Derniers sujets
» narcotests
par ivo Lun 10 Juin - 19:55

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juin - 10:49

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Ven 12 Avr - 22:09

» étude du fascisme
par ivo Ven 14 Déc - 9:46

» [Toulouse - 07-12-2018] GRAVESITE + ALL BORDERS KILL + VOMI NOIR
par vegan31 Ven 9 Nov - 14:32

» [Toulouse - 02-07-2018] TRAVOLTA + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:28

» [Toulouse - 09-07-2018] KNUR + guests
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:27

» [Toulouse - 18-07-2018] SPEED-NOISE-HELL + OSSERP + MUTILATED JUDGE
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:26

» [Toulouse - 20-08-2018] HIRAX + EVILNESS + VARKODYA + SCORCHED EARTH
par vegan31 Lun 11 Juin - 9:24

» À la lanterne
par krépite Lun 7 Mai - 22:31

» [Toulouse - 12-05-2018] SICKSIDE + JEANNOT LOU PAYSAN + AHURI
par vegan31 Lun 16 Avr - 0:34

» vite, je vais vomir ...
par niouze Ven 12 Jan - 13:23

» Tunisie >>>>>>>
par ivo Lun 18 Déc - 8:29

» la phrase du jour
par ivo Lun 18 Déc - 8:09

» [中国- Chine] 一般信息- Informations générales
par ivo Sam 16 Déc - 8:38

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 16 Déc - 8:34

» macronie
par ivo Sam 16 Déc - 8:23

» enfance ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:27

» démocratie et justice ...
par ivo Ven 15 Déc - 9:19

» internet , technologie, ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:41

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Ven 15 Déc - 8:19

» [Toulouse - 03-01-2018] HASSIG + TROTZ + PESTCONTROL
par vegan31 Ven 8 Déc - 10:42

» flicage total du net
par niouze Lun 4 Déc - 10:06

» état d'urgence et autres restrictions....
par niouze Jeu 30 Nov - 22:32

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56


Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires

Aller en bas

Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires Empty Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires

Message  ivo le Mar 1 Déc - 11:34

AFP, Mise a jour: 01/12/2009 07:04
Afghanistan/USA: Obama devrait annoncer ce mardi l'envoi d'environ 30.000 soldats supplémentaires

Barack Obama a ordonné l'application de sa nouvelle stratégie en Afghanistan sans attendre de dévoiler ce mardi la décision la plus risquée de sa présidence: l'envoi probable de d'environ 30.000 soldats supplémentaires dans une guerre meurtrière.

Dès dimanche, M. Obama "a communiqué sa décision finale dans le Bureau ovale en ce qui concerne la stratégie et a donné ses ordres pour ce qui est de la mise en oeuvre de la stratégie", a dit son porte-parole, Robert Gibbs.

Lundi et mardi, il passait une bonne part de son temps en vidéo-conférence ou au téléphone avec ses partenaires étrangers, jusqu'au grand discours de mardi soir, à West Point.

Devant les élèves de la plus prestigieuse école militaire américaine, il devrait alors dire publiquement à 20H00 (mercredi 01H00 GMT) qu'il a fait le choix dangereux de l'escalade.

Il pourrait annoncer l'envoi d'environ 30.000 soldats supplémentaires, appeler les alliés des Etats-Unis à envoyer eux aussi des renforts. Et il devrait expliquer à des Américains de plus en plus hostiles à cette guerre comment il s'y prendra pour que le déploiement ne tourne pas à l'enlisement.

Il y avait environ 35.000 soldats américains en Afghanistan quand M. Obama a pris ses fonctions. Ils sont aujourd'hui environ 68.000 après une première augmentation des effectifs en février.

Il s'agit peut-être de la décision la plus difficile de sa présidence. M. Obama a hérité du conflit, mais c'est pour lui une "guerre nécessaire". Il a beaucoup plus à y perdre qu'à y gagner, disent les experts.

Le scepticisme est désormais majoritaire chez les Américains quant à la nécessité de cette guerre qui, loin de paraître prendre fin après plus de huit ans, connaît son année la plus meurtrière.

M. Obama devrait insister mardi sur le fait que l'engagement américain n'est pas illimité ni inconditionnel. Il fera de l'entraînement et de la montée en puissance des forces afghanes un impératif.

"Vous pouvez être sûrs que le président dira que notre engagement n'est pas illimité", a dit son porte-parole.

Selon le New York Times, M. Obama devrait se montrer plus précis mardi qu'il ne l'a été jusqu'alors sur les limites dans le temps de l'engagement , sans aller jusqu'à présenter un calendrier de retrait.

Il devrait aussi souligner que cette guerre est aussi l'affaire des alliés des Etats-Unis, et les exhorter à mettre plus d'hommes à disposition, entre 5 et 10.000 hommes selon des chiffres avancés.

Entre lundi et mardi, M. Obama devait s'entretenir avec ses homologues français, russe, chinois, les chefs de gouvernement britannique, allemand, australien, danois, polonais, indien, même s'il ne les sollicite pas tous pour des renforts.

Les présidents afghan et pakistanais devaient eux aussi recevoir son appel.

Le grand allié britannique, par la voix du Premier ministre Gordon Brown, a confirmé l'envoi début décembre de 500 soldats supplémentaires, ce qui portera le contingent britannique à plus de 10.000 hommes.

Le quotidien français Le Monde rapportait que Washington avait demandé à Paris d'augmenter son contingent militaire de 1.500 soldats. Cependant, selon l'Elysée, le président Nicolas Sarkozy a dit à M. Obama que la formation des forces afghanes restait la priorité de la France.

Entre lundi et mardi, M. Obama devait mener des consultations avec des membres du Congrès où certains de ses amis démocrates sont réticents à un nouvel effort de guerre en période de crise économique.

heureusement qu' "officielement" on est pas en guerre.
qu'est ce que cela serait sinon ...
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires Empty Re: Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires

Message  Invité le Mar 1 Déc - 19:35

09h15 le neuf-quinze
L'Afghanistan, sujet interlude


Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires Original.20774

Tiens, revoilà "l'entourage" de Sarkozy. Providentiel "entourage". Obama fait pression pour que la France envoie des soldats supplémentaires en Afghanistan (Le Monde croit même savoir que le prix Nobel de la paix demande à la France 1500 soldats supplémentaires). Que va répondre l'Elysée ? "C'est non", affirme au journal de 8 heures le sarkologue Jean-François Achilli, sur France Inter. "Rien n'est exclu" réplique Alain Barluet, dans Le Figaro. Synthétisons donc la claire et courageus e position française. La France enverra bien des renforts, mais dans un futur indéterminé Ils seront déployés sur place, mais en restant dans leurs cantonnements. En tout état de cause, l'envoi de renforts n'est absolument pas une priorité, ce qui ne veut nullement dire qu'il soit exclus (pour mémoire, ce n'est pas le premier couac du gouvernement, sur ce sujet hautement sensible).

Confrontée à une duplicité comparable de son propre gouvernement, soupçonné à l'inverse de nourrir un plan secret de retrait, la presse britannique, voici quelques semaines, ne s'était pas privée de le tailler en pièces, comme le rappelait la revue de presse internationale de Gilles Klein. De la même manière, les enquêtes sur l'achat par l'armée de la neutralité talibane, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes, ont fait la Une en Grande Bretagne plusieurs jours de suite. Et si des parents de soldats britanniques avaient pris la même initiative inouïe et sans précédent que, récemment, des parents de soldats français (attaquer l'armée en justice), on imagine les polémiques, les enquêtes, les interpellations, les manchettes.

Le journaliste britannique est une espèce étrange, qui considère que l'exercice, par le pouvoir, de son droit régalien consistant à envoyer des hommes à la mort, constitue un sujet digne d'intérêt pour ses lecteurs et ses auditeurs (les médias britanniques en sont d'ailleurs justement punis par le public : ils se vendent bien). Rien de tel en France, où l'envoi de renforts dans un bourbier meurtrier et vraisemblablement ingagnable ne mérite guère de meilleur statut que celui d'actualité interlude, bouche-trou, dans les pauses laissées par le débat chewing gum sur l'identité-minaret-burqa-votation.

Daniel Schneidermann
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires Empty Re: Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires

Message  ivo le Mer 9 Déc - 10:16

AFP, Mise a jour: 08/12/2009 23:59
Afghanistan: McChrystal se fait fort de briser l'élan des talibans

Le général américain Stanley McChrystal, architecte de la stratégie de renforts en Afghanistan, s'est fait fort mardi de briser l'élan des talibans dans un délai d'un an grâce aux dizaines de milliers de soldats supplémentaires promis par Washington et ses alliés.
Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires F6A824AF61FA636BC631D94B2B74F7
Le général américain Stanley McChrystal, le 8 décembre 2009 à Washington
AFP/Getty Images

Les 30.000 hommes annoncés par le président Barack Obama doivent permettre "l'an prochain à la même époque (...) de renverser la tendance de la rébellion et de couper l'accès des talibans à la population dont ils dépendent pour leur survie", a promis le commandant des forces internationales en Afghanistan lors d'une audition au Congrès.

"Cette mission n'est pas seulement importante: elle est aussi à même de réussir", a-t-il déclaré à la commission de la Défense de la Chambre des représentants.

Le général McChrystal, désigné en mai à la tête des forces américaines et alliées, a soumis cet été à l'administration une évaluation de la situation sur place et une demande de renforts qui ont servi de base à la stratégie annoncée la semaine dernière par M. Obama.

Devant les parlementaires, il a prédit qu'à l'été 2011, date annoncée par le président Obama pour le début du retrait des forces américaines, "les Afghans constateront que la rébellion ne peut l'emporter, ce qui leur donnera la chance de se placer du côté de leur gouvernement".

Le général a reconnu qu'il n'avait pas suggéré la fixation d'une date pour entamer le retrait des troupes. L'annonce de cette échéance a été critiquée par les républicains qui estiment que les talibans pourraient se contenter d'attendre le départ de la coalition pour reprendre l'offensive.

Le commandant des troupes alliées a concédé que les talibans pourraient utiliser cette date à des fins de propagande mais a assuré qu'elle ne posait pas de problème "du point de vue militaire". Les renforts vont montrer aux Afghans que "nous voulons et pouvons les protéger", a-t-il dit.

Les talibans sont impopulaires auprès de la population et les troupes alliées ne sont pas perçues comme une armée d'occupation: les talibans "ne sont pas une armée de libération nationale. Leur succès repose sur la peur", a-t-il assuré.

Le général a averti les parlementaires que la réussite en Afghanistan "se traduira par des coûts importants".

Le Congrès ne peut s'opposer à l'envoi des renforts mais tient les cordons de la bourse. Des parlementaires ont suggéré la création d'un "impôt Afghanistan" pour financer les renforts, d'autres préférant la piste d'un emprunt de guerre.

A Kaboul, le président Hamid Karzaï a appelé mardi les Etats-Unis à continuer à aider l'Afghanistan, qui n'aura pas selon lui les moyens financiers d'entretenir son armée avant encore 15 à 20 ans.


L'intervention du général McChrystal a été suivie de celle de Karl Eikenberry, ambassadeur des Etats-Unis à Kaboul, à qui la presse américaine a attribué de fortes réticences ces derniers mois quant à la stratégie de renforts prônée par le chef de la coalition.

Les deux hommes ont minimisé ces divergences. L'ambassadeur a assuré qu'il soutenait désormais "sans équivoque" la décision prise.

Selon un sondage publié mardi, les Américains sont favorables à 58% à l'envoi de renforts et à 60% au début de retrait en 2011. Selon cette enquête de l'Université Quinnipiac, 57% des sondés approuvent désormais la guerre en Afghanistan, soit une hausse de neuf points par rapport à un sondage précédent effectué à la mi-novembre.
ivo
ivo

Messages : 26731
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires Empty Re: Afghanistan/USA: 30.000 soldats supplémentaires

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum