Derniers sujets
» homophobie dans le monde ...
par ivo Hier à 8:59

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Hier à 8:44

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Hier à 8:36

» petits business entre amis
par ivo Hier à 8:31

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» immigration ...
par ivo Dim 19 Nov - 8:23

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 18 Nov - 10:36

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» enfance ...
par ivo Sam 18 Nov - 10:33

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» Révolution russe
par niouze Ven 17 Nov - 12:17

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» macronie
par ivo Ven 17 Nov - 7:49

» la phrase du jour
par ivo Ven 17 Nov - 7:13

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» flicage total du net
par ivo Jeu 16 Nov - 8:19

» internet , technologie, ...
par ivo Jeu 16 Nov - 8:07

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 15 Nov - 8:30

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 14 Nov - 10:01

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» pesticides / fongicides
par ivo Dim 12 Nov - 8:42

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Dim 12 Nov - 8:16

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

» impots
par ivo Sam 11 Nov - 9:12

» contre l'esclavage moderne
par ivo Sam 11 Nov - 9:01

» démocratie et justice ...
par ivo Sam 11 Nov - 8:33

» Today's joke
par ivo Ven 10 Nov - 9:49

» Les prisons: questions.
par ivo Ven 10 Nov - 9:04

» Affaire de Tarnac
par ivo Mer 25 Oct - 11:20

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mer 25 Oct - 10:13

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 25 Oct - 10:00

pape, cathos, vatican et autres ....

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Dim 16 Juin - 9:29

Devant les parlementaires français, le pape François fustige les lois basées sur des «modes»
http://www.rfi.fr/europe/20130616-pape-francois-vatican-parlementaires-france-mariage-homosexuel-adoption-loi-taubira
Au Vatican, c'est une première pour le pape François : le souverain pontife a reçu, samedi 15 juin 2013 à Rome, quelque 45 membres du Parlement français, des députés et des sénateurs. Il les a invités à « amender et même abroger » les lois contraires à leur conscience. Parlait-il de la loi sur le mariage homosexuel, récemment adoptée en France ?

Avec notre correspondant au Vatican, Antoine-Marie Izoard

Pour la première fois depuis son élection il y a trois mois, le pape François a rencontré publiquement des responsables politiques français : 45 sénateurs et députés, majoritairement de droite, reçus à leur demande et en audience privée.

Dans un bref discours, le souverain pontife a répété ce qu’ont toujours dit ses prédécesseurs sur les relations entre l'Eglise et l'Etat, ou encore sur la définition, vue de Rome, de la laïcité : absence d’hostilité à la réalité religieuse et possibilité pour l’Eglise de prendre la parole dans la société.

« Redécouvrir » une certaine vision de l'homme et de sa dignité

S’il n’a jamais cité la loi récemment adoptée en France, qui ouvre le mariage et l’adoption aux couples homosexuels, le pape a invité les parlementaires français à ne pas légiférer en fonction des « modes » et des « idées du moment ».

Alors que les catholiques ont été en première ligne dans l’opposition au « mariage pour tous », le pape s’est également félicité que la société française puisse « redécouvrir » des propositions faites par l’Eglise sur sa vision de l’homme et de sa dignité.

Moins d’un mois après la promulgation de la loi Taubira, après aussi la célébration des premières unions entre personnes de même sexe sur le territoire français, le pape a aussi rappelé aux parlementaires français que leur rôle consistait « à proposer des lois, à les amender ou même à les abroger ». Allez savoir pourquoi.
le bucher c'est plus adéquat que la guillotine pour ce genre d'individus non ??
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Jeu 26 Sep - 9:03

Un scandale de pédophilie qui fait des vagues
http://www.courrierinternational.com/article/2013/09/25/un-scandale-de-pedophilie-qui-fait-des-vagues
La fièvre s'est saisie des médias en Pologne après la publication par l'hebdomadaire Newsweek Polska d'un reportage sur deux scandales de pédophilie en République dominicaine, qui impliquaient deux prêtres polonais. A l'heure actuelle, tout deux ont disparus.

C'est une affaire qui commence à irriter la presse polonaise : début septembre, la révélation d'un scandale pédophile en République dominicaine a choqué la Pologne : le nonce de l'île, le Polonais Mgr Jozef Wesolowski, accusé par la presse dominicaine d'avoir eu des relations tarifées avec des mineurs a été révoqué par le pape. Dans la foulée, un autre prêtre polonais a été suspendu de ses fonctions, le père Wojciech Gil, accusé d'avoir abusé sexuellement d'enfants de sa paroisse rurale de Juncalito, dans le nord de la République dominicaine.

Le journaliste de l'hebdomadaire Newsweek Polska a retrouvé plusieurs enfants sur place, qui ont déclaré être victimes de Mgr Jozef Wesolowski et du père Gil. Les deux prêtres ont déjà quitté la République dominicaine : Mgr Wesolowski a été discrètement révoqué par le pape le 26 août, et se trouve - probablement - au Vatican, tandis que le père Gil a fui l'île avec un faux passeport.

Selon les informations de Newsweek Polska, Gil se cacherait dans son village natal de Modlnica, près de Cracovie. Mais les révélations morbides publiées dans les tabloïds ne doivent pas cacher l'essentiel, explique NP, c'est-à-dire le fait que Gil se trouve en Pologne sans être inquiété ou recherché. "Nous avons les preuves des actes de pédophilie en Pologne [commis par le même prêtre], mais le procureur de la République et la police traînent pour se saisir de l'affaire", s'étonne le magazine, qui déplore : "Il s'agit de deux citoyens polonais, les informations [sur eux] sont partout, il est tout à fait possible d'ouvrir une enquête d'office par la justice polonaise."
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Lun 14 Oct - 12:21

L'Allemagne choquée par «l'évêque de luxe»
http://www.lefigaro.fr/international/2013/10/13/01003-20131013ARTFIG00140-l-allemagne-choquee-par-l-eveque-de-luxe.php
Le pape François doit statuer sur l'avenir du prélat de Limburg, qui a dépensé 31 millions d'euros pour sa résidence épiscopale.

Le sort du prélat est désormais entre les mains du pape François. Dimanche, Mgr Franz-Peter Tebartz-van Elst a pris tôt l'avion pour se rendre à Rome. L'évêque de Limburg est au cœur d'un scandale depuis que la presse a révélé le coût exorbitant des travaux de sa résidence épiscopale: au moins 31 millions d'euros, voire 40 millions selon les dernières estimations. Six fois plus que prévu initialement par son prédécesseur, qui avait commandé cette opération de réfection: musée, salle de conférence, appartements et chapelle privés.
Les fidèles, outrés, ont demandé sa démission. Plus de 4 000 d'entre eux ont déjà signé une lettre ouverte contre lui. À Limburg, près de Francfort, la population est choquée. Dimanche, environ 200 opposants se sont rassemblés devant la cathédrale pour protester contre l'évêque «de luxe», comme l'a surnommé la presse, et sa «folie des grandeurs».

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=A-IQp7PTMRQ

L'affaire, révélée en septembre, ne cesse de prendre de l'ampleur. La décision est «entre les mains du Saint-Père», a déclaré Mgr Tebartz-van Elst. Selon la loi de l'Église, un évêque ne peut pas démissionner de lui-même. Mais il ne bénéficie d'aucun soutien. L'Église catholique allemande s'est désolidarisée de lui. Le président de la conférence épiscopale, Mgr Robert Zollitsch, devrait d'ailleurs rencontrer le Pape jeudi prochain pour évoquer l'affaire. Mi-septembre, le Saint-Siège avait aussi dépêché sur place un médiateur, le cardinal Giovanni Lajolo, dans l'espoir de trouver une solution. En vain.
Pour faire bonne figure face à François, le «Pape des pauvres», et pour échapper aux journalistes, Mgr Tebartz-van Elst a choisi le vol de 6 h 35 de la compagnie low-cost Ryanair pour se rendre à Rome. L'évêque cherche sans doute à faire oublier une autre des dépenses somptuaires qui lui sont reprochées: un voyage en première classe pour l'Inde, en janvier 2012, où il avait prévu… de visiter un projet d'aide aux plus démunis à Bangalore. Après la révélation de l'affaire par le magazine Der Spiegel , le prélat avait voulu porter plainte. Mais c'est à lui que la justice reproche désormais d'avoir menti sous serment. Depuis sa nomination en 2008, l'évêque est aussi critiqué pour ses manières autoritaires.
Combien de temps Mgr Tebartz-van Elst restera-t-il au Vatican? Le porte-parole du diocèse était, dimanche, incapable de le dire. L'évêque veut plaider sa cause devant la Curie. Mais pour l'instant, ses explications n'ont pas convaincu. Pour justifier la facture des travaux, l'évêque a mis en avant, dans une interview au journalBild, les frais supplémentaires occasionnés par «les exigences imposées par la protection des monuments». L'hypothèse a été immédiatement démentie par l'architecte chargé des travaux, Stefan Dreier, qui a évalué des surcoûts de l'ordre de 400. 000 euros seulement. Les documents de la construction, révélés par le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, énumèrent les dépenses excessives décidées par l'évêque: des travaux de menuiserie dans l'appartement à 350.000 euros, à la salle de bain évaluée à 15.000 euros. La baignoire est quand même signée Philippe Starck.
71 commentaires
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Mar 15 Oct - 8:34

POLOGNE L'Eglise se place-t-elle au-dessus des lois ?
http://www.courrierinternational.com/article/2013/10/14/l-eglise-se-place-t-elle-au-dessus-des-lois
Pour la première fois dans l'histoire polonaise, des scandales de pédophilie impliquant des prêtres se sont multipliés. Les propos de l'archevêque Józef Michalik mettant en cause les victimes suscitent de vives réactions dans la presse polonaise.

"On pourrait éviter de nombreux cas de pédophilie si les relations entre les parents étaient saines. En cherchant l'amour, l'enfant s'égare et entraîne l'autre personne." L'archevêque Józef Michalik, porte-parole de l'épiscopat, a présenté des excuses par la suite, rapporte la radio TOK FM, affirmant qu'il s'agissait d'un "lapsus", mais ces propos mettant en cause les victimes en ont indigné plus d'un.

Plusieurs cas de prêtres pédophiles ont récemment été révélés par les médias polonais, qui ont porté des accusations, entre autres, contre l'ancien nonce apostolique en République dominicaine, Jozef Wesolowski, et contre le père Wojciech Gil, lui aussi Polonais et envoyé en mission dans le même pays.

"Dans des affaires de pédophilie, il n'y a pas de place pour l'ambiguïté. J'aimerais beaucoup que l'Eglise se range clairement du côté des victimes", a déclaré Donald Tusk, chef du gouvernement, cité par le quotidien Polska The Times. A l'occasion, il a rappelé que son gouvernement a interdit en 2010 les châtiments corporels infligés aux enfants. Il s'agissait d'un pas révolutionnaire : en 2012, 68 % de Polonais acceptaient ce genre de correction.

On ne sait pas encore si l'Eglise serait prête à reconnaître sa responsabilité si elle était accusée, par exemple, de complicité avec des prêtres pédophiles. "La question de sa responsabilité financière a été soulevée par les journalistes lors d'une conférence de presse au secrétariat de l'épiscopat de Pologne", écrit Wojciech Sporniak, blogueur et journaliste de l'hebdomadaire catholique Tygodnik Powszechny. Pendant la même conférence, le coordinateur de la protection des enfants et des jeunes a déclaré que c'était "l'instigateur en tant que personne physique" qui était "civilement et pénalement responsable pour ce genre de crimes". Il a également souligné que si l'Eglise était condamnée à verser des dédommagements, elle respecterait le verdict. "Visiblement, cela a été dit pour que les journalistes n'aient pas l'impression que l'Eglise se place au-dessus des lois", ironise Sporniak.

Le condamné est toujours en liberté

"Nos chers hiérarques déclarent que les évêques et les pères abbés ne sont pas obligés de signaler à la justice les cas de pédophilie"
, relève de son côté Grzegorz Rzeczkowski de l'hebdomadaire Polityka, en citant Mgr Wojciech Polak, secrétaire de l'épiscopat de Pologne. "Les évêques ont-ils oublié qu'ils étaient des citoyens tenus de respecter les droits de la République au même titre que le droit canon ?", demande Rzeczkowski.

Le premier procès contre l'Eglise en tant qu'institution dans une affaire de pédophilie a été intenté par Marcin K., rapporte le quotidien Gazeta Wyborcza. Celui-ci accuse un évêque d'avoir abusé de lui alors qu'il était âgé de 12 ans. Selon la victime, la curie en a été informée, mais n'a rien fait. "En première instance comme en appel, les juges n'ont pas hésité à condamner le prélat Zbigniew R. à deux ans de prison ferme. Le prêtre a demandé un sursis. Son dossier est envoyé d'un tribunal à l'autre et le condamné est toujours en liberté", explique Gazeta Wyborcza.


Des journalistes de droite défendent l'Eglise

Dans une lettre ouverte, publiée sur le site wPolityce, une vingtaine de journalistes de droite appellent à arrêter "la campagne de haine" contre l'Eglise.
Tout en condamnant des "cas isolés de pédophilie", ils dénoncent le ton "agressif et brutal" de la plupart des articles sur le sujet.


L'archevêque Jozef Michalik (gauche) et l'archevêque Stanislaw Gadecki en mars 2004 à Varsovie. - AFP / Janek Skarzynski
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Jeu 16 Jan - 9:46

Pédophilie: le Vatican va devoir s’expliquer
http://www.rfi.fr/europe/20140116-pedophilie-le-vatican-va-devoir-s-expliquer
Accusé d’avoir cherché à étouffer et minimiser un énorme scandale de pédophilie dans l’Eglise, le Vatican devra s’expliquer, ce jeudi 16 janvier, à Genève, devant les experts du Comité pour les droits de l’enfant des Nations unies.

Le Saint-Siège a ratifié la convention sur les droits de l’enfant en 1990. Déjà, cinq ans plus tard, il a dû subir un premier interrogatoire du comité. Mais le véritable scandale a éclaté au début des années 2000, avec une série de révélations sur des crimes perpétrés aux Etats-Unis par le clergé sur des milliers d’enfants.

Et le scandale était double : la haute hiérarchie a été accusée d’avoir protégé les coupables en les mutant, dans l’espoir de préserver la bonne réputation de l’Eglise.

Deux approches

Actuellement, deux approches s’opposent. Les associations de victimes estiment que le Vatican devrait être tenu pour responsable pénalement des crimes de ses évêques et de ses prêtres. Le Saint-Siège, lui, considère qu’il n’est pas responsable d’actes commis dans les diocèses.

→ A (RE)LIRE : Benoît XVI demande pardon pour «les péchés des prêtres à l'égard des petits»

Sous Benoît XVI, le Vatican a demandé pardon aux victimes, et des consignes de « tolérance zéro » ont été données aux évêques. Pour les associations de victimes, il ne s’agit que de bonnes paroles. Paroles qui, selon la convention sur les droits de l’enfant, doivent se transformer systématiquement en actes.
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Dim 19 Jan - 8:07

Le pape François soutient "la marche pour la vie" et contre l'avortement en France
http://www.huffingtonpost.fr/2014/01/18/pape-francois-marche-vie-avortement_n_4622277.html?utm_hp_ref=france&ir=France
Le pape François a apporté son soutien à la "marche pour la vie" organisée ce week-end par des organisations de catholiques français contre la politique de leur gouvernement en matière d'avortement et de fin de vie, a rapporté samedi Radio Vatican.

Dans un message aux organisateurs, publié par la radio du Saint-Siège, le nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, écrit que "le pape François est informé de cette initiative en faveur du respect de la vie humaine". "Il salue les participants à cette marche et les invite à maintenir vive leur attention pour ce sujet si important".

Mgr Ventura rappelle dans ce message les mots du pape à Rome dans l'homélie prononcée pour la journée d'"Evangelium Vitae" le 16 juin 2013: "Regardons Dieu comme le Dieu de la vie, regardons sa loi, le message de l'Evangile comme une voie de liberté et de vie. Disons oui à l'amour et non à l'égoïsme, disons oui à la vie et non à la mort".

Le président François Hollande doit se rendre le 24 janvier prochain pour la première fois au Vatican rencontrer le pape François.

Une pétition circule dans les milieux catholiques français pour "alerter" le pape argentin de la politique française hostile, selon ses signataires, aux positions fondamentales des chrétiens sur les questions de la vie et de la famille.

"L'horreur" de l'avortement

Lors de son message lundi au corps diplomatique, le pape François avait exprimé "l'horreur" que suscite en lui l'avortement et appelé les gouvernements à défendre la famille.


Le président de la Conférence épiscopale française, Mgr Georges Pontier, a rencontré jeudi le pape, et a évoqué avec lui ces sujets de société en France (laïcité, famille, fin de vie), sur lesquels, a-t-il dit, il était bien informé.

Quelques jours avant, la conférence des évêques de France avait publié un document très sévère sur les projets du gouvernement concernant la fin de vie. Des projets auxquels François Hollande n'entend pas renoncer.
................................
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Mar 21 Jan - 9:02

CROISSANT ET GOUPILLON
http://www.bakchich.info/france/2014/01/20/croissant-et-goupillon-63046
Une fois de plus, la religion vient foutre le souk dans la vie politique. En fait rien de nouveau : c’est seulement de pire en pire…

On évoque souvent, comme symptôme du flirt entre une partie de l’UMP et le Front dit National, les complaisances sur le discours sécuritaire, les accointances sur l’immigration, et ce fond de racisme dit franchouillard qui serait une sorte de garantie de notre « identité ». Il faut y rajouter, à l’évidence, l’archaïsme éthique et politique dérivé en droite ligne de la droite des sacristies et des bénitiers, qui veut toujours sauver la France au nom du Sacré-Cœur, interdire le port du préservatif aux prêtres pédophiles blancs et bien élevés, et rétablir le plat de poisson le vendredi dans nos cantines païennes.

Les persécutés, combien de divisions ?

Par moment, on a envie de rappeler avec un haut-parleur ce que c’est qu’un pays laïque, et de quelle nature est la liberté qu’il garantit. Tu es chrétienne, tu te fais engrosser par péché ou par inadvertance, tu veux garder ton bébé, c’est ok : personne ne te force à avorter. Tu es musulman ou juif, tu ne veux pas manger de cochon, personne ne te gave de force de jambon ou de côtes de porc. Tu estimes vachement important de couper le prépuce d’un nouveau né, on est assez cons pour te laisser le mutiler. Tu es athée, personne ne te force à déclarer une religion sur ta carte d’identité ni à te reposer le dimanche, ou le vendredi, ou le samedi, selon ton aliénation. La liberté laïque, cela consiste à n’obliger personne à subir les rites d’une religion quelconque et à empêcher que des pratiques religieuses viennent parasiter la vie de ceux qui n’en ont pas. Sur le papier, c’est l’idéal. Hélas, nous avons vu, depuis des années, monter une inondation de revendications bondieusardes, au nom des religions du Club du Livre. Et un concert de lamentations pour les appuyer : on ne nous aime pas, nous, les croyants à burka et à chapelet, on réprime nos exhibitions, on bafoue nos principes, on bédole sur notre calendrier, et en plus on voudrait que nos femmes et nos filles ne puissent pas s’envoyer en l’air avec qui leur chante. Faut reconnaître que, dans ce trio, les fils d’Israël, les seuls au demeurant qui ont eu des morts et même des enfants morts ces dernières années, sont les moins agités et font preuve d’un bel œcuménisme républicain : l’antisémitisme, ils ont, hélas, l’habitude, même si maintenant il trouve un second souffle dans le Coran new style et le négationnisme des humoristes les plus raffinés. Mais l’activisme sévit sur les deux autres fronts de polémiques : après l’islamophobie, v’là la christianophobie , et après le foulard, voilà l’avortement.

En un mot comme en cent, les religieux veulent faire la loi, au propre comme au figuré. En témoigne cet amendement déposé par la crème des réactionnaires de l’UMP, qui emmerdent en premier lieu leurs copains, déjà bien fatigués par leur zèle de débiles profonds lors des séances parlementaires interminables d’examen du mariage gay. Sous la bannière du lécheur de « bonnets rouges » Le Fur, du député de la Manche Gosselin, célèbre surtout pour être venu en tongs à l’Assemblée après la qualification miraculeuse des Bleus, et du président d’un fantôme nommé « parti chrétien-démocrate » (la pompe à subventions de Christine Boutin), ce trio de réactionnaires demande carrément, à l’occasion du débat parlementaire sur l’égalité homme-femme, le déremboursement de l’IVG. Bel écho au programme de Marine et de sa nièce, qui applaudit de ses deux petites menottes de marionnette. Afin, sans doute, que le mâle chrétien-démocrate-frontiste puisse balancer ses spermatozoïdes sans risquer qu’une femelle aille lâchement se débarrasser du cadeau aux frais du contribuable, alors que de tout temps, la morale voulait que quand le baron ou le bourgeois engrossait la bonne, il lui donnait cent sous pour élever le marmot ou le donner aux cochons après extraction à l’aiguille à tricoter. Et si c’était l’héritière de la particule ou de la rente, elle allait en Suisse, dans une clinique très propre avec des rideaux à fleurs et la vue sur les Alpes. Pour les salopards, la Suisse a toujours offert des solutions charmantes.

Lire: Le nouveau visage des associations anti-avortement

Derby mémoriel

En 1968, on appelait « réactionnaire » quiconque ne lançait pas des pavés. On aurait dû dire : « conservateur », puisqu’au bout de la tempête, on s’est retrouvé au point de départ, à patauger dans la mare gaulliste, à quelques détails près : les accords de Grenelle, et l’idée que les femmes comptaient. Comme quoi une révélation réussie peut sortir d’une révolution loupée. Dans les années qui ont suivi, le lent délitement des syndicats peut en partie s’expliquer par leur conservatisme idéologique, vissés qu’ils étaient sur Renault-Billancourt et les lampes de mineurs alors que se généralisait une « nouvelle classe ouvrière » tertiarisée et bureautisée, qui avait quitté le bleu de travail pour la cravate et bientôt l’ordinateur. On a toujours tort de regarder l’avenir dans le rétroviseur. Pas certain qu’aujourd’hui la totalité des politiques et des syndicalistes aient pigé ce principe. A droite comme à gauche, les aggiornamenti sont pénibles, mais il faut reconnaître que, des deux côtés, à partir des années 80, l’évolution s’est accélérée. Dans l’ensemble, la droite d’aujourd’hui n’est ni réactionnaire, ni conservatrice, et la gauche non plus – mais pas moins : les uns et les autres clament haut et fort qu’ils sont réformistes. Toutefois, sur la marge gauches du PS et droite de l’UMP, les couacs se multiplient, toujours au nom d’une sorte d’orthodoxie historique, qui déguise mal l’attrait exercé par des voisins forts en gueule. C’est en effet sur les extrêmes des deux bords qu’on affiche son conservatisme idéologique et qu’on déguise mal ses pulsions réactionnaires : le néo-poujadisme actuel, mélange de rébellion gauchiste et de populisme fasciste, s’en nourrit.

Lire: Elites

Dans ce contexte, l’indulgence pour les conservatismes religieux trouve ici et là des soutiens qui n’ont rien de surprenant. Parce que l’islam, sociologiquement, est la religion des immigrés, donc d’un prolétariat exploité, la gauche extrême dénonce l’islamophobie (avec plus ou moins de conviction). Parce que le christianisme catholique est, historiquement, une des sources majeures de l’extrême droite en France, via les fantômes du royalisme et toute la filière pétainiste, Le Pen prend soin de cultiver les fleurs de lys et les crucifix sur ses bannières de fête, de toute façon moins mauvais genre que les croix gammées. Electoralement, cela veut dire que le Front de Gauche et le NPA veulent gagner des voix dans les « quartiers », et le FN, entre Saint-François-Xavier et Passy. Donc, les gauchistes pourfendent l’islamophobie en oubliant Al Qaïda et le 11 septembre, et les frontistes célèbrent Jeanne d’Arc en oubliant l’Inquisition et le Sacré-Cœur des pétainistes. C’est un véritable derby des mémoires courtes…

Le massacre des innocents

Le fond de l’affaire, c’est que les religions, aujourd’hui comme hier, ne sont pas un opium (la morphine, ça soulage), mais un poison. C’est vrai à l’échelle planétaire : je ne me lasserai pas de le répéter, trouvez-moi, sur le globe, une guerre qui ne soit pas une guerre de religion. Même en Afrique, les conflits tribaux traditionnels prennent désormais, suite à la progression de l’Islam, des tonalités de chocs entre communautés confessionnelles. On s’entretue entre chrétiens et musulmans à Bangui, le tout sur fond de misère générale et de bordel politique. Pour se faire valoir, les revendications des Touaregs ont dû temporairement adopter le drapeau noir des djihadistes, alors que ce n’est pas le débat. Au sein même des mouvements djihadistes, on a vu se dessiner des degrés dans la radicalité, ce qui est un phénomène historiquement vérifié de longue date : les fanatismes sont voués à connaître des compétitions internes d’extrémisme doctrinal, qui, bien évidemment, ne font que recouvrir des compétitions de pouvoir. Pour ces conneries, combien de millions de morts depuis vingt ans ? Maintenant, on envoie des minots de quinze ans se béatifier en tuant et en se faisant tuer au nom d’Allah. Et vous voudriez que je respecte votre religion, monsieur ? Où s’arrête et où commence la complicité, dans ce massacre ?



Mais tout en étant, actuellement, le volcan le plus éruptif et le plus meurtrier, l’islam n’a pas l’exclusivité de ces postures : les néo-quakers ultra-puritains du Tea Party seraient capables de déclencher une troisième guerre mondiale contre n’importe qui, s’ils n’étaient pas manœuvrés par des filous de Républicains en grand appétit de reconquête électorale. En France, les pitreries des intégristes cathos n’ont même pas donné assez d’oxygène à l’UMP pour lui permettre de rebondir – il est vrai que désormais, on trouve des églises à vendre sur les sites d’agences immobilières, Jésus risque de devoir se mettre au camping, c’est la faute à Bricorama qui ouvre à l’heure de la messe. Et l’extrémisme du « parti religieux » en Israël est le parfait alibi pour les investissements immobiliers du Likoud en Palestine, où l’extrémisme islamique colore chaque fois que nécessaire la politique clanique du Fatah. Si bien qu’au bout du bout, l’extrémisme du Hezbollah chiite (littéralement : « parti de Dieu ») se trouve dépassé en religiosité, au Liban et en Syrie, par les hyper-fanas djihadistes, et contraint de soutenir le fils du fondateur d’une Syrie laïque qui, hier encore, refusait catégoriquement d’appliquer la charia…

Lire: Elections israéliennes, l'Extrême droite arbitre des élégances

Dans ce grand merdier, il est grand temps de taper sur la table et de renvoyer les uns et les autres à ce que notre Président disait de ses affaires de bonnes femmes: la religion, c’est du domaine privé. A chacun de gérer sa barque, et tant pis s’il faut faire des choix. Parce que la religion, c’est le bon prétexte pour ne pas oser choisir librement sa vie. Tu ne veux pas qu’on te diabolise dans une société de mécréants habillés par H&M ? Alors tu ne te déguises pas en meuf yéménite ou saoudienne pour aller à Carrefour en Scénic (là-bas, les femmes rêvent de pouvoir porter des jeans et conduire l’auto). Et si ton mec t’oblige à te fourrer dans un sac à viande, cousine, tu te casses de l’appart ou tu appelles Ni putes ni soumises. Et toi, la Marie-Chantal qui croit au péché (veinarde ! ça stimule, hein ?), tu avortes, tu n’avortes pas, c’est à ton idée. Et si tu avortes et que tu ne veux pas que le contribuable paie, tu vas dans une clinique privée et tu n‘envoies pas la feuille de maladie. Au pire, tu rends ta Carte Vitale. On a suffisamment d’emmerdes comme ça sur le chantier pour ne pas devoir supporter encore une fois les singeries de la Manif pour tous. Surtout maintenant qu’on n’a plus Frigide Barjot pour nous distraire et que Dieudonné s’en est pris plein la quenelle pour avoir démontré que les beaufs existent spontanément, dans toutes les couleurs, dans toutes les religions, il n’y a pas besoin de faire des manifs pour le prouver.
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Mer 22 Jan - 10:31

L'ancien chef comptable du Vatican au coeur d'une nouvelle affaire de blanchiment
Le prélat Nunzio Scarano, ancien chef comptable du Vatican accusé de corruption et de tentative de blanchiment d'argent, fait l'objet d'un nouveau mandat d'arrêt pour une seconde affaire de blanchiment. Et le scandale prend de l’ampleur.
>>>
http://www.rfi.fr/europe/20140122-vatican-nunzio-scarano-comptable-blanchiment
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Mer 5 Fév - 12:08

Monsieur le président de la République, supprimez ce timbre à l'effigie d'une Femen !
Julie Graziani, porte parole du collectif «Ensemble pour le bien commun» demande à François Hollande de ne plus tolérer le scandale que représente l'existence d'un timbre à l'effigie d'Inna Shevchenko, la fondatrice des Femen.
>>>
http://www.lefigaro.fr/vox/religion/2014/02/04/31004-20140204ARTFIG00393-monsieur-le-president-de-la-republique-supprimez-ce-timbre-a-l-effigie-d-une-femen.php


avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Jeu 6 Fév - 9:51

Affaires de pédophilie: un comité de l'ONU accable l'Eglise catholique
http://www.rfi.fr/europe/20140205-affaires-pedophilie-onu-accable-eglise-catholique-vatican-pape-francois-abus-sexuels
Un rapport extrêmement sévère a été rendu public ce mercredi 5 février par le Comité des droits de l'enfant des Nations unies. Ce dernier accuse le Vatican d'avoir étouffé les crimes de pédophilie commis dans le passé par des religieux, et souligne que des dizaines de milliers d'enfants ont été victimes d'abus sexuels dans le monde.

Avec notre correspondant à Genève, Laurent Mossu

Les Nations unies, via ce Comité, dénoncent une attitude qui a « permis la poursuite des agressions sexuelles et l'impunité des coupables ».

Pour les 18 experts de l'ONU, le Vatican a continuellement placé la réputation de l'Eglise et la protection des coupables au-dessus de l'intérêt des enfants.

Il dénonce le fait que les auteurs connus d'agressions sexuelles ont été transférés de paroisse en paroisse dans le but de couvrir leurs crimes.

Le rapport parle de dizaines de milliers de cas d'enfants violés à travers le monde. Il demande au Vatican de rendre publiques ses archives sur les affaires de pédophilie.

Il réclame aussi une réforme du droit canon afin d'assurer une meilleure protection des enfants grâce à des règles, des mécanismes et des procédures clairs.

En conclusion, le Comité exige le renvoi immédiat de tous les ecclésiastiques coupables ou soupçonnés, et leur remise aux autorités afin de les juger.



■ RÉACTIONS CONTRASTÉES DU SAINT-SIÈGE

Par communiqué, ce mercredi, le Vatican « prend acte des observations finales » du Comité onusien, et promet de les examiner « avec attention ». « Le Saint-Siège réitère son engagement dans la défense et la protection des droits de l'enfant, en accord avec les principes promus par la Convention sur les droits de l'enfant et en vertu des valeurs morales et religieuses offertes par la doctrine catholique. »

Tout juste l'Eglise catholique regrette-t-elle, à mots couverts, « une tentative d'ingérence dans l'enseignement de l'Eglise sur la dignité de la personne et l'exercice de la liberté religieuse », une allusion aux critiques du Comité au sujet des positions du Vatican sur l'avortement et la contraception.

Mgr Silvano Tomasi, observateur du Vatican près de l'ONU à Genève, est en revanche plus véhément. Sur Radio Vatican, il déclare ce mercredi : « On dirait quasiment que le rapport était préparé à l'avance, avant la rencontre avec la délégation du Saint-Siège. » Et d'ajouter : « Le document ne semble pas à jour », avant d'énumérer la liste des mesures prises l'Eglise pour lutter contre la pédophilie. « C'est une question de faits, d'évidence, qui ne peuvent pas être déformés ! », conclut le prélat.

→ À (RE)LIRE : Pédophilie, les explications de l'Eglise devant l'ONU
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Ven 7 Fév - 8:29

Tadeusz Pieronek, Piqué au vif
http://www.courrierinternational.com/breve/2014/02/06/pique-au-vif
"Que l'ONU expulse d'abord les pédophiles de ses rangs." Mgr Tadeusz Pieronek, ancien secrétaire général de la Conférence épiscopale polonaise, réagit aux conclusions du rapport de la commission des droits de l'enfant de l'organisation, accablant pour le Vatican, accusé d'avoir permis aux prêtres de violer des dizaines de milliers d'enfants. Les auteurs du rapport demandent au Vatican d'expulser de l'Eglise tous les prêtres pédophiles et de rendre la justice laïque.
(Gazeta Wyborcza, Varsovie)
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Ven 7 Fév - 9:02

Quelles sont les affaires qui ont éclaboussé l'Eglise catholique ces dernières années ?
C'est principalement en Europe et sur le continent nord-américain que des victimes ont brisé le silence. Il y a eu cet énorme scandale au Canada à la fin des années 80 lorsque sont révélés les sévices subis par les pensionnaires d'un orphelinat dans les années 50 et 60. Mais c'est dans les années 2000 que les révélations se succèdent. Aux Etats-Unis, une enquête de 2004 recense 11 000 enfants agressés sexuellement et 4 400 prêtres pédophiles.

A Boston, un archevêque est contraint à la démission. A Los Angeles, un autre sera démis de ses fonctions ; tous deux avaient couvert des prêtres pédophiles. La très catholique Irlande est également secouée par des témoignages. Près de 15 000 enfants seraient concernés. Des évêques et des prêtres sont sanctionnés.

Plusieurs dizaines de religieux catholiques sont aussi accusés en Allemagne, alors qu'en Autriche, l'Eglise met en place une commission d'enquête : 800 cas sont traités et les victimes obtiennent au total huit millions d'euros de dédommagement. En Belgique, l'évêque de Bruges démissionne en 2010. Il reconnaît des abus sexuels sur deux de ses neveux. La Belgique, où la hiérarchie catholique du pays est actuellement visée par une enquête.

On a des cas également aux Pays-Bas, en Pologne, en Australie. Et puis il y a des affaires en France, comme celle de l'abbé Bissey, accusé d'une douzaine de viols à la fin des années 90. Il sera condamné, ainsi que l'évêque de son diocèse, qui avait couvert ses terribles agissements.
>>>
http://www.rfi.fr/europe/20140206-pedophilie-sein-eglise-catholique-le-vatican-accuse-onu-deformer-faits
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Sam 8 Fév - 8:53

Pédophilie dans l'Eglise : l'ONU tente de dire la messe
http://www.courrierinternational.com/dessin/2014/02/07/pedophilie-dans-l-eglise-l-onu-tente-de-dire-la-messe
"Finalement, même le Comité [des droits de l'enfant] de l'ONU s'est prononcé sur les droits des enfants", écrit Il Fatto Quotidiano, après la publication, mercredi 5 février, d'un rapport très sévère qui accuse le Vatican de violer la Convention relative aux droits de l'enfant. "Un verdict qui arrive avec quelques décennies de retard", poursuit le quotidien italien, "mais ferme, lourd. Il porte sur le scandale des prêtres pédophiles et la façon dont l'Eglise catholique l'a géré."

La méthode adoptée consistait à couvrir le scandale et à muter les coupables. "Sauf que, une fois transférés dans une autre paroisse [...], les pédophiles recommençaient à zéro, sans être inquiétés", explique Il Fatto Quotidiano. Le Comité des droits de l'enfant (CRC) demande au Saint-Siège d'agir vite : de rendre ses archives publiques, de "relever immédiatement de leurs fonctions toutes personnes suspectées d'abus sexuel, et de déférer leur cas aux autorités judiciaires compétentes".

"Des requêtes qui resteront probablement sans réponse, comme toutes celles qui ont été déposées par les commissions nationales les plus diverses ces dernières années", déplore le quotidien, qui évoque notamment les commissions Murphy et Ryan, qui se sont penchées sur les scandales de pédophilie en Irlande. "Sans compter que, dans l'état actuel des choses, même un ordre du tribunal ne peut pas parvenir à faire ouvrir les archives du Saint Siège."
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Sam 8 Fév - 9:35

En Pologne, premier procès civil d'un prêtre pédophile
http://www.rfi.fr/europe/20140207-pologne-premier-proces-civil-pretre-pedophile-marcin
C'est une première en Pologne ! Un jeune homme victime d'un prêtre pédophile dans son enfance a engagé ce vendredi 7 février le premier procès civil en justice contre l'Eglise catholique. La victime, elle, réclame une indemnisation, tandis que le prêtre en question a été condamné à une peine de deux ans de prison ferme.

Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

En 1999, Marcin K. avait 11 ans lorsque le curé de sa paroisse à Kolobrzeg, dans le nord-ouest de la Pologne, a commencé à le harceler sexuellement. Le cauchemar a duré pendant deux ans. Ce n'est que bien plus tard, que l'adolescent, devenu adulte, a révélé l'affaire.

D'abord suspendu par sa hiérarchie en 2009, le prêtre incriminé a ensuite été condamné au pénal en 2012 à deux ans de prison ferme. Un verdict qui a satisfait la victime mais le jeune homme, aujourd'hui âgé de 26 ans, ne veut pas s'arrêter là. Il réclame un dédommagement de 200 000 zlotys à l'Eglise catholique polonaise, l'équivalent d'environ 50 000 euros.

90% des Polonais sont catholiques

Adam Bodnar, vice-président de la Fondation Helsinki pour les droits de l'homme, souligne qu'il s'agit « du premier procès qui engage la responsabilité civile de l'Eglise catholique en tant qu'institution ».

L'affaire fait grand bruit en Pologne où plus de 90% des habitants se déclarent catholiques. Pour sa part, l'Eglise polonaise, qui a déjà refusé un accord à l'amiable avec Marcin K., rejette fermement l'idée d'une indemnisation éventuelle des victimes de pédophilie.
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Jeu 13 Fév - 9:38

de l'art de l'enfumage ....

Redescendre sur terre
http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/12/redescendre-sur-terre
Le pape François à la une de la presse étrangère
http://www.courrierinternational.com/galerie/2014/02/13/le-pape-francois-a-la-une-de-la-presse-etrangere
A LA UNE - Un pape d’enfer
http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/12/un-pape-d-enfer

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

VU DE POLOGNE • La réforme de l'Eglise polonaise, c'est pas maintenant
http://www.courrierinternational.com/une/2014/02/12/la-reforme-de-l-eglise-polonaise-c-est-pas-maintenant
"François absout les évêques polonais", affirme l'hebdomadaire Polityka, à
propos du voyage de l'épiscopat polonais au Vatican. Les évêques ont été reçus par le pape.
"Ils ont présenté leur vision de la situation de l'Église polonaise à
François et ce dernier l'a acceptée sans protester", ironise Polityka, qui
rappelle les positions ultraconservatrices du clergé
polonais.
Et le magazine de conclure : "Attendre que François fasse une révolution au sein de l'Eglise
est un voeux pieux."
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Dim 16 Fév - 10:12

L’amour ou la soutane
La règle du célibat ecclésiastique impose aux prêtres catholiques romains la chasteté pendant toute leur existence. Pourtant, ces hommes de foi ne sont pas à l’abri d’une rencontre amoureuse qui les oblige parfois à vivre dans le mensonge pour ne pas risquer de perdre leur ministère.
>>>
http://mondeacsoc.blog.lemonde.fr/2014/02/14/lamour-ou-la-soutane/
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Mar 18 Fév - 9:04



POLOGNE - Arrestation d'un prêtre accusé de pédophilie
http://www.courrierinternational.com/breve/2014/02/17/arrestation-d-un-pretre-accuse-de-pedophilie
Un prêtre polonais accusé de pédophile a été arrêté le 17 février dans un village près de Cracovie, informe le quotidien Gazeta Wyborcza. Selon le porte-parole du bureau du procureur de Varsovie, interrogé par la radio TOK FM, il s'agit de Wojciech G., missionnaire, recherché par Interpol dans le cadre d'une enquête menée en République dominicaine.

Pourquoi cette arrestation intervient-elle si tard ? "Tout le monde" connaissait, et cela "depuis longtemps", le lieu de résidence de Wojciech G., explique Gazeta Wyborcza. C'était pourtant un secret de Polichinelle qu'il se cachait au domicile de ses parents, précisait le tabloïd Fakt dans son édition du 13 octobre 2013. Le porte-parole du bureau du procureur a évoqué "un manque d'éléments déterminants" dans le dossier, qui auraient retardé l'arrestation de Wojciech G.

Un autre prêtre polonais est lui aussi recherché par la République dominicaine pour des faits similaires. Mais l'ancien nonce apostolique sur l'île, Mgr. Jozef Wesolowski, ne pourrait pas être extradé, puisqu'il est détenteur du passeport du Vatican, explique le Saint-Siège.
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Mar 27 Mai - 10:13

glurpssssss ........... XD

Le pape qualifie les abus sexuels sur mineurs de "messe noire"
un responsable du Vatican a révélé que la justice canonique a traité 3.420 cas d'abus ces dix dernières années.
Sur ce total, 848 prêtres ont été défroqués tandis que 2.572 ont été priés de mener "une vie de prière et pénitence", par exemple dans un monastère.
>>>
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/05/27/97001-20140527FILWWW00008-le-pape-qualifie-les-abus-sexuels-sur-mineurs-de-messe-satanique.php
ça coute pas cher la pédophilie au vatican ....................
ils en ont brulé bcp pour bien moins pourtant ..................
ce que françois appelle une tolérance zéro ..
>>>
Le pape François compare la pédophilie à une «messe noire»
le Pape a confirmé sa politique de «tolérance zéro» en matière de pédophilie

Prudence similaire à propos d'une question sur «la montée du populisme en Europe» lors des récentes élections européennes, le pape François, confirmant là qu'il n'est vraiment pas un pape européen, a répondu: «Ces derniers jours, j'ai eu le temps de prier le Notre-Père, un peu! (rire) mais je n'ai pas d'informations sur les élections, vraiment. Je n'ai pas de données sur qui a gagné, qui a perdu»
>>>
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/05/27/01016-20140527ARTFIG00045-le-pape-francois-compare-la-pedophilie-a-une-messe-noire.php
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Jeu 5 Juin - 8:51

Près de 800 squelettes de bébés découverts dans un ancien couvent en Irlande
http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/06/04/pres-de-800-squelettes-de-bebe-decouverts-dans-un-ancien-couvent-en-irlande_4431993_3214.html
Près de 800 squelettes de nouveau-né ont été découverts dans une cuve en béton, à côté d'un ancien couvent catholique de la ville de Tuam en Irlande. Entre 1925 et 1961, ce lieu a accueilli des jeunes mères célibataires tombées enceintes hors mariage.
« Quelqu'un m'avait mentionné l'existence d'un cimetière pour nouveau-nés, mais ce que j'ai découvert était bien plus que cela », a déclaré l'historienne Catherine Corless, à l'origine de cette découverte. C'est en réalisant des recherches sur les archives d'un ancien couvent de Tuam – aujourd'hui reconverti en lotissement – que l'historienne a découvert que 796 enfants avaient été enterrés sans cercueil ni pierre tombale. Ces nouveau-nés auraient été enterrés secrètement par les sœurs du couvent de Bon-Secours.

Selon la presse irlandaise, une découverte macabre avait déjà été faite près de l'ancien couvent dans les années 1970. Des restes de plusieurs dépouilles humaines avaient en effet été retrouvés dans un réservoir d'eau à proximité de l'édifice, laissant penser que les nouveau-nés morts étaient même privés d'enterrement.

LEVÉE DE FONDS POUR UN MÉMORIAL

Malnutrition, pneumonie, tuberculose et sans doute maltraitance, les raisons de leur mort restent floues. William Joseph Dolan, un proche d'un enfant ayant vécu dans cette institution, a déposé une plainte afin de comprendre ce qui s'est passé à l'époque. Une levée de fonds a également été lancée pour construire un mémorial avec le nom de chaque enfant.

Cette découverte rappelle un autre scandale impliquant également des mères célibataires. Entre 1922 et 1996, plus de 10 000 jeunes filles et femmes avaient travaillé gratuitement dans des blanchisseries exploitées commercialement par des religieuses catholiques en Irlande. Les pensionnaires, surnommées les « Magdalene Sisters », étaient des filles tombées enceintes hors mariage ou qui avaient un comportement jugé immoral dans ce pays à forte tradition catholique.

Bon-Secours .........
putain de charognes maudites de cathos de merde !!!!!!!!
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Jeu 5 Juin - 9:44

Squelettes d'enfants de Tuam : l'Eglise catholique accusée
fr info
Les ossements découverts en 1975 dans une fosse septique d'un ancien couvent catholique irlandais de Tuam n'étaient pas ceux de victimes de la grande famine qui a frappé l'Irlande à partir de 1840. Mais ceux de 800 bébés et d'enfants de mères célibataires qui n’étaient pas mariées. Une affaire étouffée par l'Eglise catholique.

Cette institution catholique avait été baptisée The Home, la maison, mais en réalité c’était plutôt une maison de correction, voire une prison. Rien, en tout cas, d’un havre de paix. A l’intérieur, on cachait les femmes perdues, ces mères enceintes sans être mariées. De ce couvent, qui a fermé ses portes en 1961, il ne reste plus grand-chose aujourd’hui. Seule une partie de l’enceinte et un pan de mur de la chapelle restent visibles. A la place, il y a maintenant une aire de jeux. Et un carré de gazon à l’endroit où l’historienne Catherine Corless a établi la présence de 796 petits squelettes. "Quand j'ai découvert ça, j'ai été bouleversée. Je n'arrivais pas à y croire. Les rapports de 1947 évoque des enfants décharnés avec seulement la peau sur les os. Le pire c'était dans les années quarante. Chaque semaine il y avait un enfant ou un bébé qui mourrait. Je n'arrive pas à m'expliquer pourquoi on a laissé faire ça."

Il a été établi que le plus jeune de ces enfants avait deux jours, le plus âgé 9 ans. Des enfants morts de maladies - tuberculose, rougeole, pneumonies - mais aussi parfois victimes de maltraitance.

Comment expliquer que le silence ait duré si longtemps ?

Eh bien dans la très catholique Irlande, tomber enceinte hors mariage était l’ultime pêché, presque un crime. Cette mentalité a perduré pendant des années. Au-delà même de la fermeture de l’établissement, au début des années 60. Pendant toutes ces années, personne ne s’est intéressé au sort de ces mères célibataires raconte Teresa Kelly, qui dirige le comité pour ériger un mémorial sur le site : "Avoir un enfant sans être marié était une honte. Ces femmes n'étaient plus considérées comme des êtres humains".


Et voilà comment le secret a pu être gardé aussi longtemps. Pourtant, l’affaire aurait pu éclater il y a bien longtemps. En 1975, deux enfants d’une douzaine d’années ont franchi le mur pour s’amuser. Ils ont découvert la cuve en béton, la fosse septique et les squelettes. Mais à l’époque, l’affaire a été étouffée raconte Francis Hopkins. Il a  50 ans aujourd’hui, et c’est l’un des deux garçons à avoir trouvé le charnier : "C'était là où on se trouve jusqu'ici. Quelques jours plus tard un prêtre est venu et il a béni cet endroit. Et on n'en a plus entendu parler".

Comment réagissent les institutions catholiques et la population ?

L’évêché de Tuam a fait part de son effroi, de sa stupeur. Du côté des habitants, les avis sont partagés. Certains défendent l’église catholique en expliquant que l’époque était différente. D’autres n’hésitent pas à condamner, comme Maura, dont la maison est située à 100 mètres de l’endroit où les squelettes ont été découverts. "Je condamne l'Eglise catholique car elle avait le pouvoir. Elle dictait leur conduite aux religieuses et aux gens des environs".

Et l’Irlande s’interroge maintenant sur son passé, sur le poids, sur l’influence de l’Eglise catholique, au cours du siècle dernier. Catherine Corless, l’historienne, est persuadée que d’autres affaires ne vont pas tarder à éclater.

Une cérémonie devrait avoir lieu, en août, à Tuam, avec l’inauguration de quatre plaques commémoratives qui comporteront les noms des 796 enfants. Pour, enfin, leur donner, leur redonner, une identité.






>>>
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2645870/Mass-grave-contains-bodies-800-babies-site-Irish-home-unmarried-mothers.html
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Mer 18 Juin - 10:09

Les fantômes du couvent hantent la ville irlandaise de Tuam
http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/06/14/les-fantomes-du-couvent-hantent-la-ville-irlandaise-de-tuam_4438048_3214.html
Certains souvenirs troubles de l'enfance s'estompent avec l'âge. D'autres pas. Le « sale petit tour » que Catherine Corless jouait aux orphelins placés par les bonnes sœurs au fond de sa classe de l'école de la Miséricorde à Tuam, à la fin des années 1950, n'a cessé de la hanter. Aujourd'hui, il traumatise l'Irlande tout entière, confrontée aux révélations de cette petite femme rousse, épouse d'agriculteur et passionnée d'histoire locale, sur les mauvais traitements qu'ont endurés, pendant des décennies, des milliers d'enfants nés hors mariage, ainsi que leurs mères. Celles-ci, chassées de leurs familles, placées dans des « homes » tenus par des religieuses catholiques, étaient contraintes jusqu'au début des années 1960 d'abandonner leurs enfants, fruits du péché, quand ils ne mouraient pas en bas âge de malnutrition ou de maladie.

Mardi 10 juin, s'adressant solennellement au Parlement, le premier ministre irlandais, Enda Kenny, a qualifié d'« abomination » le sort de ces femmes et enfants. Il a annoncé la création d'une commission d'enquête. Au total, 35 000 mères célibataires auraient été placées dans dix homes, dont celui de Tuam, petite ville tranquille de l'Ouest irlandais. Les enfants morts se compteraient par centaines. L'affaire occupe quotidiennement la « une » des journaux dont certains évoquent un « holocauste irlandais ». Les manifestations de protestation et de compassion se multiplient de Galway à Dublin depuis que, le 25 mai, Catherine Corless a lâché sa bombe dans le Irish Mail. « Une fosse commune pour 800 bébés », a titré ce dimanche-là le tabloïd.

BRISER L'AMNÉSIE

Assise à la table de sa cuisine donnant sur le bocage, la jeune sexagénaire raconte comment le remords et la pitié, liés au souvenir d'une petite cruauté enfantine – de faux bonbons malicieusement tendus à des camarades mal nourris –, l'ont transformée en historienne, l'entraînant progressivement à briser l'amnésie sur des pages sinistres et dérangeantes de l'histoire de l'Eglise catholique et de la République d'Irlande. « J'ai toujours gardé le souvenir de ces enfants relégués dans un coin de ma classe, quand j'avais 6 ans, lance-t-elle. Ils sortaient dix minutes après nous pour échapper aux regards. Les sœurs nous menaçaient : si nous désobéissions, nous finirions comme eux. »

Après avoir elle-même élevé ses quatre enfants et beaucoup d'autres en tant que nourrice, Catherine Corless a trouvé dans la généalogie un passe-temps pour sa retraite. « J'ai commencé en aidant des Américains en quête de leurs racines irlandaises. » Grâce à une association d'histoire locale, elle s'est formée aux techniques de recherche. Elle a multiplié les entretiens avec de vieux habitants de Tuam. Beaucoup se souvenaient de cette bâtisse grise aux allures de forteresse tenue par les sœurs, le fameux home, détruit dans les années 1970, dont une maquette construite par ses soins trône désormais dans sa cuisine. Certains évoquaient l'existence de sépultures.

Un terrible récit publié dans le Tuam Herald en 2010 allait servir d'étincelle. Un certain Martin y racontait qu'en 1947, à l'âge de 2 ans, il avait été arraché à sa mère, pensionnaire du home tenu par les sœurs du Bon Secours à Tuam, pour être placé dans une famille de fermiers dont il devint le petit esclave. Aiguillonnée par ce témoignage, Catherine Corless en recueillit de nombreux autres : des adultes se souvenaient des mauvais traitements, de l'adoption forcée, racontaient leurs années d'efforts pour tenter de retrouver l'identité de leur mère, leur surprise de découvrir des frères et sœurs placés comme eux dans des familles irlandaises pauvres, ou donnés à des couples américains fortunés par le biais des petites annonces. Des destins d'enfants volés qui ont inspiré Stephen Frears pour son film Philomena (2013). « J'ai fait alors le lien avec mes souvenirs d'écolière : ces enfants stigmatisés que j'avais traités avec méchanceté, les hauts murs du home surmontés d'éclats de verre coupants… poursuit l'historienne. Je me suis souvenue que ces enfants disparaissaient à 7 ans, sitôt faite leur première communion. Je sais aujourd'hui que c'était la limite d'âge fixée par les sœurs du Bon Secours : ensuite, c'était soit l'adoption, soit le placement dans une terrible école technique. »

« C'ÉTAIT DEVANT MA PORTE  »

Mais le home de Tuam recelait un autre secret, plus sinistre encore, furtivement découvert en 1975 par deux gamins du quartier. En cherchant à ramasser des pommes, ils avaient escaladé l'ancien mur d'enceinte du home, étaient tombés sur une dalle qu'ils avaient réussi à soulever. Le visage maigre de Frannie Hopkins, aujourd'hui âgé de 50 ans, se crispe à l'évocation de cet épisode cuisant de son enfance : « La fosse, énorme, était remplie de petits squelettes. J'en ai fait des cauchemars pendant des années, lâche cet ancien militaire qui a servi l'ONU au Liban et au Soudan. J'ai vécu bien des drames. Mais celui-ci est pire : c'était devant ma porte. Des victimes – les mères – ont été traitées en criminelles, leurs enfants sacrifiés. Depuis cinquante ans, beaucoup de gens vivent à côté de ces monceaux de petits ossements. Ils ont préféré ne pas savoir. »

Du bout du pied, l'ancien casque bleu scrute l'herbe grasse qui parsème un sol inégal : « C'est là. » Le home a laissé la place à une vaste aire jeu où les enfants du lotissement miment le Mondial de football en maillots rouge et jaune. Presque invisible, un muret délimite un petit triangle de verdure. Une statue de la Vierge trône au milieu des buissons de chèvrefeuille et d'églantine. Des bouquets de fleurs fraîches, des ours en peluche, complètent le décor de ce mémorial aménagé par des voisins peu après la macabre découverte des années 1970. A l'époque, les enfants, effrayés, avaient raconté leur aventure ; leurs parents avaient appelé un prêtre qui était venu bénir les lieux. Puis l'oubli a fait son œuvre. « Les gens se taisaient alors : ils craignaient l'Eglise. S'ils avaient osé dénoncer les agissements d'un prêtre ou d'une sœur, on les aurait traités de menteurs, commente Frannie Hopkins. Aujourd'hui, l'Irlande est plus diverse culturellement et l'Eglise moins puissante. »

Le secret a néanmoins tenu jusqu'à ce que, en 2013, Catherine Corless établisse le lien entre ses recherches, la découverte des petits squelettes et ce lieu de recueillement improvisé, enclave d'une mémoire enfouie. Aux archives de l'état civil à Galway, elle a fini par obtenir la liste des enfants morts au home de Tuam : 796 décès entre 1925 et sa fermeture, en 1961. Bouleversée, elle l'a confrontée aux registres du cimetière local. A deux exceptions près, aucun nom ne s'y trouve. « Où sont-ils ? », répète-t-elle.

DES ESSAIS DE VACCIN AURAIENT ÉTÉ PRATIQUÉS SUR LES ENFANTS

L'étude des plans cadastraux a fait apparaître qu'une antique fosse septique correspond au lieu de découvertes des ossements d'enfants. D'où sa conviction – près de 800 enfants morts ont été jetés là – et l'immensité du scandale. Apocalyptique, un rapport sanitaire sur le home daté de 1944 confirme cette hécatombe : un bébé de treize mois végète « dans un état pitoyable, émacié, avec un appétit vorace, et probablement déficient mental ». Des dizaines de « bébés en mauvaise santé, qui ne se développent pas », vivent dans des locaux surpeuplés. La mortalité est effarante : un décès par quinzaine pendant près de quarante ans. Les causes de la mort relevées par 796 fiches d'état civil confirment : Patrick Derrane, âgé de cinq mois, est mort de « gastro-entérite » ; Mary Blake d'« anémie » à trois mois et demi ; Matthew Griffin de « méningite » à trois mois… Dernières révélations de la presse irlandaise : des essais de vaccin auraient été pratiqués sur les enfants des homes dans les années 1960.

Depuis que Catherine Corless possède la liste des enfants, une obsession l'habite : inscrire chacun de leurs noms et dates sur une plaque, près de la fosse commune. « Il faut leur rendre leur identité pour leur donner une voix. » Elevée dans la foi catholique, elle se dit aujourd'hui « non religieuse » : « Je crois qu'il existe une force supérieure qui nous aide à faire le bien. Mais ce n'est pas le Dieu dont l'Eglise me parle. » Sa modeste revendication mémorielle a été engloutie par le flot des réactions suscitées par ses révélations.

A Dublin, des associations de défense des personnes adoptées réclament désormais une enquête de l'ONU pour éviter les pressions de l'Eglise ; un référendum constitutionnel sur le droit d'accès aux origines personnelles est envisagé. Quant à la question des réparations financières, elle n'a pas tardé à affleurer. « L'Etat doit reconnaître le mal qu'il a fait et s'excuser ; c'est lui qui a placé ma mère et toute sa fratrie dans ce home financé par l'argent public où certains sont morts, sous prétexte que leurs parents étaient indigents », tonne Thomas Garavan, professeur à Edimbourg, qui a bataillé contre les services sociaux pour se découvrir quatre oncles et tantes cachés, tous anciens de Tuam. Il lutte désormais pour reconstituer son ascendance, brisée par de multiples adoptions forcées.

LES DÉMONS DE SON HISTOIRE REFOULÉE

Après l'immense scandale des prêtres pédophiles et celui, retentissant, des Magdalene Laundries, ces blanchisseries où les « filles perdues » étaient contraintes de travailler gratuitement sous la férule de nonnes pour expier leurs péchés (adapté sur grand écran par Peter Mullan dans The Magdalene Sisters, en 2001), les démons de son histoire refoulée secouent à nouveau l'Irlande catholique. Après leur victoire électorale en 1932, les républicains irlandais se sont appuyés sur la toute-puissante Eglise catholique afin d'asseoir leur pouvoir et contrôler la société. L'exclusion des filles mères relevait alors de l'évidence morale, non seulement pour les clercs, mais pour les politiques et la population.

Dans un pays où plus d'une naissance sur trois a lieu désormais hors mariage et où la pratique religieuse reste élevée mais décline, les Irlandais ont longtemps détourné leurs regards des femmes et des enfants « bannis ». L'évidence s'est transformée en un immense scandale et les silences gênés en de très dérangeantes questions.

Lire aussi (en édition abonnés) : Les Blanchisseuses de Magdalen

Squelettes d'enfants : le gouvernement irlandais « terrifié »
http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/06/06/squelettes-d-enfants-le-gouvernement-irlandais-terrifie_4433474_3214.html
La découverte macabre d'une historienne irlandaise relance la polémique autour du sort réservé à des milliers de fille-mère et leurs enfants pendant des décennies dans ce pays catholique. Les 800 squelettes d'enfants retrouvés dans une cuve en béton à côté d'un ancien couvent suscitent de vives réactions de la presse anglo-saxonne.

Dans une tribune datée de mercredi, le Guardian rappelle le traitement réservé aux jeunes femmes dont le comportement était jugé immoral au début du XXe siècle en Irlande. « Les femmes étaient enfermées dans des couvents créés par l'Etat et gérés par l'Eglise appelé “Magdalene Asylum” dans lesquelles elles travaillaient pour réparer leurs péchés », explique la journaliste.

« Ces révélations sont choquantes et rappellent à l'Irlande une période sombre de son histoire », a réagi Charlie Flanagan, ministre de la justice du gouvernement qui réclame l'ouverture d'une enquête à laquelle l'Eglise se dit prête à participer. Michael Neary, l'archevêque de Tuam, a cependant déclaré que l'Eglise irlandaise ne savait rien de ce qui se passait dans ces couvents.

Un rapport des services de santé, datant de 1944, retrouvé par Catherine Corless, l'historienne à l'origine de la découverte, évoque un taux de mortalité infantile quatre à cinq fois plus élevé dans le couvent de Tuam, où ont été retrouvés les squelettes, que dans la population. Le document évoque aussi des enfants décharnés et malnutris.

CONTEXTE SOCIAL

« L'Irlande connaît les maltraitances faites aux femmes et aux enfants de la part d'une partie du clergé à cette époque, ce que nous ne savions pas c'est qu'ils jetaient des enfants morts dans des fosses communes », poursuit la journaliste du Guardian.

Pour Catherine Corless, interviewée par le Washington Post, les dérives de ces institutions religieuses est à relier au contexte social de l'époque. « Quand une fille tombait enceinte hors mariage, elle était totalement ostracisée, les familles avaient peur que cela se sache dans le voisinage, un enfant illégitime était alors la pire des choses qui puisse arriver, le pire crime qu'une femme puisse commettre, même si bien souvent c'était à la suite d'un viol », rapporte le quotidien américain.

Et les enfants de Tuam ne seraient pas les seuls à avoir disparu dans les couvents irlandais. The Irish News rappelle que diverses associations militent depuis plusieurs années pour qu'une enquête soit ouverte à ce sujet. Au total, 4 000 enfants auraient été enterrés à la hâte dans des fosses communes aux abords des dix couvents qui ont accueilli environ 35 000 femmes jusque dans les années 1960 en Irlande.

Le quotidien irlandais cite un membre de l'association Adoption Rights Now qui fait pression sur l'Etat irlandais afin qu'une enquête soit ouverte : « Le gouvernement est terrifié par ce scandale, ils ne veulent pas savoir ce qui s'est passé dans ces couvents ».

Lire : Près de 800 squelettes de bébés découverts dans un ancien couvent en Irlande

Le scandale de Tuam avait failli être révélé en 1975, lorsque deux garçons de la région avaient découvert des ossements par hasard. A l'époque, les restes humains avaient été recouverts et les habitants de la région pensaient qu'il s'agissait d'un charnier creusé au XIXe siècle lors des grandes famines.

Dans le Guardian, la journaliste conclut en interrogeant : « Les pratiques des sœurs du couvent de Tuam étaient-elles isolées ? Sinon, combien de morts dans chacun des couvents irlandais ? Quels étaient leurs noms ? Où sont les tombes ? »




.................................................
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: pape, cathos, vatican et autres ....

Message  ivo le Lun 30 Juin - 9:04

Karl Marx n'a rien inventé, assure le pape François
Marx n'a rien inventé, "les communistes ont volé notre drapeau, le drapeau de la pauvreté est chrétien", a déclaré le pape dimanche dans une interview, dans laquelle il a aussi évoqué sa position de "neutralité" face au Mondial de football au Brésil.

A une question du quotidien romain Messaggero sur le fait qu'il serait décrit comme un "communiste, 'paupériste', populiste", François a rétorqué: "La pauvreté est au centre de l'Evangile".

Il a cité l'Evangile selon Saint Mathieu évoquant "le protocole sur lequel nous serons tous jugés: j'ai eu soif, j'ai eu faim, j'ai été en prison, j'étais malade, j'étais nu". Pour le pape, c'est le rôle du chrétien de secourir toute personne se trouvant dans une telle situation.

Il a aussi évoqué "les Béatitudes, une autre banderole" que le christianisme et le communisme ont en commun, sachant que les Béatitudes s'attachent à réconforter "ceux qui pleurent", "ceux qui ont faim et soif de justice", etc.

"Les communistes disent que tout cela est communiste. Ben voyons! Vingt siècles plus tard cependant! Alors on pourrait dire d'eux qu'ils sont chrétiens dans ce cas", a ajouté le pape en éclatant de rire, a raconté la vaticaniste Franca Giansoldati qui l'a rencontré.
>>>
http://www.huffingtonpost.fr/2014/06/29/karl-marx-pape-francois_n_5541131.html?utm_hp_ref=france&ir=France

............
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum