moins un tiers de bureaux de vote selon l'OSCE). De l'extrême-gauche aux libéraux, à l'exception des nationalistes qui ont préféré quitté le mouvement, tous les acteurs de la contestation demandent des changement, dont Vladimir Ryjkov, un des dirigeants :

"Ce pouvoir n'est pas légitime et il a peur. Nos exigences sont claires : nous voulons une réforme politique, une justice indépendante, la fin de la censure et des élections anticipées."

L'opposition semble montrer des signes de faiblesse et de division, certains militants des droits de l'homme, comme Oleg Orlov de l'ONG Mémorial, ne supportent plus les de "devoir écouter des nationalistes radicaux à chaque manifestation, ceux-là même qui n'ont pas envoyé d'observateurs aux élections et qui défendent publiquement le fascisme".

Vladimir Poutine entame sa 12ème année au pouvoir en Russie et il ne semble pas près de répondre aux revencations démocratiques de la classe moyenne. Le (à) nouveau président russe ironise et appelle ses détracteurs à écouter "la voix du peuple" issue des urnes.

Комсомольская правда@onlinekpru
Новый Арбат. Народ приходит с лозунгами, но больше с шариками. Как на праздник. pic.twitter.com/heyF2VDm
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Annk89jCEAA9ziL
10 Mars 12 RépondreRetweeterFavori
"Les manifestants défilent avec des pancartes, mais aussi des ballons blancs, comme pour des vacances" commente le journal Komsomolskaïa Pravda. © Komsomolskaïa Pravda
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  spike le Sam 17 Mar - 12:04

C'est un peu tard c'est pour ça que je le mets ici:


Appel aux journées de solidarité avec les antifascistes et anarchistes de Nijni Novgorod (Russie) 16-18 mars 2012 Du 16 au 18 mars 2012, participez aux journées de solidarité avec les antifascistes et anarchistes de Nijni Novgorod (Russie), qui risquent jusqu'à 7 ans de prison pour une affaire fabriquée par la police politique, appelée "Centre Anti-Extrémiste" (Centre-E). Artem Bystrov, Albert Gaïnoutdinov, Pavel Krivonosov, Dmitri Kolesov et Oleg Gembarouk ont plusieurs chefs d'inculpation. L’accusation principale est d'avoir créer l'organisation extrémiste "Antifa-Rash", qui aurait comme but, selon la police, d'agir violemment envers "les groupes sociaux" : "des skinheads, fans de foot" et "les citoyens riches de Russie". Nous, leurs amis et camarades, anarchistes et antifascistes de Nijni Novgorod, déclarons que cette organisation n'a jamais existé et que l'affaire est fabriquée par le Centre-E pour affaiblir le mouvement libertaire. Comment est apparu le concept "d'Antifa-Rash" L'affaire est tellement absurde et maladroitement fabriquée, que l'on devine au premier coup d’oeil, qu'elle a été fabriquée par de stupides policiers, qui n'ont rien compris au mouvement libertaire et à ses structures. Par exemple, l'une des preuves de la culpabilité des antifascistes, ce sont des cartes de membre ! Des cartes de parti ont été créées, avec les noms complets des mes membres et le nom de l'organisation "Antifa-Rash. Red anarhia skinheads." Remarquons la faute: "anarhia" au lieu de "anarchy", assez invraisemblable que des anarchistes écrivent le mot "anarchie" avec une faute d'orthographe, même en anglais. Encore plus étrange R.A.S.H signifierait "l'anarchie rouge des skinheads (Red anarhia skinheads)". R.A.S.H signifie en réalité "Red and Anarchist Skinheads" : Skinheads rouges et anarchistes. Cette branche de skinheads de gauche est assez populaire au sein de la jeunesse militante, au même titre que l'antifascisme. Il y a beaucoup de graffitis dans les rues avec les mots "Rash" et "Antifa", suffisamment pour que des policiers aient pensé à inventer une organisation avec le nom absurde de "Antifa-Rash". Ces cartes ont été jetées par la police, en avril 2011, pendant les perquisitions aux domiciles des militants. Ces perquisitions se sont fait aux mépris des lois, par exemple : certaines ont été faites malgré l'absence des personnes, dans d'autres cas les témoins indépendants de la perquisition (indispensable selon les lois), ont été mis à la porte pendant 40 minutes, permettant aux policiers de faire ce qu'ils voulaient à l'intérieur des appartements. Les autres preuves de l'existence de l'organisation et donc de la culpabilité de nos camarades sont les statuts de "Antifa-Rash", qui sont apparus en même temps que les cartes de membre - pendant les perquisitions. En les lisant, on reconnaît le style et la logique de la police. Dans ses statuts, l'organisation a une hiérarchie stricte, un leader autoritaire auquel on doit obéir et un système de punition contre les récalcitrants. Cela ressemble à une organisation libertaire? Non. Ridicules sont aussi les accusations de violence. Au total, il s'agit de 3 banals affrontements entres antifascistes et néonazis (d'ailleurs ces même néonazis, ont été jugés pour violences racistes). Après ces affrontements, les fascistes n'avaient eu que de blessures légères. Ces "victimes" n'avaient pas d'ailleurs pas portées plaintes. Mais l'incident fut connu du Centre-E et il a de lui-même créé l'affaire, en terrorisant et torturant, pour faire parler antifascistes et fascistes. Pavel Krivonosov et Artem Bystrov n'ont jamais participé à ces rixes, ils ont des alibis indéniables, même les fascistes ne les ont pas reconnus comme agresseurs. Mais ils restent tout de même accusés d'avoir participé à ces bagarres pour des motivations "idéologique de haine contre des groupes sociaux". Les accusés: Artem Bystrov est l'otage principal de l'affaire "Antifa-Rash". Depuis avril 2011, il est assigné à domicile et n'a pas le droit de communiquer avec le monde extérieur. Pendant plusieurs années, Artem a participé à des actions antifascistes, écologistes et contestataires. Il a notamment participé au mouvement antimilitariste de "Food Not Bombs" (distribution hebdomadaire de repas végétaliens gratuits). Il a aussi organisé et fait le service d'ordre de nombreux concerts du milieu D.I.Y. (punk et alternative). Albert Gaïnoutdinov est un militant antifasciste, que le Centre-E a qualifié de créateur et leader de l'organisation "Antifa-Rash". Il est maintenant dans l'obligation de se cacher contre la répression en vivant clandestinement pour éviter d'être de nouveau torturé par le Centre-E. Pavel Krivonosov est antifasciste, anarchiste, membre de l'organisation libertaire "Action autonome" et musicien. Il a joué dans plusieurs groupes D.I.Y de Nijni Novgorod et a participé à l'organisation de beaucoup d'événements libertaires: actions publiques, concerts, campements écologiques, festivals etc… Dmitri Kolesov est musicien dans le groupe de Hardcore "Step To Freedom". Oleg Gemarouk après l'arrestation, en partie à cause de son manque d'expérience et aussi suites aux tortures physiques et psychologiques, a reconnu s'être battu avec les néonazis. Il a même reconnu avoir été dans cette organisation imaginaire "Antifa-Rash". Maintenant, car Oleg travaille avec la police, nous avons rompu tout contact avec lui. Comment aider? L'avocat des antifascistes Dmitri Dinze insiste sur le caractère purement politique de l'affaire "Antifa-Rash". On le voit avec le silence complice voir l’approbation des pouvoirs sur les crimes commis par le Centre-E : "Il ne faut pas chercher de l'objectivité dans cette enquête" . Début mars auront lieu les premières réunions au tribunal. Il ne reste aucun espoir que les innocents gagnent le procès… Sauf si vous participez aux journées de solidarité (16-18 mars) avec les antifascistes de Nijni Novgorod et organisez des actions de soutien dans votre pays ! Pendant les dernières années, on a vu de beaux exemples de solidarité internationale qui a aidé les anarchistes et antifascistes russes à rester libres malgré la répression sévère du régime Poutine-Medvedev. Il y eut les fameux "Otages de Khimki", accusés de l'attaque de la mairie de Khmiki (la banlieue de Moscou) pendant une manifestation antifasciste: ils ont été libérés. Il y eut aussi le professeur Andreï Koutousov, que l'on a accusé aussi d'extrémisme : il a été jugé coupable et fut licencié mais il a évité la prison. Une autre façon d'aider c'est le soutien financier. Le procès "Anti-Rash" dure depuis un an et il n'est pas le premier contres les libertaires de Nijni Novgorod. Nous avons beaucoup dépensé pour payer les frais de la défense, nous avons toujours besoin d'environ 2 300 Euros (3 000 $). Même les participations modestes peuvent servir à notre tache difficile: faire éviter la prison à nos camarades. Le plus utile serait de créer un collectif de soutien qui organiserait événement et concert de soutien dans votre ville. Voir plus bas les infos pour nous contacter et nous envoyer de l'argent. Nous revendiquons l'arrêt des persécutions des antifascistes à Nijni Novgorod ! Que s'arrête cette absurde affaire "d'Antifa-Rash" ! La reconnaissance de l'innocence des accusés ! Que le "Centre Anti-Extrémiste" soit puni pour sa pratique cruelle et récurrente de la torture, et ce nouveau crime - la fabrication d'affaire judiciaire ! Libération immédiate et disculpation de toutes les prisonnières et tous les prisonniers politiques à Ninjni Novgorod, en Russie et ailleurs ! No pasaran ! Anarchist Black Cross Nijni Novgorod Groupe de "L'action autonome" de Nijni Novgorod Contacts: Email: abcnnov@gmail.com Tél: 007 910 874 0594
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Dim 13 Mai - 17:39

Des écrivains russes mobilisent dans Moscou des milliers d'opposants à Vladimir Poutine
fr info
Environ 10.000 personnes ont manifesté aujourd'hui à Moscou pour dénoncer le président russe Vladimir Poutine. Cette "promenade de citoyens" s'est déroulée à l'appel de plusieurs écrivains.

C'est l'auteur de romans policiers Boris Akounine qui a appelé cette semaine sur son blog à une manifestation originale contre Vladimir Poutine. "Le but de notre opération est de comprendre s'il est possible pour les Moscovites de se promener librement dans leur ville ou s'il est nécessaire d'avoir pour cela une autorisation spéciale" expliquait-il. Il a été rejoint par d'autres écrivains comme Ludmila Oulitskaia et Dmitri Bykov.

Les 10.000 manifestants, 2.000 selon la police, ont donc relié deux grands noms de la littérature russe en marchant de la statue d'Alexandre Pouchkine à celle d'Alexandre Griboïedov. Ils ont terminé leur manifestation par des chansons et des discussions avec les écrivains présents.

La marche, pour laquelle aucune autorisation n'avait été demandée, s'est déroulée sans incident. Contrairement à la répression violente de la semaine dernière, la police s'est montrée très tolérante.

Depuis les élections législatives de décembre, remportée par son parti, Vladimir Poutine doit affronter un mouvement de contestation sans précédent. C'est le premier rassemblement de cette importance depuis son investiture lundi dernier comme chef de l'État pour la troisième fois.

Julia Ioffe est une écrivaine russe, elle écrit notamment pour The New Yorker.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  ivo le Mar 22 Mai - 10:20

Vladimir Poutine prend les ex-ministres de Medvedev au Kremlin
http://www.lemonde.fr/europe/article/2012/05/22/vladimir-poutine-prend-les-ex-ministres-de-medvedev-au-kremlin_1705124_3214.html
[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 1704868_3_b37f_vladimir-poutine-et-dmitri-medvedev-le-21-mai_b3e57ade8f21f3944059d265fc2ed58f

Le président russe, Vladimir Poutine, a nommé une série de ministres du gouvernement sortant à des postes dans la puissante administration présidentielle, selon un décret publié sur le site du Kremlin, mardi 22 mai.

Les ex-ministres du transport Igor Levitine, du développement économique Elvira Nabioullina, de l'éducation Andreï Foursenko, de la santé Tatiana Golikova, de la communication Igor Chtchegolev, et des ressources naturelles Igor Troutnev, qui n'ont pas été reconduits dans le nouveau gouvernement dirigé par Dmitri Medvedev, ont été nommés à des postes de conseillers. L'ex-ministre de l'intérieur, Rachid Nourgaliev, dont le mandat a été entaché ces derniers mois par un vaste scandale de tortures policières, a lui été nommé secrétaire adjoint du conseil de sécurité. Sergueï Ivanov, ancien vice-premier ministre, a été reconduit au poste de chef de l'administration présidentielle.

Cette mesure est de nature à affaiblir le gouvernement du premier ministre Dmitri Medvedev et à renforcer le pouvoir de l'administration présidentielle. M. Poutine avait annoncé lundi la composition du nouveau gouvernement, où sont apparues quelques nouvelles têtes, mais dans lequel ses plus proches alliés ont gardé l'essentiel des postes clés, aussi bien dans le domaine de l'économie et de la diplomatie que de la défense.

Le grand absent dans la nouvelle équipe au pouvoir est l'ex-vice premier ministre Igor Setchine, un proche de M. Poutine, qui a supervisé pendant des années le secteur énergétique. Ses relations avec M. Medvedev sont notoirement mauvaises.

Selon la presse russe de mardi, le Kremlin gardera la main sur les décisions politiques et économiques.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Россия- Russie] Общая информация- Informations générales - Page 2 Empty Re: [Россия- Russie] Общая информация- Informations générales

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum