Derniers sujets
» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Mer 22 Nov - 10:15

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mer 22 Nov - 10:12

» macronie
par ivo Mer 22 Nov - 9:07

» pesticides / fongicides
par ivo Mer 22 Nov - 9:02

» contre l'esclavage moderne
par ivo Mer 22 Nov - 8:54

» Sur les rives du Jourdain
par ivo Mer 22 Nov - 8:52

» petits business entre amis
par ivo Mer 22 Nov - 8:41

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Mer 22 Nov - 8:36

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 22 Nov - 8:34

» homophobie dans le monde ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:19

» immigration ...
par ivo Mer 22 Nov - 8:16

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 21 Nov - 9:19

» Afrique coloniale belge
par ivo Mar 21 Nov - 8:50

» Révolution russe
par ivo Mar 21 Nov - 8:01

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Lun 20 Nov - 8:44

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» enfance ...
par ivo Sam 18 Nov - 10:33

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Ven 17 Nov - 7:13

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» flicage total du net
par ivo Jeu 16 Nov - 8:19

» internet , technologie, ...
par ivo Jeu 16 Nov - 8:07

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Dim 12 Nov - 8:16

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

» impots
par ivo Sam 11 Nov - 9:12

» démocratie et justice ...
par ivo Sam 11 Nov - 8:33

» Today's joke
par ivo Ven 10 Nov - 9:49

» Les prisons: questions.
par ivo Ven 10 Nov - 9:04


Mobilisation 10. décembre 2010 sommet franco-allemand a Freiburg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mobilisation 10. décembre 2010 sommet franco-allemand a Freiburg

Message  Groucho Marx le Jeu 2 Déc - 6:20

http://kontrollverlust.blogsport.de/fr/appel/
Appel
Le 10. décem­bre 2010 le som­met fran­co-​al­le­mand se ti­en­dra a Frei­burg. Dejà en 2001 Chirac et Schrö­der se sont ren­contrés dans le Bris­gau, pour af­fir­mer l‘amitié fran­co-​al­le­man­de et ma­ni­fes­ter un rôle de lea­ders re­la­tifs au sein de l Eu­ro­pe. A l‘époque plus de 1.​000 flics pro­tegèrent la ren­cont­re et le cent­re ville fut rendu in­ac­ces­si­ble. La con­te­sta­ti­on cont­re le rôle des deux états, que ce soit dans la po­li­tique fi­nan­cière, so­cia­le, éco­lo­gi­que et celle de de l‘ar­me­ment, trou­vera le 10 décem­bre des mo­y­ens d‘ex­pres­si­on ade­quats au cent­re ville de Frei­burg.

Mais que font-​ils?

La ren­cont­re des Mi­nis­tres al­le­man­ds et français sert aux deux états à l‘échan­ge in­for­mel, àla représen­ta­ti­on spec­ta­cu­lai­re et a la con­fir­ma­ti­on de stratégies com­mu­nes de l‘as­ser­vis­se­ment. L‘Eve­ne­ment ul­tramédial est une ma­ni­fe­sta­ti­on de la puis­sance d‘une po­li­tique qui tra­vail­le glo­ba­le­ment au ren­force­ment des con­flits so­ci­aux et a l‘éco­no­mi­sa­ti­on de toute ac­tivité hu­mai­ne.

Il ne s‘agit nul­le­ment d‘un ha­sard, si Sar­ko­zy, Mer­kel et leurs Mi­nis­tres vont reçevoir des „ho­no­ra­ti­ons mi­li­taires“ sur la place de la cathédrale. Bi­en-​sûr, l‘amitié bi­na­tio­na­le tant con­jurée se com­po­se es­sen­ti­el­le­ment d‘of­fen­si­ves mar­tia­les com­mu­nes. Ce sera pro­ba­ble­ment au au tour de la Bri­ga­de fran­co-​al­le­man­de – une unité d‘elite de l‘UE et de l‘OTAN de la région – de bran­dir les Dra­peaux de­vant le Mu­ens­ter. La Fran­ce et l‘Al­le­ma­gne sont sym­bo­les d‘une Eu­ro­pe marquée d‘une pensée sécu­ri­taire et en quête pour son ac­cep­ta­ti­on dans la société.

Con­strui­re une Eu­ro­pe sécu­ri­taire

Le vi­sa­ge ac­tu­el de l‘Eu­ro­pe est cha­rac­te­risé par des do­mi­nan­tes, pour les­quels les airs mi­li­taires du som­met en vue ne sont que sym­bo­li­ques. La coopéra­ti­on mi­li­taire, et spe­cia­le­ment celle des deux pays vois­ins, s‘in­ten­si­fie con­ti­nu­el­le­ment, en par­ti­cu­lier aux „fron­tières extéri­eu­res“. La co­ope­ra­ti­on con­nait un boom à l‘OTAN, chez Fron­tex et dans la lutte an­ti-​in­su­rec­tio­nel­le dans la po­li­tique in­te­ri­eu­re, à Stras­bourg, à Stutt­gart, à Mar­seil­le ou dans le Went­land. A l‘intérieur de l‘es­pace européen des unités po­li­cie­res s‘entrai­nent en­sem­ble et co­or­don­nent des stra­te­gies, spe­cia­le­ment pour les „grands eve­ne­ments“ et „cont­re-​som­mets“. Le sou­ti­en re­ci­pro­que est aussi tac­tique et tech­ni­que. En plus des collec­tes de données forcee par l‘union européenne, des drônes sont uti­lisés cont­re des ma­ni­fest­an­tEs. De­puis 2010 on ob­ser­ve une ten­dance aux ar­re­sta­ti­ons „préven­ti­ves“ de „fau­teurs de trou­b­le“ po­ten­tiels. Le but est l‘in­ti­mi­da­ti­on a effet dura­ble de ceux et cel­les qui s‘op­po­sent a leur lo­gi­que.

Deux mo­teurs de la ma­chi­ne a ex­pul­ser

Dans les années passées, la cri­tique in­ter­na­tio­na­le en­vers les deux etats qui veu­lent s‘ador­ner sur le marché de noël, s‘est in­ten­si­fiee. Les ac­cords sur de nou­vel­les dépor­ta­ti­ons, et la chas­se aux im­mi­gréEs qui s‘en sui­vait se trou­vait au cent­re des débats. Le ras­sis­me d‘état cont­re les mi­no­rités ro­m­ni­JA, a son tour dif­fusée de manière mi­ni­misée par les médias, éga­le­ment. Les raff­les en Fran­ce ont pris des traits tu­be­reux, quand l‘etat com­men­ca a ar­re­ter des sans-​pa­piers dans les eco­les. En ete 2010, des cen­tai­nes de do­mi­ci­les des „gens de voya­ge“ ont ete de­trui­tes, les ha­bi­tan­tEs ont ete de­por­teEs – meme a l‘intérieur de l‘UE. En Al­le­ma­gne aussi, chaque mois des dépor­ta­ti­ons groupées sont or­ga­nisés, entre au­tres au Ba­den-​Air­park. Des actes de vio­len­ces ras­sis­tes et des ras­sem­ble­ments fa­scis­tes sont cou­rants – un po­pu­lis­me ra­di­cal de droi­te est to­le­re démocra­ti­que­ment.

L‘ar­chi­tec­tu­re sécu­ri­taire com­ple­xe de l‘UE con­struit jour-​par-​jour de nou­veaux obst­a­cles à la li­berté. La vi­si­te de Mer­kel et Sar­ko­zy représente pour nous une chan­ce d‘ar­ti­cu­ler notre con­te­sta­ti­on a ces di­rec­tives. Meme si, ou peut être spe­cia­le­ment car, une pre­sence po­li­cie­re mas­si­ve est at­ten­due. Cela ne mont­re que la ten­dance au­to­ri­taire d‘une cer­tai­ne po­li­tique de l‘in­te­ri­eur.

Une Eu­ro­pe qui chan­ge

Etre a la tete de l‘UE si­gni­fie l‘in­ten­si­fi­ca­ti­on des do­mai­nes de „sécu­ri­te in­te­ri­eu­re“, „Cont­re-​in­sur­rec­tion“, „sécu­ri­sa­ti­on des fron­tières extéri­eu­res“ mais aussi la „con­du­i­te des fi­nan­ces“. Il-​y-​a bien peu de temps, que Mer­kel et Sar­ko­zy s‘en­or­geui­lis­sai­ent de leurs fan­tas­ti­ques pa­ra-​cri­ses et de leur po­li­tique des crédits sau­ve­te­urs ahu­riss­an­te. A la ban­que cen­tra­le européenne (BCE), dans le fond monétaire in­ter­na­tio­na­le (FMI) et a la ban­que mon­dia­le, la do­mi­nan­ce des eux états est ma­ni­fes­te.
Lors de la „Ges­ti­on de la crise“, l‘Al­le­ma­gne et la Fran­ce ont, en plus des con­di­ti­ons du FMI, ob­li­ge la Grèce a des con­trats mi­li­taires chif­f­res en mil­li­ards. Les états „plus an­ci­ens“ veu­lent se réas­su­rer de leur do­mi­nan­ce fi­nan­cière face aux états „jeu­nes“, à leur tour obligés de se cour­ber. Il s‘agit de col­ma­ter les fis­su­res d‘un système ca­pi­ta­lis­te avec des mises en scène spec­ta­cu­lai­res.

Pour ceci il faut des ima­ges spec­ta­cu­lai­res et pour cela, une récep­ti­on mi­li­taire est pre­vue a la ca­the­dra­le. Il s‘agit d‘une pro­vo­ca­ti­on mas­si­ve, en plus d‘un hote men­son­ger, le maire „vert“ Die­t­er Sa­lo­mon, qui re­coit des chefs d‘etat droits de chez droits. Le Maire du „Bünd­nis’90″ re­pre­sen­te en 2010 un parti qui ac­cep­te l‘ar­me­ment, l‘aus­te­ri­te et l‘en­fuis­se­ment de déchets ra­dioac­tifs.

La Planète, un su­per­m­arché

La Fran­ce et l‘Al­le­ma­gne pour­suiv­ent – indépen­da­ment du gou­ver­ne­ment en place – une po­li­tique en­vi­ro­ne­men­ta­le ra­di­ca­le­ment ca­pi­ta­lis­te. Ils ne sont pas seuls dans cette po­si­ti­on. De par­tout l‘uti­li­sa­ti­on des tech­no­lo­gies nu­cleai­res et du ch­ar­bon qui tuent le cli­mat va de soi . Les trans­ports com­muns de déchêts ra­dioac­tifs – pro­chai­ne­ment pre­vus le 16. décem­bre – ne sont que‘à l‘image de la po­li­tique men­songère des deux états.

De po­si­ti­on­ner les intérêts de l‘in­dus­trie par des­sus de la vo­lonté des con­cer­neEs résulte dans des con­te­sta­ti­ons mas­si­ves, comme l‘hors des ma­ni­fe­sta­ti­ons puis­s­an­tes du­rant le „trans­port ra­dioac­tif du Wend­land“ début no­vem­bre.
Le pro­lon­ge­ment de durée de ser­vice des cen­tra­les nu­cleai­res en Al­le­ma­gne, malgré les mul­ti­ples af­fron­te­ments des 40 an­nees passées, mont­re, qu‘un con­sen­sus par­le­men­taire et ju­ri­di­que prétendu sur le nucléaire ne peut pas suf­fir. Il s‘agit d‘une pro­vo­ca­ti­on par rap­port a un mou­ve­ment gran­dis­s­ant. Les deux états du som­met a venir représen­tent le con­trai­re d‘une po­li­tique éner­ge­tique so­li­dai­re et décen­tra­li­see. Dans le système ca­pi­ta­lis­te, il n‘y-​au­ra pas de pro­duc­tion qui évite l‘ex­ploi­ta­ti­on des hu­mains et de la na­tu­re.

Tous et tou­tes – per­dez le contrôle!

Pour nous il paraît clair que nous al­lons nous op­po­ser au som­met avec di­vers mo­y­ens. Cha­cun et cha­cu­ne est priéE de choi­sir sa me­tho­de d‘ac­tion de manière au­to­no­me . En plus des ras­sem­ble­ments et ma­ni­fe­sta­ti­ons, nous jouons le con­cep­te „out-​of-​con­trol“, du­rant le­quel nous uti­li­se­rons la lar­geur de l‘es­pace pour nos ac­tions. C‘est avec beau­coup d‘in­tel­li­gence seu­le­ment, que nous ar­ri­ve­rons a désta­bi­li­ser leurs con­cep­tes. Nôtre Idée d‘ac­tions est re­pre­sen­ta­ti­ve pour notre uto­pie so­cia­le. Nous cro­yons en la force de la décen­tra­li­sa­ti­on, la di­ver­sité, la so­li­da­rité et l‘au­to­no­mie. L‘Al­le­ma­gne et la Fran­ce doiv­ent être laissées sur la route, si nous vou­lons ar­ri­ver a nos fins.

Par­ti­ci­pez aux jour­nees d‘ac­tion cont­re le som­met de Frei­burg a par­tir du 9. décem­bre. A par­tir de jeudi soir, des pi­a­u­les et l‘in­fra­struc­tu­re néces­sai­re sera à dis­po­si­ti­on des amiEs de l‘au­to­ges­ti­on. Le vend­re­di, jour du som­met, nous prévo­yons un „Car­na­val de résis­tan­ce“ au cent­re ville, Ber­tolds­brun­nen, a par­tir de 11 heu­res. De nom­breux grou­pes ont prévu des ac­tions, ou­vrez les oreil­les. Le vend­re­di ter­mi­ne­ra dans une fête de rue an­ti­na­tio­na­le dans le quar­tier „Grün“. Le sa­me­di 11. décem­bre, des grou­pes éco­lo­gis­tes ap­pel­lent a une ma­ni­fe­sta­ti­on cont­re le nucléaire. La ma­ni­fe­sta­ti­on com­mence à 13 heu­res, place de la mai­rie. Jours chaudsà l‘ho­ri­zon – venez a Frei­burg!

Pour un som­met fran­co-​al­le­mand désastreux!
Détrui­sez l‘union européenne et tous ces états!
Pour und monde sans fron­tières et ca­pi­ta­lis­me!

Wei­ter­sa­gen/Share/Pas­ser le mot:


Programme des festivités : http://kontrollverlust.blogsport.de/fr/programme/
Infrastructure:

A partir de jeudi soir, des hébergements et points-info seront à votre disposition au centre-autogéré KTS (Basler Str. 103) Et à l ‚infokiosque GSG19 (Gartenstraße 19). Durant les journées d‘action, la legal team (Ermittlungsausschuss) sera joignable au +49(0)761 409 7251 en cas de problèmes juridiques. Les soins en manif seront joignables au +49 (0)178 / 65 41 30 8

Actions et dates à venir:

05.12.2010, 19:00 h
Soirée d‘information KTS, Basler Straße 103
06.12.2010, 18:30 h
Soirée d‘Info à la Gartenstraße 19
09.12.2010, 19:00 h
Dernières infos et bar de réseautage au KTS
10.12.2010, 07:00 h
P‘tit dèj‘ au KTS
10.12.2010, 09:00 h
„Contre-sommet“, lieu pas sur
10.12.2010, 10:00 h
Arrivée des déléguéEs, dans tout Freiburg
10.12.2010, 11:00 h
Carnaval de résistance au Bertoldsbrunnen/centre-ville
10.12.2010, ca. 13:00 h
Manifestation antikapitaliste contre la crise, Platz der alten Synagoge (trajet posé!)
10.12.2010, 17:00 h
Fete de rue antinationale, Grün/Sedanquartier
11.12.2010, 13:00 h
Manifestation „Sortir du nucléaire sans „oui-mais“!“, place de la mairie/Rathausplatz
avatar
Groucho Marx

Messages : 411
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum