Derniers sujets
» homophobie dans le monde ...
par ivo Hier à 8:59

» la police s'étonne qu'on ne l'aime pas
par ivo Hier à 8:44

» No Futur - la terre au 21° siecle
par ivo Hier à 8:36

» petits business entre amis
par ivo Hier à 8:31

» agriculture
par ivo Dim 19 Nov - 8:26

» immigration ...
par ivo Dim 19 Nov - 8:23

» <<< Santé >>>
par ivo Dim 19 Nov - 8:21

» droites extremes
par ivo Sam 18 Nov - 11:01

» les photos d'actus - l'info en résumé
par ivo Sam 18 Nov - 10:36

» Birmanie
par ivo Sam 18 Nov - 10:35

» enfance ...
par ivo Sam 18 Nov - 10:33

» U.E.
par ivo Sam 18 Nov - 10:10

» pologne
par ivo Sam 18 Nov - 8:44

» Révolution russe
par niouze Ven 17 Nov - 12:17

» No Futur - l'espace au 21° siecle
par ivo Ven 17 Nov - 8:36

» Réunionnais de la Creuse
par ivo Ven 17 Nov - 7:56

» macronie
par ivo Ven 17 Nov - 7:49

» la phrase du jour
par ivo Ven 17 Nov - 7:13

» rwanda
par ivo Jeu 16 Nov - 9:49

» médias ? quels médias ??
par ivo Jeu 16 Nov - 9:27

» flicage total du net
par ivo Jeu 16 Nov - 8:19

» internet , technologie, ...
par ivo Jeu 16 Nov - 8:07

» blancs comme neige ^^
par ivo Mer 15 Nov - 8:30

» Infos insolites.
par ivo Mer 15 Nov - 8:04

» ZAD partout ?
par niouze Mar 14 Nov - 17:54

» Nucléaire mon amour ...
par ivo Mar 14 Nov - 10:01

» pape, cathos, vatican et autres ....
par ivo Mar 14 Nov - 9:00

» Necronomacron
par ivo Lun 13 Nov - 7:46

» pesticides / fongicides
par ivo Dim 12 Nov - 8:42

» monde - stupéfiants
par ivo Dim 12 Nov - 8:20

» état d'urgence et autres restrictions....
par ivo Dim 12 Nov - 8:16

» conditions de travail ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:10

» ... 14/18 ...
par ivo Dim 12 Nov - 8:07

» Combien d’autres murs à faire tomber ?
par ivo Sam 11 Nov - 10:23

» salaires
par ivo Sam 11 Nov - 9:15

» impots
par ivo Sam 11 Nov - 9:12

» contre l'esclavage moderne
par ivo Sam 11 Nov - 9:01

» démocratie et justice ...
par ivo Sam 11 Nov - 8:33

» Today's joke
par ivo Ven 10 Nov - 9:49

» Les prisons: questions.
par ivo Ven 10 Nov - 9:04

» Affaire de Tarnac
par ivo Mer 25 Oct - 11:20

» vite, je vais vomir ...
par ivo Mer 25 Oct - 10:13

» [Deutschland- Österreich] Allgemeine Informationen. [Allemagne- Autriche] Informations générales.
par ivo Mer 25 Oct - 10:00

ZAD notre dames des landes

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ZAD notre dames des landes

Message  Groucho Marx le Mer 29 Juin - 21:11



1. Appel Village autogéré a Notre dame des Landes
2. Liste de matos à trouver pour le village
3. Pré-programmation
4. Agenda
5. Carte de La Zad
6. un bus au départ de Toulouse! direction la ZAD



1. APPEL À CONVERGENCE DES LUTTES ANTICAPITALISTES LORS D’UN VILLAGE AUTOGERE,
DU 11 JUILLET 2011 A LA FIN DU MONDE AUTORITAIRE (AU MOINS!)


A L’OCCASION DE LA TENUE EN FRANCE DU G8 ET DU G20,
APPEL À CONVERGENCE DES LUTTES ANTICAPITALISTES LORS D’UN VILLAGE AUTOGERE DU 9 JUILLET 2011 JUSQU’A LA FIN DU MONDE AUTORITAIRE (AU MOINS!)

La nocivité du capitalisme n’est plus à démontrer. Après des décennies d’analyses politiques et de débats interminables nous savons combien ses effets sont violents, autant à l’égard des peuples que de leur environnement. Les « élites » économiques et politiques se sont arrangées pour instaurer et maintenir un système servant leurs intérêts. La machine est rodée. Elle se renforce et nous ressentons toujours plus la rage et le besoin de nous insurger contre ce monde qui ne nous correspond pas.
Notre lutte contre le capitalisme n’en est pas à ses débuts. Au delà des actions locales et individuelles, ce combat a souvent pris la forme de nombreux rassemblements et campements internationaux contre le G8 et le G20. En parallèle de ces contre-sommets, partout en Europe la pratique des campements thématiques s’est développée : les camps No Border, les Camps Action Climat et aujourd’hui les campements de résistance.
Le constat tiré des contre-sommets nous a montré que la pression du temps et la répression nous gênaient dans la réalisation de nos objectifs. Surtout, nous n’avons pas su nous renouveler et surprendre à nouveau l’ennemi, les contre-sommets se sont institutionnalises et font désormais partie intégrante du spectacle. Depuis quelques temps, la volonté de sortir des schémas de luttes classiques émerge. Il nous faut utiliser des temporalités et des lieux différents que ceux décidés et utilisés par les gouvernements lors des sommets internationaux. Nous souhaitons avant tout sortir de la simple critique et nous concentrer sur la convergence internationale, l’échange et le partage de pratiques pour la solidification de nos réseaux.
C’est pour toutes ces raisons, et après un bilan critique des mobilisations passées, que les participant.es aux réunions de préparation des contre-sommets des G8 et G20 (Dijon, novembre 2010 et Paris, février et avril 2011), réuni.es dans un collectif informel, NoG2011, ont voulu changer les modes d’organisation et faire naître un projet qui soit quelque peu différent des contre-sommets ou des camps habituels.
Le premier temps de cette mobilisation, celui des actions décentralisées contre le G8, s’est déroulé les 26 et 27 mai 2011. Dans près d’une trentaine de villes et 6 pays différents, des actions ont exprimé notre refus de ce monde qu’ils prétendent nous imposer.

VILLAGE AUTOGERE SUR LA ZAD A PARTIR DU 9 JUILLET 2011

La Zone A Defendre (ZAD)
Au nord de Nantes existe depuis 40 ans le projet de détruire 2000ha de bocages pour construire un 2ème aéroport parfaitement inutile. L’objectif à terme est de bétonner toute la région, pour le plus grand profit des industriels ! Depuis le Camp Action Climat de 2009 un appel à rejoindre l’occupation de la zone a été lancé : de plus en plus nombreuses sont les personnes ayant répondu à cet appel et qui ont rejoint la lutte locale.
zad.nadir.org
lutteaeroportnddl.wordpress.com

Le village doit pour nous être le moment de faire le lien entre les luttes locales et la lutte globale contre le capitalisme. Au delà de l’expérience autogestionnaire, du vivre ensemble sans dieu ni maitres, nous espérons contribuer à développer les infrastructures locales et inciter les personnes qui le souhaitent à y rester investies.
Par ailleurs ce village se veut aussi un « entre sommets ». Réaliser des actions décentralisées nous paraît important, pour autant pour en tirer des expériences nous avons besoin d’un temps collectif d’analyse de ce qui aura été entrepris. Le village permet ce temps de partage ainsi que la préparation collective de la mobilisation contre le G20 en novembre. En se dégageant de la nasse policière le village doit se donner de l’air ! En prenant du temps en plus on multiplie les possibilités d’ateliers, débats, échanges pratiques et théoriques. Par ailleurs en prenant le temps de se rencontrer, de construire des liens ensemble, on prépare aussi des mobilisations futures plus efficaces !
Enfin ce village sera un espace ouvert et festif, ou seront proposées concerts, espaces jeux et enfants et bien sur cuisines collectives à prix libre et bars.

AGENDA

1 au 8 juillet- semaine de préparation du village, récupération du matériel sur la ZAD
9 juillet : action d’investissement d’un terrain pour le montage
11 juillet : ouverture officielle du village

Centre de Convergence à Nantes du 1er au 11 juillet :

L’inter-minables – 117 route de Rennes – 44700 Orvault

Venez nombreu.ses aider à finaliser le projet ! Le 9 juillet nous squatterons un terrain de la ZAD, pour démarrer le programme le 11 juillet. Le village ne fonctionnera que collectivement, emparez vous en, amenez vos ateliers, préparez les débats qui vous tiennent à cœur, faites tourner l’info autour de vous !

CONTACT

Mail : nog2011@riseup.net
Site : gzero.info ou nog2011.noblogs.org

/W\/W\/W\/w\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\


2. Liste de matos à trouver pour le village:

-extincteurs
électricité/énergie :
-panneaux solaires
-générateurs fonctionnant à l’huile de friture
-récup huile de friture
-éoliennes
-batteries spéciales pour ce type d’installation
-cables électriques
eau :
-citernes, tonnes à eau
-bacs à eau avec robinet
-tuyaux d’eau (on en a pour 300m environ mais si il y en a plus, ca peut toujours être utile)
-tuyaux souples
-moto-pompes
déchets :
-containers
-bacs d’huiles usagée (à nettoyer avant
-camion avec remorque pour transport des déchets hors du village
cuisine :
-perches, poteaux, bâches pour montage structure abri pour coin ripaille
-matos cuisine en plus à trouver (surtout assiettes+couverts+grosses gamelles)
-planches, palettes, bâches pour auto-construction cuisine
-tables, chaises, bancs
alimentation :
-matos pour fabrication confiture
-fours à pain
-matos pour construire four à pain
-farine à pain (possibilité de 500kg/semaine, si plus ce serait bien)
-casiers, cagettes… pour stockage bouffe
-des camions et conducteurs-trices prêts à faire des allers-retours pour chercher la bouffe si besoin
boisson :
-gobelets recyclables si possible
-matériel de brasserie
-brasserie
-planches, palettes, bâches pour auto-construction bar
accueil :
-brochures
-revues alternatives
-textes de luttes diverses…
-étagères pour brochures, revues…
médias/communication :
-papier
-tables
-chaises
-bancs
Espaces de vie quotidiens :
-douches solaires
-matos pour fabriquer douches solaires
-baignoires/grandes bassines pour lavage de la lessive à la main
-savon naturel/cendres(atelier pour en fabriquer?)
-toilettes sèches (déjà pas mal de toilettes sèches de trouver, mais intéressant d’en trouver d’autres)
-matos pour fabriquer toilettes sèches
-sciure (on en a déjà mais si d’autres plans, intéressant)
Espace enfants :
-matelas
-coussins
-tipis
-tables
-chaises
-feuilles grand format
-peinture
crayon
-matos création
-…
accès personnes handicapés :
-planches de bois assez larges (dimensions, résistance, diamètre?)
-les espaces de vies doivent tous/toutes accessibles et fonctionnels pour l’accès aux personnes handicapés
matos en vrac :
-du matos de construction (outils, pioches, pelles, scie, marteau…), des matériaux d’auto-construction (chaux, paille, du bois surtout , des cordes, ficelles, du matos pour tenir l’hiver sur la ZAD…


/W\/W\/W\/w\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\

3. Pré-programmation
Ateliers d’échange de savoir/savoir-faire sur lesquels se sont portés volontaires des militant-e-s pour les animer :

- Medics du 14 au 17 juillet
- Comment mettre en place la logistique pour organiser une cantine pour
un grand nombre de personnes
- Filtrer l’huile
- Construction/réparation de yourtes et tipis
- Fabrication de « nids de marsupilami »
- Chantiers collectifs avec la ZAD
- Yoga
- récup/bricolage vélos
- maraichage bio/permaculture
- défrichage/mise en culture
- occupation de la ZAD (construction de cabanes, comment se mettre en lien ensemble et construire un projet collectif…)
-accrobranche
- Alimentation
- antipub
- architecture de sécurité / Frontex
- art de rue
- auto construction – dômes géodésiques
- autodéfense juridique
- batucada
- blocage vélo
- boulangerie
- clown
- crochetage
- fabrication de cosmétiques et détergents naturels
- film/montage..
- graffitis
- herbes médicinales
- informatique
- modération/facilitation
- mutuelles de sans tickets
- néons
- propositions nouvelle structure de société
- résistance passive
- self-defense
- sécurité informatique
- érigraphie
- squat
- technique de manif
- vidéo surveillance
Idées de DÉBATS Croisés ou non :

- nanotechnologie et sécurité
- féminisme et écologie naturaliste
- prostitution et islamophobie
- végétarisme et militantisme
- désobéissance civile et/ou action directe
- activisme-militantisme et « appelistes »
- informatique (réseaux sociaux) et gestion des données personnelles
- autogestion et consumérisme militant
- gentrification et ?
- décroissance et malthusianisme
- fascisme et autonomie
- les syndicats sont-ils nos alliés pour sortir du capitalisme/consumérisme ?

Pour compléter ces listes, et si vous avez une idée d’atelier, ou mieux : envie d’animer un atelier déjà présent sur la liste ou non, laissez-nous un commentaire sous cet article, de même que vous pouvez envoyer un mail à cette adresse :
nog2011@riseup.net


/W\/W\/W\/w\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\

4. Agenda
http://gzero.info/gzero/images/agenda.jpg

/W\/W\/W\/w\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\


5. Carte de la Zad
http://gzero.info/gzero/images/z@d.jpg

/W\/W\/W\/w\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\/W\/W\/w\/W\/W\


6. un bus au départ de Toulouse! direction la ZAD


Coucou tout le monde,

le départ est en passe d’être organisé, il s’agir donc de partir avec le
BUS CARAVANE SOLIDAIRE, nous appelons dès maintenant à confirmer la
présence dans le bus ainsi que les chauffeurs potentiels de plus.

Le départ se profile pour dimanche/lundi/mardi prochain, avec qqs arrêts
stratégiques bien sûr !

Donc, je répète : confirmer dès que possible votre présence et vos
préférences de départ, puis vos contacts éventuels pour arrêts
stratégiques, et les chauffeurEs aussi !!!

Bises !

contact : 06 71 31 14 87 ou action_mobilisation_a@hotmail.fr !

www.gzero.info


Dernière édition par niouze le Lun 29 Oct - 15:34, édité 1 fois (Raison : changement de titre au vue de l'actualité)
avatar
Groucho Marx

Messages : 411
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Mar 16 Oct - 13:20

Notre-Dame-des-Landes : les squatteurs anti-aéroport évacués
fr info
Les forces de l'ordre ont évacué mardi matin une partie des opposants au projet d'aéroport près de Nantes, qui occupent le site depuis trois ans. Ils ont appelé à la "réoccupation" en cas d'expulsion.


Depuis trois ans, les "squatteurs" de Notre-Dame-des-Landes sont installés dans des yourtes et des maisons désertées. © Reuters Stephane Mahe

7h ce matin : 500 gendarmes et CRS, plusieurs dizaines de véhicules et hélicoptère convergent vers le lieu-dit le Bel Air, à 30km de Nantes, pour procéder à l'évacuation d'une centaine de militants hostiles au projet d'aéroport destiné à remplacer d'ici 2017 celui de Nantes Atlantique. Le dispositif, baptisé "Opération César", est le plus important déployé jusque ici sur les lieux.

"On vit ici, on reste ici"

Evacués de force avec leurs meubles, les militants scandent "On n'est pas des voyous", "On vit ici, on reste ici". Depuis trois ans, ces opposants au projet, agriculteurs concernés par les procédures d'expropriation ou proches des mouvances anarchistes, se sont installés sur le site dans des maisons désaffectées et des yourtes, décidés à empêcher la construction de l'aéroport. Un projet dont ils dénoncent l'impact environnemental et le coût.

Les travaux doivent commencer au début de l'année prochaine, et impliquent que les maisons rachetées par le concessionnaire et celles qui ont fait l'objet d'une procédure d'expulsion soient en grande partie vidées. 1.600 hectares attribués au groupe Vinci sont concernés par la procédure d'expropriation.

Les "squatteurs" appellent à la réoccupation des lieux

Les forces de l'ordre avaient déjà procédé à une première expulsion d'une quinzaine de personnes le 9 octobre dans une commune proche, tandis qu'une autre a eu lieu lundi soir dans une maison fermée et gardée par le concessionnaire du projet d'aéroport, réoccupée depuis samedi par une centaine de militants.
Ce matin, au milieu d'un bocage de haies et de fossés, ceux qu'on appelle là-bas les "squatteurs" ont enflammé un barrage, en appelant déjà à la "réoccupation" du site en cas d'expulsion.

Evacuation des "squatteurs" de Notre-Dame-des-Landes : le préfet de Loire-Atlantique évoque un dispositif "proportionné".
commentaire
Ce projet est une honte de plus pour les verts allies aux socialistes et Mr Jean Marc Ayrault !! Les consequences environnementales et financieres seront nombreuses pour un projet qui n est vraiment pas de premiere necessite!!

avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Mer 17 Oct - 11:50

c'est bô la gauche

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  poil de yak le Mer 17 Oct - 14:00

Oui "on" à échangé un facho avide de pouvoir et d'argent, contre un facho, un avide de pouvoir et un avide d'argent.
avatar
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Jeu 25 Oct - 13:30


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Sam 27 Oct - 11:45

Notre-Dame-des-Landes : un futur « Larzac » pour le gouvernement Ayrault ?

Par Rédaction (27 octobre 2012)

Dix jours après la massive intervention policière à Notre-Dame-des-Landes, critiques et protestations se multiplient. Onze organisations du mouvement social ont interpellé le Premier ministre. Des élus écologistes tentent de saisir le Parlement européen. Le Parti de gauche critique des expulsions menées « à la veille de la trêve hivernale ». Le gouvernement, lui, reste droit dans ses bottes. La guérilla bocagère devrait s’intensifier ce week-end avec la réoccupation de plusieurs lieux.



Un demi-million d’euros. C’est ce que coûte « au bas mot » l’opération lancée dès le 16 octobre par le gouvernement Ayrault pour déloger les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, selon le site Presse Océan. Entre la mobilisation de 1 200 militaires et policiers (lire notre précédent article), le déplacement d’escadrons venant de différentes régions, le recours à des hélicoptères à visée nocturne en soutien logistique, la note flambe...

Et la facture pourrait continuer de gonfler ! Car la guérilla bocagère est en train de s’installer durablement sur la zone d’aménagement différé (ZAD) du futur aéroport du Grand-Ouest, rebaptisée « zone à défendre » par les occupants. Plusieurs centaines de personnes devraient participer ce week-end à une action de réoccupation. Une carte fait le point sur les barricades principales, les « check points policiers », les lieux démolis, expulsés et habités :



Soutien du mouvement social

Onze organisations nationales [1] ont interpellé le Premier ministre Jean-Marc Ayrault sur « la brutalité employée par la force publique en vue d’expulser, à la veille de la trêve hivernale, les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes » [2]. Plusieurs plaintes ont été déposées ces derniers jours dont celle d’une militante de 65 ans bousculée par des CRS, entrainant 21 jours d’interruption temporaire de travail (lire son témoignage).

« Nous appelons avec la plus grande fermeté le gouvernement à cesser les expulsions des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes », poursuivent les onze organisations signataires de la déclaration, ajoutant que « le déploiement de force auquel nous assistons actuellement à Notre-Dame-des-Landes ne fait que renforcer notre détermination à contester ce projet d’infrastructure ».

Des lacrymos à la place des pesticides

Un film relate la résistance de la ZAD face à l’intervention et montre son absurdité. Les forces de l’ordre ont pris un malin plaisir à asperger de lacrymogène les champs de légumes cultivés par les occupants, souvent précaires, pour assurer leur subsistance.

Les organisations pointent le non-sens économique et environnemental du projet d’aéroport, et la surdité des pouvoirs publics face aux protestations locales. Le futur aéroport, construit par le groupe de BTP Vinci, coûtera 600 millions d’euros à la collectivité (lire notre enquête), aura « un impact irréversible sur plus de 2 000 hectares de zones humides, de terres agricoles et sur nos émissions de gaz à effet de serre » dénoncent les organisations. Elles appellent l’ensemble des citoyennes et citoyens à participer à des mobilisations locales et « ainsi répondre démocratiquement à une violence qui, pour être institutionnelle, n’en est pas moins illégitime ». Outre cette déclaration de soutien aux opposants, les organisations viennent d’adresser une lettre ouverte au Premier ministre. Une manifestation a également rassemblé 1 500 personnes à Nantes le 21 octobre.

Drôle de conception de la concertation

Des élus sont aussi montés au créneau. « Pourquoi autant de précipitation et de virulence alors que tous les recours juridiques n’ont pas été à leur terme », a ainsi interrogé, le 25 octobre au Sénat, Corinne Bouchoux d’Europe-Ecologie les Verts (voir la vidéo). Réponse du ministre des Transports Frédéric Cuvillier : « L’État et les élus de Nantes Métropole, du Conseil régional, ont souhaité faire avancer ce dossier, dans le respect à la fois des populations, des agriculteurs, des communautés de communes concernées, et de faire en sorte que cette méthode puisse être une méthode à la fois de concertation, mais aussi de respect, et c’est en ce sens que l’État soutient les procédures engagées. » Chacun appréciera sa conception de la concertation.

Frédéric Cuvillier reconnait cependant l’existence de contentieux sur la propriété et l’expropriation des terrains. « L’accord » obtenu à l’issue d’une grève de la faim au printemps dernier portait sur l’arrêt des expulsions tant que tous les recours juridiques ne seraient pas terminés [3]. Mais cet accord passé avec le nouveau Premier ministre et ex-maire de Nantes, n’incluait pas les occupants sans titre, contre qui l’opération de police est dirigée.

Le PS droit dans ses bottes

Dans un entretien au journal Le Monde, Harlem Désir, le nouveau Premier secrétaire du PS, a rappelé le « désaccord avec Europe Ecologie - Les Verts sur ce dossier ». Et du côté des élus locaux, le ton monte. Le président socialiste du conseil général de Loire-Atlantique, Philippe Grosvalet, traite dans un communiqué les habitants de Notre-Dame-des-Landes d’ « accapareurs ». Ces opérations marquent pour lui « la fin d’une situation de non droit ». Il dénonce « l’occupation illégale et l’exploitation de propriétés, rachetées régulièrement par les pouvoirs publics à leurs précédents propriétaires. »

« Personne ne doit s’étonner de l’ampleur du dispositif déployé par l’État, afin que ces évacuations soient effectives et irréversibles, et que les forces de l’ordre agissent avec efficacité et surtout sans emploi de la violence », répond le président socialiste. « Sans violence ? s’insurge Corinne Morel-Darleux, secrétaire nationale à l’Écologie du Parti de gauche. Quand des familles sont bombardées de gaz lacrymos et expulsées à la veille de la trêve hivernale ? On parle là de jeunes qui s’installent dans des logements vacants, bossent et emmènent leurs gamins à l’école du coin, soutenus par les agriculteurs locaux ! ».

Le recours européen ?

Une porte de sortie s’ouvre peut-être avec l’entrée du dossier de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes au Parlement européen. La première saisine citoyenne de la Commission parlementaire des Pétitions est arrivée le 25 octobre, affirme dans un tweet l’eurodéputée EELV Sandrine Bélier.

Loin de Bruxelles, les militants installés sur la zone à défendre continuent d’occuper et de résister. « Parce qu’ils croient faire taire la résistance en vidant la zone, nous réaffirmons que nous y sommes toujours, que nous y resterons, que nous sommes chaque jour plus nombreusEs, affirment-ils dans un communiqué. Ils peuvent détruire nos maisons, ils ne détruiront pas les liens qui s’y sont créés. »

Photo : CC
Notes

[1] Greenpeace France, Attac France, Agir pour l’Environnement, Réseau Action Climat France, Les Amis de la Terre, Confédération paysanne, Générations Futures, Solidaires, Paysages de France, Droit au Logement, Fédération nationale des associations d’usagers des Transports

[2] Télécharger la déclaration

[3] Lire à ce sujet : Notre-Dame-des-Landes : infos et intox autour d’un présumé « moratoire »
http://www.bastamag.net/article2741.html

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Sam 27 Oct - 11:51

21 jours d'ITT après la difficile mise hors d'état de filmer d'une dangereuse nana de 65 ans et d'1m50...
Mardi 23 octobre, vers 16h et quelques sur la zone, un couple de paysans chez qui j'envoyais des mails a reçu un appel téléphonique d'un voisin : il avait été témoin du fait que les gendarmes avaient cisaillé des barbelés et barrières, et dispersé des génisses (les bleus font volontairement des dégâts pour en accuser ensuite les "squatteurs")
J'y suis allée avec les copains pour prendre des images.
Je fais court sur les circonstances, mais, pendant la démolition d'un toit, je me suis fait arracher mon caméscope, et abîmer la main gauche (je ne voulais pas lâcher l'appareil). Nous avons, non sans mal, récupéré le caméscope (mais pas sa carte...). Je suis ensuite allée voir le toubib pour constatations (il était alors presque 19h) et il m'a envoyé faire des radios ce matin.

Après toute l’après midi à l'hosto mercredi 24, j'ai une fracture au doigt, et 21 jours d'interruption temporaire de travail. Bien sûr, je vais porter plainte contre les flics. A 21 jours d'ITT, il sera difficile de classer sans suite (à moins de 8 jrs, c'est même pas la peine d'essayer...)

Étonnant tout de même que ces gros "poulets" aux hormones, soi-disant formés au maintien de l'ordre et à assurer notre "sécurité", soient incapables de maîtriser sans dégâts une nana de 65 ans, 1,50 m de haut et parfaitement non-violente...

En attendant, je ne suis plus sur la zone, et je tape avec la main droite et un doigt de la gauche, et ces deux faits vont me rendre moins bavarde par écrit...


La plainte aura lieu tout à l'heure à Blain, pour lien direct avec celle du paysan (pour dégradations -clôtures cisaillées et divers-) posée mardi.

Aux dernières nouvelles, ce matin jeudi 25, le représentant du préfet qui a reçu des élus "regrette" et que les flics n'étaient "pas là pour ça" et que "ça n'aurait jamais du se produire" !!!


Sur place, la lutte et la solidarité continuent, c'est ça l'important.
Cordialement à tous nos soutiens
Geneviève

http://parolesdecampagne.blogspot.fr/2012/10/21-jours-ditt-apres-la-difficile-mise.html?

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Sam 27 Oct - 12:33


_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Sam 27 Oct - 14:14




Accueil du site > Agenda > Manifestation de réoccupation !
Manifestation de réoccupation !

samedi 17 novembre 2012, par zadist

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [italiano] [Nederlands]

dernière mise à jour : octobre 2012

Ca y est, la date est fixée !! la manif de réoccupation sera le 17 novembre !

prochaine AG pour la préparer : mardi 30 octobre à 19h30 à B17
Mise au point sur l’appel à réoccuper en cas d’expulsion

(juin 2012)

L’été dernier, Vinci lançait des procédures d’expulsion contre une dizaine de maisons et espaces de résistances installé-e-s sur la zone (ZAD) sur laquelle ils espèrent construire l’aéroport. Afin de signifier clairement qu’ils ne nous feraient pas lâcher de terrain, nous lancions en septembre un appel à date ouverte à une manifestation massive de réoccupation en cas d’expulsion. Depuis, les jugements des procès à Nantes et Saint-Nazaire ont laissé des délais variés aux espaces concernés : entre 2 mois et 1 an. Certain-e-s sont expulsables depuis le 15 janvier 2012, d’autres le seront en décembre. Nous ne pouvons présumer de ce que sera la tactique et temporalité des Vinci, Ayrault, préfectures et consorts pour dégager la zone et "passer les opposants au karshër" [1], mais nous voulons rappeler que l’appel à réoccuper en masse court toujours et que nous nous y préparons activement.

Cet appel à réinstaller un espace collectif d’organisation sur la zone ne doit pas signifier que la lutte contre l’aéroport entre aujourd’hui dans une phase d’attente défensive. Les actions se poursuivent (tracto élo, dépiquetages, rassemblements, péages gratuits et "visites" de locaux et de chantiers Vinci ailleurs en France...) et des initiatives larges et manifestations hors de la zone s’annoncent pour les mois à venir. Alors que les partis éligibles sont de toute façon d’accord pour l’aéroport, il est primordial, en cette période électorale, de montrer que nous pouvons gagner dans la rue et sur la zone menacée.

Face au mouvement, la machine répressive s’emballe avec des arrestations et inculpations systématiques sur les diverses actions et manifestations publiques. Des expéditions avec des dizaines de gendarmes sont menées pour venir chercher les opposants dans les bourgs alentours et sur la zone menacée. Une série de procès est annoncée de janvier à mars. Il est nécessaire, dans ce contexte, de montrer une solidarité à une échelle large et de ne les laisser isoler personne.

En ce qui concerne la manifestation de réoccupation :

Le signal sera lancé depuis la zad suite à des expulsions des habitats et espaces d’organisation actuellement menacés.

La date exacte de la manifestation sera alors spécifiée par communiqués, affiches et tracts et sur les sites de la zad et reclaim the fields. Nous vous invitons à contribuer à leur diffusion le plus largement possible et à organiser des soirées d’infos et des déplacements groupés.

Une assemblée publique sera convoquée rapidement autour de Nantes pour faire le point sur la manif et les autres réactions possibles.

Au-delà d’une manifestation, il s’agit avant tout d’une action collective qui gagnera en puissance avec une présence longue et active du plus grand nombre de personnes possibles. Prévoir la journée et plus pour maintenir l’occupation, continuer les constructions, et en faire émerger des idées pour la suite. Tou-te-s ceux et celles qui le peuvent sont invité-e-s à arriver dès la veille. Un espace de campement et de rassemblement sera proposé.

La manifestation de réoccupation sera convoquée à 11H, le 4e samedi après les expulsions (date à confirmer sur le site de la ZAD). On invite à y amener des outils divers et variés, des bleus (ou vert on est pas sectaires) de travail, des instruments de musique, des sandwiches et de la détermination.

On appelle aussi dès maintenant à des soirées de soutien en vue de récolter un peu de sous pour la mise en place de cette action.

Pour plus d’infos guettez zad.nadir.org

A bientôt dans les rues et les champs. Des occupant-e-s de la zad + Reclaim The fields

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Dim 28 Oct - 18:31


Sophie Verney-Caillat | Journaliste Rue89



Pour empêcher la construction de l’aéroport du Grand Ouest, projet de Jean-Marc Ayrault, les résistants s’organisent en développant un mode de vie alternatif.

(De Notre-Dame-des-Landes) Dans le bocage nantais, une poignée d’activistes compte tenir tête à un important dispositif policier. La guérilla qui s’amorce pourrait durer des mois. En jeu : la construction de l’aéroport du Grand Ouest, projet personnel Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Un tract recouvrant le panneau d’entrée de ville de Notre-Dame-des-Landes donne l’ambiance :

« Wanted Ayrault-Porc. Vinci-PS : Pour de l’argent, vous avez collaboré à la destruction des maisons de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Nous on va gratuitement démonter vos entreprises. »




Bienvenue dans la « Zone à défendre » (ZAD), petit bout de campagne de 1 800 hectares échappant actuellement au contrôle de l’Etat. La préfecture de Loire-Atlantique a lancé le 16 octobre dernier une vaste opération de reprise en main de ces terres où Vinci compte démarrer l’an prochain les travaux de l’aéroport du Grand Ouest.

Ce projet, jugé inutile et mégalo par nombre de citoyens, est encore attaqué devant différentes juridictions, et l’Etat a promis dans le protocole d’accord de sortie de grève de la faim de mai dernier, qu’il ne démarrerait pas les travaux avant épuisement de tous les recours.

Neuf des douze maisons squattées sur la zone ont été vidées de leurs occupants et démolies sur le champ par un dispositif policier exceptionnel. Restent trois maisons qui s’organisent en camp retranché, des dizaines de cabanes perchées dans les arbres et des tentes qui sont plantées dans les champs chaque jour.

La « Zone à défendre » va-t-elle devenir une guérilla champêtre où se jouera la crédibilité du gouvernement ? Un nouveau Larzac ? Un mai 68 des champs ? Sur place, les jeunes, dont l’étiquette politique ne peut se réduire à la mouvance « anarcho-autonome » ni à l’écologie, espèrent bien remettre en cause, à travers la contestation contre cet aéroport, le capitalisme lui-même.
« Free shop » et autogestion

« Ils sont où les casqués ? En relâche ce week-end ? Ah oui, c’est vrai qu’ils font les 35 heures », raille un militant anti-aéroport arrivé en renfort. Il a l’air déçu qu’aucun affrontement avec la police n’ait lieu ce samedi. On lui propose en revanche de donner un coup de main, en allant amasser du matériel de construction.

« La Vache rit », grande grange en plein vent appartenant à l’Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes (Acipa) et mise à la disposition des insurgés, est le quartier général de la ZAD. Sur un grand tableau, on peut découvrir les besoins de la lutte. Poste par poste (cuisine, médicaments, reconstruction, barricades, communication) : « Céréales,
Comment ils vivent ?

“ Tu fais les vendanges et tu tiens toute l’année avec 1 000 euros. ” La phrase revient souvent : vivre sans argent ou presque, c’est possible selon un “ Zadiste ”. Seuls le tabac et l’essence compliquent l’accession à l’autonomie. Mais certains parlent de fumer des plantes [pas du cannabis, ndlr] et de fabriquer soi-même ses agrocarburants.

bouteille butane, dentifrice, bâche, jumelles, cire… ».

Matériel et savoir-faire sont sollicités pour construire des cabanes, faire tourner la radio, le site internet. Un insurgé fatigué peut aussi trouver l’adresse d’un endroit où dormir au chaud, où laver ses vêtements, se faire soigner…

A côté du « free shop », friperie qui déborde de vêtements de toutes tailles, la cuisine regorge de vivres. Une tire-lire prend les pièces et billets. Ici, on consomme selon ses besoins et on paie selon ses moyens.
« On a un moral d’acier… même s’il est trempé »

Les « casqués » sont attendus de pied ferme pour lundi matin, où l’une des trois dernières maisons occupées sera expulsable. Il faudra être nombreux à La Saulce dès 5 heures sur les barricades. Ses occupants n’ont pas souhaité accueillir de journalistes, je n’ai donc pu vérifier s’ils stockaient plus que des œufs remplis de peinture, leur arme préférée paraît-il.

Les « Zadistes » installés depuis trois ans sur la zone – une population qui tourne, et reste généralement quelques mois – seraient deux fois plus nombreux depuis le 16 octobre. Ils ont certes perdu l’essentiel de leurs bases arrière et de leurs lieux de vie, mais comme ils aiment à le dire :

« On a un moral d’acier… même s’il est trempé. »

Juliette a passé la nuit à faire le guet sur la route, à expliquer aux automobilistes quelles routes emprunter pour éviter les barrages, puis a essayé de dormir dans le grand dortoir, une ancienne étable où une trentaine de matelas ont été posés à même le béton, mais les ronflements de ses voisins l’ont empêché de fermer l’œil. Avec son copain, Christophe, la trentaine, ils ont, voici une année, quitté de bons boulots dans le secteur social près de Brest et pris la route. Leur vieille voiture est devenue leur maison.



Avant d’arriver à Notre-Dame-des-Landes, ils ont stationné dans toute une série de lieux autogérés bien connus de leur milieu (le Centre social autogéré de Toulouse, Cravirola, le squat d’artistes de la Caserne de Marseille, Longo Maï). Là-bas, ils exploraient les possibilités d’un mode de vie alternatif. Cette fois, ils se retrouvent engagés, presque par hasard, contre un aéroport.

Ce « grand projet inutile », au même titre que le TGV Lyon-Turin ou la ligne à Très haute tension (THT) du Cotentin, attire contre lui les mêmes populations qu’aux contre-sommets du G8 depuis Gênes en 2001, ou dans les forums sociaux tels que Porto Alegre.

Christophe et Juliette voient dans le projet d’aéroport « une tâche », le symbole de ce qu’ils rejettent dans la société actuelle :

« La main mise sur des terres qui appartiennent à tous, le pouvoir des multinationales et la primauté du profit, la collusion du pouvoir politique avec le privé. »

Kevin refuse l’étiquette d’écolo

La Sècherie est l’une des trois dernières maisons non encore détruites. Kevin (prononcer Kévain et il m’assure que c’est son vrai prénom), jeune Rochelais l’a investie voici trois ans et avait presque réussi à « vivre en autonomie, c’est-à-dire à produire ce que je consomme ». Il a obtenu quelques semaines de délai avant l’expulsion, probablement parce qu’il payait ses factures d’eau et d’électricité, même s’il n’avait pas de bail.

La semaine dernière, la police a enfermé les cinq personnes qui occupaient La Sècherie et a soigneusement démoli la maison mitoyenne, occupée jusqu’à l’été dernier par un couple d’agriculteurs à la retraite. Elle a remporté tous les gravats, et « ma ruche a été détruite », se désole Kevin, en remballant son matériel de brasserie. Il ne fera plus de bière, peut-être sèmera-t-il de nouveau des légumes sur l’emplacement de l’ancienne maison de ses voisins, en ultime signe de résistance.

Moins collectiviste que les autres, Kevin a dû ouvrir grand les portes de sa maison. Les « Zadistes » y passent prendre une douche, un thé, se réchauffer autour de la cheminée, utiliser l’ordinateur. Non-violent, Kevin conteste simplement l’existence du droit de propriété en estimant qu’il aurait dû bénéficier « d’un droit d’usage » :

« Cette maison m’appartient puisque j’y ai construit des choses, eux [l’ennemi incarné par la police mais aussi par Vinci, par l’Etat et les institutions en général, ndlr] ne font que détruire. »

Politiquement, l’« autonomie » dont se revendique Kevin n’a rien à voir avec celle des gens de Tarnac. Il refuse toutes les étiquettes et surtout celle d’« écolo », car selon lui :

« Agir contre l’aliénation de l’être humain par le système, c’est quand même autre chose que l’écologie. »

Pauline, au contraire, arrivée de Seine-Saint-Denis il y a quelques mois, estime que l’écologie c’est ce qu’ont en commun les gens de la ZAD. Membre de la Brigade activiste des clowns, elle décrit l’expérience de la ZAD comme une école de la vie, qui lui a « dépucelé les yeux ». Avec un ton hyper rieur et
On s’appelle tous Camille

Habitués de Twitter et des forums sur Internet, les jeunes de la « Zone à défendre » n’aiment pas qu’un journaliste connaisse leur prénom. Quand je m’étonne que tant de monde s’appelle Camille, on me répond que « c’est pratique comme prénom, ça fait fille et garçon ». Certains prénoms sont des pseudos, d’autres peut-être pas, difficile de savoir.

un pistolet à eau de Buzz l’éclair dans les mains, elle étale sa joie :

« Ici, j’ai commencé à voir le ciel, à sentir le vent. J’ai vu des hommes pleurer devant la destruction des arbres. »

Comme d’autres, elle a trouvé la formule pour railler l’intervention policière :

« Eux, c’est l’armée romaine qui envoie ses légionnaires, et nous on est Astérix et Obélix qui résistons à l’invasion. »

Elle est allée chatouiller les gendarmes mobiles pendant les expulsions, a même réussi à leur arracher quelques sourires.
« On est chez nous »

Les jeunes s’amusent presque d’avoir obligé la préfecture à envoyer les forces du Groupement régional d’intervention en milieu périlleux (GRIMP), et si les cabanes au sol sont faciles à détruire, celles perchées dans les arbres compliquent considérablement la tâche de la police. Ils s’appliquent donc à en reconstruire un maximum. Car dans la ZAD, « on est chez nous », répète Arnaud, chargé ce jour-là de la communication extérieure.

Trente-cinq ans dont vingt d’« engagement anti-autoritaire » dit-il sobrement, il voit dans cette lutte un espace concret pour appliquer sa critique radicale du système, et un lieu de brassage exceptionnel. La répression policière est finalement « une opportunité politique de renforcer notre lutte » :

« J’aurais presque envie de remercier le préfet d’avoir lancé cette opération. Il aimait bien parler des méchants squatteurs et des gentils proprios, mais ça ne tient plus, on est tous solidaires désormais. »

Le « on » du « on est chez nous » s’applique autant aux « Zadistes » qu’aux agriculteurs à qui Vinci essaie de monnayer leur expropriation, et aux citoyens qui attendent de la terre qu’elle les nourrisse. Camille (cette fois c’est son vrai prénom), cheminot à la retraite habitant juste au-delà de la future zone aéroportuaire, venu apporter des confitures et son soutien, remarque que :

« La raréfaction de l’énergie va obliger les gens à s’autosuffire dans la deuxième couronne nantaise. Défendre la terre c’est un combat d’avenir, et n’allez pas me dire que les entreprises de BTP créeront des emplois. Elles embaucheront en sous-traitance des précaires venus d’Europe de l’Est. »

« Il nous faut un local en dur »

Le 17 novembre, les « Zadistes » seront épaulés par la Confédération paysanne, le NPA, et pas mal d’organisations à la gauche de la gauche et espèrent bien que la « manif de réoccupation » aboutira à une reprise en main citoyenne du territoire.

Il y a certes des « frottements entre paysans aux cheveux blancs et jeunes chevelus, mais globalement les luttes convergent, même si l’invention de la démocratie c’est parfois laborieux et fatiguant », concède Pierre, un militant historique à l’issue de la grande réunion de convergence organisée vendredi dernier à Nantes.

« Il nous faut un local en dur », c’est le constat que fait chacun, notamment ceux qui ont étudié la lutte sur le plateau du Larzac et se souviennent combien la construction de la bergerie de la Blaquière avait été décisive pour asseoir la solidarité entre ouvriers et paysans.

Michel Tarin, le paysan à la retraite qui combat depuis quarante ans ce projet d’aéroport et a fait une grève de la faim au printemps dernier, pense que :

« Jean-Marc Ayrault veut montrer des muscles parce qu’il veut pas être déstabilisé en ce moment. »

Lui soutiendra les jeunes insurgés comme il le fait depuis leurs expulsions, malgré la demande du préfet.

Arnaud en est persuadé : les forces de l’ordre ne gagneront pas ce combat. Même s’il y a dix policiers armés pour un opposant armé au pire de pavés, la mobilité et la ténacité des « Zadistes » sera plus forte, veut-il croire :

« A la Saulce, en un week-end, on a construit un tipi et deux cabanes, de quoi loger 30 personnes. Tant qu’on trouvera des pneus et des palettes, on pourra construire, et si en plus les paysans nous donnent de la paille pour isoler, c’est encore mieux. »


Une barricade de pneus et de palettes (Sophie Verney-Caillat/Rue89)

Bottes, gros manteau, lampe frontale, dread locks et barbe, Arnaud a déjà passé un hiver ici, à « La Gaité », grande maison connue pour organiser des fêtes tous les soirs de pleine lune et détruite cette semaine. Et l’idée de devoir passer un autre hiver, cette fois dans un abri non-dur, ne l’effraie pas.
Un rapport de force « extrêmement défavorable »

A la préfecture, le ton est évidemment à l’opposé. Le directeur de cabinet du préfet, Patrick Lapouze, dit avoir été « très heureusement surpris par la faiblesse de la résistance », et estime que le mouvement est « fini ». Pour preuve, il avance :

« Lors de la manifestation de mars dernier contre l’aéroport, il y a eu 6 000 personnes, dont 550 d’extrême-gauche venus de toute l’Europe. Si la lutte était toujours aussi mobilisatrice, il y aurait actuellement le même nombre de gens. »

Or les « Zadistes » sont au bas mot trois fois moins, et n’auront aucun mal à être mis hors d’état de nuire par un rapport de force « extrêmement défavorable ».

Pour Patrick Lapouze, il faut rappeler que :

« La police ne harcèle pas, elle fait respecter la loi. Ce sont eux qui harcèlent tout ce qui représente l’autorité. C’est devenue une zone de non-droit où je ne peux plus me rendre sans protection policière, au risque de me faire caillasser ma voiture, comme ce fut le cas l’autre jour.

Depuis deux ans, ces méthodes d’intimidation nous contraignent à travailler dans des conditions très compliquées. Nous allons les empêcher de se réinstaller. Quand ils seront 150 retranchés dans une grange, ils ne tiendront pas longtemps, ils iront voir ailleurs. En attendant, le risque c’est qu’il arrive un pépin d’ordre public. »

Au printemps, Vinci doit commencer les travaux routiers, l’opération de rétablissement de l’ordre doit être achevée d’ici là. « Si la République n’est pas capable de reprendre ce terrain, il y a de quoi s’inquiéter pour la République », ajoute le sous-préfet.
http://www.rue89.com/rue89-planete/2012/10/28/derriere-les-barricades-de-notre-dame-des-landes

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Lun 29 Oct - 11:06

Non aux expulsions des opposants à l’aéroport de Notre Dame des Landes
ACDN appelle toutes les forces démocratiques à se mobiliser contre une dérive autoritaire du régime, qui augure fort mal du "changement" promis. »
>>>
http://www.acdn.net/spip/breve.php3?id_breve=1246&lang=fr

Assourdissant silence médiatique sur la guerre civile contre l’écologie à l’Ayraultport de Notre-Dame-des-Landes

La démocratie et l’écologie selon Jean-Marc Ayrault
>>>
http://www.superno.com/blog/2012/10/assourdissant-silence-mediatique-sur-la-guerre-civile-contre-lecologie-a-layraultport-de-notre-dame-des-landes/
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Lun 29 Oct - 15:35

note de modération : étant donner l'actualité j'ai modifier le titre

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Mar 30 Oct - 19:27

Site de Notre-Dame-des-Landes : une nouvelle opération d'évacuation
fr info
Depuis tôt ce mardi matin, les forces de l'ordre cherchent une nouvelle fois à déloger des opposants au projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. De vifs affrontements ont eu lieu. On dénombre six blessés légers du côté de la police. Trois opposants ont été légèrement blessés.

>>>
http://www.dailymotion.com/video/xupj5y_notre-dame-des-landes-nouvelles-evacuations_news
Notre-Dame-des-Landes nouvelles évacuationsFrance3PaysdelaLoire

Ils n'en sont pas à leur première manifestation anti-aéroport. Des opposants ont pris possession du site du futur aéroport dont l'ouverture est prévue en 2017. La police s'est concentrée sur "le sablot" le site emblématique du projet, en faisant tout pour les déloger.

Les forces de l'ordre ont eu recours à des grenades explosives à poivre, ainsi qu'à des gaz lacrymogènes. Des heurts ont éclatés. Trois opposants ont été blessés. Six policiers ont été touchés.

Vers 10h, les opposants ont pris la direction de la Saulce, un autre lieu de vie de la contestation. A l'appel de plusieurs organisations agricoles, un rassemblement a eu lieu pour soutenir les agriculteurs menacés par le projet de nouvel aéroport.

Les travaux préparatoires commenceront en 2013

Partenariat public-privé, avec le groupe Vinci en maître d'œuvre, ce projet d'aéroport est situé à 30 kilomètres au nord de Nantes, en direction de Rennes. Il est destiné à remplacer dans 5 ans l'actuel aéroport de Nantes Atlantique situé au sud de l'agglomération.

"La déconstruction des squats se poursuit sous la protection des forces de l'ordre", poursuit le texte. Cette opération, rappelle la préfecture, "est rendue nécessaire pour permettre les travaux préparatoires prévus début 2013 (défrichements, déplacements des premières espèces, diagnostics archéologiques, premiers travaux de desserte routière)".

Les opposants, eux, ne veulent pas baisser les bras. Une opération de réoccupation est prévue dans les prochains jours.
commentaires
Si cet aeroport servait a quelque-chose, on comprendrait, mais l'existant n'a pas fait l'objet d'etudes d'expansion et ne montre aucun signe d'engorgement. De la a en tirer des conclusions hatives...
Lu sur Le Monde Diplomatique : Gramsci appelle "césarisme" cette cette propension des régimes démocratiques à manifester des penchants autoritaires en temps de crise. Toute ressemblance avec une opération de "maintien de l'ordre" en cours à Notre-Dame-des-Landes est un pure coïncidence, bien sûr.
Bientôt plus de pétrole et de toute façon de moins en moins d'argent pour voyager, alors c'est quoi cet aéroport?
l' Etat policier de droiche ou de gaute a un seul nouvel ennemi, plus corvéable que l' Elite de la finance: le peuple à qui il subtilise la souveraineté en lui inculquant par la propagande scolastique, la soumission au modèle obligatoire non négociable, école, pétrole, nucléaire... la ploutocratie se peint en rose, le vert se laisse dissoudre sans démissionner, la maffia politico-affairiste dirige
qu'ils arrêtent de prendre l'avion et on aura plus besoin de construire des aéroports !
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  poil de yak le Ven 2 Nov - 9:36

Ayé tréve hivernale !!

Normalement les expulsions devraient prendre fin, sauf si notre gouvernement de gauche démocratique et respectueux des lois décide d'utiliser LOPSSI II.
avatar
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Ven 2 Nov - 13:31

Notre-Dame-des-Landes, le nouveau Larzac?
fr info
Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, est en train de devenir un boulet pour le Premier ministre, ancien maire de la capitale régionale et fervent partisan de cette infrastructure, rebaptisée "Ayrault-port" par ses opposants. L'intervention musclée des forces de l'ordre a mis cette semaine le sujet sur le devant de la scène.

Notre-Dame-des-Landes sera-t-il le nouveau Larzac de la majorité? Celui qui pose la question n'est pas n'importe qui : Patrick Warin, ami de François Hollande, ancien camarade de promo à l'ENA, et ex-patron de la Caisse des dépôts et consignations. Derrière cet opposant de marque, d'autres, beaucoup d'autres, moins connus, mais tout aussi déterminés à entraver la construction d'un nouvel aéroport à une trentaine de kilomètres au nord de Nantes.

A chaque déplacement dans son ancien fief, Jean-Marc Ayrault est attendu par un comité d'accueil d'opposants au projet et les interpellations se multiplient désormais au niveau national. Interrogé par un auditeur la semaine dernière sur france inter, le Premier ministre a été contraint de s'expliquer.

"Simple transfert" de l'aéroport existant, dit Jean-Marc Ayrault, projet antiécologique et contradictoire avec les engagements de François Hollande en matière environnementale, rétorque le député écologiste François de Rugy, qui souligne le traitement de faveur dont bénéficie le projet.

L'intervention des forces de l'ordre cette semaine n'a pas arrangé les affaires du Premier ministre...

Gendarmes casqués contre squatteurs, flashball et fumée noire, les images s'en mêlent, l'affaire devient nationale et fait son entrée à l'Assemblée.

Une affaire potentiellement embarrrassante pour le Premier ministre et d'ores et déjà épineuse pour les ministres écologistes.

Cécile Duflot se retrouve dans une situation très compliquée. Opposée depuis le début au projet de nouvel aéroport, la ministre de l'Egalité des territoires et du Logement a condamné il y a deux jours l'usage de la force, tout en évoquant un désaccord ancien et acté avec le Premier ministre.. autrement dit, il n'y aurait dans ce dossier aucun élément nouveau qui l'oblige à quitter le gouvernement..

Il est pourtant des écologistes qui, comme Noël Mamère, mettent les pieds dans le plats: "On est en droit de s'interroger sur la poursuite de notre soutien à (ce) gouvernement", tempête le député-maire de Bègles. L'opposition, elle, boit du petit lait et entonne un refrain désormais connu : "il n'y a plus de majorité", "le Premier ministre est dépourvu d'autorité"..
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Mer 7 Nov - 19:22

Notre-Dame-des-Landes : nouveaux heurts entre gendarmes et militants
fr info
Mercredi matin, de nouveaux heurts ont opposé les gendarmes et les opposants au projet de construction sur la commune de l'aéroport qui doit remplacer celui, voisin, de Nantes. Les forces de l'ordre ont interpellé un des activistes.


Les premières barricades édifiées par les anti-aéroport ont été démolies par les forces de l’ordre. (photo d'illustration) © Maxppp

La bataille de tranchées se poursuit autour du futur site de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. Mercredi, les gendarmes mobiles sont arrivés à 8 heures, casqués, bouclier à la main et ont pris position avec des engins de chantier sur la départementale 281, la route qui mène au "Far-West", l'une des dernières cabanes encore debout.

Mardi, les activistes opposés au projet d'aéroport avaient terminé d'achever une barricade sur cet axe. En renfort : des planches, des arbres, et... deux fossés creusés dans le bitume. Les premières barricades ont été démolies par les forces de l'ordre, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes, des grenades assourdissantes et quelques tirs de flash-ball au ras du sol.

Une manifestation de réoccupation samedi prochain

En face, les activistes ont organisé la riposte : jet d'œufs colorés, de cocktails molotov préparés dans de petites canettes de bière. En vain : au moins un des militants a été arrêté. Les anti-aéroports n'entendent pourtant pas en rester là : ils ont déjà programmé une manifestation de réoccupation samedi prochain.

Depuis trois ans, les anti-aéroport, pour la plupart agriculteurs concernés par une procédure d'expulsion ou écologistes proches des mouvances anarchistes, dénoncent l'impact environnemental et le coût du projet d'aéroport : les travaux doivent commencer dès 2013 mais impliquent que les maisons rachetées par le concessionnaire et celles qui ont fait l'objet d'une procédure d'expulsion soient en grande partie vidées. 1.600 hectares attribués au groupe Vinci sont concernés par la procédure d'expropriation.
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Mer 7 Nov - 21:43

interpellé 1 activiste ?
18h30 : nouveau point sur les personnes interpellées : Des deux personnes arretées ce matin vers 9h30, une de relachée, on est toujours sans nouvelles de la deuxième. On ignore aussi ou est le camarade clown, on espère qu’il leur en fait baver. Deux personnes ont été arretées un peu plus tard et ont été amenées à Sautron et y seraient toujours.14h20 : point sur les interpellations de la matinée : 4 personnes arrêtées vers 12h puis relâchées ; 2 autres personnes arrêtées vers 9h30, dont une vient d’être relâchée et pas de nouvelles de l’autre

http://zad.nadir.org/spip.php?article517

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  niouze le Mer 14 Nov - 11:24

Notre-Dame des Landes : un vigile blessé dans la nuit
Mots clés : Aéroport, Manifestation, Agression, Notre-Dame-Des-Landes, Ayrault

Par Christophe Cornevin
Mis à jour le 13/11/2012 à 16:07 | publié le 13/11/2012 à 10:48 Réactions (129)


inShare
Recommander1
INFO LE FIGARO - La victime, prise à partie par une vingtaine d'inconnus dans la nuit de lundi à mardi, a été grièvement brûlée aux mains et aux bras. Sa voiture a été incendiée.

Un vigile a été grièvement blessé dans la nuit de lundi à mardi alors que ce dernier surveillait un ancien squat évacué par décision de la justice sur la commune de Fay de Bretagne (Loire-Atlantique), sur une zone de délaissement où située à proximité de l'endroit où devrait s'installer le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Vers 3 h 30, l'agent de gardiennage a été pris pour cible par une vingtaine d'inconnus cagoulés et armés de gourdins alors qu'il était posté, au volant de sa voiture, devant une maison récemment évacuée. Les agresseurs ont aspergé son véhicule de produit inflammable. «Ils ont discuté pour savoir s'ils le laissaient dedans avant de finalement le sortir et le rouer de coups», a précisé Michaël Doré, sous-préfet de la région Pays de la Loire. Le vigile est parvenu à s'enfuir, pieds nus, tandis que les inconnus ont incendié son véhicule.

La victime a été blessée aux mains et aux avant-bras et a été admise aux urgences du centre hospitalier de Nantes où elle s'est vue délivrer 5 jours d'ITT.

Les agresseurs ont pris la fuite avant l'arrivée du Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig). L'enquête a été confiée à la Compagnie de Chateaubriand.
le figacon (mais c'est la même dans le liberacon )http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/11/13/01016-20121113ARTFIG00342-notre-dame-des-landes-un-vigile-brule-dans-la-nuit.php

Communiqué de presse 13 novembre 2012

Pour diffusion immédiate

Nous apprenons aujourd’hui par la presse qu’un vigile aurait été agressé dans la nuit du 12 au 13 novembre par un groupe d’une vingtaine de personnes, devant le lieu-dit la Pointe. Parce que ce lieu était récemment encore occupé et qu’il a été muré depuis le début de la vague d’expulsions le mardi 16 octobre, la Préfecture s’est empressée de dénoncer une action des opposants. Elle en a profité pour ressortir son sempirternel discours de dissociation entre opposants historiques et nouveaux venus présumés violents.

Nous voulons rappeler que sur le terrain cette dissociation n’existe pas et que c’est toutes et tous ensemble que nous luttons contre ce projet d’aéroport. Nous voulons également rappeler que jusqu’ici toutes les actions de solidarité effectuées en lien avec la lutte de la ZAD ont été revendiquées. Ca n’a pas été le cas pour l’action de cette nuit. Pour nous il est donc impossible de nous prononcer dessus en l’état.

L’hypothèse d’une manipulation est pour nous envisageable, cette action tombant parfaitement pour détourner l’attention de ce qui reste l’essentiel : la préparation de la manifestation de ré-occupation du 17 novembre, et d’une manière générale l’amplification de la lutte contre le projet d’aéroport.
http://zad.nadir.org/spip.php?article398

Fil d’infos
21h 35 : Il serait temps de donner quelques infos... Pas de nouvelles très croustillantes du côté du viglie bléssé. Il y a ce que disent les médias de masse, qui ont apparement été prévenus directement par la police (il ne faudrait pas rater la diffusion de ce genre d’information puisque de qui aue viennent ces faits, ça à toutes les chances de desservir les opposants au projet). Il y a aussi les camarades d’un peu partout qui soulignent comme ce genre d’« incident » est pratique dans une optique de dissociation. Oui, en effet.


13h47 : partout a lire qu’il aura un vigil blessé par des opposantes la nuit dernière. Par ici. On a pas des nouvelles par ici, ni des revendications, malgre d’avoir demandé a droite et a gauche, on ne peut pas constater qu’il avait une participation du côté des opposantEs, comme les articles assument sans preuve ni revendication d’un coté précis.
http://zad.nadir.org/spip.php?article570

_________________
"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça." coluche
avatar
niouze

Messages : 5040
Date d'inscription : 18/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  Invité le Dim 18 Nov - 13:24

Bon alors niouze, t'y es toujours ? Notre envoyé spécial en direct, qu'est-ce qu'y raconte ? J'espère au moins que t'as fait la bise aux Binamé de ma part...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  poil de yak le Lun 19 Nov - 14:59

Ben merde, j'avais pas pensé demander ici si des gens y allaient aussi, du coup on s'est ptét croisé Very Happy

C'était vraiment bluffant le monde qu'il y avait, et qu'autant de militant "classiques", famille et tout viennent aider ceux qu'on fait passer pour les militants ultra-violent ultra-autonome et ultra-sale à se reconstruire des cabanes dans la boue et le froid.

Présences des partis et grosses orgas pas méga oppressantes aussi j'ai trouvé (aprés j'ai pas spécialement cherché à les voir tfaçon)

Et il y avait AUCUN flic, méme pas un ptit municipal pour la circulation ou un hélicos relou, juste RIEN...et aucun débordement, aucun soucis, comme quoi c'est bien à cause d'eux quand c'est le bordel.

Vinci vaincra !
avatar
poil de yak

Messages : 94
Date d'inscription : 01/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ZAD notre dames des landes

Message  ivo le Mer 21 Nov - 14:02

Et il y avait AUCUN flic, méme pas un ptit municipal pour la circulation ou un hélicos relou, juste RIEN...
d'apres certaines sources le flicage des vehicules avait lieu bien avant ...
avatar
ivo

Messages : 26686
Date d'inscription : 17/05/2009

http://gravos.110mb.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum