Corée du nord

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Corée du nord Empty Corée du nord

Message  ivo le Ven 13 Nov - 11:36

AFP, Mise a jour: 13/11/2009 07:37
La Corée du Nord protégera sa frontière maritime par des "moyens militaires"

La Corée du Nord aura recours à des "moyens militaires" pour protéger sa frontière maritime contestée en Mer Jaune où s'est produit cette semaine un incident naval avec la Corée du Sud, a indiqué vendredi l'agence officielle du régime KCNA.

"Nous vous rappelons de nouveau qu'il n'existe qu'une seule frontière maritime en Mer Jaune que nous avons tracée, nous aurons donc recours à tous les moyens militaires pour la protéger", indique KCNA rapportant la teneur d'un courrier adressé par l'état-major nord-coréen au voisin du Sud.

"La Corée du Sud sera tenue pour responsable d'actes visant à saper la réconciliation nationale et l'unité et à entraver la paix et l'unité. Elle le payera très cher", ajoute KCNA.

Une confrontation navale a opposé mardi les deux Corées en mer Jaune, premier accrochage du genre depuis sept ans peu avant une visite à Séoul du président américain Barack Obama.

Les autorités sud-coréennes ont affirmé avoir infligé d'importants dégâts à un bateau nord-coréen qui venait de franchir la frontière maritime en passant outre les tirs de semonce et qui avait répliqué en ouvrant le feu sur un bateau sud-coréen.

L'armée nord-coréenne a dénoncé "une grave provocation armée" de la part de la Corée du Sud, affirmant que des navires sud-coréens avaient tiré alors que le bateau nord-coréen se trouvait au nord de la frontière maritime, théâtre de batailles navales meurtrières en 1999 et 2002.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Jeu 20 Mai - 11:15

Pyongyang: "guerre généralisée" en cas de nouvelles sanctions (Yonhap)
20/05/2010-[03:56] - AFP

SEOUL, 20 mai 2010 (AFP) - La Corée du Nord a démenti jeudi avoir coulé la corvette sud-coréenne Cheonan le 26 mars et menacé d’une "guerre généralisée" si de nouvelles sanctions lui étaient imposées, a rapporté l’agence sud-coréenne Yonhap.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Lun 24 Mai - 10:46

Obama ordonne aux militaires d'aider Séoul "à dissuader une agression future" (Maison Blanche)
24/05/2010-[07:32] - AFP

WASHINGTON, 24 mai 2010 (AFP) - Le président Barack Obama a donné l’ordre aux militaires américains de travailler étroitement avec les militaires sud-coréeens afin d’aider Séoul "à dissuader une agression future", à la suite de l’attaque nord-coréenne contre une corvette sudcoréenne, a annoncé la Maison Blanche tôt lundi.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Lun 24 Mai - 11:40

AFP, Mise a jour : 24/05/2010 10:06
Corvette coulée: Séoul promet d'en "faire payer le prix" à la Corée du Nord

La Corée du Sud a promis lundi de "faire payer" à Pyongyang "le prix" du naufrage de sa corvette Cheonan, coulée par une torpille nord-coréenne, en demandant de nouvelles sanctions à l'ONU et en suspendant les échanges commerciaux avec son voisin.

A Washington, le président Barack Obama a apporté tout son soutien à Séoul, ordonnant à l'armée américaine de "travailler étroitement" avec les militaires sud-coréens pour "dissuader une nouvelle agression" de la Corée du Nord.

Dans une allocution télévisée au ton musclé, le président sud-coréen Lee Myung-bak a également menacé le Nord d'une réponse militaire immédiate en cas de nouvelle agression.

"Désormais, la Corée (du Sud) ne tolérera aucun acte de provocation du Nord et maintiendra le principe de dissuasion proactive", a déclaré M. Lee.

"Si nos eaux territoriales, notre espace aérien ou notre sol sont violés, nous ferons immédiatement usage de notre droit à l'auto-défense", a-t-il averti.

M. Obama a jugé "entièrement appropriées" les sanctions prises par Séoul contre son voisin et a ordonné à son gouvernement de revoir la politique américaine envers la Corée du Nord.

Une enquête internationale sur la cause du naufrage qui a entraîné la mort de 46 marins, le 26 mars au large de l'île de Baengnyeong, près de la frontière maritime avec la Corée du Nord, a conclu jeudi à un tir de torpille par un sous-marin nord-coréen.

La Corée du Nord pour sa part avait accusé Séoul d'avoir "fabriqué" des preuves et affirmé que les deux pays étaient désormais "proches de la guerre".

M. Lee a annoncé lundi la suspension de tous les échanges commerciaux avec le Nord, pourtant vitaux pour une économie aux abois. L'aide humanitaire pour les enfants sera cependant maintenue ainsi que le fonctionnement du complexe industriel de Kaesong, situé au nord mais financé par Séoul.

Le Sud va également fermer aux navires marchands nord-coréens les couloirs de navigation du Sud.

Le président sud-coréen a aussi annoncé un renforcement "drastique" des moyens de défense sud-coréens. Le Sud a toléré dans le passé la "brutalité" du Nord, a-t-il argué, citant un attentat à la bombe en Birmanie visant le président sud-coréen et un attentat en 1987 contre un Boeing de la Korean Airlines, attribué à des agents nord-coréens, qui a fait 115 morts.

"Mais désormais les choses ont changé. La Corée du Nord va payer le prix à la hauteur de ses actes de provocation", a-t-il promis.

Le ministre de la Défense, Kim Tae-young a annoncé que les marines sud-coréennes et américaines mèneraient prochainement un exercice commun au large de la côte occidentale.

Les Etats-Unis ont fermement condamné l'attaque nord-coréenne, comme de nombreuses autres puissances, tandis que Pékin, en revanche, a accueilli les résultats de l'enquête avec prudence, appelant juste les parties en présence à "la retenue".

Lundi à Pékin, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a déclaré que que les Etats-Unis "travaillaient dur pour éviter une escalade" dans la péninsule coréenne.

"Les Nord-coréens ont créé une situation extrêmement précaire dans la région, une situation dont chaque pays voisin immédiat ou proche de la Corée du Nord comprend qu'elle doit être circonscrite", a ajouté la chef de la diplomatie américaine au premier jour du "Dialogue stratégique et économique" sino-américain, avant de se rendre mercredi à Séoul.

Selon des analystes sud-coréens, les tensions devraient être vives entre les deux Corées pour de nombreux mois, mais tout conflit majeur semble peu probable.

"Un conflit militaire limité est toujours possible, mais les deux Corées devraient faire montre de retenue dans la mesure où les grandes puissances autour de la péninsule ne les laisseront pas aller trop loin", a estimé Yang Moo-Jin, chercheur à l'Université de Séoul.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Mar 25 Mai - 10:59

Crise coréenne: la Corée du Nord a placé son armée en état d'alerte (transfuges)
25/05/2010-[05:58] - AFP

SEOUL, 25 mai 2010 (AFP) - Le numéro un nord-coréen Kim Jong-Il a placé son armée en état d’alerte alors que la Corée du Nord est accusée d’avoir coulé un navire de guerre sud-coréen, selon des transfuges nord-coréens.

L’ordre a été donné jeudi dernier, le jour où les conclusions d’une enquête internationale mettant directement en cause le Nord ont été rendues publiques, a assuré un groupe de transfuges nord-coréens basés en Corée du Sud, le North Korea Intellectual Solidarity (NKIS). Les services secrets sud-coréens ont indiqué qu’ils vérifiaient l’information. Selon NKIS, le vice-ministre nord-coréen en charge de la défense nationale, O Kuk-Ryol, a annoncé à la radio que Kim Jong-Il avait placé l’armée en état d’alerte. "L’Amérique et la Corée du Sud cherchent à se venger en nous impliquant dans l’incident du Cheonan. C’est une conspiration de l’Amérique, du Japon et de la Corée du Sud pour nous isoler et nous tuer", a déclaré le vice-ministre, selon une source citée par NKIS. Selon cette source, le parti unique au pouvoir, le parti des Travailleurs coréens, a donné l’ordre d’organiser d’immenses manifestations sous le slogan "Revanche pour revanche, guerre pour guerre". Les personnels de sécurité et les réservistes ont également reçu l’ordre de revêtir leurs uniformes. La Corée du Sud a promis lundi de "faire payer" à Pyongyang "le prix" du naufrage de sa corvette Cheonan en demandant de nouvelles sanctions à l’ONU et en suspendant les échanges commerciaux avec son voisin. Une enquête internationale sur la cause du naufrage qui a entraîné la mort de 46 marins, le 26 mars au large de l’île de Baengnyeong, près de la frontière maritime avec la Corée du Nord, a conclu jeudi à un tir de torpille par un sous-marin nord-coréen. La Corée du Nord pour sa part avait accusé Séoul d’avoir "fabriqué" des preuves et affirmé que les deux pays étaient désormais "proches de la guerre".
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Mer 26 Mai - 10:31

Etats-Unis et Japon promettent leur soutien à la Corée du Sud (USA)
26/05/2010-[01:09] - AFP

WASHINGTON, 25 mai 2010 (AFP) - Le secrétaire américain à la Défense et son homologue japonais ont promis mardi d’apporter un "soutien unifié" à la Corée du Sud, qui a accusé la Corée du Nord d’avoir coulé un de ses navires, a indiqué un porte-parole du Pentagone.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Mer 26 Mai - 10:37

La Corée du Nord rompt toutes ses relations avec le Sud (agence officielle)
25/05/2010-[16:13] - AFP

SEOUL, 25 mai 2010 (AFP) - La Corée du Nord a décidé mardi de rompre toutes ses relations avec la Corée du Sud ainsi que les communications entre les deux pays, a annoncé l’agence officielle KCNA.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Mer 26 Mai - 10:50

AFP, Mise a jour : 26/05/2010 08:37
Crise coréenne: Hillary Clinton conforte Séoul qui veut sanctionner la Corée du Nord

La Corée du Sud, confortée par la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton en visite à Séoul, a répété mercredi qu'elle entendait sanctionner la Corée du Nord, accusée d'avoir coulé un de ses navires de guerre alors que Pyongyang a décidé de rompre ses relations bilatérales.

Mme Clinton, qui a assuré Séoul du "ferme engagement" des Etats-Unis pour la sécurité de son allié sud-coréen, a appelé le régime reclus de Pyongyang à cesser ses "provocations et sa politique de menaces".

Elle a également affirmé que la communauté internationale devait "répliquer" au naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan fin mars, pour lequel le Nord est tenu responsable.

"Nous appelons la Corée du Nord à cesser ses provocations et sa politique de menaces et de conflit avec ses voisins", a déclaré Mme Clinton, à l'issue d'une rencontre avec le président Lee Myung-Bak.

Le naufrage de la corvette appelle "une réponse ferme mais mesurée", a-t-elle ajouté, saluant le "discours fort" du président Lee lundi dans lequel il a annoncé des sanctions contre le Nord communiste.

Pour ajouter à une tension déjà très vive, la Corée du Nord a menacé mercredi de bloquer l'accès à un complexe industriel transfrontalier si Séoul reprend la diffusion de sa propagande, selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

Cette nouvelle crise entre les deux frères ennemis, séparés depuis la fin de la guerre de Corée (1950-53), a été déclenchée par la publication la semaine dernière des résultats d'une enquête internationale établissant que la corvette Cheonan a été coulée le 26 mars par une torpille nord-coréenne.

Mme Clinton arrivait de Pékin où la Chine a fait des concessions de pure forme en soulignant être "prête à travailler avec les Etats-Unis et d'autres parties" en vue d'apaiser les tensions.

Le ministre sud-coréen des Affaires étrangères Yu Myung-Hwan a estimé mercredi que les faits, établis à l'issue de l'enquête internationale et qui "seront soumis au Conseil de sécurité de l'ONU", devraient convaincre la Chine.

"Cela prendra peut-être du temps, mais je pense que la Chine et la Russie ne pourront nier les faits", a-t-il déclaré.

La Corée du Sud a promis lundi de "faire payer" à Pyongyang "le prix" du naufrage, en demandant de nouvelles sanctions à l'ONU et en suspendant les échanges commerciaux avec son voisin. Mercredi, Séoul a répété son intention de "punir" son voisin.

"La Corée du Nord aurait dû s'excuser pour l'attaque contre le Cheonan et sanctionner les responsables mais, de nouveau, elle brandit des menaces qui minent davantage les relations intercoréennes", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Unification Chun Hae-Sung. "Le gouvernement répondra par la fermeté aux menaces nord-coréennes et mettra en oeuvre les mesures (de rétorsion) annoncées le 24 mai".

Le président Lee a annoncé lundi la suspension de tous les échanges commerciaux avec le Nord et la fermeture aux navires marchands nord-coréens des couloirs de navigation du Sud.

Le Nord, qui nie toute implication dans le naufrage, a annoncé mardi avoir décidé de rompre ses relations avec la Corée du Sud qu'elle a menacée d'une "guerre totale" en cas de nouvelles sanctions.

Mercredi, Pyongyang a également annoncé avoir coupé toutes les communications clé avec le Sud. Le régime communiste a également menacé de bloquer l'accès au complexe industriel de Kaesong si Séoul reprend la diffusion de sa propagande interrompue il y a six ans.

Par ailleurs, dès lundi, en raison des tensions, le ministère sud-coréen des Transports a donné instruction aux compagnies sud-coréennes d'éviter l'espace aérien nord-coréen.

Cela concerne une vingtaine de vols quotidiens vers les Etats-Unis et la Russie, qui seront ainsi rallongés de 30 minutes à une heure.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Jeu 27 Mai - 10:55

La Corée du Nord va mettre fin à un accord militaire avec le Sud (KCNA)
27/05/2010-[07:49] - AFP

SEOUL, 27 mai 2010 (AFP) - L’armée nord-coréenne a annoncé jeudi qu’elle mettait fin à un accord visant à prévenir toute confrontation armée avec la Corée du Sud, dans un contexte de crise aigüe dans la péninsule, a rapporté l’agence officielle nord-corééenne KCNA.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Jeu 27 Mai - 11:30

Nouvelle escalade entre les deux Corées
http://info.rsr.ch/fr/monde/Nouvelle_escalade_entre_les_deux_Corees.html?siteSect=200401&sid=12052065&cKey=1274944356000&rubricId=23665
La tension était toujours vive jeudi entre les deux Corées. Pendant que l'armée nord-coréenne annonçait qu'elle mettait fin à un accord visant à prévenir toute confrontation armée avec la Corée du Sud, l'armée sud-coréenne effectuait un exercice sous-marin.

Le chef d'état-major nord-coréen, dans un message transmis aux forces armées sud-coréennes, a également prévenu d'une attaque immédiate si la Corée du Sud violait la frontière intercoréenne en mer Jaune, a précisé KCNA.

Après le rapport sur le Cheonan

Cette annonce intervient alors que Pyongyang a décidé de rompre ses relations bilatérales avec Séoul et proféré mercredi de nouvelles menaces contre le Sud. Cette nouvelle crise entre les deux frères ennemis, séparés depuis la fin de la guerre de Corée (1950-1953), a été déclenchée par la publication la semaine dernière des résultats d'une enquête internationale établissant que la corvette Cheonan avait été coulée par une torpille nord-coréenne. Quarante-six marins sud-coréens ont péri.

Pyongyang a notamment décidé de rompre ses relations bilatérales et a menacé de bloquer l'accès à un complexe industriel transfrontalier si Séoul reprend la diffusion de sa propagande interrompue il y a six ans, selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Représentants expulsés Le Nord a également menacé de tirer sur les hauts-parleurs installés côté sud-coréen et qui diffusent des messages dirigés contre le Nord. Le Sud a déjà repris la diffusion radiophonique en FM de ces messages.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est venue mercredi réaffirmer son soutien à la Corée du Sud qui entend "faire payer" à la Corée du Nord le naufrage de la corvette et compte demander au Conseil de sécurité de l'ONU de sanctionner de nouveau Pyongyang. Hillary Clinton, qui a assuré Séoul du "ferme engagement" des Etats-Unis pour la sécurité de son allié sud-coréen, a appelé le régime reclus de Pyongyang à cesser ses "provocations et sa politique de menaces".
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Lun 31 Mai - 10:24

Exercice militaire sud-coréen d'ampleur près de la frontière (armée)
31/05/2010-[07:41] - AFP

SEOUL, 31 mai 2010 (AFP) - Plusieurs milliers de soldats sud-coréens ont participé lundi à des manoeuvres militaires d’ampleur près de la frontière, en pleine tensions avec la Corée du Nord après le torpillage d’un navire de guerre sud-coréen attribué au régime de Pyongyang, a-t-on appris de source militaire.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Ven 4 Juin - 10:29

Torpillage: Pyongyang menace de représailles en cas de condamnation à l'ONU
04/06/2010-[09:13] - AFP
SEOUL, 4 juin 2010 (AFP) - La Corée du Nord a de nouveau brandi, vendredi, la menace de représailles en cas de saisine et de condamnation à l’ONU après le torpillage d’un navire de guerre sud-coréen attribué au régime stalinien.

Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a accusé Washington et ses alliés de nourrir des "arrière-pensées" en voulant porter l’affaire devant le Conseil de sécurité des Nations unies. "Les Etats-Unis et le Conseil de sécurité de ONU n’auront rien à dire sur les vastes représailles que la Corée du Nord est sur le point de lancer, comme elle l’a fait par le passé", a indiqué un porte-parole du ministère dans un communiqué relayé par la presse officielle. "Ils ne pourront pas fuir leurs responsabilités dans le blocage du processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne et dans le déclenchement d’un conflit", a-t-il ajouté. Selon les conclusions d’une enquête internationale, le naufrage du Cheonan, une corvette de 1.200 tonnes, a été provoqué le 26 mars par son torpillage par un sous-marin nord-coréen. Quarante-six marins avaient péri. La Corée du Sud espère rallier un soutien international et faire condamner sa voisine devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Pyongyang a démenti toute responsabilité dans l’incident maritime de mars, l’un des plus graves depuis l’armistice de la guerre de Corée en 1953. La Corée du Sud a annoncé des représailles contre le Nord qui a promis de répliquer en déclenchant "une guerre généralisée" en cas de nouvelles sanctions.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  spike le Sam 24 Juil - 22:50


La Corée du Nord menace d’une «puissante dissuasion nucléaire»

La Corée du Nord a menacé samedi de recourir à une «puissante dissuasion nucléaire» face aux manoeuvres prévues en mer à partir de dimanche par les Etats-Unis et la Corée du Sud en riposte au naufrage d’un navire sud-coréen, à l’origine de nouvelles tensions dans la péninsule.

Les Etats-Unis ont répondu ce samedi en exhortant la Corée du Nord à cesser sa «guerre des mots». «Ce que nous souhaitons de la part de la Corée du Nord, c'est moins de langage provocateur et plus d'actes constructifs», a déclaré le porte-parole du département d'Etat américain, Philip Crowley, ajoutant: «Nous ne sommes pas intéressés par une guerre des mots avec la Corée du Nord.»

Les Etats-Unis et leur allié sud-coréen prévoient d’effectuer à partir de dimanche des manoeuvres militaires à grande échelle en mer du Japon afin de faire pression sur la Corée du Nord, accusée d’avoir torpillé en mars la corvette sud-coréenne Cheonan.

«Toutes ces manoeuvres guerrières ne sont rien d’autre que de pures provocations destinées à étouffer quasiment la République populaire démocratique de Corée par la force des armes», a déclaré l’agence officielle KCNA, citant la Commission de la défense nationale nord-coréenne. Pyongyang est prêt à une «guerre sacrée de représailles».

«La marionnette sud-coréenne»

«L’armée et le peuple de la RPDC vont s’opposer d’une manière légitime avec leur puissante dissuasion nucléaire aux exercices de guerre nucléaire les plus importants jamais organisés par les Etats-Unis et les forces de la marionnette sud-coréenne», affirme l’agence officielle.

La Corée du Nord a promis vendredi une «réponse physique» aux représailles annoncées par les Etats-Unis, tandis que Washington appelait Pyongyang à se garder de tout acte «provocateur».

Ces passes d’armes ont dominé la réunion du Forum régional sur la sécurité à laquelle ont participé vendredi à Hanoï la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Pak Ui-Chun.

Les tensions se sont accrues dans la péninsule coréenne depuis le naufrage, le 26 mars, du Cheonan, dans lequel 46 marins sud-coréens ont péri près de la ligne de démarcation intercoréenne en mer Jaune.

Washington et Séoul, s’appuyant sur les conclusions d’une enquête internationale, accusent le régime communiste de Pyongyang d’être responsable du naufrage. La Corée du Nord, soutenue par Pékin, nie avoir coulé le navire.

Le 9 juillet, le Conseil de sécurité des Nations unies avait condamné l’attaque, tout en se gardant de pointer du doigt un pays en particulier.

Dans une démonstration de force, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont annoncé mardi le lancement de manoeuvres navales qui seront, selon le ministère sud-coréen de la Défense, les premières d’une série de dix prévues sur plusieurs mois.

Nouvelles sanctions

Le premier exercice, qui doit s’achever le 28 juillet, mobilisera 8.000 Américains et Sud-Coréens, une vingtaine de navires et sous-marins, dont le porte-avions George Washington, ainsi qu’environ 200 avions, dont le chasseur américain F-22, selon l’armée américaine.

Mercredi, Hillary Clinton a également annoncé de nouvelles sanctions économiques et financières à l’encontre de la Corée du Nord, déjà sous le coup de nombreuses sanctions internationales depuis ses deux essais nucléaires de 2006 et 2009.

En avril 2009, la Corée du Nord avait claqué la porte des pourparlers à six pays (Etats-Unis, deux Corées, Chine, Russie, Japon) entamés en 2003, qui visent à persuader Pyongyang de renoncer à ses programmes nucléaires.

Mais l’universitaire sud-coréen Koh Yu-Hwan a mis en garde samedi contre l’arme des sanctions, qui auront selon lui pour effet d’affaiblir encore l’économie nord-coréenne et d’aider le régime à renforcer sa mainmise sur la population.

Les sanctions «fourniront au Nord une excuse pour justifier un contrôle plus étroit sur la population et aider à préparer la succession» du leader Kim Jong-Il à son troisième fils, Jong-Un, écrivait-il dans le journal sud-coréen Hankook Ilbo.

(Source AFP)

spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Mar 23 Nov - 11:26

Tirs d’obus nord-coréens sur une île sud coréenne : Séoul riposte
FRANCE INFO - 08:44
La Corée du Nord a tiré au moins 200 obus, ce matin, sur une île de Corée du Sud, tuant deux soldats et en blessant une dizaine d’autres. Une agression particulièrement violente : Séoul a donc placé son armée en état d’alerte maximum et aussitôt répliqué. Pékin lance un appel "à la retenue". Moscou met en garde contre une "escalade". De son côté, Pyongyang accuse la Corée du Sud d’avoir ouvert le feu la première.

Corée du nord Coree_france_info
L'armée sud-coréenne lors d'un de ses exercices annuels contre l'éventualité d'une attaque nord-coréenne. Ici, sur la rivière Han, à 100 km au sud de Séoul © REUTERS/Jo Yong hak

Les tirs ont provoqué des scènes de panique. "Des habitants terrifiés ont couru vers les abris les plus proches tandis que d’autres s’enfuyaient vers le port" témoigne ainsi Woo Soo-Who, 62 ans, propriétaire d’une maison d’hôtes sur l’île de Yeonpyeong. "Au moins 10 maisons ont brûlé. On nous a donné l’ordre par haut-parleur de quitter nos maisons" raconte Lee Jong-Sik, un autre habitant de l’île. Au total, plusieurs dizaines de bâtiments seraient en feu, et les incendies échappent à tout contrôle sur l’île, rapporte un témoin.

Les tirs auraient provoqué la mort de deux soldats sud-coréens, selon Séoul, tandis qu’une dizaine d’autres ont été blessés.


L’île, qui compte quelque 1.500 habitants, se situe près de la frontière maritime qui sépare les deux Corée. Frontière que la Corée du Nord se refuse à reconnaître. C’est déjà dans cette zone qu’un croiseur sud-coréen avait été torpillé en début d’année. 46 hommes avaient été tués.

L’armée sud-coréenne a riposté aux tirs d’obus nord-coréens, a annoncé le ministère sud-coréen de la Défense, qui a placé l’armée en état d’alerte maximum. Séoul promet d’ailleurs des représailles en cas de "nouvelles provocations" de la Corée du Nord.

Mais Pyongyang se défend de toute provocation : selon les médias officiels nord-coréens, c’est la Corée du Sud qui a tiré la première.

Révélation d’un programme d’enrichissement d’uranium

Ces tirs interviennent alors que l’existence d’un programme d’enrichissement d’uranium en Corée du Nord a été révélée par un scientifique américain, accroissant la tension et l’inquiétude des Etats-Unis et de leurs alliés.

Pour la Chine, cet incident prouve qu’il est "impératif" de relancer le processus de négociation à Six sur le programme nucléaire nord-coréen.

Le Premier ministre japonais Naoto Kan a demandé pour sa part à ses ministres de se préparer à "toute éventualité".

Quant à la Maison Blanche, elle condamne "fermement" le bombardement nord-coréen et réclame l’arrêt des "actes de belligérance" .
Corée du nord Coree-2-1f77c

ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Ven 26 Nov - 11:11

La péninsule coréenne est "au bord de la guerre", avertit Pyongyang
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101126.FAP1563/la-peninsule-coreenne-est-au-bord-de-la-guerre-avertit-pyongyang.html

ILE DE YEONPYEONG, Corée du Sud (AP) — Pyongyang a averti vendredi que les projets de manoeuvres militaires des Etats-Unis et de la Corée du Sud conduisaient la péninsule "au bord de la guerre".

La Corée du Nord a apparemment procédé dans la journée à un exercice de tirs d'artillerie en mer Jaune, trois jours après son bombardement de l'île sud-coréenne de Yeonpyeong qui a coûté la vie à quatre personnes, dont deux civils, selon Séoul.

D'après un responsable de l'état-major interarmes sud-coréen qui s'est exprimé sous couvert de l'anonymat, une vingtaine d'explosions ont été entendues sur Yeonpyeong en provenance de la Corée du Nord, à environ 11km au nord, mais aucun projectile n'est tombé en territoire sud-coréen.

Washington et Séoul ont pressé la Chine d'user de son influence sur Pyongyang pour apaiser les récentes tensions mais les manoeuvres navales programmées par les deux pays suscitent la colère de la Corée du Nord. Les Etats-Unis envisagent en effet d'envoyer un porte-avions dans les eaux sud-coréennes pour des exercices conjoints à compter de dimanche.

La Corée du Nord, qui considère ces manoeuvres comme une provocation militaire majeure, a estimé vendredi que ces exercices conduisaient un peu plus la péninsule coréenne "au bord de la guerre", selon l'agence de presse officielle KCNA.

Un responsable nord-coréen s'est vanté que les forces armées de Pyongyang aient "frappé" une base de "l'artillerie ennemie" pour sanctionner des exercices militaires sud-coréens, et a mis en garde contre un nouveau déluge "de feu", a rapporté l'agence.

Le régime ne reconnaît pas la frontière maritime établie par les Nations unies en 1953 et considère les eaux autour de l'île de Yeonpyeong comme faisant partie de son territoire. L'île abrite plusieurs bases militaires sud-coréennes et compte quelque 1.300 habitants.

Jeudi, le président sud-coréen Lee Myung-bak a donné l'ordre d'envoyer des renforts militaires à Yeonpyeong et dans quatre autres îles en mer Jaune. Le ministre de la Défense Kim Tae-young a par ailleurs démissionné, alors que de vives critiques ont été émises sur la réponse de Séoul à l'attaque nord-coréenne de mardi. AP
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Dim 28 Nov - 9:57

En mer Jaune, les grandes manoeuvres ont commencé...
FRANCE INFO - 06:27
Une dizaine de navires déployés par la Corée du Sud et les Etats-Unis ont commencé ce matin de grandes manœuvres en mer Jaune. Le porte-avions américain à propulsion nucléaire GeorgeWashington participe à ces exercices. Une démonstration de force considérée comme une "provocation militaire intolérable" par la Corée du Nord.

Corée du nord Manoeuvres316
Une partie de la flotte sud-coréenne participe à ces grandes manoeuvres
©Reuters/ Jo Yong hak

Quelques heures après le lancement des opérations, des tirs apparents d’artillerie ont retenti près de l’île sud-coréenne de Yeonpyeong, bombardée cette semaine par Pyongyang. Selon un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense, ces détonations éloignées pouvaient être des tirs d’artillerie, en provenance de Corée du Nord. Elles ont conduit les autorités à ordonner aux résidents de l’île de gagner temporairement des abris de défense.

La Corée du Nord a promis qu’elle ripostera par “une contre-attaque militaire sans pitié” à toute intrusion dans son espace maritime a annoncé le régime de Pyongyang, dans un communiqué diffusé par l’agence officielle KCNA.

Selon l’agence sud-coréenne Yonhap, la Corée du Nord aurait déjà placé en mer Jaune des missiles sol-sol sur leurs pas de tir. Des informations que ne confirment pas le ministère sud-coréen de la Défense et l’état-major.

Prévues de longue date, mais renforcées depuis la récente montée de la tension entre les deux Corée, ces manœuvres navales coréo-américaines, doivent s’étaler sur quatre jours et se déroulent très au sud de la zone maritime contestée où se sont produits mardi les tirs d’artillerie qui ont causé la mort de deux militaires et deux civils.

Le porte-avions américain à propulsion nucléaire George Washington participe à ces exercices, a précisé un porte-parole des forces américaines en Corée (USFK). Le navire, qui transporte 75 avions de combat et un équipage de plus de 6.000 hommes, est escorté par au moins quatre autres bâtiments. La Corée du Sud a déployé de son côté trois destroyers, des frégates et des avions anti-sous-marins, rapporte Yonhap.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Mar 24 Mai - 12:02

Des responsables américains viennent évaluer la famine en Corée du Nord
FRANCE INFO - 11:00
C’est l’un des pays les plus fermés au monde. Qui vit, sans doute, une catastrophe humanitaire. Pour la première fois de son histoire, la Corée du Nord a appelé à l’aide les Etats-Unis. Des responsables américains viennent d’arriver sur place, pour mesurer l’étendue de la pénurie alimentaire.

Combien sont-ils, à mourir de faim en Corée du Nord ? Impossible de le savoir. On dit que des centaines de milliers de personnes ont péri, dans les années 90, à la suite d’une famine. Que celle-ci n’a pas disparu du jour au lendemain.
Mais, comme la Corée du Nord est l’un des pays les plus fermés au monde, les informations arrivent au compte-goutte. Elles sont datées ou incomplètes.

Le Programme alimentaire mondial estimait tout de même en 2005 que la moitié de la population était sous-alimentée et que plus du tiers des habitants souffraient de malnutrition chronique.

Différentes campagnes humanitaires ont eu lieu. La Corée du Sud vient régulièrement en aide à son voisin du Nord. Et les Etats-Unis. Ceux-ci s’étaient engagés à livrer, en 2008, 500.000 tonnes de riz, mais ils avaient suspendu leurs livraisons l’année d’après - la distribution n’était pas vraiment équitable, semble-t-il.

Aujourd’hui, des responsables américains sont de retour en Corée du Nord. Robert King, chargé des droits de l’Homme, et des membres d’USAID, l’agence américaine d’aide au développement, sont arrivés aujourd’hui à Pyongyang.
Ils ont reçu l’assurance de pouvoir se déplacer librement dans le pays, jusqu’au 28 mai. Pour faire un état des lieux de la pénurie alimentaire - à la demande même des autorités nord-coréennes.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  spike le Lun 19 Déc - 18:46



La Corée du Nord aurait réalisé deux essais de missile ce lundi
Les Nord-Coréens pleurent la mort de leur dirigeant, décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 69 ans. Kim Jung-un, son troisième fils, lui succède.

Par LIBÉRATION.FR


Photo publiée par l'agence officielle nord-coréenne, lors de l'anniversaire de Kim-Jong-il le 15 février 2011. (REUTERS)

Je m'abonne
Téléchargez Libé sur web, iPhone, iPad, Android
1€ seulement jusqu'à la fin du mois
Dernière info: La Corée du Nord a réalisé ce lundi deux essais de missile à courte portée au large de ses côtes orientales, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

«Ces missiles ont une portée estimée à environ 120 kilomètres», «Nous pensons que la Corée du Nord a mené ces tests de missiles pour en améliorer l’efficacité et la portée. Nous n’y voyons rien de plus que des essais».



Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il est mort samedi d’une crise cardiaque, léguant à son fils Kim Jung-Un, désigné pour sa succession, un pays parmi les plus fermés au monde, doté de l’arme nucléaire mais isolé au plan diplomatique.

Kim Jong-il, dont la santé s’était rapidement dégradée après un accident cérébral en 2008, était âgé de 69 ans, selon sa biographie officielle. (Crédit photo Reuters/ Kim Jong-il en 2000) Kim «a succombé à un grand épuisement mental et physique», a souligné l’agence nord-coréenne.

Il dirigeait d’une main de fer depuis la mort de son père, Kim Il-sung, en 1994, la République populaire démocratique de Corée (RPDC), unique dynastie communiste de l’Histoire où règnent culte de la personnalité, censure, exécutions et internements arbitraires dans des camps considérés comme des mouroirs par les ONG.

Les médias officiels nord-coréens, instrument de la propagande du régime stalinien, font état de la «tristesse indescriptible» des habitants. La présentatrice a éclaté en sanglots en annonçant la mort du «cher leader».

Extrait de la télévision nord-coréenne:





Les funérailles nationales ont été fixées au 28 décembre à Pyongyang. Les autorités de l’Etat stalinien ont décrété un deuil du 17 au 29 décembre.

Le successeur Kim Jong-Un, personnage énigmatique

Son plus jeune fils, Kim Jong-un, moins de 30 ans, a été désigné pour prendre sa succession. «A l’avant-garde de la révolution coréenne se trouve à présent Kim Jong-Un, grand successeur de la cause révolutionnaire du Juché et chef remarquable de notre parti, de notre armée et de notre peuple», a rapporté l’agence officielle nord-coréenne KCNA. (Crédit photo: Reuters)

Promu ces dernières années aux plus hautes fonctions militaires et politiques, le futur leader nord-coréen, Kim Jong-Un, est largement énigmatique.

Il accède à la tête d’un Etat parmi les plus pauvres du monde, doté de l’arme nucléaire mais sous-équipé, en proie à des famines meurtrière récurrentes et à d’importantes pénuries énergétiques, sans n’avoir rien laissé transparaître de sa personnalité, ni de ses intentions.

Pour aller plus loin:

- «La Corée du Nord de père en Kim» [article datant de septembre 2010]

- Infographie animée «La dynastie Kim, au pouvoir depuis 1949»

- «Kim Jong-un serait comme son père: ambitieux, agressif et impitoyable». [Interview datant d'octobre 2010].

- Octobre 2010, la télé nord-coréenne diffuse les premières images de Kim Jong-un. Document vidéo à voir ici.



«La tristesse indescriptible» des Nord-Coréens

«Ils n’essaient même pas de sécher leurs larmes, ils se tordent de douleur et de désespoir tant la perte est lourde», relate l’Agence centrale de presse coréenne (KCNA).

«Je n’arrive pas à y croire. Comment peut-il nous laisser? Qu’est-ce qu’on doit faire?», s’interrogeait l’un d’eux, le regard perdu dans le vide. «Il a fait tellement de choses pour rendre nos vies meilleures et il est parti comme ça», se lamentait un autre.



Les Etats-Unis surveillent la situation «de près»

Les Etats-Unis ont immédiatement fait savoir qu’ils surveillaient la situation «de près» en soulignant que Washington souhaitait la «stabilité» dans la péninsule coréenne.

«Le président (Barack Obama) a été mis au courant, et nous sommes en contact étroit avec nos alliés en Corée du Sud et au Japon», où les Etats-Unis possèdent des bases avec des milliers d’hommes stationnés, a affirmé un porte-parole de la Maison Blanche dans un court communiqué. Obama s’est d'ailleurs entretenu ce matin par téléphone avec son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak.

La mort de Kim survient alors que Washington et Pyongyang avaient relancé leurs consultations directes ces derniers mois au sujet du nucléaire nord-coréen.

Paris «vigilant», Londres espère «un tournant»

Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères, espère «qu’un jour le peuple de la Corée du Nord pourra retrouver sa liberté.» «Nous sommes très vigilants sur les conséquences de cette succession en espérant qu’un jour le peuple de la Corée du Nord pourra retrouver sa liberté.»

«Il y a un processus de dialogue avec la Corée du Nord qui connaît des hauts et des bas, il faut continuer ce dialogue avec la Chine et les autres participants pour que la Corée du Nord renonce à son arme nucléaire.»

La mort de Kim Jong-il «pourrait être un tournant pour la Corée du Nord», estime de son côté le ministre des Affaires étrangères britannique William Hague.

«Nous espérons que le nouveau pouvoir réalisera que c’est en s’impliquant dans la communauté internationale qu’il aura les meilleures chances d’améliorer les conditions de vie du peuple nord-coréen.» La Corée du Nord a officiellement rompu toute discussion en avril 2009, un mois avant de procéder à un second essai nucléaire.

L'armée sud-coréenne en état d'alerte

A Séoul, le gouvernement sud-coréen a annoncé une réunion en urgence de son Conseil de sécurité national. La Corée du Sud a placé son armée en état d’alerte et renforcé la surveillance de sa frontière ultra-sécurisée avec la Corée du Nord.

Séoul a également demandé à son allié américain, qui maintient 28 500 soldats sur son sol, d’accroître la surveillance par satellite et avion.

Les deux Corées restent techniquement en état de conflit armé depuis l’armistice précaire signé à l’issue de la guerre de Corée (1950-53).

Les relations déjà exécrables entre les deux Corées se sont détériorées en mars 2010 lorsque Séoul a accusé le Nord d’avoir torpillé une corvette militaire, tuant 46 marins.

Condoléances inattendues du Japon

Le gouvernement japonais a exprimé ses condoléances. «Le gouvernement japonais espère que cette situation ne va pas avoir de conséquences négatives sur la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne», a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Le Japon, qui a occupé la péninsule coréenne dans la première moitié du 20e siècle, entretient des rapports tendus voire hostiles avec son voisin nord-coréen depuis la Guerre de Corée (1950-53). Il se sent directement menacé par les missiles et les essais nucléaires nord-coréens.

La Corée du Nord voit dans le Japon une puissance impérialiste et lui reproche de ne pas s’excuser clairement pour les crimes selon elle commis pendant la colonisation de la péninsule.

Pour aller plus loin:

- «En rouge et contre tous» [Analyse publiée en nov 2010]
Paranoïaque et stalinien, le régime de Kim Jong-il ne tient que grâce au chantage nucléaire… et à Pékin.

- A voir: «Visite bien cadrée en Corée du Nord». Reportage photos en octobre dernier lors d'un voyage de presse en Corée.


http://www.liberation.fr/monde/01012378488-le-dirigeant-nord-coreen-kim-jong-il-est-mort
spike
spike

Messages : 3721
Date d'inscription : 19/05/2009

http://anarchietotale.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Mer 29 Fév - 19:11

La Corée du Nord accepte un moratoire sur les missiles et les essais nucléaires
fr info
Deux mois après l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un, la Corée du Nord accepte la mise en place d'un moratoire sur les lancements de missiles longue distance, sur les tests nucléaires et sur ses activités d'enrichissement d'uranium.
Pyongyang accepte également le retour des inspecteurs de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique).

Dans la foulée, les Etats-Unis ont annoncé la reprise prochaine de leur programme d'aide alimentaire à la Corée du Nord.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Jeu 1 Mar - 10:02

La Corée du Nord gèle ses activités nucléaires
http://www.liberation.fr/monde/01012393175-la-coree-du-nord-gele-ses-activites-nucleaires
Corée du nord ?modified_at=1330582674&ratio_x=03&ratio_y=02&width=476
Photo non datée de lance-roquettes lors d'une parade militaire à Pyongyang (© AFP Kcna)

Les Etats-Unis ont obtenu ce geste de Pyongyang contre la promesse d'une aide alimentaire, deux mois après la mort de Kim Jong-Il. «Nous jugerons les Nords-coréens sur leurs actes», tempère Hillary Clinton.

Les relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord ont enregistré un net réchauffement avec l'accord donné mercredi par Pyongyang à un moratoire sur ses activités nucléaires en échange d'une aide alimentaire américaine, deux mois après la mort de Kim Jong-Il.

Selon le département d'Etat américain, la Corée du Nord a accepté la mise en place d'un moratoire sur les lancements de missiles à longue portée, sur les essais nucléaires et les activités d'enrichissement d'uranium menées à son usine de Yongbyon. L'annonce a été confirmée par l'agence de presse officielle nord-coréenne.

«Un acte positif»

La Corée du Nord a également accepté le retour d'inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour superviser le moratoire sur l'enrichissement. L'agence a salué un "important pas en avant". "Encouragé", le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon a appelé à une "dénucléarisation vérifiable" de la péninsule.

Les Etats-Unis se sont engagés à faire avancer le dossier concernant la livraison de 240.000 tonnes d'assistance alimentaire. Le programme prévoit de la nourriture pour les jeunes enfants et les femmes enceintes, une population délaissée par le régime, selon un responsable américain.

Prudente, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a parlé d'un "premier pas modeste dans la bonne direction". "Nous regarderons bien sûr très attentivement ce que feront les nouveaux dirigeants nord-coréens et nous les jugerons sur leurs actes", a-t-elle déclaré au Congrès.

Même son de cloche à la Maison Blanche qui a évoqué "un premier pas positif". "Mais nous devons nous concentrer aussi bien sur les actes que sur les accords et les déclarations", a précisé le porte-parole Jay Carney. L'opposition américaine, elle, a mis en garde contre les revirements de Pyongyang, qui avait déjà accepté en 2007 de démanteler son programme nucléaire.

La surprise Kim Jong-Un ?

Ces nouvelles avancées interviennent après des pourparlers en Chine entre Washington et Pyongyang visant à reprendre des négociations à Six (les deux Corées, Chine, Japon, Russie, Etats-Unis) sur l'abandon du programme nucléaire nord-coréen, au point mort depuis décembre 2008.

Les discussions américano-nord-coréennes étaient les premières depuis la mort du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il en décembre, remplacé par son fils Kim Jong-Un.

Responsables et experts américains se gardent bien de miser gros sur d'hypothétiques dispositions pacifistes de ce dernier qui, contrairement à son père et à son grand-père, s'est frotté à l'Occident pendant ses études en Suisse.

"Ce rebondissement semble suggérer que le nouveau gouvernement est ouvert aux réformes et qu'il est, en tout cas, beaucoup moins hostile que par le passé", a cependant estimé Bruce Cumings de l'Université de Chicago.

L'armistice consolidé

En 2009, la Corée du Nord avait expulsé les inspecteurs de l'AEIA puis procédé à un essai nucléaire, le second depuis 2006.

En novembre 2010, elle avait dévoilé son usine d'enrichissement d'uranium, nouveau moyen pour le régime communiste de développer l'arme nucléaire en parallèle à un programme de fabrication de bombes au plutonium.

Pyongyang a par ailleurs confirmé que les deux parties s'étaient engagées à reconnaître l'armistice de 1953 entre les deux Corées comme "pierre angulaire de la paix et de la stabilité dans la péninsule coréenne jusqu'à la conclusion d'un traité de paix".

Alors que des manoeuvres militaires conjointes entre Américains et Sud-Coréens ont démarré lundi, la porte-parole de la diplomatie américaine a assuré que les "Etats-Unis n'avaient pas d'intention hostile envers la Corée du Nord".
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Ven 16 Mar - 9:31

La Corée du Nord va lancer un satellite
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/03/16/la-coree-du-nord-va-lancer-un-satellite_1670346_3216.html?google_editors_picks=true
Corée du nord 1670347_3_d22c_image-d-une-fusee-nord-coreenne-au-decollage_687b02597c0cc544c545b47ae4cada33
Image d'une fusée nord-coréenne au décollage, le 5 avriul 2009.AP

La Corée du Nord annonce, vendredi, le lancement prochain d'une fusée qui mettra sur orbite un satellite d'observation terrestre, construit par les Nord-Coréens et appelé Kwangmyongsong-3, un acte qui violerait les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Ces satellites sont nécessaires au développement économique du pays et entrent dans le cadre des activités pacifiques dans l'espace, a ajouté l'agence officielle nord-coréenne KCNA, canal privilégié des annonces de Pyongyang. L'opération est prévue entre les 12 et 16 avril, pour marquer le centième anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, a indiqué l'agence KCNA.
"Une orbite de vol sûre a été choisie afin que les débris de la fusée, générés pendant le vol, n'aient pas d'impact sur les pays voisins", a-t-elle encore indiqué, promettant d'obéir aux réglementations internationales sur le sujet.

Le Nord avait utilisé des arguments semblables lors du lancement d'"un satellite" le 5 avril 2009, qui avait entraîné la condamnation du Conseil de sécurité de l'ONU et un renforcement des sanctions. Les Etats-Unis et leurs alliés avaient alors dénoncé un test de missile déguisé, formellement interdit par les résolutions de l'ONU.

Fin février, Pyongyang a conclu un accord avec Washington, acceptant la mise en place d'un moratoire sur les lancements de missiles à longue portée, sur les essais nucléaires et les activités d'enrichissement d'uranium menées à son usine de Yongbyon. En échange, les Etats-Unis vont fournir à la Corée du Nord 240 000 tonnes d'assistance alimentaire.

"Ce tir peut être interprété comme un moyen de faire pression sur les Américains dans les négociations, c'est aussi une opportunité pour le nouveau pouvoir (nord-coréen) de célébrer le début d'une nouvelle ère", estime Park Young-ho, analyste à l'institut coréen pour l'unification nationale, un centre de réflexion lié au gouvernement sud-coréen.

Pyongyang a précisé vendredi que la fusée serait lancée vers le sud, depuis la station Sohae de lancement des satellites, dans le comté de Cholsan, province située sur la côte ouest. Le Japon a immédiatement estimé qu'une telle initiative violerait la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies qui a imposé des sanctions à Pyongyang après un précédent tir en 2009, et annoncé des consultations avec les Etats-Unis et la Corée du Sud sur ce sujet.

Kim Jong-un, âgé de moins de 30 ans, a succédé à son père à la tête de la Corée du Nord, après la mort de ce dernier le 17 décembre. Depuis la création de la Corée du Nord, le pays a été dirigé par Kim Il-sung, son fils Kim Jong-il et désormais son petit-fils Kim Jong-un.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Sam 20 Oct - 10:22

Pyongyang menace la Corée du Sud
http://french.ruvr.ru/2012_10_19/91757123/
L'armée nord-coréenne menace de porter « une frappe militaire impitoyable » si des militants sud-coréens larguent des tracts politiques au-dessus du territoire de RDPC.

« Au moindre mouvement lié à ce projet (de largage) les unités du Front Ouest lanceront sans préavis une frappe militaire impitoyable », stipule un communiqué de l'Armée populaire de Corée. Le communiqué sous-entend que Séoul peut être également atteint par l'artillerie nord-coréenne.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Ven 26 Oct - 12:00

Un haut responsable militaire nord-coréen exécuté au mortier pour avoir consommé de l’alcool
http://www.express.be/joker/fr/world/un-haut-responsable-militaire-nord-coreen-execut-au-mortier-pour-avoir-consomm-de-lalcool/179800.htm
Le vice-ministre des Forces Armées populaires de Corée du Nord, Kim Chol, a été exécuté cette année pour avoir fait la fête durant la période de deuil de l’ancien leader Kim Jong-il. Le dictateur nord-coréen Kim Jong-Il est mort à l'âge de 69 ans, apparemment des suites d’une crise cardiaque dans un train le 19 décembre 2011.

Selon le Daily Telegraph qui cite un journal sud-coréen The Chosun Ilbo, son fils Kim Jong-un, a espionné les faits et gestes des hauts responsables du parti du gouvernement et des forces armées durant la période deuil de son père.« Kim Chol a été exécuté en janvier, dans une volonté de forcer les très hauts gradés à se soumettre », explique le quotidien.

Le fils de l’ancien leader, Kim Jong-un, avait appris en décembre dernier que Kim Chol avait consommé de l’alcool pendant la période de deuil de 100 jours. Après le décès de Kim Jong-il, le régime nord-coréen avait décidé d’une période de 100 jours en son honneur durant laquelle les 25 millions d’habitants étaient interdits de pratiques sexuelles et de consommation de boissons alcoolisées. Des personnes ont même été envoyées dans des camps de travail pendant six mois pour ne pas avoir respecté ces règles, selon des fuites de rapports officiels. Kim Jong-un avait demandé que le haut gradé Kim Chol soit « effacé et qu’aucune trace ne subsiste, pas même les cheveux ».

Kim Chol a ainsi été placé dans un endroit désert et un obus de mortier est venu littéralement l’écraser. Cette exécution sommaire fait partie de la série de purges entamée par le jeune dictateur ayant rapidement accédé au pouvoir après la mort de son père. Par ailleurs, 14 autres hauts responsables dont le chef des armées et le gouverneur de la banque centrale auraient également été exécutés pour consommation d’alcool ou pour des affaires sexuelles.

« Il semble que les purges vont continuer pendant un certain temps, tant que Kim Jong-un resserre sa prise sur le pouvoir », a déclaré Yoon Sang-hyun, membre de l'Assemblée nationale du département des affaires étrangères, du commerce et de l’unification.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  ivo le Jeu 13 Déc - 11:43

Les fantômes de Pyongyang
fr info
Hier, un missile nord-coréen a survolé le Japon. Le conseil de sécurité des Nations Unies a condamné ce tir. Cette nouvelle crise ravive la tension entre les deux pays. Elle réveille aussi des fantômes : quand la Corée du nord enlevait des ressortissants japonais...

Entre le Japon et la Corée du Nord, des fantômes persistent. Depuis 35 ans, ils hantent les relations entre les deux pays.

Dans le journal Le Temps, François Bougon réveille le souvenir de ces hommes et de ces femmes. Entre 1977 et 1983, la Corée du Nord a enlevé au moins dix-sept Japonais, et sans doute beaucoup plus. Elle les a kidnappés pour qu'ils servent de professeurs aux espions nord-coréens.

C'est l'histoire de Yaeko, par exemple. Elle débute en juin 1978. A l'époque, la jeune femme a 22 ans. Elle est serveuse dans un bar de Tokyo. Un matin, elle ne se présente pas à son travail. Son frère, Shigeo, se précipite chez elle. Mais Yaeko s'est volatilisée. Elle n'a laissé aucune lettre, aucun indice. Les jours passent, puis les semaines et les mois. Shigeo adopte le fils de sa soeur disparue.

Il doit attendre 1987, presque dix ans après, pour avoir un début d'explication. Une espionne de Corée du Nord, une certaine Kim Hyon-Hui, est arrêtée. La police japonaise lui montre des photos de personnes disparues et soudain Kim Hyon-Hui reconnaît la jeune Yaeko. Elle explique que la serveuse de Tokyo a été son "professeur". Entre 1981 et 1983, en Corée du nord, Yaeko lui a appris a se glisser dans la peau d'une Japonaise. Elle lui a lui enseigné la mode, les habitudes culturelles, le cinéma, les chansons, les vêtements. Tout pour ressembler à une habitante de l'archipel.

Les circonstances de l'enlèvement restent confuses mais ce jour de 1987, Shigeo comprend que sa soeur Yaeko a été kidnappée. Il va se battre pour découvrir la vérité, comme d'autres familles dans la même situation. Au début, le gouvernement japonais est passif. Puis ces affaires d'enlèvement deviennent un sujet national. Dans le journal Le Temps, François Bougon raconte qu'une adolescente de 13 ans devient l'emblème de ces disparus : elle s'appelle Megumi Yokota ; elle a été kidnappée en 1977. Des mangas et des dessins animés retracent son histoire ; ils alimentent le combat pour le retour des kidnappés. Sous la pression des familles, les dirigeants nippons s'engagent à régler le problème.

En 2002, la Corée du Nord reconnaît enfin qu'elle a enlevé des citoyens japonais. Mais elle minimise le phénomène. Plusieurs fois, des discussions ont lieu entre les deux pays, mais jusqu'à aujourd'hui, elles restent vaines. La nouvelle crise entre Tokyo et Pyongiang ne va rien arranger. Yaeko, la serveuse de Tokyo, a été enlevée il y a trente-quatre ans. Son frère, Shigeo, en a maintenant soixante-douze. Il ne lâche pas une vieille photo de sa soeur. Le visage de la jeune femme apparaît en noir et blanc. Shigeo veut croire que Yaeko est vivante.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Corée du nord Empty Re: Corée du nord

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum