Derniers sujets
» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par niouze Aujourd'hui à 10:29

» Etats-Unis
par ivo Lun 10 Juil - 13:50

» Black Blocs
par ivo Lun 10 Juil - 13:45

» Syrie
par ivo Lun 10 Juil - 13:41

» immigration ...
par ivo Lun 10 Juil - 13:31

» ... G20 ...
par ivo Lun 10 Juil - 8:15

» turquie information
par ivo Lun 10 Juil - 8:07

» armement><désarmement
par ivo Lun 10 Juil - 8:00

» burundi
par ivo Dim 9 Juil - 9:17

» Today's joke
par ivo Dim 9 Juil - 9:00

» U.E.
par ivo Dim 9 Juil - 8:58

» Réflexion sur la peine de mort
par ivo Dim 9 Juil - 8:46

» esclavage
par ivo Dim 9 Juil - 8:44

» Corée du nord
par ivo Dim 9 Juil - 8:36

» egypte
par ivo Dim 9 Juil - 8:19

» droites extremes
par ivo Dim 9 Juil - 8:14

» GRAVOS & FRIENDS
par ivo Sam 8 Juil - 13:07

» blancs comme neige ^^
par niouze Sam 8 Juil - 11:40

» les "joies" du sport ...
par ivo Sam 8 Juil - 9:39

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Sam 8 Juil - 9:10

» sexisme ... encore et toujours ...
par ivo Sam 8 Juil - 8:57

» Salvador
par ivo Sam 8 Juil - 8:49

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 8 Juil - 8:03

» internet , technologie, ...
par ivo Sam 8 Juil - 7:56

» la phrase du jour
par ivo Sam 8 Juil - 7:46

» Découvrir la Techno.
par ivo Ven 7 Juil - 13:09

» macronie
par ivo Ven 7 Juil - 7:52

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Ven 7 Juil - 7:50

» Necronomacron
par ivo Ven 7 Juil - 7:49

» R.I.P. .......................
par ivo Jeu 6 Juil - 13:40

» vite, je vais vomir ...
par ivo Jeu 6 Juil - 10:20

» racisme quotidien
par ivo Jeu 6 Juil - 9:22

» flicage total du net
par ivo Jeu 6 Juil - 8:08

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mer 5 Juil - 8:04

» monde - stupéfiants
par ivo Mar 4 Juil - 8:52

» homophobie dans le monde ...
par ivo Dim 2 Juil - 8:50

» "stupéfiants"
par ivo Sam 1 Juil - 9:45

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 9:17

» salaires
par ivo Sam 1 Juil - 9:04

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Sam 1 Juil - 8:58

» RDC >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:55

» Iran >>>
par ivo Sam 1 Juil - 8:36

» médias ? quels médias ??
par ivo Sam 1 Juil - 8:19

monde - stupéfiants

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

monde - stupéfiants

Message  ricou adzif le Sam 11 Juin - 9:24

JEUDI 02 JUIN 2011, 22:08

Crédits photo : Reuters
Un rapport de la Commission mondiale sur la politique des drogues prône une autre de politique.

L'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Anan, le milliardaire britannique Richard Branson, le Péruvien Mario Vargas Llosa, le Mexicain Carlos Fuentes... Dix-neuf personnalités parmi lesquelles des politiques, des intellectuels et des hommes d'affaires, membres de la Commission mondiale sur la politique des drogues, ont dénoncé l'échec de la politique mondiale de lutte contre le trafic de drogue dans un rapport publié jeudi. Et ont fait une proposition choc : légaliser le cannabis.

"La guerre mondiale contre les drogues a échoué, avec des conséquences dévastatrices pour les individus et les sociétés du monde entier", écrit la commission qui préconise d'envisager la légalisation du cannabis pour mettre à mal le crime organisé.

"Cinquante ans après la signature de la Convention de l'ONU sur les drogues et quarante ans après que le président (américain Richard) Nixon a décrété la guerre contre la drogue, il est urgent de réformer les politiques nationales et mondiales de contrôle des drogues", ajoute le rapport.

Ne plus criminaliser les consommateurs

Ces personnalités recommandent notamment d'arrêter de criminaliser les consommateurs qui ne gênent pas la société et de leur proposer plutôt des traitements pour lutter contre leur addiction. Ils encouragent les gouvernements à étudier la légalisation du cannabis et pourquoi pas d'autres drogues "pour contrarier le pouvoir du crime organisé et protéger la santé et la sécurité de leurs citoyens".

Pour appuyer leur argumentaire, les membres de la commission soulignent que les initiatives au Portugal ou aux Pays-Bas pour décriminaliser n'ont pas conduit à une augmentation significative de l'usage de drogues. Selon eux, l'argent dépensée pour incarcérer les petits trafiquants et les consommateurs pourrait être mieux utilisé, notamment en réduisant la demande.

Les langues se délient

Ces propositions ont déjà suscité l'enthousiasme notamment celui du président colombien Juan Manuel Santos. Il s'est dit ouvert jeudi à l'analyse d'une "nouvelle orientation" de la lutte contre la drogue. A Londres, une lettre signée notamment par Richard Branson, fondateur de la marque Virgin, l'actrice Judi Dench et le chanteur Sting a été adressée au Premier ministre britannique David Cameron, appelant également à la dépénalisation des drogues.

La consommation d'opiacés a augmenté de 35,5% entre 1998 et 2008, celle de cocaïne de 27% et celle de cannabis de 8,5%, d'après les chiffres de l'ONU.

http://info.sfr.fr/monde/articles/19-voix-pour-legaliser-cannabis,570409/
avatar
ricou adzif

Messages : 102
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le cannabis enflamme le débat

Message  ricou adzif le Sam 11 Juin - 9:29



JEUDI 09 JUIN 2011, 16:17

Le récent drame des Tarterêts a relancé la polémique sur la dépénalisation de cette drogue.

Faut-il dépénaliser le cannabis en France ? La question revient en force après le drame survenu dimanche dernier à Corbeil-Essonnes, dans le quartier des Tarterêts, qui a vu une fillette gravement blessée par un tir de la police, en marge d’affrontement entre des jeunes et des forces de l’ordre. Ce fait divers a mis un nouvelle fois en lumière la délinquance liée au phénomène des bandes dans certaines cités sensible, sur fond de trafic de drogue. Suscitant de nombreuses réactions dans la classe politique.

Le maire de Sevran défend la dépénalisation

Stéphane Gatignon, le maire EELV de Sevran, avait récemment prôné la dépénalisation du cannabis, dans un livre intitulé "Pour en finir avec les dealers"."Sortir de la société de prohibition, c'est (...) libérer des territoires entiers de l'emprise des trafics et de la violence", écrit-il.

Il a obtenu le soutien de plusieurs élus de Seine-Saint-Denis. Ainsi, le député-maire de Drancy, le centriste Jean-Christophe Lagarde, a estimé mercredi sur Europe 1 que "pénaliser la consommation de drogue, cela crée le trafic et cela n'empêche personne de se droguer".

Hollande veut une réflexion à l’échelle européenne

François Hollande, de son côté, se fait l’écho d’un rapport d’une commission internationale publié le 2 juin dernier qui a dressé un constat d’échec de lutte contre le trafic de drogue. Elle suggère aux gouvernements de légaliser le cannabis pour mettre à mal le crime organisé. Le candidat à la primaire socialiste se prononce ainsi pour une réflexion à l’échelle européenne. "Ma proposition : une commission d'experts notamment sur la question du soin et par rapport à la dépénalisation", a fait savoir François Hollande lors d'un débat à La Bellevilloise, à Paris. Mais "ce n'est pas parce qu’on légalise le cannabis qu'il n'y aura plus de trafic", a cependant tempéré lundi le candidat à la primaire socialiste pour 2012.

Guéant : la drogue, "c’est dangereux sur le plan de la santé"

Pour Claude Guéant, il n’y a pas de débat. Le ministre de l’Intérieur est "absolument opposé" à la dépénalisation. "La drogue, c'est quelque chose qui est dangereux sur le plan de la santé", a-t-il déclaré mercredi matin sur Europe 1. "Par rapport à la délinquance et au phénomène de bandes, il a été observé partout où le cannabis a été dépénalisé que les bandes s'emparaient du trafic d'autres substances", a expliqué Claude Guéant.

Même son de cloche du côté de Marine Le Pen, pour qui "la drogue est au coeur du problème". La présidente du Front national estime dans un billet sur le site du FN qu’une "lutte sans merci doit être menée contre les dealers, et que les consommateurs doivent être sanctionnés"

http://info.sfr.fr/france/articles/cannabis-enflamme-debat,578239/
avatar
ricou adzif

Messages : 102
Date d'inscription : 17/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Jeu 26 Sep - 8:58

dossier / Le cannabis bientôt en vente libre

Le cannabis bientôt en vente libre
http://www.courrierinternational.com/article/2013/09/25/le-cannabis-bientot-en-vente-libre
La guerre contre les drogues ayant échoué, le continent américain est en passe de changer radicalement de politique en la matière. A l’instar de l’Uruguay, qui s’apprête à légaliser la production et la distribution de marijuana, et de deux Etats nord-américains.

Le cannabis ne sera bientôt plus une drogue interdite. La fin de la prohibition a été approuvée dans les Etats du Colorado et de Washington (lire cet article http://www.courrierinternational.com/node/1030395 ) et doit l’être bientôt en Uruguay (lire cet article http://www.courrierinternational.com/node/1030337 ). Le débat avance sur tout le continent américain. Il ne s’agit plus seulement de la dépénalisation de la consommation, déjà en vigueur dans de nombreux pays, mais bien de la légalisation de la production et de la distribution de marijuana. Au nom de la santé publique et pour lutter contre le trafic et la violence qu’il génère, mais aussi parce que le cannabis est un marché juteux qui suscite d’immenses espoirs commerciaux…
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Jeu 26 Sep - 10:55

Breaking Bad : une chimie dans les règles de l'art?
Vous l'aurez compris, avec un conseil scientifique aussi solide, la plupart de la chimie de Breaking Bad est conforme à la réalité... à quelques détails près, à l'image de la méthamphétamine pure qui ne devrait pas être bleue. Mais pour le reste, explique la chercheuse, tout est plutôt conforme.
Lorsque Walter White donne un cours de chimie à ses étudiants, tout est correct, jusqu'aux structures molécules qu'il dessine sur le tableau. Et lorsqu'il cuisine de la méthamphétamine, aussi...

Inutile de recommencer la série pour prendre des notes et mettre la main à la pâte. Car Donna Nelson n'était pas la seule consultante lors de l'écriture du script. Les stups américains (DEA), popularisés dans la série par le personnage de Hank, sont également intervenus pour apporter leur expertise dans deux domaines.

Tout d'abord, ils savent exactement à quoi ressemble un laboratoire de production de methamphétamine, leur rôle fut donc non négligeable dans la création des décors. Deuxièmement, "ils savent exactement quelles sont les étapes les plus importantes de la synthétisation," explique Donna Nelson. Mais s'ils en ont informé les scénaristes, ce n'est pas pour qu'ils en fassent état dans la série mais bien pour qu'ils les omettent. Pas fous les stups.
>>>
http://www.huffingtonpost.fr/2013/09/25/breaking-bad-chimie-correcte_n_3989945.html?utm_hp_ref=france&ir=France
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Mer 11 Déc - 11:17

L'Uruguay légalise la culture, le commerce et la consommation de cannabis
http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/11/01003-20131211ARTFIG00392-l-uruguay-legalise-la-culture-le-commerce-et-la-consommation-de-cannabis.php
L'Uruguay devient le premier pays à contrôler toute la chaîne de production et de consommation du cannabis. La vente en pharmacie est autorisée, ainsi que la production à domicile.

C'est une première mondiale. En Uruguay, il sera bientôt possible de cultiver, de vendre et de consommer du cannabis en toute légalité, sous le contrôle de l'Etat. Après le feu vert des députés, obtenu en juillet, le texte de loi a été approuvé d'une courte tête par les sénateurs ce mardi. Seuls les élus du Frente amplio (le parti de gauche au pouvoir) ont voté oui, soit 16 votes sur les 29 membres du Sénat.
Entre le passage au conseil constitutionnel et la signature des décrets d'application, la légalisation du cannabis ne sera pas mise en route avant au moins avril 2014. Les pouvoirs publics ont également 3 mois pour établir un comité de contrôle chargé d'édicter les règles en matière de culture, de fixation des prix et de suivi de la consommation.

40 grammes de cannabis par mois

Concrètement, les Uruguyens de plus de 18 ans auront le droit d'acheter en pharmacie 40 grammes de cannabis par mois. Ces achats seront consignés sur une base de données nationale, afin d'éviter les abus. Cette obligation fait peur à certains consommateurs, qui n'ont pas envie de se retrouver sur le fichier national des fumeurs de marijuana. «On ne sait pas où peuvent finir ces données» dans le futur, explique à l'AFP un jeune fumeur de 19 ans.
Côté culture, il sera permis de cultiver six plants de cannabis à domicile par an, soit une production de 480 grammes. Les «cannabis social club» seront légalisés: ces associations de consommateurs pourront compter de 15 à 45 membres, et auront le droit de faire pousser 99 plants par an. Mais il sera interdit de faire de la publicité pour la vente de cannabis. Autre limite, la législation ne sera applicable qu'aux résidents du pays. Cette mesure devrait limiter le «tourisme de la drogue».


Des spectaculaires réformes de société

Le vote des sénateurs a été accueilli par des salves d'applaudissements du public présent dans l'hémicycle, tandis que des centaines de manifestants massés devant le Sénat, à Montevideo, faisaient éclater leur joie. La loi est pourtant loin d'être populaire dans l'opinion publique. Plus de 60% de la population rejette ce projet qui ne concerne que de 128.000 à 200.000 personnes, selon les sources, sur 3,4 millions d'habitants. Quant à l'opposition uruguyenne, elle promet de travailler à l'abrogation de la loi dès qu'elle reviendra au pouvoir.
Pour le gouvernement, cette loi concerne la santé, mais aussi la sécurité publique. En plaçant sous le contrôle de l'Etat la vente de cannabis, il espère mettre fin aux trafics et à la violence y attenant. Cette initiative est observée de près par les autres pays d'Amérique Latine, qui cherchent depuis des années le moyen de mettre fin à la guerre des drogues.
La légalisation du cannabis est une nouvelle pierre aux spectaculaires réformes de société portées par le président de gauche Jose Mujica. En quelques mois, ce chef d'Etat atypique, préférant vivre dans sa ferme plutôt que dans le palais présidentiel, a fait adopter le droit à l'avortement, et fait légaliser le mariage homosexuel.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Jeu 12 Déc - 9:52

L'Uruguay légalise le cannabis : malaise des Nations unies
fr info
L'Uruguay contrevient aux règles internationales en vigueur avec sa loi autorisant la production et la vente de cannabis, a dénoncé mercredi l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS). Un organe dépendant des Nations unies.

L'Uruguay a choisi de légaliser le cannabis mardi soir. Ce mercredi, l'OICS (Organe international de contrôle des stupéfiants) qui dépend des Etats-Unis et dont le siège est à Vienne, "regrette" cette décision.

L'organe indique que l'Uruguay enfreint la Convention unique sur les stupéfiants de 1961, dont le pays est signataire.

"Surprise"

Le président de l'OICS, Raymond Yans, s'est dit "surpris" que les autorités uruguayennes aient "consciemment décidé de briser les dispositions légales, acceptées et adoptées au niveau international, du traité."

Le texte adopté mardi soir régule la production et la vente de cannabis sous autorité de l'Etat, une initiative sans précédent dans le monde. L'Uruguay a déposé le projet de loi l'année dernière pour permettre à l'Etat de gérer le commerce du "cannabis et de ses dérivés".
http://www.franceinfo.fr/societe/uruguay-vers-une-consommation-du-cannabis-regulee-par-l-etat-1090401-2013-08-01

La quantité de drogue commercialisée chaque année dans le pays est estimée à 22 tonnes, ce qui rapporte sur les marchés parallèles de 30 à 40 millions de dollars.

L'argument de la santé

Mais devant cette légalisation, les Nations Unies toussent et brandissent l'argument de la santé :

"La décision du législateur uruguayen ne prend pas en compte ses impacts négatifs sur la santé. L'usage et l'abus de cannabis par de jeunes individus peut avoir une influence sérieuse sur leur développement." (le président de l'OICS)


L'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a soutenu les propos de l'OICS et a aussi rappelé Montevideo à ses engagements.

Le contenu de la loi

La loi uruguayenne prévoit trois modes d'accès au produit: l'auto-culture, la culture dans des clubs de consommateurs et la vente en pharmacie, sous contrôle public (40 grammes maximum par mois).

Toute publicité sera interdite et les cultivateurs ou consommateurs (des résidents obligatoirement majeurs) devront s'inscrire sur un registre national.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Sam 14 Déc - 9:22

Où peut-on légalement fumer de la weed?
Alors que l’Uruguay est devenu le premier pays au monde à autoriser ses citoyens à acheter, produire, et consommer du cannabis, d’autres contrées ont également mis en place des législations pro-weed. Petit tour d’horizon.
>>>
http://www.lesinrocks.com/2013/12/13/actualite/on-legalement-fumer-weed-11452805/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Dim 15 Déc - 8:35

bonne info pour un dimanche matin ^^

De la nécessité de la gueule de bois
http://www.courrierinternational.com/article/2013/12/14/de-la-necessite-de-la-gueule-de-bois
Un chercheur britannique affirme travailler sur une forme d'alcool synthétique qui provoquerait l'ivresse sans les maux de tête et autres nausées post-alcoolisation. Grave erreur, assure ce journaliste, car la gueule de bois, c'est avant tout une leçon de vie.

Le Pr David Nutt, ancien conseiller scientifique sur les drogues du gouvernement travailliste, est apparu récemment à la télévision dans l'espoir de trouver des investisseurs pour financer des substances reproduisant les effets de l'alcool.

Mais pourquoi quelqu'un mettrait-il de l'argent dans ce projet ? Parce que ce médicament provoquerait le plaisir lié à la consommation d'alcool, sans ses effets nuisibles sur la santé. A en croire le scientifique, il est urgent de chercher des produits de substitution moins dangereux que l'alcool dans un pays où la boisson tue des milliers de personnes chaque année.

Il s'agit ici de promouvoir une "bière synthétique" qui permettrait au buveur invétéré d'éviter la gueule de bois. En d'autres termes, de boire sans en subir les conséquences (et donc sans se sentir coupable). "A mon avis, ce serait une révolution notable dans le domaine de la santé", assure le Pr Nutt, qui compare son produit à la cigarette électronique, "qui va révolutionner l'usage du tabac".

Le meilleur des mondes

On ne peut pas comparer ce projet à la cigarette. D'ailleurs, il sera probablement bientôt interdit de seulement penser à en griller une – même la cigarette électronique devrait sous peu être bannie des quais de gare en plein air, ce qui laisse à penser que la classe dirigeante cherche davantage à éradiquer les comportements qu'elle juge désagréables que les problèmes de santé de ses concitoyens.

L'alcoolisation sans culpabilité me fait penser au "meilleur des mondes", mais pas dans le bon sens. Comme chacun s'en souvient, le titre du roman [Brave New World, paru en 1932] d'Aldous Huxley provient de cette tirade de Miranda dans La Tempête de Shakespeare :

"O merveille !

Que de belles créatures ici réunies !

Que l'humanité est belle ! O meilleur des mondes !

Où vivent de tels êtres humains !"

Ce que j'avais oublié, jusqu'à ce que la pensée de "bière synthétique " arrive dans le paysage, c'est que, dans sa pièce, Shakespeare se moque de Miranda. Son héroïne ne prononce pas ces paroles devant un spectacle particulièrement transcendant, mais en face d'un groupe de marins complètement ivres. Elle n'a jamais rien vu de tel, et ce qu'elle voit lui paraît alors d'une grande "beauté".

Des beuveries plus fréquentes

Nombreux sont ceux qui salueraient l'arrivée du comprimé du Pr Nutt si elle avait un effet Miranda : les scènes d'ivresse en public deviendraient si rares que l'occasion d'assister à l'une d'elles éveillerait la muse en nous. Mais cette pilule ne rendrait-elle pas l'ébriété plus fréquente, et non pas plus rare ?

Que Miranda, qui aurait vraiment dû sortir plus souvent, nous pardonne. Les foules d'ivrognes bruyants n'ont rien de "beau". Un état éthylique exempt de sentiment de culpabilité et de gueule de bois favoriserait la formation de ces hordes. Mettre au point un tel comprimé, c'est ne rien comprendre au rôle joué par l'alcool dans le monde.

L'objectif de la cuite, c'est la culpabilité, la gueule de bois. Apprendre à gérer sa consommation d'alcool fait partie intégrante du voyage jusqu'à l'âge adulte. Ce genre de leçon de vie ne peut être compris si les choix ne donnent lieu à aucune conséquence. Boire, c'est se mettre en danger en connaissance de cause.

Concrètement, le danger est de ne pas maîtriser sa consommation : aura-t-on la force de s'arrêter à un seul verre ? Ou allons-nous faiblir et vider la bouteille ? S'il n'existait aucun risque (de gueule de bois ou d'être trop ivre le lendemain pour prendre le volant), grignoterait-on délicatement un seul comprimé miraculeux avant de s'arrêter ? Ou en descendrait-on de plus en plus, préférant amortir la réalité, de l'aube au crépuscule ?

Vivre avec les conséquences de ses actes

Alors, oui, l'abus d'alcool est mauvais sur le plan individuel comme au niveau de la collectivité. Mais nous savons également que notre culture, au fil des millénaires, a fait évoluer les coutumes pour faire face à l'alcoolisme. Je suis désolé pour ceux qui ne parviennent pas à contrôler leur addiction, mais je ne le suis pas au point de risquer le bien-être procuré, pour la vaste majorité, par la nécessité de vivre avec les conséquences de ses actes.

Tous les buveurs de bière savent qu'ils ont rendez-vous avec la réalité – à plus ou moins brève échéance – au fond de l'un de ces verres. Peut-être pas ce verre-ci, ni même le suivant, mais cela finira par arriver. Peut-être mon intuition est-elle trompeuse, mais je pense qu'il vaut mieux pour nous qu'il en soit ainsi.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Lun 13 Jan - 9:33

Légalisation du cannabis : USA, plus belle la weed
De nombreux Etats américains s’apprêtent à légaliser l’usage, médical ou récréatif, du cannabis. Une tendance de fond à laquelle l’opinion est majoritairement favorable.
>>>
http://www.lesinrocks.com/2014/01/12/actualite/legalisation-du-cannabis-usa-plus-belle-la-weed-11458062/
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Lun 20 Jan - 10:12

Ce que pense Barack Obama du cannabis
http://www.huffingtonpost.fr/2014/01/20/obama-opinion-cannabis_n_4629808.html?utm_hp_ref=france&ir=France
CANNABIS - Le président Barack Obama estime que fumer du cannabis n'est pas plus dangereux que de boire de l'alcool mais juge que c'est "une mauvaise idée", selon des extraits d'une interview exclusive au magazine The New Yorker publiés dimanche 19 janvier.

Le président a regretté, par ailleurs, que les jeunes des minorités pauvres dans son pays soient davantage susceptibles d'être condamnés à la prison pour avoir fumé de l'herbe que les jeunes des milieux riches.

"J'ai fumé de l'herbe lorsque j'étais enfant"

"Comme cela a été révélé, j'ai fumé de l'herbe lorsque j'étais enfant et je considère cela comme une mauvaise habitude et un vice, pas très différent de celui des cigarettes que j'ai fumées lorsque j'étais jeune et jusqu'à un âge avancé de mon existence d'adulte", a dit Barack Obama selon le magazine. "Je ne pense pas que ce soit plus dangereux que l'alcool", a-t-il ajouté.

Le président a précisé avoir averti ses deux filles Sasha et Malia, que "c'était une mauvaise idée, une perte de temps et pas très sain" de fumer du cannabis. Selon Obama, "les gosses de la classe moyenne ne se retrouvent pas en prison pour avoir fumé de l'herbe, mais les enfants pauvres si".

"Et les enfants d'origine afro-américaine et les latinos sont plus souvent pauvres et ont moins la chance d'avoir les ressources et le soutien nécessaires pour éviter des pénalités très sévères et non-méritées", a encore noté le président.

Non, la marijuana ne va pas tout résoudre

Il a ainsi salué la récente décision du Colorado et de l'Etat de Washington de légaliser la marijuana, ajoutant : "il est important pour une société de ne pas avoir une situation dans laquelle une grande partie des gens ont à un moment ou un autre enfreint la loi et que seulement une petite partie est punie pour cela".

Néanmoins, "ceux qui affirment que légaliser la marijuana est la panacée et que cela va résoudre tous les problèmes sociaux, je pense qu'ils exagèrent probablement", a encore estimé le président américain.

La marijuana utilisée à des fins médicales est autorisée dans 19 Etats américains. "Mais je pense aussi que si l'on en vient à des drogues plus dures, cela nuit gravement au consommateur et que les coûts sociaux sont importants", a ajouté Barack Obama.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Dim 11 Mai - 9:52

Cannabis: «on veut la fin de la prohibition»
La «marche mondiale du cannabis», créée en 1999, était programmée cette année dans une soixantaine de pays. Dans beaucoup d’entre eux, dont le Canada, les USA ou l’Allemagne, les rassemblements ont eu lieu le 3 mai.
En France, où la manifestation était organisée pour la 13ème année consécutive, 13 villes devaient participer à l’évènement.
>>>
http://www.liberation.fr/societe/2014/05/10/cannabis-on-veut-la-fin-de-la-prohibition_1014534?xtor=rss-450
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Sam 13 Sep - 7:52

Vers la fin de la « guerre contre la drogue »
Violences, catastrophes sanitaires et apparition de « narco-Etats » sont quelques-unes des conséquences des principes guerriers qui ont longtemps dicté, sous l’égide des Etats-Unis, la politique internationale en matière de drogues. Depuis plus de dix ans, d’autres logiques tendent à s’imposer, confirmés par certaines expériences américaines, comme en Uruguay. Un nouveau rapport de la Commission globale sur la politique des drogues encourage les Etats à réglementer certains marchés « en commençant, sans s’y limiter, par le cannabis, la feuille de coca et certaines nouvelles substances psychoactives (drogues de synthèse) ». Ce virage idéologique, analysé par François Polet, pourrait être traduit dans les conventions internationales en 2016, lors de la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies consacrée à cette question.
>>>
http://www.monde-diplomatique.fr/2014/02/POLET/50082
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Ven 19 Sep - 8:34

Bientôt du cannabis made in armée italienne
http://fr.euronews.com/2014/09/19/bientot-du-cannabis-made-in-armee-italienne/
L’armée italienne va se mettre à la culture du cannabis. Les ministres italiennes de la Santé et de la Défense ont signé hier un accord en ce sens. Il s’agit de produire sur le sol italien des médicaments qui aident à soulager la douleur, notamment dans le contexte de certaines pathologies très graves comme la sclérose en plaques.

“Le but n’est pas de faire des profits, mais de produire des médicaments qui peuvent ne pas intéresser le marché parce qu’ils sont liés à des maladies rares ou des contextes particuliers, mais sont très importants pour sauver des vies”, a expliqué la ministre de la Défense italienne Roberta Pinotti.

Un établissement chimique et pharmaceutique militaire d’une caserne de Florence va donc être utilisé pour produire 80 à 100 kilos de principe actif par an, quantité couvrant les besoins de l’Italie. Les premiers lots devraient arriver sur le marché en 2015.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Sam 20 Sep - 7:43

Fumer un joint avant d'aller au travail, est-ce bien raisonnable ?
fr info
Les problèmes d'addiction au travail concernent de nombreuses entreprises. En France, 11% des employeurs sont confrontés à des problèmes liés au cannabis. Même si les médicaments figurent au premier rang des psychotropes consommés au travail, la marijuana progresse chez les salariés, en particulier chez les jeunes et les précaires. Une étude réalisée aux USA vient même de montrer que de nombreux employés vont au travail après avoir fumé de la drogue.

10% des Américains sont déjà allés au travail défoncés

Aux USA, c'est en effet près de 10% des salariés qui vont au travail après avoir fumé des joints. Le site Mashable a commandité une enquête dont les résultats révèlent que 9,74% des travailleurs américains se sont déjà rendus à leur travail sous influence du cannabis. Peut-être ont-ils pris au pied de la lettre l'expression "se défoncer au travail" ? Si les conséquences sont parfois tragiques au niveau de la sécurité et des accidents au travail, le cannabis au travail pose aussi des problèmes managériaux.

Les patrons de Twitter fumeraient "trop de pétards"

A propos de management justement, l'investisseur Peter Thiel a lâché une boulette sur la chaîne de télévision CNBC en affirmant que l'entreprise Twitter était gérée de façon horrible, sans doute parce que ses dirigeants fumaient "beaucoup trop de pétards" dans la journée. Une déclaration à charge que les boss de Twitter ont modérément apprécié et formellement démenti. Cette attaque à peine voilée illustre le débat qui agite actuellement le pays autour de cette drogue. Certains Etats, comme le Colorado ou celui de Washington, ont récemment légalisé la consommation récréative de cannabis. D'autres devraient aller dans le même sens ce qui ne devrait pas encourager le développement des contrôles sur le lieu de travail.

Les tests de dépistage restent rares

Avant même ce mouvement de légalisation, les tests de dépistage sur le lieu de travail étaient plutôt rares Outre-Atlantique. En France, les tests de dépistages, notamment à l'embauche, existent, mais sont strictement encadrés et doivent être justifiés pour des raisons de sécurité des salariés. La proportion de salariés travaillant sous l'effet de la marijuana doit être sensiblement la même en France qu'aux Etats-Unis. Nous sommes en effet les champions d'Europe de la fumette (et les champions du monde de la critique systématique, sans que ce soit forcément lié). Mais même si les salariés peuvent passer au travers des mailles du filet du dépistage, comme le rappelle Mashable, "ça ne veut pas dire que vous ne risquez pas de perdre votre job à cause de ça". Et surtout, si vous fumez trop vous risquez de ne plus vous rappeler que vous avez un boulot...



le niveau de l'info et du débat au 21° siecle ....
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Mar 14 Oct - 9:52

L’Italie à la recherche du meilleur cannabis
http://fr.euronews.com/2014/10/13/l-italie-a-la-recherche-du-meilleur-cannabis/
Il y a un mois, le gouvernement italien annonçait la culture du cannabis à des fins médicales. Nous voici près de Venise, dans la ferme expérimentale où se déroulent les recherches. Une plante que désormais il ne sera plus nécessaire d’aller acheter cher, à l‘étranger. De 15 euros le gramme importé, on passera à moitié moins. Selon le chercheur Gianpaolo Grassi,
L’utilisation médicale présente des avantages importants parce qu’une consommation de juste quelques milligrammes dissous dans une boisson est efficace pour produire un effet positif.”

La production locale permettra à près d’un million de personnes de bénéficier dès 2015 de la marijuana, déjà utilisée par des milliers de patients dans le traitement de maladie comme la sclérose en plaque. Et ce sera l’armée qui la cultivera dans une ferme ultra-protégée près de Florence.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Lun 20 Oct - 9:28

Nouvelles drogues de synthèse: la défonce à portée de clics
Moins chères, vendues légalement sur le net dans des emballages fluo, les nouvelles drogues de synthèse explosent. Mais ces dérivés moléculaires de drogues classiques, de composition souvent inconnue, peuvent se révéler très dangereux.
>>>
http://www.lesinrocks.com/2014/10/19/actualite/nouvelles-drogues-synthese-defonce-portee-clics-11530634/

avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Ven 23 Jan - 8:59

La Jamaïque s'apprête à dépénaliser la marijuana
http://www.courrierinternational.com/article/2015/01/22/la-jamaique-s-apprete-a-depenaliser-la-marijuana
Le pays de Bob Marley souhaite dépénaliser la possession d'une quantité limitée de marijuana, ainsi que la culture et la consommation de l'herbe à des fins religieuses et médicinales.

Le gouvernement jamaïcain a décidé ce jeudi 22 janvier de transmettre au Sénat jamaïcain un projet de loi dépénalisant la possession en quantité limitée (2 onces, soit environ 56 grammes) de marijuana, ainsi que la culture de 5 plants de cannabis par personne, rapporte The Independent. La possession et la culture de marijuana, interdite depuis 1913, deviendront des délits mineurs, passibles d'une amende.

La proposition de loi, présentée demain, 23 janvier, au Sénat, inclut également la création d’une licence permettant la culture, la vente et la distribution du "ganja" à des fins religieuses, médicinales et thérapeutiques. Un organe appelé Cannabis Licensing Authority serait chargé de réguler cette industrie. Le Sénat devrait débattre sur cette question le 30 janvier prochain, écrit The Jamaica Observer.

La décision, si elle est adoptée, ferait le bonheur des Rastafariens, note The Independent. Ces derniers, qui utilisent l'herbe dans la pratique de leur religion depuis la reconnaissance de leur mouvement dans les années 1930, pourront désormais pratiquer leurs rites en toute légalité, écrit de son côté le journal de Kingston The Gleaner. "C’est un grand soulagement et un mouvement dans la bonne direction", a déclaré au quotidien Horace Matthews, l'un des chefs du mouvement rastafari.

Le gouvernement a toutefois souligné que la proposition de loi ne constitue pas un changement de politique à l’égard du trafic de drogue. Fumer en pubic restera par ailleurs interdit.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: monde - stupéfiants

Message  ivo le Jeu 5 Fév - 8:54

Dans le Colorado, la Marijuana rapporte trop
fr info
La vente de marijuana a été légalisée le 1er janvier 2014 dans l’État du Colorado, États-Unis. Et les taxes rapportent tellement qu'elles pourraient revenir en partie dans les poches des contribuables.

Légalisée le 1er janvier 2014, le bilan de la vente de cannabis dans le Colorado est pour le moins flatteur selon l'agence Associated Press : des emplois, moins de crime, plus de tourisme et... beaucoup d’argent, même un peu trop.
En effet, cette marijuana légale, taxée à 30%, a rapporté à l'Etat 50 millions de dollars soit 43,5 millions d'euros. Une somme si important que, selon une loi de 1992, le Colorado pourrait être obligé d'en reverser une partie à l'ensemble des contribuables. Sa Constitution établit en effet un montant maximal d’impôts qui peut être perçu. Passé ce cap, l’Etat doit reverser le surplus. Dans ce cas, on parle d'un peu plus de 7 dollars par citoyen, environ 6,50 euro, pas de quoi s'enrichir. Mais républicains et démocrates veulent quand même limiter, voire supprimer, l’application de cette loi de 1992. La raison ? Cela ne rapporterait rien de rembourser les gens. Les habitants devraient être appelés aux urnes pour s'exprimer sur le sujet.
A noter que les premiers distributeurs automatiques de marijuana sont entrés en service hier à Seattle, dans l'Etat de Washington où la consommation d'herbe a été légalisée par référendum en 2012. Seule la marijuana à usage médical est disponible dans ces machines. D'autres distributeurs devraient être installés dans le Colorado, en Californie, dans le Michigan, à Rhode Island et en Alaska, comptant tous au nombre des 23 Etats où la consommation médicale de la marijuana est légale. Les premières machines ont été inaugurées en avril dans des dispensaires... de l'Etat du Colorado.
avatar
ivo

Messages : 26286
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum